Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 1/8

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8"

Transcription

1 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 1/8 De : Vérificateur FDES Rapport de Vérification de la Déclaration Environnementale et Sanitaire de produit selon la norme NF EN A1 et à la norme complémentaire expérimentale XP P01-064/CN, du «Bassin de stockage d eaux pluviales, REHAU RAUSIKKO BOX», suivant le «programme FDES» de l AFNOR Préambule La vérification de cette Déclaration Environnementale et Sanitaire de Produit (FDES) a été réalisée par, vérificateur indépendant agréé AFNOR Normalisation - INIES, à la demande de Monsieur Lecouls, expert ACV, rédacteur de la FDES, à la demande de la société REHAU, fabricant du produit. Termes et abréviations utilisés : FDES ou FDE&S : Déclaration Environnementale et Sanitaire, selon la norme NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN NF EN : terme utilisé pour «NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN» ACV : Analyse du cycle de vie. Le terme «Rapport du projet» ou «rapport d accompagnement», (RA) fait référence au document daté de septembre 2014 rédigé par Monsieur Lecouls. Ce document contient des informations confidentielles concernant le produit et n est pas destiné à être publié. Le terme «produit» fait référence au produit, objet de la FDES correspondante. Le terme «Producteur» fait référence à la société REHAU, fabricant du produit objet de la FDES ) Vérification de la FDES selon le «programme FDE&S» En France, depuis 2005, le «programme de déclaration environnementale et sanitaire pour les produits de la construction» permet, au sens de l ISO et de la NF P01-010, de produire des déclarations environnementales et sanitaires vérifiées préalablement à leur publication. En avril 2014, cette norme a été remplacée par la norme NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN La vérification est un processus obligatoire du «programme FDES». Elle est réalisée par un vérificateur selon le règlement AFNOR Normalisation INIES, conformément aux principes indiqués au chapitre 9 de la norme NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN. Le format de présentation de la FDES est celui présenté dans l annexe G de la norme complémentaire XP P01-064/CN Pour cette vérification, le vérificateur a reçu les documents suivant : - 1 FDES pour le produit énoncé ci-dessus et datée d octobre 2013, puis de janvier 2014, puis de septembre rapport d accompagnement (RA), daté d octobre 2013, puis de janvier 2014, puis de septembre fichier de calcul explicitant les valeurs des impacts environnementaux présentés.

2 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 2/8 Déroulement de la vérification La vérification s est déroulée sur la période de décembre 2013 septembre Des échanges téléphoniques ont eu lieu entre le rédacteur et le vérificateur. Le présent rapport de vérification tient compte des précisions apportées par le rédacteur lors de ces échanges. La société REHAU est le seul propriétaire et a la responsabilité de la FDES ( 5.5 de la norme) La FDES couvre un seul produit dénommé «Rehau Rausikko Box», bassin de stockage d eaux pluviales. Les données ont été collectées à partir d un formulaire habituellement utilisé pour les FDES La FDES du produit couvre les étapes de production, d installation, d utilisation et de maintenance, ainsi que la fin de vie du produit. Il s agit d une FDES «du berceau à la sortie d usine, avec options» selon le 5.2 de la norme NF EN Conformément à l esprit du «Programme FDE&S de l AFNOR», la vérification est faite sur : - Le format d affichage et les aspects de communication, - la conformité aux exigences de la norme NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN, - la plausibilité des valeurs annoncées. 2) Vérification de la présentation et du contenu de la FDES, hormis les valeurs d impacts de l ACV Informations générales contenu dans la FDES Des éléments d information générale sont exigés et doivent être déclarés dans une FDES. Les rubriques a) à i) listées dans la norme au 7.1, sont repris et renseignés sous le chapitre «Information Générale» de la FDES du produit : La conformité à la norme ( 7.1) est respectée Déclaration par module des informations basées sur l ACV La FDES du produit est déclarée comme une FDES «du berceau à la sortie de l usine, avec options» : - Les étapes A1 A3, obligatoires, sont déclarées dans la FDES - Les étapes, A4, A5, B2, optionnelles, sont déclarées, - La Durée de Vie de Référence (DRV) est annoncée Etape de production Etape de mise en œuvre Etape d utilisation Approvisionnement en matières premières Transport Fabrication Total (de l étape de production) Transport Processus d installation de la construction Utilisation Entretien A1 A2 A3 Total A4 A5 B1 B2

3 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 3/8 Fin de vie Réparation Remplacement Rénovation Energie consommée en phase opérationnelle Eau consommée en phase opérationnelle Démantèlement, démolition Transport Traitement des déchets Elimination des déchets B3 B4 B5 B6 B7 C1 C2 C3 C4 Il est à noter que le produit étant déclaré restant enfoui dans le sol en fin de vie, les modules C1, C2 et C3, ne sont pas pertinents. La conformité à la norme ( 7.2.2) est respectée. Paramètres décrivant les impacts environnementaux issus de l ACV Dans les chapitres 4 à 8 de la FDES du produit : - Les impacts environnementaux sont définis par 7 catégories d impact, selon de la norme - L utilisation des ressources est décrite par 10 paramètres, selon Les catégories de déchets sont décrites par 3 paramètres, selon 7.2.5, - Les flux sortants sont décrits par 4 paramètres, selon 7.2.5, La conformité à la norme ( 7.2.2) est respectée. Les informations sanitaire et confort ont été fournies pour renseigner les bases de données INIES et réglementaire sur la pollution de l air, de l eau, conformément à la norme complémentaire XP P01-064/CN. Scénarios et informations techniques additionnelles, fournis Conformément à la norme, les informations techniques additionnelles sont documentées séparément des paramètres de l ACV. Elles sont déclarées dans le module auquel elles se rapportent. Il s agit en particulier : - Des informations spécifiant les scénarios de transport utilisés pour la livraison sur chantier, - Des informations pour les accessoires et les déchets produits de mise en œuvre - Des informations sur les processus d entretien durant la vie en œuvre La conformité à la norme ( et ) est respectée Justification de la Durée de Vie de Référence (DVR) La FDES étant une déclaration «du berceau à la tombe», la DVR doit être déclarée et justifiée. Le producteur annonce une DVR de 50 ans. Cette durée est justifiée par : - Des durées de 100 ans revendiquées pour des canalisations utilisant une matière plastique voisine (polyéthylène), - La durée de 50 ans revendiquée par un produit de même usage que le Rausikko, fabriqué par une autre société que Rehau, utilisant également la même matière plastique de base (polypropylène) et ayant fait l objet d une FDE&S Par ailleurs le producteur a fourni les informations suivantes :

4 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 4/8 «Je vous joins les certificats d un organisme tiers qui est le LGA sur la durabilité du PP. en ce qui concerne l emploi du PP sur le marché de l assainissement, le recul chantier est actuellement de 20 années pour notre société et nous avons des chantiers qui ont cet âge et qui fonctionne parfaitement. Par contre en milieu industriel le retour sur le PP par exemple dans les usines Coca que nous avons fourni est de 30 ans.» le vérificateur considère que les justifications apportées sont satisfaisantes en regard des exigences de la norme Données de consommation d énergie et d eau durant la phase d utilisation du produit Le produit n étant pas lié à l exploitation du bâtiment, il n y a pas de consommation spécifique d énergie et d eau durant la phase d utilisation à déclarer conformément au de la norme. La conformité à la norme ( ) est respectée Paramètres déclarés pour la fin de vie du produit Le producteur justifie l absence de récupération ou de recyclage en fin de vie : «Il s agit d un simple problème économique et de configuration de chantier. Les bassins sont souvent mis en œuvre sous des parkings et le fait de démonter un bassin engendre la destruction du parking et les pertes d exploitation ; le montant de matière récupérée serait environ 5 à 7 % du coût global de l intervention aussi financièrement et écologiquement (impact carbone du chantier) cela aujourd hui ne justifie pas la récupération des ouvrages» Le produit restant enfoui dans le sol, il n y a pas de module d information pour l étape de fin de vie. La FDES est déclarée «FDES du berceau à la sortie de l usine, avec options». Le vérificateur approuve ce choix. Informations additionnelles sur le relargage de substances dangereuses dans l air intérieur, le sol et l eau pendant la phase d utilisation Le produit étant enterré, il n est pas concerné par l exigence de présenter des mesures de relargage de substances dangereuses dans l air intérieur ; Etant «en contact avec le sol et l eau après leur installation dans les bâtiments» «7.4.2 de la norme), l exigence de la norme de fournir des mesurages du rejet de substances dangereuses réglementées s applique au produit. Le producteur a fourni l information suivante : «les PP utilisé dans notre profession sont dit de type alimentaire et que les analyses faites par les agences de l eau en sortie de bassin n ont pas mis en évidence de problème» Le vérificateur accepte cette justification Agrégation des modules d informations Les indicateurs déclarés dans les modules d informations individuels du cycle de vie du produit ne doivent pas être additionnés pour obtenir des sous totaux par étape, à l exception des modules A1+A2+A3. ( 7.5 de la norme)

5 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 5/8 La conformité à la norme est respectée 3) Vérification de la présentation et du contenu du rapport de projet (RA) Sommaire du RA par rapport aux exigences de la norme ( 8.2) Exigences du chap. 8.2 de la norme Sommaire du RA a) Aspects généraux du projet 1.1 Contexte 1.2 Déroulement b) Objectif de l étude 2.1 Objectifs de l étude c) Champs de l étude - Unité déclarée 2.21 Unité fonctionnelle DVR - frontières du système 2.3 Frontières et limites du système - critères de coupure 2.4 Critères de coupure d) Inventaire du cycle de vie 2.5 Quantification des intrants et extrants 3 Inventaire du cycle de vie e) Evaluation de l impact du cycle de vie 4 Evaluation de l impact du cycle de vie f) Interprétation du cycle de vie 3.3 Validation des données, qualité 6 Limites de l étude, Principaux résultats Le sommaire du RA répond aux exigences de la norme quant aux rubriques du rapport de projet. Aspects généraux (chap. 8.2.a) de la norme) Le RA ne précise que le producteur a été assisté d un praticien externe de l ACV. Chapitres «Objectif» et «champs de l étude» du RA Critères de coupure. Le chap. 2.4 du RA reprend les critères de coupure précisés au de la norme sur les exclusions des entrants. L exigence de la norme («tous les intrants pour lesquels des données sont disponibles doivent être inclus») est respectée, en particulier au niveau de la fabrication des emballages des matières premières qui a été prise en compte. Le contenu des chapitres«objectif» et «champs de l étude» sont conformes aux exigences de la norme ( 8.2.c)) Inventaire du cycle de vie, chapitre 3 du RA La description des processus élémentaires pour modéliser les étapes du cycle de vie est conforme au 8.2.d) de la norme tant au niveau

6 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 6/8 - des sources de données (base de données EcoInvent version V2.2), - des quantités modélisées par étape du cycle de vie conforment aux tableaux de calcul présentés - de l évaluation de la qualité des données avec priorité donnée aux données spécifiques issues des sites de production - du traitement des données manquantes qui ont été remplacées par des hypothèses de scénarios les plus probables, en particulier pour les flux du polypropylène recyclé, - et de l examen des affectations éventuelles non pertinentes dans l étude. Le calcul de l énergie matière a été réalisé à partir des PCI des composants concernés La présentation et calcul de l ICV sont conformes aux exigences de la norme ( 8.2.d) Evaluation de l impact du cycle de vie et interprétation L évaluation de l impact du cycle de vie du produit est calculée de manière transparente et vérifiable conformément au chapitre d introduction de la norme NF EN : elle «fournit une structure permettant de s assurer que toutes les FDES relatives aux produits de construction sont obtenues et présentées de façon harmonisée» : - Les facteurs utilisés dans l étude pour la caractérisation des impacts environnementaux sont ceux de la norme EN Ils sont vérifiables dans les tableaux de calculs présentés dans l étude - Les PCI sont utilisés pour exprimer l utilisation des ressources. Ils sont vérifiables dans les tableaux de calculs présentés dans l étude Tous les résultats des calculs sont présentés dans la FDES Parmi les limites de l étude le RA précise que toutes les ICV proviennent de la seule base de données EcoInvent. Il n y a pas d origines différentes pour les ICV. Les principales étapes contribuant le plus aux impacts environnementaux sont présentées : - Etape de production qui représente 73% du potentiel de réchauffement climatique et 82% du potentiel d épuisement abiotique des ressources fossiles - Etape d installation qui en représente respectivement 16% et 13% - Etape d installation qui représente 53% du potentiel d épuisement des ressources abiotiques des ressources non fossiles. Les exigences de la norme ( 8.2.e) et f)) sont satisfaites 4) Plausibilité des hypothèses et des valeurs annoncées. 41) Calcul des impacts selon la norme NF EN A1 et la norme complémentaire XP P01-064/CN A partir des flux des tableaux de calculs de la FDES, le vérificateur a estimé les valeurs de quelques impacts pour vérifier les coefficients de conversion utilisés : - Potentiel de réchauffement climatique, - Potentiel d épuisement des ressources abiotiques des ressources non fossiles, - Potentiel d eutrophisation, Les valeurs estimées par le vérificateur recoupent des valeurs calculées par le rédacteur : les coefficients de conversion utilisés sont corrects.

7 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 7/8 Corrections apportées durant la vérification. Des corrections ont été faites sur l énergie totale non renouvelable, la consommation d eau douce des phases A1 et A3, le calcul de l utilisation de ressources énergétiques primaires renouvelable hors énergie matière, ainsi que pour la ressource renouvelable matière du bois, carton et mandrin de la phase A3. Information environnementale décrivant les catégories de déchets A partir des données du questionnaire rempli par le producteur, les informations décrivant les catégories de déchets sont plausibles. Information environnementale décrivant les flux sortants A partir des données du questionnaire rempli par le producteur, les informations décrivant les flux sortants et en particulier les matériaux destinés au recyclage et les matériaux destinés à la récupération d énergie, sont plausibles. 42) Bilan des masses de matières Le bilan des masses de matières en entrée et sortie doit permettre de vérifier l équilibre de l équation : (1) Entrée = ressources énergétiques + ressources non énergétiques + matière récupérée (2) Sortie = produit emballé + déchets valorisés + déchets éliminés + CO2 exprimé en pétrole Le bilan estimé par le vérificateur est supérieur à 95%. Ce ratio est très satisfaisant. 43) Bilan du carbone Le bilan carbone en entrée et sortie doit permettre de vérifier l équilibre de l équation : (1) Entrée : masse de carbone contenue dans les consommations énergétiques (Charbon, gaz, pétrole, bois) (2) Sortie : masse de carbone du ou des produits fabriqués ainsi que la masse de carbone des émissions de CO2 fossile et biomasse, et du CO. Le Polypropylène de recyclage utilisé pour la fabrication n est pas compté dans le bilan de sortie car il n y a pas eu de consommation énergétique pour le fabriquer. Sur une estimation du bilan carbone en entrée et sortie, le vérificateur obtient un ratio de l ordre de 92%.Cette estimation est satisfaisante. 44) Bilan radioactifs. Le ratio entre la masse de déchets radioactifs et la masse d uranium consommée est de l ordre de 3.8. Ce résultat est plausible car les données de la base de données EcoInvent V2.2 ne reprennent pas celles du document de l AFNOR FD P

8 Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 8/8 Conclusion de la vérification La FDES du bassin de stockage d eaux pluviales «REHAU RAUSIKKO BOX», édition de septembre 2014, présentée à la vérification répond aux exigences de la norme NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN, et notamment : - Une déclaration du «Berceau à la sortie de l usine, avec options» - La fourniture des informations des étapes A1-A3, A4, A5, B2, - Le choix d une unité fonctionnelle «1 m3», qui répond à une utilisation pratique dans le secteur du bâtiment et en conformité avec l Avis Technique justifiant des performances du produit, - Une collecte de données spécifiques au producteur au travers d un questionnaire, - La conformité aux exigences de la norme en ce qui concerne : o les paramètres décrivant les impacts environnementaux issus de l ACV, o Les scénarios et informations techniques additionnelles fournis - Les justifications apportées par le rédacteur en ce qui concerne : o La DVR, durée de vie de référence, o La non récupération du produit qui est laissé in situ, en fin de vie, o L absence de pollution des eaux par le produit. - La présentation des indicateurs de la pollution de l air et de l eau selon la réglementation française. A la suite des échanges positifs réalisés durant la vérification, des améliorations ont été apportées. Par ailleurs, après publication de la version française de la norme européenne, les compléments d informations demandés ont été fournis sur les préoccupations sanitaires. Au vue de quoi, le vérificateur atteste que la FDES du produit «REHAU RAUSIKKO BOX», édition de septembre 2014 est conforme à la norme NF EN A1 et la norme expérimentale XP P01-064/CN. Date : Le 24 septembre

Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 1/8

Réf. : Le 24 septembre 2014 Page 1/8 Réf. : 140924 Le 24 septembre 2014 Page 1/8 De : Vérificateur FDES Rapport de Vérification de la Déclaration Environnementale et Sanitaire de Produit selon la norme NF EN 15804+A1 et à la norme complémentaire

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes : Annexes

Projet de Fin d Etudes : Annexes Projet de Fin d Etudes : Annexes Création d un outil informatique d Analyse du Cycle de Vie des matériaux dans le Auteur : Manuel VACCARA, 5ème année Génie Civil, INSA Strasbourg Tuteur entreprise : Samuel

Plus en détail

Parquet massif en chêne, épaisseur 23mm, fabriqué en France

Parquet massif en chêne, épaisseur 23mm, fabriqué en France Parquet massif en chêne, épaisseur 23mm, fabriqué en France DECLARATION ENVIRONNEMENTALE Selon les normes NF EN 15804:2012+A1:2014 et XP P01064/CN:2014 Crédits photo Crédits : UFFEP photo : UFFEP Version

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont :

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont : Contexte et objectifs Le Syndicat National de l Extrusion Plastique (SNEP) rassemble plus d une trentaine d entreprises adhérentes, spécialisées dans la transformation de profilés par l extrusion et dans

Plus en détail

Déclaration Environnementale Produit selon EN 15804

Déclaration Environnementale Produit selon EN 15804 Déclaration Environnementale Produit selon EN 15804 Façade sanitaire Date de publication 01.04.2014 DEP suivant EN 15804 - Façade sanitaire 1 Introduction Le présent document constitue une déclaration

Plus en détail

Plancher Chauffant Rafraîchissant Basse Température (PCRBT)

Plancher Chauffant Rafraîchissant Basse Température (PCRBT) FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE DU PRODUIT ENVIRONMENTAL AND HEALTH PRODUCT DECLARATION Plancher Chauffant Rafraîchissant Basse Température (PCRBT) NOVEMBRE 2015 Vérifiée Page 1 sur

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail

Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet de serre PREFECTURE DE REGION D ILE DE FRANCE Bureau environnement/énergie Immeuble Le Ponant 5 rue Leblanc 75015 PARIS ANTONY, le 21 décembre 2015 Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet

Plus en détail

L ACV de la fenêtre en bois

L ACV de la fenêtre en bois L ACV de la fenêtre en bois FCBA a réalisé une étude sur l analyse du cycle de vie (ACV) de la fenêtre bois fabriquée par les entreprises adhérentes à la FFB (Fédération française du bâtiment, charpente-menuiserie-parquets)

Plus en détail

Capteur solaire thermique

Capteur solaire thermique contact@pep-ecopassport.org Profil Environnemental Produit Collectif Capteur solaire thermique N enregistrement : Règles de rédaction : «PCR-ed3-FR-2015 04 02» complété par le «PSR-0004-ed2-FR-2014 04

Plus en détail

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE?

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? F R A N Ç O I S E B E R T H O U D G D S E C O I N F O / C N R S w w w. e c o i n f o. c n r s. f r F r a n c o i s e. B e r t h o u d @ g

Plus en détail

FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE DU PRODUIT ENVIRONMENTAL AND HEALTH PRODUCT DECLARATION. Mortiers pour sols

FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE DU PRODUIT ENVIRONMENTAL AND HEALTH PRODUCT DECLARATION. Mortiers pour sols FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE DU PRODUIT ENVIRONMENTAL AND HEALTH PRODUCT DECLARATION Mortiers pour sols Mars 2015 Avertissement Les informations contenues dans cette déclaration sont

Plus en détail

Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance. Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka

Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance. Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka Sommaire En route vers des indicateurs de performance Analyse de cycle (ACV)

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre les styles du texte du masque Troisième niveau Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités Comment? Multicritère, performances, et ACV Bâtiment 1 Évaluation le environnementale

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

la Base INIES la référence pour les déclarations environnementales et sanitaires des produits de construction Octobre 2011

la Base INIES la référence pour les déclarations environnementales et sanitaires des produits de construction Octobre 2011 la Base INIES la référence pour les déclarations environnementales et sanitaires des produits de construction Octobre 2011 Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

PRESENTATION DE L OUTIL CORINE Pierre Garçon - Président Sarah Mauroux Brice Kosinski

PRESENTATION DE L OUTIL CORINE Pierre Garçon - Président Sarah Mauroux Brice Kosinski PRESENTATION DE L OUTIL CORINE Pierre Garçon - Président Sarah Mauroux Brice Kosinski Sommaire Caractéristiques du logiciel Objectifs Caractéristiques Réalisation d un projet collaboratif d éco-conception

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET BÂTIMENT DURABLE - L ENJEU DE L ENERGIE GRISE

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET BÂTIMENT DURABLE - L ENJEU DE L ENERGIE GRISE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET BÂTIMENT DURABLE - L ENJEU DE L ENERGIE GRISE BATIMENTS ET ENERGIE LES ENJEUX Bâtiments neufs de plus en plus performants (bâtiments à énergie positive, RT 2012 ) Bâtiments

Plus en détail

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT Informations principales * Nom * Description * Concours * Année de construction * Année de livraison * Adresse * Code postal * Ville * Pays * Type de

Plus en détail

Déclaration matériaux et environnement de SAUTER

Déclaration matériaux et environnement de SAUTER MD 94.112 Déclaration matériaux et environnement de SAUTER Produit Modèle Désignation Régulateur d ambiance modulaire F001 sans module COM F011 module COM KNX Gamme de produits EY-modulo 5 Groupe de produit

Plus en détail

La Performance Environnementale des Bâtiments

La Performance Environnementale des Bâtiments Rencontre nationale Pratiques Territoriales de l Évaluation de la Performance Environnementale des Bâtiments La Performance Environnementale des Bâtiments Hadjira Schmitt-Foudhil Chef de projet performance

Plus en détail

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI Le SOSED (schéma d'organisation et de suivi de l'évacuation des déchets) est une démarche établie dans le même esprit qu une démarche qualité et ses outils SOPAQ et

Plus en détail

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9 Page : 1 / 9 Exigences applicables aux Fournisseurs d Astrium résultant des Législations relatives à la Protection de l Environnement et à la Santé des Travailleurs La version actuelle applicable de ce

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

DECLARATION ENVIRONNEMENTALE

DECLARATION ENVIRONNEMENTALE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE Selon la norme NF EN 15804+A1:2014 Contribution des ouvrages de construction au développement durable - Déclarations environnementales sur les produits - Règles régissant les

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Présentation des référentielsr rentiels NF Bâtiments B Tertiaires Démarche HQE Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Pourquoi une certification? Rappel

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Evaluer les impacts environnementaux de cet équipement sur l ensemble de son cycle de vie et identifier ses aspects environnementaux significatifs

Evaluer les impacts environnementaux de cet équipement sur l ensemble de son cycle de vie et identifier ses aspects environnementaux significatifs Analyse du Cycle de Vie d un téléphone portable Synthèse Etude pour : CODDE Pôle de compétence en Environnement des Industries Electriques et Electroniques 170 rue de Chatagnon ZI Centr Alp - 38430 Moirans

Plus en détail

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Contexte, Généralités et Outil d ACV bâtiment ELODIE Galdric SIBIUDE Ingénieur d Etude et de Recherche Direction Energie Environnement

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75)

Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75) Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75) Phase PRO-DCE : Mise à jour du calcul phase APD des émissions de CO 2 SO 2 déchets BET HQE : SEQUOIA

Plus en détail

Déclaration Environnementale Produit. - Fenêtre CAMELEWOOD -

Déclaration Environnementale Produit. - Fenêtre CAMELEWOOD - Déclaration Environnementale Produit - Fenêtre CAMELEWOOD - DEP CAMELEWOOD Septembre 2014 P a g e 2 I. Informations générales Ce document est une Déclaration Environnementale Produit (DEP) conforme à la

Plus en détail

Présentation de la base INIES

Présentation de la base INIES Présentation de la base INIES CUIB 4 février 2015 La base INIES Base de données française de référence sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des produits de construction http://www.inies.fr

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages Arrêté du 12 juin 2013 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

Chauffe-Eau Solaire Individuel avec appoint électrique

Chauffe-Eau Solaire Individuel avec appoint électrique contact@pep-ecopassport.org Profil Environnemental Produit Collectif Chauffe-Eau Solaire Individuel avec appoint électrique N enregistrement : Règles de rédaction : «PCR-ed3-FR-2015 04 02» complété par

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens Systèmes éoliens du candidat Établissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve E51 : Maintenance corrective d un bien Durée : 6 heures Coefficient 2 E51c Support

Plus en détail

PLANCHER D'ETAGE PAR SOLIVAGE BOIS POUR BÂTIMENT TERTIAIRE HORS ERP

PLANCHER D'ETAGE PAR SOLIVAGE BOIS POUR BÂTIMENT TERTIAIRE HORS ERP Selon la norme NF EN 15804:2012+A1:2014 Contribution des ouvrages de construction au développement durable Déclarations environnementales sur les produits Règles régissant les catégories de produits de

Plus en détail

Norme de gestion environnementale BOMA BESt

Norme de gestion environnementale BOMA BESt Norme de gestion environnementale BOMA BESt Steve Poulin, ing. président, comité environnement BOMA-Québec Directeur immobilier, Société immobilière du Québec BOMA L Association des propriétaires et administrateurs

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE - DÉPARTEMENT DE GÉNIE CHIMIQUE CONCEPTION ENVIRONNEMENTALE ET ANALYSE DE CYCLE DE VIE - GCH 2220 EXAMEN FINAL

ÉCOLE POLYTECHNIQUE - DÉPARTEMENT DE GÉNIE CHIMIQUE CONCEPTION ENVIRONNEMENTALE ET ANALYSE DE CYCLE DE VIE - GCH 2220 EXAMEN FINAL ÉCOLE POLYTECHNIQUE - DÉPARTEMENT DE GÉNIE CHIMIQUE CONCEPTION ENVIRONNEMENTALE ET ANALYSE DE CYCLE DE VIE - GCH 2220 EXAMEN FINAL DATE: 30 novembre 2007 HEURE: 8:30 10:20 RESTRICTIONS: Toute documentation

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit pp Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de

Plus en détail

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir

Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Efficacité énergétique cadre normatif et évolutions à venir Audits énergétiques et management de l énergie AFNOR Energies catherine.moutet@afnor.org Tél : 01 41 62 86 55 SOMMAIRE Panorama de la normalisation

Plus en détail

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par I. L engagement Une éco-responsabilité assumée "A ujourd hui, le constat écologique

Plus en détail

A.C.V. D UN TELEPHONE PORTABLE

A.C.V. D UN TELEPHONE PORTABLE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Cycle de vie d un produit 1 ère STI2D CI.1 Développement durable et compétitivité des produits TP(2h30 ) ET 1. Présentation. A.C.V. D

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich)

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Applications Multiples > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Activité B to B Nos fournisseurs Client final «C» Nos clients «B» 2 Recycler Recycler

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon

REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon REUNION ATEE AUDIT ENERGETIQUE Contexte normatif Intervention Paule Nusa Afnor Lyon Paule NUSA Ingénieur action régionale Afnor LYON Déléguée régionale ATEE. Conseillère Energie pour la promotion ISO 50001

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE

GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE GÉNIE CLIMATIQUE ET ENERGÉTIQUE FICHE DE LECTURE MISE EN PLACE D UNE METHODOLOGIE D AUDIT ENERGETIQUE Projet de Fin d Etudes réalisé à Apave Liban Par Corentin Demolder Encadré par Bassam Habre Tuteur

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement

Les engagements de la société URA dans le domaine de l environnement BAES IP67 Plastinox Ambiance Super SATI 5 rue Jean Nicot 93691 Pantin Cedex France Tél. : 01 48 10 56 00 Fax. : 01 48 10 56 01 www. Ura.fr Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes

Plus en détail

Étiquetage environnemental Secteur textile

Étiquetage environnemental Secteur textile Étiquetage Secteur textile Sandrine Pesnel Equipe de recherche GEMTEX (ENSAIT) du projet ACVTEX 28/04/2010 1 Le projet ACVTex Le projet : Partenaires : Débuté en 2008 projet de 4 ans Programme transfrontalier

Plus en détail

PLATEFORME MEANS. Séminaire 2015. Les outils logiciels de MEANS : principes de construction, démonstration

PLATEFORME MEANS. Séminaire 2015. Les outils logiciels de MEANS : principes de construction, démonstration PLATEFORME MEANS Séminaire 2015 Les outils logiciels de MEANS : principes de construction, démonstration Julie Auberger, Caroline Malnoë, 27 novembre 2015 Plan de l intervention 2 Principes de construction

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux?

Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux? Menuiseries extérieures : Quel est l impact environnemental des différents matériaux? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Les bases de la présentation Etude réalisée par Laurent Tendille, élève ingénieur

Plus en détail

FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE Vernis en phase aqueuse

FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE Vernis en phase aqueuse FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE Vernis en phase aqueuse En conformité avec la norme NF EN 15804+A1 et son complément national XP P01-064/CN Novembre 2014 REALISATION : EVEA 35, Rue Crucy

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Développement de l outil

Développement de l outil Développement de l outil d empreinte carbone de DALKIA 19/10/2010 ) Marie Laure GUILBERT M2 Gestion de l Environnement Sommaire 1. Présentation de la mission 1.1 Contexte 1.2 Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie. L évaluation

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

Les engagements environnementaux de Legrand

Les engagements environnementaux de Legrand 128 Av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny 87045 Limoges Cedex - France Tél. : 05 55 06 87 87 - Fax : 05 55 06 88 88 i Votre Agence Commerciale habituelle Site www.legrand.fr > Profil Environnemental Produit

Plus en détail

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004)

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à destination des fournisseurs QSL (Contrat

Plus en détail

AVIS SR-20041223-32 SERVICE REGULATION

AVIS SR-20041223-32 SERVICE REGULATION SERVICE REGULATION AVIS SR-20041223-32 concernant la reconnaissance des certificats verts wallons en vue de permettre leur comptabilisation pour l obligation de quota de certificats verts mise à charge

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives 1 Journées d études et de formation des techniques et de l ingénierie hospitalière Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives Fabrice ROZMIAREK

Plus en détail

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il droit? Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Sommaire Contexte général Contexte réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Bilan économique pour la collectivité

Bilan économique pour la collectivité Programme TSP sur la performance énergétique des bâtiments Note d analyse complémentaire Bilan économique pour la collectivité Le Programme TSP pour la rénovation thermique des bâtiments vise à structurer

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0100 ISOLANTS À PARTIR DE MATIÈRES PREMIÈRES RENOUVELABLES Édition : juillet 2009

natureplus e.v. Directive d attribution 0100 ISOLANTS À PARTIR DE MATIÈRES PREMIÈRES RENOUVELABLES Édition : juillet 2009 natureplus e.v. Directive d attribution 0100 DE MATIÈRES PREMIÈRES Édition : juillet 2009 pour l attribution du label de qualité Édition : juillet 2009 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution

Plus en détail

Dossier Technique Avril 2012

Dossier Technique Avril 2012 Dossier Technique Avril 2012 Etiquetage des fenêtres, façades-rideaux, vérandas, et cloisons amovibles ou démontables en aluminium sur leurs émissions de Composés Organiques Volatils (C.O.V.) Sommaire

Plus en détail

Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013

Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013 Projet éolien Lampiris à Engis Réunion d information du public, lundi 24 juin 2013 Vous connaissez Lampiris en tant que fournisseur d électricité verte et de gaz naturel. Non content d avoir relevé le

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc.

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 11 mars 2005 Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 2004) Introduction Tous les produits de construction

Plus en détail

La certification NF des équipements multi-énergies

La certification NF des équipements multi-énergies La certification NF des équipements multi-énergies Conférence INTERCLIMA - 5 novembre 2013 INTERVENANTS : Christine KERTESZ AFNOR CERTIFICATION Sophie BOCQUILLON Sylvain CURTY EUROVENT CERTITA CERTIFICATION

Plus en détail

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 2001 LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Une norme européenne des ciments, un double marquage pour la qualité. Avant-propos En 1994, la France

Plus en détail

INGÉNIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

INGÉNIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES REFERENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL INGÉNIERIE : RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION MASTERE SPECIALISE EN ECOCONCEPTION ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL REFERENTIEL D ACTIVITES ACTIVITE et TACHES A1 : Evaluation des risques

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

Contrat de suivi de Process

Contrat de suivi de Process Contrat de suivi de Process cepelec@cepelec.com page 1 / 6 1 OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet de définir les prestations et les modalités d application que Cepelec s engage à fournir à

Plus en détail

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Le domaine de la construction est en constante évolution : les contraintes se renforcent,

Plus en détail

Energie grise dans le bâtiment

Energie grise dans le bâtiment Energie grise dans le bâtiment Salon des ENR 16/02/11 Ville et Aménagement Durable www.ville-amenagement-durable.org Sommaire Outils de calcul Base de données Interprétation des résultats Exemple Conclusion

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire (certification NF Environnement obtenue par Vinco auprès du F C BA * le 18 mars 2009) * Le F C B A est l Institut Technologique Forêt Cellulose Bois - Construction

Plus en détail