République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi"

Transcription

1 République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Evolution des cours des matières premières en février 2015 et perspectives Les dernières prévisions du département américain de l agriculture (USDA) tablent sur une offre mondiale de céréales de 2977,3 millions de tonnes, soit une baisse de 0,1%, en comparaison aux prévisions de février 2015 contre une hausse de 1,75% par rapport aux estimations de la campagne Concernant la demande mondiale de céréales, l USDA estime qu elle devrait progresser, respectivement, de 0,13% et 1,6% par rapport aux prévisions de février 2015 et aux estimations de la campagne , pour s établir à 2462,89 millions de tonnes pour la campagne En février 2015, le marché des matières premières est marqué par une quasi-stabilité des prix des riz indien (25% brisures), thaïlandais (25% brisures) et des huiles de palme. Toutefois, les cours mondiaux du blé tendre français, du maïs argentin, du sucre blanc, du pétrole brent ainsi que des huiles de soja et d arachide se sont repliés sur la même période. Le riz En mars 2015, l USDA a relevé de 0,1% ses prévisions d offre mondiale de riz pour la campagne En effet, la production mondiale devrait augmenter de 300 milles tonnes, portée par la hausse des productions en Inde (+500 milles tonnes) et au Sri Lanka (+150 milles tonnes), atténuée par la réduction de la production thaïlandaise de 350 milles tonnes. Au regard des estimations de , la production mondiale de riz devrait reculer de 0,5%. S agissant des prévisions de la demande mondiale de riz, elles se sont élevées de 0,1% par rapport à celles du mois précédent. Par rapport aux estimations de la campagne , la demande mondiale progresserait de 0,6%. En février 2015, le marché mondial est marqué par une stabilité des cours des riz indien et thaïlandais (25% brisures). Les cours du riz indien se sont renchéris de 1 dollar pour s établir à 350 dollars la tonne en févier 2015 alors que ceux du riz thaïlandais sont restés stables sur la même période (400 dollars la tonne). Par rapport aux deux premiers mois de 2014, les cours du riz indien ont baissé de 6,9% sur le premier bimestre 2015 alors que ceux du riz thaïlandais ont progressé de 5,4% sur la même période. Graphique1 : Evolution des cours du riz Source : FAO Sur le marché local, les prix du kilogramme de riz parfumé et brisé ont baissé, respectivement, de 2% et 0,2% par rapport à janvier 2015, s échangeant à 325 FCFA et 259 FCFA le kilogramme en février

2 Le blé tendre français Les prévisions de mars 2015 de l USDA tablent sur une production mondiale de blé de 724,76 millions de tonnes, soit une quasi-stabilité (- 0,04%) par rapport à celles de février Cette situation est liée principalement à la baisse de la production au Brésil (-400 millions de tonnes). Comparativement aux estimations de , les prévisions de production mondiale de blé tablent sur une augmentation de 1,2% en Concernant les prévisions de consommation mondiale de cette céréale, elles sont restées quasi-stables (-0,02%), comparées à celles du mois passé. En revanche, par rapport aux estimations de , elles ont progressé de 1,5% en mars Pour ce qui est des cours du blé, l abondance des disponibilités continue de peser sur le marché mondial, malgré la taxation des exportations russes de blé, mise en place depuis le 1 er février 2015, et la crise ukrainienne. En février 2015, les cours du blé tendre français ont reculé, après un rebond (+6,9%) observé en Le maïs Les dernières prévisions de l USDA (mars 2015), concernant la production mondiale de maïs, ont baissé de 0,2% par rapport à celles de février En comparaison aux estimations de la campagne , la production resterait pratiquement inchangée (0,01%) en S agissant des utilisations mondiales de mais, elles progresseraient, respectivement, de 0,1% et 2,5%, en comparaison aux prévisions de février 2015 et aux estimations de A la suite des hausses successives, notées entre septembre et décembre 2014, les cours du maïs argentin se sont repliés pour le deuxième mois consécutif, en février Ils ont baissé de 3,3%, en variation mensuelle, s établissant à 178,3 dollars la tonne. Ce fléchissement est imputable aux perspectives de récolte positives en Amérique du sud, auxquelles s ajoute décembre En variation mensuelle, les cours se sont dépréciés de 8%, alors qu ils se situaient à 221 dollars la tonne en janvier Sur les deux premiers mois de 2014, un fléchissement des cours du blé tendre de 18,8% est enregistré sur le premier bimestre Graphique 2 : Evolution des cours du blé tendre français ($/T) Source : BASF Agro Sur le marché sénégalais, le prix du kilogramme de la farine de blé a progressé de 5,1% en variation mensuelle, s établissant à 453 FCFA, en février l abondance des disponibilités mondiales de maïs. Sur les deux premiers mois de 2015, les cours du maïs argentin ont fléchi de 16,2% par rapport à ceux de la même période de Graphique 3 : Evolution des cours du maïs argentin ($/T) Source : FAO Sur le marché local, le prix du kilogramme de maïs a baissé de 3,5%, s échangeant à 259 FCFA, en février

3 Le sucre blanc En février 2015, les cours du sucre blanc ont baissé de 2,9%, en variation mensuelle, après un léger redressement (+0,1%) observé en janvier Ce repli est dû essentiellement à l amélioration des perspectives de récolte brésilienne, à la suite des pluies enregistrées récemment dans la principale zone de production du pays. Par ailleurs, l annonce d une subvention à l exportation de sucre en Inde, à hauteur de 64 dollars par tonne, et la faiblesse de la monnaie brésilienne face au dollar, exercent également une pression baissière sur les cours internationaux du sucre. En variation glissante sur un an, un repli des cours du sucre de 11,3% est noté sur les deux premiers mois de Les huiles végétales L USDA a prévu, en mars 2015, une offre mondiale d huiles végétales de 193,89 millions de tonnes pour la campagne 2014/15, soit une légère hausse de 0,05% par rapport aux prévisions de février Au regard des estimations de , une progression de la production mondiale de 2,8% est attendue. Concernant les prévisions de mars 2015 de la demande mondiale des huiles végétales de l USDA, elles sont quasi-stables (-0,07%) par rapport à celles de février. Toutefois, une augmentation de 4,5% de la demande mondiale d huiles végétales est prévue en 2015 en comparaison aux estimations de Après deux mois de baisses consécutives des cours des huiles de palme, le marché mondial des huiles végétales est marqué, en février 2015, par une stabilité des prix des huiles de palme à 688 dollars la tonne. En revanche, les cours des huiles de soja et d arachide ont baissé, respectivement, de 3,7% et 1,8% sur la même période, du fait de l abondance des disponibilités exportables et des perspectives de récoltes record de soja en Amérique latine. Graphique 4: Evolution des cours du sucre blanc ($/T) Source : Les Echos S agissant des prix locaux, en février 2015, le kilogramme de sucre raffiné est resté stable à son niveau de janvier 2015 (588 FCFA). Sur les deux premiers mois de 2015, des replis respectifs des cours des huiles de palme et de soja, de 22,4% et 18,4%, sont relevés en comparaison à la même période de Par contre, les cours des huiles d arachide se sont accrus de 1,6% sur la même période. Graphique 5 : Evolution des cours des huiles végétales ($/T) Concernant le marché local, le prix du litre d huile végétale s est établi à 1408 FCFA en février, soit une baisse de 2,2% par rapport à janvier

4 Le pétrole Brent Selon les dernières prévisions de l Agence Internationale de l Energie (AIE), la production de pétrole des pays membres de l OPEP se stabiliserait à 30,1 millions de barils par jour (mbj) en 2015 et se replierait de 0,3 mbj en En revanche, l AIE a prévu une augmentation de la production de pétrole des pays hors-opep de 1 mbj en 2015 et 0,6 mbj en Ce ralentissement serait en grande partie attribuable à la baisse anticipée des prix. S agissant de la demande mondiale de pétrole, l AIE a prévu une croissance de 1 mbj en 2015 et Après des reculs successifs, entamés depuis juin 2014 et une perte de valeur de 57%, les cours du brent ont fortement progressé de 20,4% en février, en variation mensuelle. Le mois de février 2015 est le premier mois au cours duquel les prix du brent ont augmenté depuis juin Le recul des exportations irakiennes et la réduction de la production libyenne constituent les principaux facteurs de la hausse des cours du brut. Par ailleurs, l annonce de la réduction des investissements aux Etats Unis par les grandes compagnies pétrolières a également contribué au relèvement des cours du brent au mois de février Toutefois, l AIE estime que cette hausse ne va pas perdurer, car elle s est produite en période de forte croissance des stocks mondiaux de pétrole. Sur les deux premiers mois de 2015, les cours du brent ont perdu 51% de leurs valeurs, comparés à la même période de Graphique 6 : Evolution des cours du brent ($/T) Au Sénégal, les prix du litre de super carburant et de gas-oil restent inchangés par rapport à leurs niveaux de janvier 2015 (respectivement 795 FCFA et 690 FCFA) 4

5 Annexe Annexe 1 : Evolution des cours du charbon ($/T) Annexe 4 : Evolution des cours du phosphate ($/T) Annexe 2 : Evolution des cours du coton ($/T) Annexe 5 : Taux de change dollar/cfa Source : Les Echos Annexe 3 : Evolution des cours de l or ($/Troy oz) 5

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 14 janvier 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 15 juin 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, avril 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, le 15 octobre 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 11 mars 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 16 août 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 25 janvier 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 14 juillet 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, le 17 Octobre 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Sur le marché local, en octobre 2018, le prix reculé de 3,3%, du fait de la dépréciation de la

Sur le marché local, en octobre 2018, le prix reculé de 3,3%, du fait de la dépréciation de la République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, le 21 novembre 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC ------------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 19 juillet 2015 ------------------------ DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Evolution des cours des matières premières en décembre 2014 et perspectives

Evolution des cours des matières premières en décembre 2014 et perspectives République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DPEE/DSC ---------------------- MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN ----------------------- DIRECTION GENERALE DE LA Dakar, 23 janv. 15

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, le 20 novembre 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 14 avril 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 19 juillet 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 18 Août 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Evolution des cours des matières premières en mai 2014 et perspectives

Evolution des cours des matières premières en mai 2014 et perspectives République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC ------------ MINISTERE DE L ECONOMIE Dakar, juin 2014 ET DES FINANCES ------------ DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Evolution

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 14 juin 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 15 octobre 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 15 janvier 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEPC/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPERATION Dakar, le 14 juin 2019 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 22 mai 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 24 février 2017 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, le 22 janvier 2019 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 14 septembre 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 16 avril 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 22 février 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 15 mars 2018 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal

République du Sénégal République du Sénégal N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC Un Peuple-Un But-Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 16 novembre 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 13 avril 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEFP/DGPPE/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Dakar, 12 février 2016 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013 En effet, après avoir subi un fort recul à la fin de (1.564$ l once fin ), le prix de l or a repris son envol au début de l année, profitant de l abondance de la liquidité à l échelle mondiale et de l

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Janvier 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Janvier 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 30/11/2015 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE LA PREVISION

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE JANVIER 2015 1 CONTEXTE INTERNATIONAL LE GAZ DE PETROLE LIQUEFIE (GPL) La part des échanges internationaux des gaz de pétrole liquéfiés ne représente

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015.

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015. RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION 31/10/2015 MOIS DE SEPTEMBRE 2015 Page 1 CONTEXTE INTERNATIONAL Entre 1859 et 1968, l exploitation de pétrole a connu de nombreux booms et effondrements,

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mardi 25 janvier 2011-1 Les faits marquants

Plus en détail

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011 Suivi des facteurs de risques de crise alimtaire Février 2011 Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier 4 mars 2011 En complémt de la note sur les risques de crise liés à la hausse des prix internationaux

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. 1 er trimestre 2015

MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. 1 er trimestre 2015 MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA POPULATION REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE contact: cnpe.mali@afribonemali.net Site : www.instat.gov.ml

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 janvier 216 N 3 La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? On peut considérer qu il y a aujourd hui à nouveau une forme de crise financière

Plus en détail

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015 RUSSIE ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE Les importations russes d huile d olive et d huile de grignons d olive ont augmenté de 31 752 tonnes, à un rythme constant, durant la période 2/1-213/14

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N 79 Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole Nous pensons que le scénario le plus probable pour le prix du pétrole est : - une

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

SUIVI DE L IMPACT DE LA HAUSSE DES PRIX DU PETROLE SUR L EXECUTION DE LA LOI DE FINANCES 2007

SUIVI DE L IMPACT DE LA HAUSSE DES PRIX DU PETROLE SUR L EXECUTION DE LA LOI DE FINANCES 2007 SUIVI DE L IMPACT DE LA HAUSSE DES PRIX DU PETROLE SUR L EXECUTION DE LA LOI DE FINANCES 2007 PAR LA COMMISSION INDEPENDANTE PRESIDEE PAR BRUNO DURIEUX - FEVRIER 2008 - À la demande du Premier ministre,

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA UNION DES COMORES MINISTERE DES FINANCES DU BUDGET ET DES INVESTISEMENTS DIRECTION GENERALE DES DOUANES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 29/21 Présenté par MOINDJIE MMADI Administrateur

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier 2015 1 -

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier 2015 1 - Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre 2013 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre 2013 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION Evolution du prix du pétrole brut Le prix moyen du baril de Brent s est établi à 110 $ en moyenne au troisième 2013, niveau comparable aux prix

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 6 N 68 Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie La Réserve Fédérale et la BCE, probablement parce que cela rend leur communication

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 1. Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3 M (+ 64%)

COMMUNIQUE DE PRESSE 1. Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3 M (+ 64%) COMMUNIQUE DE PRESSE 1 RESULTATS 2014 : Le 20 février 2015, 16 h 30 INFORMATION REGLEMENTEE Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Au 31 décembre 2010, le total du bilan de la Banque s est accru de 30.093,6 MBIF, soit 3,7 p.c., passant de 805.508,9 à 835.602,5 MBIF.

Au 31 décembre 2010, le total du bilan de la Banque s est accru de 30.093,6 MBIF, soit 3,7 p.c., passant de 805.508,9 à 835.602,5 MBIF. II. COMPTES La Banque présente, ses états financiers selon les Normes Internationales d Information Financière (IFRS) conformément aux exigences de la loi n 1/34 du 2 décembre 2008 portant statuts de la

Plus en détail