RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE JANVIER

2 CONTEXTE INTERNATIONAL LE GAZ DE PETROLE LIQUEFIE (GPL) La part des échanges internationaux des gaz de pétrole liquéfiés ne représente que 6% de la production mondiale, contrairement au pétrole dont 57% de la production fait l'objet d'échanges internationaux, il en va de même pour le gaz naturel avec 26,3%. Par ailleurs, la production mondiale des GPL a connu une augmentation de 5% en 2014 par rapport à 2013, enregistrant une offre mondiale d'environ 277 millions de tonnes, ceci est expliqué par : La croissance de la production du gaz du schiste aux USA qui reste le principal producteur mondial des GPL ; L essor du marché de la production des GPL au Qatar, qui a développé de nombreux projets de gaz naturel, avec une production annuelle d environ 11 millions de tonnes. La multiplicité des marchés régionaux des gaz de pétrole liquéfiés ne permet pas d avoir un prix de référence mondial comme il en existe pour le pétrole. Toutefois, le cours mondial des GPL suit le même trend que le cours du Brent. Par ailleurs, la fixation des prix des GPL (en plus de l'offre et de la demande) dépend fortement de la destination du produit et de son utilisation ; plus son utilisation est éloignée de son lieu de production, plus les charges sont onéreuses. Ces divers degrés de libéralisation expliquent en partie les différences de prix qui existent entre les différents marchés. Au début de l année 2014, le cours du GPL a évolué au-dessus de son cours en 2013, et enregistrant ainsi une baisse importante et continue depuis le début de l année. (Cf. Graphe ci-après) 2

3 1082,95 Evolution des cotations FOB du gaz butane Marché de Rotterdam 790, ,04 924,35 691,82 598,52 prix $/T 2014 prix $/T 2013 Quant au prix actuel de gaz butane relatif au mois de janvier 2015, il a atteint 585$/T enregistrant une baisse de 46% par rapport à la même période de l année dernière. LE SUCRE La production mondiale du sucre a été évaluée à 182,1 millions de tonnes pour l année 2014, soit une légère hausse de 0,22 millions de tonnes comparée à la compagne précédente. Le graphe suivant montre l évolution de la moyenne des cours du sucre qui a connu une baisse de 10% au cours de l année 2014 par rapport à EVOLUTION DU COURS MOYEN DU SUCRE , ,41 445,82 392, JANV FEV MARS AVR MAI JUI JUIL AOUT SEPT OCT NOV DEC 3

4 Quant aux prix actuels, les cours du sucre s affichent à la hausse en janvier 2015 en raison principalement des perturbations climatiques au Brésil. Comparé à la même période de janvier 2014, les prix de sucre brut ont connu une baisse de l ordre de 5%. LE CONTEXTE NATIONAL L année 2014 a été marquée principalement par la décompensation des produits pétroliers, le supercarburant, le Fuel N 2 et le Fuel ONEE et la baisse progressive de la subvention allouée au gasoil 50ppm. En janvier 2015, le gouvernement a procédé à la suppression totale de la subvention du gasoil 50ppm. Toutefois, la Caisse de Compensation continue date d aujourd hui de subventionner le gaz butane et le sucre. Dans ce contexte de décompensation, il est prévu que les dépenses liées à la subvention de la Caisse de Compensation diminueront de l ordre de 10 milliards de dirhams en La charge de compensation pour le mois de janvier 2015, concernant le gaz butane et le sucre, s est élevée à millions de dirhams détaillées comme suit : Le gaz butane : 861 millions de dirhams ; Le sucre : 276 millions de dirhams. Comparée à la même période de l année 2014, la charge de Compensation s est établie à millions de dirhams, à périmètre égal. Par ailleurs, il convient de signaler que les chiffres relatifs à la période du mois de janvier 2015, des produits subventionnés sont arrêtés selon les données relatives aux dossiers reçus par la Caisse de Compensation à la date du 28 février GAZ BUTANE A. Mises à la consommation Les mises à la consommation du gaz butane et l importation du gaz butane comparativement au même mois de l année précédente ont été de : 4

5 En T Janv.15 Total 2015 Même Période 2014 Variation Gaz butane ,1% Importation Gaz Butane Evolution des quantités de la mise à la consommation et d'importation du gaz butane B. Cotations sur le marché international Entre janvier 2015 et décembre 2014, les cotations de gaz butane sur les marchés internationaux ont évolué comme suit : Produits Décembre.2014 Janvier.2015 Variation Gaz butane 598,52 585,00-2% C. Prix de vente Les prix de vente du gaz butane n ont subi aucune modification. Le prix de vente est de l ordre 40DH pour la bouteille de 12kg et de 10DH pour la bouteille de 3Kg. Produits Gaz butane La subvention unitaire par bouteille mois de janvier 2015 Subvention unitaire/ bouteille >5kg 54,84dh/bouteille 5

6 D. Charge de Compensation La charge de compensation du mois de janvier 2015 relative au gaz butane, s est élevée au 28 février 2015 à 861 millions de dirhams, selon ce qui ressort des dossiers reçus par la Caisse de Compensation, enregistrant ainsi une diminution de l ordre de 47% comparativement à la même période de La baisse de la charge de compensation est due essentiellement à un effet baisse des prix. Par ailleurs, il convient de noter que 97% de cette charge concerne les frais de distribution des centres emplisseurs. Décomposition de la charge du gaz butane 97% 3% Distribution Frais de transport La charge compensation du gaz butane (Janvier 2015) En MMDH Produits Total 2014 Variation Total 2015 Même période Distribution % Frais de transport % Importation Total % 6

7 1 606 La charge de compensation du gaz butane Distribution Frais de transport SUCRE A. Mises à la consommation Les mises à la consommation du sucre, pain, morceau, lingot et granulé comparativement au même mois de l année précédente et la part de chaque produit dans la consommation globale, se présentent comme suit : Produits En tonne Janv.15 Total 2015 Période close Variation Part dans la const globale Pain % 33% Sucre morceaux % 2% Sucre Lingot % 12% Sucre Granulé 50 kg ,5% 52% Total année ,7% Evolution des quantités de sucre par type de produit sucre pain sucre morceaux sucre lingot sucre granulé 50kg 7

8 B. Cotations sur le marché international Les cotations moyennes mensuelles du prix du sucre sur le marché international ont évolué comme suit : Décembre.2014 Janvier.2015 Variation SUCRE BRUT 392,84 400,74 +2% C. Prix de vente Les prix de vente de sucre n ont pas connu de changement depuis 2006, ils sont de l ordre de : Produits Prix de vente en dhs/kgs Pain 2 kg 11,63 Sucre morceaux 5,819 Sucre Lingot 5,819 Sucre Granulé 50 kg 4,503 D. Charge de Compensation La charge de compensation du sucre brut importé et du sucre consommé a atteint une valeur de 276 millions de dirhams arrêtée au mois de janvier 2015, enregistrant ainsi une hausse de 19% par rapport à la même période de l année 2014, due principalement à l impact de la subvention du sucre brut importé. Décomposition de la charge de compensation du sucre EN MDH Janvier 2014 Janvier 2015 Variation en % Subvention Sucre importé Subvention Sucre consommé ,7% Total % 8

CHARGE DE COMPENSATION JANVIER-SEPTEMBRE 2012-2013

CHARGE DE COMPENSATION JANVIER-SEPTEMBRE 2012-2013 RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION DU MOIS DE NOVEMBRE I CHARGE DE COMPENSATION Depuis le début de l année 2013, le cours du brent sur les marchés internationaux a connu une accalmie avec

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015.

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015. RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION 31/10/2015 MOIS DE SEPTEMBRE 2015 Page 1 CONTEXTE INTERNATIONAL Entre 1859 et 1968, l exploitation de pétrole a connu de nombreux booms et effondrements,

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2016 SOMMAIRE CHAPITRE I : RAPPEL HISTORIQUE DU SYSTEME DE COMPENSATION... 1

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2016 SOMMAIRE CHAPITRE I : RAPPEL HISTORIQUE DU SYSTEME DE COMPENSATION... 1 SOMMAIRE CHAPITRE I : RAPPEL HISTORIQUE DU SYSTEME DE COMPENSATION... 1 I.1. HISTORIQUE DES PRODUITS PETROLIERS... 1 I.2. HISTORIQUE DU SUCRE... 2 I.3. HISTORIQUE DU BLE TENDRE ET DE LA FARINE... 3 CHAPITRE

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1. I. Rappel historique... 1

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1. I. Rappel historique... 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. Rappel historique... 1 CHAPITRE I : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE COMPENSATION... 5 I. Mode de fonctionnement... 5 II. Mécanismes de subvention des produits alimentaires...

Plus en détail

INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (base 100 : 2006)

INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (base 100 : 2006) ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN DIRECTION REGIONALE DE LAAYOUNE INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION (base 100 : 2006) I - APERCU METHODOLOGIQUE : L indice des prix à la consommation (base 100

Plus en détail

LA LIBERALISATION DU SECTEUR PETROLIER AU MAROC FACE AUX RETICENCES DE LA SAMIR. Réalisé par: Khalid OUHSSAINE & Yassir BELLAHCEN

LA LIBERALISATION DU SECTEUR PETROLIER AU MAROC FACE AUX RETICENCES DE LA SAMIR. Réalisé par: Khalid OUHSSAINE & Yassir BELLAHCEN LA LIBERALISATION DU SECTEUR PETROLIER AU MAROC FACE AUX RETICENCES DE LA SAMIR Réalisé par: Khalid OUHSSAINE & Yassir BELLAHCEN PLAN DU THÈME INTRODUCTION CHAPITRE I: Présentation du secteur pétrolier

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1) Evolution des principaux indicateurs macroéconomiques Indicateurs 2010 2011 2012 (p) 2013 (p) 2014 (p) 2015 (p) Croissance du PIB à prix constants (%

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

VALEURS DES INDICES. PPEI val.définitive. Réf: 2000 (Prix à la Production de l'industrie et des

VALEURS DES INDICES. PPEI val.définitive. Réf: 2000 (Prix à la Production de l'industrie et des à la Contrats 97-07 et Biogaz valeur juillet 04 112,3 (juillet 04) valeur juillet 04 104,3 (juillet 04) connue en janvier 05 113,2 (déc.04) connue en janvier 05 104,8 (sept.04) connue en janvier 05 127,1

Plus en détail

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE LES DERNIERS RÉSULTATS DE LA CONSOMMATION D ARTICLES D HABILLEMENT ET TEXTILES Léger recul au mois d avril Au mois d avril, les chiffres d affaires des distributeurs se sont repliés de 1,8 % en valeur,

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique Novembre 2013 Janvier 2014 1 Sommaire 1. Secteur réel... 3

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

1/5. DOSSIER I : Le marché et ses composantes (9 points) Devoir surveillé n 2

1/5. DOSSIER I : Le marché et ses composantes (9 points) Devoir surveillé n 2 1/5 Devoir surveillé n 2 Branche : Sciences Economiques et de Gestion Filière : Sciences Economiques Durée : 2 H Coefficient : 6 Matière : Economie Générale et Statistique Professeur : Larbi TAMNINE Mardi

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (I.H.P.C.) POUR LES PAYS MEMBRES DE L'U.E.M.O.A.

REPUBLIQUE TOGOLAISE. INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION (I.H.P.C.) POUR LES PAYS MEMBRES DE L'U.E.M.O.A. REPUBLIQUE TOGOLAISE MINISTERE DE LA PLANIFICATION, DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION GENERALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA COMPTABILITE NATIONALE INDICE HARMONISE DES PRIX A LA

Plus en détail

INSTRUMENTS DE PAIEMENT ÉCHANGÉS VIA LES CIRCUITS BANCAIRES

INSTRUMENTS DE PAIEMENT ÉCHANGÉS VIA LES CIRCUITS BANCAIRES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ÉCHANGÉS VIA LES CIRCUITS BANCAIRES Etat des lieux à fin 214 DIRECTION DES OPERATIONS MONETAIRES ET DES CHANGES DEPARTEMENT DES SYSTEMES ET MOYENS DE PAIEMENT INSTRUMENTS DE PAIEMENT

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Octobre 2015

Prix des Carburants. Au 1er Octobre 2015 Prix des Carburants Au 1er Octobre 2015 1 Décret 2013-1315 du 27 Décembre 2013 réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des marchés de gros pour la distribution de ces

Plus en détail

Dossier de presse. Octobre 2015. Les tarifs réglementés du gaz naturel en France

Dossier de presse. Octobre 2015. Les tarifs réglementés du gaz naturel en France Dossier de presse Octobre 2015 Les tarifs réglementés du gaz naturel en France En France, les marchés de l électricité et du gaz naturel pour les particuliers sont ouverts à la concurrence depuis 2007.

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 02 08 juin 2016 Encours* Variations depuis 03/06/16 03/06/15 31/12/15 27/05/16 Reserves Internationales Nettes (RIN) 243,6 25,4% 8,5% 0,1% * En milliards de dirhams

Plus en détail

Comité Lait de chèvre

Comité Lait de chèvre Comité Lait de chèvre Point de conjoncture 2 octobre 2014 FranceAgriMer - Montreuil France Vers une stabilisation de la collecte de lait de chèvre pour 2014? million de litres Collecte cumul fin août :

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS è INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS IMEE N 09/2011 Le chiffre du mois Les recettes MRE se sont élevées à fin septembre 2011 à 44,1Milliards de dirhams contre 40,7Milliards de dirhams un an auparavant.

Plus en détail

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l évolution

Plus en détail

Note sur l Indice des Prix à la Consommation (IPC) à Casablanca MAI 2015

Note sur l Indice des Prix à la Consommation (IPC) à Casablanca MAI 2015 المملكةالمغربية ROYAUME DU MAROC Note sur l Indice des Prix à la Consommation (IPC) à Casablanca MAI 2015 APERÇU MÉTHODOLOGIQUE L Indice des Prix à la Consommation appelé IPC (base 100 en 2006) mesure

Plus en détail

Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013. Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013

Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013. Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013 Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013 Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013 Etat des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012

Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Fréquentation dans les meublés en centrale de réservation en 2012 Observatoire Régional du Tourisme de Picardie Analyse réalisée sur la base des données des services de réservation des ADRT Aisne-Oise-Somme

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015

RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 TAQA MOROCCO MARDI 3 MARS 2015 1 SOMMAIRE RESULTATS 2014 1. Faits marquants 2. Indicateurs opérationnels et financiers INDICATEURS BOURSIERS DU TITRE TAQA MOROCCO INVESTIR DANS JLEC

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars 2014 1 -

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars 2014 1 - Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier 2015 1 -

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier 2015 1 - Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

[Bénin - Burkina Faso - Côte d Ivoire Guinée-Bissau Mali Niger Sénégal Togo] Date de parution : Février 2013

[Bénin - Burkina Faso - Côte d Ivoire Guinée-Bissau Mali Niger Sénégal Togo] Date de parution : Février 2013 UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ [Bénin - Burkina Faso - Côte d Ivoire Guinée-Bissau Mali Niger Sénégal Togo] Date de parution : Février 2013 INDICE

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre 2014 1 -

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre 2014 1 - Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 16 oct. 15 9 oct. 15 variation Brent (en $/b) 49,62,23,61

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013 Prix des Carburants Au 1er Avril 2013 1 Décret 20101333 du 8 Novembre 2010 réglementant les prix des produits pétroliers et du gaz de pétrole liquéfié dans le département de la Réunion 2 Rappel des prix

Plus en détail

Note d analyse détaillée

Note d analyse détaillée Note d analyse détaillée des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement dans les tarifs réglementés de vente de gaz naturel de Gaz Electricité de Grenoble (GEG) 19 septembre 2013 Contexte et objectifs

Plus en détail

D A K A R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Dakar

D A K A R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Dakar D A K REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

Résultats annuels-2013

Résultats annuels-2013 Mars 2014 Publications du jour COMPAGNIE DE TRANSPORT CA 2013 REX 2013 RNPG 2013 AU MAROC (CTM) 507 MDH 7,3% 39,5 MDH 17,0% 35 MDH 49,4% En dépit d une forte concurrence sur le marché du transport au Maroc,

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016 1 Prix des Carburants Au 1 er Juin 2016 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

ANALYSE DE L EVOLUTION DES MARCHES DU FIXE, DU MOBILE ET DE L INTERNET AU 30 SEPTEMBRE 2014

ANALYSE DE L EVOLUTION DES MARCHES DU FIXE, DU MOBILE ET DE L INTERNET AU 30 SEPTEMBRE 2014 ANALYSE DE L EVOLUTION DES MARCHES DU FIXE, DU MOBILE ET DE L INTERNET AU 30 SEPTEMBRE 2014 1- Les faits marquants au 30 septembre 2014 Évolution des prix (ARPM 1 ), de l usage moyen 2 du fixe et du mobile

Plus en détail

ROYAUME ROY DU MAROC

ROYAUME ROY DU MAROC ROYAUME DU MAROC Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement CARBURANTS PROPRES AU MAROC Avril, 2010 Caractéristiques du secteur énergétique marocain. Secteur Pétrolier au Maroc:

Plus en détail

PROFIL DES INVESTISSEURS EN BOURSE

PROFIL DES INVESTISSEURS EN BOURSE PROFIL DES INVESTISSEURS EN BOURSE 2 ème TRIMESTRE 2015 Page 1 www.cdvm.gov.ma VENTILATION DES VOLUMES DES TRANSACTIONS SUR LE MARCHE CENTRAL PAR CATEGORIE D'INVESTISSEURS (Hors opérations d'apports, introductions,

Plus en détail

Veuillez trouver ci-joint le rapport de performance de l'additif AMCO CH212.E

Veuillez trouver ci-joint le rapport de performance de l'additif AMCO CH212.E Direction Production DP N 03 le 13 / 06 / 2004 NOTE D'INFORMATION Veuillez trouver ci-joint le rapport de performance de l'additif AMCO CH212.E Le Chef du C/C : Direction Production Direction des Services

Plus en détail

Sénélec TAG PARITE IMPORTATION 449 858 576 323 568 414 561 849 547 905 526 845 490 282 503 682 556 690 494 175 390 990 375 548 345 831

Sénélec TAG PARITE IMPORTATION 449 858 576 323 568 414 561 849 547 905 526 845 490 282 503 682 556 690 494 175 390 990 375 548 345 831 Calcul des Prix Parité Importation Butane Super Ess. Gasoil Distillat Ess. Pirogue Pétrole Gasoil Ordinaire Sénélec TAG Diesel oil Diesel Sénélec FO 180 CST FO 380 CST COUT TOTAL FCFA 448 308 528 670 521

Plus en détail

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre 2013 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre 2013 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION Evolution du prix du pétrole brut Le prix moyen du baril de Brent s est établi à 110 $ en moyenne au troisième 2013, niveau comparable aux prix

Plus en détail

Prix des carburants. Février 2012

Prix des carburants. Février 2012 Prix des carburants Février 2012 Les apports du décret 2010-1033 du 8/11/2010 Après les évènements de fin 2008, une mission d experts propose au Gouvernement de nouvelles modalités de fixation du prix

Plus en détail

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ DE GESTION Méthode du coût variable Cas n 1 : une association décide de faire un voyage. La compagnie d autocars demande 400 par car quel que soit le

Plus en détail

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS Maurice GIRAULT, François LECOUVEY 1 L étude présentée ici prolonge une analyse de l évolution passée de la consommation de chauffage du

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 1. Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3 M (+ 64%)

COMMUNIQUE DE PRESSE 1. Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3 M (+ 64%) COMMUNIQUE DE PRESSE 1 RESULTATS 2014 : Le 20 février 2015, 16 h 30 INFORMATION REGLEMENTEE Chiffre d affaires : 243,6 M (- 6%) Résultat d exploitation : 3,2 M (+ 53%) Résultat net de la période : 2,3

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

L Indice Général de la Bourse

L Indice Général de la Bourse L Indice Général de la Bourse L analyse du comportement de l indice au cours de l an 2001 fait ressortir quatre grandes phases distinctes : Evolution de l'igb depuis le debut de l'année 740 720 700 680

Plus en détail

SUIVI DE L IMPACT DE LA HAUSSE DES PRIX DU PETROLE SUR L EXECUTION DE LA LOI DE FINANCES 2007

SUIVI DE L IMPACT DE LA HAUSSE DES PRIX DU PETROLE SUR L EXECUTION DE LA LOI DE FINANCES 2007 SUIVI DE L IMPACT DE LA HAUSSE DES PRIX DU PETROLE SUR L EXECUTION DE LA LOI DE FINANCES 2007 PAR LA COMMISSION INDEPENDANTE PRESIDEE PAR BRUNO DURIEUX - FEVRIER 2008 - À la demande du Premier ministre,

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Repli du prix de porc au mois de juillet

Repli du prix de porc au mois de juillet Agreste Infos rapides Animaux de boucherie - Porcins Août n 7/11 Août Porcins n 7/11 E Animaux de boucherie Repli du prix de porc au mois de juillet Infos rapides n juillet, les abattages de porcins progressent

Plus en détail

Cours de photographie, agenda cours vendredi semaine A et B, École d'arts P

Cours de photographie, agenda cours vendredi semaine A et B, École d'arts P ven. 30 sept. 2016 ven. 7 oct. 2016 ven. 14 oct. 2016 mer. 19 oct. 2016 jeu. 20 oct. 2016 ven. 21 oct. 2016 sam. 22 oct. 2016 dim. 23 oct. 2016 lun. 24 oct. 2016 mar. 25 oct. 2016 mer. 26 oct. 2016 jeu.

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques Economie Générale et Statistique ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 3- Les agrégats de la comptabilité nationale 27/10/2014

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

Référentiel de calcul des gains achats. Novembre 2011. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Référentiel de calcul des gains achats. Novembre 2011. Direction générale de l offre de soins - DGOS Référentiel de calcul des gains achats Novembre 2011 Préambule Ce référentiel est issu des travaux du groupe de travail «méthode de calcul des gains achats» qui s est réuni en octobre et novembre 2011.

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

Comité Lait de chèvre

Comité Lait de chèvre Comité Lait de chèvre Point de conjoncture 2 avril 2015 FranceAgriMer - Montreuil France 2014 : Baisse légère du cheptel caprin 1 000 têtes 1600 1400 1200 1000 800 600 400 200 115 120 122 117 121 862 872

Plus en détail

+2% -3,4% +2,6% -0,9% chiffres clés +0,5% produit net bancaire consolidé 39,9 39,1 50,2 48,5 22,4 21,8 3,2 3,1. Dépôts de la clientèle* (en mmdh)

+2% -3,4% +2,6% -0,9% chiffres clés +0,5% produit net bancaire consolidé 39,9 39,1 50,2 48,5 22,4 21,8 3,2 3,1. Dépôts de la clientèle* (en mmdh) S ENGAGER À VOS CÔTÉS Chiffres clés www.bmci.ma chiffres clés AU 31 décembre En dépit d une conjoncture économique peu porteuse, le Groupe BMCI marque une bonne résistance de ses activités opérationnelles,

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

04 06 07 08 09 10 10 Fiscalité des produits pétroliers. Système d indexation partielle des prix des produits pétroliers liquides

04 06 07 08 09 10 10 Fiscalité des produits pétroliers. Système d indexation partielle des prix des produits pétroliers liquides DO SS IE SE R A P T RG EM U BR ME E 2 NT 01 AI 3 R E Sommaire Système d inxation partielle s prix s produits pétroliers liquis Contexte d application Système d inxation partielle s prix s produits pétroliers

Plus en détail

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion. Module : Comptabilité Analytique

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion. Module : Comptabilité Analytique Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Module : Comptabilité Analytique 2 ème Année Préparatoire Année Universitaire : 2011-2012 Examen 2 ème Semestre

Plus en détail

RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS

RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS RASSEMBLEMENT DES REPUBLICAINS Carburants : La Côte d Ivoire peut éviter l augmentation des prix UNE COMMISSION D ENQUETE EST NECESSAIRE Les prix des produits pétroliers distribués aux différents types

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

Atelier sur l energie en Haiti

Atelier sur l energie en Haiti Atelier sur l energie en Haiti L Intérêt de l expansion du marché du gaz propane en HAITI 26 Sep 2011, Ritz Kinam II Marie Nicole DIEUDONNE Couriel : nidie75@hotmail.com Bureau des Mines et de l'energie

Plus en détail

Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015

Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015 Note de conjoncture du marché des assurances 1 er trimestre 2015 PRODUCTION DU 1 er TRIMESTRE 2015 : EVOLUTION DE LA PRODUCTION : Le chiffre d affaires réalisé par le secteur des assurances (y compris

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

dossier de presse être utile aux hommes

dossier de presse être utile aux hommes dossier de presse JUILLET 2012 LES TARIFS RéGLEMENTéS DU GAZ NATUREL EN France être utile aux hommes sommaire les tarifs reglementes Du GaZ Naturel en FraNce I. Variation des tarifs réglementés du gaz

Plus en détail

.~'~ STRUCTURE DES PRIX DE REPRISE DES PRODUITS PETROLIERS. du 1er au 15 Septembre 2015

.~'~ STRUCTURE DES PRIX DE REPRISE DES PRODUITS PETROLIERS. du 1er au 15 Septembre 2015 1 STRUCTURE DES PRIX DE REPRISE DES PRODUITS PETROLIERS COTATIONS $/T 337,46 549,59 1 469,84 1 462,50 1 204,30 1 276,73 TAUX $ 9,8165 9,7353 FRET $/T 26,00 14,98 1 14,98 1 14,98 1 18,48 1 18,48 DH/T BUTANE

Plus en détail

2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES

2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES Version intégrale 2. ADAPTATIONS MÉTHODOLOGIQUES Par rapport aux séries 2 publiées l'année précédente sur le stock de capital (SDC) et les amortissements, trois adaptations méthodologiques ont été pratiquées

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

dossier de presse Janvier 2012 être utile aux hommes

dossier de presse Janvier 2012 être utile aux hommes dossier de presse Janvier 2012 LES TARIFS REGLEMENTES DU GAZ NATUREL EN France être utile aux hommes SOMMAIRE LES TARIFS REGLEMENTES DU GAZ NATUREL EN FRANCE I. Variation des tarifs réglementés du gaz

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIÈRE

COMMUNICATION FINANCIÈRE Titre 1 COMMUNICATION FINANCIÈRE B O U R S E D E S V A L E U R S M O B I L I È R E S D E T U N I S M e r c r e d i 0 7 / 0 5 / 2 0 1 4 1 Retour sur L année 2013 Contexte National et International Réalisations

Plus en détail

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels Montie Brewer, président et chef de la direction Joshua Koshy, vice-président général et chef des Affaires financières 1 6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 31 janvier 2012 (Données disponibles au 2 février 2012) SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives

Plus en détail

Le prix du porc se replie en novembre 2015

Le prix du porc se replie en novembre 2015 Agreste Infos rapides Animaux de boucherie - Porcins Décembre n 11/11 Décembre Porcins n 11/11 E Animaux de boucherie Le prix du porc se replie en novembre Infos rapides n novembre, les abattages de porcins

Plus en détail

RESULTATS SEMESTRIELS 2011. 27 juillet 2011

RESULTATS SEMESTRIELS 2011. 27 juillet 2011 RESULTATS SEMESTRIELS 2011 27 juillet 2011 Sommaire 1. Chiffres clés Nicolas Schimel 2. Faits marquants du semestre Nicolas Schimel 3. Un réseau stable, une activité affectée par l environnement, Nicolas

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

«Un outil réactif au service des gaveurs du Sud-Ouest»

«Un outil réactif au service des gaveurs du Sud-Ouest» Avec le soutien de : L INDICATEUR ECONOMIQUE «Un outil réactif au service des gaveurs du Sud-Ouest» SOMMAIRE 1. Introduction 2 SYNTHESE DU 1 ER SEMESTRE 2013 Descriptif de la situation de l Indicateur

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique

Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Implication de la chute des prix du pétrole pour le Mexique Suite à la décision de l OPEP le 7/11/01 de ne pas diminuer le quota de production de pétrole des pays de l organisation (maintenu à 30 millions

Plus en détail

127 milliards Chf. 1,3 milliards de Chf d intérêts par jour Soit 4,3 Chf par habitant et par jour

127 milliards Chf. 1,3 milliards de Chf d intérêts par jour Soit 4,3 Chf par habitant et par jour 6. La Dette Dette de la France 1'600 milliards Chf 166 millions Chf d intérêts par jour Soit 2,6 Chf par habitant et par jour Dette USA 10'500 milliards Chf 1,3 milliards de Chf d intérêts par jour Soit

Plus en détail