Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012"

Transcription

1 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012

2 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

3 Buts de la surveillance Patients non cirrhotiques: Eviter l aggravation de la fibrose et l apparition d une cirrhose Patients cirrhotiques: => Dépistage des complications de la cirrhose (VO et CHC)

4 Patients non cirrhotiques

5 Facteurs de progression de la fibrose Alcool Surpoids / stéatose hépatique Co-infections

6 Surveillance Semestrielle Examen clinique: recherche d atteintes extrahépatiques Bilan biologique Evaluation de la fibrose: pas de gold standard Recommandations HAS 2007

7 Surveillance: examen clinique Recherche de signes d atteinte extra-hépatique: - Purpura - Arthralgies - Asthénie - Syndrome sec - Neuropathie périphérique

8 Surveillance: bilan biologique NFS, TP, facteur V Plaquettes BH Créatinine

9 Evaluation de la fibrose: Hépatite C non traitée, pas de comorbidités En 1 ère intention, une des techniques suivantes (méthodes non invasives) - Fibroscan - Fibrotest - Fibromètre V - Hepascore Recommandations HAS 2008

10 Evaluation de la fibrose: Hépatite C non traitée, pas de comorbidités En 2 ème intention, si discordance avec la clinique ou résultat ininterprétable: - Une des 3 autres techniques non invasives - Ou PBH Recommandations HAS 2008

11 Evaluation de la fibrose: Coinfection VHC VIH Fibroscan en 1 ère intention PBH en 2 ème intention Recommandations HAS 2008

12 Fibroscan Indications: - évaluation d une hépatite chronique C non traitée et sans comorbidité, chez l adulte (hors diagnostic évident de cirrhose) - évaluation d une hépatite chronique C non traitée avec co-infection VIH, chez l adulte (hors diagnostic évident de cirrhose) Recommandations HAS 2008

13 Fibroscan Modalités (recommandations HAS 2008) acte à réaliser dans le cadre d une consultation spécialisée dans la prise en charge de la fibrose/cirrhose liée à l hépatite chronique virale C, en collaboration avec un centre spécialisé dans la prise en charge de l infection par le VIH pour la seconde indication, - acte à ne pas réaliser plus d une fois par an, sauf si présence de facteur de risque d évolution rapide vers la cirrhose, si cette nouvelle mesure est susceptible d avoir un impact sur la prise en charge thérapeutique - acte à ne pas réaliser chez les patients avec un espace intercostal étroit, - acte à ne pas réaliser chez les patients avec une épaisseur pariétale excessive en regard du foie, - acte à ne pas réaliser en période d hépatite aiguë.

14 Fibroscan: principe - mesure par ultrasons de la vitesse de propagation dans le foie d une onde mécanique permet d estimer un coefficient d élasticité. - Utilise l élastographie impulsionnelle à vibration contrôlée - application cutanée d une sonde à ultrasons en regard du foie dans un espace intercostal (patient en décubitus dorsal)

15 Résultat= médiane en kpa avec un objectif d'avoir 10 à 20 mesures valides.

16 Résultats Fibroscan Exemple de correspondance d'élasticité et de niveau de Fibrose

17 Elastométrie non interprétable < 10 mesures interprétables IQR > 30 % Taux de succès < 60 %

18 Fibrotest Modalités: - acte à ne pas réaliser en cas de pathologie intercurrente susceptible de modifier les résultats, en particulier : syndrome inflammatoire, hémolyse, syndrome de Gilbert, prise de médicaments susceptibles d entraîner une hyperbilirubinémie.

19 Fibrotest index de fibrose Combinaison de cinq marqueurs sanguins : - Alpha2-macroglobuline, - haptoglobine, - apolipoprotéine A1, - Bilirubine totale - gamma-glutamyl transpeptidase, - avec un ajustement sur le sexe et l âge

20 Acti test Estime l activité nécrotico-inflammatoire Utilise le dosage des ALAT

21

22 Résultats Fibrotest Entre 0 et 1 Prédiction des stades et grades en score METAVIR Plus le score est élevé, plus l activité et la fibrose sont importantes

23 Relative performances for the assessment of the stage of liver fibrosis in patients with chronic hepatitis C, Poynard et al. Journal of hepatology 2012

24 Patients cirrhotiques

25 Surveillance: dépistage des complications Dépistage du CHC = Alpha foeto protéine et échographie abdominale tous les 6 mois Dépistage des VO

26 Recommandations HAS 2007

27 Surveillance patients guéris ALAT et PCR VHC à 1 et 2 ans du traitement Patient guéri si ALAT et PCR négatifs TSH à un an du traitement

28 Réversibilité de cirrhose Diminution du score de fibrose de F4 à F2 ou moins Concept discuté

29 HCV fibrosis regression Mallet et al. Annals of internal medecine, 2008

30 HCV fibrosis regression Mallet et al. Annals of internal medecine, 2008

31 Conclusion Contrôle des facteurs d aggravation de la fibrose Evaluation de la fibrose Place importante des méthodes non invasives Dépistage des complications chez les patients cirrhotiques

Place des tests non-invasifs de fibrose dans la prise en charge des hépatopathies

Place des tests non-invasifs de fibrose dans la prise en charge des hépatopathies Place des tests non-invasifs de fibrose dans la prise en charge des hépatopathies Victor de Lédinghen CHU Bordeaux Paris 15 Octobre 2010 Intérêt des marqueurs de fibrose Bilan de gravité d une maladie

Plus en détail

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui?

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? FMC.JFHOD 2010 Fédération Digestive CHU Purpan Toulouse I2MR Rangueil U858 Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? Pas de conflit d intérêt Pas de conflit d intérêt Pourquoi évaluer la

Plus en détail

Méthodes non invasives d'évaluation de la fibrose hépatique chez le malade coinfecté. V de Lédinghen Bordeaux 8 Juin 2006

Méthodes non invasives d'évaluation de la fibrose hépatique chez le malade coinfecté. V de Lédinghen Bordeaux 8 Juin 2006 Méthodes non invasives d'évaluation de la fibrose hépatique chez le malade coinfecté V de Lédinghen Bordeaux 8 Juin 2006 Limites de la PBH 1/50 000 ème de la masse hépatique totale Regev et al. Am J Gastroenterol

Plus en détail

PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE

PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE DANS LA PRISE EN CHARGE DES HEPATITES DOCTEUR LAURENT CASTERA SERVICES D HEPATO-GASTROENTEROLOGIE, C.H.U. BORDEAUX Introduction La quantification

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique C Juillet 2015 ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 6 HÉPATITE CHRONIQUE C Ce document est

Plus en détail

07/01/2009. La cirrhose. Le cirrhotique que faire? Pourquoi le faire? Le cirrhotique pourquoi le faire?

07/01/2009. La cirrhose. Le cirrhotique que faire? Pourquoi le faire? Le cirrhotique pourquoi le faire? Le Fibroscan en Hépatologie La cirrhose. * Définition Dr. R.Brenard Hépato-Gastroentérologie Grand Hôpital de Charleroi St Joseph, Gilly SSMG 10 janvier 2009 Le cirrhotique que faire? Le cirrhotique pourquoi

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011 Cas Cliniques Dr A. NANI Cas Clinique 1 Patiente 45 ans découverte fortuite sérologie VHC(+), bilan préopératoire pour lithiase vésiculaire symptomatique. Antécédents:

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Février 2015 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service des

Plus en détail

14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites

14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites 14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites Les co-infections VIH-VHC (virus de l hépatite C) et VIH-VHB/VHD (virus de l hépatite B ou delta) sont devenues les premiers facteurs de co-morbidité

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique R. Gérolami Généralités Epidémiologie Evaluation du foie non tumoral Diagnostic du CHC Bilan d extension Classifications CHC : Epidémiologie 620

