Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur la mémorisation de la forme des lettres et du geste d écriture en moyenne section de maternelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur la mémorisation de la forme des lettres et du geste d écriture en moyenne section de maternelle"

Transcription

1 Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur la mémorisation de la forme des lettres et du geste d écriture en moyenne section de maternelle Conférence JOCAIR 2014 Laetitia Boulc h*, François-Xavier Bernard** et Anne-Cécile Idrac-Fraisse*** * Laboratoire EDA, Université Paris Descartes 45 rue des Saints-Pères, Paris ** Laboratoire EDA, Université Paris Descartes 45 rue des Saints-Pères, Paris *** Master Sciences de l'education, Université Paris Descartes RÉSUMÉ. En lecture, il est établi que la reconnaissance des lettres est le premier des processus cognitifs mis en œuvre au cours de l'activité d'identification des mots et est un bon prédicteur de l'apprentissage de la lecture en CP (Ecalle et Magnan, 2002). Partant de ce constat, la présente étude s interroge sur l apport possible des applications proposées sur tablettes pour améliorer la mémorisation précoce de la forme des lettres, leur nom ainsi que leur tracé. Cinquante et un élèves de moyenne section de maternelle ont été suivi pendant 6 semaines selon 2 modalités distinctes : soit sur tablette, soit à l aide d un matériel plus traditionnel : papier-crayon, pâte à modeler et lettres rugueuses. Afin de mesurer l effet produit par le recours aux applications tactiles, une procédure pré-test/post-test a été appliquée. Les données recueillies ont fait l objet de comparaisons statistiques inter-groupes. Elles ont démontré que l usage répété d applications tactiles contribue à améliorer les procédures de reconnaissance des lettres mais pas la dénomination ni le tracé. MOTS-CLÉS : tablette, tactile, lecture, lettre, reconnaissance, maternelle Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, 2014

2 2 Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, Contexte Cette recherche à caractère exploratoire a été initiée par l Académie de Paris dans le cadre d un projet d expérimentation de tablettes tactiles à l école. Plusieurs classes de moyenne section maternelle (4/5 ans) dotées de tablettes (ipad 1 ou ipad Air) ont participé à cette étude dont l objectif était d évaluer l impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur la mémorisation précoce de la forme des lettres et du geste d écriture Emergence de l écrit Dans notre société, l enfant est, dès son plus jeune âge, baigné dans l écrit. Grâce à ce contact précoce et par le biais des interactions orales générées par les adultes, il développe, avant toute forme de scolarisation, des connaissances autour de la langue, il s y intéresse, comprend son utilité, développe des savoir-faire. Cette sensibilisation à la lecture se fait de façon informelle et est fortement influencée par les stimulations proposées par le milieu social et familial (Giasson 1995). Un enfant qui évolue dans un milieu où l écrit est présent, où il peut prendre exemple sur des modèles, où l adulte l expose à des situations écrites ou orales riches et diversifiées, développera davantage de connaissances sur les aspects fonctionnel et technique de l écrit (Giasson 2011 ; Sulzby et Teale, 1991 ; Admas, 1991). Tous les enfants n ayant pas précocement de contacts directs et poussés avec la langue écrite, les habiletés en lecture et en écriture en première année de maternelle varient grandement d un enfant à l autre. L un des objectifs de l école est de permettre aux enfants ayant un habitus lectural primaire pauvre de compenser autant que possible ce décalage (Bourdieu, Ecalle et Magnan, 2002). En cycle 1, le travail des pré-requis de la lecture-écriture est donc au centre des apprentissages Prédicteurs de l apprentissage de la lecture Plusieurs variables constituent de bons prédicteurs de l apprentissage de la lecture, notamment la clarté cognitive, le développement des habiletés phonologiques, la découverte du principe alphabétique ou encore la connaissance des lettres. La clarté cognitive La clarté cognitive renvoie à la connaissance des fonctions de l écrit. Chauveau et Rogovas (1994) ont montré que chez les enfants de 5 ans capables d énoncer les principales fonctions de la lecture (faire rêver, distraire, informer, communiquer), 80 % réussissaient à apprendre à lire sans problème. À l inverse, les enfants qui n avaient pas découvert ces fonctions à cet âge éprouvaient par la suite, en grande majorité, des difficultés d apprentissage de la langue écrite. Apprendre à lire nécessite de comprendre que l écrit est porteur de sens et de maitriser qui lui sont

3 Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur l'apprentissage des lettres 3 reliés (qu est ce qu un mot, une phrase, une lettre..) et les conventions de la lecture (manipulation des livres, sens de l écriture ). La conscience phonologique La conscience phonologique renvoie à «la capacité à opérer une analyse phonologique du langage» (Ecalle, Magnan et Bouchafa, 2005). Généralement on distingue les traitements épi- et méta-phonologiques, le premier terme fait référence aux processus cognitifs implicites non conscients, le second renvoie à «une prise de conscience explicite des unités traitées» qui sont alors directement accessibles et manipulables (Gombert et Colé, 2000). Ecalle et Magnan (2002) ont examiné le lien entre différents types d habiletés phonologiques et la lecture, en réalisant une étude longitudinale auprès d élèves de GS et CP. À partir d analyses de régression ils déterminent quelles variables expliquent la compétence métaphonologique en CP, aptitude très liée à la lecture de mots. La variable prédicatrice ayant le poids le plus important (69,93 % de la variance) concerne les scores obtenus en GS aux épreuves épiphonologiques. Le principe alphabétique Maitriser le principe alphabétique consiste à comprendre les relations entre l oral et l écrit. Les travaux d Emilia Ferreiro (1982) montrent à quel point cet apprentissage est long et primordial. Il passe par l intériorisation de nombreuses notions : d une part, tous les mots prononcés sont représentés graphiquement (même les unités qui peuvent sembler insignifiantes comme les articles), d autre part, leur ordre de présentation et de lecture dans la phrase est fixe et enfin, la quantité de graphies varie en fonction de la longueur de l émission orale. Cette découverte du principe alphabétique est nécessaire à l apprentissage de l identification des mots et à la mise en place d une procédure de décodage par assemblage. (Sprenger-Charolles & Colé, 2003 ; ONL? Apprendre à lire, 1998, p. 23) Comment se développe la compréhension du principe alphabétique? D après plusieurs recherches, elle dépendrait en grande partie de la connaissance que les enfants ont du nom des lettres de l alphabet (Laing et Hulme, 1999), premier pas vers l étude du lien entre la forme de la lettre et son nom, puis le ou les sons qu elle produit. La connaissance des lettres Au-delà des compétences phonologiques une autre variable joue un rôle prédictif très important : la connaissance des lettres. Premier des processus cognitifs mis en œuvre au cours de l activité d identification des mots, elle apparaît aussi comme étant un bon prédicteur de l apprentissage de la lecture en CP, notamment le décodage des mots (Foulin, 2005 ; Ecalle et Magnan, 2002). Muter, Hulme Snowling et Taylor (1998) ont suivit 38 enfants de MS pendant 2 ans ; ils ont mesuré en MS,

4 4 Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, 2014 GS et CP leurs compétences dans trois domaines : détecter et produire des rimes, identifier et supprimer des phonèmes et enfin à nommer des lettres. Les résultats indiquent que parmi ces 3 variables, celle qui explique le mieux les scores en lecture en GS puis en CP est la connaissance des lettres bien avant les capacités de segmentation ou la production de rimes. De même, Bara, Gentaz et Colé (2004) rappellent qu associer au travail de la conscience phonémique un entraînement sur la connaissance des lettres et sur les associations entre lettres et sons, améliore significativement les performances ultérieures en lecture des élèves. Si l importance de la connaissance des lettres dans l apprentissage de la lecture et le développement des compétences annexes n est plus à démontrer, le questionnement sur la manière de procéder pour aboutir rapidement à la maîtrise de cette compétence reste encore sujet à discussion Comment apprend-on à reconnaître les lettres et que sait-on des apports des outils numériques? Lorsqu un enfant connaît les lettres, il en connaît la forme, le nom et les sons qui lui sont reliés (Bouchière, Ponce, Foulin, 2010). Ces notions sont fondamentalement arbitraires. Apprendre à les connaître ne peut se faire de manière intuitive et passe obligatoire pour un enseignement formel. Être baigné dans l écrit, participer à des temps de lecture partagée ne suffit pas à développer cette compétence (Bracken et Fischel, 2006). L enfant doit donc être explicitement guidé par un expert dans cette longue et complexe découverte des lettres et du principe alphabétique. Plusieurs recherches se sont intéressées aux entraînements permettant aux élèves de mémoriser efficacement la forme des lettres (en vue de leur reconnaissance ou de leur transcription). Une partie d entre elles s intéresse à l apport des TICE en étudiant, par exemple, l effet de l usage du clavier sur l apprentissage des lettres en maternelle (Legros et Crinon, 2002 ; Velay, Longcamp et Zerbato-Poulou, 2004). Les résultats obtenus indiquent que, bien que l usage du clavier limite les contraintes motrices puisque l élève n a pas à gérer le maniement du stylo et la maîtrise du geste graphique, cette situation ne leur est globalement pas bénéfique. D abord, parce qu ils rencontrent un grand nombre de problèmes liés au double espace d ouvrage (clavier et écran) et ensuite parce que l utilisation du clavier ne permet pas le codage sensori-moteur des caractères, ce qui gêne le processus de mémorisation de la forme de la lettre. Il semblerait en effet qu écrire (sur papier) sollicite les aires cérébrales sensori-motrices qui exécutent les mouvements et sentent les tensions musculaires. Ces aires sont également activées lors de simples phases d observation des lettres en vue de leur reconnaissance. Or, les mouvements réalisés pour atteindre un point précis sur le clavier sont identiques pour toutes les lettres et n activent pas ou peu ces zones cérébrales sensori-motrices. Ils ne permettent donc pas d encoder finement en mémoire leurs caractéristiques et donc de récupérer ces indices dans les phases ultérieures de reconnaissance. À l inverse les mouvements que nous exécutons lorsque nous traçons des lettres sur le papier sont destinés à produire des formes spécifiques à chaque lettre et

5 Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur l'apprentissage des lettres 5 sollicitent fortement ces zones sensori-motrices. Allant dans ce sens, des études mettent en avant l impact positif du mode d exploration des lettres sur leur reconnaissance et sur la maîtrise du principe alphabétique. Cette intervention pédagogique connue sous le nom d «approche multisensorielle» consiste à apprendre la forme, le nom et le son des lettres en passant pour différentes modalités sensorielles, visuelles, auditives mais aussi kinesthésiques (exploration haptique de lettres rugueuses, en relief.) qui sollicitent simultanément les fonctions motrice et perceptive (Bryant et Bradley, 1985 ; Labat & al, 2010 ; Bara, Gentaz & Colé, 2007). Objectifs Nous supposons que l arrivée des nouveaux dispositifs numériques que sont les tablettes tactiles pourrait permettre de palier à certaines des difficultés inhérentes à l usage du stylo ou du clavier d ordinateur chez les très jeunes élèves. Avec de tels instruments, l élève ne gère qu un seul espace de travail et la modalité tactile du système permet de proposer précocement aux jeunes enfants possédant des capacités motrices fines non encore matures, des activités autour de la maîtrise du geste d écriture. Elles permettent de tracer des lettres avec l index ce qui demande des capacités motrices beaucoup moins précises que celles que nécessite le maniement du stylo. L activité s en trouve simplifiée et l attention des élèves pourrait alors se focaliser sur la forme à tracer plutôt que sur le maniement de l outil. Une récente étude menée par Jolly et Gentaz (2013) a montré l intérêt d un entraînement sur tablette tactile (vs. papier) sur la fluidité du tracé des lettres cursives chez des enfants de CP présentant des difficultés de tracés. Mais permettent-ils également de mieux mémoriser le nom et la forme des lettres notamment chez les jeunes élèves de maternelle? Puisque les lettres seraient représentées en mémoire non seulement par leur composante visuelle, auditive mais également par leur composante sensori-motrice (Longcamp, Zerbato-Poudou et Velay, 2005), notre objectif est donc de nous servir des applications tactiles sur tablettes pour renforcer les liens entre les compétences perceptives et motrices chez les très jeunes apprentis lecteurs, en l occurrence des élèves de moyenne section de maternelle (4-5 ans). Plus précisément, il s agit d étudier dans quelle mesure les applications proposées sur tablettes améliorent la mémorisation précoce de la forme des lettres, des associations entre formes et noms, ainsi que la capacité à tracer correctement les lettres. Par le biais d une approche comparative nous analyserons l apport des applications tactiles proposées sur tablettes par rapport aux méthodes haptiques plus traditionnelles mais dont l apport dans le processus d apprentissage des lettres a été démontré à plusieurs reprises.

6 6 Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, Méthodologie 2.1. Population La recherche a été menée auprès de 58 élèves de moyenne section de maternelle scolarisés dans quatre écoles parisiennes différentes (10e, 12e, 16e et 17e). Les élèves, issus de milieux socio-économiques différents, étaient tous nés entre janvier et décembre Dans chaque classe, deux groupes de 6 à 8 élèves ont été constitués : l un bénéficiait d un entraînement sur tablette et l autre d un entraînement plus classique associant des exercices papier/crayon et des exercices basés sur des modalités haptiques (lettres rugueuses, pâte à modeler). N ont été conservés dans les analyses finales que les enfants présents lors des entraînements et lors des phases de pré et post-test. Au final, le groupe tablettes comportait 27 élèves et le groupe papier 24 élèves. Ces deux groupes ne se différenciaient ni sur l âge des élèves (autant d élèves du début que de la fin de l année), ni sur le sexe (autant de garçons que de filles), ni sur leurs compétences écrites (autant de bons que de faibles scripteurs) Matériel Les entraînements tablettes ont été réalisés sur des ipad 1 ou des ipad Air. Trois applications distinctes ont été utilisées (un récapitulatif de leurs caractéristiques est présenté dans le tableau 1). Introduction aux lettres par Montessorium. Cette application propose, entre autre, un visuel épuré s inspirant des lettres rugueuses de Montessori. Un exemple dynamique indique le sens du tracé. Il est accompagné d une sonorisation du nom de la lettre. Pour la phase de traçage, des indices spatiaux l aident à se repérer (flèches indiquant le point de départ de chaque élément du tracé et le sens du mouvement) et contraignent son tracé en l empêchant de sortir du cadre, d inverser le sens d écriture ou d ignorer le point d attaque. Un feedback musical confirme la justesse du tracé. L élève peut s auto-évaluer et recommencer le tracé de la lettre autant de fois qu il le désire. Montessorium Cirque ABC ABC lettres Figure 1. Illustrations des applications utilisées

7 Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur l'apprentissage des lettres 7 Cirque ABC- France -Jeux éducatifs Cette application propose elle aussi un cadre lettre contraint, une sonorisation du nom de la lettre, ainsi qu un feedback sonore et la possibilité de répéter l exercice. Pour chaque lettre, un exemple dynamique est proposé récapitulant les différentes phases du tracé par la coloration progressive de la lettre. Par la suite, des indices (sous forme d animaux) apparaissent successivement pour indiquer à l enfant le sens du tracé. Chaque lettre est associée à un animal ou à un objet du cirque qui commence par la lettre. ABC lettres-aire jeux 3 éditions. Cette application propose aussi un cadre lettre contraint mais sans aspect dynamique : des flèches numérotées indiquent le sens du tracé. Si l enfant commence par l étape deux, l application admet son tracé mais émet un feed-back négatif (réussite signalée par une étoile au lieu de trois). Chaque lettre est illustrée par une image dont le nom commence par le phonème correspondant à la lettre étudiée (ex : «Abeille» pour la lettre «A»). L application propose aussi un exercice de type «cahier d écriture» où le cadre lettre s estompe et où la taille de la lettre diminue progressivement. L élève peut aussi recommencer l exercice autant de fois qu il le désire. Exemple Montessorium Cirque ABC ABC lettres Oui : dynamique Oui : dynamique Oui : statique (flèches) Cadre Contraint Contraint Non contraint Indices Sonorisation de la lettre Feed-back Répétition possible Points de départ et sens (flèches) Nom et sons de la lettre Oui : musique si réussite Points de départ et sens (images) Nom de la lettre Image commençant par la lettre Oui : musique et animation dynamique Points de départ et sens (flèches) Nom de la lettre Image commençant par le phonème correspondant Oui : Etoiles (1 à 3) et musique Oui Oui Oui Tableau 1. Caractéristiques des applications utilisées Le groupe «papier» a utilisé des feutres, de la pâte à modeler ainsi que des lettres rugueuses (lettres tracées avec du sel).

8 8 Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, 2014 Figure 2. Illustrations du matériel haptique utilisé (pâte à modeler, sel) Six lettres ont été travaillées «G ; F ; R ; L ; Q et J». Elles ont été choisies d abord pour des contraintes purement temporelles puisque les séances d entraînement étaient concentrées sur 5 semaines, ensuite parce que ces lettres ne présentent pas de symétrie verticale ou horizontale ce qui permettait de vérifier que les enfants prenaient bien en compte l orientation des lettres dans le processus de reconnaissance et de tracé Tâches d évaluation (pré-test et post-test) Au total, neuf séances d entraînement de 15 minutes ont été proposées sur une durée de 4 semaines. Afin de mesurer l effet produit par cet entraînement, une procédure pré-test/post-test a été appliquée. Ces évaluations individuelles visaient à mesurer les compétences des jeunes élèves dans différents domaines : dénomination, reconnaissance (alphabet et orientation) et tracé des lettres cibles : Tâche 1 "dénomination" : Les lettres cibles sont présentées une à une. L élève doit les nommer. Tâche 2 "reconnaissance-alphabet" : Un alphabet complet est présenté à l élève qui doit désigner les 6 lettres cibles nommées par l expérimentateur. Tâche 3 "reconnaissance-orientation" : Chaque lettre cible est présentée parmi 3 autres lettres identiques mais présentant une symétrie verticale et/ou horizontale. L élève doit reconnaître la lettre dont l orientation est correcte. Exemple : Tâche 4 "tracé" : L expérimentateur nomme une à une les 6 lettres cibles, l élève est invité à les tracer sur une feuille de papier à l aide d un crayon. Pour les tâches 1, 2 et 3, un point a été attribué par lettre cible correctement nommée ou désignée. Pour la tâche 4 "tracé" un score plus précis a été élaboré à l aide d un codage inter-juges (3 juges) portant sur 3 caractéristiques : le respect de la symétrie, de l axe (horizontalité et verticalité) et la présence de tous les éléments. Un point a été attribué pour chacune de ces caractéristiques soit un total de 3 points par lettre maximum.

9 Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur l'apprentissage des lettres Déroulement d une séance Les six premières séances, trois lettres étaient présentées : «G ; F ; R», puis les lettres «L ; Q ; J» lors des 3 séances suivantes. Enfin les 3 dernières séances étaient consacrées à un entraînement global portant sur les 6 lettres (G ; F ; R ; L ; Q ; J). Au cours d une séance d entraînement, une seule modalité ou une seule application était proposée. Elles variaient ensuite d une séance à l autre. Le déroulement des séances était invariable : d abord un temps d observation de la présentation dynamique des lettres (par l application tablette ou par l expérimentateur), puis un temps de reproduction du tracé de la lettre. Après chaque tracé, les élèves recevaient un feedback soit de la part de l application soit de la part de l enseignante qui lui permettait d ajuster son tracé. Les élèves reproduisaient chaque lettre autant de fois qu ils le souhaitaient jusqu à la fin de la séance. 3. Analyse Nous avons réalisé des comparaisons statistiques inter-groupes afin de déterminer dans quelle mesure l usage répété d applications tactiles contribue ou non à l apprentissage des lettres aussi bien au niveau des compétences de dénomination et de reconnaissance qu au niveau du tracé. Notons que nous n observons pas de scores plafond ou plancher sur les quatre taches en pré et post tests : les distributions sont normales. De plus, les groupes ne se différencient pas sur les scores obtenus au prétest pour les 4 épreuves. Les analyses qui suivent examinent les effets du matériel (M2 : Tablette et Papier) sur les performances aux tâches de dénomination, de reconnaissance et de tracé en prenant en compte leur évolution entre les phases de pré-test et de post-test (P2 : Pré-test et Post-test). Dénomination L analyse de variance selon le plan S < M2 > *P2 indique qu en moyenne les deux groupes d élèves ont progressé entre le début et la fin de l entraînement. Ils sont capables de dénommer en moyenne 2,43 lettres (σ : 2,35) au début contre 3,96 lettres (σ : 1,93) à la fin des cinq semaines d entraînement [F (1,49) = 59 ; p <.001]. Par contre, cette progression est similaire pour les deux groupes [F (1,49) = 0.54 ; ns] puisque le groupe "tablettes" progresse en moyenne de 1,67 points et le groupe papier de 1,38 points. Reconnaissance En ce qui concerne les épreuves de reconnaissance, l analyse de variance selon le plan S < M2 > *P2 pour la tâche de reconnaissance-alphabet indique qu en moyenne les deux groupes d élèves ont progressé entre le début et la fin de l entraînement. Ils

10 10 Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, 2014 sont capables de reconnaître 2,4 lettres au début contre 3,4 lettres à la fin des cinq semaines d entraînements [F (1,49) = 63,17 ; p <.001]. L analyse indique également un effet du support en faveur de la condition "tablettes" [F (1,49) = 6,92 ; p <.05]. Les élèves ayant eu l opportunité de s entraîner sur ces supports progressent plus vite (score moyen passant de 2,43 à 3,71) que les élèves du groupe "papier-haptique" (score moyen passant de 2,35 à 3). 5,0 Effet c o uran t : F(1, 49)=6,9 266, p=, Les barres v ertic ales représ entent les interv alles de c onfianc e à 0,95 5,0 Effet courant : F(1, 49)=4,1813, p=,04626 Les barres verticales représentent les intervalles deconfiance à 0,95 4,5 4,5 Nombre de réponses correctes 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 Nombre de réponses correctes 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,5 1,0 Pré -tes t R econnaiss anc e (alphabet) Po s t-tes t 1,0 Pré-test Reconnaissance (orientation) Post -test Groupe tablettes Groupe papier-haptique Graphiques 1 et 2. Nombre de réponses correctes aux pré-tests et aux post-tests des épreuves de reconnaissance "alphabet" (graphique 1) et "orientation" (graphique 2) en fonction du type d entraînement Ce même effet du support est observé pour la seconde tâche de reconnaissance, plus complexe, nécessitant d analyser finement les caractéristiques des lettres en prenant en compte leur orientation. Dans ce cas, les élèves du groupe "tablettes" progressent également plus vite que les élèves du groupe "papier-haptique" [F (1,49) = 4,18 ; p =.04]. Le premier groupe passant d un score moyen de 2,43 à 3,71 alors que le second groupe ne progresse pas puisqu il passe d un score de 2,29 à 2,11. Tracé En moyenne, les scores globaux obtenus aux tâches de tracé ne présentent pas d évolution significative entre le pré-test et le post-test. Les scores au post test de l épreuve de tracé ne diffèrent pas selon le type de matériel considéré papier ou numérique [F (1,06) = 2.8 ; ns]. L analyse indique simplement un effet simple de la tâche soulignant que les 2 groupes d élèves ont vu leur performance en tracé augmenter entre le pré-test et le post-test (de 11,48 à 14,03 pour le groupe "tablettes" et de 11,54 à 14,25 pour le groupe "papier-haptique"). Afin d analyser plus finement l effet du matériel sur chacune des variables mesurées à l épreuve de tracé les analyses ont été reproduites sur les scores intermédiaires portant sur les trois sous-domaines : respect de l axe, de l orientation et la présence de tous les éléments.

11 Impact d un entraînement avec tablettes tactiles sur l'apprentissage des lettres 11 Groupe tablettes Moyenne (σ) Groupe papier Moyenne (σ) Valeur de f Valeur de p Prétest Éléments 4.81 (1.47) Axe 3.18 (1.27) Symétrie 3.48 (1.55) Tracé global (3.57) Post-test Pré-test Post-test 5.37 (0.83) 4.11 (1.42) 4.55 (1.15) (2.36) 4.5 (1.44) 3.41 (1.47) 3.87 (1.42) (3.71) 5.41 (0.71) 4.62 (1.55) 4.29 (1.52) (2.64) (ns) (ns) (ns) (ns) Tableau 2. Scores obtenus aux tâches de tracé (pré et post) pour les deux groupes Pour chacune de ces situations on observe un effet simple significatif indiquant que tous les groupes ont progressé entre le pré-test et le post-test, mais pas d interaction significative avec le type de support. Le détail des scores et des analyses est présenté dans le tableau Conclusion Notre objectif était de déterminer les apports potentiels des applications tactiles sur tablettes dans le cadre de l apprentissage des lettres chez les jeunes élèves de moyenne section maternelle par rapport aux approches papier-crayon ou multisensorielle plus classiques. Nous nous sommes intéressés à trois bénéfices possibles : la mémorisation de la forme des lettres, des associations entre formes et noms des lettres ainsi que la qualité de leur tracé. Les résultats obtenus sont variables. Un entraînement basé sur ces applications tactiles bénéficie aux élèves de 4-5 ans mais uniquement sur certains des aspects étudiés, en l occurrence, la reconnaissance de la forme visuelle de la lettre plus que sa dénomination ou son tracé. Concernant la dénomination, nous supposions qu un des avantages des applications tactiles était la répétition automatique du nom de la lettre et son association avec une image comportant le phonème étudié contribuant ainsi à renforcer la mémorisation du lien graphème-phonème. Cependant les résultats ne vont pas dans ce sens, les performances à l épreuve de dénomination ne montrent pas d effet du support : les performances en dénomination au post-test des élèves de moyenne section maternelle ayant participé à notre entraînement ne sont pas supérieures à celle obtenues par les élèves qui ont eu recourt au tracé papier/crayon et aux exercices haptiques. Il semble que les élèves aient tendance à focaliser leur attention sur le tracé et à ne pas traiter les informations annexes (phonologiques) qui sont associées au travail du tracé.

12 12 Journées Communication et Apprentissage Instrumentés en Réseau, 2014 Nous n observons pas non plus de différences sur la qualité du tracé. Les entraînements réalisés nécessitaient, en fonction des situations, soit l usage du stylo soit l usage de l index mais l évaluation portait systématiquement sur un tracé papier-crayon. Il est possible que les compétences motrices travaillées sur tablettes à l aide de l index ne soient pas facilement transférables à une situation nécessitant le maniement d un outil. Il serait intéressant de proposer ces entraînements sur tablettes tactiles en associant des tracés avec l index et des tracés avec un stylo tactile ce qui permettrait d insister sur le travail de la pince digitale. Il est également possible que les élèves ne tirent que peu de bénéfices des feedbacks automatiques proposés par les applications tactiles qui sont généralement moins explicites que les retours de l enseignant. Concernant les performances aux épreuves de reconnaissance, on remarque que les élèves du groupe "tablettes" sont plus à même de repérer les lettres cibles étudiées parmi les autres lettres de l alphabet et parmi des lettres identiques mais dont l orientation diffère (symétrie verticale et/ou horizontale). La capacité à prendre en compte l orientation des lettres est acquise tardivement car le jeune enfant procède de la même manière que pour les dessins et les objets qui restent les mêmes quelle que soit leur position dans l espace. Cette compétence se met surtout en place à partir de la grande section maternelle mais des erreurs sur les symétries verticales persistent encore, même au CP (Magnan, Léonard et Aimar, 1995). L entraînement sur les applications tactiles semble avoir activé des schémas moteurs renforçant la mémorisation des caractéristiques de la lettre en mémoire ce qui entraîne de meilleures performances en reconnaissance des lettres. Ce dernier constat indique que les applications tactiles utilisées constituent un outil intéressant pour l apprentissage des lettres chez les jeunes élèves de maternelle. Pour consolider les résultats de cette première recherche plusieurs limites seront à prendre à compte. La première d entre elles réside dans l effectif restreint de l échantillon considéré. Il sera nécessaire de poursuivre le recueil de données sur un plus grand nombre d élèves tout en continuant à contrôler les variables annexes telles que le sexe, l origine sociale, le niveau scolaire ou encore l usage de la tablette dans un cadre extrascolaire. Une autre limite réside sans doute dans la méthodologie utilisée. Sur ce point, plusieurs améliorations permettraient de préciser les résultats obtenus. Dans un premier temps, il serait nécessaire de mesurer plus finement la qualité du tracé en prenant en compte les caractéristiques cinématiques de l écriture telles que la taille des lettres, les temps de pause, la vitesse et la durée du tracé de lettres majuscules et cursives (Jolly, Palluel-Germain, Gentaz, 2013). Des comparaisons intergroupes plus précises devront être réalisées en constituant quatre groupes distincts : un groupe contrôle, un groupe "tablettes" un groupe "papier" et un groupe 'haptique" ce qui permettra de mesurer plus précisément l impact respectif de chacune des modalités. Enfin, il n est pour l heure pas possible de déterminer dans quelle mesure ces entraînements sur tablettes ont un réel effet sur l apprentissage de la lecture. Nous menons actuellement une seconde série évaluations post-test (8 semaines après les

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3

CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 CALCUL MENTAL AU CYCLE 3 Constat de départ : Les élèves du cycle 3 de l école ont des difficultés pour utiliser des procédures de calcul mental lors de calculs réfléchis : ils se trompent ou utilisent

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Ecrire avec une tablette tactile à l école primaire

Ecrire avec une tablette tactile à l école primaire Ecrire avec une tablette tactile à l école primaire Analyse de l activité des élèves SANDRA NOG RY, L ABORATOIRE PARAGRAPHE, UNIVERSITÉ CERGY - PONTOISE CAROLINE BEAUVAIS, L A B ORATOIRE PA R A G R A PHE,

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

La Collection Tirelire

La Collection Tirelire La Collection Tirelire Les logiciels de la Collection Tirelire sont des logiciels pédagogiques pour l entrée dans l écrit des adultes non-lecteurs et non-scripteurs. Ils sont destinés à être utilisés par

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE - Quelle est la place de la maternelle dans l apprentissage du code? Autrement dit : - En fonction de leur âge,

Plus en détail

Comprendre pour mieux apprendre. Centre de recherche. sur le développement neuro-cognitif et les apprentissages : du bébé au jeune enfant

Comprendre pour mieux apprendre. Centre de recherche. sur le développement neuro-cognitif et les apprentissages : du bébé au jeune enfant Comprendre pour mieux apprendre Centre de recherche sur le développement neuro-cognitif et les apprentissages : du bébé au jeune enfant Directeur : Edouard Gentaz Apprendre : un instinct à développer La

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction

MultiploDingo. Manuel pédagogique. Introduction MultiploDingo Manuel pédagogique Introduction Merci d avoir acheté le jeu MultiploDingo. Le but de ce jeu est de faciliter l apprentissage à l école primaire (CE1 au CM2) des notions suivantes: - Multiplications

Plus en détail

Contexte. Problèmes posés

Contexte. Problèmes posés CONCEPTION ET EVALUATION D UN COURS EN LIGNE DESTINE A AMELIORER LES COMPETENCES DE FUTURS ENSEIGNANTS EN EDUCATION PHYSIQUE A L ANALYSE DE TACHES. DES SAVOIRS TECHNIQUES AUX COMPETENCES PEDAGOGIQUES Catherine

Plus en détail

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire

L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire L influence de la musique sur les capacités cognitives et les apprentissages des élèves en maternelle et au cours préparatoire Note de synthèse Juillet 2012 Aurélie Lecoq et Bruno Suchaut IREDU-CNRS et

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5

sous forme de compétences à atteindre en fonction des programmes de 2002 1 2 3 4 5 ACTIVITÉS PHONOLOGIQUES AU CYCLE 2 Progressions de la moyenne section au CP CYCLE 1 Moyenne section Identifier une syllabe dans un mot. Localiser une syllabe dans un mot bisyllabique. Transformer les mots

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche.

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. N ayant pas ce jeu dans ma classe, j avais décidé d en créer un en

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013

OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 OURA LEC/CP ROC Stage PMQC - Mardi 12 novembre 2013 La compréhension de texte repose sur 5 ensembles de compétence Compétences de décodage : fluence Compétences linguistiques : lexique, syntaxe Compétences

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Discipline : N /.Séance : Etre capable de trouver un verbe dans une phrase Niveau : Objectifs Prérequis Durée : Retrouver le verbe conjugué dans la phrase quel que soit le temps (temps simples / temps

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

Définition. La fluence de lecture est définie comme la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée.

Définition. La fluence de lecture est définie comme la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée. LA FLUENCE Définition La fluence de lecture est définie comme la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée. Possibilité d'enseigner la fluence avec succès, grâce

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT

UNITÉ D ENSEIGNEMENT UNITÉ D ENSEIGNEMENT Volet : Titre : Matière d enseignement recommandée : Autre(s) matière(s) pertinente(s) : Investir de l argent Les principes de base de l investissement Français Mathématiques Le projet

Plus en détail

Plan. Contexte de la recherche

Plan. Contexte de la recherche Mise au point de stratégies éducatives pour le cycle 5-8 visant à améliorer les compétences en langage oral et à favoriser l apprentissage des mathématiques chez les enfants francophones Marie Van Reybroeck

Plus en détail

Définir l observa0onl

Définir l observa0onl Définir l observa0onl Observer est une démarche active. C est l action de voir, de considérer avec attention, de noter des comportements afin de mieux connaître et comprendre. C est un ensemble de techniques

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde )

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Introduction Quel constat : Les devoirs à la maison permettent de soutenir les apprentissages des élèves et prennent en compte la diversité des aptitudes des

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

IntuiScript. «Le cahier numérique de l écolier»

IntuiScript. «Le cahier numérique de l écolier» IntuiScript «Le cahier numérique de l écolier» Les partenaires du projet Distribution des rôles des partenaires Script&Go Entreprise spécialisée dans les nouveaux usages numériques sur tablette tactile

Plus en détail

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 CP Dans toutes les situations de somme et de différence (rappel : on est dans les deux cas dans le «champ additif) on demandera aux élèves de ne pas

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET D EQUIPEMENT D UNE BORNE INTERNET

PRESENTATION DU PROJET D EQUIPEMENT D UNE BORNE INTERNET PRESENTATION DU PROJET D EQUIPEMENT D UNE BORNE INTERNET Plusieurs résidants ont exprimé leur désir de s initier à Internet. En conséquence, un projet d animation a été prévu pour répondre à cette demande

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

L occasion d innover. L innovation

L occasion d innover. L innovation Le site nool.ca Un soutien à l égard des aptitudes à écrire et en mathématiques offert par l intermédiaire d Internet aux étudiantes et étudiants de première année de l Institut universitaire de technologie

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail

ANGLAIS, LANGUE SECONDE

ANGLAIS, LANGUE SECONDE ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS 1999 Quebec ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle 1 Prévenir l innumérisme à l école BO n 10 du 10 mars 2011 Innumérisme : incapacité à mobiliser les notions élémentaires de mathématiques,

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Environnement nécessaire : Windows (toutes versions de 98 à Windows 7), Mac OS X (10.3 à 10.6), Linux (nécessite l'émulateur Wine)

Environnement nécessaire : Windows (toutes versions de 98 à Windows 7), Mac OS X (10.3 à 10.6), Linux (nécessite l'émulateur Wine) Imagemo I. Présentation de l outil a. Où le trouver? Ce logiciel est en téléchargement à l adresse : http://www.imagemo.fr/index_fr.html Une fois téléchargée vous n avez plus besoin d Internet pour utiliser

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Activités extra-scolaires

Activités extra-scolaires Activités extra-scolaires en anglais Contactez-nous 01 45 27 37 56 est tout d abord une école maternelle et primaire qui accueille les enfants à partir de 2 ans ½ et les accompagne jusqu à la fin du primaire.

Plus en détail

CALCULODINGO. Manuel pédagogique

CALCULODINGO. Manuel pédagogique Introduction : CALCULODINGO Manuel pédagogique Le jeu pédagogique Calculodingo permet de jouer à 12 règles de jeu inclues dans le livret de règles, ainsi que 14 règles supplémentaires (indiquées en rouge

Plus en détail

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle.

... Au service de l instruction publique... ... Avec une approche nouvelle. Le GRIP... Le Groupe de Réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes est une association loi 1901 subventionnée par le Ministère de l Éducation. www.instruire.fr... Au service de l instruction publique...

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant Stéphanie Jean-Daubias Stephanie.Jean-Daubias@liris.univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/stephanie.jean-daubias/ Plan du cours Méthodologies

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Pédagogie inversée 35. Pédagogie inversée

Pédagogie inversée 35. Pédagogie inversée Pédagogie inversée 35 Pédagogie inversée 36 Pédagogie inversée «Le numérique nous recentre sur les apprentissages.» Ces derniers temps, on voit (re)fleurir la pédagogie inversée ou Flip Classroom, une

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

Euro-maths CE1 et les recommandations du Conseil national des programmes pour la mise en oeuvre des programmes de l école élémentaire

Euro-maths CE1 et les recommandations du Conseil national des programmes pour la mise en oeuvre des programmes de l école élémentaire Euro-maths CE1 et les recommandations du Conseil national des programmes pour la mise en oeuvre des programmes de l école élémentaire note du 15 mai 2014 et B.O. n 25 circulaire 2014-081 du 18 juin 2014.

Plus en détail

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) -

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) - Dominique Ferrieux - Université Paul Valéry - Montpellier III Master de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( /) - Deuxième partie : Plans :

Plus en détail

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Aspects pratiques Aspects pédagogiques Conseils de conception 1 Introduction Terminologie spécifique à l IEP

Plus en détail

Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux

Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux Lien avec les programmes Aide aux apprentissages Apprendre les gestes de l'écriture reconnaître et écrire la

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Technologies, ennemies ou alliées des apprentissages, Que dit la psychologie cognitive?

Technologies, ennemies ou alliées des apprentissages, Que dit la psychologie cognitive? Sixième Colloque inter académique de l AFAE Levallois-Perret, 12 janvier 2013 «Sciences cognitives et outils numériques, de nouvelles façons d apprendre?» Technologies, ennemies ou alliées des apprentissages,

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

La gestion de projet

La gestion de projet K E K σ C D C C O N S U L T A N T S rue Hugi 3 CH 2502 Biel Bienne Tél: +41 32 325 19 25 Fax: +41 32 325 19 29 e-mail: kessler@kek.ch www.kek.ch La gestion de projet Sommaire 1 Le concept de «projet» 1

Plus en détail

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

Développement et consolidation des compétences en lecture et en écriture

Développement et consolidation des compétences en lecture et en écriture Développement et consolidation des compétences en lecture et en écriture Renseignements utiles Académie : Poitiers Nom et adresse complète de l'école ou l'établissement : Collège Bernard Roussillon 17,

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

E-Learning / Ergonomie :

E-Learning / Ergonomie : BARRAU Mathieu Licence Pro Communication Electronique GRUFFAZ Loic Université Lyon 2 E-Learning / Ergonomie : Cahier des charges, contenu et organisation du support de cours pour le programme de formation

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail