EXPULSIONS DOMICILIAIRES. Constat du non respect du bail d habitation (cause principale : dette locative)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPULSIONS DOMICILIAIRES. Constat du non respect du bail d habitation (cause principale : dette locative)"

Transcription

1 EXPULSIONS DOMICILIAIRES Constat du non respect du bail d habitation (cause principale : dette locative) Saisine Tribunal d instance pour obtenir la résiliation du bail : assignation Audience : jugement d expulsion Huissier : demande de quitter les lieux c'est-à-dire commandement de quitter les lieux. L ancien locataire dispose donc de 2 mois pour partir

2 EXPULSIONS DOMICILIAIRES - Loi n du 29 juillet 1998 d orientation pour la lutte contre les exclusions (articles 114 à 122) L article 114 de la loi d orientation relative à la lutte contre les exclusions prévoit que le délai légal de 2 mois qui sépare l assignation de l audience est mis à profit pour rassembler tous éléments d information sur la situation sociale de l intéressé qui pourront éclairer le juge dans sa décision et mobiliser les dispositifs susceptibles de l aider à résoudre ses difficultés. - Procédure aboutissant à une expulsion Commandement de payer : adressé par l huissier à l occupant (article 24 de la loi du 6 juillet 1989) ; si le locataire paye dans un délai de 2 mois, l affaire est classée. Assignation : si le commandement de payer est resté infructueux, le locataire est assigné en résiliation de bail ; l information du préfet par l huissier est obligatoire. Un délai de deux mois entre la notification de l assignation et l audience est institué pour permettre au préfet d utiliser ce délai pour réunir les informations sur la situation familiale et sociale du ménage concerné. Audience et décision de justice : jugement de résiliation, expulsion avec délais éventuels, possibilité de saisine du juge des référés pour une demande de délais, délais de paiement et suspension de la clause résolutoire, pouvant aboutir, en cas de paiement, à une poursuite du contrat de location, ou, en cas de défaut, à une expulsion. Commandement de quitter les lieux : information du préfet obligatoire par l huissier, possibilité de saisir le juge de l exécution pour obtenir des délais. Expulsion : opération réalisée par l huissier, si la libération volontaire des locaux n est pas effective, sans le concours de la force publique dans une grande majorité des cas ; si l huissier rencontre une difficulté, il requiert auprès du préfet le concours de la force publique.

3 EXPULSIONS DOMICILIAIRES : ELEMENTS DE PROCEDURE Lorsqu un locataire n a pas respecté les obligations qui découlent du contrat de location, le propriétaire est en droit d engager la procédure juridique qui lui permettra de récupérer les loyers dus ou le logement. Très progressive et étalée dans le temps, cette procédure comprend trois séquences : une séquence axée sur la prévention et le traitement social, une séquence juridictionnelle, et une séquence d exécution de la décision du juge. Ce processus et les délais qui s y attachent ont pour objet de permettre au locataire de trouver, jusqu au bout, une solution à ses difficultés.

4 EXPULSIONS DOMICILIAIRES : ELEMENTS DE PROCEDURE ET BILAN Séquence 1 : Avant le prononcé du jugement d expulsion : une logique de traitement social et préventif de l expulsion A la suite du constat d un impayé de loyer, le propriétaire est en droit d adresser, via un huissier de justice, un commandement de payer à son locataire préalablement à toute saisine du juge. Le locataire dispose alors d un délai de 2 mois pour apurer sa dette. A défaut de paiement, l huissier mandaté par le propriétaire adresse au locataire une assignation en justice pour résiliation de bail. Un délai légal supplémentaire de 2 mois doit séparer l assignation de la date de l audience. C est dans cette séquence de la procédure que se déploie le dispositif de prévention des expulsions et que se concentrent les efforts des différents acteurs de la prévention qui se décline dans : la recherche de solutions amiables au travers de la négociation d un plan d apurement de la dette, ou, pour ce qui concerne le parc public, la mise en place d un protocole d accord permettant le rétablissement des aides au logement et la suspension de la procédure, le déclenchement des aides du Fonds de Solidarité Logement et notamment des aides au maintien dans les lieux, selon les conditions de ressources des locataires, le partage de l information : les services sociaux sont systématiquement informés des assignations délivrées dans leurs communes. En effet, en application de la loi du 29 juillet 1998, le préfet reçoit systématiquement copie des assignations délivrées aux fins de fournir au juge de l expulsion toutes informations sociales sur le locataire l accompagnement social des locataires par les services sociaux (ccas, caf, conseil général, associations notamment), qui aident les locataires dans les démarches à accomplir (FSL, commission de surendettement, ouverture des droits sociaux, conseils budgétaires, recherche d une solution de logement plus adaptée aux ressources, etc) L'objectif est de traiter l'impayé de loyer le plus en amont possible, de trouver une solution adaptée à chaque situation afin de limiter les cas d'expulsion. Le maintien dans les lieux n est pas toujours une fin en soi, notamment si cela a pour effet d aggraver la situation d endettement de la personne.

5 EXPULSIONS DOMICILIAIRES : ELEMENTS DE PROCEDURE ET BILAN Séquence 2 : l intervention de l autorité judiciaire et le prononcé du jugement A ce stade, si le locataire n a pas régularisé sa situation et si la séquence de prévention n a pas aboutit, le juge instruit le dossier. Il examine notamment la situation sociale du locataire et peut lui accorder, même d office, des délais de paiement pour apurer l impayé. Pendant le cours des délais ainsi accordés et si les modalités de paiement fixées sont respectées par le locataire, le bail est maintenu. Dans le cas contraire, le bail est résilié. Le juge des référés ou le juge de l exécution (JEX) peut accorder des délais pour retrouver un logement. A l issue de ces délais éventuels, la décision du juge revêt un caractère exécutoire

6 EXPULSIONS DOMICILIAIRES : ELEMENTS DE PROCEDURE ET BILAN Séquence 3 : la mise en œuvre de la décision du juge Si l on met bout à bout la séquence de prévention, puis la séquence judiciaire, le locataire peut disposer de délais importants pour régulariser sa situation. En revanche, lorsque la décision est rendue par le juge, elle a pleinement vocation à être exécutée. La mise en œuvre de la décision du juge revient au propriétaire et à l huissier qu il mandate et qui signifie au locataire un commandement de quitter les lieux dans le délai de 2 mois. Le préfet est systématiquement informé de la délivrance du commandement et en informe le maire de la commune Si au terme du délai le locataire n a pas libéré les lieux, l huissier procède à une tentative d expulsion. En cas d échec de la tentative, l huissier dresse un procès-verbal de tentative d expulsion et peut solliciter le concours de la force publique auprès du préfet. Il y a lieu de souligner que cette décision ne relève pas d un pouvoir d appréciation absolue du préfet mais vise à permettre l exécution d une décision de justice. A défaut d octroi, l Etat (et donc le contribuable) est tenu d indemniser le propriétaire pour non exécution d une décision de justice. Les expulsions ne peuvent s effectuer entre le 1er novembre et le 15 mars (trêve hivernale) sauf si le relogement des intéressés est assuré et exception faite des personnes entrées dans les lieux par voie de fait (squatters).

7 EXPULSIONS DOMICILIAIRES Au bout de 2 mois, retour huissier qui opère une tentative d expulsion PV de tentative d expulsion Il demande le recours à la force publique c'est-à-dire police ou gendarmerie La D.D.C.S. saisit la police ou la gendarmerie pour une enquête afin de savoir si l expulsion peut causer des soucis Au niveau de l ordre public. à cette phase de la procédure, la D.D.C.S. alerte aussi les occupants et la mairie (réponses rares) Rapport de police sur la situation personnelle et familiale, c'est-à-dire si présence d enfants en bas-âge. Dans ce cas il y a saisine des services sociaux du CG. Puis saisine SG : Qui définit la date pour le concours de la force publique Quand SG ok pour décision d expulsion, infos : - des huissiers de la date choisie - idem pour les services de police - intéressé locataire - maire de la ville

8 RECAPITULATIF DU TRAITEMENT DES DOSSIERS D EXPULSION PAR LES SERVICES DE LA MISSION ACCES AU LOGEMENT -ASSIGNATION : COURRIER ENVOYE AUX OCCUPANTS DU LOGEMENT POUR INFORMER DE LA PROCEDURE ENGAGEE ; COURRIERS AUX SERVICES SOCIAUX (par fax ou par mail) SYSTEMATIQUES (CCAS et UTPAS) -COMMANDEMENT DE QUITTER LES LIEUX : COURRIER ENVOYE AUX MAIRES POUR LES INFORMER DU RISQUE D EXPULSION - DEMANDE DE CONCOURS DE LA FORCE PUBLIQUE : INSTRUCTION DU DOSSIER AVEC ENQUETES DE POLICE ET NOUVELLES ENQUETES SOCIALES POUR DECISION DU SECRETAIRE GENERAL DE LA PREFECTURE

9

10 ELEMENTS STATISTIQUES BILAN DES ENQUETES ASSIGNATIONS SITUATION AU 31/12/2011

11 ELEMENTS STATISTIQUES BILAN DES ENQUETES ASSIGNATIONS SITUATION AU 23/11/2012

12 STATISTIQUES EXPULSIONS ( ) DEPARTEMENT DU NORD

13 COMMISSION DE COORDINATION DES ACTIONS DE PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES CCAPEX (rendue obligatoire depuis la loi de mobilisation pour le logement et de lutte contre l'exclusion du 25/03/2009) OPTIMISER LE DISPOSITIF DE PREVENTION DES EXPULSIONS EN COORDONNANT L'ACTION DES DIFFERENTS PARTENAIRES

14 COMPETENCE CCAPEX : Sa compétence doit concerner les situations les plus complexes pouvant déboucher sur un refus d'aide ou une suspension et les situations d 'échec (par exemple : aide non remboursée, protocole de cohésion sociale non respecté, nouvel impayé, absence de reprise de paiement du loyer, logement inadapté à la situation financière et familiale...) La CCAPEX est une opportunité pour apporter des solutions aux cas complexes pour lesquels une seule aide ou un seul outil est insuffisant dans le cadre de la prévention des expulsions.

15 CCAPEX/DALO : La CCAPEX est consultée sur le cas des ménages ayant fait un recours devant la commission de médiation DALO motivé par une menace d'expulsion.

16 FONCTIONNEMENT CCAPEX DEPARTEMENT DU NORD La CCAPEX se réunit tous les 2 mois. SAISINES : - CAF - BAILLEUR - LOCATAIRE - UTPAS - CCAS - ASSOCIATIONS - COMMISSION DE MEDIATION DALO - ADIL STADE DE LA PROCEDURE D'EXPULSION : - SANS PROCEDURE EN COURS - ASSIGNATION - COMMANDEMENT DE QUITTER LES LIEUX - REQUISITION - OCTROI DU CONCOURS DE LA FORCE PUBLIQUE

17 DOSSIER CCAPEX Lorsque la négociation directe entre bailleur et locataire est compliquée, que le dialogue est bloqué, l'intervention d'une tierce personne, neutre, peut permettre aux deux parties de rétablir la confiance réciproque et de trouver une solution amiable et durable aux litiges.

18 SECRETARIAT CCAPEX La mission des instructeurs CCAPEX est de re-mobiliser le locataire au paiement de son loyer pour un maintien dans les lieux ou une orientation dans le parc social et de l'informer des dispositifs existants pour l'aider dans ses démarches afin d'éviter une expulsion.

19 INSTRUCTION D'UN DOSSIER CCAPEX 1 ) Prioriser un maintien dans les lieux quand le t aux d'effort logement le permet ce qui implique la reprise impérative du paiement de la charge logement. 2 ) Si le taux d'effort est trop important, re-paie ment de la charge loyer proportionnel aux revenus afin de démontrer la capacité à être autonome pour accèder à un relogement dans le parc social adapté à la situation familiale et financière. Chaque partenaire a été interrogé lors de l'instruction. (Préfecture sous-préfectures, CAF, Bailleur, Commission de médiation, travailleurs sociaux, associations,...).

20 AVIS/RECOMMANDATION CCAPEX Résultante des informations échangées avec les partenaires. Il s'agit d'un canevas qui met en oeuvre tous les dispositifs de prévention des expulsions.

21 CCAPEX/ BANQUE DE FRANCE Le Préfet de région assure la présidence des deux commissions de surendettement du département du Nord : Nord-Lille et Nord- Valenciennes, avec plusieurs suppléants sur les deux commissions, dont la Direction départementale de la cohésion sociale. La circulaire MINEFI du 29 août 2011 mentionne «qu'avant toute saisine (du juge aux fins de suspension des mesures d'expulsion), il est recommandé à la commission de prendre l'attache des services de la préfecture chargés de la CCAPEX afin de disposer d'éléments complémentaires pour apprécier l'opportunité d'une telle saisine.» Le juge de l'exécution peut accorder un délai pouvant aller jusqu'à 1 an suspendant l'expulsion.

Prévention de l exclusion locative

Prévention de l exclusion locative Prévention de l exclusion locative Expulsion pour impayés locatifs Conférence du 10 avril 2014 Les textes fondateurs Loi n 98-657 du 29 juillet 1998 d'orientation relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes en poste dans une Direction départementale de la cohésion sociale

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

Réunion plénière de la CCAPEX 7 septembre 2012. Bilan. Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Réunion plénière de la CCAPEX 7 septembre 2012. Bilan. Direction Départementale de la Cohésion Sociale Réunion plénière de la CCAPEX 7 septembre 2012 Bilan Direction Départementale de la Cohésion Sociale La CCAPEX : Aboutissement d'un processus initié par la Loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre

Plus en détail

THEME : FAVORISER LE RELOGEMENT

THEME : FAVORISER LE RELOGEMENT En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 1 Identifier un logement non adapté : Qui? Quand? Comment? Commission de coordination

Plus en détail

Annexe à la délibération n 4/11 - Page 1/5. CIS/ La Rose des Vents

Annexe à la délibération n 4/11 - Page 1/5. CIS/ La Rose des Vents Page 1/5 CIS/ La Rose des Vents Page 2/5 Préambule Conformément aux objectifs de la loi n 98.657 de «lutte contre les exclusions» du 29 juillet 1998 et la loi n 2005.32 de «programmation pour la cohésion

Plus en détail

01 2015 R CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES DIRECTION RÉGIONALE ET INTERDÉPARTEMENTALE DE L HÉBERGEMENT ET DU LOGEMENT

01 2015 R CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES DIRECTION RÉGIONALE ET INTERDÉPARTEMENTALE DE L HÉBERGEMENT ET DU LOGEMENT 01 2015 R S L CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES D H - -S DIRECTION RÉGIONALE ET INTERDÉPARTEMENTALE DE L HÉBERGEMENT ET DU LOGEMENT 2 C dans les Hauts-de-Seine P Pour prévenir l engagement

Plus en détail

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT Je p e u x é v it e r L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT JE N AI PAS PAYE UN OU PLUSIEURS MOIS DE LOYER. Sans réaction de ma part,

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire

Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Gwendoline Aubourg Les droits du locataire Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3538-4 Chapitre 6 Les litiges De nombreux litiges peuvent vous opposer à votre propriétaire. Le principal d entre eux concerne

Plus en détail

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire?

Acteurs du logement. Que faire si mon locataire ne règle pas son loyer? Où m adresser en cas de litiges avec mon locataire? Acteurs du logement Conseil Général de la Creuse Pôle Jeunesse et Solidarités 13 Rue Joseph Ducouret BP 59 23011 GUERET Cedex 05 44 30 25 40 ADIL : Agence Départementale d Information sur le Logement 28

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Fiche CCAPEX sur l'articulation entre la procédure de surendettement et la procédure en résiliation du bail

Fiche CCAPEX sur l'articulation entre la procédure de surendettement et la procédure en résiliation du bail FIL / 28.10.2014 Fiche CCAPEX sur l'articulation entre la procédure de surendettement et la procédure en résiliation du bail Une fiche pratique CCAPEX sur l'articulation entre la procédure de surendettement

Plus en détail

Questions réponses. Le maire sera compétent pour la procédure d insalubrité si la mairie possède un service communal d hygiène et de la santé

Questions réponses. Le maire sera compétent pour la procédure d insalubrité si la mairie possède un service communal d hygiène et de la santé Questions réponses L HABITAT INDIGNE : 1. Quelle définition pour l habitat indigne? L habitat indigne regroupe les différentes situations dans lesquelles des locaux donnés à usage d habitation ne sont

Plus en détail

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE PRÉFECTURE DE LA LOZERE CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE Date de la saisine : Organisme à l'origine de la saisine : Nature de la saisine : Origine de la saisine : Bailleur Organisme payeur aides au logement

Plus en détail

Dossier ressource n 24 mai 2012

Dossier ressource n 24 mai 2012 Dossier ressource n 24 mai 2012 Etude relative au traitement des impayés de loyers par les organismes de logement social en Ile-de-France : évolutions constatées au lendemain de la mise en place des CCAPEX

Plus en détail

OCCUPATIONS ILLICITES DE TERRAINS PAR LES GENS DU VOYAGE

OCCUPATIONS ILLICITES DE TERRAINS PAR LES GENS DU VOYAGE PROCÉDURES D EXPULSIONS OCCUPATIONS ILLICITES DE TERRAINS PAR LES GENS DU VOYAGE PRÉFET DE SEINE-ET-MARNE SOMMAIRE PROCÉDURE NORMALE DE DROIT COMMUN > La procédure juridictionnelle > La procédure administrative

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

GARD. développe les solidarités. Fonds Solidarité Logement. Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées.

GARD. développe les solidarités. Fonds Solidarité Logement. Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées. GARD développe les solidarités Le www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante «Ma volonté : tout mettre en oeuvre afin que chaque famille dispose d un logement convenable.» Damien ALARY Plan Départemental

Plus en détail

Commission de coordination des actions de prévention des expulsions dans le Rhône (CCAPEX)

Commission de coordination des actions de prévention des expulsions dans le Rhône (CCAPEX) En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions dans le

Plus en détail

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé...

Bailleurs. Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Bailleurs Vous venez de déclarer à la Caf un impayé de loyer. Tout ce que vous devez savoir sur la procédure d impayé... Rappel Vous venez de déclarer un impayé de loyer à la Caf, concrètement que va-t-il

Plus en détail

Paris le 11 avril 2012

Paris le 11 avril 2012 Paris le 11 avril 2012 Direction des politiques familiale et sociale Circulaire n 2012-008 Objet : Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Charte départementale de prévention des expulsions locatives

Charte départementale de prévention des expulsions locatives Préfet de l Indre Charte départementale de prévention des expulsions locatives 2011-2013 Version 7 - décembre 2011 EXPULSIONS_LOCATIVES_charte_2011_V7.doc Page 1 sur 15 SOMMAIRE 2011-2013 1 1-1 : Les dernières

Plus en détail

AIDE À L ÉLABORATION. Téléphone : 01 42 02 65 95

AIDE À L ÉLABORATION. Téléphone : 01 42 02 65 95 Ministère de l Équipement, des Transports et du Logement CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS AIDE À L ÉLABORATION Téléphone : 01 42 02 65 95 Union Nationale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

LES CONGÉS POUR VENTE ET REPRISE

LES CONGÉS POUR VENTE ET REPRISE LES CONGÉS POUR VENTE ET REPRISE Je suis locataire et mon propriétaire veut récupérer son logement... Est-ce légal? Quelle est la différence entre un congé vente et un congé reprise? Que faire? A qui m'adresser?

Plus en détail

Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf

Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf > >SOMMAIRE Pré des >l of Prévention et traitement des impayés de loyers : l offre de service de la Caf > La place de la Caf

Plus en détail

A.P.P.E.L Action Permanente de Prévention des Expulsions Locatives

A.P.P.E.L Action Permanente de Prévention des Expulsions Locatives brochurev6ok 9/09/09 16:10 Page 1 A.P.P.E.L Action Permanente de Prévention des Expulsions Locatives Expulsion du Logement Que faire? À qui m'adresser? Ce guide a été réalisé avec le concours du Conseil

Plus en détail

Les principales causes d expulsion. expulsion peut avoir des causes diverses parmi lesquelles

Les principales causes d expulsion. expulsion peut avoir des causes diverses parmi lesquelles Numéro 5 Édition : août 2010 logement le bon plan Le journal des partenaires du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD) du Loiret Avant-propos Prévenir les expulsions

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

A.P.P.E.L. Je suis locataire. Action Permanente de Prévention des Expulsions Locatives. J ai une dette de loyer. Mon bailleur m a donné congé

A.P.P.E.L. Je suis locataire. Action Permanente de Prévention des Expulsions Locatives. J ai une dette de loyer. Mon bailleur m a donné congé PERMANENCES APPEL - Gratuites et sans rendez-vous : Tribunal de Grande Instance - 67, rue Servient - 69003 Lyon (vendredi 9h30-11h30 - ascenseur G/H, niveau 2) Tribunal d'instance - 3, rue du Docteur Fleury-Papillon

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES LE SURENDETTEMENT DES MENAGES PRESENTATION DU DISPOSITIF EXTERNE BANQUE DE FRANCE 1 Endettement et surendettement des ménages Interventions successives du législateur 1989 : première loi (dite loi Neiertz)

Plus en détail

Loyers payés = Logement conservé!

Loyers payés = Logement conservé! Loyers payés = Logement conservé! Suivez le guide... Quand faut-il que je paye mon loyer? Comment payer mon loyer? Quand faut-il que je paye mon loyer? Votre loyer est payable chaque mois à terme échu

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011

Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011 Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011 44 Co-signature de la Charte départementale de prévention des expulsions 2012-2014. I. Contexte L élaboration d une charte de prévention des expulsions

Plus en détail

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION»

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» 0 810 001 505 Année 2013 Des procédures d expulsions toujours plus nombreuses qui justifient de renforcer l information et l accompagnement

Plus en détail

Dossier ressource n 23 Mars 2011. L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives

Dossier ressource n 23 Mars 2011. L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives Dossier ressource n 23 Mars 2011 L action des organismes Hlm franciliens pour prévenir les expulsions locatives Résultats de l enquête sur les indicateurs de suivi des procédures amiables, pré contentieuses

Plus en détail

Commission de surendettement Présentation du bilan 2013. Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France

Commission de surendettement Présentation du bilan 2013. Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France Commission de surendettement Présentation du bilan 2013 Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France Qu est-ce que la commission de surendettement? 12 FEVRIER 2014 Qu est-ce que le surendettement? o

Plus en détail

CHARTE DÉPARTEMENTALE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS

CHARTE DÉPARTEMENTALE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS PREFECTURE DE LA LOIRE CONSEIL GENERAL DE LA LOIRE CHARTE DÉPARTEMENTALE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS Dans le cadre de la loi n 98-657 du 29 Juillet 1998 d'orientation relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE

RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE Rapport établi conformément à l article L.331-12 du Code de la consommation 1 La commission de surendettement de la Gironde est

Plus en détail

Hébergement et logement. Des ambitions sociales pour le Val-d'Oise. Direction départementale de la cohésion sociale du Val-d'Oise

Hébergement et logement. Des ambitions sociales pour le Val-d'Oise. Direction départementale de la cohésion sociale du Val-d'Oise Hébergement et logement Des ambitions sociales pour le Val-d'Oise Direction départementale de la cohésion sociale du Val-d'Oise L'hébergement, un parcours vers le logement Le service intégré d'accueil

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS DECISIONS DE Lorsqu un cotisant a un retard de paiement, l URSSAF procède au recouvrement des cotisations, des pénalités et des majorations dues. Pour se faire, l URSSAF dispose d abord de la procédure

Plus en détail

THEME : L EXPUSION LOCATIVE, ELEMENTS DE PROCEDURE ET PREVENTION

THEME : L EXPUSION LOCATIVE, ELEMENTS DE PROCEDURE ET PREVENTION THEME : L EXPUSION LOCATIVE, ELEMENTS DE PROCEDURE ET PREVENTION Intervenants : Mme TEMPERE, Juge au Tribunal d Instance de Saint-Étienne Maître GRIMAND, Président de la Chambre Départementale des Huissiers

Plus en détail

Adresses utiles et liste des sigles

Adresses utiles et liste des sigles Annexe 10 Adresses utiles et liste des sigles Préfecture de la Loire-Atlantique 6, quai Ceineray 44035 NANTES CEDEX 1 Tél. 02.40.41.20.20 Le Sous-Préfet, chargé de mission exerce par délégation du Préfet

Plus en détail

brochure de synthèse

brochure de synthèse brochure de synthèse Les politiques sociales du logement, de l hébergement et de l accès aux droits : les mesures de la loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové février 2015 www.dihal.gouv.fr

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

De l impayé à l expulsion Régime applicable aux locations soumises à la loi du 6.7.89

De l impayé à l expulsion Régime applicable aux locations soumises à la loi du 6.7.89 De l impayé à l expulsion Régime applicable aux locations soumises à la loi du 6.7.89 Loi du 9.7.91 modifiée : JO du 14.7.91 Décret du 31.7.92 : JO du 5.8.92 CCH : art. L. 613-1 à L. 613-5 Circulaire du

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement en Isère adopté par la commission permanente du Conseil général de l Isère du 21 décembre 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION (page 4) CADRE GÉNÉRAL D

Plus en détail

LE DEPOT DE GARANTIE

LE DEPOT DE GARANTIE LE DEPOT DE GARANTIE Rubrique : Logement Source : site «service-public.fr» Attention : ne pas confondre dépôt de garantie et caution. Le dépôt de garantie est une somme en argent déposée par le locataire

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI 4 5 18 19 10 11 Le droit au logement opposable P. 5 P. 11 Le droit au logement opposable Le droit à l hébergement opposable P. 16 Cas pratique 2 Introduction QU

Plus en détail

guide prévention des expulsions locatives pour impayés /mars 2012

guide prévention des expulsions locatives pour impayés /mars 2012 guide prévention des expulsions locatives pour impayés /mars 2012 Vous avez des impayés de loyer Quels sont vos droits et les démarches à entreprendre? 2 sommaire J ai des difficultés pour payer mon loyer.

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI P. 5 P. 11 P. 16 2 Le droit au logement opposable : mode d emploi Introduction QU EST-CE QUE LE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE? La loi du 5 mars 2007 institue un

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var

REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. Département du Var REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Département du Var DELEGATION GENERALE A LA SOLIDARITE ET A LA VIE SOCIALE Juin 2012 SOMMAIRE PREAMBULE...3 I. ADMINISTRATION DU FONDS DE SOLIDARITE

Plus en détail

Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007

Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007 Expulsions locatives et DALO : prévention et accompagnement. 2007 Argumentaire et constats : La mise en œuvre du droit au logement opposable en janvier 2008 implique des positionnements nouveaux pour les

Plus en détail

Formation de base 27 avril 2009. La procédure d expulsion RBDH/BBRoW

Formation de base 27 avril 2009. La procédure d expulsion RBDH/BBRoW Formation de base 27 avril 2009 La procédure d expulsion RBDH/BBRoW La procédure est identique pour les logements publics et du CPAS, mais elle est plus longue. LA PROCÉDURE EN CONCILIATION C'est une procédure

Plus en détail

CHARTE DE PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES DE L ISERE 2011-2013

CHARTE DE PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES DE L ISERE 2011-2013 1 CHARTE DE PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES DE L ISERE 2011-2013 En partenariat avec : - le Tribunal de Grande Instance de Grenoble, - la Chambre des Huissiers, - l Association des Maires et adjoints

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement des Hauts-de-Seine

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement des Hauts-de-Seine Règlement intérieur du Fonds de Solidarité pour le Logement des Hauts-de-Seine www.hauts-de-seine.fr . Approuvé par délibération de la Commission permanente du 14 décembre 2015 et applicable à compter

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER

Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER Les expulsions locatives en Charente BILAN 2013 NOUS CONTACTER GIP Charente SolidaritéS Maison Départementale de l Habitat 57 rue Louis Pergaud 16000 Angoulême 05 45 24 46 46 www.charentesolidarites.org

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel rendue le 20 mars 2014. Loi promulguée le

Plus en détail

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318 FICHE 19 Références LEXIQUE JURIDIQUE A ACTE EXTRA-JUDICIAIRE Acte établi généralement par un huissier. Par exemple, un commandement de payer. ACTION EN JUSTICE Pouvoir de saisir la justice. ACTION PUBLIQUE

Plus en détail

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière En application de l article L. 316-1 du Code monétaire et financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différends

Plus en détail

Convention N FSL/2014 / relative à la participation d Electricité De France (EDF) au Fonds de Solidarité pour le Logement

Convention N FSL/2014 / relative à la participation d Electricité De France (EDF) au Fonds de Solidarité pour le Logement Convention N FSL/2014 / relative à la participation d Electricité De France (EDF) au Fonds de Solidarité pour le Logement Accusé de réception Ministère de l intérieur Entre d une part, le Département des

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Définition du surendettement

Définition du surendettement Points abordés Définition du surendettement Selon l article L 330-1 du code civil «La situation dans laquelle le débiteur de bonne foi, personne physique, est dans l impossibilité manifeste de faire face

Plus en détail

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction de la surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Service infobanque et surendettement TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT

Plus en détail

ORIGINE DE L ORIENTATION ... NATURE DE LA DEMANDE. Logement autonome Résidence sociale Résidence sociale Habitat jeune (ex FJT) Préciser :... ... ...

ORIGINE DE L ORIENTATION ... NATURE DE LA DEMANDE. Logement autonome Résidence sociale Résidence sociale Habitat jeune (ex FJT) Préciser :... ... ... 1/6 PREFET DE LA VIENNE FICHE UNIQUE EVALUATION SOCIALE SIAO RP ASLL CASE A COCHER : Cliquer 2 fois sur la case à cocher dans valeur par défaut cocher case activée DATE DE LA DEMANDE :... PERSONNES ET

Plus en détail

Guide sur l enquête sociale

Guide sur l enquête sociale direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction les outils Prévention des expulsions locatives Guide sur l enquête sociale Mars 2005 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION

Plus en détail

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC SOCIAL Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC SOCIAL Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC SOCIAL Dossier juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Le contrat de bail / Page 2 Le loyer / Page 3 Le supplément de loyer de solidarité / Page 3 1 ANALYSE

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction des PARticuliers LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS PRESENTATION DU DISPOSITIF ASPECTS JURIDIQUES / ASPECTS PRATIQUES UDAF 54 8 juin 2013

Plus en détail

S e p t e m b r e 2 0 0 9

S e p t e m b r e 2 0 0 9 STYLE S e p t e m b r e 2 0 0 9 Direction Générale de l Aménagement, du Logement et de la Nature Direction de l Habitat, de l Urbanisme et des Paysages Arche sud 92055 La Défense cedex téléphone : 33 (0)

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU FONDS DE SOLIDARITÉ POUR LE LOGEMENT D EURE-ET-LOIR SERVICE DE L ACTION SOCIALE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU FONDS DE SOLIDARITÉ POUR LE LOGEMENT D EURE-ET-LOIR SERVICE DE L ACTION SOCIALE SERVICE DE L ACTION SOCIALE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU FONDS DE SOLIDARITÉ POUR LE LOGEMENT D EURE-ET-LOIR Conseil général d Eure-et-Loir - Direction de la communication - Novembre 2014 DIRECTION GENERALE

Plus en détail

SOMMAIRE PREAMBULE... 3 ANNEXES

SOMMAIRE PREAMBULE... 3 ANNEXES + PREFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE CONSEIL GENERAL DE LA LOIRE-ATLANTIQUE CHARTE DE PREVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES DE LOIRE-ATLANTIQUE 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 CHAPITRE 1 - BILAN ET OBJECTIFS DE LA

Plus en détail

S informer sur. Le médiateur de l AMF

S informer sur. Le médiateur de l AMF S informer sur Le médiateur de l AMF 04 Autorité des marchés financiers Le médiateur de l AMF Sommaire Quelle est la mission du médiateur de l AMF? 03 Quelles situations peuvent donner lieu à médiation?

Plus en détail

rapport d'activité Etat des lieux des dispositifs de prévention des expulsions locatives en isère

rapport d'activité Etat des lieux des dispositifs de prévention des expulsions locatives en isère rapport d'activité 2011 Etat des lieux des dispositifs de prévention des expulsions locatives en isère Sommaire INTRODUCTION 05 I LES MODALITES D INTERVENTION INDIVIDUELLE DES ACTEURS DE LA PREVENTION

Plus en détail

C est quoi un logement insalubre?

C est quoi un logement insalubre? LOGEMENT INSALUBRE C est quoi un logement insalubre? C est un logement qui présente un danger pour la santé des occupants, compte tenu de la dégradation du bâti ou de la présence de substances dangereuses

Plus en détail

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015

L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR. ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 L atelier «copropriétés en difficulté» de l ORHL Actualités Loi ALUR ADIL Métropole de Lyon Département du Rhône Juin 2015 Loi ALUR et copropriété. Introduction Objectif de la loi ALUR en matière de copropriété

Plus en détail

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CHRISTINE LAGARDE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION 1ER NOVEMBRE 2010 LE 1 ER NOVEMBRE ENTRENT EN VIGUEUR LES MESURES DE LA LOI LAGARDE

Plus en détail

PARTICIPANTS AU GROUPE DE TRAVAIL

PARTICIPANTS AU GROUPE DE TRAVAIL Janvier 2012 1 PARTICIPANTS AU GROUPE DE TRAVAIL Structures nationales FAP (Fondation Abbé Pierre pour le Logement des défavorisés) FAPIL (Fédération des Associations pour la Promotion et l'insertion par

Plus en détail

La Protection des majeurs

La Protection des majeurs La Protection des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs Les mesures de protection juridique des majeurs sont définies dans le cadre de la loi du 5/03/2007 portant réforme de la protection

Plus en détail

Société financière de la Nef 03/12/2013

Société financière de la Nef 03/12/2013 CHARTE DE MEDIATION Société financière de la Nef 03/12/2013 1 Introduction En application de l article L. 312-1-3-I du Code monétaire et financier et de la Recommandation de l Autorité de Contrôle Prudentiel

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

Le Plan d'action et les fiches d objectifs. Plan d'action du PDALPD

Le Plan d'action et les fiches d objectifs. Plan d'action du PDALPD PDALPD de la Sarthe 2008 2012 Les fiches d objectifs du Plan d action Le Plan d'action et les fiches d objectifs Plan d'action du PDALPD Responsable Orientation n 1 : La prévention de la perte du logement

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Bailleurs et locataires face à l impayé Activité de conseil des ADIL en matière de prévention des expulsions

Bailleurs et locataires face à l impayé Activité de conseil des ADIL en matière de prévention des expulsions Novembre 2014 Bailleurs et locataires face à l impayé Activité de conseil des ADIL en matière de prévention des expulsions Noëmie Wagner, Nicole Maury, Maxime Chodorge ANIL / 2, boulevard Saint Martin

Plus en détail

Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont. Principaux éléments relatifs à l'activité de!

Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont. Principaux éléments relatifs à l'activité de! RAPPORT D'ACTIVITE DE ta COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE ta SOMME PORTANT SUR L'ANNEE 2011 Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont Préambule la commission de surendettement

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT. des Alpes-Maritimes FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT des Alpes-Maritimes Règlement Intérieur 15/04/2013 Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) des Alpes-Maritimes s inscrit dans le cadre juridique suivant : VU

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Annexe à la convention de partenariat et d objectifs FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT REGLEMENT INTERIEUR Le Fonds de Solidarité Logement a été institué par la loi n -449 du 31 mai 19 visant à la mise

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement DREAL de Midi-Pyrénées Cahier des charges de l'appel à projets

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014)

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014) TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic PREAMBULE A LA MISE AUX VOIX DE L ASSEMBLE GENERALE ATTRIBUTIONS Article 1 : Organisme de contrôle Article

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par :

REGLEMENT INTERIEUR. Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : REGLEMENT INTERIEUR Les modalités de fonctionnement du Conseil d Administration du Centre Communal d Action Sociale sont fixées par : - le Code Général des Collectivités Territoriales La plupart des règles

Plus en détail