Plus en détail

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie Ariane MALLAT Tabac, cannabis et foie Connaître le rôle du tabac et du cannabis dans le développement de la fibrose Savoir l évaluer Connaître les conséquences pratiques chez un malade porteur d une hépatopathie

Plus en détail

Marqueurs de Fibrose. Anaïs Vallet-Pichard Pôle Hépatogastroentérologie Inserm U-567 Hôpital Cochin 02/02/2007

Marqueurs de Fibrose. Anaïs Vallet-Pichard Pôle Hépatogastroentérologie Inserm U-567 Hôpital Cochin 02/02/2007 Marqueurs de Fibrose Anaïs Vallet-Pichard Pôle Hépatogastroentérologie Inserm U-567 Hôpital Cochin 02/02/2007 Dynamique de la fibrose hépatique Pourquoi mesurer? Diagnostic de fibrose extensive ou cirrhotique:

Plus en détail

Je surveille mon hépatite C?

Je surveille mon hépatite C? BROCHURE BLEUE comprendre et m adapter aux différentes situations de la maladie être hépatant5 Je surveille mon hépatite C? comprendre mes examens et leurs résultats Nous voulons informer sur l hépatite

Plus en détail

Cholangite Sclérosante Primitive

Cholangite Sclérosante Primitive Cholangite Sclérosante Primitive C. Corpechot Centre de Référence des Maladies Inflammatoires des Voies Biliaires Hôpital Saint- Antoine, APHP, Paris Evaluer la progression de l hépatopathie Dépister les

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-13/2011 Document consultable dans Médi@m Date : 24/05/2011 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales Philippe Sogni Hépato-gatroentérologie gatroentérologie,, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Paris 5 Sogni 1 Hépatite chronique C Sogni 2 Prévalence en France des Ac..

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Ponction Biopsie du Foie. Armelle Poujol-Robert Hôpital Saint Antoine Mai 2014

Ponction Biopsie du Foie. Armelle Poujol-Robert Hôpital Saint Antoine Mai 2014 Ponction Biopsie du Foie Armelle Poujol-Robert Hôpital Saint Antoine Mai 2014 Généralités Indications : À visée diagnostique étiologie d anomalies des tests hépatiques, diagnostic de tumeur primitive ou

Plus en détail

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC?

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C - Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Dr Caroline Jézéquel CCA Service des Maladies du Foie CHU Pontchaillou - Rennes Déclarations

Plus en détail

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie Compte rendu d hospitalisation hépatite C À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS HOPITAL DU BON SECOURS Service d HEPATHOLOGIE du Professeur

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

Professeur V. de LEDINGHEN Docteur JP. JACQUES

Professeur V. de LEDINGHEN Docteur JP. JACQUES Professeur V. de LEDINGHEN Docteur JP. JACQUES Le fibroscan Connaître la place du fibroscan dans l évaluation de la fibrose Savoir interpréter les résultats Conflits d intérêts Professeur V. de LEDINGHEN

Plus en détail

Les hépatites virales chroniques B et C

Les hépatites virales chroniques B et C Les hépatites virales chroniques B et C www.aqodad.ma Service d hépato-gastroentérologie CHU HASSAN II; Fès 6èmes journées médicales d Al Hoceima; Le 28 09 2013 1 Introduction Problème majeur de santé

Plus en détail

FibroTest FibroMax. Nouveaux. Marqueurs Non Invasifs des maladies du foie

FibroTest FibroMax. Nouveaux. Marqueurs Non Invasifs des maladies du foie FibroTest FibroMax Nouveaux Marqueurs Non Invasifs des maladies du foie une Technologie Unique d estimation de la fibrose et des lésions hépatiques les plus fréquentes. Un grand nombre de patients à risque

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME. Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME. Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble ALCOOLISME: CONCEPT MAL DEFINI OMS: 3 verres pour H 2 verres pour F - Usage éventuellement à risque

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Conflits d intérêts Roche : Speaker symposium, board BMS : Speaker symposium, board, soutien recherche MSD : speaker symposium, board Gilead : speaker symposium, board Bayer : speaker symposium Janssen

Plus en détail

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A 40 ans Découverte d une cirrhose en 03/2004 devant une 1 ère DOA Clinique : CVC, ascite, ictère, angiomes stellaires, érythrose palmaire Biologie : Hb :10,2 g/dl TP

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 5 janvier 2015

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 5 janvier 2015 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 5 janvier 2015 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Michel Vaubourdolle Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris

Michel Vaubourdolle Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris Michel Vaubourdolle Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris Et le groupe de travail «Marqueurs biologiques de fibrose hépatique» de la Société Française de Biologie Clinique (SFBC) et de l Association Française

Plus en détail

ELASTOMÉTRIE ET DIAGNOSTIC DE LA FIBROSE HÉPATIQUE SÉVÈRE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D HÉMOCHROMATOSE HOMOZYGOTE C282Y

ELASTOMÉTRIE ET DIAGNOSTIC DE LA FIBROSE HÉPATIQUE SÉVÈRE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D HÉMOCHROMATOSE HOMOZYGOTE C282Y ELASTOMÉTRIE ET DIAGNOSTIC DE LA FIBROSE HÉPATIQUE SÉVÈRE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D HÉMOCHROMATOSE HOMOZYGOTE C282Y L Legros (1); E Bardou-Jacquet (1); M Latournerie (1); Y Désille (1); B Turlin (2);

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2011

DOSSIER DE PRESSE 2011 DOSSIER DE PRESSE 2011 Contacts presse : ECHOSENS 153 Avenue d Italie 75013 Paris MEDIAL Sophie BAUMONT Attachée de presse Tél. : 01 53 83 81 55 49 : sophiebaumont@medial-rp.com Le foie, un organe vital

Plus en détail

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach Hépatite = inflammation du foie Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach 1 Hépatites virales chroniques 2 Histoire naturelle Hépatite aiguë Guérison Hépatite chronique

Plus en détail

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs S Chevaliez 1,2, L Poiteau 1,2, I Rosa 3, A Soulier 1,2, F Roudot- Thoraval 2,4, C Hézode

Plus en détail

Construire un parcours de soins

Construire un parcours de soins Rapport Hépatites 2014 Construire un parcours de soins Georges-Philippe Pageaux CHU Saint Eloi, Montpellier M. Bonjour, M. Bourlière, N. Boyer, S. Chevaliez, D. Larrey, V. de Lédinghen, P. Marcellin, D.

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC)

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC) PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE Le 29 juillet 203 Aux responsables des laboratoires de microbiologie Aux médecins microbiologistes-infectiologues Aux médecins gastroentérologues et hépatologues Aux assistants-chefs

Plus en détail

Observation. Pr Badre. Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca

Observation. Pr Badre. Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca Observation Pr Badre Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca Observation Mr T.A. 64 ans (DDN : 01/01/1949) Opéré pour fistule anale en 1994 Diabète type 2 sous ADO En 2009 lors d

Plus en détail

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Patiente de 43 ans ATCD : tabagisme sevré 2003, G3P2 Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Biologie : Cytolyse, cholestase ALAT, ASAT 80, GGT 107,

Plus en détail

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20 Difficultés

Plus en détail

Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet*

Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet* Entretiens de Bichat 26 sept. 2013 Salle 352 A 17 h 30 18 h 30 Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet* * Hépatologue, Université Paris XI, Centre de compétence

Plus en détail

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INTRODUCTION ILA: complication fréquente et grave dans l évolution de la cirrhose 8 à 30% malades hospitalisés avec ascite Une des principales

Plus en détail

Hépatopathie alcoolique et stéatopathie métabolique. Marion Corouge Service d hépatologie. Journée de Cochin, 8 février 2014

Hépatopathie alcoolique et stéatopathie métabolique. Marion Corouge Service d hépatologie. Journée de Cochin, 8 février 2014 Hépatopathie alcoolique et stéatopathie métabolique Marion Corouge Service d hépatologie Journée de Cochin, 8 février 214 Hépatopathie alcoolique Alcool et VHC Étude évaluant l impact de la consommation

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1165635/surveillance-serologique-et-p Marqueurs cardiaques dans

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

Que reste il des indications de la PBH?

Que reste il des indications de la PBH? Que reste il des indications de la PBH? JF Cadranel (Creil) FMC JFHOD Dimanche 27 mars 2011 PARIS Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 Conflits d intérêts Le Docteur

Plus en détail

Quand, pour qui et pourquoi. réaliser une biopsie hépatique. au cours de la maladie alcoolique du foie?

Quand, pour qui et pourquoi. réaliser une biopsie hépatique. au cours de la maladie alcoolique du foie? Quand, pour qui et pourquoi réaliser une biopsie hépatique au cours de la maladie alcoolique du foie? Sophie Buyse Séminaire du D.E.S en Hépato-Gastro-Entérologie «Hépatopathies Nutritionnelles» Samedi

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Un nouveau test sanguin performant pour le diagnostic non-invasif de steatohépatite non alcoolique chez les patients avec une NAFLD

Un nouveau test sanguin performant pour le diagnostic non-invasif de steatohépatite non alcoolique chez les patients avec une NAFLD Un nouveau test sanguin performant pour le diagnostic non-invasif de steatohépatite non alcoolique chez les patients avec une NAFLD J Boursier, A Guillet, S Michalak, Y Gallois, F Oberti, I Fouchard-Hubert,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA MALADIE ALCOOLIQUE DU FOIE

DIAGNOSTIC DE LA MALADIE ALCOOLIQUE DU FOIE DIAGNOSTIC DE LA MALADIE ALCOOLIQUE DU FOIE DES 17 décembre 2011 Pierre NAHON Anne VAUTHIER Plan Orientation Généralités Examen clinique Imagerie Biologie Diagnostic PBH Diagnostic non invasif Marqueurs

Plus en détail

Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie du foie... 3 2. Généralités... 3 2.1. Ponction biopsie (PBH) et hépatites

Plus en détail

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Service d Hépatologie Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires Paris Saint Antoine HAI - Prise en

Plus en détail

COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS

COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS ATTEINTS D HÉPATITE DHÉPATITE C Mr Figo a 45 ans ;il est marié et a deux enfants de 18 et 14ans. Il travaille comme cadre dans une entreprise pétrolière et effectue

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency and Healthcare Card Porphyries Aiguës Hépatiques Acute Hepatic Porphyrias Type de Porphyrie* Déficit en Ala déhydrase Ala Dehydrase

Plus en détail

HépatiteC n 5. onseil. Comprendre mes analyses biologiques

HépatiteC n 5. onseil. Comprendre mes analyses biologiques HépatiteC n 5 onseil Ma maladie traitement Ma vie sociale Mon Comprendre mes analyses biologiques Sommaire ( 1 2 Au vu de mes dernières analyses de sang successives, mon médecin m annonce que je suis porteur

Plus en détail

Prof. Olivier CHAZOUILLERES

Prof. Olivier CHAZOUILLERES Prof. Olivier CHAZOUILLERES Cholangite sclérosante Savoir évoquer une cholangite sclérosante Savoir évoquer le diagnostic Connaître les différents traitements et les modalités de surveillance Conflits

Plus en détail

Les marqueurs de fibrose

Les marqueurs de fibrose Les marqueurs de fibrose J. P. ZARSKI, Unité INSERM U 548, C.H.U. de Grenoble Tirés à part : Jean-Pierre Zarski Département d Hépato-Gastroentérologie Unité INSERM U 548, CHU de Grenoble, BP 217, 38043

Plus en détail

Traitements de l hépatite B

Traitements de l hépatite B Traitements de l hépatite B S Matheron Service des maladies infectieuses et tropicales A Hôpital Bichat-Claude Bernard Virus de l hépatite B: histoire naturelle Contage Hépatite aigüe 70% asymptomatique

Plus en détail

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 :

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Quelle actualité sur la prise en charge des personnes détenues infectées par le virus de l hépatite B ou de l hépatite C? Dr Laura Harcouët Pharmacien PH GH Cochin

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

Hépatite B et Grossesse

Hépatite B et Grossesse Hépatite B et Grossesse Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Chez la femme enceinte, l infection virale B est dominée par le risque de transmission mère enfant qui reste une cause majeure du maintien

Plus en détail

La voie de l autophagie est altérée in vivo, dans le foie de malades atteints

La voie de l autophagie est altérée in vivo, dans le foie de malades atteints La voie de l autophagie est altérée in vivo, dans le foie de malades atteints d hépatite C Pierre-Emmanuel RAUTOU, Dominique CAZALS-HATEM, Gérard FELDMANN, Tarik ASSELAH, Alain GRODET, Abdel MANSOURI,

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT. Hôpital Cochin

Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT. Hôpital Cochin L hépatite alcoolique aiguë Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT Unités d Hépatologie et d Addictologie i Hôpital Cochin Histoire naturelle Maladie symptomatique Foie normal Maladie alcoolique du

Plus en détail

Nouveaux moyens diagnostiques de la cirrhose New diagnosis tools in cirrhosis

Nouveaux moyens diagnostiques de la cirrhose New diagnosis tools in cirrhosis Réanimation (2007) 16, 563 567 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ MISE AU POINT Nouveaux moyens diagnostiques de la cirrhose New diagnosis

Plus en détail

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson Chapitre 4 : Item 83 Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique I. Généralités II. Virus de l hépatite A III. Virus de l hépatite B IV. Virus de l hépatite C V. Virus

Plus en détail

Les statistiques pour les «Nuls» en 2008. Professeur Sylvie Naveau Hôpital Antoine Béclère Clamart

Les statistiques pour les «Nuls» en 2008. Professeur Sylvie Naveau Hôpital Antoine Béclère Clamart Les statistiques pour les «Nuls» en 2008 Professeur Sylvie Naveau Hôpital Antoine Béclère Clamart L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêt Chen MS Ann Surg 2006;243:321-328 Critéres d inclusion

Plus en détail

73 èmes JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AFEF Actualités hépato-biliaires - Cas cliniques interactifs

73 èmes JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AFEF Actualités hépato-biliaires - Cas cliniques interactifs LE GRAND PALAIS - LILLE - 5 OCTOBRE 2013 79 boulevard du Montparnasse 75006 Paris 4629 - Photo : Maxime Dufour Photographies - Mehdi Zmuda - 09/2013 Maxime Dufour Photographies 73 s JOURNEES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013

Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013 Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013 Isabelle Morard Service d hépato-gastroentérologie Service de transplantation Juin 2013 J hepatol 2012 Hepatology 2011 CHC: épidémiologie Cibler les populations

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 PEGASYS 135 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP 34009 359 958 1 0) Boîte de 4 (CIP 34009 359 959 8 8) PEGASYS 135

Plus en détail

Hegel Vol. 2 N 1 2012 7. Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B?

Hegel Vol. 2 N 1 2012 7. Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B? Hegel Vol. 2 N 1 2012 7 DOI 10.4267/2042/46985 HÉPATOLOGIE Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B? Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck ; F-06700 Saint Laurent

Plus en détail

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C E. Estrabaud 1, I. Bièche 2, M. Lapalus 1, S. de Muynck 1, M.

Plus en détail

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann Borréliose de Lyme Borrelia burgdorferi stricto sensu, B. afzelii, B. garinii, B. spielmanii, B. valaisiana Eléments de physiopathologie inoculation

Plus en détail

Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale. Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011

Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale. Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011 Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011 Sommaire Examen du foie Les douleurs hépatiques La biologie du foie Les examens morphologiques L histologie

Plus en détail

Sérologie Maladie de Lyme

Sérologie Maladie de Lyme MÉMENTO DU Sérologie Maladie de Lyme DEFINITION BIOLOGISTE La maladie de Lyme est une anthropozoonose, transmise par piqûre de tiques femelles du genre Ixodes, due à un spirochète, Borrelia burgdorferi.

Plus en détail

EVALUATION PRAGMATIQUE DE LA FIBROSE HEPATIQUE SOUS METHOTREXATE

EVALUATION PRAGMATIQUE DE LA FIBROSE HEPATIQUE SOUS METHOTREXATE Séance pôle PACTE Jeudi 12 novembre 2009 EVALUATION PRAGMATIQUE DE LA FIBROSE HEPATIQUE SOUS METHOTREXATE Comparaison des patients atteints de psoriasis, polyarthrite rhumatoïde et maladie de Crohn Blandine

Plus en détail

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique

Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Mme BORGHI Monique Infirmière ETP Mme ALEXIS Françoise Hopital Archet I Infectiologie/Virologie Clinique Une hépatite est une inflammation du foie causée soit par des substances toxiques (médicaments,

Plus en détail

Fréquence de prescription des examens de biologie médicale

Fréquence de prescription des examens de biologie médicale examens de biologie médicale SOMMAIRE 1. OBJET 1 2. FREQUENCE DE PRESCRIPTION DES EXAMENS 2 3. REFERENCES 5 Toute impression de ce document sans l'en-tête contenant sa référence et sa version en haut de

Plus en détail

APPROCHE BIOLOGIQUE DES PATHOLOGIES HEPATO- BILIAIRES EN MEDECINE GENERALE

APPROCHE BIOLOGIQUE DES PATHOLOGIES HEPATO- BILIAIRES EN MEDECINE GENERALE Page 1 de 4 APPROCHE BIOLOGIQUE DES PATHOLOGIES HEPATO- BILIAIRES EN MEDECINE GENERALE Une anamnèse personnelle et familiale détaillée ainsi qu un examen clinique approfondi sont indispensables avant toute

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON

DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON ATP7B S. BARGE 11/12/2009 INTRODUCTION Syndrome «hépato-lenticulaire» Maladie génétique RARE Accumulation toxique tissulaire de cuivre libre Transmission autosomique

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte Psoriasis et travail dans le BTP Pr E. Delaporte 30 Mai 2013 Janvier 2013 : File active de 335 malades traités (293) ou ayant été traités (42) par immunosupp./ modulateurs (MTX CyA biomédicaments) 214

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ

PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ PRISE EN CHARGE MÉDICALE DE L OBÉSITÉ 13 OCTOBRE 2015 Dr Karine Callé Sibierski CHP de L Europe CSO Idf Ouest plan 2 Objectifs de la prise en charge médicale Les étapes de la prise en charge Focus sur

Plus en détail

Stratégie diagnostique de la cirrhose associant tests non-invasifs et un minimum de biopsie au cours de l hépatite C

Stratégie diagnostique de la cirrhose associant tests non-invasifs et un minimum de biopsie au cours de l hépatite C Stratégie diagnostique de la cirrhose associant tests non-invasifs et un minimum de biopsie au cours de l hépatite C Paul Calès, Jérôme Boursier, Waël Mansour, Frédéric Oberti, Isabelle Hubert, Gilles

Plus en détail

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION MÈRE-ENFANT 2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte 2-1-1- Objectif du traitement L objectif du traitement antirétroviral est l obtention d

Plus en détail

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris 8 Avant l introduction des traitements antirétroviraux hautement actifs (HAART), la majorité des patients

Plus en détail

LE SYNDROME (DYS)METABOLIQUE LES NASH

LE SYNDROME (DYS)METABOLIQUE LES NASH LE SYNDROME (DYS)METABOLIQUE LES NASH LE SYNDROME DYSMETABOLIQUE DEFINITION Le critère principal le surpoids, l obésité avec - un PA > 94 chez l homme - un PA > 80 chez la femme. Avec deux ou plus des

Plus en détail