Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise"

Transcription

1 Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques L analyse du secteur mondial des oléagineux doit prendre en compte trois sous marchés étroitement liés : graines, huiles végétales et tourteaux. La formation des prix est d ailleurs très complexe; Les deux derniers produits sont liés et dépendent de la composition spécifique de chaque graine ; Ce marché a connu un développement spectaculaire dans les 30 dernières années. Depuis 1960, la production mondiale d oléagineux a progressé plus vite que celle du blé ; 1

2 Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques La demande de produits à base d oléagineux se répartit, comme suit : Huiles végétales pour la consommation humaine (principalement pour friture et assaisonnement) Tourteaux pour l alimentation animale ; Graines pour alimentation humaine mais faible (surtout soja et arachide) ; Huiles végétales pour l utilisation industrielle (lipochimie, savonnerie, énergie, ) qui est aussi limitée. Les différentes graines ont des caractéristiques spécifiques, avec des huiles et des tourteaux présentant des attributs différents, mais restent dans une large mesure substituables; La production mondiale de graines oléagineuses Les 10 principales graines oléagineuses représentent plus de 300 millions de Tonnes dont 166 millions pour le Soja (56 %), 42 millions pour le Colza (14 %), 34 millions pour les graines de coton (11 %) et 27 pour celles de Tournesol (9 %); A part l Arachide (21 millions de Tonnes) aucune des autres cultures oléagineuses ne dépasse la barre des 6 millions de Tonnes; Les États- Unis (essentiellement soja), la Chine (soja, colza, coton et arachide), le Brésil (essentiellement soja), l Inde (coton, colza, soja et arachide) et l Argentine (soja) représentent plus de 70 % de la production mondiale d oléagineux; Le soja est la graine oléagineuse dominante dans le monde avec comme principaux pays producteurs : les Etats-Unis, le Brésil, l Argentine et la Chine; 2

3 La production mondiale de graines oléagineuses Le Colza est principalement produit dans l Union Européenne (28 %), la Chine (24 %), l Inde (20 %) et le Canada (15 %); La graine de coton est produite principalement en Chine (26 %), aux Etats-Unis (15 %), en Inde (12 %) et en ex URSS (12 %); La production de tournesol est concentrée dans l ex-urss, l Argentine et l Union Européenne; L Arachide est quant à elle principalement produite en Inde et en Chine; La Trituration des oléagineux 85 % de la production mondiale de graines oléagineuses fait l objet de trituration. C est principalement une petite partie des graines de soja et d arachide qui ne font pas l objet de triturations (stocks, semences, alimentation humaine et animale) ; Dans la majorité des cas la trituration est faîte à proximité des lieux de production pour alimenter soit le marché national soit le marché mondial (Tourteaux et huiles); Cependant, pour des raisons historiques et/ou économiques certains pays développés ont des capacités de trituration et fonctionnent partiellement ou totalement à partir de graines importées : le Japon, Taïwan, la Corée du Sud et dans une moindre mesure l UE ; Pour satisfaire ce marché un commerce des graines s est développé principalement de soja mais aussi de colza et de tournesol; Les principales capacités de trituration sont réparties comme suit : les Etats- Unis (50 Millions de Tonnes), la Chine (40), l UE (32), le Brésil et l Argentine (24); 3

4 La production mondiale de Tourteaux La localisation de la production de tourteaux reflète de très près la géographie de la trituration mondiale (seul biais la différence de rendements : plus élevé pour le soja); Exportateurs nets : Etats-Unis, Brésil et Argentine et sinon poids important de la Chine, de l Inde et du Japon. La production mondiale d huiles végétales La production mondiale d huiles végétales atteint les 113 millions de tonnes : Etats-Unis (15,7 millions de Tonnes), UE (15,5 MT), Chine (14,1 MT), Malaisie (12,3 MT), Indonésie (7,9 MT), Inde (6,8 MT) et Brésil et Argentine (6 MT); A côté des huiles de graines, il faut de plus en plus tenir compte des huiles de palme et d olive; L huile d olive (2,3 millions de Tonnes) est consommée à 78 % dans l Union Européenne; L huile de palme a connu une véritable explosion ces 20 dernières années, dépasse 20 millions de Tonnes et est concentrée sur deux pays : Malaisie (51 %) et Indonésie (31 %). L Afrique ne représente plus qu une faible part (7,5 %); 4

5 Le commerce mondial des graines Le commerce mondial des graines représente 19,5 % de la production mondiale et le soja représente 72 % de ce commerce, 15,5 % pour le colza et 5 % pour le tournesol ; Il est fondamental pour l approvisionnement en graines des unités de trituration de certains pays (UE, Japon, Taiwan, Corée, Mexique et de plus en plus la Chine); Les Etats-Unis sont de loin le principal fournisseur mondial devant le Brésil, l Argentine, le Canada et le Paraguay. Le commerce mondial des huiles végétales Le commerce mondial des huiles végétales représente 31 % de la production mondiale. Le palme représente 40 % du marché devant le soja qui représente 20 % ; Les principaux exportateurs mondiaux sont : la Malaisie, l Argentine, l Indonésie loin devant les Etats-Unis; Le marché de consommation même si des pays comme l UE, les Etats- Unis et les autres pays développé assurent certains achats et surtout orienté vers les pays très peuplés d Asie (Inde, Chine, Pakistan, ) et d Afrique (surtout Afrique du Nord : Egypte, Algérie et Maroc); La spécificité de l UE est d être à la fois exportatrice de certaines huiles (colza, soja) et très fortement importatrice de certaines huiles tropicales (palme, coco, palmiste). Le tonnage produit par l UE satisferait sur un plan quantitatif mais non qualitatif les besoins de son marché. 5

6 Le commerce mondial des tourteaux Le commerce mondial des tourteaux représente 29 % de la production mondiale. Il est pour 63 % composé de tourteaux de soja suivi de loin par le corn-gluten-feed, les farines de poisson, les tourteaux de tournesol, et enfin ceux de colza et de palmiste; Les trois grands fournisseurs mondiaux sont respectivement l Argentine, les Etats-Unis et le Brésil qui représentent 70 % du marché. Évolution de la production d arachide non décortiquées- principaux pays producteurs Evolution ( ) de la production par pays d'arachides non décortiquées Argentine Brésil Quantités (Tonnes) Chine Inde Nigéria Soudan Sénégal États-Unis d'amérique 6

7 Évolution de la production d'huile brute d'arachide- principaux pays producteurs 3 000,0 Production en 000 tonnes 2 500, , , ,0 500,0 0, * CHINE INDE NIGERIA SENEGAL ETATS-UNIS ARGENTINE BRESL Évolution de la production d'huile brute d'arachide- principaux pays producteurs Evolution de la production d'huile brute d'arachide 4 500,0 Production en 000 tonnes 4 000, , , , , , ,0 500,0 0, BRESIL ARGENTINE ETATS-UNIS SENEGAL NIGERIA INDE CHINE 7

8 Part de l Afrique dans la production d huile brute d arachide Source : Oil World 1976/ / /04 Huile d arachide 20,3% 12,3% 10,1% Huile de palme 17,2 % 10,3 % 7,5 % Dans les années 1960, l Afrique est exportatrice nette de corps gras végétaux en particulier grâce à la filières arachide et la filière palme ; Aujourd hui l Afrique est devenue largement déficitaire ; Elle contribue au commerce mondial des corps gras à hauteur de 1,5 % contre 20 % au début des années 1960 ; Cette marginalisation s explique entre autres par le déclin de la production d arachide et la concurrence accrue des nouveaux pays producteurs plus compétitifs. La production mondiale d huile d arachide L arachide est principalement utilisée pour la consommation humaine dans le monde entier, mais est utilisé dans certain pays comme aliment de bétail ; On constate, une croissance continue de la production d huile mais dans de faibles proportions (entre 1976 et 2001 multiplication par 1,73. On passe de 1,73 MT à 4,3 MT); Deux acteurs principaux dominent en terme de production : l Inde et la Chine. Ce sont aussi les acteurs dominants dans la consommation ; En part relative le Sénégal reste un acteur marginal en terme de production ; 8

9 La commercialisation mondiale d huile d arachide Evolution de l'exportation mondiale d'huile d'arachide Monde La commercialisation mondiale d huile d arachide Exportations par pays des huiles d'arachides Argentine Brésil Chine Inde Nigéria Sénégal États-Unis d'amérique 9

10 La commercialisation mondiale d huile d arachide exportations en % 10 0 % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10 % 0% Evolution des exportations d'huile d'arachide en part relative Etats-Unis Chine Brésil Argentine Sénégal La commercialisation mondiale d huile d arachide Une très faible partie de l Arachide fait l objet d échanges, une grande partie de sa production étant consommée dans le pays même ; Très dynamique au cours des années 60/70, le secteur de l huile d arachide a commencé à souffrir au milieu des années 80 du fait de la concurrence nouvelle d autres huiles végétales (soja et palme) moins coûteuses et considérées plus saines; On constate une réduction globale de 50,7 % des volumes exportés entre 1976 et 2001 (on passe de tonnes à tonnes) ; L huile d arachide échangée sur le marché mondial représente 0,017 % des volumes d huiles végétales échangées ; Le prix réel de l huile d arachide s est déprécié de 36, 2 % entre 1980 et 1999, dont près de 13 % entre 1990 et 1999; 10

11 La commercialisation mondiale d huile d arachide Le Sénégal reste le premier exportateur mondial d huile d arachide et la tendance à la baisse est identique pour les volumes qu il exporte. Ces principaux concurrents sont l Argentine, le Brésil, la Chine et les Etats Unis ; Pour le Sénégal on constate une forte variabilité des volumes exportés qui témoignent de l absence de garantie dans la production ; On constate qu en terme relatif le Sénégal ne perd pas de part de marché et dispose d un avantage comparatif ; Cette part relative a pu être maintenu grâce au maintien de la niche européenne avec 95 % de l huile exportée ; Mais, l huile d arachide fluide est substituable aux huiles de colza et de tournesol et on assiste à une désaffection progressive des consommateurs européens et français; De même pour les tourteaux on assiste à une désaffection de l UE au profit des tourteaux de soja. Les places internationales pour les oléagineux Trois bourses de marchandises permettent la fixation des prix des principaux oléagineux : Marché à terme de Chicago (CBOT) pour le soja, le marché à terme de Malaisie (Kuala Lumpur Commodity Exchange) pour l huile de palme et le marché à terme canadien (Winnipeg Commodity Exchange) pour les prix du soja canadien ; Les marchés à terme chinois sont en plein essor ; L arachide est cotée à Rotterdam. Les échanges de corps gras UE-ACP passent par l intermédiaire de marchés de gré à gré et donc pas par les cotations internationales citées précédemment; 11

12 Les prix mondiaux 1200 Evolution comparée des cours internationaux des huiles végétales en position caf ports Europe du Nordmoyennes annuelles-usd/tonne huile coton huile arachide 1000 huile tournesol huile palme huile soja USD/tonne huile colza Source: Oil World Les pays importateurs d huile d arachide Evolution par principaux pays des importations d'huile d'arachide Chine Quantités (Tonnes) Japon Nigéria États-Unis d'amérique Union Européenne (15) 12

13 Les prix mondiaux Les importations d huiles d arachide sont très concentrés au niveau de l Union Européenne (75 %) avec quelques autres micro-marchés (États-unis, Chine et Nigeria); Le prix des oléagineux est fortement guidé par le prix du soja qui dirigent surtout les cours des graines et des tourteaux ; Les graines d arachide et de coton étant plus riches en huile dépendent surtout des cours de l huile de palme qui dirigent les cours des huiles végétales ; Les cours des huiles végétales sont très corrélées du fait de leur substituabilité ; Il faut souligner le différentiel de prix en faveur de l huile d arachide qui explique les stratégies actuelles du Sénégal. Les contraintes de la filière arachide sénégalaise- les politiques agricoles étrangères D après le modèle Oleosim développé par l INRA le démantèlement des aides américaines au soja n auraient pas d effets sur la production d arachide au niveau mondial mais sur les autres productions d huiles végétales, les exportations de tourteaux (Brésil et Argentine), le cours mondial du soja et la réduction de la production mondiale de soja; Par contre, les Etats-Unis pratiquent un système de soutien spécifique à l arachide (production de tonnes d huiles et de tonnes de tourteaux en 2002/2003); Ces aides réformées en 2002 sont les suivantes : marketing loan avec un loan rate fixé à 305 US$/MT, un système de compensation suite à la réforme sur base des surfaces historiques de 36 US$/Mt, le «countercyclical payment» qui couvre la différence entre le cours du marché et un prix d objectif de 495 US$/Mt et une subvention de 220 US$/Mt du quota pour anciens détenteurs ; 13

14 Les contraintes de la filière arachide sénégalaise- les politiques agricoles étrangères Grâce à leur qualité reconnue et au soutien il est difficile pour les pays ACP de concurrencer les arachides américaines ; De plus les américains écoulent de l huile végétale sous forme d aide alimentaire dont la quantité peut parfois dépasser la consommation des pays. Ces huiles font concurrence aux productions locales ; Des pays comme la Malaisie, l Indonésie, l Argentine et le Brésil utilisent les taxes à l exportation pour renforcer la compétitivité de leur secteur oléagineux ; L effet prix global des subventions et des soutiens est évalué à + 3,5 % potentiel sur le prix mondial, avec un gain potentiel de 4,4 % sur les exportations d huile d arachide au Sénégal (+ 3 % sur VA) ; Les contraintes de la filière arachide sénégalaise- l accès aux marchés Les barrières tarifaires étant en général basse sur les produits oléagineux, cette contrainte est très faible et notamment de par les régimes préférentiels (TSA, AGOA, ). De plus, les impacts de l érosion possible des préférences reste faible sur l UE ; La concurrence de plus en plus forte des autres huiles et principalement l huile de palme et de soja très compétitive et jugée plus saines ; Les barrières non tarifaires sont les principaux obstacles avec des normes européennes très strictes en matière d aflatoxine sur les importations de noix de fruits et en particulier d arachide; 14

15 Le commerce international de l arachideopportunités Diversifier les débouchés de l huile d arachide auprès d autres pays importateurs et notamment la Chine, les Etats-Unis, le marché national et régional. Cela passe par une amélioration de la compétitivité et une protection temporaire des marchés nationaux et régionaux ; Développer sur des niches de marchés l exportation d huile d arachide raffinée ; Développer de nouvelles productions oléagineuses : sésame, Diversifier la production et notamment sur la production d arachide de bouche qui connaît une croissance importante de la demande, à un prix rémunérateur; Améliorer les rendements des presses pour limiter la présence d huile dans les tourteaux qui ont des débouchés avec une demande en tourteaux croissante (national et régional). 15

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE COMITE CONSULTATIF INTERNATIONAL DU COTON Discover Novembre 2008 natural fibres 2 0 0 9 POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

Marchés agricoles : la fin du choc?

Marchés agricoles : la fin du choc? Marchés agricoles : la fin du choc? Professeur Philippe Chalmin philippe.chalmin@cercle-cyclope.com Cyclope European leading research Institute on commodity markets Décembre 2013 La rechute économique

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

CICA 2004 CHYPRE GESTION DU RISQUE DE MARCHE DES ENTREPRISES AGRICOLES

CICA 2004 CHYPRE GESTION DU RISQUE DE MARCHE DES ENTREPRISES AGRICOLES CICA 2004 CHYPRE GESTION DU RISQUE DE MARCHE DES ENTREPRISES AGRICOLES Contexte Européen Réforme de la PAC (Politique Agricole Commune) 1992 : Baisse des prix garantis ( 25 %), compensés par des aides

Plus en détail

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011 Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 211 LES ÉTUDES DE > En 211, les produits agroalimentaires 1 ont apporté une contribution majeure aux exportations françaises, puisqu un quart

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ...

INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE. Cameroun: Aide alimentaire envoyée. Quantité [1000 t] ... INDICATEURS ECONOMIQUES ALIMENTATION, NUTRITION ET SECURITE ALIMENTAIRE : Nourriture disponible par personne Quantité [kcal/personne/jour] 1996 2001 2006 Disponibilité alimentaire 2033 2162 2354 2586 Source:

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

Panneaux de particules et panneaux de fibres

Panneaux de particules et panneaux de fibres de particules et panneaux de fibres De création récente puisque la première usine de fabrication de panneaux de particules a été construite en France en 1953, cette industrie a connu un essor remarquable.

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

La première puissance économique

La première puissance économique Template : www.indezine.com La première puissance économique Template : www.indezine.com Le plus gros producteur de... dans le monde Pourquoi peut-on dire que les Etats-Unis sont la première puissance

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc 1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

CONSOMMATION MONDIALE DE VIANDE : état des lieux, dynamique, défis et perspectives

CONSOMMATION MONDIALE DE VIANDE : état des lieux, dynamique, défis et perspectives > Les synthèses de FranceAgriMer février 2011 numéro5 ÉLEVAGE / VIANDES CONSOMMATION MONDIALE DE VIANDE : état des lieux, dynamique, défis et perspectives 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil-sous-Bois

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité. Groupe Carrefour

30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité. Groupe Carrefour ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises 30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité Groupe Carrefour 1 30 ans de présence au

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles?

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Journée Biocarburants 22 Janvier 2008 Benoit Engelen 3 objectifs majeurs Renforcer l indépendance énergétique du pays Réduire les gaz

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015.

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015. RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION 31/10/2015 MOIS DE SEPTEMBRE 2015 Page 1 CONTEXTE INTERNATIONAL Entre 1859 et 1968, l exploitation de pétrole a connu de nombreux booms et effondrements,

Plus en détail

De la. production. à la. consommation. France - Europe - Monde. Statistiques des Oléagineux & Protéagineux 2011-2012. www.prolea.

De la. production. à la. consommation. France - Europe - Monde. Statistiques des Oléagineux & Protéagineux 2011-2012. www.prolea. De la production à la consommation France - Europe - Monde Statistiques des Oléagineux & Protéagineux 2011-2012 OLÉAGINEUX FRANCE UE Graines oléagineuses Production, surfaces et rendements de graines oléagineuses...

Plus en détail

Les marchés de production et de consommation et les prix des biocarburants dans l Union européenne et le monde

Les marchés de production et de consommation et les prix des biocarburants dans l Union européenne et le monde N 9 Décembre 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Les marchés de production et de consommation

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

Association nationale de la meunerie française

Association nationale de la meunerie française Association nationale de la meunerie française LA MEUNERIE FRANCAISE : ses entreprises, ses marchés t tla t structure des entreprises de la meunerie française La meunerie française est composée de 373

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations commerciales internationales Assemblée générale annuelle Producteurs Laitiers du Canada

L agriculture canadienne et les négociations commerciales internationales Assemblée générale annuelle Producteurs Laitiers du Canada L agriculture canadienne et les négociations commerciales internationales Assemblée générale annuelle Producteurs Laitiers du Canada Le 15 juillet 2014 Sommaire L environnement commercial actuel Le point

Plus en détail

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : quelles relations et implications à moyen et long terme? Tancrède Voituriez tancrede.voituriez@iddri.org Cinq vérités sur la crise (2006-2008) 2008)

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015 RUSSIE ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE Les importations russes d huile d olive et d huile de grignons d olive ont augmenté de 31 752 tonnes, à un rythme constant, durant la période 2/1-213/14

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations sur le commerce. Le commerce est essentiel pour notre secteur agricole

L agriculture canadienne et les négociations sur le commerce. Le commerce est essentiel pour notre secteur agricole L agriculture canadienne et les négociations sur le commerce international a Le 3 mai 2011 Le commerce est essentiel pour notre secteur agricole Une croissance soutenue dépend de la capacité du Canada

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA UNION DES COMORES MINISTERE DES FINANCES DU BUDGET ET DES INVESTISEMENTS DIRECTION GENERALE DES DOUANES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 29/21 Présenté par MOINDJIE MMADI Administrateur

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

Economie mondiale des engrais

Economie mondiale des engrais Economie mondiale des engrais Le centre de gravité s est déplacé vers les pays émergents Du fait de leur croissance économique et du développement parallèle de leur agriculture, le centre de gravité du

Plus en détail

Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités

Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités INDUSTRIE DES SEMENCES DE PLANTES OLÉOPROTÉAGINEUSES FILIÈRE FRANÇAISE DES HUILES ET PROTÉINES VÉGÉTALES Colza : une huile et un tourteau aux nombreuses qualités Les qualités nutritionnelles de l huile

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS

INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS è INDICATEURS MENSUELS DES ECHANGES EXTERIEURS IMEE N 09/2011 Le chiffre du mois Les recettes MRE se sont élevées à fin septembre 2011 à 44,1Milliards de dirhams contre 40,7Milliards de dirhams un an auparavant.

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : DES ÉCHANGES À LA DIMENSION DU MONDE CHAP. II : LES ÉCHANGES DE MARCHANDISES Comment les marchandises sont-elles échangées dans le monde? PLAN DU COURS : Transport

Plus en détail

Politique économique extérieure:

Politique économique extérieure: Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche / DEFR Secrétairiat d état à l économie Direction des affaires économiques extérieures Politique économique extérieure: Chances et

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011 Suivi des facteurs de risques de crise alimtaire Février 2011 Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier 4 mars 2011 En complémt de la note sur les risques de crise liés à la hausse des prix internationaux

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

REGLEMENTATION COMMERCIALE BURKINA FASO CEREALES FRUITS ET LEGUMES BETAIL VIANDE POISSONS GENERALITES

REGLEMENTATION COMMERCIALE BURKINA FASO CEREALES FRUITS ET LEGUMES BETAIL VIANDE POISSONS GENERALITES REGLEMENTATION COMMERCIALE BURKINA FASO CEREALES FRUITS ET LEGUMES BETAIL VIANDE POISSONS GENERALITES Les textes de base sont : Ordonnance n 81 0026/PRES/CMRPN du 26 août 1981 portant réglementation de

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Repenser la politique agricole des Etats-Unis:

Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Daryll E. Ray Daniel G. De La Torre Ugarte Kelly J. Tiller Changer la donne pour assurer des revenus aux agriculteurs du monde entier. Agricultural Policy

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04

Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04 Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04 Objectif 01. Lorsque l activité de l entreprise implique la détention de stocks, ceux-ci constituent généralement une part importante de ses actifs. Il est nécessaire

Plus en détail

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Plan de la présentation La notion de développement durable L économie

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 9 bis du 25 novembre 2008 C2008-61 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 31 juillet

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Les biocarburants au Brésil

Les biocarburants au Brésil DIRECTION GENERALE POUR LES POLITIQUES EXTERNES DE L'UNION DIRECTION B - DEPARTEMENT THEMATIQUE - NOTE Les biocarburants au Brésil Contenu: Cette note décrit l évolution de la filière du bioéthanol au

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (B.O.A.D.)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (B.O.A.D.) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (B.O.A.D.) PROMOTION ET DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE OLEAGINEUSE DANS L ESPACE UEMOA : SOUS-FILIERE GRAINE DE COTON (Rapport final corrigé) NOVEMBRE 2008 æ AFRIQUE

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

Colloque Interbev Sommet de l Elevage

Colloque Interbev Sommet de l Elevage Colloque Interbev Sommet de l Elevage Au-delà des marchés historiques, quels débouchés alternatifs pour nos broutards? 3 octobre 2013 Cournon d Auvergne Thèmes abordés Animaux vivants : peu d acteurs sur

Plus en détail

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES 21 février 2013 Groupe de l analyse des marchés, Division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTROLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATIONS LE MARCHE MONDIAL DU POIVRON I- LE PRODUIT Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de forme carrée

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Marché céréalier : fonctionnement et actualités

Marché céréalier : fonctionnement et actualités Marché céréalier : fonctionnement et actualités IAG - Grangeneuve 11 mars2015 FSPC - Fédération suisse des producteurs de céréales Pierre-Yves Perrin La FSPC FSPC = Organisation de producteurs, fondée

Plus en détail

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION LA POMME DE TERRE LE PRODUIT La pomme de terre est la quatrième culture vivrière du monde après le blé, le riz et le mais. Elle occupe une place importante dans les régimes alimentaires de plusieurs pays

Plus en détail

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Les chiffres clés de la filière - 14 % des exploitations agricoles françaises : 68 5 exploitations viticoles spécialisées - 3 ème producteur

Plus en détail

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Centre d information fenaco Berne, 21 mai 2014 Communiqué de presse concernant l exercice 2013 fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Malgré la météo précaire qui a marqué

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES?

L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? L ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL, OÙ SONT NOS REPÈRES? Pierre Charlebois, chef de la section de l analyse l économique des marchés agricoles Agriculture et Agroalimentaire Canada Les perspectives 29 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence. Les solutions de l axe Seine

Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence. Les solutions de l axe Seine Céréales, Agro-Industrie Hub européen d excellence Les solutions de l axe Seine HAROPA, 1er ensemble portuaire de France Le Port de Rouen, 1er Port européen d exportation de céréales, s est associé aux

Plus en détail

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Les produits de l érable aux États-Unis Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Avril 2008 LES PRODUITS DE L ÉRABLE AUX ÉTATS-UNIS Réalisation Daniel Richard, agroéconomiste Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

MARCHE GLOBAL DE LA GLYCERINE 2007-2009

MARCHE GLOBAL DE LA GLYCERINE 2007-2009 MARCHE GLOBAL DE LA GLYCERINE 2007-2009 A. Pourquoi les prix de la glycérine ont augmenté aussi rapidement? B. Comment évolueront les prix de la glycérine d ici à 2009? HB International SAS 26 bis rue

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

Réunion d information activité céréales. SCA DE MILLY 21 octobre 2014

Réunion d information activité céréales. SCA DE MILLY 21 octobre 2014 Réunion d information activité céréales SCA DE MILLY 21 octobre 2014 ORDRE DU JOUR Bilan collecte moisson 2014 Marché céréalier au 20 octobre 2014 Normes de réception des blés moisson 2014 Rémunération

Plus en détail

Débat public sur les projets de canalisations de transport de gaz naturel de GRTgaz ARC LYONNAIS VAL DE SAÔNE. Présentation CRE 22 et 23 octobre 2013

Débat public sur les projets de canalisations de transport de gaz naturel de GRTgaz ARC LYONNAIS VAL DE SAÔNE. Présentation CRE 22 et 23 octobre 2013 Débat public sur les projets de canalisations de transport de gaz naturel de GRTgaz ARC LYONNAIS VAL DE SAÔNE Présentation CRE 22 et 23 octobre 2013 La Commission de régulation de l énergie (1/2) Collège

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Par Christophe Ventura L Amérique latine pourrait-elle devenir, ces prochaines années, une «plateforme extraterritoriale» de

Plus en détail

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Jean-François BASCHET, Ministère de l agriculture et de la pêche, Direction des affaires

Plus en détail