Présentation. c 2008, rue des écoles 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation. c 2008, rue des écoles 1"

Transcription

1 Présentation Moment particulier de la vie professionnelle des professeurs de l Éducation nationale, l inspection est le moment de vérité qui permet d évaluer la qualité de l enseignement dispensé aux élèves. Mais le temps de l inspection, c est aussi un évènement, vécu par les jeunes professeurs comme un contrôle, leur première rencontre avec leur autorité hiérarchique du point de vue de la pédagogie. Je m amuse parfois à imaginer un retour aux origines de l inspection : alors, la place de l inspecteur n était pas au fond de la classe, face au professeur mais à côté de lui et face aux élèves. L inspecteur s adressait directement aux élèves, il repérait les meilleurs, vérifiait les savoirs et les compréhensions. Dans la classe, nous ne devons nous intéresser au professeur qu en passant par les élèves. Dominique Borne, doyen de l Inspection générale de l Éducation nationale évoque les débuts de l inspection pour rappeler les buts de celle ci. Plusieurs professeurs du premier et du second degré témoignent ici de ce moment particulier : Cécilia est professeur de mathématiques dans un collège de Stain (93). Elle enseigne depuis trois ans. Son collège possède un effectif de 600 élèves et 40 professeurs. Cette année, elle a des classes de 6 e, 5 e et 3 e. Elle travaille avec en moyenne 23 élèves par classe. Frédéric est professeur d histoire géographie. Il enseigne depuis deux ans et a obtenu le CAPES en Il a 18 heures de cours par semaine et c est sa première année de titularisation. Il enseigne dans deux établissements, un collège rural situé dans le Vexin français et dans un collège de Cergy Pontoise en Zone Éducation Prioritaire (ZEP). Il travaille avec 6 classes sur trois niveaux : 6 e, 5 e et 3 e. Ses classes sont composées de 27 élèves en moyenne. Guillaume est directeur d une école primaire dans la grande banlieue de Toulouse (31). C est sa quatrième année d enseignement et cela fait deux ans qu il est directeur. Son école est située dans un milieu urbain, il y a neuf classes dans l école, soit près de deux par niveau. c 2008, rue des écoles 1

2 L annonce de l inspection La séance d inspection doit être obligatoirement annoncée au professeur qui va être inspecté. Généralement, l inspecteur est seul en cours avec le professeur et les élèves. Cependant, le chef d établissement a le droit d être présent au moment de l inspection. De fait il peut s imposer à l inspecteur s il estime sa présence nécessaire explique un inspecteur du second degré. Guillaume, professeur des écoles, a été inspecté au cours de sa 2 e année d enseignement, alors qu il n occupait pas encore des fonctions de direction. La première inspection des professeurs de l enseignement primaire à généralement lieu lors de la seconde année d enseignement. C est le secrétariat de l Inspection d Académie de la Haute Garonne qui l a averti de la venue de l inspecteur. Cécilia, professeur de mathématiques à Stains (93), a été inspectée dans la première année de sa titularisation. Cette inspection a été effectuée dans le cadre d une visite d établissement. Son inspecteur de discipline venait pour une inspection spécifique d un professeur de mathématiques dans l établissement. Il en a profité, comme c est fréquemment le cas, pour y faire plusieurs inspections. Cécilia ne connaissait pas cet inspecteur. Il venait de prendre son poste suite à sa titularisation en tant qu inspecteur. Cette distance entre les inspecteurs et les enseignants est peut être le facteur qui favorise le plus l anxiété des nouveaux enseignants qui n ont jamais été inspectés. D une part le fait d être évalué sur son travail pour la première fois n est jamais un exercice simple à aborder. Mais en plus, la méconnaissance de la personne qui va évaluer l enseignant renforce la pression de l instant. Un collègue de Cécilia précise, quant à lui, qu il n a jamais été inspecté. Il a eu affaire à son inspecteur de discipline dans le cadre d une action commune menée par des professeurs de son établissement. Mais il n a jamais eu de rapport personnel avec celui ci. Cécilia a été avertie de la venue de l inspecteur une semaine avant par un document administratif reçu dans son casier. Son chef d établissement lui a confirmé à l oral que l inspection aurait lieu. J étais plutôt anxieuse à propos de cette inspection qui au final c est très bien déroulée. Je venais d arriver dans l établissement en septembre et l inspection a eu lieu en décembre explique t elle. c 2008, rue des écoles 2

3 Préparer les élèves à la séance d inspection? De l avis des enseignants comme des inspecteurs, l attitude des élèves pendant une séance d inspection est toujours particulière. La présence d une personne inconnue pendant le cours modifie leur attitude. De toute manière, les élèves se comportent différemment du fait de la présence d une personne étrangère dans la classe explique Guillaume. Comme beaucoup de professeurs, ce dernier avait averti la classe de la venue de l inspecteur. Il s agit surtout de les préparer, paradoxalement, à se conduire de la manière la plus naturelle possible. Cécilia avait averti la classe de l arrivée de l inspecteur, en précisant qu il venait pour évaluer le travail du professeur. Les élèves ont été particulièrement attentifs pendant la séance, bien plus tranquilles que lors d une séance normale selon elle. Les inspecteurs quant à eux, sont habitués à ce phénomène. Les élèves s avèrent moins spontanés en effet en présence d une personne qu ils verront comme étrangère au contexte habituel du cours explique un inspecteur Mais l inspecteur expérimenté saura tenir compte de cette donnée dans son évaluation du professeur. c 2008, rue des écoles 3

4 La séance d inspection En théorie, l inspecteur débute sa séance d inspection dans la salle de classe. Mais beaucoup d entre eux portent également attention au cadre général de l établissement explique un inspecteur. L inspection de Guillaume a eu lieu pendant une demi séance, soit à peu près une heure trente, en commençant le matin à neuf heures. Le programme de la matinée de l inspecteur était particulièrement chargé puisque ce dernier devait inspecter une collègue de Guillaume dans la matinée également. L inspecteur a vérifié les documents administratifs, les cahiers des élèves, le cahier d appel et le cahier des devoirs. Le déroulement de l inspection s est très bien passé pour Cécilia. Les présentations ont été faites juste avant le cours, et l inspecteur lui a précisé qu il cherchait en plus d évaluer à donner des conseils. Pendant le cours, l inspecteur n est pas intervenu à l oral. Rien ne l en empêche, et tout dépendra de la situation précise un inspecteur. De fait, un inspecteur interviendra seulement s il sent le professeur à l aise face à la classe. Dans un cas contraire, il laissera la séance se dérouler, afin de ne pas gêner le professeur. L intervention à l oral des inspecteurs pendant la séance d inspection est cependant rare et correspond souvent à des situations particulières. En cas de manquement aux règles de sécurité, l inspecteur sera amené à intervenir, comme la loi le lui oblige évoque un inspecteur. Au cours de la séance d inspection de Cécilia, l inspecteur a demandé à voir quelques cahiers d élèves, le cahier de présence et le cahier de texte de la classe. Au cours de la séance d inspection, plusieurs critères vont être évalués par l inspecteur. Les critères d évaluation sont laissés de manière fine à l appréciation de l inspecteur rappelle un inspecteur. L inspection appréhende la connaissance scientifique de la discipline du professeur, et l encadrement que le professeur met en place afin de transmettre le contenu du cours aux élèves. Si l exactitude la connaissance de la matière transmise est bien évidemment évaluée, le cadre de transmission pédagogique est lui aussi contrôlé, bien qu ici, la latitude du professeur soit plus grande, et ce en fonction des différents contextes de la classe. Le professeur est entièrement libre de choisir et d utiliser la méthode pédagogique qui lui paraît adaptée. À lui de montrer que celle ci permet aux élèves d appréhender le cours de la meilleure manière possible explique un inspecteur. La fin de la séance d inspection à lieu à la fin du cours. De l avis d un inspecteur, la diversité des méthodes d inspection reflète souvent une liberté totale de l inspecteur. Il n existe pas de culture de l inspection. Cette situation donne une grande latitude à l inspecteur qui peut être amené à évaluer de manière différente en fonction du contexte. En revanche, on note chez les enseignants des demandes d éclaircissement sur les méthodes utilisées pour inspecter. Dans bien des cas, l impression relevée chez ces derniers est que l inspection est pour beaucoup une affaire de personne, plus que critères objectifs. Certains inspecteurs apportent avec eux lors des séances d inspection des grilles d évaluation qui leur permettent de s appuyer sur des critères pour contrôler le travail des professeurs. Mais ce n est en aucun cas une règle. Cette grande marge de manœuvre quant à la manière d inspecter est défendue par l Inspection générale de l Éducation nationale, et ce en vertu de la nécessité de prendre en compte la spécificité de l enseignement de chaque professeur. Dominique Borne, doyen de l Inspection générale de l Éducation nationale, évoquait la question de l évaluation des professeurs lors des journées des inspecteurs du second degré en Quand nous observons les enseignements, nous devons observer dans les classes les élèves et leurs résultats. Le jugement que nous pouvons porter sur les méthodes adoptées et les contenus transmis comme les conseils que nous donnons aux enseignants sur leurs pratiques ne peuvent être utile que s ils tentent d améliorer l efficacité de l enseignement. Ce qui compte, ce n est pas de déterminer si un enseignant est bien dans l épure que nous aimons dessiner comme un idéal ; nous avons trop tendance à porter des jugements normatifs. La question essentielle est de savoir comment cette séance a permis à ces élèves d apprendre et de comprendre. Ce qui est observé ici n est pas transposable ailleurs parce que le professeur est différent, que les élèves sont différents c 2008, rue des écoles 4

5 L entretien post inspection Dans la journée, un entretien à lieu entre l inspecteur et le professeur. Il s agit d une discussion dans laquelle l inspecteur mentionne les points positifs et négatifs de la séance à laquelle il a pu assister. L entretien d une heure en moyenne permet également au professeur d exprimer ses divergences de point de vue sur les remarques de l inspecteur. Cet entretien est aussi l occasion pour l inspecteur de donner quelques conseils, et au professeur d en demander. Parfois, et c est de plus en plus fréquent, l inspecteur fixera des objectifs à atteindre au professeur en vue d une future inspection explique un inspecteur. Un entretien de presque une heure a eu lieu entre Cécilia et l inspecteur. Conseils, formations, esprit critique, il s est agi en fait d un dialogue entre les deux. Dans le cas de Guillaume, l entretien a duré une heure, et ce sont essentiellement des conseils qui ont été formulés par l inspecteur à son encontre. La discussion entre le jeune enseignant a porté sur les aspects pédagogiques du travail de Guillaume, sa manière de faire passer le cours. c 2008, rue des écoles 5

6 Le rapport d inspection et la notation À la suite de l entretien, l inspecteur rédige un rapport auquel sera jointe une note pédagogique. Cette note sur 60 complète pour la notation annuelle une note administrative sur 40, donnée elle par le chef d établissement. Il n y a pas de délai spécifique à la remise du rapport, mais il coïncide au plus tard avec la rentrée scolaire suivante. Il existe également des rapports d activité, peu utilisés par les inspecteurs. Ils permettent de donner un avis au Recteur sur un professeur, en fonction de ses activités professionnelles autres que celles d enseignants en collège et lycée. Ces activités hors cours (IUFM, animations diverses) sont reportées et permettent de donner un avis particulier sur l activité d un professeur en vue d une promotion par exemple. Cécilia précise que quelques professeurs notent parfois une nette différence entre l entretien et les éléments retenus dans le cadre du rapport rendu au Recteur. Suite à cette inspection, sa note a été augmentée. Pour Guillaume, le rapport d inspection a été bon. Mais celui ci doute un peu de ce que l inspecteur a pu réellement vérifier pendant la séance. En effet, sur 1h30 d inspection, Guillaume précise que l inspecteur est resté au téléphone pendant trois quarts d heure pour résoudre des problèmes administratifs. Je me demande ce qu il a pu évaluer de mon travail s interroge Guillaume Mais un inspecteur doit avoir une grande expérience de l inspection et des différentes situations de cours. Je veux croire que le peu qu il a vu l a convaincu de mon travail. Pour ce qui est de la notation, Guillaume considère que le système est truqué. Pour lui, la première note issue de la première inspection est souvent basse (jamais plus de 13), et ce afin de permettre au cours des inspections futures d augmenter la note de manière graduelle. c 2008, rue des écoles 6

7 L inspection en question Évaluer dans un cadre plus global L inspection, c est aussi et de plus en plus l appréciation du rôle du professeur dans son établissement, et par là même l évaluation de l établissement dans un cadre plus général. Vous avez tous compris la nécessité, en complément de l appréciation que vous portez sur la façon de dispenser l enseignement disciplinaire, de regarder l engagement du professeur dans le fonctionnement de l établissement. Le cadre individuel doit être dépassé déclarait Paul Desneuf, le directeur de l Encadrement à ses troupes lors des journées nationales des IA IPR en novembre Cette tendance à ne plus se tenir uniquement aux critères d évaluation classiques du professeur (c est à dire le cours) devrait amener à revoir les relations qu entretiennent inspecteurs et professeurs, surtout dans le cadre des équipes pédagogiques des établissements. Le problème du rythme de l inspection Parmi la communauté des professeurs, les discussions qui tournent autour de l inspection sont axées sur l incapacité de l inspection à débusquer les professeurs qui devraient être soit placés dans des établissements plus tranquilles, soit qui devraient être réorientés. Deux professeurs peuvent être évalués à l identique alors que leur pratique quotidienne de leur métier est souvent différente en terme de qualité. C est le rythme des inspections qui est en cause pour certains professeurs. Une véritable inspection devrait se faire en deux phases. Une première phase en début d année, une seconde phase en fin d année. Ceci permettrait de mesurer de la progression d un enseignant en vue d une évaluation ajoute Guillaume. L inspection devrait avoir lieu pour les enseignants du primaire tous les 5 ans ajoute Guillaume. Dominique Borne, doyen de l Inspection générale de l Éducation nationale semble partager cette nécessité. Vos missions ne sauraient être réellement efficaces si la périodicité de vos passages dans les établissements, qui sont, plus que le nombre formel d inspections, la vraie mesure de votre activité, n augmente pas. Travailler dans les collèges votre présence dans les lycées est un peu plus fréquente tous les 6 ou 7 ans ne permet pas un suivi sérieux de l enseignement d une discipline dit elle à l adresse des inspecteurs du second degré. Dans le premier degré, le rythme des inspections est lui aussi, en fonction des circonscriptions académiques, insuffisant. Évaluer le travail d un professeur en une heure ne permet pas d avoir un regard réel sur son travail quotidien. Cependant, Paul Desneuf, directeur de l Encadrement au Ministère note des améliorations dans l organisation des inspections. On constate une amélioration de la collaboration entre les IA IPR (Inspecteurs du second degré) et les chefs d établissements concernant l inspection individuelle. Nombre d académies ont mené une réflexion positive sur ce sujet qui a mis en lumière la nécessité de cette collaboration ; qu il s agisse, en amont, de la réunion de certains nombres de documents, d un échange sur le positionnement du professeur inspecté ; qu il s agisse de la présence parfois du chef d établissement pendant l acte d inspection à l exclusion bien entendu, des inspections qui correspondent à des échéances de carrière ou qu il s agisse, en aval, du suivi d inspections½. Pour Cécilia, la présence du chef d établissement pendant l inspection est en effet parfois nécessaire. Selon elle, il le faut afin que les élèves de la classe ne perturbent pas les professeurs les moins à l aise. À défaut, certains professeurs évoquent le fait que des élèves particulièrement turbulents sont envoyés en salle d étude pendant l inspection afin de ne pas perturber le déroulement de la séance d inspection. ½ºJournées nationales des IA IPR novembre 2004 c 2008, rue des écoles 7

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

RAPPORT ACTION CIP EN MATHEMATIQUES ET SCIENCES. Objectif du projet. Le public concerné. Déroulement

RAPPORT ACTION CIP EN MATHEMATIQUES ET SCIENCES. Objectif du projet. Le public concerné. Déroulement RAPPORT ACTION CIP EN MATHEMATIQUES ET SCIENCES Objectif du projet Les objectifs de l aide individualisée sont : - Redonner confiance, aider les apprentis à prendre conscience de ses compétences et de

Plus en détail

Évaluer la formation dans l entreprise

Évaluer la formation dans l entreprise L objectif de ce guide méthodologique est de dresser un bilan des actions de formation menées. L évaluation constitue la dernière étape du management de la formation. La démarche permet de : mesurer la

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

Curriculum. Boris LAVAL,Sophie FUR, Nicolas CARO. 13 juin 2014. Irem

Curriculum. Boris LAVAL,Sophie FUR, Nicolas CARO. 13 juin 2014. Irem Irem 13 juin 2014 Problématique : comment gérer efficacement l évaluation par compétence? Exemple de grille en Bts Sio Il faut distribuer aux élèves les grilles et aussi les conserver. C est lourd! Une

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Outil : Grille d entretien annuel individuel d évaluation ENTRETIEN ANNUEL

Outil : Grille d entretien annuel individuel d évaluation ENTRETIEN ANNUEL Outil : Grille d entretien annuel individuel d évaluation NOM : Prénom : Né (e) le : Fonction : Occupée depuis le : Date du précédent entretien : Date de l entretien : Entretien mené par :... ENTRETIEN

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale Affaire suivie par : Jean JOLY, Inspecteur d académie Téléphone : 01 53.69.31.28 Télécopie : 01 53.69.30.22 JJ/ML À Paris le 02.07.01 02234 Le Directeur de l Agence pour l enseignement français à l étranger

Plus en détail

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard

AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard AUTO-DIAGNOSTIC DU MANAGER D après P. Hersey et K.Blanchard Ce test vous permet d identifier : votre style dominant. votre souplesse d adaptation à chaque situation. Il comporte 12 situations de la vie

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE

UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE 197 UTILISATION DU LOGICIEL : SOUTIEN ET APPRENTISSAGE MATHÉMATIQUES ASSISTÉS PAR ORDINATEUR S.A.M.A.O. EN CLASSE DE SECONDE J ai testé le logiciel SAMAO avec une classe de seconde technologique de 26

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 COMITE D ENTREPRISE ENFANCE ET FAMILLE 3, Rue de l Ancien Hôpital 44600 SAINT-NAZAIRE Tél : 02 40 22 99 33 PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 Etaient présents : Mr O. MIRA Directeur Général

Plus en détail

RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS

RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS RAPPEL DES PROCEDURES DE CERTIFICATIONS ELABORATION D UN DOSSIER ET SA SOUTENANCE PRODUIRE UNE SEQUENCE VIDEO ET L EXPLOITER DANS LE CADRE D UNE ANALYSE PEDAGOGIQUE Certification : UC 1.2.3.4.5.6.7.8 &

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

URGENT TRES SIGNALE. Créteil, le 4 Juillet 2012. Le recteur de l académie de Créteil à

URGENT TRES SIGNALE. Créteil, le 4 Juillet 2012. Le recteur de l académie de Créteil à Créteil, le 4 Juillet 2012 Le recteur de l académie de Créteil à Mesdames et Messieurs les chefs des établissements du second degré (lycées, lycées professionnels, collèges, EREA), Rectorat Division des

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION DES COMPETENCES. Préparer mon entretien Edition 2014. Guide à l usage des salariés. Ce guide appartient à

L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION DES COMPETENCES. Préparer mon entretien Edition 2014. Guide à l usage des salariés. Ce guide appartient à L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION DES COMPETENCES Préparer mon entretien Edition Guide à l usage des salariés Ce guide appartient à Avec le soutien : Les de l entreprise sont égales à la somme des des salariés.

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Guide individuel Jury CQP Responsable de magasin en BVP

Guide individuel Jury CQP Responsable de magasin en BVP Date de l évaluation Nom et fonction du membre du jury Nom et prénom du candidat Entreprise du candidat Activités Industrielles de Boulangerie Ce guide est destiné à chaque membre du jury Guide individuel

Plus en détail

Entretien professionnel : Guide de l évalué

Entretien professionnel : Guide de l évalué Entretien professionnel : Guide de l évalué REFERENCES JURIDIQUES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale notamment l article 76-1,

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Concours d accès au corps des professeurs de lycée professionnel. CAPLP interne et CAER. Section Génie civil

Concours d accès au corps des professeurs de lycée professionnel. CAPLP interne et CAER. Section Génie civil Concours du second degré Rapport de jury Concours d accès au corps des professeurs de lycée professionnel CAPLP interne et CAER Section Génie civil Option construction et réalisation des ouvrages Session

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

LE SAPAD, POURQUOI? 1

LE SAPAD, POURQUOI? 1 Service d assistance pédagogique à domicile aux élèves malades ou accidentés Parce qu un enfant ou un adolescent malade ou accidenté reste un enfant ou un adolescent Parce que tout enfant ou adolescent

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale Formation Continue Les cycles de compétences Présentation générale Les cycles de compétences : Introduction Les cycles proposés Dans le but de développer et de promouvoir de façon systématique un certain

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009

Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009 Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009 Emploi privé- âge- procédure de recrutement-rejet de la candidature sans entretien profil surdimensionné- diplôme- compétences managériales expérience professionnelle

Plus en détail

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter Collecter de nouveaux Leads avec Twitter 05/05/2015 Comment générer de l intérêt pour votre marque sur Twitter? Comme tout autre réseau social, Twitter représente une bonne opportunité pour faire connaître

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE F3D24 REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE 1. Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et, si oui, à quelles conditions? Dans une école privée sous contrat avec

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1

LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1 Pôle Ressources Humaines Service Formation des Personnels Gestion des compétences Anne-Sophie LECLERCQ LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1 MAI-JUIN 2011 Entretiens professionnels Lille 1-2011

Plus en détail

CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF

CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF Rappel du principe de l entretien semi-directif un ensemble de thèmes imposés et qui doivent être tous abordés, avec des questions ouvertes et en laissant la liberté

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE JACQUES SEVIN 2, rue Edouard Branly 51500 TAISSY Tel: 03.26.85.14.10 Fax : 03.26.85.22.73 F E-mail : acfpec51.taissy@wanadoo.fr 22, rue Charles

Plus en détail

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

FICHE D EVALUATION ANNUELLE

FICHE D EVALUATION ANNUELLE FICHE D EVALUATION ANNUELLE Objectifs de la fiche d évaluation annuelle L évaluation porte sur le travail accompli par le collaborateur. Elle n est pas un jugement, mais une évaluation, pas sur ce qu il

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Evaluation des enseignants Tableau comparatif

Evaluation des enseignants Tableau comparatif Evaluation des enseignants Tableau comparatif Vous trouverez ci dessous un tableau comparatif concernant le décret lié à l'appréciation de la valeur professionnelle et à l'avancement des enseignants, accompagné

Plus en détail

Le recteur. OBJET : Avancement de grade des CE d EPS et des PEGC / Année 2009

Le recteur. OBJET : Avancement de grade des CE d EPS et des PEGC / Année 2009 Le recteur à Rectorat Division des Personnels de l Enseignement Secondaire DPES Dossier suivi par Bureau des actes collectifs Corine HOAREAU Corinne SPAGNOL Dominique ROBERT Téléphone 02 62 48 13 31 02.62.48.13.58

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 DOSSIER DU PROFESSEUR TUTEUR (maître responsable du stage) Session d' ETE 2008 1. Calendrier 2. Dispositions matérielles 3. Questions fréquemment

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR Norme établie pour l application de l article 216-1 du règlement général de l Autorité des marchés financiers AMAFI

Plus en détail

Défi lecture 2011-12

Défi lecture 2011-12 Défi lecture 201112 Contexte : Travail à partir des sélections du prix des incorruptibles 20062011.. Historique : Créé en 1988 par des libraires avec la collaboration de Françoise Xenakis, présidente d'honneur,

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2005-2064 SG/SRH/GESPER/N2005-1248 Date: 20 septembre 2005

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2005-2064 SG/SRH/GESPER/N2005-1248 Date: 20 septembre 2005 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche 1 ter, av. de Lowendal, 75700 Paris 07 SP Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel Lycée Lumière LUXEUIL-LES-BAINS Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel - Rapport d étape - Résumé du projet : La mise en œuvre de cette action doit conduire les élèves

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 octobre 2013

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 octobre 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 15 octobre 2013 N/Réf. : CODEP-CAE-2013-056982 Monsieur le directeur de l établissement AREVA NC de La Hague 50 444 BEAUMONT-HAGUE CEDEX

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement

Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement mise à jour de mars 2011 Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement Conduite à tenir INSPECTION ACADEMIQUE DE L INDRE 110, rue grande Châteauroux 02 54 60 57 00 Télécopie : 02 54 60 57 48

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Nom du tuteur Nom du stagiaire Formation préparée POUR LES EMPLOYEURS, À PARTAGER AVEC LEURS COLLABORATEURS! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial Le tuteur est

Plus en détail

«Co-enseigner pour faire progresser

«Co-enseigner pour faire progresser «Co-enseigner pour faire progresser tous les élèves» Formation Maîtres supplémentaires Circonscriptions de Décines, Meyzieu, Vaulx en Velin B. Parrini, A. Sanial-Lanternier, F. Delay-Goyet 28 novembre

Plus en détail

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.)

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) REMETTRE CE DOCUMENT AU SECRÉTARIAT DE L ÉCOLE OU NOUS LE FAIRE PARVENIR PAR COURRIEL

Plus en détail

Aerenzdallschull. BroschüreSchulchartafranzösischversion1.indd 1 04.10.11 08:16

Aerenzdallschull. BroschüreSchulchartafranzösischversion1.indd 1 04.10.11 08:16 Aerenzdallschull BroschüreSchulchartafranzösischversion1.indd 1 04.10.11 08:16 Sommaire: Nous avons une vision commune... 3 Les droits et les devoirs pour toute la communauté scolaire... 4-5 Droits et

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement... 1 OBJECTIFS :... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP 80 37420 AVOINE

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP 80 37420 AVOINE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2015-000709 Montrouge, le 14 janvier 2015 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de CHINON BP 80 37420 AVOINE OBJET : Contrôle

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire

Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire Liaison 3 ème / 2 nde Vie scolaire LIAISON 3 ème /2 nde BUT DE LA DEMARCHE : Constat : Fait par les CPE des lycées et confirmé par un questionnaire distribué aux élèves de seconde : ces élèves sont en

Plus en détail

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE L'AFRIQUE

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE L'AFRIQUE 159 INTRODUCTION À L ÉTUDE DE L AFRIQUE (classe de 5 ème / à partir du site de la FAO) Objectifs 1. Exploiter une banque de données en ligne, puis construire une carte de synthèse du continent africain.

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Missions des Corps d Inspection d IA IPR,IEN

Missions des Corps d Inspection d IA IPR,IEN ACADEMIE DE DIJON Missions des Corps d Inspection d IA IPR,IEN Formation Inspecteurs Stagiaires, 9-11 mai 2011 Christophe STUDENY, Délégué Académique à la Formation des Personnels d Encadrement Cadre de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique : 14 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Rôle et missions du titulaire d un certificat de Niveau 2 4. Evaluation des risques et définition

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Projet 8INF206 (3cr) Guide

Projet 8INF206 (3cr) Guide Module d informatique et de mathématique Projet 8INF206 (3cr) Guide Version avril 2012 Université du Québec à Chicoutimi Département d'informatique et de mathématique TABLE DES MATIÈRES INFORMATION GÉNÉRALE...

Plus en détail

Le CV est le document qui accompagne votre lettre de candidature. L appellation CV (Curriculum Vitae) vient du latin et signifie «parcours de vie».

Le CV est le document qui accompagne votre lettre de candidature. L appellation CV (Curriculum Vitae) vient du latin et signifie «parcours de vie». EDUCATION ET FORMATION Objectif général : Je maîtrise les techniques de recherche d emploi TECHNIQUES DE RECHERCHE D EMPLOI PI PF FO Objectif opérationnel : J identifie les différentes catégories composant

Plus en détail