Journées de la Consultation sur la Copropriété Comité consultatif sur la Copropriété. Montréal, le 3 avril Madame, Monsieur,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journées de la Consultation sur la Copropriété Comité consultatif sur la Copropriété. Montréal, le 3 avril 2012. Madame, Monsieur,"

Transcription

1 Title Insurance Industry Association of Canada Association canadienne des compagnies d assurance titres JournéesdelaConsultationsurlaCopropriété ComitéconsultatifsurlaCopropriété Montréal,le3avril2012 Madame,Monsieur, Nous remercions les membres du Comité consultatif sur la copropriété de nous donner la chance de s exprimer sur un enjeu de taille qu est la protection du public en matière de copropriété.c estdoncavecgrandintérêtquenousavonsprisconnaissancedurapportrendu parlegroupedetravailsurlacopropriétéenmars2011. L AssociationCanadiennedesCompagniesdʹAssuranceTitres(ACCAT)estuneassociationde l industrie regroupant des compagnies d assurance titres de réglementation fédérale. 1 Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) réglemente les activités des compagnies d assurance membres de l association au niveau fédéral, et son équivalent provincial, l Autorité des marchés financiers (AMF), réglemente nos activités au Québec. L ACCATpoursuitlesobjectifsetlesbutssuivants: 1. Promouvoir les préoccupations et les intérêts propres au secteur de l assurance titres au Canada. 2. Fourniràsesmembresetaupublicdelʹinformationetpermettresasensibilisation. 3. Favoriserlesprogrèsdusecteurdel assurancetitres. 4. Assurerlerespectdesnormesetdel éthiqueprofessionnelledanslesecteurdelʹassurancetitres aucanada. L ACCATjugeimportantdeprofiterdel occasionpourpartageraveclegroupedetravailsur la copropriété (le«groupe») sur la façon dont l assurance titres peut être d une utilité sans contestedanslaprotectiondupublicenmatièredecopropriété.ilestreconnuquel assurance titresapporteunevaleurajoutéedanslestransactionsimmobilièrespourlesassurés,aussibien pour les prêteurs que pour les propriétaires, car elle permet la résolution d éventuels problèmes,facilitelaconclusionrapidedestransactions,procureunesécuritéaccrueàtoutesles 1Lesmembresfondateursdel ACCATsontlaCompagnied assurancetitreschicago,lasociétéservices detitresfct,lalawyersprofessionalindemnitycompanyetlacompagnietravelersgarantiedu Canada.Lesmembresréguliersetparconséquentlesmembresfondateurssontassureurstitulairesd une licencefédérale. 1

2 partiesetfavoriseunemeilleureprotectiondesprêtshypothécairesconsentisparlesinstitutions financières. Nous comprenons les inquiétudes des acheteurs d unités de copropriété et le besoin d un meilleurencadrementetd unemeilleureprotection. Avant de se pencher sur les pistes de réflexions proposées par le Groupe, nous proposons d exposer les avantages que procure l assurance titres en général aux propriétaires, les couverturesoffertesetfinalement,lescouverturesspécifiquesenmatièredecopropriété. 1. Quelssontlesavantagesoffertsparl assurancetitres? A) Avantagespourlepropriétaire L assurancetitresindemnisel assurédelaperteencouruedanslacorrectiondesvicesdetitres ou de tout autre vice qui serait révélé par un document pertinent à jour: certificat de localisation, rapport de titres, rapport de zonage ou certificat de conformité. L ajout de l assurance titres protège le propriétaire et l investissement du prêteur contre une éventuelle fraudeimmobilièreouunecontestationdetitrequiéchapperaitaucontrôledunotaire. Plusprécisément,l assurancetitres: élimine le besoin d effectuer certaines recherches complémentaires coûteuses et fastidieuses; éliminedanslaplupartdescaslebesoind uncertificatdelocalisation; garantituneconclusiondelatransactionrapideetmoinscoûteuse; réduitlesrisques; simplifieleprocessusdeconclusiondelatransaction; souscritetassurecontredenombreuxvicesconnus; encouragelacorrectiondesvicesdetitresparlesclients,cequicontribueàlapérennité destitresimmobiliers; procure au propriétaire et au prêteur une protection juridique supplémentaire, qui complètelesopinionsdesjuristes. B) Lescouverturesgénéralesd assurancetitres Les couvertures générales offertes aux propriétaires sont nombreuses et ajoute un confort additionnel aux services offerts par les différents intervenants à un dossier d achat d unité de copropriété. Dans tous les cas et pour toutes les polices d assurance titres, l assureur a une obligation de défense. Le devoir de défense de l assuré est une importante composante des polices 2

3 d assurance titres émises. L assureur titres est responsable de tous les frais et de tous les honoraireslégauxengagésdansladéfensed unrisqueassuré,ycomprislestitreseux mêmes. Par ailleurs, la couverture offerte est sans égard à la faute. Nul besoin de prouver la faute de quiconque pour être indemnisé. La seule preuve d une perte réelle suffit pour présenter une réclamationvalable. Les détenteurs de polices d assurance titres bénéficieront, notamment, des protections suivantes: Obligationdedéfensedutitredepropriétédel assurédansl éventualitéoùunlitigeest intentéparuntiers. Protectioncontrelafraudeimmobilière. Protectioncontreleshypothèqueslégalesenfaveurdespersonnesquiontparticipéàla constructiondel immeublepourlestravauxeffectuésavantladated achatdel unité. Protection contre les empiètements sur les propriétés voisines ou dans l assiette d une servitude. Protectioncontretoutcequiseraitdévoilédansuncertificatdelocalisationàjour,dans lamesureoùtelcertificatn estpasobtenuaumomentdelatransaction. Protectionrelativementàlaconformitédel immeubleàlaréglementationmunicipalede zonageapplicable. C) Lescouverturesd assurancetitresspécifiquesàlacopropriété Le dernier point soulevé est une excellente entrée en matière pour introduire les couvertures spécifiques à la copropriété. Dans la majorité des cas, les couvertures spécifiques à la copropriétésontcontenuesàunavenantquiestannexéàlapoliced assurancetitres. Sans prétendre en faire une analyse exhaustive, voici un résumé des couvertures qui sont offertes aux acheteurs d unité de copropriété dans le cadre d une police d assurance titres propriétaire. Le défaut du syndicat des copropriétaires de dévoiler les arrérages dans l état des chargescommunes. Le défaut de la copropriété de se conformer aux règlements de construction et de zonage. Ledéfautdel unitédefairepartied unecopropriétédivisetelquestipuléaucodecivil duquébec. LedéfautdeladéclarationdecopropriétédeseconformerauxrèglesduCodeCivildu Québec. 3

4 Combinéesauxcouverturesgénéralesdelapoliced assurancetitrespropriétaire,lesacheteurs d unitésdecopropriétébénéficientd uneprotectionaccruequantàleurinvestissement. 2. LespistesderéflexionsproposéesparleGroupedetravailsurlacopropriété A) L informationdesacheteursetl accèsauxregistresdusyndicatparlesacheteurs La note d information aux nouveaux acheteurs d unités de copropriété est primordiale et devrait, selon nous, être accessible tant pour les nouvelles constructions que pour les copropriétés existantes. Les suggestions proposées quant aux questions que le syndicat devrait adresser dans la note d information sont très pertinentes et apporteraient au nouvel acheteurl informationnécessaireàlaprised unedécisionéclairée. Par ailleurs, une brochure d information destinée aux acheteurs d une copropriété et aux copropriétaires sur l achat d une unité et la vie en copropriété apporterait de l information supplémentaireetstandardiséequantauxélémentspropresàlacopropriété. Tel que mentionné précédemment, l assurance titres offre une protection à l acheteur d une unité de copropriété quant à certains éléments qui devraient se retrouver dans la note d information,parexemplequantàl étatdeschargescommunes.uncopropriétairequin apas obtenul informationadéquatequantauxchargescommunespourraitvalidementprésenterune réclamationauprèsdel assureurtitresafindesefaireindemniser.danslamesureoùlecode Civil du Québec est amendé afin d uniformiser la terminologie dans les articles relatifs à la copropriété,lesassureurstitresenferaientautant. L assurancetitresvientdonccompléterlaprotectiond unacheteurd uneunitédecopropriété quant aux renseignements disponibles et quant aux erreurs qui pourraient se glisser dans les renseignementsfournisparlesyndicat. Les agents et courtiers immobiliers sont souvent aux premiers rangs des personnes qu un acheteurvarencontrerdanslecadred unetransactiond achatd uneunitédecopropriété.il estprimordial,selonnous,quecesintervenantssoientenmesuredefournirdesrenseignements lepluscompletpossiblesurlesélémentsquisontpropresàlacopropriété. De plus, nous croyons qu il est également impératif pour les acheteurs d une unité de copropriété d obtenir de l information quant aux couvertures offertes par une police d assurance titres. L acheteur devrait avoir en main les informations quant aux produits disponiblespourprotégerleplusimportantinvestissementdeleurvie. 4

5 B) Leplandecadastre Danslapossibilitéoùunemesureestmiseenplaceafind accélérerlamiseenvigueurdesplans decadastre,l assurancetitresdemeurepertinenteetsouhaitableenfaveurdel acheteurd une unité de copropriété nouvellement construite, notamment quant à la protection offerte pour toutcequiseraitdévoiléàuncertificatdelocalisationàjourmaiségalementquantàlavalidité delacopropriétéquantauxrèglesédictéesaucodecivilduquébec. Dans la mesure où une erreur dans le plan de cadastre entraine une perte réelle pour un copropriétaire,l assureurprendrafaitetcausepoursonassuréetverraàl indemniserpourla pertesubie. C) Lecertificatdelocalisation La couverture pour tout ce qui serait dévoilé à un certificat de localisation à jour est offerte systématiquement dans toutes les polices prêts hypothécaires et propriétaires en matière résidentielle. Lecertificatdelocalisationdemeureunoutiltrèsimportantdanslatransactionimmobilièreafin de déterminer l emplacement et la conformité d un projet de copropriété et des unités qui le compose. Danslamesureoùuncertificatdelocalisationaétépréparépourl ensembledelacopropriétéet pour les unités privatives au moment de la vente des unités nouvellement construites, les ventes subséquentes, dans la mesure où l assurance titres est proposée aux acheteurs, pourraients effectueravecunepoliced assurancetitresquioffreuneprotectionadéquateàun acheteurd uneunitédecopropriétéquiadéjàfaitl objetd uncertificatdelocalisation. Lapoliced assurancetitresneremplacepasunpland arpentageouuncertificatdelocalisation. Cependant, elle peut s avérer un outil efficace qui protège pleinement l acheteur et son créancierhypothécairelorsdel achatd uneunité decopropriété,permettantainsiuneclôture delatransactionplusrapideetmoinscoûteuse. 3. Leshypothèqueslégalesdelaconstruction Ilestimportantdesouleverlaprotectionofferteparlespolicesd assurancetitresrésidentielles quantauxhypothèqueslégalesdelaconstruction. 5

6 L achat d une nouvelle construction est bien souvent une source de stress intense pour un acheteur. Nous avons tous eu connaissance d histoires d horreur en matière de nouvelles constructionsdecopropriété. Nonseulementlapoliced assurancetitresprotègel acheteuretsoncréancierhypothécairelors de l achat d une unité nouvellement construite mais également lors de la rénovation ou de la conversiond unimmeubleencopropriétédivise. Cette protection est complémentaire à la protection offerte par les plans de garanties offertes danslesprojetsdenouvellesconstructionsetlasurveillancedestravauxparunprofessionnel pendantlaconstructiond unimmeuble. Conclusion Nous tenions à présenter un mémoire dans le cadre des consultations publiques sur la copropriétéafindedémontrerquel assurancetitresestunesolutionpeucoûteuserelativement aux pertes considérables qui sont susceptibles d êtres encourues par les acheteurs d unité de copropriété. La protection contre la fraude immobilière, les hypothèques légales de la construction et les dispositions spécifiques contenues à la police propriétaire et prêt hypothécaire contribue largementàdiminuerlesrisquesdepertesmonétairesimportantespourl acheteur. La protection du public est un élément primordial pour les compagnies d assurance titres membres de l ACCAT et nous croyons fermement que l assurance titres contribue à mieux protégerlesintérêtsdespropriétairesd unitésdecopropriété. Nousvousremercionssincèrementdel intérêtquevousporterezànotremémoireetespérons avoirleplaisirdevousenprésenterlespointssaillantslorsd unedessessionsdeconsultation publique. Veuillezagréer,Madame,Monsieur,l expressiondenossalutationslespluscordiales. BrigitteLemieux Beauchesne,notaire LaurentNadeau ReprésentantsduQuébecpourl AssociationCanadiennedesCompagniesd AssuranceTitres 6

L assurance titres au service de vos transactions résidentielles et commerciales

L assurance titres au service de vos transactions résidentielles et commerciales L assurance titres au service de vos transactions résidentielles et commerciales Les couvertures résidentielles Acquéreur - Principales couvertures 1. Quelqu un détenant un droit dans le titre de propriété

Plus en détail

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété

Admissibilité. Renseignements sur le notaire/l avocat. Renseignements de base. Renseignements sur la propriété Police d assurance-achat TitrePLUS MD Formulaire de demande pour le Québec Veuillez remplir le formulaire et l envoyer par télécopie à notre représentant d assurances : HUB International Québec Limitée

Plus en détail

IMMOBILIER. Immobilier

IMMOBILIER. Immobilier Immobilier 55 IMMOBILIER Régimes d enregistrement foncier Chaque province canadienne a son propre régime d enregistrement des droits immobiliers puisque la législation à cet égard est, selon la Constitution,

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31. Achat d un condo...

Table des matières. Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31. Achat d un condo... Table des matières Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31 partie I Achat d un condo... 35 1. J amorce ma réflexion sur l achat d un condo,

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

Chronique L assurance titre, une valeur ajoutée nécessaire au Québec?

