Réunion du Conseil de Communauté du vendredi 21 février 2014 à 8 heures 30 en la salle des Conseils du Centre Administratif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion du Conseil de Communauté du vendredi 21 février 2014 à 8 heures 30 en la salle des Conseils du Centre Administratif"

Transcription

1 Réunion du Conseil de Communauté du vendredi 21 février 2014 à 8 heures 30 en la salle des Conseils du Centre Administratif Compte-rendu sommaire Secrétariat des Assemblées Nathalie LEGUET Direction des affaires juridiques et des assemblées 1/100

2 1 ZAC des Deux Rives à Strasbourg : création de la Zone d'aménagement Concerté et bilans de la concertation et de la mise à disposition de l'étude d'impact. Le Conseil est appelé à réitérer l ensemble des points entérinés par la délibération prise par le Conseil communautaire du 20 décembre 2013, relative à la création de la ZAC des Deux Rives et aux bilans de la concertation et de la mise à disposition de l étude d impact, en ce sens que le Conseil : est appelé à arrêter le bilan de la concertation préalable à la création de la Zone d Aménagement Concerté «des Deux rives», tel que plus amplement exposé au rapport ; est amené à dresser le bilan de la mise à disposition du public de l étude d impact et des pièces requises avec prise en considération des observations et propositions recueillies auprès du public au cours de cette procédure de mise à disposition, tel que plus amplement exposé au rapport ; est appelé à approuver : les mesures d évitement, de réduction et de compensation des effets notables du projet sur l'environnement ou la santé humaine, selon les mesures plus amplement exposées au rapport, les modalités du suivi de la réalisation des mesures précitées ainsi que les modalités du suivi des effets du projet sur l'environnement ou la santé humaine, selon modalités et calendrier plus amplement exposés au rapport ; est amené à définir les modalités de mise à disposition du public du bilan de la mise à disposition de l étude d impact et des pièces requises, ainsi qu il suit : - mise à disposition du public de la délibération au Centre administratif de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg aux heures habituelles d ouverture des bureaux, - mise en ligne de la délibération intégrant le bilan de la mise à disposition sur le site internet de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg, - mise en œuvre de ces mesures à compter du 3 mars 2014 et jusqu à la délibération approuvant le dossier de réalisation de la ZAC ; est appelé à approuver les caractéristiques essentielles du projet telles qu elles sont exposées au rapport et reposant sur les principes suivants : - répondre à un enjeu symbolique : la création d un lieu «urbain» corrélé avec l Allemagne, - concevoir un projet territorial : une relation nouvelle entre la ville et l eau, - maintenir l équilibre économique du Port, - mettre la mobilité au cœur de la conception urbaine, en utilisant le tramway comme axe de développement des différents territoires, permettant de relier les secteurs à urbaniser, de les irriguer, de les désenclaver et de les valoriser ; est appelé à approuver le dossier de création de la ZAC «des Deux Rives», tel qu annexé à la délibération comprenant notamment : - un rapport de présentation, - un plan de situation, - un plan de délimitation du ou des périmètres composant la zone, - l'étude d'impact, ses annexes et les compléments, - le régime au regard de la taxe d aménagement, - l étude de faisabilité sur le potentiel en énergies renouvelables ; est également appelé à décider que les constructions et aménagements réalisés dans la ZAC ou pour les besoins de la ZAC seront exonérés de la part communale ou intercommunale de la taxe d'aménagement, l'aménageur ou le constructeur prenant à leur charge au minimum le coût des équipements publics visés à l'article R du Code de l urbanisme, Secrétariat des Assemblées 2/100

3 il est aussi dit que : - conformément à l article R du Code de l urbanisme, le dossier de création est tenu à la disposition du public au Centre administratif de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg aux jours et heures habituels d ouverture ainsi qu à la Préfecture - la délibération sera exécutoire dès sa transmission au représentant de l Etat et dès le premier jour de l accomplissement des mesures de publicité (affichage au siège de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg durant une période complète d un mois et insertion dans un journal diffusé dans le département). Il est par ailleurs demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à signer et publier tout acte et document concourant à la bonne exécution de la délibération, notamment entreprendre toute procédure et déposer tout dossier de demande d autorisation nécessaire à la mise en œuvre de l opération d aménagement projetée. 2 Poursuite des acquisitions foncières de l'extension de la ligne D du tramway vers le Port du Rhin et Kehl et mise à disposition des emprises domaniales nécessaires au projet. Il est demandé au Conseil de réitérer et d actualiser en tant que de besoin, pour tenir compte du nouvel avis de France Domaine du 4 janvier 2014, la délibération du 20 décembre 2013 relative à la poursuite des acquisitions foncières de l extension de la ligne D du tramway vers le Port du Rhin et Kehl et de la mise à disposition des emprises domaniales nécessaires au projet, en ce sens que le Conseil : est appelé à approuver l'acquisition, par voie amiable, ou en cas de besoin, par voie d'expropriation, le cas échéant sous réserve d arpentage, des immeubles situés à Strasbourg, tombant dans l'emprise de l extension de ligne D du tramway vers l Est de l agglomération strasbourgeoise et ci-après cadastrés. Conformément aux dispositions de l'article R du Code de l'expropriation, en cas d'acquisitions dans le cadre d'un projet déclaré d'utilité publique, les offres de la collectivité pourront être majorées d'une indemnité de remploi aux taux suivants : 1. Personnes de droit privé (immeubles bâtis et non bâtis) - 20 % pour la fraction de l indemnité principale inférieure ou égale à % pour la fraction comprise entre et % pour le surplus 2. Personnes de droit public (Etat, Régions, Départements, Communes, etc...) - 5 % (taux uniforme) Commune de Strasbourg - Quartier du Port du Rhin Section DM n 156/2 de 6,24 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 4,27 ares (sous réserve d arpentage) Section DM n 131/2 de 37,65 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 0,34 are (sous réserve d arpentage) Section DM n 153/2 de 324,38 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 22,39 ares (sous réserve d arpentage) Section HW n 157/21 de 869,26 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 22,30 ares (sous réserve d arpentage) Secrétariat des Assemblées 3/100

4 Section HW n 133/21 de 75,42 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 11,78 ares (sous réserve d arpentage) Section HW n 150/21 de 59,19 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 18,50 ares (sous réserve d arpentage) Section HW n 149/21 de 71,66 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 27,42 ares (sous réserve d arpentage) Section HW n 148/21 de 16,40 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 1,61 are (sous réserve d arpentage) Section HW n 153/21 de 483,61 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 32,50 ares (sous réserve d arpentage) Section HW n 189/5 de 530,96 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 102,00 ares (sous réserve d arpentage Section HW n 131/39 de 35,23 ares, en nature de sol, Section HW n 132/39 de 25 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 0,19 are (sous réserve d arpentage) Section HW n 60/5 de 20,01 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 0,64 are (sous réserve d arpentage Section HZ n 543/153 de 390,02 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 6,81 ares, (sous réserve d arpentage) appartenant au Port Autonome de Strasbourg, - au prix de l are pour les parcelles cadastrées DM n 156/2, DM n 131/2, DM n 153/2 (pour la partie de terrain située en zone UB44 du POS, soit une superficie de 12 ares), à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation ; - au prix de l are pour les parcelles cadastrées DM n 153/2 (pour la partie de terrain située en zone UXL3 du POS, soit une superficie de 10,39 ares), HW n 157/21, HW n 133/21, HW n 150/21, HW n 149/21, HW n 148/21, HW n 132/39, HW 189/5, HZ n 543/153, à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation ; - au prix de l are pour la parcelle cadastrée HW n 153/21, à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation ; - au prix de l are pour les parcelles cadastrées HW n 131/39 et HW n 60/5, à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation. S agissant de la parcelle HW n 131/39, outre l acquisition de ce terrain, il convient également d approuver le versement, en vertu du contrat d amodiation conclu entre le Port Autonome de Strasbourg et la SCI du Petit Rhin sur la parcelle cadastrée en section HW n 131/39, d une indemnité principale de dépossession d un montant de , à augmenter d une indemnité de remploi de , soit une indemnité totale de (conformément au précédent avis rendu par France Domaine sur la base duquel les pourparlers ont été engagés) due au propriétaire des bâtiments, la SCI du Petit Rhin, ainsi qu une indemnité d éviction commerciale assortie d indemnités accessoires, au bénéfice des sociétés d ambulance GREINER, de l Orangerie et de Neudorf et Vitale, en leur qualité d exploitants du fonds de commerce d ambulance. L avis de France Domaines du 4 janvier 2014 établit l indemnité principale de dépossession à une valeur inférieure ( si l immeuble est acquis à l état libre ou à l état occupé). En accord avec les parties, une expertise est actuellement en cours dans un cadre amiable, laquelle pourrait conduire soit à la conclusion d un accord transactionnel de principe soit, à défaut, à la saisine du juge de l Expropriation. Commune de Strasbourg Quartier du Port du Rhin Section HW n 190/5 de 3,28 ares, en nature de sol, appartenant à RFF, Secrétariat des Assemblées 4/100

5 au prix de l are, à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation Commune de Strasbourg Quartier du Port du Rhin Copropriété sur 57 route du Rhin Section HZ n 279 de 7,97 ares, en nature de sol, pour une superficie d environ 0,36 are (sous réserve d arpentage) appartenant en indivision forcée au syndicat des copropriétaires, au prix de l are, à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation Commune de Strasbourg Quartier du Port du Rhin Section HX n 286/6 de 0,10 are, en nature de sol, appartenant à la Fabrique de l Eglise de Jeanne d Arc au prix de l are, à majorer le cas échéant d une indemnité de remploi dans le cadre de l article R du Code de l Expropriation. Il est également demandé au Conseil de prendre acte de la proposition du Port Autonome de Strasbourg de consentir une minoration du prix de vente d un montant forfaitaire estimé à ce jour à (25 /m² sous réserve d arpentage des terrains réellement cédés) au titre de sa participation aux travaux de traitement des spots de pollution des emprises comprises dans le périmètre du projet. Il est en outre demandé au Conseil d autoriser : - le Président ou son représentant à poursuivre les négociations dans un cadre amiable et à défaut d accord, à saisir le juge de l Expropriation pour l ensemble des expropriés ou occupants ; - le Président ou son représentant à requérir l enquête parcellaire conformément aux articles R et suivants du Code de l Expropriation ; - le Président ou son représentant à signer tout acte ou document concourant à l exécution de la présente et notamment : 1. à signer la convention de mise en superposition de gestion ou d affectation de domanialité entre le Port Autonome de Strasbourg et la Communauté urbaine de Strasbourg pour les parcelles ci-après cadastrées. Section HW n 157/21 de 869,26 ares, pour une superficie d environ 31 ares (sous réserve d arpentage) Section HW n 153/21 de ares, pour une superficie d environ 4,70 ares (sous réserve d arpentage) constituant le Bassin Vauban et ses berges 2. à signer la convention de mise en superposition de gestion ou d affectation de domanialité entre le Port Autonome de Strasbourg et la Communauté urbaine de Strasbourg pour la parcelle ci-après cadastrée. Section HW n 189/5 de 530,96 ares, pour une superficie d environ 17,65 ares (sous réserve d arpentage) Section HZ n 543/153 de 390,02 ares, pour une superficie d environ 1,16 are (sous réserve d arpentage) constituant l ouvrage de franchissement en dénivelé des voies ferrées fret du Port Autonome de Strasbourg 3. à signer la convention de mise en superposition de gestion ou d affectation de domanialité entre Voies Navigables de France, le cas échéant le service de la navigation de Strasbourg et la Communauté urbaine de Strasbourg pour les parcelles ci-après cadastrées. Section HZ n 234/177 de 0,28 are Section HZ n 232/177 de 21,89 ares Secrétariat des Assemblées 5/100

6 Section HZ n 512/178 de 712,12 ares constituant le Rhin et sa rive gauche ; 4. à signer les actes de vente et/ou conventions résultant des présentes, Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à déposer toute demande, notamment de défrichement, auprès des autorités compétentes, dans le périmètre du projet. Il est enfin demandé au Conseil de décider de la prise en charge par la collectivité d éventuelles indemnités complémentaires destinées à couvrir les frais inhérents aux transactions, tels que déménagement, rétablissement des murs, clôtures et accès aux propriétés, frais d actes, etc 3 Déclaration de projet portant sur l'intérêt général de l'opération d'extension 'Est' de la ligne tram D vers Strasbourg/Port du Rhin et Kehl/Bahnhof. Il est demandé au Conseil de réitérer l ensemble des points entérinés par la délibération du 20 décembre 2013 relative à la déclaration de projet portant sur l intérêt général de l opération d extension Est de la ligne tram D vers Strasbourg/Port du Rhin et Kehl/Bahnhof, en ce sens que le Conseil : est appelé à prendre acte : - du procès verbal de la réunion des personnes associées du 28 février 2013 dans le cadre de la procédure de mise en compatibilité du POS et de la délibération du Conseil Municipal de la Ville de Strasbourg du 25 novembre 2013, - du rapport et des conclusions motivées favorables de la commission d'enquête, assorties d une réserve et 5 recommandations en date du 27 septembre 2013 portant sur le dossier d'enquête publique préalable à la déclaration d'utilité publique du projet d'extension Est de la ligne tram D vers Kehl, - du rapport et des conclusions motivées favorables de la commission d'enquête, en date du 27 septembre 2013 portant sur le dossier relatif à la mise en compatibilité du POS de Strasbourg et à l instruction de la demande d autorisation au titre de la loi sur l eau, est appelé à prendre en considération l'étude d'impact du projet d'extension Est de la ligne/tram D vers Kehl, l'avis de l'autorité administrative de l'etat compétente en matière d'environnement du 3 avril 2013 et le résultat de la consultation du public du 27 mai au 5 juillet 2013, tels que plus amplement exposés dans la délibération, est amené à déclarer d intérêt général le projet d'extension Est de la ligne tram D vers Kehl et la réalisation d aménagements d accompagnement (aménagements urbains sur des sections de voiries, pistes cyclables, reconfiguration des lignes bus) et ce pour les motifs et considérations suivants, plus amplement exposés au rapport : - l'opération assure un libre choix du mode de déplacement, en développant l offre alternative à la voiture ; par son efficacité, elle améliorera les déplacements directement réalisés sur son tracé, - l'opération favorise, par la réorganisation des lignes de bus, les déplacements entre les quartiers et les communes de l agglomération ainsi que l accessibilité aux zones d habitat et d emplois, - l'opération améliore la performance et l attractivité du réseau de transport sur la partie Est du territoire par le développement de l offre de transport public en site propre, Secrétariat des Assemblées 6/100

7 - l'opération assure un développement raisonné des modes de déplacement durable et solidaire, par la prise en compte des enjeux environnementaux, de santé et de développement durable, - l'opération répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement et du développement durable, en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, - l opération permet de structurer, d accompagner et de favoriser la rénovation urbaine du secteur "Deux Rives" et de desservir les nouvelles zones d urbanisation envisagées sur l axe stratégique Strasbourg-Kehl, enjeu majeur pour ce pôle urbain métropolitain transfrontalier ; est amené à décider, conformément aux modalités exposées à la délibération ; S agissant de la réserve émise par la Commission d enquête relative à "l inscription dans les documents d'urbanisme opposables aux tiers (POS ou PLU) [de] l urbanisation des quartiers à dominante d habitation qui justifient le projet mis à l enquête", de lever ladite réserve en considérant que l ensemble des pièces du dossier contribuent à sa levée effective, ce pour plusieurs raisons tenant : - Qu en premier lieu, une grande partie des demandes formulées par la Commission d enquête dans sa réserve se trouve déjà satisfaite par l application du SCOT de la Région de Strasbourg. Ce document prévoit en effet l extension Est de la ligne D de tramway vers la Ville de Kehl (document d orientations générales pages 31 et 49). Il définit dans ces éléments normatifs, les orientations de la politique des transports en lien avec la politique de l habitat qui s imposent dans un rapport de compatibilité aux POS, PLU, PLH, PDU et opérations d aménagement et tendant, à cet égard, à favoriser le développement de l urbanisation à dominante habitat dans les secteurs bien desservis par des transports en commun performants, - Qu en second lieu, la démarche d urbanisation du secteur des Deux rives n est pas nouvelle, elle a fait l objet d étapes importantes, formant autant d engagements réitérés du Port autonome de Strasbourg, de la Ville et de la CUS et de réaliser l opération de mutation urbaine du secteur, en particulier en approuvant les orientations programmatiques et fonctionnelles à mettre en œuvre sur le territoire du schéma directeur des Deux Rives dans leurs délibérations respectives des 18 mars 2011, 11 avril et 15 avril 2011, - Qu en troisième lieu, la création de la ZAC des Deux Rives, dont le dossier vient d'être d'approuvé dans la séance du 20 décembre 2013 consiste à urbaniser l ancien site portuaire et industriel sur une surface d environ 75 ha dans le quartier du port du Rhin. Cette ZAC multisites se décompose en cinq unités (Citadelle, Starlette, Coop, Port du Rhin et Rives du Rhin) destinées à accueillir des logements, des activités et des équipements et qu il est prévu de créer progressivement logements (30% réservés à l habitat social), m² de commerces, m² pour l artisanat et l industrie, m² de surface de bureau et m² d équipements collectifs, - Qu en quatrième lieu, la création préalable d une société publique locale, par délibérations des 21 et 25 octobre 2013, chargée à titre principal de l aménagement et l équipement de la ZAC des Deux Rives et dotée d un capital social de 1 M, permet de garantir concrètement et opérationnellement l avancement de la procédure de réalisation de la ZAC, - Qu en cinquième lieu, la modification n 36 du POS de Strasbourg approuvée le 29 novembre 2013, tout comme les précédentes vise à poursuivre l ouverture progressive à l urbanisation du secteur des Deux Rives, en conformité avec les orientations du SCOTERS. Qu à ce titre elle permet l urbanisation demandée par la commission d enquête, laquelle ne saurait être considérée en conséquence comme purement hypothétique (notamment à titre d exemple, les projets de nouveau campus médical, la Maison du fluvial ou des opérations Secrétariat des Assemblées 7/100

8 plus spécifiquement d habitats, site de la SPA, projet d Ecocité "ilot démonstrateur bois", deuxième phase de la résidence des Deux Rives), - Qu enfin et en dernier lieu malgré une urbanisation progressive dont le calendrier figure à la délibération, l intérêt intrinsèque du projet d extension de la ligne D de tramway vers Kehl, mesuré à partir de son taux de rentabilité interne (TRI), a été largement démontré dans la mesure ou le dossier d'enquête publique, en particulier la pièce H (évaluation socioéconomique) démontre que le taux de rentabilité à la gare de Kehl est de 7,1 % cela même sans prise en compte les effets de la réalisation de la ZAC des Deux-Rive (le taux minimum recommandé étant de 4 %). La CUS réaffirme donc son engagement à continuer la politique de développement et d urbanisation commencée en direction du Rhin, de rapprochement entre fonctions portuaires et urbaines, de cohabitation habitats et activités sur le secteur Deux Rives et de valorisation de ce "cœur métropolitain" intégrant sa dimension transfrontalière dont le tramway sert de support. Ce, notamment en adaptant en tant que de besoin les documents d urbanisme opposables, existants et futurs, qui relèvent de sa compétence, et en particulier en intégrant ce projet métropolitain dans le projet d aménagement et de développement durables (PADD) et les autres pièces du futur PLU communautaire à l horizon 2016, en insérant également au PLU la ZAC des Deux Rives dont la vocation a été rappelée. S agissant de la recommandation n 1 souhaitant qu il soit veillé à la meilleure insertion urbaine possible des secteurs traversés par le tram : De suivre cette recommandation en indiquant que la volonté de la collectivité est d abord de réaliser un quartier urbain structuré autour du tramway. La bonne offre en transport en commun, notamment avec le tramway, est le point fort du site et doit structurer la composition urbaine du nouveau quartier en facilitant les échanges et les mobilités. L objectif consiste ensuite à valoriser les atouts paysagers et environnementaux du site. Le projet urbain qui accompagne le tramway s appuie sur la valorisation des qualités et des particularités du site, notamment l omniprésence de l eau, l identité spécifique des lieux, pour inventer de nouvelles ambiances urbaines liées à la proximité des bassins. Il s agit de développer une relation nouvelle entre la ville et la spécificité de chaque séquence urbaine traversée. S agissant de la recommandation n 2 souhaitant que soit réduit l impact négatif des coupures dues aux nouvelles infrastructures, particulièrement pour les usagers de modes doux : De suivre cette recommandation en indiquant que la CUS s'est efforcé d'une part, d'implanter les futures stations tramway ("Citadelle", "Starcoop", "Port du Rhin") au même niveau que le terrain naturel, malgré la présence d'ouvrages d'arts nombreux et d'autre part, de concevoir les ouvrages d'art (rampes, ponts, trémies) de façon à ce que leurs pente ne dépassent pas 4%, malgré la présence de contraintes fortes (gabarits de navigation sur le bassin Vauban et sur le Rhin, gabarit ferré sur Starlette, franchissement de la voie ferrée du Port Autonome de Strasbourg au Sud du site de la Coopérative, etc ). Cette conception, en faveur des modes de déplacements doux (piétons, cycles) et des personnes à mobilité réduite, permettra un rabattement aisé vers les futures stations tramway. Enfin, le programme d'aménagement de la future ZAC "Deux Rives" sera conçu afin de faciliter l'accès aux stations tram et de promouvoir les modes de déplacements doux. Par exemple, une passerelle réservée aux piétons et aux cyclistes sera réalisée permettant des liaisons aisées entre le futur parc de l'île des Epis et les sites Starlette et Coopérative. Secrétariat des Assemblées 8/100

9 S agissant de la recommandation n 3 souhaitant que soit sécurisé le passage des piétons et cyclistes à la traversée du carrefour Route du Rhin/Rue François Epailly potentiellement dangereux : De suivre cette recommandation en indiquant qu à ce jour, trois passages sécurisés permettent aux piétons de franchir l'avenue François Epailly. A terme, le futur équipement médical du Port du Rhin sera relié au cœur de quartier par un passage sécurisé supplémentaire permettant un accès aisé depuis la station tram "Port du Rhin". S agissant de la recommandation n 4 souhaitant que soient implantés des séparations entre les voies piétonnes et pistes cyclables dont la conception ne devra pas constituer un danger pour les usagers et un obstacle pour l'accessibilité des véhicules de secours : De suivre cette recommandation en affirmant que le projet tram prévoit la réalisation de cheminements cycles et piétons confortables dans le corridor aménagé, sur l'ensemble du tracé depuis "Aristide Briand" et jusqu'à la gare de Kehl. Dans ce cadre la CUS veille à ce que l'aménagement des pistes cyclables et trottoirs soit suffisamment dimensionnés de façon à éviter tout risque de conflit. Les trottoirs et pistes cyclables sont séparés par l'implantation de dalles podotactiles. S agissant de la recommandation n 5 souhaitant que soient mis en place des bancs publics sur les ouvrages de franchissement sur le bassin Vauban et sur le Rhin : De ne pas suivre cette recommandation au motif que les futurs ouvrages franchissant le bassin Vauban et le Rhin étant dédiés au tramway, aux cyclistes et aux piétons, ces cheminements piétons-cycles doivent également être conçus pour être empruntés par les véhicules de secours, en cas de besoin. Ceux-ci doivent donc être libres de tout obstacle afin d'assurer l'accessibilité des secours en cas d'urgence. Il est également demandé au Conseil de décider la mise en œuvre des mesures destinées à éviter, réduire et compenser les effets négatifs du projet sur l environnement et la santé humaine et des mesures de suivi des effets du projet sur l environnement, telles qu'exposées dans l étude d impact jointe au dossier d enquête publique et dans le rapport de présentation de la délibération. Un bilan des mesures de suivi sera réalisé selon le calendrier mentionné au rapport. Le Conseil est en outre appelé à émettre un avis favorable à la mise en compatibilité du POS de Strasbourg par la DUP, suivant les modalités exposées dans le dossier de mise en compatibilité soumis à enquête publique et rappelées à la délibération. Il est demandé au Conseil de réitérer sa demande auprès des autorités compétentes en vue de la délivrance des autorisations administratives nécessaires à la réalisation du projet et notamment la déclaration d utilité publique du projet d'extension Est de la ligne tram D vers Kehl, la mise en compatibilité des documents d'urbanisme et l autorisation au titre de la loi sur l eau, ainsi que l organisation de l enquête parcellaire. Il est demandé au Conseil de charger le Président, ou son représentant : - de transmettre à M. le Préfet de la Région Alsace, préfet du Bas-Rhin, la délibération exposant les motifs et considérations justifiant le caractère d intérêt général et l utilité publique du projet et les réponses à la réserve et aux recommandations de la Commission d enquête afin de solliciter l adoption de la DUP, - de demander au concessionnaire CTS, maître d'ouvrage des travaux concernant les extensions Est de la ligne tram D vers Kehl, d'intégrer notamment dans la conception des plans de niveau "projet" les diverses dispositions résultant de la prise en compte des Secrétariat des Assemblées 9/100

10 recommandations de la Commission d'enquête Publique et de proposer, le cas échéant, les adaptations des dispositions contractuelles qui s avèreraient nécessaires à leur mise en œuvre, - d accomplir les mesures de publicité prévues à l article R du code de l urbanisme Enfin, il est demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à prendre toutes dispositions et à signer tous documents et conventions (conventions de superpositions d'affectation et autorisations d'occupations domaniales notamment) concourant à la mise en œuvre de la délibération et du projet d extension de la ligne D du tramway vers le Port du Rhin et Kehl Bahnhof. 4 Attribution de subventions au titre de la promotion des activités universitaires et scientifiques. Il est demandé au Conseil d approuver, dans le cadre de la politique communautaire de soutien aux activités universitaires et scientifiques, l attribution des subventions suivantes : Soutien à l'association Institut de droit local Subvention générale de fonctionnement 2013 Soutien à l association Forum européen de bioéthique et à l organisation du 4 ème Forum européen de bioéthique du 27 janvier au 1 er février 2014 Soutien à l'étude de faisabilité du projet A2S menée par le SERTIT de l'université de Strasbourg BP Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à signer tout document lié à l exécution des présentes. 5 Construction de la Médiathèque communautaire Nord à Schiltigheim. Le Conseil est appelé à approuver : - la construction de la médiathèque Nord à Schiltigheim pour un montant de TTC conformément au programme ; - l acquisition, à l euro symbolique, en vue de la création de la médiathèque communautaire Nord, des parcelles cadastrées : Commune de Schiltigheim 447 Section N de parcelle Surface en m² Dénomination ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim Secrétariat des Assemblées 10/100

11 ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 ATAC -> future propriété de la Ville de Schiltigheim ,00 Commune de Schiltigheim pour ses chemins plac Sont déjà propriétés de la CUS 447 Section N de parcelle Surface en m² ,00 CUS ,00 CUS Dénomination Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant : - à signer l acte de vente à intervenir ; - à lancer et à mettre en concurrence les marchés d études, de fournitures, de travaux, et autres prestations conformément au Code des marchés publics et à signer et exécuter tous les actes en résultant et relevant de la compétence de la CUS ; - à signer les dossiers de demandes de permis de démolir et de construire et à instruire les dossiers relatifs aux enquêtes publiques ; - à solliciter auprès de tous les partenaires concernés les participations aux subventions qui pourront être mises en œuvre et à signer tous les documents en résultant. Le Conseil est en outre appelé à fixer : - l indemnisation maximale des candidats dont les projets de l opération d aménagements et de construction de la médiathèque Nord à Schiltigheim qui ne seront pas retenus par le jury et qui s élève à TTC par projet présenté ; - les conditions d attribution de cette indemnisation seront précisées par le règlement du concours. AFFAIRES GÉNÉRALES 6 Passation d'avenants et attribution de marchés. Il est demandé au Conseil d approuver le marché de maîtrise d'œuvre sur concours pour la pour la restructuration de l aérodrome de Strasbourg-Neuhof au groupement ROUBY-HEMMERLE / C2Bi / SIB / SOLARES BAUEN / ID / ESP / LOLLIER pour un forfait de rémunération de HT constitué comme suit : HT pour la mission de base + EXE, représentant 10,40% de l enveloppe affectée aux travaux (forfait provisoire), HT pour les éléments de mission complémentaires (REL, DIA, ACI, CEM, ETD, SSI, TDS/SIGN, DEM/MOB), représentant 0,75% de l enveloppe affectée aux travaux (forfait définitif), HT pour l élément de mission OPC faisant l objet d une tranche conditionnelle, représentant 1,00% de l enveloppe affectée aux travaux (forfait définitif). Secrétariat des Assemblées 11/100

12 Il est également demandé au Conseil d autoriser la signature des marchés suivants : N de marché Objet du marché Attributaire Montant ( HT) Date CAO/comité interne DC3011CA Travaux de remplacement des rambardes de la piste olympique et travaux de peinture à la Patinoire l'iceberg à Strasbourg Lot 04 Rambarde de patinoire olympique 3D STRUCTURES ,56 30/01/ C Mission d assistance pour RES PUBLICA / HT pour les 30/01/2014 la mise en œuvre d une Dans les Villes prestations à prix seconde phase de forfaitaires + une concertation et de la part à bons de structure de commande d un communication autour du montant maximum de projet de restructuration HT. du quartier des Halles à Strasbourg 3072C Mission de Groupement Urban HT pour 16/01/2014 programmation, d études Act / SAS SERUE les prestations à prix urbaines et techniques Ingénierie / RR&A / forfaitaires + une pour la définition et la Atelier Alfred Peter part à bons de mise en œuvre / Polyprogramme / commande d un opérationnelle du projet de Clipperton montant maximum de restructuration du quartier Développement HT. des Halles à Strasbourg SARL / Etude notariale Grieneisen / Gesser / Glock / Krantz DES3010C/4 Acquisition de conteneurs Lot 3 : SULO Mini : HT 16/01/2014 en plastique et de pièces Maxi : HT détachées pour la collecte (montant annuel du des déchets ménagers de marché, la Communauté Urbaine reconductible 3 fois) de Strasbourg Lot 7 : SULO Mini : HT Maxi : HT (montant annuel du marché, reconductible 3 fois) Secrétariat des Assemblées 12/100

13 3073C Travaux d abaissement COLAS EST Mini : HT 12/12/ 2013 des bordures pour la Maxi : création d entrées HT cochères individuelles sur (montant annuel du les rues et places de la marché, CUS reconductible 3 fois) Par ailleurs, le Conseil est également appelé à approuver la passation d avenants et à autoriser le Président ou son représentant à signer et à exécuter les avenants, marchés et documents y relatifs. 7 Communication concernant la conclusion de marchés de travaux, fournitures et services. La présente communication vise à informer le Conseil de Communauté des marchés de travaux, fournitures et services attribués et notifiés par la Communauté urbaine de Strasbourg entre le 19 août et le 15 septembre Elle porte non seulement sur le marché entrant dans le champ d'application de la délégation donnée à l'exécutif par délibération du 18 avril 2008 modifiée, mais également sur tous les autres marchés dont le montant est supérieur ou égal à HT, qu'ils résultent d'une procédure adaptée ou formalisée. Communiqué 8 Fourniture d'articles chaussants de sécurité ou professionnels pour le personnel communautaire. Il est demandé au Conseil d approuver l'acquisition d articles chaussants de sécurité ou professionnels pour le personnel communautaire pour un montant estimatif fixé à HT. Le Conseil est également appelé à autoriser le Président ou son représentant, à engager les procédures de passation des marchés publics conformément au Code des marchés publics et à signer et exécuter les marchés en résultant selon les montants minimum et maximum estimés comme suit : Marché n 1 2 Libellé Chaussures de sécurité pour les agents des Espaces naturels Chaussures basses de sécurité pour le personnel technique Montants minimum HT par période Montants maximum HT par période Bottes de sécurité imperméable Secrétariat des Assemblées 13/100

14 Chaussures hautes de sécurité pour le personnel technique Sabots et chaussures de sécurité pour le personnel féminin Chaussures hautes et basses de sécurité pour les agents de la Propreté urbaine et de la Collecte des déchets Chaussures hautes de sécurité pour personnel saisonnier Chaussures professionnelles pour d accueil féminin et masculin l agent Chaussures hautes de sécurité anti coupure Bottes de sécurité hiver Emplois. Le Conseil est appelé à décider, après avis du CTP en date du 12 février 2014, de suppressions, de créations et de transformations d emplois. 10 Délibérations des 31 mai et 25 octobre 2013 portant sur la mise en oeuvre du dispositif d'accès à l'emploi titulaire des contractuels de la collectivité - délibération complémentaire. Il est demandé au Conseil d approuver le programme pluriannuel complémentaire d accès à l emploi titulaire pour la période de 2013 à 2016 et d autoriser les dépenses supplémentaires afférentes aux commissions de sélection et leur inscription aux budgets des années concernées. 11 Astreintes et permanences. Actualisations. Il est demandé au Conseil d approuver, après avoir pris connaissance des modifications qui lui sont apportées, le tableau actualisé, au 1 er janvier 2014, du dispositif d astreintes mis en place à la Communauté Urbaine de Strasbourg par ses deux précédentes délibérations des 25 juin 2010 et 25 novembre Secrétariat des Assemblées 14/100

15 12 Participation à la protection sociale complémentaire des agents : choix de l'offre et modalités de participation. Il est demandé au Conseil d autoriser le Président à signer la convention de participation «prévoyance» avec Mutuelle de France Prévoyance et la convention de participation «santé» avec la Mut Est. 13 Compte épargne temps - Alimentation du C.E.T. par des jours de repos compensateurs. Il est demandé au Conseil d approuver : - l extension, avec effet différé, du dispositif d alimentation du compte épargne temps (C.E.T.) aux jours de repos compensateurs, constitués par les heures supplémentaires effectuées par les agents de catégorie B et C ayant opté pour leur récupération aux conditions fixées par la délibération adoptée ce jour par le Conseil sous l objet : «Mise en place de compteurs de récupération centralisés pour les agents de catégorie B et C» ; - l extension, avec effet immédiat, du dispositif d alimentation du compte épargne temps (C.E.T.) aux jours de repos compensateurs, constitués par les heures exceptionnelles effectuées par les cadres A. Les heures acquises peuvent être versées en totalité, après conversion en journées ou ½ journées (3h30), à concurrence du plafond C.E.T. qui ne peut excéder 60 jours, tous congés confondus. Le Conseil est également appelé à autoriser la révision du règlement «compte épargne temps» par l autorité territoriale pour y introduire les modifications apportées par la délibération. 14 Mise en place de compteurs de récupération centralisés pour les agents de catégorie B et C. Il est demandé au Conseil de décider de la mise en place, pour les agents permanents de catégorie B et C du nouveau dispositif de gestion des heures de récupération suivant lorsque les circonstances et/ou les nécessités de service l exigent, et que des heures supplémentaires sont accomplies à la demande du service et que l agent opte pour une récupération des dites heures ; - les heures pouvant ainsi être acquises seront plafonnées à 84 heures, majorations incluses, sur douze mois par agent, et ne resteront récupérables que pour une durée déterminée ; les heures accumulées au cours des trois premiers trimestres de chaque année civile devront être récupérées avant le 31 décembre de la même année. Les droits à récupération accumulés au cours du quatrième trimestre de l année, devront être récupérés avant le 31 mars de l année suivante ; - au choix de l agent et dans le respect des règles d utilisation du compte épargne temps, ces heures ou partie d entre elles pourront servir à l alimenter ; - les heures n ayant pu être soldées sur les périodes considérées feront l objet d une indemnisation financière aux conditions précisées dans le rapport à la délibération. Les modalités d application sont fixées par la délibération et, le cas échéant, précisées par note interne. Secrétariat des Assemblées 15/100

16 Ces nouvelles dispositions entreront en vigueur au plus tôt le 1 er juin Créances à admettre en non-valeur. Il est demandé au Conseil d approuver les admissions en non-valeur au titre de l'exercice 2014, des créances irrécouvrables pour une somme de ,48 au titre du Budget Principal. 16 Convention de groupement de commandes pour la constitution d'un accord-cadre entre Ville et CUS pour la déconstruction d'immeubles municipaux et communautaires. Il est demandé au Conseil d approuver la constitution d un groupement de commandes avec la Ville de Strasbourg en vue de la passation d un marché accord cadre et d un marché à bons de commande ayant pour objet des opérations de déconstruction d immeubles pour un montant de euros hors taxes. Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant : - à signer la convention constitutive de groupement de commandes avec la Ville de Strasbourg, en vue de la passation d un accord cadre relatif à des travaux de déconstruction et d un marché à bons de commandes relatif à des prestations d insertion sociale et de qualification professionnelle dans le cadre de travaux de déconstruction d immeubles ; - à préparer et lancer les procédures de consultation pour un montant maximum de euros hors taxes, d'un accord cadre et d'un marché à bons de commandes d'insertion sociale, à prendre toutes les décisions qui y sont relatives selon les termes de la convention constitutive de groupement de commandes ; - à signer et notifier l'accord-cadre et le marché à bons de commandes d'insertion sociale résultat de ladite convention ; - à préparer, passer, exécuter et régler les marchés subséquents et les bons de commandes en résultant pour la partie concernant la Communauté urbaine de Strasbourg ; - à signer les dossiers de demande de permis de démolir. 17 Ouverture du marché de l'énergie gaz. Conclusion de marchés pour fourniture de gaz, éventuellement reconductibles et approbation d'un groupement de commandes entre la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg. Il est demandé au Conseil d approuver : 1. sous réserve de disponibilité des crédits, la conclusion des marchés à bons de commande sans minimum ni maximum suivants pour un montant annuel estimatif de 1,9M TTC pour la CUS et 3,6M TTC pour la Ville de Strasbourg, 2. la conclusion, en vue de la passation desdits marchés d une convention de groupement de commandes entre la Ville de Strasbourg et la Communauté urbaine de Strasbourg dont la Ville de Strasbourg assurera la mission de coordonnateur. Secrétariat des Assemblées 16/100

17 Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant : - à signer la convention de groupement de commandes avec la Ville de Strasbourg, - à exécuter le marché de la Communauté urbaine de Strasbourg en résultant. 18 Conclusion de marchés pour l'acquisition de fournitures et prestations de services, éventuellement reconductibles, pour la Direction des ressources logistiques et approbation de groupements de commandes entre la Communauté urbaine et la Ville de Strasbourg. Il est demandé au Conseil d approuve : 1. sous réserve de disponibilité des crédits, la conclusion de marchés ci-après cités en objet pour l'acquisition de fournitures et de prestations éventuellement reconductibles, 2. la conclusion de la convention de groupement de commandes entre la Communauté urbaine et la Ville de Strasbourg dont la Communauté urbaine assurera la mission de coordonnateur concernant les marchés suivants : Collectivités CUS VDS CUS VDS Objets des marches Fourniture de pièces et accessoires Quincaillerie et serrurerie Fourniture de pièces et accessoires Quincaillerie et serrurerie Fourniture de pièces et accessoires Chauffage et sanitaire Fourniture de pièces et accessoires Chauffage et sanitaire Montants estimatifs annuels en HT CUS Fourniture de sources lumineuses, VDS Fourniture de sources lumineuses CUS Fourniture de mobilier de bureau éco-conçu : VDS Fourniture de mobilier de bureau éco-conçu : CUS Fourniture de sièges éco-conçu : VDS Fourniture de sièges éco-conçu : la conclusion de la convention de groupement de commandes entre la Ville de Strasbourg et la Communauté Urbaine de Strasbourg dont la Ville de Strasbourg assurera la mission de coordonnateur concernant les marchés suivants : Collectivités VDS CUS Intitulés des lots Lot 1 Fourniture de produits de nettoyage écologiques Lot 1 Fourniture de produits de nettoyage écologiques Montants annuels en HT Minimum Maximum Secrétariat des Assemblées 17/100

18 VDS Lot 2 Fourniture de produits de nettoyage conventionnels sans sans CUS Lot 2 Fourniture de produits de nettoyage conventionnels sans sans VDS Lot 3 Fourniture de brosserie et matériels de nettoyage CUS Lot 3 Fourniture de brosserie et matériels de nettoyage VDS Lot 4 Fourniture de papiers hygiène et vaisselle CUS Lot 4 Fourniture de papiers hygiène et vaisselle VDS Lot 5 Fourniture de sacs déchets CUS Lot 5 Fourniture de sacs déchets VDS CUS Lot 6 Brosserie réservé aux établissements et Services d Aide par le Travail Lot 6 Brosserie réservé aux établissements et Services d Aide par le Travail VDS Lot 7 Brosserie réservé aux entreprises adaptées CUS Lot 7 Brosserie réservé aux entreprises adaptées le lancement d appels d offres ouverts en vue de conclure des marchés à bons de commande sans montant minimum ni maximum d une durée de 4 ans pour l acquisition d extensions et évolution des infrastructures de stockage, l acquisition de serveurs pour les environnements Windows et Linux, la maintenance des matériels de stockage IBM, la maintenance des matériels serveurs IBM, l acquisition de matériels d infrastructure et de terminaux (portatifs et mobiles) pour le réseau radio numérique, l acquisition et la maintenance de composants réseau spécifiques, l accompagnement et la formation des utilisateurs dans le cadre de l évolution des outils bureautiques (logiciels et systèmes d exploitation) et l infogérance de l infrastructure informatique des écoles. Objet Acquisition d extension et évolution des infrastructures de stockage : Lot 1 : Lot 2 : Lot 3 : Lot 1 : Acquisition d extensions et évolution des infrastructures SAN Acquisition d extensions et évolution des infrastructures NAS Acquisition d extensions et évolution des infrastructures de sauvegarde AVAMAR Montants estimatifs en HT pour les 4 ans pour les 4 ans pour les 4 ans Acquisition de serveurs pour les environnements Windows et Linux : Acquisition de serveurs «lames» et châssis et baies associées pour les 4 ans Lot 2 : Acquisition de serveurs «rack» et baies associées pour les 4 ans Maintenance des matériels de stockage IBM : Lot 1 : Maintenance des matériels de type NAS pour les 4 ans Lot 2 : Maintenance des matériels de type SAN pour les 4 ans Secrétariat des Assemblées 18/100

19 Maintenance des matériels serveurs IBM Acquisition pour le réseau radio numérique : Lot 1 : Acquisition de matériels d infrastructure Lot 2 : Acquisition de terminaux portatifs et mobiles Acquisition et maintenance de composants réseau spécifiques : pour les 4 ans pour les 4 ans pour les 4 ans Lot 1 : Loadbalancer réseau pour les applications réparties pour les 4 ans Lot 2 : Sonde de collecte réseau pour les 4 ans Accompagnement et formation des utilisateurs sur les nouveaux outils bureautiques Infogérance de l infrastructure informatique des écoles pour les 4 ans pour les 4 ans Il est en outre demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant : - à lancer les consultations en tant que coordonnateur du groupement de commandes et ceux pour le service Systèmes d information, télécommunications et réseaux ou passer commande auprès de l'ugap conformément au Code des marchés publics et à prendre toutes les décisions y relatives ; - à signer les conventions de groupement de commandes avec la Ville de Strasbourg, - à signer les marchés en tant que coordonnateur et ceux pour le service Systèmes d information, télécommunications et réseaux. - à exécuter les marchés de la Communauté urbaine de Strasbourg en résultant. 19 Déploiement d'outils collaboratifs - Prestations de mise en oeuvre et d'accompagnement et acquisition de licences logicielles. Il est demandé au Conseil d approuver le lancement d appels d offres ouverts pour : - l acquisition et la maintenance d outils collaboratifs, en vue de conclure un marché à bon de commande, d une durée de 4 ans, sans montant minimum ni maximum et d un montant prévisionnel sur la durée du marché de HT ( HT pour l acquisition et HT pour la maintenance), - des prestations d accompagnement et de mise en œuvre, en vue de conclure un marché à bon de commande, d une durée de 4 ans, sans montant minimum ni maximum et d un montant prévisionnel sur la durée du marché de HT, et le recours éventuel à l'ugap pour les fournitures et prestations. Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à lancer la consultation, à prendre toutes les décisions relatives, à signer et à exécuter les marchés en résultant et à signer, le cas échéant, les commandes auprès de l UGAP. 20 Acquisition et maintenance d'un système informatisé de coordination des travaux de voirie et de gestion des arrêtés de circulation. Il est demandé au Conseil d approuver le lancement d un appel d offres ouvert pour l acquisition, la mise en œuvre et la maintenance d un système de gestion du patrimoine et des Secrétariat des Assemblées 19/100

20 interventions, en vue de conclure un marché à bons de commande sans montant minimum ni maximum, d une durée de 7 ans et d un montant prévisionnel sur la durée du marché de HT pour l acquisition et de HT pour la maintenance. Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à lancer la consultation, à prendre toutes les décisions y relatives, à signer et à exécuter le marché en résultant. 21 Attribution de subventions au titre de la prévention. Il est demandé au Conseil de décider de l'attribution des subventions aux associations suivantes : - pour la mise en place de médiations de proximité, à titre d acompte 2014 ACCORD VIADUQ SOS Aide aux Habitants pour son projet d activités 2014 en milieu carcéral EVI DENCE Il est également demandé au Conseil d autoriser le Président ou son représentant à signer les conventions relatives à ces subventions. URBANISME, AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, HABITAT, DEPLACEMENT, AMENAGEMENT ET ENTRETIEN DES ESPACES PUBLICS. 22 Ilot démonstrateur résidentiel bois et biosourcé au Port du Rhin à Strasbourg (action Ecocité) : validation du choix des groupements lauréats, du dispositif de réalisation du projet, du protocole d'accord CUS / Ville de Strasbourg / promoteurs lauréats et de la convention de partenariat entre ces mêmes acteurs et le Cercle de qualité. Il est demandé au Conseil d approuver le choix des lauréats de la consultation sur l îlot démonstrateur résidentiel bois et biosourcé concernant les lots 1, 2 et 3, à distraire des parcelles cadastrées : BAN DE STRASBOURG Sect. Numéro Lieudit Nature Contenance ha a ca Propriétaire HX 281/49 Rue du Rhin Napoléon SOL Communauté urbaine de Strasbourg HX 241/9 Rue du Pont de l'europe SOL Ville de Strasbourg HX 152/ Ville de Strasbourg HX 247/9 Avenue du Pont de l'europe SOL Ville de Strasbourg à savoir les groupements constitués respectivement autour de : Secrétariat des Assemblées 20/100

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

LE PROJET URBAIN PARTENARIAL (PUP) :

LE PROJET URBAIN PARTENARIAL (PUP) : Paris, le 30 mars 2015 LE PROJET URBAIN PARTENARIAL (PUP) : UN OUTIL DE FINANCEMENT DES EQUIPEMENTS PUBLICS Le projet urbain partenarial -PUP-, outil de financement des équipements publics, créé en 2009,

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l Action Foncière 2014 DU 1005 Aménagement 2-6, rue Gerty Archimède (12 e ). Réalisation d un programme de bureaux et d un équipement public sportif. Cession

Plus en détail

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité.

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité. Jean Hugues PEYRE à Présents :, Maire, Delphine GREGORI, Véronique SCHUBNEL,,Jonathan Madame le Maire souhaite la bienvenue, remercie tous les membres de leur présence ainsi que les personnes de l assistance,

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 9 Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 Désaffectation et déconstruction d'un bâtiment municipal -Théatre du maillon à Hautepierre. Avis de la Ville de Strasbourg sur le déclassement

Plus en détail

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi :

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi : SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 27 AVRIL 2010 COMPTE-RENDU Sous la présidence de Monsieur Pierre JÉGU, Maire Présents : P. JÉGU, Y. MARTIN, Y. LE GALL, M-P DESPRES, E. MALOEUVRE, O. MONHAROUL, P. HENRY,

Plus en détail

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau RAPPORT N 11.475 CP AUTORISATION DE SIGNATURE DE L'AVENANT N 2 AU MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'AMENAGEMENT DES BERGES DE SEINE ET DES ESPACES PUBLICS ATTENANTS DU PONT DE SEVRES A PARIS DIRECTION

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4 S O M M A I R E ARTICLE 1 Objet du Marché ARTICLE 2 Pièces constitutives du marché ARTICLE 3 Programme d'étude ARTICLE 4 Délais d exécution ARTICLE 5 Propriété des études et documents ARTICLE 6 Secret

Plus en détail

Opérations d aménagement

Opérations d aménagement Opérations d aménagement Vendredi 31 mai 2013 Delphine LOUVRIER (CERF Rhône-Alpes) M Aldo SEVINO (Cabinet ASEA) 1 Présentation de l intervention Introduc,on Analyse compara,ve des ou,ls à disposi,on en

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 L an deux mille quatorze, le treize du mois de janvier, le Conseil Municipal de la Commune de la Mothe-Achard, dûment convoqué par Monsieur

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements

Loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements Dahir n 1-09-22 du 22 safar 1430 portant promulgat ion de la loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements. B.O. n 5714 du 5 mars 2009 Vu la Constitution, notamment

Plus en détail

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement...

Sommaire. Les lotissements à partir du 1er mars 2012. Février 2012. Caractéristiques d un lotissement...2. Constitue un lotissement... Les lotissements à partir du 1er mars 2012 Février 2012 Sommaire Caractéristiques d un lotissement...2 Constitue un lotissement...2 Ne constitue pas un lotissement...2 Les procédures applicables et leur

Plus en détail

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT

APRES AVOIR EXPOSE CE QUI SUIT CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY ET LA SELA POUR LA GESTION DE LA COPROPRIETE DU BATIMENT SITUE TERRASSES DE LA CHESNAIE 44170 NOZAY 1 /7 ENTRE LES SOUSSIGNEES : La Communauté

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, C.POUPIN, B.LEDRU, N.DUPUIS, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 27 mai 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 27 mai 2013 5 Délibération au Conseil Municipal du lundi 27 mai 2013 Conclusion de marchés pour fournitures diverses et prestations de gardiennage, éventuellement reconductibles, pour la Direction des ressources logistiques

Plus en détail

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Délibération n 1 du 20 DECEMBRE 2007 1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Il est proposé au Conseil Municipal de PRENDRE ACTE des décisions municipales intervenues depuis la dernière séance ordinaire

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006

Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 Direction Générale Finances et Gestion Pôle Contrôle de Gestion Délibération Conseil municipal du 30 juin 2006 S.E.M. NANTES-métropole GESTION EQUIPEMENTS (N.G.E.) - 1) Camping Val du Cens, salons Mauduit,

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente Marin 1ère Réunion publique 18 juin 2014- Salle Polyvalente action municipale consultative et icipative les commissions thématiques les comités consultatifs les réunions publiques les comités de hameaux

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire, P. GOUPIL, R. FOLTETE, B NUYTEN, N. DUPUIS, C. LECHARPENTIER, B. JEAN, L. PARDOEN, DELAUNAY Elodie,

Plus en détail

COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013

COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013 COMMUNE DE THOMERY EXTRAIT DU PROCÈS VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS PRISES PAR LE CONSEIL MUNICIPAL DANS SA SÉANCE DU 8 FEVRIER 2013 Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s'est réuni à la Mairie, en séance

Plus en détail

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes,

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes, Etablissement Public Foncier de Poitou-Charentes Conseil d'administration Séance du 1 octobre 2013 Délibération n CA-2013-34 Mise à jour du guide interne de la commande publique de l EPF PC Le conseil

Plus en détail

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 DIRECTION GENERALE FINANCES ET GESTION DIRECTION DES PROJETS D EQUIPEMENTS AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 AVENANT

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Les marchés de maîtrise d œuvre

Les marchés de maîtrise d œuvre Les marchés de maîtrise d œuvre Club OA Méditerranée 1er juillet 2010 Direction des Routes Service Ouvrages d Art F. EDON Conseil Général des Bouches du Rhône SOMMAIRE Environnement réglementaire missions

Plus en détail

Ecocité Strasbourg métropole des Deux-Rives. Dossier technique

Ecocité Strasbourg métropole des Deux-Rives. Dossier technique Ecocité Strasbourg métropole des Deux-Rives Présentation de la démarche CUS - PADDT DUAH - Service Projet urbains octobre 2014 Dossier technique Sommaire 1. Ecocité : historique de l appel à projet de

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE

COMPTE RENDU SOMMAIRE Direction Générale DG/SP CRS3001 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 30 JANVIER 2004 COMPTE RENDU SOMMAIRE PASSERELLE DU THOUET - SUPERPOSITION DE GESTION Monsieur le Maire est autorisé à signer la

Plus en détail

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS Les régions et les départements ont l obligation de se doter d un règlement budgétaire

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION Contact : Alexandre Ducolombier, chargé de mission bâtiment durable Tél : 09.72.39.88.42 Mail : alexandre.ducolombier@ale-lyon.org 1. OBJET

Plus en détail

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R.

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R. DIRECTION RÉGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE Arrêté instituant les servitudes d'utilité publique dans le périmètre des deux cents mètres autour de l'installation

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté d Agglomération Amiens Métropole Direction des affaires juridiques et générales Service gestion centralisée du courrier Place de l Hôtel

Plus en détail

2. DROIT DE PREEMPTION P.

2. DROIT DE PREEMPTION P. SOMMAIRE 1. PLANIFICATION P. 2 - Un PLU est exécutoire même en l absence de publication au recueil des actes administratifs de la délibération l approuvant 2. DROIT DE PREEMPTION P. 2 - L avis des domaines

Plus en détail

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. VILLE DE FROUARD PRESTATIONS NETTOYAGE DES VITRES DES BATIMENTS COMMUNAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) (le présent cahier des clauses administratives contient 10 pages dont

Plus en détail

P O R T AU TONOME DE PAR I S

P O R T AU TONOME DE PAR I S P O R T AU TONOME DE PAR I S REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION ANNEXE I ANNEXE II - Délégations au Comité de Direction - Délégations au Directeur Général du Port ANNEXE III - Règlement applicable

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 23 mai 2007 Délibération n 2007/081 ORU - ZAC des BASSINS. TRAVAUX PRIMAIRES de DEVIATION de la VOIE FERREE. CONVENTION pour la REALISATION

Plus en détail

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS SÉANCE DU 21 Février 2014 Nombre de conseillers en exercice... : 15 Nombre de présents... : 12 Vote par procuration... : 2 Nombre de votants... : 14 Date de convocation

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Déroulement de la présentation Panorama des principaux outils de l urbanisme opérationnel - Les outils opérationnels - Les outils de financement Le lotissement communal de la Pointe de Fromentières - Les

Plus en détail

Le Conseil communautaire a :

Le Conseil communautaire a : Le Conseil communautaire a : - ADOPTÉ le Budget supplémentaire 2012 du Budget principal de la Communauté d agglomération Marne et Chantereine qui s équilibre en dépenses et en recettes à 16.860.001,34

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL Direction de l aménagement et du développement 1ère commission RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 13 novembre 2014 OBJET : SITE CGR (STAINS/PIERREFITTE) APPROBATION DU COMPTE- RENDU ANNUEL D'ACTIVITÉ

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 Etaient présents ou représentés : JAN. DESREAC. REHEL. SAMSON. LUCAS. LHERMITTE. MENARD MA. BOURSEUL. ROUVRAIS (proc. à MENARD MA). BOURGET. BERTON

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN D OCCUPATION DES SOLS ET SA TRANSFORMATION EN PLAN LOCAL D URBANISME

RÉVISION DU PLAN D OCCUPATION DES SOLS ET SA TRANSFORMATION EN PLAN LOCAL D URBANISME 1/6 PROCEDURE ADAPTEE RÉVISION DU PLAN D OCCUPATION DES SOLS ET SA TRANSFORMATION EN PLAN LOCAL D URBANISME MARCHÉ PUBLIC D ETUDES ET D ASSISTANCE [MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES] passé selon la

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE

MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE *SOCIETE :... OPERATION :... Marché n... MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE ARTICLE 1 - OBJET DU MARCHE ACTE D'ENGAGEMENT 1.1 - Maître d'ouvrage : Communauté de Communes de VIC en Bigorre... Mandataire agissant

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 Date de convocation : 31 octobre 2013 Le six novembre deux mille treize à vingt et une

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Commune de Kœnigsmacker

Commune de Kœnigsmacker Commune de Kœnigsmacker PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JANVIER 2015 L an deux mille quinze, le 29 janvier, à dix-neuf heures et trente minutes, les membres du Conseil

Plus en détail

Date de la convocation : 22 juillet 2014

Date de la convocation : 22 juillet 2014 L an deux mille quatorze, le 29 juillet, à 19h30, Le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes du Beaufortain s est réuni en session ordinaire à Beaufort au siège de la Communauté de Communes,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR 1 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR DIRECTION GENERALE DES SERVICES - Extension du périmètre de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée à la Commune d'evenos

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Guide pratique pour la construction, le lotissement et le morcellement

Guide pratique pour la construction, le lotissement et le morcellement AGENCE URBAIE DE MEKNES 37, Av. Yaacoub El Mansour, V.N MEKNES TEL: 212-55-51-03-10/11 Fax: 212-55-51-03-01 Guide pratique pour la construction, le lotissement et le morcellement Que savez-vous? vous?

Plus en détail

Règlement intérieur. de la Commission de surveillance

Règlement intérieur. de la Commission de surveillance Règlement intérieur de la Commission de surveillance L a loi du 28 avril 1816 dote la Caisse des Dépôts et Consignations d un statut particulier destiné à assurer à sa gestion une indépendance complète

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

COMMUNE D'HAULCHIN. 4, place de la mairie 59121 HAULCHIN OBJET DE LA CONSULTATION. organisation du système d'information et informatique de gestion

COMMUNE D'HAULCHIN. 4, place de la mairie 59121 HAULCHIN OBJET DE LA CONSULTATION. organisation du système d'information et informatique de gestion COMMUNE D'HAULCHIN 4, place de la mairie 59121 HAULCHIN OBJET DE LA CONSULTATION Marché d'assistance à Maître d'ouvrage organisation du système d'information et informatique de gestion Procédure adaptée

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de MIOS Marché n 11/2013 RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure adaptée en application

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE D'ACHEMINEMENT DE COMMUNICATIONS FIXES ET MOBILES NUMERO 05-2010 CDG 64 n 05-2010 CCTP Communications téléphoniques 2010 1 1. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P)

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) Mairie de COUPVRAY PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) DU MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES n 04/MG/2015

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

NANTES METROPOLE. Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise

NANTES METROPOLE. Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise NANTES METROPOLE Délégation de service public du réseau de transports publics urbains de voyageurs de l agglomération nantaise RAPPORT DE PRESENTATION SUR LE PRINCIPE DE LA DELEGATION DU RESEAU DE TRANSPORTS

Plus en détail

CLAUSES GÉNÉRALES PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE DE VILLE ARTICLE 1 - ACQUISITIONS. 1.1 - Cadre de l intervention de l EPF Normandie

CLAUSES GÉNÉRALES PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE DE VILLE ARTICLE 1 - ACQUISITIONS. 1.1 - Cadre de l intervention de l EPF Normandie PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE DE VILLE CLAUSES GÉNÉRALES ARTICLE 1 - ACQUISITIONS 1.1 - Cadre de l intervention de l EPF Normandie Dans le cadre du Programme d Action Foncière, l'établissement Public Foncier

Plus en détail

A LA CONCESSION D'AMENAGEMENT ZAC MOULIN A VENT ENTRE. La Communauté d'agglomération de Cergy Pontoise. La SAEML Cergy Pontoise Aménagement

A LA CONCESSION D'AMENAGEMENT ZAC MOULIN A VENT ENTRE. La Communauté d'agglomération de Cergy Pontoise. La SAEML Cergy Pontoise Aménagement SAEML CERGY PONTOISE AMENAGEMENT Communauté d'agglomération de CERGY PONTOISE SOUS-PRÉFET DE PONTOISE EO~9~ "------.. ARRIVÉE ANNEXE A LA DEUBERATION DU CONSEIL DU 16 DECEMBRE 2008 A LA CONCESSION D'AMENAGEMENT

Plus en détail

Rénovation du bâtiment communal 17 rue de Lyon à Fegersheim REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.)

Rénovation du bâtiment communal 17 rue de Lyon à Fegersheim REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Rénovation du bâtiment communal 17 rue de Lyon à Fegersheim REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) Pouvoirs adjudicateurs : COMMUNE DE FEGERSHEIM et HABITATION MODERNE représentée dans la présente consultation

Plus en détail

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC»

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» Dispositif de soutien à la rénovation BBC des immeubles de logements en copropriété Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» 1 Contexte Nantes Métropole s'est fixé comme objectif, en

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE Développement des services de véhicules partagés à Paris

APPEL A CONCURRENCE Développement des services de véhicules partagés à Paris APPEL A CONCURRENCE Développement des services de véhicules partagés à Paris Date limite de remise des dossiers de candidature : le lundi 30 mars 2015 à 12h00 1/8 APPEL A CONCURRENCE POUR L ATTRIBUTION

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Société Anonyme d Economie Mixte Locale BP 237 20294 BASTIA : 04.95.32.80.55 : 04.95.34.01.14 MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008

Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008 Délibération n 2008-35 Conseil d administration de la CGLLS 33 ème séance du 17 décembre 2008 relative aux modalités d octroi des garanties accordées par la CGLLS Le conseil d'administration, Vu les articles

Plus en détail

l EPF du Bas-Rhin, mode d emploi L outil foncier au service des collectivités

l EPF du Bas-Rhin, mode d emploi L outil foncier au service des collectivités l EPF du Bas-Rhin, mode d emploi L outil foncier au service des collectivités 2 Créé en décembre 2007 à l initiative du Conseil Général du Bas-Rhin, l Etablissement Public Foncier (EPF) est un outil opérationnel

Plus en détail

CONVENTION DE TRANSFERT TEMPORAIRE DE MAITRISE D'OUVRAGE POUR LA REALISATION DE L'ENTREE DE VILLE DES LOGISSONS PHASE II SUR LA COMMUNE DE VENELLES

CONVENTION DE TRANSFERT TEMPORAIRE DE MAITRISE D'OUVRAGE POUR LA REALISATION DE L'ENTREE DE VILLE DES LOGISSONS PHASE II SUR LA COMMUNE DE VENELLES CONVENTION DE TRANSFERT TEMPORAIRE DE MAITRISE D'OUVRAGE POUR LA REALISATION DE L'ENTREE DE VILLE DES LOGISSONS PHASE II SUR LA COMMUNE DE VENELLES Entre les soussignés : La Communauté d'agglomération

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Paris, le 5 février 2008 BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Le dispositif consiste dans la prise en charge par la commune d une partie du coût du permis de conduire en échange d une activité bénévole d intérêt

Plus en détail