DOSSIER DE PRÉSENTATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRÉSENTATION"

Transcription

1 DOSSIER DE PRÉSENTATION GUSTAVE ROUSSY ET LE CANCER DU SEIN OCTOBRE 2013 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 1

2 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein GUSTAVE ROUSSY, INSTITUT DE CANCÉROLOGIE, SE DISTINGUE DEPUIS SON ORIGINE PAR UNE APPROCHE TOTALEMENT INTÉGRÉE ENTRE RECHERCHE, SOINS ET ENSEIGNEMENT, LE PLAÇANT AUJOURD HUI PARMI LES DIX LEADERS MONDIAUX DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER. Expert des cancers complexes, l Institut cultive un positionnement conciliant toujours médecine de pointe et prise en charge humaine. Il fonde aussi sa spécificité sur l innovation thérapeutique, ce qui le place aujourd hui à l avant-garde de domaines très prometteurs tels que la médecine personnalisée qui tient compte des caractéristiques génétiques du patient et de sa tumeur et les thérapies de demain (immunothérapie, réparation de l ADN ). Le cancer du sein est le plus répandu des cancers féminins. Près de 1 femme sur 10 sera touchée au cours de sa vie par un cancer du sein. Une préoccupation de santé publique majeure pour laquelle Gustave Roussy est à l avant-garde. Le comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy prend en charge les patient(e)s atteint(e)s de cancer du sein ou d une anomalie du sein, qu elle soit bénigne ou maligne. Certain(e)s n ont pas encore eu de diagnostic en ville et viennent à la fois pour établir le diagnostic et être pris(es) en charge ; d autres ont déjà eu un diagnostic et s adresse à l Institut pour un traitement. Gustave Roussy intervient pour : - le diagnostic des anomalies mammaires suspectes dépistées en ville ; page 2 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

3 - la prise en charge complète du traitement des cancers du sein : chirurgie, chirurgie reconstructrice, chimiothérapie, radiothérapie, thérapeutiques ciblées, suivis post-thérapeutiques, soins de support ; - la prise en charge des femmes à haut risque de cancer du sein : dépistage et prévention ; - la prise en charge de certaines pathologies bénignes particulières. CHIFFRES CLÉS 2012 : LE COMITÉ SEIN NOMBRE DE PATIENTS PRIS EN CHARGE (ambulatoire ou hospitalisation conventionnelle) : NOUVEAUX INSCRITS : Patient(e)s inclus(es) dans un essai clinique dans le cadre d une pathologie mammaire : 583 (sur au total) ET AUSSI 69% des nouveaux inscrits pris en charge en HDJ ou en hospitalisation conventionnelle Séjours de 2 nuits ou plus : Séances de chimiothérapie en ambulatoire : Séjours d hospitalisation avec chimiothérapie : Séances de radiothérapie : PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN : UNE PRISE EN CHARGE COMPLÈTE LA CONSULTATION «DIAGNOSTIC EN UN JOUR» : DE L INNOVATION À LA MODÉLISATION Préciser la nature d une anomalie du sein dépistée en ville afin d obtenir dans la journée un diagnostic et, le cas échéant, proposer immédiatement un traitement ou une intervention : tel est le défi que relève depuis 2004 cette consultation, qui a accueilli près de patientes, à raison d une trentaine chaque lundi. Sa force : l organisation d une prise en charge pluridisciplinaire lourde, qui permet à chaque patiente de voir plusieurs médecins, de passer les examens d imagerie nécessaires, de réaliser une cytoponction ou une biopsie. En fin de journée, si la lésion s avère bénigne, la patiente est rassurée immédiatement. Si un diagnostic de cancer est posé (4/10 cas), elle repart avec son programme et ses rendez-vous de traitement. «Un tel service exige une coordination complexe de compétences, d équipements, de locaux. C est à cette condition que nous pouvons réduire le temps de doute et d errance diagnostique, génératrice d anxiété», explique le Dr Suzette Delaloge, chef du Comité pluridisciplinaire de Pathologie mammaire. Suzette Delaloge Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 3

4 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein LA CONSULTATION D URGENCE Mahasti Saghatchian En plus de la consultation classique de diagnostic en un jour du cancer du sein, Gustave Roussy propose depuis 2011 une nouvelle consultation d accueil réservée aux patientes en situation d extrême urgence : les femmes dont la tumeur est très agressive (ayant rapidement augmenté de taille, inflammatoire) ou grosse (3 cm ou plus), et les femmes enceintes. «Dans certaines situations, la chirurgie d emblée n est pas la bonne stratégie. Pour éviter que la tumeur ne se métastase et devienne incurable, il faut une chimiothérapie préalable» explique le Dr Mahasti Saghatchian, cancérologue en Pathologie mammaire et responsable de cette consultation. «En outre, celle-ci permet parfois d éviter l ablation du sein dans le cas de grosses tumeurs opérables dont la taille diminue après le traitement». Cette consultation sans délai d attente (moins de cinq jours) accueille chaque mardi quatre à huit patientes. Celles-ci sont souvent jeunes, et n ont pas eu d enfant. Une consultation pour préservation de la fertilité leur est alors systématiquement proposée avec le Dr Michaël Grynberg (hôpital Antoine Béclère). SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE En plus de la consultation classique de diagnostic en un jour du cancer du sein du lundi, Gustave Roussy propose depuis 2011 une nouvelle consultation d accueil réservée aux patientes en situation d extrême urgence : les femmes dont la tumeur est très agressive (ayant rapidement augmenté de taille, inflammatoire) ou grosse (3 cm ou plus), et les femmes enceintes. : ces bénévoles assurent un soutien es patients dans les espaces d attente en radiothérapie et en pédiatrie. Elles ans l atelier de loisirs pour un moment de e et de créativité ociation Culture et Bibliothèque pour tous) : s bénévoles et diplômées vous accueillent le 11 h 30 à 15 h 30, pièce 812, 1 er étage. Elles t dans les chambres, chaque semaine, pour livres, et peuvent se rendre à votre chevet, de auprès de la gouvernante hôtelière. Le ratuit LESCENTS ET JEUNES ADULTES Cancer. Un forum sur Internet,, créé et animé par de jeunes malades, a riser l isolement des jeunes adultes, des es, anciens malades et proches. et et T énévoles peuvent assister les patients personnel dans leurs démarches à l institut, documents médicaux ou administratifs ultilingues peuvent également apporter leur re de leur disponibilité. Renseignements : ou auprès des équipes italisation. Programme mieux vivre le cancer Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage. ACCOMPAGNER PRENDRE SOIN BOUGER S ÉVADER Programme mieux vivre Au-delà des soins de support incontournables (prise en charge psychologique, lutte contre la douleur, masso-kinésithérapie, soins palliatifs...), le Département des Soins de Support de Gustave Roussy propose également de nombreux soins et activités non conventionnels, qui contribuent autrement à l amélioration du bien-être des patients hospitalisés. Ceux-ci font partie du programme Mieux Vivre mis en place par l Institut, avec la collaboration de diverses associations pour prendre soin (esthétique, sophrologie, soins relaxants), bouger (Karaté-Do, Médiété), s évader (atelier d écriture, théâtre, piano), accompagner (aides, visites). page 4 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

5 LES CONSULTATIONS INFIRMIÈRES DE SÉNOLOGIE : INFORMER ET RASSURER Les consultations infirmières d éducation thérapeutique et d information de sénologie ont été initiées à Gustave Roussy dès les années L objectif est de faire participer les patientes à leur traitement et améliorer leur qualité de vie à différents instants de leurs parcours : - Avant la chirurgie : pour rassurer, informer, écouter la patiente, répondre à ses questions et la préparer à l acte chirurgical. On amorce ainsi la préparation à une nouvelle vie, intégrant des modifications corporelles et l acceptation de l après-opération. - Après la chimiothérapie : pour aider à mieux gérer les effets indésirables. SUR LE PLAN CHIRURGICAL UNE INTERVENTION 2 EN 1, CURATIVE ET ESTHÉTIQUE Chaque année, plus de patientes sont opérées à Gustave Roussy, dont la moitié bénéficie, dans le même temps, d une chirurgie plastique. Depuis plus de trois ans, Gustave Roussy propose une chirurgie plastique du sein intégrée à l acte chirurgical, qui offre un résultat a la fois médical et esthétique : - En cas de traitement conservateur, un geste esthétique est associé à la chirurgie d exérèse - En cas de mastectomie, la reconstruction est immédiate chaque fois que possible. De quoi éviter en grande partie aux patientes la souffrance psychologique liée à la mutilation. Dans le cas d une mastectomie avec traitements complémentaires, la reconstruction peut aussi être réalisée secondairement. Différentes techniques de reconstruction sont possibles : prothèse, transfert graisseux, lambeau de peau, de muscle ou du lambeau abdominal sans prélèvement de muscle (DIEP2). «Le choix de la technique s effectue en réunion de concertation pluridisciplinaire», précise Francoise Rimareix, médecin spécialiste en chirurgie sénologique plastique reconstructrice et esthétique, chef du service de Chirurgie oncologique du sein. «A l instar de la médecine personnalisée, la chirurgie personnalisée est en marche. Car la qualité de vie des patientes est toujours au cœur de nos préoccupations» déclare Françoise Rimareix. Françoise Rimareix Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 5

6 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein L INTERVENTION EN UN JOUR : C EST POSSIBLE! L Institut propose, depuis plus de deux ans maintenant, aux patientes atteintes d un cancer du sein de bénéficier d une chirurgie ambulatoire : opérées le matin, elles peuvent retourner chez elles dès le soir. Les avantages sont multiples : «Cette prise en charge en un jour améliore le confort des femmes, souvent mères, et de leur entourage», souligne Françoise Rimareix. «Elle diminue le risque de contracter une infection nosocomiale, simplifie la prise en charge et permet de dédramatiser la situation, toujours vécue plus difficilement en hospitalisation». La difficulté de l acte est d associer dans un temps contraint de nombreux intervenants spécialisés : chirurgien, anesthésiste-réanimateur, anatomopathologiste, radiologue, infirmières de bloc et de salle. Aujourd hui, la prise en charge ambulatoire représente 30 % de l activité de chirurgie du sein à l Institut. Avec la montée en charge de la chirurgie ambulatoire dès 2014 (projet mené par le Pr Michel Ducreux), cette part devrait encore s accroître. LE CESM : INNOVER DANS LES TECHNOLOGIES Depuis 2006, Gustave Roussy dispose dans le cadre d un essai clinique, de la technologie d angiomammographie ou «CESM» (Contrast-Enhanced Spectral Mammography), qui combine les avantages de l IRM et ceux de la radiographie pour mieux caractériser les cancers comprenant plusieurs foyers tumoraux. La CESM, désormais reconnue par les autorités de santé, a fait son apparition en 2012 dans d autres centres et est en passe de devenir un standard. UNE CLINIQUE VIRTUELLE DU RISQUE A Gustave Roussy, une clinique virtuelle du risque permet déjà de suivre et prendre en charge les femmes à très haut risque de cancer du sein. Le Dr Delaloge, souhaite élargir cette approche à plus de patientes. Pour cela, un mathématicien de l Institut développe un logiciel capable d évaluer un risque précis pour chaque patiente en fonction de nombreux critères afin de proposer une prise en charge adaptée. En juin 2014 ce logiciel sera évalué pendant un an par une centaine de médecins du Sud francilien dans le cadre d une étude clinique pour répondre à ces deux questions : - Est-ce que grâce à cet outil davantage de femmes à risque doivent bénéficier d une prise en charge rapprochée? - Est-ce que les femmes à faible risque peuvent éviter des examens inutiles? Dans le cas d un bilan positif, et si les femmes et les médecins sont satisfaits de ce nouvel outil, il sera mis en ligne sur un site internet où chaque femme pourra, de chez elle, évaluer son risque et savoir quoi faire. En attendant le dépistage mammographique tous les deux ans reste indispensable pour les femmes de 50 à 74 ans. page 6 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

7 Gustave Roussy, une formation d excellence La conférence de pathologie mammaire : un pilier de l excellence pédagogique de Gustave Roussy. Pour assurer à ses patients une prise en charge de pointe, Gustave Roussy propose une formation d excellence à ses jeunes médecins. La conférence hebdomadaire de pathologie mammaire est l un des rendez-vous incontournables de cette précieuse transmission des connaissances. 2. RECHERCHE : DES AVANCÉES CONCRÈTES Trois essais majeurs ont eu lieu à Gustave Roussy ces dernières années qui sont susceptibles de révolutionner la thérapie du cancer du sein. Grâce à ces essais, une nouvelle ère s ouvre, celle de la médecine personnalisée. Son objectif : donner à la patiente toutes les chances de s en sortir et de conserver ses seins. SAFIR: LA MÉDECINE PERSONNALISÉE EN MARCHE Chaque cas de cancer du sein étant différent, la thérapie doit être personnalisée pour augmenter les chances de guérison. Dans ce but, UNICANCER a initié en 2011 un essai clinique national baptisé SAFIR, coordonné par le Pr Fabrice André de Gustave Roussy, visant à établir chez des patientes atteintes de cancer du sein avancé, par biopsie d une métastase, le profil des anomalies moléculaires présentes afin d orienter ces femmes vers des thérapeutiques innovantes ciblées appropriées. Plus de 500 patientes ont participé aux études pré-safir et SAFIR 01. Leurs résultats sont sans équivoque : une anomalie moléculaire pouvant être ciblée par un médicament existant a pu être identifiées chez plus d un tiers des patients. Lire le communiqué de presse SAFIR01 - ASCO Voir le film sur le déroulement de l étude SAFIR 01, dans le cas du cancer du sein Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 7

8 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein REMAGUS 04 : POUR UN TRAITEMENT «SUR MESURE» En fonction des gènes qu elles impliquent, certaines tumeurs sont plus sensibles à certaines chimiothérapies que d autres, et vice versa. Initié en 2009 par Gustave Roussy avec l Institut Curie et le Centre René Huguenin, l essai Remagus04 consiste «à évaluer si un test génomique peut identifier les patientes qui répondent mieux à une chimiothérapie préopératoire», explique le Pr Fabrice André, qui coordonne l essai. «Remagus 04 est la première étude au monde qui évalue si l analyse de l ensemble du génome peut être réalisée dans un contexte clinique, avec une utilisation immédiate du résultat pour une décision médicale». ET AUSSI ETUDE CANTO : AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE DES FEMMES PORTEUSES D UN CANCER DU SEIN Fabrice André Cette étude consiste à enregistrer pour toutes les patientes et sans intervenir sur leur prise en charge médicale des données très diverses sur leur santé, les traitements reçus et leur qualité de vie. Cet essai est financé par l Agence nationale pour la recherche (ANR) via le grand emprunt. CANTO fait partie des 10 cohortes ayant été retenues dans les projets d avenir. «Cette étude va permettre à terme d améliorer la qualité de vie des patientes pendant et après les traitements. Maintenant que nous guérissons de plus en plus de femmes, il faut s attacher à ce qu elles puissent vivre avec la meilleure qualité de vie possible en prévenant les éventuelles toxicités et séquelles liées aux traitements» explique le Pr Fabrice André, coordonnateur de l étude. page 8 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

9 3. UNE EXPERTISE RECONNUE ET PARTAGÉE À L INTERNATIONAL Un premier accord de coopération internationale pour la lutte contre le cancer a été signé en mars 2013, entre Gustave Roussy et l Hôpital universitaire de Sharjah (Emirats arabes unis). Cet accord a pour objet le lancement et le développement d une «unité cancer du sein» multidisciplinaire, sur le modèle d excellence développé par les Centres de Lutte Contre le Cancer, en France et celui des Comprehensive Cancer Center en Europe. L Unité Cancer du Sein «Gustave Roussy» de l Hôpital Universitaire de Sharjah est une unité mixte, pilotée conjointement par l Hôpital Universitaire de Sharjah et Gustave Roussy. L utilisation du nom de «Gustave Roussy» garantit que le développement de cette unité sera réalisé selon les standards de l Institut. L Unité Cancer du Sein «Gustave Roussy» a pour objectif de proposer un parcours patient modèle et coordonné comprenant : le diagnostic rapide d une lésion du sein, l élaboration du parcours de soins, la chirurgie du cancer du sein, oncoplastie comprise (chirurgie réparatrice et esthétique), et l administration de chimiothérapie, notamment en hôpital de jour. Le déploiement de l unité se fera sur 5 ans et s appuiera sur des visites régulières d une équipe médicale «mobile» de Gustave Roussy, spécialiste en pathologie mammaire. Lire le communiqué de presse sur le contrat de coopération Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 9

10 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein 4. OCTOBRE ROSE 2013 MOIS DE SENSIBILISATION AU CANCER DU SEIN Comme chaque année, Gustave Roussy se mobilise à l occasion d Octobre Rose, mois de sensibilisation nationale au cancer du sein. Tout au long du mois, des conférences, des ateliers et des réunions-débats se succéderont à l Institut, menés par les équipes de médecins et de soignants, et aussi par les associations partenaires de longue date. Un programme de rencontres pour accompagner les patientes et favoriser le dépistage auprès des proches Un important programme de rencontres et d animations est organisé tout le mois d octobre, dans le hall d accueil de Gustave Roussy avec la volonté d aborder dans une ambiance conviviale et bienveillante un large spectre de sujets liés au cancer du sein. Parmi les thèmes proposés : «Sports et cancer», «Image personnelle, lingerie et solutions mammaires», «Conseils et soins esthétiques», «Art à l hôpital», «Mieux Vivre le Cancer et programmes d accompagnement», «Comment soutenir la lutte contre le cancer du sein» Un cycle de conférences pour faire l état des lieux en matière de traitement et d avancées de la recherche. Un cycle de conférences, dont certaines initiées par l Espace de Rencontres et d Information de l Institut, permet d apporter un éclairage particulier sur certains types de traitement. Le soutien de la société civile Depuis plus de dix ans, la course Odysséa mobilise le grand public au profit de la lutte contre le cancer du sein. Point d orgue de ce mois de sensibilisation, la course Odysséa-Paris 2013 a eu lieu le 5 et 6 octobre à l Esplanade du Château de Vincennes. Les fonds récoltés sont reversés à Gustave Roussy. Le Printemps-Nation s associe également à Gustave Roussy pour Odysséa-Paris en organisant une vente de produits de grande marque à des prix très attractifs. - Consultez l ensemble du programme d octobre rose à Gustave Roussy - Tout savoir sur Odysséa - Tout savoir sur le shopping solidaire du Printemps-Nation page 10 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

11 rose OCTOBRE À GUSTAVE ROUSSY 1 mois de sensibilisation au cancer du sein 1 mois de conférences, de démonstrations, de rencontres, de conseils Hall (rez-de-chaussée) 114, rue Édouard-Vaillant Villejuif Cedex S informer Découvrir Échanger Flashez & retrouvez le programme complet Suivez-nous Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 11

12 CONTACTS PRESSE / GUSTAVE ROUSSY Direction de la Communication Christine Lascombe / MEDIAL Claire Parisel Conception : Direction de la Communication - Gustave Roussy - octobre Crédit photo : Gustave Roussy, Gettyimages

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Centre du sein Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Présentation Situé à la Maternité, le Centre du sein regroupe au même endroit toutes les expertises et tous les équipements nécessaires

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

Cancérologie: la roue de la confiance

Cancérologie: la roue de la confiance Cancérologie: la roue de la confiance B. Danhieux, I.Rousseau,G-B Zocco 20 septembre 2012 INTRODUCTION 60.000 nouvelles tumeurs cancéreuses diagnostiquées chaque année en Belgique o1 homme sur 3 o1 femme

Plus en détail

Programme mieux vivre le cancer. Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage.

Programme mieux vivre le cancer. Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage. ACCOMPAGNER Programme mieux vivre le cancer PRENDRE SOIN Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage. BOUGER S ÉVADER www.gustaveroussy.fr Mieux

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE

DIPLÔME UNIVERSITAIRE CANCER ET QUALITE DE VIE Université Montpellier 1 UFR STAPS Montpellier Centre d accueil et de bien-être pour les femmes atteintes de cancer Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion

Plus en détail

Un numéro de téléphone pour un rendez-vous mammographie

Un numéro de téléphone pour un rendez-vous mammographie Dossier de presse Lyon, le 4 avril 2012 Cancer du sein : accompagner les patientes à chaque étape de leur maladie Une nouvelle plateforme à l hôpital de la Croix-Rousse Avec plus de 50 000 nouveaux cas

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma LE BÉNÉVOLAT Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma le bénévolat CULTIVER LA SOLIDARITÉ La mobilisation dans la lutte contre le cancer, à laquelle a appelé Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

La visite de certification(v2014)

La visite de certification(v2014) La visite de certification(v2014) Journée régionale CAPPS 12 juin 2015 Dr C. BOHEC UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Le CLCC et la certification Rappel Centre de Lutte contre le cancer

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

www.cancerdusein.org

www.cancerdusein.org www.cancerdusein.org CHANTAL THOMASS ET LA CAISSE D EPARGNE S ASSOCIENT POUR SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN. À l occasion de la Journée des Droits de la Femme, Chantal Thomass et la Caisse

Plus en détail

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE www.monkinevoitrose.fr Le nouveau portail LPG entièrement dédié au cancer du sein! Déjà très impliquée dans la prise en charge post-chirurgie des patientes atteintes d un cancer du sein, LPG Systems met

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE INFOS PATIENTS SEIN - PATHOLOGIE MAMMAIRE VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE Bienvenue VOUS AVEZ RENDEZ-VOUS POUR UNE PREMIÈRE CONSULTATION EN SÉNOLOGIE. NOUS AVONS RÉALISÉ CETTE PLAQUETTE

Plus en détail

HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT

HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT HANDIDENT FRANCHE-COMTE DOMUS MEDICA 1 rue de Morimont 90000 BELFORT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre un établissement et l association Handident Franche-Comté Préambule - Faciliter l accès aux soins dentaires

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

2 ème Journée d Oncologie de l Hôpital Privé d Antony

2 ème Journée d Oncologie de l Hôpital Privé d Antony 2 ème Journée d Oncologie de l Hôpital Privé d Antony du 2 octobre 2010 CHIRURGIE DE RECONSTRUCTION DU SEIN Docteur Éric DUNET Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Hôpital Privé d Antony 22,

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

ACCUEIL EN PATHOLOGIE MAMMAIRE

ACCUEIL EN PATHOLOGIE MAMMAIRE INFOS PATIENTS SEIN - PATHOLOGIE MAMMAIRE ACCUEIL EN PATHOLOGIE MAMMAIRE Bienvenue VOUS AVEZ RENDEZ-VOUS POUR UNE PREMIÈRE CONSULTATION EN PATHOLOGIE MAMMAIRE. NOUS AVONS RÉALISÉ CETTE PLAQUETTE D INFORMATION

Plus en détail

Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction

Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction Présenté par: Mme AITOUMA AHLAM Surveillante de soin Institut national d oncologie de RABAT JUIN 2015 Introduction Définition de la socio

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Suivez-nous sur. agenda. des animations AGENDA - PAGE 1 OCTOBRE ROSE 2015 - GUSTAVE ROUSSY

Suivez-nous sur. agenda. des animations AGENDA - PAGE 1 OCTOBRE ROSE 2015 - GUSTAVE ROUSSY Suivez-nous sur agenda des animations AGENDA - PAGE 1 Samedi 26 septembre Shopping solidaire au Printemps Nation 10 h-19 h 30, Stand Gustave Roussy au Printemps Nation + Information : www.gustaveroussy.fr/shoppingsolidaire

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG?

Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Vous êtes frontalier, comment être soigné(e) aux HUG? Dès le 1 er juin 2014, la législation française modifie les conditions d accès aux soins en Suisse L assurance maladie du frontalier Les Hôpitaux universitaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

Le Centre Thermal de La Roche Posay soutient des initiatives de qualité.

Le Centre Thermal de La Roche Posay soutient des initiatives de qualité. Le Centre Thermal de La Roche Posay soutient des initiatives de qualité. «Travailler en cancérologie, c est d abord rencontrer des patients, découvrir leur parcours, leur combat, leurs besoins, leurs envies.

Plus en détail

Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage

Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage Mieux vivre le cancer Mieux Vivre le Cancer est un programme d accompagnement et de soutien complémentaire

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Pour un soutien médical sur mesure

Pour un soutien médical sur mesure Pour un soutien médical sur mesure Assistance soins médicaux Comment accéder aux services d Assistance soins médicaux 1. Téléphonez au 514 871-9884 ou sans frais au 1 877 778-9808. 2. Assurez-vous d avoir

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS :

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : Le présent document remplace intégralement le volet préexistant. XI. PRISE EN CHARGE DES CANCERS 1. Rappel des objectifs

Plus en détail

Optimisation de la pratique française de la chirurgie mammaire en ambulatoire

Optimisation de la pratique française de la chirurgie mammaire en ambulatoire Optimisation de la pratique française de la chirurgie mammaire en ambulatoire Dr François Dravet Centre René Gauducheau Octobre 2014 aux regards : - des très nombreuses publications anglo-saxonnes et européennes

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Recherche clinique dans les établissements privés

Recherche clinique dans les établissements privés Documentation AFC-U N H P C Recherche clinique dans les établissements privés Sondage AFC - UNHPC, en collaboration avec la FHP-MCO Avril 2015 La recherche clinique va devenir de plus en plus complexe,

Plus en détail

THÈME 1 PROGRAMME 2015. Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv

THÈME 1 PROGRAMME 2015. Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv THÈME 1 PROGRAMME 2015 Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv MERCREDI 09 Septembre 2015 À partir de 13h00 Bilan d imagerie pré opératoire

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer colorectal Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Les conséquences des tt du cancer du sein sur l image de soi Yolande Maisonnette Escot

Les conséquences des tt du cancer du sein sur l image de soi Yolande Maisonnette Escot DANAE, Gustave KLIMT Les conséquences des tt du cancer du sein sur l image de soi Yolande Maisonnette Escot L image de soi DEFINITION C est une image mentale que la personne se forge autant par elle même

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Après deux années de travaux, l Institut de cancérologie du Gard (ICG) ouvrira prochainement ses portes afin de lutter contre les pathologies cancéreuses,

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE L hôpital de jour de chimiothérapie accueille les patients des services d oncologie, d hépato-gastro-entérologie et d hématologie, nécessitant des séances de chimiothérapie. Article 1 : Organisation de

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Combien cela coûte-t-il?

Combien cela coûte-t-il? Combien cela coûte-t-il? Vous êtes membre d une Mutualité Libre? Vous bénéficiez d une réduction sur les tarifs. Pour connaître le prix exact, contactez le service social de votre mutualité. Vous n êtes

Plus en détail

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES?

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? Chaque année, près de 49 000 cas de cancer du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie. Pourtant, détecté

Plus en détail

Nom : GUIRIMAND Prénom : Nicolas E-mail : nicolas.guirimand@univ-rouen.fr Statut : MCF

Nom : GUIRIMAND Prénom : Nicolas E-mail : nicolas.guirimand@univ-rouen.fr Statut : MCF UFR DES SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETE Département des Sciences de l Éducation Laboratoire CIVIIC- équipe d accueil 2657 Centre de recherches Interdisciplinaires sur les Valeurs les Idées les Identités

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Une offre de lecture numérique sur liseuses et Smartphones pour les patients de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Une offre de lecture numérique sur liseuses et Smartphones pour les patients de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris Une offre de lecture numérique sur liseuses et Smartphones pour les patients de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris IFLA 2014 23 août 2014 Claudie GUERIN L Assistance Publique-Hôpitaux de Paris c est

Plus en détail

12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1

12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1 12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1 L I V R E T D A C C U E I L unité de soins palliatifs clinique sainte-clotilde 12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 2 S o m m a i r e Allons faire un bout d

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

la qualité de vie des salariés

la qualité de vie des salariés facilit Un service innovant pour améliorer la qualité de vie des salariés VIE FAMILIALE VIE PROFESSIONNELLE SANTÉ LOGEMENT Service gratuit réservé aux adhérents en Prévoyance de la mutuelle CHORUM S engager

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 %

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 % Actuellement, vous êtes près de 6,5 millions dans le monde et 150 000 en France à être atteints par la maladie de Parkinson. Vous pourrez avoir besoin d informations administratives, pratiques... ou tout

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION

DEVENEZ PARTENAIRE DES 60 ANS DE L AJD ASSOCIEZ VOTRE LOGO AU LOGO DE L AJD SUR NOS DIFFÉRENTS OUTILS DE COMMUNICATION 60 ANS D EXPÉRIENCES ET D EXPERTISE Depuis sa création, l AJD s inscrit dans un projet associatif fort : améliorer le quotidien des jeunes ayant un diabète et de leur famille en leur proposant des solutions

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

Oncologie pédiatrique : soins et surveillances

Oncologie pédiatrique : soins et surveillances Oncologie pédiatrique : soins et surveillances Programme provisoire 02 04 30 novembre et 1 er décembre 2015 Cette formation est destinée aux infirmiers-ères qui travaillent auprès d'enfants qui présentent

Plus en détail

Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia Centre Polyvalent pour Enfants Services pour femmes et leurs enfants en détresse Centre de Consultation et de Médiation Familiale Centre de Formation Psycho-Familiale www.profamilia.lu Contact Fondation

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA 1 Sommaire Contexte... p. 3 Une technologie de pointe pour une meilleure prise en charge du

Plus en détail

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants Formation Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants A qui s adressent ces formations? Cours de sensibilisation Ces cours s adressent à vous, proches aidants, qui consacrez temps et énergie

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

Fascicule n 5. Octobre 2003

Fascicule n 5. Octobre 2003 Fascicule n 5 L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Octobre 2003 L Osteopathe, Consultant de Premier Rang L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Pourquoi l ostéopathe est un consultant de premier rang?

Plus en détail

Programme Mammographie. Les examens complémentaires

Programme Mammographie. Les examens complémentaires Programme Mammographie Les examens complémentaires Le saviez-vous? Les différents examens complémentaires à une mammographie de dépistage servent bien souvent à exclure un cancer. Une intervention chirurgicale

Plus en détail

CG conseil. Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward DOCUMENT DE SYNTHESE. Janvier 2009. En collaboration avec

CG conseil. Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward DOCUMENT DE SYNTHESE. Janvier 2009. En collaboration avec DOCUMENT DE SYNTHESE Qualification de PNC - MEMBRE D ÉQUIPAGE DE CABINE Hôtesse/Steward Janvier 2009 En collaboration avec CG conseil Fanny Montarello 1 - Définition de la qualification Les Personnels

Plus en détail

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées

Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Objectif 7 : Assurer des prises en charge globales et personnalisées Parallèlement aux progrès thérapeutiques, la prise en charge personnalisée en cancérologie se doit d évoluer vers un accompagnement

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris

Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris Dossier de presse 2012 Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris Contact presse Tél : 01 48 03 72 47 Charlotte RICHARD Courriel : communication@canceropole-idf.fr VOIR LE CANCER : une

Plus en détail

Présentation de l outil

Présentation de l outil Présentation de l outil 1 Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue ou mal traitée 15% à 30% des sujets âgés ont des symptômes dépressifs significatifs En

Plus en détail

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Accès aux soins dentaires d une population précaire Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Relais Georges Charbonnier à Poitiers RGC: Structure à facettes multiples, composée des CCAS: Centre Communal

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP JE SUIS INFIRMIER(ÈRE) SPÉCIALISÉ(E) Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux Infirmiers(ères) Spécialisés(ées) Les professions infirmières ont engagé depuis plusieurs années, au travers la réingénierie

Plus en détail