MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE"

Transcription

1 MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit commercial au 3 ème trimestre 2012 : -67 milliards d euros en cumul sur un an, contre -72 milliards d euros un an plus tôt 3. Investissements dans l industrie pour 2012 et 2013 : réduction des budgets depuis l été 4. Prévisions de la Commission européenne pour la zone euro : confirmation de la récession en 2012, quasi-stagnation en 2013 INTERNATIONAL 5. Climat des affaires aux Etats-Unis en octobre 2012 : activité toujours bien orientée 6. Marché du travail aux Etats-Unis en octobre 2012 : accélération des créations d emploi ANNEXES STATISTIQUES BRÈVE 7. Finances publiques dans la zone euro en 2012 et 2013 (prévisions de la Commission européenne) 8. Taux de chômage dans la zone euro en 2012 et 2013 (prévisions de la Commission européenne) 9. Tendances récentes des marchés La Banque de France prévoit une légère baisse du PIB au 4 ème trimestre 2012 (-0,1%), après -0,1% au 3 ème trimestre, ce qui signifie un second semestre en récession, selon la définition usuelle (deux trimestres consécutifs de recul du PIB). 1 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

2 1 Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages * En cumul sur un an, les crédits nouveaux au secteur privé ont continué de se réduire en septembre 2012, repli entamé au printemps Ils sont en baisse de -13,6% par rapport à leur niveau de septembre 2011 (-62 milliards d euros). 550 Montants des crédits nouveaux au secteur privé (milliards d'euros, cumul sur un an) 350 Montants des crédits nouveaux (milliards d'euros, cumul sur un an) Sociétés non financières Ménages Source : Banque de France * Cette contraction concerne les crédits aux ménages et, dans une moindre mesure, les crédits aux sociétés non financières. Les crédits aux ménages ont en effet chuté de -26,8% par rapport à septembre Cette baisse est imputable aux crédits à l habitat (-35,3%). En revanche, les crédits à la consommation ont légèrement progressé (+1,4% sur un an). Les crédits aux sociétés non financières ont baissé de -2,1% par rapport à septembre Ce repli s explique en totalité par la baisse des crédits à plus d un an, largement destinés à l investissement (-10,9%), les crédits jusqu à un an, qui représentent 71% du total, étant en hausse de +2% Montants des crédits nouveaux aux sociétés non financières (milliards d'euros, cumul sur un an) jusqu'à un an plus d'un an Montants des crédits nouveaux aux ménages (milliards d'euros, cumul sur un an) 105 Habitat Consommation hors découverts 50 Source : Banque de France 2 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

3 3T2004 1T2005 3T2005 1T2006 3T2006 1T2007 3T2007 1T2008 3T2008 1T2009 3T2009 1T2010 3T2010 1T2011 3T2011 1T2012 3T2012 3T2004 1T2005 3T2005 1T2006 3T2006 1T2007 3T2007 1T2008 3T2008 1T2009 3T2009 1T2010 3T2010 1T2011 3T2011 1T2012 3T Déficit commercial au 3 ème trimestre 2012 : -67 milliards d euros en cumul sur un an, contre -72 milliards d euros un an plus tôt * En septembre 2012, le déficit commercial FAB-FAB s est réduit de de - 5,26 milliards d euros à -5,03 milliards d euros. Cette amélioration relative provient d une baisse plus importante des importations (-1,9%, baisse imputable à de moindres achats énergétiques et d automobiles) que des exportations (- 1,5%, malgré la poussée des livraisons aéronautiques et spatiales et des ventes de produits pharmaceutiques). * Au 3 ème trimestre 2012, les exportations se sont nettement redressées (+2,1% par rapport au 2 ème trimestre). Elles ont bénéficié notamment des bonnes performances du secteur aéronautique et spatial et du rebond des ventes de l industrie automobile. En revanche, les importations se sont contractées (-1%), notamment en raison du recul dans les matériels de transport (haut niveau des importations de bateaux au trimestre précédent). D où une réduction du déficit Echanges de marchandises (milliards d'euros) importations exportations Solde FAB-FAB des échanges de marchandises (milliards d'euros, cumul sur un an) -71,7-67,1 Source : Douanes * En cumul sur un an, le déficit FAB- FAB s est réduit, passant de -71,7 milliards d euros au 3 ème trimestre 2011 à -67,1 milliards d euros au 3 ème trimestre En données FAB-CAF, il est passé de - 88,4 milliards d euros à -84,3 milliards d euros, soit une réduction de 4 milliards d euros. 3 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

4 Cette légère réduction du déficit commercial entre le 3 ème trimestre 2011 et le 3 ème trimestre 2012 recouvre : - sur le plan sectoriel : amélioration du solde industriel, passé de -40 milliards d euros à -28,5 milliards d euros. Elle s explique par une progression sensible des exportations (+5,2%) alors que les importations n ont augmenté «que» de +1,5% ; creusement du déficit énergétique passé de -58,8 milliards d euros à -67,7 milliards d euros ; légère hausse de l excédent agroalimentaire ; Solde FAB-FAB des échanges de marchandises (milliards d'euros, cumul sur un an) +11,7 Agroalimentaire Industrie manufacturière* -28,5 Energie -67,7 Source : Douanes / (*) hors IAA et produits pétroliers raffinés et coke - sur le plan géographique : creusement de -37,8 milliards d euros à -41,6 milliards d euros du déficit de nos échanges avec nos partenaires européens, imputable à hauteur de 37% à nos échanges avec l Allemagne ; réduction dans les mêmes proportions du déficit de nos échanges avec l Asie Solde FAB-FAB des échanges de marchandises (milliards d'euros, cumul sur un an) Afrique +0,8-4,2 Amérique Asie Union européenne -25,8-41,6 Source : Douanes 4 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

5 3 Investissements dans l industrie pour 2012 et 2013 : réduction des budgets depuis l été * L INSEE vient de publier l enquête d octobre sur les investissements dans l industrie manufacturière. Les industriels interrogés annoncent : - une forte révision à la baisse de leurs projets pour 2012 (+1%, contre +5% dans l enquête de juillet) ; - une contraction de leurs budgets pour 2013 (-2%) ,0 Dépenses d'investissement dans l'industrie manufacturière (%) +12,0 +1,0 +1,0 +1,0-2, , (p) 2013 (p) Source : INSEE * La faible augmentation des investissements prévue pour 2012 a été entièrement acquise au premier semestre. Les industriels sont en effet plus nombreux à envisager une baisse qu une hausse de leurs investissements au second semestre Ils sont également plus nombreux à envisager une baisse qu une hausse de leurs investissements au premier semestre MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

6 Opinion des industriels sur l'évolution instantanée de leurs investissements (solde en %) +25 Opinion des industriels sur l'évolution attendue Source : INSEE * S agissant des facteurs influençant l investissement, les perspectives de profit sont les plus déterminantes. Selon l enquête, les facteurs financiers (autofinancement, endettement, conditions globales de financement) sont jugés par les industriels comme devant être moins favorables en 2013 qu en Pour mémoire, le taux de marge dans l industrie manufacturière au 1 er semestre 2012 (21,4% de la valeur ajoutée) n a jamais été aussi bas depuis * S agissant des motivations des investissements, 30% sont destinés au renouvellement en 2013 (26% en moyenne ), proportion la plus forte depuis 20 ans. 6 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

7 4 Prévisions de la Commission européenne pour la zone euro : confirmation de la récession en 2012, quasi-stagnation en 2013 La Commission européenne vient de publier ses dernières prévisions de croissance pour 2012 et 2013 (Autumn Forecast 2012). Croissance du PIB (%, volume) p 2013p Zone euro, dont : +2,0 +1,4-0,4 +0,1 Belgique +2,4 +1,8-0,2 +0,7 Allemagne +4,2 +3,0 +0,8 +0,8 Irlande -0,8 +1,4 +0,4 +1,1 Grèce -4,9-7,1-6,0-4,2 Espagne -0,3 +0,4-1,4-1,4 France +1,7 +1,7 +0,2 +0,4 Italie +1,8 +0,4-2,3-0,5 Pays-Bas +1,6 +1,0-0,3 +0,3 Autriche +2,1 +2,7 +0,8 +0,9 Portugal +1,4-1,7-3,0-1,0 Finlande +3,3 +2,7 +0,1 +0,8 Royaume-Uni +1,8 +0,9-0,3 +0,9 Union Européenne +2,1 +1,5-0,3 +0,4 Etats-Unis +2,4 +1,8 +2,1 +2,3 Japon +4,5-0,8 +2,0 +0,8 Source : Commission européenne Autumn Forecast 2012 (novembre 2012) Ces prévisions appellent trois remarques : - Confirmation de la récession dans la zone euro en 2012 (-0,4%), qui contraste avec la croissance de quelque +2% aux Etats-Unis et au Japon ; - Nette révision à la baisse de la prévision de croissance dans la zone euro pour 2013 (+0,1%, contre +1% dans les prévisions du printemps). Cette révision à la baisse concerne tous les pays de la zone euro, et notamment la Grèce (-4,2%, contre une stagnation initialement prévu). La zone euro sortirait ainsi tout juste de la récession ; - Disparités persistantes entre les Etats membres de la zone euro pour 2013 (récession dans les pays du sud, légère croissance dans les pays du nord). Néanmoins, tous contribueraient à l amélioration relative de la croissance de la zone euro entre 2012 et 2013, soit par un retour à la croissance (Belgique, Pays-Bas), soit par une récession qui se poursuit mais avec une moindre intensité (Portugal, Italie), soit par une accélération de la croissance (Irlande, Finlande). Dans une zone euro en stagnation en 2013, le taux de chômage ne pourra qu augmenter (11,8% contre 11,3% en 2012). Cette dégradation concernerait la quasi-totalité des pays, avec des intensités différentes (particulièrement marquée dans les pays du sud). 7 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

8 FOCUS SUR LA FRANCE p 2013p Croissance du PIB en volume (%) Commission européenne (7 novembre 2012) +1,7 +1,7 +0,2 +0,4 PLF 2013 (28 septembre 2013) +1,7 +1,7 +0,3 +0,8 FMI (octobre 2012) +1,7 +1,7 +0,1 +0,4 Déficit public (% du PIB) Commission européenne (7 novembre 2012) -7,1-5,2-4,5-3,5 PLF 2013 (28 septembre 2013) -7,1-5,2-4,5-3,0 FMI (octobre 2012) -7,1-5,2-4,7-3,5 Dette publique (% du PIB) Commission européenne (7 novembre 2012) 82,3 86,0 90,0 92,7 PLF 2013 (28 septembre 2013) 82,3 86,0 89,9 91,3 FMI (octobre 2012) 82,3 86,0 90,0 92,1 Points à souligner : - Croissance du PIB atone en 2012 (+0,2%, contre +0,5% dans l ancienne estimation) ; - Prévisions de croissance pour 2013 révisées à la baisse : +0,4% (comme pour le FMI et le Consensus), contre +1,3% dans les prévisions de printemps. Cette prévision est inférieure de moitié à l hypothèse de croissance retenue pour fonder le Projet de Loi de Finances 2013 (+0,8%). Cette prévision de la Commission européenne explique un déficit public supérieur à celui retenu dans la prévision officielle (-3,5% du PIB, contre -3%). Cet écart représente, toute chose égale par ailleurs, quelque 10 milliards d euros. Pour la même raison, la dette publique prévue par la Commission européenne devrait s alourdir de +2,7 points en 2013, pour atteindre 92,7% du PIB, alors que, selon la prévision officielle, elle augmenterait de +1,4 point à 91,3%. 8 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

9 5 Climat des affaires aux Etats-Unis en octobre 2012 : activité toujours bien orientée * Selon la dernière enquête auprès des directeurs d achat, l indice synthétique ISM du secteur manufacturier aux Etats- Unis a progressé en septembre et de nouveau en octobre 2012, après trois mois consécutif légèrement en dessous de la ligne des 50 (seuil délimitant la zone d expansion et de contraction de l activité). L indice des commandes totales a nettement progressé pour le deuxième mois consécutif, malgré un léger tassement pour les commandes à l exportation. Celui des perspectives de production s est également redressé Indice synthétique ISM (solde d'opinion des chefs d'entreprise, %) non manufacturier manufacturier Source : Institute for Supply Management * L indice synthétique ISM des activités non manufacturières a légèrement baissé en octobre mais reste à un niveau qui témoigne d une activité toujours en expansion. L indice concernant les carnets de commandes a baissé, tout en restant dans la zone d expansion. * Ces évolutions laissent envisager un maintien de l activité au 4 ème trimestre 2012 sur sa tendance de l ordre de +2% l an, que ne paraît pas devoir compromettre les conséquences de l ouragan Sandy. 9 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

10 6 Marché du travail aux Etats-Unis en octobre 2012 : accélération des créations d emploi * Les créations d emploi salarié dans le secteur non agricole aux Etats-Unis aux mois d août et septembre 2012 ont été révisées à la hausse : de à en août et de à en septembre. Elles ont accéléré en octobre 2012 ( , après en septembre). Cette accélération est entièrement imputable au développement de l emploi dans le secteur privé ( postes, après ), le secteur public ayant réduit ses effectifs ( postes), après trois mois consécutifs de hausse. Sur plus longue période, l emploi salarié aux Etats-Unis reste inférieur de 3% à son niveau moyen de Evolution de l'emploi salarié (indice base 100 en 2007, secteur non agricole) 11 Taux de chômage aux Etats-Unis (%) Public Total Privé 99,1 97,2 96, , Source : US Bureau of Labor Statistics * Le taux de chômage s est inscrit en légère hausse en octobre 2012 (7,9% de la population active, après 7,8% en septembre). C est le plus bas niveau depuis janvier Cette hausse représente une augmentation de personnes (+1,4%) du nombre de chômeurs, s élevant désormais à 12,3 millions de personnes. 10 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

11 ANNEXES STATISTIQUES 11 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

12 7 Finances publiques dans la zone euro pour 2012 et 2013 (prévisions de la Commission européenne) Déficit public total (% du PIB) p 2013p Zone euro, dont : -6,2-4,1-3,3-2,6 Belgique -3,8-3,7-3,0-3,4 Allemagne -4,1-0,8-0,2-0,2 Irlande -30,9-13,4-8,4-7,5 Grèce -10,7-9,4-6,8-5,5 Espagne -9,7-9,4-8,0-6,0 France -7,1-5,2-4,5-3,5 Italie -4,5-3,9-2,9-2,1 Pays-Bas -5,1-4,5-3,7-2,9 Autriche -4,5-2,5-3,2-2,7 Portugal -9,8-4,4-5,0-4,5 Finlande -2,5-0,6-1,8-1,2 Royaume-Uni -10,2-7,8-6,2-7,2 Union Européenne -6,5-4,4-3,6-3,2 Etats-Unis -11,3-10,1-8,5-7,3 Japon -8,4-7,8-8,3-7,9 Source : Commission européenne Autumn Forecast 2012 (novembre 2012) Déficit public primaire* (% du PIB) p 2013p Zone euro, dont : -3,4-1,1-0,2 +0,6 Belgique -0,4-0,4 +0,5 0,0 Allemagne -1,6 +1,8 +2,3 +2,2 Irlande -27,7-10,0-4,4-1,9 Grèce -4,9-2,3-1,4 0,0 Espagne -7,7-7,0-5,0-2,2 France -4,7-2,6-1,9-1,0 Italie +0,1 +1,0 +2,6 +3,5 Pays-Bas -3,1-2,4-1,7-0,8 Autriche -1,8 +0,1-0,5 0,0 Portugal -7,0-0,4-0,5 +0,2 Finlande -1,4 +0,5-0,7-0,1 Royaume-Uni -7,2-4,6-3,0-3,9 Union Européenne -3,8-1,5-0,6-0,2 Etats-Unis -8,7-7,3-5,5-4,2 Japon nd -5,7-6,2-5,8 Source : Commission européenne Autumn Forecast 2012 (novembre 2012) (*) Déficit public total intérêts de la dette 12 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

13 Dette publique (% du PIB) p 2013p Zone euro, dont : 85,6 88,1 92,9 94,5 Belgique 95,5 97,8 99,9 100,5 Allemagne 82,5 80,5 81,7 80,8 Irlande 92,2 106,4 117,6 122,5 Grèce 148,3 170,6 176,7 188,4 Espagne 61,5 69,3 86,1 92,7 France 82,3 86,0 90,0 92,7 Italie 119,2 120,7 126,5 127,6 Pays-Bas 63,1 65,5 68,8 69,3 Autriche 72,0 72,4 74,6 75,9 Portugal 93,5 108,1 119,1 123,5 Finlande 48,6 49,0 53,1 54,7 Royaume-Uni 79,4 85,0 88,7 93,2 Union Européenne 80,2 83,0 86,8 88,5 Source : Commission européenne Autumn Forecast 2012 (novembre 2012) 13 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

14 8 Taux de chômage dans la zone euro pour 2012 et 2013 (prévisions de la Commission européenne) Taux de chômage harmonisés (% de la population active) Belgique 8,3 7,2 7,5 7,7 Allemagne 7,1 5,9 5,5 5,6 Irlande 13,7 14,4 14,8 14,7 Grèce 12,6 17,7 23,6 24,0 Espagne 20,1 21,7 25,1 26,6 France 9,7 9,6 10,2 10,7 Italie 8,4 8,4 10,6 11,5 Pays-Bas 4,5 4,4 5,4 6,1 Autriche 4,4 4,2 4,5 4,7 Portugal 12 12,9 15,5 16,4 Finlande 8,4 7,8 7,9 8,1 Zone euro 10,1 10,1 11,3 11,8 Royaume-Uni 7,8 8 7,9 8 Union Européenne 9,7 9,7 10,5 10,9 Etats-Unis 9,6 8,9 8,2 7,9 Japon 5,1 4,6 4,8 4,7 Source : Commission européenne Autumn Forecast 2012 (novembre 2012) 14 MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

15 9 Tendances récentes des marchés Taux de rendement des obligations d'etat à 10 ans de la Grèce (%) ,66 3,5 3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 Taux de rendement des obligations d'etat à 10 ans (%) France 2,05 Allemagne 1, Indices boursiers (100 = 2011) Standard and Poor's 1,36 1 euro =... dollar 1,34 1, , Eurostoxx 50 Eurostoxx banque 1,28 1,26 1,24 1,22 1,20 1, Prix du baril de pétrole brut Mer du Nord (brent) dollars 108,97 85,6 euros Cours des matières premières hors pétrole et métaux précieux (100 = 1988) dollars euros Rédaction achevée le 9 novembre MEDEF Actu-Eco semaine du 5 au 9 novembre 2012

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015 SOMMAIRE FRANCE 1. Forte révision à la hausse des budgets d investissement dans l industrie manufacturière : +2% pour 2014 et +3% pour 2015 2. Dépenses

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 23 octobre 214 1 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 1. Croissance mondiale contrastée 2. ZE : croissance et inflation revues en baisse 3.

Plus en détail

Premier semestre 2015

Premier semestre 2015 http://lekiosque.finances.gouv.fr Amélioration du déficit liée à l'allègement de la facture énergétique Premier semestre 2015 Au premier semestre 2015, la reprise des exportations se confirme (+3,4 %,

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF Analyse de la compétitivité des entreprises françaises 2 12 arts de marché 1 - oids de la dans les exportations mondiales 5 4,7 Exportations françaises/exportations mondiales (marchandises,

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2013 Les échanges, qui avaient nettement ralenti en 2012, se replient en 2013. Le recul des exportations (-1,3 %, après +3,1 %) est marqué pour certains biens intermédiaires,

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv.

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv. http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2015 En 2015, les exportations, qui bénéficient du raffermissement de la demande mondiale et de gains de compétitivité liés à la dépréciation de l euro, progressent

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012 Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Numéro 25 - avril 215 Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Les entreprises agroalimentaires

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Zone euro : panorama conjoncturel

Zone euro : panorama conjoncturel Prévisions Mensuel n 1/1 27 janvier 21 Zone euro : panorama conjoncturel Le cycle des économies avancées s est renforcé en fin d année 214 et la production industrielle dans la zone euro est annoncée en

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

Année 2014. Atonie des exportations en 2014, malgré une éclaircie au dernier trimestre

Année 2014. Atonie des exportations en 2014, malgré une éclaircie au dernier trimestre http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2014 Sur l ensemble de 2014, les exportations sont quasiment stables (+0,1 %, après -1,2 %), malgré une fin d année favorable. La progression des ventes de l aéronautique

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

BILAN SEMESTRIEL DU COMMERCE EXTERIEUR

BILAN SEMESTRIEL DU COMMERCE EXTERIEUR BILAN SEMESTRIEL DU COMMERCE EXTERIEUR PREMIER SEMESTRE 2015 7 AOUT 2015 Dossier coordonné par le Pôle commerce extérieur de la Direction générale du Trésor Retrouver l intégralité de ce dossier en ligne

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

CONJONCTURE INTERNATIONALE

CONJONCTURE INTERNATIONALE CONJONCTURE INTERNATIONALE Chute des cours des matières premières Le marché boursier chinois a plongé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Cette correction fait suite à plusieurs trimestres d

Plus en détail

Compétitivité française : Quelques constats

Compétitivité française : Quelques constats Compétitivité française : Quelques constats Gilbert Cette Banque de France et Université d Aix-Marseille Gilbert Cette 1 Sommaire 1.1 Dégradation alarmante 1.2 Dégradation stoppée 1.3 En particulier vis-à-vis

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Taux de change... page 1 2- Taux d intérêt... 2 3- Crédits aux sociétés non financières... 3 4- Matières premières et pétrole... 4 5- Croissance... 5 6- Activité industrielle...

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009

Informations Rapides ISSN 0151-1475 11 février 2009 - n 44 INSEE 2009 INSEE CONJONCTURE Informations Rapides ISSN 151-14 11 février 9 - n 44 INSEE 9 Enquêtes européennes trimestrielles de conjoncture* Janvier 9 Thème «International» DANS L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE** Au quatrième

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Production et commandes industrielles 16 1 94 88 Production industrielle - (25=1 moyenne mobile sur 3 mois) Source : INSEE (y compris énergie et agroalimentaire) Tableau de bord de l industrie française

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Quel avenir pour l industrie chimique en France? Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011 "Un retour sur les causes profondes de la crise de la zone euro". Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 11 Emploi manufacturier

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Croissance... 1 2- Activité industrielle... 2 3- Enquêtes de conjoncture... 3 4- Echanges extérieurs... 4 5- Demande intérieure... 5 6- Investissement... 6 7- Coûts salariaux...

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Août 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

de travail n 44 La compétitivité française en 2013 Les parts de marché à l exportation de l économie française sont stables depuis 2011

de travail n 44 La compétitivité française en 2013 Les parts de marché à l exportation de l économie française sont stables depuis 2011 Document de travail n 44 La compétitivité française en 013 Les parts de marché à l exportation de l économie française sont stables depuis 011 La qualité des produits français est reconnue mais leurs prix

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

SOMMAIRE FRANCE. irréalistes. 6. Marché * * *

SOMMAIRE FRANCE. irréalistes. 6. Marché * * * MEDEF ActuEco Semaine du 15 au 19 avril 2013 n 116 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises trésorerie d exploitation en avril 2013 : pas d amélioration de la 2. Créations d entreprise en

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A.

Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. Jeudi 12 avril 2012 Jean-Paul Betbéze Chef économiste - Groupe Crédit Agricole S.A. A - S endetter est «sympa», au début et se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/07/2011 ECO/EIS

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

L industrie d exportation affronte des vents contraires

L industrie d exportation affronte des vents contraires Conjoncture économique - 2 e trimestre 215 L industrie d exportation affronte des vents contraires PIB USA JPN EUR PIB et Baromètre Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production

Plus en détail

RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR EN 2011

RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR EN 2011 RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR EN 2011 Pierre LELLOUCHE, Secrétaire d Etat chargé du commerce extérieur, Bercy, mardi 7 février 2012 Dossier de presse http://www.economie.gouv.fr Contacts Presse : Cabinet

Plus en détail

Tableau de bord mensuel du GFI

Tableau de bord mensuel du GFI Tableau de bord mensuel du GFI 1- Croissance... 1 2- Activité industrielle... 2 3- Enquêtes de conjoncture... 3 4- Echanges extérieurs... 4 5- Demande intérieure... 5 6- Investissement... 6 7- Coûts salariaux...

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail