Une grille pour évaluer la qualité de vos données et choisir votre outil de D Q M

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une grille pour évaluer la qualité de vos données et choisir votre outil de D Q M"

Transcription

1 DOSSIER BASES DE DONNEES PAR VIRGINIE GOASDOU~ (EDF R&D), SYLVAINE NUGIER (EDF R&D), BRIGITTE LABOISSE (AID) ET DOMINIQUE DUQUENNOY (AID) Une grie pour évauer a quaité de vos données et choisir votre outi de D Q M DQM pour Data Quaity Management. La quaité des données - particuièrement dans e CRM - est devenue un sujet de préoccupation pour es grandes entreprises. Outre 'augmentation des coûts de maintenance et de correction, a quaité de a reation avec es cients peut en pâtir, donnant une mauvaise image de a société ou perturbant ses décisions. On connaît 'exempe de M. Duponte, cient en doube dans une base, qui a notifié un opt'out signaé sur un seu des deux enregistrements : son doube continue donc à recevoir des emais. Par aieurs, ayant acheté d'abord des chaussures, puis des chaussettes, i est traité comme 2 cients mono produits... Mesurer a quaité de ses données, cea signifie connaître e taux d'erreurs et es risques qui en découent : Mesurer a quaité de ses données, cea Parmi es ogicies intégrant h a fois a et BDQS (BDQS). signifie connaître e taux d'erreurs et es gestion de a quaité des données, a Ces outis détectent es probhmes, es risques qui en découent expiquent dédupication et e profing, on peut mesurent et es gkrent. Virginie Gouasdoué (EDF R&D), citer Data Quaiity (Informatica), Que doit-on en attendre? Comment es Syvaine Nugier (EDF R&D), DataFux (SAS), Quaity Stage (IBM), comparer? Dominique Duquennoy (AID) et Brigitte Data Quaiity (Business Objects qui vient Nous aons tenter de répondre i ces deux Laboisse (MD). de racheter récemment Fuzzy Informatik), questions. 4 critères d'évauation de vos donndes Chez EDF, c'est e rôe de a direction qui concerne a Reation Cient, étant 2003, a direction avait R&D de suivre notamment es évoutions donné es voumes de données concernks déji mené une étude ce ogiciees. Ees met donc en pace des - qui se cacuent en terra-octets -, a sujet. Différentes procédures d'évaiuation et a déji évaué mutipicité des sources d'information, es catégories de personnes par exempe des ogicies de RNVP. En ce occasions d'erreurs sont mutipes. En ont kt6 interrogées : Viqinie ~ouardou

2 anaystes, fournisseurs, administrateurs décisionnaires... 4 critères d'évauation interviewés. fonctionnes, techniques, architectes, ont été pébiscités par a majorité des Les voici : Les 4 crithes sont a compétitude, I'exactitude, e degré de cohérence et a pertinence Opportunités d'amkioration Exactitude Pertinence j Un concept est-i manquant? Existe -t-i des données manquantes 1 dans une coonne, dans une tabe? Existe-t-i des données manquantes 1 par rapport A une popuation de référence?! Taux de vaeurs manquantes Distance entre a vaeur v et a vaeur j Nombre d'incidents (remontées v' considérée comme a représentation' campagnes marketing) exacte de a réaité dont v est / Comparaison avec a réaité (par e représentant j des questionnaires, par exempe) 1 Cacu du pouvoir de discrimina- Une donnée est cohérente si ee respecte une iste de contraintes La donnée est-ee utie pour a tâche? nation des erreurs par 'agorithme 1 de contrôe des conrraintes Achat de données externes et comparaison avec es données internes Extrapoation des données manquantes par modéisation statistique Contrôes de vraisembance Comparaison avec une autre source, pus fiabe Un questionnaire peut aider A améiorer 'adéquation des tâches panifiees pour faire progresser a quaité des données 1- Les probkmes de compétude La compétude concerne à a fois a donnée est une des dimensions très souvent EDF R&D a deveoppd et impdmenté des manquante dans une coonne (par exempe mesurée. Cea reste assez simpe si on s'en techniques de data mining pour extrapoer on regarde e taux de rempissage de a tient à une compétude «brute» (a vaeur es données manquantes. variabe «type d'activité» pour es sociétés est-ee manquante? (oui ou non). Un peu L'intérêt de cette méthode dans a base), mais égaement e taux de pus éaborée si on souhaite enever es est que chaque vaeur couverture de a base : nombre de sociétés vaeurs parasites ( à a pace estimée est fournie avec son dans a base par rapport au nombre de d'un numéro de tééphone ou de SIRET degré de précision. sociétés en France, par exempe. En quand a quaification a été faite par des commatière de bases marketing, a compétude merciaux récompensés par une «carotte»). Syvaine Nugier i\ 2- Les probémes d'exactitude Exactitude est souvent assimiée à termes de correction. procédures pus simpes et moins précision, fiabiité. Dans e cas d'un Car e contrôe nécessite des référenties compètes. Pour e tééphone, on va numéro de tééphone, a précision et externes ou une enquête pour vaider e simpement examiner a syntaxe du numéro I'exactitude sont équivaents. En pratique, nombre d'empoyés, a fonction, e nom du ou e vérifier dans un référentie (très I'exactitude est souvent difficie à mesurer contact.. Comme ces contrôes coûtent incompet maintenant avec es tééphones et peut générer des coûts importants en cher, is sont souvent rempacés par des mobies, es istes rouges,...).

3 3- Les pmbkmes de cohdrence Un facteur de cohérence est basé sur une mesurée mais définie comme une iste de contraintes, pour en déduire à contrario e rège : par exempe «a vie doit être une contraintes. On en mesure donc e taux de taux de données suspectes. vie française». Ee n'est donc pas données qui satisfont un ensembe de 4 Les probkmes de pertinence La pertinence correspond au degré d'utiité fait, is ont souvent 'impression que a 'utiisation de a donnée, de a donnée. Mais cette utiite n'est pas donnée est peu pertinente, puisqu'ee n'a est une dimension qui n'est toujours facie identifier. De pus, a pas d'intérêt pour eux. pas gérée par es outis, donnee disponibe n'est pas toujours A noter que contrairement?i a cohérence, quaité de données. adaptée aux besoins des utiisateurs. De ce a pertinence, si ee est un facteur cé pour Brigitte I.uboisse Le panorama des ogicies et comment nous avons travai6 La première génération d'outis quaité de données correspond?i des outis de nettoyage - normaisation d'adresses ou dédoubonnage. Puis ces 10 dernières années, se sont généraisés es ETLs, qui aimentent de manière optimisée et paramétrabe es b.d.d. Et rkcemment, certains éditeurs ont commencé?i offrir des ogicies dédiés a gestion de a quaité de donnees : DQM (Data Quaiity Management). Ces outis assutent une paiette de tâches : audit, profiage, structuration, normaisation, nettoyage et dédoubonnage. On a vu ensuite des editeurs d'en racheter des soutions pour éargir eur gamme : SAS (DataFux), Informatica (Data Quaiity), IBM (Quaity Stage) par exempe. - Le céébre Magic Quadrant du Gartner groupe prend en compte 6 facettes de a quaité de données : a standardisation, e nettoyage, e dedoubonnage, e profiage (profiing), a surveiance et I'enrichissement. De notre côté, es critères que nous avons retenus dans notre grie d'évauation ne sont pas originaux. Mais nous es avons enrichis et ddtaiib, afin de pouvoir es appiquer, sans arnbigùité. - Evidemment, ces critères sont adaptés au contexte de 'EDF, mais aussi pus généraiement un contexte CRM avec des données de consommation. Au-deà des critères iés à 'adresse, nous abordons des thèmes tes que a reconnaissance de 'individu, a reconnaissance de vaeurs aberrantes dans sa consommation ou es vaeurs manquantes en généra. - L'expérience de A.I.D. en tant que fournisseur de service a permis d'être une force de proposition en matière de critères a prendre en compte. - Et e h, nous avons centré nos efforts tout partidièrement sur es méthodes de mesure. Les Crithes gdnkraux prendre en compte pour hauer un outi de DQM Critères DC inition et contr6e de patterns Agorithmes spéciiques disponibes Simuation de fusion Que est e niveau de pattern obtenu : uniquement caractkrenumerique ou 'outi peut-i detecter par exempe que 20% des enregistrements ont un code qui commence systématiquement par 01X et ensuite comporte 3 chiffres de O à 4? Pour es emais par exempe : 'outi contrôe a syntaxe mais égaiement e domaine on ine (aid.fr ou edf.fr par exempe) Pendant une opération de migration, i peut êw intéressant de simuer a fusion de pusieurs sources de données et d'observer e rhutat en termes de quaité. On pourra ainsi modser es règes pour améiorer e r&utat. Les priorités sont, par expérience, es champs contenant 1- 'origine de a donnée 2- sa date 3- 'attribut quaité : par exempe, e code retour de a normaisation d'adresse ou e téephone vaidé recemment. a mi& du tabkau p. 8 7

4 Crithes Profiage Fonctions de nettoyage disponibes Gestion du temps échandon Anaiyse d'une base externe Meta Data ETL. Fonctions Découverte des données Unicode I faut que a corréation entre es variabes soit possibe. Carte d'identité de variabes numéri ues min, ma, moyenne, médiane,.. Carte d'identité de variabes A mod 2. ités i. fréquences par modaités 11 faut qu'i y ait une iste des fonctions disponibes (écatement civiité, nom, prénom),... faut pouvoir Faire des observations pour modéiser es vaeurs aberrantes ou figer un à un instant t et en suivre es modifications Peut-on faire du dédoubonnage, de a comparaison, de a simuation d'enrichissement avec une base externe? L'outi supporte-t-i e CWM (Common Warehouse Metadata from Object Management)? Est-i possibe de générer des reges pour un ETL? Leque? Méthode de prise en compte des reges par I'ETL Conviviaité de 'interface pour avoir une vue d'ensembe des données Support de I'Unicode Les critéres de débouonnage Critéres Le process de dedoubonnage est basé sur : Avec un match-code, 'objectif est de trouver des index qui permettent d'identifier es en- 1. Match-code ou 1 enregistrements en doube. Dans une zone donnée,, tous es enregistrements sont comparés 2 à 2 2. Une comparaison sur une wne de regroupement ou a commune INSEE ou es premières ettres du nom. Enfin chaque enregistrement est com- 3. Une fenêtre de tri paré aux n précédents, seon 'ordre de tri défini. La première méthode est a pus simpe à mettre en pace, car ee est gérée comme un i index. La seconde est a pus «gourmande» en ressources mais réeement efficace en BtoB. Le ogicie permet a transformation de données : ' La préparation de a donnée permet d'éviter par exempe de rapprocher des enregisuements majuscues, nettoyage des mots creux,.. parce qu'is contiennent SARL ou RUE, non significatifs dans a comparaison. I Liste des distances de comparaison disponibes : Edit Les distances disponibes sont un facteur cé pour comparer es outis. La présence de mé- &ce, Hammhg, Jaro... etou mwe pmbabiiistique thode probabiistique est un avantage, car cea permet de tenir compte de a fréquence j des mots et de ne pas traiter de a même manière 2 DUPONT et 2 GOASDOUE! Méthode de comparaison : par combinaisons 1 Nous observons 2 méthodes de comparaison : a combinaison de conditions par ETIOU ETIou pondération / ou 'affectation d'un poids. On peut faire e paraèe avec e scoring, à ceci près que h 1 tout est manue (en 'état des connaissances) et e roring manue, c'esr sportif. Ergonomie de 'interface pour manipuer es rdsutad Exempes de manipuation : visuaiser es doubes, compter es sources de données qui / provoquent e pus de doubes, fitrer pour anayser seon e niveau de proximité,.. "".i qu'un emai personnaisé comme i Les attributs quaité de donnh peuvent-is être u ' ' Par exempe, un emai générique du type n'aura pas a même vaeur comme critères de dedoubonnage? Comment noter ces critères? On peut procéder de 2 manières pour noter chaque critère : 1- Mettre en pace des indicateurs sur es donnkes réees, par exempe a dktection de doubes sur une popuation. Cea a 'avantage de prendre en compte des données

5 de vaider a vaeur ajoutée de 'outi et de af& : 1- La wmphde du test avec 5 manques. 2- La àdité dy*n avec 3 tester e temps de réponse. cas de figure : e test a pu être raisé possibiités : e test est M e à mettre en oeuvre. 2- Ou des échantions témoins pour compètement. Partieement. Grâce à une II a nécessité des étapes intermh, des tester certains critères. Ces échantiions ont bnctionnaité du SGBD ou autre ogicie contoumements. I est r6dhibitoire. 3 La note 1 'avantage de présenter des cas variés et de externe. Le test n'a pas pu être réaisé mais bnctio~de : ee est attribuée seon e dsutat permettre de comparer rapidement 'attendu une 6voution ogiciee est prévue. Aucune des fichiers/ étaion*, par comparaison entre au résutat. En termes de notes 3 notes sont évoution n'est prévue pour paier e ou es 'attendu et e réaise, de a manière suivante : * Fichiers/eiaon düponibks chez AD ou EDF Hypothh La donnée est notée La donnée est notée Score cornecte incorrecte La donnée est trouvke correcte La donnée est troude incorrecte 1 Score = x1 + x4 x1 + *+x3+x4 La connexion au systkme d'information, e mode de dddoubonnage, I'intdgration à un ETL et 'interface on-ine : 4 crithes de choix discriminants Pour des raisons de confidentiaité, nous ne pouvons vous fournir es notes que nous avons obtenues. Toutefois, en 'état actue de nos travaux, nous pouvons indiquer es criteres que nous considérons comme discriminants. 1- a wmexion au système d'information : nous observons 2 écoes d'outis. La première consiste à se connecter directement aux bases de données et à procéder à des anayses «dans e fux )) sans base intermédiaire. La seconde écoe pratique par extraction des donnees et création d'une base temporaire d'anayse. Les 2 écoes ont chacune eurs défenseurs. Choisissez seon es temps de réponse et 'intégration au systkme de production. 2- e mode de dddoubomage : «tom es outih enfont», mais quand on entre dans e détai on observe des diwrences de techniques tres importantes. 3- L'intdgration à un ETL : sur e papier, a connexion existe mais attention : avec es rachats d'éditeurs, a connexion est parfois uniquement sur e papier... 4 Enfin, et pas e moins important, 'inter& on-ine : e contrôe on-ine est souvent disponibe à mvers des Web services, mais gare à a faciiité de mise en oeuvre et aux temps de réponse... En poussant pus oin nos trouverez pus de &tais sur dmnews. net PRESTATAIRES Pioter au pus juste e dimensionnement d'un Centre de Contact? C'est tout à fait possibe expique Thierry Vaaud, ie responsabe du data mining chez Socio Logicies. Seon une étude intéressante de I'Adetem, parue e 18 octobre ajoute-t-i, 12,9% des cients d'une marque sont susceptibes d'appeer un ca1 center dans es 12 mois, pour avoir des informations sur cee-ci, ses services ou ses produits. «En appiquant ce taux à a pénétration de a maque, on peut dimensionner un ca1 center «entrant» en e pondérant par a probabiité d'appe sur 12 mois gissants reprend-i. (a suite en page 12 ) Direct Marketing Nws octobre 2007

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Programmer une expérience en statistiques

Programmer une expérience en statistiques Programmer une expérience en statistiques En casse de seconde, simuation d une expérience aéatoire. On peut utiiser a cacuatrice pour simuer e ancer simutané de deux dés. Puis faire un programme pour que

Plus en détail

INTERACTION HOMME-MACHINE 3. Madalina Croitoru IUT Montpellier 2 France croitoru@lirmm.fr

INTERACTION HOMME-MACHINE 3. Madalina Croitoru IUT Montpellier 2 France croitoru@lirmm.fr INTERACTION HOMME-MACHINE 3 Madaina Croitoru IUT Montpeier 2 France croitoru@irmm.fr Design d'information Pendant a phase de design d'information, es objets et actions possibes d'un système sont représentés

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

Market Data Feed. Des données constamment actualisées

Market Data Feed. Des données constamment actualisées Market Data Feed Des données constamment actuaisées Market Data Feed (MDF) de SIX Teekurs est un fux en temps rée standardisé qui fournit des données consoidées dans un format uniformisé, quee que soit

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Wapam

Manuel d'utilisation de Wapam Manue de 'utiisateur de Wapam Tabe des matières 1Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés...3 2Tutorie : un exempe simpe d'utiisation...3 Utiisation avec Rdisk...3 Utiisation sans Rdisk...6

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s shp C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f é c h i s Nous donnons de a vie à votre prévoyance i n d i v i d u e. s û r. s o u p e Bien pus qu un fournisseur de prestations de prévoyance «SHP est

Plus en détail

Partie 1 Techniques de bases de données simples

Partie 1 Techniques de bases de données simples Partie 1 Techniques de bases de données simpes 1 Exporer une base de données Access 2010...3 2 Créer des bases de données et des tabes simpes... 45 3 Créer des formuaires simpes... 77 4 Afficher des données...101

Plus en détail

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE 01 STAGE 03 STAGE 02 STAGE 04 STAGE 05 STAGE I I I - - I Le système de management intégré : es normes ISO 9001/ISO 14001/ OHSAS 18001 Le système de management de quaité : a norme ISO 9001 (Exigences- Audit

Plus en détail

Les contraintes d appel d offre

Les contraintes d appel d offre RESUME Ce document propose une liste, des contraintes d appel d offre s plus standards. ont un objectif doub : définir s attentes du client sur la démarche d acquisition et préparer la contractualisation

Plus en détail

Guide de référence des ventes du revendeur de copieurs

Guide de référence des ventes du revendeur de copieurs Profitez peinement des offres Lexmark A4 Guide de référence des ventes du revendeur de copieurs Queques rappes importants au sujet des Lexmark A4 Les mutifonctions A4 sont es pus nombreux sur e marché

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne Internet : Création de pages Web et contenus en igne «Internet : Création de pages Web et contenus en igne» Objectifs : Créer un site Internet simpe sans avoir à connaître e angage informatique. Découvrir

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions Sécurité Lexmark pour es imprimantes et MFP compatibes avec es soutions Améioration de a sécurité de vos documents et vos données d entreprise En terme de sécurité, votre organisation doit être assurée

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

«MEANS-END CHAIN MODEL» AND AUTOMATIC NETWORK DRAWING AS COMMERCIAL AWARENESS TOOLS.

«MEANS-END CHAIN MODEL» AND AUTOMATIC NETWORK DRAWING AS COMMERCIAL AWARENESS TOOLS. «MEANS-END CHAIN MODEL» AND AUTOMATIC NETWORK DRAWING AS COMMERCIAL AWARENESS TOOLS. E.ric Boutin *, Jean-Marc Ferrrandi**, Pierre. Vaette Forence*** L ANALYSE DES CHAINAGES COGNITIFS ET LA CONSTRUCTION

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

DONNEES TECHNIQUES 240/N 440/N 440/S

DONNEES TECHNIQUES 240/N 440/N 440/S by S.p.A. Ipura 240/N Ipura 440/N Améiorez vos résutats avec IPURA, a nouvee technoogie du nettoyage à sec, qui utiise un sovant à hydrocarbure aiphatique à impact réduit sur 'environnement. Le processus

Plus en détail

Financement participatif. Euro-méditerranéen

Financement participatif. Euro-méditerranéen Qui n'a pas été à a recherche de financements pour créer ou déveopper son activité et s'est heurté aux critères des financeurs que 'on pourrait au mieux quaifier de rigides au pire de frieux, voire d'inadaptés?

Plus en détail

NUANCE. Comparaison des solutions PDF Synthèse. The experience speaks for itself. PDF Converter Enterprise 7. PDF Create 7.

NUANCE. Comparaison des solutions PDF Synthèse. The experience speaks for itself. PDF Converter Enterprise 7. PDF Create 7. NUANCE The experience speaks for itsef Comparaison des soutions Synthèse Converter Professiona 7 Converter FONCTIONS DE COMPATIBILITÉ Compatibe avec Microsoft Windows XP (32 bits), Vista (32 et 64 bits)

Plus en détail

Matériaux de construction

Matériaux de construction Soutions et systèmes de marquage et de codage Matériaux de construction 2 Avec des temps de fonctionnement quasi constants, des environnements poussiéreux et des températures extrêmes, vous avez besoin

Plus en détail

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Mesures pour utter contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Introduction L intimidation est un probème compexe et dououreux, pour eque i n existe pas de soution facie.

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

Conception et réalisation d une sectorisation

Conception et réalisation d une sectorisation Conception et réaisation d une sectorisation OBJECTIF : mise en pace d un outi cohérent permettant de mesurer es voumes transitant dans e système de manière fiabe Une attention particuière doit être portée

Plus en détail

La saisonnalité des zones touristiques de Rhône-Alpes

La saisonnalité des zones touristiques de Rhône-Alpes La saisonnaité des zones touristiques de Rhône-Apes Bresse Pays de Gex Haut Chabais Rives du Léman Vaée verte Les Brasses Roanne Pays beaujoais Dombes Bugey Genevois- Abanais-Arve Aravis Bornes Giffre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESEntatIOn

DOSSIER DE PRESEntatIOn DOSSIER DE PRESEntatIOn www.ufdi.fr 1 - Historique de association SOmmaIRE 2 - Présentation de association 3 - nos activités 4 - Les missions de UFDI 5 - Les membres du bureau 6 - Présentation des déégués

Plus en détail

Le géomarketing. Une nouvelle dimension pour le S.I. de l entreprise

Le géomarketing. Une nouvelle dimension pour le S.I. de l entreprise Le géomarketing Une nouvee dimension pour e S.I. de entreprise Dérouement de a présentation Objectifs Le concept de Géomarketing La mise en pace d une brique Géomarketing Une iustration pragmatique : entreprise

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

Projet d'école(s) 2006-2010 CAUDERAN-IUFM. Circonscription de : Ecole(s) concernées(s) 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 33 000 BORDEAUX

Projet d'école(s) 2006-2010 CAUDERAN-IUFM. Circonscription de : Ecole(s) concernées(s) 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 33 000 BORDEAUX Projet d'écoe(s) 2006-2010 Circonscription de : N version: 1 665 Projeco33 - v1-0306 Ecoe(s) concernées(s) RPI : ZEP/REP : 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 0556083062 33 000 BORDEAUX 1 Inspection

Plus en détail

synthèse [ le projet [ les ateliers Novorga2 : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels

synthèse [ le projet [ les ateliers Novorga2 : nouvelles formes d'organisation du travail et prévention des risques professionnels : nouvees formes d'organisation du travai et prévention des risques professionnes synthèse Synthèse des ateiers dirigeants [ e projet constat Les entreprises font face à de nouvees exigences de environnement

Plus en détail

Employé CSP compta fournisseurs

Employé CSP compta fournisseurs LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé CSP compta fournisseurs EVALUATION GDI DU SALARIE Employé CSP compta fournisseurs NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule

Plus en détail

Kaspersky Lab France Retour d expérience, intégration Marketo

Kaspersky Lab France Retour d expérience, intégration Marketo Kaspersky Lab France Retour d expérience, intégration Marketo Cécile Feroldi Head of Marketing Kaspersky Lab France 16 juin 2015 Agenda 1. Le projet 2. L état des lieux 3. Les outils aux service d une

Plus en détail

Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS

Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création,

Plus en détail

NUANCE The experience speaks for itself

NUANCE The experience speaks for itself NUANCE The experience speaks for itsef Comparaison des soutions PDF Synthèse Compatibiity Features Professiona 7 Professiona 8 Compatibe avec Microsoft Windows XP (32 bits), Vista (32 et 64 bits) et Windows

Plus en détail

Pro-Watch 4.0. Suite logicielle de gestion de la sécurité

Pro-Watch 4.0. Suite logicielle de gestion de la sécurité Conçue pour répondre aux défis des environnements exigeants d aujourd hui, a suite ogiciee de gestion de a sécurité Pro-Watch d Honeywe apporte a fexibiité, évoutivité et e contrôe nécessaires à une gestion

Plus en détail

Comment accroître votre CA?

Comment accroître votre CA? Comment accroître votre CA? L objectif de PREMIUM : L'optimisation de la démarche commerciale PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56 - Fax: 04.50.67.51.49 E-mail: marc.neyrand@premium-synaction.com

Plus en détail

Raccorder votre foyer

Raccorder votre foyer gasnetworks.ie Choisir e gaz nature est une bonne idée Raccorder votre foyer 2 Le gaz nature a révoutionné industrie énergétique et joue un rôe de pus en pus important dans e monde d aujourd hui. En Irande,

Plus en détail

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement

Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement Juin 2013 Aider les exploitants à comprendre les résultats analytiques rapidement et facilement (page 1) De nouveaux outils pour offrir davantage d options afin de visualiser les résultats analytiques

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

19/05/2006 10:46. Manuel flux L. Manuel flux 'L' - P 1 -

19/05/2006 10:46. Manuel flux L. Manuel flux 'L' - P 1 - Manuel flux L Manuel flux 'L' - P 1 - Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 PRINCIPES DE BASE ET CONTRÔLES... 4 2.1 CONSULTATIONS EN LIGNE... 4 2.2 CONSULTATIONS EN MODE BATCH... 4 2.2.1 L émetteur

Plus en détail

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7 Version i7.7 Sommaire 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Proposition de valeur...4 1.2 Détails de la solution...4 2 MODULE PROSPECTION ET VENTE... 6 2.1 Sociétés et Contacts : Informations contextuelles...6 2.2 Parc

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

COMMENT ENVOYER UN EMAILING?

COMMENT ENVOYER UN EMAILING? L e-mailing est l équivalent électronique du marketing direct, consistant à prospecter et/ou fidéliser ses clients, via l émission groupée et automatique de courriels (emails). L e-mailing montre un peu

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com Terrain d étude multicanal Spécial confrères Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Une grande partie de notre activité passe par des confrères qui vont nous proposer d être leur

Plus en détail

Aide au logement et emploi

Aide au logement et emploi REVENUS Aide au ogement et empoi Cédric Afsa Parmi es aocataires du RMI sans conjoint ni enfant, ceux qui bénéficient d une aide au ogement reprennent pus souvent que es autres une activité. Ce résutat

Plus en détail

SOCIAL CRM pour le E-commerce

SOCIAL CRM pour le E-commerce SOCIAL CRM pour le E-commerce Spreadbutton, solution en mode Saas, permet aux e-commerçants de gérer leur communauté client avec Facebook. La solution intègre des modules marketing spécifiques à la vente

Plus en détail

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTA Débit 65 à 950 /min Pression 10 bar Pourquoi des compresseurs dentaires KAESER? Ce qui importe e pus aux utiisateurs de compresseurs dentaires, c'est

Plus en détail

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES i ZO M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES CE QU IL FAUT SAVOIR Depuis le 1er janvier 2014, les entreprises faisant l objet d un contrôle fiscal doivent être en mesure

Plus en détail

Sièges de travail et sièges visiteurs quarterback

Sièges de travail et sièges visiteurs quarterback Sièges de travai et sièges visiteurs quarterback Dimensions généreuses, Éégance et générosité, tes sont es maîtres-mots pour quaifier e siège de travai quarterback. Son dossier particuièrement haut garantit

Plus en détail

Nous utilisons un cookie pour mémoriser vos préférences concernant les cookies, ce qui a quelques conséquences

Nous utilisons un cookie pour mémoriser vos préférences concernant les cookies, ce qui a quelques conséquences Cookies Nous utilisons un cookie pour mémoriser vos préférences concernant les cookies, ce qui a quelques conséquences Si vous supprimez tous vos cookies, vous devrez alors remettre à jour vos préférences.

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

IVM : Voice to email. IVM : Voice to email

IVM : Voice to email. IVM : Voice to email Siemens IVM : Voice to emai IVM : Voice to emai 1 HiPath Xpressions Compact : Voice to emai............................. 3 1.1 Introduction.......................................................... 3 1.2

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance

5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance L'expertise du Data Management 5 raisons de placer Le CRM au cœur de votre performance Thierry ALINGRIN William BEREAULT L'information client au cœur des décisions et de l'action CRM & Performance d Entreprise

Plus en détail

Mesure de facteur de bruit sur analyseur de réseaux vectoriel corrigée en Paramètres-S. Frédéric Molina

Mesure de facteur de bruit sur analyseur de réseaux vectoriel corrigée en Paramètres-S. Frédéric Molina esure de facteur de bruit sur anayseur de réseaux vectorie corrigée en Paramètres-S Frédéric oina Agenda Rappe : qu est-ce que e facteur de bruit d un composant? éthodes et setup de mesure Etapes de caibrage

Plus en détail

Présentation de Microsoft Word 2010

Présentation de Microsoft Word 2010 Présentation de Microsoft Word 2010 Microsoft Office Word 2010 est un programme de traitement de texte éaboré avec eque vous créez et mettez en forme rapidement et efficacement tous es documents professionnes

Plus en détail

MA DEMARCHE FSE MANUEL PORTEUR DE PROJET : ACCES, ACCUEIL. Manuel Porteur de projet - Ma-Démarche-FSE Accès, Accueil 1 28

MA DEMARCHE FSE MANUEL PORTEUR DE PROJET : ACCES, ACCUEIL. Manuel Porteur de projet - Ma-Démarche-FSE Accès, Accueil 1 28 MA DEMARCHE FSE MANUEL PORTEUR DE PROJET : ACCES, ACCUEIL Manuel Porteur de projet - Ma-Démarche-FSE Accès, Accueil 1 28 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 INTRODUCTION... 3 1. PRESENTATION DU

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

NUANCE The experience speaks for itself

NUANCE The experience speaks for itself NUANCE The experience speaks for itsef Comparatif des soutions PDF Professiona Compatibiité Compatibe avec Microsoft Windows XP (32 bits), Vista (32 et 64 bits) et Windows 7 (32 et 64 bits) Compatibe avec

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Portail achats Société Générale SOURCING HUB Guide Fournisseur

Portail achats Société Générale SOURCING HUB Guide Fournisseur Portail achats Société Générale SOURCING HUB Guide Fournisseur Agenda 1. Comment mettre à jour son profil et ses données sur le portail Création de compte e-mail Consulter le profil Organisation Mettre

Plus en détail

PC de poche HP 620LX F1250A#ABF. Le premier PC de poche sous Windows CE à écran couleur. Un vrai PC dans la poche

PC de poche HP 620LX F1250A#ABF. Le premier PC de poche sous Windows CE à écran couleur. Un vrai PC dans la poche PC de poche HP 620LX F1250A#ABF Le premier PC de poche sous Windows CE à écran coueur Un vrai PC dans a poche Le HP 620LX offre tout e confort de interface graphique Windows 95 ou NT 4.0, dans un petit

Plus en détail

La Gestion multi-canal de la Relation Client

La Gestion multi-canal de la Relation Client La Gestion multi-canal de la Relation Client Atelier 3 9 juin 2011 (11h15 à 12h) Erwan de KERGOMMEAUX Intervenants Philippe LAFITTE El Hadi BASTA www.aareon.mobi Code d accès 2011 Page Partenaire / Sondage

Plus en détail

Intérêt de l outil. La plateforme dédiée aux Etudes. Etudes Marketing par téléphone, Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR

Intérêt de l outil. La plateforme dédiée aux Etudes. Etudes Marketing par téléphone, Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR La plateforme dédiée aux Etudes Marketing par téléphone Intérêt de l outil Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Il n'est point besoin de légitimer l'utilisation du téléphone en

Plus en détail

GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS

GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS 1. Pourquoi il est indispensable de surveiller les coûts d entrées des articles fabriqués 1.1. La règle de base de valorisation du stock

Plus en détail

La gestion informatique des points de vente

La gestion informatique des points de vente La gestion informatique des points de vente Newsletter SOLSYS Détail et Caisse, version 3.2.20, disponible depuis le 13 Juillet 2015. Nouveautés Solsys Caisse : Option de saisie de quantités décimales.

Plus en détail

Un nouveau regard sur votre marketing relationnel

Un nouveau regard sur votre marketing relationnel Un nouveau regard sur votre marketing relationnel La Proposition ellegiance repose sur une solution clef en main pour votre marque. Elle vous permet de déployer rapidement votre solution de communication

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Conduction électrique

Conduction électrique Conduction éectrique. Courant éectrique.1. Intensité Dans a première partie de ce cours nous nous sommes intéressés aux charges éectriques immobies (éectrostatique). Or i existe des miieux avec des charges

Plus en détail

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques La transformation du centre informatique Les enjeux économiques, écoogiques et métiers des centres informatiques IBM & Schneider Eectric - La transformation du centre informatique Savez-vous que? La mise

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Petit rappel sur l administration du questionnaire...

Petit rappel sur l administration du questionnaire... Petit rappel sur l administration du questionnaire... PIl existe deux procédés pour faire passer un questionnaire à la population sondée : < L entrevue avec un interviewer : Par entrevue téléphonique;

Plus en détail

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 d augmenter votre couverture médiatique. 3 Introduction 4 Perspectives d évolution 6 Presse 8 Médias en ligne 18 Médias sociaux 21 Fournisseurs de contenu

Plus en détail

Une fois ces jobs créés, il est intéressant de pouvoir les utiliser dans vos programmes SAS.

Une fois ces jobs créés, il est intéressant de pouvoir les utiliser dans vos programmes SAS. PILOTER VOS JOBS SAS DATA MANAGEMENT DEPUIS SAS BASE Le contexte économique actuel associé à l explosion des volumes de données donne aujourd hui aux entreprises un défi important à relever. Dans ce contexte

Plus en détail

Employé administratif et comptable niveau 2

Employé administratif et comptable niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé administratif et comptable niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé administratif et comptable niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule :

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

L ANALYSE DES DONNÉES CLIENTS AU SERVICE DE LA PRÉVISION D ACHAT DE VOYAGES

L ANALYSE DES DONNÉES CLIENTS AU SERVICE DE LA PRÉVISION D ACHAT DE VOYAGES L ANALYSE DES DONNÉES CLIENTS AU SERVICE DE LA PRÉVISION D ACHAT DE VOYAGES SAS 3 DEC 2015 1 sur 9 TRANSAT Un voyagiste international solidement installé au Canada, en France et au Royaume-Uni, qui offre

Plus en détail

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals

Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Centralisation et décentralisation des Achats : Analyses et tendances Une enquête de Resources Global Professionals Conduite fin 2009, cette étude porte sur les différents types d organisations des Achats

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG 1 Calendrier de réalisation de l étude Phases de travail Axes de travail Dates limites Travail à effectuer Collecter des informations sur Phase 1 : les organisations

Plus en détail

Le système d information marketing

Le système d information marketing Le système d information marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Gilbert Rock 2001 Chapitre 4 Adapté par Guy Grégoire - Automne 2002l Sommaire Les composantes du SIM (système d information d marketing)

Plus en détail

Lexmark Infogérance d impression

Lexmark Infogérance d impression Lexmark Infogérance d impression LE PROBLÈME L impression excessive et non contrôée peut mettre en danger a sécurité des données et coûter cher à votre entreprise. Jusqu à du chiffre d affaires annue d

Plus en détail

Lexmark OfficeEdge Multifonctions Couleur Professionnels. Automatic. Recto-verso. 2-Sided. automatique. Optional supplémentaire en option

Lexmark OfficeEdge Multifonctions Couleur Professionnels. Automatic. Recto-verso. 2-Sided. automatique. Optional supplémentaire en option Lexmark OfficeEdge Mutifonctions Coueur Professionnes L impression professionnee nouvee génération. La gamme OfficeEdge comprend une nouvee catégorie de mutifonctions conçus avec des composants de quaité

Plus en détail

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données 3 BOOSTEZ votre business en ligne MAITRISEZ la qualité de vos données J accélère drastiquement le temps de mise en ligne d un nouveau site et je m assure de la qualité de marquage Mon site évolue constamment

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

INTRODUCTION AU DATA MINING

INTRODUCTION AU DATA MINING INTRODUCTION AU DATA MINING 6 séances de 3 heures mai-juin 2006 EPF - 4 ème année - Option Ingénierie d Affaires et de Projets Bertrand LIAUDET TP DE DATA MINING Le TP et le projet consisteront à mettre

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

ACTUALITÉS LANDPARK. Nouvelle version. Landpark Helpdesk. Landpark Helpdesk. Les avantages de la nouvelle version 3.9.2.

ACTUALITÉS LANDPARK. Nouvelle version. Landpark Helpdesk. Landpark Helpdesk. Les avantages de la nouvelle version 3.9.2. ACTUALITÉS LANDPARK Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2015 Nouvelle version Landpark Helpdesk Landpark vous associe aux meilleurs logiciels de Gestion de Parc

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Sideal vous accompagne pour la mise en place de systèmes d information évolués et intelligents, ainsi que pour la mise en

Sideal vous accompagne pour la mise en place de systèmes d information évolués et intelligents, ainsi que pour la mise en JANVIER 2010 [Concepteur Sideal vous accompagne pour la mise en place de systèmes d information évolués et intelligents, ainsi que pour la mise en œuvre et l optimisation i de votre stratégie té de communication

Plus en détail

professionnel et convivial

professionnel et convivial professionnel et convivial ARCO ADRESSES ARCO Adresses est une gestion de contacts performante particulièrement adaptée à des activités de marketing. Il est facile de reprendre automatiquement des adresses

Plus en détail