chronologie chiffres des de la CARMF Présidences Cotisations Prestations Statistiques Divers Retraite Présidences de 1952 à nos jours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "chronologie chiffres des de la CARMF Présidences Cotisations Prestations Statistiques Divers Retraite Présidences de 1952 à nos jours"

Transcription

1 La chronologie des chiffres de la CARMF Présidences Présidences de 95 à nos jours Cotisations Régime de base, ASV, complémentaire, AD R, PSS, Capimed Prestations Régime invalidité- décès, commentaires sur les prestations Retraite Valeurs de points, retraite moyenne versée pension de réversion Statistiques Nouveaux cotisants, âge moyen à l affiliation, à la retraite Divers Évolution du «C», prêts sur fonds CARMF, rendements

2

3 Sommaire Présidences Cotisations 3 3 Prestations 4 4 Retraite 49 5 Statistiques 63 6 Divers 73 Sommaire CARMF

4 Présidence Présidences De 95 à nos jours P r Émile AUBERTIN né le 07//894 - Décédé le 06/07/98 Gironde Du 7/0/95 au 4/0/970 D r Louis CAMO né le 5/08/906 - Décédé le 0/08/003 Pyrénées-Orientales Du 5/0/970 au 4/09/98 D r Pierre GANDAR né le 0//94 - Décédé le /0/009 Moselle Du 5/09/98 au 4/0/988 D r Jean BADETTI né le 9/09/930 Bouches-du-Rhône Du 5/0/988 au 04//994 D r Claude LABADENS né le 04/0/94 Bas-Rhin Du 05//994 au //997 D r Gérard MAUDRUX né le 06/06/949 Isère Du //997 au 3/0/999 D r Claude LABADENS Bas-Rhin Du 0/0/999 au /09/000 D r Gérard MAUDRUX Gard Du 3/09/000 au /09/05 D r Thierry LARDENOIS né le 9/09/960 Moselle Depuis le 0 novembre 05 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

5 Cotisations Cotisations forfaitaires 4 Cotisations moyennes des trois régimes de retraite Cotisations de retraite maximales 3 Commentaires sur les cotisations de retraite 6 Régime de base Régime complémentaire Régime des Allocations Supplémentaires de Vieillesse Régime de base 9 Plafond de revenu pour le calcul de la part proportionnelle Régime de base 0 Cotisations proportionnelles Régime complémentaire Cotisations proportionnelles Régime ASV 3 Cotisations appelées (médecins & caisses maladie) Encaissement des cotisations ASV 5 Cotisations ASV 7 Généralistes secteur / Caisses en «C» Cotisations allocation de remplacement de revenu (ADR) 9 Cotisations ADR Caisses 3 Plafond de la Sécurité sociale 33 Cotisations Capimed 34 Classe dans options A et B (0 classes dans chaque option) Barèmes des dispenses de cotisations 35 Conjoint collaborateur 39 Cotisation forfaitaire Cotisations CARMF 3

6 Cotisations Cotisations forfaitaires Régimes de retraite Régimes de prévoyance Total général Indemnité journalière Invalidité-décès Base Complémentaire ASV Acte médical Total Total * Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Valeur du «C» Montant Nombre d actes Montant 949 () 0,46 0, , , , ,46 0, , , , ,6 4, , , ,6 95 0,64 4, , , , ,64 4, , , , ,69 5, , , ,0 6,0 70, ,69 5, , , ,0 6,0 70, ,79 5, , , ,0 6,0 79, ,89 7, , , ,54 8,54 9, ,9 7, , , ,37 0,37 06,7 959,04 9, , , , 3,,96 960,09 9, ,8,5 38, 5, ,4 5,4 67,68 96,6 9, ,6,5 38, 58, ,77 6,77 75,3 96,35 9,8 85 4,34,5 45,73 79, ,9 8,9 98,8 963,55 39,64 78,5,96,68 50,3, ,34,34 33,5 964,77 57, ,63,83 54,88 45, ,87,87 68,3 965,84 76, 85 57,0,83 54,88 88, ,44 7,44 35,56 966,93 76, 5,05,98 59,46 356, ,78 48,78 405,5 967,4 9, ,67,98 59,46 47, ,33 64,33 536,93 968,4 9, ,6,3 64,03 49, 5 33, ,08 00,6 59,73 969,68 99, ,47,44 73,8 574, , ,49 0,74 695,48 * C + V au er janvier. () Au titre du e semestre de l année. 4 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

7 Acte médical * Base Complémentaire ASV Montant Nombre d'actes Montant Régimes de retraite Régimes de prévoyance Valeur du «C» Secteur Nombre d'actes Total Indemnité journalière Invalidité-décès 970,68 99, ,47, ,8 574, , ,49 0,74 695,48 97,99 99, ,0, ,75 65,04 0 9, ,58 34,46 759, ,37 99, ,5 3, ,8 677, , ,69 5,3 89, ,67 99, ,6 3, ,37 70,7 0 36, ,67 65,56 876, ,06 8, ,7 3, ,37 787, , ,08 8,63 970, ,66 5, ,83 4, ,79 988, ,9 33 5,45 96,36 84, ,0 43, ,5 4, ,3 07, , , 34,6 34, ,79 59,6 5 88,77 4, ,8 8,74 9 5, ,35 48,79 477, ,33 30,4 6 05,07 5, ,30 438,5 9 56,7 4 5,45 09,6 647, ,94 46,86 6 5,07 5, ,8 656, 8 55, ,79 9,8 885,49 Montant Nombre d'actes Montant Nombre d'actes Montant Total Total général 980 7,47 54,4 6,05 6,0 II 7,99 53,98 09,76 39,9 845,3 064, , ,60 46,36 09,59 3, 98 8,08 69, ,84 7,0 II 0,6 60,77 4,0 46,0 08,77 365, ,64 5 0,84 66,48 348,5 63,6 98 9,60 89, ,8 8,38 II,5 67,57 88,73 566,0 565, 94, , ,6 37,09 88,0 3 59, ,37 975, ,38 9,5 984,3 35, ,78 9,9 II II,49 67,48,50 67,50 05,8 67,4,88 668,64 860,86 3 7,47 3 6, ,86 8 8, ,6 34,09 3 0, , , ,07 367,0 3 59, ,96 985,5 306, ,5 0,67 I I I I I I Cotisations forfaitaires (suite) II,50 67,5 40, 70,3 3 4, ,6 8 9, ,8 379, ,95 4 7,6 * C + V au er janvier. Cotisations CARMF 5

8 Cotisations Cotisations forfaitaires (suite) Régimes de retraite Régimes de prévoyance Total général Indemnité journalière Invalidité définitive Décès Base Complémentaire ASV Acte médical Total Total * Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes I Secteur Valeur du «C» Montant Nombre d actes Montant 8 97, , , , ,6 I 3 565, ,69 57,33 77,00,50 67,50 II 986,0 33, ,74, ,6 5 34, ,7 4 67, ,7 I 3 85, ,90 74,4 83,,49 67,48 II 987,58 539, ,94,0 8 03, , , , ,88 I 4 70, ,6 40,70 05, 3,00 93,00 II 988,96 600, ,44, ,7 6 85, ,9 440,7 4 8, ,36 I 4 380, ,09 9,60 874,80,50 67,50 II 989 4,0 753, ,3, ,7 6 85, ,9 440,7 5 5, ,3 I 4 7, ,86 47,68 83,04 33,00 99,00 II 990 4,0 878, ,65,96 7 0, ,4 7 57,33 456, 4 505,9 5 3,3 I 4 049, ,9 308,70 96,0,50 67,50 II 99 4,86 869, ,46 3,7 8 4,03 6 9, ,48 47, , , I 4 479, ,4 548,80 646,40 40,00 0,00 II 99 4,86 993, ,3 3,7 8 7, ,5 8 74,4 486, , ,53 I 4 09,06 5 4,9 660,35 98,0 43,33 30,00 II 993 5,63 433, ,69 5,4 7 7, ,5 7 74,4 486,6 4 80, ,76 I 4 334,8 5 99,4 79,48 377,44 5,00 56,00 II 994 6,0 463, ,9 5,4 7 7, , ,4 488, , 6 66,6 I 4 507,77 6 7,8 83,5 497,56 5,00 56,00 II 995 6,39 509,5 3 66,00 6,0 6,5 09,76 6,5 09, ,63 470,5 897,7 4 64,5 I 47,0 4 7,0 87,04 66, 5,00 56,00 II 996 6,77 554,98 () 6,77 6, 04,8 6, 04,8 4 39,65 448, 95, ,53 503,4 4 47,3 87,04 66, 5,00 56,00 II 997 6,77 63,0 () 6,77 * C + V au er janvier. () Depuis 996, la cotisation du régime Complémentaire est totalement proportionnelle aux revenus. 6 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

9 Acte médical * Base ASV Montant Valeur du «C» Régimes de retraite () Régimes de prévoyance Secteur Nombre de C Montant Total Indemnité journalière Invalidité définitive Décès Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Total 998 6,77 676,94 6,77 II ,04 66, 548, ,06 5,9 99,40 5,9 99,40 3,6 7,45 46, ,5 737,9 7,53 I Gén I Spé II ,90 366, ,69 789,8 3 04, ,6 5,6 96,04 5,6 96,04,8 9,53 4, ,5 737,9 7,53 I Gén I Spé II ,90 366, ,69 789,8 3 04, ,6 5,6 96,04 5,6 96,04,8 9,53 4,6 00 7,5 737,9 7,53 I Gén I Spé II ,90 366, ,69 789,8 3 04, ,6 5 85,37 6, 06,7,8 9,53 4,6 00 7,5 740,00 7,53 I Gén I Spé II ,00 (3) 09, ,00 79,00 949, ,00 5,6 96,00 6,8 6,00 3,3 8,00 440, ,00 0,00 I Gén I Spé II ,00 (4) 389, ,00 780, ,5 5 80,00 5,6,00 6 0,00,4 48,00 480, (5) 0,00 I Gén I Spé II ,00 3, ,00 00,00 3, ,00 6,0 0,00 6, 4,00,6 5,00 496, (5) 0,00 II , ,00 00, ,00 6,4 8,00 6,6 3,00 5,6 3,00 57,00 * C + V au er janvier. () Depuis 996, la cotisation du régime Complémentaire est totalement proportionnelle aux revenus. (3) Spécialistes secteur : er semestre : 683,50 - e semestre : 56,00. (4) Spécialistes secteur : er trimestre : e trimestre : 389,75 - e semestre : 700,7. (5) Depuis 004 la cotisation du régime de Base est totalement proportionnelle (avec tranches de revenus et taux). Total général 975,3 4 79,3 3 0, , , 3 0, , , 3 0, , ,3 3 3, , , , , ,00 696,00 87, ,00 77,00 4 7,00 I I Cotisations forfaitaires (suite) Cotisations CARMF 7

10 Cotisations Cotisations forfaitaires (suite) Acte médical * Valeur du «C» Total général Secteur Régimes de retraite () (5) Régimes de prévoyance ASV Nombre de C Montant Total Indemnité journalière Invalidité définitive Décès Nombre d actes 800, ,00 Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Total II , ,00 00, ,00 6,7 34,00 6,9 38,00 6,4 38,00 600, II , ,00 60, ,00 6,9 44,00 6,9 44,00 6, 340,00 68, II 888, , , ,00 30, ,00 7,3 60,00 6,7 48,00 5,6 344,00 65, II 97,00 4 6, , ,00 30, ,00 7,9 74,00 6,9 5,00 6, 354,00 680,00 00 II 000, , , ,00 30, ,00 8,6 90,00 6,9 5,00 6, 354,00 696, II 06, , , ,00 380, ,00 9,0 08,00 5,7 3,00 5,7 360,00 700,00 * C + V au er janvier. 080, ,00 I () Depuis 996, la cotisation du régime complémentaire est totalement proportionnelle aux revenus. (5) Depuis 004 la cotisation du régime de base est totalement proportionnelle (avec tranches de revenus et taux). I I I I I 8 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

11 Cotisations forfaitaires (suite) Acte médical * Secteur Régimes de retraite () (5) (6) Régimes de prévoyance ASV Nombre d actes Montant I 6 433,00 433,00 II 86, , ,00 I ,00 467,00 II 9, , ,00 I ,00 500,00 II 95, , ,00 I ,00 550,00 II 0, , ,00 I 70 67,00 67,00 II 0, , ,00 Total Classes A B C A B C A B C A B C A B C A B C A B C A B C A B C A B C Indemnité journalière Invalidité définitive Décès Nombre d actes 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 6,3 9,4,5 Montant 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 44,00 6,00 88,00 Nombre d actes 3,8 5,7 7,7 3,8 5,7 7,7 3,8 5,7 7,7 3,8 5,7 7,7 4,6 5,7 7,7 4,6 5,7 7,7 4,6 5,7 7,7 4,6 5,7 7,7 4,6 5,7 7,7 4,6 5,7 7,7 Montant 88,00 3,00 76,00 88,00 3,00 76,00 88,00 3,00 76,00 88,00 3,00 76,00 06,00 3,00 76,00 06,00 3,00 76,00 06,00 3,00 76,00 06,00 3,00 76,00 06,00 3,00 76,00 06,00 3,00 76,00 Nombre d actes 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, 6, Montant 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 37,00 Total 604,00 70,00 836,00 604,00 70,00 836,00 604,00 70,00 836,00 604,00 70,00 836,00 6,00 70,00 836,00 6,00 70,00 836,00 6,00 70,00 836,00 6,00 70,00 836,00 6,00 70,00 836,00 6,00 70,00 836,00 *C + V au er Janvier () Depuis 996, la cotisation du régime complémentaire est totalement proportionnelle aux revenus. (5) Depuis 004 la cotisation du régime de base est totalement proportionnelle (avec tranches de revenus et taux). (6) À partir de 0, la cotisation ASV qui comprend une part forfaitaire et une part proportionnelle (dite «d ajustement»), n est plus déterminée en fonction de la valeur du C mais fixée par décret. Total général 037,00 53,00 69, , , ,00 07,00 87,00 303, ,00 5 0, ,00,00 0,00 336,00 5,00 5 0, ,00 7,00 70,00 386,00 5 7, , ,00 39,00 337,00 453, , , ,00 Cotisations CARMF 9

12 Cotisations Cotisations forfaitaires (suite) Acte médical * Secteur Régimes de retraite () (5) (6) Régimes de prévoyance ASV (3) Total Classes Total général Nombre d actes Montant Indemnité journalière Invalidité définitive Décès Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant Nombre d actes Montant 07 3 I 7 643,00 643,00 II 4, , ,00 A B C A B C 6,3 9,4,5 44,00 6,00 88,00 4,6 5,7 7,7 06,00 3,00 76,00 6, 6, 6, 37,00 37,00 37,00 Total 6,00 70,00 836,00 65,00 363,00 479,00 6,3 9,4,5 44,00 6,00 88,00 4,6 5,7 7,7 06,00 3,00 76,00 6, 6, 6, 37,00 37,00 37, I 7 659,00 659,00 6,00 70,00 836, , , ,00 II 6, , ,00 A B C A B C 7,0 0,6 4, 6,00 43,00 34,00 4,6 5,7 7,7 06,00 3,00 76,00 5,8 5,8 5,8 363,00 363,00 363,00 63,00 738,00 863,00 90,00 397,00 5,00 7,0 0,6 4, 6,00 43,00 34,00 4,6 5,7 7,7 06,00 3,00 76,00 5,8 5,8 5,8 363,00 363,00 363,00 * C + V au er janvier. 63,00 738,00 863, , , ,00 () Depuis 996, la cotisation du régime complémentaire est totalement proportionnelle aux revenus. (5) Depuis 004 la cotisation du régime de base est totalement proportionnelle (avec tranches de revenus et taux). (6) À partir de 0, la cotisation ASV qui comprend une part forfaitaire et une part proportionnelle (dite «d ajustement»), n est plus déterminée en fonction de la valeur du C mais fixée par décret. 0 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

13 Cotisations moyennes des trois régimes de retraite (en euros courants) Secteur Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Régime de base Régime complémentaire 6, ,88 68, ,70 306,3 4 9,49 365, ,54 405, ,60 405, ,0 450, ,79 38, ,6 590, ,8 69,6 5 75, 95, ,0 983, ,7 964, , , , , , , , ,6 6 7,54 4 0, ,7 4,67 7 5, , , , , , ,74 Depuis 0, la part proportionnelle (dite «d ajustement») concernant le régime ASV est comprise. Régime ASV 87,04 66, 87,04 66, 87,04 66, 05,90 366, ,69 05,90 366, ,69 05,90 366, ,69 05,00 09, ,00 00,00 389, ,00 00,00 3, ,00 00, ,00 00, ,00 60, ,00 30, ,00 30, ,00 30, ,00 380, ,00 496, ,04 703, ,6 89, ,03 07, ,6 35, ,67 44, ,00 Total euros courants 6 54,5 8 86, ,6 9 03, , , ,8 8 5, ,07 8 8, 8 53,86 0 3,00 8 4, ,3 0 38, , , , , ,3 08, , ,89 603, ,73 06, ,33 30, ,07 596,07 0 4,76 764,76 06, 3 656, 40, ,60 93, ,49 573, ,73 788, , ,3 7 66, , 8 54,6 5 53,84 0 7, , ,69 Cotisations CARMF

14 Cotisations Cotisations moyennes des trois régimes de retraite (en euros constants 07) (suite) Pouvoir d achat 07 Secteur Régime de base Régime complémentaire Régime ASV Total euros constants 996,380 80, ,84 49, , ,04 0 9,74 997, , ,50 36, , ,8 755,0 998, , ,868 00,466 00,5 003, ,79 005,55 Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste Généraliste Spécialiste 985, 5 345, , , , ,88 998, ,34 996,0 6 07,7 789, , , , , ,67 8, ,4 354,6 759, ,85 33,58 73, ,73 3,5 703, ,73 86,03 478, ,0 437,44 664,94 4 3,33 407,46 549,38 4,39 38, , ,97 76, , ,95 80,98 0 4, , ,4 0 5, ,70 874, , ,3 95, , ,8 3 0, , 0 937, ,04 074, ,70 006, , ,43 359, ,7 9, 3 938,66 007, ,86 6 5,0 406,76 4 0,9 49, ,5 008, ,7 6 34,3 433, , , ,70 009, , ,46 43,0 4 96,6 95, ,94 00, , ,76 40,73 4 3,0 906, ,83 0, , ,48 444, ,07 80, ,86 0, , ,4 535, ,8 88, ,76 03, , ,3 733, , , ,45 04, ,5 7 4,4 95, , , ,37 05,0 4 69, 7 43,95 33,0 6 76, 4 85, ,37 06, ,3 7 68,95 350,3 7 64,3 5 4,0 0 36,38 07, , ,74 44, , , ,69 Depuis 0, la part proportionnelle (dite «d ajustement») concernant le régime ASV est comprise. La chronologie des chiffres de la CARMF 08

15 Cotisations de retraite maximales Pouvoir d achat 07 Secteur Régime de base Régime complémentaire ASV forfaitaire forfaitaire proportionnelle forfaitaire euros courants Total euros constants 949 0,630-0,67 6, ,68 537, ,598-0,67 3, ,68 790, ,93-4,57 4, ,6 75, ,353-4,64 44, ,46 846, ,48-4,64 44, ,46 86, 954 4,496-5,55 48, ,03 93, ,839-5,55 48, ,03 94, ,7095-5,55 57, ,8 003, ,3056-7,07 65, ,93 03,44 958,5646-7,99 78, ,35 4, ,8934-9,5 89, ,85 85, ,530-9,5 94,8-38, 5,44 60, ,768-9,8 00,6-38, 58,55 63,5 96 9,7094-9,8 4,34-45,73 79,89 746, ,65-39,64,96-50,3,9 963, ,957-57,93 3,63-54,88 45,44 98, , , 57,0-54,88 88, 57, ,500-76,,05-59,46 356, , ,84-9,47 3,67-59,46 47, , ,965-9,47 336,6-64,03 49, 3 900, , ,09 40,47-73,8 574, , , ,09 40,47-73,8 574, , , ,09 448,0-77,75 65, , , ,09 505,5-73,8 677, , , ,09 55,6-60,37 70,7 4 05, ,079-8,9 608,7-60,37 787, , ,5444-5,87 698,83-73,79 988, , ,457-43,9 78,5-8,3 07, , , ,6 88,77-87,8 8, , , ,4 05,07-93,30 438, , ,380-46,86 5,07-04,8 656, 5 97,6 980, , , , , , , , , ,554 54,4,05-69,9 309,84-89,57 556,8-975,67 679,38 46,86 35,44 803,78 457,35 306,79 864,5 47,59 33,95 975,74 503,08 539,74 037,94 640,9 600,7 68,44 655,53 753,6 336,3 73,76 09,76 39,9 4,0 46,0 88,73 566,0 05,8 67,4,88 668,64 40, 70,3 57,33 77,00 74,4 83, 40,70 05, 9,56 874,68 845,3 064,76 08,77 365,78 565, 94, , , , , 3 883, , ,0 4 58, , ,9 4 96, ,79 5, , , , , , ,0 6 4, , , 6 699,4 7 54,9 6 79,7 7 63, , , , , ,69 9 5, , ,88 Cotisations CARMF 3

16 Cotisations Cotisations de retraite maximales (suite) Pouvoir d achat 07 Secteur Régime de base Régime complémentaire ASV forfaitaire proportionnelle forfaitaire proportionnelle forfaitaire euros courants Total euros constants 990,508 99, ,46 993, , , , , , , ,668 00,466 00,5 003, ,79 005,55 006,33 007,65 008, , ,0687 Gén Spé Gén Spé Gén Spé Gén Spé Gén Spé Gén Spé 878,7-405,65 868,96 869,63-87,46 0,5 993,4-937,3 36,96 433,0 58,73 997,69 858,4 463,5 63,73 078,9 3 39,54 509,5 655,75 66, ,54 554,98 706, , 63,0 756, ,63 676,94 804, ,4 737,9 853,0-8 33,77 737,9 94, ,6 737,9 94, ,3 740,00 976, ,00 580,00 043, ,00 Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche Tranche 096,00 973,00 07,00 005,00 7,00 063,00 353,00 37,00 433,00 0,00 508,00 78,00 53,00 99, , , , , , , ,00 47,6 8,86 308,7 96,3 548,8 646,45 660,56 98,84 79,73 378,0 83,37 497, 87,0 66,03 87,0 66,03 87,0 66,03 05,90 366, ,69 05,90 366, ,69 05,90 366, ,69 05,00 09, ,00 00,00 389, ,00 00,00 3, ,00 00, ,00 00, ,00 60, ,00 30, ,00 30, ,00 30, , , , , , , ,5 8 53, , , ,7 9 40,9 067, ,7 738,9 787,8 3 53,83 979, ,77 876,6 3 9, , , , , , ,5 5 57, , , , , ,9 6 77,00 4 5, ,00 6 9, , ,00 5 8, , , , ,00 8 6, , , , , , ,9 9 04, , ,53 87,95 879, ,8 597, ,59 639, , , , ,0 7 67, , , , ,5 9 9,55 6 8,95 7, , 6 787, ,6 9 40, , , ,9 6 6, , , ,9 7 6, , , ,45 7 0,75 9 9,0 7 3,7 0 35, ,4 0, , , , ,77 4 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

17 Cotisations de retraite maximales (suite) Pouvoir d achat 07 Secteur Régime de base Régime complémentaire ASV forfaitaire proportionnelle proportionnelle forfaitaire proportionnelle euros courants Total euros constants 0,0466 Tranche Tranche 584,00 347,00 383,00 380, , , , ,5 407,86 0,066 Tranche Tranche 659,00 45,00 7,00 433, ,00 5,00 455, ,00 54, ,5 3,39 03,077 Tranche Tranche 3 069,00 78,00 054,00 467, ,00 555,00 666, , , , ,8 04,06 Tranche Tranche 3 4,00 94,00 353,00 500, ,00 939,00 86, , ,00 93,8 6 3,30 05,0 Tranche Tranche 3 3, ,00 648,00 550, ,00 33, ,00 7, ,00 488,05 8 3,36 06,004 Tranche Tranche 3 78,00 3 6,00 975,00 67, ,00 673, , , , , ,64 07,0000 Tranche Tranche 3 8, , ,00 643, ,00 83, , , , , ,00 08,0000 Tranche Tranche Tranche Tranche 495, , , , ,00 659, ,00 9, , , , , ,00 Cotisations CARMF 5

18 Cotisations Commentaires sur les cotisations de retraite Régime de base 988 Y compris la contribution exceptionnelle (,34 ) imposée à tous les régimes de base de Sécurité sociale obligatoires. À partir du 0/0/993 Le décret du 6 août 99, pris en application des lois des 8 janvier 99 et 3 décembre 99, a scindé la cotisation en : une cotisation forfaitaire fixée chaque année par décret et dont le montant a été réduit ; une cotisation proportionnelle calculée à raison de,4 % de l ensemble des revenus non salariés nets de l avant-dernière année, dans la limite de 5 fois le plafond de la Sécurité sociale. 004 La loi du août 003 portant réforme des retraites a unifié le régime de Base des professions libérales. La cotisation, entièrement proportionnelle, est appelée à titre provisionnel en pourcentage du revenu non salarié net de l année N- avec deux tranches : tranche : jusqu à 85 % du Plafond de Sécurité sociale ; tranche : de 85 % du PSS à 5 PSS. Elle sera régularisée lorsque le revenu de l année N sera connu. Chaque tranche comporte un taux de cotisation qui ouvre droit à des points de retraite. 0 La cotisation peut être calculée en fonction du dernier revenu connu si le médecin en fait la demande au plus tard dans les 30 jours qui suivent le premier appel des cotisations. 04 Les taux de cotisation passent à 0, en tranche et,87 % en tranche. 05 Le taux de cotisation de la tranche passe à 8,3 % et le plafond est porté à PSS ( ), le taux de cotisation de la tranche reste à,87 % mais il est désormais applicable de 0 à 5 PSS (90 00 ). 06 En juin, recalcul de la cotisation provisionnelle N sur la base des revenus N- et régularisation de la cotisation provisionnelle N- sur la base de ces mêmes revenus. 08 Les médecins de secteur bénéficient d une réduction des taux prise en charge par l assurance maladie (avenant n 5 de la convention médicale) pour compenser la hausse de la CSG : Tranche : 8,3 % -,95 % = 6,8 % Tranche :,87 % - 0,8 % =,59 % Régime complémentaire Avant à 990 Il n y avait qu une cotisation forfaitaire donnant 4 points. Une cotisation additionnelle proportionnelle de % (à partir de la 4 e année d affiliation) s ajoutait à la cotisation forfaitaire. Elle était calculée sur le revenu médical libéral net de l avant-dernière année civile compris entre un minimum et un maximum et ouvrait droit à un supplément de points. 99 Le taux de la cotisation additionnelle a été porté à 5 % ouvrant droit à un supplément de points. La cotisation forfaitaire a été réduite de 5 %, la valeur des nouveaux points acquis étant également réduite de 5 %. 996 La cotisation est devenue complètement proportionnelle à l ensemble des revenus non salariés de l avantdernière année dans la limite de (indexés sur l indice INSEE des prix). 6 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

19 Commentaires sur les cotisations de retraite (suite) Depuis / 009 Il n y a plus qu une valeur du point (celle existant depuis 99). Le nombre de points acquis chaque année jusqu en 990 est affecté d un coefficient de,33 pour compenser la baisse de la valeur du point de 5 % ce qui porte le nombre de points acquis avant 99 à 5,3 par an au lieu de 4. Le taux de la cotisation proportionnelle qui était de 9 % depuis 000 est passé à 9, % en 008 et 9, % en 009, compte tenu d une baisse de la cotisation ADR et pour améliorer les réserves tout en restant à cotisation globale constante. 00 Le taux de la cotisation proportionnelle reste à 9, %. 0 Le taux de la cotisation proportionnelle reste à 9, %, par contre, le plafond est désormais fixé à 3,5 fois le plafond de Sécurité sociale, soit 3 73 (+ 9,5 %) par rapport à Le taux de la cotisation proportionnelle est fixé à 9,3 %. 04 Le taux de la cotisation proportionnelle est fixé à 9,4 %. 05 Le taux de la cotisation proportionnelle est fixé à 9,5 %. 06 Le taux de la cotisation proportionnelle est fixé à 9,6 %. 07 Le taux de la cotisation proportionnelle est fixé à 9,7 %. 08 Le taux de la cotisation proportionnelle est fixé à 9,8 %. Régime des Allocations Supplémentaires de Vieillesse Avant 980 Cotisation facultative jusqu au 30 juin , référendum rend obligatoire la cotisation depuis le er juillet 97. La cotisation est alors calculée sur la base de 6 de 30 C (part du médecin conventionné). Le montant indiqué représente la part du médecin conventionné - secteur - un tiers de la cotisation, les caisses maladie versant les deux autres tiers de la cotisation. 980 Les médecins du secteur prennent en charge la totalité de la cotisation. 98 Le taux d appel de la cotisation est passé de 60 à 75 % de 30 C (part du médecin conventionné). 988 La cotisation a été portée à 0 de 3 C (part du médecin conventionné) ; cette mesure n a pas été reconduite en La cotisation a été portée à 0 de 33 C (part du médecin conventionné) ; cette mesure n est applicable que pour la seule année La cotisation a été portée à 0 de 40 C (part du médecin conventionné) ; cette mesure a été insuffisante pour faire face aux charges du régime et les caisses maladie ont dû régler le er trimestre 993 avant fin 99 pour que la CARMF puisse payer les allocations. 993 La cotisation a été portée à 0 de 43,33 C (part du médecin conventionné secteur ). 994 La cotisation a été portée à 0 de 5 C (part du médecin conventionné secteur ). Cotisations CARMF 7

20 Cotisations Commentaires sur les cotisations de retraite (suite) 998 Pour le médecin spécialiste en secteur I, la participation des caisses maladie a été ramenée, le er décembre 998 de 66,66 % à 56,7 % en application du règlement conventionnel minimal. 999 à 00 La cotisation est portée à 0 de 60 C pour la part du médecin généraliste en secteur. Suite à un arrêté du 8 juillet 00, la participation des caisses maladie à la cotisation ASV des spécialistes secteur a été rehaussée pour le e semestre 00, au niveau de celle des généralistes secteur soit 66,66 % (au lieu de 56,7 %). 003 Pour les médecins spécialistes du secteur, en l absence de convention, le règlement minimal reprend à compter du er avril 003. La participation des caisses qui était de 66,66 % pour le er trimestre 003 est donc réduite à 56,7 % du er avril 003 au 3 août La loi relative à l assurance maladie du 3 août 004 renvoie aux conventions médicales la fixation du taux de participation des caisses à l ASV. Le protocole d accord signé en décembre 004 par l UNCAM et trois syndicats médicaux (CSMF, SML et Alliance) prévoit le maintien de la prise en charge par les Caisses d Assurance Maladie des deux tiers de la cotisation des médecins du secteur (0 de 60 C). 005 Suite à la convention médicale qui a été signée en janvier 005 le taux de prise en charge par les caisses maladie des cotisations des médecins en secteur est maintenu à 66,66 %. À partir du er juillet 005 les caisses maladie pourront participer aux cotisations sociales des médecins en secteur, qui auront adhéré à l option de coordination. 006 La loi du 9 décembre 005 de financement de la Sécurité Sociale pour 006 (article 77) prévoit en plus d une cotisation forfaitaire fixée par décret, une deuxième cotisation d ajustement proportionnelle aux revenus conventionnels fixée également par décret. Les caisses d assurance maladie participent au financement de cette cotisation pour les secteurs. La valeur des points est également fixée par décret selon la période d acquisition. 009 La loi du 4 décembre 009 (article 68) prévoit la possibilité d une cotisation proportionnelle aux revenus professionnels non salariés dans le régime ASV, applicable aux assurés en cumul retraite/activité libérale et qui remplace dans ce cas la cotisation forfaitaire annuelle des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés. 0 Le décret n du 9 décembre 00 rend applicable pour 0 la cotisation ASV proportionnelle aux médecins en cumul retraite/activité. 0 Entrée en application des dispositions du décret n du 5 novembre 0 réformant le régime ASV. La cotisation ASV qui comprend désormais une part forfaitaire et une part proportionnelle (dite «d ajustement»), n est plus déterminée en fonction de la valeur du C mais fixée par décret. 8 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

21 Régime de base Plafond de revenu pour le calcul de la part proportionnelle de cotisation de référence Revenus (N-) Revenus «Plafond» () Plafond Sécu ,9 6, , 3 96, , , , , , , , , ,4 6 47, , , , , ,00 8 4, , , ,00 9 7, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 () Le revenu plafond correspond à 5 fois le PSS. Cotisations CARMF 9

22 Cotisations Régime de base Cotisations proportionnelles de cotisation 004 Revenu net Tranches maximum Taux Cotisations maximales Cotisation minimale () Points maximum attribués Tranche Tranche T T T T Total T T Total jusqu à 5 55 (85 % du PSS) de 5 55 à (5 fois le PSS) 8,3 %,6 % jusqu à (85 % du PSS) de à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à (85 % du PSS) de à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à (85 % du PSS) de à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à 8 85 (85 % du PSS) de 8 85 à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à 9 6 (85 % du PSS) de 9 6 à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à 9 47 (85 % du PSS) de 9 47 à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à (85 % du PSS) de à (5 fois le PSS) 8,6 %,6 % jusqu à (85 % du PSS) de à (5 fois le PSS) 8,63 %,6 % jusqu à (85 % du PSS) de à (5 fois le PSS) 9,75 %,8 % jusqu à 3 96 (85 % du PSS) de 3 96 à (5 fois le PSS) 0,,87 % jusqu à ( PSS) de 0 à (5 fois le PSS) 8,3 %,87 % jusqu à ( PSS) de 0 à (5 fois le PSS) 8,3 %,87 % () La cotisation minimale est calculée sur 00 fois le SMIC horaire jusqu en 0. En 03 et 04, elle est calculée sur 5,5 % du PSS et 7,7 % du PSS en 05. Depuis 06, la cotisation minimale est calculée sur,5 % du PSS. 0 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

23 Régime de base Cotisations proportionnelles (suite) de cotisation Revenu net Tranches maximum Taux Cotisations maximales Cotisation minimale () Points maximum attribués Tranche Tranche T T T T Total T T Total 07 jusqu à 39 8 ( PSS) de 0 à (5 fois le PSS) 8,3 %,87 % () jusqu à ( PSS) de 0 à (5 fois le PSS) Sect 6,8 % Sect 8,3 % Sect,59 % Sect,87 % Sect 495 Sect 3 70 Sect 3 59 Sect 3 75 Sect Sect Sect 360 Sect () La cotisation minimale est calculée sur 00 fois le SMIC horaire jusqu en 0. En 03 et 04, elle est calculée sur 5,5 % du PSS et 7,7 % du PSS en 05. Depuis 06, la cotisation minimale est calculée sur,5 % du PSS. () Pour 08, les médecins de secteur bénéficient d une réduction des taux prise en charge par l assurance maladie (avenant n 5 de la convention médicale) pour compenser la hausse de la CSG : tranche : 8,3 % -,95 % = 6,8 %, tranche :,87 % - 0,8 % =,59 % Cotisations CARMF

24 Cotisations Régime complémentaire Cotisations proportionnelles de cotisations () de référence Revenus «plancher» Revenu net Revenus «plafond» Différence Cotisation maximales Points attribués (3) ,39 38,5 34,86 % 46,86, ,88 4 6,3 867,35 % 457,35, , ,7 3 69,59 % 47,59, , ,7 5 54,09 % 503,08, , ,6 3 04,30 % 640,9, , 54 88, ,54 % 655,53, , , ,77 % 73,76, , , ,97 % 868,96, , , , 5 % 0,5 4, , , ,0 5 % 36,96 4, , , ,38 5 % 858,4 5, , , ,83 5 % 3 39,54 6, , , ,83 5 % 3 39, () ,4-7,5 % 6 860, ,9-8, % 7 57, ,5-8, % 7 66, ,35-8,7 % 8 33, ,64-9 % 8 575, ,9-9 % 8 763, ,00-9 % 8 89, ,00-9 % 9 054, ,00-9 % 9 43, ,00-9 % 9 44, ,00-9 % 9 648, ,00-9 % 9 765, ,00-9, % 0 09, ,00-9, % 0 433, ,00-9, % 0 396, ,00-9, % 383, ,00-9, % 7, ,00-9,3 % 054, ,00-9,4 % 353, ,00-9,5 % 648, ,00-9,6 % 975, ,00-9,7 % 3 38, ,00-9,8 % 3 68,00 0 Taux () De 983 à 995 s ajoute une cotisation forfaitaire à la cotisation proportionnelle. () À partir de 996 la cotisation devient entièrement proportionnelle aux revenus. (3) Le nombre de points acquis chaque année jusqu en 990 a été affecté d un coefficient de,33. La chronologie des chiffres de la CARMF 08

25 Régime ASV Cotisations appelées (médecins & caisses maladie) Cotisation en C Valeur du C Taux d appel Cotisation appelée A B C A B C ,5 0 4, ,5 0 4, ,5 0 36, ,68 0 5, , , , , , , , , ,3 0 9, ,44 0 9, ,44 0 9, , , ,05 8 9, , , , , , 6, , , , , ,8 6 79, ,79 6 3, ,0 6 39, ,0 67,5 % 45, ,38 75 % 565, ,5 75 % 67, ,9 75 % 668, ,67 75 % 70, ,43 75 % 77, ,0 75 % 83, , , ,96 75 % 874, , , ,7 75 % 96, , , ,4 0 98, , , , , , , , , , , , ,69 NB : Jusqu au er juillet 97, le régime était facultatif. Cotisations CARMF 3

26 Cotisations Régime ASV : cotisations appelées (médecins & caisses maladie) (suite) Cotisation en C Valeur du C Taux d appel Cotisation appelée A B C A B C , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 0* 80 3, ,00 * À partir de 0, la cotisation des médecins en cumul retraite/activité est proportionnelle aux revenus, sous certaines conditions (cf. page 4) À partir de 0, la cotisation ASV qui comprend une part forfaitaire et une part proportionnelle (dite «d ajustement»), n est plus déterminée en fonction de la valeur du C mais fixée par décret. Cotisations forfaitaires Cotisations proportionnelles (d ajustement) Taux d appel Montant Taux d appel Taux ,5 % , , , , , , 4 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

27 Encaissement des cotisations ASV Cotisations des médecins Participation des Caisses Maladie Total Montant % Montant % % % % % % % % % % % % % % % % % * % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % *980 : introduction du secteur. Cotisations CARMF 5

28 Cotisations Encaissement des cotisations ASV (suite) Cotisations des médecins Participation des Caisses Maladie Montant % Montant % % % % % % % % % % * 5 % % * 5 % Total * Dont 3 millions d euros liés à l appel du 4 e trimestre 04 réglé début La chronologie des chiffres de la CARMF 08

29 Cotisations ASV Généralistes secteur / Caisses en «C» Textes Cotisations Caisses Médecins Total Taux d appel 97 Décret du 0/07/97 - Art. (A) Décret du 7/0/97 - Art. 6 et 0 60 C 60 C 30 C 30 C 90 C 90 C er semestre : 0 e semestre : à 980 Décret du 7/0/97 - Art. 6 et 0 60 C 30 C 90 C 6 98 er semestre : Décret du 7/0/97 - Art. 6 et 0 e semestre : Décret 8-74 du 5/03/98 - Art. et 3 (I et II) 60 C 60 C 30 C 30 C 90 C 90 C er semestre : 6 e semestre : 75 % 98 à 987 Décret du 7/0/97 - Art. 6 et 0 Décret 8-74 du 5/03/98 - Art. et 3 (I et II) 60 C 30 C 90 C 75 % 988 Décret du 6/04/988 - Art. 6 C 3 C 93 C Décret du 7/0/97 - Art. 6 et 0 Décret 8-74 du 5/03/98 - Art. et 3 (I et II) 60 C 30 C 90 C 75 % 990 Décret du //990 - Art. 66 C 33 C 99 C Décret du 7/0/97 - Art. 6 et 9 Décret 8-74 du 5/03/98 - Art. et 3 (I et II) Décret 9-8 du 5/0/99 - Art. Décret du /09/99 - Art. Décret du 9/03/993 - Art. - et 3 Décret du 06/07/994 - Art. 60 C 30 C 90 C 75 % 80 C 40 C 0 C 0 86,66 C 43,333 C 9,99 C Décret du 06/07/994 - Art. 04 C 5 C 56 C à à à 00 Décret du 06/07/994 - Art. 04 C 5 C 56 C 0 Décret du 6/03/999 - Art. 0 C 60 C 80 C 0 Décret du 8//00 - Art. 0 C 60 C 80 C Décret n du //003 0 C 60 C 80 C Décret n du 3 décembre C 60 C 80 C Décret n du 30 décembre C 60 C 80 C Décret n du 3 décembre C 60 C 80 C Décret n du 6 décembre C 60 C 80 C Décret n du décembre C 60 C 80 C Décret n du 30 décembre C 60 C 80 C 0 Cotisations CARMF 7

30 Cotisations Cotisations ASV Généralistes secteur / Caisses en «C» (suite) Textes Cotisations en «C» Taux d appel Caisses Médecins Total 00 Décret n du 9 décembre 00 0 C 60 C 80 C 0 0 Décret n du 9 décembre 00 0 C 60 C 80 C 0 Secteur À partir de 0, et de l entrée en application de la réforme du régime ASV, il n est plus fait référence au tarif de la consultation, les montants et taux de cotisations étant fixés par décret Textes Décret n du 5 novembre 0 Décret n du 5 novembre 0 Décret n du 5 novembre 0 Décret n du 5 novembre 0 Décret n du 5 novembre 0 Décret n du septembre 06 Décret n du septembre 06 Forfaitaire (montant) Proportionnelle (taux) Taux d appel Caisses Médecins Total Caisses Médecins Total ,67 % 0,0833 % 0,5 % ,6 0,3 0, ,0 0,5, ,4 0,7, ,7333 % 0,8667 %, ,8667 % 0,9333 %, ,333 %,0667 % 3, 0 8 La chronologie des chiffres de la CARMF 08

31 Cotisations allocation de remplacement de revenu (ADR) 988 ( e semaine) Taux global Taux Cotisation Taxée Textes Répartition Caisses CANAM Médecins Cotisation totale Part du médecin 0,4 0, 0, % 0,08 % 90,56 95,8 Loi 88-6 du 5//988 - Décret du 6/5/988 Arrêté du 6/5/988 portant approbation de la Convention Article 0 - paragraphe 3 - Annexe II - Article 8 Article - e alinéa de la Convention Revenu forfaitaire (N-) 9 00, , 0, 0,037 % 0,08 % 38, 90,56 Loi n 89-8 du 3//989 - Arrêté du 8/0/989 portant approbation des avenants et de la Convention 38 0, ,56 % 0,7 % 0,8 % 0,36 % 0,05 % 0,35 % 0,6 % 0,5 % 38, 90,56 99,04 % 0,75 % - 0,35 % 38, 9,0 99 () 0,7 0,48 % - 0,9 % 38, 9, ,8 0,55 % - 0,5 % 38, 9, ,8 0,55 % - 0,5 % 38, 9, ,8 0,55 % - 0,5 % 38, 9,0 Arrêté du 9/4/990 portant approbation de l avenant n 3 Loi n du 6/7/990 ( ans) Arrêté du //990 portant approbation de l avenant n 4 de la Convention Arrêté du 9/6/99 portant approbation de l avenant n 5 à la Convention - Article 8 modifié Arrêté du 6/8/994 portant approbation de l avenant n 6 à la Convention - Article Annexe II modifié. Décret du 9/7/99 prolongeant l ADR de deux ans. Arrêté du 6/8/994 portant approbation de l avenant n 6 à la Convention - Article modifié. Arrêté du 6/4/995 portant approbation de l avenant n 8 à la Convention - Article Annexe II modifié. Décret du 30/6/994 prolongeant l ADR de deux ans. Arrêté du 3//995 portant approbation de l avenant n 9 à la convention - Article Annexe II modifié 9 00, , , , , , ,704 % 0,484 % - 0, % 38,49 9, Décret n du avril ,6 997 () 0,704 % 0,484 % - 0, % 76,5 76,5 Décret n du avril ,00 998,76 %, % - 0,55 % 76,5 76,5 Décret n du 3 août ,03 999,76 %, % - 0,55 % 76,5 76,5 Décret n du 3 août ,03 () Le taux de cotisation des médecins représente 3,5 % du taux global. () À partir du décret de 997 les caisses d assurance maladie ne participent plus au financement des cotisations des médecins taxés. Cotisations CARMF 9

32 Cotisations Cotisations allocation de remplacement de revenu (ADR) (suite) Taux global 0 Taux Caisses 68,75 % Répartition Médecins 3,5 % Cotisation taxée Payée par le médecin Textes Loi 88-6 du 5//988 - Décret du 6/5/988 Arrêté du 6/5/988 portant approbation de la Convention Revenu forfaitaire (N-) 000,048 %,408 % 0,64 % 76,5 Décret n du 4 juillet ,56 00,048 %,408 % 0,64 % 76,5 Décret n du 4 juillet ,56 00,048 %,408 % 0,64 % 76,00 Décret n du 4 juillet ,50 003,856 %,76 % 0,58 % 76,00 Décret n du er août ,3 004,68,55 % 0,55 % 76,00 Décret n du er août ,86 005,96 % 0,89 % 0,405 % 76,00 Décret n du er août , ,86 % 0,56 % 0,55 % 76,00 Décret n du er août , ,656 % 0,45 % 0,05 % 76,00 Décret n du 4 décembre , ,40 0,75 % 0,5 % 76,00 Décret n du 4 décembre , ,4 % 0,54 % 0,07 76,00 Décret n du 30 décembre , , % 0,077 % 0,035 % 76,00 Décret n du 9 décembre ,86 0 0, % 0,077 % 0,035 % 76,00 Décret n du 3 décembre ,86 0* 0, % 0,077 % 0,035 % 76,00 Décret n 0-04 du septembre ,86 * Compte tenu de l extinction du régime ADR entérinée par la loi n du 7 décembre 0, aucune cotisation n est appelée à ce titre à compter du er janvier La chronologie des chiffres de la CARMF 08

33 Cotisations ADR Caisses Répartition entre les Caisses d Assurance Maladie CPAM CANAM CAISSES AGRICOLES 988 0, 0, % 989 0, 0,0375 % 990 0,8 % 0,36 % 0,05 % 0,35 % Article annexe I Subvention CANAM : Article annexe I avenant Subvention CANAM : Soit 37,5 de 0,8 % Complément 989 (accord non officialisé) Subvention CANAM : soit 37,5 de 0,36 % Répartition entre les Caisses d Assurance Maladie CPAM CANAM CAISSES AGRICOLES Total 99 6,5 % de 0,75 % = 0,43975 % du revenu 3 de 0,75 % = 0,45 % du revenu 8,5 de 0,75 % = 0, % du revenu 68,75 % de la cotisation,04 % = 0,75 % du revenu 99 6,5 % de 0,48 % = 0,9585 % du revenu 3 de 0,48 % = 0,443 % du revenu 8,5 de 0,48 % = 0, % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,7 % = 0,48 % du revenu ,5 % de 0,55 % = 0,3385 % du revenu 3 de 0,55 % = 0,65 % du revenu 8,5 de 0,55 % = 0,04675 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,8 % = 0,55 % du revenu 996 7,5 % de 0,484 % = 0,34606 % du revenu de 0,484 % = 0,0968 % du revenu 8,5 de 0,484 % = 0,044 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,704 % = 0,484 % du revenu 997 8,5 % de 0,484 % = 0,39446 % du revenu de 0,484 % = 0,0484 % du revenu 8,5 de 0,484 % = 0,044 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,704 % = 0,484 % du revenu ,049 % de, % =,049 % du revenu 4,5 % de, % = 0,0547 % du revenu 9,43 % de, % = 0,4 du revenu 68,75 % de la cotisation,76 % =, % du revenu ,67 % de, % =,046 % du revenu 4,465 % de, % = 0,054 du revenu 9,368 % de, % = 0,335 % du revenu 68,75 % de la cotisation,76 % =, % du revenu ,46 % de,408 % =,737 % du revenu 4,406 % de,408 % = 0,06 du revenu 9,33 % de,408 % = 0,859 % du revenu 68,75 % de la cotisation,048 % =,408 % du revenu 00 86,59 de,408 % =,99 % du revenu 4,39 % de,408 % = 0,0684 % du revenu 9,08 % de,408 % = 0,697 % du revenu 68,75 % de la cotisation,048 % =,408 % du revenu 00 86,855 % de,408 % =,9 % du revenu 4,308 % de,408 % = 0,06066 % du revenu 8,837 % de,408 % = 0,44 % du revenu 68,75 % de la cotisation,048 % =,408 % du revenu ,966 % de,76 % =,0969 % du revenu 4,499 % de,76 % = 0,0574 % du revenu 8,535 % de,76 % = 0,089 % du revenu 68,75 % de la cotisation,856 % =,76 % du revenu ,96 % de,55 % =,00446 % du revenu 4,547 % de,55 % = 0,055 % du revenu 8,49 % de,55 % = 0,09808 % du revenu 68,75 % de la cotisation,68 =,55 % du revenu Cotisations CARMF 3

34 Cotisations Cotisations ADR Caisses (suite) Répartition entre les Caisses d Assurance Maladie CPAM CANAM CAISSES AGRICOLES 86,633 % de 0,89 % = 0,779 du revenu 87,4 % de 0,56 % = 0,48887 % du revenu 87,48 % de 0,45 % = 0,39349 % du revenu 87,439 % de 0,75 % = 0,4046 % du revenu 87,46 % de 0,54 % = 0,3469 % du revenu 87,954 % de 0,077 % = 0,0677 % du revenu 88,099 % de 0,077 % = 0,06784 % du revenu 0 () 88,099 % de 0,077 % = 0,06784 % du revenu 4,48 % de 0,89 % = 0,03993 % du revenu 4,608 % de 0,56 % = 0,0585 % du revenu 4,64 % de 0,45 % = 0,0093 % du revenu 4,67 % de 0,75 % = 0,07 du revenu 4,644 % de 0,54 % = 0,0075 % du revenu 4,58 % de 0,077 % = 0,00348 % du revenu 4,5 de 0,077 % = 0,00348 % du revenu 4,5 de 0,077 % = 0,00348 % du revenu 8,886 % de 0,89 % = 0,0797 % du revenu 8,5 de 0,56 % = 0,0468 % du revenu 8, % de 0,45 % = 0,03658 % du revenu 7,944 % de 0,75 % = 0,085 % du revenu 7,895 % de 0,54 % = 0,06 % du revenu 7,58 % de 0,077 % = 0,05797 % du revenu 7,38 % de 0,077 % = 0,05683 % du revenu 7,38 % de 0,077 % = 0,05683 % du revenu Total 68,75 % de la cotisation,96 % = 0,89 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,86 % = 0,56 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,656 % = 0,45 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,40 = 0,75 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0,4 % = 0,54 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0, % = 0,077 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0, % = 0,077 % du revenu 68,75 % de la cotisation 0, % = 0,077 % du revenu () Compte tenu de l extinction du régime ADR entérinée par la loi n du 7 décembre 0, aucune cotisation n est appelée à ce titre à compter du er janvier La chronologie des chiffres de la CARMF 08

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

Professions indépendantes

Professions indépendantes Professions indépendantes 6 e ÉDITION mars 2007 Vous envisagez d exercer une activité médicale ou paramédicale à titre libéral en optant pour un régime conventionné auprès de votre CPAM (Caisse primaire

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Réunion préparatoire à l Assemblée générale de la CARMF. 16 septembre 2010

Réunion préparatoire à l Assemblée générale de la CARMF. 16 septembre 2010 Collège des retraités Réunion préparatoire à l Assemblée générale de la CARMF 16 septembre 2010 C Poulain 08 2010 1 Allocations 2010 Allocations 2010 tous régimes confondus : C Poulain 08 2010 2 Allocations

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti...

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... FONCTIONNAIRES : FICHE 44 44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... Le principe de calcul de la pension de retraite repose sur trois éléments principaux : le nombre

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Invalidité

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

Que couvre la protection sociale obligatoire?

Que couvre la protection sociale obligatoire? Que désigne le terme «Prévoyance»? Que couvre la protection sociale obligatoire? A savoir Les assurances de personnes couvrant les risques : De maladie et d accidents corporels ; De maternité ; D incapacité

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Exonération sociale et déductibilité fiscale du financement patronal

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! Le guide juridique www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! sommaire Contexte de l évolution de la «Loi Fillon»... 3 Comment bénéficier des avantages de la «Loi Fillon»?... La participation de

Plus en détail

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers.

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Dr Raphaël BRIOT ; Dr Jean GARRIC Syndicat National des Praticiens Hospitaliers d'anesthésie-réanimation RÉSUMÉ

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE MALADIE, MATERNITÉ, DÉCÈS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE

Plus en détail

Ce qu il faut savoir en 20 points

Ce qu il faut savoir en 20 points Ce qu il faut savoir en 20 points 1. Comptabilité allégée : o registre des ventes : les obligations comptables des autoentrepreneurs sont réduites. Ils peuvent simplement tenir un livre chronologique mentionnant

Plus en détail

Praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés La protection sociale du créateur d entreprise

Praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés La protection sociale du créateur d entreprise Praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés La protection sociale du créateur d entreprise Professions indépendantes 12 e édition - janvier 2013 Vous envisagez d exercer une activité médicale ou paramédicale

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 1 Les missions du RSI et le partage des compétences RSI Gère le dossier du cotisant sous tous ses aspects administratifs (affiliations, radiations)

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE La Sécurité sociale française, créée en 1945, repose sur le principe de la solidarité nationale où chacun est aidé pour faire face aux aléas de la vie. Ainsi, elle couvre

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

ACCRE et auto-entrepreneur

ACCRE et auto-entrepreneur ACCRE et auto-entrepreneur Il n y a pas incompatibilité entre ACCRE et régime de l autoentrepreneur, mais succession dans le temps de l effet des mesures. L ACCRE consiste en une exonération des charges

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS

PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS PLAN-EXPERTS DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE CRÉÉES SPÉCIALEMENT POUR LES PRESCRIPTEURS Vous êtes prescripteur de Generali Assurances Vie. Le PLAN-EXPERTS vous propose un choix de garanties pour améliorer

Plus en détail

La protection sociale du travailleur non salarié

La protection sociale du travailleur non salarié La protection sociale du travailleur non salarié MAJ janvier 2014 Le régime social des travailleurs indépendants Le RSI Le régime social des indépendants Vous êtes en : EI (Entreprise Individuelle), EURL

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS COTISATIONS ORDINALES POUR 2011 Barème des cotisations en euros Les assurances responsabilités civiles professionnelles et prévoyance sont forfaitaires selon l ancienneté

Plus en détail

LES THÉMATIQUES - UE 35 RENNES -10 mars 2015 LES THÉMATIQUES UE 35 RENNES - 10 MARS 2015 - LA PROTECTION SOCIALE

LES THÉMATIQUES - UE 35 RENNES -10 mars 2015 LES THÉMATIQUES UE 35 RENNES - 10 MARS 2015 - LA PROTECTION SOCIALE LES THÉMATIQUES - UE 35 RENNES -10 mars 2015 Evolution des dépenses de santé IMPORTANCE DU RESTE A CHARGE DES MENAGES ET DES ORGANISMES COMPLEMENTAIRES - Déficit persistant du régime général - Augmentation

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES Origine Numéro Mise à jour DRAJ Département Réglementation des prestations 2 14/01/2013 N Article L635-1 à L635-4 Entrée en vigueur 01/01/2013 LES

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587 L environnement social de votre entreprise va être profondément modifié dans les six prochains mois. Nous souhaitons vous en parler et vous expliquer ces nouvelles mesures et leurs impacts. La mutuelle

Plus en détail

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS Les questions ont été nombreuses! Ci-dessous le résumé des éléments les plus importants.

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale Mars Février 2011 2008 Artisan Commerçant Industriel Profession libérale / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans commerçants professions libérales auto

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

DATE : Levallois, le 4 septembre 2006. REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses

DATE : Levallois, le 4 septembre 2006. REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses DATE : Levallois, le 4 septembre 2006 REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons agréées par la Mutuelle Saint-Martin OBJET

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général Différentes

Plus en détail

Version 9.2 Juin 2014

Version 9.2 Juin 2014 Version 9.2 Juin 2014 Principales évolutions 1 Evolutions des navigateurs Sauvegarde des dossiers... 2 2 Fiscalité... 3 2.1 Placement / ISF investissement en cours d année actuelle... 3 2.2 Comment gérer

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB...

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... C O T I S A T I O N S S O C I A L E S LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... Exercer c est aussi déclarer... et cotiser! Prélèvements sociaux et professionnels : COMPARATIF COLLABORATEUR

Plus en détail

Le cumul Retraite-Emploi des médecins libéraux

Le cumul Retraite-Emploi des médecins libéraux LE JOURNAL DES MEDECINS LIBERAUX PACA JANVIER 2014 A C T U A L I T É S Le cumul Retraite-Emploi des médecins libéraux par le Dr Jean-Claude Abadie, Pôle de santé, Gassin (83520) et M. Frédéric Barrel,

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF AUX FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS

ACCORD NATIONAL RELATIF AUX FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE ETENDUE FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS IDCC 1978 - BROCHURE JO 3010 ACCORD NATIONAL RELATIF AUX FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE FLEURISTES, VENTE ET

Plus en détail

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION OBJET : Participation à la protection sociale des agents municipaux Rapporteur : Philippe Laurent Suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique, le décret

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CONTRAT RESPONSABLE ET LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CONTRAT RESPONSABLE ET LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE CONTRAT RESPONSABLE ET LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ SOMMAIRE LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ 05 DES GARANTIES MINIMALES... 06... ET DES RÈGLES

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite Ma retraite mode d'emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Avant-propos Sommaire Retraite à la française Le panorama des régimes de retraite Principes communs de fonctionnement Mots-clés

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES GUIDE Liens sur les sites officiels : www.service-public.fr et www.social-sante.gouv.fr Sur la Page d accueil du site clic sur particuliers Ou accès direct sur le lien de page correspondante 1 Page mise

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L auto-entrepreneur. Édition septembre 2014

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L auto-entrepreneur. Édition septembre 2014 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L auto-entrepreneur Édition septembre 2014 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir auto-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites de chiffre d affaires?

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Ministère des finances et des comptes publics Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents

Plus en détail

Votre guide retraite et prévoyance

Votre guide retraite et prévoyance Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Votre guide retraite et prévoyance 2015 Cotisations Retraite de base Retraite complémentaire Prévoyance Votre compte en ligne SOMMAIRE

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2013

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2013 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2013 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir auto-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites de chiffre d affaires? p

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO

«La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP1, 18 février 2014, GIE AGIRC-ARRCO «La réforme des retraites en France» Présentation de Gérard Rivière Rencontres de l AFERP, 8 février 204, GIE AGIRC-ARRCO Ref : 204-7 Le 8 février 204, Gérard Rivière, Directeur de la Caisse Nationale

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2014... 6

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Le présent protocole d accord crée un Compte Epargne Temps au sein de SGS et en définit les règles de fonctionnement et de gestion. Ce dispositif s

Plus en détail

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155;

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite Le Président de la République, Vu la charte nationale, notamment son titre sixième V. Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Vu

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 3 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

Le guide du cotisant. temporaire / invalidité. Pour mieux comprendre vos cotisations et votre retraite.

Le guide du cotisant. temporaire / invalidité. Pour mieux comprendre vos cotisations et votre retraite. Le guide du cotisant temporaire / invalidité Pour mieux comprendre vos cotisations et votre retraite. 2015 Le guide du cotisant Stocklib Syda Productions Stocklib Andrea Rodriguez Le Bureau... 2 Le Conseil

Plus en détail

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Ma retraite Mode d emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite 1 1/ MA RETRAITE SELON MON STATUT page 8 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2/ MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page

Plus en détail

L évolution des paramètres du régime de la CNAV. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

L évolution des paramètres du régime de la CNAV. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différents modes d acquisition des droits à la retraite en répartition : description et analyse comparative des techniques

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Le montant forfaitaire envisagé "est le même que celui en vigueur pour l'indemnisation des ayants droit des agents décédés", ajoute la DGOS.

Le montant forfaitaire envisagé est le même que celui en vigueur pour l'indemnisation des ayants droit des agents décédés, ajoute la DGOS. APM International Jeudi 26 mai 2011-18:43 Gestion des CET: la DGOS annonce des modifications PARIS, 26 mai 2011 (APM) - Des dispositions modifiant la gestion des comptes épargne temps (CET) dans la fonction

Plus en détail

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite

3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite 3.04 Prestations de l AVS Age flexible de la retraite Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente de vieillesse. Cet âge est fixé

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Préambule Considérant la situation économique et, notamment, l impact de celle ci sur le marché de l emploi et le

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS

COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS 21, rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET Cedex Tel. 01 48 18 88 29/Fax 01 48 18 88 95 Courriel: uff@unsa.org COUP DE PROJECTEUR SUR LA REFORME 2009 DU COMPTE EPARGNE TEMPS Le décret n 2009-1065 du 28 août 2009

Plus en détail

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Artisans, commerçants, agriculteurs, à Saint-Pierre et Miquelon Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Édition 2015 VOTRE RÉGIME VIEILLESSE COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE Depuis le 1 er juillet

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail