PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS"

Transcription

1 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS Toitures Maintenir les pentes de toiture Possibilité de créer des châssis de toiture (percements partiels ou sur plusieurs travées) pour permettre un apport de lumière naturelle et une optimisation du volume des chais. Capteurs solaires - photovoltaïques - photo-électriques sortie de VMC dans la cheminée panneaux solaires intégrés dans la toiture Les panneaux solaires doivent être intégrés dans la composition de la couverture et concerner tout le pan de toiture Couleurs : voir nuancier Vue sur terrasse et verrière Loft à Rochefort, M. Malais, arch. Volume d un appartement Bordeaux, Les Chais Bernard Bühler, arch. Reconversion d atelier Bordeaux, Frederik Dain, arch. OUTILS : A.V.A.P. P.L.U. : - inscrire l objectif dans le PADD du PLU - Le règlement du PLU : article 11 (aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords) - Le zonage du PLU : application des articles L et L du Code de l Urbanisme Actions de formation à destination des professionnels de l aménagement, des bénévoles des associations de patrimoine,...) PARTENAIRES : CAUE 16 STAP 16 Réseau associatif (Via Patrimoine, Fondation du patrimoine, Maisons paysannes, Cognac Patrimone, Saint-Même Patrimoine, Vibrac Patrimoine...)

2 CONSTRUIRE SON HABITATION A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente est très attractif pour l installation de nouveaux arrivants. La réponse à cette demande se traduit le plus souvent par la construction de pavillons récents sans prise en compte de la structuration du paysage et de la trame urbaine existante, répondant à la seule logique de «chacun chez soi». Les dommages causés sont surtout le fait de volumes et d implantations inadaptés. Une attention particulière doit donc être portée sur les nouvelles constructions. Implantation en milieu de parcelle : nombreux espaces résiduels sans intérêt, une place importante dédiée à la voiture, peu d espaces d intimité Implantation du bâtiment principal et des annexes (garage) sur les limites séparatives et recul du bâti par rapport à la voie : mitoyenneté (maisons jumelles), des espaces résiduels limités sur les côté, un jardin séparé en deux espaces, à l avant et à l arrière de la maison. B - DÉMARCHE : Prendre connaissance des règles qui s appliquent : - la carte communale - le Plan Local d Urbanisme : zonage et règlement de la zone concernée. - le cahier des charges de lotissement Faire appel à un architecte lorsque cela est possible C - PRESCRIPTIONS : Implantation à l alignement et sur les deux limites séparatives : un espace de jardin important à l arrière de la maison et préservé des vues depuis l espace public Implantation avec un faible recul et sur les deux limites séparatives : un jardin de présentation devant la maison, un espace de jardin d un seul tenant et protégé des covisibilités S implanter : L implantation du bâtiment doit tenir compte des lignes de force du paysage : - les voies d accès - les sens d implantation des bâtiments existants à proximité - les courbes de niveau du terrain naturel - les éléments paysagers structurants : haies, alignements bosquets, massifs boisés... L implantation du bâtiment doit tenir compte de la pente du terrain afin de réduire au maximum les déplacements de terre et les talus Orienter la façade principale de manière à bénéficier d un ensoleillement maximal. MITOYENNETÉ : économie d espace intérêt énergétique création d un front bâti intéressant depuis le rue maisons jumelles : l accès à l arrière de la parcelle est maintenu sur le côté. les extensions sont toujours possibles Evolutivité possible du bâti : exemples de construction d extensions

3 CONSTRUIRE SON HABITATION Se protéger des vents dominants Suivre les règles d implantation édictées dans le document d urbanisme. S il n existe pas de document d urbanisme, éviter de s implanter au milieu de la parcelle. Privilégier des implantations qui ne créent pas d espaces résiduels et qui permettent de préserver au mieux l intimité : - à l alignement sur la rue - sur une limite séparative au moins - en recul (3 m sont suffisants) pour ménager un espace de représentation Volumétrie S inspirer des volumes des bâtiments traditionnels à proximité VOLUME COMPLEXE : architecture non locale, formée de plusieurs volumes toiture complexe VOLUME SIMPLE SANS ÉTAGE: volume inspiré des maisons traditionnelles plus modestes possibilité de créer quelques avancées, reculs ou volumes abaissés ouvertures libres sur la façade Privilégier les volumes simples : économie de matériaux, compacité énergétique, volumes traditionnels Toiture La toiture doit se trouver en harmonie avec les édifices voisins, en ce qui concerne la forme, les matériaux et les couleurs. Privilégier une composition générale simple, des volumes peu nombreux, à deux pans ou à deux pans et croupes. Le faîtage doit être parallèle ou perpendiculaire à l axe de la voie. La pente doit être comprise entre 28% et 30 %. VOLUME SIMPLE AVEC ÉTAGE : façade principale ordonnancée possibilité de créer quelques avancées, reculs ou volumes abaissés mur pignon : ouvertures plus libres, répondant aux besoins des pièces Utiliser des tuiles de terre cuite creuses. Façades S adapter à l ordre et au rythme traditionnel concernant les ouvertures. Traiter les façades latérales et arrières, ainsi que les murs de soutènement, avec le même soin que la façade sur rue et en harmonie avec elle. Éviter les revêtements colorés de façon vive ou blanc pur. Préférer un ton pierre. Exemple de construction contemporaine - GHECO Exemple de construction contemporaine - source?

4 CONSTRUIRE SON HABITATION Couleur : Voir nuancier Clôtures Pour les clôtures sur l espace public : S harmoniser avec les clôtures alentours, rechercher une unité d aspect avec les clôtures des propriétés voisines Privilégier les clôtures de type : - murs pleins de plus de 1,60 m et pouvant comporter un chapeau tuile ou pierre naturelle. Ces murs pourront être en pierre de taille ou en maçonnerie de parpaing enduite - murets surmontés de grilles (en métal) - grillages doublés de haies vives ÉTAT INITIAL : Un mélange de clôtures sans recherche d harmonie générale entre les propriétés : des murs bas surmontés de grillages des murs pleins des grillages sans haie d accompagnement des haies monospécifiques de thuyas des poteaux d entourage hétéroclites : avec ou sans chapiteaux, aux hauteurs variées... Les portails ne devront pas dépasser en hauteur, la hauteur des murs ou des poteaux d entourage. Pour les clôtures en limite séparative : Privilégier les clôtures de type : - murs pleins de moins de 1,80 m de hauteur. La hauteur pourra être plus importante dans le cas de prolongement d un mur existant - murets surmontés de grilles (en métal) - grillages doublés de haies vives Les abris jardins, les annexes Privilégier un implantation sur une limite de parcelle Matériaux : murs enduits ton pierre ou bardage bois pour les structures verticales. ÉTAT PROJETÉ : Une harmonisation des clôtures sur l ensemble de l opération des murs hauts enduits des portails simples qui ne dépassent pas les murs de clôture ÉTAT PROJETÉ : Une harmonisation des clôtures sur l ensemble de l opération des haies vives de type champêtre : mélanges d essences locales persistantes et caduques.

5 CONSTRUIRE SON HABITATION Les panneaux solaires : Encastrer les panneaux solaires dans la toiture existante sans dépasser du nu extérieur de la tuile Implanter au sol (dans le jardin, espace libre ). Installer les panneaux solaires verticaux sur les façades non vues de l espace public. Les panneaux photovoltaïques doivent couvrir l ensemble du pan de toiture Panneaux non intégrés, machinerie visible Panneaux implantés suivant les ouvertures et sur toiture terrasse la plus haute Panneaux implantés en partie basse de toiture Les panneaux thermiques être installés en s inspirant des modèles ci-contre Architecture contemporaine : Encourager les programmes de création contemporaine qui se distingueront par leur valeur exemplaire et leur bonne intégration paysagère. Panneaux implantés sur un pan entier de toiture Panneaux implantés en façade Panneaux implantés sur annexes, en brise-soleil OUTILS : P.L.U. : - Le règlement du PLU : article 11 (aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords) - Les Cahiers des charges de lotissement - délibération du Conseil municipal sur les clôtures MAISON TRADITIONNELLE : panneaux solaires intégrés dans la toiture sortie de VMC dans une cheminée volets roulants invisibles MAISON CONTEMPORAINE : panneaux solaires en attique les éléments techniques peuvent être masqués derrières des panneaux, structures... PARTENAIRES : CAUE 16 ADEME

6 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville en bande, bâtiments agricoles, chais, etc.), parfois remarquable (maisons de Maître, logis, manoirs, châteaux, hôtels particuliers) participent l un et l autre à l identité du territoire et des paysages du Pays. Il convient donc de préserver ce patrimoine et de donner des prescriptions pour sa rénovation. B - DÉMARCHE : Reconnaître ce qui constitue le patrimoine; déterminer les critères, de l ensemble constitué aux détails. PETITE MAISON DE BOURG cheminée rectangulaire presque centrée couverture en tuiles tiges de botte enduit au nu des encadrements (enduit affleurant); fenêtres plus hautes que larges, encadrement des ouvertures; pierres de fondations parfois visibles formant un très petit soubassement affleurant PETITE MAISON DE BOURG corniche d environ 20 cm débord de toiture d environ un rang de tuiles, joint au mur par une corniche simple, peu saillante, pannes non visibles; pignon parfois non enduit, moellon affleurant chaînage d angle formé de grosses pierres équarries, harpées; composition avec 2 types d ouvertures : (4 carreaux, presque carrée et fenêtres hautes, parfois une porte) Recenser et localiser le patrimoine bâti et vernaculaire dans le cadre d un P.L.U. ou d une A.V.A.P. bandeau en pierre dans certains immeubles fenêtres plus hautes que larges, volets en bois peint, pleins ou persiennés Protéger le patrimoine identifié dans le cadre des P.L.U. : - plan de zonage : identification du patrimoine bâti sur le plan de zonage au titre de l article L du Code de l Urbanisme MAISON DE VILLE modénature, encadrements en pierre plus structurée parfois toute la maison est en pierre appareillée (joints minces, entretien par badigeon de chaux ton sable) Donner des prescriptions : - dans le règlement du P.L.U., dissocier les dispositions relatives au bâti ancien et au bâti neuf. L article 11 (aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords) donnera des prescriptions spécifiques pour le patrimoine architectural et urbain protégé. - dans le règlement et les recommandations de l A.V.A.P

7 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI C - PRESCRIPTIONS : Les façades Les façade ou parties en pierre de taille doivent rester apparente et ne doivent pas être supprimées ou altérées (ni peintes, ni enduites, sauf chaulage). L emploi de techniques susceptibles de dénaturer le parement de pierre (disque abrasif, marteau pneumatique, sablage, etc...) est interdit. Enduire les façades en moellons. Seules les structures en pierre de taille (chaînages, entourages des ouvertures, bandeaux,...) restent apparentes. En effet, l enduit met en valeur la composition et l ordonnancement de la façade. Les enduits doivent affleurer le nu des pierres, sans creux ni surépaisseur, ni faux joints. L aspect de l enduit est lisse, taloché ou brossé. Ils sont constitués de chaux naturelle et de sable à granulométrie variée, de carrière, pas trop fin. toiture toujours à croupes, parfois même à pans coupés, souvent en ardoise corniche large mais de géométrie simple (cintre, chanfrein, liseré) en général 5 travées, parfois 3 fenêtres plus hautes que larges, volets, parfois pliants soubassement décoré DOMAINE : MAISON DE MAÎTRE (source CAUE) cheminées hautes et élancées une ou plusieurs lucarnes, participant à la symétrie, largement vitrée posée sur la corniche présence ou non d annexes plus basses entrée centrale parfois surélevée (escalier) Toitures Maintenir ou restituer les couvertures en tuiles en terre cuite demi-ronde creuse, dite tige de botte en couvrant et en courant de ton rouge clair / rosé à dominante rose et rouge. Ne pas remplacer les tuiles par des tuiles «romane» canal. Maintenir les épis de faîtage et les éléments de décor. Maintenir ou restituer les couvertures en ardoise naturelle en pose classique orthogonale (maisons de maître, hôtels particuliers, bâtiments publics). Maintenir ou restituer les couvertures en tuiles mécaniques (tuiles à emboîtement) Ouvertures de toiture : privilégier les fenêtres de toit de type tabatières. Pour les autres châssis, ils seront sans saillie par rapport au nu extérieur des tuiles. Privilégier une position des chassis près des faîtages, verticaux, de taille limitée et en nombre réduit. Maintenir ou restituer les cheminées anciennes Maintenir de la composition de l ensemble bâti autour d une cour Maintenir des volumes des bâtiments Préserver l ordonnancement de la façade de la maison, le rythme et la forme des ouvertures préserver les murs de clôtures en pierre, les piliers, les porches,... Façade non enduite : seules les structures en pierre de taille devraient rester apparentes L enduit devrait affleurer le nu des pierres, sans surépaisseur

8 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI Ouvertures Respecter l ordonnancement des ouvertures Respecter les proportions des ouvertures existantes : plus hautes que larges Maintenir et restituer les lucarnes : harmonie des proportions, du style et des matériaux. Menuiseries Respecter le type des menuiseries : menuiseries en bois peint avec des carreaux rectangulaires verticalement. Les petits bois doivent rester saillants sur la vitre. Maintenir ou restituer les volets en bois peint : soit sous forme de volets pleins à lames verticales, soit sous forme de volets ajourés, sans écharpe biaise. Porte de garage : sur la photo de droite, le linteau en arc n a pas été respecté Maintenir ou restituer les portes en bois peint : proportions, simplicité. Maintenir ou restituer les portes de garage en bois peint : larges lames verticales, ou panneaux en bois plein, ouverture à deux battants. Les murs de clôture En cas de modification nécessitée par des accès ou la surélévation ou écrêtement, le traitement doit être réalisé en harmonie ou de manière identique à la clôture ou mur existant concerné (matériaux, dimensions, proportions, nature et coloration des matériaux, etc.). Les clôtures en pierre de taille ne doivent être ni peintes, ni enduites. Les murs en pierre doivent être conservés Menuiseries en bois peint avec des carreaux rectangulaires, petits bois saillants Murs pleins léger fruit de mur possible (1%), en particulier sur les murs de hauteur supérieure à 2m. mortier + graviers tuiles formant couverture (débord d environ 2 cm). arase au mortier scellant les tuiles moellons assisés et enduits chaux et sable Fenêtres : la proportion des fenêtres doit être respectée Murs bahut

9 PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI Les porches et portails Les porches et portails doivent être maintenus et conserver leurs caractéristiques d origine Climatiseurs - pompes à chaleur Intégrer les dispositifs dans la construction. Ils doivent être non saillants et protégés par une grille Capteurs solaires - photovoltaïques - photo-électriques Privilégier une installation sur les toitures secondaires, non visibles depuis l espace public. Le portail, de préférence en bois plein, doit être proportionné par rapport aux poteaux d entourage Les panneaux solaires doivent être intégrés dans la composition de la couverture. Ils couvriront de préférence tout le pan de toiture et seront coupés verticalement Couleurs Enduits & menuiseries : nuancier Protection du patrimoine bâti et du patrimoine vernaculaire au PLU (article L du Code de l Urbanisme) Porche à préserver et à maintenir. Conserver les caractéristiques d origine : clef de voûte, les pilastres, le portail plein, la porte, structure en pierre de taille, éléments décoratifs, etc. OUTILS : A.V.A.P. (Aire de mise en Valeur du Patrimoine) P.L.U. : - Le règlement du PLU : article 11 (aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords) - Le zonage du PLU : identification et protection en application des articles L et L du Code de l Urbanisme (à ajouter dans les CCTP pour les commandes de P.L.U.) Actions de formation à destination des professionnels, des bénévoles des associations de patrimoine,...) PARTENAIRES : CAUE 16 STAP 16 Réseau associatif (Via Patrimoine, Fondation du patrimoine, Maisons paysannes, Cognac Patrimone, Saint-Même Patrimoine, Vibrac Patrimoine...)

10 REQUALIFIER LES TRAVERSÉES DE VILLAGES ET LES ESPACES PUBLICS A - PROBLÉMATIQUE : L attention portée à la qualité du traitement des espaces publics et des traversées de villages qui contribuent fortement à la mise en valeur des paysages urbains et à la qualité du cadre de vie des habitants. Une certaine homogénéité, simplicité, pérennité d aménagement des espaces publics devront être recherchées afin de conforter l image des bourgs et village du territoire du Pays. B - DÉMARCHE : Faire appel à un concepteur : architecte, paysagiste Se fonder sur une lecture attentive du site : relief, cadre périphérique, matériaux, revêtements de sols, mobilier, végétation, éléments paysagers structurants, etc. C - PRESCRIPTIONS : Réduction de l espace dédié à la voiture aménagement d un cheminement doux séparé de la voie, adapté aux PMR (personnes à mobilité réduite) végétalisation du talus rétrécissement de la chaussée en entrée de bourg changement de revêtement de sols pour une mise en valeur d un lavoir situé à l entrée du bourg Maintien et mise en valeur de l existant Composer l espace public en portant attention aux qualité de l existant : - le petit patrimoine (lavoirs, fontaines, croix, puits,...), - les murs, - les vues sur les monuments, sur le grand paysage - l écoulement de l eau Réduction de l espace dédié à la voiture aménagement d un cheminement doux séparé de la voie, adapté aux PMR aménagement d un parvis devant la mairie et supression des grilles non adaptées végétalisation en pied de mur

11 REQUALIFIER LES TRAVERSÉES DE VILLAGES ET LES ESPACES PUBLICS Différenciation des séquences Différencier les séquences non urbaines des séquences urbaines et adapter le traitement paysager (transitions entre espaces naturels et agricoles et espaces urbains) Bien identifier et marquer les articulations, les transitions entre séquences Usages Identifier les usages existants, les dysfonctionnements, les domaines privés / publics, etc. Limiter clairement l emprise de la chaussée en évitant les bordures béton et en privilégiant les pavés, bordures végétalisées, etc. Aménagement d une voie secondaire maintien de la perméabilité visuelle vers les paysages alentours aménagement d une voie partagée (voitures, cycles, piétons) création d un caniveau central en pierre aménagement et végétalisation des pieds de murs et des seuils Limiter et rationaliser le stationnement. Planter les parkings, éviter les grandes étendues d enrobé, préférer les aires de stationnement enherbées ou empierrées avec joints engazonnés... Prévoir des liaisons douces (cycles, piétons...) Adapter les aménagements au Personnes à Mobilité Réduite (PMR) Matériaux - revêtements de sols Utiliser des matériaux simples, locaux et adaptés aux usages : enrobé, béton lavé, stabilisé, stabilisé renforcé, mélange terre-pierre, gravillons... Réduction de l emprise de la voirie au niveau du carrefour. la voie principale est plus marqué création d un cheminement doux confortable, adapté aux PMR séparation du cheminement piéton par une bande végétalisée et arborée aménagement et végétalisation des seuils

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement Réalisation : Michèle PRAX urbaniste - Caroline GIORGETTI SITES ET PAYSAGES paysagiste

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

3-1 Règlement des zones à urbaniser

3-1 Règlement des zones à urbaniser 3-1 Règlement des zones à urbaniser Plan Local d Urbanisme - Révision - R5 approuvée par le Conseil de la Communauté d Agglomération Grand Poitiers le 1 er avril 2011. Modification M1-R5 approuvée par

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Parcelle : AR 11 5 boulevard Bara Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : m² Meulière, rocaille,

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION Ce règlement porte sur les zones industrielles (Abattoir, gazomètre, carrière de Montorgueil, ), sur toutes les zones d extraction et

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

OPERATION D AMENAGEMENT «LES BARONS» PERMIS D AMENAGER REGLEMENT ECRIT

OPERATION D AMENAGEMENT «LES BARONS» PERMIS D AMENAGER REGLEMENT ECRIT Département d Indre-et-Loire Commune de VILLEPERDUE OPERATION D AMENAGEMENT «LES BARONS» PERMIS D AMENAGER REGLEMENT ECRIT PIECE COMLEMENTAIRE Maître d Ouvrage Concepteur Maître d œuvre FONCIER AMENAGEMENT

Plus en détail

PA10 - Règlement du Lotissement

PA10 - Règlement du Lotissement MAITRE D OUVRAGE 22, Rue d Issenheim 68190 RAEDERSHEIM Tel 03 89 48 19 52 Fax 03 89 48 02 70 info@fha-lotisseur.fr MAITRE D ŒUVRE - GEOMETRE 21, rue Jacobi-Netter 67200 STRASBOURG Tel 03 88 36 94 68 Fax

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine VILLE DE Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Devantures commerciales 190 4. Devantures commerciales et enseignes Intégrer au mieux les devantures commerciales et enseignes en proposant

Plus en détail

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT SODEVAM NORD LORRAINE A RETTEL PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT MAI 2012 ESPACE & PAYSAGES EGIS AMENAGEMENT NOURY & ASSOCIES 75, rue Emile Mayrisch L-4240 ESCH-SUR-ALZETTE Tél : 352 26 17 84 Fax : 352 26

Plus en détail

Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial

Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial Domaine d application Les objectifs et les critères de la présente section s appliquent dans le territoire* délimité sur le plan de l annexe

Plus en détail

Table des matières. 11.1 Contexte 1. 11.2 Zones visées 1. 11.3 Travaux assujettis 1. 11.4 Contenu du PIIA 2

Table des matières. 11.1 Contexte 1. 11.2 Zones visées 1. 11.3 Travaux assujettis 1. 11.4 Contenu du PIIA 2 Table des matières Page 11.1 Contexte 1 11.2 Zones visées 1 11.3 Travaux assujettis 1 11.4 Contenu du PIIA 2 11.4.1 L aménagement du site 2 11.4.2 La conception architecturale 3 11.4.3 L aménagement paysager

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME. PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales

PLAN LOCAL D URBANISME. PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales COMMUNE DE VILLAR SAINT-PANCRACE Département des Hautes-Alpes (05) PLAN LOCAL D URBANISME PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales Prescrit par délibération du 27 juin 2008 Arrêté par délibération

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie Construire une piscine Fiche conseil n 3 Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires -Alpes Culturelles -Alpes

Plus en détail

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare Densité résidentielle brute 17 logements à l hectare Extension urbaine Indicateurs de l'opération Nombre de logements 127 logements (86 individuels et 41 logements collectifs) Surface du terrain 7,28 hectares

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales Parc naturel régional du Vexin français Sommaire La devanture, facteur d attractivité d un commerce... p. 03 Connaître

Plus en détail

TITRE VI ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS (ARTICLE 11)

TITRE VI ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS (ARTICLE 11) TITRE VI ASPECT EXTERIEUR DES CONSTRUCTIONS (ARTICLE 11) 11.1 Prescriptions applicables aux constructions inscrites dans les périmètres de protection modifiée Par leur situation, leur architecture, leurs

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS

CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS CHAPITRE 11 P.I.I.A. 009 SECTEUR DES VÉTÉRANS ZONE APPLICABLE : C-308 Ce secteur est caractérisé par un tissu urbain espacé, constitué de bâtiments isolés et d une architecture d exception. La zone est

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT L histoire de Vayres 2 L origine du nom de la Ville de Vayres vient du celte Varatedo, qui veut dire Varat, passage et Edun,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNE DE DONNERY DEPARTEMENT DU LOIRET Pièce n 6 Plan Local d Urbanisme ÉLÉMENTS DE PAYSAGE A CONSERVER Elaboration du PLU Dossier d approbation Sarl EDC2i Environnement Du Centre Ingénierie Infrastructure

Plus en détail

REGLEMENT DU LOTISSEMENT

REGLEMENT DU LOTISSEMENT Maître d'ouvrage : LTA Cité de l'habitat - Route de Thann 68460 LUTTERBACH Tél : 03 89 51 33 55 Fax : 03 89 52 75 69 DEMANDE DE PERMIS D'AMENAGER Commune de MOOSCH Lotissement "LES PRIMEVERES" Maître d'oeuvre

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA»

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» PA10 07-038 Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» REGLEMENT DU LOTISSEMENT -------- I PRINCIPE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

LOTISSEMENT «LA BOULAYE»

LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Réalisation d un lotissement sur la Commune de S t J e a n P i e r r e F i x t e pour le Compte de la SAEDEL LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Règlement du lotissement PA10 Mai 2012 2- REGLEMENT DU LOTISSEMENT

Plus en détail

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation PA10 Département de LA MAYENNE Commune de LAVAL «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT Dossier 252L Dressé le 15/01/2010 Modifié le urbane Aménagement urbain - Conception Réalisation 72 Boulevard

Plus en détail

Document de travail susceptible de modifications suite à concertation. Formes urbaines : Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux

Document de travail susceptible de modifications suite à concertation. Formes urbaines : Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux Espace agricole Nb 220 logements densité 40 log/ha Hauteur R+1 et attique Elément remarquable du site à préserver Canaux à maintenir Noues paysagères à

Plus en détail

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES ARTICLE 1 (10.1.1) : ZONE DE CONSTRUCTIONS RESIDENTIELLES EN HABITAT COLLECTIF Zone réservée à des immeubles à appartements pouvant comprendre le cas échéant, à titre accessoire,

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

5 - Les terrains de camping-caravaning et les parcs résidentiels de loisirs.

5 - Les terrains de camping-caravaning et les parcs résidentiels de loisirs. CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. UA ARTICLE UA 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural

CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural Art. 417. En l absence de plan particulier d aménagement, de plan d alignement ou de permis de lotir dûment autorisé et non périmé,

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme 3 parcelles viabilisées disponibles 781 à 849 m 2-40 euros le m 2 8 parcelles vendues Pour plus d'informations, contacter : Mme Kmieciak, Secrétaire Générale

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES DISPOSITIONS GENERALES Caractère de la zone La zone du futur lotissement comprend des espaces naturels situés dans le centre bourg de Forges, à proximité de l église et de la mairie. Cette zone s étend

Plus en détail

Réglementation POS de la Zone UB

Réglementation POS de la Zone UB Réglementation POS de la Zone UB Elle comprend 2 secteurs : Uba et Ubb SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE UB 1 OCCUPATION ET UTILISATION DU SOL ADMISES 1. Sont notamment

Plus en détail

PA 10 RÈGLEMENT DU LOTISSEMENT «HAMBOIS» À LOMMERANGE

PA 10 RÈGLEMENT DU LOTISSEMENT «HAMBOIS» À LOMMERANGE PA RÈGLEMENT DU LOTISSEMENT «HAMBOIS» À LOMMERANGE I DISPOSITIONS APPLICABLES A CHAQUE LOT ARTICLE CHAMP TERRITORIAL ET DÉSIGNATION DE LA PROPRIÉTÉ. Le projet de lotissement est situé sur la Commune de

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste Commune de GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME PLU approuvé le 14/10/2013 POS approuvé le 12 août 1999 27/06/2012 Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste 69 chemin de la Fontaine 45500 GIEN Tél : 02 38 27 07

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

DÉCLARATION PRÉALABLE

DÉCLARATION PRÉALABLE DÉCLARATION PRÉALABLE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LA DÉCLARATION PRÉALABLE? :... 03 DP1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 DP2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 DP3 :

Plus en détail

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS CARACTERE DE LA ZONE : il s'agit d'une zone naturelle destinée à l'urbanisation future à vocation principale

Plus en détail

restauration de façade

restauration de façade restauration de façade Des règles simples pour une rénovation réussie Petit guide des règles à respecter dans le cadre de la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager)

Plus en détail

Matières & couleurs du Parc

Matières & couleurs du Parc MONTS D ARDÈCHE Matières & couleurs du Parc Mémento Traitement des façades : recommandations architecturales COULEURS ET MATIÈRES D HIER... L architecture traditionnelle des Monts d Ardèche s est construite

Plus en détail

Dossier de Permis de Construire

Dossier de Permis de Construire Dossier de Permis de Construire Dossier de permis de construire Page 1/10 PCMI 8 - Photo terrain dans son environnement lointain PCMI 7 - Photo terrain dans son environnement proche PCMI 6 - Document d'insertion

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER Syndicat de Gestion de l Eau de l Assainissement et de l Urbanisme (SGEAU) 23, place de la République BP 20402-53 204 CHATEAU-GONTIER

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME Cahier de recommandations en vue de la réalisation d une devanture commerciale PLU prescrit le 26 mars 2007 PLU arrêté le 20 septembre 2010 PLU approuvé le 19 septembre 2011 Modification

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT RÈGLEMENT N o 761-07-15 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT #761-07 PORTANT SUR LE PLAN D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN

PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN REGLEMENT DE LOTISSEMENT PA 10 SNC FONCIER CONSEIL ORLÉANS CBC ARCHITECTURE & URBANISME REGLEMENT DE LOTISSEMENT Le lotissement du

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Commune de Givry Plan Local d Urbanisme 1.1 Additif au rapport de présentation Modification simplifiée n 1 Vu pour être annexé à notre délibération en

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC CHAPITRE III - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC Nota : La zone UC comprend les secteurs : UCa, UCb et UCc. Les termes dans ce chapitre ayant un astérisque renvoient à une définition à l Article 5 du Titre

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

L ARTICLE 12, MODE D EMPLOI

L ARTICLE 12, MODE D EMPLOI L ARTICLE 12, MODE D EMPLOI Périmètres créés en application du 3 ème alinéa de l article 12 de la loi «Grenelle II» Parue au JO du 13 juillet 2010. Article L 111-6-2 du code de l urbanisme Rédacteur :

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement Livret d accompagnement Bien penser son projet... Construire ensemble le patrimoine de demain... Sommaire Qui êtes-vous? Quelle maison imaginez-vous? Premiers pas sur le terrain Les caractéristiques du

Plus en détail

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Service du Logement Rue de la Madeleine 38 Rue Cathédrale 34-4000 Liège Liège, le 10 octobre 2012 RAPPORT A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Rénovation complète et réaffectation en neuf logements d un ensemble

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE Document de présentation Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE 1 Situation : Il s agit d un ensemble immobilier destiné à recevoir

Plus en détail

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI Les constructions des maisons repérées comme éléments de patrimoine de ces quartiers s étalent, on l a vu, de la fin du XIXème siècle à la période d entre-deuxguerres.

Plus en détail

A-A. LOT N 3 S=800 m2. Arbres à planter 2 415 LOT N 4 LOT N 2 2 425. Accès Lot > VOIRIE 92,08 A-A. PLAN DE MASSE échelle 1/200 .91,64 .

A-A. LOT N 3 S=800 m2. Arbres à planter 2 415 LOT N 4 LOT N 2 2 425. Accès Lot > VOIRIE 92,08 A-A. PLAN DE MASSE échelle 1/200 .91,64 . A-A 3 190 400 60 710.91,64 470 285.91,64 LOT N 3 S=800 m2 EP TERRASSE 92,18 LOT N 2 2 425 500 60 1 370 370 1 000.91,64 EP PTT/EDF 400 60 GARAGE 92,18 2 PLACES COUVERTES G > ACCES 92,18 735 RDC 92,23 E

Plus en détail

1. Généralités : 2. Lotissement : 3. Destination : 4. Aspect général :

1. Généralités : 2. Lotissement : 3. Destination : 4. Aspect général : 1. Généralités : Le respect des conditions ci-dessous ne dispense pas l acquéreur et ses ayant droits de l obligation de satisfaire à toutes les normes et règles en matière technique, d hygiène et de confort,

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI

Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI zinguerie menuiserie pierre de taille ferronnerie élément de décor soubassement Angers est reconnue bien au-delà de ses frontières pour la qualité de son

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

Les panneaux photovoltaïques dans le paysage

Les panneaux photovoltaïques dans le paysage Les panneaux photovoltaïques dans le paysage Le solaire, oui, mais pas à n importe quel prix! Dans une optique de développement durable, le Parc naturel est favorable à l utilisation des énergies renouvelables,

Plus en détail

Maison, dite villa La Brise

Maison, dite villa La Brise Maison, dite villa La Brise 19 Boulevard des Anglais Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002068 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail