DOSSIER DE PRÉSENTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRÉSENTATION"

Transcription

1 DOSSIER DE PRÉSENTATION GUSTAVE ROUSSY ET LE CANCER DU SEIN OCTOBRE 2013 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 1

2 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein GUSTAVE ROUSSY, INSTITUT DE CANCÉROLOGIE, SE DISTINGUE DEPUIS SON ORIGINE PAR UNE APPROCHE TOTALEMENT INTÉGRÉE ENTRE RECHERCHE, SOINS ET ENSEIGNEMENT, LE PLAÇANT AUJOURD HUI PARMI LES DIX LEADERS MONDIAUX DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER. Expert des cancers complexes, l Institut cultive un positionnement conciliant toujours médecine de pointe et prise en charge humaine. Il fonde aussi sa spécificité sur l innovation thérapeutique, ce qui le place aujourd hui à l avant-garde de domaines très prometteurs tels que la médecine personnalisée qui tient compte des caractéristiques génétiques du patient et de sa tumeur et les thérapies de demain (immunothérapie, réparation de l ADN ). Le cancer du sein est le plus répandu des cancers féminins. Près de 1 femme sur 10 sera touchée au cours de sa vie par un cancer du sein. Une préoccupation de santé publique majeure pour laquelle Gustave Roussy est à l avant-garde. Le comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy prend en charge les patient(e)s atteint(e)s de cancer du sein ou d une anomalie du sein, qu elle soit bénigne ou maligne. Certain(e)s n ont pas encore eu de diagnostic en ville et viennent à la fois pour établir le diagnostic et être pris(es) en charge ; d autres ont déjà eu un diagnostic et s adresse à l Institut pour un traitement. Gustave Roussy intervient pour : - le diagnostic des anomalies mammaires suspectes dépistées en ville ; page 2 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

3 - la prise en charge complète du traitement des cancers du sein : chirurgie, chirurgie reconstructrice, chimiothérapie, radiothérapie, thérapeutiques ciblées, suivis post-thérapeutiques, soins de support ; - la prise en charge des femmes à haut risque de cancer du sein : dépistage et prévention ; - la prise en charge de certaines pathologies bénignes particulières. CHIFFRES CLÉS 2012 : LE COMITÉ SEIN NOMBRE DE PATIENTS PRIS EN CHARGE (ambulatoire ou hospitalisation conventionnelle) : NOUVEAUX INSCRITS : Patient(e)s inclus(es) dans un essai clinique dans le cadre d une pathologie mammaire : 583 (sur au total) ET AUSSI 69% des nouveaux inscrits pris en charge en HDJ ou en hospitalisation conventionnelle Séjours de 2 nuits ou plus : Séances de chimiothérapie en ambulatoire : Séjours d hospitalisation avec chimiothérapie : Séances de radiothérapie : PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN : UNE PRISE EN CHARGE COMPLÈTE LA CONSULTATION «DIAGNOSTIC EN UN JOUR» : DE L INNOVATION À LA MODÉLISATION Préciser la nature d une anomalie du sein dépistée en ville afin d obtenir dans la journée un diagnostic et, le cas échéant, proposer immédiatement un traitement ou une intervention : tel est le défi que relève depuis 2004 cette consultation, qui a accueilli près de patientes, à raison d une trentaine chaque lundi. Sa force : l organisation d une prise en charge pluridisciplinaire lourde, qui permet à chaque patiente de voir plusieurs médecins, de passer les examens d imagerie nécessaires, de réaliser une cytoponction ou une biopsie. En fin de journée, si la lésion s avère bénigne, la patiente est rassurée immédiatement. Si un diagnostic de cancer est posé (4/10 cas), elle repart avec son programme et ses rendez-vous de traitement. «Un tel service exige une coordination complexe de compétences, d équipements, de locaux. C est à cette condition que nous pouvons réduire le temps de doute et d errance diagnostique, génératrice d anxiété», explique le Dr Suzette Delaloge, chef du Comité pluridisciplinaire de Pathologie mammaire. Suzette Delaloge Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 3

4 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein LA CONSULTATION D URGENCE Mahasti Saghatchian En plus de la consultation classique de diagnostic en un jour du cancer du sein, Gustave Roussy propose depuis 2011 une nouvelle consultation d accueil réservée aux patientes en situation d extrême urgence : les femmes dont la tumeur est très agressive (ayant rapidement augmenté de taille, inflammatoire) ou grosse (3 cm ou plus), et les femmes enceintes. «Dans certaines situations, la chirurgie d emblée n est pas la bonne stratégie. Pour éviter que la tumeur ne se métastase et devienne incurable, il faut une chimiothérapie préalable» explique le Dr Mahasti Saghatchian, cancérologue en Pathologie mammaire et responsable de cette consultation. «En outre, celle-ci permet parfois d éviter l ablation du sein dans le cas de grosses tumeurs opérables dont la taille diminue après le traitement». Cette consultation sans délai d attente (moins de cinq jours) accueille chaque mardi quatre à huit patientes. Celles-ci sont souvent jeunes, et n ont pas eu d enfant. Une consultation pour préservation de la fertilité leur est alors systématiquement proposée avec le Dr Michaël Grynberg (hôpital Antoine Béclère). SUR LE PLAN PSYCHOLOGIQUE En plus de la consultation classique de diagnostic en un jour du cancer du sein du lundi, Gustave Roussy propose depuis 2011 une nouvelle consultation d accueil réservée aux patientes en situation d extrême urgence : les femmes dont la tumeur est très agressive (ayant rapidement augmenté de taille, inflammatoire) ou grosse (3 cm ou plus), et les femmes enceintes. : ces bénévoles assurent un soutien es patients dans les espaces d attente en radiothérapie et en pédiatrie. Elles ans l atelier de loisirs pour un moment de e et de créativité ociation Culture et Bibliothèque pour tous) : s bénévoles et diplômées vous accueillent le 11 h 30 à 15 h 30, pièce 812, 1 er étage. Elles t dans les chambres, chaque semaine, pour livres, et peuvent se rendre à votre chevet, de auprès de la gouvernante hôtelière. Le ratuit LESCENTS ET JEUNES ADULTES Cancer. Un forum sur Internet,, créé et animé par de jeunes malades, a riser l isolement des jeunes adultes, des es, anciens malades et proches. et et T énévoles peuvent assister les patients personnel dans leurs démarches à l institut, documents médicaux ou administratifs ultilingues peuvent également apporter leur re de leur disponibilité. Renseignements : ou auprès des équipes italisation. Programme mieux vivre le cancer Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage. ACCOMPAGNER PRENDRE SOIN BOUGER S ÉVADER Programme mieux vivre Au-delà des soins de support incontournables (prise en charge psychologique, lutte contre la douleur, masso-kinésithérapie, soins palliatifs...), le Département des Soins de Support de Gustave Roussy propose également de nombreux soins et activités non conventionnels, qui contribuent autrement à l amélioration du bien-être des patients hospitalisés. Ceux-ci font partie du programme Mieux Vivre mis en place par l Institut, avec la collaboration de diverses associations pour prendre soin (esthétique, sophrologie, soins relaxants), bouger (Karaté-Do, Médiété), s évader (atelier d écriture, théâtre, piano), accompagner (aides, visites). page 4 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

5 LES CONSULTATIONS INFIRMIÈRES DE SÉNOLOGIE : INFORMER ET RASSURER Les consultations infirmières d éducation thérapeutique et d information de sénologie ont été initiées à Gustave Roussy dès les années L objectif est de faire participer les patientes à leur traitement et améliorer leur qualité de vie à différents instants de leurs parcours : - Avant la chirurgie : pour rassurer, informer, écouter la patiente, répondre à ses questions et la préparer à l acte chirurgical. On amorce ainsi la préparation à une nouvelle vie, intégrant des modifications corporelles et l acceptation de l après-opération. - Après la chimiothérapie : pour aider à mieux gérer les effets indésirables. SUR LE PLAN CHIRURGICAL UNE INTERVENTION 2 EN 1, CURATIVE ET ESTHÉTIQUE Chaque année, plus de patientes sont opérées à Gustave Roussy, dont la moitié bénéficie, dans le même temps, d une chirurgie plastique. Depuis plus de trois ans, Gustave Roussy propose une chirurgie plastique du sein intégrée à l acte chirurgical, qui offre un résultat a la fois médical et esthétique : - En cas de traitement conservateur, un geste esthétique est associé à la chirurgie d exérèse - En cas de mastectomie, la reconstruction est immédiate chaque fois que possible. De quoi éviter en grande partie aux patientes la souffrance psychologique liée à la mutilation. Dans le cas d une mastectomie avec traitements complémentaires, la reconstruction peut aussi être réalisée secondairement. Différentes techniques de reconstruction sont possibles : prothèse, transfert graisseux, lambeau de peau, de muscle ou du lambeau abdominal sans prélèvement de muscle (DIEP2). «Le choix de la technique s effectue en réunion de concertation pluridisciplinaire», précise Francoise Rimareix, médecin spécialiste en chirurgie sénologique plastique reconstructrice et esthétique, chef du service de Chirurgie oncologique du sein. «A l instar de la médecine personnalisée, la chirurgie personnalisée est en marche. Car la qualité de vie des patientes est toujours au cœur de nos préoccupations» déclare Françoise Rimareix. Françoise Rimareix Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 5

6 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein L INTERVENTION EN UN JOUR : C EST POSSIBLE! L Institut propose, depuis plus de deux ans maintenant, aux patientes atteintes d un cancer du sein de bénéficier d une chirurgie ambulatoire : opérées le matin, elles peuvent retourner chez elles dès le soir. Les avantages sont multiples : «Cette prise en charge en un jour améliore le confort des femmes, souvent mères, et de leur entourage», souligne Françoise Rimareix. «Elle diminue le risque de contracter une infection nosocomiale, simplifie la prise en charge et permet de dédramatiser la situation, toujours vécue plus difficilement en hospitalisation». La difficulté de l acte est d associer dans un temps contraint de nombreux intervenants spécialisés : chirurgien, anesthésiste-réanimateur, anatomopathologiste, radiologue, infirmières de bloc et de salle. Aujourd hui, la prise en charge ambulatoire représente 30 % de l activité de chirurgie du sein à l Institut. Avec la montée en charge de la chirurgie ambulatoire dès 2014 (projet mené par le Pr Michel Ducreux), cette part devrait encore s accroître. LE CESM : INNOVER DANS LES TECHNOLOGIES Depuis 2006, Gustave Roussy dispose dans le cadre d un essai clinique, de la technologie d angiomammographie ou «CESM» (Contrast-Enhanced Spectral Mammography), qui combine les avantages de l IRM et ceux de la radiographie pour mieux caractériser les cancers comprenant plusieurs foyers tumoraux. La CESM, désormais reconnue par les autorités de santé, a fait son apparition en 2012 dans d autres centres et est en passe de devenir un standard. UNE CLINIQUE VIRTUELLE DU RISQUE A Gustave Roussy, une clinique virtuelle du risque permet déjà de suivre et prendre en charge les femmes à très haut risque de cancer du sein. Le Dr Delaloge, souhaite élargir cette approche à plus de patientes. Pour cela, un mathématicien de l Institut développe un logiciel capable d évaluer un risque précis pour chaque patiente en fonction de nombreux critères afin de proposer une prise en charge adaptée. En juin 2014 ce logiciel sera évalué pendant un an par une centaine de médecins du Sud francilien dans le cadre d une étude clinique pour répondre à ces deux questions : - Est-ce que grâce à cet outil davantage de femmes à risque doivent bénéficier d une prise en charge rapprochée? - Est-ce que les femmes à faible risque peuvent éviter des examens inutiles? Dans le cas d un bilan positif, et si les femmes et les médecins sont satisfaits de ce nouvel outil, il sera mis en ligne sur un site internet où chaque femme pourra, de chez elle, évaluer son risque et savoir quoi faire. En attendant le dépistage mammographique tous les deux ans reste indispensable pour les femmes de 50 à 74 ans. page 6 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

7 Gustave Roussy, une formation d excellence La conférence de pathologie mammaire : un pilier de l excellence pédagogique de Gustave Roussy. Pour assurer à ses patients une prise en charge de pointe, Gustave Roussy propose une formation d excellence à ses jeunes médecins. La conférence hebdomadaire de pathologie mammaire est l un des rendez-vous incontournables de cette précieuse transmission des connaissances. 2. RECHERCHE : DES AVANCÉES CONCRÈTES Trois essais majeurs ont eu lieu à Gustave Roussy ces dernières années qui sont susceptibles de révolutionner la thérapie du cancer du sein. Grâce à ces essais, une nouvelle ère s ouvre, celle de la médecine personnalisée. Son objectif : donner à la patiente toutes les chances de s en sortir et de conserver ses seins. SAFIR: LA MÉDECINE PERSONNALISÉE EN MARCHE Chaque cas de cancer du sein étant différent, la thérapie doit être personnalisée pour augmenter les chances de guérison. Dans ce but, UNICANCER a initié en 2011 un essai clinique national baptisé SAFIR, coordonné par le Pr Fabrice André de Gustave Roussy, visant à établir chez des patientes atteintes de cancer du sein avancé, par biopsie d une métastase, le profil des anomalies moléculaires présentes afin d orienter ces femmes vers des thérapeutiques innovantes ciblées appropriées. Plus de 500 patientes ont participé aux études pré-safir et SAFIR 01. Leurs résultats sont sans équivoque : une anomalie moléculaire pouvant être ciblée par un médicament existant a pu être identifiées chez plus d un tiers des patients. Lire le communiqué de presse SAFIR01 - ASCO Voir le film sur le déroulement de l étude SAFIR 01, dans le cas du cancer du sein Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 7

8 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein REMAGUS 04 : POUR UN TRAITEMENT «SUR MESURE» En fonction des gènes qu elles impliquent, certaines tumeurs sont plus sensibles à certaines chimiothérapies que d autres, et vice versa. Initié en 2009 par Gustave Roussy avec l Institut Curie et le Centre René Huguenin, l essai Remagus04 consiste «à évaluer si un test génomique peut identifier les patientes qui répondent mieux à une chimiothérapie préopératoire», explique le Pr Fabrice André, qui coordonne l essai. «Remagus 04 est la première étude au monde qui évalue si l analyse de l ensemble du génome peut être réalisée dans un contexte clinique, avec une utilisation immédiate du résultat pour une décision médicale». ET AUSSI ETUDE CANTO : AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE DES FEMMES PORTEUSES D UN CANCER DU SEIN Fabrice André Cette étude consiste à enregistrer pour toutes les patientes et sans intervenir sur leur prise en charge médicale des données très diverses sur leur santé, les traitements reçus et leur qualité de vie. Cet essai est financé par l Agence nationale pour la recherche (ANR) via le grand emprunt. CANTO fait partie des 10 cohortes ayant été retenues dans les projets d avenir. «Cette étude va permettre à terme d améliorer la qualité de vie des patientes pendant et après les traitements. Maintenant que nous guérissons de plus en plus de femmes, il faut s attacher à ce qu elles puissent vivre avec la meilleure qualité de vie possible en prévenant les éventuelles toxicités et séquelles liées aux traitements» explique le Pr Fabrice André, coordonnateur de l étude. page 8 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

9 3. UNE EXPERTISE RECONNUE ET PARTAGÉE À L INTERNATIONAL Un premier accord de coopération internationale pour la lutte contre le cancer a été signé en mars 2013, entre Gustave Roussy et l Hôpital universitaire de Sharjah (Emirats arabes unis). Cet accord a pour objet le lancement et le développement d une «unité cancer du sein» multidisciplinaire, sur le modèle d excellence développé par les Centres de Lutte Contre le Cancer, en France et celui des Comprehensive Cancer Center en Europe. L Unité Cancer du Sein «Gustave Roussy» de l Hôpital Universitaire de Sharjah est une unité mixte, pilotée conjointement par l Hôpital Universitaire de Sharjah et Gustave Roussy. L utilisation du nom de «Gustave Roussy» garantit que le développement de cette unité sera réalisé selon les standards de l Institut. L Unité Cancer du Sein «Gustave Roussy» a pour objectif de proposer un parcours patient modèle et coordonné comprenant : le diagnostic rapide d une lésion du sein, l élaboration du parcours de soins, la chirurgie du cancer du sein, oncoplastie comprise (chirurgie réparatrice et esthétique), et l administration de chimiothérapie, notamment en hôpital de jour. Le déploiement de l unité se fera sur 5 ans et s appuiera sur des visites régulières d une équipe médicale «mobile» de Gustave Roussy, spécialiste en pathologie mammaire. Lire le communiqué de presse sur le contrat de coopération Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 9

10 DOSSIER DE PRÉSENTATION Gustave Roussy et le cancer du sein 4. OCTOBRE ROSE 2013 MOIS DE SENSIBILISATION AU CANCER DU SEIN Comme chaque année, Gustave Roussy se mobilise à l occasion d Octobre Rose, mois de sensibilisation nationale au cancer du sein. Tout au long du mois, des conférences, des ateliers et des réunions-débats se succéderont à l Institut, menés par les équipes de médecins et de soignants, et aussi par les associations partenaires de longue date. Un programme de rencontres pour accompagner les patientes et favoriser le dépistage auprès des proches Un important programme de rencontres et d animations est organisé tout le mois d octobre, dans le hall d accueil de Gustave Roussy avec la volonté d aborder dans une ambiance conviviale et bienveillante un large spectre de sujets liés au cancer du sein. Parmi les thèmes proposés : «Sports et cancer», «Image personnelle, lingerie et solutions mammaires», «Conseils et soins esthétiques», «Art à l hôpital», «Mieux Vivre le Cancer et programmes d accompagnement», «Comment soutenir la lutte contre le cancer du sein» Un cycle de conférences pour faire l état des lieux en matière de traitement et d avancées de la recherche. Un cycle de conférences, dont certaines initiées par l Espace de Rencontres et d Information de l Institut, permet d apporter un éclairage particulier sur certains types de traitement. Le soutien de la société civile Depuis plus de dix ans, la course Odysséa mobilise le grand public au profit de la lutte contre le cancer du sein. Point d orgue de ce mois de sensibilisation, la course Odysséa-Paris 2013 a eu lieu le 5 et 6 octobre à l Esplanade du Château de Vincennes. Les fonds récoltés sont reversés à Gustave Roussy. Le Printemps-Nation s associe également à Gustave Roussy pour Odysséa-Paris en organisant une vente de produits de grande marque à des prix très attractifs. - Consultez l ensemble du programme d octobre rose à Gustave Roussy - Tout savoir sur Odysséa - Tout savoir sur le shopping solidaire du Printemps-Nation page 10 Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013

11 rose OCTOBRE À GUSTAVE ROUSSY 1 mois de sensibilisation au cancer du sein 1 mois de conférences, de démonstrations, de rencontres, de conseils Hall (rez-de-chaussée) 114, rue Édouard-Vaillant Villejuif Cedex S informer Découvrir Échanger Flashez & retrouvez le programme complet Suivez-nous Gustave Roussy et le cancer du sein octobre 2013 page 11

12 CONTACTS PRESSE / GUSTAVE ROUSSY Direction de la Communication Christine Lascombe / MEDIAL Claire Parisel Conception : Direction de la Communication - Gustave Roussy - octobre Crédit photo : Gustave Roussy, Gettyimages

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE INFOS PATIENTS SEIN - PATHOLOGIE MAMMAIRE VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE Bienvenue VOUS AVEZ RENDEZ-VOUS POUR UNE PREMIÈRE CONSULTATION EN SÉNOLOGIE. NOUS AVONS RÉALISÉ CETTE PLAQUETTE

Plus en détail

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre!

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! La Clinique du sein du CHPLT Pour vous et pour votre famille Centre Hospitalier Peltzer - La Tourelle de Verviers Le cancer du sein : nous pouvons le vaincre!

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de votre mélanome cutané

G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de votre mélanome cutané G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre mélanome cutané Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le mélanome

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la thyroïde

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la thyroïde G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer de la thyroïde Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL. expliqué. comment ça se passe? Le parcours thérapeutique. Le séjour à l hôpital, INSTITUT DE CANCÉROLOGIE GUSTAVE ROUSSY.

GUIDE D ACCUEIL. expliqué. comment ça se passe? Le parcours thérapeutique. Le séjour à l hôpital, INSTITUT DE CANCÉROLOGIE GUSTAVE ROUSSY. INSTITUT DE CANCÉROLOGIE GUSTAVE ROUSSY GUIDE D ACCUEIL page 12 Le parcours thérapeutique expliqué page 36 Le séjour à l hôpital, comment ça se passe? page 24 p g Le plan douleur 2010 2012 Sommaire Premiers

Plus en détail

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie Vous avez appris qu une anomalie a été détectée lors de votre mammographie. Afin d investiguer cette anomalie, le radiologue a pris la décision d effectuer une biopsie par aspiration sous stéréotaxie.

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO Communiqué de presse Villejuif, jeudi 30 mai 2013 49 ème congrès de l American Society of Clinical Oncology (ASCO, Chicago, USA, 31 mai 4 juin 2013) LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer de la prostate Juin 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Association «La vie entre les mains»

Association «La vie entre les mains» Association «La vie entre les mains» 2011 Rapport d activité des soins esthétiques Année 2011 «L Association la vie entre les Mains» Oeuvre à l Institut Claudius Regaud, Centre Régional de lutte contre

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

Cancer des os. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Cancer des os. Ce que vous devez savoir. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer des os Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca CANCER DES OS Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque tous les jours, vous

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les

Plus en détail

Les onze propositions issues des États généraux des malades du cancer et de leurs proches de la Ligue contre le cancer

Les onze propositions issues des États généraux des malades du cancer et de leurs proches de la Ligue contre le cancer Oncologie (2005) 7: 78-83 78 Springer 2005 DOI 10.1007/s10269-005-0158-4 Les onze propositions issues des États généraux des malades du cancer et de leurs proches de la Ligue contre le cancer Comité du

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein INFOS PATIENTS Sein - pathologie mammaire carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein introduction Vous avez rencontré un médecin du service d oncogénétique de Gustave Roussy. Il a

Plus en détail

Journées médico-chirurgicales de Msila

Journées médico-chirurgicales de Msila Journées médico-chirurgicales de Msila 28-29 avril 2010 L association ENNOUR des médecins de la wilaya de Msila (président : Dr. Ghadbane) a organisé des journées médicochirurgicales de formation médicale

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer du rein

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer du rein GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer du rein Novembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer du rein, son

Plus en détail

La visite de certification(v2014)

La visite de certification(v2014) La visite de certification(v2014) Journée régionale CAPPS 12 juin 2015 Dr C. BOHEC UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Le CLCC et la certification Rappel Centre de Lutte contre le cancer

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale

se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale Des questions que vous vous posez et que vous pouvez poser aux soignants Comment se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale Vous allez avoir ou vous avez eu une ablation du sein (mastectomie),

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du foie

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du foie G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du foie Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008 Point d information 22 janvier 2009 La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre et Au cours de la dernière décennie, la France, traditionnellement

Plus en détail

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné

Régime Premier. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations. Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Régime Premier Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant annuel maximal des garanties Illimité Illimité Franchises annuelles

Plus en détail

Expérimentation du programme personnalisé de l après-cancer des patients traités pour un cancer dans l enfance ou l adolescence

Expérimentation du programme personnalisé de l après-cancer des patients traités pour un cancer dans l enfance ou l adolescence APPEL A PROJETS 2011 Expérimentation du programme personnalisé de l après-cancer des patients traités pour un cancer dans l enfance ou Prévention et prise en charge des séquelles à long terme Actions 25.3

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du poumon

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du poumon G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du poumon Juin 2010 Pourquoi ce guide? 2 Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

Recommandations. pour l assurance

Recommandations. pour l assurance Eesti España France Hellas Hrvatska Ireland, Island Israel Itali rszág Malta Moldova Monaco Nederland Norge Österreich Slovenija Slovensko Srbija i Crna Gora Suisse Suomi Sverig Republika Danmark Deutschland

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco 1. CONTEXTE ET OBJECTIF Contexte : Cette présente charte a été définie

Plus en détail

Cancer des os Comprendre le diagnostic

Cancer des os Comprendre le diagnostic Cancer des os Comprendre le diagnostic Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 cancer.ca Cancer des os Comprendre le diagnostic Vous venez d apprendre que vous avez un cancer Une telle nouvelle peut

Plus en détail

Le dépistage des cancers

Le dépistage des cancers Le dépistage des cancers G R A N D P U B L I C Octobre 2009 Le dépistage des cancers Détecter tôt certains cancers permet de les traiter mieux, c'est-à-dire de proposer des traitements moins lourds, et

Plus en détail

Résumé des prestations

Résumé des prestations Résumé des prestations Un tableau simple pour vous aider à choisir le niveau de couverture qui correspond à vos besoins Plan Santé International healthcare Choisissez le niveau de couverture qui vous convient:

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre rectocolite hémorragique Vivre avec une RCH Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

S informer sur le cancer colorectal d origine héréditaire

S informer sur le cancer colorectal d origine héréditaire S informer sur le cancer colorectal d origine héréditaire centres de suivi multidisciplinaire des personnes prédisposées héréditairement au cancer colorectal Madame, Monsieur, Ce livret vous a été remis

Plus en détail

INAUGURATION Du service de Pédiatrie Dossier de presse JEUDI 14 NOVEMBRE 2013

INAUGURATION Du service de Pédiatrie Dossier de presse JEUDI 14 NOVEMBRE 2013 Dossier de presse INAUGURATION Du service de Pédiatrie JEUDII 14 NOVEMBRE 2013 Le dossier Le service de Pédiatrie Introduction La Pédiatrie : Ses activités Quelques données chiffrées Son fonctionnement

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

Comprendre. le Cancer du sein. Mise à jour. Guide d information et de dialogue à l usage des personnes malades et de leurs proches

Comprendre. le Cancer du sein. Mise à jour. Guide d information et de dialogue à l usage des personnes malades et de leurs proches Comprendre le Cancer du sein Mise à jour Guide d information et de dialogue à l usage des personnes malades et de leurs proches Ce guide s inscrit dans le cadre d un programme réalisé en partenariat avec

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

livret d accueil s ervice d o ncologie vous informer, c est aussi notre rôle

livret d accueil s ervice d o ncologie vous informer, c est aussi notre rôle s ervice d o ncologie livret d accueil vous informer, c est aussi notre rôle centre hospitalier de tourcoing - 135, rue du président coty - 59208 tourcoing cedex www.ch-tourcoing.fr DSIO - Qualité - Communication

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

Programme. Programme Activ. Dossier de presse Juin 2013. Dossier de presse Programme Activ 1

Programme. Programme Activ. Dossier de presse Juin 2013. Dossier de presse Programme Activ 1 Programme Programme Activ Dossier de presse Juin 2013 Dossier de presse Programme Activ 1 01 UN DISPOSITIF AMBITIEUX POUR RÉDUIRE LES RISQUES DE RÉCIDIVE DE CANCERS DU SEIN 2 Une phase pilote a été menée

Plus en détail

Assurance-maladie complémentaire (LCA)

Assurance-maladie complémentaire (LCA) CC (Conditions complémentaires) Visana Assurances SA Valable dès 2014 Assurance-maladie complémentaire (LCA) Traitements ambulatoires Sommaire Page 3 3 4 6 Assurance complémentaire des frais de guérison

Plus en détail

Le Centre Léon Bérard Equité, globalité, qualité, innovation. Juin 2011

Le Centre Léon Bérard Equité, globalité, qualité, innovation. Juin 2011 Le Centre Léon Bérard Equité, globalité, qualité, innovation Juin 2011 1 Sommaire Présentation institutionnelle... 3 Un projet stratégique : le projet d établissement... 5 Un hôpital certifié par la Haute

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

avec atteinte ganglionnaire

avec atteinte ganglionnaire Le mélanome avec atteinte ganglionnaire Comprendre La maladie et son traitement Le mélanome avec atteinte ganglionnaire Mieux comprendre votre maladie, pour mieux vivre avec Conseil scientifique en dermatologie

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval.

Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval. Juin 2015 - Numéro 1 Info-PQDCSLaval Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval. Connaissez-vous la Classification BI-RADS? La catégorisation

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

votre livret d accueil Ensemble Hospitalier www.curie.fr/soins Ensemble, prenons le cancer de vitesse.

votre livret d accueil Ensemble Hospitalier www.curie.fr/soins Ensemble, prenons le cancer de vitesse. votre livret d accueil Ensemble Hospitalier Ensemble, prenons le cancer de vitesse. www.curie.fr/soins La charte de la personne hospitalisée Toute personne est libre de choisir l établissement de santé

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie Reflexio Plénitude Reflexio Plénitude VOS BESOINS CHANGENT, VOTRE GARANTIE ÉVOLUE France Mutuelle a conçu pour vous Reflexio Plénitude, la mutuelle santé qui se préoccupe de vos attentes, de votre budget

Plus en détail

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 BULLETIN Région de la Capitale-Nationale Bulletin numéro 8 Avril 2014 Contenu Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 Éditorial 1 Comité de suivi régional : un travail d équipe! 3 Coordination et organisation

Plus en détail

onnels se mobilisent Les réalisés dans épidémiologie Dans le sur les ORL :

onnels se mobilisent Les réalisés dans épidémiologie Dans le sur les ORL : Communiqué de presse 15/ /09/2015 «Prendre le Cancer à la gorge» «Make Sense» : Pour la 3 ème année, les professiop onnels se mobilisent pour la semainee européenne duu dépistage et de la préventionn des

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Lymphome non hodgkinien

Lymphome non hodgkinien Lymphome non hodgkinien Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca LYMPHOME NON HODGKINIEN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque

Plus en détail

Cancer de la thyroïde

Cancer de la thyroïde LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE ALD 30 Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer de la thyroïde Actualisation juillet 2011 Ce document est

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Dr Isabelle COTHIER SAVEY

CURRICULUM VITAE. Dr Isabelle COTHIER SAVEY CURRICULUM VITAE Dr Isabelle COTHIER SAVEY Dr Isabelle COTHIER SAVEY CHIRURGIEN PLASTICIEN Praticien Spécialiste de l Institut Curie - Hôpital René Huguenin Lauréate de la Faculté Ancien Interne des Hôpitaux

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Cancers du sein : l Institut Curie au service des femmes

Cancers du sein : l Institut Curie au service des femmes Dossier de presse Octobre 2011 Cancers du sein : l Institut Curie au service des femmes Fondation privée reconnue d utilité publique, habilitée à recevoir des dons et legs 1 3 Les cancers du sein, problème

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE

DIPLÔME UNIVERSITAIRE CANCER QUALITE DE VIE Université Montpellier 1 UFR STAPS Montpellier Centre d accueil et de bien-être pour les femmes atteintes de cancer ET DIPLÔME UNIVERSITAIRE Activité physique et nutrition Etincelle

Plus en détail

NUMÉRIQUEMENT VÔTRE L INNOVATION AU SERVICE DES PATIENTS ET DU MONDE MÉDICAL

NUMÉRIQUEMENT VÔTRE L INNOVATION AU SERVICE DES PATIENTS ET DU MONDE MÉDICAL NUMÉRIQUEMENT VÔTRE L INNOVATION AU SERVICE DES PATIENTS ET DU MONDE MÉDICAL DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2013 1 SOMMAIRE I. UNE TECHNOLOGIE À LA POINTE DE L INNOVATION AU SERVICE DES PATIENTS ET DU CORPS

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail