TERME Français TERME ANGLAIS DEFINITION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TERME Français TERME ANGLAIS DEFINITION"

Transcription

1 ACTIONNARIALE ACTIUELLE NETTE : VAN Shareholder value Net present value : NPV Present value Concept qui mesure la valeur créée par une entreprise pour ses actionnaires. Cette approche n'est pas seulement financière et boursière mais elle a des implications en matière de management et de stratégie. La VAN est égale àla différence entre la somme des cash flows actualisés d'un investissement et le montant de l'investissement. Elle indique de combienaugmentera la valeur de l'entreprise sil'investissement est entrepris. Si la VAN d'un projet est positive, on peut accepter l'investissement. Elle correspond àla valeur actuelle des flux futurs espérés, actualisés au taux de rentabilité exigé par les investisseurs. La création de valeur est l'objectif de tout dirigeant d'entreprise. Cet objectif est atteint dès lors que les investissements de l'entreprise dégagent une rentabilité supérieure au taux de rentabilité exigé par ses apporteurs de capitaux. NETTE (VAN) Net present value (NPV) La valeur actuelle nette d'un titre financier est la différence entre la valeur actuelle de ce titre et sa valeur de marché ; elle varie en sens inverse du taux d'actualisation. Dans un marché efficient, les valeurs actuelles nettes sont nulles. La valeur actuelle nette peut également être définie pour un investissement. Elle représente alors la valeur des flux de trésorerie liés à l'investissement, actualisés au taux de rentabilité exigé par le marché compte tenu du risque de cet investissement. Elle représente donc le montant de la création de valeur anticipé sur l'investissement. D'un point de vue purement financier, un investissement peut être entrepris dès lors que sa VAN est positive, puisqu'il créera normalement de la valeur. La VAN sera enfin retenue (de préférence au TRI) lorsqu'il faudra choisir entre deux investissements mutuellement exclusifs. NETTE AJOUTÉE (VANAJ) NETTE AUGMENTÉE (VANAU) AJOUTE DE MARCHE Calcul de la VAN faisant apparaître l'aspect économique (VAN de base intégrant un financement Added net present value uniquement par capitaux propres) et l'aspect financier (VAN du financement par dette) de la création de valeur. La VAN de base ajustée de la VAN du financement est identique à la VAN. La valeur actuelle nette augmentée permet de prendre encompte dans la valorisationd'un investissement la Increased net present value valeur des options réelles. Elle est donc égale àla valeur actuelle nette de l'investissement majorée de la valeur des options réelles. Mesure de la création de valeur de l'entreprise. Outild'analyse qui s'utilise en complément de l'eva. Cette MVA : Market value added dernière mesure la création de valeur réalisée au cours d'un exercice, la MVA mesure la création de valeur globale en un instant donné.

2 AJOUTE ECONOMIQUE AJOUTEE EVA : Economic valued added Added value L'EVAest la créationde valeur économique de l'entreprise. Concrètement, l'evapermet une mesure de la capacité de l'entreprise àrémunérer ses partenaires financiers et àaccroître la valeur (ou autrement dit le pouvoir d'achat) de leur investissement dans l'entreprise. De manière très simple, l'eva peut être définie comme le résultat opérationnel de l'entreprise, après impôt, diminué de la rémunération du capital utilisé pour son activité. EVA =capital investit x(roic (return on invested capital)-wacc (weighted average cost of capital) Richesse créée par l'entreprise au cours d'un exercice. Elle est égale àla différence entre la production et la consommation intermédiaire. ATTENDUE Expected value Somme des rendements possibles multipliée par leur probabilité d'apparition. COMPTABLE Book value La valeur comptable d'un actif est égale au coût de l'actif moins les amortissements cumulés sur cet actif. La valeur comptaable d'une entreprise est égale àla différence entre le totaldes actifs et celuides dettes et des actions de préférence. DE "PÈRE DE Titres dont le cours présente une hausse régulière et dont le niveau de risque est généralement considéré Gilt-hedged placement FAMILLE" comme faible. Montant qui peut être obtenu de la vente d'un actif ou d'une entreprise. DE Residual value Valeur égale àl'actif net, en supposant qu'il peut donner lieu àune vente immédiate et que le passif tient LIQUIDATION compte des frais de liquidation. DE REMPLACEMENT Replacement cost Coût auquel peut être remplacé un élément de l'actif. DE RENDEMENT Profitability value Pour une entreprise elle résulte de la capitalisation de ses bénéfices. D'ÉQUILIBRE Balance value La valeur d'équilibre d'un titre dans un marché efficient est toujours égale àsa valeur actuelle. Si un déséquilibre existe, les opérations d'arbitrage ont pour objet de ramener la valeur du titre àsa valeur d'équilibre. ET TITRES FINANCIERS Value and financial security D'un point de vue financier, l'objectif de toute entreprise est de créer de la valeur, c'est àdire être capable de réaliser des investissements dont le taux de rentabilité dégagé est supérieur au taux de rentabilité exigé compte tenu du risque. Si cette condition est remplie, le cours ou la valeur du titre financier progressera ; dans le cas contraire, elle régressera. FUTURE Future value Valeur qu'un placement aura atteint àune date future en tenant compte des revenus escomptés. Si une somme S est placée à x% (intérêts composés) pendant n années, la valeur future SN est égale à S(1+x)^n HISTORIQUE Historical cost Valeur d'origine

3 INTRINSÈQUE Intrinsic value Différence entre le cours de l'actif sous-jacent et le prix d'exercice de l'option d'achat. Pour une option de vente, c'est l'opposé. Par définition, la valeur intrinsèque n'est jamais négative. Pour une entreprise, elle est égale à la différence entre l'actif brut corrigé et les dettes MOBILIÈRE MOBILIERE DE PLACEMENT NETTE COMPTABLE NOMINALE NUE D'UNE OBLIGATION CONVERTIBLE PATRIMONIALE RADIÉE Security ; Stock ; Share Investments Net book value Nominal value Net assets Titre de propriété (action) ou de créance (obligation) aux caractéristiques et droits standardisés (chacune pour une émission donnée ayant le même montant nominal, le droit au même coupon ou dividende, cotée sur la même ligne en bourse, etc.). Elles sont négociables, ce qui les rendent aptes àêtre cotées sur les bourses, même sitoutes ne le sont pas, une procédure d'admissionappelée «introductionen bourse»étant nécessaire en ce cas. Dématérialisation des valeurs mobilières françaises :Elle aconsisté àremplacer les titres physiques par des inscriptions en compte chez les intermédiaires au nom des titulaires. Les titres physiques devaient alors être restitués aux émetteurs. Ils sont néanmoins restés de bonne livraison sous leur forme vive jusqu'au 3mai Les titres non présentés àla dématérialisation àcette date ont été vendus et le produit de leur vente est tenu à la disposition des propriétaires pendant 30 ans. Titre (comme les actions, les obligations, les bons du Trésor ) détenu temporairement par les entreprises pour placer des excédents de trésorerie et en tirer un revenu direct ou une plus-value àcourt terme. Elle s'oppose aux titres de participations détenus dans un but de contrôle et à moyen, long terme. Valeur d'un actif, déduction faite des amortissements. La valeur nominale d'un titre appelée aussi valeur faciale, est celle fixée àl'émission. Pour les actions, la valeur nominale aun sens uniquement comptable. C'est le capital figurant au bilan de la société divisé par le nombre d'actions émises par celle-ci. Pour les obligations, elle sert mathématiquement de capital auquel s'applique le tauxd'intérêt (onparle de ce fait aussid'intérêt nominal). Elle est généralement égale ou assez voisine du prix de souscription et/ou du prix de remboursement.la différence entre valeur nominale et prix de souscription est la prime de souscription (positive ou négative). Celle entre valeur nominale et prix de remboursement est la prime de remboursement. La valeur d'une obligation convertible s'analyse comme la somme de la valeur d'une obligation classique et de la valeur d'une option d'achat d'actions. On appelle valeur nue d'une obligation convertible, ou plancher actuariel, la valeur de cette obligation classique. Elle se calcule en actualisant les flux futurs liés à l'obligation au taux du marché. Valeur de l'entreprise estimée en faisant la différence entre l'actif (corrigé) et les dettes Valeur mobilière supprimée de la cote ou transférée vers un compartiment moins liquide.

4 RESIDUELLE SPÉCULATIVE SUBSTANTIELLE TEMPS VALUE AT RISK (VAR) VARIANCE Residual value Salvage value Speculative value Substantial value Time value Value at risk Valeur d'un bien en crédit-bail à la fin de la durée du contrat Valeur d'un investissement à la fin de la durée de l'investissement Se dit des titres dont le potentielde hausse est important, mais quiconnaît des évolutions fortes. Le risque associé à la détention de valeurs spéculatives est élevé. Ensemble des biens que l'entreprise met en œuvre pour obtenir son résultat. Cette valeur ne tient pas compte des actifs hors exploitation mais inclut les éléments qui participent au résultat d'exploitation comme, par exemple, les biens qui font l'objet d'un contrat en crédit-bail Anticipation d'une augmentation de la valeur intrinsèque. La valeur temps décroît avec le passage du temps, puisque la probabilité que le cours de l'actif sous-jacent dépasse le prix d'exercice devient de plus en plus faible au fur et à mesure que l'on se rapproche de cette date. Perte potentielle maximale d'un investisseur sur la valeur d'un actif ou d'un portefeuille d'actifs financiers compte tenu d'un horizon de détention et d'un intervalle de confiance. Elle se calcule à partir d'un échantillon de données historiques ou se déduit des lois statistiques habituelles. Outil statistique qui permet de mesurer la dispersion d'une variable par rapport àsa moyenne. Elle est égale àla somme des carrés des écarts àla moyenne pondérée par leur probabilité d'occurrence. Appliquée à la rentabilité financière, elle mesure le risque d'un titre financier. VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS Consolidated statement of changes in shareholder's equity Variation pendant l'exercice écoulé des capitaux propres (émissions d'actions, incorporation de réserves..) VÉGA VENTE À DÉCOUVERT VOLATILITÉ Vega Short selling Volatility On peut définir le véga d'une option comme la dérivée de sa valeur théorique par rapport àla volatilité explicite. Toutes choses étant égales par ailleurs, le véga est d'autant plus important que l'option est proche de la monnaie (valeur temps maximale). Opération de spéculation consistant à vendre des titres que l'on ne détient pas, dans le but de les racheter après une baisse des cours et de réaliser ainsi une plus-value. La volatilité de la valeur (ou du tauxde rentabilité) d'untitre financier caractérise l'amplitude des variations de la valeur (ou de la rentabilité) de ce titre. Cette volatilité se traduit mathématiquement par une variance ou un écart-type. Dans une économie de marché, elle mesure en fait le risque de ce titre :plus un titre financier est risqué, plus son cours est volatil, et réciproquement.

5 VOLATILITÉ - DIVIDENDES VOLATILITÉ - OBLIGATIONS VOLUME W%R WARM UP WARRANTS COUVERTS Volatility-dividend Volatility-bond Turnover W%R Warm up Covered warrants WHOLE BUSINESS Whole business Ttitrisation d une activité entière. SECURISATION securisation WINDFALL PROFIT Windfall profit Profit inattendu, obtenu sans effort ni coût financier. Un fort taux de distribution implique, toutes choses étant égales par ailleurs, une faible volatilité du cours. En effet, distribuer une part faible ou nulle des bénéfices va se traduire in fine par des plus-values qui seront concrétisées par la vente des actions. Al'inverse, une entreprise qui verse tous ses bénéfices en dividendes aura un cours de bourse qui pourra presque s'assimiler à celui d'une obligation. La volatilité des obligations est principalement liée au risque de taux qui affecte quasiment uniquement les créances àtaux fixes. En effet, la valeur d'une obligation varie en sens inverse du taux du marché. Cette sensibilité est d'autant plus forte que le taux facial du titre et le taux du marché sont faibles. Nombre de titres ou de contrats échangés pendant une journée de cotation. On peut l'exprimer soit en quantité, soit plus fréquemment en masse de capitaux échangés. Le volume peut servir d'indicateur de la qualité de la tendance, un volume important caractérisant la solidité d'un mouvement. L'indicateur W%R, basé sur les cours extrêmes d'une période, est assez proche des indicateurs stochastiques. Compris par définition entre -100 (marché fortement baissier) et 0(marché fortement haussier), on considère qu'un niveau inférieur à-80 (supérieur à-20) est synonyme d'une situation de survente (surachat). Lors d'un placement important sur le marché, on appelle warm-up les réunions préliminaires avec les investisseurs réalisées par les banques d'affaires. Ces réunions permettent de prendre la température du marché. Les covered warrants ou warrants couverts sont des bons d'acquisition sur titres financiers existants émis par des établissements financiers. Destinés aux investisseurs, ils ne permettent donc pas le financement de l'entreprise. Les warrants sont couverts car, dès l'émission, l'établissement achète les titres correspondants sur le marché. Un warrant est une option d'achat financière de longue durée (typiquement plusieurs années au lieu de plusieurs mois). Ilarrive que lors d'une opérationfinancière (émissionde titres, fusion-acquition, etc.) une société offre, en complément, àses porteurs d'actions ou d'obligations des warrants leur donnant le droit d'acheter ultérieurement des actions àun prix d'exercice fixé d'avance. De même des banques émettent et commercialisent des warrants sur des actions, taux d'intérêt, cours de devise, etc. En finance, la volatilité est une mesure de l'instabilité du cours d'un actif financier. Elle sert de paramètre de quantification du risque de rendement et de prix d'un actif financier.

NC 17 Norme comptable relative au portefeuille-titres et autres opérations effectuées par les OPCVM

NC 17 Norme comptable relative au portefeuille-titres et autres opérations effectuées par les OPCVM NC 17 Norme comptable relative au portefeuille-titres et autres opérations effectuées par les OPCVM Objectif 01. La Norme Comptable NC 07 - relative aux placements définit les règles de prise en compte,

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Petit Déjeuner des Start Up le 24 juin 2005

Petit Déjeuner des Start Up le 24 juin 2005 Petit Déjeuner des Start Up le 24 juin 2005 LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES PAR FONDS PROPRES 1) Quelle caractéristique du financement par fonds propres? 2) Que financer par des fonds propres? 3) Par quels

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Analystes financiers (Mai 2006) 3

Analystes financiers (Mai 2006) 3 Analystes financiers (Mai 2006) 3 Tous les éléments de produits et de charges constatés au cours d'un exercice, notamment la charge d'impôt, les éléments extraordinaires entrent dans la détermination du

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Années 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 TOTAL 45 35 38 37 38 Moyenne europ. 42 37 37 36 34 Moyenne mond. 54 55 56 54 52

Années 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 TOTAL 45 35 38 37 38 Moyenne europ. 42 37 37 36 34 Moyenne mond. 54 55 56 54 52 Quelques ratios boursiers couramment utilisés comme données de l élaboration du benchmarking du groupe Total : Total (avant les fusions avec Fina puis Elf) comparé aux moyennes des pétroliers (européenne

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Gestion de portefeu ille

Gestion de portefeu ille CYCLE SUPERIEUR AUDIT ET CONTRÔLE DE GESTIO Semestre : 8 Module : Gestion de portefeu ille Évaluation des actifs à revenu fixe I- Mesure du rendement des obligations II- Les risques de placement des titres

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS Ce chapitre est consacré à la valorisation par les cash flows actualisés ou DCF. Cette méthode est basée sur la capacité d une entreprise à générer des flux

Plus en détail

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET Workshop Agenda Perceptions et concepts de JV Les Normes internationales Approche des IFRS 7 - IFRS 9 - IFRS 13 Guide de Juste Valeur Exemple d application Confrontation

Plus en détail

Théorie keynésienne : le rôle de la monnaie

Théorie keynésienne : le rôle de la monnaie Théorie keynésienne : le rôle de la monnaie Le rôle de la monnaie Toute la théorie keynésienne repose sur la prise en compte de l'existence de la monnaie. Si la monnaie n'existait pas, les ménages devraient

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

OPTION NÉGOCIABLE. Définition. Facteurs influençant la valeur des options. Claire Peltier EDC 2008

OPTION NÉGOCIABLE. Définition. Facteurs influençant la valeur des options. Claire Peltier EDC 2008 OPTION NÉGOCIABLE Définition Une option d'achat - ou call - est un titre financier conditionnel qui donne le droit, mais non l'obligation, d'acheter un actif détermineé. appelé l'actif support (ou sous-jacent),

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

EVALUATION D ENTREPRISE

EVALUATION D ENTREPRISE EVALUATION D ENTREPRISE «Combien vaut mon entreprise?» EVALUATION PLAN DU MODULE 1) Objectifs et enjeux de l évaluation Pour le propriétaire Pour le repreneur 2) Évaluation : apports et limites 3) Rappel

Plus en détail

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti»

Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Correction de l exercice 2 du cours Gestion de patrimoine : «Analyse d un produit structuré à capital garanti» Question 1 : représenter graphiquement le taux de rentabilité du produit à capital garanti

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions

NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions Février 2013 Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions CHAMP D'APPLICATION Entrée en vigueur

Plus en détail

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Définitions : options sur actions Option : un contrat négociable donnant le droit d acheter ou vendre

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants :

BILAN FONCTIONNEL. Pour répondre au mieux à cette préoccupation, nous étudierons les points suivants : BILAN FONCTIONNEL Avoir une activité, générer des résultats, nécessite des moyens de production que l'on évalue en étudiant la structure de l'entreprise. L'étude de la structure financière va permettre

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Questions fréquentes Plan de restructuration

Questions fréquentes Plan de restructuration Questions fréquentes Plan de restructuration 1. Quel est l objectif du plan de restructuration proposé? 2. D où vient cette dette de 126 millions d euros due le 1 er janvier 2015? 3. Y avait-il d autres

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES SEANCE 7 STRUCTURE OPTIMALE DU PASSIF POLITIQUE D ENDETTEMENT POLITIQUE DE DIVIDENDES Objet

Plus en détail

P6C07 L e valuation de la valeur d une entreprise

P6C07 L e valuation de la valeur d une entreprise P6C07 L e valuation de la valeur d une entreprise Introduction : intérêt de la valorisation d une société La valeur d une entreprise fluctue en fonction des opérations qu elle réalise. A la constitution

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

S.A. actions minimum S.A.

S.A. actions minimum S.A. Pr. SAMIRA BOUNID La société anonyme : La S.A. est commerciale à raison de sa forme, quelque soit son objet. Son capital est divisé en actions négociables représentatives d apports en numéraire (argent)

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... Première STMG Sciences de gestion Thème 4 : La performance de l organisation Chapitre 3 : La performance financière L organisation et le contexte : Depuis plus de 25 ans à Trie Château dans l'oise, l'équipe

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

FINANCE Décisions d investissement en avenir certain

FINANCE Décisions d investissement en avenir certain INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entreprises 2004/2005 C.M. : M. Godlewski FINANCE Décisions d investissement en avenir certain Critères de choix d investissement Le critère de la VAN

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Structure et contraintes de financement

Structure et contraintes de financement Chapitre 13 Structure et contraintes de financement 1 Exercice 13.05 Incidence de l endettement l sur le bénéfice par action La société anonyme Zéphyr au capital divisé en 1 000 000 d actions, a investi

Plus en détail

Fiche mathématiques financières

Fiche mathématiques financières Fiche mathématiques financières Thème 1 : Les taux d'intérêts simples et composés Taux d'intérêts simples : Les taux d'intérêts simples sont appliqués dans le cas d'emprunts dont la durée est inférieure

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4

Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4 Collège de Genève OS EC 2M Introduction à l analyse comptable Exercice 4 Question Une : Frik & Flooze SA est une entreprise dont l activité est d acheter et vendre des smartphones. L entreprise a été fondée

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

ING (L) Invest European Equity

ING (L) Invest European Equity PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LUXEMBOURG - AVRIL 8 ING (L) INVEST Introduction Ce compartiment a été lancé par l apport de l avoir social du compartiment «European Equity» (lancé le 17 octobre 1997) de la SICAV

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F RBC Marchés des Juin 2014 TITRES LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT I SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée

Plus en détail

Plan. Chapitre 16 La structure de financement

Plan. Chapitre 16 La structure de financement Chapitre 16 La structure de financement Plan Les financements internes et externes Le financement par capitaux propres Le financement par dette Marché parfait et neutralité de structure de financement

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES SEANCE 5 VOCABULAIRE BANCAIRE ET FINANCIER MATHEMATIQUES FINANCIERES Objet de la séance 5: les séances précédentes

Plus en détail

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme.

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif réalisable Espèces ou autres avoirs que la société prévoit d'utiliser dans le cadre

Plus en détail

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris»

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» www.thauvron.com mise à jour : 12/09/2005 Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» Soldes intermédiaires de gestion retraités 2004 Ventes de marchandises - Coût d achat des marchandises

Plus en détail

3- Valorisation d'options

3- Valorisation d'options 3- Valorisation d'options Valorisation des options classiques : options d'achat (call) options de vente (put) Une pierre angulaire de la finance moderne : décisions d'investissement (options réelles) conditions

Plus en détail

Guide sur les valeurs mobilières

Guide sur les valeurs mobilières Guide sur les valeurs mobilières 1. Qu'est-ce qu'une valeur mobilière? 2. Qui peut émettre des valeurs mobilières? 3. Quelle est la forme des valeurs mobilières? 4. Existe-t-il différents types de valeurs

Plus en détail

Méthodologies et Glossaire

Méthodologies et Glossaire Caractéristiques Précisions Calculs de performance 1.Performance 2.Performance relative 1.Volatilité 2.Tracking error 3.Ratio d'information 4.Bêta 5.Alpha 6.Ratio de Sharpe 7.Sensibilité Indicateurs de

Plus en détail

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière

Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Chapitre 3 L interprétation des documents financiers et la planification financière Réponses aux Questions et problèmes 1. Actif Passif Actif immobilisé Capitaux propres Machines 46 000 Capital social

Plus en détail

Pargesa. Holding SA. - Résultat net consolidé de CHF 535 millions, contre CHF 426 millions au 1 er semestre 2007

Pargesa. Holding SA. - Résultat net consolidé de CHF 535 millions, contre CHF 426 millions au 1 er semestre 2007 Pargesa Holding SA Genève, le 31 juillet 2008 Communiqué de presse No 4/2008 Résultats du 1er semestre 2008 : - Progression de 6.5% du résultat courant économique à CHF 438 millions - Résultat net consolidé

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

Partie 1 Le diagnostic financier

Partie 1 Le diagnostic financier Partie 1 Le diagnostic financier Titre 1 : Les mécanismes financiers fondamentaux Chapitre 1 : Les flux de trésorerie Section 1 : les cycles économiques (d'exploitation et d'investissement) 1. L'importance

Plus en détail

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation

Présentation du Plan de Marché Trival. Reproduction et utilisation interdites sans autorisation Présentation du Plan de Marché Trival Associés en Finance : Trival et ses utilisations Une base de données financières reposant sur les prévisions menées par notre équipe indépendante d analystes financiers

Plus en détail

LES OBLIGATIONS. Acquisition, évaluation, revenus et cession d'obligations, Exemples. Synthèse. TABLE DES MATIERES

LES OBLIGATIONS. Acquisition, évaluation, revenus et cession d'obligations, Exemples. Synthèse. TABLE DES MATIERES LES OBLIGATIONS Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Opérations relatives aux droits de créances. Connaissances juridiques et financières. Acquisition, évaluation, revenus et cession d'obligations,

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance

Plus en détail

UNOFI ACTIONS SECURITE

UNOFI ACTIONS SECURITE UNOFI ACTIONS SECURITE Actif de référence d un contrat d assurance sur la vie en unités de compte NOTICE D INFORMATION L Obligation Unofi Actions Sécurité est un actif représentatif d une unité de compte

Plus en détail

5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt

5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt 5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt Objectif : Présenter : 1.Évaluation d'obligation 2.Rendement actuariel (rendement à l'échéance) 3.Risque de taux 4.Structure par termes des

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL COMMERCE INTERNATIONAL (21 février 2011) Le risque de change Le risque de change correspond à un risque de paiement plus élevé pour l'importateur ou d'une recette moindre pour l'exportateur dans les deux

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements 1 Les Placements Les placements sont des actifs détenus par une entreprise dans l objectif d en tirer des bénéfices sous forme d intérêts de dividendes ou de revenus assimilés, des gains en capital ou

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

6- Valorisation de la dette risquée

6- Valorisation de la dette risquée 6- Valorisation de la dette risquée Objectif : Présenter : 1.Évaluation de dette risquée 2.Évaluation d obligations convertibles Jean-Baptiste Desquilbet 1 Université Lille 1 1- ÉVALUATION DE DETTE RISQUÉE

Plus en détail

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Objectifs de la session 1. Introduire le «dividend discount model» (DDM) 2. Comprendre les sources de croissance du dividende 3. Analyser

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES

SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES SECTION 2 : OPERATIONS SUR TITRES 1 DEFINITION DES TITRES 2 CLASSIFICATION DES TITRES 3 DISPOSITIONS COMMUNES A L ENSEMBLE DES TITRES 4 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX TITRES DE TRANSACTION 5 DISPOSITIONS

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES 4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES Principe de création de valeur (règle de la VAN) évaluer les cash-flows futurs évaluation d'une action : cash-flow = dividende modèle d'actualisation des dividendes

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail