BRGM. RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATIONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteur La Souterraine) agence de l'eau loire - bretagne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BRGM. RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATIONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteur La Souterraine) agence de l'eau loire - bretagne"

Transcription

1 PREFECTURE DE LA CREUSE DRECTON DEPARTEMENTALE DE L'AGRCULTURE ET DE LA FORET mnstèe de agmcultufo et üe la pêche SYNDCAT NTERCOMMUNAL DE RECHERCHES ET D'ADDUCTON DU NORD-OUEST S..R.A.N.O. BRGM SERVCE PUBLC Mnstèe de l'nduste et du Commece Exteeu LMOUSN RECHERCHE DE RESSOURCES NOUVELLES DANS LES FORMATONS DE SOCLE DE LA CREUSE (Secteu La Souteane) Ml NSTÊRE DE < L'ENVRONNEMENT Régs DELBOS Phlppe DUTARTRE Claude LANGEVN Patck LGOU RET Emle MARCHAS Etenne MOTT jullet 993 R LM SGN 93 agence de l'eau loe - betagne

2 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane RESUME Cette étude, destnée à dentfe de nouvelles essouces en eau dans les fomatons de socle du secteu de La Souteane en Ceuse, a été éalsée pou le compte du Syndcat ntecommunal de Recheche et d'adducton du Nod-Ouest (S..R.A.N.O.), maîte d'ouvage, la Decton Dépatementale de l'agcultue et de la Foêt de la Ceuse étant maîte d'oeuve et le BRGM- Lmousn opéateu.. Les patenaes qu ont contbué au fnancement de cette opéaton sont : - Syndcat ntecommunal d'etude S..R.AN.O. (20 %) - Mnstèe de l'envonnement (30 %) - Agence de l'eau Loe-Betagne (30%). - Cédts publcs Eau du Mnstèe de l'nduste, géés pa le BRGM (20 %) L'objectf des nvestgatons éalsées pa l'agence égonale Lmousn du BRGM est la valosaton des potentaltés aqufèes souteanes pou le enfocement des essouces d'almentaton en eau potable. Le Nod-Ouest ceusos egoupant en syndcat les communes de La Souteane, Sant-Agnantde-Vesllat, Azeables, Vaelles, Bazelat et Noth, a été etenu comme secteu potae dans le cade d'un pogamme de echeche spécfque d'ade aux égons pésentant un défct chonque en eau potable. La démache adoptée pou la mse en valeu de nouvelles essouces d'eau souteane captée pa foages s'est déoulée en pluseus étapes : Pésélecton de secteus favoables au plan hydogéologque l s'agt d'une appoche multctèes ayant nécessté la mse en oeuve de pluseus technques de pospecton : - Tatement des mages satelltaes - Examen photogéologque - Campagnes géophysques - Dosage du gaz Radon dans les sols. Reconnassance des potentaltés en eau de 20 stes etenus péféentellement - Foages de econnassance pa la méthode du mateau fond de tou - Stmulaton des poductvtés pa factuaton hydaulque Cetfcaton de la essouce au plan quanttatf et qualtatf - Essas de débt pa pompages de puts et de nappe - Analyses patelles de la qualté des eaux Les tavaux éalsés ont pems de mette en évdence 6 secteus suffsamment poductfs pou envsage une éventuelle mse en explotaton. RAPPORT BRGM R 37765

3 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Apès complaton des ésultats obtenus pa essas à l'a-lft et en pompages, les débts les plus sgnfcatfs sont les suvants : - 38 m 3 /h à l'a lft su le foage F22 - Sant Agnant - 23 m 3 /h à l'a lft su le foage F3 - Sant Agnant - 6 m 3 /h à l'a lft su le foage F4 - Sant Agnant..- 9 m 3 /h pa pompages su le foage F - Azeables - 6 m 3 /h pa pompages su le foage F4 - Azeables - 3 m 3 /h pa pompages su le foage F8 - Sant Agnant Les foages de econnassance F22, F3 et F4 devont ête alésés en damète 0 26 m m mnmum pou pemette une cetfcaton pa pompages d'essa avant une éventuelle explotaton. Au plan de la qualté des eaux, on note des teneus excessves en Fe ou Manganèse pou les ouvages F4 et F8. RAPPORT BRGM R

4 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane TABLE DES MATERES. STUATON GEOGRAPHQUE 5 2. CONTEXTE GEOLOGQUE ET HYDROGEOLOGQUE Contexte géologque Contexte hydogéologque 7 3. TRATEMENT DES MAGES SPOT Moyens de télédétecton utlsés ntepétaton des mages 8 4. ANALYSE PHOTOLNEAMENTARE Données géomophologques Données stuctuales 8 5. RECAPTULATON DES ZONES FAVORABLES 9 6. SECTEURS RETENUS POUR LES RECONNASSANCES DETALLEES 7. CONTROLES GEOLOGQUES ET ENVRONNEMENTAUX 2 8. PROSPECTONS GEOPHYSQUES Methode electo-magnetque (v.l.f.) DONNEES GEOELECTRQUES SYNTHESE DES RESULTATS 6 9. CAMPAGNE DE DOSAGE DU GAZ RADON PRNCPE DE LA METHODE RESULTATS SUR LES DEUX STES ETUDES 7 0. STES PROPOSES POUR L'MPLANTATON DES FORAGES 2. SONDAGES DE RECONNASSANCE 23.. Caactéstques technques Nveaux poductfs Equpements FRACTURATON HYDRAULQUE Méthode de mse en oeuve Résultats obtenus POMPAGES D'ESSA ouvages testés Résultats obtenus Foage Fl "Bounazeau" Foage F4 "La Fayolle" Foage F8 "Le Gand Couet" Foage F9 "Les Sauvages" Foages F4, F3 et F QUALTE DES EAUX CONCLUSONS 42 RAPPORT BRGM R

5 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane LSTE DES FGURES Fgue Fgue 2 Fgue 3 Fgue 4 Fgue 5 Fgue 6 Fgue 7 Fgue 8 Fgue 9 Fgue 0 Fgue Fgue 2 Plan de stuaton Cate d'sovaleus Radon - Ste n 3 Cate d'sovaleus Radon - Ste n 25 Résultats des essas de factuaton hydaulque Foage F - Essa de puts Foage F - Essa de nappe Foage F4 - Essa de puts Foage F4 - Essa de nappe Foage F8 - Essa de puts Foage F8 - Essa de nappe Foage F9 - Essa de puts Foage F9 - Essa de nappe p. 6 p. 8 p. 20 p. 26 p. 28 p. 29 p. 3 p. 32 p. 34 p. 35 p. 37 p. 38 ANNEXES Annexe Plans de stuaton des pofls V.L.F., des sondages électques et des foages Annexe 2 Coubes epésentatves des pofls V.L.F. Annexe 3 Coubes ntepétées des sondages géoélectques Annexe 4 Coupes géologques et technques, débts nstantanés des foages CARTES Cate Cate 2 Cate 3 Cate 4 Cate 5 Cateó Cate 7 Cate 8 Contexte géologque Télédétecton Spot Canevas photolnéamentae Pospecton détallée ntepétaton du éseau hydogaphque Héachsaton du éseau hydogaphque ntepétaton du bât stuctual Zones favoables RAPPORT BRGM R

6 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane. STUATON GEOGRAPHQUE Le tetoe étudé s'étend su envon 200 km 2 dans la pate nod-ouest du dépatement de la Ceuse (fg. ). l occupe la temnason des deux égons natuelles que sont le plateau d'aguande au Nod et la Mache au Sud. Les dépatements de la Haute-Venne et de l'nde consttuent les lmtes occdentales et septentonales de cette égon. Sx communes - La Souteane, Sant-Agnant-de-Vesllat, Azeables, Vaelles, Bazelat et Noth - consttuent le Syndcat des Eaux S..R.A.N.O. (*) su le tetoe desquelles le pogamme de echeche de nouvelles essouces en eau souteane a été développé. A l'excepton de La Souteane, seul pôle d'actvté ndustelle notable, l s'agt d'une égon uale où domne l'élevage et quelques cultues cééalèes de type famlal. Deux untées mophologques ben dfféencées sont à dstngue : - La pénéplane du plateau d'aguande, pays de landes et de bocages, dont l'alttude moyenne est poche de 300 m, - Les elefs gantques de la Mache, domnée pa les foêts, s'élèvent pogessvement pou attende 400 m dans la pate médonale. Le éseau hydogaphque patculèement dense est consttué pa quate cous d'eau pncpaux : La Benaze, La Sédelle, La Chaume et l'abloux, à l'ogne de vallées snueuses pafos pofondément encassées 2. CONTEXTE GEOLOGQUE ET HYDROGEOLOGQUE 2.. CONTEXTE GÉOLOGQUE Le sous-sol de la égon est fomé pa des oches cstallophyllennes et euptves. Tos untés géologques majeues sont à dstngue (cate ): - Les mcaschstes, gness et leptyntes du domane d'aguande qu consttuent un vaste plateau au Nod de La Souteane - Les massfs de leucogantes de Sant-Sulpce à l'ouest, de la Mache au Sud et de Cozant au Nod-Est - Les gantes à botte "type Guéet" qu occupent toute la pate médonale du secteu étudé. Ces ensembles lthologques ont été pofondément affectés pa des dslocatons tectonques de l'oogenèse hecynenne. Les accdents d'ampleu égonale se sont développés pncpalement au contact des massfs de leucogantes ms en place au Cabonfèe supéeu. Tos pncpaux systèmes de falles sont à dstngue - La temnason occdentale de la falle de la Mache dans la égon de Sant-Agnant-de-Vesllat, d'oentaton sub-équatoale - La falle de Bussèe-Madelene sensblement SW-NE à l'ouest de La Souteane - Les fasceaux d'accdents NW-SE ente les communes d'azeables et Sant-Agnant. (*) Syndcat ntecommunal de Recheche pou l'adducton du Nod-Ouest RAPPORT BRGM R

7 \ouée y SRANO \\ y*-«- ' / / ; - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane PLAN DE STUATON / t-'sôbak'fgsvx // QuausMau D 70 Fgue?/- «o "S //lmhue lë ) '='.^V-Mk/W azeat Wîa Chapelle- ^Baloua \ W-ÍT.Jeux \Chf eaudon,- v ^ ^ CÍÍOüZ 'M Colón ea nnes^t^ JeMoñ= > /a V t!/ Noth v m >.>- ^ h O, c:s: Av ^>». M ;UJ. tv, 7- lba^ fj Ssñonene \» *.nencssouse"., =-***-- v v ^ x 9 : e. ** ^ RAPPORT BRGM R Km

8 SRAN0 - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane 2.2. CONTEXTE HYDROGEOLOGQUE Deux types de fomatons aqufèes sont epésentés dans les complexes cstallns et cstallophyllens : L'aqufee supéeu des aènes et des teans d'altéaton l enfeme de pettes nappes fomées pa les eaux de suface nfltées au sen de l'hozon d'altéaton dont l'épasseu ne dépasse pas une qunzane de mètes au dessus du substatum san. Ce type de essouce en eau pésente des potentaltés tès vaables mas des vulnéabltés mpotantes aux pollutons compte tenu de leu fable pofondeu et des vaatons clmatques (péodes de sécheesse). L'Aqufèe du socle Les cculatons d'eau se font à la faveu des dscontnutés lthologques et stuctuales affectant le socle au-delà d'une qunzane de mètes et dans les zones de décompesson de la oche. Losque les fasceaux de factues et fssues sont suffsamment denses et peméables, la poductvté de ces ésevos pofonds, econnus jusqu'à 50 m de pofondeu dans la Régon Lmousn, peut ête localement mpotante (200 à 500 ntvjou) La echeche de ce type d'aqufèe est délcate. Elle nécesste la mse en oeuve d'une appoche multctèes pou évalue l'apttude hydogéologque des teans en foncton de leu natue lthologque, leu densté de factuaton et leu degé de peméablté. 3. TRATEMENT DES MAGES SPOT 3.. MOYENS DE TÉLÉDÉTECTON UTLSES Pou éalse cette étude, nous avons utlsé des données numéques de la scène Spot XS 40, J 257 enegstée le 7 septembe 987. Le peme des tatements a été la mse en confomté géométque de la scène avec un fond topogaphque GN à échelle / (scène couleu annexée au pésent appot). L'appoche du bât stuctual a ensute été effectuée pa ntepétaton vsuelle des dscontnutés mage epésentées su la scène Spot. La ésoluton de l'mage Spot pemet d'appéhende des éléments dont l'allongement vae ente quelques dzanes de mètes et quelques klomètes. La catogaphe du éseau hydogaphque et sa héachsaton s'est avéée ncomplète en ason du couvet végétal top dense en cette sason. Le éseau de danage et sa héachsaton ont pu cependant ête appéhendés en coélaton avec les fonds topogaphques exstants pemettant de donne une dée de l'ntensté du danage à l'échelle du document foun (cates 5 et 6) RAPPORT BRGM R

9 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane 3.2. NTERPRETATON DES MAGES Les dscontnutés lnéaes epotées su la cate 7 peuvent ête d'ogne tectonque ou stuctuale. Elles peuvent coesponde su le tean à des accdents plus ou mons maqués, des flons ou des contacts ente deux facès lthologques ou encoe des algnements d'éléments de paysage. Les dectons SE-NW et SSE-NNW sont patculèement ben epésentées su l'ensemble de l'mage. tendance NS et E W se manfeste en pate ouest et nod du secteu taté. Une Les coélatons éalsées à pat des ctèes de densté, d'allongement et de féquence dectonnelle de la factuaton satelltae condusent à sélectonne 3 secteus potaes justfant une étude détallée (cf. cate 2) : secteus et 34 La cate de densté du éseau hydogaphque fat appaaîte 3 égons où les cous d'eau sont peu nombeux, facteu maquant une pédomnance de l'nfltaton pa appot au ussellement de suface. Ce ctèe pemet d'oente les zones à plus fote potentalté aqufèe au Nod de Sant-Agnant (secteus et 2), dans la égon d'azeables (secteus 6, 6, 9, 26, 30 et 32) et au Sud de La Souteane (secteus 3, 22 et 3). 4. ANALYSE PHOTO LNÉAME NT Al RE Cette analyse a été éalsée pa examen stééoscopque des photogaphes aéennes à l'échelle / des feulles La Souteane et Dun-Le-Palestel. L'ensemble des données mophostuctuales a été esttué su le plan topogaphque à / de la cate 3. Ce document catogaphque egoupe l'ensemble des nfomatons elatves au contexte géomophologque et stuctual du secteu étudé. 4.. DONNEES GEOMORPHOLOGQUES Cette technque d'nvestgaton a pems notamment d'dentfe les zones de contact ente les massfs gantques et les fomatons cstallophylennes. Ces zones de dscontnutés lthologques sont un des éléments à pende en compte pou oente le chox des zones favoables à une econnassance détallée DONNEES STRUCTURALES Cette appoche a pou objectf de catogaphe les dscontnutés photolnéamentaes, maqueus de factues tectonques pobables. Pluseus classes de factues ont pu ête dentfées en foncton de leu decton et de leu allongement. RAPPORT BRGM R

10 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Famlles dectonnelles Les dectons vasque et amocane sont les meux epésentées. Les pemèes, les plus ancennes, sont féquemment colmatées pa ejeux tectonques ultéeus. Les stuctues sub-équatoales et submédennes, mons nombeuses, sont généalement plus favoables au plan hydogéologque du fat de leu mse en place plus écente. L'analyse photolnéamentae a pems d'dentfe 8 zones patculèement favoables, éféencées sous les numéos suvants (cf. cates annexées) : et 33 Ctèes de sélecton Les ctèes etenus pou la sélecton des zones ont été les suvants : - Decton des lnéaments ; les axes oentés NS-EW et NW-SE ont été etenus péféentellement - Longueu des stuctues ; les lnéaments pluklométques sont a po les plus favoables - Factues multdectonnelles ; le pont de joncton de pluseus dectons de factues a également été ps en compte. 5. RECAPTULATON DES ZONES FAVORABLES Cette appoche multctèes à pat des données géologques, pholnéamentaes et photosatelltaes pemet de popose une classfcaton des 35 secteus pésélectonnés selon un ode d'ntéêt décossant epodut dans le tableau de synthèse c-apès. Ce classement a été utlsé, en concetaton avec les dfféents patenaes du pojet, comme document gude pou le chox des 25 à 30 secteus qu ont fat l'objet, en une seconde phase, des contôles de tean avec epot au sol, analyse géomophologque pus nvestgatons géophysques et des dosages Radon su les anomales dentfées. RAPPORT BRGM R

11 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane TABLEAU DE SYNTHESE DENTFCATON ET CLASSEMENT DES SECTEURS FAVORABLES N éféence secteu Commune St Agnant Azeables Azeables Azeables Azeables St Agnant Azeables Azeables St Agnant St Agnant Vaelles St Agnant St Agnant Azeables La Souteane St Agnant St Agnant La Souteane La Souteane Vaelles La Souteane Bazelat Vaelles La Souteane La Souteane Noth Noth Noth St Agnant Vaelles Bazelat St Agnant Noth La Souteane St Agnant Cote classement Rang RAPPORT BRGM R

12 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane 6. SECTEURS RETENUS POUR LES RECONNASSANCES DETALLEES La pse en compte des ctèes adoptés au chapte 5 pou oente le chox des secteus potaes justfant la mse en oeuve d'nvestgatons détallées, a condut à popose 29 stes su les 35 sélectonnés, (cate 4). COMMUNE La Souteane St Agnant de Vesllat Azeables Vaelles Noth Bazelat N STE LEU-DT Mazaudet Lezat Valette Bdes Mauveny Puy Cheve Les Masons La Ceullèe Le Pett Manzé Le Gouenet Le Gand Couet Chantagne Le Pett Couet Le Bac Pommeeaux Sauvages Vllaugouex La Fayolle Le Mas Bounazeau Bauvas Mason Neuve Le Thel La Chaume Montlebeau La Babasson Les Pettes Fougèes Lavaud Le Poe 6 secteus n'ont pas été etenus en ason de leu élognement du éseau d'adducton d'eau potable ou pou des contantes majeues d'envonnement. RAPPORT BRGM R 37765

13 S/RANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane 7. CONTROLES GEOLOGQUES ET ENVRONNEMENTAUX Ces contôles de tean sont destnés à ecuell les compléments d'nfomatons suvants : - L'exstence de coélatons ente les axes et les noeuds photolnéamentaes obsevés (examens stééoscopque et satelltae) et les stuctues géologques dentfées (flons, dscontnutés géomophologques etc.) -La pésence de gudes hydogéologques maqueus de cculatons d'eau souteane (souces, joncs, algnement de zones humdes, dscontnuté mophologque,...) - nventae des pncpales contantes d'envonnement (occupaton des sols, poxmté d'habtaton, vecteus de polluton lée aux actvtés humanes), - L'accessblté aux stes a été pse en compte pou évalue la fasablté d'une econnassance pa foage. Su les 29 secteus examnés, 24 ont été etenus pou la éalsaton d'une campagne de pospecton pa méthodes géophysques. Les éléments ps en compte pou justfe ce chox sont epotés dans le tableau page2 8. PROSPECTONS GEOPHYSQUES 8.. METHODE ELECTRO-MAGNETQUE (V.L.F.) Au total 4 km de pofls VLF au pas de mesue de 0 ou 20 m ont été éalsés au cous de cette campagne. L'ntepétaton gaphque des valeus obtenues est epésentée en annexe en mode nclnason et dévée de Fase. La localsaton cadastale des pofls épats su les 24 secteus pésélectonnés est epésentée en annexe et les caactéstques des dspostfs de mesue adoptés décts dans le tableau p. 3 (Plans des fgues annexés). RAPPORT BRGM R

14 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane N DE STE GEOLOGE DSCONTNUTE HYDROGEOLOGE ENVRONNEMENT ACCES AZERABLES BAZELAT 25 NOTH 5 23 ST AGNANT LA SOUTERRANE et 22 VARELLES 8 9 Gness-gante (cuvette) gness (cuvette) Leptynte (cuvette) Lmon, gness (Nod-Ouest) Lmon, gness (Nod-Sud) gness (Est-Ouest) Leucogante (Nod-Est) Leptynte (Nod-Nod-Est) Leucogante (Nod-Nod-Est) Altéte-gante (cuvette) gness-gante (cuvette) leucogante (Nod-Est) gness (Nod-Nod- Est) gness (cuvette) leucogante (Nod-Est et Nod-Nod-Est) leucogante (cuvette) gante (cuvettes) gante (fable Est-Ouest) gante (cuvette) gante (Nod-Est) leucogante (Nod-Est) (Est-Ouest) leucogante (cuvette) souce pacelle n 385 zones humdes (joncs) souces dffuses (joncs) Souce pacelle 480 zones humdes (joncs) R.A.S R.A.S R.A.S cuvette humde cuvette humde joncs joncs joncs souce pacelle 655 et joncs joncs R.A.S dépessons humdes souce pacelle 24 R.A.S souce pacelle n 69 souce pacelle n 334 R.A.S Moyen Le peaux à 400 m Bon Bon Bon Moyen étang 500 m à l'aval Moyen Le Thel à 250 m tès moyen Cultues, La Chaume Bon Bon Moyen Masons à 400 m Bon Bon Moyen Pett Mauzé amont Bon Bon tès moyen Pett Couex 00 m Moyen - Tounesols Bon Bon Moyen Mauvegny à 300 m Bon Moyen Montlebeau à 250 m amont Bon Moyen Moyen Bon Tès moyen Bon Moyen Bon Moyen Moyen Bon Bon Bon Bon Moyen Moyen Moyen Moyen Bon Bon Moyen Bon RAPPORT BRGM R

15 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane SECTEUR AZERABLES BAZELAT 25 NOTH5 23 STAGNANT LA SOUTERRANE VARELLES 8 9 N PROFL VLFl VLF2 VLFl VLF2 VLF3 VLF4 VLFl VLFl VLF2 VLF3 VLFl VLF2 VLFl VLF2 VLFl VLFl VLF2 VLFl VLFl VLFl VLF2 VLF3 VLFl VLF2 VLFl VLF2 VLFl VLF2 VLFl VLFl VLF2 VLFl VLF2 VLFl VLF2 VLF3 VLFl VLF2 VLFl VLF VLFl VLFl VLF 2 VLFl VLF 2 LONGEUR 580 m 260 m 70 m 80 m 60 m 40 m 250 m 300 m 60 m 40 m 70 m 200 m 280 m 380 m 520 m 460 m 540 m 660 m 360 m 320 m 240 m 320 m 520 m 360 m 320 m 220 m 240 m 290 m 420 m 420 m 220 m 260 m 360 m 220 m 300 m 280 m 300 m 240 m 360 m 380 m 320 m 320 m 280 m 440 m 400 m NOMBRE DE STATONS STATONS ANOMALES - NTENSTE VALEUR FRASER + 50 à 440 m R.A.S + 20 à 35 m et+ 20 à 55 m + 22 à 35 m R.A.S R.A.S + 20 à 05 m et+8 à 65 m + 30 à 70 m R.A.S R.A.S R.A.S RAS + 20àll0m R.A.S + 50 à 495 m + 24 à 230 m + 22àl70met + 52à50m + 27 à 20 m et+33 à 60m R.A.S + 28 à 200 m R.A.S (+8 à 20 m) +60 à 60 m et + 6 à 70 m + 2 à 290 m + 20 à 00 m + 5 à 50 m R.A.S + 23 à 35 m et + 5 à 225 m + 24 à 290 m + 96 à 370 m R.A.S R.A.S R.A.S + 26 à 50 m + 32 à 70 m + 26 à 30 m et+ 38 à 230 m + 29 à 20 m (+ 45 à 200 m) + àl90m + 23 à 330 m R.A.S +8 à 90 m et+ 24 à 290 m + 30 à 70 m R.A.S + 42 à 30 m RAPPORT BRGM R

16 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Su 32 anomales VLF dentfées, 22 pésentent une coélaton satsfasante avec les ctèes géologques, hydogéologques et envonnementaux adoptés ntalement. A ce stade de l'étude, 8 autes ponts d'anomales pouont ête etenus dans l'éventualté d'une pogammaton de foages supplémentaes. La lste des stes classés pa ode d'ntéêt décossant est la suvante : - Sant Agnant 2 - Azeables 3 - Azeables 4 - Azeables 5 - La Souteane 6 - Sant Agnant 7 - Azeables 8 - Azeables 9 - Sant Agnant 0 -Azeables - Azeables 2 - Noth 3 - Bazelat 4 - Sant Agnant 5 - La Souteane 6 - Sant Agnant 7 - Sant Agnant 8-Noth 9 - La Souteane 20 - Vaelles 2 -Bazelat 22 - La Souteane N l N 8 N 6 N 6 N 3 N 2 N 6 N 6 N 4 N 8 N 9 N 5 N 25 N 5 N 2 N 4 N 4 N 5 N 3 N 8 N 25 N 2 VLF VLF VLF VLF VLF 3 VLF VLF VLF 2 VLF 2 VLF VLF VLF VLF 2 VLF VLF VLF VLF 2 VLF VLF 2 VLF VLF VLF staton 200 m staton 05 m staton 440 m staton 35 m staton 230 m staton 60 m staton 55 m staton 35 m staton 290 m staton 65 m staton 70 m staton 20 m staton 50 m staton 290 m staton 20 m staton 0 m staton 50 m staton 60 m staton 70 m staton 290 m staton 230 m staton 330 m STES SUPPLEMENTARES EVENTUELS 23 - Sant Agnant 24 - Bazelat 25 - Sant Agnant Vaelles 28 - Azeables 29 - La Souteane 30 - Azeables N 4 N 25 N 20 (feme du Pett Couex à 00 m) - Vaelles N 9 (feme de Montlebeau à 250 m) N 8 N 32 N 3 N 30 VLF 2 VLF 2 VLF VLF 2 VLF 2 VLF VLF VLF staton 35 m staton 90 m staton 370 m staton 30 m staton 70 m staton 490 m staton 50 m staton 0 m 8.2. DONNEES GEOELECTRQUES 22 sondages électques ont été effectués selon le dspostf classque de Schlumbege en longueu de lgne AB = 200 m. Dans la mesue du possble, les ponts de sondage ont été postonnés su les anomales décelées pa méthode V.L.F. et oentés pependculaement aux lnéaments vsbles su photogaphes aéennes et mages Spot. L'objectf de ces mesues état de détemne l'épasseu des altétes et la pésence éventuelle de nveaux sem-conducteus assmlables à des éseaux fssués. RAPPORT BRGM R

17 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans h secteu de La Souteane La localsaton des sondages su les plans cadastaux et les coubes epésentatves géoélectques sont pésentées en annexe SYNTHESE DES RESULTATS Les ésultats des mesues pemettent de sélectonne 7 stes dont les plages de ésstvté sont cohéentes avec la pésence pobable d'aqufees potentels : Réf. Ste St Agnant N 2 La Souteane N 3 St Agnant N Azeables N 6 NothN 5 La Souteane N 3 BazelatN 25 Bazelat N 25 Azeables N 6 Azeables N 8 Sant Agnant N 4 Azeables N 6 Vaelles N 8 La Souteane N 2 Azeables N 8 Azeables N 9 NothN 5 N Sondage électque SE 6 SE 5 SE SE 8 SE 2 SE 9 SE 3 SE 2 SE 4 SE 2 SE 6 SE 3 SE 20 SE 22 SE 0 SE SE 8 Anomale conductce 20Qm de 52 à 57 m 50 Qm au-delà de 57 m 50 Qm de 5 à 40 m 40 0m au-delà de 35 m 350 Qm de 7 à 40 m 30 Qm de 25 à 40 m 46 0m de 22 à 42 m 70 Qm de 3 à 40 m 400 Qm de m 40 Qm de 3 à 20 m 230 Qm de,50 à 20 m 63 Qm de 2 à 34 m 200 Qm au-delà de 25 m 60 Qm de 25 à 30 m 50 Qm au-delà de 0 m 50 Qm de 5 à 2 m 370 Qm au-delà de 20 m Coélatons VLF et Photolnéamentae TRES BONNE TRES BONNE BONNE TRES BONNE TRES BONNE BONNE BONNE MOYENNE MOYENNE TRES BONNE TRES BONNE MOYENNE MOYENNE MOYENNE BONNE MOYENNE MOYENNE RAPPORT BRGM R

18 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane 9. CAMPAGNE DE DOSAGE DU GAZ RADON 9.. PRNCPE DE LA METHODE Le adon est un gaz fablement adoactf podut pa les oches cstallnes qu enfement de l'uanum natuel (3,5 ppm en moyenne). La gande moblté de ce gaz pemet de le véhcule, solublsé dans l'eau, jusqu'à la suface du sol au taves des éseaux de factues exstants. L'abondance de Radon consttue un ctèe favoable pou la echeche d'aqufèefssuépofond. Cette technque de pospecton est utlsée comme méthode ndecte de epéage des factues hydogéologques favoables. Le dosage du adon dans les sols, pélevé à malles seée (0 à 20 m) à quelques décmètes de pofondeu au moyen d'une canne accodée à un flacon d'échantllonnage (pompe à vde), pemet d'établ une epésentaton catogaphque des zones anomales echechées RESULTATS SUR LES DEUX STES ETUDES Deux stes ont été tatés pa la méthode de dosage du gaz Radon dans les sols : LA SOUTERRANE Ste N 3 Su ce ste, 6 pélèvements ont été effectués selon une glle égulèe à malle caée de 20 m de coté. Les ésultats expmés en pc/ sont statstquement les suvants :. valeu moyenne : valeu mnmale : valeu maxmale : 8076 Le mode de sélecton chos est celu du seul de 90 % des valeus classées (dscmnaton ), qu détemne donc 0 % de valeus anomales.. seul anomal : but de fond : Ce mode de classement détemne tos populatons de valeus :. populaton anomale : 6 valeus (> seul anomal). populaton fluctuante : 8 valeus. populaton ésduelle : 37 valeus (< but de fond) Cate d'sovaleus adon (fgue 2) La cate est étable selon la méthode d'ntepolaton lnéae double, avec un ayon d'ntepolaton de 20 m.. les plages en bleu sont < au but de fond,. les plages vetes sont les valeus fluctuantes,. les plages de couleus chaudes (jaune, oangé, ose), sont > au seul anomal A po, toutes les valeus anomales sont également ntéessantes, quel que sot leu nveau d'ntensté. RAPPORT BRGM R

19 ä LA SOUTERRANE (CREUSE) / SAEP - SRANO / Radon ste No 3 UNTE = m OU CO CO M S 3" n (6 Ï VALEURS RADON g- CO Sup. a nf. à t tu a e o UNTE = 200 m

20 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Analyse de la cae de La Souteane Les fomatons supefcelles appaassent aptes à lasse passe le Radon. En effet l'aène sablo-gaveleuse qu sumonte le gante san et le gante factué, est assez peméable pou ne pas consttue un écan. Seule la fomaton d'altéte nduée sgnalée su,5 m ente -3 m et -,5 m pouat contae les emontées des gaz du sol, sans que cela sot établ. Les ponts anomaux sont elatvement ben ogansés : - ls sont assemblés dans le secteu O-SW - ls sont gossèement algnés N-S - une coélaton exste avec le lnéament NE- S W - tos des ponts anomaux sont ben goupés (2, 22 et 24) - pesque toutes les plages anomales se touvent stuées du même côté du lnéament NE-SW, c'est-à-de à l'ouest. Cec pou une assmlaton lnéament à une factue dont le pendage seat W - N W Dans ces condtons, la melleue mplantaton de foage est à envsage su les ponts 22, 24, (ou ente les deux, su le lnéament), pus su les ponts 26 et 42. La plus fote anomale (pont 49) est malheueusement plus solée que les autes. BAZELATSte N 25 Su ce ste, 50 pélèvements ont été effectués selon une glle égulèe à malle caée de 20 m de côté. Les ésultats expmés en pc/ sont statstquement les suvants :. valeu moyenne : valeu mnmale : 59. valeu maxmale : Le mode de sélecton chos est celu du seul de 90 % des valeus classées (dscmnaton ), qu détemne donc 0 % de valeus anomales.. seul anomal : but de fond : Ce mode de classement détemne tos populatons de valeus :. populaton anomale : 5 valeus (> seul anomal). populatonfluctuante : 2 valeus. populaton ésduelle : 24 valeus (< but de fond) Cate d'soveleus adon (fgue 3) La cate est étable selon la méthode d'ntepolaton lnéae double, avec un ayon d'ntepolaton de 25 m.. les plages en bleu sont < au but de fond. les plages vetes sont les valeus fluctuantes. les plages de couleus chaudes (jaune, oangé, ose), sont > au seul anomal A po, toutes les valeus anomales sont également ntéessantes, quel que sot leu nveau d'ntensté. Analyse de la cate de Bazelat L'épasseu des altétes (0 à 5 m), est un facteu lmtant et défavoable à l'obsevaton d'une éponse adon pussante et contastée. La cate ne monte pas une ogansaton ben nette des anomales. En patcule, aucune coélaton n'appaaît avec le lnéament NE-SW epéé su photo aéenne. Poutant 4 ponts anomaux s'algnent assez gossèement selon un axe NW-SE, qu est la decton conjuguée du lnéament epéé : RAPPORT BRGM R

21 g CO NJ 50 Uû BAZELAT (CREUSE) / SAEP - SRANO / Radon ste No UNTE 2.0 l = m 250 l , "Í TO 330,..._... 0 s! n l O *" 48 "' -7 4^ VALEURS RADON HH Sup. à Ul ~:.- nf. à s- s» c; ~* 50, u '.-tu ú UNTE 250 = m \ Q C 0 u

22 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane les ponts anomaux "algnés" sont le 39 et le 33 et l'ensemble 9 et 0... mas l exste une dscontnuté de 00 m envon ente les deux goupes anomaux : l'hypothèse d'une factue non évélée et conjuguée du lnéament epéé est donc fagle. L'anomale du pont 9 est cetes la plus fote, mas oute que, l'effet de bodue enfoce exagéément l'aspect anomal, l demeue dffcle de ecommande ce pont dont l'envonnement este au 3/4 nconnu. En concluson, aucun des ponts anomaux n'est plus ecommandable qu'un aute pou une mplantaton de foage. Dans l'état actuel, le ctèe favoable à l'mplantaton d'un foage paaît ête l'anomale obsevée su le sondage électque SE STES PROPOSES POUR L'MPLANTATON DES FORAGES L'appoche multctèes développée dans le cade de cette étude d'dentfcaton des ponts favoables à la éalsaton de foages de econnassance, condut à la sélecton de 27 stes potaes dont 7 éventuels. L'mplantaton et la stuaton cadastale des 27 foages péconsés sont epodutes su plans en annexe. L'ode pévsonnel d'exécuton des foages pa ntéêt décossant, est pésenté dans le tableau c-apès. Le chox est agumenté pa les nfomatons elatves aux ctèes adoptés pou la sélecton. Les pofondeus equses pou les nvestgatons sont ndquées. TABLEAU DES MPLANTATONS DE FORAGES Ste StAgnantN 2 La Souteane N 3 StAgnantN" AzeablesN 0 6 Foage F F2 F3 F4 F5 F6 Pofondeu mnmale 60 m 50 m 50 m 50 m 50 m 50 m Stuaton cadastale pacelle N 7 feulle ZE pacelle N 84 feulle A M pacelle N 84 feulle A M pacelles N 755 et 754 feulle A3 pacelle N 830 feulle A2 Ctèes d'apttude + moyenne, -H- fote, +++ tès fote HYDRO + + V.L.F G.P.H RADON RAPPORT BRGM R

23 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane NothN 5 Bazelat N 25 Azeables N 8 StAgnantN 4 Azeables N 6 Vaelles N 8 La Souteane N 2 Azeables N 9 StAgnantN 4 StAgnantN 5 La Souteane N 2 F7 F8 F9 FO Fl F 2 F 3 F 4 F 5 F 6 F 7 F 8 F 9 F m 40 m 45 m 45 m 30 m 30 m 40 m 45 m 40 m 40 m 30 m 40 m 40 m 50 m pacelles N 85 et 48 feulle Al pacelles N 87 et 89 feulle Al pacelles 38,6 feulle Dl pacelle N 536 feulle Dl pacelles N 97 et 970 feulle D4 pacelles 975,974 feulle D4 pacelle N 3 feulles D-B2 pacelle N 383 feulle Gl pacelle N 327 feulle D2 (?) pacelle N 67 feulle AR pacelle N 467 feulle Bl pacelle N 655 feulle C2 pacelle N 27 feulle Al pacelle N 9 feulle AK ? STES FACULTATFS Ste StAgnantN 0 4 St Agnant N 20 Vaelles N 9 Azeables N 32 Azeables N 30 La Souteane Foage F 2 F 22 F 23 F 24 F 25 F 26 Pofond, mnmale 50 m 50 m pb. env. 50 m pb. env. 50 m 50 m 50 m Stuaton cadastale pacelle N 653 feulle C2 pacelle N 386 feulle E2 pacelle N 4 feulle Dl pacelles N 34 et 35 feulle F pacelle N 0 feulle C3 pacelle N 3 HYDRO Ctèes d'apttude V.L.F G.P.H.?????? RADON La Souteane F 3 bs 50 m pacelle N 83 feulle A M +++ -H- -H-f RAPPORT BRGM R

24 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane. SONDAGES DE RECONNASSANCE Au teme des études péalables des phases et 2, 20 stes ont été fnalement etenus en concetaton avec le maîte d'ouvage, pou la éalsaton des sondages de econnassance. Les ctèes adoptés pou la sélecton des ponts d'mplantaton sont les suvants : - Contexte géologque, géomophologque et hydogéologque - Bât stuctual et hydologque pa tatement des mages satelltaes Spot - Canevas lnéamentae pa examen photogéologque - Anomales géophysques V.L.F, et géoélectques - Concentaton anomales du gaz Radon dans les sols - Absence de contantes envonnementales fotes - Poxmté des éseaux d'adducton d'eau potable - Maîtse foncèe des teans concenés... CARACTERSTQUES TECHNQUES Les tavaux de foaton ont été effectués en janve 993 pa l'entepse Bûlé de Lathus dans la Venne, au moyen d'une sondeuse fonctonnant en oto-pecuton, méthode du mateau fond de tou à l'a en haute pesson. Au total 20 foages de econnassance et 3 pézomètes de contôle ont été éalsés. Les caactéstques technques de chacun des 23 ouvages, dont la lste est epodute dans le tableau capès, sont détallées su les coupes annexées. STE StAgnantN 2 La Souteane N 3 La Souteane N 3 StAgnantn 0 StAgnantn 0 Azeables N 6 Azeables N 6 NothN 5 NothN 5 Azeables N 8 Azeables N 8 StAgnantN 4 StAgnantN 0 4 Azeables N 6 Vaelles N 8 La Souteane N 2 Azeables N 9 St Agnant N 4 StAgnantN 0 5 La Souteane N 2 StAgnantN 0 20 StAgnantN 0 20 Vaelles N 9 FORAGE (F) PEZOMETRE (P) F F2 FJ F_4 P_4 FJ F6 F_7 FJ Fl F 2 F 3 P 3 F 4 F 5 F 6 F 7 F8 F 9 F 20 F 22 P22 F 23 PROFONDEUR FNALE 55 m 42 m 40 m 5m 35 m 46 m 46 m 45 m 40 m 44 m 30 m 50 m 45 m 46,50 m 46,50 m 43 m 33 m 40 m 46,50 m 40 m 60 m 25 m 40 m PREFORATON 0 29 mm 3 m non tubes 4,50 m non tubes 4,50 m non tubes 4,50 m tubes ace 4,50 m tubes ace 3 m non tubes 3 m non tubes 3,60 m non tubes 6,60 m non tubes 4,50 m tubes ace 4,50 m tubes ace 6 m tubes ace 4,50 m tubes ace 6 m tubes ace 6 m non tubes 4,50 m non tubes 7,50 m non tubes 6,20 tubes ace 4,50 m tubes ace 4,50 tubes ace 9,50 m tubes ace 4,50 m tubes ace 5,50 m non tubes FORATON 0 65 mm 52 m non tubes 37,50 m non tubes 35,50 m non tubes 46,50 m tubes PVC 35mtubésPVC 43 m non tubes 43 m non tubes 4,40 m non tubes 33,40 m non tubes 39,50 m tubes PVC 25,50 m tubes PVC 44 m tubes PVC 45 m tubes PVC 40,50 m tubes PVC 40,50 m non tubes 38,50 m non tubes 25,50 m non tubes 33,80 m tubes PVC 42 m tubes PVC 35,50 m non tubes 40,50 m tubes PVC 25 m tubes PVC 34,50 m non tubes RAPPORT BRGM R

25 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane.2. NVEAUX PRODUCTFS Les venues d'eau obsevées en cous de foaton sont attbuées à deux types d'aqufèes ben dfféencés : L'aqufèe supefcel des aènes l est consttué pa l'hozon sablo-agleux ssu de l'altéaton des gantes et gness sous-jacents. Ce ésevo, à fable tansmssvté, a une épasseu tès vaable compse ente 2 m (foage F) et 7 m (foage F 23). Avec un débt maxmal de,3 m 3 /h obtenu su le foage F9 cet aqufêe, d'extenson généalement édute et peu peméable, s'est avéé tès peu poductf. L'aqufèe du socle fssué l a la patculaté de favose les cculatons d'eau pofonde losque le socle est affecté d'un éseau de factues ouvetes. Localement, losque ces écoulements sont suffsamment nombeux ou ben ndvdualsés au sen d'une "factue majeue", l est possble d'obten des débts mpotants. Des poductvtés nstantanées de plus de 20 m 3 /h ont été mses en évdence su les foages F3 et F22. La natue et la poductvté des dfféentes fomatons encontées au cous de la foaton sont déctes dans le tableau c-apès : Foage F F4 F5 F6 F7 F8 Fl F 2 F 3 F 4 F 5 F 7 F 8 F 9 F 20 F 22 F 23 Venues d'eau (m) débts avancement (m3/h) 0,9 -,0-0,2 0,5-2,3-4,4-3,6 0,3 0,4 0,37 0, 0,2-,0,0 3,0-2,6,3-0,7 0,5, ,7-0,6 0,5-0,5,-0, 0,3-6,6,3,0-4,3 0,2 0,2,-9,2-6,5-0,3-0,2 Aqufêe socle fssué socle fssué socle fssué socle fssué aène socle fssué aène socle fssué socle fssué aène socle fssué socle fssué socle fssué socle fssué socle fssué aène socle fssué socle fssué aène socle fssué socle fssué Débt total (m3/h) 2, 0,8 0,3 0,4 0,37,32 6,6 > 2,0 23,0 3,3,0,2 6,9 6,6 0,2 38,0 0,5 Tos foages mpoductfs F2, F3 et F6 n'ont pas été epotés dans le tableau RAPPORT BRGM R

26 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane.3. EQUPEMENTS Les foages F4, Fl, F2, F3, F4, F8, F9 et F22 dont les débts contôlés pa soufflage sont comps ente 2 et 38m 3 /h ont été équpés d'une colonne cépnée povsoe type Boode pou pemette, éventuellement, l'exécuton de pompages d'essa. Les coupes ltho-technques de ces 8 ouvages et des pézomètes P4, P3 et P22 ms en place pou les essas de débt des foages les plus poductfs F4, F3 et F22, sont egoupés en annexe. 2. FRACTURATON HYDRAULQUE Cette technque est destnée à améloe la poductvté des foages en mleuxfssués pa décolmatage et mse en connexon des éseaux de factues. 2.. METHODE DE MSE EN OEUVRE Afn d'augmente la peméablté des teans, de l'eau est njectée à fote pesson dans le foage au moyen d'une pompe pouvant monte juqu'à 200 bas de pesson avec un débt de 40 m 3 /h. l est possble de "stmule" un ou pluseus nveaux qu'l sufft d'sole ente deux obtuateus (ou packes). Losque le seul de contante natuel de la oche est attent, un "claquage" se podut pemettant sot la céaton d'une nouvelle fssuaton, sot l'ouvetue des factues exstantes. Le choc hydaulque ndut alos une chute de pesson d'njecton accompagnée pa une augmentaton du débt d'almentaton. L'ntéêt de cette méthode est sutout de pemette d'optmse le débt d'un ouvage ecoupant des zones factuées ben dentfées. Les essas effectués en Betagne et en Afque confment l'ntéêt de la factuaton hydaulque en tean gantque notamment losque la oche est peu ou pas altéée et affectée de factues ben localsées RESULTATS OBTENUS Les essas de factuaton hydaulque ont été ms en oeuve pa l'entepse Massé de Tonnay-Boutonne en Chatente Matme. 5 foages F4, Fl, F4, F8 et F9 ont été testés pa cette technque en féve 993. Les ctèes adoptés pou la sélecton de ces ouvages ont été les suvants : - Plage de poductvté ntale compse ente 3 et m 3 /h, la bone nféeue étant consdéée comme un seul mnmal pou envsage une explotaton,, la lmte supéeue coespondant à un débt maxma (audelà duquel le gan de débt este top aléatoe (pesson d'njecton nsuffsante). - Nveaux poductfs attbués à des factues localsées dans le socle peu ou pas altéé pou évte autant que possble les "futes" paastes. RAPPORT BRGM R

27 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane Les ésultats obtenus sont pésentés dans le tableau de synthèse de lafg. 4. Les données ecuelles au cous des essas pemettent notamment d'évalue l'améloaton des débts enegstés ente les poductvtés ntales etfnalescontôlées pa soufflage à l'a-lft. Su 5 ouvages testés un gan de débt comps ente 49 % et 27 % est constaté. D'une façon généale, le poucentage de éusste est nvesement popotonnel au débt ntal mesué avant factuaton, ce qu paaît confme la monde effcacté de la méthode su des foages tès poductfs. La péennté de la essouce deva cependant ête confmée pa des essas de pompage longue duée. Ces essas seont d'autant plus nécessaes que les mesues de débt ont été éalsées pa soufflage de coute duée, seulement une heue apès le "claquage". En cas de pete ultéeue du débt obtenu, l'ntoducton sous pesson de sables gosses dans les fssues pemetta de eas manten ouvetes. Cette méthode pésente l'nconvénent d'ntodue des petes de chage. RESULTATS DES ESSAS DE FRACTURATON HYDRAULQUE - FGURE 4 Foage Commune du ste Sant Agnant n 4 Legand Couet F8 Sant Agnant n 5 Les Sauvages F9 Sant Agnant n l Les Masons F4 Azeables n 8 Les Bounazeau Fl Azeables n 6 La Fayolle F4 Pofondeu 40 m 46,50 m 5m 44 m 46,50 m Pofondeus des venues d'eau Type aqufèe Débt avant factuaton Pofondeu obtuateu Pesson max. 3 à 23 m Gness factué 3,9 m 3 /h (S) m Oba 8 à 40 m Leuco gante factué 3,08 m 3 /h (S) 6 m 2 bas 22 à 46 m Gness factué 0,8 m 3 /h (S) 5 m 8 bas 5 à 27 m Gness factué 6,6 m 3 /h (S) 5,50 m 20 bas 3 à 23 m Gante factué 3,3 mvh (S) 6m 30 bas Claquage au bout de... Duée njecton lomn 2mn 2 mn 25 mn 8 mn 2 mn 8 /2 mn 20 mn Pesson fn essa Débt moyen njecton Débt njecté Oba 26m 3 /h 5 m 3 0,6 ba 3m 3 /h 2,6 m 3 8 bas 30m 3 /h 4,7 m 3 2 bas 30m 3 /h 5,6 m 3 lobas 30m 3 /h 7,6 m 3 débt apès factuaton Gan poductvté 6,85 m 3 /h 76% 6,6 m 3 /h 4% 6, m 3 /hl 49% 0,7 m 3 /h 62% 7,5 m 3 /h 27 % RAPPORT BRGM R

28 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane 3. POMPAGES D'ESSA Les tests de poductvté ont été effectués en mas 993 au moyen d'une électopompe 4" pouvant débte "jusqu'à 2 m 3 /h pou une hauteu manométque de 40 m. 3.. OUVRAGES TESTES Su les 8 foages d'essa équpés d'un tubage PVC 0 25 mm, les 7 plus poductfs - F4, F, F2, F4, F8, F9, et F22 - ont été testés pa pompages. Quate d'ente eux - F, F4, F8 et F9 - ont fat l'objet d'essas complets de puts et de nappe. Les autes, compte tenu de leus débts supéeus aux lmtes de la pompe, ont été testés pa un seul pale de 8 heues à débt constant. Tous ont fat l'objet d'une analyse patelle de la qualté des eaux. Les pézomètes de contôle P4, P3, et P22 assocés aux foages F4, F3 et F22 n'ont pas été suvs de façon contnue en ason de la top fable duée des pompages. ls seont utlsés pou le calcul des paamètes hydodynamques de nappe los des pompages ultéeus de qualfcaton RESULTATS OBTENUS Foage F "Boumazeau" Essa de puts (fgue 5) 3 pales de pompage de heue à débts pogessfs (6, 9,4 et m 3 /h) sépaés de emontées d'égale duée, ont été exécutés pou le calcul du débt ctque et des petes de chage. Les ésultats obtenus sont les suvants : - débt ctque < 0 m 3 /h - petes de chage s 2 /m 5, quadatques et tès mpotantes au-delà du e pale Ces pemèes valeus ndquent, en pemèe appoche, des petes de chage acceptables jusqu'à un débt maxmal de 0 m 3 /h. En conséquence, ce débt dot ête consdéé comme une lmte supéeue à ne pas dépasse. Essa de nappe (fgue 6) Pompage duée 2 h débt constant 0,3 m 3 /h nveau pézométque ntal 0,93 m/sol nveau dynamque fnal 2,92 m/sol pofondeu nveau poductf 8 m/sol Remontée duée 8 h nveau pézométque ntal 2,92 m/sol nveau dynamque fnal 0,47 m/sol RAPPORT BRGM R

29 ^ gu-e 5 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane POMPAGE PAR PALERS DENTFCATON DU POMPAGE N* classement : 0BB-5X-0006 Désgnaton : Fl Date du pompage : 22/02/93 Nveau ntal: 0.26 m/sol DESCRPTON DU POMPAGE PALER DUREE DU POMPAGE (mnutes) DEBT MOYEN (m3/h) RABATTEMENT FNAL (m) RABATTEMENT SPECFQUE (h/m2) n* n* 2 n* g B B n* 4 n* 5 n* 6 CALCUL DES PERTES DE CHARGE - petes - petes de de Coube caactéstque s chage lnéaes : b chage quadatques : c «5, 50 2 = bq + cq lo" 0" 2 h /m 2 - h 2 /m - B 7 gg = s /m 2 s 2 /m GRAPHQUE s«f (Q) o îo 0.00.J L DEBT (m3/h) 20 GRAPHQUE s/q - f (Q) o J DEBT (m3/h) 2a H H X PERTES DE CHARGE TOTALES (X) LNEARES (o) BRGM LMOUSN POTOU-CHARENTES RAPPORT BRGM R

30 ca en 3D Co vj Oí Ol ESSA DE NAPPE SlflEP-S..R.fl.N 0 POMPAGE*DU 23/02/93 FORAGE Fl CRZERRBLES).0J ( " " t ~ -2.S : y V,! " L Pogamme S R P E Numeo du pompage 23/02/993 PUTS Fl Methode utlsée FRACTURE UNQUE+LMTES L L2 absente Tx/Ty=l. XF=00. m D=500.0 m D=0.0 m CO 5) e 3- cu CD 8- S to to O CD CO a Q C "Í fft. CBlO to c5" to C8 o -3. O Lofltolal BflOH Temp* Can) 200 T- 2.00E-0U m2/. S= 5.00E-0S» 3- Cu c CD CD CO

31 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Ces ésultats de pompage ndquent qu'apès 2 h de pompage, le nveau ctque, qu coespond au dénoyage de lafssue,stué au-delà de 7 m n'est pas attent. D'aute pat l'aqufêe concené pésente de éelles potentaltés confmées pa une pseudo-stablsaton apde qu lasse suppose une lmte almentée poche. Condtons d'explotaton Elles sont foncton des caactéstques hydodynamques de la nappe calculées à l'ade d'un logcel spécfque SAPE : Tansmssvté T = m 2 /s Coeffcent d'emmagasnement S = du abattement maxmal admssblefcéà 7 m et des débts etenus en condton d'explotaton contnue. Le tableau c-apès pésente les smulatons obtenues pou des péodes de 30 à 730 jous et des débts comps ente 8 et m 3 /h. Les valeus des abattements coespondants pemettent d'évalue les condtons de fasablté d'une explotaton à dfféents débts. Débt 8m 3 /h 9m 3 /h 0m 3 /h llnvvh Rabattement maxmal admssble 7 m Duée 30j j 6m 9 m 5 m 8 m 4 m 7 m 730 j 5 m Les plages possbles en explotaton maxmale contnue sont de : 8 m 3 /h duant au mons 2 ans 9 m 3 /h duant an 0 m 3 /h duant mos Ces valeus supposent une absence totale de éalmentaton duant le laps de temps consdéé (hypothèse pessmste) mas ne pennent en compte n les petes de chage quadatques n les nteféences lées à d'aute pélèvements dans le même ésevo Foage F4 "La Fayolle" Essa de puts (fgue 7) 3 pales de pompage de h à 4,8, 7 et 0 m 3 /h - débt ctque 6 m 3 /h - petes de chage s 2 /m 5 Les petes de chage de l'ouvage sont tès élevées et devennent apdement excessves à pat de 6 m 3 /h ca l y a dénoyage des fssues. Essa de nappe (fgue 8) Pompage duée débt constant nveau pézométque ntal nveau dynamque fnal pofondeu nveau poductf 2 h 4,5 mvh 2,27 m/sol 7,52 m/sol 3,27 m/sol RAPPORT BRGM R

32 Fgue T SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane POMPAGE PAR PALERS DENTFCATON DU POMPAGE N' classement : 066-5X-0005 Désgnaton : F4 Date du pompage : 22/02/93 Nveau ntal: 2.27 m/sol DESCRPTON DU POMPAGE PALER DUREE DU POMPAGE (mnutes) DEBT MOYEN (m3/h) RABATTEMENT FNAL (m) RABATTEMENT SPECFQUE (h/m2) n* n* 2 n* n* 4 n' 5 n* 6 CALCUL DES PERTES DE CHARGE - pentes - pentes de de Coube caácte«stque s chage lnéaes : b - 36 chage quadatques : c». 74 «bq 0" 0" 2 + cq h /m 2 h% a as sa s /m 0 b s 2 /m a ) GRAPHQUE 3-f (Q) 0 DEBT (m3/h) 20 GRAPHQUE s/q 0 f (Q) DEBT (m3/h) 20 H H X PERTES DE CHARGE TOTALES [*) LNEARES (o) RAPPORT BRGM R

33 o s s as CO V v o> en 0.8 SREP S. R.fl.N 0«POMPAGE*DU 23/82/93 FORRGE FU (RZERRBLESJ ESSA DE NAPPE -=F" Pogamms SflPE CO s: o tt.8 : J3 O CE - Numeo du 23/02/993 PUTS FlU Methode THES pompage utlsée LogloUl BRGH Tsmpa 908 (an) 200 T=.00E-03 m2/s S= U.50E-03 0)

34 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Remontée duée 8 h nveau pézométque ntal 7,52 m/sol nveau esttué fnal 2,38 m/sol on constate qu'à 4,5 m 3 /h le nveau ctque de 3,27 m n'est pas attent apès 2 h de pompage. En evanche, apès emontée de 8 h, le nveau ntal n'état pas obtenu, ce qu ndque une éalmentaton elatvement lente et peut-ête un épusement des éseves non enouvelables. Condtons d'explotaton Elles sont pésentées dans le tableau c-apès avec pse en compte des paapètes suvants : Tansmssvté T =.0" 3 m 2 /s Coeffcent d'emmagasnement S = 4,5.0-3 S/max = m du abattement maxmal admssblefxéà 7 m et des débts etenus en condton d'explotaton contnue. Le tableau c-apès pésente les smulatons obtenues pou des péodes de 30 à 730 jous et des débts comps ente 5 et 7 m 3 /h. Les valeus des abattements coespondants pemettent d'évalue les condtons de fasablté d'une explotaton à dfféents débts. Rabattement maxmal admssble m Duée 30j j Débt 5m 3 /h 6m 3 /h 9,m 7m 3 /h 2 m m 730 j 6,8 m 9,2 m Les céneaux péconsés en explotaton maxmale sontnue sans éalmentaton sont de 6 m 3 /h duant au mons 2 ans 7 m 3 /h duant mos Foage F8 "Le Gand Couet" Essa de puts (fgue 9) 3 pales de pompage de h à 4,8, 5,8 et 8,6 m 3 /h - débt ctque 4 m 3 /h - petes de chage s 2 /m 5 Les petes de chage de l'ouvage estent peu élevées. Essa de nappe (fgue 0) Pompage duée 2 h débt constant 5,4 m 3 /h nveau pézométque ntal 5,87 m/sol nveau dynamque fnal 9,26 m/sol pofondeu nveau poductf 25 m/sol RAPPORTBRGM R

35 Fgue 9 SRANO - Recheche de essouces nouvel/es dans le secteu de La Souteane POMPAGE PAR PALERS DENTFCATON DU POMPAGE -, N* classement : 066-6X-009 Désgnaton : F8 Date du pompage : 24/02/93 Nveau ntal: 2.55 m/sol DESCRPTON DU POMPAGE PALER DUREE DU POMPAGE (mnutes) DEBT MOYEN (m3/h) RABATTEMENT FNAL (m) RABATTEMENT SPECFQUE (h/lïl2) n* n* 2 n* B n* 4 n* 5 n* 6 CALCUL DES PERTES DE CHARGE - petes - petes de de Coube caactéstque s chage lnéaes : b chage quadatques : C - 4, 80 - bq lo"* 2 + CQ h /m 2 - h% 8 " d 2 s /m 0 8 s 2 /m GRAPHQUE 3-f (Q) J k - 2 a DEBT (m3/h) 6 7 B....._.. GRAPHQUE S/Q - f (Q) DEBT (m3/h) H K t PERTES DE CHARGE TOTALES (x) LNEARES (0) RAPPORT BRGM R

36 SREP S..R.fl.N.O. POMPAGE DU 2U/02/93 FORRGE F8 ST RGNRNT) 8.0J -7.0; -n. P- \ -2. N\ í ESSA DE NAPPE -± - * " dt~ Pogamme SflPE Numeo du pompage 2/02/993 PUTS F8 Methode utlsée THES to LogloUl BnGH T«mps (mn) T» 8.50E-05 m2/s S= 2.00E-0H

37 SRANO - Recheche de essouces nouvelles dans le secteu de La Souteane Remontée duée nveau pézométque ntal nveau esttué fnal 8 h 9,26 m/sol 3,5 m/sol A 4,5 m 3 /h le nveau ctquefxéà 25 m n'est pas attent. La emontée apde confme une éalmentaton satsfasante de l'aqufèe. Condtons d'explotaton Elles sont explctées dans le tableau c-apès avec pse en compte des paamètes suvants : Tansmssvté T = 8,5.0-5 m 2 /s Coeffcent d'emmagasnement S = 2.0" 4 s/max = m Débt 3m 3 /h 4m 3 /h 5m 3 /h Rabattement maxmal admssble 9 m Duée 30j j 4 m 6 m 2m 5 m 7 m 6m 9 m 730j 6 m Les plages d'explotaton maxmales à débt contnu sont de : 3 m 3 /h duant au mons 2 ans 4 m 3 /h duant mos Foage F9 "Les Sauvages" Essa de puts (fgue ) 3 pales de pompage de h à 3,3, 6 et 7,5 m 3 /h - débt ctque 3,5 m 3 /h - petes de chage s 2 /m 5 Les petes de chage quadatques sont tès élevées et s'accentuent tès apdement à pat de 3,5 m 3 /h Essa de nappe (fgue 2) Pompage duée 2 h débt constant 3,2 m 3 /h nveau pézométque ntal 5,00 m/sol nveau dynamque fnal 35,35 m/sol pofondeu nveau poductf 8 m/sol Remontée duée nveau dynamque ntal nveau esttué fnal 8h 35,35 m/sol 5,39 m/sol A 3,2 m 3 /h le foage est supompé ca le nveau dynamque maxmal,fxéa 8 m, est lagement dépassé ca l y a dénoyage de lafssue.laéalmentaton est satsfasante, le nveau ntal étant obtenu apès 8 h de emontée. RAPPORT BRGM R

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE

CERTIFICAT D'ETALONNAGE CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : 39 70 033 0000 Code APE : 70B BP 405 - F 07 004 PRIVAS Cede Tel : 04 75 64 6 6 Fa : 04 75 64 4 4 E-al : ates@ates.f http://www.ates.f ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

Les principales caractéristiques de la lumière

Les principales caractéristiques de la lumière Les pncpales caactéstques de la lumèe Il exste deux sotes de cops lumneux : 1. les cops qu émettent de la lumèe : le solel (énege nucléae) ; les soldes ncandescents : une flamme (énege chmque) ; le flament

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D UN LOGICIEL DE FORMATION DE PORTRAITS-ROBOT EN INCLUANT LES FACIES MAGHREBINS

DEVELOPPEMENT D UN LOGICIEL DE FORMATION DE PORTRAITS-ROBOT EN INCLUANT LES FACIES MAGHREBINS REPUBLIQUE ALGERIEE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MEMOIRE Pésenté pou l'obtenton du dplôme de MAGISTER Flèe: Systèmes Electonques Opton : Technques Avancées en Tatement du Sgnal Advanced Sgnal Pocessng Pa

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL \

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL \ BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL \ B.P. 6009-4508 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.BO.O TAXE PARAFISCALE SUR LES GRANULATS DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'AGRICULTURE

Plus en détail

Tableau croisé dynamique

Tableau croisé dynamique Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser, d explorer et de présenter des données de synthèse. S la

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

David Cardinaux. To cite this version: HAL Id: tel-00345259 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00345259

David Cardinaux. To cite this version: HAL Id: tel-00345259 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00345259 Étude et modélsaton numéque 3D pa éléments fns d un pocédé de tatement themque de tôles emboutes apès chauffage pa nducton : Applcaton à un enfot de ped cental automoble Davd Cadnaux To cte ths veson:

Plus en détail

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires)

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires) Phénomèns d tansft 3. Alcatons d l équaton d Fou 3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas undmnsonnls t statonnas) Avc l équaton. nous somms caabls d calcul la dstbuton d la tméatu n foncton d l ndot

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction . Intoducton LA REGULATION P.I.D Encoe utlsé en ason du pods du passé, à la fos matéel et cultuel : matéel : gâce à la découvete de l ampl cateu opéatonnel, le peme P.I.D. est commecalsé en 930; pus dans

Plus en détail

Extraction et dosage par CLHP de la caféine contenue dans le Coca-Cola

Extraction et dosage par CLHP de la caféine contenue dans le Coca-Cola Extracton et dosage par CLHP de la caféne contenue dans le Coca-Cola La caféne est le composant du café et du thé qu stmule le cortex cérébral. On trouve également la caféne dans les granes des plants

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Radiance & ondelettes sphériques

Radiance & ondelettes sphériques UNIVERSITE PAUL SABATIER & INPT Année 998-99 Fomaton Doctoale en Infomatque Laboatoe IRIT DEA & Doctoats Infomatque de l Image et du Langage (IL) Radance & ondelettes sphéques pa Thomas Mulle Decteu de

Plus en détail

Attribution de Performance Présentation Générale. Conçu et animé par Philippe Duchemin Novembre 2013

Attribution de Performance Présentation Générale. Conçu et animé par Philippe Duchemin Novembre 2013 Attbuton de efomance ésentaton Généale Conçu et anmé pa hlppe Duchemn Novembe 203 ogamme Objectfs Calcule la pefomance d un nvestssement et son sque Compae cette pefomance à un benchma et à d autes nvestssements

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI OUZOU FACULTE DU GENIE DE LA CONSTRUCTION DEPARTEMENT

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Modélisation numérique du chauffage par induction : approche éléments finis et calcul parallèle

Modélisation numérique du chauffage par induction : approche éléments finis et calcul parallèle Modélsaton numéque du chauffage pa nducton : appoche éléments fns et calcul paallèle Valée Labbé To cte ths veson: Valée Labbé. Modélsaton numéque du chauffage pa nducton : appoche éléments fns et calcul

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / Défnton La éacton chmque Il s agt d une tansfomaton au cous de laquelle un cetan nombe de consttuants ntaux appelés éactfs donnent dans l état fnal

Plus en détail

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L.

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L. se 2004 ÉTUD XPÉIMNTL D'UN BOBIN (6 ponts) 1.5. On néglge dans la sute le terme fasant ntervenr r dans l'expresson de u L ans que les arronds des crêtes de l'ntensté. 1 - Détermnaton expérmentale de l'nductance

Plus en détail

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S IREM Secto Matque Goupe Lycée QCM pou la classe de Temale S QCM : Calculatce o autosée Pou chaque questo, seules ou popostos sot vaes. Recope la ou les popostos vaes. Sot f la focto défe su IR pa f ( )

Plus en détail

Performances d'un système frigorifique domestique avec stockage par chaleur latente

Performances d'un système frigorifique domestique avec stockage par chaleur latente Pefomances d'un système figoifique domestique avec stockage pa chaleu latente Kamel AZZOUZ 1*, Denis LEDUCQ 1, Jacques GUILPART 1, Dominique GOBIN 2 1 CEMAGREF Unité de Recheche Génie des Pocédés Figoifiques,

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

Sécurisation du circuit des chimiothérapies en établissement hospitalier :application à la production des médicaments anticancéreux

Sécurisation du circuit des chimiothérapies en établissement hospitalier :application à la production des médicaments anticancéreux Sécusaton du ccut des chmothéapes en établssement hosptale :applcaton à la poducton des médcaments antcancéeux Bgtte Bonan-Hayat To cte ths veson: Bgtte Bonan-Hayat. Sécusaton du ccut des chmothéapes en

Plus en détail

L importance des incitations financières dans l obtention d un emploi est-elle surestimée?

L importance des incitations financières dans l obtention d un emploi est-elle surestimée? L motance des nctatons fnancèes dans l obtenton d un emlo est-elle suestmée? Cylle Hagneé (*) Nathale Pcad (**) Alan Tannoy (***) Kane Van de Staeten (****) Nous estmons sx modèles où ntevennent d une

Plus en détail

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs)

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs) Physque quantque Dans l UF Physque Quantque et Statstque ème année IMACS Pee enucc cous They Aman TDs Objectfs UF Nanophysque I : De l Optque onulatoe à la Photonque et aux Nanotechnologes La physque quantque

Plus en détail

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés

guide de qualité d accès aux commerces Perpignan, une ville accessible aux citoyens handicapés guide de qualité d accès aux commeces infomations à l usage des commeçants pepignanais Pepignan, une ville accessible aux citoyens handicapés Pepinyà, una ciutat accessible als ciutadans minusvàlids Un

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Cours de. Point et système de points matériels

Cours de. Point et système de points matériels Abdellah BENYOUSSEF Amal BERRADA Pofesseus à la Faculté des Scences Unvesté Mohammed V Rabat Cous de Pont et système de ponts matéels A L USAGE DES ETUDIANTS DU 1 ER CYCLE UNIVERSITAIRE FACULTES DES SCIENCES,

Plus en détail

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions Chapte I : Intoducton à la Theodynaque - Pncpales notons I. Intoducton généale La Theodynaque a pou but de ette en évdence des elatons qu peettent de calcule les échanges «d énege» s en eu dans chaque

Plus en détail

CHAMP ELECTRIQUE. Matière : Physique Chimie. Niveau : 1 Bac S.M. I) Electrisation de la matière:

CHAMP ELECTRIQUE. Matière : Physique Chimie. Niveau : 1 Bac S.M. I) Electrisation de la matière: Matèe : Physque Chme Nveau : 1 Bac S.M CHAMP ELECTRIQUE I) Electsaton de la matèe: 1) Electsaton pa fottement : Cetanes cops "pegne, ègle, stylo,...", losqu on les fotte, sont susceptbles de povoque des

Plus en détail

Analyse quantitative en chromatographie. E. Beauvineau, ENCPB 1

Analyse quantitative en chromatographie. E. Beauvineau, ENCPB 1 nalyse quanttatve en chromatographe Chromatographe et analyse Rôle analytque qualtatf Rôle analytque quanttatf CCM : pureté, dentfcaton, suv réacton Colonne : séparaton, dosage CPG/HPLC : analyse qualtatve

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

Dossier. L avocat. demain

Dossier. L avocat. demain Dosse L avocat de deman S la éflexon su l aven de la pofesson, et pa conséquent l avocat de deman, n est pas écente, elle semble aujoud hu se cstallse autou de pluseus ntatves ou éflexons, qu elles soent

Plus en détail

Photographie. r r r r r r ) * ) *

Photographie. r r r r r r ) * ) * Photogaphie TYPE DE RÉMUNÉRATION ) ) * * è è _ ) ) * * Conditions généales de vente (CGV) de «l Association de Gestion du Cna Alsace», association loi 1908, dont le siège social est situé 15-17, ue

Plus en détail

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508

COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 TSI Sciences Industielles GM DL N 1 COMPRESSEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE SANDEN 508 1.MISE EN SITUATION : L étude ci-apès pote su un compesseu de climatisation de véhicule automobile de maque SANDEN.

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés

Pôle Représentation Fédération Nationale des Etudiants en Kinésithérapie. Le Coût de la Rentrée : Du côté des Etudiants Kinés Le Coût de la Rentée : Du côté des Etudiants Kinés www.fnek.og Membe de la PROPOS LIMINAIRES En cette entée 2009, la Fédéation Nationale des Etudiants en Kinésithéapie, membe de la FAGE et epésentative

Plus en détail

Construire une image médicale

Construire une image médicale Vol. 10 hive pintemps 2015 6 Autefois, on passait des adiogaphies. Maintenant, on va aussi passe un examen pa scanne : la technique s appelle la tomodensitométie axiale. Dans les deux cas, ce sont des

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30

Microéconomie B Interrogation du Mercredi 24 Novembre 2010 Durée : 1h30 Univesité Pais Ouest Nantee La Défense Année univesitaie 010-011 UFR SEGMI L Economie-Gestion Micoéconomie B Inteogation du Mecedi 4 Novembe 010 Duée : 1h30 Aucun document n est autoisé et les calculatices

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique Floréa Sant-Esprt Etablssement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résdence Floréa St Esprt - Martnque 40 lts Une opératon mmoblère sécursée & pérenne > Se consttuer un patrmone mmobler

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Manuel pages 542 à 545

Manuel pages 542 à 545 Thème 3 Execces de fn de thème Manuel pages 54 à 545 Ces execces concenent les chaptes à 6 du manuel... Dosage spectophotométque a. M 0 = M (K) + M (Mn) + 4 M (O) = 39, + 54,9 + (4 6,0) = 58,0 gmol -.

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

Feuilles de style CSS

Feuilles de style CSS Feulles de style CSS 71 Feulles de style CSS Les standards du web Les langages du web : le HTML et les CSS Depus la verson 4 de l'html (décembre 1999), le W3C propose les feulles de style en cascade, les

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ecces Électocnétque alculs de tensons et de couants -2.1 éseau à deu malles étemne, pou le ccut c-conte, l ntensté qu tavese la ésstance 2 et la tenson u au bones de la ésstance 3 : 1) en fasant des assocatons

Plus en détail

Les Rencontres. Grands témoins. r Louis-Marie Pasquier :

Les Rencontres. Grands témoins. r Louis-Marie Pasquier : Gands témoins Louis-Maie Pasquie : L entepise a aujoud hui 40 ans (céation en 1974). 21% de son CA se fait à l intenational. Elle est divisée en 4 secteus d activité : Bioches, Pâtisseies, Biscottes, Intenational.

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

Analyses de sensibilité et Recalage de modèles thermiques spatiaux à l aide d algorithmes génétiques.

Analyses de sensibilité et Recalage de modèles thermiques spatiaux à l aide d algorithmes génétiques. Analyses de sensblté et Recalage de modèles thermques spataux à l ade d algorthmes génétques. Approches stochastques et Industre 2&3/02/2006 F.JOUFFROY/A.CAPITAINE Plan de la présentaton Contexte Modélsaton

Plus en détail

Ajustement affine par les moindres carrés

Ajustement affine par les moindres carrés 1. Nveau Termnales STG et ES Ajustement affne par les mondres carrés 2. Stuaton-problème proposée Introducton à la méthode des mondres carrés. 3. Support utlsé Tableur et calculatrce. 4. Contenu mathématque

Plus en détail

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i Fchers F chers Offce 2013 - Fonctons de base Créer/ouvrr/enregstrer/fermer un fcher Clquez sur l onglet FICHIER. Pour créer un nouveau fcher, clquez sur l opton Nouveau pus, selon l applcaton utlsée, clquez

Plus en détail

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm Chapte TUD DS CICUITS N CONTINU Connassances (C) : Lo des nœds, lo des malles elaton tenson - coant o coant tenson, lo d ohm Théoème de Thévenn. Pncpe de speposton Calcl de pssance en contn Savo-fae théoqes

Plus en détail

Robot industriel IRB.60

Robot industriel IRB.60 Noguet - Lycée Blaise Pascal Colma - Robot industiel IRB - D apès Mécanique 1 P. Agati ED. Dunod - 24/02/05-1/5 EXERCICES D APPLICATION CINEMATIQUE Chapite 4 : Etude du mouvement ciculaie 1. Pésentation

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

puits artésien ou en nappe captive (TD1, exercice 1)

puits artésien ou en nappe captive (TD1, exercice 1) Hydogéologie_mise à jou/mp-es / Pilippe Belleudy octobe 4 puits atésien ou en nappe captive (TD, execice ) Détemine le débit d'un puits en nappe captive compte tenu des infomations suivantes : fonctionnement

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement LPHY 1113 B & D, Physique généale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eic Deleesnijde, www.eicd.be) L4.1 1. Intoduction (Benson 6.1) Leçon 4: Fottement On pose su une table hoizontale un objet de masse m. Si l'objet

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

Electronique TD1 Corrigé

Electronique TD1 Corrigé nersté du Mane - Faculté des Scences! etour D électronque lectronque D1 Corrgé Pour un sgnal (t) quelconque : 1 $ (t) # MOY! (t) dt 1 FF! (t) dt (t) MX MOY mpltude crête à - crête mpltude Mn Pérode t emarque

Plus en détail

(D après sujet de BEP Secteur 6 Groupement interacadémique II Session juin 2005)

(D après sujet de BEP Secteur 6 Groupement interacadémique II Session juin 2005) EXERCICES SUR LES STATISTIQUES Exercce 1 Un commerçant effectue des lvrasons de fuel pour les chaudères. La répartton des volumes dstrbués à chaque lvrason s effectue selon le tableau suvant : Volumes

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) Chme Termnale S Chaptre Travaux Pratques n a Correcton SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) 1 PRINCIPE On dose une espèce chmque (réact ou produt du système chmque) à ntervalle de temps réguler

Plus en détail

I. Fonctionnalités du tableur

I. Fonctionnalités du tableur Olver Coma Macro MRP pour Excel Decembre 1999 I. Fonctonnaltés du tableur I.1. Feulle «Nomenclature «Le tableur propose pluseurs optons à l ouverture du fcher. Cnq boutons apparassent à drote de la feulle

Plus en détail

international en dernier ressort face aux crises d illiquidité bancaire

international en dernier ressort face aux crises d illiquidité bancaire Légtmté et modaltés opéatoes d un pêteu ntenatonal en dene essot face aux cses d llqudté bancae Ncolas Huchet To cte ths veson: Ncolas Huchet. Légtmté et modaltés opéatoes d un pêteu ntenatonal en dene

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Actionneus éluctants Actionneus électodynamiques Actionneus électomagnétique Actionneus hybides ou éluctants polaisés Actionneus classiques 1 Actionneus éluctants ou machine à éluctance vaiable Pas

Plus en détail

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique

BACCALAUREAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BALISE MARITIME. Construction Mécanique BCCLURET SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électonique Étude des Systèmes Techniques Industiels BLISE MRITIME Constuction Mécanique Duée Conseillée 1h30 Lectue du sujet : 5mn Patie

Plus en détail

VECTEURS ET SCALAIRES

VECTEURS ET SCALAIRES Vecteus et scalaes VECTEURS ET SCLIRES Le peme cous «nalse vectoelle» a été publé pa Wlson et Gbbs, en 90. Ce cous eposat su les tavau de Hamlton, Cauch, Gassman et Mawell. Dès los, les équatons qu décvent

Plus en détail

Chapitre 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE

Chapitre 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE Chapite 3 LE MOMENT CINÉTIQUE : UN EXEMPLE DE SYSTÈME QUANTIQUE Se epote à la bibliogaphie pou le détail des démonstations et la desciption de l expéience de Sten et Gelach. 3.1 Définitions a- Considéons

Plus en détail

Identifie les données des situations (problèmes ou besoins) rencontrés en vue de leur traitement.

Identifie les données des situations (problèmes ou besoins) rencontrés en vue de leur traitement. Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Bacheler en Scences ndustrelles Pont vers le supéreur: Scences B1010 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d

Plus en détail

Chapitre 3: Stockage et distribution

Chapitre 3: Stockage et distribution I- Défntons Chaptre 3: Stockage et dstrbuton Réseau de desserte = Ensemble des équpements (canalsatons et ouvrages annexes) achemnant de manère gravtare ou sous presson l eau potable ssue des untés de

Plus en détail

Paramétrer le diaporama

Paramétrer le diaporama PowerPont 2013 - Fonctons avancées Daporama Daporama PowerPont 2013 - Fonctons avancées Paramétrer le daporama Le daporama est la projecton de la présentaton à l écran. Ouvrez la présentaton à projeter.

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique

Cours d électromagnétisme EM15-Champ magnétique Cous d électomagnétisme EM15-Champ magnétique Table des matièes 1 Intoduction 2 2 Action d un champ électomagnétique su une paticule chagée 2 2.1 Foce de Loentz.................................. 2 2.2

Plus en détail

Module 2 : L analyse en composantes principales - Exercices préparatifs

Module 2 : L analyse en composantes principales - Exercices préparatifs Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs L analyse en composantes pncpales est notée ACP. Elle s applque

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

Chapitre 3.6 L énergie potentielle gravitationnelle des astres

Chapitre 3.6 L énergie potentielle gravitationnelle des astres Chapte 3.6 L énee potentelle atatonnelle des astes Équaton énéale du taal de la oce atatonnelle Nous aons donné la dénton suante à la oce atatonnelle : m et G ˆ F F m F : Foce atatonnelle subt pa m (N

Plus en détail

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués

Grille de lecture Échantillonnage et analyse des sols pollués Santé envionnement Gille de lectue Échantillonnage et analyse des sols pollués Sommaie Intoduction 2 1. Éléments de cadage de la conception d une campagne de mesues dans les sols 3 1.1 Étape 1 : définition

Plus en détail

EN81-28: qu est-ce que c est? Bloqué dans l ascenseur?

EN81-28: qu est-ce que c est? Bloqué dans l ascenseur? EN81-28: qu est-ce que c est? Bloqué dans l ascenseur? www.safelne.se Pas de panque! SafeLne est à votre écoute Hsselektronk développe et fabrque des composants électronques pour ascenseurs. Les produts

Plus en détail

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS MAIRIE DE NYONS 26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS SONDAGE DE RECONNAISSANCE EN VUE DE L'IMPLANTATION DU NOUVEAU CIMETIERE DANS LE QUARTIER DE LA ROCHETTE - NYONS [26] par J. PUTALLAZ BUREAU

Plus en détail

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992 BRGM FRANCE - TRANSFO Confinement des terres polluées de l'ancienne usine sise rue C. Aubertin à Metz (57) Proposition d'un réseau de contrôle de la qualité des eaux de la nappe et de l'extension de la

Plus en détail