Chronique L assurance titre, une valeur ajoutée nécessaire au Québec? Chronique L assurance titre, une valeur ajoutée nécessaire au Québec? * Raymond G. Leclair est vice-président, Affaires publiques (intérimaire) pour Assurance LAWPRO, http://titreplus.ca, un assureur licencié

Plus en détail

Avantages de l assurance titres pour les locataires commerciaux. Conférence sur la location immobilière de Montréal Mai 2014

Avantages de l assurance titres pour les locataires commerciaux. Conférence sur la location immobilière de Montréal Mai 2014 Avantages de l assurance titres pour les locataires commerciaux Conférence sur la location immobilière de Montréal Mai 2014 Contenu de la présentation Composantes essentielles o Caractéristiques fondamentales

Plus en détail

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien Les investissements étrangers dans l immobilier canadien La compréhension des principaux enjeux sous-jacents à l acquisition, à la location, au financement ou à l aménagement d un immeuble au Canada permettra

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable Page 1 de 5 Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable La présente annexe est une annexe à l acte de prêt hypothécaire intervenu en date du devant M e (l «Acte») entre : (l

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

Résumé-synthèse de l assurance titre

Résumé-synthèse de l assurance titre Résumé-synthèse de l assurance titre Ce document n a pour objectif que de fournir des renseignements généraux aux notaires. Ce matériel est donc fourni à titre informatif seulement et ne saurait remplacer

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT options de paiements À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

InfoMaison No.03 ACHETER VOTRE PREMIÈRE MAISON C EST POSSIBLE ET C EST FACILE.

InfoMaison No.03 ACHETER VOTRE PREMIÈRE MAISON C EST POSSIBLE ET C EST FACILE. InfoMaison No.03 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Le processus d achat résidentiel

Le processus d achat résidentiel Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus d achat résidentiel Cette brochure vous aidera à comprendre le processus d achat immobilier résidentiel.

Plus en détail

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Obtenir le titre de prêteur agréé La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL aide les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. En tant qu autorité en matière

Plus en détail

L INSPECTION PRÉACHAT DANS LE DOMAINE IMMOBILIER ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION POUR UNE MEILLEURE PROTECTION

L INSPECTION PRÉACHAT DANS LE DOMAINE IMMOBILIER ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION POUR UNE MEILLEURE PROTECTION POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS DES ACHETEURS ET DES VENDEURS POUR UNE MEILLEURE PROTECTION IMMOBILIER DANS LE DOMAINE PRÉACHAT L INSPECTION L INSPECTION PRÉACHAT DANS

Plus en détail

Le processus de vente résidentielle

Le processus de vente résidentielle Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus de vente résidentielle Cette brochure vous aidera à comprendre le processus de vente immobilière

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Intérêts de groupe financier - Banques et sociétés de portefeuille bancaires

Catégorie : Réglementaire et législatif AVIS* Intérêts de groupe financier - Banques et sociétés de portefeuille bancaires Bureau du surintendant des institutions financiers Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 www.osfi-bsif.gc.ca

Plus en détail

Assurance. Mieux comprendre les assurances

Assurance. Mieux comprendre les assurances Assurance Mieux comprendre les assurances À propos de l ACFC À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs, l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) fournit

Plus en détail

Avoir accès à la justice ou s exposer à l endettement

Avoir accès à la justice ou s exposer à l endettement Avoir accès à la justice ou s exposer à l endettement Comprendre qu il s agit d un choix difficile pour les Canadiens Aider les courtiers d assurance et les sociétés d assurance à mieux comprendre les

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

Annexe A.4 Sociétés de secours mutuel Entités admissibles

Annexe A.4 Sociétés de secours mutuel Entités admissibles les règlements pertinents. Notes : 1. Dans la présente annexe, RDRP signifie Règlement sur la dispense des restrictions en matière de placements; société de secours désigne une société de secours mutuel.

Plus en détail

InfoMaison No. 45 LES 12 SITUATIONS VULNÉRABLES DE TOUS LES VENDEURS

InfoMaison No. 45 LES 12 SITUATIONS VULNÉRABLES DE TOUS LES VENDEURS InfoMaison No. 45 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS, CORPORATIFS ET CONJOINTS. Détails du placement hypothécaire

COMPTES INDIVIDUELS, CORPORATIFS ET CONJOINTS. Détails du placement hypothécaire PRINT RESET FORM INSTRUCTIONS CONCERNANT LE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE COMPTES INDIVIDUELS, CORPORATIFS ET CONJOINTS Détails du placement hypothécaire Nom du client (ci-après nommé le «soussigné», «je» ou

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE

ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE ÉNONCÉ DE PRINCIPES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE DES PRODUITS D ASSURANCE Le présent document reflète le travail d organismes de réglementation membres du CCRRA. Les opinions qui y sont exprimées ne doivent

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

LES TAUX D INTÉRÊT MAJ - DÉCEMBRE 2014. Le Taux directeur de la Banque du Canada et le marché de la revente au Québec.

LES TAUX D INTÉRÊT MAJ - DÉCEMBRE 2014. Le Taux directeur de la Banque du Canada et le marché de la revente au Québec. MAJ - DÉCEMBRE 2014 LES TAUX D INTÉRÊT IP#01 Le Taux directeur de la Banque du Canada et le marché de la revente au Québec. Banque du Canada, de par les décisions qu elle prend sur l évolution du taux

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics Nous avons vérifié

Plus en détail

L achat de votre première maison au Canada. Guide à l intention des nouveaux arrivants

L achat de votre première maison au Canada. Guide à l intention des nouveaux arrivants L achat de votre première maison au Canada Guide à l intention des nouveaux arrivants UN NOUVEAU PAYS, UN NOUVEAU CHEZ SOI. Le Canada est devenu votre nouveau pays et vous cherchez maintenant une maison

Plus en détail

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard PRÉSENTÉ AU CONGRÈS DE L ASSOCIATION DES ÉVALUATEURS MUNICIPAUX DU QUÉBEC, LE 28 MAI 2011 Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard Terrains contaminés 2 Terrains contaminés

Plus en détail

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER

Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Projet de terminal méthanier Rabaska POLITIQUE DE COMPENSATION À L ÉGARD DES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES VOISINES DU SITE DU TERMINAL MÉTHANIER Octobre 2006 ZONE VISÉE PAR LA POLITIQUE DE COMPENSATION

Plus en détail

I. INTRODUCTION : II. ANALYSE DE QUELQUES DISPOSITIONS DU CODE JUDICIAIRE :

I. INTRODUCTION : II. ANALYSE DE QUELQUES DISPOSITIONS DU CODE JUDICIAIRE : LA COPROPRIETE ET SON CONTENTIEUX : SUITE DE L ANALYSE ET DES POSSIBLES REFORMES DE LA LOI. De Pierre ROUSSEAUX, avocat,président S.N.P. CHARLEROI I. INTRODUCTION : Conférer des droits et des obligations

Plus en détail

RAPPORT SUR L'ASSURANCE TITRES

RAPPORT SUR L'ASSURANCE TITRES RAPPORT SUR L'ASSURANCE TITRES Commission des services financiers de l'ontario Direction de la surveillance des pratiques de l'industrie Novembre 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...3 CHAMP D EXAMEN...3

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 169-11 SUR LES USAGES CONDITIONNELS DE LA VILLE DE CAUSAPSCAL

RÈGLEMENT NUMÉRO 169-11 SUR LES USAGES CONDITIONNELS DE LA VILLE DE CAUSAPSCAL RÈGLEMENT NUMÉRO 169-11 SUR LES USAGES CONDITIONNELS DE LA VILLE DE CAUSAPSCAL MODIFIÉ PAR : Règlement numéro 192-13 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 LES DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES ET INTERPRÉTATIVES 1.1

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ DIVISE FRACTION D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ DIVISE

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ DIVISE FRACTION D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ DIVISE NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage est conclu avec une personne physique. 1. IDENTIFICATION DES PARTIES FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

Eau Electricité 865 $ Mazout Gaz. Nbre pièces 5 Nbre chambres 0+1 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Eau Electricité 865 $ Mazout Gaz. Nbre pièces 5 Nbre chambres 0+1 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Frédéric Hamelin, Courtier immobilier RE/MAX AMBIANCE INC. Agence immobilière 10310, BOUL. ST-LAURENT MONTREAL (QC) H3L 2P2 514-772-6017 / 514-382-5000 Télécopieur : 514-382-4440 frederic.hamelin@remax-quebec.com

Plus en détail

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch

hypotheque24.ch, Financement Hypothécaire Votre propre logement Le prix du rêve Constituer vos fonds propres www.hypotheque24.ch hypotheque24.ch, hypotheque24.ch membre du groupe PréviaConsult, CP 185, 1630 Bulle Edition 2013 Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis

Plus en détail

SECTION III. Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur à produire ses relevés.

SECTION III. Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur à produire ses relevés. SECTION III Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés en assurance et en

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE PROMESSE D ACHAT COPROPRIÉTÉ PAR INDIVISION PART D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ PAR INDIVISION

FORMULAIRE OBLIGATOIRE PROMESSE D ACHAT COPROPRIÉTÉ PAR INDIVISION PART D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ PAR INDIVISION FORMULAIRE OBLIGATOIRE PROMESSE D ACHAT COPROPRIÉTÉ PAR INDIVISION PART D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ PAR INDIVISION NOTE Le présent formulaire ne constitue pas le contrat

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper!

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Recherche et rédaction Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Collaborateurs Vincent Ardouin (Cégep Marie-Victorin) Marylaine

Plus en détail

Assurance des syndicats de copropriétés Liste de documents pour les courtiers et les agents en assurance de dommages

Assurance des syndicats de copropriétés Liste de documents pour les courtiers et les agents en assurance de dommages AGENTS ET COURTIERS EN ASSURANCE Assurance des syndicats de copropriétés Liste de documents pour les courtiers et les agents en assurance de dommages Lors de la souscription initiale et lors des renouvellements

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

Allocution de Option consommateurs. Le 17 octobre 2011. Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication

Allocution de Option consommateurs. Le 17 octobre 2011. Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication Allocution de Option consommateurs Le 17 octobre 2011 Office de consultation publique de Montréal Réglementation des antennes de télécommunication Monsieur le président, madame la commissaire, monsieur

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Avis de consultation sur l indemnisation des consommateurs de produits et services financiers

Avis de consultation sur l indemnisation des consommateurs de produits et services financiers Rozanne E. Reszel, FCA, MBA, CFA, ICD.D President & Chief Executive Officer T 416 643 7105 E rreszel@cipf.ca Le 22 mars 2012 Madame Anne-Marie Beaudoin 800, square Victoria, 22 e étage C.P. 246, tour de

Plus en détail

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Série L ABC des prêts hypothécaires Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE

L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE L ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR FACILITER LA PRODUCTION D ENSEMBLES DE LOGEMENTS LOCATIFS À COÛT ABORDABLE Ligne de conduite de la SCHL en matière d assurance prêt hypothécaire pour les ensembles de

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010

MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 RÈGLEMENT NO 29-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CACOUNA ADOPTION D UN PROGRAMME DE REVITALISATION À L ÉGARD DE SECTEURS PARTICULIERS 2010 Résolution 2010-03-88.2 ATTENDU que la Municipalité de Cacouna

Plus en détail

RAPPORT CERTIFICATS DE PRATIQUE POUR LES ACTUAIRES DÉSIGNÉS AU CANADA COMMISSION SUR L ACTUAIRE DÉSIGNÉ/ RESPONSABLE DE L ÉVALUATION

RAPPORT CERTIFICATS DE PRATIQUE POUR LES ACTUAIRES DÉSIGNÉS AU CANADA COMMISSION SUR L ACTUAIRE DÉSIGNÉ/ RESPONSABLE DE L ÉVALUATION RAPPORT CERTIFICATS DE PRATIQUE POUR LES ACTUAIRES DÉSIGNÉS AU CANADA COMMISSION SUR L ACTUAIRE DÉSIGNÉ/ RESPONSABLE DE L ÉVALUATION FÉVRIER 2005 2005 Institut canadien des actuaires Document 205009 This

Plus en détail

RÉF: ACTE D HYPOTHÈQUE IMMOBILIÈRE (Toutes obligations - Personnel) jour de. , notaire soussigné(e) exerçant dans la province de Québec à

RÉF: ACTE D HYPOTHÈQUE IMMOBILIÈRE (Toutes obligations - Personnel) jour de. , notaire soussigné(e) exerçant dans la province de Québec à RÉF: ACTE D HYPOTHÈQUE IMMOBILIÈRE (Toutes obligations - Personnel) CE jour de DEVANT Me exerçant dans la province de Québec à, notaire soussigné(e) COMPARAISSENT : BANQUE ROYALE DU CANADA, banque régie

Plus en détail

L Assurance en copropriété

L Assurance en copropriété L Assurance en copropriété Par Paul-André LeBouthillier et Richard Lavoie Avocats L assurance en copropriété Les obligations générales du Syndicat en matière d assurance? Comment réagir lors d un sinistre

Plus en détail

La vente d assurance accessoire : La multiplicité des régimes de réglementation avantage-t-elle les consommateurs?

La vente d assurance accessoire : La multiplicité des régimes de réglementation avantage-t-elle les consommateurs? La vente d assurance accessoire : La multiplicité des régimes de réglementation avantage-t-elle les consommateurs? Robert W. McDowell Robert E. Elliott Marvin Mikhail Partie I Contexte, législation en

Plus en détail

Normes de capital provisoires des sociétés d assurance hypothécaire

Normes de capital provisoires des sociétés d assurance hypothécaire Préavis Objet : des sociétés d assurance hypothécaire Catégorie : Capital Date : 1 er janvier 2015 I. Introduction Le présent préavis énonce les normes de capital réglementaire auxquelles doivent souscrire

Plus en détail

Nous établirons une stratégie de recherche et d achat

Nous établirons une stratégie de recherche et d achat Acheter une propriété est sûrement l une des transactions les plus importantes de votre vie. C est un projet excitant qui demande néanmoins, beaucoup de temps et d énergie. En tant que professionnel de

Plus en détail

Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014

Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014 Droit de la consommation : Bilan des nouveautés de 2014 La fin de l année approche et avec elle ses bilans et autres rétrospectives. Pour l ULC, c est l occasion de faire le point et d informer les consommateurs

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Les assurances Paul-André LeBouthillier, avocat pal@palavocat.com Richard Lavoie, Avocat 10, rue Notre-Dame est, 4 ième étage Montréal (Québec), H2Y

Les assurances Paul-André LeBouthillier, avocat pal@palavocat.com Richard Lavoie, Avocat 10, rue Notre-Dame est, 4 ième étage Montréal (Québec), H2Y Les assurances Paul-André LeBouthillier, avocat pal@palavocat.com Richard Lavoie, Avocat 10, rue Notre-Dame est, 4 ième étage Montréal (Québec), H2Y 1B7 T 514 667-0973 F 514 807-8125 Les assurances 1.

Plus en détail

ENTENTE DE PRESTATION DU COURS

ENTENTE DE PRESTATION DU COURS ENTENTE DE PRESTATION DU COURS D AMBASSADEUR (Trainer Course) INDIVIDUEL avec Assurance - PRINCIPES ET TECHNIQUES 151, Boulevard Ste Rose, Laval, Québec, H7L1L2 Tél : 1-877-238-9343 Fax : 1-450-661-3884

Plus en détail

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario

Normes d admissibilité des agents en hypothèques (NAAH) Droits d auteur Imprimeur de la Reine pour l Ontario A. Applications A1. Analyser le cadre contextuel des opérations hypothécaires en Ontario. A1.1 Expliquer le rôle des divers participants au sein de l industrie du courtage hypothécaire. A1. Débattre des

Plus en détail

Encadrement des contrats et des formulaires UN BREF HISTORIQUE

Encadrement des contrats et des formulaires UN BREF HISTORIQUE Encadrement des contrats et des formulaires UN BREF HISTORIQUE LOI DE 1962 Règles relatives à certains contrats de courtage (1985) LOI DE 1994 Des formulaires obligatoires L AFFAIRE PROPRIO DIRECT (2008)

Plus en détail

Assurances. Introduction. Objectifs d apprentissage

Assurances. Introduction. Objectifs d apprentissage Assurances Introduction Si vous possédez une automobile au Canada, vous devez avoir quelques notions de base sur l assurance. Les autres types d assurances sont semblables, mais il existe de grandes différences.

Plus en détail

Document de recherche. Exigences de capital pour l assurance maladies graves

Document de recherche. Exigences de capital pour l assurance maladies graves Document de recherche Exigences de capital pour l assurance maladies graves Une recommandation de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis de l ICA Juin 2011 Document 211060 This publication

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

ÉTUDE DE MARCHÉ ASSURANCE DES COPROPRIÉTÉS. Conférence de presse au Pavillon Condo de l'expo-habitation de Montréal (RÉSUMÉ) 5 février 2015

ÉTUDE DE MARCHÉ ASSURANCE DES COPROPRIÉTÉS. Conférence de presse au Pavillon Condo de l'expo-habitation de Montréal (RÉSUMÉ) 5 février 2015 ÉTUDE DE MARCHÉ ASSURANCE DES COPROPRIÉTÉS Conférence de presse au Pavillon Condo de l'expo-habitation de Montréal (RÉSUMÉ) 5 février 2015 Contexte } Annonce d AVIVA, en novembre, de se retirer } Décision

Plus en détail

1) INFORMATIONS PERSONNELLES

1) INFORMATIONS PERSONNELLES Bilan patrimonial Au fil d une vie, il est possible d accumuler plusieurs biens différents et même quelques dettes! Maisons, véhicules, chalets, comptes dans différentes institutions financières, REÉRs,

Plus en détail

Objet : Cadre pour la démutualisation des sociétés d assurances multirisques fédérales

Objet : Cadre pour la démutualisation des sociétés d assurances multirisques fédérales Le 29 juillet 2011 Madame Jane Pearse Direction de la politique du secteur financier Ministère des Finances L Esplanade Laurier 15 e étage, tour Est 140, rue O Connor Ottawa (Ontario) K1A 0G5 Objet : Cadre

Plus en détail

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $

PROTECTION DE VOS DÉPÔTS. De 1 $ jusqu à 100 000 $ PROTECTION DE VOS DÉPÔTS De 1 jusqu à 100 000 La Société d assurance-dépôts du Canada (SADC) est une société d État fédérale créée en 1967 pour protéger l argent que vous déposez dans les institutions

Plus en détail

COMMENTAIRES. du Regroupement des cabinets de courtage d assurance du Québec. présentés à l Autorité des marchés financiers

COMMENTAIRES. du Regroupement des cabinets de courtage d assurance du Québec. présentés à l Autorité des marchés financiers COMMENTAIRES du Regroupement des cabinets de courtage d assurance du Québec présentés à l Autorité des marchés financiers portant sur le document de consultation «Ligne directrice sur les pratiques commerciales

Plus en détail

Gestion des programmes d assurance multinationaux

Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Dans une économie mondialisée liée par la livraison de nuit, les télécommunications avancées et l Internet,

Plus en détail

CONSEILS ET GESTION EN FINANCEMENT IMMOBILIER

CONSEILS ET GESTION EN FINANCEMENT IMMOBILIER CONSEILS ET GESTION EN FINANCEMENT IMMOBILIER Des conseils de qualité adaptés à tous les budgets afin que votre projet devienne une réalité. Chaque dossier est particulier, c est pourquoi nous mettons

Plus en détail

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables.

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables. SECTION IV Les établissements «Facility», «Facility Association» («FA»), «FA Risk Sharing Pool» («FARSP») et le «Plan de répartition des risques établi par le Groupement des assureurs automobiles» (le

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

3 991 $ (2014) Frais de cop. (536 $/mois) 6 432 $ 86 400 $ Scolaires. Eau Electricité 1 $ Mazout Gaz

3 991 $ (2014) Frais de cop. (536 $/mois) 6 432 $ 86 400 $ Scolaires. Eau Electricité 1 $ Mazout Gaz Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 139 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC La Société de l assurance automobile du Québec «a pour mission d assurer et de protéger les personnes

Plus en détail

À propos de Co operators

À propos de Co operators Co-operators est heureuse de présenter un mémoire en réponse au document de réflexion du Groupe de travail sur les pointages de crédit du CCRRA sur l utilisation des pointages de crédit par les assureurs,

Plus en détail

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle)

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle) Solutions de protection Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat (valeur résiduelle) Table des matières Description du produit 4 Renseignements généraux 6 Identification et renseignements

Plus en détail

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES

PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES PROSPÉRITÉ ET INCLUSION RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES LE 15 AOÛT 2007 Société canadienne de la sclérose en plaques 175, rue Bloor

Plus en détail

Comment faire fortune grâce à l immobilier?

Comment faire fortune grâce à l immobilier? Comment faire fortune grâce à l immobilier? Un E-book qui vous explique les différents types d investissements. Saviez-vous qu il existe des techniques qui ne requièrent aucun temps et qui sont très rentables?

Plus en détail

ASSURANCE. Mieux comprendre les assurances

ASSURANCE. Mieux comprendre les assurances ASSURANCE Mieux comprendre les assurances TaBle des MaTiÈres Qu est-ce que l assurance? 2 Comment fonctionne l assurance? 2 Pourquoi a-t-on besoin d assurance? 2 Bien comprendre la terminologie de l assurance

Plus en détail

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 Novembre 2011 Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 La réglementation sur l amiante a fait l objet depuis de nombreuses années de plusieurs

Plus en détail

Guide de planification successorale

Guide de planification successorale Guide de planification successorale Guide de planification successorale renseignements personnels Nom et prénom à la naissance : Pour vous aider à effectuer la planification de votre succession, nous avons

Plus en détail

1 782 $ (2014) Frais de cop. (80 $/mois) 960 $ 20 500 $ Scolaires. Eau Electricité 656 $ Mazout Gaz

1 782 $ (2014) Frais de cop. (80 $/mois) 960 $ 20 500 $ Scolaires. Eau Electricité 656 $ Mazout Gaz No Centris 19407957 (En vigueur) 174 Boul. Rousseau Châteauguay J6J 4Y9 Région Montérégie Quartier Près de Principale Plan d'eau Genre de propriété Appartement À étages Année de construction Date de livraison

Plus en détail

ASSURANCE. Mieux comprendre les assurances

ASSURANCE. Mieux comprendre les assurances ASSURANCE Mieux comprendre les assurances TaBle des MaTiÈres Qu est-ce que l assurance? 2 Comment fonctionne l assurance? 2 Pourquoi a-t-on besoin d assurance? 2 Bien comprendre la terminologie de l assurance

Plus en détail

Les services offerts par le courtier collaborateur

Les services offerts par le courtier collaborateur Les services offerts par le courtier collaborateur C est le courtier qui représente l acheteur AOÛT 2014 PM114 LES OBLIGATIONS Au Québec, la loi provinciale impose aux courtiers immobiliers certaines obligations

Plus en détail

TROUSSE DESTINÉE AUX COURTIERS (Québec seulement)

TROUSSE DESTINÉE AUX COURTIERS (Québec seulement) Ce document est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. TROUSSE DESTINÉE AUX COURTIERS (Québec seulement) MARS 2015 TOUT-EN-UN... 3 REMISE

Plus en détail

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE

Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Programme municipal RÉNOVATION RÉSIDENTIELLE MAJEURE Le programme municipal de rénovation majeure, qui vise la rénovation de l ensemble d un bâtiment résidentiel, offre une aide financière aux propriétaires

Plus en détail

Assurance protection juridique

Assurance protection juridique Assurance protection juridique Assurance protection juridique Depuis plus de 20 ans, nous aidons nos clients à protéger et à défendre ce qui est essentiel grâce à ce produit unique dans le marché! Offerte

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE

ATTESTATION D ASSURANCE ATTESTATION D ASSURANCE Voici une attestation d assurance émise à l égard d un ensemble dont le coût s élève à 8 000 000 $, ainsi que les dispositions spéciales relatives à l assurance consentie à l égard

Plus en détail

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter Le Service des délégués commerciaux Au service des entreprises canadiennes au Canada et à l étranger Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières

Plus en détail