FINOANA SY FAHAZAVANA FOI ET LUMIERE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FINOANA SY FAHAZAVANA FOI ET LUMIERE"

Transcription

1 FINOANA SY FAHAZAVANA FOI ET LUMIERE BELGIQUE-BELGIE P.P 5060 SAMBREVILLE 6/69330 Gazety avoakan ny Mpiaramivavaka Kristianina Malagasy eto Bénélux (M.K.M.B.) Bulletin de liaison et d information de la Communauté Chrétienne Malgache au Bénélux 40 Boulevard Bischoffscheim Bruxelles MENSUEL Editeur Responsable : Taona faha 6 Laharana 06 Febroary 2003 rue A.Chif, CHATELINEAU. V eillée de prière oecuménique, culte oecuménique, manifestation oecuménique... Les chrétiens de Madagascar y sont habitués, notamment ceux issus de la FFKM (Fédération des Eglises Chrétiennes à Madagascar : FJKM Réformée, Katolika Romana, FLM Luthérienne, EEM Anglican). Et ces Eglises chrétiennes jouent un grand rôle dans l histoire du pays depuis près de 185 ans. Plusieurs observateurs internationaux et /ou politologues sont convaincus par exemple, que l oecuménisme à Madagascar a beaucoup contribué à l accession du tenant du pouvoir actuel. A noter que l actuel Président de la République est un des vice-présidents de la FJKM (Eglise Reformée). Espérons seulement qu il n oublie pas qu une République est laïque. «Le peuple Malagasy constitue une Nation organisée en état souverain et laïc... (Constitution de la République, Titre premier, Article premier.)». Aussi, les chrétiens malagasy ne représentent à peine que la moitié de la population de l Ile : ils ont du pain sur la planche au point de vue évangélisation!... Mais il y a une chose que j aimerai partager avec vous concernant l oecuménisme au pays : on parle rarement de dialogue inter-églises. Même au sein de la FFKM, le dialogue qui toucherait le fond de notre théologie existe-til réellement? J espère que mon inquiétude n est pas fondée. Il me semble que l oecuménisme doit d abord passer par l étude, l analyse de la base et/ou du fondement de l autre, en toute sincérité. Prier ensemble, bien sûr, est indispensable; mais partager la Parole, échanger, dialoguer, ECOUTER l Autre, c est aussi nécessaire. Nos théologies sont différentes. A ma connaissance, le dialogue existe chez les responsables d Eglises Malagasy; mais est nouveau (ou inconnu) chez les simples chrétiens de base. Nouveau et pourtant à l évidence, incontournable car la pluralité est une dimension essentielle de notre réalité quotidienne surtout pour nous chrétiens résidant en Europe. L Evangile met au premier plan l Amour du prochain, voir de l ennemi. A ce titre, tout Etre humain mérite mon respect et est digne d être écouté. Précisément le dialogue me paraît être la rencontre respectueuse de l autre et donc, lorsque c est le cas, de la foi qui fonde et structure sa vie. Mais pour entrer en dialogue nul besoin d abandonner ses convictions, au contraire! Nous allons avec les nôtres à la rencontre de l autre, avec les siennes et nous essaierons de nous comporter à son égard, dans l écoute attentive et bienveillante, comme nous souhaitons qu il se comporte avec nous. Ainsi seulement l échange peut être vrai et fructueux. Il n y a aujourd hui de témoignage audible que dans le dialogue et il n y a de dialogue vrai qu entre des personnes qui attestent leurs convictions. Unification : Non; Unité dans la diversité : Oui. Dans la sincérité d un tel partage chacun se risque à l écoute de l autre et s expose sous le regard de DIEU au témoignage de l Autre. Il me semble qu il s agit là d une attitude conforme à l Evangile qui nous rappelle d aimer le prochain rencontré. Et voilà la base de l oecuménisme : aimer l Autre, son prochain. TSAROVY- TSAROVY!!! ALAHADY 23 FEBROARY 2003 FANOMPOAMPIVAVAHANA sy FANDRAISANA FIVORIAMBE ARA-DALANA TONGAVA -TONGAVA : amin ny TELO ORA TSY DISO (15h) Misy mpiandry zaza. DIMANCHE 23 FEVRIER 2003 CULTE avec CENE ASSEMBLEE GENERALE A 15h en L Eglise de Bruxelles-Botanique (métro botanique) Garderie : de 15h à 18h. Calendrier MKMB 2003 : 5 euros T-shirt MKMB : 9 euros Bics MKMB : 1,25 euros Souhaitez-vous en commander d avance? Il suffit de sonner au 0477/ Pejy 1

2 Ry havana, Amin ny fifaliana tokoa no iarahabana ny zanaky ny FJKM rehetra aty ampitan ny Ranomasina amin izao fahatrarana ny Taona Vaovao izao, dia ny taona «Arahaba ry ilay nohasoavina, ny Tompo momba anao (Lioka.1/28). Raha mitodika ny lasa ka mamisavisa ny zavanitranga teo amin ny fiainan ny Firenena sy ny Fiangonana isika, dia tsaroana ary azo tsapain-tanana ny tàna-maherin Andriamanitra. Raha nananontanona ny ady an-trano sy ny fivakisana, raha nirongatra ny fankahalàna ara-poko sy ara-pihaviana ka nahafatesana olona maro sy faharavam-pananana teto amin ny firenena dia nahagaga sy nampiaiky volana ny maro ny fitantanan Andriamanitra sy ny fitondrany. Izany indrindra no maha-marina mandrakariva ny soratr i Paoly Apostoly manao hoe: Raha Andriamanitra no momba antsika, iza no hahatohitra antsika» (Rom.8/31). Tsaroana tokoa ny fiarovan Andriamanitra tamin ireny olana goavana teto amin ny firenena ireny. Tsapa ary azo notsapain-tànana ny fombany ny olony na dia tao anatin ny memy mirehitra afo aza. Ankehitriny ary dia mibanjina ny ho avy indray isika noho izao taona vaovao izao. Mibanjina ny ho avy ka mirary soa ho anareo rehetra aty am-pielezana. Mirary anareo hijoro tsara amin ny finoana an i Jesoa Kristy eo am-pamakivakiana ity taona vaovao ity. Izy no ho lohalàlana sy vodilàlana ka ho andri-rahona raha antoandro hitari-dàlana azy ary andri-afo nony alina ho fahazavana ho azy, handehanany andro aman alina (Eks.13/21). Raha miorina tokoa ao amin ny Tompo isika dia afaka mandroso andro aman alina, na hainandro bena amin ny ririnina mamirifiry, na ny fanenjehana na ny sakana maro samihafa dia tsy hampihemotra antsika ireny rehetra ireny. Ho tratra avokoa ny tanjona kendrena, ho tontosa ny vinavina nokasaina. Eny raha miorina marina ao amin ny Tompo Jesoa isika dia azo antoka ny ho avy ka tsy hierikerika foana na hatahotra eo am-pamakivakiana indray ity taona ity. Ary satria làlana mbola tsy fantatra akory izao làlana hizorantsika izao, làlan-davitra tsy ahita-mitsinjo, mety misy longoa mitoto-bozaka sy fandrika isankarazany, dia mba ho to amintsika anie ny tsodranon i Apostoly Joda manao hoe: Ary ho an Izay maharo anareo mba tsy ho tafintohina, ary hametraka anareo tsy hanantsiny eo anoloan ny voninahiny amin ny firavoravoana, ho an Andriamanitra tokana, Mpamonjy antsika, amin ny alalan i Jesoa Kristy Tompontsika anie, ny voninahitra sy ny fahalehibeazana, ny fanjakana sy ny fahefana hatramin ny taloha indrindra sy ankehitriny ary mandrakizay. Amen (Jod.24, 25). Ho aminareo rehetra anie ny Fiadanan ny Tompo. Razafimahefa Edmond, Mpitandrina Filohan ny FJKM Pejy 2!"#"$"%& ' #""$()$*+"*," #""+ C est dès la création - donc avant la chute - que l homme et la femme furent créés et associés. Le sexe n est pas le résultat de la première faute; mais il la précède; aussi bien la fonction sexuelle, étant voulue par Dieu, n est pas péché. L union des corps est légitime, mais en même temps, nous devons apprendre les privilèges et les conditions attachées à cette union. Par le sexe, Dieu nous a fait procréateurs et qu en cela, pour une part, réside l image de Dieu qui est en nous. Ainsi, il nous est donné d être pères et mères de nouvelles vies; mais cette création n est bénie que si la fonction sexuelle s accomplit dans le mariage et la fidélité. C est donc à la lumière de ce que doit être l union matrimoniale qu on doit comprendre les phénomènes qui nous étonnent ou nous éprouvent. C est parce qu un tel but nous sera offert que nous pourrons admettre la nécessaire maîtrise de soi dans la vie solitaire comme dans l union. Avant de posséder un autre être, il faut se posséder et se dominer. Ainsi, on saisira toute la spiritualité qui pourra illuminer la rencontre qu on doit espérer. Cette voie acheminera vers la plénitude de l amour humain. Celui-ci ne peut être réduit, comme le veulent certains moralistes, à des relations intellectuelles ou affectives, ni comme le prétendent certains jouisseurs, à de simples relations physiques; mais la plénitude de l amour humain réside dans le fait que deux êtres dans leur totalité (pensée, sentiment, instinct et corps) constituent une extraordinaire et subite harmonie. Un tel programme envisage l éducation sexuelle comme un élément dépendant de l ensemble des notions et des conditions qui feront d un homme et de la femme un(e) croyant(e) dont toute l existence est dominée par la vision de son destin spirituel. La prostitution est condamnable à ce sujet parce qu en elle il n y a pas d amour vrai et total, et parce qu elle est infidélité au plan divin, elle est une dispersion de l homme à travers des sensations et des expériences diverses. Les choses ont beaucoup évolué en ce qui concerne les relations entre les hommes et les femmes. Loin de nous de porter un regard tout à fait négatif à la «morale chrétienne» qui prévalait du temps de nos parents ou de nos grand-parents. Le véritable problème est, à mon avis, la méconnaissance de ce qu est l amour. La langue française n a en effet qu un mot pour le désigner, là où le grec en a trois : - l un exprime (disons, faute de mieux) l amour charnel, c est l éros (duquel dérive notre adjectif érotique); - l autre exprime l amour intellectuel, mais peut aller jusqu à une passion irréfléchie, c est le philia (duquel dérive le mot philosophie, ou les déviations passionnelles

3 comme la pédophilie, etc...); - le troisième exprime ce que nous pouvons appeler l amour spirituel, l amour désintéressé, amour sacrifice, peut être : on aime parce qu on aime sans attendre d être payé en retour, c est l agape. Les hommes de tous les temps ne prennent en considération du grec qu un double détermination d un sentiment capital dans la vie humaine; faisant d Eros leur idole et accordant à Agapé le titre de vertu. Aimer une femme, pensent quelquefois les hommes, c est bien la désirer et désirer la posséder. Et nous dirons qu ainsi Eros mène le jeu. Il y a aussi une autre puissance, plus subtile et plus rare, qui tient plus la tête que le coeur; plus le corps ou l instinctif égoïsme n est point mêlé, qui est pétrie de compassion, d abnégation, et qu on appelle amour, mais qu on ferait mieux de nommer charité. Les deux ne sont pas toutefois du vrai amour. L amour vrai est une grâce, par conséquent quelque chose que notre raison humaine ne pourra jamais complètement cerner, enclore et définir. Il y a, dans cet amour, autre chose que la jouissance et le plaisir; autre chose que ne saisit ni la physiologie, ni la psychologie. Autre chose, qui convie, non pas au dédain de tout ce que l on vient de citer, mais bien à le situer dans son ordre, à sa place qui est seconde. Cette autre chose, c est réellement un don qui nous vient d ailleurs, une grâce qui, dans cette rencontre de deux destinées d abord autonomes puis liées, conjointes, unies, nous est accordée. Ce n est pas un amour idéalisé comme peuvent le penser certaines personnes. A la différence de ce qu ont vécu nos aînés, les jeunes d aujourd hui sont libres de se rencontrer, être ensemble, partager des activités communes. Mais il faut bien se rendre compte que la liberté implique l endurance du réel, l acceptation de ce qu est l autre réellement, dans le dépouillement des apparences. Endurer signifie laisser le temps révéler peu à peu la vérité du désir qui nous habite, par lequel une vérité plus profonde se dit au creux du quotidien. Cette liberté est le contraire de ce qu on appelle d ordinaire «la libération sexuelle». La force créatrice du désir peut s exprimer par le jeu érotique. Mais elle peut aussi se pervertir en violence. Si la morale chrétienne s est toujours méfiée du plaisir, c est qu il peut en effet n être cherché que pour affirmer contre autrui, nié comme personne et objectivé comme instrument de plaisir. L amour n est pas seulement un sentiment intime, mais un commandement, c est-à-dire une exigence de service et une responsabilité. Je termine en citant pour vous le fameux passage du livre de l Ecclésiaste : «Jeune homme (femme), réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton coeur à la joie pendant les jours de la jeunesse, marche dans les voies de ton coeur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t appellera en jugement. Bannis de ton coeur le chagrin, et éloigne le mal de ton corps; car la jeunesse et l aurore sont vanité» (Ecclésiaste 12,1-2). LE PROTESTANTISME MALGACHE Fin A la suite de ces faits historiques, stipulés en guise d une partie préambulaire, nous sommes, à présent, amenés à Pejy 3 considérer la légalisation internationale et nationale de la mission chrétienne. Il faut dire que l événement qui avait dans l histoire, au début de l année 1885, le retentissement le plus prolongé, était cette conférence africaine où les destinées ultérieures du continent Noir sont étudiées et réglées. On peut dès lors conclure que l heure des Missions a sonné. L acte général qui doit conclure ladite Conférence avait été signé le 26 Février 1885 à Berlin par les plénipotentiaires des quatorze principales nations de l hémisphère Nord qui siégeaient dans la capitale du Reich depuis le 15 Novembre Point n est besoin de souligner qu à l époque M. Alferd BOEGNER n ignore rien des circonstances qui ont conduit le Chancelier Allemand,Otto von Bismark et le président du Conseil Français, Jules FERRY, à convoquer conjointement cette conférence.en quoi un tel rendez-vous politique entre nations peut-il également marquer le temps de la Mission? Bismark a des idées sur la question qu il développe dans son discours d ouverture de la Conférence : En conviant à la conférence, le gouvernement impérial a été guidé par la conviction que tous les gouvernements invités partagent le désir d associer les indigènes de l Afrique à la civilisation, en ouvrant l intérieur de continent au commerce, en fournissant à ses habitants les moyens de s instruire, en encourageant les Missions et les Entreprises de nature à propager les connaissances utiles, et en préparant la suppression de l esclavage, surtout la traite des noirs, dont l abolition fut proclamée au Congrès de Vienne comme un devoir sacré de toutes les puissances. Les débats de la Conférence ne remettent nullement en cause les orientations de ses initiateurs, puisque l acte général réunit en un même document les décisions d ordre humanitaire et celles d ordre colonial, les deux allant de pair dans l esprit de l époque. L Acte général de la Conférence Africaine de Berlin est bien, comme l a souligné ultérieurement Marc BOEGNER, le premier instrument diplomatique de reconnaissance des Missions qui consacre l avènement d un droit international des Missions. Ajoutons que c est également le premier instrument diplomatique de reconnaissance d un droit international à la colonisation. On ne trouve pas trace, dans les déclarations de la Mission de Paris faites dans la foulée de la signature de l acte, de même en question de l association, dans un même document officiel, des termes mission et colonisation. Sans doute cette association n est-elle pas perçue comme de nos jours, comme une compromission lourde de conséquences, mais comme une chance réciproque : une ouverture est ménagée à la mission par la colonisation et une âme est insufflée à la colonisation par la mission Quelques années plus tard (1885), l indépendance positive entre mission et colonisation paraît encore possible.à condition que le nationalisme qui conduit à la conquête coloniale ne compromette pas l universalisme qui inspire la mission. Il était dit dans une réunion publique à Paris par la Mission de Paris ( cf : œuvre de la mission de Paris 29/11/1883) : En prenant une couleur particulariste, l œuvre missionnaire perdrait son vrai caractère, c est-à-dire ce large universalisme que l Apôtre Paul a défini par cette grande parole : «En Christ, il n y a plus,ni grec, ni barbare,ni scythe, ni esclave, ni libre : tous sont un en Christ».

4 Voici donc la mission chrétienne reconnue au plan internationale. Quand à la reconnaissance publique de la mission protestante, elle est loin d être acquise en France. Les affaires anciennes de Tahiti et de Nouvelle Calédonie, et récentes de Madagascar et du Gabon, qui ont mis aux prises le Gouvernement avec les Missions protestantes étrangères n ont-elles pas popularisé le redoutable slogan : qui dit protestant dit anglais, qui dit catholique dit français? Comment donc montrer aux Eglises et à la nation Française que la Mission constitue une tâche historique du protestantisme français? Il se trouve qu en 1885, on commémore le bicentenaire de la Révocation de l Edit de Nantes. C est l occasion pour le Comité de la Mission de Paris, d essayer de montrer au protestantisme de langue française que la mission mondiale peut s inscrire dans sa propre tradition historique. Deux des signataires de cet appel, les Pasteurs Eugène BERSIER et Edmond de PRESSENSE, secrétaires du Comité, seront parmi les orateurs de la cérémonie de commémoration du bicentenaire de la Révocation en l Eglise de l Oratoire du Louvre à Paris. Les discours se complètent : BERSIER ouvre la séance, de PRESSENSE la conclut. Le premier évoque l ère de long abaissement pour la France qu ouvrit la Révocation de l Edit de Nantes parce qu elle fit perdre à la nation ses meilleurs citoyens et ses meilleurs croyants. Et pour que cet anniversaire ne soit pas inutile, il invite les protestants de France, débris d une grande race, à en recueillir l esprit et s efforcer de faire l œuvre des pères en s inspirant de leur foi Il n en dit pas plus. C est de PRESSENSE qui explicite ce que pourrait signifier aujourd hui donner l Evangile à la France. C est combattre l irréligion par un large et ardent apostolat qui comprendra la Mission du dehors comme celle du dedans. C est la seule allusion à la mission extérieure faite au cours de cette importante cérémonie. Remise dans son contexte, elle vise essentiellement la libre-pensée et l athéisme en France, et pas directement le paganisme dans le monde qui intéresse la Mission de Paris. Est-ce à dire qu il est difficile de présenter au protestantisme français une apologie de la mission mondiale à partir de sa propre histoire? Probablement. Ni le temps de la Réforme ni, a fortiori, celui de la persécution n ont été porteurs de perspectives missionnaires mondiales. Du fait de sa situation minoritaire endémique, le protestantisme français d alors s identifie plus aisément à la figure du martyre, évoquant le temps du repli, qu à celle de l apôtre tournée vers les conquêtes et l avenir. Ce nouveau système de références est-il mieux à même de provoquer la mobilisation missionnaire des Eglises Protestantes de langue française que celui de l histoire huguenote? Il a l avantage d être plus récent, mais l inconvénient de ne donner aucune référence propre à la culture protestante et francophone. Ces références n existent-elles pas cependant et si tel est le cas peuventelles contribuer à la constitution d une mémoire missionnaire propre au peuple protestant francophone? ( à suivre ) Joseph RAKOTOARIMANANA A Pejy 4 DINIKA min izao fiandohan ny taona izao, dia amin-kafaliana no andraisantsika ny Mpitandrina Lala RASENDRAHASINA ary misaotra azy namaly ny fanontaniana. Hery RASOAMANANA : Miarahaba anao pastora, Inona moa no andraikitrao ato amin ny FJKM? Lala RASENDRAHASINA: Tonian ny Departemantan ny Fiangonana no anaran ny andraikitra tanako ato amin ny Birao Foibe FJKM. Io Departemantan ny Fiangonana io dia ahitana ny: Toeram-panomanana Mpitandrina (Faculté, Kolejy Teolojika), ny Mpitandrina, ny Prezida Synodaly, ny Synodamparitany, ny Sampana rehetra, ny Sampanasa ary ny Asa. Raha fintinina ny asako dia ny mandrindra sy manara-maso ny asan ireo voatanisa rehetra ireo. Miaramiasa amin ny Komitin izy ireo tsirairay avy moa aho amin izany ary misy ny Tonia Mpanampy (adjoint) ahy. H.R: Manana ny toerany amin ny fampandrosoana ny firenena sy ny fanabeazana ny vahoaka va ny FJKM? L.R.: Ny FJKM hatramin izay naha-fjkm azy dia mandray andraikitra hatrany eo amin ny fiainam-pirenena. Na tamin ny Repoblika voalohany na tamin ny faharoa ka hatramin izao fahatelo izao dia niezaka hatrany ny FJKM amin ny maha-fiangonana azy nijoro ho vavolombelon ny Filazantsara teo anivon ny fiaraha-monina. Anisan ny ezaka ataon ny FJKM ihany koa ny fitaizana ny Kristiana mba ho fahazavana eo anivon ny fiaraha-monina misy azy ka hijoro amin ny fahamarinana. Efa taona maro no nijoro sy niasa ny Komitin ny Fiainam-pirenena FJKM (mitovitovy amin ny Justice et Paix an ny Havana Katolika Romana). Ny Synoda Lehibe faha-14- tamin ny taona 2000 dia vao mainka nanamafy ny andraikitry ny Fiangonana hiady amin ny kolikoly sy ny tsifahamarinana. Ny zava-nisy teto amin ny firenena nanomboka tamin ny faramparan ny taona 2001 sy ny tamin ny taona 2002 amin ny firenena. Ny tsifahamarinana teo amin ny vokatry ny fanisam-bato tamin ny fifidianana izay ho Filohan ny Repoblika no nahatonga ny Kristiana sy ny mpitondra fivavahana hirotsaka an-dalambe haneho ny fijoroany ho vavolombelon Ilay Marina. Raha ny lafiny fampandrosoana no resahina dia efa taona maro ihany koa no nanapahan ny FJKM hevitra handray anjara amin izany amin ny alalan ny Sampan Asa momba ny Fampandrosoana (SAF). Vao mainka manana andraikitra lehiba ny FJKM amin izao fotoana izao noho ny fanapahan-kevitry ny Fanjakana Malagasy hiasa miaraka amin ny Fiangonana eo amin ny fampandrosoana haingana ny firenena. H.R.: Azonao fintinina fohy ve ny saha ahitana ny FJKM? ny isan ny kristiana ets.? L.R.: Mitombo isa hatrany ny Kristiana FJKM satria amin izao fotoana izao dia misy efa ho 3,5 tapitrisa izany. Miparitaka manerana ny toeram-pivavahana 4000 ireo Kristiana ireo ary mitambatra ho Synodamparitany 35. Ny manahirana anefa dia ny tsi-fahampian ny isan ny Mpitandrina izay eo amin ny 950 eo fotsiny. Araka ny efa

5 voalazako tetsy aloha dia mitana toerana lehibe ny FJKM eo anivon ny fiaraha-monina amin ny maha-mpitaiza azy. Miankina be dia be amin ny fisian ny mpitarika anefa izany. Izany no mahatonga ny FJKM tsy hianona fotsiny amin ny fanomanana Mpitandrina fa manomana Kristiana tsotra ihany koa mba ho tonga mpiara-miasa amin ny Mpitandrina eo amin ny fitaizana na ao amin ny Fiangonana na eny ivelan ny Fiangonana. Mihamiroborobo ny Tafika masina ataon ny FJKM amin ny alalan ny isaky ny fiangonana (fitandremanan= paroasy). H.R.: Ary inona no hafatra tianao apetraka amin ny kristianina aty BENELUX? L.R.: Maro ny asa tokony hataon ny FJKM eto Madagasikara kanefa voafetra ihany ny azo atao noho ny tsy fahampian ny fahafahana manao. Misy noho izany ny asa na tetik asa voatery ajanona na ahena. Koa manentana antsika Kristiana FJKM aty BENELUX sy ampitandranomasina mba hiray hina ka hahatsiaro ny havanareo aty Madagasikara. Mampirisika anareo ihany koa mba hivavaka tsy tapaka ho an ny Fiangonana sy ny firenentsika. Miraisa hina sy saina mba ho saina iray sy vava iray no hankalazanareo an Andriamanitra sy Jesoa Kristy. Ho an Andriamanitra anie ny voninahitra. VALINY RARIN-TENY N 3 A B D E F G H I 1 M A L A G A S I 2 E A N O L A 3 N A R D N A I R 4 A T O R Y M I 5 B A O L I V 6 E N O Y A T O Findramana boky Izay mba nindràna boky dia aza adino fa iray volana ihany no fetra-findramana. Koa miangavy antsika hamerina ny boky raha sendra hadino. Liliane Ralaivoavy Chers amis, C est bien pour nous de recevoir Foi et Lumière par e- mail. Merci Hilde Vlaminckx et Lisbeth Roaas Ce petit mot pour vous remercier pour la revue que vous nous faites parvenir. Les articles sont souvent fort intéressants ; parfois un peu trop intellectuels ou politiquement engagés, bien que nous partagions souvent votre point de vue. Ravaoarisolo L.L. Je tiens à vous féliciter pour le dernier mensuel ; il était vraiment très intéressant et je l ai dévoré! Et puis, je suis très sensible à la mission de servir l autre. Nous avions basé la messe de notre mariage sur l Autre, aussi. Faire passer le message du respect de l autre. C est très important, selon moi. Bénédicte Vivier et Henri N hésitez pas à nous interpeller! Vos critiques sont les bienvenues. Seulement, soyons sincères, signez-les s il vous plaît! mm.labreche iliane.ralaivoavy caramail.com Continuons de les aider Donnons un peu d espoir Venez nombreux LE 26 AVRIL 2003 A PARTIR DE 19H00 Salle Emile Lacroix Place Communale - AUVELAIS Fihirana sy hira fanampiny : tsy ampy Raha sendra nindrana fihirana ianao na koa mety nitondra any an-trano anaovanao fanompoampivavahana manokana, dia aza adino ny mitondra izany rehefa Alalahady satria tao ho ao dia tsapan ny tompon andraikitra fa mihena ny isan ny fihiranantsika sy ny hira fanampiny. Raha 80 ny isany tany am-boalohany dia 42 sisa ankehitriny. Azo atao tsara ny mitondra any an-tokantrano, saingy aoka kosa tsy hadinoina ny mamerina izany rehefa vita ny ilanao azy. ADULTE MENU A 15 Euros ADULTE MENU B 15 Euros ENFANT MENU C 8 Euros ENFANT MENU D 8 Euros Terrine gourmande Poulet malgache Dessert - Café Terrine gourmande Porc poivre vert Dessert - Café Poulet malgache Dessert Porc poivre vert Dessert Réservation : 071/ Jean-Paul, Nicole De Smedt 081/ Elisabeth Goffioul 071/ Anne Etienne Patricia Pinon Confirmation : par virement pour le 15 avril 2003 en utilisant les codes A-B-C-D Pejy 5

6 * Gouvernement SYLLA IV. (Tribune ) Ce gouvernement comporte 22 ministres contre 32 précédemment. 15 sont remerciés, tandis que 5 font leur entrée. Parmi les 22, 2 sont issus de l AVI; aucun MFM ni RPSD, le reste : des techniciens de la formation TIM (parti du Président ). * Grand Culte oecuménique le 19 janvier à Mahamasina (L express ) L initiative en revient au Conseil Oecuménique des Eglises. Le thème retenu est tiré de II Corinthien 4.7. La cérémonie était dirigée par le pasteur Razafimahefa E., président de la FJKM (Eglise Réformée), entouré par le Cardinal Razafindratandra G. (Eglise Catholique Romaine), Mgr Rabenirina (Eglise Anglicane) et le Pasteur Rabenorolahy (Eglise Luhérienne). «Pour notre pays, selon les dires du Cardinal Razafindratandra, ce culte revêt une signification particulière. Il y a un an, le pays était plongé dans la crise. Personne ne s attendait à ce qu elle se dénoue miraculeusement... Qui a cru que Toamasina allait tomber sans de violents combats?» Et le Cardinal d ajouter : «Pour nous, Dieu a exaucé nos prières». * Jean Lahiniriko : nouveau Président de l assemblée nationale. (Tribune ) Ancien ministre des Travaux Publics sous le gouvernement Sylla III, élu député TIM-Betioky Sud. Score sur 146 Députés présents : 113 oui, 25 blancs et 8 nuls. * Antananarivo : inondation imminente de la plaine : plus de sinistrés. (Midi ). Le problème majeur réside de l écoulement insuffisant des eaux vers le seuil de Bevomanga et Ifarahantsana, ce qui entraîne le refoulement des eaux dans la plaine, même si toutes les vannes de la plaine de Tana ont été fermées sinistrés sont déclarés à l échelle de la capitale. A Avaradrano, la digue de Belanitra s est rompue, faisant jusqu à maintenant sinistrés. * Travailleurs malgaches à Maurice : victimes de traitement inégalitaire (Tribune ) Près de 700 à 1000 ouvriers malagasy travaillent actuellement à l Ile Maurice, mais leur sort laisse à désirer d après les témoignages de certains d entre eux. Bien informées de la pratique salariale dans les entreprises franches à Madagascar, celles de l Ile Maurice ont appliqué le même taux. Alors que les ressortissants des autres pays perçoivent beaucoup plus et bénéficient d avantages énormes. A titre d exemple, un ouvrier stagiaire d origine malgache a comme salaire de base 2100 roupies ( FMG) alors qu un mauricien de même catégorie perçoit 3000 roupies ( FMG). En outre, les autres nationalités ont droit au logement, nourriture et gaz contrairement aux Malgaches. Pire, les ouvriers Malgaches s entassent dans une petite chambre de 8m² pour 4 à 5 personnes. Lors du passage du Président Ravalomanana dans cette île, bon nombre des travailleurs malagasy ont manifesté leur joie et ont présenté leurs doléances. A signaler que les ressortissants malgaches travaillant à Seychelles subissent le même sort c est-à-dire la différence de traitement (secteur pêche). Que dira le gouvernement actuel? Pejy 6 * Akamasoa : 1992 logements construits jusqu en 2002 (Midi ) Si, en 2001, l association Akamasoa (Père Pedro) avait construit 1277 logements en dur et 905 maisons en bois, elle a détruit 272 maisons en bois et bâti 82 en dur en 2002, ce qui fait un total de 1395 logements en dur et 633 logements en bois, dans lesquels les personnes prises en charge par l association sont réparties. L association estime que l heure n est plus aux discours ni aux promesses, mais aux actes concrets. Outre les personnes logées par Akamasoa, personnes des villages voisins des centres bénéficient des soins médicaux et de l éducation, et 5547 personnes ont été secourues pendant les six mois de crises, de janvier à août * Ravalomanana en Suisse et en Allemagne (L Express ) Le Président, en tournée européenne pour des visites officielles en Suisse et en Allemagne, a rassuré l opinion internationale que la page est maintenant tournée avec les résultats des élections législatives et la mise en place de toutes les institutions, dans une vraie ambiance démocratique. Le voyage en Suisse est une occasion de participer aux manifestations économiques comme EMA INVEST (voir MUBA et à l ouverture de l Espace Masoala en collaboration avec le Zoo de Munich. «Ce sont des opportunités pour la recherche de partenariat avec les investisseurs étrangers» a déclaré le président Ravalomanana Marc. Accueilli par la Communauté Protestante de Genève, dirigé par le pasteur Stroudinsky ( ), le président Ravalomanana a reçu la Croix de la Pentecôte en sa qualité de viceprésident de l Eglise FJKM (réformée). * La RFA annule 140 milliards de FMG de nos dettes.(midi ) Le moment fort de la première visite officielle du Président de la République Marc Ravalomanana a été sans conteste la journée ( ) où il a été reçu par Johannes Rau, Président de la RFA, au château de Bellevue, à Berlin. L entretien a débouché sur la signature de 2 accords entre les deux pays et dont le premier, d un montant de 20,250 millions d Euros, est relatif à l annulation d une partie de dettes de Madagascar vis-à-vis de la RFA. Le deuxième accord porte sur un nouveau financement de projets relatifs à l environnement d un montant de 10 millions d Euros. COMPTE N Vous pouvez adresser vos articles et correspondances avant la fin de chaque mois soit - au 40, bd Bischoffscheim 1000 Bruxelles - sur Internet : Pour d autres renseignements, appeler au 071/ Secrétaire de rédaction L. Ralaivoavy Collaborateurs Pasteur J.Rakotoarimanana -E. Barijaona - Noro Ranohavimanana Comité de rédaction Ralalasoa M-T. - Ralaivoavy L. Rasoamanana H. - Ravoson J. - Razafimandimby C. Andrianaivo F.F. Razafimbola

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 14è édition - janvier 2012

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 14è édition - janvier 2012 masolavitra mensuel d informations régionales 14è édition - janvier 2012 gratuit Bonjour! Nous voici déjà en 2012 et c est avec un immense plaisir que nous vous présentons nos vœux les meilleurs pour cette

Plus en détail

Art. 8. Sont abrogées les dispositions des arrêtés n 1937/94 et 4367/94 en date des 5 mai 1994 et 28 septembre 1994.

Art. 8. Sont abrogées les dispositions des arrêtés n 1937/94 et 4367/94 en date des 5 mai 1994 et 28 septembre 1994. VII.13. ARRETE N 2971/95 du 13 juin 1995 fixant les modalités d application du décret n 95-082 du 24 janvier 1995 portant réglementation des comptes en devises, (J.O. n 2707, du 26/06/95, p.1398) modifié

Plus en détail

FIVORIAMBE. FOTOANA: Alakamisy 12 Febroary 2015, tamin ny 9 ora sy 55 minitra, maraina.

FIVORIAMBE. FOTOANA: Alakamisy 12 Febroary 2015, tamin ny 9 ora sy 55 minitra, maraina. 1 FIVORIAMBE FILOHA: RAKOTOMAMONJY Jean Max MPITANTSORATRA: Andriamatoa isany - HELSON Brisson Erafa - LIAHOSOA Malement FOTOANA: Alakamisy 12 Febroary 2015, tamin ny 9 ora sy 55 minitra, maraina. FANDAHARAM-POTOANA:

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE «CREATION DU LOGO ET DU SLOGAN DE LA COORDINATION NATIONALE DE LA MICROFINANCE»

TERMES DE REFERENCE «CREATION DU LOGO ET DU SLOGAN DE LA COORDINATION NATIONALE DE LA MICROFINANCE» REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DU TRESOR Coordination Nationale de la MicroFinance TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Augustin Andriamananoro, dans son bureau ministériel, ce 26 mai 2010

Augustin Andriamananoro, dans son bureau ministériel, ce 26 mai 2010 Augustin Andriamananoro, dans son bureau ministériel, ce 26 mai 2010 Qu est-ce qu on ne raconte pas sur certains ministres qui n ont plus été reconduits au sein du gouvernement Vital II. Cela n a qu une

Plus en détail

Décret n 76-132 du 31 mars 1976. Didim-panjakana n 76-132. tamin ny 31 marsa 1976. portant réglementation des hauts emplois

Décret n 76-132 du 31 mars 1976. Didim-panjakana n 76-132. tamin ny 31 marsa 1976. portant réglementation des hauts emplois Décret n 76-132 du 31 mars 1976 portant réglementation des hauts emplois de l'etat (J.O. n 1129 du 05.06.76, p. 1333) Didim-panjakana n 76-132 tamin ny 31 marsa 1976 anoritana ny fitsipika mifehy ny asampanjakana

Plus en détail

FOTOPOTOTRY NY FIVORIANA. Natao ny. Alarobia 2 Desambra 2015. Tolak andro. Pejy - Fitohizan ny fivoriana... 01. - Fiantsoana anarana...

FOTOPOTOTRY NY FIVORIANA. Natao ny. Alarobia 2 Desambra 2015. Tolak andro. Pejy - Fitohizan ny fivoriana... 01. - Fiantsoana anarana... FOTOPOTOTRY NY FIVORIANA Natao ny Alarobia 2 Desambra 2015 Tolak andro Pejy - Fitohizan ny fivoriana... 01 - Fiantsoana anarana... 02 - Famakiana ny taratasy laharana faha-065-ceni/15 milaza ny tsy fahafahana

Plus en détail

Flash. Prix de l entrepreneur Social. Du nouveau pour l adresse e-mail de Orange. Sommaire. gratuit

Flash. Prix de l entrepreneur Social. Du nouveau pour l adresse e-mail de Orange. Sommaire. gratuit masolavitra mensuel d informations régionales 10è édition - Septembre 2011 gratuit Flash Prix de l entrepreneur Social Nouvelle date pour déposer son dossier Suite à de nombreuses demandes reçues de candidats

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

III.2. DIDIM-PANJAKANA N 95-326 tamin ny 3 mey 1995 mikasika ny fananganana ny

III.2. DIDIM-PANJAKANA N 95-326 tamin ny 3 mey 1995 mikasika ny fananganana ny III.2. DECRET N 95-326 du 3 mai 1995 portant création du Comptoir de l Or (J.O. n 2329 du 23.1.95, p. 2733) TITRE PREMIER : GENERALITES. CHAPITRE PREMIER : CREATION ET ATTRIBUTIONS. Article premier. Le

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

FOI et LUMIERE. FINOANA sy FAHAZAVANA

FOI et LUMIERE. FINOANA sy FAHAZAVANA 1000 Bruxelles. FOI et LUMIERE FINOANA sy FAHAZAVANA BELGIQUE-BELGIE P.P 5060 AUVELAIS P 000384 Arahabaina isika mpamaky sy sakaizan ny «Finoana sy fahazavana» fa tafahaona soamatsara eto indray ary hiara

Plus en détail

Mbola Manantitra ny fiarahabana tratry ny taona vaovao ho an izay efa nifanatri-tava taminay na ireo efa nifanakalo firarintsoa antariby,

Mbola Manantitra ny fiarahabana tratry ny taona vaovao ho an izay efa nifanatri-tava taminay na ireo efa nifanakalo firarintsoa antariby, Foi et Lumière Finoana sy Fahazavana BELGIQUE-BELGE P.P 5060 SAMBREVILLE 6/69330 Destinataire: 40, Boulevard Bischoffscheim, 1000 Bruxelles. Taona faha 14, Laharana 5 - Janoary 2010 Matoandahatsoratra

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

ET LES FEUILLES DE MORINGA BALITA SY NY ANANAMBO. Collection Bel Avenir Conte nº 7

ET LES FEUILLES DE MORINGA BALITA SY NY ANANAMBO. Collection Bel Avenir Conte nº 7 ET LES FEUILLES DE MORINGA BALITA SY NY ANANAMBO Collection Bel Avenir Conte nº 7 La collection des livres de contes Bel Avenir mise en place par l ONG BEL AVENIR située à Tuléar a comme objectif afin

Plus en détail

mensuel d informations régionales 9è édition - Août 2011

mensuel d informations régionales 9è édition - Août 2011 masolavitra mensuel d informations régionales 9è édition - Août 2011 gratuit Sommaire page 2-3 : Prix de l Entrepreneur Social page 4 : Pour le développement de la région Haute-Matsiatra [Idees Vozama]

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 12è édition - nov 2011 Sommaire

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 12è édition - nov 2011 Sommaire masolavitra mensuel d informations régionales 12è édition - nov 2011 gratuit Sommaire P 8 P 7 : P 6 P 2-3 : Un meilleur avenir grâce à une éducation de qualité p. 4-5 : En images Développement durable,

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Analyse de quelques occurrences issues d un corpus oral (dialecte betsileo) Quelques pistes pour l apprenant

Analyse de quelques occurrences issues d un corpus oral (dialecte betsileo) Quelques pistes pour l apprenant Ao Analyse de quelques occurrences issues d un corpus oral (dialecte betsileo) Quelques pistes pour l apprenant Préambule Locutrice non native du malgache Présentations traditionnelles de ao Sens et le

Plus en détail

Noely 2009 Taom-baovao 2010

Noely 2009 Taom-baovao 2010 FMM Fiombonana Miara-mivavaka eto Münich. Noely 2009 Taom-baovao 2010 Fa Zaza no teraka ho antsika, Zazalahy no omena antsika, ary ny anarany atao hoe Mahagaga, Mpanolon-tsaina, Andriamanitra Mahery, Rain

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à 1 Le CRAC, 15 ans déjà Présentation de Philipe MAYSTADT, Président de la B.E.I. «Le soutien de la Banque Européenne d Investissement aux pouvoirs régionaux et locaux» Le 17 mars 2011 PLAN : Le CRAC, 15

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

Note pratique. Réseau PRATIQUES

Note pratique. Réseau PRATIQUES Note pratique Ny Herin ny hafatra / Le pouvoir des messages pour la santé préventive Expérience du programme de santé materno-infantile mené par Inter Aide à Farafangana, Madagascar Notice Type de document

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

Octobre 2015. Latrines mini-septiques Tamatave-Fokontany Dépôt Analakininina 2015

Octobre 2015. Latrines mini-septiques Tamatave-Fokontany Dépôt Analakininina 2015 Octobre 2015 Latrines mini-septiques Tamatave-Fokontany Dépôt Analakininina 2015 Tamatave, une ville côtière de 270.000 habitants 1 12 personnes partagent une latrine 8000 personnes ne sont pas encore

Plus en détail

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga Conférence de Swami Sai Shivananda Colloque FFY 2013 De L ingénieur au maître spirituel Comme vous le savez je suis docteur

Plus en détail

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance :

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance : La Repentance : La repentance c est se repentir, c est changer radicalement de direction sans plus revenir en arrière. C est abandonner quelque chose pour toujours. Dans la bible, nous avons une multitude

Plus en détail

MAMPIANARA ANAY HIVAVAKA

MAMPIANARA ANAY HIVAVAKA MAMPIANARA ANAY HIVAVAKA Folo Andro Manova Fiainana Ao Amin ny Vavaky Ny Tompo Tonga soa amin ny Folo Androm-bavaka 2014! Andriamanitra dia naneho fahagagana an arivony tamin ny alalan ny fandaharana Folo

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Le projet de L Arche à Nancy, c est

Le projet de L Arche à Nancy, c est Vivre Avec des personnes ayant un handicap mental... Le projet de L Arche à Nancy Au plus près de la vie ordinaire Dans le partage des gestes quotidiens Le projet de L Arche à Nancy, c est de créer trois

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Le mariage en 27 questions

Le mariage en 27 questions Le mariage en 27 questions 1. Combien de temps faut-il pour préparer un mariage? L Église catholique demande aux fiancés de se présenter dans leur paroisse au moins un an avant la date souhaitée. Ceci

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

INFORMATIONS JANVIER 2015

INFORMATIONS JANVIER 2015 , 5 Boulevard de la Dollée 50000 SAINT-LO Tel : 02 33 57 46 61 - Courriel : ad50@occe.coop Site Internet : http://www.occe.coop/~ad50/ INFORMATIONS JANVIER 2015 Coopérative scolaire N Voilà une nouvelle

Plus en détail

fifandraisantsika andraikitra, eo amin ny tsirairay, eo amin ny voary rehetra manan aina ary koa, eo amin ireo taranaka hoavy mandimby.

fifandraisantsika andraikitra, eo amin ny tsirairay, eo amin ny voary rehetra manan aina ary koa, eo amin ireo taranaka hoavy mandimby. S AT A M O M B A NY TANY SAVARANONANDO Tonga eo amin ny kihon-dàlan dàlanan ny tantaran ny tany isika, izao tokoa mantsy no fotoana hanapahan ny zanak olombelona hevitra amin izay mety hoaviny. Eto amin

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

«Formation Management»

«Formation Management» «Formation Management» n Les fondements du management n Donner du sens n Bâtir la confiance n Prendre en compte les besoins individuels n Entretenir la motivation n Le management situationnel n Le management

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER?

UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER? UN CHRÉTIEN PEUT-IL DIVORCER? Bien-aimé frères et sœurs en Christ, que la paix et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec chacun d entre vous. Aujourd hui par la grâce de Dieu et avec l aide

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA. Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana FIADIDIANA NY REPOBLIKA

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA. Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana FIADIDIANA NY REPOBLIKA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana FIADIDIANA NY REPOBLIKA LOI N 2004 020 du 19 août

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut Monsieur le Président, Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge Monsieur l Ambassadeur, Autorités, Chers Collègues, Je suis heureux de Vous rencontrer encore une fois après

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION «ROHI» (RessOurces Humaines Informatisées)

MANUEL D UTILISATION «ROHI» (RessOurces Humaines Informatisées) MANUEL D UTILISATION «ROHI» (RessOurces Humaines Informatisées) Mai 2015 CONTEXTE De nos jours, l'etat ne peut plus affirmer l'effectif exact des fonctionnaires du fait de traitement manuel des opérations

Plus en détail

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010 Discours d ouverture du 2ème Forum international des Travailleurs Sociaux de Rue 26 octobre 2010 Jan Jařab, Représentant régional de la Haut-Commissaire de l ONU pour les Droits de l Homme Mesdames et

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

LOI N 67-030 DU 18 DECEMBRE 1967 RELATIVE AUX REGIMES MATRIMONIAUX ET A LA FORME DES TESTAMENTS

LOI N 67-030 DU 18 DECEMBRE 1967 RELATIVE AUX REGIMES MATRIMONIAUX ET A LA FORME DES TESTAMENTS LOI N 67-030 DU 18 DECEMBRE 1967 RELATIVE AUX REGIMES MATRIMONIAUX ET A LA FORME DES TESTAMENTS (J.O. n 569 du 23.12.67, p. 2080 ; Errata : J.O. du 13.01.68, p. 44) modifiée par la loi n 68-012 du 4 juillet

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC. Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers participants,

DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC. Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers participants, DISCOURS DU DGD 2EME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET SYDONIA CEMAC Mesdames, Messieurs, Distingués invités, Chers Votre présence remarquée dans cette salle me procure une joie et une satisfaction

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a)

DEUXIÈME LECTURE ÉVANGILE. DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) DIMANCHE 28 AVRIL 2013 5 ème dimanche de Pâques (C) DEUXIÈME LECTURE Lettre de l'apocalypse de saint Jean (21, 1-5a) Moi, Jean, j'ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la

Plus en détail

1. Approbation du procès-verbal de l'assemblée générale du 23 mars 2010

1. Approbation du procès-verbal de l'assemblée générale du 23 mars 2010 Procès-verbal de l Assemblée générale de l AETOC - Association d entraide de personnes souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs du 15 mars 2011 de 18 h. 45 à 21 h., Association Parole, 1 rue du Vieux-Billard

Plus en détail

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce?

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce? Pour les enfants dès 9 ans Tes parents divorcent. Quelques informations pour t aider. Impressum Edition Résultat du projet «Enfants et divorce» réalisé dans le cadre du PNR 52 sous la direction de Andrea

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre. Une Confession

La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre. Une Confession La Responsabilité de Meiji Gakuin dans la Guerre et après la Guerre Une Confession A l occasion du cinquantième anniversaire de la défaite japonaise, je confesse devant vous surtout, Seigneur, le crime

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci!

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! Sommaire Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! P 3 P 4 P 5 P 6 P 7 P 8 P 9 P 10 P 11 P 12 Pitch Mariage Serein est une jeune Start-Up parisienne

Plus en détail

ONIVERSITEN ANTANANARIVO FAKIOLTEN NY TENY AMAN-TSORATRA ARY NY SIANTSAN NY MAHAOLONA

ONIVERSITEN ANTANANARIVO FAKIOLTEN NY TENY AMAN-TSORATRA ARY NY SIANTSAN NY MAHAOLONA ONIVERSITEN ANTANANARIVO FAKIOLTEN NY TENY AMAN-TSORATRA ARY NY SIANTSAN NY MAHAOLONA Sampana Vinanin-taranja Manofana Aman asa Sampana Serasera Tatitrynyfizarana asa mikasikanyfitantananasyfampandrosoanamaharitrany

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine

Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Lu par M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l éducation Paris,

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Formation continue en pastorale 2010 2011

Formation continue en pastorale 2010 2011 Formation continue en pastorale 2010 2011 LA NOUVELLE ÉVANGÉLISATION Rencontre diocésaine Lancement de l année pastorale 2010 2011 Accueillir Jésus Christ sur ma route Objectifs : Donner un élan et motiver

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles)

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles) France Bénévolat a mis au point deux documents type qui peuvent servir de base à la clarification des règles du jeu entre bénévoles et associations et permettre ainsi le développement de bonnes pratiques.

Plus en détail

ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS

ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS Clôture de l Atelier de Photographie pour enfants ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS N Djamena, le 9 mai 2014 Chers Collègues ; Chers parents ;

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPOBLIKAN I MADAGASIKARA FIADIDIANA NY REPOBLIKA

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPOBLIKAN I MADAGASIKARA FIADIDIANA NY REPOBLIKA REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 2001-025 relative au tribunal administratif et au tribunal financier modifié par la loi n 2004-021 du

Plus en détail

DECISION DCC 14 208 DU 11 DECEMBRE 2014

DECISION DCC 14 208 DU 11 DECEMBRE 2014 DECISION DCC 14 208 DU 11 DECEMBRE 2014 Date : 11 Décembre 2014 Requérant : Codjo Joseph TOÏ Contrôle de conformité Conflit de travail Traitement discriminatoire Application de l article 26 alinéa 1er

Plus en détail

FDI World Dental Federation 13, chemin du Levant, l Avant Centre F-01210 Ferney-Voltaire, France Tel: +33 4 50 40 50 50 Fax: +33 4 50 40 55 55

FDI World Dental Federation 13, chemin du Levant, l Avant Centre F-01210 Ferney-Voltaire, France Tel: +33 4 50 40 50 50 Fax: +33 4 50 40 55 55 FDI World Dental Federation 13, chemin du Levant, l Avant Centre F-01210 Ferney-Voltaire, France Tel: +33 4 50 40 50 50 Fax: +33 4 50 40 55 55 Chères Associations Membres de la FDI, Le 25 juillet 2008

Plus en détail

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu)

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) 1 LECTURES 1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) Mt5,38-48 (Si on te gifle sur la joue droite ) PREDICATION Et bien voilà, nous venons au culte tranquillement par un beau

Plus en détail

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonne ton avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail. Un apprentissage professionnel te permet d accéder directement à la vie professionnelle en sortant

Plus en détail

Projet de loi de finances pour 2015 Deuxième partie Mission «Outre- mer» Intervention de Guillaume Arnell

Projet de loi de finances pour 2015 Deuxième partie Mission «Outre- mer» Intervention de Guillaume Arnell Projet de loi de finances pour 2015 Deuxième partie Mission «Outre- mer» Intervention de Guillaume Arnell M. le Président, Madame la Ministre, Mmes et MM. les Rapporteurs spéciaux et Rapporteurs pour avis,

Plus en détail

Comment faire pour le baptême d un tout «petit» enfant?

Comment faire pour le baptême d un tout «petit» enfant? Comment faire pour le baptême d un tout petit» enfant? Prendre contact Pour inscrire votre demande de baptême et vous informer, vous avez deux possibilités au choix : a)-des accompagnateurs vous accueillent

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail