A LA PÊCHE AUX POLLENS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A LA PÊCHE AUX POLLENS"

Transcription

1 CAS CLINIQUE A LA PÊCHE AUX POLLENS Commencer Réalisé par le Dr Fontaine Allergologue, Praticien attaché au CHU de Reims

2

3 SITUATION Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d avril pour une rhino-conjonctivite très gênante, évoluant depuis 8 ans

4 Question n 1 : que recherchez-vous ou précisez-vous à l anamnèse? 1. Des antécédents évocateurs d allergie alimentaire 2. Le caractère uni- ou bilatéral des symptômes 3. La périodicité des symptômes dans l année 4. Des troubles du sommeil associés 5. Une toux spasmodique associée 6. Les traitements déjà employés 7. Rien : l essentiel est de traiter le patient

5 Les bonnes réponses : 1. Des antécédents évocateurs d allergie alimentaire 2. Le caractère uni- ou bilatéral des symptômes 3. La périodicité des symptômes dans l année 4. Des troubles du sommeil associés 5. Une toux spasmodique associée 6. Les traitements déjà employés 7. Rien : l essentiel est de traiter le patient Réponses : 1, 2, 3, 4, 5 et 6

6 Commentaires Tous les éléments concernant les caractéristiques même de la rhinite, l association à des manifestations évocatrices d asthme, la réponse aux traitements déjà employés, mais aussi les antécédents non allergiques ou potentiellement allergiques sont importants. La recherche de troubles du sommeil participe de l évaluation de la sévérité de la rhinite.

7 SUITE DU CAS CLINIQUE A l anamnèse : o Antécédents d allergie au chat, avec tests cutanés positifs dans l enfance o o Prurit buccal à la consommation de pomme et pêche crues, mais tolère les fruits cuits (tarte aux pommes) Habitat : pas d animaux o Symptomatologie de rhino-conjonctivite saisonnière : Tous les jours en mars-avril Très marquée le week-end et pendant les vacances lorsqu elle se rend au bord d un étang pour pêcher avec son mari entre mai et septembre Toux peu productive mise au compte d un tabagisme modéré o A «bénéficié» d une injection de corticoïdes retard au début du mois de mai les deux dernières années, et vient pour une nouvelle injection

8 Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d avril A LA PÊCHE AUX POLLENS

9 Question n 2 : quel(s) examens vous paraissent utiles en première intention à la recherche d une étiologie allergique? 1. Dosage des IgE totales 2. Phadiatop 3. NFS à la recherche d une hyper éosinophilie 4. Test sanguin multi-allergénique aux pneumallergènes, de type CLA 5. Recherche d IgE spécifiques anti-bouleau, frêne, graminées, plantain 6. Consultation d allergologie

10 Les bonnes réponses : 1. Dosage des IgE totales 2. Phadiatop 3. NFS à la recherche d une hyper éosinophilie 4. Test sanguin multi-allergénique aux pneumallergènes, de type CLA 5. Recherche d IgE spécifiques anti-bouleau, frêne, graminées, plantain 6. Consultation d allergologie Réponses : 2 et/ou 6

11 Commentaires Les tests de dépistage d allergie de type Phadiatop ou des tests cutanés réalisés d emblée lors d une consultation d allergologie sont seuls utiles en première intention. Le dosage des IgE totales, peu spécifique et peu sensible, n est pas répertorié comme test de dépistage d allergie dans la NABM (Nomenclature des Actes de Biologie Médicale). La recherche d IgE sériques spécifiques intervient essentiellement après un dépistage, au mieux par tests cutanés. Les diapos suivantes peuvent détailler les résultats et leur interprétation en fonction des options choisies (Phadiatop ou recherche d IgE spécifiques)

12 Question n 3 : vous avez prescrit un Phadiatop, pour lequel le laboratoire vous rend un résultat positif, qu en pensez-vous? 1. Le résultat confirme que ma patiente est allergique aux pollens 2. Il faut regarder quelle technique a été employée car les performances diffèrent d une technique à l autre 3. Le résultat confirme simplement que ma patiente a un terrain allergique 4. Il faut compléter le bilan par une recherche d IgE sériques spécifiques aux pollens 5. Aucune de ces propositions n est exacte Phadiatop positif

