Stratégies de communication d'influence et d'e-influence. MM. Xavier Desmaison et Guillaume Jubin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégies de communication d'influence et d'e-influence. MM. Xavier Desmaison et Guillaume Jubin"

Transcription

1 Année universitaire 2013/2014 Ecole de la Communication Semestre d automne Stratégies de communication d'influence et d'e-influence MM. Xavier Desmaison et Guillaume Jubin Séance n 1 : Présentation du programme du semestre Première approche théorique et pratique des stratégies de communication d influence à l ère digitale - Définition du cadre général du cours consacré à l analyse et aux pratiques de gestion de l environnement de communication des entreprises, des organisations et des dirigeants confrontés à l émergence des nouveaux médias et de leurs «contenus». - Approche théorique des stratégies de communication d influence dans le débat public et de leur déclinaison dans la société pourquoi parle-t-on aujourd hui d influence? - Présentation du programme de travail des séances, autour de l étude de la construction des enjeux d influence dans le débat public, du nouvel environnement de communication et des stratégies «corporate» désormais mises en place par les entreprises et les organisations pour maîtriser leur image dans la société. - Présentation des contributions attendues des étudiants et de leur méthodologie (note technique d analyse, exposé et simulation collective). Cardon, Dominique, La Démocratie Internet, Coédition Seuil-La République des idées, Partie 1 Participer à la formation de l opinion Séance n 2 : «L opinion publique, au cœur des stratégies de communication» L opinion publique apparaît comme la source «primaire» du débat public, faisant de son analyse, de sa compréhension et de sa maîtrise le premier enjeu de la mise en œuvre d une stratégie de communication. Pourquoi l opinion publique est-elle au cœur de définition de stratégies de communication d influence? - Le concept d opinion publique et son évolution : histoire, théories, références. - L opinion publique à l heure du «tous média» : évolution, nouvelles méthodes de veille et d analyse de l opinion. - La communication d influence : définition, enjeux et méthodes. - L opinion publique comme levier d influence. - Exposé : L opinion publique existe-t-elle encore? o L évolution de la perception de la voiture dans la société. o L évolution de l image du nucléaire dans le débat public. 1

2 Barthes, Roland, Mythologies, Points Essais, Blondiaux, Ludovic, La Fabrique de l'opinion. Une histoire sociale des sondages, Seuil, Paris, Bourdieu, Pierre, L'opinion publique n'existe pas, in Les Temps modernes, no 318, pp , janv. 1973, reproduit in Questions de sociologie, pp , Minuit, Paris, Champagne, Patrick, Faire l'opinion. Le nouveau jeu politique, 2e éd., ibid., Roland Cayrol, Opinion, sondages et démocratie, La bibliothèque du citoyen, Les Presses de Sciences Po, Shirky, Clay, Cognitive Surplus: Creativity and Generosity in a Connected Age, Penguin, Séance n 3 : «La communication face à la nouvelle fabrique de l information» Le statut, la place et la légitimité des médias traditionnels dans le débat public ont été profondément bouleversés par l essor des nouvelles technologies. Peut-on parler de la fin des médias de masse et de l avènement de marques-médias choisies par des communautés de consommateurs d informations? Quelles sont les conséquences de ce bouleversement sur l environnement de communication des entreprises? - Les différents types d interdépendances entre l entreprise et les médias - Les nouvelles formes des relations presses (réseaux sociaux, blogs, nouveaux médias ) - Les évolutions du travail journalistique : les nouveaux biais méthodologiques. - «La grande révolution des contenus et du modèle économique des médias à l heure d Internet» par le Directeur général d un quotidien national. - Exposé : La presse peut-elle survivre au digital? o Le «brand journalism». o Le modèle économique des sites d information en ligne. Muzet, Denis, La mal info, enquête sur des consommateurs de médias, l Aube, Lemieux, Cyril, Mauvaise presse, Métaillé, Martel, Frédéric, Mainstream, Flammarion, Séance n 4 : «La communication d influence et le débat public» Le débat public est façonné par les acteurs disposant d un «droit à la parole» dans la société. Qui sont aujourd hui ces nouveaux relais d opinion structurant le débat public? Quelle est leur influence, réelle ou supposée? Comment leur parler? - La structuration du débat public par les «key opinion leader» : cartographie et analyse des acteurs du débat public, cartographie des controverses. - L intervention dans le débat public pour les organisations : légitimité et méthodes. - Les e-influenceurs. - Exposé : Le rôle des experts dans le débat public. o Le rôle des experts dans l affaire Mediator. o Les intellectuels et experts dans les campagnes électorales depuis Bibliographie: 2

3 Partie 2 Définir une stratégie de communication pour participer au débat public Séance n 5 : «Communication corporate et communication d influence» La maîtrise du débat public et de ses contenus devient le premier enjeu de la communication corporate à l heure où les outils classiques de la communication ne sont plus en mesure de répondre à eux seuls aux problématiques d image des entreprises. Quel rôle joue la communication d influence dans ce nouvel environnement? - La communication corporate : son rôle et son évolution. - Les techniques de gestion de l influence en matière de communication corporate : lobbying, affaires publiques, intelligence économique et spin doctors. - Les nouveaux métiers du corporate et de l influence - Exposé : Le storytelling est-il déjà dépassé? o L intelligence économique o La notion de viralité et de «tipping point» Gorius, Aurore et Moreau, Michael, Les gourous de la com, La Découverte, Gladwell, Malcom, The tipping point, How little things can make a big difference, Back Bay Books, Salmon, Christian, Storytelling, La machine à fabriquer les histoires et à formater les esprits, Paris, La Découverte, Bello, Antoine, Les Falsificateurs, Gallimard, Durand, Gilbert, Introduction à la mythodologie. Mythes et société, Paris, le Livre de Poche, Séance n 6 : «Soft power et spin doctors : la communication politique et gouvernementale» La communication politique est aujourd hui confrontée aux nouveaux enjeux et contraintes du débat public, à l image de la communication des entreprises. Comment analyser son évolution à l heure où l influence devient un levier de construction d image? - La communication politique à l heure de la télévision et d internet : histoire, règles et évolutions. - La communication gouvernementale : organisation et méthodes en France. - La communication d influence en diplomatie - «La communication publique et gouvernementale face au web», par un responsable de la communication gouvernementale. - Exposé : La communication d influence des Etats sur Internet. o Les leçons de Jacques PILHAN o Les notes et classements internationaux : un outil d influence. Bazin, François, Le sorcier de l Elysée, l histoire secrète de Jacques Pilhan, Plon, Bernays Edward Louis, Propaganda, Horace Liveright, Traduit en français sous le titre Propaganda, Comment manipuler l'opinion en démocratie, Zones, Volkoff, Vladimir, Le Montage : roman, Julliard et L'Âge d'homme, Paris et Lausanne, Girardet, Raoul, Mythes et mythologies politiques, Points Histoire, Campbell, Alastair, The Blair Years, extracts from the Alastair Campbell diaries, Hutchinson, Nye, Joseph S. jr, The future of Power, PublicAffairs, Benoit, Jean-Marc, Scale, Jessica, Bleu Blanc Pub : Trente ans de communication gouvernementale en France, Le Cherche midi, Le Bon, Gustave, Psychologie des Foules, PUF, Machiavel, Le Prince. Sun Tsu, L art de la guerre. 3

4 Séance n 7 : «La communication d influence : construire une stratégie» Comment les entreprises et les organisations pensent-elles leurs stratégies de communication d influence pour exister et peser dans le débat public? - La définition de la légitimité de l organisation à peser dans le débat public - La construction des stratégies de communication d influence et/ou d e-influence - Cas pratiques : décryptage de stratégies d influence et d e-influence. - Exposé : Les échecs d opérations de communication d entreprises o Total et l annonce de ses résultats financiers o GDF Suez - «Etre utile aux hommes» Partie 3 Les nouvelles pratiques de la communication Séance n 8 : «L e-influence en pratique : l activisme sur Internet» Internet a donné le pouvoir de la parole publique aux individus et aux petits groupes de pressions. Ces activistes sur internet parviennent à peser dans le débat public jusqu à déstabiliser les plus grandes organisations. - La diversité des acteurs : Associations et ONG, groupes de citoyens (Hadopi, regroupements de consommateurs, groupes farcesques ). - Le développement d une nouvelle démocratie participative conditionnant le dialogue avec les parties prenantes et les politiques de communication (sites sur les marques, forums, blogs, campagnes électorales ). - L impact ambivalent d Internet sur la cause des activistes. - Exposé : Quelles leçons tirer des grandes affaires de hacking? o Les activistes sur Internet dans le domaine de l eau en France. o Le militantisme sur Internet. Bey, Hakim, TAZ. Cardon, Dominique, Granjon, Fabien, Médiactivistes, Presses de Sciences Po, Levy, Steven, Hackers: Heroes of the Computer Revolution, Anchor Press/Doubleday, Morozov, Evgeny, The Net Delusion: The Dark Side of Internet Freedom, PublicAffairs, Reporters sans frontières, Guide du blogger et du cyberdissident, Shirky, Clay, Here Comes Everybody: How Change Happens when People Come Together, Penguin, Manuel de communication guerilla, Zones, Code de champ modifié 4

5 Séance n 9 : «L e-influence en pratique : réputation management et e-réputation» Les grandes entreprises doivent tenir compte d un espace médiatique nouveau, avec ses codes spécifiques et ses contraintes nées du web et des réseaux sociaux. Quels sont les dispositifs mis en place pour préserver leur réputation et leur image dans ce contexte? - La mise en place de dispositifs permanents de veille et de bilan d image. - Conversation et «engagement» : social medias, gamification, «Solomo», mobilisations. - Le cas particulier de la réputation du dirigeant. - Exposé : Les entreprises ont-elles toujours intérêt à entrer dans la conversation sur Internet? o Les guidelines d entreprise pour les salariés en matière d Internet. o Le serious game». Grégoire, Gilles, Le référencement sur Google, Micro Application, Fillias, Edouard, Villeneuve, Alexandre, E-reputation, Stratégies d influence sur internet, Ellipses, Séance n 10 : «Communication d influence et communication de crise» La gestion communication de crise fait désormais partie intégrante de la vie des entreprises et des personnalités qui ont un enjeu d image. Face à la surveillance permanente des réseaux et au décryptage permanent de l opinion, comment gérer efficacement la communication de crise? - L entreprise face au débat public : du «vivre caché» à la surexposition. - La communication de crise : de la gestion du risque au principe de précaution - Etude de cas de communication de crise et de communication de crise sur internet - Les règles d or de la «nouvelle» communication de crise - Exposé : La communication de crise est-elle encore efficace? - Note technique d analyse : o L annonce d un plan social. o Le «sorry-telling» Solis, Brian, Engage, Wiley, Libaert, Thierry, La communication de crise, Dunod, Séance n 11 : «Stratégies corporate : la communication sociétale» En organisant et gérant une participation dans le débat public, les stratégies de communication coporate tendent à développer une nouvelle relation d échange avec la société. Quels sont les enjeux, les objectifs et les leviers de ces nouvelles formes de communication «sociétale»? - Les leviers de la communication dans la société : responsabilité, environnement, mécénat, sponsoring... - Les enjeux de la communication sociétale : stratégie, éthique, effectivité. - «L entreprise face à la société», par un Directeur général ou un Directeur de la communication d une grande entreprise. - Exposé : L entreprise peut-elle agir «non for profit»? o Le cas Danone. o L entreprise et l art contemporain. Séance n 12 : «Cas pratique : simulation collective d une communication de débat public» 5

ENJEUX SOCIO-POLITIQUES DU NUMÉRIQUE

ENJEUX SOCIO-POLITIQUES DU NUMÉRIQUE ENJEUX SOCIO-POLITIQUES DU NUMÉRIQUE Professeur : Dominique Boullier Année universitaire 2015/2016 : Formation Commune des Masters - Semestre d automne DESCRIPTIF DU COURS Notre environnement quotidien

Plus en détail

FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX Mélanie Hossler Olivier Murat Alexandre Jouanne FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX 12 modules pour construire sa stratégie social media, 2014 ISBN : 978-2-212-55694-0 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Licence 3 - SLIC Communication Numérique Anaïs Guilet

Licence 3 - SLIC Communication Numérique Anaïs Guilet Licence 3 - SLIC Communication Numérique Anaïs Guilet anais.guilet@univ- fcomte.fr Ce cours a pour objectif d offrir une vision large des modes de communication numérique contemporains et de leurs usages

Plus en détail

LES RELATIONS PUBLIQUES

LES RELATIONS PUBLIQUES Andrea Catellani, Caroline Sauvajol-Rialland LES RELATIONS PUBLIQUES Préfaces Jean-Luc Letouzé Thierry Libaert DES MÊMES AUTEURS Caroline Sauvajol-Rialland, Infobésité, Vuibert, 2013. Caroline Sauvajol-Rialland,

Plus en détail

E-Réputation. fluence Insight Mapping Marketing Viral Marque Médias Métamoteur Monitoring Moteur Mots-clés Ne

E-Réputation. fluence Insight Mapping Marketing Viral Marque Médias Métamoteur Monitoring Moteur Mots-clés Ne telligent Astroturf Lobbying Avis Blog Buzz Communauté Community Management Consume e Communication Crise CRM Digital Curator E-réputation Forum Gestion Groupe Hub Identité Numérique nce Insight Mapping

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC. (vues depuis la France!) - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault

LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC. (vues depuis la France!) - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC (vues depuis la France!) 1 Evolu&on et tendances à Ingénierie du consentement : propagande Années 20 (Edward Bernays,

Plus en détail

Synthèse atelier 16 Novembre 2010 «Gestion de l e réputation de l entreprise et de la marque»

Synthèse atelier 16 Novembre 2010 «Gestion de l e réputation de l entreprise et de la marque» Synthèse atelier 16 Novembre 2010 «Gestion de l e réputation de l entreprise et de la marque» I / Gestion de l e réputation de l entreprise Par Jérôme Lascombe, Fondateur et Président d'hopscotch Résultats

Plus en détail

UFR Lettres et Sciences Humaines Accréditation 2015-2020 Filière : Sciences de la Société, mention Information Communication Niveau L3

UFR Lettres et Sciences Humaines Accréditation 2015-2020 Filière : Sciences de la Société, mention Information Communication Niveau L3 Intitulé UE 5.2 : Communication et organisation Ects : 5 Coeff. : Volume horaire : CM : 26 h TD : 10 h Pré-requis : Initiation aux notions sur les fondamentaux de la discipline SIC Le cours propose d apporter

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Atelier Communication Managériale Entreprises

Plus en détail

Offre de services Revolution-rh.com

Offre de services Revolution-rh.com Offre de services Revolution-rh.com POURQUOI TRAVAILLER AVEC NOUS? Révolution RH s adresse aux professionnels des ressources humaines : dirigeant, responsable ou directeur RH en TPE, PME ou ETI, conscients

Plus en détail

Dossier d intelligence économique. L e-réputation. Enjeux et méthodes

Dossier d intelligence économique. L e-réputation. Enjeux et méthodes Dossier d intelligence économique L e-réputation Enjeux et méthodes Qui sommes nous? Cellie est la Cellule Intelligence Economique du Pôle Information Communication de l IAE de Poitiers. Composée de 14

Plus en détail

1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016

1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016 1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016 MASTER 1 SEMESTRE 1 UE 1 : Approches théoriques 1 : communication et cultures contemporaines (coeff. 3) - 8 ECTS UE1 (a) : Histoire

Plus en détail

En bref 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS

En bref 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS DOSSIER DE PRESSE SOM- MAIRE 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS Fabrice Ivara Albéric Guigou 4 - MÉTIERS Les consultants Les chefs de projets web Le studio digital Le pôle

Plus en détail

ÉLUS ET CITOYENS : DIALOGUE ET

ÉLUS ET CITOYENS : DIALOGUE ET VILLE NUMÉRIQUE DIALOGUE ET PARTICIPATION GR ÂCE AU NUM ÉRIQUE VN2 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation de 2 jours 2015 4 et 5 mars, 1 et 2 avril, 27 et 28 mai Les élus quels que soient leur mandat et leurs

Plus en détail

Dossier d intelligence économique. L influence. Comment mettre en place une stratégie d influence?

Dossier d intelligence économique. L influence. Comment mettre en place une stratégie d influence? Dossier d intelligence économique L influence Comment mettre en place une stratégie d influence? Qui sommes nous? Cellie est la Cellule Intelligence Economique du Pôle Information Communication de l IAE

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les relations avec les publics Ce FAQ a été réalisé à la suite de rencontres entre des professionnels

Plus en détail

Services marketing à destination des éditeurs

Services marketing à destination des éditeurs Services marketing à destination des éditeurs 36, rue Saint Sébastien 75011 Paris guillaume@babelio.com - 06 60 53 74 99 / pierre@babelio.com 06 63 01 56 05 Un triple service 1- Un outil de gestion de

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE

M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE M1/m2 bac+4 / bac+5 COMMUNICATION DIGITALE NICOLAS BORDAS Vice-Président de TBWA\Europe et Président du réseau BEING Worldwide Parrain de la promotion ECS Paris 2012-2013 Il y a 3 grands mouvements majeurs

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

M a s t e r p r o f e s s i o n n e l. Communication. des Entreprises et Marketing COMMUNICATION CORPORATE. Marketing intégré

M a s t e r p r o f e s s i o n n e l. Communication. des Entreprises et Marketing COMMUNICATION CORPORATE. Marketing intégré M a s t e r p r o f e s s i o n n e l En Communication des Entreprises et Marketing COMMUNICATION CORPORATE Marketing intégré OBJECTIFS Maîtriser la complexité du fonctionnement et des pratiques de la

Plus en détail

La fin de la communication digitale. M. Benjamin Lequertier

La fin de la communication digitale. M. Benjamin Lequertier Année universitaire 2013/2014 Ecole de la Communication Semestre d automne La fin de la communication digitale M. Benjamin Lequertier Propos «Nabilla est le mauvais rêve de la société moderne enchaînée,

Plus en détail

Communication d Entreprise (Comm) Automne 2014

Communication d Entreprise (Comm) Automne 2014 CHAIRE DE MARKETING Communication d Entreprise (Comm) Automne 2014 La communication [d entreprise] est l ensemble des signaux émis par l entreprise en direction de ses différents publics, c est-à-dire

Plus en détail

FACULTE DE L INFORMATION Introduction : Le département de l Information de l'université internationale de l'afrique a été créé pour la première fois

FACULTE DE L INFORMATION Introduction : Le département de l Information de l'université internationale de l'afrique a été créé pour la première fois FACULTE DE L INFORMATION Introduction : Le département de l Information de l'université internationale de l'afrique a été créé pour la première fois à la faculté de Charia en 1991, de nombreux étudiants

Plus en détail

SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009»

SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009» SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009» Avant-propos Remerciements Introduction Synthèse de l étude Chap. 1 Les enjeux pour les acteurs

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET IMPACT AFRICA CONSULTING L EXPERTISE AFRICAINE AU SERVICE DE VOS AMBITIONS CABINET DE CONSEIL BASE AU SENEGAL PRESENTATION DU CABINET Juillet 2014 Impact Africa Consulting S.A.R.L au capital de 1.000.000

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

MASTER MARKETING SPECIALITE MARKETING & COMMUNICATION

MASTER MARKETING SPECIALITE MARKETING & COMMUNICATION MASTER MARKETING SPECIALITE MARKETING & COMMUNICATION Jean-Marc Décaudin Sandrine Constable Bureau AF 118 Secrétariat 1 05 61 63 56 50 05 61 63 56 15 jean-marc.decaudin@iae-toulouse.fr sandrine.constable@iae-toulouse.fr

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Journées pédagogiques SIF. 23 juin 2015 au CNAM

Journées pédagogiques SIF. 23 juin 2015 au CNAM Journées pédagogiques SIF 23 juin 2015 au CNAM Apports de l informatique aux SHS et réciproquement Nathalie Denos - Univ. Grenoble Alpes Informatique et SHS : le cas du traitement de données massives données

Plus en détail

Introduction à l E-Réputation

Introduction à l E-Réputation Chapitre 1 Introduction à l E-Réputation Internet a bouleversé les cartes de la communication, et donc, de l influence. Il autorise désormais la construction de nouvelles identités numériques. Reflets

Plus en détail

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1

ANALYSE MARQUE NESPRESSO. La marque aux publicités stars. Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 ANALYSE MARQUE NESPRESSO La marque aux publicités stars Digimind. Logiciels de veille, e-réputation et social media monitoring 1 Nespresso : une publicité qui crée l événement Le 29 octobre, la marque

Plus en détail

Certificat universitaire en communication web

Certificat universitaire en communication web Certificat universitaire en communication web L école de communication de l UCL lance un certificat universitaire en communication web, permettant à un public professionnel de bénéficier d une formation

Plus en détail

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012 PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE Année 2012 La Maison du droit propose, à nouveau en 2012, un programme d enseignement approfondi contenant des modules théoriques et pratiques. Ces cours sont

Plus en détail

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder.

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. 2015 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Pour réussir son année, 7 sujets majeurs à mettre sur votre to-do-list. Les 7 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Selon Laurent Ollivier,

Plus en détail

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication

La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication La vision des annonceurs sur la stratégie digitale et le marché des agences de communication MÉTHODOLOGIE La partie de l'image avec l'id de relation rid11 n'a pas été trouvé dans le fichier. Phase qualitative

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

Dossier d intelligence économique. La veille. Enjeux et méthodes

Dossier d intelligence économique. La veille. Enjeux et méthodes Dossier d intelligence économique La veille Enjeux et méthodes Qui sommes nous? Cellie est la Cellule Intelligence Economique du Pôle Information Communication de l IAE de Poitiers. Composée de 14 étudiants,

Plus en détail

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès!

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Mélina Neuhaus, Elitia Communication Daniel Herrera, YJOO Communication Carrefour des Créateurs 19 septembre 2014 Daniel Herrera @DanRRA Managing

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

«Les Relations Publiques»

«Les Relations Publiques» 46 ème session de formation Club de presse Ooredoo «Les Relations Publiques» 27 mars 2014 Présentée par M hamed BITOURI Docteur en psychologie Expert international 1 Les relations publiques (une fonction

Plus en détail

A. Les bonnes pratiques de l e-réputation pour les individus

A. Les bonnes pratiques de l e-réputation pour les individus Chapitre 2 : Les bonnes pratiques de l e-réputation 33 A. Les bonnes pratiques de l e-réputation pour les individus Chapitre 2 : Les bonnes pratiques de l e-réputation E-réputation Editions ENI - All rights

Plus en détail

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE LA SÉMANTIQUE & LE DIGITAL Les internautes parlent des marques et de leurs usages de manière spontanée dans leurs échanges. Mais cette voix du consommateur est souvent sous exploitée

Plus en détail

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol Pass / 28 Novembre 2012 By Philippe Coudol Un peu d histoire Quelques chiffres Les leviers de la stratégie digitale Les 10 secrets d un bon dispositif La visibilité Sur les moteurs Sur les médias sociaux

Plus en détail

Communication publique, communication politique

Communication publique, communication politique Master Retic Master CPI Communication publique, communication politique B. Lafon, 2013-2014 1. La consubstantialité communication politique 2. Les sources des pratiques professionnelles en communication

Plus en détail

FRANÇAISES, FRANÇAIS ETC. 3

FRANÇAISES, FRANÇAIS ETC. 3 #RévolutionsPQR FRANÇAISES, FRANÇAIS ETC. 3 2012-2014 > Depuis 3 ans, FFetc met en lumière la société qui se réinvente plutôt que celle qui se recroqueville. 2012-2014 > En 2012 : FFetc montrait comment

Plus en détail

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 / 06 16 97 06 01 frederic.micheau@ifop.com

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

SAN07 IBM Social Media Analytics:

SAN07 IBM Social Media Analytics: SAN07 IBM Social Media Analytics: Vos clients partagent leurs connaissances Déployez une stratégie gagnante! Eric Martin Social Media Analytics Leader Europe IBM SWG, Business Analytics @Eric_SMA 1 Le

Plus en détail

Master Mention Etudes Politiques (IEP Aix-en-Provence)

Master Mention Etudes Politiques (IEP Aix-en-Provence) Master Mention Etudes Politiques (IEP Aix-en-Provence) Maquette des enseignements de la spécialité «Métiers de l information : communication, lobbying, médias» Noms des enseignants responsables de la formation

Plus en détail

MARKETING & E-COMMERCE

MARKETING & E-COMMERCE Ecofac Business School ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT 1ère année BACHELOR EUROPéEN en MARKETING & La 1ère année de Bachelor Européen en Marketing et E-Commerce s organise autour de 4 grands

Plus en détail

MDTIC Stefano SCANO ----------------------------------------------------------------------------------------------------

MDTIC Stefano SCANO ---------------------------------------------------------------------------------------------------- MDTIC Stefano SCANO ---------------------------------------------------------------------------------------------------- POUVOIR DES MEDIAS et OPINION PUBLIQUE Mon idée de base est d essayer, dans les

Plus en détail

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015

CRI 6906 : Séminaire d intégration I. Automne 2015 1 CRI 6906 : Séminaire d intégration I Automne 2015 Prof. David Décary-Hétu, Ph.D. Bureau : C-4071 (Pavillon Lionel-Groulx) 514.343.6111 #3664 david.decary-hetu@umontreal.ca HORAIRE ET SALLE Les cours

Plus en détail

Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples

Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples Lynne Franjié Université Stendhal-Grenoble 3 Colloque «Traduction et veille multilingue» ETI, 28-29 mai 2008 Introduction Une terminologie propre

Plus en détail

Appel à projets Blanc

Appel à projets Blanc 1 Laboratoire d excellence ICCA Industries Culturelles et Création Artistique Appel à projets Blanc Clôture : le 30 octobre 2015 à midi Clôture de l appel: le 30 octobre 2015 à midi Début du projet : février

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ACTEURS DU CHANGEMENT DANS LE MONDE ARABE. Programme du séminaire

ACCOMPAGNER LES ACTEURS DU CHANGEMENT DANS LE MONDE ARABE. Programme du séminaire Le laboratoire du changement ACCOMPAGNER LES ACTEURS DU CHANGEMENT DANS LE MONDE ARABE Programme du séminaire Paris - 24 septembre au 5 octobre 2012 Thématiques des journées Semaine 1 Lundi 24 septembre

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

Executive Master en Communication et Politique européennes

Executive Master en Communication et Politique européennes Executive Master en Communication et Politique européennes Executive Master en Communication et Politique européennes L Europe au quotidien Edito - l Europe au quotidien P.5 10 maîtres atouts P.6 Le créneau

Plus en détail

Intégrer le web dans une stratégie de communication globale. Développer sa stratégie de communication sur le web

Intégrer le web dans une stratégie de communication globale. Développer sa stratégie de communication sur le web certificat communication web CERTIFICAT communication web DU 13 OCTOBRE 2015 AU 25 FÉVRIER 2016 (SAUF DU 11 DÉCEMBRE 2015 AU 6 JANVIER 2016 - PÉRIODE DE FIN D ANNÉE ET DU 8 AU 12 FÉVRIER CONGÉ DE CARNAVAL)

Plus en détail

Un lieu de débats privilégié

Un lieu de débats privilégié Un lieu de débats privilégié Créé en 2009 par La Rechercheet Le Monde, le Forum Science, Recherche Sociétéattire chaque année près de 900 personnesvenant s informer, réfléchir, débattre autour de multiples

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1. Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Démocratie et droit de vote SCH-1101-1 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

ANALYSE RÉSEAUX SOCIAUX. Septembre 2009

ANALYSE RÉSEAUX SOCIAUX. Septembre 2009 ANALYSE RÉSEAUX SOCIAUX Septembre 2009 Sommaire 1. L utilité des réseaux 2. La structuration du réseau GET 3. Emergences de «nouveaux» items de marque 4. Modélisation du réseau GET 2 L utilité des réseaux

Plus en détail

Formation Institut Kinoa

Formation Institut Kinoa Formation Institut Kinoa «Le marketing BtoB à l ère du digital» Inbound Marketing Générer des leads sur les canaux digitaux Institut kinoa Page 1 sur 6 Institut Kinoa - 32 Rue Arago - 92800 PUTEAUX Tél.

Plus en détail

I/ENSEIGNEMENT GENERAL : 200 H

I/ENSEIGNEMENT GENERAL : 200 H Cycle Mastère 1 Européen de la FEDE en Communication Spécialité Stratégies Publicitaires et Communication numérique Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 2 ; www.fede.org NIVEAU

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Gérer sa réputation sur Internet

Gérer sa réputation sur Internet Gérer sa réputation sur Internet Jeudi 21 Février 2008 Evolution 2 Evolution 3 Evolution 4 Site web + moteur de recherche+ buzz = 3 premiers leviers pour la prise d information produit 5 SOMMAIRE 1. Identifications

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB

RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB Ecoute MOI Regarde MOI Recrute MOI Regarde MOI Accepte MOI RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB Comment les investir? quels impacts sur le référencement? SOMMAIRE RÉSEAUX SOCIAUX & BTOB PANORAMA 2014 ET USAGES POURQUOI

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION DEVENEZ EXPERT DE VOTRE STRATÉGIE DIGITALE!

CATALOGUE FORMATION DEVENEZ EXPERT DE VOTRE STRATÉGIE DIGITALE! DEVENEZ EXPERT DE VOTRE STRATÉGIE DIGITALE! RéFéRENCEMENT NATUREL RéFéRENCEMENT PUBLICITAIRE RESEAUX SOCIAUX GOOGLE ANALYTICS E-MAIL MARKETING STRATéGIE DIGITALE écriture WEB VEILLE ET E-RéPUTATION CATALOGUE

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. Périodes : 1. 46 + A 14 ACTIVITES : relations publiques théorie & TP de relations publiques

FICHE PEDAGOGIQUE. Périodes : 1. 46 + A 14 ACTIVITES : relations publiques théorie & TP de relations publiques FICHE PEDAGOGIQUE UF n 732: relations publiques niveau 1 ECTS : 8 Déterminante? NON Code EPS : 742001U32D1 Section(s) : RP Prérequis : CESS (français) Périodes : 1. 46 + A 14 ACTIVITES : relations publiques

Plus en détail

LES NOTES EN BAS DE PAGE

LES NOTES EN BAS DE PAGE LES NOTES EN BAS DE PAGE 2 Les notes en bas de page Les notes en bas de page, références de citations, constituent le casse-tête des étudiant-e-s. Par souci d uniformisation et de simplification, il convient

Plus en détail

Christelle MAZIERE (30 ans)

Christelle MAZIERE (30 ans) Christelle MAZIERE (30 ans) Villa Orcéa, Lieu-dit Pertérato 20212 Favalello di Boziu 06.35.58.13.21 maziere@univ-corse.fr COMPÉTENCES PARTICULIÈRES Enseignement Gestion de corpus de données : recueil,

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux

La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux La détection automatique de l opinion : contraintes et enjeux Frédéric Marcoul Responsable R&D de Spotter fmarcoul@spotter.com Ana Athayde Président Directeur Général de Spotter aathayde@spotter.com RÉSUMÉ

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 2ème journée Compte-rendu de l atelier 3 : Surveillance et lutte contre la criminalité en ligne Thème de la journée de

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX ET COLLECTIVITES LOCALES

RESEAUX SOCIAUX ET COLLECTIVITES LOCALES DOSSIER DOCUMENTAIRE RESEAUX SOCIAUX ET COLLECTIVITES LOCALES > 26 septembre 2012 Dossier réalisé par le centre de ressources documentaires de la Délégation régionale du CNFPT Première Couronne Introduction

Plus en détail

Méthodologie des projets de communication

Méthodologie des projets de communication PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Méthodologie des projets de communication (Séminaire CIM 5A 01c) Quatrième partie Paris, Institut National des Langues

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN PROJET STRATEGIQUE POUR LA REUSSITE ET LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE

COMMENT CONSTRUIRE UN PROJET STRATEGIQUE POUR LA REUSSITE ET LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE COMMENT CONSTRUIRE UN PROJET STRATEGIQUE POUR LA REUSSITE ET LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE JACKY BOUDEVILLE PROFESSEUR ESCP EUROPE CONSULTANT ADMINISTRATEUR DE SOCIETES PLAN D INTERVENTION UN TITRE

Plus en détail

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe

3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe 3 propos illustrant la transformation numérique de PagesJaunes Groupe! Un média hyper local accompagnant la transformation digitale de la communication de ses clients! En interne, le Groupe propose des

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES Libellé de l UE (Unité d enseignement) et de l EC (Elément constitutif) SEMESTRE 1 S1 : UE OBLIGATOIRES Management public et stratégie

Plus en détail

LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE

LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE genevieve.tardieu@atd-quartmonde.org www.atd-quartmonde.fr Introduction ATD Quart Monde ONG internationale dédiée à la lutte

Plus en détail

A l ère du 2.0 septembre 2012

A l ère du 2.0 septembre 2012 A l ère du 2.0 septembre 2012 Ebook Communication de crise à l heure des médias sociaux 2012 - SpotPink Tous droits réservés. Diffusion & reproduction interdites sans accord préalable. REMERCIEMENTS Merci

Plus en détail

AUGMENTER S0N TAUX DE CONVERSION. Grâce au webmarketing

AUGMENTER S0N TAUX DE CONVERSION. Grâce au webmarketing AUGMENTER S0N TAUX DE CONVERSION Grâce au webmarketing Plan Qui sommes-nous? Le Webmarketing? Les idées reçues Définir des KPI? Les différents leviers Les leviers classiques Les autres leviers Quels outils

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES ENTREPRISES. 06-07 Juin 2013 Ouagadougou, Laïco Ouaga 2000 (Hôtel Lybia) 5 étoiles

CONFERENCE INTERNATIONALE IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES ENTREPRISES. 06-07 Juin 2013 Ouagadougou, Laïco Ouaga 2000 (Hôtel Lybia) 5 étoiles CONFERENCE INTERNATIONALE IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES ENTREPRISES 06-07 Juin 2013 Ouagadougou, Laïco Ouaga 2000 (Hôtel Lybia) 5 étoiles Organisée par OSD Communications 01 BP4339 Ouagadougou 01

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES 2015-2016. Maîtrise interuniversitaire en Journalisme et Communication FACULTÉ DES SCIENCES DE LA SOCIÉTÉ

PROGRAMME D'ÉTUDES 2015-2016. Maîtrise interuniversitaire en Journalisme et Communication FACULTÉ DES SCIENCES DE LA SOCIÉTÉ PROGRAMME D'ÉTUDES 015-01 Maîtrise interuniversitaire en Journalisme et Communication FACULTÉ DES SCIENCES DE LA SOCIÉTÉ Maîtrise interuniversitaire en Journalisme et Communication s obligatoires communs

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Le marketing digital

Le marketing digital François SCHEID Renaud VAILLANT Grégoire DE MONTAIGU Le marketing digital Développer sa stratégie à l ère numérique, 2012 ISBN : 978-2-212-55343-7 Table des matières Sommaire... Préface... Introduction...

Plus en détail

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises L e-réputation A. L e-réputation : définition 11 B. L e-réputation : les enjeux 12 1. Les enjeux pour les particuliers 12 2. Les enjeux pour les entreprises 12 C. L e-réputation : les opportunités 13 1.

Plus en détail