Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation"

Transcription

1 Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Dès le 1er septembre 2014, la nouvelle réglementation concernant les risques psychosociaux sera d application. De récentes modifications ont été apportées à la réglementation relative aux risques psychosociaux. Elles ont pour objectif d étendre la réglementation existante en considérant d autres situations comme des atteintes au bien-être des travailleurs. De plus, les procédures mises en place se veulent plus efficaces, permettant d obtenir des solutions plus appropriées aux risques psychosociaux présents au travail. 1. Aspect légal La nouvelle réglementation relative aux risques psychosociaux entrant en vigueur le 1 er septembre 2014 figure dans deux lois et un arrêté royal : - la loi du 28 février 2014 complétant la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail en ce qui concerne la prévention des risques psychosociaux; et modifiant le Code judiciaire et la loi du 4 août 1996 relative au bien-être au travail en ce qui concerne les procédures judiciaires ; - L arrêté royal du 10 avril 2014 relatif à la prévention des risques psychosociaux au travail remplaçant l arrêté royal du 17 mai Les modifications de la réglementation actuelle 2.1. La définition des risques psychosociaux La nouvelle définition des risques psychosociaux est beaucoup plus large que la définition existante ; elle recouvre les notions de burn-outs, stress, turn-over, angoisses, dépressions en plus des notions de violence, harcèlement moral et sexuel. Les risques psychosociaux sont définis dans la loi du 28 février 2014 comme : «la probabilité qu un ou plusieurs travailleur(s) subisse(nt) un dommage psychique qui peut également s accompagner d un dommage physique, suite à l exposition à des composantes de l organisation du travail, du contenu du travail, des conditions de travail, des conditions de vie au travail et des relations interpersonnelles au travail, sur lesquelles l employeur a un impact et qui comportent objectivement un danger.» Dans le cadre de l analyse des risques, l employeur devra désormais prendre en compte tous ces risques psychosociaux au travail, et déterminer s il y a des dangers ou des facteurs de risque présents dans l entreprise qui pourraient avoir une influence sur la santé des travailleurs.

2 2.2. La notion de harcèlement moral La notion de harcèlement moral est elle aussi étendue en raison de l extension des différents motifs de discrimination qui ont été retranscrits comme ceci : «à l âge, à l état civil, à la naissance, à la fortune, à la conviction religieuse ou philosophique, à la conviction politique, à la conviction syndicale, à la langue, à l état de santé actuel ou futur, à un handicap, à une caractéristique physique ou génétique, à l origine sociale, à la nationalité, à une prétendue race, à la couleur de peau, à l ascendance, à l origine nationale ou ethnique, au sexe, à l orientation sexuelle, à l identité et à l expression de genre». Cette définition prend en compte l ensemble abusif de plusieurs conduites et ne requiert donc plus que chaque comportement soit fautif La personne de confiance Sa désignation La désignation de la personne de confiance n est obligatoire, dans la nouvelle réglementation, que si l ensemble des représentants des travailleurs au sein du CPPT le demande. En cas de désignation non-obligatoire et non-effective, le conseiller en prévention interne se verra attribuer les tâches de la personne de confiance. La personne de confiance ne peut désormais plus faire partie du personnel de direction ni être délégué de l employeur ou du personnel au conseil d entreprise ou au comité de prévention, ni faire partie de la délégation syndicale Ses tâches En raison de l extension de la définition des risques psychosociaux, les tâches de la personne de confiance ont également été élargies ; elle est compétente pour tous les risques psychosociaux. D autre part, ses responsabilités ont été réduites par le fait que la personne de confiance n est désormais compétente que pour la procédure informelle, plus pour la procédure formelle Sa formation Dans les deux ans suivant sa désignation, la personne de confiance est tenue de suivre une formation de 30 heures au total afin de disposer des compétences en termes de savoir-faire et de connaissances nécessaires à l accomplissement de ses missions. De plus, elle devra participer chaque année à une «intervision» : réunion de plusieurs personnes de confiance afin de discuter des problèmes rencontrés sur le terrain.

3 2.4. Le conseiller en prévention Le conseiller en prévention voit lui aussi ses tâches étendues suite à l élargissement de la notion d aspects psychosociaux et à l augmentation du nombre de procédures. Tout comme les tâches de la personne de confiance, celles du conseiller en prévention sont désormais clarifiées ainsi que le rôle de l employeur, de la ligne hiérarchique, du comité de prévention et des autres conseillers en prévention. Sa fonction est, d après la nouvelle réglementation, incompatible avec celle d un membre du personnel de direction de l entreprise Les procédures à partir du 1 er septembre 2014 On parle désormais de demande d intervention psychosociale formelle/informelle. Avant d introduire une demande d intervention psychosociale formelle/informelle, le travailleur peut prendre contact avec la personne de confiance ou le conseiller en prévention aspects psychosociaux, qui informeront les travailleurs des différents moyens d action mis à leur disposition par la législation relative aux risques psychosociaux, de manière à choisir la procédure adéquate. Utilisant une terminologie neutre, la nouvelle réglementation désire ne pas cristalliser les difficultés relationnelles et favoriser la poursuite de la relation de travail, lorsqu elle est possible. Ces procédures n empêchent pas le travailleur se s adresser directement à l inspection du Contrôle du bienêtre au travail (CBE), aux services de police ou au tribunal du travail. La nouvelle réglementation augmente le nombre de procédures ce qui complique encore la mise en œuvre d une politique de bien-être efficace pour l employeur. Vous retrouverez, en fin de document, un schéma global des procédures édité par le SPF Emploi, travail et concertation sociale et disponible via le lien suivant : Demande d intervention psychosociale informelle Dans le choix d une procédure d intervention psychosociale informelle, le travailleur peut s adresser à la personne de confiance ou au conseiller en prévention pour les aspects psychosociaux afin de trouver une solution par la concertation et la médiation : - En menant des discussions entre le travailleur et la personne de confiance ou le conseiller en prévention - En essayant de réconcilier les parties - En intervenant auprès d une autre personne de l entreprise, en particulier un membre de la ligne hiérarchique. Cette procédure interne est favorisée par la nouvelle réglementation. Le travailleur peut choisir de lancer directement une procédure interne formelle, de même que si l intervention informelle échoue.

4 Demande d intervention psychosociale formelle L objectif de cette procédure est la protection de l individu ainsi que l analyse de l éventuel impact des risques psychosociaux sur la collectivité des travailleurs. Une demande d intervention psychosociale formelle doit être envoyée au conseiller en prévention pour les aspects psychosociaux, seul compétent en la matière, afin d identifier les risques psychosociaux via une analyse des risques puis de proposer à l employeur des mesures collectives et/ou individuelles pour prévenir ce risque. Il jugera s il s agit d une demande à caractère collectif (porte sur plusieurs travailleurs), individuel ou d une demande portant sur des faits de violence, de harcèlement moral ou sexuel. Cependant, si plusieurs travailleurs sont victimes de violence, harcèlement moral ou sexuel, il est recommandé que chacun introduise une demande d intervention. Le conseiller en prévention groupera ensuite les demandes. Peu importe le caractère de la demande d intervention, il se pourrait que le conseiller en prévention propose des mesures individuelles conservatoires veillant à limiter les atteintes à l intégrité physique et psychique du travailleur jusqu à ce qu une solution soit trouvée pour limiter le risque psychosocial La protection contre le licenciement La protection contre le licenciement aux travailleurs ne s applique qu aux travailleurs lançant une procédure formelle pour des faits de violence, de harcèlement moral ou sexuel ; elle n a pas été étendue à toutes les personnes ayant introduit une demande d intervention psychosociale (in)formelle. Cette mesure vise à limiter les plaintes abusives, au même titre que le refus possible par le conseiller en prévention de l introduction d une demande d intervention psychosociale formelle lorsqu elle n a pas trait aux risques psychosociaux au travail.

5

Titel. Subtitel + auteur

Titel. Subtitel + auteur Titel Subtitel + auteur 1 Les nouvelles obligations en matière de prévention du stress, du burnout, de la violence et du harcèlement au travail 2 Introduction Les risques psychosociaux étaient auparavant

Plus en détail

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons :

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons : http://www.lecap.be/ Octobre 2014 /2 Madame, Monsieur, La loi sur le bien-être du 4 août 1976 consacre un chapitre entier aux mesures que l'employeur doit prendre afin d'éviter que ses collaborateurs ne

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

Circulaire 2014 05 PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

Circulaire 2014 05 PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Prévention des risques psychosociaux au travail dont LE STRESS, LA VIOLENCE et LE HARCÈLEMENT MORAL et SEXUEL PRINCIPE L employeur a une obligation légale de protéger chaque travailleur contre les risques

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Actualités législatives

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Actualités législatives LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Actualités législatives Valérie Poucet SPF Emploi, Travail et Concertation sociale DG Humanisation du travail valerie.poucet@emploi.belgique.be TABLE DES MATIERES Introduction

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

PRÉVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL PRÉVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Réglementation applicable au 1.09.2014 Plan 2 Aperçu des principales modifications de la réglementation Principes de base de la nouvelle réglementation Analyse

Plus en détail

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL 1/14 ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL (Loi du 28/2/14, MB 28/4/14; Loi du 28/3/14, MB 28/4/14 et l Arrêté Royal du 10/4/14, MB 28/4/14) Art. 1 Disposition d interdiction

Plus en détail

SECTION DU REGLEMENT DU TRAVAIL RELATIVE AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX, AU HARCELEMENT MORAL, AU HARCELEMENT SEXUEL ET A LA VIOLENCE AU TRAVAIL

SECTION DU REGLEMENT DU TRAVAIL RELATIVE AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX, AU HARCELEMENT MORAL, AU HARCELEMENT SEXUEL ET A LA VIOLENCE AU TRAVAIL SECTION DU REGLEMENT DU TRAVAIL RELATIVE AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX, AU HARCELEMENT MORAL, AU HARCELEMENT SEXUEL ET A LA VIOLENCE AU TRAVAIL Approuvé par le Conseil d administration en sa séance du 1 er

Plus en détail

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL

ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL 1/13 ANNEXE I: MESURES DE PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL (Loi du 04.08.1996, modifiée par la Loi du 28.02.2014 ; la Loi du 28.03.2014 et l AR du 10.04.2014) Art. 1 Disposition d interdiction

Plus en détail

A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ----------------------------------------

A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ---------------------------------------- A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ---------------------------------------- Prévention de la charge psychosociale (dont le harcèlement moral ou sexuel au travail) Suivi

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Note législative

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Note législative VL/NB Bruxelles, le 12 mai 2014 RISQUES PSYCHOSOCIAUX Note législative La présente note résume les trois textes relatifs aux risques psychosociaux, parus en date du 28.04.14 et qui entreront en vigueur

Plus en détail

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT PSYCHOSOCIAUX PROFESSIONNELS ASSISTANCE IPRP FORMATION Contact : (33) 6.18.70.97.50 iprp@praxidos.com www.praxidos.com OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT DE L EMPLOYEUR

Plus en détail

Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5

Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5 Dispositions pénales Loi du Bien-être et Code Code pénal social 1/5 Code pénal social Application sur la Loi et le Code du Bien-être au travail Dispositions pénales de la Loi du Bien-être de 1996 Les articles

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

L appréhension juridique des RPS au travail

L appréhension juridique des RPS au travail L appréhension juridique des RPS au travail Cécile CASEAU-ROCHE Maître de conférences en droit Montpellier 15 juin 2012 Introduction Prise de conscience du développement des risques psycho-sociaux au travail

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal

Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal Plan de la présentation Introduction - Définition Cadre légal Facteurs de risques psychosociaux et atteinte à la santé Prévention et gestion

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance a.g.a.f.p.a. Association Loi de 1901 Conventionnée Agréée Centre Médico / Administratif Résidence du Parc 13850 GREASQUE France Tél. 04 42 12 61 74 Fax: 04 42 58 84 95 Préambule La maltraitance des personnes

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

TD N 3 : correction des questions, fichier à imprimer.

TD N 3 : correction des questions, fichier à imprimer. TD N 3 : correction des questions, fichier à imprimer. Chapitre 1 : SITUATION PROFESSIONNELLE Question n 1 : Selon l article L 1321-1 du code du travail : «dans le règlement intérieur, l employeur fixe

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

A V I S N 1.808 ----------------------- Séance du mardi 17 juillet 2012 ----------------------------------------

A V I S N 1.808 ----------------------- Séance du mardi 17 juillet 2012 ---------------------------------------- A V I S N 1.808 ----------------------- Séance du mardi 17 juillet 2012 ---------------------------------------- Prévention de la charge psychosociale (dont le harcèlement moral ou sexuel au travail) Évaluation

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI Dans quels domaines le CHSCT peut-il avoir recours à l expert? Les représentants du personnel peuvent se faire assister par

Plus en détail

Surveillance dosimétrique Note législative

Surveillance dosimétrique Note législative VL/NB Bruxelles, le 17 mars 2014 Surveillance dosimétrique Note législative 1 Un nouveau texte de loi vient de paraître. Il s agit de : Loi du 26 janvier modifiant la loi du 15 avril 1994 relative à la

Plus en détail

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1 Le CHSCT 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens 1 Le CHSCT 1. Ses missions 2 Domaines de compétence Le CHSCT est compétent pour toutes les questions en lien avec : L hygiène, La sécurité, Les conditions

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX 1- CONTEXTE Compte tenu de la popularité et de l influence grandissantes des médias sociaux comme véhicule d information, la présente politique a pour

Plus en détail

GRH - personnel communal

GRH - personnel communal #005/01.06.2015/A/0006# Extrait du registre aux délibérations du Conseil communal RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE COMMUNE D'ETTERBEEK Présents Excusés Patrick Lenaers, Échevin(e)-Président(e) ; Marie-Rose

Plus en détail

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014.

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014. L Ombudsman des Assurances intervient si un problème persiste lorsque le demandeur n a pas obtenu de réponse satisfaisante à sa demande de la part de l entreprise d assurances ou de l intermédiaire d assurances.

Plus en détail

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement.

2.3 De maintenir un climat de travail exempt d incivilité et de harcèlement. Objet : Politique concernant le harcèlement au travail En vigueur le : 2011-06-02 Mise à jour le : 2014-09-01 DIRECTIVE NO : 26 Page 1 de 5 Cette politique remplace toute autre politique antérieure concernant

Plus en détail

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE SAFPT INFO SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Définition des organismes compétents : Les organismes compétents en matière d hygiène, de sécurité et

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Actualités législatives

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Actualités législatives LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL Actualités législatives Valérie Poucet Charlotte Demoulin SPF Emploi, Travail et Concertation sociale DG Humanisation du travail valerie.poucet@emploi.belgique.be charlotte.demoulin@emploi.belgique.be

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 72 DU 30 MARS 1999 CONCERNANT LA GESTION DE LA PREVENTION DU STRESS OCCASIONNE PAR LE TRAVAIL

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 72 DU 30 MARS 1999 CONCERNANT LA GESTION DE LA PREVENTION DU STRESS OCCASIONNE PAR LE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 72 DU 30 MARS 1999 CONCERNANT LA GESTION DE LA PREVENTION DU STRESS OCCASIONNE PAR LE TRAVAIL ----------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions

Plus en détail

Procédure type 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Procédure type 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Procédure type Procédure à appliquer pour chaque travailleur qui s estime victime de violence, de harcèlement moral ou sexuel au travail, à reprendre dans le règlement de travail 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

InfoRisques. 28 Octobre 2014. Préface. Cher assure, Bonne lecture! Numéro. Informations périodiques du Service Prévention

InfoRisques. 28 Octobre 2014. Préface. Cher assure, Bonne lecture! Numéro. Informations périodiques du Service Prévention Numéro 28 Octobre 204 Informations périodiques du Service Prévention InfoRisques Daniel Pirotte Directeur I.A.R.D. Collectivités et Entreprises Cher assure, La politique de prévention doit tenir compte

Plus en détail

CHARGE PSYCHOSOCIALE DONT LA VIOLENCE, LE HARCELEMENT MORAL ET LE HARCELEMENT SEXUEL

CHARGE PSYCHOSOCIALE DONT LA VIOLENCE, LE HARCELEMENT MORAL ET LE HARCELEMENT SEXUEL E-info Basé sur la Communication 2007-04 de Provikmo CHARGE PSYCHOSOCIALE DONT LA VIOLENCE, LE HARCELEMENT MORAL ET LE HARCELEMENT SEXUEL Loi du 10.01.2007 Loi modifiant plusieurs dispositions relatives

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination dans le secteur du logement privé Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination au logement Partie 1: Qu est ce qu une discrimination? 1. Cadre Juridique 2. Critères protégés

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL

POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL POLITIQUE POLITIQUE VISANT À CONTRER LE HARCÈLEMENT ET LA VIOLENCE AU TRAVAIL # 61-03 Adoption le 14 juin 2005 Amendement le Mise en vigueur le 14 juin 2005 Résolution # C.C.-1865-06-05 Autorisation Susan

Plus en détail

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP)

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP) REPRESENTATION DU PERSONNEL La réglementation du travail permet, au personnel des entreprises qui comptent un effectif minimum, de bénéficier d une représentation sous 4 institutions distinctes : les délégués

Plus en détail

Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement

Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement Programme pour contrer toute forme de violence ou de harcèlement Adopté au Conseil d administration le 29 novembre 2004 Table des matières Préambule... 3 Définitions... 4 Objectifs, principes et champ

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité. Assistant de prévention / Conseiller de prévention

Fiche Hygiène et Sécurité. Assistant de prévention / Conseiller de prévention Stop Info! Assistant de prévention / Conseiller de prévention L assistant de prévention et le cas échéant, le conseiller de prévention, précédemment dénommés ACMO (Agent Chargé de la Mise en Œuvre des

Plus en détail

Vu la demande de l Office National de Sécurité Sociale du 5 juillet 2006; Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 12 juillet 2006;

Vu la demande de l Office National de Sécurité Sociale du 5 juillet 2006; Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 12 juillet 2006; CSSS/06/120 1 DELIBERATION N 06/066 DU 19 SEPTEMBRE 2006 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL PAR L OFFICE NATIONAL DE SECURITE SOCIALE AUX INSTANCES QUI EN ONT BESOIN DANS LE CADRE

Plus en détail

Avenant au règlement de travail modèle UCM (31 ème édition 2011)

Avenant au règlement de travail modèle UCM (31 ème édition 2011) Avenant au règlement de travail modèle UCM (31 ème édition 2011) (Date de mise à jour : 01/09/2014) L article 5, point D. Travailleurs à temps partiel, point 4 «SANCTION» est remplacé par la disposition

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PSYCHOSOCIAUX EXTRAIT PDF www.editions-tissot.fr RISQUES PSYCHOSOCIAUX 2.4 Rôle et obligations des différents acteurs au sein de l organisation 2. Les délégués du personnel - Réf. Internet : RPS.24B2 En l absence de

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

Les risques psychosociaux: des outils pour l action

Les risques psychosociaux: des outils pour l action Les risques psychosociaux: des outils pour l action Mélanie Straetmans, psychologue du travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale, Direction générale Humanisation du travail 1 Les RPS c est quoi?

Plus en détail

prévention des risques psychosociaux au travail: GUIDE JURIDIQUE

prévention des risques psychosociaux au travail: GUIDE JURIDIQUE prévention des risques psychosociaux au travail: GUIDE JURIDIQUE Cette brochure peut être obtenue gratuitement: par téléphone au 02 233 42 14 par commande directe sur le site du SPF www.emploi.belgique.be

Plus en détail

CHAPITRE Vbis. - Dispositions spécifiques concernant la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail

CHAPITRE Vbis. - Dispositions spécifiques concernant la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail Loi du 4 aout 1996 relative au bien-etre des travailleurs lors de l'exécution de leur travail (MB 18.IX.1996) adaptée par la loi du 9 mars 2005 (MB 6.IV.2005) avec erratum (MB 13.V.2005) et la loi du 17

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

S:/5/2000/76207f Le 5 octobre 2000

S:/5/2000/76207f Le 5 octobre 2000 THE VOICE OF BUSINESS IN EUROPE S:/5/2000/76207f Le 5 octobre 2000 PROPOSITION DE DIRECTIVE MODIFIANT LA DIRECTIVE 76/207 relative à la mise en oeuvre du principe de l égalité de traitement entre les hommes

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Table de matières Sommaire...5 Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Daniel Dumont et Pierre-Paul Van Gehuchten La législation sur le bien-être au travail : une réforme à

Plus en détail

Les facteurs psychosociaux et les indicateurs d alerte

Les facteurs psychosociaux et les indicateurs d alerte Les facteurs psychosociaux et les indicateurs d alerte Conception d un outil: Indicateur d alerte pour les risques psychosociaux en entreprise Conceptie van een tool knipperlichten Psychosociale risico

Plus en détail

Article L.4612-1 du Code du travail

Article L.4612-1 du Code du travail Jean-Louis CALDERONI tel: 36 309 Frédéric NOTTA tel: 34 446 Jean-michel MOURASSE-MARLACQ tel: 36 817 Jean-Michel BALEIX tel: 35 467 Jacques CHARDONNET tel: 35 693 Jean-Marc DUFAU tel: 34 131 Jean-Yves

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères DFAE 00-6-0 Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères du septembre 0 vu la Loi du mars 000 sur le personnel de

Plus en détail

Charte des droits et des libertés de la personne accueillie

Charte des droits et des libertés de la personne accueillie Charte des droits et des libertés de la personne accueillie (Arrêté du 8 septembre 2003) Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions particulières de prise en charge et

Plus en détail

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT)

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Consultez notre site Internet : http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_43964/accueil

Plus en détail

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation du travail. Fonds de l expérience professionnelle

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation du travail. Fonds de l expérience professionnelle Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation du travail Fonds de l expérience professionnelle Réservé à l administration Réf. du dossier : Date de réception

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Santé»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Santé» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Santé» CSSSS/13/042 DÉLIBÉRATION N 09/017 DU 17 MARS 2009, DERNIÈREMENT MODIFIÉE LE 22 JANVIER 2013, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES

Plus en détail

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique

Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Politique institutionnelle pour un milieu d étude et de travail exempt de harcèlement psychologique Adoptée par le Conseil d administration Le 6 décembre 2011 1. PRINCIPES ET VALEURS Le Cégep de Saint-Jérôme

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU PROGRAMME D AIDE AU PERSONNEL

POLITIQUE RELATIVE AU PROGRAMME D AIDE AU PERSONNEL POLITIQUE RELATIVE AU PROGRAMME D AIDE AU PERSONNEL (RH-P-02) ADOPTION : CC 9610-1200 MISE EN VIGUEUR : 1 er octobre 1996 AMENDEMENT : Septembre 2000 1. ÉNONCÉ Le présent programme s'inscrit dans les orientations

Plus en détail

Statut du Période de protection Motif de Sanctions travailleur licenciement pour cause. Début Fin illégitime

Statut du Période de protection Motif de Sanctions travailleur licenciement pour cause. Début Fin illégitime I. Travailleuse À dater du Au terme du Raison étrangère Indemnité de enceinte jour où la mois (jour à la grossesse préavis travailleuse pour jour) Indemnité de informe qui suit la fin protection égale

Plus en détail

Arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et au fonctionnement des comités pour la prévention et la protection au travail (M.B. 10.7.

Arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et au fonctionnement des comités pour la prévention et la protection au travail (M.B. 10.7. Arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et au fonctionnement des comités pour la prévention et la protection au travail (M.B. 10.7.1999) Modifié par: (1) arrêté royal du 10 août 2001 modifiant

Plus en détail

a p ro r tec e t c io i n j u j ri r d i iq i ue des e s a g a en e ts s f ac a e c e à a re r s e s s i s v i i v t i é é e t e à à l a l

a p ro r tec e t c io i n j u j ri r d i iq i ue des e s a g a en e ts s f ac a e c e à a re r s e s s i s v i i v t i é é e t e à à l a l La protection juridique des agents face à l agressivité et à la violence Delphine JAAFAR DJ AVOCAT 2010 Texte de référence Article 11 de la loi n 83 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel

Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel WHO (World Health Organization), Preventing Suicide : a resource at work. (Preventing Suicide : a resource series ; 8).

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible Le 6 février 2007. Du concept de métier lourd à celui de métier pénible - Réflexion sur l évolution - Sandra Invernizzi Métier lourd et métier pénible La notion de métier lourd reconnaît qu un métier comporte

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006. d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants

RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006. d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants RÈGLEMENT 211.22.1 du 13 décembre 2006 d application de la loi du 20 juin 2006 sur l accueil de jour des enfants LE CONSEIL D ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu l ordonnance fédérale du 19 octobre 1977 réglant

Plus en détail

Le coût de l absentéisme et les obligations légales des employeurs: santé au travail, prévention du harcèlement, reclassement interne

Le coût de l absentéisme et les obligations légales des employeurs: santé au travail, prévention du harcèlement, reclassement interne Le coût de l absentéisme et les obligations légales des employeurs: santé au travail, prévention du harcèlement, reclassement interne Me Christian JUNGERS PARTNER KLEYR GRASSO christian.jungers@kleyrgrasso.com

Plus en détail

Présentation des résultats belges du projet européen «RPS services et dialogue social» Réunion CNE, le 1 er févrir 2010

Présentation des résultats belges du projet européen «RPS services et dialogue social» Réunion CNE, le 1 er févrir 2010 Présentation des résultats belges du projet européen «RPS services et dialogue social» Réunion CNE, le 1 er févrir 2010 Méthodologie Trois types d activités : Recherche documentaire Textes règlementaires

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

Charte de Compliance ERGO Insurance sa

Charte de Compliance ERGO Insurance sa Charte de Compliance ERGO Insurance sa Introduction Sur la base de la circulaire PPB/D. 255 du 10 mars 2005 sur la compliance adressée aux entreprises d assurances, une obligation légale a été imposée

Plus en détail

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite -

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Version 1.0 Principes et lignes directrices des entreprises de NIEDAX GROUP pour un management socialement responsable Page 1 sur 7 Charte des valeurs

Plus en détail

Loi du 11 juin 2002 relative à la protection contre la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail FAQ S

Loi du 11 juin 2002 relative à la protection contre la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail FAQ S Loi du 11 juin 2002 relative à la protection contre la violence et le harcèlement moral ou sexuel au travail FAQ S Le contenu de la présente est un avis qui ne porte pas préjudice à l appréciation souveraine

Plus en détail

HARCELEMENT MORAL. Un cadre et des mesures sont également proposés dans l Accord Cadre Européen sur le Harcèlement et la Violence au Travail de 2007.

HARCELEMENT MORAL. Un cadre et des mesures sont également proposés dans l Accord Cadre Européen sur le Harcèlement et la Violence au Travail de 2007. 1. Définition et Législation HARCELEMENT MORAL Le Harcèlement Moral est un terme juridique, faisant l objet d un cadre et d une définition précis dans le paysage législatif français. Le Harcèlement Moral

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Dans le présent règlement, à moins que le contexte ne l'indique autrement, on entend par : a) «AQAN» Association

Plus en détail

AGIR AVEC (PRÉVENTION

AGIR AVEC (PRÉVENTION AGIR AVEC (PRÉVENTION (LA PRÉVENTION En quoi c est important? Préserver la santé et la sécurité de ses employés Garantir leur intégrité physique et mentale Veiller à leur bien-être au travail Penser prévention,

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

Politique de surveillance de l application de la loi. Commission des normes du travail

Politique de surveillance de l application de la loi. Commission des normes du travail Politique de surveillance de l application de la loi Commission des normes du travail Date de la dernière modification : décembre 2009 Remplacement Cette politique remplace la Politique de surveillance

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

I Le Défenseur des droits I

I Le Défenseur des droits I DIVERSIFIER SES RECRUTEMENTS SANS DISCRIMINER la rédaction des offres d emploi Ce qui est interdit Les exceptions autorisées par la loi Comment rédiger une offre d emploi Comment diversifier ses recrutements

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail