DEPENSES EN BIENS D EQUIPEMENT (MEUBLES ET MATERIELS MENAGERS)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEPENSES EN BIENS D EQUIPEMENT (MEUBLES ET MATERIELS MENAGERS)"

Transcription

1 N 718 Enquête Nationale sur les Dépenses de Consommation et le Niveau de Vie des Ménages 2011 DEPENSES EN BIENS D EQUIPEMENT (MEUBLES ET MATERIELS MENAGERS) L enquête décennale sur les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages réalisée par l ONS en 2011 a porté sur un échantillon représentatif de ménages ordinaires. La collecte de l information sur les 900 produits que compte la nomenclature des biens et services a duré une année entière sur le terrain afin de prendre en charge les effets de saisonnalité de la consommation. L acquisition de biens mobiliers et d articles ménagers par les ménages est l un des aspects importants auquel s est intéressée cette enquête puisqu ils représentent le degré de confort et de bien-être des ménages. De par leur nom, les biens d équipement communément connus par «biens durables» n étant pas des produits à renouvellement fréquent, cette publication nous permet de connaître, à travers un ensemble de données statistiques de base en termes de dépenses pour l année 2011, la part consacrée particulièrement au renouvellement par les ménages possédant ou ayant déjà possédé ce type de biens, ou bien le premier achat pour une première installation dans une habitation. Sur les 4 534,5 milliards de DA de dépenses totales, les algériens ont consacré près de 122,2 milliards de DA à l acquisition de biens d équipement (meubles et matériel ménagers) qui représentent une proportion de 2,7% de la dépense globale. Chaque ménage a dépensé en moyenne près de DA pour l année 2011, soit une dépense annuelle moyenne par habitant de DA. Directeur de la publication : Mounir Khaled BERRAH Ce numéro est élaboré par la Direction Technique chargée des statistiques sociales et des revenus ISSN Prix = 40 DA octobre 2015 Site Web : ONS 8 & 10 Rue des Moussebiline - Alger - : : Courriel:

2 1. Dépense globale en biens d équipement : En 2011, la dépense globale en «meubles et matériel ménagers» est estimée à 122,2 milliards de DA. Selon le milieu de résidence, la population urbaine dépense 73,7 % de la dépense totale en biens d équipement (meubles et matériel ménagers), soit 2,8 fois plus que la population rurale soit 90,1 milliards de DA en milieu urbain et 32,1 milliards de DA en milieu rural. Cette dépense est nettement supérieure en milieu urbain en raison d un fort taux d urbanisation (66,3%). Tab 1 : Dépense annuelle totale en «meubles et matériel ménagers» par dispersion En millions de DA Dépense Dispersion Valeur % Urbain ,7 Rural ,3 Ensemble Les dépenses en biens d équipement augmentent avec le niveau de vie : les 20% de la population les moins aisés dépensent seulement 5,4 % de la dépense totale, alors que les 20% de la population les plus aisés dépensent 48,2 % soit 9 fois plus avec un écart de 52,3 milliards de DA au niveau national. Par dispersion, les disparités sont moins importantes dans le milieu rural : la dépense en «biens d équipement» dans ce milieu est de 8,6% pour les ménages appartenant au premier quintile contre 39,8% pour ceux appartenant au dernier tandis qu en milieu urbain, la dépense réalisée par les ménages appartenant à cette dispersion est de 4,2% pour les ménages les plus modestes contre 51,2% pour les plus aisés. Tab 2 : Dépense annuelle globale en «meubles et matériel ménagers» selon la dispersion et les quintiles Quintiles En millions de DA Urbain Rural Ensemble Valeur % Valeur % Valeur % Q , , ,4 Q , , ,4 Q , , ,8 Q , , ,2 Q , , ,2 Ensemble

3 En 2011, les ménages algériens ont consacré 51,1 milliards de DA aux dépenses en biens électroménagers, soit 41,9 % de la dépense totale en biens d équipement (meubles et matériel ménagers). Le mobilier arrive en seconde position avec 41,2 milliards de DA et représente 33,8% du budget alloué aux biens d équipement des ménages. Par dispersion, la structure est sensiblement différente : même si les biens électroménagers occupent la première place pour les deux milieux, l écart avec le mobilier est plus élevé en milieu urbain (43,2% et 33%) tandis que les ménages ruraux déboursent presque équitablement pour ces deux sous-groupes de produits (38,1% et 36,1%). Tab 3 : Dépense annuelle globale en biens d équipement par dispersion et sous-groupes En millions de DA Sous-groupe de produits Urbain % Rural % Ensemble % Biens électroménagers , , ,9 Ensembles mobiliers, mobilier séparé , , ,8 Tissus d ameublement et revêtement de sols , , ,8 Linge de maison , , ,9 Accessoires d ameublement , , ,3 Ustensiles de cuisine , , ,9 Pièces de rechange et frais de réparation , , ,4 Ensemble Par quintile, la structure de dépenses est plus ou moins homogène entre les différentes populations. Les biens électroménagers demeurent le poste qui absorbe le plus de dépenses mais sa part diminue quand le niveau de vie augmente : elle passe de près de 49% pour le premier quintile à près de 38% pour le dernier quintile qui se démarque par une part plus importante consacrée à l achat de mobilier soit 40% du total du budget consacré aux biens d équipement. Ce poste occupe ainsi pour cette catégorie de population la première place mais sans enregistrer un trop grand écart avec les biens électroménagers contrairement aux autres quintiles. Tab 4 : Structure (%) des dépenses en biens d équipement par sous-groupes et quintiles Sous-groupe de produits Q1 Q 2 Q 3 Q 4 Q 5 Ensemble Biens électroménagers 48,8 45,7 46,4 44,2 37,9 41,9 Ensembles mobiliers, mobilier séparé 26,7 26,2 26,6 29,9 40,0 33,8 Tissus d ameublement et revêtement de sols 2,2 2,9 2,5 3,1 2,8 2,8 Linge de maison 8,6 11,0 10,5 9,8 7,7 8,9 Accessoires d ameublement 4,0 4,8 3,8 4,0 4,6 4,3 Ustensiles de cuisine 8,5 8,1 8,8 7,5 5,7 6,9 Pièces de rechange et frais de réparation 1,2 1,3 1,5 1,6 1,3 1,4 Ensemble

4 En 2000, près de 52 Milliards de DA sont dépensés pour l acquisition de meuble et matériel ménagers : 65% dans l urbain et 35% dans le rural. En 2011, cette valeur a plus que doublé et passe à 122,2 milliards de DA. Cette évolution est plus importante en milieu urbain (2,7 contre 1,8 pour le rural) dont la part gagne 8,6 points et passe à 73,7%. Tab 5 : Evolution de la dépense annuelle totale en biens d équipement entre 2000 et 2011 selon la dispersion En millions de DA Strate Coefficient Valeur % Valeur % Multiplicateur Urbain , ,7 2,7 Rural , ,3 1,8 Ensemble ,4 Selon le niveau de vie, la structure de la dépense en biens d équipement a légèrement changé au profit des quintiles inférieurs notamment pour le premier dont la part de la dépense a plus que triplé passant de 3,9% en 2000 à 5,4% en Les quintiles supérieurs enregistrent une évolution moins importante et voient leur part dans la dépense baisser et plus particulièrement le dernier quintile dont la part perd 4,3 points en Tab 6 : Evolution de la dépense annuelle totale en biens d équipement entre 2000 et 2011 selon les quintiles En millions de DA Quintiles Coefficient Valeur % Valeur % multiplicateur Q , ,4 3,3 Q , ,4 2,9 Q , ,8 2,7 Q , ,2 2,3 Q , ,2 2,2 Ensemble ,4 La part de la dépense en biens d équipement dans la dépense globale des ménages a légèrement baissé entre 2000 et 2011 passant de 3,4% en 2000 à 2,7% en Cette baisse est un peu plus importante en milieu rural qui perd 0,9 point contre 0,6 point pour le milieu urbain

5 Tab 7 : Evolution de la part de la dépense annuelle en biens d équipement sur la dépense globale entre 2000 et 2011 selon la dispersion En % Année Dispersion Ecart Urbain 3,4 2,8-0,6 Rural 3,4 2,5-0,9 Ensemble 3,4 2,7-0,7 2. Dépense mensuelle moyenne 1 par ménage en biens d équipement : En 2011, la dépense mensuelle moyenne par ménage était de l ordre de DA au niveau national et enregistrait un coefficient multiplicateur de 1,7 par rapport à l an Dans la zone urbaine, elle atteignait DA dépassant ainsi la dépense mensuelle moyenne nationale alors qu en milieu rural, elle représentait 82,9% de cette dépense. En 2000, la dépense mensuelle moyenne par ménage était de 931 DA au niveau national et par dispersion, l écart était moins important entre les deux milieux. En effet, la dépense dans l urbain est restée pratiquement au même niveau par rapport à la dépense moyenne nationale contrairement à la dépense rurale qui a perdu 5,8 points contribuant ainsi à creuser cet écart en Tab 8 : Evolution de la dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement entre 2000 et 2011 selon la dispersion Strate Coefficient Multiplicateur Valeur Rapport * Valeur Rapport Urbain , ,0 1,8 Rural , ,9 1,6 Ensemble ,7 * Rapport à la moyenne nationale La dépense mensuelle moyenne par ménage en meubles et matériel ménagers est une fonction croissante des quintiles. Au niveau national, les 20% les plus démunis de la population dépensent en moyenne 542 DA par mois et par ménage. Ce montant atteint DA pour les 20% les plus aisés, ce qui représente un écart de 6 fois par rapport à la catégorie la moins favorisée. 1 Cette dépense moyenne est calculée en divisant la dépense totale en «meubles et matériel ménagers» sur l ensemble des ménages algériens

6 Seuls les deux derniers quintiles effectuent une dépense mensuelle moyenne par ménage supérieure à celle enregistrée au niveau national. La même tendance est observée par milieu de résidence. En effet, la dépense moyenne par ménage passe de 560 DA chez les 20% les plus défavorisés de la population à DA chez les 20% les plus aisés en milieu urbain. Cette dépense passe de 518 DA à DA en milieu rural. Les deux derniers quintiles des deux milieux enregistrent une dépense supérieure à la moyenne nationale. Tab 9 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon la dispersion et les quintiles Quintile Urbain Rural Ensemble Q Q Q Q Q Ensemble La dépense mensuelle moyenne en biens d équipement par quintile a enregistré une augmentation entre 2000 et Cet accroissement est plus important pour les quintiles les moins favorisés et se traduit par un rapport à la dépense moyenne nationale nettement plus élevé comparativement à l an En effet, la dépense du premier quintile qui représentait 23,4% de la dépense nationale passe à 33,3%. Il en est de même pour les deux quintiles suivants. Par contre, le 4 ème quintile reste pratiquement au même niveau tandis que le dernier accuse une baisse de 16 points passant de 215% à 199,0%. Tab 10 : Evolution de la dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement par quintiles entre 2000 et 2011 Quintiles Coefficient Valeur Rapport * Valeur Rapport multiplicateur Q , ,3 2,5 Q , ,4 2,1 Q , ,6 2,0 Q , ,7 1,7 Q , ,0 1,6 Ensemble ,7 * Rapport à la moyenne nationale - 6 -

7 La dépense moyenne mensuelle en biens d équipement augmente avec la taille du ménage : elle passe de DA chez les ménages de très petite taille à DA soit 27% de plus chez les ménages de 9 personnes et plus. Par dispersion, la dépense mensuelle moyenne dans l urbain est plus élevée que celle du rural sauf chez les ménages composés de 1 à 2 personnes où elle atteint DA dans le rural et dépasse ainsi la moyenne nationale. En milieu urbain, ce sont les ménages de 5 personnes et plus qui enregistrent des dépenses supérieures à la dépense moyenne nationale. Tab 11 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon la dispersion et la taille du ménage Taille du ménage Urbain Rural Ensemble 1 à 2 personnes à 4 personnes à 6 personnes à 8 personnes personnes et plus Ensemble La dépense mensuelle moyenne en biens d équipement augmente aussi avec le nombre d occupés dans le ménage. Elle passe de DA chez les ménages sans aucun occupé à DA chez les ménages de trois occupés et plus soit presque le double au niveau national. Par dispersion, les disparités sont plus accentuées en milieu urbain : sans occupé dans le ménage, la dépense est estimée à DA et représente plus du double pour les ménages de 3 occupés et plus tandis qu en milieu rural, la dépense augmente de 63% entre ces deux catégories de population. La dépense demeure supérieure dans l urbain et dépasse la moyenne nationale avec au moins 2 occupés dans le ménage tandis que pour le milieu rural, seuls les ménages de 3 occupés et plus y arrivent. Tab 12 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon la dispersion et le nombre d occupés Nombre d occupés Urbain Rural Ensemble 0 occupé occupé occupés occupés et Ensemble

8 Par type de construction, les ménages qui habitent des villas ou des étages de villas ainsi que ceux habitant des immeubles enregistrent les dépenses mensuelles moyennes par ménage les plus élevées soit respectivement DA et DA au niveau national. Ces deux dépenses sont les seules à être supérieures à la moyenne nationale. Par dispersion, même si les populations issues de ces deux types d habitat enregistrent toujours les dépenses les plus élevées par rapport à leurs milieux respectifs, seuls les habitants du milieu urbain dépassent la dépense mensuelle moyenne nationale. Tab 13 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon la dispersion et le type de construction Type de construction Urbain Rural Ensemble Immeuble d'habitation Villa ou étage de villa Maison traditionnelle (Haouch) Construction précaire Autre Ensemble L importance des dépenses destinées à ce poste de consommation semble également fortement liée au statut d occupation (locataire ou propriétaire ). En 2011, les accédants à la propriété dépensent le plus en biens d équipement soit DA mensuellement directement suivis par les locataires dans le public. Notons que les ménages locataires chez le privé enregistrent avec les indus occupants les plus faibles dépenses. Par dispersion, les accédants à la propriété dépensent toujours plus que les autres en milieu urbain avec DA suivis cette fois-ci par les propriétaires. En dehors des locataires dans le privé et des indus occupants, tous les ménages urbains enregistrent une dépense supérieure à la moyenne nationale. En milieu rural, ce sont les ménages locataires chez le public qui enregistrent la plus forte dépense soit DA en moyenne par mois. Ils sont les seuls à atteindre la moyenne nationale. Les locataires chez le privé enregistrent la plus basse dépense avec 877 DA, représentant la moitié de celle des locataires dans le public pour ce milieu

9 Tab 14 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon la dispersion et le statut d occupation Statut d'occupation Urbain Rural Ensemble Propriétaire ou copropriétaire Accédant à la propriété Location chez le privé Location chez le public Logé gratuitement Indu-occupant Ensemble En 2011, chaque ménage algérien a dépensé en moyenne 680 DA par mois pour l achat de biens électroménagers et 549 DA pour du mobilier. La dépense des ménages urbains est nettement supérieure à celle des ménages ruraux notamment pour les biens électroménagers et les tissus d ameublement et revêtement de sol avec plus de 40% de différence. Tab15 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon la dispersion et les sous-groupes de produits Sous-groupe de produits Urbain Rural Ensemble Rapport Urbain/Rural Biens électroménagers ,48 Ensembles mobiliers, mobilier séparé ,19 Tissus d ameublement et revêtement de sols ,43 Linge de maison ,22 Accessoires d ameublement ,12 Ustensiles de cuisine ,24 Pièces de rechange et frais de réparation ,88 Ensemble ,30 Par quintile, la dépense moyenne croît avec les populations qui jouissent de meilleures conditions de vie et ce pour tous les sous-groupes de produits. D une manière globale, un ménage appartenant au dernier quintile dépense mensuellement en moyenne 6 fois plus qu un ménage de la classe la plus défavorisée et pour les dépenses les plus importantes de ce groupe, il dépense 9 fois plus en biens mobiliers et 4,6 fois plus en produits électroménagers

10 Tab16 : Dépense mensuelle moyenne par ménage en biens d équipement selon les sous-groupes de produits et les quintiles Rapport Sous-groupe de produits Q1 Q2 Q3 Q4 Q5 Total Q5/Q1 Biens électroménagers ,6 Ensembles mobiliers, mobilier séparé ,0 Tissus d ameublement et revêtement de sols ,6 Linge de maison ,3 Accessoires d ameublement ,9 Ustensiles de cuisine ,0 Pièces de rechange et frais de réparation ,5 Ensemble ,0 3. Dépense annuelle moyenne 2 par tête en biens d équipement : En 2011, la dépense annuelle moyenne par tête était de l ordre de DA au niveau national et doublait par rapport à l an 2000 évoluant ainsi de manière supérieure à la dépense moyenne par ménage. Par dispersion, elle atteignait DA dans la zone urbaine dépassant ainsi la dépense annuelle moyenne nationale alors qu en milieu rural, elle représentait près de 78% de cette dépense. En 2000, la dépense annuelle moyenne par tête était de DA au niveau national et par dispersion, l écart entre les deux milieux était moins important : la dépense dans l urbain a évolué plus rapidement et enregistre un coefficient multiplicateur légèrement supérieur à celui du milieu rural dont le rapport de la dépense par rapport à la dépense nationale passe de 83,7% en 2000 à près de 78% en Tab 17 : Evolution de la dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion Dispersion Coefficient multiplicateur valeur Rapport * valeur Rapport Urbain , ,2 2,0 Rural , ,9 1,8 Ensemble ,0 *Rapport à la moyenne nationale 2 De même que pour la dépense moyenne par ménage, cette dépense est calculée en divisant la dépense totale en «meubles et matériel ménagers» sur l ensemble de la population algérienne

11 La dépense annuelle moyenne par tête en «meubles et matériel ménagers» croît avec le niveau de vie tant au niveau national que régional avec une valeur toujours supérieure en milieu urbain. Elle est de 896 DA pour le premier quintile et représente presque 9 fois cette valeur pour le dernier quintile et ce, pour l ensemble de la population. Les deux derniers quintiles sont les seuls à dépasser la moyenne nationale ainsi que leurs moyennes respectives dans chaque milieu. Tab 18 : Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion et les quintiles Quintiles Urbain Rural Ensemble Q Q Q Q Q Ensemble La dépense annuelle moyenne par tête a connu une plus forte augmentation pour les quintiles inférieurs entre 2000 et Elle enregistre un coefficient multiplicateur de 2,7 au niveau du premier quintile pour lequel le rapport à la moyenne nationale gagne 7,6 points passant de 19,3% en l an 2000 à 26,9% en A partir du 4 ème quintile, la dépense augmente avec plus de modération enregistrant des coefficients multiplicateurs inférieurs à 2. La dépense annuelle moyenne par tête du dernier quintile qui représentait 262,4% de la dépense moyenne nationale en 2000 perd ainsi 21,4 points et chute à 241% en Tab 19 : Evolution de la dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon les quintiles Quintiles Coefficient valeur Rapport* valeur Rapport multiplicateur Q , ,9 2,7 Q , ,8 2,5 Q , ,2 2,2 Q , ,1 1,9 Q , ,0 1,8 Ensemble ,0 *Rapport à la moyenne nationale

12 L acquisition de «biens électroménagers» et de «mobilier» constituent les plus fortes dépenses en «meubles et matériel ménagers» avec une dépense toujours plus importante dans le milieu urbain. A eux deux, ils absorbent 75,7% de la dépense de ce poste avec DA par an et par tête pour les biens électroménagers et DA pour le mobilier. Par dispersion, la dépense annuelle moyenne consacrée à l électroménager est sensiblement plus élevée en milieu urbain et représente 43,2% de la dépense moyenne de ce milieu contre 38,1% pour le rural. Tab 20 : Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion et les sous-groupes de produits Urbain Rural Ensemble Sous-groupe de produits valeur % valeur % valeur % Biens électroménagers , , ,9 Ensembles mobiliers, mobilier séparé , , ,8 Tissus d ameublement et revêtement de sols 105 2,8 67 2,6 92 2,8 Linge de maison 325 8, , ,9 Accessoires d ameublement 153 4, , ,3 Ustensiles de cuisine 253 6, , ,9 Pièces de rechange et frais de réparation 46 1,2 48 1,8 47 1,4 Ensemble Selon le niveau de vie, l «électroménager» représente la dépense la plus importante pour tous les quintiles avec le «mobilier», sauf pour le dernier quintile dont la dépense en mobilier occupe la première place avec une valeur annuelle moyenne par tête de DA. Tab 21 : Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon les quintiles et les sous-groupes de produits Sous-groupe de produits Quintile Total Biens électroménagers Ensembles mobiliers, mobilier séparé Tissus d ameublement et revêtement de sols Linge de maison Accessoires d ameublement Ustensiles de cuisine Pièces de rechange et frais de réparation Total

13 La dépense annuelle moyenne par tête diminue quand le nombre de personnes dans le ménage augmente : elle passe de DA chez les ménages composés de 1 à 2 personnes à DA dans les ménages abritant 9 personnes et plus, soit 4 fois moins. Par dispersion, seuls les ménages de 1 à 6 personnes dépensent en moyenne par an et par tête plus que la moyenne nationale de leur milieu. La plus forte dépense est enregistrée en milieu rural pour les ménages de très petite taille avec DA. La Tab 22 : Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion et la taille du ménage Rapport Taille du ménage Urbain Rural Ensemble (urbain/rural) 1 à 2 personnes ,9 3 à 4 personnes ,5 5 à 6 personnes ,5 7 à 8 personnes ,3 9 personnes et plus ,3 Ensemble ,4 dépense annuelle moyenne par tête augmente avec le nombre d occupés. Elle passe de DA sans aucun occupé dans le ménage à DA avec 2 occupés. Paradoxalement, cette valeur diminue avec 3 occupés ou plus dans le ménage. Cela pourrait s expliquer par le fait que le nombre d occupés dans un ménage ne coïncide pas toujours avec des revenus plus élevés surtout si l occupation n est pas très bien rémunérée ou si elle concerne des petits métiers ou des occupations non permanentes ou informelles. Par dispersion, la dépense annuelle moyenne par tête est toujours supérieure en milieu urbain quel que soit le nombre d occupés dans le ménage. L écart entre les deux dispersions se creuse quand le nombre d occupés croît. La part de la dépense annuelle moyenne par tête dans le rural par rapport à la dépense dans l urbain représente 80,1% pour les ménages sans occupé et décroît à 62,7% pour les ménages de 3 occupés et plus

14 Tab 23: Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion et le nombre d occupés Valeur en DA Nombre d occupés Urbain Rural Ensemble Rural/Urbain 0 occupé ,1% 1 occupé ,9% 2 occupés ,1% 3 occupés et ,7% Ensemble ,1% Par type de construction, les ménages habitant des villas ou des immeubles enregistrent les dépenses annuelles moyennes par tête les plus élevées soit respectivement DA et DA au niveau national. De même que pour la dépense moyenne par ménage, ces deux dépenses demeurent les seules à être supérieures à la moyenne nationale. Par dispersion, les populations issues de ces deux types d habitat enregistrent aussi des dépenses qui dépassent la dépense annuelle moyenne nationale contrairement à la dépense moyenne par ménage. De plus, les ménages urbains habitant des maisons traditionnelles y arrivent aussi. Tab 24 : Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion et le type de construction Type de construction Urbain Rural Ensemble Immeuble d'habitation Villa ou étage de villa Maison traditionnelle (Haouch) Construction précaire Autre Ensemble Selon le statut d occupation, les accédants à la propriété demeurent ceux qui dépensent le plus en biens d équipement soit DA par tête et par an directement suivis par les locataires dans le public. Les indus occupants enregistrent la plus faible dépense avec DA. Par dispersion, les accédants à la propriété dépensent toujours plus que les autres en milieu urbain avec DA suivis cette fois-ci par les logés gratuitement. En dehors des locataires dans le privé et des indus occupants, toute la population urbaine enregistre une dépense supérieure à la moyenne nationale

15 En milieu rural, ce sont les locataires chez le public qui enregistrent la plus forte dépense soit DA en moyenne par an et par tête. Ils sont les seuls à dépasser la moyenne nationale. Les locataires chez le privé enregistrent la plus basse dépense avec DA qui représente seulement près de 56% de la dépense des locataires dans le public pour ce milieu. Tab 25 : Dépense annuelle moyenne par tête en biens d équipement selon la dispersion et le statut d occupation Statut d'occupation Urbain Rural Total Propriétaire ou copropriétaire Accédant à la propriété Location chez le privé Location chez le public Logé gratuitement Indu-occupant Ensemble Dépense selon les sous-groupes de produits : Dans cette partie, la dépense moyenne par produit 3 sera calculée en divisant la dépense totale des ménages en «meubles et matériel ménagers» pour un produit donné sur les ménages ayant acquis ce produit. a- Biens électroménagers : En 2011, la proportion des ménages ayant acquis un bien électroménager est relativement faible : 6,1% ont acheté un réfrigérateur, 6,6% un lave-linge, 5,5% un climatiseur et 4% d entre eux une cuisinière. Ces proportions sont sensiblement élevées en milieu urbain. 3 Par exemple, dans le tableau n 27, la dépense moyenne pour l achat d un climatiseur est calculée en divisant la dépense totale de ce produit sur seulement les ménages ayant acquis un climatiseur. La même règle est appliquée au tableau n

16 Tab 26 : Proportion (%) des ménages ayant acquis un bien électroménager en 2011 Produit Urbain Rural Ensemble Réfrigérateur, réfrigérateur combiné 6,1 6,1 6,1 Climatiseur 6,5 3,2 5,5 Lave-linge 7,2 5,3 6,6 Cuisinière 4,6 2,8 4,0 Radiateur mural à gaz de ville 3,1 1,1 2,5 Congélateur 0,8 0,8 0,8 Chauffe-eau /chauffe-bain 2,4 1,0 1,9 Machine à coudre 1,4 1,1 1,3 Ventilateur 3,3 4,0 3,5 Four électrique 1,9 2,3 2,0 Un ménage algérien a dépensé en moyenne DA en 2011 pour l achat d au moins un bien électroménager soit DA en moyenne pour un climatiseur, DA pour l acquisition d un réfrigérateur, DA pour un congélateur et DA pour une cuisinière. Par dispersion, les ménages urbains ont dépensé nettement plus pour quasiment tous les produits exceptés pour le chauffe-eau et le climatiseur. Cette dépense s élève globalement à DA soit 26,9% de plus que la dépense des ménages ruraux. Tab 27 : Dépense annuelle moyenne en biens électroménagers par dispersion et produit Produit Urbain Rural Total Ecart (%) Urbain/Rural Réfrigérateur, réfrigérateur combiné ,8 Climatiseur ,3 Lave-linge ,4 Cuisinière ,4 Radiateur mural à gaz de ville ,9 Congélateur ,1 Chauffe-eau /chauffe-bain ,3 Machine à coudre ,5 Ventilateur ,6 Four électrique ,1 Total ,9 4 Cette dépense est calculée en divisant la dépense totale en biens électroménagers sur les ménages ayant acheté au moins un bien électroménager

17 b- Mobilier : En 2011, la proportion des ménages ayant acquis un bien mobilier est très faible: 5,3% ont acheté un canapé, 2,7% une chambre à coucher et 2,4% d entre eux une bibliothèque. Tab 28 : Proportion (%) des ménages ayant acquis un bien mobilier en 2011 Produit Urbain Rural Ensemble Canapé 5,7 4,5 5,3 Chambre à coucher 2,4 3,1 2,7 Bibliothèque 2,3 2,4 2,4 Table T.V. 2,3 2,3 2,3 Armoire en bois 1,9 1,8 1,8 Salon 1,9 1,3 1,7 Table basse pour salon 1,4 1,0 1,3 Garde robe 1,0 1,5 1,1 Table + chaise de cuisine 1,3 0,3 1,0 Salle à manger 0,7 0,4 0,6 En termes de dépenses, un ménage algérien a dépensé en moyenne DA pour l acquisition d au moins un bien mobilier en 2011 soit DA en moyenne pour l achat d une chambre à coucher, DA pour un salon, DA pour une bibliothèque et DA pour une salle à manger. Par dispersion, les ménages urbains dépensent toujours nettement plus pour tous les produits mais l écart global est moins important par rapport à l électroménager : DA soit en moyenne 15,8% de plus que les ménages ruraux. Par produit, les écarts les plus forts concernent essentiellement du mobilier séparé tel que le canapé (70,7%), la table basse pour salon (57,7%) et la table TV (57,2%). L ensemble mobilier «bibliothèque» enregistre quand à lui un écart de 37,4%. Tab 29 : Dépense annuelle moyenne en mobilier par dispersion et produit Produit Urbain Rural Total Ecart (%) Urbain/Rural Canapé ,7 Chambre à coucher ,7 Bibliothèque ,4 Table T.V ,2 Armoire en bois ,6 Salon ,2 Table basse pour salon ,7 Garde-robe ,4 Table + chaise de cuisine ,2 Salle à manger ,1 Total ,8 5 Cette dépense est calculée en divisant la dépense totale en mobilier sur les ménages ayant acheté au moins un bien mobilier

18 Annexe Tab 30 : Dépense annuelle globale en meubles et matériel ménagers selon les quintiles et les sous-groupes de produits En millions de DA Sous-groupes de produits Q1 Q 2 Q 3 Q 4 Q 5 Total Biens électroménagers Ensembles mobiliers, mobilier séparé Tissus d ameublement et revêtement de sols Linge de maison Accessoires d ameublement Ustensiles de cuisine Pièces de rechange et frais de réparation Total Tab 31 : Dépense annuelle globale en meubles et matériel ménagers selon la taille du ménage et la dispersion En millions de DA Taille du ménage Urbain % Rural % National % 1 à 2 personnes , , ,7 3 à 4 personnes , , ,1 5 à 6 personnes , , ,6 7 à 8 personnes , , ,3 9 personnes et plus , , ,4 Ensemble

19 Tab 32 : Dépense annuelle globale en meubles et matériel ménagers selon le nombre d occupés et la dispersion En millions de DA Nombre d occupés Urbain % Rural % Ensemble % 0 occupé , , ,8 1 occupé , , ,3 2 occupés , , ,6 3 occupés et , , ,3 Ensemble Tab 33 : Dépense annuelle globale en meubles et matériel ménagers selon le type de construction et la dispersion En millions de DA Type de construction Urbain % Rural % National % Immeuble d'habitation , , ,9 Villa ou étage de villa , , ,3 Maison traditionnelle (Haouch) , , ,4 Construction précaire 550 0, , ,8 Autre , , ,6 Total Tab 34 : Dépense annuelle globale en meubles et matériel ménagers selon le statut d occupation et la dispersion En millions de DA Statut d'occupation Urbain % Rural % National % Propriétaire ou copropriétaire , , ,1 Accédant à la propriété , , ,7 Location chez le privé , , ,7 Location chez le public , , ,1 Logé gratuitement , , ,4 Indu-occupant , , ,9 Total

20 Tab 35 : Dépense annuelle moyenne* par ménage en biens électroménagers selon la dispersion et les produits Produit Urbain Rural Ensemble Réfrigérateur, réfrigérateur combiné Climatiseur Lave-linge Cuisinière Radiateur mural à gaz de ville Congélateur Chauffe-eau / chauffe-bain Machine à coudre Ventilateur Four électrique Autres biens électroménagers *Cette dépense est calculée en divisant la dépense annuelle totale en «biens électroménagers» sur tous les ménages algériens y compris ceux qui n ont pas effectué d achat en biens électroménagers en Tab 36: Dépense annuelle moyenne* par ménage en biens mobiliers selon la dispersion et les produits Produit Urbain Rural Ensemble Chambre à coucher Salle à manger Salon Bibliothèque Table + chaise de cuisine Autre ensemble mobilier Armoire en bois Garde-robe Canapé Table basse pour salon Table T.V * Cette dépense est calculée en divisant la dépense annuelle totale en «biens mobiliers» sur tous les ménages algériens y compris ceux qui n ont pas effectué d achat en biens mobiliers en

21 Meubles et matériel ménagers par produit et dispersion Libellé du produit Unité : Milliers de DA Dispersion Urbain Rural National BIENS ELECTROMENAGERS Machine à coudre Machine à tricoter Lave linge Lave vaisselle Cuisinière Four électrique Four microonde Plaque chauffante Réchaud plat Trépied (Tabouna) Réfrigérateur, réfrigérateur combiné Congélateur Chauffage central Radiateur mural à gaz de ville Radiateur à mazout Radiateur mobile à gaz butane Radiateur électrique y c à bain d huile Résistance Chauffe eau / chauffe bain Climatiseur Fer à repasser à sec Fer à repasser à vapeur Ventilateur Aspirateur Moulin à café (électrique, manuel, ) Machine à pâte Appareil électroménager (hachoir, robot, etc.) Métier à tisser Autres biens électroménagers ENSEMBLES MOBILIERS Chambre à coucher Salle à manger

22 Libellé du produit Dispersion Urbain Rural National Ensembles mobiliers (suite) Salon Bibliothèque Table + chaise de cuisine Autre ensemble mobilier MOBILIER SEPARE Armoire en bois Armoire métallique Garde robe Boîte de toilette ou pharmacie (avec ou sans glace) Table Chaise Meïda Banc et banquette Lit Canapé Lit d'enfants ou berceau Divan lit Buffet de cuisine Eléments de cuisine (séparés) Pouf Fauteuil Bureau Bureau pour enfant (table scolaire) Commode Table basse pour salon Table T.V Autres mobiliers séparés (bois, métal) TISSUS D'AMEUBLEMENT Tissus d'ameublement pour rideau Tissus d'ameublement pour matelas Tapis, carpette Moquette Peau (mouton, chèvre) Autres revêtements de sol KD

23 Kd kd Libellé du produit Dispersion Urbain Rural National LINGE DE MAISON Couverture, couette Couvre lit Hambel Draps Store et rideau Serviettes de bain Nappes, napperons Serviettes de table Autre linge de maison Tissu pour draps et nappes ACCESSOIRES D'AMEUBLEMENT Toile cirée Laine brute Papier peint Sommier Traversin Matelas Lustre Tableau mural Glace (miroir) Appliques Lampes de chevet et abat-jour Bibelots, vases, cendriers etc Tringles pour rideaux Aquarium Cages d'oiseaux Autres accessoires d'ameublement USTENSILES DE CUISINE Service de couvert de table (ménagère) Cuillères, fourchettes, louches Couteaux, hachettes, ciseaux Casseroles Couscoussiers Marmite Autocuiseur, cocotte minute Friteuse

24 Libellé du produit Dispersion Urbain Rural National Ustensiles de cuisine (suite) Poêle à frire Cafetière Théière Seaux, bassines et jerricans Plats et plateaux Autres ustensiles de cuisines en métal Service de table Service à café et thé Service à eau Assiettes, saladiers et plats Verres, tasses et soucoupes Thermos (pour boisson ou nourriture) Pèse aliments (Balance) Autres ustensiles de cuisines autres qu'en métal Ensemble d ustensiles de cuisine (cuillères, couteaux) Série d ustensiles de cuisines (casseroles) Série d ustensiles de cuisines (Poêles à frire) métal PIECES DE RECHANGE Pièces de rechange de matériel électroménager Pièces de rechange pour ustensiles de cuisine Pièces de rechange mobilier Pièces de rechange pour autres produits Réparation de meubles Réparation d'ustensiles de cuisine y c aiguisement de couteaux Réparation de matériel électroménager Réparation d'autres produits TOTAL MEUBLES ET MATERIEL MENAGERS

25 Meubles et matériel ménagers par produit et quintile Unité : Milliers de DA Libellé du produit Quintile Total BIENS ELECTROMENAGERS Machine à coudre Machine à tricoter Lave linge Lave vaisselle Cuisinière Four électrique Four microonde Plaque chauffante Réchaud plat Trépied (Tabouna) Réfrigérateur, réfrigérateur combiné Congélateur Chauffage central Radiateur mural à gaz de ville Radiateur à mazout Radiateur mobile à gaz butane Radiateur électrique y c à bain d huile Résistance Chauffe eau / chauffe bain Climatiseur Fer à repasser à sec Fer à repasser à vapeur Ventilateur Aspirateur Moulin à café (électrique, manuel) Machine à pâte Appareil électroménager (hachoir, robot, etc.) Métier à tisser Autres biens électroménagers ENSEMBLES MOBILIERS Chambre à coucher Salle à manger

26 Quintile Libellé du produit Total Ensembles mobiliers (suite) Salon Bibliothèque Table + chaise de cuisine Autre ensemble mobilier MOBILIER SEPARE Armoire en bois Armoire métallique Garde robe Boîte de toilette ou pharmacie (avec ou sans glace) Table Chaise Meïda Banc et banquette Lit Canapé Lit d'enfants ou berceau Divan lit Buffet de cuisine Eléments de cuisine (séparés) Pouf Fauteuil Bureau Bureau pour enfant (table scolaire) Commode Table basse pour salon Table T.V Autres mobiliers séparés (bois, métal ) TISSUS D'AMEUBLEMENT Tissus d'ameublement pour rideau Tissus d'ameublement pour matelas Tapis, carpette Moquette Peau (mouton, chèvre) Autres revêtements de sol kd

27 kd Libellé du produit Quintile Total LINGE DE MAISON Couverture, couette Couvre lit Hambel Draps Store et rideau Serviettes de bain Nappes, napperons Serviettes de table Autre linge de maison Tissu pour draps et nappes ACCESSOIRES D'AMEUBLEMENT Toile cirée Laine brute Papier peint Sommier Traversin Matelas Lustre Tableau mural Glace (miroir) Appliques Lampes de chevet et abat jour Bibelots, vases, cendriers etc Tringles pour rideaux Aquarium Cages d'oiseaux Autres accessoires d'ameublement USTENSILES DE CUISINE Service de couvert de table (ménagère) Cuillères, fourchettes, louches Couteaux, hachettes, ciseaux Casseroles Couscoussiers Marmite Autocuiseur, cocotte minute

28 Libellé du produit Ustensiles de cuisine (suite) Quintile Total Friteuse Poêle à frire Cafetière Théière Seaux, bassines et jerricans Plats et plateaux Autres ustensiles de cuisines en métal Service de table Service à café et thé Service à eau Assiettes, saladiers et plats Verres, tasses et soucoupes Thermos (pour boisson ou nourriture) Pèse aliments (Balance) Autres ustensiles de cuisines autres qu'en métal Ensemble d ustensiles de cuisine (cuillères, couteaux,..) Série d ustensiles de cuisines (Casseroles) Série d ustensiles de cuisines (Poêles à frire) métal PIECES DE RECHANGE Pièces de rechange de matériel électroménager Pièces de rechange pour ustensiles de cuisine Pièces de rechange mobilier Pièces de rechange pour autres produits Réparation de meubles Réparation d'ustensiles de cuisine y c aiguisement de couteaux Réparation de matériel électroménager Réparation d'autres produits TOTAL MEUBLES ET MATERIEL MENAGERS

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales ENQUÊTE SUR LES DÉPENSES DE CONSOMMATION ET LE NIVEAU DE VIE DES MÉNAGES 2011 Dépenses de consommation des ménages algériens en 2011 - Par

Plus en détail

DEPENSES D EDUCATION, CULTURE ET LOISIRS

DEPENSES D EDUCATION, CULTURE ET LOISIRS N 732 Enquête nationale sur les dépenses de consommation et le niveau de vie des ménages 2011 DEPENSES D EDUCATION, CULTURE ET LOISIRS L enquête décennale sur les dépenses de consommation et le niveau

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Infos utiles ÉLECTRICITÉ : DÉMARCHES LES LOCAUX GAZ NATUREL : DÉMARCHES CARACTÉRISTIQUES ÉNERGÉTIQUES LE BAILLEUR (OU MANDATAIRE) EAU

ÉTAT DES LIEUX. Infos utiles ÉLECTRICITÉ : DÉMARCHES LES LOCAUX GAZ NATUREL : DÉMARCHES CARACTÉRISTIQUES ÉNERGÉTIQUES LE BAILLEUR (OU MANDATAIRE) EAU ÉTAT DES LIEUX Entrée, le / / LES LOCAUX OU Sortie, le / / L des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution

Plus en détail

Résidence LES BAINS à Barbotan les Thermes (32150)

Résidence LES BAINS à Barbotan les Thermes (32150) INVENTAIRE APPARTEMENT N 80 Résidence LES BAINS à Barbotan les Thermes (32150) Entrée Un paillasson devant la porte Une glace dans un cadre de bois Un spot couloir Un radiateur à inertie céramique 1000W

Plus en détail

Hall Entrée Séjour / Salon Salle à manger

Hall Entrée Séjour / Salon Salle à manger Inventaire Hall Entrée WC. 1 commode 4 tiroirs 1 porte-papier toilette 1 tableaux 3 balais brosse 1 console bois 2 tiroirs 1 applique murale 3 miroir 1 lavabo 1 porte clefs fer forgé 1 porte-serviette

Plus en détail

Les travaux d entretien et d amélioration 2

Les travaux d entretien et d amélioration 2 Les travaux d entretien et d amélioration 2 Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers, remboursements d emprunts, énergie), viennent s ajouter les coûts des travaux d

Plus en détail

table et fer à repasser tables pliantes (75X180) et chaises Armoire à pharmacie, tabouret Baignoire, Lavabo, WC 2 étendeurs, tapis de bain, poubelle

table et fer à repasser tables pliantes (75X180) et chaises Armoire à pharmacie, tabouret Baignoire, Lavabo, WC 2 étendeurs, tapis de bain, poubelle Pièce Cuisine Séjour- salon Arrière cuisine fermée Salle de bain WC Chambres étage Objet dans chaque pièce Réfrigérateur-congélateur Lave linge séchant Lave vaisselle Four micro-onde, grill Buffet de vaisselle

Plus en détail

LOGEMENT 6 PLACES Plan non contractuel, Superficie d environ 40 m2

LOGEMENT 6 PLACES Plan non contractuel, Superficie d environ 40 m2 LOGEMENT 6 PLACES Plan non contractuel, Superficie d environ 40 m2 chauffe eau Description : Salle d'eau Couvertures, oreillers et traversins fournis. Les draps sont en service location et se réservent

Plus en détail

Cartes la maison en jeu. une salle à manger un salon une cuisine un bureau. une bibliothèque un grenier une chambre un cellier

Cartes la maison en jeu. une salle à manger un salon une cuisine un bureau. une bibliothèque un grenier une chambre un cellier Cartes la maison en jeu Les pièces et espaces de la maison une salle à manger un salon une cuisine un bureau une bibliothèque un grenier une chambre un cellier une cave une buanderie une cave un garage

Plus en détail

ANNEXE 1 : ETAT DES LIEUX Locataires :

ANNEXE 1 : ETAT DES LIEUX Locataires : Propriétaires : M et Mme LOMARDO Patrick Location : Gîte des arruzes F5 3 chambres Adresse de la location : Les Chazes 07170 ST GERMAIN ANNEXE 1 : ETAT DES LIEUX Locataires : Etat des lieux ENTREE SORTIE

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

JURIS. Annexe au contrat de location Etat descriptif

JURIS. Annexe au contrat de location Etat descriptif A Renseignements généraux Annexe au contrat de location Etat descriptif Propriétaire Adhérent à l'office de tourisme d'aix-en-provence et du Pays d'aix-en-provence Nom de l'hébergement : PORTALIS Nature

Plus en détail

appartement B5 18m² Inventaire alphabétique 07/02/2015

appartement B5 18m² Inventaire alphabétique 07/02/2015 appartement B5 18m² Inventaire alphabétique 07/02/2015 B5 A B C D E F G Vous cherchez où trouver et remettre Aiguise couteau Cuisine placard haut, grand gobelet Alèses lit mezzanine Living sur lit mezzanine

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Il a été convenu d'une location saisonnière pour la période du

CONTRAT DE LOCATION. Il a été convenu d'une location saisonnière pour la période du CONTRAT DE LOCATION Entre les soussignés : Nom : SCHEIDECKER Prénom : Béatrice Adresse : 5, Les Planes Nord 13790 ROUSSET Tél. : 0642309152 dénommée le bailleur d une part, et : Nom : Prénom : Adresse

Plus en détail

INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE

INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE 185 Allée la Prazine 74120 Praz sur Arly INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE WC Visiteur : 1 Placard bas. 1 Poubelle. 1 Balai + porte balai. 1 Porte papier WC.1 Porte serviette + 2 essuie main. Entrée : Placard

Plus en détail

Inventaire. des biens personnels

Inventaire. des biens personnels Inventaire des biens personnels Inventaire des biens personnels Nom Adresse Date de l inventaire Révisé le Révisé le Hall d entrée Chaises Horloge Éclairage Décoration murales Rideaux Tables Miroirs Tapis

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Nom : Prénom : Tél : E-mail :

CONTRAT DE LOCATION. Nom : Prénom : Tél : E-mail : Home NanTuA Studios Meublés Ain-Jura CONTRAT DE LOCATION Nom : MARQUEYROL Prénom : Régis Adresse : 6 rue de l Hôtel de Ville - 01130 NANTUA - Tél. 04 74 77 80 74 ou 06 62 17 80 74 Dénommé le bailleur d

Plus en détail

LA GRANGE DU FENESTREAU

LA GRANGE DU FENESTREAU LA GRANGE DU FENESTREAU ENTREE DISTRIBUANT SUR : Réserve WC Douche «après plage» avec porte serviettes Cuisine-salle à manger -centrale d alarme CUISINE & SALLE A MANGER (environ 50 m2) Plafond rampant

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Numéro de l interviewé : - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé 1. Etat apparent du logement 11. Logement

Plus en détail

INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS

INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS C est fou ce que l on peut amasser avec le temps! Connaissez-vous la valeur totale de tous vos biens? Afin de vous éviter des problèmes plus tard, prenez le temps de remplir

Plus en détail

Commentaires. 1 applique avec spot led Serrure porte principale 1 clé 2 jeux de clé de l appartement. Cuisine. Commentaires

Commentaires. 1 applique avec spot led Serrure porte principale 1 clé 2 jeux de clé de l appartement. Cuisine. Commentaires Messieurs et mesdames les locataires : Merci de vérifier et cocher, dès votre arrivée, la liste de l inventaire et de noter tout élément manquant ou détérioré. Cet inventaire est à nous rendre daté et

Plus en détail

Sommaire du mobilier et détails de l'inventaire

Sommaire du mobilier et détails de l'inventaire Sommaire du mobilier et détails de l'inventaire Studio Appartement Appartement Appartement Equipement de Cuisine Verre à vin Verre à eau Assiettes plates Assiettes creuses Assiettes à dessert Tasses et

Plus en détail

N de Lot. Désignation Prix Observation. 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet.

N de Lot. Désignation Prix Observation. 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet. N de Lot Désignation Prix Observation 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet. 002 Chambre 2 : Un lit, un matelas, un chevet, une commode, un fauteuil. 003 Chambre 3 : Un lit, un matelas, un chevet,

Plus en détail

CONTRAT RAQVAM. Inventaire de vos biens mobiliers ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE

CONTRAT RAQVAM. Inventaire de vos biens mobiliers ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE maif.fr maif.fr CONTRAT RAQVAM Inventaire de vos biens mobiliers > Réalisez un inventaire pour chaque logement, ou local utilitaire distinct assuré (résidence principale,

Plus en détail

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros)

des ménages en 2012 Montant moyen dépensé (en euros) COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 645 Juin 2015 Consommations énergétiques des ménages en 2012 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION En 2012, la dépense moyenne annuelle en

Plus en détail

Inventaire Gîte de la Filature

Inventaire Gîte de la Filature ! GITE DE GROUPE RECEPTION ET HEBERGEMENT Inventaire Gîte de la Filature EXTÉRIEUR double cour pour parking et activités Points Espace fumeurs: SOUS LA PASSERELLE avec cendriers une porte dʼentrée 6 tables-bancs

Plus en détail

GRILLE D AUTOGIAGNOSTIC A nous faire parvenir avec votre bon de commande

GRILLE D AUTOGIAGNOSTIC A nous faire parvenir avec votre bon de commande GRILLE D AUTOGIAGNOSTIC A nous faire parvenir avec votre bon de commande Ce document facultatif liste sous forme de questions fermées (oui/non) les critères obligatoires du tableau de classement des Meublés

Plus en détail

Un véritable chez-soi tout confort, meubles, équipement, décoration et entretien compris

Un véritable chez-soi tout confort, meubles, équipement, décoration et entretien compris A LOUER STUDIO MEUBLÉ (45 m2) TOUT CONFORT «votre suite home» Un véritable chez-soi tout confort, meubles, équipement, décoration et entretien compris Dans un immeuble bourgeois, votre deux pièces tout

Plus en détail

Classement des appartements / maisons «City Break Gîtes de France»

Classement des appartements / maisons «City Break Gîtes de France» Classement des appartements / maisons «City Break Gîtes de France» Les éléments en gras dans chaque catégorie de classement sont des normes demandées en plus ou à la place de celles du classement inférieur.

Plus en détail

Inventaire de vos biens mobiliers

Inventaire de vos biens mobiliers Assurer toute sa vie quotidienne... CONTRAT RAQVAM Inventaire de vos biens mobiliers > Réalisez un inventaire par lieu de risques CUISINE - ARRIÈRE-CUISINE SALON - SALLE À MANGER Valeur cuisine intégrée

Plus en détail

Contrat de location saisonnière Entre les soussignés :

Contrat de location saisonnière Entre les soussignés : Contrat de location saisonnière Entre les soussignés : Nom : PELLORCE Prénom : Patrick Adresse : Chalet MARGHEÏTE - BONS - 38860 Les Deux ALPES dénommé le bailleur d une part, et : Nom : Prénom : Adresse

Plus en détail

le salon la cave un immeuble une ferme au rez-de-chaussée le toit le grenier le garage les escaliers une pièce (formelle) où on visite avec les amis

le salon la cave un immeuble une ferme au rez-de-chaussée le toit le grenier le garage les escaliers une pièce (formelle) où on visite avec les amis le salon une pièce (formelle) où on visite avec les amis la cave une partie du sous-sol où on garde la nourriture, ou en France, les vins un immeuble un bâtiment de plusieurs étages, avec des appartements

Plus en détail

INVENTAIRE 2006 Les MOURGUETTES

INVENTAIRE 2006 Les MOURGUETTES INVENTAIRE 2006 Les MOURGUETTES 6 pages Cuisine (général) 1 réfrigérateur et congélateur 1 four micro-ondes 1 lave-vaiselle 1 four 1 plaque de cuisson (3 feux gaz + 1 feu électrique) 1 hotte 1 grille-pain

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques ÉTAT DES LIEUX date : / / ENTRANT SORTANT L état des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en fin de

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques ÉTAT DES LIEUX date : / / ENTRANT SORTANT L état des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en fin de

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés : Marichal Françoise 56 rue de Meaux 75019 Paris dénommé le bailleur d une part, et Nom Prénom : Adresse : dénommé le preneur d autre part, Il a été

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires :

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires : CONTRAT DE LOCATION SARL Pyraine & Compagnie Monsieur et Madame Patrick de Montalivet 5 rue Michelet 75006 Paris Bureau : 01 43 29 88 43 Issac : 05 53 81 36 26 Gsm : 06 08 01 42 20 Mr et Mme de Montalivet

Plus en détail

ETAT DESCRIPTIF ET CONDITIONS DE LOCATION

ETAT DESCRIPTIF ET CONDITIONS DE LOCATION ETAT DESCRIPTIF ET CONDITIONS DE LOCATION Conformément à l arrêté du 16 mai 1967, vous trouverez ci-après un état descriptif type et les conditions de location de nos appartements classés en catégorie

Plus en détail

Chers propriétaires, Vous trouverez ci-joint :

Chers propriétaires, Vous trouverez ci-joint : Chers propriétaires, Vous trouverez ci-joint : Un modèle type de contrat de location saisonnière Les conditions générales Un état descriptif du contrat de location saisonnière Ce modèle type est à titre

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

LES CHALETS DE LONGUEIL

LES CHALETS DE LONGUEIL LES CHALETS DE LONGUEIL MAISONS BOIS DE COULEUR A 2 KMS DE LA MER Maison ossature bois de qualité sur terrain de 3200m. Confort de haute qualité dans un intérieur bois meublé avec goût et très bien équipé

Plus en détail

ORGANISATION GENERALES DES PRESTATIONS

ORGANISATION GENERALES DES PRESTATIONS ORGANISATION GENERALES DES PRESTATIONS INZO SERVICES Aide à Domicile (ISAD) 18 rue Gustave Eiffel 91100 Corbeil-Essonnes SIRET: 79457598500021 APE: 9609Z N de d agrément : SAP794575985 CONDITION GENERALES

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Exemplaire Locataire (A conserver) CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés : Nom Prénom : REBSAMEN Sébastien / PEYRACHE Caroline Adresse : 19 Chemin du Char 63140 CHATELGUYON dénommé le bailleur

Plus en détail

Les Galets Blancs CONTRAT DE LOCATION. 2. Le règlement du solde restant dû devra être versé le jour de votre arrivée.

Les Galets Blancs CONTRAT DE LOCATION. 2. Le règlement du solde restant dû devra être versé le jour de votre arrivée. Les Galets Blancs CONTRAT DE LOCATION RESERVATION 1. Votre réservation devient ferme et définitive avec : a) Le versement d un acompte de 30% du montant total de votre location par chèque bancaire ou virement

Plus en détail

Estival et court terme

Estival et court terme Service de logement - Estival et court terme Description des logements Résidence Lafrance Studio individuel (pour un client) : Grandeur : 3,9 m x 4,7 m (12 9 x 15 4 ) Sur chaque étage, laveuses et sécheuses

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

Location d'une maison de vacances en Corse sud, en bordure de plage, dans la baie de Pinarello, à Vardiola, 20144 Sainte Lucie de Porto Vecchio

Location d'une maison de vacances en Corse sud, en bordure de plage, dans la baie de Pinarello, à Vardiola, 20144 Sainte Lucie de Porto Vecchio Monsieur et Madame Joël SURLEAU La Rochette 71460 SAINT MAURICE DES CHAMPS Tél : 03 85 92 53 17 joel@surleau.fr Location d'une maison de vacances en Corse sud, en bordure de plage, dans la baie de Pinarello,

Plus en détail

Maison Pierre de Mercœur - INVENTAIRE Séjour Ludothèque

Maison Pierre de Mercœur - INVENTAIRE Séjour Ludothèque Maison Pierre de Mercœur - INVENTAIRE Séjour : 1 paillasson et 2 tapis de sol 1porte-manteau «perroquet» et 2 patères murales 1 secrétaire (range chaussures) 1 poste télévision écran plat 1 lecteur DVD

Plus en détail

Hébergement de vacances en Provence

Hébergement de vacances en Provence Hébergement de vacances en Provence Quatre anciennes dépendances du Château, la Restanque des Oliviers, les Lauriers Roses, le Mas des Vignes et la Chapelle ont été rénovées avec soin dans le respect

Plus en détail

TENTE BENGALI BUNGALOW TOILE

TENTE BENGALI BUNGALOW TOILE CAMPING CLUB DE FRANCE 21 rue du mougnan 76290 fontaine la Mallet DESCRIPTIF DES LOCATIONS (Photos non contractuelles) TENTE BENGALI BUNGALOW TOILE 1 Lit 2 pers. (120 x 190) 2 Lits 1 pers. (70 x 190) 2

Plus en détail

Conseils pour l éviction des Acariens

Conseils pour l éviction des Acariens Conseils pour l éviction des Acariens 1/ Température entre 18 et 20 C surtout dans les chambres Aérer tous les jours pendant au moins 15 minutes car il faut maintenir le taux d humidité entre 40 et 50%.

Plus en détail

Pour la terrasse 1 table,6 chaises 1 cendrier,1 parasol

Pour la terrasse 1 table,6 chaises 1 cendrier,1 parasol 7 Assiettes plates, creuses, à desserts 7 Couteaux, fourchettes, petites et grandes 7 Verres à pieds et à eau 7 Bols et tasses à café Série couteaux cuisine 5 Couverts à salade, spatule, cuillère, pince,

Plus en détail

Association des courtiers d assurances du Canada. remplacement. remplacement. Chaise(s), fauteuil(s) Ensemble pour dînette Appareils électriques

Association des courtiers d assurances du Canada. remplacement. remplacement. Chaise(s), fauteuil(s) Ensemble pour dînette Appareils électriques INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS Un inventaire à jour de vos biens personnels pourrait vous être utile, à vous et à votre assureur, en cas d incendie ou de cambriolage. Un inventaire vous aidera également

Plus en détail

Estival et court terme

Estival et court terme Service de logement- Estival et court terme Description des logements Résidence Lafrance Studios individuels (pour un client) : Laveuses et sécheuses payantes sur chaque étage; Deux s aménagés pour personnes

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - PARTICULIERS

FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - PARTICULIERS FORMULAIRE DE RÉCLAMATION - PARTICULIERS PROGRAMME GÉNÉRAL D AIDE FINANCIÈRE LORS DE SINISTRES RÉELS OU IMMINENTS DATE DU SINISTRE : À expédier au plus tard trois mois suivant la date de publication à

Plus en détail

Protégez vos biens Ce que vous devez savoir avant de présenter une demande de règlement

Protégez vos biens Ce que vous devez savoir avant de présenter une demande de règlement Protégez vos biens Ce que vous devez savoir avant de présenter une demande de règlement Comment doit-on s y prendre pour déterminer le niveau de protection approprié pour assurer sa résidence? S il vous

Plus en détail

L HEBERGEMENT A L ENAC TOULOUSE

L HEBERGEMENT A L ENAC TOULOUSE L HEBERGEMENT A L ENAC TOULOUSE - 1 - SOMMAIRE 1 - SITUATION ET CAPACITE D HEBERGEMENT 2 - DESCRIPTION DE L OFFRE D HEBERGEMENT 2.1 - Résidences Galy, Bastié et Garros 2.2 - Résidences Ader et Blériot

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Infos utiles ÉLECTRICITÉ : DÉMARCHES. Date d entrée : / / Date de sortie: / / GAZ NATUREL : DÉMARCHES LES LOCAUX

ÉTAT DES LIEUX. Infos utiles ÉLECTRICITÉ : DÉMARCHES. Date d entrée : / / Date de sortie: / / GAZ NATUREL : DÉMARCHES LES LOCAUX ÉTAT DES LIEUX Civilité : Entrée OU M Mme Mlle Sortie L des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

Études de Me A. GILLES, Huissier de Justice à CHARMES Et de SCP GASSMANN PEPE GILLES, Huissiers de Justice à EPINAL

Études de Me A. GILLES, Huissier de Justice à CHARMES Et de SCP GASSMANN PEPE GILLES, Huissiers de Justice à EPINAL Études de Me A. GILLES, Huissier de Justice à CHARMES Et de SCP GASSMANN PEPE GILLES, Huissiers de Justice à EPINAL Tél. 03.29.38.07.01 Tél. 03.29.37.02.58 Fax 03.29.38.87.27 Site Internet avec photos

Plus en détail

Au plaisir de te connaître et en attendant, nous te transmettons nos salutations les plus cordiales.

Au plaisir de te connaître et en attendant, nous te transmettons nos salutations les plus cordiales. Plus qu'un simple toit, les résidences étudiantes du Collège Laflèche se veulent un lieu privilégié d'éducation et d'épanouissement personnel en accord avec la mission fondamentale et les valeurs véhiculées

Plus en détail

Gîte du limon. Inventaire Mobilier

Gîte du limon. Inventaire Mobilier Gîte du limon Descriptif Succinct Immobilier Cuisine Lave vaisselle Vedette 12 couverts Hotte aspirante Ariston Plaque 4 feux gaz Ariston Plan de travail, tiroirs, huche à pain, meubles de rangement Table

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION EN MEUBLÉ SAISONNIER

CONTRAT DE LOCATION EN MEUBLÉ SAISONNIER CONTRAT DE LOCATION EN MEUBLÉ SAISONNIER entre M. et Mme JAFFRENNOU-DAIAN demeurant 36 rue d Emery, bât. 4 à EMERAINVILLE (77184) Tél : 09 51 33 00 13 GSM : 06 60 03 80 56 e-mail : jb.daian@free.fr désigné

Plus en détail

Chambres d hôtes agréées «City Break by Gîtes de France»

Chambres d hôtes agréées «City Break by Gîtes de France» GRILLE DE CLASSEMENT Chambres agréées «by Gîtes de France» RÉFÉRENCES DES AMBRES D HÔTES COORDONNÉES DES PROPRIÉTAIRES N de la structure : Nom, prénom : Capacité : personnes Adresse : Nombre de chambres

Plus en détail

Entrée Cuisine Coin cuisine Salle à manger. Nombre de salles d eau : Nombre de WC indépendants :

Entrée Cuisine Coin cuisine Salle à manger. Nombre de salles d eau : Nombre de WC indépendants : ÉTAT DESCRIPTIF DU MEUBLÉ DE TOURISME 1. Renseignements généraux Nom du propriétaire ou mandataire : Adresse : CP / / / / / / Commune : N de téléphone : / / / / / / N portable : / / / / / / E mail : @

Plus en détail

RÉSIDENCES DE TOURISME Critères d évaluation

RÉSIDENCES DE TOURISME Critères d évaluation RÉSIDENCES DE TOURISME Critères d évaluation Entrée en vigueur : janvier 2016 PRINCIPES GÉNÉRAUX La classification : la somme de plusieurs parties La classification est la somme pondérée des résultats

Plus en détail

Camping MILELLA CONDITIONS GENERALES

Camping MILELLA CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES La présente location est faite aux conditions ordinaires et de droit en pareille matière et notamment à celles ci-après que le preneur s oblige à exécuter, sous peine de tous dommages

Plus en détail

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Des clients très majoritairement propriétaires

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC GRILLE D AUTODIAGNOSTIC Ce document liste les critères obligatoires du tableau de classement par niveau d étoiles, il aide le propriétaire à déterminer la catégorie de classement à demander lors de la

Plus en détail

Le marché du meuble et ses perspectives. 26 mars 2013

Le marché du meuble et ses perspectives. 26 mars 2013 Le marché du meuble et ses perspectives 26 mars 2013 La nouvelle donne du marché de l ameublement : entre concentration et spécialisation A. Créer une dynamique! L impact du bâtiment Le marché du meuble

Plus en détail

Bon séjour!!! 7.93M 5.03M

Bon séjour!!! 7.93M 5.03M 7.93M 5.03M Surface :34 m² Terrasse couverte (environ 7 m²) une chambre avec 1 lit superposé, et un clic clac convertible dans le coin salon. 6 tasses et 6 sous-tasses, 6 bols ; 1 éplucheur, 2 couteaux

Plus en détail

Classement des chambres d hôtes «City Break Gîtes de France»

Classement des chambres d hôtes «City Break Gîtes de France» Classement des chambres d hôtes «City Break Gîtes de France» Les éléments en gras dans chaque catégorie de classement sont des normes demandées en plus ou à la place de celles du classement inférieur.

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

Grille d'évaluation. Nom:... Prénom:...

Grille d'évaluation. Nom:... Prénom:... Grille d'évaluation Nom:... Prénom:... AMMA ASSURANCES a.m. Association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément à l article 2, 2 de la Loi du 25.06.1992 (M.B. 20.08.1992) agréée sous le code

Plus en détail

FICHE D ETAT DES LIEUX

FICHE D ETAT DES LIEUX FICHE D ETAT DES LIEUX Chambres I 1 I 2 I 3 - I 4 I 5 I 7 Logement N : Nom du locataire : Nom du vérificateur lors du départ : Date : NATURE DU MOBILIER TBE = Très Bon Etat BE = Bon Etat EU = Etat d Usage

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Mme CROZON ANNIE Nom et prénom : 18, CHEMIN DE KERGUEN Adresse : 29000 QUIMPER CP.. Ville..

CONTRAT DE LOCATION. Mme CROZON ANNIE Nom et prénom : 18, CHEMIN DE KERGUEN Adresse : 29000 QUIMPER CP.. Ville.. CONTRAT DE LOCATION ENTRE LE PROPRIETAIRE ET LE LOCATAIRE Mme CROZON ANNIE Nom et prénom : 18, CHEMIN DE KERGUEN Adresse : 29000 QUIMPER CP.. Ville.. 06.99.87.84.19 02.98.64.70.19 portable et mail. L APPARTEMENT

Plus en détail

Enquête sur les budgets des ménages (EU-HBS)

Enquête sur les budgets des ménages (EU-HBS) Enquête sur les budgets des ménages (EU-HBS) INFORMATIONS GÉNÉRALES EU-HBS (European Union Household Budget Survey) est une enquête sur les dépenses et les revenus des ménages belges ; c est un outil important

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Investissement Immobilier & Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Décembre 2008 Synthèse Cette étude souligne les effets positifs de l investissement

Plus en détail

Chalet de haut standing meublé

Chalet de haut standing meublé Chalet de haut standing meublé «La Lumière» Pour résidence secondaire ou principale Actuellement en résidence principale Accès à la propriété, possible pour les étrangers Eison / St-Martin Val d Hérens

Plus en détail

Contrat de location saisonnière pour un weekend

Contrat de location saisonnière pour un weekend Contrat de location saisonnière pour un weekend Entre les soussignés il a été convenu et arrêté ce qui suit : Monsieur et Madame Pierre Martin, demeurant 5 allée de la Closerie 78400 Chatou, propriétaire

Plus en détail

INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS. TD Assurance Meloche Monnex CUISINE/BUANDERIE SALLE FAMILIALE/VIVOIR

INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS. TD Assurance Meloche Monnex CUISINE/BUANDERIE SALLE FAMILIALE/VIVOIR TD Assurance Meloche Monnex CUISINE/BUANDERIE Cuisinière Réfrigérateur Lave-vaisselle Table Armoires Rideaux Ustensiles Coutellerie Vaisselle Verrerie Marmites et casseroles Four à micro-ondes Rôtissoire

Plus en détail

Choisir mes équipements...

Choisir mes équipements... Quelques conseils... L étiquette Energie Avant l'achat de nouveaux appareils, il est important de comparer leur performance énergétique. Les appareils sont classés par lettre : de A +++ pour les plus économes

Plus en détail

GUILLAUME CHEROYAN Commissaire-priseur Judiciaire Successeur de Maîtres Jean et Robert DUPEYROUX

GUILLAUME CHEROYAN Commissaire-priseur Judiciaire Successeur de Maîtres Jean et Robert DUPEYROUX GUILLAUME CHEROYAN Commissaire-priseur Judiciaire Successeur de Maîtres Jean et Robert DUPEYROUX ÉTAT DESCRIPTIF ET ESTIMATIF DU MOBILIER DÉPENDANT DE LA CURATELLE RENFORCEE DE MADAME DEPARROIS ANNIE DEMEURANT

Plus en détail

EXEMPLAIRE À CONSERVER PAR LE LOCATAIRE

EXEMPLAIRE À CONSERVER PAR LE LOCATAIRE EXEMPLAIRE À CONSERVER PAR LE LOCATAIRE (contrat établi en double exemplaire) Entre les soussignés, il a été convenu et arrêté ce qui suit : Mr et Mme Thurel Guy - 15 bis, Rue des jonquilles - 39 000 LONS-LE-SAUNIER

Plus en détail

TP N 5 EDF, compteur

TP N 5 EDF, compteur Données : Fichiers nécessaires pour le TP : http://tof225391.free.fr/forum (Entraide Index du Forum Electrotechnique 2AE Fichiers nécessaires pour les TP série 4 TP5 ). Présentation de la maison : Schéma

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Construction et logement

Construction et logement Construction et logement Panorama Vers des logements plus spacieux... Le nombre des logements s accroît plus vite que la population. De 2 à 213, il a progressé de 19%, alors que la population augmentait

Plus en détail

Le questionnaire d autodiagnostic

Le questionnaire d autodiagnostic Le questionnaire d autodiagnostic Initiatives Tourisme 74 IT74référencedoc22/version1/avril 2013 Ce document liste sous forme de questions fermées (oui/non) les critères obligatoires du tableau de classement

Plus en détail

Thom House. Descriptif Gîte

Thom House. Descriptif Gîte 2014 Descriptif Gîte THOMAS Thom House RANCH ages ouch c 2 e1 ed Gîte en gestion libre, t Gî animaux non acceptés sur site sauf chevaux ou dérogation gîte non fumeur gîte non adapté aux personnes handicapées

Plus en détail

À RETOURNER PAR COURRIER AU CE SNI IDF ou AVENUE DE France PARIS CEDEX 13

À RETOURNER PAR COURRIER AU CE SNI IDF ou AVENUE DE France PARIS CEDEX 13 !! ETAT DES LIEUX DU LOGEMENT DE PARIS COORDONNÉES DU CE SNI IDF À RETOURNER PAR COURRIER AU Bureau du CE CE SNI IDF 01.55.03.34.11 ou 01.55.03.34.14 102 AVENUE DE France ceidf@groupesni.fr 75646 PARIS

Plus en détail

Classement des chambres d hôtes «City Break by Gîtes de France»

Classement des chambres d hôtes «City Break by Gîtes de France» Classement des chambres d hôtes «City Break by Gîtes de France» Les éléments en gras dans chaque catégorie de classement sont des normes demandées en plus ou à la place de celles du classement inférieur.

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER

LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER - 1 - LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER Les chiffres clés GROS ELECTROMENAGER Les chiffres clés Données par produit Froid Lavage Cuisson PETIT ELECTROMENAGER Les chiffres clés Données par produit

Plus en détail

INTRODUCTION 2. Conditions d équipement de nos appartements 3. Exemple d une opération : Apt. Arturo Soria 6

INTRODUCTION 2. Conditions d équipement de nos appartements 3. Exemple d une opération : Apt. Arturo Soria 6 INTRODUCTION 2 DÉFINITION DU CLIENT 2 Conditions d équipement de nos appartements 3 PRIX ET CONDITIONS DE CASASMADRID 4 Gestion intégrale 5 RÉPARTITION DES BÉNÉFICES 5 Exemple d une opération : Apt. Arturo

Plus en détail

(Sous réserve de déclaration des meublés de tourisme, Art : L324-1-1 de la loi n 2009-888 du 22/07/2009)

(Sous réserve de déclaration des meublés de tourisme, Art : L324-1-1 de la loi n 2009-888 du 22/07/2009) (Sous réserve de déclaration des meublés de tourisme, Art : L324-1-1 de la loi n 2009-888 du 22/07/2009) Meublé de tourisme ** Mr et Mme RAVEL louent sur Saint-Chamas, montée des pénitents, une maison

Plus en détail

1- SITUATION ET CAPACITÉ D HÉBERGEMENT 2- DESCRIPTION DE L OFFRE D HÉBERGEMENT

1- SITUATION ET CAPACITÉ D HÉBERGEMENT 2- DESCRIPTION DE L OFFRE D HÉBERGEMENT 1- SITUATION ET CAPACITÉ D HÉBERGEMENT 2- DESCRIPTION DE L OFFRE D HÉBERGEMENT 2.1 - Résidences Galy, Bastié et Garros 2.2 - Résidences Ader et Blériot 2.3 - Équipement des studios et studettes 2.4 - Prestation

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

Superficie 30 m 2 Meublé X Non meublé. Eau comprise EDF inclus. Quartier. Rez-de-chaussée Rez-de-jardin

Superficie 30 m 2 Meublé X Non meublé. Eau comprise EDF inclus. Quartier. Rez-de-chaussée Rez-de-jardin Location Adresse rue de la révolution Chambre indépendante non classée Studio non classé T1 non classé T2 non classé T3 non classé T4 non classé T5 non classé Colocation non classée Maison X (Chambre +

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Infos utiles ÉLECTRICITÉ : DÉMARCHES. Date d entrée : / / Date de sortie: / / GAZ NATUREL : DÉMARCHES LES LOCAUX

ÉTAT DES LIEUX. Infos utiles ÉLECTRICITÉ : DÉMARCHES. Date d entrée : / / Date de sortie: / / GAZ NATUREL : DÉMARCHES LES LOCAUX ÉTAT DES LIEUX Civilité : Entrée OU M Mme Mlle Sortie L des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en

Plus en détail