Page 2 LA FILIÈRE. Page 4 ACTU MEDIA. Page 5 ÉTUDIANTS. Page 3 L INTERVIEW. Page 6 CULTURE. Point de vue. Portrait.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 2 LA FILIÈRE. Page 4 ACTU MEDIA. Page 5 ÉTUDIANTS. Page 3 L INTERVIEW. Page 6 CULTURE. Point de vue. Portrait."

Transcription

1 Lettre d information de la Filière francophone de la Faculté d Économie et de Sciences Politiques de l Université du Caire Juillet 11 N 84 3 e Rencontre franco-égyptienne «Quelles transitions pour l Egypte? Dynamiques, enjeux, acteurs» Cette troisième rencontre était co-organisée le 12 juillet dernier par le Centre d'études et de Documentation Économiques, Juridiques et Sociales (CEDEJ) et l Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) en partenariat avec la Faculté d Economie et de Sciences Politiques de l Université du Caire et avec le soutien du Ministère français des Affaires étrangères et européennes. Cette manifestation qui s est tenue à l Hôtel Sofitel Gezirah au Caire a été l occasion de traiter d un sujet ô combien! actuel. Comme l accès était limité, La Coupole a souhaité informer ses lecteurs du programme suivi au cours de cette journée de séminaire. Allocation de recherche Voir supplément spécial. Dina Kassab, diplômée de la Filière en 2010 (majeure économie) et assistante en économie à la Faculté, vient d achever son Master 2 Recherche «Economie théorique et empirique» de l Université de Paris 1 avec mention Bien. Elle a par ailleurs obtenu une allocation de recherche pour effectuer une thèse en France. Félicitations! L équipe de la Filière souhaite rendre hommage au professeur Baher Atlam, directeur égyptien de la Filière de 1994 à A l origine de la création de la Filière, le professeur Baher Atlam représentera pour les étudiants, diplômés, enseignants, responsables administratifs et ses collaborateurs, le père spirituel de la FESP. Récemment nommé par la doyenne président d honneur de la Filière nous le saluons sincèrement pour ses efforts continus et son dévouement inconditionnel à la FESP. Prof. Baher Atlam lors de la remise des palmes académiques par l ambassadeur de France en Les résultats préliminaires du double diplôme en économie avec l Université Paris 1 sont très positifs. A l issue de la délibération du jury du 18 juillet dernier (lire page 2), le taux de réussite de la première session aux quatre cours supplémentaires et au grand oral est de 84%. Sur les 50 étudiants inscrits, 42 étudiants, dont 33 avec mention, ont validé ces matières. Félicitations aux futurs diplômés de la licence d économie de l Université Paris 1 et bonne chance aux étudiants qui doivent passer la session de rattrapage au mois de septembre. Un record de bourses de Master a été atteint cette année. En effet, 17 étudiants ont décroché une admission en Master 2 associée à une bourse d études selon la répartition suivante : 10 lauréats des bourses Eiffel, 4 boursiers du gouvernement français, 2 boursiers de l Agence universitaire pour la francophonie et 1 bourse Walid Bin Talal. Ils effectueront des études de Master à Paris 1, Paris Dauphine, Toulouse 1, l Université Saint-Joseph de Beyrouth et l Université de Montréal. Enfin, l équipe de la Filière souhaite une bonne continuation à Eve Bourguignon, précieuse collaboratrice et responsable du centre de documentation et responsable d édition de La Coupole de 2008 à 2011, qui quitte l Egypte à l automne prochain pour se réinstaller en France. Par sa forte implication dans le développement des activités de la FESP, elle a contribué à consolider le fonds documentaire, l aide à la recherche aux étudiants et à mettre en valeur la Filière à travers sa lettre d information. Très bonnes vacances à tous et "Ramadan Karim"! Mona Amer et Ola El Khawaga Page 2 LA FILIÈRE Page 3 L INTERVIEW Page 4 ACTU MEDIA Page 5 ÉTUDIANTS Page 6 CULTURE La vie de la Filière L équipe de la Filière renforcée Point de vue Portrait Info Rendez-vous

2 La Filière La Filière, au cœur de la recherche L année 2011 est intense pour la Filière, et 2012 en sera de même. La Filière participe à deux projets importants pour le monde de la recherche, dans les champs de la sociologie et de l économie du travail. La relation formation-emploi au Liban et au Proche-Orient Dans le cadre du Programme de Coopération Scientifique Internationale (PCSI) de l Agence Universitaire de la Francophonie, l Institut Français du Proche-Orient (IFPO) est à l origine d un projet ayant une double dimension de documentation et de recherche sur le thème : «Formations, nouveaux métiers et stratégies professionnelles au Liban et au Proche-Orient. Une étude régionale comparative». Pour ce projet, l IFPO (responsable Elisabeth Longuenesse, directrice du Département d Etudes Contemporaines) aura pour partenaires l Institut des Sciences Sociales de l Université Libanaise (responsable Ali Moussaoui, professeur de sociologie), le Centre d Orientation Professionnelle de l Université de Damas (responsable Abdulsalam Zidan, directeur) et la Faculté d Economie et de Sciences Politiques de l Université du Caire (Mona Amer, coordonnatrice de la Filière francophone et économiste du travail, et, Ola El Khawaga, superviseur académique de la Filière francophone). Le principe de ce projet est d étudier la relation entre marché de la formation et marché de l emploi, en abordant et c est ce qui fait son caractère innovant la question des débouchés à partir du marché du travail, des besoins des entreprises ou des secteurs professionnels. S inscrivant dans le champ d une sociologie du travail et des professions, «l objectif premier de ce programme est d apporter les éléments d information et de réflexion à un observatoire des métiers en constitution». Le calendrier de ce projet se compose en trois phases devant être mises en œuvre à compter du printemps-automne 2011 et s achever à la fin de l année Les migrations professionnelles et le développement «Les crises économiques, la migration et le développement en Egypte», c est le thème du second projet, piloté par l IRD, dans lequel la Filière est par ailleurs engagée pour l année 2011 et qui doit s achever, notamment, par l organisation d une conférence en février 2012 à l intention des décideurs politiques et par la production d une publication dans les mois qui suivront. Quel impact les migrations d ordre professionnel ont-elles sur le développement? Quelle est l ampleur de cet impact dans des conditions économiques normales ou en période de crise? Dans le cas de l Egypte, ces questions ont souvent peu été abordées et c est ce que ce projet se propose de faire. L IRD (Sophie Bava, socio-anthropologue) et le think tank «Partners in Development for Research, Training and Consulting» (PID - Mustapha Kamel Al Sayyid, professeur de science politique, directeur) travailleront de concert sur ce projet, entourés d une équipe d économistes (Mona Amer ; Ibrahim Awad, Université Américaine du Caire) et de sociologues (Nadine Sika, Université du Caire et PID ; Marwa Mohamed Abdel Aziz Mustafa, PID). Grand Oral d économie Les 17 et 18 juillet 2011, les étudiants de 3 e année majeure économie ont passé le grand oral de licence d économie dans le cadre du double diplôme de licence d économie de Paris 1 qu ils ont préparé tout au long de cette année. Devant un jury composé de deux enseignants de l Université Paris 1, André Lapidus et Michaël Assous, et de deux enseignants de la Filière, Abla El Khawaga et Chahir Zaki, ils ont répondu à des questions sur des thématiques très diverses correspondant à cinq enseignements de deuxième et de troisième années, comme l histoire de la pensée économique, les relations monétaires internationales, la macroéconomie de la croissance et des crises, etc. Les étudiants de 4 e année ont, eux aussi, suivi ces enseignements, mais ils ont, pour leur part, présenté un mémoire de fin d année. Les résultats finaux de cette première «édition» de la licence d économie de Paris 1 seront communiqués à la rentrée , à l issue des éventuels rattrapages.

3 L équipe de la Filière renforcée Ola El Khawaga, professeur d économie à la Faculté d Economie et de Sciences Politiques, enseignant à la Filière depuis ses débuts, a récemment été nommée au poste de superviseur académique de la Filière. La Coupole a souhaité en savoir davantage sur ses projets pour la Filière. Entretien. Par ailleurs, maintenir le niveau actuel d enseignement au sein de la Filière est une autre priorité : cette année, d anciens diplômés de la Filière ayant soutenu récemment leur thèse en économie ou en science politique sont venus enrichir le corps professoral en exercice à la Filière. Nous espérons avoir autant d opportunités à l avenir. J espère aussi tirer le meilleur de toutes les missions annuelles reçues de l extérieur. Je compte participer activement au développement des programmes d enseignement dans les comités académiques et attirer les meilleurs professeurs pour enseigner au sein de la Filière. La Filière a, en Egypte, un caractère unique, et elle se situe dans la seule Faculté spécialisée à la fois en science politique et en économie sur le territoire national. Dr Ola, pouvez-vous vous présenter, nous parler de votre spécialité et de vos thèmes de recherche? Je suis professeur d économie à la Faculté d Economie et de Sciences Politiques. J ai été diplômée en 1980 et ai présenté au titre de mon master un mémoire sur les modes de consommation en Egypte. Comme thèse de doctorat, j ai effectué un travail sur le problème de la sécurité alimentaire en Egypte. Mes recherches actuelles portent sur les domaines du développement humain, le marché du travail et le secteur des télécommunications. Vous avez récemment été nommée superviseur académique de la Filière. En quoi consiste ce poste? Et que représente-t-il dans votre parcours au sein de la Faculté d Economie et de Sciences Politiques? J ai rejoint l équipe de la Filière dès sa création. J y enseigne la macroéconomie et la microéconomie et suis également en charge des mémoires de fin d étude [Le cursus de la Filière est de quatre années, équivalant à un master 1. NDLR]. J ai ainsi enseigné à la quasi-totalité des étudiants de la Filière. Cette nomination après ces années de coopération avec la Filière revêt pour moi une forme de reconnaissance de la part de la doyenne et de la Faculté, et cela représente un cap important dans mon parcours. J aurai pour tâche de superviser et de diriger le travail au sein de la Filière sur les plans pédagogique et administratif. Je travaille aujourd hui avec une équipe que j estime beaucoup. Quels sont vos projets dans ce cadre et lequel vous semble être le plus urgent à réaliser aujourd hui pour le développement de la Filière? Je pense que, dans l immédiat, il est urgent d accomplir le projet de double diplôme de licence de science politique avec Paris 1, car il constitue une opportunité non négligeable de perfectionnement pour les étudiants de la Filière. Comment voyez-vous la Filière au sein de la Faculté aujourd hui? La Filière et la Faculté sont étroitement liées l une à l autre, et je considère la Filière comme étant une entité très distinguée et prestigieuse par le niveau de ses étudiants et de ses diplômés, travaillant dans les divers secteurs de l économie égyptienne et dans les institutions nationales et internationales à vocation politique (les différents ministères, les organisations internationales, les ONG, etc.). Le sondage, régulièrement mené par la Filière sur l insertion professionnelle de ses diplômés, en témoigne. Il est urgent d accomplir le projet de double diplôme de licence de science politique avec Paris 1. Comment envisagez-vous sa place au sein de la Faculté à long terme? Il faut peut-être travailler à changer l image de la Filière. La Filière a, certes, des caractéristiques spéciales, mais, elle est loin d être isolée des autres sections d enseignement arabophone et anglophone de la Faculté. Elle prend part à l ensemble de ses activités, d une part, à travers les professeurs de la Faculté qui y enseignent et, d autre part, à travers ses étudiants qui participent avec un enthousiasme partagé aux différentes activités sociales et universitaires (simulations de modèles, élections de l Union des étudiants, œuvres caritatives, associations, etc.). L avenir proche est inconnu. Mais, il est certain que, dans le sillage de la Faculté, nous mettrons tout en œuvre pour perfectionner le niveau de nos étudiants, de nos professeurs, de nos enseignements, sans oublier, pour cela, d enrichir les ressources documentaires et les moyens informatiques de notre bibliothèque. Propos recueillis par Eve Bourguignon le jeudi 30 juin 2011

4 Actu média Les colères des longanimes Tewfik Aclimandos est politiste et historien, chercheur au Collège de France, spécialiste de l Histoire de l Egypte et de l islam politique. Des millions d acteurs individuels, qui n avaient jamais pris la parole auparavant. Des dizaines de nouveaux acteurs collectifs, dont la plupart nous sont inconnus. Trois types de processus, de logiques. Une (des) entreprise(s) de stabilisation de la situation, de négociation au plus vite de la transition. L enjeu est, pour les uns, de sauvegarder l Autorité de l Etat, quitte à épargner ceux, parmi ses agents, qui se sont peu ou prou compromis avec l ancien Parti au pouvoir. Pour les autres, de conjurer le péril de l anarchie ou le spectre des hordes de pillards. Ces craintes sont peut-être des fantasmes mais elles sont collectives. Pour d autres encore, imposer le plus rapidement possible les recompositions qu ils souhaitent. Dans l ensemble, on peut dire que l Armée et les Frères Musulmans sont à l œuvre pour la consolidation la plus rapide d un ordre à définir. Une ou des logiques d approfondissement de la Révolution. Pour d autres acteurs, consolider trop vite, c est renoncer à éradiquer l ancien régime. C est ne pas exploiter les potentialités libérées par l explosion de la marmite. C est enfin perpétuer des structures autoritaires, familiales, sociétales ou étatiques, sans s être donné le temps, sinon de fonder de nouvelles pratiques, au moins de laisser (de) la place aux jeunes acteurs qui ont été le fer de lance de la Révolution. Cette logique est peut-être majoritaire, peut-être pas. Mais elle est affaiblie par le fait que si les acteurs sont unanimes pour désigner ce qu ils ne veulent pas, à savoir l ancien régime, ils ont des conceptions différentes de l ordre à bâtir, des autorités à instaurer et du rapport entre ces dernières. Les logiques du pire. Il est devenu rituel de dénoncer les interventions extérieures et les complots de ceux qui, originaires de l ancienne Sécurité d Etat ou du PND, souhaitent l échec de la Révolution, une sorte de Restauration autoritaire, ou se venger. Ces dénonciations, souvent, traduisent des peurs, mais aussi des stratégies de stigmatisation des comportements ou des acteurs que l on souhaite classer dans le camp ennemi. Reposent-elles toujours sur du vent? Je n en suis pas sûr. Mais ce qui semble plus intéressant et plus dangereux, ce sont les cas où des stratégies individuelles, des choix rationnels effectués par de petits groupes ou par des acteurs collectifs de poids, selon des logiques compréhensibles, pas forcément contre-révolutionnaires, peuvent néanmoins aboutir à des catastrophes. Trois grandes passions Avec un sens aigu de la situation que traverse actuellement l Egypte, Tewfik Aclimandos présente une analyse pointue des forces en présence sur l échiquier politique égyptien, de leurs ambitions mais aussi des passions à l œuvre dans la société depuis le 25 Janvier. Il nous montre que la Révolution ne fait que commencer et fait poindre, en filigrane, la détermination du peuple égyptien à pouvoir choisir ses représentants et participer à la construction de son avenir. Des millions d acteurs ont décidé de ne plus laisser aux «autorités» connues jusqu à présent le soin de décider à leur place. L exercice de la souveraineté. Des millions d acteurs ont décidé de ne plus laisser aux «autorités» connues jusqu à présent le soin de décider à leur place. Ils font un effort sérieux pour se tenir informés. Ils décident quand participer et quand se retirer. Cette passion traverse au moins les 50% de la population les moins défavorisés. Elle transcende les affiliations partisanes. Même une force aussi disciplinée que les Frères n y échappe pas. La peur. La nuit du 28 au 29 janvier et les trois qui ont suivi ont été celles des baltaguis. L expérience a été traumatique pour les classes moyennes. Nombreux sont ceux qui ont dû tirer pour se protéger ou envisager de le faire. Tous craignent un remake si la situation se détériore. Plus généralement, ceux qui ont pris part à la révolution et ceux qui n y ont pas pris part, tous craignent que le nouvel ordre qui émergera soit inacceptable pour eux. Ils craignent aussi l anarchie. La colère. Contre un Etat et une société perçus comme injustes. On l a vue le 25 janvier, après la bataille du chameau et ce vendredi 8 juillet. Un proverbe dit : méfiez-vous de la colère du longanime. Tewfik Aclimandos, le 10 juillet 2011

5 Étudiants Parlons de vous! De la Filière au monde des médias, un parcours atypique. Diplômée de la Filière en 1998, entre la finance et les médias, Rabab Yehia El Sherif a choisi. Elle nous parle de ses premières années de carrière à la télévision. Et que faisiez-vous dans la finance? Aujourd hui, vous travaillez à la chaîne El Mehwar, pouvez-vous nous en dire plus? J anime une émission-débat en direct, du samedi au jeudi, le matin, de 10h30 à 12h30. Le débat aborde la situation politique, économique et sociale de l Egypte. Nous recevons parfois des artistes (acteurs) pour parler de ces sujets. Je partage le travail avec un collègue. Depuis combien de temps exercez-vous ce métier? A ma sortie de la faculté, j avais trouvé un poste dans une chaîne de télévision spécialisée dans les programmes pour les familles et les enfants. Ce travail, qui était très souple, me permettait en parallèle de travailler dans la finance, secteur auquel je souhaitais me destiner dès mon entrée à l Université. Je m occupais de la préparation de cinq programmes. J ai d abord travaillé pendant un an pour Ghabbour, une manufacture de voitures, très connue en Egypte (assembleur de Hyundai), au département des investissements, comme gestionnaire de portefeuille. Puis, je suis entrée dans une fondation émiratie, JAICorp (Joint Arab Investment Corporation), rattachée à Adia (Abou Dhabi Investment Authorities). En tant qu associé stratégique au département «Private equity», j avais pour tâche d examiner les propositions d investissements faites à l entreprise, au besoin de les réévaluer, d effectuer des études de faisabilité et de proposer à la direction de la fondation les projets correspondant à ses objectifs de financement. J ai tenu ces responsabilités pendant un an et demi. A ce moment-là, j étais vraiment attirée par le monde de la télévision, et être présentatrice de programmes me motivait beaucoup. La chaîne El Mehwar, une des premières chaînes privées ouvertes en Egypte c était donc une nouvelle expérience pour les Egyptiens cherchait à recruter de nouveaux visages, des jeunes femmes et hommes, pour développer son équipe de présentateurs. J ai donc postulé. Le choix de mon orientation s est opéré à cette époque. J ai définitivement abandonné le secteur de la finance pour me consacrer à ce métier et essayer d y évoluer. Comment souhaiteriez-vous évoluer? C est une «méthode de vie» à laquelle nous avons été initiés avant tout, dans la façon de travailler, de chercher, de lire. Depuis 2002, j ai présenté beaucoup de programmes différents. Je me suis, pour ainsi dire, spécialisée dans les programmes socio-culturels, les making-off des films, les entretiens avec les actrices et acteurs égyptiens. Aujourd hui, je présente le programme «Sabahak andina» (Votre matinée avec nous) tous les jours, sauf le vendredi, et j espère qu il sera maintenu pour longtemps. Pendant les événements que nous avons récemment traversés, il a été très crucial pour nous d axer le plus possible le programme sur la politique. Nous avions le sentiment qu il était important de faire quelque chose pour aider les Egyptiens à mieux s orienter dans l information, pour mieux comprendre leur société, leur pays et donc d'être, autant que possible, au plus près de la vérité, malgré des difficultés évidentes à traiter l information à ce moment-là. C est l objectif prioritaire que je me fixe dans mon travail, contribuer à la diffusion d une information qui aide toute personne à agir. Vous avez été une des personnes à faire partie de la première promotion diplômée de la Filière? Que retenez-vous de vos années à la FESP? Et cela vous est-il utile dans vos fonctions actuelles? J ai beaucoup retenu de la Filière car le système d enseignement a été, pour moi, fondamental, peut-être plus que le contenu. De plus, la venue de professeurs missionnaires de France a été un atout supplémentaire dans notre «apprentissage». Nous avons notamment appris à réfléchir, à faire des recherches, à ne pas nous contenter d un seul point de vue ou d une opinion imposée, mais à former notre propre opinion à partir de sources différentes. C est une «méthode de vie» à laquelle nous avons été initiés avant tout, dans la façon de travailler, de chercher, de lire. En règle générale, dans mon travail aujourd hui, je m efforce de travailler avec cet esprit d ouverture. Portrait réalisé par E.B.

6 Culture Les essentiels A ne pas manquer Ashara Gharby Band. Jeudi 21 juillet à 22 heures, Cairo Jazz Club, 197 rue du 26 juillet à Agouza (tél : ). Le groupe Ashara Gharby Band présentera des compositions de jazz contemporain arabe. Concordance des temps / Eté 11. Le samedi de 13h à 14h (heure française), en direct sur France Culture (www.franceculture.com). «Offrir sur l'actualité l'éclairage des précédents historiques, débusquer dans le passé des similitudes avec nos conjonctures contemporaines, rappeler des épisodes et des mutations qui trouvent, par les temps qui courent, des résonances inattendues, replacer dans la longue durée les événements, les émotions et les débats du présent, avec l'ambition d'aider ainsi à mieux les interpréter, c'est pour cela que Jean-Noël Jeanneney invite à son micro les spécialistes qui ont le goût de ces rapprochements et le talent de les faire servir à la réflexion civique.» Et du côté des livres Une sélection du Centre de Documentation (CDF). L idée de justice, Amartya Sen, traduit de l'anglais par Paul Chemla avec la collaboration d'eloi Laurent, Ed. Flammarion "Essais", 2010, 488 pages. Disponible au CDF. «Réflexion de l'économiste et philosophe sur les moyens de réduire les injustices. Il souligne l'importance de la création d'une justice du choix social fondée sur le débat public. Il évoque aussi les rôles d'une libre participation à la vie politique et des institutions démocratiques dans la réduction des injustices.» (Electre) Politique(s) du conflit. De la grève à la révolution, Charles Tilly et Sydney Tarrow (traduit de l'américain par Rachel Bouyssou), Ed. Presses de Sciences Po "Références. Sociétés en mouvement", 2008, 396 pages. Disponible au CDF. «Etude des formes conflictuelles, pacifiques ou violentes, d'action politique. L'analyse porte sur ce qui rapproche et différencie la manifestation de l'émeute, les mouvements sociaux des révolutions, comment et pourquoi les mobilisations naissent et meurent, quels en sont les acteurs, les modus operandi, les conséquences, en démocratie comme dans les régimes autoritaires.» (Electre) Boursiers 2011 Les résultats pour les bourses octroyées par l Agence Universitaire de la Francophone (AUF) et le Gouvernement Français (GF) ont enfin été publiés. Six étudiants de la Filière pourront en bénéficier dans le cadre de leur projet de master. Boursiers AUF Nancy Hani Sarwat : M2 Economie Internationale et développement - Université Paris Dauphine Seif Allah Zulfakar : Master Sciences Politiques - Université de Montréal Boursiers GF Rana Hisham : M2 Management de la technologie et de l'innovation, Université Paris Dauphine Rana Essam El Guindy et Aya Abou Zayd : M2 Recherche «Economie de l environnement, des ressources naturelles, de l énergie et de l agriculture», Université Toulouse 1 Capitole Sarah Wahby : M2 Recherche «Economie de la Mondialisation», Université Paris I Equipe de La Coupole Responsable d édition Eve Bourguignon Conception graphique Jean-Baptiste Demaison Conception éditoriale E.Bourguignon et J.-B. Demaison Ont également participé à ce numéro Mona Amer, Ola El Khawaga, Tewfik Aclimandos, Rabab Yehia El Shérif Contact

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

Préparation diplômante

Préparation diplômante Préparation diplômante La préparation diplômante de la faculté de Finance, Banque, Comptabilité (FFBC) de l université Lille 2 permet aux étudiants à la fois d acquérir une licence de gestion et de préparer

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI

OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI école d ingénieurs Mathématiques - Informatique Cergy-Pau www.eisti.fr OBTENIR UN DOUBLE DIPLÔME À L EISTI Mathématiques - Nouvelles Technologies Systèmes d Information - Finance Innovation - Management

Plus en détail

Licence Economie et Société

Licence Economie et Société Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et Société Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Fiche n 20 : «Préparer mon projet d études»

Fiche n 20 : «Préparer mon projet d études» Fiche n 20 : «Préparer mon projet d études» Qu est-ce qu un projet? Un projet est une ébauche, une esquisse, il doit avoir un objectif. Le projet professionnel consiste d une part à réfléchir au métier

Plus en détail

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU

OBJECTIFS SPÉCIFICITÉS DE LA CONTENU Master Communication et mutation des organisations Spécialité Communication et ressources humaines formation continue OBJECTIFS Le Master de formation continue (proposé aussi en formation initiale et en

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting The right stage to success Notre expertise pour vos projets KING STAGE KING STAGE à propos de king stage King Stage est une entreprise de recrutement et de conseil experte dans le placement et la gestion

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Admission de professionnels et d étudiants internationaux

Admission de professionnels et d étudiants internationaux Admission de professionnels et d étudiants internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des conservateurs Nom : Prénom : Spécialité demandée : Dates souhaitées

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

QUAI D ORSAY - ENTREPRISES PROGRAMME DE BOURSES COFINANCEES CGGVERITAS / MAEE 2011-2012 APPEL A CANDIDATURES

QUAI D ORSAY - ENTREPRISES PROGRAMME DE BOURSES COFINANCEES CGGVERITAS / MAEE 2011-2012 APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES A lire attentivement avant de remplir le dossier de candidature à une bourse cofinancée CGGVeritas / MAEE Le ministère français des Affaires étrangères et européennes (MAEE) et CGGVeritas

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2)

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management et administration des entreprises Présentation

Plus en détail

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Toulouse, le 11 juillet 2001 ÉVALUATION DES EFFETS DE LA RÉNOVATION DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL À l issue de cette première année de généralisation de la rénovation de l Enseignement Professionnel,

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Présentation du Master 2 Management des Ressources Humaines Créé en 1991, le Master

Plus en détail

BAC + 3 et plus ADMISSIONS PARALLÈLES. Préparer les concours d admissions parallèles en Grande École à Bac + 3 et plus HEC ESCP

BAC + 3 et plus ADMISSIONS PARALLÈLES. Préparer les concours d admissions parallèles en Grande École à Bac + 3 et plus HEC ESCP ADMISSIONS PARALLÈLES ESSEC SCIENCES PO PARIS EM LYON HEC ESCP EDHEC AUDENCIA SKEMA AST2 TREMPLIN 2 PASSERELLE 2 TOULOUSE BS AST2 MASTERS SPÉCIALISÉS BAC + 3 et plus Préparer les concours d admissions

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

MASTER MENTION LANGUES ÉTRANGÈRES APPLIQUÉES SPÉCIALITÉ MANAGEMENT INTERNATIONAL DES ASSURANCES (LEA MIA) EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

MASTER MENTION LANGUES ÉTRANGÈRES APPLIQUÉES SPÉCIALITÉ MANAGEMENT INTERNATIONAL DES ASSURANCES (LEA MIA) EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION MASTER MENTION LANGUES ÉTRANGÈRES APPLIQUÉES SPÉCIALITÉ MANAGEMENT INTERNATIONAL DES ASSURANCES (LEA MIA) EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Masters en Sciences politiques - 6 - Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Programme(s) de Bachelier Mineure Prérequis Accès direct moyennant Mineure Mineure et Prérequis Bachelier

Plus en détail

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ EN PREAMBULE C est une épreuve de concours à part entière. C est le résultat d un vrai travail personnel. C est la pièce principale du dossier d inscription

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015 DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction de la coopération culturelle, universitaire et de la recherche Sous-direction de l enseignement supérieur PROGRAMME

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les Soussignés : L ACADÉMIE DE RENNES Rectorat 96, rue d Antrain 35705 RENNES représentée par Monsieur Jean-Baptiste CARPENTIER, Recteur, d une part ; et L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

Plus en détail

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs

Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs Programme ESP R d accompagnement d entrepreneurs 1 entrepreneur social ou entrepreneur des quartiers 2 ou 3 étudiants d HEC Paris 1 tuteur issu du monde professionnel 4 mois de collaboration (de février

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Le parcours «langues étrangères appliquées»

Le parcours «langues étrangères appliquées» Le parcours «langues étrangères appliquées» Assises universitaires de français Kévin Bacquet Université d État de la région de Moscou Les langues étrangères dans l enseignement supérieur en 3 options :

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2015 Le programme de bourses Eiffel comporte deux volets : - un volet master qui permet de financer une formation diplômante de niveau master de 12 à 36 mois ; - un volet doctorat

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT Ce texte spécifie des dispositions propres à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education (FPSE). Ces dispositions ne dérogent en aucune

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs»

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Groupe AEF est un groupe d information professionnelle spécialisé notamment dans les domaines de l éducation, l enseignement supérieur,

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION MENTION DROIT PUBLIC MENTION DROIT PRIVE Spécialité recherche Protection des droits fondamentaux et des libertés M2

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA DU «Sociétés, cultures et pratiques professionnelles» Niveau Master Professionnel 2 ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 1 1

Plus en détail

- Année scolaire 201./201. -

- Année scolaire 201./201. - Lancées en 2008, dans le cadre de la dynamique Espoir Banlieues, les «Cordées de la réussite» visent à introduire une plus grande équité sociale dans l accès à l enseignement supérieur, notamment dans

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus +

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Dernière mise à jour : 09/12/14 Caroline Chu- DDR/Relations internationales VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Cette note s adresse aux enseignants de l EHESS qui souhaiteraient

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s)

Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s) photo (à coller) MBA SPÉCIALISÉS dossier de candidature 2015 Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s) Spécialités (*) MBA Gestion

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE!

DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE! NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE! DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» Depuis plus de 50 ans, Campus France, Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur, l accueil et la

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Rapport de gestion de projet

Rapport de gestion de projet Rapport de gestion de projet Affectation des projets de programmation aux étudiants Université Montpellier II Licence 3 Lamant Adrien, Rogery Arthur, Maher Ishak April 2015 1 Membres de l équipe de développement

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

18ème Edition des Journées Africaines des Ressources Humaines «JARH 2014»

18ème Edition des Journées Africaines des Ressources Humaines «JARH 2014» 18ème Edition des Journées Africaines des Ressources Humaines «JARH 2014» Organisée par l Association Malienne des Gestionnaires des Ressources Humaines (AMAGRH) En collaboration avec : La Confédération

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

FICHE DE PROCEDURE POUR STAGE OPTIONNEL

FICHE DE PROCEDURE POUR STAGE OPTIONNEL FICHE DE PROCEDURE POUR STAGE OPTIONNEL Textes de référence : Loi n 2006-396 du 31 mars 2006 article 9 : obligation d établir une convention de stage. Décret n 2006-1093 du 29 août 2006 : les clauses obligatoires

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Management de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT 2011/2014 Enquête auprès des anciens ou actuels doctorants Cifre ayant participé à une des éditions des 24H Chrono de l entrepreneuriat organisées par l ANRT et

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Responsable Commercial

Responsable Commercial Responsable Commercial TITRE RNCP Niveau II Embarquez avec nous, Challengez votre carrière. EXECUTIVE EDUCATION www.audencia.com Audencia Group en chiffres + 3 500 étudiants de 81 nationalités 19 000 de

Plus en détail

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE 2014 1. NORMES RELATIVES AUX FILIERES (FL) FL1 Définition de la filière Une filière du cycle Master est un cursus de formation,

Plus en détail

Les grandes étapes de l orientation en France

Les grandes étapes de l orientation en France Septembre 2011 Lettre d Information sur l Orientation du Lycée Français du Caire N 1 Editorial Chers lecteurs, L orientation postbac se prépare sur le long terme en construisant son projet personnel pas

Plus en détail

MASTER. Droit international. Spécialité recherche et professionnelle

MASTER. Droit international. Spécialité recherche et professionnelle MASTER Droit international Spécialité recherche et professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit européen et international Spécialités Droit international Conditions d

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France? L INSEE EN BREF L Insee en bref N 4 Septembre 2012 La mesure du chômage par l Insee Combien y a t il de chômeurs en France? Quelle définition des chômeurs retient l Insee? Comment l Insee mesure t il le

Plus en détail