LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015"

Transcription

1 LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

2 LES ÉTABLISSEMENTS

3 COMMERCES EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL, REPRÉSENTE 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉGION 3 SECTEURS REGROUPENT LA MOITIÉ DES ÉTABLISSEMENTS DU COMMERCE : L HYGIÈNE-SANTÉ-BEAUTÉ, L ALIMENTATION, LA VENTE D AUTOMOBILE ET DE MOTO C EST LE SECTEUR DE L HYGIÈNE-SANTÉ-BEAUTÉ QUI COMPREND LE PLUS GRAND NOMBRE DE COMMERCES EN RÉGION AVEC ÉTABLISSEMENTS ENTRE 2013 ET 2014, 475 COMMERCES ONT FERMÉ DANS LA RÉGION Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

4 COMMERCES EN REGION NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL EN 2014 PAR SECTEURS HYGIENE - SANTE - BEAUTE ALIMENTATION AUTO - MOTO EQUIPEMENT DE LA PERSONNE ARTICLES DE LOISIRS Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

5 COMMERCES EN REGION NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL EN 2014 PAR SECTEURS NON SEDENTAIRES EQUIPEMENT DE LA MAISON AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES DIVERS GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

6 475 COMMERCES ONT FERME EN 2014 EVOLUTION DU NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2014 NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2013 EVOLUTION 2014/2013 HYGIENE - SANTE - BEAUTE ,2% ALIMENTATION ,4% AUTO - MOTO ,7% EQUIPEMENT DE LA PERSONNE ,1% ARTICLES DE LOISIRS ,6% Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

7 475 COMMERCES ONT FERME EN 2014 EVOLUTION DU NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2014 NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2013 EVOLUTION 2014/2013 NON SEDENTAIRES ,4% EQUIPEMENT DE LA MAISON ,6% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES DIVERS GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE ,4% ,2% AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION ,2% Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

8 L EMPLOI

9 3 000 EMPLOIS PERDUS ENTRE 2013 ET 2014 EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL janv.-09 janv.-10 janv.-11 janv.-12 janv.-13 janv.-14 Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles Filière Commerce

10 DES DYNAMIQUES D EMPLOIS DIFFERENTES SELON LES SECTEURS EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL EMPLOIS AU 01/01/2014 EMPLOIS AU 01/01/2013 EVOLUTION 2014/2013 GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE HYGIENE - SANTE - BEAUTE ,7% ,1% AUTO - MOTO ,8% EQUIPEMENT DE LA MAISON ,6% ALIMENTATION ,8% Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles Filière Commerce

11 DES DYNAMIQUES D EMPLOIS DIFFERENTES SELON LES SECTEURS EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL EMPLOIS AU 01/01/2014 EMPLOIS AU 01/01/2013 EVOLUTION 2014/2013 EQUIPEMENT DE LA PERSONNE AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION ,3% ,7% ARTICLES DE LOISIRS ,5% NON SEDENTAIRES ,5% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ,3% Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles Filière Commerce

12 PLUS DE EMPLOIS EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL CONCENTRE 15% DE L EMPLOI TOTAL RÉGIONAL LES GRANDES SURFACES ALIMENTAIRES EMPLOIENT PLUS D ¼ DES SALARIÉS DU COMMERCE DE DÉTAIL DEPUIS 2009, LE SECTEUR A PERDU PLUS DE EMPLOIS LE COMMERCE DE DÉTAIL EST LE 3ÈME SECTEUR EMPLOYEUR EN RÉGION ENTRE 2013 ET 2014, EMPLOIS ONT ÉTÉ SUPPRIMÉS DANS LE SECTEUR, SOIT LA PLUS FORTE BAISSE ENREGISTRÉE DEPUIS LES PERTES D EMPLOI SONT IMPORTANTES DANS LA VAD ET LE SECTEUR AUTO-MOTO Source URSSAF-ACCOS Statistiques annuelles Filière Commerce

13 LES COMMERCES DE +300 M² ET LES DRIVES

14 PLUS DE COMMERCES DE +300M2 LA RÉGION COMPTE PLUS DE COMMERCES DE PLUS DE 300 M² POUR 3,9 MILLIONS DE M² DE SURFACES ENTRE 2013 ET 2014, LA CRÉATION D ÉTABLISSEMENTS EST RESTÉE MODÉRÉE (+1,8%) TOUT COMME LA CRÉATION DE NOUVELLES SURFACES (+0,9%) LE SECTEUR DES HYPERMARCHÉS, SUPERMARCHÉS ET MAXI-DISCOUNTS CONCENTRENT 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS ET 38% DES SURFACES COMMERCIALES CARREFOUR EST L ENSEIGNE QUI COMPTE LE PLUS DE MAGASINS DE + DE 300 M² EN RÉGION 17% DES COMMERCES DE +300 M² SE SITUENT DANS LA ZONE D EMPLOI DE LILLE Source CCI de région Nord de France

15 ACTIVITES COMMERCIALES PAR ZONES D EMPLOIS EN 2013 COMMERCES DE +300 M 2

16 SURFACES DE VENTE CUMULÉES PAR COMMUNE COMMERCES DE +300 M 2

17 TASSEMENT DES AUTORISATIONS CDAC EN DOSSIERS ACCORDÉS POUR M 2 (-7% PAR RAPPORT À 2013 CONTRE -3% POUR LA FRANCE ENTIÈRE). CE RECUL N EST PAS DÛ À LA BAISSE DES DEMANDES D AUTORISATION QUI S EST ACCRUE EN 2014 (74 CONTRE 58 EN 2013) MAIS À UN NOMBRE PLUS IMPORTANT DE DOSSIERS REFUSÉS (17 REFUS EN 2014 CONTRE 7 EN 2013). 59% DE CRÉATIONS DE NOUVELLES SURFACES ET 36% DE DEMANDES D EXTENSION. DUNKERQUE EST LA COMMUNE SUR LAQUELLE LE NOMBRE DE M² AUTORISÉS A ÉTÉ LE PLUS ÉLEVÉ EN 2014 (+ DE M²) LES DEMANDES DE CRÉATIONS SE SITUENT PRINCIPALEMENT DANS LE BRICOLAGE POUR M 2, L ÉQUIPEMENT DE LA MAISON POUR M 2 AINSI QUE LES HYPERMARCHÉS POUR M 2 ET DES CELLULES COMMERCIALES ( M 2 ). Source Bilan CDAC Traitement CCI région Nord de France

18 35 DRIVES CRÉÉS EN 2014 DANS LA RÉGION FIN 2014, LA RÉGION COMPTE 157 DRIVES 75% DES DRIVES ONT ÉTÉ CRÉÉS ENTRE 2012 ET ENSEIGNES CONCENTRENT 90% DES DRIVES DE LA RÉGION : LECLERC, AUCHAN, CARREFOUR ET INTERMARCHÉ 1ER DRIVE AUCHAN CRÉÉ DANS LE NORD EN 2000 DEPUIS, DRIVES ONT ÉTÉ CRÉÉS EN FRANCE À FIN 2014 GLOBALEMENT ON ASSISTE À UN ESSOUFFLEMENT DU PHÉNOMÈNE DRIVE AVEC UN RALENTISSEMENT DU RYTHME D OUVERTURE EN 2014 Source CCI de région Nord de France

19 LES OUVERTURES DE DRIVES EN RÉGION NOMBRE DE DRIVES CRÉÉS PAR ANNÉE dont 9 drives «piétons» Avant Exclusif Accolé Source CCI de région Nord de France

20 LES DRIVES EN NORD-PAS DE CALAIS

21 COMMERCES DE PROXIMITÉ

22 COMMERCES DE PROXIMITE : ETABLISSEMENTS EN NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source Fichier régional Nord-Pas de Calais - Filière Commerce

23 COMMERCES DE PROXIMITE : ETABLISSEMENTS EN 2013 NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source Fichier régional Nord-Pas de Calais - Filière Commerce

24 COMMERCES DE PROXIMITE : EMPLOIS EN NOMBRE D EMPLOIS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles - Filière Commerce

25 COMMERCES DE PROXIMITE : EMPLOIS EN 2013 NOMBRE D EMPLOIS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles - Filière Commerce

26 COMMERCES DE PROXIMITE : ETS POUR EMPLOIS EN 2013 EVOLUTION DU NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS (BASE 100 EN 2009) EVOLUTION DU NOMBRE D EMPLOIS (BASE 100 EN 2009) Année 2009 Année 2010 Année 2011 Année 2012 Année Année 2009 Année 2010 Année 2011 Année 2012 Année 2013 Source CCI de région Nord de France - Filière Commerce

27 CONJONCTURE 2014 : UNE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ SANS PRÉCÉDENT

28 RECUL HISTORIQUE DU SOLDE D OPINION SUR LE CHIFFRE D AFFAIRES EVOLUTION DES OPINIONS SUR LE CHIFFRE D AFFAIRES 32% 9% 7% 13% 0% -18% -14% -20% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

29 TOUS LES SECTEURS SONT DANS LE ROUGE SOLDE D OPINIONS SUR LE NIVEAU D ACTIVITÉ EN 2014 PAR SECTEURS 0% NON SEDENTAIRES -6% -12% -14% -14% -17% -20% -20% HYGIENE -SANTE -BEAUTE EQUIPEMENT DE LA PERSONNE ALIMENTATION ARTICLES DE LOISIRS AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE AUTO -MOTO -43% EQUIPEMENT DE LA MAISON -75% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

30 MÊME LES SOLDES D HIVER ONT ÉTÉ MAUVAIS

31 LES SOLDES ONT-ILS PERDU DE LEUR ATTRACTIVITÉ? LE CRU DES SOLDES D HIVER 2015 EST MAUVAIS POUR 60% DES COMMERÇANTS (UN RECORD!) POUR 78% D ENTRE EUX LE CHIFFRE D AFFAIRES GÉNÉRÉ EST PEU OU PAS SATISFAISANT. LA FRÉQUENTATION EST EN RECUL POUR 65% DES PROFESSIONNELS. A QUI LA FAUTE? LA CONCURRENCE DES VENTES SUR INTERNET (22%) ET LES VENTES PRIVÉES (18%). 43% DES COMMERÇANTS DISPOSANT D UN SITE E-COMMERCE ENREGISTRENT UNE HAUSSE DE LEURS VENTES EN LIGNE PENDANT LES SOLDES! LES VENTES PRIVÉES SE DÉVELOPPENT EN RÉGION : 29% DES COMMERÇANTS ONT ORGANISÉ CES VENTES AVANT LES SOLDES ET 70% D ENTRE EUX SONT TRÈS SATISFAITS DU CHIFFRE D AFFAIRES ENGENDRÉ. Source Enquête Soldes - Traitement CCI région Nord de France - Filière Commerce

32 UN BILAN DECEVANT BILAN DES SOLDES D HIVER 2015 PAR RAPPORT AUX SOLDES D HIVER 2014 INFÉRIEUR AUX SOLDES D'HIVER % SUPÉRIEUR AUX SOLDES D'HIVER % EQUIVALENT AUX SOLDES D'HIVER % Source Enquête Soldes - Traitement CCI région Nord de France - Filière Commerce

33 MAUVAIS RÉSULTATS DES SOLDES A QUI LA FAUTE? BAISSE CONSOMMATION 32% CONCURRENCE WEB 22% CONCURRENCE VENTES PRIVÉES IMPACT ATTENTATS PARIS 18% 17% MÉTÉO 7% CONCURRENCE SOLDES BELGES 2% Source Enquête Soldes - Traitement CCI région Nord de France - Filière Commerce

34 DES DÉFAILLANCES ET DES DIFFICULTÉS TOUJOURS IMPORTANTES

35 DÉFAILLANCES ET DIFFICULTÉS EN 2014, 917 DÉFAILLANCES ONT ÉTÉ ENREGISTRÉES DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL, SOIT UN CHIFFRE ÉQUIVALENT À CELUI DE SECTEURS CONNAISSENT UNE HAUSSE PLUS IMPORTANTES DE DÉFAILLANCES : AUTO-MOTO LES GRANDES SURFACES ALIMENTAIRES 64% DES COMMERÇANTS RENCONTRENT DES DIFFICULTÉS A L INVERSE LES DÉFAILLANCES SONT EN BAISSE DANS L EQUIPEMENT DE LA MAISON ET DE LA PERSONNE Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

36 UN NIVEAU DE DÉFAILLANCES TOUJOURS ÉLEVÉ EVOLUTION DES DÉFAILLANCES ET DES EMPLOIS MENACÉS DANS LE COMMERCE Défaillances d'entreprises Emplois menacés Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

37 DES DIFFERENCES SELON LES SECTEURS DÉFAILLANCES D ENTREPRISES ET EMPLOIS MENACÉS NOMBRE DE DÉFAILLANCES EN 2014 EVOLUTION 2014/2013 EMPLOIS MENACÉS 2014 ALIMENTATION % 241 HYGIENE - SANTE - BEAUTE % 148 AUTO - MOTO % 262 EQUIPEMENT DE LA PERSONNE % 109 ARTICLES DE LOISIRS 93-12% 68 Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

38 DES DIFFERENCES SELON LES SECTEURS DÉFAILLANCES D ENTREPRISES ET EMPLOIS MENACÉS NOMBRE DE DÉFAILLANCES EN 2014 EVOLUTION 2014/2013 EMPLOIS MENACÉS 2014 AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES DIVERS % 58 EQUIPEMENT DE LA MAISON 71-19% 125 AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE 29-15% % 38 NON SEDENTAIRES 23-49% 3 Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

39 TOUJOURS DE NOMBREUSES DIFFICULTÉS PRINCIPALES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES PAR LES COMMERÇANTS BAISSE DU CHIFFRE D'AFFAIRES 58% BAISSE DE LA CONSOMMATION AUGMENTATION DE LA FISCALITÉ 50% 52% BESOIN DE TRÉSORERIE 43% COÛT DE L'ÉNERGIE COÛT DES MATIÈRES PREMIÈRES IMPAYÉS DIFFICULTÉ D'ACCÈS AU CRÉDIT 14% 13% 12% 11% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

40 OUVERTURE DU DIMANCHE : DES COMMERÇANTS PERPLEXES

41 LES COMMERÇANTS ET L OUVERTURE DU DIMANCHE DES COMMERÇANTS PARTAGÉS SUR LA LOI MACRON CONCERNANT L OUVERTURE DU DIMANCHE 53% DES PROFESSIONNELS Y SONT FAVORABLES, 47% Y SONT OPPOSES PARMI LES COMMERÇANTS FAVORABLES, SEULEMENT 12% D ENTRE EUX ENVISAGENT DE PROFITER DE LA LOI POUR ACCROITRE LE NOMBRE D OUVERTURES LE DIMANCHE PARMI LES COMMERÇANTS QUI DÉSAPPROUVENT LA LOI, 76% SONT CONTRE L OUVERTURE DE COMMERCES LE DIMANCHE Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

42 LOI SUR L OUVERTURE DU DIMANCHE : LOIN DE FAIRE L UNANIMITÉ APPROUVEZ-VOUS LA NOUVELLE LOI QUI FIXE À 12 JOURS (AU LIEU DE 5 JOURS ACTUELLEMENT) LA POSSIBILITÉ D OUVRIR LE DIMANCHE? ALLEZ-VOUS PROFITER DE CETTE LOI POUR OUVRIR VOTRE COMMERCE PLUS DE DIMANCHE QU AUPARAVANT? Non 47% Oui 53% Non 88% Oui 12% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

43 QUELS ESPOIRS POUR 2015?

44 PESSIMISME POUR 2015 OPINION DES DIRIGEANTS SUR LES PERSPECTIVES 2015 VENTE EN FRANCE 0% 2% TRÉSORERIE RENTABILITÉ CARNETS DE COMMANDE -8% -8% -9% -10% -10% -5% EFFECTIFS -13% -6% INVESTISSEMENTS -23% -13% Rappel Perspectives 2014 Perspectives 2015 Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

45 PEU DE SECTEURS DEVRAIENT TIRER LEUR EPINGLE DU JEU SOLDE D OPINIONS SUR LES PERSPECTIVES D ACTIVITÉ EN 2015 PAR SECTEURS AUTRES COMMERCES ET SERVICES DIVERS GRANDES SURFACES À DOMINANTE ALIMENTAIRE 18% 17% NON SÉDENTAIRES 0% EQUIPEMENT DE LA MAISON EQUIPEMENT DE LA PERSONNE -1% -2% AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION -5% AUTO-MOTO -12% ALIMENTATION ARTICLES DE LOISIRS HYGIÈNE-SANTÉ-BEAUTÉ -21% -22% -25% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

46 84% DES COMMERÇANTS N ENVISAGENT PAS DE RECRUTER EN 2015 SOLDES D OPINIONS - PERSPECTIVES D EMPLOIS EN 2015 PAR SECTEURS NON SEDENTAIRES 0% ARTICLES DE LOISIRS AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION -5% -5% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES -6% ALIMENTATION -9% AUTO -MOTO EQUIPEMENT DE LA MAISON HYGIENE -SANTE -BEAUTE EQUIPEMENT DE LA PERSONNE GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE -11% -12% -13% -14% -15% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

47 LES COMMERÇANTS S ADAPTENT PRINCIPAUX EFFORTS D ADAPTATION DES COMMERÇANTS PROPOSER DE NOUVEAUX PRODUITS DÉVELOPPER DE NOUVEAUX SERVICES MIEUX CONNAITRE LES ATTENTES ET LES BESOINS DE MES CLIENTS MODERNISER ET ADAPTER MON MAGASIN CRÉER ET PROPOSER UNE OFFRE DIFFÉRENCIATRICE METTRE EN PLACE UNE APPROCHE MARKETING SPÉCIFIQUE CRÉER UNE AUTRE RELATION AVEC MES CLIENTS DÉVELOPPER UNE APPROCHE MULTI-CANAL AUTRES PROPOSER DE NOUVELLES AMPLITUDES HORAIRES DÉVELOPPER LE SERVICE DE LOCATION 4% 20% 18% 16% 15% 13% 10% 28% 33% 37% 40% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

48 LE RESEAU COMMERÇANT NORD DE FRANCE 26% DES COMMERÇANTS CONNAISSENT LE RESEAU COMMERÇANT NORD DE FRANCE EST LE PREMIER RÉSEAU RÉGIONAL DE COMMERÇANTS DE PROXIMITÉ. L INSCRIPTION EST GRATUITE ET PERMET D ACCÉDER À TOUS LES OUTILS ET SERVICES PROPOSÉS PAR LE RÉSEAU. POUR EN SAVOIR PLUS ET DEVENIR MEMBRE, CONTACTEZ VOTRE CCI OU CONNECTEZ VOUS SUR : LE SITE DÉDIÉ AUX PROFESSIONNELS, EN LIGNE À PARTIR DU 1ER JUIN.

49 INTERNET ET LES COMMERCANTS

50 INTERNET TISSE SA TOILE CHEZ LES COMMERÇANTS LA MOITIE DES COMMERÇANTS DE LA RÉGION ONT UNE PRÉSENCE SUR LE WEB! LE WEB A 3 PRINCIPAUX USAGES : LA PRÉSENTATION DES PRODUITS, LA LOCALISATION DE L ÉTABLISSEMENT, LA COMMUNICATION EN 2014, LES FRANÇAIS ONT DÉPENSÉ 57 MILLIARDS D EUROS SUR INTERNET 17% DES COMMERÇANTS DISPOSENT D UN SITE DE VENTE EN LIGNE Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

51 1 COMMERÇANT SUR 2 EST PRÉSENT SUR LE WEB PART DES ENTREPRISES PRÉSENTES SUR LE WEB PAR SECTEURS D ACTIVITÉ 88% 68% 68% 57% 52% 48% 48% AUTRES COMMERCES ET SERVICES (YC VAD) EQUIPEMENT GRANDES DE LA MAISON SURFACES ALIMENTAIRES ARTICLES DE LOISIRS AUTO-MOTO EQUIPEMENT DE LA PERSONNE HYGIÈNE- SANTÉ-BEAUTÉ 31% ALIMENTATION Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

52 LE WEB : UN OUTIL DE PRÉSENTATION ET DE COMMUNICATION QUELS SONT LES OBJECTIFS DE VOTRE PRÉSENCE SUR LE WEB? PRÉSENTATION DES PRODUITS/SERVICES LOCALISATION DE L'ÉTABLISSEMENT 73% 71% COMMUNICATION/PROMOTIONS/NOUVEAUTÉS 62% VENTE DE PRODUITS EN LIGNE 30% AVIS DES CONSOMMATEURS PRISES DE RDV/ RÉSERVATIONS 17% 21% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

53 LE WEB : UN OUTIL DE PRÉSENTATION ET DE COMMUNICATION 17% RÉALISENT DE LA VENTE EN LIGNE SUR LEUR SITE WEB 11% SONT PRÉSENTS SUR DES SITES TYPE E-BAY, LE BON COIN OU ENCORE AMAZON 8% ONT MIS EN PLACE UN SITE WEB SUR MOBILE 7% DES COMMERÇANTS ONT MIS EN PLACE DES SYSTÈMES DE CASIER DE RETRAIT (CLICK AND COLLECT) Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

54 NOS PUBLICATIONS SUR LE COMMERCE

55 QUELQUES PUBLICATIONS «SPÉCIAL COMMERCE» Une veille spécialisée et actualisée au quotidien pour mieux vous informer! Toutes les actualités sur les nouvelles technologies, les nouveaux concepts, les différents circuits de distribution, le cross canal, la vie des entreprises et les activités support (communication, marketing, relation client, parcours client, logistique ) sont sur le site : Vous pouvez vous abonner gratuitement à la newsletter Distribution via le lien

56 QUELQUES PUBLICATIONS «SPÉCIAL COMMERCE» La situation économique du commerce de détail Chaque trimestre la Direction des études de la CCI de région interroge les commerçants de la région sur leur bilan d activité, leurs perspectives et leurs difficultés Retrouvez cette analyse sur notre site internet : rubrique info éco

57 QUELQUES PUBLICATIONS «SPÉCIAL COMMERCE» Le Pack info commerce : Une newsletter envoyée chaque mois afin de mettre à disposition des lecteurs un concentré d'informations sur l'actualité du commerce : conjoncture, infos diverses nationales ou locales, CDAC, études, manifestations locales sur la thématique Abonnement gratuit auprès de :

58 DONNEES REPERES SUR LE COMMERCE EN NORD-PAS DE CALAIS PLUS DE ÉTABLISSEMENTS DONT COMMERCES DE PROXIMITÉ EMPLOIS - 3 ÈME SECTEUR EMPLOYEUR PLUS DE COMMERCES DE + DE 300 M² 157 DRIVES 50% DES COMMERÇANTS SONT PRÉSENTS SUR LE WEB 17% DES COMMERÇANTS FONT DU E-COMMERCE

59 Direction régionale des études Tél : CCI DE RÉGION NORD DE FRANCE 299 bd de Leeds CS LILLE cedex Retrouvez l ensemble des analyses de la direction des études sur : Analyse réalisée par Sylvie SCHOELENS et Grégory STANISLAWSKI

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

Sommaire LES ENJEUX DE L HÔTELLERIE RESTAURATION EN NORD-PAS DE CALAIS. 02 Etat des lieux. 04 Capacité d hébergement. 05 Conjoncture.

Sommaire LES ENJEUX DE L HÔTELLERIE RESTAURATION EN NORD-PAS DE CALAIS. 02 Etat des lieux. 04 Capacité d hébergement. 05 Conjoncture. Nord-Pas de Calais N 182 JUILLET 2014 LES ENJEUX DE L HÔTELLERIE RESTAURATION EN NORD-PAS DE CALAIS Sommaire 02 Etat des lieux 04 Capacité d hébergement 05 Conjoncture 06 Clientèle 08 Défis à relever 11

Plus en détail

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE Ø Panorama du secteur de la grande distribution en France o Les grands chiffres o Typologie de la grande distribution o Les mutations

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais Éditorial...5 I. État et évolution de l artisanat du Nord-Pas de Calais... 7 1. 46 341

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES DU GROUPE AU 1 ER TRIMESTRE 2012. T1 2011 T1 2012 Variation T1 2012/T1 2011. en M en M Croissance

EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES DU GROUPE AU 1 ER TRIMESTRE 2012. T1 2011 T1 2012 Variation T1 2012/T1 2011. en M en M Croissance GROUPE CASINO : CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 ER TRIMESTRE 2012 Chiffre d affaires de 8,7 milliards d euros au 1 er trimestre 2012, en très forte croissance : +11,3% hors essence soutenue, en amélioration par

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

Toujours pas de reprise

Toujours pas de reprise 2 ème TRIMESTRE JUILLET 2015 CHIFFRE D AFFAIRES 2 ème TRIM 2015 Toujours pas de reprise La conjoncture est encore une fois perçue par près de 80 % de nos dirigeants comme défavorable voire très défavorable.

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

L auto-entrepreneur : trois ans déjà!

L auto-entrepreneur : trois ans déjà! PROFIL DE L'AUTO-ENTREPRENEUR N 108 août 2012 L auto-entrepreneur : trois ans déjà! L introduction du régime de l auto-entrepreneur au 1 er janvier 2009 a bouleversé le rythme des créations en France comme

Plus en détail

Quota et Hors quota. La taxe d apprentissage, c est quoi? La taxe d apprentissage est divisée en deux parties :

Quota et Hors quota. La taxe d apprentissage, c est quoi? La taxe d apprentissage est divisée en deux parties : Quota et Hors quota La taxe d apprentissage est divisée en deux parties :. La part Quota. Les entreprises ont l obligation de participer au financement du coût réel de la formation de l apprenti dans la

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

Comment évolue le Category

Comment évolue le Category Comment évolue le Category Management dans les enseignes multicanal? 5e rendez-vous du category management - paris 12-14 décembre 2012 Remerciements Florence Guittet et Serge Cogitore, enseignants du Master

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 André MOUNIER Président CCI St Etienne/Montbrison Claude RISAC Président de la Fédération du Commerce

Plus en détail

MARKETING. déjà une. réalité? Bruno Botton - DGA

MARKETING. déjà une. réalité? Bruno Botton - DGA MARKETING MOBILE déjà une réalité? Bruno Botton - DGA D évidence le mobile change les règles du jeu! UTILISATEURS PC UTILISATEURS MOBILE Dans le monde, 4 consommateurs sur 5 peuvent accéder à internet

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

'(#*'& - ' " '%%"( "!"!-) #$ ' "!" % "# $ $ .,,

'(#*'& - '  '%%( !!-) #$ ' ! % # $ $ .,, , + '(#*'& - ' ' "!" % "# $ $ & " '%%"( "!"!-) #$,,.,, Aujourd hui, le commerce est un secteur en phase de renouvellement sous l impulsion des progrès technologiques, des évolutions sociétales et démographiques

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

Sites e-commerce : les leviers de la rentabilité. Présentation des résultats de l étude TNS Sofres 2015 pour Webloyalty

Sites e-commerce : les leviers de la rentabilité. Présentation des résultats de l étude TNS Sofres 2015 pour Webloyalty Sites e-commerce : les leviers de la rentabilité Présentation des résultats de l étude TNS Sofres 2015 pour Webloyalty 1 Avant-propos Avant-propos La rentabilité des sites e-commerce depuis 2011: 70% des

Plus en détail

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012

Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Conférence débat E-commerce et stratégie de vente Multi-canal : Enjeux et Retours d expériences Mardi 2 octobre 2012 Quelques données chiffrées sur le E-commerce en France (Source - Fevad Médiamétrie 2012)

Plus en détail

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014 Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014 Quelles perspectives d achat on line en 2014? Quel usage du Smartphone dans ces achats? Quelles nouvelles tendances de

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais

Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Commerce et Services de proximité dans le Beaujolais Mai 2012 Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais Juin 2012 1 Méthodologie La Chambre de Commerce et d Industrie du Beaujolais a mis en place

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français > ÉDITION mars 2015 DONNÉES Achats de fruits et légumes frais par les ménages français Rappel Méthodologique Le panel Kantar Worldpanel mesure les achats de 12 000 ménages représentatifs de la population

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012)

FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012) FICHE SYNTHÉTIQUE BALmétrie (vague 2012) 1 CATÉGORIE : ETUDE D AUDIENCE BALmétrie : LA MESURE D AUDIENCE DU MEDIA COURRIER 1. Introduction Création, en 2011, d un GIE qui réunit les principales parties

Plus en détail

20ème Vague de Comités de ligne «Etoile de Cambrai» Le 11 avril 2015 à CAMBRAI

20ème Vague de Comités de ligne «Etoile de Cambrai» Le 11 avril 2015 à CAMBRAI 20ème Vague de Comités de ligne «Etoile de Cambrai» Le 11 avril 2015 à CAMBRAI Ordre du jour Actualité du TER : 15 Nouvelle convention Nouveau site participons.net Le schéma d accessibilité (3, 6, 9) Actualité

Plus en détail

pour Les internautes et le e-commerce

pour Les internautes et le e-commerce pour Les internautes et le e-commerce Octobre 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les perceptions du commerce en ligne B Les achat sur Internet t et la qualité de service C

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR.

UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR. PLANNINGS 2015 UN SENS PARTICULIER DU CONSOMMATEUR. Nielsen connaît les consommateurs. Personne n offre une plus grande compréhension de ce qu ils achètent et regardent. Nous innovons sans cesse pour apporter

Plus en détail

L enquête Nationale Drive 2.0,

L enquête Nationale Drive 2.0, Dossier de presse L enquête Nationale Drive 2.0, des résultats surprenants Sommaire I- A propos de Parabellum II- Contexte : Le Drive en France III- Enquête Nationale Drive 2.0 - Méthodologie de l enquête

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

" Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication... " Intervenants. Mercredi 16 juin 2010

 Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication...  Intervenants. Mercredi 16 juin 2010 Mercredi 16 juin 2010 " Internet : Comment communiquer? Intervenants Visibilité, Promotion, Communication... " Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

LA FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE

LA FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE Monographie économique LA FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS Le plan filières des éco-activités en Île-de-France, piloté par le pôle de compétitivité Advancity, est mis en œuvre en partenariat avec la Chambre de commerce

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

Les nouvelles tendances commerciales

Les nouvelles tendances commerciales Les nouvelles tendances commerciales Philippe Moati 5 avril 2013 L anticipation d une accélération du changement Plan 1. Une nouvelle révolution commerciale: pourquoi? 2. Une nouvelle révolution commerciale:

Plus en détail

Rapport d'activités 2011

Rapport d'activités 2011 Rapport d'activités 2011 SOMMAIRE 1 - Animation éditoriale du site www.alpesolidaires.org 1.1 : Animer la participation des acteurs ESS et politique de la ville Des contributions en hausse Une fréquentation

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Grande distribution et croissance économique en France

Grande distribution et croissance économique en France N 11 Décembre 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Grande distribution et croissance économique

Plus en détail

Modes de livraison des internautes

Modes de livraison des internautes Les modes de livraison des internautes LAD (livraisons à domicile) et LHD (livraisons en dehors du domicile) Impacts 16 mars 2011 Bruno Durand Université de Nantes Modes de livraison des internautes 1

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2013 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT 1 000 entreprises artisanales supplémentaires dans les Hauts-de-Seine!

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL D ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES... 5 L'ACTIVITÉ DU

Plus en détail

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DÉMÉNAGEUR SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉMÉNAGEUR... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉMÉNAGEUR... 5 L'ACTIVITÉ DU DÉMÉNAGEUR... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉMÉNAGEUR... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Panorama de la grande distribution alimentaire en France

Panorama de la grande distribution alimentaire en France N 25 Février 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Panorama de la grande distribution alimentaire

Plus en détail

Gestion et animation de sites web. Synthèse

Gestion et animation de sites web. Synthèse A l usage exclusif des sociétés interrogées en ligne dans le cadre de l étude Gestion et animation de sites web Les métiers, les budgets, les projets L étude de référence Effectifs Budgets Chantiers et

Plus en détail

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise Les Scot de l aire métropolitaine lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Baromètre du Commerce/ Distribution Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Copyright 2007 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE PAR L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES, RÉGION MONTPELLIER SEPTEMBRE 2012 N 4. www.objectif-lr.

LE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE PAR L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES, RÉGION MONTPELLIER SEPTEMBRE 2012 N 4. www.objectif-lr. SEPTEMBRE 2012 N 4 4 LE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE PAR L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES, RÉGION MONTPELLIER - Photos : Nicolas Bouzou, Peter Allan - 09/2012 EN PARTENARIAT AVEC www.objectif-lr.com

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

Directeur de magasin (h / f )

Directeur de magasin (h / f ) Les métiers du Groupe Carrefour Directeur de magasin (h / f ) 2 e enseigne de supermarchés en France 900 magasins en France prêts à vous accueillir (dont 45 % de franchisés) 34 % des femmes dans l encadrement

Plus en détail

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PHOTOGRAPHE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PHOTOGRAPHE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PHOTOGRAPHE... 5 L'ACTIVITÉ DU PHOTOGRAPHE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PHOTOGRAPHE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

Pour réussir en franchise. www.ac-franchise.com

Pour réussir en franchise. www.ac-franchise.com Pour réussir en franchise www.ac-franchise.com AC Franchise Statistiques 2013 (Du1/1 au 30/11 source contrôlée Google Analytics) - 142 804 visites/mois (dont 124 166 pour ac-franchise.com et 18 638 pour

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

NORD (59) ROUBAIX Roubaix Est : Moulin, Potennerie, Sainte Elisabeth, Pile, Sartel Carihem, Trois ponts (ZRU - Liste prioritaire ANRU) Commerce diffus

NORD (59) ROUBAIX Roubaix Est : Moulin, Potennerie, Sainte Elisabeth, Pile, Sartel Carihem, Trois ponts (ZRU - Liste prioritaire ANRU) Commerce diffus NORD (59) ROUBAIX Roubaix Est : Moulin, Potennerie, Sainte Elisabeth, Pile, Sartel Carihem, Trois ponts (ZRU - Liste prioritaire ANRU) Le dispositif commercial existant Nature et composition Concentrations

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010 Jeudi 16 septembre 2010 Rentrée 2010 «Mieux communiquer avec internet» Intervenants Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication Maître Frédéric Bourguet, Cabinet

Plus en détail

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais Rives du Rhône Roannais Sud Loire Val de

Plus en détail