13 Les bonnes réponses : 1. Le résultat confirme que ma patiente est allergique aux pollens 2. Il faut regarder quelle technique a été employée car les performances diffèrent d une technique à l autre 3. Le résultat confirme simplement que ma patiente a un terrain allergique 4. Il faut compléter le bilan par une recherche d IgE sériques spécifiques aux pollens 5. Aucune de ces propositions n est exacte Réponses : 2 et 3 Phadiatop positif

14 Commentaires Dans l absolu vous avez bien fait de demander un Phadiatop, qui est l examen de dépistage privilégié des allergies respiratoires mais avec une remarque dans le cas présent : il va forcément être positif puisque la patiente a des antécédents d allergie documentée au chat, et ce même si elle n est pas allergique aux pollens! Il faut regarder quelle technique a été employée car le Phadiatop a fait l'objet d un grand nombre d études de validation clinique qui ont montré sa grande sensibilité (>90%), ce qui n est pas le cas de certains autres examens qui lui sont parfois substitués par le laboratoire. La recherche d IgE sériques spécifiques «à l aveugle» pour les principaux pollens risque d être à la fois couteuse et peu contributive. Phadiatop positif

15 Question n 4 : parmi ces éléments anamnestiques le(s)quel(s) vous permet(tent) de diagnostiquer d emblée une allergie aux pollens de graminées? 1. Périodicité des symptômes entre mars et septembre 2. Accentuation des symptômes entre juin et septembre 3. Prurit buccal à la consommation de pêche crue 4. Nette aggravation de la symptomatologie lors des activités de pêche au bord d un étang 5. Aucun de ces éléments Phadiatop positif

16 La bonne réponse : 1. Périodicité des symptômes entre mars et septembre 2. Accentuation des symptômes entre juin et septembre 3. Prurit buccal à la consommation de pêche crue 4. Nette aggravation de la symptomatologie lors des activités de pêche au bord d un étang 5. Aucun de ces éléments Réponse : 5 Phadiatop positif

17 Commentaires La périodicité des symptômes n est pas spécifique d une pollinose particulière, et l aggravation lors des séjours au bord d un étang peut-être due à une exposition à d autres pollens que ceux des graminées. La période de juin à septembre pourrait par ailleurs correspondre à une allergie aux moisissures Alternaria. La recherche d allergies alimentaires croisées avec les pollens peut être utile à l orientation diagnostique mais, en l espèce, une allergie à la pêche n oriente pas vers une allergie aux pollens de graminées. Phadiatop positif

18 A cette étape, il est conseillé d orienter votre patient vers un allergologue, aucun élément de l anamnèse ne vous ayant orienté clairement vers un ou des allergènes en cause.. 1. Je suis cette recommandation et je prends connaissance du diagnostic posé par l allergologue 2. Je poursuis la démarche diagnostique A LA PÊCHE AUX POLLENS

19 Question n 5 : parmi ces éléments anamnestiques le(s)quel(s) vous permet(tent) de diagnostiquer d emblée une allergie au pollen de bouleau? 1. Périodicité des symptômes entre mars et septembre 2. Accentuation des symptômes entre juin et septembre 3. Prurit buccal à la consommation de pomme crue 4. Nette aggravation de la symptomatologie lors des activités de pêche au bord d un étang 5. Aucun de ces éléments Phadiatop positif

20 La bonne réponse : 1. Périodicité des symptômes entre mars et septembre 2. Accentuation des symptômes entre juin et septembre 3. Prurit buccal à la consommation de pomme crue 4. Nette aggravation de la symptomatologie lors des activités de pêche au bord d un étang 5. Aucun de ces éléments Réponse : 3 Phadiatop positif

21 Commentaires Les périodicités des symptômes évoquées en 1 et 2 sont trop longues pour relever d une simple pollinose au bouleau. Par contre, celle-ci peut expliquer le début des symptômes en mars-avril et on peut souligner que dans le nord de la France l association d une rhinoconjonctivite en mars-avril à un syndrome oral aux pommes crues avec tolérance du fruit cuit est quasi pathognomonique d une allergie au pollen de bouleau Phadiatop positif

22 Vous avez demandé une recherche d IgE spécifiques, dont le laboratoire vous a rappelé qu elle était limitée à cinq allergènes respiratoires : quelle a été votre ordonnance? Dr Pol Lhen Dr Pol Lhen Faire des «RAST» «RAST» bouleau graminées peuplier platane armoise Ordonnance 1 Ordonnance 2 Phadiatop positif

23 Commentaires Si vous demandez des dosages d IgE sériques spécifiques il va falloir les choisir en fonction d une orientation clinique la plus précise possible. A défaut vous risquez de passer à côté de l allergène en cause Remarque : il ne faut plus écrire RAST, désignation obsolète correspondant à une technique qui n est plus utilisée. La solution d apparente facilité, qui consiste à demander une recherche multiallergénique de type CLA est trompeuse car l examen manque de fiabilité et de reproductibilité, et son interprétation peut par ailleurs être compliquée par l existence de réactions croisées asymptomatiques entre pollens Phadiatop positif

24 Voici les résultats de l ordonnance 1 Dr Pol Lhen Faire des «RAST» Labo Tanik IgE spécifiques : D pter : <0,10 ku/l Chat : 15,30 ku/l Bouleau : 3,20 ku/l Graminées : <0,10 ku/l Cyprès : <0,10 ku/l Ordonnance 1 Phadiatop positif

25 Commentaires Vous n aviez pas précisé les recherches que vous souhaitiez faire et le laboratoire a choisi de vous rendre des résultats pour les allergènes qui lui paraissaient pertinents, mais dont certains ne vous feront guère avancer dans le diagnostic : - On sait déjà, à l anamnèse, que la patiente est allergique au chat ; elle n y est plus exposée et cette sensibilisation n explique donc pas ses symptômes - Le caractère uniquement saisonnier de la symptomatologie et l absence de toute gêne hors saison pollinique pouvaient laisser supposer que le tableau clinique n est pas lié à une allergie aux acariens - Si la patiente est au Nord de la France le cyprès ne peut être impliqué ; si elle a migré et consulte dans le sud, une pollinose au cyprès serait plus précoce et moins prolongée - Il n existe pas de sensibilisation aux graminées ; on confirme simplement la suspicion clinique de sensibilisation au bouleau que laissait supposer l association à une allergie alimentaire à la pomme crue, mais n expliquant pas la prolongation des manifestations cliniques jusqu en septembre Phadiatop positif

26 Voici les résultats de l ordonnance 2 Dr Pol Lhen «RAST» bouleau graminées peuplier platane armoise Ordonnance 2 Labo Tanik IgE spécifiques : Bouleau : 3,20 ku/l Graminées : <0,10 ku/l Peuplier : <0,10 ku/l Platane : <0,10 ku/l Armoise : <0,10 ku/l Phadiatop positif

27 Commentaires Vos recherches n ont pu porter que sur un nombre limité de pollens, dont certains comme le peuplier et le platane ne sont que rarement responsables d allergie. On ne retrouve qu une sensibilisation au pollen de bouleau, qui explique probablement les manifestations cliniques de mars-avril avec, à l appui de cette pertinence du test, les antécédents d allergie alimentaire à la pomme crue. La recherche d IgE spécifiques sur la base de l interrogatoire, sans l aide des prick tests cutanés risque d être coûteuse et peu fructueuse Phadiatop positif

28 Question n 6 : concernant ce résultat d examen biologique : 1. Il vous permet de dire que Madame D est allergique au bouleau 2. Le taux d IgE spécifiques, comparé à celui des IgE spécifiques de chat, semble trop faible pour expliquer des symptômes de grande intensité 3. Le taux est plus élevé que le seuil habituel de déclenchement des symptômes 4. Aucune de ces propositions n est exacte IgE spécifiques bouleau 3,20 ku/i

29 La bonne réponse : 1. Il vous permet de dire que Madame D est allergique au bouleau 2. Le taux d IgE spécifiques, comparé à celui des IgE spécifiques de chat, semble trop faible pour expliquer des symptômes de grande intensité 3. Le taux est plus élevé que le seuil habituel de déclenchement des symptômes 4. Aucune de ces propositions n est exacte Réponse : 4 IgE spécifiques bouleau 3,20 ku/i

30 Commentaires Le résultat permet seulement de parler de sensibilisation biologique : le diagnostic d «allergie» ne peut être porté que s il existe une bonne corrélation avec la clinique (consensus ARIA) et sera étayé au mieux lors d une consultation d allergologie. Une sensibilisation biologique peut être asymptomatique et/ou relever de réactions croisées in vitro, et il n y a pas de corrélation entre le taux d IgE sériques spécifiques et l intensité des manifestations cliniques. Ici l association à une allergie alimentaire à la pomme crue oriente quand même vers une pertinence clinique du test IgE spécifiques bouleau 3,20 ku/i

31 Question n 7 : On ne retrouve donc à priori, à ce stade, qu une suspicion d allergie au pollen de bouleau. Qu en pensez-vous? 1. Elle explique la symptomatologie jusqu en septembre s il y a beaucoup de bouleaux autour de l étang 2. Il doit exister une allergie croisée entre pollens de bouleau et d herbes 3. Les symptômes entre juin et septembre peuvent être liés à autre chose que des pollens 4. Il faut compléter le bilan par une autre recherche d IgE sériques spécifiques 5. Aucune de ces propositions n est exacte Allergie au pollen de bouleau

32 La bonne réponse : 1. Elle explique la symptomatologie jusqu en septembre s il y a beaucoup de bouleaux autour de l étang 2. Il doit exister une allergie croisée entre pollens de bouleau et d herbes 3. Les symptômes entre juin et septembre peuvent être liés à autre chose que des pollens 4. Il faut compléter le bilan par une autre recherche d IgE sériques spécifiques 5. Aucune de ces propositions n est exacte Réponse : 3 Allergie au pollen de bouleau

33 Après vous être renseigné sur la végétation présente autour de l étang et vous être documenté, vous avez opté pour une nouvelle recherche d IgE sériques spécifiques, dont voici les résultats Dr Pol Lhen «RAST» Alternaria saule plantain ortie Labo Tanik IgE spécifiques Alternaria : <0,10 ku/l Saule : <0,10 ku/l Plantain : <0,10 ku/l Ortie : <0,10 ku/l Allergie au pollen de bouleau

34 Commentaires Cette nouvelle recherche, y compris pour Alternaria, est encore négative. Mais un test biologique négatif n exclut pas l existence d une sensibilisation et/ou d une allergie, notamment quand sa sensibilité n est pas optimale. Allergie au pollen de bouleau

35 SUITE DU CAS CLINIQUE Persistance d une rhino-conjonctivite sévère dans le courant de l été lors des séjours autour de l étang malgré un traitement antihistaminique per os, collyre antihistaminique et corticoïde nasal Crise d asthme en juillet, un week-end en fin d après-midi Allergie au pollen de bouleau

36 Question n 8 : Qu en pensez-vous? 1. L aggravation est probablement liée à de forts pics polliniques 2. Vous effectuez une injection de corticoïdes retard 3. Vous majorez uniquement le traitement symptomatique 4. La saison se termine et on verra bien l année prochaine si cela récidive 5. Vous adressez la patiente à un confrère allergologue Allergie au pollen de bouleau

37 La bonne réponse : 1. L aggravation est probablement liée à de forts pics polliniques 2. Vous effectuez une injection de corticoïdes retard 3. Vous majorez uniquement le traitement symptomatique 4. La saison se termine et on verra bien l année prochaine si cela récidive 5. Vous adressez la patiente à un confrère allergologue Réponse : 5 Allergie au pollen de bouleau Rhino-conjonctivite sévère persistante lors des séjours autour de l étang malgré le traitement + Crise d asthme

38 Commentaires A l évidence la symptomatologie est mal expliquée, et en plus mal contrôlée. Elle nécessite un bilan allergologique au cours duquel l anamnèse essaiera d approfondir les circonstances de déclenchement des symptômes, une EFR sera effectuée et des tests cutanés permettront de rechercher une sensibilisation à de nombreux pneumallergènes. Cette consultation aurait pu intervenir plus tôt, avant la réalisation des dosages d IgE sériques spécifiques du fait de l ancienneté et de la sévérité de la rhinite, et parce que son caractère prolongé laissait suspecter au moins une polyallergie et/ou une situation complexe. Allergie au pollen de bouleau Rhino-conjonctivite sévère persistante lors des séjours autour de l étang malgré le traitement + Crise d asthme

39 Le bilan allergologique, avec tests cutanés à de nombreux pollens n a retrouvé qu une sensibilisation isolée, cliniquement pertinente, au pollen de bouleau!! Au vu de ces résultats qui ne concordent pas complètement avec la clinique, l allergologue reprend l anamnèse et apprend que :. Et si j avais poursuivi moi-même la démarche (retour) Allergie au pollen de bouleau Rhino-conjonctivite sévère persistante lors des séjours autour de l étang malgré le traitement + Crise d asthme

40 Madame D. Valérie pêche avec son mari et prépare leurs appâts avec des vers de vase Ses épisodes de rhino-conjonctivite et crises d asthme s accompagnent souvent d un prurit des mains IgE spécifiques anti-chironomides (vers de vase) : 8,70 ku/l Allergie au pollen de bouleau Allergie aux vers de vase, responsable de rhino-conjonctivite et d asthme lors des week-ends et séjours passés à pêcher au bord de l étang! A LA PÊCHE AUX POLLENS Revenir au début du cas

41 NABM : Modalités de prescription et de remboursement des dosages d IgE spécifiques cas clinique

Une allergie typique?

Une allergie typique? CAS CLINIQUE Une allergie typique? Commencer Réalisé par le Pr Demoly Coordinateur du Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier Bastien, 15 ans Tous les ans

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu - Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie H Dhivert Donnadieu Philippe 55 ans, habite à Amiens Antc: symptômes polliniques

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman que Sofiane fait de L asthme et qu un TRT par CSI est

Plus en détail

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux arbres? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux arbres? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte Réalisé par: - Anca M Chiriac - Farah Hannachi - Pascal DEMOLY Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve -

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires.

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Introduction Définition de l allergie L allergie correspond à une réponse anormale

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

3mesures pour retrouver une certaine qualité de vie

3mesures pour retrouver une certaine qualité de vie ALLERGIE AUX POLLENS : 3mesures pour retrouver une certaine qualité de vie u Eviter de trop grandes expositions aux pollens Prudence les jours chauds et ensoleillés (les pollens sont en suspension dans

Plus en détail

8.4 Rhinite allergique

8.4 Rhinite allergique 8.4 Rhinite allergique Références bibliographiques : -La rhinite non allergique à éosinophiles ou NARES. Aspects cliniques et immunohistologiques. Revue française d'allergologie et d'immunologie clinique

Plus en détail

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique La désensibilisation Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique, est actuellement le seul traitement modifiant le cours

Plus en détail

Diagnostic précoce de l allergie

Diagnostic précoce de l allergie Diagnostic précoce de l allergie F. Rancé, allergologie-pneumologie, hôpital des Enfants, Toulouse La prévalence des maladies allergiques chez l enfant (dermatite atopique, asthme, rhinite et conjonctivite

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

Le rhume des foins. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins

Le rhume des foins. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins Le rhume des foins Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins QU EST-CE QUE L ALLERGIE? L allergie est due à une réactivité anormale du système immunitaire en présence de substances,

Plus en détail

aux graminées? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux graminées? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux graminées? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

Calendriers Polliniques. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies.

Calendriers Polliniques. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Calendriers Polliniques Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Connaître mon allergie Les saisons polliniques 1. JANVIER À MAI Saison des arbres L année commence par la

Plus en détail

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. Connaître mon allergie L'allergie L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. 18 millions de Français sont allergiques (30 % de la population),

Plus en détail

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte Dossier progressif Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 10 Unité d enseignement 11 Item Inflammation - Immunopathologie 182. Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte 184. Hypersensibilités

Plus en détail

L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET.

L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET. L allergie alimentaire à la noisette: pas si simple!!! Dr Agnes JUCHET. Dr Anne Chabbert-Broué,, Toulouse L avenir de l allergologie.. l Le raisonnement en «familles biochimiques» Noisette: source allergénique

Plus en détail

VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE

VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE Information générale Pour vous, pour la vie Qu est-ce qu une allergie? Le mot allergie est utilisé pour décrire une réaction indésirable du corps à une substance

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

Dr Narathib NAY, FMC de l AMC du 25 Mars 2010. Rhinite Chronique

Dr Narathib NAY, FMC de l AMC du 25 Mars 2010. Rhinite Chronique Dr Narathib NAY, FMC de l AMC du 25 Mars 2010 avec le laboratoire ZAMBON Rhinite Chronique 0 RHINITES CHRONIQUES Affections fréquentes et souvent considérées à tort comme banales, les rhinites peuvent

Plus en détail

Y a-t-il des allergènes asthmogènes?

Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Michel MIGUERES Pneumologue et allergologue, Clinique de l Union, Toulouse Les symptômes des allergies respiratoires rhinite, conjonctivite, asthme ne s observent pas

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 XYZALL 0,5 mg/ml, solution buvable Flacon de 200 ml avec seringue pour administration orale (CIP : 376 538-7) UCB PHARMA SA lévocétérizine Liste II Date

Plus en détail

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS ANNEXES 1 LETTRE POUR LES PARENTS A Mme, M.. Parents de l Enfant Classe Madame, Monsieur Vous m avez indiqué que votre enfant présente une allergie pouvant nécessiter un traitement ou des soins à l école.

Plus en détail

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay Unité de pneumologie, d allergologie d et de pathologie respiratoire de l environnementl Pôle de Pathologie thoracique Hôpitaux universitaires

Plus en détail

Asthmatiques, osez parler!

Asthmatiques, osez parler! Asthmatiques, osez parler! Membre de la Fédération Française de Pneumologie Avec les parrainages du Ministère de la Santé et des Solidarités et de l EFA L asthme est une maladie chronique qui va durer

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 Je m informe Comprendre l allergie Il y a de plus en plus d allergiques VRAI : L OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l allergie au 4ème rang des affections

Plus en détail

Etude d un cas d allergie au plasma. Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace

Etude d un cas d allergie au plasma. Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace Etude d un cas d allergie au plasma Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace Congrès SFVTT Nantes 2012 1 Anamnèse Patiente présentant un syndrome hémolytique et urémique suite à un déficit

Plus en détail

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*)

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) Objectifs Pédagogiques : - Reconnaître une allergie respiratoire chez l enfant - Connaître les principes généraux du traitement d une

Plus en détail

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Phénotypage de l asthme : En pratique Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Asthme du nourrisson Enfant d âge préscolaire < 3 ans Diagnostic d asthme la première année de vie : épisodes itératifs de

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE?

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? Connaître mon allergie Définition Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les poils d animaux qui sont responsables de l allergie, mais des substances (protéines)

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques associés à l allergie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 GRAZAX 75 000 SQ-T, lyophilisat oral B/30 (CIP 378 011-6) B/100 (378 012-2) Laboratoires ALK ABELLO Extrait allergénique standardisé de pollen de graminées

Plus en détail

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo A. LES ALLERGIES 26 /03/09 Dr Porri Pneumo I. Définitions II. Physiopathologie A. La phase de sensibilisation B. La phase d allergie III. Pneumoallergènes A. Les acariens B. Les phanères d animaux C. Les

Plus en détail

POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES

POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES Conseils et renseignements pour les patients allergiques Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, Cher patient allergique, Votre allergie

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur Fiche Action 6.A.4 Conseil Médical en Environnement Intérieur Objectif général 4 : améliorer la qualité de l habitat Objectif spécifique 4.2 : Mieux prendre en compte la qualité de l air intérieur Axe

Plus en détail

Rhinite et conjonctivite allergiques

Rhinite et conjonctivite allergiques Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Rhinite et conjonctivite allergiques de l adulte Rhinite et conjonctivite allergiques de l adulte Ce qu il faut savoir Qu appelle-t-on

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 avril 2008 WYSTAMM 10 mg, comprimé Boîte de 15 comprimés (CIP : 382 884-0) Boîte de 30 comprimés (CIP : 384 162-2) Laboratoires BOUCHARA RECORDATI rupatadine Date

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Les rendez vous de l allergologie Moléculaire Les rendez vous de l allergologie Moléculaire L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Dr H. Masson Juin 2014 Allergène purifié Extrait allergénique

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Dr Jean Charles BONNEAU ANGERS pollinarium 1 Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Qu est que la pollinose, son impact sur la santé & la société?

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

GÉNÉRALISTEG (tentative d instruction d

GÉNÉRALISTEG (tentative d instruction d LE MÉDECIN M GÉNÉRALISTEG (tentative d instruction d au sosie) Lorsqu un un sujet entre dans mon cabinet, j essaye j autant que faire se peut, de voir si le problème de santé posé est rattachable à une

Plus en détail

Trois cas d allergie! R. Wakim*, J. Birnbaum**

Trois cas d allergie! R. Wakim*, J. Birnbaum** Observation 24/01/02 15:56 Page 43 Trois cas d allergie! R. Wakim*, J. Birnbaum** * Médecin généraliste, Paris. ** Département des maladies respiratoires, hôpital Sainte-Marguerite, Marseille. UNE RHINITE

Plus en détail

Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé

Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé N ONATAL Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé Un dépistage PréCoCe favorise Un TraiTemenT rapide En tant que nouveau ou futur parent, vous avez à cœur

Plus en détail

BIEN VIVRE AVEC LA RHINITE ALLERGIQUE

BIEN VIVRE AVEC LA RHINITE ALLERGIQUE BIEN VIVRE AVEC LA RHINITE ALLERGIQUE Les conseils ne sont en aucun cas destinés à remplacer des avis ou soins médicaux professionnels. Si vous n êtes pas certain que les conseils donnés s appliquent à

Plus en détail

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE *Centre Hospitalier Saint Joseph et Saint Luc 20 quai Claude Bernard 69007 LYON Cabinet Médical 1 rue Laborde 69500 BRON girodet.bru@voila.fr

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE Exemple de Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001(BO Spécial

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl

Démarche diagnostique pratique. et des maladies respiratoires de l enfantl Asthme du nourrisson Démarche diagnostique pratique André Labbé Unité de réanimation r et des maladies respiratoires de l enfantl Hôtel-Dieu Clermont-Ferrand Position du problème Fréquence pathologie sifflante

Plus en détail

INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT

INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. SOURCE Recommandations de pratique clinique de 1997 sur les «Indications de l adénoïdectomie

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

allergique aux moisissures?

allergique aux moisissures? allergique aux moisissures? Connaître mon allergie Définition Les moisissures sont des champignons microscopiques présents partout dans l environnement : dans le sol, l eau et sur les plantes. Dans la

Plus en détail

Exploration d une urticaire chronique

Exploration d une urticaire chronique Exploration d une urticaire chronique Pascale Mathelier-Fusade Paris Conférence de consensus Prise en charge de l urticaire chronique 8 Janvier 2003 Comité d organisation Jury Experts Groupe bibliographique

Plus en détail

Oseille sauvage 11 0 - Plantain 9 0 + Sureau 9 0 - 48 0 - TOTAUX POLLENS 515 4 -

Oseille sauvage 11 0 - Plantain 9 0 + Sureau 9 0 - 48 0 - TOTAUX POLLENS 515 4 - BULLETIN ALLERGO-POLLINIQUE METZ le 3 juin 2014 Période du 26 mai au 1 er juin2014 Taxon dominant : Graminées 438 4 + Oseille sauvage 11 0 - Plantain 9 0 + Sureau 9 0 - (Pin, érable, tilleul ) 48 0 - TOTAUX

Plus en détail

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches.

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Chères patientes, chers patients, chers proches, Vous-même, ou l un de vos proches, avez peut-être suivi un traitement ophtalmologique

Plus en détail

Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant

Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mars 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant C est le sujet d une importante étude britannique

Plus en détail

La toile un filtre parfait contre les pollens. Et votre intérieur respire SON EFFICACITÉ ATTEINT UN TAUX DE 99 % UNE EXCLUSIVITÉ. www.lakal.

La toile un filtre parfait contre les pollens. Et votre intérieur respire SON EFFICACITÉ ATTEINT UN TAUX DE 99 % UNE EXCLUSIVITÉ. www.lakal. La toile un filtre parfait contre les pollens. Et votre intérieur respire SON EFFICACITÉ ATTEINT UN TAUX DE 99 % UNE EXCLUSIVITÉ www.lakal.fr Que faire en cas d allergie au pollen? Éternuements, démangeaisons,

Plus en détail

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES?

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? Chaque année, près de 49 000 cas de cancer du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie. Pourtant, détecté

Plus en détail

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer)

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Prise en main rapide Avertissement : Le module Troubles Fonctionnels Urinaires développé sur Episodus est un module d aide au diagnostic,

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen. HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.fr PHYSIOPATHOLOGIE DEFINITIONS Réaction immédiate : < 1

Plus en détail

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007 : Biologie de l allergie, CERM 2007 Allergie : Le poids des chiffres! Exploration des hypersensibilités à IgE 4% de la population générale ~ 10% des enfants de moins de 2 ans (USA) Les manifestations s'aggravent!

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères 22/9/2015 Dr Xavier Van der Brempt pneumo-allergologue Allergopôle, Clinique Saint-Luc, Namur (Belgique) xavier@bremptallergy.be Quelques

Plus en détail

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr?

Comment s est passée cette deuxième saison de GrippeNet.fr? Le site a reçu 139 646 visites, soit une moyenne de 1 visite par minute pendant toute la saison! Chers participants à GrippeNet.fr, Vous avez été 6 068 à participer à la seconde saison de GrippeNet.fr,

Plus en détail

ATELIER. Explorations allergologiques dans l asthme. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT

ATELIER. Explorations allergologiques dans l asthme. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT ATELIER Explorations allergologiques dans l asthme Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT Allergies respiratoires Rhinite et asthme : allergie immédiate IgE Phase de sensibilisation

Plus en détail

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Avec le vieillissement de la population, les médicaments occupent une place de plus en plus

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie La désensibilisation Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Désensibilisation I. Mécanismes II. Indications, modes d administration III. Contre-indications, précautions d emploi IV. Effets indésirables V.

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI)

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) Etablissement : Année scolaire 20-20 Adresse de l établissement :... Chef d établissement :... Tél. :... Mairie de COORDINATEUR

Plus en détail

ENQUÊTE/QUESTIONNAIRE

ENQUÊTE/QUESTIONNAIRE ENQUÊTE/QUESTIONNAIRE EQ-DDO-23/2015 Document consultable dans Médi@m Date : 06/03/2015 Domaine(s) : gestion du risque à Mesdames et Messieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables

Plus en détail

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Au menu de la rencontre : préparation du 17/10/10 - Etat des lieux : Alerte dégradation accès aux droits et aux soins

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier. Equipe pédagogique 1 ère année

Le projet de soins. UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier. Equipe pédagogique 1 ère année Le projet de soins UE 3.2 Compétence 2: concevoir et conduire un projet de soins infirmier Equipe pédagogique 1 ère année Législation Décret du 29 juillet 2004 relatif à l exercice de la profession Art.

Plus en détail

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes

Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Le traitement de fond de la maladie asthmatique chez l adulte Formation médicale continue des médecins généralistes Dr Hakima OUKSEL Département de Pneumologie 1 Le traitement de fond de l asthme 1. Est

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail