Etude salariale. Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude salariale. Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 www.careerplus.ch"

Transcription

1 Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014

2 B

3 Sommaire 1. Editorial «La motivation passe par l égalité salariale» Résumé Faits et chiffres sur le marché suisse... 5/6 5. Méthode... 7/8 6. Assistant en ressources humaines Généraliste RH Spécialiste RH Spécialiste Payroll Responsable de l administration RH Responsable des ressources humaines HR Business Partner Directeur RH Prochaines étapes Careerplus sur mesure, sans mesure Formulaire de calcul de salaire Exemple de calcul de salaire... 44/45 1

4 1. Editorial Chères lectrices, chers lecteurs, Il n y a pas si longtemps, les citoyens suisses ont massivement rejeté l introduction d un salaire minimal légal. Ils ont démontré par ce vote qu ils font clairement confiance en l équilibrage naturel entre l offre et la demande. Par ailleurs, cette décision a créé une base pour que les revenus se rapprochent de manière flexible d un niveau salarial plus élevé. Cette étude salariale reflète l évolution des revenus dans les métiers des ressources humaines en Suisse et permet ainsi aux candidats de se faire une idée de la justesse de leur rémunération actuelle ou potentielle. Pour les employeurs également, un tel outil a l immense avantage d offrir une référence par rapport au marché. Au-delà de l aspect financier, cette étude donne la possibilité aux employeurs de traiter de manière juste et équitable leurs collaborateurs, un objectif que toute entreprise devrait poursuivre. Je veux dire par là que les compétences et l expérience de chacun devraient être reconnues à leur juste valeur. Loin de moi toutefois l idée que les salaires doivent être nivelés, car comme le disait Aristote: «Il n est rien de plus injuste que de traiter des gens inégaux comme des égaux.» Quand bien même l égalité des chances doit prédominer, tout le monde n a pas les mêmes compétences, ni les mêmes expériences, encore moins les mêmes envies ou motivations. Pour qu un système salarial soit crédible, il doit être juste. Careerplus donne ainsi l exemple en menant une politique salariale transparente. Par ailleurs, nous promouvons activement l égalité entre les femmes et les hommes. Careerplus poursuit aujourd hui sa croissance. Plus que jamais, nous nous positionnons comme la référence en Suisse en matière de placement de personnel spécialisé et le retour du marché nous conforte dans notre stratégie. Frank Gerritzen Membre du conseil d administration Membre fondateur de Careerplus 2 2

5 2. «La motivation passe par l égalité salariale» Jacqueline Scheuner, Directrice générale de Careerplus, nous parle de la signification du salaire, de l égalité salariale et de l importance pour une entreprise de comparer les salaires. Madame Scheuner, que signifie encore le salaire aujourd hui? Alors que les opportunités de développement et le salaire représentaient il y a encore vingt ans les deux critères clés pour qui cherchait un emploi, ils sont aujourd hui souvent recalés à la septième ou huitième place. Les sujets comme le climat de travail, la flexibilité dans la répartition du temps, les possibilités de travailler à temps partiel et l équilibre entre vie privée et vie professionnelle sont aujourd hui devenus plus importants, surtout chez les jeunes générations pour lesquelles les valeurs et le mode de vie l emportent sur la carrière. Faut-il comprendre que le salaire est devenu une valeur secondaire? Le salaire n est plus une valeur absolue et isolée, mais intégrée dans une dimension d égalité. Le salaire sera perçu comme équitable dans un exercice de comparaison avec le salaire de son collègue. Autour du thème «salaire», le risque d atteinte à l image de l entreprise est potentiellement très élevé. Quels sont les éléments qu une entreprise doit prendre en considération? Lorsque les collaborateurs connaissent les revenus de leurs collègues, la dimension disciplinaire de l entreprise est visée puisque cette dernière doit être en mesure de justifier chaque salaire. Chez Careerplus, nous réunissons deux fois l an les personnes qui ont des fonctions dirigeantes et nous comparons tous les salaires des employés. A travers cet exercice, les supérieurs sont amenés à se poser des questions sur les montants des salaires attribués à chacun de leurs collaborateurs. Cette comparaison, essentielle au processus, s effectue aussi bien au niveau interne qu externe. Quels conseils donneriez-vous aux PME? Des comparaisons salariales régulières et la communication des salaires initiaux dans l offre d emploi par exemple, représentent une bonne base pour établir l égalité. Par ailleurs, il faudrait disposer d un processus d évaluation structuré et transparent. Les augmentations salariales devraient ainsi se baser sur ce processus d évaluation et non pas sur une quelconque revendication d une personne qui a su hausser la voix. Puis, les offres d emploi ne devraient pas contenir des éléments de genre, et le temps partiel devrait être accordé aux fonctions dirigeantes à partir de 60 ou 70%. En appliquant ces quelques règles, l entreprise gagne en contrepartie une plus grande productivité et motivation, ainsi qu une identification forte de la part de ses collaborateurs. 3

6 3. Résumé La présente étude salariale consacrée aux métiers des ressources humaines le prouve: l expérience professionnelle, la maîtrise de langues étrangères et la formation continue sont essentielles dans la progression du salaire, et ceci, indépendamment de la fonction et de la branche. L étude montre aussi que les entreprises internationales octroient des salaires plus généreux que celles dont les activités se limitent à la Suisse. Un spécialiste RH muni d un Master ou d un MBA gagne en moyenne par année jusqu à CHF de plus que son homologue possédant un certificat spécifique, un Bachelor ou une formation issue d une école supérieure ou d une haute école spécialisée. S il possède déjà une expérience professionnelle, sa médiane grimpera au-delà de 40%. Le revenu médian d un spécialiste RH âgé de 26 ans s élève à CHF et peut atteindre jusqu à CHF dès l âge de 41 ans. Des connaissances en langues étrangères influencent de manière décisive le salaire annuel de toutes les fonctions dans le domaine des ressources humaines. Par exemple, un directeur RH sans connaissances en langues étrangères gagne un salaire annuel moyen de CHF , ce qui représente 27% de moins que son homologue maîtrisant au moins deux langues étrangères. Les tâches liées à une position dirigeante influencent également le revenu. Un directeur RH responsable d une équipe jusqu à quatre personnes perçoit un revenu médian jusqu à CHF inférieur à son homologue responsable d une équipe de plus de cinq personnes. Notre étude s est penchée sur le marché du travail des métiers des ressources humaines en Suisse. A été analysé un échantillon de 2141 personnes qui cherchent un emploi dans le secteur des ressources humaines et qui sont en contact personnel avec Careerplus. Les fonctions suivantes ont été passées à la loupe: assistant en ressources humaines, généraliste RH, spécialiste RH, spécialiste Payroll, responsable de l administration RH, responsable des ressources humaines, HR Business Partner, directeur des ressources humaines. Essentiellement, l étude montre que les champs de compétences au sein même d une fonction RH varient beaucoup. Les titres des différentes fonctions ne sont dès lors pas toujours clairement délimités et définis. Par exemple, le titre de responsable des ressources humaines correspond dans plusieurs entreprises au poste de responsable de l administration RH, voire à celui de directeur RH. Pour des raisons d égalité salariale, nous avons renoncé à différencier les femmes et les hommes dans les informations relatives aux échelles salariales. Pour une meilleure lisibilité, nous avons renoncé à l usage complémentaire du féminin. Néanmoins, l utilisation exclusive de la forme masculine s entend implicitement comme un usage indépendant du genre. En complément de cette étude, nous en proposons d autres dans les domaines de la finance et de la vente Careerplus SA tous les contenus de cette étude sont protégés. Citer l étude et/ou son contenu en indiquant les sources est expressément autorisé. 4 4

7 4. Faits et chiffres sur le marché suisse 4.1. Synthèse Depuis de nombreuses années déjà, la Suisse se caractérise par une situation stable sur le marché du travail. Pour illustrer la situation actuelle, nous présentons ci-après quelques faits et chiffres issus de données de l année Cette année-là, le taux de chômage était de 3,2% (source: Secrétariat d Etat à l économie, SECO). Au niveau européen, elle occupait la 2 e place sur le podium du taux de chômage le plus faible. En 2013, environ 4,66 millions de personnes étaient employées dans les secteurs secondaires et tertiaires, à savoir dans l industrie et les services. La répartition entre le nombre d employés masculins et féminins était de 54% et 46% (source: Office fédéral de la statistique). Pour représenter la densité de l emploi en Suisse, le pays a été subdivisé en sept régions: Suisse romande, Plateau, Nord-Ouest, Zurich, Suisse orientale, Suisse centrale et Tessin. L illustration suivante représente le nombre de personnes employées par région ainsi que le pourcentage de l emploi total en Suisse % % % % % % % Secteurs secondaire et tertiaire, Répartition en toutes fonctions confondues pour cent Total CH % Suisse romande % Plateau % Nord-Ouest % Zurich % Suisse orientale % Suisse centrale % Tessin % (Source: Office fédéral de la statistique, chiffres 2013; répartition en % identique à celle de 2012) 5

8 4.2. Répartition des salaires Le salaire annuel brut moyen en Suisse tous secteurs confondus pour une activité à plein temps se calcule sur une base de 52 semaines à 40 heures de travail par semaine et s élève à environ CHF Cette étude fait état des rémunérations dans le domaine des ressources humaines. Pour ce faire, nous comparons la rémunération moyenne suisse de tous les métiers avec la rémunération moyenne des personnes actives dans le domaine des ressources humaines dont le salaire annuel moyen s élève à CHF , soit 22% de plus que la moyenne suisse (source: Office fédéral de la statistique). La représentation suivante illustre d une part la répartition régionale de la rémunération annuelle moyenne dans le domaine des ressources humaines, d autre part la différence régionale en pour cent du revenu moyen suisse ,3% ,3% ,7% ,3% ,2% ,5% ,1% Salaire annuel Salaire mensuel Différence régionale Moyenne CH ,0% Suisse romande ,3% Plateau ,8% Nord-Ouest ,3% Zurich ,3% Suisse orientale ,3% Suisse centrale ,5% Tessin ,9% (Source: Office fédéral de la statistique) 6 6

9 5. Méthode 5.1. Domaines et unités d enquête Cette étude salariale repose sur les données de 2141 candidats en recherche active d un emploi dans le domaine des ressources humaines et qui sont de ce fait en contact personnel avec Careerplus (source: base de données Careerplus SA). Dès lors, elle n est ni empirique, ni ne prétend à l exhaustivité et à la recherche scientifique. Les candidats ont d abord été classés dans les fonctions ci-après conformément à leur dernier emploi ou leur poste actuel ainsi que selon leur âge, le plus haut niveau d études atteint, le secteur d activité, la taille de l entreprise, le lieu de travail, l éventuel écart hiérarchique et leurs connaissances en langues étrangères: Assistant en ressources humaines Spécialiste Payroll HR Business Partner Généraliste RH Responsable de l administration RH Directeur des Spécialiste RH Responsable des ressources humaines ressources humaines Les candidats inscrits chez Careerplus SA possèdent déjà une certaine expérience et sont spécialisés dans l une des fonctions précitées. C est pourquoi les salaires sont sensiblement plus élevés que ceux analysés dans l échantillon de l Office fédéral de la statistique. Le graphique suivant présente une première synthèse relative à la classification salariale de base dans les fonctions précitées: Assistant RH Généraliste RH Spécialiste RH Spécialiste Payroll Responsable de l administration RH Responsable des ressources humaines HR Business Partner Directeur RH Le volume total des données se compose de 84% de femmes et de 16% d hommes. Quant aux tranches d âge, 28% des personnes sont âgées de 30 ans ou moins, 34% de 31 à 40 ans, 28% de 41 à 50 ans, et 10% sont âgées de plus de 51 ans. Puis nous avons recueilli des informations relatives à l actuel ou au dernier employeur de chaque candidat et effectué une répartition en fonction du secteur d activité industrie/construction, commerce/biens de grande consommation (FMCG), services, administration publique du rayonnement national ou international, de la taille de l entreprise ainsi que des connaissances en langues étrangères. Finalement, nous avons tenu compte du lieu de travail. Or, comme le volume des données n est pas assez important, les indications par région et par fonction n ont pas été relevées. Nous nous référons à cet effet à l évaluation régionale citée en point 4.2 sur les données de l Office fédéral des statistiques. 7

10 5.2. Représentation des résultats Toutes les données salariales présentées dans cette étude correspondent à des salaires annuels bruts pour un taux d activité de 100%. Les fourchettes salariales figurent en francs suisses, et les chiffres sont arrondis à l entier. Graphiquement, les résultats sont présentés sous forme de diagrammes en colonne et des informations complémentaires relatives à leur interprétation se trouvent en dessous des graphiques Evaluation des valeurs salariales Afin de pouvoir présenter des fourchettes salariales les plus proches de la réalité possibles sans montrer les valeurs statistiques extrêmes, nous avons choisi pour cette étude la médiane comme valeur. Par ailleurs, nous indiquons aussi le 1 er et le 3 e quartile afin que la dispersion de la fourchette salariale soit claire e quartile (valeur ) Médiane (valeur ) 1 er quartile (valeur ) Apprentissage Lehrabschluss La médiane ou valeur centrale est, en langage statistique, un ensemble de valeurs divisé en deux parties égales. La médiane est donc le point milieu de l ensemble qu elle divise en deux moitiés. Par exemple: pour les valeurs 4, 1, 37, 2, 1, le chiffre 2 correspond à la médiane, c est-à-dire la valeur centrale dans 1, 1, 2, 4, 37. Lorsque la médiane est utilisée pour situer des valeurs en statistiques descriptives, il existe différentes possibilités pour exprimer la variabilité: l étendue, l écart interquartile, et l écart absolu. Pour déterminer les quartiles, la série de chiffres (classés selon leur grandeur) est répartie en quatre domaines. Pour un volume de données de 100, la valeur en 25 e position représente le 1 er quartile, la valeur en 50 e position la médiane et la valeur en 75 e position le 3 e quartile. Lors de la représentation du 1 er et du 3 e quartile, 50% des données sont prises en compte, ce qui élimine les valeurs extrêmes Comment utiliser cette étude? Afin de pouvoir déterminer une échelle salariale la plus significative possible pour une personne avec un profil déterminé, vous trouvez un formulaire en annexe de cette étude. Inscrivez dans ce formulaire toutes les échelles salariales pertinentes sur la base des critères d évaluation individuels et ensuite calculez la moyenne. 8 8

11 6. Assistant en ressources humaines 6.1. Description de la fonction L assistant en ressources humaines, ou assistant RH, a achevé en règle générale une formation commerciale et s appuie déjà sur une première expérience professionnelle. Souvent, il est titulaire d une formation continue en tant qu assistant du personnel. L assistant RH est chargé des dossiers des collaborateurs lors de leur embauche et de leur départ. Il établit les certificats de travail et les contrats, et assure les activités administratives comme la préparation des salaires et les mutations. L assistant RH joue également le rôle d interface avec les assurances sociales. Par ailleurs, il est en partie responsable de la procédure de recrutement qui inclut la correspondance ainsi que l organisation des entretiens d embauche. Il soutient par ailleurs son équipe dans le domaine du développement du personnel et dans le cadre de projets RH. L assistant RH rapporte au généraliste RH ou au directeur RH auquel il est directement subordonné Fourchette salariale Salaire annuel 1 er quartile Médiane 3 e quartile Un assistant RH gagne, en fonction de son profil et de son expérience professionnelle, entre CHF et CHF On constate certaines valeurs extrêmes vers le haut, notamment chez les assistants de direction qui, par exemple, disposent de certaines compétences dans les domaines du recrutement ou des assurances sociales. Le salaire médian augmente avec l âge et l expérience professionnelle. Chez les moins de 25 ans, le salaire médian atteint CHF Chez les ans, la médiane augmente avec CHF à CHF L évolution la plus importante est observée chez les ans avec une médiane de CHF Les ans, parce qu ils ont davantage d expérience, atteignent une médiane de CHF Le salaire médian maximal se retrouve chez les plus de 51 ans avec CHF

12 6.3. Formation Apprentissage Assistant en ressources humaines Formation continue (école supérieure, brevet fédéral) Formation supérieure (Bachelor, Master) Les salaires médians d un assistant RH ont une variation relativement stable de CHF au sein des différentes formations susmentionnées. 43% des assistants RH possèdent un CFC comme plus haut niveau d études atteint. Leur salaire médian se situe ainsi à CHF % des collaborateurs dans cette branche ont achevé une formation continue d assistant en ressources humaines. Mais grâce à une expérience professionnelle de plusieurs années, le collaborateur muni seulement d un apprentissage peut atteindre le même salaire. 26% des assistants RH ont achevé une autre formation continue (brevet fédéral ou haute école spécialisée). Leur médiane augmente alors de CHF et atteint CHF Seuls 5% des assistants RH ont suivi une formation supérieure de type Bachelor ou Master. La médiane est chez eux de CHF supérieure à leurs homologues qui ont uniquement un apprentissage en poche. Toutefois, après une formation supérieure, un changement de fonction est souvent de mise

13 6.4. Caractéristiques de l entreprise Industrie/ Construction Commerce/Biens de grande consommation (FMCG) Services Administration publique Les tâches de l assistant RH sont assez similaires dans les différentes branches, c est pourquoi son salaire médian annuel oscille entre CHF et CHF Les fourchettes salariales subissent dans chaque branche une variation de plus de CHF Dans toutes les branches, excepté l administration publique, le salaire annuel moyen dans une entreprise internationale est d environ CHF supérieur au salaire annuel moyen dans une entreprise nationale Maîtrise des langues Aucune langue étrangère 1 langue étrangère 2 langues étrangères La connaissance d une langue étrangère augmente le salaire d un assistant RH. La fourchette salariale d un collaborateur sans connaissances en langues étrangères varie entre CHF et CHF Avec une seule langue étrangère supplémentaire, la fourchette atteint CHF.. Si le collaborateur parle deux autres langues supplémentaires, le salaire médian annuel augmente de CHF par rapport à son homologue sans connaissances en langues étrangères. La taille de l entreprise ne joue pas de rôle significatif dans la détermination du salaire de l assistant RH. 11

14 6.6. Lieu de travail Les différences de salaire régionales d un assistant RH sont représentées comme suit sur la carte: Généraliste RH 7.1. Description de la fonction Le généraliste RH a achevé dans la plupart des cas une formation continue de spécialiste en ressources humaines avec brevet fédéral ou une autre formation continue supérieure. Par ailleurs, il possède plusieurs années d expérience dans le domaine des ressources humaines. En fonction de la taille de l entreprise, le généraliste RH peut être responsable de toutes les tâches inhérentes aux ressources humaines, comme l établissement des salaires et les bouclements, ainsi que les assurances sociales. Le généraliste RH est responsable de son propre service au sein de l administration et conduit une équipe. Il mène des entretiens personnels et de qualification, ainsi qu il gère les conflits et les licenciements. Il est également amené à participer à des projets généraux ou stratégiques. Le généraliste RH, en fonction de la taille de l entreprise, est subordonné au directeur RH ou alors directement à la direction générale

15 7.2. Fourchette salariale Salaire annuel 1 er quartile Médiane 3 e quartile Un généraliste RH gagne, en fonction de sa formation et de son expérience professionnelle, entre CHF et CHF.. Le salaire médian augmente toujours avec l âge et l expérience professionnelle: chez les moins de 25 ans, il se situe à CHF , pour atteindre jusqu à. chez les plus de 41 ans. Avec , les fourchettes salariales sont les plus importantes chez les ans ainsi que chez les ans. Dans cette fonction, quelques valeurs extrêmes sont observables jusqu à CHF Formation Formation de base Brevet fédéral Formation continue (école supérieure, Bachelor, Master) MBA Le champ de compétences et le profil exigé varient fortement au sein de cette fonction. Selon la structure et la taille de l entreprise, on pourra attribuer au généraliste RH les tâches administratives comme l engagement, l entretien personnel, le licenciement, ou d autres tâches stratégiques. S il s agit d une petite entreprise, le généraliste RH peut être amené à s occuper de tout le domaine relatif au personnel, incluant le Payroll, les assurances sociales, ou le développement des collaborateurs. La fourchette salariale dans les formations illustrées ci-dessus montre un spectre relativement large avec un écart total de CHF La médiane la plus basse de CHF se dessine avec les formations continues des hautes écoles, du Bachelor, et du Master. En effet, les collaborateurs issus de ces formations font encore preuve de peu d expérience professionnelle. Les généralistes RH qui ont une formation de base telle que l apprentissage ou le certificat d assistant RH, mais qui ont déjà une certaine 13

16 expérience professionnelle se voient attribuer une médiane plus élevée, soit de CHF Avec un brevet fédéral, on peut atteindre une médiane de CHF Une personne achèvera un MBA au moment où elle endossera des fonctions plus complexes ou lorsqu un changement dans une fonction dirigeante comme directeur RH est prévu. Cette formation supérieure sera récompensée par un salaire correspondant, dont la médiane se situera autour des CHF Caractéristiques de l entreprise Industrie/Construction Commerce/Biens de grande consommation (FMCG) Services Administration publique Les valeurs médianes pour un généraliste RH dans les branches de l industrie/construction, commerce/biens de grande consommation (FMCG) et services, balancent entre CHF et CHF Dans l administration publique, la fourchette salariale est plus élevée, soit entre CHF et CHF Dans cette branche, le généraliste RH est souvent responsable de toutes les tâches inhérentes aux ressources humaines. Son domaine de compétences englobera alors en supplément des compétences que l on retrouve chez un spécialiste RH et un spécialiste Payroll

17 Rayonnement national Rayonnement international Le salaire médian d un généraliste RH actif dans une entreprise au rayonnement national est d environ CHF plus élevé que la médiane de son homologue actif dans une entreprise au rayonnement international. Cette constatation découle des salaires clairement plus élevés dans le secteur public. Malgré cela, c est quand même à l international que le salaire maximum est atteint. La taille de l entreprise n a pas d influence sur le salaire d un généraliste RH Maîtrise des langues Aucune langue étrangère 1 langue étrangère 2 langues étrangères Dans les entreprises actives au niveau national et international, les langues étrangères sont souvent une condition sine qua non d engagement. Plus on maîtrise de langues, plus le salaire augmente. Un généraliste RH parlant deux langues étrangères touche un salaire médian de CHF , ce qui correspond à une valeur de CHF supérieure à celle de son homologue qui ne parle aucune langue étrangère. 15

18 7.6. Lieu de travail Les différences de salaire régionales d un généraliste RH sont représentées comme suit sur la carte: Spécialiste RH 8.1. Description de la fonction Un spécialiste RH exerce ses compétences la plupart du temps dans les domaines du recrutement, du développement du personnel, ou de la formation. Une formation supérieure ou une formation continue de spécialiste des ressources humaines avec brevet fédéral représente souvent le sésame indispensable pour exercer la fonction de spécialiste RH. Le spécialiste en recrutement endosse le rôle d interlocuteur et de conseiller pour la ligne hiérarchique dans l embauche de nouveaux collaborateurs. Il est responsable de toutes les tâches inhérentes à la procédure de recrutement comme l établissement du profil et la publication de l annonce, la présélection, la conduite des entretiens, parfois même la négociation salariale. Le responsable du développement du personnel et de la formation possède en règle générale un diplôme postgrade ou une formation continue dans le domaine du développement du personnel. Le responsable de la formation développe, seul ou en collaboration avec la ligne hiérarchique, les offres pour les formations et les formations continues ainsi qu il prépare les documents y relatifs. Il est aussi amené parfois à donner les cours de manière indépendante

19 Le responsable du développement du personnel est chargé de la planification globale du développement pour les personnes clés (changements internes de postes, assessments, coachings, etc.) et du Retention Management. En règle générale, le spécialiste RH rapporte au directeur RH et lui est directement subordonné Fourchette salariale Salaire annuel 1 er quartile Médiane 3 e quartile Le salaire annuel d un spécialiste RH varie fortement en fonction de l âge et des champs de compétences. Il gagne entre CHF et CHF Le salaire médian augmente proportionnellement avec l âge. Chez les moins de 26 ans, le salaire médian atteint CHF avec une fourchette salariale réduite de CHF Chez les ans, la médiane grimpe à CHF 4950., et chez les ans, elle atteint une valeur de CHF , soit un salaire de CHF L évolution la plus importante est observable à 41 ans. En effet, à 41 ans, le salaire médian se situe à CHF avec une large fourchette salariale de CHF Cette valeur est identique chez les personnes âgées de plus de 51 ans Formation Formation de base Brevet fédéral Formation continue (école supérieure, haute école spécialisée, Bachelor) Master-MBA 23% des spécialistes RH possèdent une formation de base dans le domaine des ressources humaines (CFC ou assistant RH). La fourchette salariale s étend au-delà de CHF jusqu à CHF Avec un certificat spécifique, la médiane augmente de CHF Grâce à une formation continue (école supérieure, haute école spécialisée, Bachelor), une valeur sensiblement plus élevée est possible et atteint 17

20 CHF.. Le salaire maximal est atteignable avec une formation scientifique approfondie. Si la personne a achevé un Master ou un MBA, la fourchette salariale augmente au maximum de CHF Des valeurs extrêmes peuvent aller jusqu à CHF Caractéristiques de l entreprise Industrie/Construction Commerce/Biens de grande consommation (FMCG) Services Administration publique La valeur médiane se situe dans les quatre branches analysées autour de CHF Les fourchettes salariales toutefois montrent de plus grandes disparités. Les branches du commerce et des services atteignent les 3 e quartiles les plus élevés ainsi que les fourchettes salariales maximales avec juste un peu plus de CHF Ces larges fourchettes sont à imputer à l hétérogénéité des échantillons relatifs à la taille de l entreprise et son rayonnement

21 Le graphique illustre le rayonnement régional de la branche: Rayonnement national Rayonnement international L éventail des compétences d un spécialiste RH peut fortement varier, qu il soit actif dans une entreprise nationale ou internationale. Par exemple, un spécialiste en recrutement dans une entreprise internationale agit en tant que Global Recruiter. Dans le domaine de la formation, le spécialiste RH international peut être amené à se focaliser sur l élaboration de programmes de formation s étendant sur plusieurs années. Le développement du personnel représente également un aspect très important dans les entreprises internationales, un domaine auquel on va attribuer davantage de responsabilités, avec un salaire correspondant. C est ainsi qu un spécialiste RH international atteint une médiane de CHF plus élevée que son homologue actif dans une société nationale. La fourchette salariale dans un environnement international est, avec une valeur au-delà de CHF , de loin supérieure à la fourchette salariale dans une entreprise nationale. Au contraire des autres paramètres susmentionnés, la taille de l entreprise ne joue aucun rôle dans la détermination salariale du spécialiste RH Maîtrise des langues Aucune langue étrangère 1 langue étrangère 2 langues étrangères 19

Etude salariale. Dans le domaine de la vente 2013/2014 www.careerplus.ch

Etude salariale. Dans le domaine de la vente 2013/2014 www.careerplus.ch Dans le domaine de la vente 2013/2014 Sommaire 1. Editorial... 2 2. «Importance et utilité d une étude de salaire dans le domaine de la vente» l avis de l expert... 3 3. Résumé... 4 4. Faits et chiffres

Plus en détail

Etude salariale. Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014 www.careerplus.ch

Etude salariale. Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014 www.careerplus.ch Etude salariale Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014 www.careerplus.ch Sommaire 1. Editorial... 2 2. Importance et bénéfice d une étude salariale... 3 3. Chiffres et faits relatifs

Plus en détail

Etude salariale. Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014 www.careerplus.ch

Etude salariale. Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014 www.careerplus.ch Dans le domaine des finances et de la comptabilité 2013/2014 Sommaire 1. Editorial... 2 2. Importance et bénéfice d une étude salariale... 3 3. Chiffres et faits relatifs au marché suisse... 4/5 4. Méthode...

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Secteur Tertiaire RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Certificat Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1 Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE Projet de loi n 1 Loi sur la représentativité des sexes sur le marché du travail Présenté par Mme Jade Boivin Ministre du Travail

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Recommandations salariales

Recommandations salariales Recommandations salariales Votre salaire est-il correct? 2014 à savoir Recommandations salariales 2014 Votre salaire est-il correct? Impressum Editeur: SEC Suisse Hans-Huber-Strasse 4 Case postale 1853

Plus en détail

Initiative sur les bourses d études : le mauvais chemin vers l égalité des chances dossierpolitique

Initiative sur les bourses d études : le mauvais chemin vers l égalité des chances dossierpolitique Initiative sur les bourses d études : le mauvais chemin vers l égalité des chances dossierpolitique 30 mars 2015 Numéro 3 Initiative sur les bourses d études L «Initiative sur les bourses d études», déposée

Plus en détail

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Après de longues négociations avec les syndicats de salariés, les classifications professionnelles ont été révisées afin

Plus en détail

L art de diriger. Leadership conduire une équipe Management organiser une équipe

L art de diriger. Leadership conduire une équipe Management organiser une équipe L art de diriger Leadership conduire une équipe Management organiser une équipe hotelleriesuisse Formation continue Chemin de Boston 25 1004 Lausanne Téléphone +41 (0)21 320 03 32 Fax +41 (0)21 320 02

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-68 septembre 2015 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse!

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse! Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité L assurance d une carrière prometteuse! 2 De tout temps, l assurance privée s engage fortement à la formation de sa propre relève.

Plus en détail

Ressources humaines Certificat d Assistant-e en Gestion du Personnel. (Soirée) «Pour faire les premiers

Ressources humaines Certificat d Assistant-e en Gestion du Personnel. (Soirée) «Pour faire les premiers «Pour faire les premiers pas dans ma vie professionnelle, j ai besoin du bon tremplin.» Lena, 25 ans, souhaite réaliser ses rêves. Ressources humaines Certificat d Assistant-e en Gestion du Personnel (Soirée)

Plus en détail

CERTIFICAT pour assistante/assistant en gestion du personnel

CERTIFICAT pour assistante/assistant en gestion du personnel RESSOURCES HUMAINES CERTIFICAT pour assistante/assistant en Une formation destinée à des personnes travaillant dans l économie privée ou l administration publique et qui souhaitent acquérir des connaissances

Plus en détail

Brock. Rapport supérieur

Brock. Rapport supérieur Simplification du processus de demande d aide financière dans les établissementss : Étude de cas à l Université Brock Rapport préparé par Higher Education Strategy Associates et Canadian Education Project

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 Quel salaire pour quel travail? Les facteurs qui déterminent le salaire Combien gagne le Belge moyen? Quelles sont les professions les plus intéressantes

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org

ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION CLIENT 3 cité Férembach 75017 PARIS http://afrc.org LABORATOIRE D'ECONOMIE ET DE SOCIOLOGIE DU TRAVAIL Unité Mixte de Recherche 6123 35 Avenue Jules Ferry - 13626 Aix-en-Provence Cedex http://www.univ-aix.fr/lest ASSOCIATION FRANÇAISE DES CENTRES DE RELATION

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

MANAGEMENT SPÉCIALISTE DE LA CONDUITE D'UN GROUPE ET CERTIFICATS EN LEADERSHIP & MANAGEMENT

MANAGEMENT SPÉCIALISTE DE LA CONDUITE D'UN GROUPE ET CERTIFICATS EN LEADERSHIP & MANAGEMENT Secteur Tertiaire MANAGEMENT SPÉCIALISTE DE LA CONDUITE D'UN GROUPE ET CERTIFICATS EN LEADERSHIP & MANAGEMENT Brevet fédéral Préparation aux examens 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

B. PROGRAMME ET BUDGET PROPOSE POUR L EXERCICE 2002-2003

B. PROGRAMME ET BUDGET PROPOSE POUR L EXERCICE 2002-2003 page 16 B. PROGRAMME ET BUDGET PROPOSE POUR L EXERCICE 2002-2003 Résumé 28. Le budget proposé pour 2002-2003 s élève à 678 400 000 francs suisses, soit une augmentation de 112 542 000 francs suisses, ou

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

Spécialiste de la conduite d un groupe. Management et administration. Brevet fédéral

Spécialiste de la conduite d un groupe. Management et administration. Brevet fédéral «La Société des employés de commerce se positionne pour une économie intelligente, orientée vers l avenir et centrée sur l individu.» Gérard, 43 ans, a trouvé son partenaire de confiance. Management et

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) & le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e vous propose : baromètre AFUP Agence-e 2014 : Les salaires de L écosystème php en france édito : Fondée

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Société pour la gestion du personnel S E P

Société pour la gestion du personnel S E P Société pour la gestion du personnel S E P Section neuchâteloise Procès-verbal No 287 Présents : 27 Séance 12 septembre 2000, Grand Hôtel Les Endroits, La Chaux-de-Fonds Thème : L ÉVOLUTION DES PRATIQUES

Plus en détail

Analyse et interprétation des données

Analyse et interprétation des données 8 Analyse et interprétation des données Les données de l enquête peuvent être utilisées pour différents types d analyses aussi bien au niveau national qu au niveau international. Ce chapitre explique comment

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch

interessant JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch JUIN 2011 ÉDITION 1 www.bdo.ch RECHT interessant LORSQUE L EMPLOYEUR SE TRANSFORME EN BAILLEUR DE SERVICES CE QU IL FAUT SAVOIR À PROPOS DE LA LOCATION DE SERVICES 1 Quand sommes-nous en présence d une

Plus en détail

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Gérard Cornilleau Des inégalités contenues, des classes moyennes fragiles Le débat sur les salaires n est plus aujourd hui dominé

Plus en détail

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

POLITIQUE. 2013-12-05 (Rés. : CA-20131205-5) AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE POLITIQUE NUMÉRO DE LA RÉSOLUTION : APPROUVÉ PAR : CA-20130912-8 CONSEIL D ADMINISTRATION DATE DE LA RÉSOLUTION/APPROBATION : 13 septembre 2013 ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE MISE À JOUR : DATE D ABROGATION

Plus en détail

Collecter des informations statistiques

Collecter des informations statistiques Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat

Simulation d application des règles CNAV AGIRC ARRCO sur des carrières type de fonctionnaires d Etat CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs et public» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Simulation

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

Directives. de l examen de certificat. pour assistante / assistant en gestion du personnel. Version 2010. Secrétariat des examens

Directives. de l examen de certificat. pour assistante / assistant en gestion du personnel. Version 2010. Secrétariat des examens Directives de l examen de certificat pour assistante / assistant en gestion du personnel Version 2010 Responsables des examens HR Swiss SEC Suisse Union patronale suisse Swissstaffing Association professionnelle

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Politique de rémunération des cadres

Politique de rémunération des cadres Politique de rémunération des cadres Adoptée par le comité exécutif le 29 septembre 2010 Résolution CE10 1546 Amendée par le directeur général le 15 novembre 2011 Décision DG110395004 Amendée par le directeur

Plus en détail

RESULTATS D ENQUÊTE: LES SALAIRES DES DIPLÔMÉS DE L EPFL

RESULTATS D ENQUÊTE: LES SALAIRES DES DIPLÔMÉS DE L EPFL RESULTATS D ENQUÊTE: LES SALAIRES DES DIPLÔMÉS DE L EPFL Pendant l été 2013, l EPFL Alumni a réalisé une enquête portant sur les parcours professionnels des diplômés de l EPFL (Diplôme, Master et/ou Doctorat),

Plus en détail

Les chiffres de l égalité

Les chiffres de l égalité Quelques statistiques sur l égalité entre la femme et l homme d le canton de Berne Berne, 10 novembre 2014 Les chiffres de l égalité Bureau cantonal de l égalité entre la femme et l homme Postgasse 68

Plus en détail

Introduction à la rémunération des cadres supérieurs

Introduction à la rémunération des cadres supérieurs Introduction à la rémunération des cadres supérieurs Résumé Au cours des dernières années, le niveau de rémunération des cadres supérieurs ainsi que le lien entre cette rémunération et la performance des

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Certificat en Leadership

Certificat en Leadership «La Société des employés de commerce se positionne pour une économie intelligente, orientée vers l avenir et centrée sur l individu.» Gérard, 43 ans, a trouvé son partenaire de confiance. Management et

Plus en détail

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi Section des bourses Sommaire Informations générales à propos des aides à la formation Etat au 27 mai 2015 BOURSE, PRÊT D'ÉTUDES ET CONTRIBUTION CANTONALE AUX FRAIS DE FORMATION...3 CONDITIONS REQUISES

Plus en détail

Sommaire public. Édition 2014

Sommaire public. Édition 2014 Sommaire public Édition 2014 Enquête TECHNOCompétences de rémunération globale sur les emplois en technologies de l information et des communications (TIC) L ENQUÊTE EN BREF L enquête TECHNOCompétences

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF

Direction des Ressources Humaines 14/10/04 CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF CLASSIFICATION DU GROUPE CREDIT COOPERATIF SOMMAIRE PREAMBULE P. 4 DISPOSITIONS GENERALES : I. Généralités P. 05 I.1. Définition de la classification P. 05 I.2. Relation classification emploi P. 05 I.3.

Plus en détail

RÈGLES DE CONDUITE DE BSI SA

RÈGLES DE CONDUITE DE BSI SA BANQUIERS SUISSES DEPUIS 1873 RÈGLES DE CONDUITE DE BSI SA MAI 2012 BSI SA (ci-après BSI ou la Banque ), soucieuse d accroître en permanence le niveau de qualité et d efficacité des services et produits

Plus en détail

Accord intercantonal sur l harmonisation des régimes de bourses d études

Accord intercantonal sur l harmonisation des régimes de bourses d études Version de consultation du 25 octobre 2007 Accord intercantonal sur l harmonisation des régimes de bourses d études du I. Dispositions générales A. Objectifs et principes Art. 1 But de l accord Le présent

Plus en détail

Le profil HES Dossier destiné aux HES. Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches

Le profil HES Dossier destiné aux HES. Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches Le profil HES Dossier destiné aux HES Contenu Sommaire I. Introduction II. Revendications III. Mesures à prendre par les HES IV. Prochaines Démarches Plus de lecture - www.fhprofil.ch - INLINE, Page 8,

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement PRIVOR Plus prévoyance optimisée Sécurité élevée et chances attractives de rendement Qu est-ce que PRIVOR Plus? Vous accordez la priorité à la sécurité financière et vous souhaitez dans un même temps profiter

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs»

Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs» Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs» Les présentes modalités ont pour objectif d interpréter les

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Argumentaires Pour 13.058. Dokumentation Documentation Documentazione

Argumentaires Pour 13.058. Dokumentation Documentation Documentazione Parlamentsdienste Services du Parlement Servizi 13.058 del Parlamento Servetschs dal parlament Argumentaires Pour Initiative populaire sur les bourses d'études et révision totale de la loi sur les contributions

Plus en détail

Les méthodes d intéressement pour motiver ses employés

Les méthodes d intéressement pour motiver ses employés Les méthodes d intéressement pour motiver ses employés Petit déjeuner des PME Fédération des entreprises romandes Genève, Rue de Saint Jean 98 Jean-Pierre Cubizolle Vendredi 21 octobre 2011 Hostettler,

Plus en détail

Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable

Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable 07.10.2013 Diplôme d Aide-comptable et Diplôme de Comptable Nouveau En parallèle du Diplôme d aide-comptable, nous proposons un cours destiné à développer les compétences théoriques et pratiques de base

Plus en détail

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e «Il faut du courage pour suivre sa propre voie. C est bien de pouvoir compter sur un partenaire de confiance» Annie, 47 ans, franchit le pas et se met à son compte. Finance et comptabilité Comptable spécialisé-e

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate

Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Reconnaître les besoins d apprentissage Check-list pour établir l état des lieux Planifier une formation Trouver l offre de formation adéquate Check-list pour la bonne formation continue Voies de formation

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE

REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE Direction générale Statistique REMPLISSAGE DE L'ENQUÊTE SUR LA STRUCTURE ET LA RÉPARTITION DES SALAIRES AU MOYEN DU FORMULAIRE ÉLECTRONIQUE Année de référence 2014 1.0. L information reprise dans ce manuel

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 2014

LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 2014 # 73 OCTOBRE 215 LE BULLETIN DE L OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE DE LA DÉFENSE (SGA/DAF/OED) > STATISTIQUES < LA RÉMUNÉRATION DES PERSONNELS MILITAIRES EN 214 Le Recensement des Agents de l État permet de suivre

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

LES SALAIRES DES CADRES EN POSTE

LES SALAIRES DES CADRES EN POSTE LES SALAIRES DES CADRES EN POSTE les étus l emploi cadre - octobre 2007 PHOTOGRAPHIE DES SALAIRES DES CADRES QUELS PROFILS POUR QUELS SALAIRES? ÉLÉMENTS DÉTERMINANTS DU SALAIRE DES CADRES Enquête auprès

Plus en détail

Technique. Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie

Technique. Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie Technique Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie La Formation en bref Titre obtenu: Tôlier en carrosserie avec brevet fédéral Durée de la formation: 22 mois (630

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail