Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier"

Transcription

1 Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier Pr. Abdelali Kaaouachi Université Mohammed Premier Oujda - Maroc

2 Plan 1- Evaluation des institutions de l Enseignement Supérieur : objets et aperçu historique 2- Facteurs ayant contribué à la croissance de l intérêt à l évaluation des institutions 3- Modèles d évaluation des institutions de l Enseignement supérieur : Classement des institutions, Classification des institutions, Assurance qualité 4- Etude de cas : Evaluation de la qualité de l Université Mohammed Premier 5- Retour d'expérience

3 1- Evaluation des institutions de l enseignement supérieur : objets et aperçu historique Objets : l institution (globalement) : missions et activités relatives à la formation, la recherche, la gouvernance, les services rendus à la société. Aperçu historique : : Naissance des systèmes d évaluation externes (UK) ; : Accréditation des universités (USA) ; : Le début des opérations d évaluation des programmes et des établissements (USA) par Ralph Tyler [une nette distinction entre évaluation et mesure] ; - Fin des années 50 : Relance des activités évaluatives aux USA ; : Emergence des systèmes d évaluation, d accréditation et d assurance qualité dans l enseignement supérieur.

4 2- Facteurs ayant contribué à la croissance de l intérêt à l évaluation des institutions - Une croissance des systèmes de l enseignement supérieur ; - Un besoin à la transparence et des systèmes qui lient la responsabilité à la reddition des comptes (accountability) ; - Un besoin à la mesure de la qualité et à son amélioration ; - Une réduction des contrôles directs des gouvernements et octroi de l'autonomie ; - Une diminution des ressources de financement ; - L effet de la globalisation et de l internationalisation de l enseignement supérieur : mobilité des étudiants et des enseignants, reconnaissance mutuelle des qualifications...

5 3- Modèles d évaluation des institutions de l Enseignement supérieur 3-1- Classement des institutions : - Plusieurs modèles : Classement de l Université de Shanghai, Classement de la revue Times Higher Education Supplement (THES), Classement Webometrics, etc. - Les méthodologies des classements se basent sur des dimensions, des critères, des indicateurs et des systèmes de pondération (Exemple, Classement de l Université de Shanghai). - C'est un exercice intéressant (stimuler la concurrence et la recherche de la qualité) mais avec des méthodologies faibles.

6 Méthodologie du classement de l Université de Shanghai Dimension (4) Indicateur (6) Poids Qualité de la formation Nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les anciens élèves 10% Qualité du corps enseignant Résultat de la recherche Taille de l établisseme nt Nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les chercheurs Nombre de chercheurs les plus cités dans 21 disciplines (science de la nature, médecine, sciences physiques, ingénierie et sciences sociales) 20% 20% Nombre d articles publiés dans «Nature et Sciences» 20% Nombre d articles indexés dans SCI (Science Citation Index), SSCI (Social Science Citation Index), et AHCI (Arts and Humanities Citation Index) Performances académiques par rapport à la taille de l établissement 20% 10%

7 3-2- Classification des institutions : La classification est un outil qui permet de grouper des entités (institutions) dans des catégories par des similarités. Elle s applique pour connaître et décrire la diversité entre les institutions. Modèles de classification : Classification de Carnegie, Classification européenne U-Map, Classification de la région MENA. Aucun jugement, aucun classement.

8 Classification des institutions de la région MENA Projet pilote de classification : 8 pays et 300 institutions de l enseignement supérieur. Il est conduit par LAES & IIE. Plusieurs objectifs : - Développer un modèle de classification des institutions ; - Comprendre et décrire la diversité des institutions de la région MENA ; - Regrouper les institutions dans des catégories par similarités ; - Proposer un système d information simple qui soit utile aux étudiants et chercheurs à des fins d orientation ou de mobilité.

9 Méthodologie : Dimensions et Indicateurs Dimension (11) Indicateur (77) 1. Profil institutionnel 8 2. Curriculum 3 3. Profil d enseignement 7 4. Profil étudiant 7 5. Profil enseignant 7 6. Profil financier 7 7. Implication en recherche 9 8. Orientation culturelle 3 9. Orientation religieuse Engagement régional Engagement international 13

10 3-3- Assurance qualité : Mécanisme : Evaluation/Accréditation des institutions. Méthodologie Procédure : Auto-évaluation préparée par l institution ; Evaluation externe des experts après des visites sur place ; Publication du rapport d évaluation. Cadre d évaluation : référentiel d évaluation (dimensions, standards, critères, indicateurs). Deux approches de l évaluation externe - Adéquation aux objectifs (fitness of purpose) : Evaluation à une fin d amélioration continue de la qualité (CIQ). - Atteinte d un minimum de standards : Evaluation à une fin d accréditation.

11 4- Etude de cas : Evaluation de la qualité de l Université Mohammed Premier (UMP) Projet : Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur des pays arabes. Il est conduit par LAES (6 pays et une vingtaine d institutions). Objectif : Evaluation de la qualité suivant un ensemble de critères et indicateurs. Mode de collecte des données : Documents et Entrevues avec les acteurs de l université (Responsables, enseignants, étudiants).

12 Méthodologie : Cadre d analyse (Dimensions et Indicateurs) Dimension (10) Indicateur (66) 1. Mission 4 2. Gouvernance 7 3. Recherche institutionnelle et planification 5 stratégique 4. Ressources financières 4 5. Ressources matérielles 7 6. Environnement d enseignement 5 7. Recherche scientifique 9 8. Corps enseignant Etudiants Assurance qualité 3

13 Exemple d indicateurs de la Recherche scientifique Financement de la recherche. Bourses de recherche. Production scientifique. Lauréats de l université ayant des prix internationaux. Enseignants de l université ayant des prix internationaux. Contrats de recherche avec les secteurs publics et privés. Ressources financières à travers les recherches et les consultations. Position de l université dans les classements internationaux. Stratégie de la recherche.

14 De nombreux résultats (sous forme de forces et faiblesses) ont été formulés pour les dix dimensions

15 5. Retour d'expérience Le faible engagement des acteurs dans l'exercice d'évaluation de la qualité (Explication : la culture qualité est peu développée & les interrogés ne sont pas partie prenante active du projet). Le manque de documents et de preuves. La non application de certaines dimensions et certains indicateurs dans le contexte marocain. La proposition de plusieurs recommandations qui se caractérisent par une nature nationale et non locale.

16 Conclusion Projet régional intéressant : engager les acteurs, réfléchir sur les pratiques, discuter la qualité, etc. Perspectives du projet : la nécessité de lancer une opération d'autoévaluation/évaluation externe de l'ump.

17 Merci de votre attention

L évaluation des institutions de l enseignement supérieur : Un retour d expériences sur trois projets pilotes (HEC, QHE, AQRM)

L évaluation des institutions de l enseignement supérieur : Un retour d expériences sur trois projets pilotes (HEC, QHE, AQRM) L évaluation des institutions de l enseignement supérieur : Un retour d expériences sur trois projets pilotes (HEC, QHE, AQRM) Abdelali Kaaouachi Université Mohammed Premier Oujda - Maroc Plan Evaluation

Plus en détail

Les universités marocaines et les classements internationaux : réflexion et défis à relever (cas de l UCA)

Les universités marocaines et les classements internationaux : réflexion et défis à relever (cas de l UCA) Les universités marocaines et les classements internationaux : réflexion et défis à relever (cas de l UCA) 2012 1 Université Cadi Ayyad: 2 Université Cadi Ayyad: 3 433 000 82% Effectifs globaux des étudiants

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts comme développés par inter}artes et adoptés par artesneteurope Institution et sujets à évaluation

Plus en détail

Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements

Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements Michel Blanc Bayesté Leclaire Ecole polytechnique, Palaiseau Quelques références clés Rapport au Sénat sur le défi des classements dans

Plus en détail

Wilson Carlos MAIA FILHO

Wilson Carlos MAIA FILHO LES FAIBLESSES STRUCTURELLES DE L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE AU BRESIL Wilson Carlos MAIA FILHO www.apebfr.org Avant Propos Cette étude ne consiste pas en un travail de recherche Intérêt personnel à la

Plus en détail

LA GAR DANS L'ELABORATION DU BUDGET DE L'ETAT ET LES POLITIQUES NATIONALES

LA GAR DANS L'ELABORATION DU BUDGET DE L'ETAT ET LES POLITIQUES NATIONALES FORMATION PRATIQUE "GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS (GAR) : IMPACT DES PRINCIPES DE LA GAR APPLIQUÉS AUX RÔLES DU PARLEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉNIN DANS LE PROCESSUS BUDGÉTAIRE" LA GAR DANS L'ELABORATION

Plus en détail

Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs)

Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs) Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs) I. Information de base sur le profil 1. Nom et acronyme de l organisation (OVEP) 2. Couverture

Plus en détail

Assurance qualité des programmes de dépistage

Assurance qualité des programmes de dépistage Assurance qualité des programmes de dépistage Séminaire des programmes de dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Contexte et objectifs de l étude Plans Cancer 2009-2013 et 2014-2019 Objectifs Optimiser

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

Programme Doctoral Inter-Universitaire de Santé Publique: Ecosystèmes, Sante et Développement Durable. Pr B. FAYOMI

Programme Doctoral Inter-Universitaire de Santé Publique: Ecosystèmes, Sante et Développement Durable. Pr B. FAYOMI Programme Doctoral Inter-Universitaire de Santé Publique: Ecosystèmes, Sante et Développement Durable Pr B. FAYOMI CoPES-AOC Plan de la Presentation Introduction /Contexte Historique & Acquis Recommandations

Plus en détail

à l aune de Prof. Eric Cornuel WWW.EFMD.ORG E U R O P E A N F O U N D A T I O N F O R M A N A G E M E N T D E V E L O P M E N T Liège, le 29 Jan 2007

à l aune de Prof. Eric Cornuel WWW.EFMD.ORG E U R O P E A N F O U N D A T I O N F O R M A N A G E M E N T D E V E L O P M E N T Liège, le 29 Jan 2007 La Pédagogie P à l aune de l Accréditation Prof. Eric Cornuel Directeur Général, G EFMD L éducation au Management en Europe: Panorama général Modèle continental versus anglo-saxon Convergence vers un format

Plus en détail

CELLULE ASSURANCE QUALITE (CELLAQ) UNIVERSITE ABDOU MOUMOUNI NIAMEY NIGER DAKAR 13-15 NOV 2014

CELLULE ASSURANCE QUALITE (CELLAQ) UNIVERSITE ABDOU MOUMOUNI NIAMEY NIGER DAKAR 13-15 NOV 2014 CELLULE ASSURANCE QUALITE (CELLAQ) UNIVERSITE ABDOU MOUMOUNI NIAMEY NIGER DAKAR 13-15 NOV 2014 PLAN Introduction I. L assurance qualité dans l enseignement supérieur II. L évaluation de la performance

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Table des matières Introduction 1 Chapitre 1 PARTIE 1 ÉMERGENCE D UNE VÉRITABLE DISCIPLINE

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

«L implémentation de l Assurance Qualité dans l Enseignement Supérieur en Algérie»

«L implémentation de l Assurance Qualité dans l Enseignement Supérieur en Algérie» «L implémentation de l Assurance Qualité dans l Enseignement Supérieur en Algérie» Conférence Régionale sur le partage de l information et la gouvernance- Banque Mondiale/CMI Beytouth 12-14 Mai 2015 Pr

Plus en détail

Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives

Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives Institut Supérieur de l Administration Programme «Agora de la gouvernance» 22 Mars 2012 M. Abdesselam

Plus en détail

CIDMEF: vision pour la prochaine décennie?

CIDMEF: vision pour la prochaine décennie? CIDMEF: vision pour la prochaine décennie? Proposition d enquête Pr Jacques Barrier Chargé de mission CIDMEF DFMCDP / Département management de la santé (faculté de médecine de Nantes) jacques.barrier@univ-nantes.fr

Plus en détail

Termes de Références Pour le recrutement d un cabinet en charge de la capitalisation de la modernisation des services fonciers

Termes de Références Pour le recrutement d un cabinet en charge de la capitalisation de la modernisation des services fonciers Termes de Références Pour le recrutement d un cabinet en charge de la capitalisation de la modernisation des services fonciers Organisme : Résultat Attendu 1 : Activité 1.D Observatoire du Foncier Référence

Plus en détail

Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque

Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque Institut Universitaire de Formation Continue en partenariat avec le Service Commun de la Documentation Université des

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT?

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? Sabine GOULIN Comité de Pilotage de RELIER copil.relier@amue.fr Conférence Auto évaluation : un atout pour la stratégie et la gouvernance 05

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs

Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs Jacques Béranger, Pierre Fleischmann et Alain Jeneveau Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs

Plus en détail

«Contribution de la qualité de l enseignement supérieur et de la formation professionnelle continue au développement des entreprises marocaines»

«Contribution de la qualité de l enseignement supérieur et de la formation professionnelle continue au développement des entreprises marocaines» Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie de Fès Laboratoire Productique Energétique et Développement Durable Equipe : maintenance et qualité Communication intitulée: «Contribution

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC

PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC Washington, le 14 Octobre 2008 PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC M. ABDELAZIZ EL HADDAD Chef de Division de l Arbitrage à la TGR 1 Rabat le: 22 avril 2009 1/ 17 Sommaire Introduction

Plus en détail

Ahmad JAMMAL Directeur Général de l Enseignement Supérieur au Liban

Ahmad JAMMAL Directeur Général de l Enseignement Supérieur au Liban Actions des pays Islamiques et Arabes à propos de classement des Universités Situation au Liban, Qualité ou Classement Ahmad JAMMAL Directeur Général de l Enseignement Supérieur au Liban Introduction:

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 «Le peuple tunisien a, en un temps très court, et par la seule force de ses convictions démocratiques, réalisé une révolution pacifique qui fera

Plus en détail

Chef de projet Nouvelles Offres de Formation. Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation

Chef de projet Nouvelles Offres de Formation. Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation ANNONCE EXTERNE Chef de projet Nouvelles Offres de Formation Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation Présentation de CentraleSupélec : Crée le 1 er janvier 2015,

Plus en détail

Présentation et discussion du livrable WP1.1 Établir un bilan de gouvernance par les Universités. Présentation des résultats du WP 1.

Présentation et discussion du livrable WP1.1 Établir un bilan de gouvernance par les Universités. Présentation des résultats du WP 1. Projet Tempus Go-Univ 544190-TEMPUS-1-2013-1-MA-TEMPUS-SMGR Renforcement de la GOuvernance dans les UNIVersités marocaines à travers la mise en œuvre du Code Marocain de bonnes pratiques de gouvernance

Plus en détail

Quel enseignement supérieur demain?

Quel enseignement supérieur demain? Quel enseignement supérieur demain? C. Conti Calogero.Conti@umons.ac.be Forum financier, le 25/11/2010 Processus de Bologne Déclaration de la Sorbonne en 1998 «Harmonisation de l architecture du système

Plus en détail

Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la

Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la commune de Dissin, au Burkina Faso Juin 2015 I. TERMES DE

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

LA GOUVERNANCE DE LA DECENTRALISATION

LA GOUVERNANCE DE LA DECENTRALISATION Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation Africaine pour le Renforcement des Capacités (ACBF) Original: Anglais LA GOUVERNANCE DE LA DECENTRALISATION

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

DISCOURS DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ROYAUME DU MAROC LE CABINET الديوان DISCOURS DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DE LA 3 EME EDITION DU RENDEZ-VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA,

Plus en détail

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION Tizi Ouzou MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE Responsable de l'équipe de formation : Mme OUKACI Dahbia Etablissement : Intitulé

Plus en détail

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC

EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC L emploi L emploi est une forme d insertion sociale, un levier qui permet l amélioration des conditions de vie. L emploi est un paramètre révélateur dans l évaluation

Plus en détail

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable

Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Qualité de l information sur la responsabilité d entreprise et le développement durable Vérification interne et externe : exemples et bénéfices 25 novembre 2009 Institut de la Gestion Financière du Canada:

Plus en détail

Economie de la prévention des risques professionnels. Thomas Amossé (CEE), Sylvie Célérier (CPN-CEE), Anne Fretel (CEE)

Economie de la prévention des risques professionnels. Thomas Amossé (CEE), Sylvie Célérier (CPN-CEE), Anne Fretel (CEE) Economie de la prévention des risques professionnels Thomas Amossé (CEE), Sylvie Célérier (CPN-CEE), Anne Fretel (CEE) Quels leviers d incitation { la prévention? Objectif : construire une approche réaliste

Plus en détail

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Jacques RENARD THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Préface de Louis GALLOIS Président de la SNCF Prix IFACI 1995 du meilleur ouvrage sur l audit interne Cinquième édition Éditions d Organisation, 1994,

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

Assurance Qualité Interne et Gouvernance en Enseignement Supérieur

Assurance Qualité Interne et Gouvernance en Enseignement Supérieur Assurance Qualité Interne et Gouvernance en Enseignement Supérieur Le groupe est invité à traiter plusieurs questions autour des relations qui lient l assurance qualité interne à la gouvernance en Enseignement

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER 09-11 AOUT 2011 27/10/2011 1 27/10/2011 2 Introduction

Plus en détail

Référencement du RNCP au Cadre européen de certification Perspectives pour une nouvelle grille de niveaux nationale.

Référencement du RNCP au Cadre européen de certification Perspectives pour une nouvelle grille de niveaux nationale. Référencement du RNCP au Cadre européen de certification Perspectives pour une nouvelle grille de niveaux nationale Cnis 31 03 2010 Contexte: 2 objectifs Mettre en correspondance le cadre national des

Plus en détail

CIVITAS Forum 2014 Conférence annuelle. Casablanca, Maroc 23-26 Septembre 2014. Appelle à contribution/intervenants pour le Forum CIVITAS 2014

CIVITAS Forum 2014 Conférence annuelle. Casablanca, Maroc 23-26 Septembre 2014. Appelle à contribution/intervenants pour le Forum CIVITAS 2014 CIVITAS Forum 2014 Conférence annuelle Casablanca, Maroc 23-26 Septembre 2014 Appelle à contribution/intervenants pour le Forum CIVITAS 2014 Recommandations pour la proposition et mise en forme des contributions

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation

Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation Royaume du Maroc Ministère de l Emploi, des Affaires Sociales et de la Solidarité Secrétariat d Etat Chargé de la Formation Professionnelle Atelier sur l évaluation de l impact des programmes de formation

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 Création d un comité de formation continuelle

Plus en détail

Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public

Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public 14/ 12 / 2012 Travaux de recherche Joël Gayet Chercheur

Plus en détail

Document de politique d ENQA sur les outils de transparence

Document de politique d ENQA sur les outils de transparence Document de politique d ENQA sur les outils de transparence (Adopté le 4 mars 2011) Synthèse Les établissements d enseignement supérieur (EES) observent un intérêt croissant de la part des étudiants, de

Plus en détail

RESULTATS CRANET FRANCE 2014

RESULTATS CRANET FRANCE 2014 RESULTATS FRANCE Fabienne AUTIER, professeur autier@em-lyon.com UN RESEAU INTERNATIONAL DE CHERCHEURS EN GRH Observatoire International crée en 1989 À l origine européen (UK, Allemagne, France, Suède,

Plus en détail

Session 3: Elément A: Travail préparatoire et prise en compte des lacunes

Session 3: Elément A: Travail préparatoire et prise en compte des lacunes Session 3: Elément A: Travail préparatoire et prise en compte des lacunes Expériences et enseignements du diagnostic de l état des lieux pour la planification de l adaptation au changement climatique au

Plus en détail

Module I-A : Initiation à l économie politique

Module I-A : Initiation à l économie politique CAS-EFP (2016-2017) : Présentation des enseignements Les descriptifs des enseignements sont indicatifs. Ils peuvent changer en partie en fonction de l actualité et des choix opérés par les enseignants.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

Annexe descriptive au diplôme

Annexe descriptive au diplôme Annexe descriptive au diplôme La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au diplôme) suit le modèle élaboré par la Commission Européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO /CEPES. Elle vise

Plus en détail

Atelier. «Classements, évaluation et assurance qualité : des modèles différenciés» www.univ-nantes.fr. AUF - 7 Mai 2013

Atelier. «Classements, évaluation et assurance qualité : des modèles différenciés» www.univ-nantes.fr. AUF - 7 Mai 2013 Atelier «Classements, évaluation et assurance qualité : des modèles différenciés» www.univnantes.fr AUF 7 Mai 2013 Fabrice CLERFEUILLE 1 er VicePrésident Université de Nantes, France Fabrice.clerfeuille@univnantes.fr

Plus en détail

Pilotage du Capital Humain et de la performance globale

Pilotage du Capital Humain et de la performance globale Pilotage du Capital Humain et de la performance globale Démarche de la Chaire Capital Humain De la Fondation Bordeaux Université Version novembre 2013 2013 / Fondation Bordeaux Université / Stéphane Trébucq

Plus en détail

L évaluation des programmes d Information et Communication par l AEQES

L évaluation des programmes d Information et Communication par l AEQES L évaluation des programmes d Information et Communication par l AEQES Eva JAROSZEWSKI, Agence pour l évaluation de la qualité de l enseignement supérieur [AEQES] Bruxelles, 9 février 2012 Etats Généraux

Plus en détail

Le système d assurance qualité de la HES-SO

Le système d assurance qualité de la HES-SO Le système d assurance qualité de la HES-SO 1. Contexte historique Le monde de l enseignement supérieur et de la recherche a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. Parmi les nombreux facteurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION

CAHIER DES CHARGES FORMATION CAHIER DES CHARGES FORMATION 1. INTITULE (COMPLETE) DE LA FORMATION : Gestion financière, planification, suivi et évaluation des programmes/projets de 2. CONTEXTE : La stratégie actuelle de l Agence de

Plus en détail

Rigueur et transparence en matière de reddition de comptes économique, sociale et environnementale: l expérience de Fondaction

Rigueur et transparence en matière de reddition de comptes économique, sociale et environnementale: l expérience de Fondaction Rigueur et transparence en matière de reddition de comptes économique, sociale et environnementale: l expérience de Fondaction Colloque CIRIEC-Canada Congrès ACFAS 2011 Université de Sherbrooke 8 mai 2011

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

Formation professionnelle initiale en système dual

Formation professionnelle initiale en système dual Formation professionnelle initiale en système dual Soutien au développement des métiers et à la mise en œuvre des formations en Suisse COLLOQUE INTERNATIONAL SUR L ADÉQUATION FORMATION-EMPLOI Montréal

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Enquêtes Innovation et R&D :

Enquêtes Innovation et R&D : Enquêtes Innovation et R&D : Réalisation du projet Présenté par : M. Abdelhak CHAIBI M. Jamal ASSAD Plan de la présentation (1/3) Première partie : Présentation de l enquête nationale INNOVATION, 2005

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT

OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT OUTIL DIAGNOSTIQUE DE L ACTION EN PARTENARIAT Angèle Bilodeau, Ph.D. 1, 2 Marilène Galarneau, M.Sc. 2 Michel Fournier, M.Sc. 1 Louise Potvin, Ph.D. 2 Gilles Sénécal, Ph.D. 2, 3 Jocelyne Bernier, M.Sc.

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers (mardis soirs) Hiver 2015 Paul Bourget 514-376-1620, poste 7349; pbourget@crosemont.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence 1992 L agenda 21 1992 2001 Rapport Européen 1997 La déclaration de Rio 2003 1999 Prév. 2009 Le Pacte Mondial L

Plus en détail

Publications scientifiques : pourquoi, pour qui et comment

Publications scientifiques : pourquoi, pour qui et comment Journées de la Recherche de l USJ Jeudi 3 et vendredi 4 février 2011 Publications scientifiques : pourquoi, pour qui et comment Pr Richard G. MAROUN Faculté des sciences Université Saint-Joseph Les enjeux

Plus en détail

Agent(e) de planification, de programmation et de recherche

Agent(e) de planification, de programmation et de recherche OFFRE D EMPLOI AFFICHAGE 2015-28 Votre rôle Agent(e) de planification, de programmation et de recherche La personne apporte un soutien à la coordination d ensemble des activités scientifiques à l Institut.

Plus en détail

Cercles des Bonnes Pratiques

Cercles des Bonnes Pratiques Cercles des Bonnes Pratiques Réunion de Lancement 16 mars 2015 Concept et principe Concept et principe Réunir des entreprises de tous secteurs Organismes publics et entreprises privées Fournir des outils

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

L INNOVATION AU SERVICE DU DÉPLOIEMENT DE LA FILIÈRE SOLAIRE

L INNOVATION AU SERVICE DU DÉPLOIEMENT DE LA FILIÈRE SOLAIRE L INNOVATION AU SERVICE DU DÉPLOIEMENT DE LA FILIÈRE SOLAIRE 21 avril 2015 Avion solaire 1 L INNOVATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE MAROCAINE Ecosystème externe Partenaires institutionnels

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE!

ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! ÉQUILIBRE HOMMES / FEMMES : LES ENTREPRISES PLUS ATTENDUES EN FRANCE QU EN SUÈDE! Le 5 mars 2014 A quelques jours de la Journée Internationale de la Femme, l Observatoire International de l Equilibre Hommes

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP L Institut des Affaires Publiques L Institut des Affaires Publiques - I.A.P. ASBL est une Organisation Non Gouvernementale de Développement (ONGD) dont la mission est de répondre aux besoins des collectivités

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES Site Pitié-Salpêtrière FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES OBSTACLES RENCONTRES PAR LA DÉMARCHE D OBJECTIVATION SUR LE TERRAIN L expérience du pôle MSN Bourmaleau. J Lefebvre. S LES MOTIVATIONS - L institution:

Plus en détail

Manifestation de lancement du 7 ème PCRD Paris, 20 octobre 2006. Actions Marie Curie. Georges Bingen

Manifestation de lancement du 7 ème PCRD Paris, 20 octobre 2006. Actions Marie Curie. Georges Bingen Manifestation de lancement du 7 ème PCRD Paris, 20 octobre 2006 Programme spécifique «Personnel» Actions Marie Curie Georges Bingen Chef d unité Bourses Marie Curie Direction Générale Recherche Actions

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DE LA FORMATION ET DU PERFECTIONNEMENT

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DE LA FORMATION ET DU PERFECTIONNEMENT REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DE LA FORMATION ET DU PERFECTIONNEMENT Projet MENFP-MAECD-UNESCO «Amélioration de la qualité de la formation

Plus en détail

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire Vous trouverez ci-dessous la grille d évaluation sur la base de laquelle votre sera évalué (modèle commenté

Plus en détail

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse

Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2015 Rencontres entre les jeunes et décideurs /experts du secteur Jeunesse #ERASMUSPLUS #DIALOGUESTRUCTURÉ des politiques Références Critères d

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS BESOINS ET FUTURS BESOINS EN MATIÈRE DE QUALIFICATION ET DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL

LES DIFFÉRENTS BESOINS ET FUTURS BESOINS EN MATIÈRE DE QUALIFICATION ET DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL LES DIFFÉRENTS BESOINS ET FUTURS BESOINS EN MATIÈRE DE QUALIFICATION ET DE FORMATION EN SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Pr KOUASSI Yao Mathias UFR Sciences Médicales Université FHB-Abidjan Côte d Ivoire PLAN

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL. Diagnostic Environnemental et Opportunités de Minimisation DEOM

RAPPORT GLOBAL. Diagnostic Environnemental et Opportunités de Minimisation DEOM RAPPORT GLOBAL Sur le Diagnostic Environnemental et Opportunités de Minimisation DEOM Programme de Renforcement de capacité en termes de compétitivité verte dans la région méditerranéenne Réf : CAR/PP_GRECO:

Plus en détail

ASSURANCE QUALITE (AQ) DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR :

ASSURANCE QUALITE (AQ) DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : ASSURANCE QUALITE (AQ) DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : APPROCHE MULTIDIMENSIONNELLE Abdel-Karim KOUMARE koumareak@hotmail.com PLAN Introduction 1. Bases de la Définition de l AQ 2. Approches de la définition

Plus en détail

Master en urbanisme et aménagement du territoire

Master en urbanisme et aménagement du territoire Institut supérieur d'urbanisme et de rénovation urbaine Master en urbanisme et aménagement du territoire L ISURU propose une formation unique de Master en urbanisme et aménagement du territoire (120 ects)

Plus en détail

PROJET EMISE REFERENTIEL EUROPPEEN D ACTIVITES DU MANAGER DE PROJET EUROPEEN

PROJET EMISE REFERENTIEL EUROPPEEN D ACTIVITES DU MANAGER DE PROJET EUROPEEN PROJET EMISE REFERENTIEL EUROPPEEN D ACTIVITES DU MANAGER DE PROJET EUROPEEN La nécessité de définir le cadre d intervention du manager de projet pour le projet EMISE reflète des différences culturelles

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail