Utilisation d'une chambre implantable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation d'une chambre implantable"

Transcription

1 Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : OBJET Eviter l infection lors de la pose et de l utilisation. Assurer une surveillance quotidienne. 2. NATURE DES MODIFICATIONS APPORTEES V1 : modifications avec ajout des fiches techniques en logigramme 3. LOGIGRAMME Fiches techniques 4. DETAIL DE LA PROCEDURE REGLES DE BASE Règles d asepsie rigoureuses Désinfection des mains par friction hydro alcoolique. Préparation cutanée en 5 temps. Dernier temps antiseptique alcoolique Information du patient : un livret d information est fourni au patient par l'établissement qui a réalisé la pose précisant que le dispositif est radio opaque et non radio magnétique (IRM possible) Définition : Les chambres à cathéters implantables sont des dispositifs d accès veineux de longue durée, placés directement sous la peau. Elles permettent de réaliser des injections, perfusions et/ou prélèvement, transfusions si abord périphérique difficile. 4-2 Présentation du matériel Matériel sécurisé type gripper 1

2 4-3. Préparation du matériel : Set prêt à l emploi ou matériel nécessaire à la réalisation de l'acte sur la chambre : Savon doux + solution hydro alcoolique. Désinfectant du plan de travail + serviette à UU en non tissé. 1 champ stérile non troué 50 x champ troué stérile. Compresses stériles. Savon antiseptique et antiseptique alcoolique de la même famille Eau stérile. 1 seringue 10 cc minimun (pour limiter le risque de sur pression dans la chambre). 1 trocard. 1 paire de gants stériles. 1 ampoule 10 cc de sérum physiologique. 1 gripper avec prolongateur ou aiguille de Huber. Bandelette adhésive stérile. Pansement adhésif stérile transparent. Si pose de perfusion, Respect des précautions standard Prévoir une tubulure à trois voies selon l utilisation avec une poche de soluté de maintien (glucosé ou sérum physiologique). Pansement stérile adhésif. Champ de protection stérile. Masques de soins pour le soignant et le patient. Si aplasie, calot et sur blouse Technique Information, préparation et installation du patient Préparation cutanée et branchement Patient : lui faire mettre un masque et un calot. 2

3 Opérateur : mettre un masque et une charlotte Procéder à l antisepsie des mains. Préparation du matériel. Disposer le matériel sur une table ou chariot de soins préalablement décontaminé, recouvrir d un champ stérile, y déposer tout le matériel et les produits nécessaires. Mettre des gants stériles. Réaliser l antisepsie locale en respectant les 5 temps. Remplir la seringue de 10 cc de sérum physiologique.purger le gripper ou l aiguille de Huber, clamper. Monter le champ stérile troué. Localiser et bloquer le boîtier entre pouce et index en écartant la peau. Piquer perpendiculairement au centre (en ayant la sensation de traverser une gomme à crayon) jusqu à buter sur le fond métallique. Vérifier selon le matériel le retour veineux et injecter le sérum. Administration du traitement. Rinçure Pression positive sur le piston de la seringue. Clamper. Ablation du gripper si utilisation de l aiguille de Huber utiliser le set de retrait (utilisation de dispositifs évitant l AES à portée de mains). Pansement obturateur. Mise en place d une perfusion Adaptation de la tubulure et soluté. Fixation à l aide de bandelettes adhésives stériles. Installation d un pansement stérile transparent. 4-5 Surveillance Locale Point d injection (rougeur, oedème, douleur...). Education du patient en cas de traitement ambulatoire : Réfection du pansement tous les trois jours. Changement du gripper ou de l aiguille de Huber tous les 7 jours. Recommandations Eviter de bouchonner l aiguille même pour une courte durée. Eviter les injections de produits iodés. Héparinisation uniquement sur prescription médicale. En dernier recours si transfusion, alimentation ou perfusion de grosses molécules utiliser une aiguille de gros calibre (19G). Evènements indésirables En cas d injection impossible : ne pas forcer pour éviter les surpressions, ne pas utiliser de seringues de 3

