La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat"

Transcription

1 La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat M CORDELIER, JF. LASCOURREGES, C. PEYRELASSE, C.LAGNET, P.POUECH 4 ième Journées Industrielles Méthanisation 4 novembre Chambéry 1

2 APESA Pole Technologies Notre Plateau Technique est le support d'expérimentation de notre Pôle. Véritable plateforme d essais, il permet de réaliser des expérimentations et des tests visant à valider la fiabilité des projets de nos clients dans le domaine de la valorisation énergie matière. Nous pouvons tester l ensemble d une filière de traitement de la biomasse, depuis le gisement jusqu à la qualité du produit aval (digestat et/ou compost) 2

3 Sommaire 1) Contexte 2) Protocole mis en place 3) Résultats et limites 4) Conclusion 3

4 Contexte digestat = déchet plan d épandage Digestat compostage (NFU ) homologation produit Possibilité de déposer un dossier avant la mise en service de l unité en pilote s'appuyer sur des résultats d'essai 4

5 Essais en réacteur pilote Mesure composition biogaz balance Objectif : reproduire le système de traitement et simuler le fonctionnement du scénario envisagé Echantillonnage des intrants chez les producteurs Conservation des matières Introduction quotidienne selon le plan de charge Analyses des matières premières 5

6 Protocoles mis en place 4 phases de fonctionnement: phase de lancement phase de montée en charge (selon scénario) phase de fonctionnement stabilisé phase d échantillonnage du digestat (gestion en lots) Suivi des performances: T C, débit et composition biogaz, ph, redox, AGV, TAC, MS, MO 6

7 Protocoles mis en place 2 essais réalisés : deux projets > tonnes/an n 1: intrants agricoles et agroalimentaires, hygiénisés en totalité, 1 digesteur IM, 39 C, TRH= 40j n 2: intrants agricoles et agroalimentaires, seuls les C3 sont hygiénisés, 1 digesteur IM, 43 C, TRH=30j + 1 post digesteur, 37 C, TRH=23j. Analyses réalisées: n 1: agronomiques, ETM, CTO, microbiologie, test cresson, AT4, biodisponibilité et minéralisation de l azote n 2: agronomiques, ETM, CTO, microbiologie 7

8 Résultats: paramètres agronomiques Alimentation moyenne ESSAI n 1 ESSAI n 2 Moyenne digestat Coeff variation digest Alimentation moyenne Moyenne digestat Coeff variation digest MS % PB 20, % % MO g/kg MS 833, % % C organique g/kg MS 416, % % NTK+Nox g/kg MS 27, % nc nc nc N ammoniacal g/kg MS 3, % nc nc nc NTK g/kg MS % N org g/kg MS % 6 C/N 15, % % MO/Norg 36, % P 2 O 5 g/kg MS 12, % % K 2 O g/kg MS 5, % % MgO g/kg MS 2, % % CaO g/kg MS 20, % % Na 2 O g/kg MS 3, % % SO 3 g/kg MS 7, % % Chlorures g/kg MS 2, % % MS, MO, C/N - Coef de variation <10 % pour la majorité des paramètres 8

9 Résultats: paramètres agronomiques Alimentation moyenne moyenne digestat MS % PB 20,33 8,02 NTK+Nox g/kg brut 5,49 5,70 Azote ammoniacal g/kg brut 0,78 2,80 Azote orga g/kg brut 4,70 2,90 P2O5 g/kg brut 2,58 2,55 K2O g/kg brut 1,19 1,47 Evolution de l azote organique en azote ammoniacal Conservation des éléments NPK 9

10 T/an Résultats: ETM Ref. anses flux max annuel (g/ha) Cr 600 Cu Ni 300 Zn Cd 15 Pb 900 Hg 10 Se 60 As apport de digestat pour respect des critères ANSES Cr Cu Ni Zn Cd Pb Hg Se As tonnage de digestat 1 qu'il est possible d'apporter tonnage de digestat 2 qu'il est possible d'apporter Valeur limitante = cuivre max 46T/ha soit 266 kg N/ha déjà trop pour une majorité de culture Flux ETM < seuil ANSES 10

11 Résultats: CTO 1 0,9 0,8 PCB 6 5 CTO 0,7 4 0,6 0,5 3 0,4 0,3 0,2 2 1 digestat essai 1 digestat essai 2 seuil anses 0,1 0 PCB 028 PCB 052 PCB 101 PCB 118 PCB 138 PCB 153 PCB 180 somme 7 PCB mg/kg MS 0 Fluoranthène Benzo(b)fluoranthène Benzo(a)Pyrène Mg/kg MS Teneur CTO < seuil ANSES Pas d évolution de ces valeurs au cours de la DA 11

12 Microbiologie: entérocoques 1E+09 Essai Essai Seuil anses alimentation essai 1 digestat essai 1 alimentation essai 2 digestat essai /g PB Entérocoque Coef de variation: entre 70 et 100% en entrée et 20 et 70% en sortie Résultats différents selon les essais. Cas n 1: forte croissance, peut être due à une concentration de 8*10^4 dans l inoculum mais prélèvements réalisés après 5 temps de séjour Valdipro propose la méthode SLANETZ 12

13 Microbiologie: Clostridium Essai Essai 1 Essai Essai 1 alimentation essa 100 Seuil anses 100 digestat essai 1 alimentation essa digestat essai /g PB Spore Clostridium perfringens UFC/g 1 Clostridium perfringens Coef de variation: entre 55 et 160% en entrée et 0 et 85% en sortie Résultats prévisibles car résistance à des T C élevées. Clostridium survit à l hygiénisation 13

14 Microbiologie: Staphylocoques 1000 Essai 1 100? Essai 2 alimentation essai 1 digestat essai 1 Seuil anses alimentation essai 2 10 digestat essai 2? 1 UFC/g PB Staphylococcus aureus ou à coagulase + Coef de variation120% en entrée et entre 0 et 120% en sortie La mesure ne semble pas adaptée. < UFC signifie qu après 5 dilutions il n y a pas UFC observable 14

15 Microbiologie: Escherichia Coli Essai 1 Essai Seuil anses 100 alimentation essai 1 digestat essai 1 alimentation essai 2 digestat essai 2 10 NPP/g PB 1 Escherichia coli Coef de variation 46 à 75% en entrée et entre 0 et 33% en sortie Résultats en dessous des valeurs pour les œufs et larves de nématodes, salmonelle et abattement sur de nombreux autres microorganismes. 15

16 AT4 Résultats: phytotoxicité Paramètre Digestat à T0 Digestat à T0 + 1 mois Composé stabilisé Consommation O2 (mg O2/gMS) Indice de respiration dynamique (mg O2/kg MVS/h) Valeur > seuil, mais < aux valeurs obtenues sur matières fraiches Méthanisation taux de stabilité de la MO, mais pas suffisamment pour atteindre un stade stabilisé stockage nécessaire avant utilisation Cresson T0 et T0+ 1 mois pas d émergence A T0+ 3 mois: la germination commence mais < témoin. Il doit rester des AGV ne pas semer une culture juste après l épandage, mais attendre pour que ces composés antigerminatifs soient biodégradés dans le sol. Sur une culture déjà en place le phénomène ne sera pas observé à condition de respecter les doses préconisées. 16

17 exprimé en % du témoin exprimé en % du témoin Croissance foliaire La dose d utilisation du digestat a été considérée à 30T/ha dose 1 dose 2 dose 10 11,79 g/l mélange 23,58 g/l mélange 117,9 g/l mélange blé 26-mai 23-juin 25-août dose1 dose2 dose10 dose1 dose2 dose10 emergence (%) biomasse (mg/plantule) /05/2014 laitue 25/08/2014 tomate dose1 dose2 dose10 dose1 dose2 dose10 emergence (%) 23/06/2014 tomate laitue et tomate biomasse (mg/plantule) Pour le blé: Pour la laitue et la tomate: Aucun effet néfaste à toutes les doses pour le digestat à t0 et pour le digestat stocké 1 mois et 3 mois Effet néfaste sur la germination et la croissance foliaire à la dose 10 pour le digestat à t0 et t0+1mois Effet favorable à la croissance aux doses 1 et 2. à la dose 10 uniquement pour le digestat stocké 1 mois et 3 mois Effet favorable à la croissance foliaire aux doses 1 et 2 pour le digestat stocké 1 mois et 3 mois 17

18 Conclusion (1) Les résultats sont dépendants du scénario du projet chaque situation est spécifique Certains aspects sont bien maitrisés: paramètre agronomique, CTO, ETM, essais de stabilité, de phytotoxicité Post traitement influence les résultats (effet de la durée de stockage du digestat) Microbiologie = point sensible 18

19 Conclusion (2) A l échelle pilote reproduire la totalité de la chaine de traitement du digestat est plus ou moins facile : stockage, séchage réalisables à l échelle pilote, autres post-traitements plus difficile à mettre en œuvre extrapolations nécessaires basées sur l expertise Certaines méthodes d analyses ne sont pas adaptées au digestat microbiologie, cresson L essai Pilote permet une caractérisation globale du digestat permet d apporter des données «réelles/concrètes» pour constituer le dossier de demande d homologation instruit par l Anses. 19

20 Merci de votre attention Avez-vous des questions? Marine Cordelier

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Organisme Indépendant des producteurs de boues de Lorraine Version du 18 juillet 2014 Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Le cahier des charges

Plus en détail

Catalogue UN PLATEAU TECHNIQUE EXPERIMENTAL A VOTRE SERVICE. www.apesa.fr

Catalogue UN PLATEAU TECHNIQUE EXPERIMENTAL A VOTRE SERVICE. www.apesa.fr UN PLATEAU TECHNIQUE EXPERIMENTAL A VOTRE SERVICE Catalogue APESA Plateau Technique, Cap Ecologia Avenue Frédéric Joliot Curie, Tél : 05 59 81 45 42 camille.lagnet@apesa.fr philippe.pouech@apesa.fr www.apesa.fr

Plus en détail

BILAN DE L OPÉRATION

BILAN DE L OPÉRATION Communauté de Communes de l Agglomération de Sarrebourg ESAT l Eventail IME Les Jonquilles BILAN DE L OPÉRATION Micro-compostage collectif en bacs Expérimentation pilote 1 Sommaire 1. Rappel du projet

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

NOTE. Cadre juridique de la gestion des boues de station d épuration. Série Juridique DJ 13. Novembre 2012

NOTE. Cadre juridique de la gestion des boues de station d épuration. Série Juridique DJ 13. Novembre 2012 NOTE Cadre juridique de la gestion des boues de station d'épuration Série Juridique DJ 13 Novembre 2012 AMORCE Cadre juridique de la gestion des boues de station d épuration 1/30 SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr 1 Présentation Diva AILE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang.

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang. POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG Le compostage des ordures ménagères à Dschang. Le site de compostage Site de Ngui Le site de compostage PARTENAIRES Equipe de mise en œuvre Encadreurs Dr Emmanuel

Plus en détail

Risques sanitaires et environnementaux liés à l épandage des produits organiques

Risques sanitaires et environnementaux liés à l épandage des produits organiques Chapitre 6 Risques sanitaires et environnementaux liés à l épandage des produits organiques La qualité analytique d un produit comprend également des aspects sanitaires et environnementaux. Les risques

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation?

Résumé. A. Qu est-ce que la méthanisation? Résumé Afin de compléter les travaux réalisés par l'arene, l'ademe, Gaz de France et l'agence de l'eau Seine-Normandie depuis 1999 sur le sujet de la méthanisation, filière de traitement des biodéchets

Plus en détail

Retour d expériences d usines de traitement biologique. Loïc Loillier Veolia

Retour d expériences d usines de traitement biologique. Loïc Loillier Veolia Retour d expériences d usines de traitement biologique Loïc Loillier Veolia Sommaire Veolia en bref Cellule Traitement Biologique Film Le Traitement Biologique Retour d Expériences Artois Méthanisation

Plus en détail

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique

Introduction. Sommaire. La méthanisation. à la ferme. Qu est-ce-que Trame? 1/ Le fonctionnement biologique La méthanisation m à la ferme Sommaire / Le fonctionnement biologique / De l action des micro-organismes à l installation sur la ferme Les substrats / le digesteur / le digestat / le biogaz / la production

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Analyses agronomiques

Analyses agronomiques 4 C H A P I T R E Analyses agronomiques De nombreux moyens existent pour analyser et décrire les sols et les matières organiques. Les résultats des analyses agronomiques permettent d évaluer leurs caractéristiques

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Naskeo Environnement Créé en 2005 25 employés 3 sites 2 Naskeo: une entreprise innovante Le Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ RAPPORT D'ANALYSE Page 1/5 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Sol S1-0-0,5 m 002 Sol S2-0-0,5 m (116) 003 Sol S3-0-0,5

Plus en détail

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou 1 Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou Organisme scientifique sollicité : IGEDD/UO Responsable: CEFREPADE Institution bénéficière

Plus en détail

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés Contexte et objectif Recycler le P comme engrais phosphaté

Plus en détail

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation T A R I F S DE BASE HT DESIGNATION CONTENU OBJECTIF 2015 HT MENUS ANALYTIQUES S DE SOLS VITICULTURE avec interprétation 610 COMPLETE (avec oligos) Granulométrie 5 fractions - PH eau - Calcaire Total -

Plus en détail

Les Cendres des chaudières automatiques au bois et leurs possibilités de valorisation

Les Cendres des chaudières automatiques au bois et leurs possibilités de valorisation Route du Col de Jau 66500 MOSSET Tél : 04 68 05 05 51 Fax : 09 77 46 23 29 bois.energie66@wanadoo.fr Plan bois énergie et Développement local Pyrénées Orientales (66) Les Cendres des chaudières automatiques

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable

Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable M. ROUEZ*, M. LEMUNIER*, Y. LESSARD*, A. SIMAO, L. GALTIER *Suez Environnement CIRSEE

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Journées thématiques du Réseau National Biofilms, 14-15 Juin 2006, Orléans Etude de la formation du biofilm lors du démarrage de procédés intensifs de méthanisation R. Cresson, R. Escudié, H. Carrère,

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

Journées Industrielles de la Méthanisation

Journées Industrielles de la Méthanisation Journées Industrielles de la Méthanisation Gérer les ressources microbiennes : Exemples d applications aux procédés de méthanisation Marina Moletta-Denat, Jérôme Hamelin, Kim Milferstedt et Eric Trably

Plus en détail

Audit de bon fonctionnement des plateformes de compostage de boues sur le bassin Rhône Méditerranée. Septembre 2008. technic eau

Audit de bon fonctionnement des plateformes de compostage de boues sur le bassin Rhône Méditerranée. Septembre 2008. technic eau technic eau Audit de bon fonctionnement des plateformes de compostage de boues sur le bassin Rhône Méditerranée Septembre 2008 >>> Cap sur le bon état des eaux TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES...1

Plus en détail

ADEME DVNAC. Etude de valorisation des cendres de chaufferies bois. Novembre 2001 MARCHE N 00 01 026. suiveur ADEME : Séverine BOUVOT - MAUDUIT

ADEME DVNAC. Etude de valorisation des cendres de chaufferies bois. Novembre 2001 MARCHE N 00 01 026. suiveur ADEME : Séverine BOUVOT - MAUDUIT ADEME DVNAC Etude de valorisation des cendres de chaufferies bois Novembre 2001 MARCHE N 00 01 026 suiveur ADEME : Séverine BOUVOT - MAUDUIT SOMMAIRE RESUME... 1 SYNTHESE SUR LA REGLEMENTATION... 4 1 -

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE. Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com

GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE. Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com GESTION DES DECHETS ORGANIQUES PAR COMPOSTAGE Jean Luc DA LOZZO jeanlucdalozzo@gmail.com 1 Philosophie de l entreprise Avoir une approche globale pour : gérer tous les déchets organiques d un territoire

Plus en détail

La sortie du statut de déchets du bois d emballage :

La sortie du statut de déchets du bois d emballage : La sortie du statut de déchets du bois d emballage : point d avancement et conséquences DÉROULEMENT Préambule : les enjeux dans lequel s inscrit la SSD Analyse comparée des régimes déclaration et enregistrement

Plus en détail

Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique

Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique Chapitre 8 Raisonner l apport d un produit organique Les produits organiques sont utilisés soit en amendement pour apporter de l humus au sol afin d améliorer ses propriétés (physiques, chimiques et biologiques),

Plus en détail

Réussir un projet biogaz :

Réussir un projet biogaz : Réussir un : Les points clés à prendre en compte Fabien Dauriac Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59 95 Email : accueil@hautes-pyrenees pyrenees.chambagri.fr

Plus en détail

Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn

Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Comportement de Miscanthus cultivé sur des

Plus en détail

Produits Industriels. Supports de culture Page 1 de 35 REFERENTIEL. PORTANT SUR Supports de culture. CARACTÅRISTIQUES COMMUNICANTES

Produits Industriels. Supports de culture Page 1 de 35 REFERENTIEL. PORTANT SUR Supports de culture. CARACTÅRISTIQUES COMMUNICANTES Supports de culture Page 1 de 35 REFERENTIEL PORTANT SUR Supports de culture. CARACTÅRISTIQUES COMMUNICANTES La qualitä agronomique du produit est garantie par une värification des principaux critåres

Plus en détail

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Vue rapide des éléments d une installation de méthanisation Biomasse : Effluents d élevage Déchets agro-alimentaires

Plus en détail

Protocole d analyses laboratoires obligatoires. Africompost.

Protocole d analyses laboratoires obligatoires. Africompost. Protocole d analyses laboratoires obligatoires. Africompost. Introduction : Ce document indique les analyses obligatoires et facultatives (ou à la demande des clients) dans la cadre d Africompost et leurs

Plus en détail

Production décentralisée d énergie par méthanisation de produits résiduaires organiques et de biomasses

Production décentralisée d énergie par méthanisation de produits résiduaires organiques et de biomasses L Institut National de la Recherche Agronomique Production décentralisée d énergie par méthanisation de produits résiduaires organiques et de biomasses Jean-Philippe DELGENES Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie Journée technique méthanisation agricole 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie TITRE CHAPITRE Sous titre Sous titre Principe Contexte Substrats Types d installations Possibilités de valorisation de l

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE ET REGLEMENTATION FRANCAISE RELATIFS A LA VALORISATION DES BOUES ISSUES DU TRAITEMENT DES EAUX USEES

ELEMENTS DE CONTEXTE ET REGLEMENTATION FRANCAISE RELATIFS A LA VALORISATION DES BOUES ISSUES DU TRAITEMENT DES EAUX USEES MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction de l Eau et de la Biodiversité Sous-Direction de la Protection et de la Gestion des Ressources

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

Epandage des matières de vidange d assainissement non collectif Agrément des vidangeurs

Epandage des matières de vidange d assainissement non collectif Agrément des vidangeurs Recyclage agricole des effluents organiques Epandage des matières de vidange d assainissement non collectif Agrément des vidangeurs Guide méthodologique SOMMAIRE INTRODUCTION p 2 PARTIE 1 : IMPRIMES TYPES

Plus en détail

filières de traitement et valorisation industrielles RDC Environment - Enviro-Consult RE.CO.R.D

filières de traitement et valorisation industrielles RDC Environment - Enviro-Consult RE.CO.R.D Inventaire et critères de choix de filières de traitement et valorisation pour les boues urbaines et industrielles RDC Environment - Enviro-Consult Bernard De Caevel Marc De Vos Olivier Pollet RE.CO.R.D

Plus en détail

Les bases du compostage : lien entre maturité et usage du(des) compost(s).

Les bases du compostage : lien entre maturité et usage du(des) compost(s). Recherche Innovation Transfert de Technologie pour les Matières fertilisantes Organiques Les bases du compostage : lien entre maturité et usage du(des) compost(s). Nicolas THEVENIN Plan 1. Compostage :

Plus en détail

La gestion intégrée des produits résiduaires organiques de la micro-régionouest de la Réunion Etat d avancement du projet

La gestion intégrée des produits résiduaires organiques de la micro-régionouest de la Réunion Etat d avancement du projet La gestion intégrée des produits résiduaires organiques de la micro-régionouest de la Réunion Etat d avancement du projet T. Wassenaar, J. Queste, J.M. Paillat Assemblée Générale du RMT Fertilisation &

Plus en détail

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères Présentation ORDIMIP 16 nov 2005 Projet d un d biocentre à Bordères res sur l Echezl SOMMAIRE 1. GRS VALTECH en quelques mots 2. Le projet de Bordères res sur l Echezl : choix du site 3. Description du

Plus en détail

LA METHANISATION. La méthanisation n est pas une technique marginale :

LA METHANISATION. La méthanisation n est pas une technique marginale : LA METHANISATION La méthanisation n est pas une technique marginale : Amiens était jusqu ici la seule référence en France. Depuis 4 à 5 ans la technique de ce process s est considérablement améliorée.

Plus en détail

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013 Sommaire du document 1. Naskeo en quelques chiffres 2. Les prestations proposées par Naskeo 3. Références Naskeo et projets en cours 4. Activités Narbonne

Plus en détail

Agrobiochimie. Chef de service : Jocelyne Aubry jocelyne.aubry@cg35.fr

Agrobiochimie. Chef de service : Jocelyne Aubry jocelyne.aubry@cg35.fr Chef de service : Jocelyne Aubry jocelyne.aubry@cg35.fr Équipe technique : Marie-Thérèse Agaësse, Josiane Bouillet, Jannick Galodé, Pascale Ganche, Christine Prodhomme, Brice Vergnerie. a Terres et sols

Plus en détail

Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts

Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts Commission Nationale du Débat Public centre de traitement des déchets ménagers d Ivry/Paris XIII

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

4 ème JTJ Interbio 2014 Matériaux biosourcés et surfaces modifiées Stratégies de maîtrise des pathogènes. 26 juin 2014-4 ème JTJ Interbio 1

4 ème JTJ Interbio 2014 Matériaux biosourcés et surfaces modifiées Stratégies de maîtrise des pathogènes. 26 juin 2014-4 ème JTJ Interbio 1 4 ème JTJ Interbio 2014 Matériaux biosourcés et surfaces modifiées Stratégies de maîtrise des pathogènes 26 juin 2014-4 ème JTJ Interbio 1 Plan Les matériaux au contact des aliments (MCDA) Focus sur le

Plus en détail

FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES

FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES FORMATIONS CATALOGUE 2015 GESTION PAR L'ANALYSE DU SOL ET DU VÉGÉTAL CONDUITE DE LA NUTRITION EN CULTURES PÉRENNES VALORISATION DES ANALYSES DE SOL EN CULTURES PLEIN CHAMP RÉGLEMENTATION ET RELIQUATS AZOTÉS

Plus en détail

Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP

Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP Importance de l analyse des dangers Connaissance de l évolution des dangers au cours

Plus en détail

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr La méthanisation des déchets sources d énergie www.regioncentre.fr La méthanisation est un processus biologique de dégradation de la matière organique, par des bactéries, en absence d oxygène et à température

Plus en détail

WP4 D4.2.2 Technical event presentations N 2. Kind of event/activity Exhibition Fair Conference/Seminar.. Congress

WP4 D4.2.2 Technical event presentations N 2. Kind of event/activity Exhibition Fair Conference/Seminar.. Congress WP4 D4.2.2 Technical event presentations N 2 Bio-methane Regions Partner : AILE Date and location : 5 th June 2012 Kind of event/activity Exhibition Fair Conference/Seminar.. Congress Object/purpose of

Plus en détail

La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles

La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles par le recyclage agricole Mémento à l usage des maîtres d ouvrage de station d épuration Une filière responsable 1 Toute collectivité ou

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001

Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations de papier Certifié ISO 14001 DR FORMATION INFOMA DR R.Vezin 15 et 16 décembre 2009 Partie 2 Principe intrants technique Lionel TRICOT Intervention à télécharger sur : Lien avec le site / la page Objectif : réduction des consommations

Plus en détail

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Méthanisation à la ferme intérêts généraux traiter des déchets organiques d un territoire produire une énergie renouvelable réduire les émissions de Gaz

Plus en détail

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation»

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» (CET) d Oum Azza «Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» 24 Décembre 2013 Programme National de traitement des Déchets Ménagers (PNDM) 2012-2016 Quantités réceptionnées 2007-2012 Le PNDM, s inscrit

Plus en détail

Des compétences reconnues

Des compétences reconnues ZOOM SUR LE SMRA68 ET SES ACTIVITES EN 2014 Le Syndicat Mixte Recyclage Agricole du Haut-Rhin est un Syndicat Mixte ouvert qui regroupe des collectivités haut-rhinoises concernées par l assainissement.

Plus en détail

TRAÇABILITÉ DÉVELOPPÉE DANS LE

TRAÇABILITÉ DÉVELOPPÉE DANS LE TRAÇABILITÉ DÉVELOPPÉE DANS LE CADRE DU COMPOSTAGE DE BOUES Logiciel TRADEO Patrick GUINET Micasys Journée technique Compostage de boues 2012-12-12 SOMMAIRE 1 - Contexte / Objectif de l application 2 -

Plus en détail

Réglementation sur les épandages en agriculture

Réglementation sur les épandages en agriculture 8 C H A P I T R E Réglementation sur les épandages en agriculture L agriculteur qui utilise une matière organique au champ est responsable des conditions de son utilisation au champ et il doit respecter

Plus en détail

DENOMINATION DE L'OPERATION (Injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel)

DENOMINATION DE L'OPERATION (Injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel) Schéma guide pour établir un cahier des charges ETUDE DE FAISABILITE D'UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE (Codigestion de déchets, végétaux, effluents d exploitations agricoles et d industries agro-alimentaires)

Plus en détail

Chapitre 3. Les principaux produits organiques en Languedoc-Roussillon

Chapitre 3. Les principaux produits organiques en Languedoc-Roussillon Chapitre 3 Les principaux produits organiques en Languedoc-Roussillon La Loi Cadre Grenelle 1 (1) hiérarchise le traitement des déchets dans l ordre préférentiel suivant : «valorisation organique», «valorisation

Plus en détail

LES AUTRES THÈMES BIOMÉTHANISATION

LES AUTRES THÈMES BIOMÉTHANISATION LES AUTRES THÈMES BIOMÉTHANISATION Technologies émergeantes de biométhanisation de la biomasse végétale en Inde H.N. Chanakya, Centre for Sustainable Technologies (formerly ASTRA Centre), Indian Institute

Plus en détail

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu à Lubumbashi Ngoy Shutcha M1, Kamengwa Kissi C1, Mpundu Mubemba M1, Colinet G2, Faucon MP3, Mahy G4, Visser M5,

Plus en détail

Évaluation des performances techniques du séparateur décanteur centrifuge Alfa-Laval DSX-706

Évaluation des performances techniques du séparateur décanteur centrifuge Alfa-Laval DSX-706 Performances technico-économique d un séparateur centrifuge mobile à la fosse à lisier de porcs suivi du traitement par compostage et biostabilisation des solides de lisier de porcs Évaluation des performances

Plus en détail

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition Projet d aménagement de la future clinique du Sport Localisation du site Secteur de Langlade Commune de Toulouse Projet d aménagement du site : Usage

Plus en détail

FLVVG : Laboratoire de Gentbrugge

FLVVG : Laboratoire de Gentbrugge Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire FLVVG : Laboratoire de Gentbrugge Andre Fontaine (Andre.Fontaine@favv.be) Inge Van Hauteghem (Inge.Vanhauteghem@favv.be) Mieke Van de Wiele (Mieke.Vandewiele@favv.be)

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

TitroLine 6000 - idéal pour l agro-alimentaire, l eau, les eaux usées et les applications environnementales

TitroLine 6000 - idéal pour l agro-alimentaire, l eau, les eaux usées et les applications environnementales - idéal pour l agro-alimentaire, l eau, les eaux usées et les applications environnementales Grâce à sa vaste gamme d applications, le permet l accès aux titrations potentiométriques et est l appareil

Plus en détail

CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 ENVIRONNEMENT

CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 ENVIRONNEMENT Ensemble pour s'améliorer CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 ENVIRONNEMENT Association AGLAE Parc des Pyramides 427 rue des Bourreliers 59320 Hallennes lez Haubourdin +33 (0)3 20 16 91 40

Plus en détail

Comment monter un projet industriel?

Comment monter un projet industriel? EFE BIOMASSE 19 juin 2008 Comment monter un projet industriel? Dominique BOULDAY Sommaire I Les enjeux du recyclage agronomique des déchets organiques II - L état des lieux de la méthanisation et facteurs

Plus en détail

Etude de faisabilité d un projet pilote d écologie industrielle et territoriale :

Etude de faisabilité d un projet pilote d écologie industrielle et territoriale : Etude de faisabilité d un projet pilote d écologie industrielle et territoriale : Etude de la valorisation énergétique des boues de la station d épuration de Villepreux Projet financé par : Etude réalisée

Plus en détail

Quelle gestion des sous-produits vinicoles? Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : N 25

Quelle gestion des sous-produits vinicoles? Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : N 25 N 25 Expérimentation nationale sur la valorisation des sous-produits vinicoles NOVEMBRE 2013 Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : Quelle gestion des sous-produits vinicoles? Les personnes physiques

Plus en détail

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Olivier ATTEIA - Jean-Louis CRABOS Roubaix 10 mai 2012 Le Réseau Aquitain sur la Pollution

Plus en détail

FATE OF PATHOGENS AND MICROPOLLUTANTS DURING ORGANIC WASTES AND BY-PRODUCTS ANAEROBIC DIGESTION A REVIEW.

FATE OF PATHOGENS AND MICROPOLLUTANTS DURING ORGANIC WASTES AND BY-PRODUCTS ANAEROBIC DIGESTION A REVIEW. ETAT DES CONNAISSANCES SUR LE DEVENIR DES GERMES PATHOGENES ET DES MICROPOLLUANTS AU COURS DE LA METHANISATION DES DECHETS ET SOUS- PRODUITS ORGANIQUES. FATE OF PATHOGENS AND MICROPOLLUTANTS DURING ORGANIC

Plus en détail

Essai de lutte contre le Bremia de la laitue en pépinière et sous abri froid

Essai de lutte contre le Bremia de la laitue en pépinière et sous abri froid MARAICHAGE 5 fiche action 3 2 2 12 AB L5 PACA/7 Essai de lutte contre le Bremia de la laitue en pépinière et sous abri froid Jérôme LAMBION (GRAB) Le mildiou de la laitue (Bremia lactucae) est la maladie

Plus en détail

LE BIOGAZ, UNE ENERGIE RENOUVELABLE POUR LES COMMUNES?

LE BIOGAZ, UNE ENERGIE RENOUVELABLE POUR LES COMMUNES? CONCEPTS ENERGETIQUES DES COMMUNES VAUDOISES Epalinges 7 septembre 2010 LE BIOGAZ, UNE ENERGIE RENOUVELABLE POUR LES COMMUNES? Yves MEMBREZ Centre d information biomasse c/o EREP SA 1123 Aclens www.biomassenergie.ch

Plus en détail

Compostage et valorisation par l agriculture des déchets urbains

Compostage et valorisation par l agriculture des déchets urbains Compostage et valorisation par l agriculture des déchets urbains S. Houot 1, P. Cambier 1, M. Deschamps 1, P. Benoit 1, G. Bodineau 1, B. Nicolardot 2, C. Morel 3, M. Linères 3, Y. Le Bissonnais 4, C.

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197 Norme internationale : ISO/CEI 17025:2005 Norme suisse : SN EN ISO/CEI 17025:2005 ABL Analytics SA Rue Victor-Helg 18 2800 Delémont Responsable : Responsable SM : Blaise Allemann Lucas Costato Téléphone

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

Contrôle, Commande et Optimisation des procédés de méthanisation

Contrôle, Commande et Optimisation des procédés de méthanisation Biomasse Energie Environnement Technologie Contrôle, Commande et Optimisation des procédés de méthanisation Journées Recherche et Industrie Laurent Lardon 16-18 octobre 2013 Problématique de la supervision

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

passif de 6 000 000 m³ de sédiments récurent annuel de 500 000 m³

passif de 6 000 000 m³ de sédiments récurent annuel de 500 000 m³ Cas concret d une méthode de traitement des sédiments Iwaszko Alex CTP Situation actuelle en Région wallonne 460 km de voies navigables 13 351 km de voies non navigables Enjeux passif de 6 000 000 m³ de

Plus en détail

TRAITEMENT MÉCANO-BIOLOGIQUE (TMB) DES ORDURES MÉNAGÈRES : PROJET PILOTE LABORATOIRE ÉQUIPE DE TRAVAIL

TRAITEMENT MÉCANO-BIOLOGIQUE (TMB) DES ORDURES MÉNAGÈRES : PROJET PILOTE LABORATOIRE ÉQUIPE DE TRAVAIL i TRAITEMENT MÉCANO-BIOLOGIQUE (TMB) DES ORDURES MÉNAGÈRES : PROJET PILOTE LABORATOIRE ÉQUIPE DE TRAVAIL Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) M. Yves Bernard, ing., responsable du projet.

Plus en détail

Préparation du plan de gestion des matières résiduelles

Préparation du plan de gestion des matières résiduelles Ville de Laval Préparation du plan de gestion des matières résiduelles Rapport d étape 5 Évaluation de la pertinence de traiter les boues d épuration et de fosses septiques Version finale Date : Mai 2010

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

Biométhanisation des matières organiques

Biométhanisation des matières organiques ARTICLE TECHNIQUE Biométhanisation des matières organiques Grâce au Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC), le Québec est devenu un marché intéressant

Plus en détail

Matériels et méthodes Résultats

Matériels et méthodes Résultats Réseau PRO, référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé Bell Alix 1, Michaud Aurélia 1, Schaub Anne 2, Trochard Robert 3, Sagot Stéphanie 4, Dumont Solène

Plus en détail