Localisation GARD. Localisation des sites Natura 2000

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Localisation GARD. Localisation des sites Natura 2000"

Transcription

1 Localisation L sit Natua 2000 ZPS «Camagu gadois fluvio-lacust» s situ n Région Langudoc-Roussillon, dans l dépatmnt du Gad. Ls sits Natua 2000 SIC «Ptit Camagu» t ZPS «Ptit Camagu lagunomain» s situnt à chval su ls égions Langudoc-Roussillon t Povnc-AlpsCôt d Azu, t su ls dépatmnts du Gad t ds Bouchs-du-Rhôn. Au sud du dépatmnt du Gad, du platau ds Costiès, nt l Ptit Rhôn t l Vist ou l Vidoul, slon ls autus, la Ptit Camagu st situé à l oust d la Gand Camagu avc laqull ll fom un gand nsmbl homogèn d un point d vu géologiqu, géomophologiqu t biologiqu. Ls sits couvnt n supfici, d apès l Fomulai Standad d donnés : ha pou l SIC Ptit Camagu ; ha pou la ZPS Camagu gadois fluvio-lacust ; ha pou la ZPS Ptit Camagu laguno-main. GARD Localisation ds sits Natua 2000 Figu 1 : Cats Camagu t tss sssits sitsnatua Natua (cf. (cf. cat 1 n annx) Catd 1 : situation Situation d d la Ptit Camagu cat 1 n annx) 11 9

2 I - L contxt généal d la Ptit Camagu L SIC t ls ZPS désignés n concnnt ssntillmnt qu ds zons classés pa ls PLU n zons agicols (A) ou natulls (N), à l xcption d la zon ubain d Aigus-Mots t d qulqus sctus ubains péiphéiqus classés n zon U ou d ubanisation futu (NA) su ls auts communs. 1 - La situation administativ Ls péimèts Natua 2000 concnnt ls titois d 9 communs diffénts qui sont : 2 - L statut fonci - la commun d Vauvt concné pa l complx ds maais t étangs du Chani t du Cy, la pati Oust d l étang t ds maais du Scamand, la zon agicol d la Soutyann, l sctu d la Sylv d Montcalm t ls launs d Gallician ; - la commun d Saint-Gills concné pa l Est d l étang t ds maais du Scamand, ls maais du Cougouli t pa l Oust ds maais d la Foss ; - la commun du Caila concné pa ls paiis inondabls du sctu d la bass vallé du Vist (ls Clapiès) ; - la commun d Aimagus concné pa l Oust d la bass vallé du Vist, ls maais d Madott t du Pont ds Touadons ; - la commun d Saint-Launt-d Aigouz concné pa ls maais d la bass vallé du Vist (Mustt, Mahist), ls maais d la Tou Cabonniè t l Oust du codon d Montcalm ; - la commun d Bauvoisin concné pa la cntain d hctas ds maais d Fanquvaux ; - la commun d Aigus-Mots concné pa la quasi-totalité d son titoi, y compis la zon ubain dont ls mpats ; - la commun du Gau du Roi, égalmnt concné pa la quasi-totalité d son titoi, t notammnt pa la plain d l Espigutt, mais à l xclusion d la zon ubain ; - la commun ds Saints-Mais-d-la-M n st concné qu pa l titoi ds Salins du Midi d Aigus-Mots situé dans ls Bouchs-du-Rhôn. Ctt commun st donc la sul à n pas appatni au SMCG ; ll fait pati du péimèt du Syndicat Mixt d Gstion du Pac natul égional d Camagu. L tablau ci-dssous pésnt la épatition ds popiétés su la sufac du SIC d Ptit Camagu. Ls sufacs ds popiétés d l Etat n ont pas pu êt évalués pécisémnt. On not cpndant qu un pat impotant du pacllai du SIC st pivé. Popiétés communals 7,1 % Popiétés dépatmntals 1,5 % Popiétés du Consvatoi d l Espac Littoal t ds Rivags Lacusts Popiétés pivés ds Salins du Midi 1,9 % 31,5 % Popiétés pivés d Listl 7,5 % Auts popiétés pivés t popiétés d l Etat 50,1 % Tablau 2 : Répatition du fonci su l sit «Ptit Camagu» Su l péimèt d la ZPS Ptit Camagu laguno-main, 69 % du pacllai st popiété ds Salins t 10 % popiété d Listl. La gstion d c sit poua donc êt éalisé n conctation avc cs dux stuctus. Su l péimèt d la ZPS Camagu gadois fluvio-lacust, un quat du pacllai appatint à ctains communs du SMCG (Saint-Gills, L Caila, Vauvt, Saint-Launtd Aigouz t Aimagus), 6 % au dépatmnt du Gad, t l st st pivé. L intcommunalité st dévloppé n Ptit Camagu puisqu l péimèt du sit Natua 2000 s coup avc cux ds tois stuctus intcommunals suivants : - la communauté d communs «T d Camagu» (L Gau du Roi, Aigus-Mots, Saint-Launt-d Aigouz) ; - la communauté d communs «Ptit Camagu» (Aimagus, Bauvoisin, L Caila, Vauvt) ; - l aggloméation d Nîms Métopol (Saint-Gills). 3 - L contxt physiqu a. Unités géogaphiqus SMCG L nod d la Ptit Camagu st d oigin fluviolacust. Ct nsmbl constitu un systèm dépssionnai cvant pa gavité ds aux du Rhôn, du platau ds Costiès, du Vist t du Vidoul. Il compnd d gands étangs pu ou pas salés (Scamand, Chani), ntoués pa un L Schéma d Cohénc Titoial (SCOT) Sud Gad, dont l péimèt nglob la Ptit Camagu côté gad t l péimèt d Nîms Métopol, st n cous d validation t connaît la spécificité nvionnmntal t cultull d la Ptit Camagu t intèg sa potction dans ss objctifs d dévloppmnt ubain. L «Pays Vidoul Camagu» goup ls 4 communautés d communs : T d Camagu, Ptit Camagu, Rhôny Vist Vidoul t Pays d Sommiès. Étang du Scamand 12 10

3 Moynns ds pécipitations d 2002 à 2007 impotant osliè d plus d 2500 ha. Ell st un sit maju pou l avifaun. Ell compnd un zon impotant d paiis humids au nod. (n mm) La zon laguno-main constitu la pati méidional d la Ptit Camagu. Ell st limité au Nod pa l gand codon fossil d Montcalm t au sud pa la m Méditané. Fuit d un subtil équilib nt ls appots d la t t cux d la m, ls paysags d ctt «fang littoal», fomés d laguns, maais, dltas flubois du Boucant viaux t duns côtiès, constitunt un zon d habitat pou un flo t un faun spécifiqus, fagils t vulnéabls. Ct spac st ctainmnt l miliu l plus dynamiqu d la Ptit Camagu dans la msu où l codon dunai st nco, localmnt, n ppétull évolution SMCG b b m m c v Dé No S O pt ct m ob b t Ao û Ju ill t in Ju ai M il Av s M a i v i nv Ja Fé 0 b. Climat Ls donnés météoologiqus, msués à la station d Aigus-Mots, pmttnt d mtt n évidnc ls factus ayant un influnc su ls spècs végétals t animals, ainsi qu su l ésau hydogaphiqu. L climat, d typ méditanén, pésnt ctains paticulaités : ls tmpéatus sont doucs l hiv t chauds l été, ls pluis sont faibls. Du fait d sa position géogaphiqu à la soti du couloi hodanin t n bodu d m, ds vnts violnts soufflnt pndant la maju pati d l anné. Moynns ds tmpéatus d 2002 à 2007 (n C) Minimals 35 Maximals Moynns 30 Pécipitations 25 Ls pécipitations sont tès faibls, l titoi étant pami ls égions ls plus sèchs d Fanc (490 mm pa an n moynn su l littoal). La hautu ds pécipitations augmnt cpndant avc l éloignmnt d la m (nvion 760 mm à Nîms). L nomb d jous d plui tès faibl (inféiu à 90 jous pa an) n mpêch pas la Ptit Camagu d avoi d gos dégâts ds aux. En fft, ls pécipitations tès faibls nt l hiv t l été assèchnt l sol, puis ds épisods d tès fots oags avc ds pécipitations impotants su d couts péiods (qulqus jous) appaaissnt n automn. Cla ntaîn ds inondations écunts qui couvnt ls patis basss du titoi. Ls habitations localisés su cs ts ainsi qu ls activités patiqués, tlls qu l agicultu, s touvnt sinistés b m Dé c m b No v ob ct b m O t S pt Ao û ill t Ju Ju in ai M il Av s M a i Fé v Ja nv i 0

4 Tmpéatus Ls tmpéatus sont chauds n été t dépassnt égulièmnt ls 30 C. En hiv, lls stnt doucs n n dscndnt pas n dssous d 0 C. Ls écats mnsuls d tmpéatus sont stabls tout l anné t d anné n anné. Ils s situnt nt 8 C t10 C, slon où l on s situ n Ptit Camagu. Vnt Ls épisods d fot mistal (Nod à Nod-Est) s poduisnt pincipalmnt au pintmps, t pafois à la fin d l automn ou n hiv. C st un vnt violnt, foid t sc. Il modèl pofondémnt l paysag, l habitat, t conditionn ls patiqus cultuals. C vnt accoît fotmnt l évapoation. L fot déficit hydiqu ngndé favois la monté pa capillaité d la napp phéatiqu salé, d autant plus qu ls pluis sont as au momnt où l évapoation st élvé. L vnt main (d Sud-Est) fait mont ls masss d ai humids d la Méditané t appot ls pécipitations. Enfin, ls biss thmiqus sont quasi quotidinns n été, t pafois féqunts au pintmps, la bis d m soufflant la jouné, t la bis d t, plus faibl t moins duabl, la nuit t dans la matiné. La combinaison ds cs composants climatologiqus (faibls pécipitations annulls, tmpéatus élvés n été, vnts fots asséchant ls ts) ntaînnt ds épisods d inondations n cas d pluis d automn impotants. La Ptit Camagu a subi ds inondations n 2002, 2003 t 2005, avc ds conséquncs néfasts su ls habitations mais aussi su ls activités locals (agicultu, touism ). Cat 2 : Gands unités géologiqus n Ptit Camagu (Souc : Schéma égional d gstion sylvicol CRPF Langudoc-Roussillon, 2001) Malgé tout, l Rhôn, ich d pa ls limons qu il appotait t l au qu il founissait, a pmis, dès l époqu omain, ls pmiès tntativs d colonisation agicol du Dlta (PICON, 1988). Ls multipls incusions du fluv los d cs cus staint malgé tout un obstacl maju au dévloppmnt. C n st qu au moyn-âg qu ls ods ligiux, désiux d s install n Camagu, initiont d véitabls aménagmnts n déboisant ls boults alluviaux t n ls confotant pou s y install. Ils ont ainsi asséché pogssivmnt ls dépssions gâc à l aménagmnt d canaux d dainag, s sont potégés patillmnt du fluv n élvant ds digus t y ont intoduit ptit à ptit l au douc à l aid d un ésau d iigation. c. Géologi, pédologi Ls tains du titoi sont tous d âg holocèn (< ans). La Camagu fluvio-lacust a été fomé pa ls alluvions appotés pa l Rhôn, notammnt los d la font ds glacis alpins à la fin d la dniè péiod d glaciation. Ent Baucai t Saint-Gills, ls sols sont ftils, composés d alluvions avc ds galts, ds cailloux t ds sabls. Ils ont souvnt été dainés pou la mis n cultu. En Camagu laguno-main, su ls codons dunais, ls sols sont composés sutout d sabls fins. Ls zons humids d maais sont couvts d limons gis vdâts, palusts t saumâts. L dévloppmnt économiqu t agicol actul d la Camagu a lagmnt contibué à l xtnsion ds ésaux initiaux t à l évolution d la mophologi du systèm. En fft, l dévloppmnt d la vign (su ls codons dunais pou cont l phylloxéa), puis d la izicultu, n imposant l intnsification du systèm d iigation, a ngndé la nécssité d un stuctuation d l nsmbl du systèm d assainissmnt. Aujoud hui, il xist donc un ésau d associations collctivs pou l iigation t pou l dainag, chacun d cs associations géant l appovisionnmnt n au ou l assainissmnt pou un goup défini d popiétés. En Ptit Camagu, dans l dépatmnt du Gad, c d. Hydogaphi Duant ds millénais, la Camagu a été un miliu fot inhospitali où ls confontations pmannts nt l fluv t la m ont u aison d tout implantation humain

5 Cat 3 : Pincipaux ésaux t ouvags hydauliqus n Camagu gadois 15 13

6 sont 5 ASA (Associations Syndicals Autoisés) d assainissmnt, 3 ASA d iigation t 2 ASA mixts qui assunt la gstion d l au pou l agicultu. 4 - Ls msus d invntais t d potction La Ptit Camagu st un vast zon humid d impotanc intnational. Ell st doté notammnt d un patimoin natul t cultul d un gand ichss. L nomb impotant d msus visant à fai l invntai d c patimoin t d msus d potction pésntés ci-dssous flèt sa ichss. a. Labls intnationaux : RAMSAR t MAB (cf. cat 2 n annx) Sit RAMSAR La Convntion d Ramsa, lativ aux zons humids d impotanc intnational paticulièmnt comm habitats ds oisaux d au, a été signé l 02 févi 1971 n Ian. La Fanc y a adhéé n 1986, t aujoud hui, pès d un vingtain d sits ont été désignés. Pou ls zons humids concnés, ctt désignation constitu un labl d connaissanc intnational, t non un potction églmntai ou un msu contaignant. Ainsi st mis n évidnc la nécssité d maintni t d pésv ls caactéistiqus écologiqus t ls ichsss natulls du sit. C labl put facilit l accès à ctains aids publiqus égionals, nationals ou communautais. Ctt idé d utilisation ationnll ds ssoucs joint la poblématiqu lié à la mis n plac du Résau Natua Ell impliqu n fft un gstion concté nt activités socials t économiqus t l maintin ds équilibs natuls, la consvation ds caactéistiqus écologiqus du miliu. Ds plans d aménagmnt doivnt êt adoptés afin d favois ctt «utilisation ationnll». Un appot national doit êt mis à chaqu confénc ds Patis. A cs ffts, un Comité d Suivi doit êt céé su chaqu sit afin d favois la conctation, d oint t d coodonn la gstion t d véifi l spct d son intégité écologiqu. Dpuis 1996, la Camagu Gadois (Ptit Camagu, côté Gad) st l 17 sit Ramsa. Il couv un supfici d ha concnant l Gad t l Héault, t pésnt un hydosystèm d ha. A l xcption ds zons ubains du Gau du Roi t d Aigus-Mots, l nsmbl d la Camagu Gadois st concné, d mêm qu l Etang d l O t ss ivs. Dux établissmnts publics d coopéation intcommunal intvinnnt su c sit Ramsa : l SMCG t l Syndicat Mixt d Gstion d l Étang d l O. Pou satisfai aux objctifs d la Convntion, un Comité d Suivi a été mis n plac l 6 avil Il dva pmtt un millu connaissanc du fonctionnmnt d la zon humid t la éalisation d un plan d gstion concté, n intégant à tous ls nivaux ls objctifs d consvation. Il accompagn t valois ls actions ds dux syndicats mixts. Résv MAB Dans l cad du pogamm Man and Biosph (MAB) d l ONU, ds Résvs d Biosphès sont désignés. Lu objctif st d valois ls activités humains compatibls avc la potction ds miliux natuls. Dpuis mas 2007, la Ptit Camagu st intégé à la Résv MAB du Dlta du Rhôn. Ctt zon st tès ich au nivau patimonial : 75% ds spècs d Oisaux cnsés n Fanc y sont pésnts, ainsi qu un mosaïqu d miliux natuls humids. Ctt démach st géé pa l PNR d Camagu t l SMCG su l gand dlta. b. Potctions églmntais (cf. cat 3 n annx) Résvs Natulls Régionals Ls Résvs Natulls Régionals (RNR) concnnt ds popiétés pivés ou publiqus dont la faun t la flo pésntnt un intéêt paticuli su l plan scintifiqu t écologiqu t nécssitnt un potction. Ells mplacnt ls Résvs Natulls Volontais (RNV) dpuis la loi lativ à la démocati d poximité du 27 févi La mis n RNR s fait à l initiativ du (ou ds) popiétai(s), psonn physiqu ou moal, pa l intmédiai d la Région Langudoc-Roussillon qui n pilot la céation t la gstion. C st la pocédu la plus souvnt utilisé pa ls collctivités locals souhaitant potég ds tains d lu domain pivé. L intéêt maju st la apidité d la pocédu compaé à l instuction d un dossi d Résv Natull National (RNN) ésvé aux sits nvionnmntaux majus nécssitant ds msus églmntais fots. Ls dux RNR d Ptit Camagu sont géés pa l SMCG, il s agit d : La Résv Natull Régional du Scamand (147 ha) (ancinn Résv Natull Volontai Buisson Gos - Fomagè) Son agémnt dat du 10 novmb Ell st à l initiativ ds dux popiétais : l Consil Généal du Gad t la Maii d Vauvt. Sa gstion st confié au Syndicat Mixt pou la potction t la gstion d la Camagu Gadois. La stauation n zons humids d ancinns zons agicols t l amélioation d la gstion d l au dans la osliè d Buisson-Gos constituaint initialmnt ls objctifs pincipaux d gstion d la RNV. L optimisation du sit pou favois la nidification d ctains spècs snsibls (Héon poupé, Echass blanch, Glaéol à colli) st aussi un objctif du sit qui a pmis n 2005 la nidification avéé ds nuf spècs d héons (dont un coloni d héons aboicols maju au plan national) t, dpuis 2006, cll d l Ibis falcinll

7 SMCG RNR d Mahist La Résv Natull Régional d Mahist t d la Mustt (262 ha) Ell constitu, dpuis 1999, la scond Résv Natull Régional d Ptit Camagu. L sit, acquis pa l Consil Généal du Gad nt 1994 t 1995, st lié à ds objctifs hydauliqus d zon d xpansion d cus du Vist ou du Vidoul, à ds objctifs d stauation d zons humids d un ancin pold izicol t ds objctifs écologiqus floistiqus (Nivéol d été) t faunistiqus (Anatidés, Lao-limicols, Coloni d Adéidés aboicols, Dian). Ell intdit cpndant l affichag, la publicité, l camping ou l installation d villags vacancs sauf n cas d déogation péfctoal. Ls sits inscits n Camagu gadois s iinscit d Ptit Camagu compnd la Camagu Gadois fluvio-lacust t nglob L Sit aussi la Ptit Camagu ds Bouchs du Rhôn (la limit gadois Sud étant l Canal du Bougidou t l Canal d St Jan). Il appatint au péimèt du sit inscit «Ensmbl fomé pa la Camagu», céé pa l aêté du 15 octob C sit st limité au nod pa la CD572 t l canal du Rhôn à Sèt, à l oust pa ls canaux du Bougidou t d Saint-Jan. Dans la zon laguno-main, sul l étang du Laian bénéfici d un insciption. Baucoup d sits inscits ancins sont pogssivmnt mplacés pa ds sits classés. Ls classmnts d sits lvant du Domain Public Maitim t du littoal sont tès écnts. La Ptit Camagu laguno-main compt tois sits classés. c L sit Classé d l Espigutt Pa déct du 10 décmb 1998, publié au Jounal Officil l 18 décmb, l sit fomé pa la point d l Espigutt t l Rhôn d Saint Roman, su l titoi d la commun du Gau du Roi, a été classé pami ls sits pittosqus du dépatmnt du Gad. C déct abog clui du 19 sptmb 1975 potant classmnt pami ls sits du dépatmnt du Gad d la point d l Espigutt. Sa supfici a été étndu n Cpndant, ctt msu pévoit un égim déogatoi pou ls tavaux d balisag nécssais au maintin d la sécuité d la navigation n m t à la défns ds côts. Pa aillus, ls dispositions du déct d classmnt n pouont fai obstacl à la éalisation d tavaux concnant ls installations pétoliès incluss dans l sit t intéssant la défns national. Sits classés t inscits Ls mods d potction institués pa la loi du 2 mai 1930 sont d dux ods, l insciption su l invntai ds sits t l classmnt, dont l utilisation st placé sous la sponsabilité d la Diction d la natu t ds Paysags au Ministè chagé d l Envionnmnt. Ls sits concnés sont ls sits à caactè atistiqu, histoiqu, scintifiqu, légndai ou pittosqu. L objctif du classmnt d un sit st la potction t la consvation d un spac natul ou bâti, qull qu soit son étndu. Ctt pocédu st tès étndu dans l cad d la potction d un «paysag». Slon l aticl 12 d la loi, «ls monumnts natuls ou ls sits classés n puvnt ni êt détuits ni êt modifiés dans lu état ou lu aspct, sauf autoisation spécial», délivé pa l minist. Il s agit donc d maintni ls liux n l état t d gaanti l intégité du sit vis-àvis d opéations d aménagmnt ou d tavaux suscptibls d lui pot attint. L classmnt d sit n st pas un msu pmttant un gstion activ du miliu natul. L sit classé ds étangs d la vill d Aigus-Mots t ss abods Pa déct n dat du 9 mas 1993, l panoama découvt dpuis la voi littoal (CD n 62), pa déct du 20 juin 1973, ls tains n avant d la Pot d la Gadtt, pa aêtés du 27 avil t du 13 août 1936, ls abods ds mpats au liu-dit «Etangs d la vill» t pa aêtés du 10 mas 1920 t du 17 mai 1921, cs sits ont été classés. J. DAVY - Consil Généal 30 L insciption d un sit a pou but la consvation d paysags dans lu état actul, d villags t d bâtimnts ancins, la suvillanc ds cnts histoiqus. Au tm d l aticl 4 alinéa 4 d la loi d 1930, «l insciption ntaîn, su ls tains compis dans ls limits fixés pa l aêté, l obligation pou ls intéssés d n pas pocéd à ds tavaux auts qu cux d xploitation couant n c qui concn ls fonds uaux t d nttin nomal n c qui concn ls constuctions, sans avoi avisé, quat mois d avanc, l administation d lu intntion». Ell jou donc un ôl d alt aupès ds pouvois publics qui sont avisés ds intntions d aménagmnt du popiétai, mais aussi un ôl pédagogiqu aupès ds habitants snsibilisés à l intéêt du sit t habitués à l intvntion qualitativ d l administation. D plus, concnant l pmis d démoli, il n put y avoi démolition si l Achitct ds Bâtimnts d Fanc s y oppos. L insciption du sit st facil mais n constitu pas un msu d potction fot. Tou Cabonniè L sit classé ds maais d la Tou Cabonniè Pa déct du 16 novmb 1999, publié au Jounal Officil l 23 novmb, l sit fomé pa ls maais d la Tou Cabonniè, su l titoi ds communs d Aigus-Mots t d SaintLaunt-d Aigouz, a été classé pami ls sits pittosqus du dépatmnt du Gad. Un Opéation Gand Sit (OGS) (cf. paagaph I.4.c) st n cous su l nsmbl ds

8 tois sits classés afin d amélio, notammnt, ls conditions d féquntation du public visà-vis d l nvionnmnt. La maîtis d ouvag ds tavaux d aménagmnt a été délégué pa l Etat au SMCG. Zonags ds documnts d ubanism La zon EBC du PLU L classmnt n spac boisé classé (EBC) concn ds tains compotant ds bois, ds foêts, ds pacs xistants ou à cé soumis au égim fosti ou non. L objctif st la potction t la céation évntull d boismnts. L classmnt intdit tout changmnt d affctation du sol d natu à compomtt la consvation, la potction ou la céation d boismnts ; tout coup ou tout abattag d abs st soumis à simpl déclaation (déct du 5 janvi 2007 n application dpuis l 1 octob 2007). L défichmnt ou tout aut mod d utilisation ou d occupation du sol sont intdits d doit (à l xcption ds coups planifiés dans l cad d un Plan Simpl d Gstion fosti ou d aménagmnts fostis dstinés à potég la foêt). L déclassmnt d cs tains n st pas possibl pa modification du PLU, mais sulmnt los d un pocédu d évision. Ctt pocédu pmt donc d assu la consvation ds bois dans ds spacs mêm lagmnt ubanisés, qu il s agiss, pa xmpl, d un spac vt n vill ou d un ptit bois. C st un msu fficac d potction du couvt fosti n mpêchant ls tavaux qui l détuiaint. En Camagu Gadois, ls EBC pésntnt pès d 650 ha (donnés 1999) dont 134 ha d un sul tnant pou la pinèd du Boucant su la commun du Gau du Roi. Ls zons A t N ds PLU La quasi-totalité du titoi Natua 2000 s situ n zon A ou N. C classmnt induit un fot stiction dans l occupation du sol : pas d constuction ou soumis à ds conditions tès sticts. Cla concout à un potction supplémntai ds habitats t ds spècs. Commun Documnt d ubanism : Aigus-Mots PLU appouvé l 30 mas 2006 Aimagus PLU appouvé l 27 févi 2007 Bauvoisin PLU n évision L Caila PLU appouvé l 6 juin 2006 L Gau du Roi PLU n évision Saint Gills PLU n cous d élaboation - POS validé l 04 novmb 2004 Saint Launt d Aigouz PLU n cous d élaboation - POS validé l 29 juin 2001 Vauvt PLU appouvé l 4 mai 2006 Saints Mais d la M PLU n cous d élaboation L tablau pésnt l avancmnt ds documnts d ubanism ds diffénts communs du titoi. c. Documnts d ointation t pogamms d actions ngagés Chat d Envionnmnt Un Chat d Envionnmnt st un démach poposé pa l Ministè chagé d l Envionnmnt t mis à la disposition ds collctivités titoials souhaitant s ngag dans un démach global d gstion d lu nvionnmnt. Il s agit d un contat passé su un pogamm d actions pluiannul, opéationnl t chiffé, défini pa la collctivité, à l issu d un phas d diagnostic, d étud t d conctation. Apès dux ans d étuds péalabls, la Chat d Envionnmnt a été signé n Péfctu du Gad l 7 décmb 1995 nt l Ministè d l Envionnmnt t l Syndicat Mixt. Six objctifs pioitais, déclinés n 41 actions pogammés t chiffés ont été définis : - maîtis d l spac ; - mis n valu du patimoin natul t cultul ; - amélioation d la gstion ds aux t ds déchts ; - pomotion ds activités économiqus favoisant un dévloppmnt duabl ; - éducation à l Envionnmnt ; - mis n œuv t suivi d la Chat. Ls pincipaux patnais financis du pogamm d action sont l Consil Généal du Gad, l État, l Union Euopénn, l Agnc d l Eau. L Syndicat Mixt a ngagé pès d 8 millions d fancs d invstissmnts nt 1995 t 2000 dans l cad d ctt Chat d Envionnmnt. Politiqu spacs natuls snsibls (ENS) du Consil généal «Il s agit d zons dont l caactè natul st mnacé t ndu vulnéabl, soit n aison ds pssions d aménagmnt qu il subit, soit n aison d son intéêt paticuli». Ls spacs natuls snsibls, dans lu fom actull, ont été céés pa l aticl 12 d la loi n du 18 juillt 1985, dont ls dispositions ont été inséés sous ls aticls L à L du Cod d l ubanism. La loi n compot n fait pas d innovation maju ; ll a simplmnt fondu, dans l cad d un pocédu désomais décntalisé, ls ègls qui égissaint ls péimèts snsibls, institution céé n Ctt politiqu a pou objctif la potction, la gstion t l ouvtu au public d spacs natuls snsibls, boisés ou non, t la éalisation d itinéais d pomnad t d andonné. L Consil Généal pnd l initiativ d la pocédu t vot l institution d un tax dépatmntal ds spacs natuls snsibls, dont l poduit put êt utilisé pou l pop Tablau 3 : Avancmnt ds PLU/POS n novmb

9 compt du dépatmnt, au pofit du Consvatoi du littoal ou nco ds communs ou établissmnts intcommunaux compétnts. C poduit doit êt affcté, su un lign budgétai céé à ct fft, à la potction (acquisition, aménagmnt, nttin) ds miliux natuls, ds sntis t chmins. La tax put pésnt un somm impotant pouvant svi à l acquisition d sctus natuls snsibls. C st l outil ds consils généaux pou un politiqu décntalisé d l nvionnmnt t, d c fait, ll constitu un bon complémnt aux actions d l Etat. Dans la plupat ds dépatmnts littoaux, ls consils généaux délègunt tout ou pati ds acquisitions au Consvatoi du littoal, c qui pmt d affct n pioité l poduit d la tax à la gstion ds sits; c st donc un xmpl intéssant d complémntaité ds politiqus décntalisés avc l Etat. Dpuis 1980 l Consil Généal du Gad pçoit la Tax Dépatmntal ds Espacs Natuls Snsibls (TDENS). Ctt tax st pçu su ls constuctions nouvlls soumiss à pmis d constui, t a pou objctif la potction, la gstion, t l ouvtu au public d spacs natuls. La Ptit Camagu a été délimité pa l Consil Généal du Gad comm zon d pémption pmttant à c dni d contôl ls tansactions t l cas échéant, d acquéi ds tains à l amiabl ou à défaut d accod pa voi d xpopiation. Ds négociations ont été mnés avc l Consvatoi du Littoal qui dispos lui aussi d un zon d pémption n Ptit Camagu littoal. Afin d limit ls intféncs nt ls dux zons d pémption, il a été convnu qu l Consvatoi du Littoal pémptait su la zon laguno-main t l Consil Généal plutôt su la zon fluvio-lacust. Envion 500 ha ont été acquis pa l Consil Généal n Ptit Camagu gâc à la TDENS dpuis 1990, dont ls pincipaux sont décits dans l tablau 4. Schéma d Aménagmnt t d Gstion d l Eau (SAGE) Camagu gadois La Loi su l Eau du 03 janvi 1992 a pou fondmnt la gstion collctiv d l au t ds miliux aquatiqus, patimoin fagil t commun à tous. Ctt gstion intégé d l au doit s tadui pa : Un gstion équilibé ds miliux natuls afin d gaanti un dévloppmnt duabl. Un oganisation institutionnalisé t pénn d la gstion d l au, avc un volonté d gstion collctiv t concté ds miliux t usags, un logiqu d intégation nt aménagmnts, gstion t compotmnts. Ds outils novatus d églmntation t d planification : SAGE t SDAGE. L SDAGE Rhôn-Méditané-Cos, qui concn l titoi, a été adopté pa l Comité d Bassin t appouvé pa l péft coodinatu d bassin l 20 décmb Il pésnt l cad d éfénc pou la politiqu d l au dans l bassin considéé pou ls 10 à 15 ans à vni. L SAGE Camagu Gadois doit donc êt confom aux xigncs du SDAGE pop au bassin concné (Rhôn-Méditané-Cos n c qui concn la Ptit Camagu) t l avis du Comité d Bassin st donc indispnsabl. L SDAGE popos d : - pousuiv la lutt cont la pollution ; - gaanti un qualité d au à la hautu ds xigncs ds usags ; - éaffim l impotanc statégiqu t la fagilité ds aux soutains ; - miux gé avant d invsti ; - spct l fonctionnmnt natul ds miliux ; - stau ou pésv ls miliux aquatiqus maquabls ; - stau d ugnc ls miliux paticulièmnt dégadés ; - s invsti plus fficacmnt dans la gstion ds isqus ; - pns la gstion d l au n tms d aménagmnt du titoi ; - nfoc la gstion local t concté. L SDAGE définit égalmnt ds ègls d ncadmnt spécifiqus n Camagu : - l maintin d l équilib généal nt activités économiqus t miliux ; - la potction t la pésvation ds miliux aquatiqus maquabls ; - la mis n plac d un appoch t d un gstion global ds poblèms liés à l au pou égl ds conflits d usag. En 1995, à l initiativ du SMCG, un SAGE a donc été lancé su la quasi-totalité du péimèt administatif d la Camagu Gadois, cospondant à l unité hydogaphiqu d ctt ancinn fomation dltaïqu (à l xcption notabl du sctu d l étang du Ponant t du Boucant associé au Vidoul). L SAGE Camagu Gadois a été officialisé los d la céation d la Commission Local d l Eau (CLE) pa aêté péfctoal d octob 1995 ; véitabl noyau opéationnl du SAGE, la CLE oganis t gè l nsmbl d la démach. Ell st constitué d 36 mmbs épatis n 3 collègs (élus, administations t établissmnts publics, usags t associations). Afin d optimis la conctation, la CLE a opté pou un découpag du péimèt n 5 unités hydauliqus (maais d Saint-Gills, étangs d Vauvt t Canal d Captt, Pays ds sabls t Canal d Bougidou, bass vallé du Vist, Laguns littoals t étangs saumâts). Un commission pa unité a été institué. Cs 5 commissions géogaphiqus s sont éunis à plusius piss afin d discut d la poblématiqu d la gstion d l au su chaqu sctu. La phas d élaboation a éllmnt débuté n avil L CEDAG (Cnt d Étud d Dévloppmnt t d Animation ds Goups) a été nommé, jusqu au foum d 1996, comm chagé d animation pou l indispnsabl phas d conctation t l Cnt d Découvt du Scamand a été chagé d l appui tchniqu t scintifiqu jusqu n L Foum d l Eau, oganisé au Cnt d Découvt du Scamand l 05 juillt 1996, a pmis à tous ls actus d Ptit Camagu d pnd connaissanc d la éflxion ds commissions géogaphiqus t d commnc à défini ls ointations généals qui ont été dévloppés pa la CLE dans ls annés suivants ( )

10 PRINCIPAUX DOMAINES ACQUIS DATE LOCALISATION TYPES VALEUR PATRIMONIALE OBJECTIFS ET MESURES PAR LE DÉPARTEMENT D ACQUISITION DE MILIEUX DE GESTION Domains d Mahist t Mustt 1993 à 1995 Bass Vallé Ancinns iziès du Vist Maais Rosliès Domains d Buisson Gos t osliès du Bouvaù 1990 t 1995 Etang Rosliès du Scamand dégadés Maais Domains d la Ptit Mustt t d Pont-Tombé 2001 Bass Vallé Maais du Vist tmpoais Ripisylvs Fichs agicols Domain d Saloniqu 1996 Espigutt Duns Souillès Divsité ds miliux caactéistiqus ds zons humids, juxtaposition d miliux doux t salés Pésnc d un osliè, habitat d spècs Zon d halt pou ls oisaux migatus Zon d xpansion ds cus Zon d nidification d nombuss spècs d oisaux Intéêt floistiqu Intéêt floistiqu Plan d gstion édigé n 1997 Pésvation t stauation d la biodivsité Accpt ls vaiations climatiqus ds nivaux d au Rstauation ds fonctions d écêtag ds cus t d piégag ds sédimnts t nutimnts Snsibilisation t infomation Rchch t xpéimntation su la gstion d cs miliux Exploitation duabl ds ssoucs natulls Rstauation d zons poldéisés afin d éhabilit l fonctionnmnt natul d un zon d épandag d cus Plan d gstion n cous d édaction Potction t gstion ds miliux humids pa l maintin ds activités taditionnlls (sagn, manad) Education a l nvionnmnt Maintin d l ouvtu du miliu pa pâtuag Potction t gstion ds miliux natuls Tablau 4 : Pincipaux domains du dépatmnt du Gad 20 18

VAUDON Patrick Master Recherche Télécommunications Hautes Fréquences et Optiques 1 IRCOM Université de Limoges

VAUDON Patrick Master Recherche Télécommunications Hautes Fréquences et Optiques 1 IRCOM Université de Limoges VAUDON Patick Mast Rchch Télécommunications Hauts Féquncs t Optiqus IRCOM Univsité d Limogs XI : Résaux d antnns ******************* L antnn st l élémnt incontounabl d tout dispositif pmttant d tansmtt

Plus en détail

Obtenir des aides publiques et européennes Financements pour élus

Obtenir des aides publiques et européennes Financements pour élus ISE st un maqu commcial d l association SOLn. Obtni ds aids publiqus t uopénns Financmnts pou élus Oganism agéé pa iu té d l ministè sssions 2014 21 t 22 janvi, 11 t 12 févi, 25 t 26 mas, 10 t 11 avil

Plus en détail

Réussir sa prise de fonction et ses premières décisions

Réussir sa prise de fonction et ses premières décisions ISE st un maqu commcial l association SOLn. Réussi sa pis fonction t ss pmiès décisions Oganism agéé pa té l ministè sssions 2014 7 avil, 12 avil, 18 avil Roland Gani Pésntation t objctifs Réussi son nté

Plus en détail

6 INTRODUCTION AUX ECHANGEURS DE CHALEUR

6 INTRODUCTION AUX ECHANGEURS DE CHALEUR 6 INRODUCION AUX ECHANGEURS DE CHALEUR 6. Ls échangus tubulais simpls 6.. Généalités. Définitions 6... Dsciption Un échangu d chalu st un systèm ui pmt d tansfé un flux d chalu d un fluid chaud à un fluid

Plus en détail

Le guide des formations en apprentissage

Le guide des formations en apprentissage L'IUT d Scaux pésnt L guid ds fomations n appntissag L appntissag : un contat d'avni L contat d'appntissag Mod d'mploi Qu'st-c qu l'appntissag? Un fomation diplômant ythmé pa un pati théoiqu n institut

Plus en détail

LE PAYS DE RENNES ENVIRONNEMENT ET TERRITOIRE

LE PAYS DE RENNES ENVIRONNEMENT ET TERRITOIRE AUTRES PAYS LE PAYS E RENNES ENVRONNEMENT ET TERRTORE PROFL ENVRONNEMENTAL U PAYS E RENNES ENTRÉE 2003 L Pays d Rnns - Péambul AUTRES PAYS - Péambul - Apès un pésntation généal du Pays, l pofil nvionnmntal

Plus en détail

réalisée par e-graine association d éducation au développement durable

réalisée par e-graine association d éducation au développement durable ss P d 12 i s Dos tob 20 oc éalisé pa -gain association d éducation au dévloppmnt duabl Sommai L dévloppmnt duabl t moi : La consommation Communiqué d pss 3 Un outil pou éduqu à la consommation sponsabl

Plus en détail

THERMIQUE et BÂTIMENT

THERMIQUE et BÂTIMENT / 7 THERMIQUE t BÂTIMENT PAROI SIMPLE PAROI COMPOSITE (ou MULTIPLE) PAROI DISCONTINUE PONTS THERMIQUES RENOUVELLEMENT d AIR CONDENSATION DIFFUSION d VAPEUR d EAU INERTIE THERMIQUE. PAROI SIMPLE Ell st

Plus en détail

DESTINATION INCENTIVE

DESTINATION INCENTIVE V 14 0 2 b o t c 1 & b m t p 30 R P PR XP M G U B M M É V É U R F U MU V RÉMP cuill c a c n a F d V ud l d n é l alon uop V ctob 2014 1 & b m t 30 p V st dédié aux pofssionnls qui planifint, oganisnt ou

Plus en détail

Les Ce2 de l'école du Moulin à Gouesnou vous présentent... Expédition Bicose. Le carnet de voyage de Victor 6000, robot explorateur des profondeurs

Les Ce2 de l'école du Moulin à Gouesnou vous présentent... Expédition Bicose. Le carnet de voyage de Victor 6000, robot explorateur des profondeurs Ls C2 d l'écol du Moulin à Gousnou vous pésntnt... Expédition Bicos L cant d voyag d Victo 6000, obot xploatu ds pofondus En dict ds fonds sousmains avc Victo 6000 L «Pouquoi Pas?» C'st un navi scintifiqu.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Aveyron

DOSSIER DE PRESSE. Aveyron DOSSIER DE PRESSE Avyon 1 SOMMAIRE Qui sont ls Juns Agicultus? p.3 JA 12 : oganisatus du 45 èm Congès national d JA à Rodz p.4 L appot d ointation 2011 t ls appotus p.9 Rappot moal 2011 p.13 Pogamm du

Plus en détail

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité Mutull anté Auto-ntpnu Lancz-vou n tout éénité Vou voilà lancé n tant qu auto-ntpnu Bavo! C égim va vou pmtt d complét vo vnu n xçant un avoi fai ou un activité qui vou tint à cœu! Avc c nouvau dépat,

Plus en détail

APPART CITY REIMS DEVENEZ PROPRIÉTAIRE EN TOUTE TRANQUILLITÉ À PARTIR DE 208 E/MOIS (1)

APPART CITY REIMS DEVENEZ PROPRIÉTAIRE EN TOUTE TRANQUILLITÉ À PARTIR DE 208 E/MOIS (1) APPART CITY REIMS DEVENEZ PROPRIÉTAIRE EN TOUTE TRANQUILLITÉ À PARTIR DE 208 E/MOIS (1) QUELS SONT LES ATOUTS DES RESIDENCES DE TOURISME URBAIN? Fomul d hébgmnt soupl, ls ésidncs séduisnt ls voyagus d

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

jeu n l n e r o o c Grand goûter D É PA R T Parcours Nord Parcours Sud d d Angle rue Émile Drubigny/ rue de lʼorangerie G Parcours Centre

jeu n l n e r o o c Grand goûter D É PA R T Parcours Nord Parcours Sud d d Angle rue Émile Drubigny/ rue de lʼorangerie G Parcours Centre D É PA R T Pacous Nod?A d d a lv bou Angl u Émil Dubigny/ u d lʼoangi lsa c -Lo ain d o N s u o c! a P jouant n l il ot v Décou vz v av n u du Passll d By n a l d Gali du Pac 71, 75 avnu Ldu-Rollin G D

Plus en détail

CENTRE NAUTIQUE PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ 16/11/2014 RÉGATE DÉPARTEMENTALE OPTIMIST. La régate départementale Optimist

CENTRE NAUTIQUE PLÉNEUF-VAL-ANDRÉ 16/11/2014 RÉGATE DÉPARTEMENTALE OPTIMIST. La régate départementale Optimist Insciption n lign ACTUALITÉS CENTRE NAUTIQUE TOUTE L ANNÉE STAGES À LA CARTE SÉJOURS CONTACT utiqu a N t n au C Binvnu é! d n A l a V d Plénuf ag t a p t i couv é d y z n V, m a l u o p ion vot pass ivs,

Plus en détail

nature - environnement - équilibre durable

nature - environnement - équilibre durable la natu au nod natu - nvionnmnt - équilib duabl www.nod-natu.og n 58 - août 2005 Actualités En aison ds congés d'été d not impimu, la pésntation d la Natu au Nod st diffént d la pésntation habitull. Nous

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence

Rhône-Alpes. Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Le ravalement n est pas un acte simple, obligatoire ou sans conséquence Le avalement de façade Fiche conseil n 7 Séie Patimoine / Inteventions su le bâti ancien PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Diection Régionale des Affaies Diection Régionale Cultuelles des Affaies -Alpes

Plus en détail

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées

Accessibilité du cabinet médical aux personnes handicapées Accessibilité du cabinet médical aux pesonnes handicapées : http://www.ups-picadie.og : upsmedecinslibeauxpicadie@oange.f P. 1-2 Popos intoductifs Diagnostic accessibilité - Le cade juidique - P. 3-4 Mon

Plus en détail

compte personnel de formation

compte personnel de formation compt pnl d fom campagn d communic gand public OCTOBRE 0 Outils d communic t mod d mploi M fom, j'ycompt bin! LE NOUVEAU DISPOSITIF LÉGAL RELATIF À LA FORMATION PROFESSIONNELLE EST EN PLACE DEPUIS LE ER

Plus en détail

Des outils de connaissance à disposition des communes pour préserver le bâti ancien dans la trame urbaine

Des outils de connaissance à disposition des communes pour préserver le bâti ancien dans la trame urbaine D outil connaianc à ipoition commun pou pév l bâti ancin an la tam ubain Qull tauction an l élaboation un ocumnt ubanim? L ôl u Pac l Avnoi n matiè ubanim t aménagmnt u titoi L ctu payag t lu pincip 'ubaniation

Plus en détail

Chapitre 1.4 Le champ électrique généré par une particule chargée

Chapitre 1.4 Le champ électrique généré par une particule chargée Chapit 1.4 L champ élctiqu généé pa un paticul chagé L champ élctostatiqu généé pa un chag ponctull À pati d la loi d Coulomb n élctostatiqu t d la définition du champ élctiqu, nous pouvons défini d la

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Techniques de Commercialisation

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Techniques de Commercialisation Enquêt National su l dvni ds diplômés d UT Tchniqus d Commcialisation Résultats d l IUT d Rims-Châlons-Chalvill (Not d synthès su ls diplômés d fomation initial hos altnanc) Octob La èm nquêt national

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

I. Moments magnétiques des circuits ; notion de dipôle magnétique. 1 ) Moment magnétique d une distribution de courants.

I. Moments magnétiques des circuits ; notion de dipôle magnétique. 1 ) Moment magnétique d une distribution de courants. DIPÔLES AGNÉTIQUES EN ARQS AGNÉTIQUE DIPÔLES AGNÉTIQUES EN ARQS AGNÉTIQUE I omnts magnétiqus ds cicuits ; notion d dipôl magnétiqu 1 ) omnt magnétiqu d un distibution d couants Cas d un cicuit filifom

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE HATLEY

MUNICIPALITÉ DE HATLEY MUNICIPALITÉ DE HATLEY Plan d'ubanim pa L Goup Tknika Sptb 1 MUNICIPALITÉ DE HATLEY Plan d'ubanim pépaé pa : Donald Bonant, ubanit t Knny Blanchad appouvé pa : Donald Bonant, ubanit, dictu d pojt LE GROUPE

Plus en détail

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez...

Vous êtes... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, parent, jeune couple, éducateur, animateur, responsable associatif, etc Si vous cherchez... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN Se fome autement tout au long de la vie Vous êtes... I N S T I T U T E U R OI NP SE TE IN... jeune ou adulte, étudiant ou enseignant, paent, jeune couple, éducateu,

Plus en détail

C O M M U N I Q U É S 1

C O M M U N I Q U É S 1 C O M M U N I Q U É S 1 3 DÉCEMBRE 2008 ÉLECTIONS PRUD'HOMALES élctions pud'homals Collèg mployus 2008>2013 Vot l 3 décmb 2008, c n st pas obligatoi, c st ssntil L élction du 3 décmb st un scutin national

Plus en détail

Horaire en bref. Gala des Prix d excellence de la FCSQ PROGRAMME JEUDI. 28 ET 29 MAI Hôtel Sheraton Laval 28 MAI

Horaire en bref. Gala des Prix d excellence de la FCSQ PROGRAMME JEUDI. 28 ET 29 MAI Hôtel Sheraton Laval 28 MAI PROGRAMME JEUDI Hoi n bf MAI Gl ds Pix d xcllnc d l FCSQ Congès 0 ET MAI Hôtl Shton Lvl JEUDI MAI h Insciption 0 h Gl ds Pix d xcllnc d l FCSQ Ls lins intgénétionnls : un fomul ggnnt! h Activité d fin

Plus en détail

JAZZ À VIENNE UN PARTENARIAT RENFORCÉ EN 2007 DOSSIER LOGEMENT ANCIEN / OPAH PROFITEZ DES AIDES À LA RÉNOVATION!

JAZZ À VIENNE UN PARTENARIAT RENFORCÉ EN 2007 DOSSIER LOGEMENT ANCIEN / OPAH PROFITEZ DES AIDES À LA RÉNOVATION! l agglo LE MAGAZINE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU PAYS mag VIENNOIS N 10 DOSSIER LOGEMENT ANCIEN / OPAH PROFITEZ DES AIDES À LA RÉNOVATION! JAZZ À VIENNE UN PARTENARIAT RENFORCÉ EN 2007 dito MADAME,

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

Commande scalaire des machines à courant alternatif

Commande scalaire des machines à courant alternatif Command calai d machin à couant altnatif Plan du cou Command calai d un machin aynchon Pincip Alimntation n tnion Alimntation n couant Command calai d un machin ynchon Statégi d command Autopilotag d Machin

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Eléments de transmission de puissance Partie 1

Eléments de transmission de puissance Partie 1 Cou 19 Elémnt d tanmiion d puianc Pati 1 Lycé Bllvu Toulou CPGE MPSI/PCSI Elémnt d tanmiion d puianc Pati 1 Od d la chaîn d infomation Infomation pélvé dtiné à la chaîn d infomation Matiè d œuv ntant Engi

Plus en détail

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n scincs infirmièrs Formation intégré DEC-bac Campus Laval FACULTÉ DES SCIENCES INFIRMIÈRES Sommair t particularités NUMÉRO 1-630-1-9 Admission à l'automn

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

Association de pratiquants de char à cerf-volant

Association de pratiquants de char à cerf-volant Asso iqu d pat ciation ants d ola v f c cha à nt L'association ds Ails d l'espigutt a été céé n 2005 sous fom d'association loi 1901 ; goup ds patiquants d cha à cf-volant t auts typs d'ngins oulants tsts

Plus en détail

F.U.I. Problématique - Contexte

F.U.I. Problématique - Contexte F.U.I. Pojt SEQUISOL Caactéisation biomécaniqu t physiqu ds sols équsts Impact su la sécuité t la pfomanc du chval athlèt Poblématiqu - Contxt - Natu du sol influnc la locomotion, donc la pfomanc x. :

Plus en détail

Ville de Boulogne-Billancourt. Guide de. la propreté

Ville de Boulogne-Billancourt. Guide de. la propreté Vill d Boulogn-Billancout Guid d la popté ncout : Boulogn-Billa é t p o p la, la Vill À pati d mai 2011 lèvmnt cé un svic d n * à la cat : ds ncombants o vt) 0 800 10 10 21 (numé * à dépos n bas n chiffs

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction élctomagnétiqu Intoduction : pésntation qualitativ du phénomèn d induction élctomagnétiqu A - Cas d un cicuit fix dans un champ magnétiqu dépndant du tmps Cas d Numann : I Ciculation du champ

Plus en détail

Livret pédagogique. RENE Loire :

Livret pédagogique. RENE Loire : Livt pédagogiqu RENE Loi : Edito «La connaianc acquit pa l xpéinc, tout l t n t qu d l infomation. Albt Eintin» La ci écologiqu t tll qu ponn aujoud hui n put di «Ça n m gad pa». Cla nou gad tout t tou

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

CONDUCTEURS EN EQUILIBRE ELECTROSTATIQUE

CONDUCTEURS EN EQUILIBRE ELECTROSTATIQUE Chapit II CONDUCTEURS EN EQUILIRE ELECTROSTTIQUE En élcticité, un conductu st un miliu matéil dans lqul ctains chags élctiqus, dits «chags libs», sont suscptibls d s déplac sous l action d un champ élctiqu.

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

PAGE 54 sur NUMPAGES 55

PAGE 54 sur NUMPAGES 55 Sommai 1. La maison ds ligus (M2L) Pésntation : M2L 2. Ls missions Mission 1 : Administation ésau L contxt Mission 2 : Administation Systèm L contxt Mission 2.1 Déploimnt massif d clint Mission 2.2 Céation

Plus en détail

l énergie et le changement

l énergie et le changement Ls bâimns, l éngi l changmn climaiqu, qul appo? En Fanc, l scu ds bâimns (logmns, commcs, buaux ) s l pmi consommau d éngi (43 %) il s à l oigin d 22 % ds émissions d gaz à ff d s. Equipmns élconiqus 18

Plus en détail

Optimiser la préparation et le pilotage des risques de campagne L élu manager

Optimiser la préparation et le pilotage des risques de campagne L élu manager ISE st un maqu commcial l association SOLn. Optimis la pépaation t l pilotag s isqus campagn L élu manag Oganism agéé pa té l ministè sssions 2014 20 janvi, 31 janvi, 10 févi Roland Gani Pésntation t objctifs

Plus en détail

www.ucpa-formation.com

www.ucpa-formation.com Depuis le mois de septembe 2005, il est obligatoie de posséde un diplôme pofessionnel pou diige un accueil de loisis ou un séjou de vacances de plus de 80 enfants duant plus de 80 jous, le BAFD ne suffit

Plus en détail

L incidence des histoires individuelles sur l insertion professionnelle : une analyse sur données longitudinales

L incidence des histoires individuelles sur l insertion professionnelle : une analyse sur données longitudinales L incidnc ds histois individulls su l instion pofssionnll : un analys su donnés longitudinals Jan-Michl PLASSARD, Wissm SASSI (LIRHE-CNRS, Univsité Toulous I) Txt d'appui au séminai intn d l'iédu du 7

Plus en détail

Stock-options et gestion de patrimoine Professeur Didier MAILLARD Mars 2008

Stock-options et gestion de patrimoine Professeur Didier MAILLARD Mars 2008 Convatoi National d At t Méti Chai d BANQ Docunt d chch n Stock-option t gtion d patioin Pofu Didi MAILLARD Ma 8 Avtint La chai d Banqu du Convatoi National d At t Méti t à la dipoition du public, u on

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Mondialisation des services : 10 ans qui vont tout changer

Mondialisation des services : 10 ans qui vont tout changer Mondialisation ds svics : 1 ans qui vont tout chang 14 févi 214 PARIS Buno Dspujol Guillaum Thibault Oliv Wyman Oliv Wyman 1 Oliv Wyman: un ds lads mondiaux du consil n Statégi t n Tansfomation, filial

Plus en détail

MODELISATION ET SIMULATION EN 3D

MODELISATION ET SIMULATION EN 3D Palais d la Découvt Univsité Pi t Mai Cui Diction d la médiation scintifiqu Dépatmnt d Physiqu Av. F. D. Roosvlt 758 Pais 4 plac jussiu 755 Pais Laboatoi d Modélisation n Mécaniqu Rappot d stag d maîtis

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Le Véhicule Hybride du LAMIH

Le Véhicule Hybride du LAMIH Le Véhicule Hybide du LAMIH Une éalisation collective Le pojet véhicule hybide a été éalisé pa une équipe tansvesale du LAMIH egoupant des automaticiens et des mécaniciens. Leus domaines de echeche sont

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes A60 MAJ.09- xmlbas RET-A060.xml TAUX DE PENSION PRINCIPE GÉNÉRAL imag% path%/1/1/3 path%/1/3/2 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/2/1 path%/1/3/1 rvd%-09 /0 rvd%14-09 /1/1/0 rvd%14-09 /1/0 rvd%-06 /1/2/0

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) +

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) + Cllul d Pocls fft Pocls: aisotopi iduit pa l champ Cllul d Pocls: stuctu d bas las Tp () Tp () las : A optiqu élctod : Cistal ui-a Coductu (couch d métal) Cllul d Pocls: picip d opéatio Tp () comm mpl.

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant.

akènes formations Pour rendre plus efficientes vos approches marketing, innovation et communication, travaillez en co-construisant. akènes fomations Optis vote potentiel pa la co-conuction. Pogamme 2014 Pou ende plus efficientes vos aoches maketing, innovation et communication, tavaillez en co-conuisant. POURQUOI akènes fomations?

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Plan de cours. Double français de 3 e et 4 e secondaire. Étape 1. Étape 2. Lecture 40% Écriture 40 %

Plan de cours. Double français de 3 e et 4 e secondaire. Étape 1. Étape 2. Lecture 40% Écriture 40 % Plan d cous Doubl fançais d 3 t 4 scondai Étap 1 Lctu 40% Lctu d un oman t évaluation Analys d publicités n lctu su un txt potant su la publicité Examn d lctu su l cont Écitu 40% Céation d un publicité

Plus en détail

Exercices : 19 - Champ électrostatique

Exercices : 19 - Champ électrostatique 1 Execices : 19 - Champ électostatique Sciences Physiques MP 2015-2016 Execices : 19 - Champ électostatique A. Calculs de champ et de potentiel 1. Théoème de supeposition Une sphèe de ayon b pote une chage

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

Machine avec défauts au rotor

Machine avec défauts au rotor Chapit V : achin avc défauts au oto Chapit V achin avc défauts au oto Chapit V : achin avc défauts au oto 3 Chapit V : achin avc défauts au oto 4 Chapit V : achin avc défauts au oto. ntoduction a machin

Plus en détail

Rapport d activité 2014

Rapport d activité 2014 2014 Rappot d activité 2014 SIÈGE SOCIAL Société coopéativ Migos Valais Ru ds Fintts 45 1920 Matigny 027 720 44 00 www.migosvalais.ch 3Sommai 014 Edito 4 Rpotag 6 Dats clés 26 Rappot dévloppmnt duabl 28

Plus en détail

Lames minces et Polarisation de la lumière

Lames minces et Polarisation de la lumière Mawan Bouch Ecol Supéu d Ingénus d Bouth, LIBAN 21-211 Lams mncs t Polasaton d la lumè A/ Pésntaton généal I/ Polasaton d la lumè Ls onds lumnuss sont ds onds élctomagnétqus caactésés pa dux champs E t

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V

Part ager Informer Relayer r e s i r o l a V m o f In e Pa ta alise Mutu ge D op el év Ag i pe e ng a h Éc Relaye dé Fé Val o i s e e Édito 75 milliads d euos L de budget des Dépatements en 2014 es Dépatements sont aujoud hui vivants, dynamiques

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT

GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Les _ Un chagé d affaies qualifé _ L accès à un éseau de conseils opéationnels et d expets _ Un soutien à la levée de fonds publics et pivés GENOPOLE ACCOMPAGNE VOTRE DÉVELOPPEMENT Genopole, c est une

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS

INFORMATIQUE. MAÎTRISE - Le perfectionnement - COURS - STAGES ATELIERS ASSOCIATION UNIVERSITÉ INTER-ÂGES 18 ue des Fèes Bolifaud 95220 HERBLAY 06 73 14 01 98 - Email : univesia@wanadoo.f INFORMATIQUE COURS - STAGES ATELIERS Un pogamme pesonnalisé de «cous et patiques» est

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen

Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme. Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Séminaire DREAL Aquitaine - 1er décembre 2009 - Agen Atelier A : L intégration de la démarche SAGE au sein des documents d urbanisme Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement Durable et de

Plus en détail

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ...

A LA SANTE L ACCES DES JEUNES. dossier ... ... dossie L ACCES DES JEUNES A LA SANTE 20% d étudiants en Fance, et 26% en Midi-Pyénées, enoncent à des taitements médicaux pou des aisons financièes*. 18% des étudiants n ont pas de complémentaie santé.

Plus en détail

Une résidence pensée pour les nouveaux seniors, au cœur du Languedoc-Roussillon.

Une résidence pensée pour les nouveaux seniors, au cœur du Languedoc-Roussillon. Un éidnc pné pou l nouvaux nio, au cœu du Langudoc-Rouillon. Sèt HRULT - 34 Un concpt xcluif n cnt-vill à Sèt. Fill d la m t du olil, Sèt t an dout l un d vill l plu éduiant du Langudoc- Rouillon. u pid

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail