STRUCTURED ANALYSIS DESIGN TECHNIC (SADT)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STRUCTURED ANALYSIS DESIGN TECHNIC (SADT)"

Transcription

1 STRUCTURED ANALYSIS DESIGN TECHNIC (SADT) 1. Définitions : Analyse fonctionnelle : Démarche qui consiste à analyser un produit d une manière systémique en l examinant aussi bien de l intérieur que de l extérieur afin de porter une attention particulière aux interactions entre ses différents éléments et son environnement. Fonction : Action d un produit (ou d un système) (ou de l un de ses constituants) exprimée exclusivement en terme de finalité (NF X ) (s écrit toujours sous la forme d un groupe verbal à l infinitif). On peut distinguer 2 types de fonctions : - Fonction de service (principales ou contraintes) qui expriment la participation du produit à la satisfaction des utilisateurs ; - Fonction techniques qui ne sont pas directement perceptibles par l utilisateur du produit, mais auxquelles le concepteur fait appel, dans une solution donnée du produit, pour que celui-ci remplisse les fonctions de service. Système ou processeur : Ensemble d éléments en interaction dynamique organisé en fonction d un but. Frontière d étude (d isolement) : Il est important de bien identifier les limites du système, c'est-à-dire les éléments qui le constituent et ce qui en font une entité organisée afin de mettre en valeur ce qui entre et ce qui sort. Matière d œuvre : entité traitée (ou traitable) par le système. Les matières d œuvre (MO) existent sous 3 formes possibles : - matérielle - énergétique - informationnelle Valeur ajoutée par un système : elle correspond à la modification des caractéristiques de la matière d œuvre après son passage dans le système (s écrit toujours sous forme d un groupe nominal). En entrant dans le système, la matière d œuvre entrante ou initiale (MOE ou MOI) va être transformée en matière d œuvre sortante ou finale (MOS ou MOF). La transformation ainsi réalisée s appelle la valeur ajoutée (VA). On peut donc écrire MOS = MOE + VA BTS ATI Lycée Chevalier d Eon Tonnerre Page 1/6

2 2. SADT : 2.1. Origine de la SADT et intérêt La SADT est une marque déposée de SofTech (USA) et d IGL Technologie (France). Développée aux USA par Doug Ross en 1977 et introduite en Europe à partir de 1982 par Michel Galiner. Les systèmes actuellement exploités dans l industrie sont de plus en plus complexes et pluritechnologiques. Le but de la SADT est d offrir une vision globale et synthétique du système automatisé en ne retenant qu un petit nombre d informations jugé essentiel à la compréhension sous forme de modèle graphique appelé actigramme. Dans le domaine industriel, la SADT s utilise fréquemment pour décrire fonctionnellement les systèmes automatisés, ce qui facilite la communication entre spécialistes de différentes disciplines. La SADT se place donc du point de vue du concepteur et non pas du point de vue de l utilisateur et fait partie de l analyse fonctionnelle technique. Elle s appuie sur un modèle graphique et procède par analyse descendante en ce sens que l on va du plus général au plus détaillé en s intéressant aux activités du système. L accent est mis sur la spécification : - Des fonctions que celui-ci remplit ; - Des informations qu il échange, notamment avec son environnement Modélisation A-0 Le modèle d analyse est constitué d une suite cohérente de diagrammes (actigramme). Le diagramme le plus haut représente la fonction globale assurée par le système et répond aux questions suivantes : - Ca sert à quoi / pourquoi (fonction du système)? - Sur quoi agit le système (Matière d œuvre)? - Quelle valeur est ajoutée par ce système? - Quelles sont les informations qui pilotent le fonctionnement du système (données de contrôle)? Matière d oeuvre Données de contrôle Fonction du système A-0 Supports Matière d œuvre dotée de la Valeur Ajoutée Sorties secondaires BTS ATI Lycée Chevalier d Eon Tonnerre Page 2/6

3 Les données de contrôle ne sont pas modifiées par l'activité mais influent sur son déroulement. Elles peuvent être de 4 types possible : - W = Présence d énergie ou de matière d œuvre - R = données de réglage (n influent pas sur le cycle du système) - C = données de configuration (influent sur le cycle du système) - E = données d exploitation (données qui permettent de piloter le fonctionnement du système) 2.3. Modélisation A0 La modélisation A0 est un développé du modèle A-0 selon une démarche descendante. La technique graphique de modélisation est basée sur un formalisme qu il convient de respecter : Les boites représentent la décomposition du problème en parties ; elles modélisent les activités ou fonctions du système ; Les flèches relient les boites et codifient les interfaces et/ou les contraintes entre les boites. Elles modélisent ainsi : - Les données sur lesquelles agissent les activités ; - Les contraintes qui déclenchent ou modifient les activités ; Chaque diagramme de niveau inférieur ne montre qu une quantité déterminée de détails et s intègre exactement dans le diagramme de niveau supérieur, en préservant les relations de chaque élément avec son environnement ; Dans les fonctions de niveau inférieur, il est interdit de reprendre le nom d une fonction déjà utilisée au niveau supérieur ; La MOE doit être de même type que la MOS principale et être cohérente avec le nom de la fonction qui traite cette MO ; La numérotation des boites se fait de façon hiérarchique. Ainsi A0 contient A1, A2, A3, puis A1 contient A11, A12, A13, Pourquoi? A-0 A Quoi (quelles fonctions)? A A Dernier niveau : (Comment ces fonctions sont réalisées)? BTS ATI Lycée Chevalier d Eon Tonnerre Page 3/6

4 2.4. Exercice sur les notions de fonction, matière d œuvre, système Dans l exercice suivant, compléter le tableau : Système MOE MOS VA Poste automatisé de perçage Machine de conditionnement d engrais Centrale hydraulique Centrale nucléaire Ordinateur Simulateur de vol Pièce non percée Engrais non conditionné hydraulique nucléaire Donnée non traitée Commande de vol Pièce percée Engrais conditionné Donnée traitée Les réactions de l avion Perçage Fonction globale Percer des pièces Conditionnement Conditionner de l engrais Transformation de l énergie hydraulique en énergie Transformation de l énergie nucléaire en énergie Traitement des données Transformer l énergie Transformer l énergie Traiter les données Type de MO Matérielle Matérielle Energétique Energétique Information Simulation Simuler Information?? BTS ATI Lycée Chevalier d Eon Tonnerre Page 4/6

5 2.5. Exercice : Analyse fonctionnelle d'un poste automatisé de perçage Mise en situation Un poste automatisé est destiné au perçage de pièces cylindriques. Ce poste comprend une goulotte d'alimentation dans laquelle sont placées les pièces vierges. Un bras manipulateur saisit les pièces vierges et les pose sur un poste de bridage magnétique. Une unité de perçage réalise alors le perçage des pièces. Une fois percée, la pièce est débridée et le bras manipulateur la saisit et la dépose dans le bac d'évacuation. La commande du poste est assurée par un automate programmable industriel de type Twido. Le système peut fonctionner en marche manuelle ou marche automatique. On peut régler la vitesse des mouvements du bras manipulateur, ainsi que la vitesse d'avance et la vitesse de rotation du foret. En marche manuelle, l'exploitant peut actionner le système à l'aide de différents boutons de commande manuelle. Les différents mouvements du bras manipulateur sont réalisés à l'aide de vérins pneumatiques. Le poste de perçage quant à lui est mû par un moteur. Enfin, en mode automatique, le lancement du cycle s'obtient par appui sur DCY Réalisez le modèle A-O du système en précisant dans cet exercice les matières d'oeuvre secondaires (copeaux, bruit, lubrifiant usagé). De plus on précisera les données de contrôle W, R, C, E correspondant à ce système. W R C E Frontière d isolement Pièce non percée Lubrifiant Percer des pièces A-0 Pièce percée Copeaux Lubrifiant usagé Bruit W : Présence d énergie et pneumatique et présence de pièces non percées R : Vitesse de mouvement du bras manipulateur, vitesse de rotation, vitesse d avance C : Auto / Manu E : Dcy, M/A, AU ; Commandes manuelles Système automatisé de perçage BTS ATI Lycée Chevalier d Eon Tonnerre Page 5/6

6 Modèle A0 du poste de perçage : On choisira le découpage fonctionnel du poste par les 4 fonctions suivantes : - La fonction commander - La fonction manipuler - La fonction brider/débrider - La fonction percer Commander A1 Manipuler A2 Brider ou Débrider A3 Percer A4 A0 BTS ATI Lycée Chevalier d Eon Tonnerre Page 6/6

UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX

UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX UNIVERSITE D'ORLEANS ISSOUDUN CHATEAUROUX PLAN

Plus en détail

DECODER LES GRAFCET ET REPERER LES DIFFERENTS POINTS DE VUE

DECODER LES GRAFCET ET REPERER LES DIFFERENTS POINTS DE VUE MI V B DECODER LES GRAFCET ET REPERER LES DIFFERENTS POINTS DE VUE Maintenance industrielle Niveau V CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 9, rue Pierre Baizet - CP - 696 Lyon cedex 9 7 9 8-78 7 7 - gipal-cafoc@ac-lyon.fr

Plus en détail

PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE 1. LA PARTIE OPERATIVE ET LA PARTIE COMMANDE : 2. LEURS INTER-RELATIONS :

PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE 1. LA PARTIE OPERATIVE ET LA PARTIE COMMANDE : 2. LEURS INTER-RELATIONS : 1STE LES SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES ASSOCIÉES AUX FONCTIONS L.T Mohammedia Cours STRUCTURE D UN SYSTÈME AUTOMATISÉ Prof : MAHBAB Page 1 / 3 1. LA PARTIE OPERATIVE ET LA PARTIE COMMANDE : 1.1 Présentation

Plus en détail

SCIENCES DE L INGENIEUR

SCIENCES DE L INGENIEUR SCIENCES DE L INGENIEUR 2013/2 014 ANALYSE DU BESOIN ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE CHAINE FONCTIONNELLE EXERCICES Glioula.mohamed@gmail.com 0699717946 1 A- Généralités et

Plus en détail

Initiation aux Sciences de l Ingénieur LIVRET DE SECONDE

Initiation aux Sciences de l Ingénieur LIVRET DE SECONDE Etablissement : NOM : Classe :. Année scolaire : 20.. / 20 Initiation aux Sciences de l Ingénieur LIVRET DE SECONDE N fiche Savoirs Compétences Supports d apprentissage (à compléter) Validation (par l

Plus en détail

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML

basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML basée sur le cours de Bertrand Legal, maître de conférences à l ENSEIRB www.enseirb.fr/~legal Olivier Augereau Formation UML http://olivier-augereau.com Sommaire Introduction I) Les bases II) Les diagrammes

Plus en détail

Les outils graphiques d expression pour l analyse fonctionnelle des systèmes Domaine d application : Représentation conventionnelle des systèmes

Les outils graphiques d expression pour l analyse fonctionnelle des systèmes Domaine d application : Représentation conventionnelle des systèmes Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les outils graphiques d expression pour l analyse fonctionnelle des systèmes Domaine d application : Représentation conventionnelle

Plus en détail

KM2 W1 EVC1 M3~ Manuel AUTOMSIM API 24V. BP Dcy 1MINI 1MAXI. www.irai.com

KM2 W1 EVC1 M3~ Manuel AUTOMSIM API 24V. BP Dcy 1MINI 1MAXI. www.irai.com L1 L2 L3 F1 M1 KM2 0V U1 V1 M3~ W1 EVC1 Manuel AUTOMSIM 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 API 24V 0 1 2 C1MINI BP Dcy C1MAXI 1MAXI 1MINI EVC1 www.irai.com INTRODUCTION... 5 INSTALLATION... 6 PRISE EN

Plus en détail

Figure 1 : représentation des différents écarts

Figure 1 : représentation des différents écarts ulletin officiel spécial n 9 du 30 septembre 2010 Annexe SIENES DE L INGÉNIEUR YLE TERMINAL DE LA SÉRIE SIENTIFIQUE I - Objectifs généraux Notre société devra relever de nombreux défis dans les prochaines

Plus en détail

ils entretiennent entre eux des flux, ils partagent des perceptions sur l environnement

ils entretiennent entre eux des flux, ils partagent des perceptions sur l environnement Les modèles de Flux Introduction L analyse systémique fournie une modélisation de l organisation échangeant et transformant des flux Cette modélisation du S.I. reste trop générale Il faut découper l organisation

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Les diagrammes de modélisation

Les diagrammes de modélisation L approche Orientée Objet et UML 1 Plan du cours Introduction au Génie Logiciel L approche Orientée Objet et Notation UML Les diagrammes de modélisation Relations entre les différents diagrammes De l analyse

Plus en détail

Techniques de stockage. Techniques de stockage, P. Rigaux p.1/43

Techniques de stockage. Techniques de stockage, P. Rigaux p.1/43 Techniques de stockage Techniques de stockage, P. Rigaux p.1/43 Techniques de stockage Contenu de ce cours : 1. Stockage de données. Supports, fonctionnement d un disque, technologie RAID 2. Organisation

Plus en détail

Université de Bangui. Modélisons en UML

Université de Bangui. Modélisons en UML Université de Bangui CRM Modélisons en UML Ce cours a été possible grâce à l initiative d Apollinaire MOLAYE qui m a contacté pour vous faire bénéficier de mes connaissances en nouvelles technologies et

Plus en détail

UML (Paquetage) Unified Modeling Language

UML (Paquetage) Unified Modeling Language UML (Paquetage) Unified Modeling Language Sommaire Introduction Objectifs Paquetage Espace de nommage d un paquetage Dépendances entre paquetages 2 Notion introduite véritablement par UML car superficiellement

Plus en détail

Système à enseigner : Robot M.I.M.I. MultipodeIntelligent à Mobilité Interactive. Version 1.0

Système à enseigner : Robot M.I.M.I. MultipodeIntelligent à Mobilité Interactive. Version 1.0 Système à enseigner : Robot M.I.M.I. MultipodeIntelligent à Mobilité Interactive Sommaire - Le Robot M.I.M.I. (Multipode Intelligent à Mobilité Interactive) - Présentation du Système à Enseigner. - Composition

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE»

MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE» MODELISATION UN ATELIER DE MODELISATION «RATIONAL ROSE» Du cours Modélisation Semi -Formelle de Système d Information Du Professeur Jean-Pierre GIRAUDIN Décembre. 2002 1 Table de matière Partie 1...2 1.1

Plus en détail

Lubrification des machines et équipements

Lubrification des machines et équipements Objectifs Savoir sélectionner les lubrifiants, équipements, joints et garnitures d étanchéité en fonction d applications précises Savoir interpréter une fiche de lubrification Connaître les moyens de contrôle

Plus en détail

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system»

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» entre echnologies Avancées Catalogue - en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» 2012-2013 Boulevard du Château 12, 7800 ATH Tél : 068/26.88.80 Fax : 068/26.88.81 E-Mail :

Plus en détail

Utilisation du logiciel GALAAD

Utilisation du logiciel GALAAD 1 Sommaire: Présentation du logiciel GALAAD 1. Démarrer le programme........ 2. Présentation de l écran du logiciel....... Les barres d'outils, sauvegarder... 3. Créer un nouveau fichier........ 4. Préparer

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Méthode Analyse Conception Introduction à UML Génie logiciel Définition «Ensemble de méthodes, techniques et outils pour la production et la maintenance

Plus en détail

1- Enregistrer le nouveau planning

1- Enregistrer le nouveau planning MSproject :Guide d utilisation MSProject Formation BTS Ce document ressource, complément au TP projet maison simplifié, vous guidera pour réaliser la planification (partie 1). Les étapes sont : A :Planifier

Plus en détail

INSTITUT LIMAYRAC. enseignement supérieur Toulouse. Vincent de Prato BTS Informatique de Gestion. Option Administrateur de Réseaux Locaux

INSTITUT LIMAYRAC. enseignement supérieur Toulouse. Vincent de Prato BTS Informatique de Gestion. Option Administrateur de Réseaux Locaux INSTITUT LIMAYRAC enseignement supérieur Toulouse Vincent de Prato BTS Informatique de Gestion Option Administrateur de Réseaux Locaux Note de Synthèse Vincent de Prato BTS Informatique de Gestion 2009

Plus en détail

1- Enregistrer le nouveau planning

1- Enregistrer le nouveau planning Guide d utilisation MindView Formation BTSET Ce document est le complément au TP projet maison simplifié, vous guidera pour réaliser la planification (partie 1). Les étapes sont : A : Planifier par les

Plus en détail

Business Intelligence avec SQL Server 2012

Business Intelligence avec SQL Server 2012 Editions ENI Business Intelligence avec SQL Server 2012 Maîtrisez les concepts et réalisez un système décisionnel Collection Solutions Informatiques Extrait Alimenter l'entrepôt de données avec SSIS Business

Plus en détail

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association Conception des bases de données : Modèle Entité-Association La modélisation d un problème, c est-à-dire le passage du monde réel à sa représentation informatique, se définit en plusieurs étapes pour parvenir

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE I INTRODUCTION : 1) Citer la fonction globale des systèmes suivants : Scooter : Marteau : Grille pain : Téléphone portable : Agrafeuse : 2) De quelle famille font partie les systèmes suivants? DM Etude

Plus en détail

CONCEPTION ET REALISATION D'UN GENERATEUR DE TABLEAUX DE BORD PROSPECTIFS MULTIDIMENSIONNELS

CONCEPTION ET REALISATION D'UN GENERATEUR DE TABLEAUX DE BORD PROSPECTIFS MULTIDIMENSIONNELS CONCEPTION ET REALISATION D'UN GENERATEUR DE TABLEAUX DE BORD PROSPECTIFS MULTIDIMENSIONNELS Nazih Selmoune (*), Zaia Alimazighi (*) Selmoune@lsi-usthb.dz, Alimazighi@wissal.dz (*) Laboratoire des systèmes

Plus en détail

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN MOTO ELECTRIQUE MISE EN SITUATION La moto électrique STRADA EVO 1 est fabriquée par une société SUISSE, située à LUGANO. Moyen de transport alternatif, peut-être la solution pour concilier contraintes

Plus en détail

Démarches d urbanisation : réorganiser le Système d Information en structurant ses fonctions dans des blocs fonctionnels communicants.

Démarches d urbanisation : réorganiser le Système d Information en structurant ses fonctions dans des blocs fonctionnels communicants. Plan du chapitre Master Informatique et Systèmes Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise 04 Architecture du SI : identifier et décrire les services, structurer le SI 1 2 3 4 5

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Génie logiciel avec UML Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Claude Boutet Session hiver 2008 Modélisation de systèmes Table des matières TABLE DES

Plus en détail

Urbanisation de système d'information. PLM 4 (Product Lifecycle Management) Préoccupation d'assurance qualité Processus et Procédures

Urbanisation de système d'information. PLM 4 (Product Lifecycle Management) Préoccupation d'assurance qualité Processus et Procédures Urbanisation de système d'information PLM 4 (Product Lifecycle Management) Préoccupation d'assurance qualité Processus et Procédures Urbanisation des Systèmes d'information - Henry Boccon-Gibod 1 De quoi

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de Démarrage MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

TPM Totale Productive Maintenance

TPM Totale Productive Maintenance T.P.M ou Topo Maintenance Méthodes de maintenance TPM Totale Productive Maintenance 1 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l anglais Total Productive Maintenance) est un système global

Plus en détail

1 Presentation du bandeau. 2 Principe de création d un projet : C2 industrialisation Apprendre Gantt project Ver 2.6 planifier

1 Presentation du bandeau. 2 Principe de création d un projet : C2 industrialisation Apprendre Gantt project Ver 2.6 planifier 1 Presentation du bandeau Créer une tâche Supprimer une tâche Affiche les propriétés d une tâche Onglet Gantt ou Ressources Calendrier Liste des tâches (ID ; Nom ; Date début et Date de Fin) 2 Principe

Plus en détail

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières

AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières AUTRES ASPECTS DU GPS Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières 1 Partie I Tolérance de battement Défaut de Battement Défautconjuguéde forme, orientation et position, constatélorsde

Plus en détail

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend»

uc : Cas d utilisation Top-Chair [Utilisation normale] Fauteuil Top-Chair Déplacer le fauteuil sur tous chemins «include» «include» «extend» TopChair S c Première partie Présentation du système Plus d autonomie pour plus de liberté! TopChair S c offre aux personnes à mobilité réduite une nouvelle possibilité de se déplacer sans assistance à

Plus en détail

GanttProject : guide utilisateur

GanttProject : guide utilisateur GanttProject : guide utilisateur Ce guide explique de manière synthétique comment créer puis gérer un diagramme de Gantt à l'aide du logiciel GanttProject dans le cadre des Projets technologiques des classes

Plus en détail

EDF. Contacts. présentation de l entreprise. activités proposées. www.edf.com

EDF. Contacts. présentation de l entreprise. activités proposées. www.edf.com EDF é l e c t r i c i t é d e f r a n c e présentation de l entreprise Le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce

Plus en détail

TRAAM STI 2013-2014 Acquisition et exploitations pédagogiques des données sur un système pédagogique

TRAAM STI 2013-2014 Acquisition et exploitations pédagogiques des données sur un système pédagogique TRAAM STI 2013-2014 Acquisition et exploitations pédagogiques des données sur un système pédagogique Bilan technique et éléments de développement Fonctionnalités attendues Une vingtaine d établissements

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de démarrage MEGA 2013 1ère édition (janvier 2013) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Le tableau de bord On peut le définir comme la présentation synoptique d indicateurs relatifs au suivi d une bibliothèque, d un projet, d un service.

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Retour d expériences avec UML

Retour d expériences avec UML Retour d expériences avec UML UML pour les systèmes biologiques Marie-Hélène Moirez-Charron, UMR AGIR, équipe MAGE INRA Toulouse mailto:marie-helene.charron@toulouse.inra.fr PLAN Contexte de travail UML,

Plus en détail

C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur.

C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. C.F.A.O. : Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur. La CFAO réunit dans une même démarche informatique les actions de conception et de fabrication d un objet. La technique utilisée permet à

Plus en détail

CENTRE DE TECHNOLOGIES AVANCEES EN ELECTRICITE RESIDENTIELLE ET INDUSTRIELLE INSTITUT DES ARTS ET METIERS

CENTRE DE TECHNOLOGIES AVANCEES EN ELECTRICITE RESIDENTIELLE ET INDUSTRIELLE INSTITUT DES ARTS ET METIERS CENTRE DE TECHNOLOGIES AVANCEES EN ELECTRICITE RESIDENTIELLE ET INDUSTRIELLE INSTITUT DES ARTS ET METIERS Campus des Arts et Métiers Chaque module est lié à un type d équipement mis à disposition par le

Plus en détail

Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11

Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11 Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11 Les informations contenues dans le présent manuel de documentation ne sont pas contractuelles et peuvent faire l objet de modifications sans préavis. La fourniture

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2010 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel

Plus en détail

1 Introduction. Business Intelligence avec SharePoint Server 2010

1 Introduction. Business Intelligence avec SharePoint Server 2010 Business Intelligence avec SharePoint Server 2010 1 Introduction Dans le chapitre précédent, nous avons créé une collection de sites et activé les fonctions de restitution décisionnelles du serveur SharePoint

Plus en détail

Méthodes de développement. Analyse des exigences (spécification)

Méthodes de développement. Analyse des exigences (spécification) 1 / 16 Méthodes de développement Analyse des exigences (spécification) 1 -Objectifs de l'analyse des exigences... 2 2 - Approfondissement et formalisation du besoin... 2 2.1 Séparation des besoins, contraintes

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

Guichet automatique de banque

Guichet automatique de banque Guichet automatique de banque Mastère 2004 1 Guichet automatique de banque : GAB Objectif : Illustrer la vue fonctionnelle et particulièrement la définition des cas d utilisation. 1. Spécification du problème

Plus en détail

DIAGNOSTIQUER EN UTILISANT L INFORMATIQUE

DIAGNOSTIQUER EN UTILISANT L INFORMATIQUE DIAGNOSTIQUER EN UTILISANT L INFORMATIQUE Maintenance industrielle Niveau IV CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 19 80 21-04 78 47 27 11 - gipal-cafoc@ac-lyon.fr

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

Probabilités (méthodes et objectifs)

Probabilités (méthodes et objectifs) Probabilités (méthodes et objectifs) G. Petitjean Lycée de Toucy 10 juin 2007 G. Petitjean (Lycée de Toucy) Probabilités (méthodes et objectifs) 10 juin 2007 1 / 19 1 Déterminer la loi de probabilité d

Plus en détail

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques ITIL V3 Transition des services : Principes et politiques Création : janvier 2008 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

Créer un tableau avec LibreOffice / Calc

Créer un tableau avec LibreOffice / Calc Créer un tableau avec LibreOffice / Calc Réaliser des tableaux LibreOffice / Calc permet de créer des tableaux facilement en utilisant les cellules. En premier lieu, il faut prévoir le nombre de colonnes

Plus en détail

Business Process Design Max Pauron

Business Process Design Max Pauron Business Process Design Max Pauron 2005 Max Pauron - Reproduction and communication, even partial, are strictly prohibited without written permission. Unauthorized photocopying is a crime. Contexte Les

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT 1 - AVANTAGES DE LA GMAO ACCEDER POUR ENSEIGNER 2 - GENERALITES POUR L EXPLOITATION EN BAC PRO ET BTS 3 LA GMAO ET LE NOUVEAU REFERENTIEL BTS 2014 MAINTENANCE

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Système de propulsion électrique Voltec : il permet d associer sobriété et sportivité

Système de propulsion électrique Voltec : il permet d associer sobriété et sportivité Media Information 11 juillet 2011 Opel Ampera Système de propulsion Système de propulsion électrique Voltec : il permet d associer sobriété et sportivité Tout en douceur : les roues sont toujours entraînées

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test INTRODUCTION Le travail de paramédic nécessite une capacité physique supérieure à celle de la population moyenne. En effet, ceux-ci

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

FONCTIONNEMENT D UNE MACHINE-OUTIL À COMMANDE NUMÉRIQUE - 1/2

FONCTIONNEMENT D UNE MACHINE-OUTIL À COMMANDE NUMÉRIQUE - 1/2 FONCTIONNEMENT D UNE MACHINE-OUTIL À COMMANDE NUMÉRIQUE - 1/2 Tu dois recopier le contenu de cette fiche sur une feuille de cours (réponds aux exercices au crayon). Place n :... Les machines à commande

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

La Gestion Électronique de Documents spécialement conçue pour les Experts Comptables

La Gestion Électronique de Documents spécialement conçue pour les Experts Comptables GEDExpert votre nouvel assistant La Gestion Électronique de Documents spécialement conçue pour les Experts Comptables Service client Pour acquérir, produire, classer, partager, consulter, diffuser et publier

Plus en détail

L APPROCHE PROCESSUS,

L APPROCHE PROCESSUS, Hans BRANDENBURG Jean-Pierre WOJTYNA L APPROCHE PROCESSUS, mode d emploi, 2003 ISBN : 2-7081-2888-4 Chapitre 1 IDENTIFIER ET DÉCRIRE LES PROCESSUS DE RÉALISATION Dans ce chapitre nous décrivons la première

Plus en détail

1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse

1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse IN306 : Corrigé SID Christophe Garion 18 octobre 2010 Ce document est un corrigé succinct de l examen du module IN306. 1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse Une

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement supérieur Service des contrats et

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

A.3 Les méthodes : L applicabilité

A.3 Les méthodes : L applicabilité SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

Guide d'utilisation des appareils DS350E avec tablette Motion LE1700. Dangerfield February 2009 V1.0 Delphi PSS

Guide d'utilisation des appareils DS350E avec tablette Motion LE1700. Dangerfield February 2009 V1.0 Delphi PSS Guide d'utilisation des appareils DS350E avec tablette Motion LE1700 1 TABLE DES MATIERES Principaux composants..3 Ecriture sur ECU (OBD)......72 Configuration Bluetooth..7 Fonctions EOBD.....77 Menu principal.

Plus en détail

Plan de travail ERGONOMIE COUT DE L ERGONOMIE. Définitions. Définitions

Plan de travail ERGONOMIE COUT DE L ERGONOMIE. Définitions. Définitions ERGONOMIE PLAN DE TRAVAIL Plan de travail Définitions Plan d analyse, Réalisation d une étude : les outils, Exemples d études ADERF Barette, Dufour, Maison 2 Définitions COUT DE L ERGONOMIE Ergonomie de

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Ressources Humaines. CNPE de Gravelines. Commission Locale d Information 13 février 2013

Ressources Humaines. CNPE de Gravelines. Commission Locale d Information 13 février 2013 Ressources Humaines CNPE de Gravelines Commission Locale d Information 13 février 2013 Sommaire 1. Les effectifs 2. Les embauches 3. La formation 4. L alternance 5. Les stagiaires 6. Les salons / expositions

Plus en détail

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique Architecture d ordinateur : introduction Dimitri Galayko Introduction à l informatique, cours 1 partie 2 Septembre 2014 Association d interrupteurs: fonctions arithmétiques élémentaires Elément «NON» Elément

Plus en détail

Micro ordinateur & Périphériques Mémoire de masse Disque dur (SOLUTION)

Micro ordinateur & Périphériques Mémoire de masse Disque dur (SOLUTION) Ressources : www.sen-bretagne.net, rubrique VANNES/Télécom&Réseaux/CI4 Traitement num./ Table des matières 1.Introduction...1 2.Constitution...1 3.Lecture et enregistrement...2 3.1.Principe du stockage

Plus en détail

Programme de Formation

Programme de Formation Programme de Formation 2009 Formation sur systèmes ABS/EBS frein à disque, suspension et magasinier Formations décentralisées dans votre région pour: Découvrir et comprendre les systèmes ABS / EBS, la

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

Baccalauréat technologique annale zéro

Baccalauréat technologique annale zéro éduscol Baccalauréat technologique STI2D Enseignements technologiques transversaux Annale zéro n 2 (Coefficient 8 Durée 4 heures) Aucun document autorisé Calculatrice autorisée ÉTUDE DU BARRAGE DU MONT

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Unitecnic 2210 Unitecnic 2210 CS

Unitecnic 2210 Unitecnic 2210 CS Unitecnic Unitecnic S Notice de pose Adaptation de la main (sens de la porte) Par défaut, la serrure est configurée en main gauche (vue de l extérieur la serrure est à gauche sur la porte). Seules les

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateurs : Michel Gagné et Réjean Côté

Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateurs : Michel Gagné et Réjean Côté Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateurs : Michel Gagné et Réjean Côté Des notions avancées de courrier électronique pour les utilisateurs de Bell Démarrez

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 2: la modélisation des processus opérationnels INTRODUCTION

Plus en détail

Les métiers. au CFAI Moselle-CEFASIM

Les métiers. au CFAI Moselle-CEFASIM Les métiers au CFAI Moselle-CEFASIM Les métiers 6 sites 21 formations au CFAI Moselle-CEFASIM Page 3 : BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatisés Pages 4-5 : BAC Maintenance des Equipements

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Dossier de presse Juin 2015 LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Du laboratoire au pneu commercialisé, une chaîne d activités construite pour délivrer les meilleures performances Dossier de presse Contact

Plus en détail