4 petits calibres, changer le dispositif, en dernier recours envisager le retrait de la chambre implantable. Si extravasation (oedème et douleur) du produit de chimiothérapie, contacter le médecin responsable. En cas d infection cutanée (rougeur locale, abcès au point de ponction), arrêter l utilisation et signaler au médecin et réaliser une fiche d'événement indésirable associé aux soins. En cas d infection générale, manifestée par des frissons suivant l injection et fièvre, prévenir le médecin et sur prescription médicale, réaliser une hémoculture dans la chambre et une en périphérique ce problème peut entraîner le retrait de la chambre. Réaliser un signalement interne et prévenir le service d'hygiène 5. DOMAINE D APPLICATION Cette procédure s applique aux Médecins praticiens - CI - IDE. Secteurs d activité : Service de soins. Domaine à exclure : Tous les autres services. 6. RESPONSABILITES Médecin, Cadre de Santé, IDE 7. DOCUMENTS DE REFERENCE Code de déontologie des médecins : Décret n du 6 septembre 1995 indique que le médecin, dans le cadre de son exercice professionnel, "doit veiller à la stérilisation et la décontamination des dispositifs médicaux qu il utilise. Guide de bonnes pratiques de Désinfection des dispositifs médicaux de 1998 édité par le Ministère de l emploi et de la solidarité. 100 Recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales, deuxième édition Décret n du 16 février 1993, relatif aux rè gles professionnelles des infirmier(e)s. Décret n du 11 février 2002, (Art. 4) : re latif aux actes et à l exercice de la profession d infirmier(e). Circulaire ministérielle DGS/VS/VS2-DH/E01 n 17 du 19 av ril 1995 relative à la lutte contre les infections nosocomiales. Recommandations pour la réduction du risque infectieux lié aux chambres à cathéter implantables. Groupe de travail CCLIN Sud-Ouest Evaluation des pratiques professionnelles dans les établissements de santé - Evaluation de la qualité de l utilisation et de la surveillance des chambres à cathéter implantables. ANAES. Décembre DEFINITIONS ET LEXIQUE 9. DOCUMENTS ASSOCIES Fiches techniques : Désinfection des mains par friction hydro alcoolique (FHA) Utilisation des gants Utilisation des gants stériles Fiches produits : Solution hydro alcoolique: cf. pharmacie. Antiseptique solution alcoolique: cf. pharmacie. Antiseptique solution moussante : cf. pharmacie. 10. INDICATEURS ASSOCIES Nombre d infection/nombre de pose Nombre d événements indésirables associés aux soins/le nombre de poses Nombre d AEV au retrait du dispositif/le nombre d AEV total 4

5 5

6 Vérifier le débit de la perfusion, l absence d œdème, douleur 6

7 Manipuler les lignes avec des compresses stériles imbibées d antiseptique alcoolique 7

8 Manipulation des rampes, robinets, bouchons avec compresses imbibées d antiseptique alcoolique 8

9 D antiseptique alcoolique Noter les heures de prélèvements sur le bon de laboratoire 9

10 Compresses stériles imprégnées Antiseptique alcoolique 10

11 Prévention des infections associées aux soins FICHE DE TRACABILITE : Surveillance des chambres implantables ETIQUETTE PATIENT ): Tous les 3 jours ):Tous les 7 jours* Version 0 Rédaction Validation Diffusion Nom : M-F Texier CLIN S Refutin Fonction : Cadre hygiéniste GDR Visa : Date :

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte

Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte Utilisation d un cathéter veineux central de type «Picc Line» chez l adulte Référence BM :#Référence unique# Ref. Service :#Référence autre##référence client# Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC Soins d hygiène D. GRAU, S. BOMMART, S PARER, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier E. BOUDOT, ARLIN Languedoc Roussillon Septembre

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Implantation d Aiguille de Huber sécurisée

Implantation d Aiguille de Huber sécurisée Implantation d Aiguille de Huber sécurisée Retour d expérience N.BRETHE, C.GOULARD, P.BOURCIER, S.ROCHARD, I.MEIGNE, P.BOURREL, B.TEQUI CENTRE DE LUTTE CONTRE LE CANCER NANTES ATLANTIQUE Contexte Chambres

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 01 Page 1 sur 9 Indice de révision 03 GESTION DES CHAMBRES A CATHETER IMPLANTABLE Date d application : 25 MARS 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les recommandations d utilisation

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX LIE AUX CHAMBRES IMPLANTABLES

PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX LIE AUX CHAMBRES IMPLANTABLES PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX LIE AUX CHAMBRES IMPLANTABLES XXI Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Atelier - Rencontre avec l expert «Dispositif intra-vasculaire implanté»

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI OBJECTIFS de la formation Rappels de formation Prévenir les complications infectieuses les risques d obstruction ou de rupture du cathéter les AES Faciliter

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE BPA-PEC1012VVP Version validée le 09/12/2010 CIBLE(S) Infirmier(e)s Diplômé(e)s d Etat (IDE), médecins, manipulateurs en électroradiologie lors de l injection

Plus en détail

BPA-PEC-1006CHAMBRE TECHNIQUES DE MANIPULATIONS ET D ENTRETIEN D UNE CHAMBRE IMPLANTABLE

BPA-PEC-1006CHAMBRE TECHNIQUES DE MANIPULATIONS ET D ENTRETIEN D UNE CHAMBRE IMPLANTABLE BPA-PEC-1006CHAMBRE TECHNIQUES DE MANIPULATIONS ET D ENTRETIEN D UNE CHAMBRE IMPLANTABLE Date de création : 15/03/2001 Version validée le : 08/06/2010 REDACTEUR (S) Membres du groupe de travail : BROUSSE

Plus en détail

Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital

Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital Manon Gandolfo - IDE HAD Nice Cédric Lefranc Directeur Coordination de soins STUDIO SANTE 83 Circuit du patient La voie veineuse centrale est

Plus en détail

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables Contexte 1/3 2005 Fiche technique pour la pose des CCI Contexte 2/3 2005 Fiche de Reco. pour la prévention du RI associé aux manipulations

Plus en détail

Rencontres avec l expert à propos du PICC*

Rencontres avec l expert à propos du PICC* Congrès SF2H 2012 Rencontres avec l expert à propos du PICC* * cathéter veineux central à abord périphérique Sébastien BOMMART, CHU MONTPELLIER Pascale CHAIZE, CHU MONTPELLIER Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE

LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE LES BONNES PRATIQUES SUR CHAMBRE IMPLANTABLE MÉMO E-UNIVERSITÉ HOMEPERF 2012 HYGIÈNE DES MAINS LES «INCONTOURNABLES» DE L HYGIÈNE DES MAINS > Manches courtes ou relevées > Mains et poignets sans bijoux

Plus en détail

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE

REALISATION D UN PRELEVEMENT D HEMOCULTURES CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE À DOMICILE 1- OBJET L objet de ce protocole est de permettre le prélèvement de sang en vue de la recherche de germes en évitant une contamination extrinsèque. 2- DOCUMENTS DE REFERENCE Décret n 2004-802 du 29 juillet

Plus en détail

Prise en charge de la nutrition parentérale à domicile

Prise en charge de la nutrition parentérale à domicile Prise en charge de la nutrition parentérale à domicile La NP consiste à administrer, par perfusion intraveineuse, un mélange nutritif complet. Le plus souvent la prescription en ville se résume à un mélange

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

B 2 - CATHÉTER AVEC CHAMBRE IMPLANTABLE TYPE : PORT-A-CATH = PAC

B 2 - CATHÉTER AVEC CHAMBRE IMPLANTABLE TYPE : PORT-A-CATH = PAC Chimiothérapie/ B) Techniques d administration des cytostatiques - 1 - B 2 - CATHÉTER AVEC CHAMBRE IMPLANTABLE TYPE : PORT-A-CATH = PAC DÉFINITION Le Port-A-Cath = PAC est un système implantable placé

Plus en détail

Les bonnes pratiques de soins lors de la manipulation des Voies Veineuses Centrales (VVC) au domicile

Les bonnes pratiques de soins lors de la manipulation des Voies Veineuses Centrales (VVC) au domicile Les bonnes pratiques de soins lors de la manipulation des Voies Veineuses Centrales (VVC) au domicile Delphine WASCHEUL infirmière hygiéniste clinique Teissier et HàD du Hainaut valenciennes Rencontre

Plus en détail

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI)

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI) Indications La chambre à cathéter implantable (CCI) est un abord veineux central de longue durée (supérieur à 3 mois) utilisé le plus souvent pour : - la chimiothérapie anticancéreuse, - la nutrition parentérale,

Plus en détail

Désobstruction d un site veineux implantable

Désobstruction d un site veineux implantable Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 6 Désobstruction d un site veineux implantable 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital :

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : PICC LINE Livret d information, de suivi et de surveillance Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : Infirmier(ère) du domicile : Un cathéter PICC Line a

Plus en détail

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Peripheric Inserted Central Catheter PICC-line Cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras, PICC-line dont

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Dr. Nathalie MAUBOURGUET Lundi 24 novembre 2008 Ministère de la Santé, Salle Laroque Séminaire National sur l Organisation de la Prévention des Infections

Plus en détail

Voie Veineuse Centrale

Voie Veineuse Centrale Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 1/9 Rédaction : S. Marmilloud (IDET) Vérification : IDE V. Labat Approbation : Dr C. Santre 1 But Ce document décrit la procédure de mise en place et la surveillance

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DEFINITION SOINS INFIRMIERS PERMETTANT D ASSURER LA POSE ET L ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DANS DES CONDITIONS D HYGIENE ET D ASEPSIE OPTIMALES

Plus en détail

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Sommaire I- Préambule II- Cas de Mme B III- Education du patient IV- Suivi à domicile V-Conclusion I.Préambule

Plus en détail

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines Prélèvement pour la réalisation d un Examen Cyto Bactériologique des Urines Réf.: N2-SMT-Lab- Ana -MICR- 01 V2 ECBU Total pages : 06 LABORATOIRE Localisation du document écrit : Classeur : "Guide des prélèvements

Plus en détail

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail?

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Parlons des AES Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Les professions exposées BTP Infirmières AES 6,84% 10,3% Bois Alimentation 6,1% 5,9% Transport 4,9% Métallurgie 4,9%

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : La présente instruction décrit le pansement et la manipulation de la chambre à cathéter implantable. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau du Service d Hématologie.

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE 1-DEFINITION La chambre à cathéter implantable (C.C.I), ou chambre implantable pour perfusion (C.I.P), ou Porth a Cat (PAC), est un dispositif

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient POSE D UNE POMPE P.C.A.* DE MORPHINE SUR VOIE VEINEUSE CENTRALE *pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient VERSION N 1 Page 1/13 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne "Voie sous cutanée"

Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques. Formation en ligne Voie sous cutanée Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Maîtrise du Risque Infectieux des Voies Périphériques Formation en ligne "Voie sous cutanée" CClin Sud

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC)

LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) Hôpital de Bicêtre Département d Anesthésie-Réanimation LE CATHETER VEINEUX CENTRAL (KTC) 1 SOMMAIRE Points essentiels... 3 Définitions et généralités... 4 Pose du KTC dans un contexte urgent... 6 Pose

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Respect des précautions standard

Respect des précautions standard Respect des précautions standard 11 e journée régionale de prévention des infections associées aux soins Jeudi 11 avril 2013 Denis THILLARD Circulaire DGS/DH n 98-249 du 20 avril 1998 : «Des précautions

Plus en détail

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE ARLIN Aquitaine Journée des Correspondants en Hygiène 28 mai 2015 Recommandations pour la prévention des infections dans les

Plus en détail

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Monica Attinger- Claire-Lyse Dumas - Corinne Vandenbulcke Forum HH - 8 avril 2008 I - Généralités Dispositifs à disposition Pré requis : matériel

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE VERSION N 1 Page 1/7 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques permettant d assurer la pose et l entretien

Plus en détail

= Peripheral Inserted Central Cathéter. Dr P. CATOGNI DAR CHG La Miséricorde AJACCIO

= Peripheral Inserted Central Cathéter. Dr P. CATOGNI DAR CHG La Miséricorde AJACCIO Le PICC Line = Peripheral Inserted Central Cathéter Dr P. CATOGNI DAR CHG La Miséricorde AJACCIO PLAN INTRODUCTION Définition Historique PRINCIPES DE BASE Indications Contre-indications Technique Entretien

Plus en détail

Pose d une PICC Line: technique et intérêts

Pose d une PICC Line: technique et intérêts Journée Scientifique CCLIN-Est/ARLIN Pose d une PICC Line: technique et intérêts Romaric LOFFROY Département de Radiologie Diagnostique et Thérapeutique CHU Bocage Central Dijon Introduction PICC : - Peripheral

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE Page 1/9 LE MATERIEL 2 piles 1.5 volts AA Une pompe CADD LEGACY Une sacoche Une clé RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE FICHE TECHNIQUE FT3 09/11/2012 Version 2 Page 2/9 PREPARATION DE LA CASSETTE

Plus en détail

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Protocole N 20 - Glycémie sur sang capillaire 1/5 UNITE D HYGIENE ET DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Date : 2000 PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Avec la participation du groupe de

Plus en détail

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Objectif Règles visant à prévenir les risques de transmission croisée

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE Les différentes étapes! RAPPEL : Tout pansement souillé ou non occlusif doit être changé sans délai LE MATERIEL NECESSAIRE! Habillage : Avant tout soin : Friction Hydro-alcoolique

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT ATTEINT OU SUSPECT DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE

PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT ATTEINT OU SUSPECT DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE PRISE EN CHARGE D'UN PATIENT ATTEINT OU SUSPECT DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE PG SPI SUR 014 v1 2011 1/5 OBJET Conduite à tenir dans le cadre de l'arrivée d'un patient atteint ou suspect de portage de Clostridium

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

nouveaux abords pas sans risque

nouveaux abords pas sans risque PICCLINE et MIDLINE Cathéters veineux à insertion périphérique nouveaux abords pas sans risque «Journée d Echanges» Instituts de formation aux carrières de santé 21 Novembre 2014 Anne Blancard / IDE Hygiène

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

PERFUSION PAR VOIE SOUS-CUTANEE CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE A DOMICILE

PERFUSION PAR VOIE SOUS-CUTANEE CHEZ UNE PERSONNE SOIGNEE A DOMICILE 1- OBJET L objet de ce protocole est d administrer une réhydratation ou un apport médicamenteux sous forme de perfusion ou d injection en continu par la voie sous-cutanée. 2- DOCUMENTS DE REFERENCE Décret

Plus en détail

PRECAUTIONS STANDARDS

PRECAUTIONS STANDARDS JOURNEE DE FORMATION D AUTOMNE DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE PRECAUTIONS STANDARDS Marc PHILIPPO, PH Hygiène Hélène ZANOVELLO, IDE Hygiène 28/10/2014 1 OBJECTIFS Prévention des AES: lors de

Plus en détail

POSE ET SURVEILLANCE DE LA VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN SERVICE DE PEDIATRIE SOMMAIRE

POSE ET SURVEILLANCE DE LA VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN SERVICE DE PEDIATRIE SOMMAIRE SH POSE ET SURVEILLANCE DE LA VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN SERVICE DE PEDIATRIE PF-03-SOINS-D04-C Total page(s) : 07 Version Rédacteur(s) Vérificateur(s) Approbateur Nature de la modification 4 Cf. rédacteurs

Plus en détail

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France

PICC line. Dr Khalil Jabbour. Département d Anesthésie Réanimation. Hôtel-Dieu de France + PICC line Dr Khalil Jabbour Département d Anesthésie Réanimation Hôtel-Dieu de France + + Introduction PICC line : Peripherally Inserted Central Catheter Depuis le début des années 90, largement utilises

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

GESTES TECHNIQUES CHEZ LE PATIENT DIABETIQUE

GESTES TECHNIQUES CHEZ LE PATIENT DIABETIQUE Page 1/6 Versio n Nom et fonction 00 ME BRASSART Cadre de Santé MC BEAUFILS Pharmacien 01 02 03 MEBRASSART MC.BEAUFILS Le Groupe hygiène-soins Rédaction Vérification Approbation Date Visa Nom et fonction

Plus en détail

SONDAGE VESICAL CLOS

SONDAGE VESICAL CLOS 1. OBJECTIF Assurer un bon écoulement des urines par sondage vésical, dans des conditions d asepsie optimale, afin de limiter le risque d infections urinaires. 2. DOMAINE D APPLICATION Professionnels médicaux

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 I Indication C est un fin tuyau en silicone ou PVC introduit dans le système veineux profond. Sa longueur est d environ 30cm chez l adulte mais seuls 10 à 15 cm

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT)

Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT) Sommaire Recommandations MAP Bonnes Pratiques d injection intra vitréenne (IVT) Messages clés L injection intra vitréenne doit être réalisée par un ophtalmologiste expérimenté. Elle doit être réalisée

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111

Hygiène Stérilisation. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 111 Hygiène Stérilisation 2013 111 Formation des correspondants en hygiène hospitalière CCLIN Sud-Ouest (formation réservée aux correspondants hygiène de Midi-Pyrénées) Répondre aux exigences de la circulaire

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD Quiz ARLIN Aquitaine Réseau des Ides et cadres hygiénistes d Aquitaine 18 juin 2015 Reco de 2006 en cours d actualisation par groupe de travail : SF2H,

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL

MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL MISE EN PLACE D UN CATHÉTER ARTÉRIEL SMUR de Saint Germain en Laye 27 décembre 2001 Définition Le cathétérisme artériel permet la mesure et la surveillance en continue de la pression artérielle du patient.

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE Liliane GUILLORET**, Mireille LAMBERT*, ** Coordinatrice de SSIAD, Infirmière re hygiéniste *PH responsable EOHH, Président du CLIN HOPITAL LOCAL MONTFORT

Plus en détail