INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11"

Transcription

1 INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles

2

3 Table des matières Introduction ) Le profil de la clientèle... 5 Exemple Exemple ) La procédure de mesure de la satisfaction de la clientèle ) Les moyens mis en œuvre afin de s informer de la satisfaction de sa clientèle Exemple Exemple ) Le Document C11 : Maintien d une offre de service adaptée à la clientèle Exemple de Document C Page 3

4 Introduction L indicateur 11 Maintien d une offre de service adaptée à la clientèle 1 de la certification du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles (MICC) vise à reconnaître que l organisme s est doté de mécanismes lui permettant d identifier les besoins de sa clientèle et d adapter ses services en conséquence. Pour le mesurer, trois documents sont nécessaires soit : 1) un profil de la clientèle de la dernière année financière complétée, 2) les moyens mis en œuvre afin de s informer de la satisfaction de sa clientèle au cours des deux dernières années et, 3) le Document C11 : Maintien d une offre de service adaptée à la clientèle. Le présent document contient deux exemples de profil de la clientèle provenant des rapports annuels d organismes partenaires du Ministère, deux exemples de moyens mis en œuvre afin de mesurer la satisfaction de sa clientèle ainsi qu un exemple de Document C11 en lien avec les renseignements recueillis. On entend par «clientèle» l ensemble des personnes ayant recours aux services de l organisme. Les clients bénéficient ou ont bénéficié des services offerts, à ne pas confondre avec la population cible sur le territoire couvert qui est composées de clients et de clients potentiels. 1 Certains organismes utilisent le terme usager et d autres, le terme participant. Dans le présent document, le terme clientèle est utilisé pour alléger le texte puisqu il est épicène. Page 4

5 1) Le profil de la clientèle L organisme doit présenter un profil de sa clientèle de la dernière année financière complétée pour l ensemble des services ou pour un seul service. Certains organismes font un profil de la clientèle pour chaque service qu ils offrent afin de mieux adapter leur offre de service car il arrive que la clientèle ne soit pas toujours la même pour chacun des services offerts. Comment créer le profil général de sa clientèle? Pour créer un profil général de la clientèle, une cueillette d information des caractéristiques sociodémographiques des usagers est nécessaire puis, une collecte d observations qualitatives et quantitatives peut se faire dans le cadre de la prestation de services. Par exemple, on peut recueillir les renseignements suivants : l'âge, habituellement présenté par tranches (ex. : de 18 à 35 ans) ; le sexe ; l'état civil ; le lieu de résidence ; la taille et la description du ménage ; le revenu ; le niveau de scolarité, d'habitude le dernier cycle achevé; l'emploi; les intérêts; les antécédents culturels et l'origine ethnique; la date d arrivée au Québec; la catégorie d immigration; des observations diverses. Une fois ces renseignements recueillis, un portrait de la clientèle de l organisme est dressé. Peuvent être inclus des graphiques et des tableaux, des statistiques et des observations pertinentes ainsi qu une brève analyse de ces données. Le profil peut prendre plusieurs formes et être présenté sur une ou plusieurs pages. L important n est pas la quantité d information mais la pertinence de celle-ci pour l organisme. L analyse de ces informations permet d identifier les besoins de la clientèle et d adapter l offre de service. Il est suggéré d utiliser le même canevas de profil à chaque année afin d obtenir des données comparables pour mesurer l évolution du profil de la clientèle au fil des années. Des exemples de profils de la clientèle Voici deux types de profil de la clientèle provenant des rapports annuels d organismes. Exemple 1 : Portrait des participants Portrait de l ensemble de la clientèle qui a utilisé les services de l organisme pendant la dernière année financière. Exemple 2 : L accueil, le soutien à l établissement et l intervention sociale Profil de la clientèle par service (l accueil, le soutien à l établissement et l intervention sociale) pour la dernière année financière. Page 5

6 Exemple 1 Page 6

7 Exemple 2 Page 7

8 Page 8

9 Page 9

10 2) La procédure de mesure de la satisfaction de la clientèle Bien que la procédure de consultation de la clientèle ne soit pas obligatoire à la satisfaction de l indicateur11, elle permet de structurer et d uniformiser le processus. Ainsi, il est plus facile de recueillir des données comparables et de faire un suivi des résultats. Un tel document devrait contenir les éléments suivants : Les objectifs de la consultation de la clientèle ; Les principaux avantages de la consultation de la clientèle ; Les principes de la consultation de la clientèle ; Les procédures de la consultation de la clientèle (interventions individuelles, de groupes, etc.) : document(s) à remettre, explications à donner, compilation des résultats, présentation des résultats, suivi des résultats ; Le ou les outil(s) d évaluation utilisé(s). L élaboration d une procédure de mesure de la satisfaction de la clientèle peut être réalisée à l interne par le personnel, ou à l externe par une firme ou un spécialiste, ou encre les deux. Il en va de même pour la mise en œuvre de cette procédure et pour l analyse des résultats de la consultation. 3) Les moyens mis en œuvre afin de s informer de la satisfaction de sa clientèle Pour la certification, l organisme doit faire état des moyens mis en œuvre au cours des deux dernières années, lui permettant de connaître et d assurer la satisfaction de sa clientèle. Les moyens de mesurer la satisfaction de la clientèle peuvent prendre plusieurs formes comme, par exemple, un questionnaire, un sondage, des entrevues individuelles, des groupes de discussion. Bien que l outil d évaluation le plus répandu soit le questionnaire, l important dans le choix du moyen est de s assurer qu il soit adapté à la clientèle sondée ainsi qu au service visé (adapté à la langue de communication par exemple). Peu importe le type d outil choisi, il débute habituellement par une présentation et par des consignes à suivre. De plus, il est important d en assurer sa confidentialité. Idéalement, l organisme devrait consulter sa clientèle pour l ensemble de ses services. Cependant, l indicateur 11 peut être satisfait si l organisme s informe de la satisfaction globale de sa clientèle ou seulement pour une partie de ses services, tant qu il s agit de services réguliers et récurrents. Deux exemples de consultation de la clientèle Voici deux exemples provenant d organismes financés par le MICC : Exemple 1 : Sondage d évaluation des services Exemple 2 : Évaluation de l atelier Page 10

11 Exemple 1 Page 11

12 Page 12

13 Page 13

14 Page 14

15 Page 15

16 Page 16

17 Page 17

18 Page 18

19 Page 19

20 Page 20

21 Exemple 2 Page 21

22 4) Le Document C11 : Maintien d une offre de service adaptée à la clientèle Une fois le profil de la clientèle dressé, son analyse permet d évaluer si l offre de service est adéquate et/ou si elle devrait être modifiée pour mieux répondre aux besoins identifiés (ex. : besoins en francisation, en employabilité, en réseautage social, etc.). Rappel : les exemples de besoins découlant du profil doivent toujours faire référence à la clientèle. Ils ne doivent pas référer à la population cible du territoire couvert par l organisme même si parfois ils peuvent se ressembler. Par exemple, le constat «Présence d une nouvelle communauté culturelle à Lachute, soit les philippins» réfère à la population cible du territoire couvert (indicateur 11). Pour faire référence à sa clientèle, l organisme doit plutôt indiquer «La clientèle provenant des Philippines doit avoir accès à des services adaptés à ses besoins et dans sa langue». Le tableau 1 (référant au profil de la clientèle) du Document C11 doit obligatoirement être rempli. Le tableau 2 (référant à l amélioration de la satisfaction de la clientèle) doit être rempli seulement si l information ne se retrouve pas dans le suivi du plan d action. Le Document C11 suivant est inspiré des documents remis par les organismes partenaires du Ministère. Page 22

23 Besoins liés aux constats informels identifiés dans l exercice des fonction de l organisme Besoins liés aux statistiques indiquées dans le profil de la clientèle Exemple de Document C11 Document C11 Maintien d une offre de service adaptée à la clientèle (document obligatoire) Période de référence : les deux dernières années Organisme : Tableau 1 (obligatoire) Identification des besoins en lien avec le profil de la clientèle Exemples de besoins en lien avec le profil de sa clientèle (minimum 3 exemples) Avoir accès à des services adaptés aux besoins et dans sa langue pour notre clientèle provenant de l Afrique du Nord qui est en constante augmentation. Améliorer l offre de service pour la clientèle séjournant au Québec depuis plus d un an (durée de séjour entre 1 et 5 ans) Besoin d augmenter notre visibilité et de nous faire connaître puisque notre clientèle à diminuer de 11% par rapport à l année dernière Les jeunes mères de familles d immigration récente ont besoin d espaces de socialisation puisqu elles vivent de l isolement social et que leur présence est à la hausse. Nous constatons un manque d information sur les formations privées de courte durée suivies par notre clientèle (principalement des immigrants du Maghreb). Ces formations ne leur offrent pas plus de débouchés professionnels et ils s endettent pour les payer. Nous devons offrir un service d assermentation accessible en tout temps pour répondre à l augmentation de nos clients qui viennent faire assermenter des documents à la dernière minute et sans rendez-vous. Comment répondez-vous à ces besoins? (Offre de service adaptée) Par exemple : mise en place d un service; partage de l information avec des partenaires; autres modifications; etc. Il se peut que l organisme ne puisse répondre au besoin identifié, auquel cas veuillez fournir une brève explication. Nous avons toujours un minimum d un employé permanent qui maîtrise l arabe et nous avons offert une formation sur la relation d aide et l intervention psychosociale pour mieux intervenir auprès de cette clientèle. En septembre 2012, nous avons fait remplir un court questionnaire à cette clientèle afin de leur demander le type d activité ou de service dont ils auraient besoin et nous avons compilé les résultats. En novembre 2012, nous avons révisé nos outils de communications et nous avons élaboré un plan de communication. En janvier 2012, nous avons démarré une activité de café interculturel. Nous avons renforcé nos liens avec des organismes familles ou des groupes de femmes qui offrent des activités d échange et de loisirs. En 2011, nous avons dispensé une formation en collaboration avec le CJE sur les pièges à éviter dans ce domaine. Nous la donnons 2 fois par année (de 20 à 30 participants/formation). En 2011, nous avons fait les démarches nécessaires pour compter une deuxième commissaire à l assermentation parmi les intervenantes. * Si nécessaire, ajoutez une feuille en utilisant le même canevas.

24 Tableau 2 (À remplir seulement si l information ne se trouve pas dans le suivi du plan d action) Identification des besoins en lien avec l information recueillie auprès de sa clientèle Exemples d actions entreprises ou planifiées pour améliorer la satisfaction de sa clientèle (minimum 3 exemples) Nous allons augmenter le nombre de bénévoles pour diminuer le temps d attente lors de la clinique d impôt. Comme la satisfaction générale atteint un pourcentage très important (99 %), l organisme continuera à offrir les services réguliers aux nouveaux arrivants tels que nous le faisons actuellement. Nous avons rencontré l animateur pour lui faire part des résultats du sondage et, avec son aide, nous avons établi un plan pour améliorer la satisfaction. Ainsi, l animateur a suivi une formation en technique d animation et nous avons complètement revu le plan de l atelier afin de mieux répondre aux besoins des participants. Le présent document, Indicateur 11 : exemples de profil de la clientèle, d outils de mesure de la satisfaction de la clientèle et de Documents C11, a été élaboré à partir de documents remis par quatre organismes lors du diagnostic de la certification. Ces organismes sont le Service d aide aux Néo- Canadiens (SANC), le Carrefour d aide aux nouveaux arrivants (CANA), Accueil-Parrainage Outaouais (APO) et la Clef pour l'intégration au travail des immigrants (CITIM). Page 24

Table des matières. 1. Introduction... 1

Table des matières. 1. Introduction... 1 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Plan échantillonal... 2 2.1. Marché saisonnier rural... 2 2.2. Marché saisonnier urbain... 2 2.3. Marché permanent urbain (2 collectes été et hiver)... 3 3. Questionnaire

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi

2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi 2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi Table des matières 1. CLIENTELE INDIVIDU ADMISSIBLE A L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI... 3 1.1. Conditions générales d'admissibilité des individus

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

DE LA RÉFÉRENCE DANS BORDEAUX CARTIERVILLE

DE LA RÉFÉRENCE DANS BORDEAUX CARTIERVILLE LE TOUT-EN-UN DE LA RÉFÉRENCE DANS BORDEAUX-CARTIERVILLE SEPTEMBRE 2012 LE TOUT EN UN Ce répertoire est une réalisation du comité de la démarche du tout inclus DE LA RÉFÉRENCE DANS BORDEAUX CARTIERVILLE

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Conseil de la bibliothèque publique de Trillium. Politique du service de référence

Conseil de la bibliothèque publique de Trillium. Politique du service de référence EXEMPLE 1 POLITIQUE DU SERVICE DE RÉFÉRENCE Conseil de la bibliothèque publique de Trillium Politique du service de référence Mars 1994 Cet exemple de politique a été inclus dans ce Guide pour vous aider

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

Au cœur des préoccupations du personnel du ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale : bien vous servir!

Au cœur des préoccupations du personnel du ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale : bien vous servir! Au cœur des préoccupations du personnel du ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale : bien vous servir! Voici la déclaration de services du ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale. Elle

Plus en détail

Règlement sur l immigration à Montréal

Règlement sur l immigration à Montréal Projet de règlement Règlement sur l immigration à Montréal Présenté par Luis Nobre Jeune Conseil de Montréal 2013 Projet de règlement numéro 2 Règlement sur l immigration à Montréal PRÉSENTATION Présenté

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

ATELIERS DE FORMATION

ATELIERS DE FORMATION ATELIERS DE FORMATION «Jeunes consommateurs» Vos droits et obligations L Union des consommateurs, en Les ACEF sont des organismes collaboration avec ses communautaires à but non lucratif membres, a élaboré

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Banque des intervenants SAT. Guide d utilisation externe

Banque des intervenants SAT. Guide d utilisation externe Banque des intervenants SAT Guide d utilisation externe Février 2014 Table des matières TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. ACCÈS À L APPLICATION... 2 3. CRÉATION D UN COMPTE... 3 3.1. INTERVENANTS

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé

Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé Solutions d implantation Norme Entreprise en Santé TABLE DES MATIÈRES PORTRAIT DE L ENTREPRISE 1 PREMIÈRE «ENTREPRISE EN SANTÉ ÉLITE»! 2 PRIX ET DISTINCTIONS 4 AVANTAGES DE LA NORME 5 SOLUTIONS D IMPLANTATION

Plus en détail

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE GUIDE JURIDIQUE SUR LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

Plus en détail

Offre active et prestation des services en français

Offre active et prestation des services en français Offre active et prestation des services en français 1 Ce projet a été financé par le gouvernement de l'ontario. Les opinions exprimées dans ce document représentent celles des auteures et ne représentent

Plus en détail

Le cahier d exercices

Le cahier d exercices 10 Le cahier d exercices 1. Introduction Le but du présent manuel est de venir en aide aux recruteurs de sociétés de transport par autocar qui ont recours au manuel Au Volant Un guide des meilleures pratiques

Plus en détail

PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E.

PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E. PROMOTION DES SERVICES DU C.P.E. Il est important pour le CPE de se différencier par une approche axée sur la valeur ajoutée. Vous découvrirez en lisant nos objectifs que notre approche marketing sera

Plus en détail

Demande de financement (Soutien général) À remettre à Partage-Action pour le 12 décembre midi

Demande de financement (Soutien général) À remettre à Partage-Action pour le 12 décembre midi Demande de financement (Soutien général) DIRECTIVES À remettre à Partage-Action pour le 12 décembre midi Veuillez répondre à toutes les questions selon l ordre présenté. Tous les documents sont demandés

Plus en détail

Service de la bibliothèque

Service de la bibliothèque Sondage LibQUAL+ 2013 Document de diffusion Service de la bibliothèque Université du Québec en Outaouais Septembre 2013 Introduction En février 2013, la bibliothèque a effectué un sondage auprès de la

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage

Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage Page 1 de 5 Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage DATE DE MISE EN VIGEUR 2011-10-17 BUT Cette politique vise à assurer la protection des renseignements personnels

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET :

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET : NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des sections de Revenu Québec (RQ) Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des

Plus en détail

D ASSURANCE MÉDICAMENTS

D ASSURANCE MÉDICAMENTS La consultation de ce document au moyen de technologies d adaptation informatique peut être problématique. Pour un contenu accessible, visitez les pages équivalentes de notre site. DOCUMENT À CONSERVER

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE. Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration

RAPPORT D ENQUÊTE. Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration RAPPORT D ENQUÊTE Enquête sur des personnes soupçonnées de simuler leur présence au Québec avec l aide d un consultant en immigration 18 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES 1. L ORIGINE DE L ENQUÊTE...3 2.

Plus en détail

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca.

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca. Le guide adapté de l usager est écrit dans un langage simple pour que tu puisses mieux comprendre les services qui te sont offerts par le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Canada Service Canada Service Canada Service Canada Service Canada Service Canada Se. Protocole de service. Aidez-nous à mieux vous servir

Canada Service Canada Service Canada Service Canada Service Canada Service Canada Se. Protocole de service. Aidez-nous à mieux vous servir d rvice Canada rvice Canada rvic d rvice Canada rvice Canada rvice rv d rvice Canada rvice Canada rvice d rvice Canada rvice Canada rvice rv d rvice Canada rvice Canada rvice rv d rvice Canada rvice Canada

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Guide de reddition de comptes pour IDÉO 16-17

Guide de reddition de comptes pour IDÉO 16-17 pour IDÉO 16-17 VERSION : OCTOBRE 2014 Sommaire Introduction...3 Mise en contexte des indicateurs de résultats et du lexique...3 Plan d action...3 Calendrier des échéanciers...3 Dates à retenir...3 Gestion

Plus en détail

Direction réseau personne perte d autonomie

Direction réseau personne perte d autonomie Mai 2012 Véronique Fortin, Arh CSSS du Suroît CLSC Salaberry-de-Valleyfield Direction réseau personne perte d autonomie Suivi préventif dans le cadre d une relocalisation en résidence privée pour personnes

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB Général L élaboration d un plan de communication pour l Association a été reconnue comme une action essentielle pour la réalisation du Plan stratégique de l ABPNB 2009-2012. Un groupe de travail de quatre

Plus en détail

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 Coordination et rédaction Ministère de l'éducation, de l Enseignement et de la Recherche Direction de la planification et

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES

POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE POUR LA GESTION DES PLAINTES POLITIQUE ET PROCÉDURE DE GESTION DES PLAINTES Préambule La loi sur les services de santé et les services sociaux prévoit un régime d examen des plaintes

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01).

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01). RECUEIL DE GESTION SECTEUR DIRECTION GÉNÉRALE IDENTIFICATION CODE : 5211-03-03 TITRE : PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES DOSSIERS DES ÉLÈVES DU PRÉSCOLAIRE, DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE Adoption : Le

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES

AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES AIDE-MÉMOIRE CONCERNANT LES ÉLÉMENTS DU RAPPORT D ACTIVITÉS MAINTIEN DE LA RECONNAISSANCE AU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES Créé en juillet 2008 Mise à jour avril 2015 AIDE-MÉMOIRE

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION DES OUTILS POUR FAVORISER LE TRANSFERT DE FERME : RAPPORT D ÉTUDE Par Marie-Eve Bourdeau Colloque sur l établissement et le retrait en agriculture Le 18 mars 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte 2.

Plus en détail

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie www.cclt.ca www.ccsa.ca Foire aux questions Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a élaboré ce document pour

Plus en détail

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que :

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que : Résultats de l enquête de satisfaction 2015 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Délivrée par AFNOR (Agence Française de Normalisation), la certification Qualiville a été obtenue par la Mairie Centrale

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Bilan annuel 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Période du 1er avril 2014 au 31 mars 2015 Présenté par Yvan Roy

Plus en détail

Nouvelle philosophie d accueil dans les bibliothèques de Laval. 1 er décembre 2014

Nouvelle philosophie d accueil dans les bibliothèques de Laval. 1 er décembre 2014 Nouvelle philosophie d accueil dans les bibliothèques de Laval 1 er décembre 2014 Thèmes abordés 1. Contexte lavallois - Coup d œil sur le territoire lavallois 2. Les bibliothèques de Laval - La mission

Plus en détail

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé RÉSUMÉ À l automne 2013, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a adopté la loi

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Introduction La méthodologie

Introduction La méthodologie Direction des soins infirmiers et de la qualité 1 Introduction À l automne 2013, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des- Deux-Montagnes a fait des sondages dans le but d estimer la

Plus en détail

Services aux enfants présentant des retards de développement

Services aux enfants présentant des retards de développement Services aux enfants présentant des retards de développement 29 octobre 2015 Geneviève D Amours Chantal Monette CISSS de l Outaouais Objectif du projet Adopter une trajectoire de service accessible, continue

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

Dossier statistiques

Dossier statistiques Dossier statistiques Fréquentation touristique de l Office de Tourisme de Gardanne en Pays d Aix Sommaire I. Détail des procédures pour les questionnaires de satisfaction et pour les statistiques de fréquentation.

Plus en détail

Dossier statistiques

Dossier statistiques Dossier statistiques Fréquentation touristique de l Office de Tourisme de Gardanne en Pays d Aix Sommaire I. Détail des procédures pour les questionnaires de satisfaction et pour les statistiques de fréquentation.

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE En vigueur : 2014-2015 2015-05-19 Approbation : Directeur général PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION PROFESSIONNELLE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP 1.

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Soutien en informatique clinique Un projet pilote

Soutien en informatique clinique Un projet pilote Soutien en informatique clinique Un projet pilote Un appui aux intervenants et aux usagers Debbie Furlotte Chef du programme en déficience visuelle adulte et surdicécité Steeve Mathieu Chef des systèmes

Plus en détail

Evaluez la satisfaction des usagers : 1 La démarche d enquête

Evaluez la satisfaction des usagers : 1 La démarche d enquête Evaluez la satisfaction des usagers : 1 La démarche d enquête Evaluer les activités et la qualité des prestations d un établissement ou d un service passe par une évaluation régulière de la satisfaction

Plus en détail

Journée Allaitement. Formation et Clinique d allaitement. en pharmacie. en pharmacie

Journée Allaitement. Formation et Clinique d allaitement. en pharmacie. en pharmacie Journée Allaitement en pharmacie Formation et Clinique d allaitement en pharmacie Formation aux pharmaciens en allaitement accréditée par l Ordre des pharmaciens du Québec 1,5 UFC Durée : 1 h 30 Clinique

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie TABLE S MATIÈRES L ARTICLE 39.4 DU CO S PROFESSIONS PRINCIPALES DÉFINITIONS

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 L Assemblée des partenaires du 27 février 2014 donnait suite à celle du 5 décembre réunissant plusieurs acteurs du milieu pour travailler

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Publier une formation dans le catalogue de Guide Maestro

Publier une formation dans le catalogue de Guide Maestro Publier une formation dans le catalogue de Guide Maestro Étape 1 : Allez dans la section "S inscrire au répertoire" À partir de la page d accueil du site (www.guidemaestro.com), cliquez sur "S inscrire

Plus en détail

Voici les objectifs de la séance d'aujourd'hui :

Voici les objectifs de la séance d'aujourd'hui : Bienvenue au module de formation en ligne sur l export de données dans le cadre de la gestion externe de cas dans le LaMPSS. Le module vous donnera un aperçu de la fonction «export de données» introduite

Plus en détail

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Annexe technique à la Note Économique «La médecine privée au Québec» publiée par l Institut économique de Montréal le 5 décembre 2013 Dans le cadre

Plus en détail

INVENTAIRE D UN FICHIER DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

INVENTAIRE D UN FICHIER DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS INVENTAIRE D UN FICHIER DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS A. IDENTIFICATION DU FICHIER 1. DÉSIGNATION DU FICHIER : DOSSIERS PAIE ET AVANTAGES SOCIAUX (DRH) B. CATÉGORIES DE RENSEIGNEMENTS 2. a) Inscrire, à

Plus en détail

Guide destiné aux étudiantes et étudiants internationaux

Guide destiné aux étudiantes et étudiants internationaux Guide destiné aux étudiantes et étudiants internationaux Le Cégep de Rimouski est heureux d accueillir des étudiantes et des étudiants internationaux et mettra tout en œuvre pour faciliter votre intégration.

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Le Réseau québécois des OSBL d habitation compte plus d une centaine de membres

Plus en détail

COMITÉ CLSC, Soutien à domicile. Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2011-2012

COMITÉ CLSC, Soutien à domicile. Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2011-2012 COMITÉ CLSC, Soutien à domicile du Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS 2011-2012 INTRODUCTION. Sur les recommandations du Comité des usagers, le Comité

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

Le petit guide à l intention des usagers

Le petit guide à l intention des usagers Le petit guide à l intention des usagers Clés en main 251-2 rue Pointe-Gatineau Gatineau, Québec J8T 2C8 Tél : 819 568-2442 Page 10 Page 3 L OFFICE MUNICIPAL D HABITATION (819) 568-0033 Changement de coordonnées

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 10 décembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Nous sommes

Plus en détail

Analyse du sondage sur la satisfaction des proches (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage sur la satisfaction des proches (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carole Vaillancourt Analyse du sondage sur la satisfaction (2012) et cibles d amélioration Document adopté par le comité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce document présente les

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Stratégie pro-parent

Stratégie pro-parent Stratégie pro-parent Objectifs généraux : 1. Amélioration de la communication 1.1. Entre l école et les parents 1.2. Institutionnelle avec l école et les parents 1.3. Entre la Commission scolaire et le

Plus en détail