LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015"

Transcription

1 LE COMMERCE DE DÉTAIL EN RÉGION NORD-PAS DE CALAIS Situation et Perspectives AVRIL 2015

2 LES ÉTABLISSEMENTS

3 COMMERCES EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL, REPRÉSENTE 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉGION 3 SECTEURS REGROUPENT LA MOITIÉ DES ÉTABLISSEMENTS DU COMMERCE : L HYGIÈNE-SANTÉ-BEAUTÉ, L ALIMENTATION, LA VENTE D AUTOMOBILE ET DE MOTO C EST LE SECTEUR DE L HYGIÈNE-SANTÉ-BEAUTÉ QUI COMPREND LE PLUS GRAND NOMBRE DE COMMERCES EN RÉGION AVEC ÉTABLISSEMENTS ENTRE 2013 ET 2014, 475 COMMERCES ONT FERMÉ DANS LA RÉGION Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

4 COMMERCES EN REGION NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL EN 2014 PAR SECTEURS HYGIENE - SANTE - BEAUTE ALIMENTATION AUTO - MOTO EQUIPEMENT DE LA PERSONNE ARTICLES DE LOISIRS Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

5 COMMERCES EN REGION NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL EN 2014 PAR SECTEURS NON SEDENTAIRES EQUIPEMENT DE LA MAISON AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES DIVERS GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

6 475 COMMERCES ONT FERME EN 2014 EVOLUTION DU NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2014 NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2013 EVOLUTION 2014/2013 HYGIENE - SANTE - BEAUTE ,2% ALIMENTATION ,4% AUTO - MOTO ,7% EQUIPEMENT DE LA PERSONNE ,1% ARTICLES DE LOISIRS ,6% Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

7 475 COMMERCES ONT FERME EN 2014 EVOLUTION DU NOMBRE DE COMMERCES DE DÉTAIL NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2014 NOMBRE D'ÉTABLISSEMENTS 2013 EVOLUTION 2014/2013 NON SEDENTAIRES ,4% EQUIPEMENT DE LA MAISON ,6% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES DIVERS GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE ,4% ,2% AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION ,2% Source Fichier régional Nord-Pas de Calais (fin d'année) - Filière Commerce

8 L EMPLOI

9 3 000 EMPLOIS PERDUS ENTRE 2013 ET 2014 EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL janv.-09 janv.-10 janv.-11 janv.-12 janv.-13 janv.-14 Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles Filière Commerce

10 DES DYNAMIQUES D EMPLOIS DIFFERENTES SELON LES SECTEURS EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL EMPLOIS AU 01/01/2014 EMPLOIS AU 01/01/2013 EVOLUTION 2014/2013 GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE HYGIENE - SANTE - BEAUTE ,7% ,1% AUTO - MOTO ,8% EQUIPEMENT DE LA MAISON ,6% ALIMENTATION ,8% Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles Filière Commerce

11 DES DYNAMIQUES D EMPLOIS DIFFERENTES SELON LES SECTEURS EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL EMPLOIS AU 01/01/2014 EMPLOIS AU 01/01/2013 EVOLUTION 2014/2013 EQUIPEMENT DE LA PERSONNE AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION ,3% ,7% ARTICLES DE LOISIRS ,5% NON SEDENTAIRES ,5% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ,3% Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles Filière Commerce

12 PLUS DE EMPLOIS EN REGION LE COMMERCE DE DÉTAIL CONCENTRE 15% DE L EMPLOI TOTAL RÉGIONAL LES GRANDES SURFACES ALIMENTAIRES EMPLOIENT PLUS D ¼ DES SALARIÉS DU COMMERCE DE DÉTAIL DEPUIS 2009, LE SECTEUR A PERDU PLUS DE EMPLOIS LE COMMERCE DE DÉTAIL EST LE 3ÈME SECTEUR EMPLOYEUR EN RÉGION ENTRE 2013 ET 2014, EMPLOIS ONT ÉTÉ SUPPRIMÉS DANS LE SECTEUR, SOIT LA PLUS FORTE BAISSE ENREGISTRÉE DEPUIS LES PERTES D EMPLOI SONT IMPORTANTES DANS LA VAD ET LE SECTEUR AUTO-MOTO Source URSSAF-ACCOS Statistiques annuelles Filière Commerce

13 LES COMMERCES DE +300 M² ET LES DRIVES

14 PLUS DE COMMERCES DE +300M2 LA RÉGION COMPTE PLUS DE COMMERCES DE PLUS DE 300 M² POUR 3,9 MILLIONS DE M² DE SURFACES ENTRE 2013 ET 2014, LA CRÉATION D ÉTABLISSEMENTS EST RESTÉE MODÉRÉE (+1,8%) TOUT COMME LA CRÉATION DE NOUVELLES SURFACES (+0,9%) LE SECTEUR DES HYPERMARCHÉS, SUPERMARCHÉS ET MAXI-DISCOUNTS CONCENTRENT 1/3 DES ÉTABLISSEMENTS ET 38% DES SURFACES COMMERCIALES CARREFOUR EST L ENSEIGNE QUI COMPTE LE PLUS DE MAGASINS DE + DE 300 M² EN RÉGION 17% DES COMMERCES DE +300 M² SE SITUENT DANS LA ZONE D EMPLOI DE LILLE Source CCI de région Nord de France

15 ACTIVITES COMMERCIALES PAR ZONES D EMPLOIS EN 2013 COMMERCES DE +300 M 2

16 SURFACES DE VENTE CUMULÉES PAR COMMUNE COMMERCES DE +300 M 2

17 TASSEMENT DES AUTORISATIONS CDAC EN DOSSIERS ACCORDÉS POUR M 2 (-7% PAR RAPPORT À 2013 CONTRE -3% POUR LA FRANCE ENTIÈRE). CE RECUL N EST PAS DÛ À LA BAISSE DES DEMANDES D AUTORISATION QUI S EST ACCRUE EN 2014 (74 CONTRE 58 EN 2013) MAIS À UN NOMBRE PLUS IMPORTANT DE DOSSIERS REFUSÉS (17 REFUS EN 2014 CONTRE 7 EN 2013). 59% DE CRÉATIONS DE NOUVELLES SURFACES ET 36% DE DEMANDES D EXTENSION. DUNKERQUE EST LA COMMUNE SUR LAQUELLE LE NOMBRE DE M² AUTORISÉS A ÉTÉ LE PLUS ÉLEVÉ EN 2014 (+ DE M²) LES DEMANDES DE CRÉATIONS SE SITUENT PRINCIPALEMENT DANS LE BRICOLAGE POUR M 2, L ÉQUIPEMENT DE LA MAISON POUR M 2 AINSI QUE LES HYPERMARCHÉS POUR M 2 ET DES CELLULES COMMERCIALES ( M 2 ). Source Bilan CDAC Traitement CCI région Nord de France

18 35 DRIVES CRÉÉS EN 2014 DANS LA RÉGION FIN 2014, LA RÉGION COMPTE 157 DRIVES 75% DES DRIVES ONT ÉTÉ CRÉÉS ENTRE 2012 ET ENSEIGNES CONCENTRENT 90% DES DRIVES DE LA RÉGION : LECLERC, AUCHAN, CARREFOUR ET INTERMARCHÉ 1ER DRIVE AUCHAN CRÉÉ DANS LE NORD EN 2000 DEPUIS, DRIVES ONT ÉTÉ CRÉÉS EN FRANCE À FIN 2014 GLOBALEMENT ON ASSISTE À UN ESSOUFFLEMENT DU PHÉNOMÈNE DRIVE AVEC UN RALENTISSEMENT DU RYTHME D OUVERTURE EN 2014 Source CCI de région Nord de France

19 LES OUVERTURES DE DRIVES EN RÉGION NOMBRE DE DRIVES CRÉÉS PAR ANNÉE dont 9 drives «piétons» Avant Exclusif Accolé Source CCI de région Nord de France

20 LES DRIVES EN NORD-PAS DE CALAIS

21 COMMERCES DE PROXIMITÉ

22 COMMERCES DE PROXIMITE : ETABLISSEMENTS EN NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source Fichier régional Nord-Pas de Calais - Filière Commerce

23 COMMERCES DE PROXIMITE : ETABLISSEMENTS EN 2013 NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source Fichier régional Nord-Pas de Calais - Filière Commerce

24 COMMERCES DE PROXIMITE : EMPLOIS EN NOMBRE D EMPLOIS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles - Filière Commerce

25 COMMERCES DE PROXIMITE : EMPLOIS EN 2013 NOMBRE D EMPLOIS EN COMMERCE DE PROXIMITÉ Source URSSAF- ACOSS Statistiques annuelles - Filière Commerce

26 COMMERCES DE PROXIMITE : ETS POUR EMPLOIS EN 2013 EVOLUTION DU NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS (BASE 100 EN 2009) EVOLUTION DU NOMBRE D EMPLOIS (BASE 100 EN 2009) Année 2009 Année 2010 Année 2011 Année 2012 Année Année 2009 Année 2010 Année 2011 Année 2012 Année 2013 Source CCI de région Nord de France - Filière Commerce

27 CONJONCTURE 2014 : UNE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ SANS PRÉCÉDENT

28 RECUL HISTORIQUE DU SOLDE D OPINION SUR LE CHIFFRE D AFFAIRES EVOLUTION DES OPINIONS SUR LE CHIFFRE D AFFAIRES 32% 9% 7% 13% 0% -18% -14% -20% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

29 TOUS LES SECTEURS SONT DANS LE ROUGE SOLDE D OPINIONS SUR LE NIVEAU D ACTIVITÉ EN 2014 PAR SECTEURS 0% NON SEDENTAIRES -6% -12% -14% -14% -17% -20% -20% HYGIENE -SANTE -BEAUTE EQUIPEMENT DE LA PERSONNE ALIMENTATION ARTICLES DE LOISIRS AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE AUTO -MOTO -43% EQUIPEMENT DE LA MAISON -75% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

30 MÊME LES SOLDES D HIVER ONT ÉTÉ MAUVAIS

31 LES SOLDES ONT-ILS PERDU DE LEUR ATTRACTIVITÉ? LE CRU DES SOLDES D HIVER 2015 EST MAUVAIS POUR 60% DES COMMERÇANTS (UN RECORD!) POUR 78% D ENTRE EUX LE CHIFFRE D AFFAIRES GÉNÉRÉ EST PEU OU PAS SATISFAISANT. LA FRÉQUENTATION EST EN RECUL POUR 65% DES PROFESSIONNELS. A QUI LA FAUTE? LA CONCURRENCE DES VENTES SUR INTERNET (22%) ET LES VENTES PRIVÉES (18%). 43% DES COMMERÇANTS DISPOSANT D UN SITE E-COMMERCE ENREGISTRENT UNE HAUSSE DE LEURS VENTES EN LIGNE PENDANT LES SOLDES! LES VENTES PRIVÉES SE DÉVELOPPENT EN RÉGION : 29% DES COMMERÇANTS ONT ORGANISÉ CES VENTES AVANT LES SOLDES ET 70% D ENTRE EUX SONT TRÈS SATISFAITS DU CHIFFRE D AFFAIRES ENGENDRÉ. Source Enquête Soldes - Traitement CCI région Nord de France - Filière Commerce

32 UN BILAN DECEVANT BILAN DES SOLDES D HIVER 2015 PAR RAPPORT AUX SOLDES D HIVER 2014 INFÉRIEUR AUX SOLDES D'HIVER % SUPÉRIEUR AUX SOLDES D'HIVER % EQUIVALENT AUX SOLDES D'HIVER % Source Enquête Soldes - Traitement CCI région Nord de France - Filière Commerce

33 MAUVAIS RÉSULTATS DES SOLDES A QUI LA FAUTE? BAISSE CONSOMMATION 32% CONCURRENCE WEB 22% CONCURRENCE VENTES PRIVÉES IMPACT ATTENTATS PARIS 18% 17% MÉTÉO 7% CONCURRENCE SOLDES BELGES 2% Source Enquête Soldes - Traitement CCI région Nord de France - Filière Commerce

34 DES DÉFAILLANCES ET DES DIFFICULTÉS TOUJOURS IMPORTANTES

35 DÉFAILLANCES ET DIFFICULTÉS EN 2014, 917 DÉFAILLANCES ONT ÉTÉ ENREGISTRÉES DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL, SOIT UN CHIFFRE ÉQUIVALENT À CELUI DE SECTEURS CONNAISSENT UNE HAUSSE PLUS IMPORTANTES DE DÉFAILLANCES : AUTO-MOTO LES GRANDES SURFACES ALIMENTAIRES 64% DES COMMERÇANTS RENCONTRENT DES DIFFICULTÉS A L INVERSE LES DÉFAILLANCES SONT EN BAISSE DANS L EQUIPEMENT DE LA MAISON ET DE LA PERSONNE Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

36 UN NIVEAU DE DÉFAILLANCES TOUJOURS ÉLEVÉ EVOLUTION DES DÉFAILLANCES ET DES EMPLOIS MENACÉS DANS LE COMMERCE Défaillances d'entreprises Emplois menacés Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

37 DES DIFFERENCES SELON LES SECTEURS DÉFAILLANCES D ENTREPRISES ET EMPLOIS MENACÉS NOMBRE DE DÉFAILLANCES EN 2014 EVOLUTION 2014/2013 EMPLOIS MENACÉS 2014 ALIMENTATION % 241 HYGIENE - SANTE - BEAUTE % 148 AUTO - MOTO % 262 EQUIPEMENT DE LA PERSONNE % 109 ARTICLES DE LOISIRS 93-12% 68 Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

38 DES DIFFERENCES SELON LES SECTEURS DÉFAILLANCES D ENTREPRISES ET EMPLOIS MENACÉS NOMBRE DE DÉFAILLANCES EN 2014 EVOLUTION 2014/2013 EMPLOIS MENACÉS 2014 AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES DIVERS % 58 EQUIPEMENT DE LA MAISON 71-19% 125 AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE 29-15% % 38 NON SEDENTAIRES 23-49% 3 Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

39 TOUJOURS DE NOMBREUSES DIFFICULTÉS PRINCIPALES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES PAR LES COMMERÇANTS BAISSE DU CHIFFRE D'AFFAIRES 58% BAISSE DE LA CONSOMMATION AUGMENTATION DE LA FISCALITÉ 50% 52% BESOIN DE TRÉSORERIE 43% COÛT DE L'ÉNERGIE COÛT DES MATIÈRES PREMIÈRES IMPAYÉS DIFFICULTÉ D'ACCÈS AU CRÉDIT 14% 13% 12% 11% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

40 OUVERTURE DU DIMANCHE : DES COMMERÇANTS PERPLEXES

41 LES COMMERÇANTS ET L OUVERTURE DU DIMANCHE DES COMMERÇANTS PARTAGÉS SUR LA LOI MACRON CONCERNANT L OUVERTURE DU DIMANCHE 53% DES PROFESSIONNELS Y SONT FAVORABLES, 47% Y SONT OPPOSES PARMI LES COMMERÇANTS FAVORABLES, SEULEMENT 12% D ENTRE EUX ENVISAGENT DE PROFITER DE LA LOI POUR ACCROITRE LE NOMBRE D OUVERTURES LE DIMANCHE PARMI LES COMMERÇANTS QUI DÉSAPPROUVENT LA LOI, 76% SONT CONTRE L OUVERTURE DE COMMERCES LE DIMANCHE Source Coface - Traitements CCI région Nord de France - Filière Commerce

42 LOI SUR L OUVERTURE DU DIMANCHE : LOIN DE FAIRE L UNANIMITÉ APPROUVEZ-VOUS LA NOUVELLE LOI QUI FIXE À 12 JOURS (AU LIEU DE 5 JOURS ACTUELLEMENT) LA POSSIBILITÉ D OUVRIR LE DIMANCHE? ALLEZ-VOUS PROFITER DE CETTE LOI POUR OUVRIR VOTRE COMMERCE PLUS DE DIMANCHE QU AUPARAVANT? Non 47% Oui 53% Non 88% Oui 12% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

43 QUELS ESPOIRS POUR 2015?

44 PESSIMISME POUR 2015 OPINION DES DIRIGEANTS SUR LES PERSPECTIVES 2015 VENTE EN FRANCE 0% 2% TRÉSORERIE RENTABILITÉ CARNETS DE COMMANDE -8% -8% -9% -10% -10% -5% EFFECTIFS -13% -6% INVESTISSEMENTS -23% -13% Rappel Perspectives 2014 Perspectives 2015 Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

45 PEU DE SECTEURS DEVRAIENT TIRER LEUR EPINGLE DU JEU SOLDE D OPINIONS SUR LES PERSPECTIVES D ACTIVITÉ EN 2015 PAR SECTEURS AUTRES COMMERCES ET SERVICES DIVERS GRANDES SURFACES À DOMINANTE ALIMENTAIRE 18% 17% NON SÉDENTAIRES 0% EQUIPEMENT DE LA MAISON EQUIPEMENT DE LA PERSONNE -1% -2% AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION -5% AUTO-MOTO -12% ALIMENTATION ARTICLES DE LOISIRS HYGIÈNE-SANTÉ-BEAUTÉ -21% -22% -25% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

46 84% DES COMMERÇANTS N ENVISAGENT PAS DE RECRUTER EN 2015 SOLDES D OPINIONS - PERSPECTIVES D EMPLOIS EN 2015 PAR SECTEURS NON SEDENTAIRES 0% ARTICLES DE LOISIRS AUTRES FORMES DE DISTRIBUTION -5% -5% AUTRES COMMERCES DE DETAIL ET AUTRES SERVICES -6% ALIMENTATION -9% AUTO -MOTO EQUIPEMENT DE LA MAISON HYGIENE -SANTE -BEAUTE EQUIPEMENT DE LA PERSONNE GRANDES SURFACES A DOMINANTE ALIMENTAIRE -11% -12% -13% -14% -15% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

47 LES COMMERÇANTS S ADAPTENT PRINCIPAUX EFFORTS D ADAPTATION DES COMMERÇANTS PROPOSER DE NOUVEAUX PRODUITS DÉVELOPPER DE NOUVEAUX SERVICES MIEUX CONNAITRE LES ATTENTES ET LES BESOINS DE MES CLIENTS MODERNISER ET ADAPTER MON MAGASIN CRÉER ET PROPOSER UNE OFFRE DIFFÉRENCIATRICE METTRE EN PLACE UNE APPROCHE MARKETING SPÉCIFIQUE CRÉER UNE AUTRE RELATION AVEC MES CLIENTS DÉVELOPPER UNE APPROCHE MULTI-CANAL AUTRES PROPOSER DE NOUVELLES AMPLITUDES HORAIRES DÉVELOPPER LE SERVICE DE LOCATION 4% 20% 18% 16% 15% 13% 10% 28% 33% 37% 40% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

48 LE RESEAU COMMERÇANT NORD DE FRANCE 26% DES COMMERÇANTS CONNAISSENT LE RESEAU COMMERÇANT NORD DE FRANCE EST LE PREMIER RÉSEAU RÉGIONAL DE COMMERÇANTS DE PROXIMITÉ. L INSCRIPTION EST GRATUITE ET PERMET D ACCÉDER À TOUS LES OUTILS ET SERVICES PROPOSÉS PAR LE RÉSEAU. POUR EN SAVOIR PLUS ET DEVENIR MEMBRE, CONTACTEZ VOTRE CCI OU CONNECTEZ VOUS SUR : LE SITE DÉDIÉ AUX PROFESSIONNELS, EN LIGNE À PARTIR DU 1ER JUIN.

49 INTERNET ET LES COMMERCANTS

50 INTERNET TISSE SA TOILE CHEZ LES COMMERÇANTS LA MOITIE DES COMMERÇANTS DE LA RÉGION ONT UNE PRÉSENCE SUR LE WEB! LE WEB A 3 PRINCIPAUX USAGES : LA PRÉSENTATION DES PRODUITS, LA LOCALISATION DE L ÉTABLISSEMENT, LA COMMUNICATION EN 2014, LES FRANÇAIS ONT DÉPENSÉ 57 MILLIARDS D EUROS SUR INTERNET 17% DES COMMERÇANTS DISPOSENT D UN SITE DE VENTE EN LIGNE Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

51 1 COMMERÇANT SUR 2 EST PRÉSENT SUR LE WEB PART DES ENTREPRISES PRÉSENTES SUR LE WEB PAR SECTEURS D ACTIVITÉ 88% 68% 68% 57% 52% 48% 48% AUTRES COMMERCES ET SERVICES (YC VAD) EQUIPEMENT GRANDES DE LA MAISON SURFACES ALIMENTAIRES ARTICLES DE LOISIRS AUTO-MOTO EQUIPEMENT DE LA PERSONNE HYGIÈNE- SANTÉ-BEAUTÉ 31% ALIMENTATION Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

52 LE WEB : UN OUTIL DE PRÉSENTATION ET DE COMMUNICATION QUELS SONT LES OBJECTIFS DE VOTRE PRÉSENCE SUR LE WEB? PRÉSENTATION DES PRODUITS/SERVICES LOCALISATION DE L'ÉTABLISSEMENT 73% 71% COMMUNICATION/PROMOTIONS/NOUVEAUTÉS 62% VENTE DE PRODUITS EN LIGNE 30% AVIS DES CONSOMMATEURS PRISES DE RDV/ RÉSERVATIONS 17% 21% Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

53 LE WEB : UN OUTIL DE PRÉSENTATION ET DE COMMUNICATION 17% RÉALISENT DE LA VENTE EN LIGNE SUR LEUR SITE WEB 11% SONT PRÉSENTS SUR DES SITES TYPE E-BAY, LE BON COIN OU ENCORE AMAZON 8% ONT MIS EN PLACE UN SITE WEB SUR MOBILE 7% DES COMMERÇANTS ONT MIS EN PLACE DES SYSTÈMES DE CASIER DE RETRAIT (CLICK AND COLLECT) Source Enquête annuelle de conjoncture CCI région Nord de France - Filière Commerce

54 NOS PUBLICATIONS SUR LE COMMERCE

55 QUELQUES PUBLICATIONS «SPÉCIAL COMMERCE» Une veille spécialisée et actualisée au quotidien pour mieux vous informer! Toutes les actualités sur les nouvelles technologies, les nouveaux concepts, les différents circuits de distribution, le cross canal, la vie des entreprises et les activités support (communication, marketing, relation client, parcours client, logistique ) sont sur le site : Vous pouvez vous abonner gratuitement à la newsletter Distribution via le lien

56 QUELQUES PUBLICATIONS «SPÉCIAL COMMERCE» La situation économique du commerce de détail Chaque trimestre la Direction des études de la CCI de région interroge les commerçants de la région sur leur bilan d activité, leurs perspectives et leurs difficultés Retrouvez cette analyse sur notre site internet : rubrique info éco

57 QUELQUES PUBLICATIONS «SPÉCIAL COMMERCE» Le Pack info commerce : Une newsletter envoyée chaque mois afin de mettre à disposition des lecteurs un concentré d'informations sur l'actualité du commerce : conjoncture, infos diverses nationales ou locales, CDAC, études, manifestations locales sur la thématique Abonnement gratuit auprès de :

58 DONNEES REPERES SUR LE COMMERCE EN NORD-PAS DE CALAIS PLUS DE ÉTABLISSEMENTS DONT COMMERCES DE PROXIMITÉ EMPLOIS - 3 ÈME SECTEUR EMPLOYEUR PLUS DE COMMERCES DE + DE 300 M² 157 DRIVES 50% DES COMMERÇANTS SONT PRÉSENTS SUR LE WEB 17% DES COMMERÇANTS FONT DU E-COMMERCE

59 Direction régionale des études Tél : CCI DE RÉGION NORD DE FRANCE 299 bd de Leeds CS LILLE cedex Retrouvez l ensemble des analyses de la direction des études sur : Analyse réalisée par Sylvie SCHOELENS et Grégory STANISLAWSKI

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E C E P R I

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E P R E M I E R T R I M E S T R E 2 0 1 5 S A C H È V E S U R U N E N O T E P L U T Ô T P O

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine

Conjoncture économique et emploi 2012. Résultats de l enquête auprès des. chefs d entreprise de l Aire urbaine Conjoncture économique et emploi 2012 Principaux résultats Résultats de l enquête auprès des de l enquête réalisée par Médiamétrie chefs d entreprise de l Aire urbaine du 29 mai au 4 juin 2012 1 Présentation

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services?

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Pierre Biscourp Division Commerce, Insee Le phénomène des réseaux d enseignes 2 Ce que voit le consommateur : depuis 30 ans, des magasins

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

PROFIL COMMERCE DORDOGNE

PROFIL COMMERCE DORDOGNE CCI DORDOGNE Espace Entreprises PROFIL COMMERCE DORDOGNE 15 20 www.dordogne.cci.fr MARCHÉ POTENTIEL 3,2 Milliards d de potentiel de consommation 416 384 habitants en 2012 +2,5% d habitants en 5 ans, soit

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 42 ème édition Décembre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : reprise en pente douce Emploi : renforcement des effectifs Comme pressenti en novembre dernier, les chefs d entreprise de la région Rhône- Alpes anticipent un développement

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014. Pays de Fougères. Octobre 2014 - NB

ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014. Pays de Fougères. Octobre 2014 - NB ENQUETE DE CONJONCTURE COMMERCE PRINTEMPS-ETE 2014 Pays de Fougères Octobre 2014 - NB METHODOLOGIE Enquête adressée par mail auprès de 2 445 commerces Envoyée le 9 septembre 2014, après la saison estivale

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

34. Les activités commerciales

34. Les activités commerciales 66 34. Les activités commerciales Eléments de méthodologie La notion d offre commerciale (nombre, surfaces commerciales, emplois) Depuis 1995, la Chambre de Commerce et d Industrie de Morlaix dispose d

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Depuis 2008, 3 années de baisse du pouvoir d achat

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France C. Piquet 1 Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Christian Piquet France Bois

Plus en détail

L EDITO DU PRESIDENT

L EDITO DU PRESIDENT L EDITO DU PRESIDENT L Observatoire Péï, c est le premier observatoire de tendance économique lancé par l Ordre des Experts-Comptables de La Réunion! L expert-comptable est en prise directe avec l une

Plus en détail

udesté on it ecl Col 1 1

udesté on it ecl Col 1 1 Collection études 1 ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE Evolution démographique 1 550 000 1 434 661 1 450 000 1 350 000 1 287 535 1 250 000 1 213 499 1 150 000 1 127 546 1 050 000 950 000 1 009 390 1 061 480 850 000

Plus en détail

Opportunité CICE. Une opportunité à saisir pour financer tous vos projets de développement! Développement. Fonds de roulement

Opportunité CICE. Une opportunité à saisir pour financer tous vos projets de développement! Développement. Fonds de roulement Opportunité CICE Une opportunité à saisir pour financer tous vos projets de développement! Développement Investissement Compétitivité Fonds de roulement Saisissez rapidement l opportunité du CICE! Avec

Plus en détail

Christophe FAUVEL. Président de la CCI Dordogne

Christophe FAUVEL. Président de la CCI Dordogne Christophe FAUVEL Président de la CCI Dordogne Thierry POILBOUT Président de la Commission Commerce CCI Dordogne NOTRE SOCIETE Qu il s agisse de promouvoir le commerce de proximité ou de faciliter la vie

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 48 ème édition Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 20 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir

Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir Conférence de Presse 2014, année pivot pour l emploi à domicile? Les chiffres et les faits à retenir 1. Introduction : - par Marie Béatrice Levaux, présidente de la FEPEM 2. Chiffres et données clés :

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

enquête sur leurs pratiques et besoins de financement Paris, le 26 novembre 2014

enquête sur leurs pratiques et besoins de financement Paris, le 26 novembre 2014 Les Entreprises du Patrimoine Vivant : enquête sur leurs pratiques et besoins de financement Paris, le 26 novembre 2014 Sources Enquête sur les pratiques et besoins de financement des Entreprises du Patrimoine

Plus en détail

LES ATELIERS DU E- COMMERCE

LES ATELIERS DU E- COMMERCE LES ATELIERS DU E- COMMERCE Dossier de presse 22 octobre 2010 Votre contact presse : Vanessa ERMEL 02 96 78 68 79 vanessa.ermel@cotesdarmor.cci.fr CCI 22 Avril 2006 Page 2 Le développement très important

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

Les grandes caractéristiques d'utilisation des TIC dans les entreprises interrogées. Synthèse Profils Entreprises

Les grandes caractéristiques d'utilisation des TIC dans les entreprises interrogées. Synthèse Profils Entreprises 1) Les grandes caractéristiques d'utilisation des TIC dans les entreprises interrogées Enquête menée par la CCI du Morbihan de mars à juin 2009 auprès de 1180 entreprises de commerce et de services aux

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

Un e-commerce de proximité à Levallois. Constats tirés des enquêtes commerçants et consommateurs Enjeux et facteurs clés de succès

Un e-commerce de proximité à Levallois. Constats tirés des enquêtes commerçants et consommateurs Enjeux et facteurs clés de succès Un e-commerce de proximité à Levallois Constats tirés des enquêtes commerçants et consommateurs Enjeux et facteurs clés de succès Attentes et perspectives des commerçants et artisans levalloisiens 2 Un

Plus en détail

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME

LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME LE PROFIL DU E-COMMERÇANT - Spécial TPE/PME 2015 Oxatis KPMG CONTEXTE ET METHODOLOGIE Contexte et méthodologie Oxatis Leader européen des sites marchands pour Commerçants, TPE et PME en mode SaaS Créé

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 Une règle de base au bon déroulé de l atelier : Toutes les idées

Plus en détail

La situation économique des Hautes-Pyrénées

La situation économique des Hautes-Pyrénées La situation économique des Hautes-Pyrénées Juillet 2009 CONTEXTE GENERAL Morosité ambiante des chefs d entreprises déjà constatée lors de l enquête de conjoncture en octobre 2008. Hautes-Pyrénées initialement

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE

STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Suivez l activité des entreprises du Rhône NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre 2014 STABILISATION RELATIVE EN ATTENDANT LA REPRISE Malgré une fin d année 2013 conclue avec un regain d'activité et des perspectives

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTINUES LE CATALOGUE DE FORMATIONS NUMÉRIQUES POUR DÉVELOPPER DE MEILLEURES

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Novembre CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE Ø Panorama du secteur de la grande distribution en France o Les grands chiffres o Typologie de la grande distribution o Les mutations

Plus en détail

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DIFFUSEUR DE PRESSE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 5 L'ACTIVITÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIFFUSEUR DE PRESSE...

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

L Observatoire des experts-comptables

L Observatoire des experts-comptables 18/12/2013 www.ectoulouse.com Compétence territoriale : départements 09-31-32-46-65-81-82 L Observatoire des experts-comptables Décembre 2013 Nous avons le plaisir de vous adresser les résultats de la

Plus en détail

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 27 1 E R TRIMESTRE 2013 La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en avril 2013 auprès d un échantillon d environ 1 200 entreprises industrielles,

Plus en détail

Lettre d informations

Lettre d informations Décembre 2014 Lettre d informations Edito Nouveautés : Nouvelle offre Sage CRM Infos : La campagne Fiscale 2015 Zoom : évolution du DIF vers le CPF Info pratique : Retrouvez la bonne pièce de trésorerie

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été»

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» ETUDE D OPINION SPORSORA «Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» Réalisée par KANTARSPORT 15 mai 2014 OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE Objectifs et méthodologie Objet de l étude

Plus en détail

DIRECCTE Bretagne UT du Morbihan

DIRECCTE Bretagne UT du Morbihan DIRECCTE Bretagne UT du Morbihan CHIFFRES CLES 2014 I n t r o d u c t i o n La Maison de l Emploi du Pays de Vannes a lancé une étude en début d année sur la filière e-commerce. Cette enquête financée

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

Analyses commerciales. Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie

Analyses commerciales. Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie Analyses commerciales Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie Avril 2012 Le commerce de détail de la chaussure et de la maroquinerie Définition et méthodologie Cette monographie sectorielle

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Première vague - 30 juin 2010 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises, représentatif des entreprises de moins de 50 salariés,

Plus en détail

Le régime de l auto entrepreneur. Propositions des CCI de France

Le régime de l auto entrepreneur. Propositions des CCI de France Le régime de l auto entrepreneur Propositions des CCI de France Décembre 2012 1 Les Chambres de Commerce et d Industrie soutiennent le régime de l auto entrepreneur, écoutent et accompagnent les auto entrepreneurs

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. Suivez l activité. des entreprises de Rhône-Alpes UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE. 1 er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU RECUL DE L ACTIVITE Après un relatif maintien fin, l ensemble des indicateurs économiques reculent en ce début

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

LP HÔTELLERIE ET TOURISME, SP. MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE ET COMMERCIALE

LP HÔTELLERIE ET TOURISME, SP. MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE ET COMMERCIALE LP HÔTELLERIE ET TOURISME, SP. MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE ET COMMERCIALE Domaine ministériel : DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention : HÔTELLERIE ET TOURISME Présentation Cette formation est dispensée

Plus en détail

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010 Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010 1 Souscrire à l augmentation de capital est une opportunité car Acheter-Louer.fr est : Leader de la presse gratuite immobilière en Ile de France L interlocuteur

Plus en détail

Organiser et exploiter le fichier Clients

Organiser et exploiter le fichier Clients G Organiser et exploiter le fichier Clients Définition La GRC est l'ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Résultats du 42 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI Paris, le 18 décembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 2ème trimestre 2015 UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE Des indicateurs renforcés ce trimestre en termes de niveau d activité,

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail