Règle et préconisation wifi Version : 1.0 SOMMAIRE. Rapport relatif à la mise en œuvre de points d'accès WI-FI au sein des bâtiments du lycée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règle et préconisation wifi Version : 1.0 SOMMAIRE. Rapport relatif à la mise en œuvre de points d'accès WI-FI au sein des bâtiments du lycée"

Transcription

1 Page 1 /16 SOMMAIRE 1 Objet du document Rapport relatif à la mise en œuvre de points d'accès WI-FI au sein des bâtiments du lycée 2 Le wifi en 3 points 2.1 Présentation 2.2 La réglementation française 2.3 Règle d installation 3 exposition aux ondes Wi-Fi 3.1 Ce qui fait débat 3.2 Le cas particulier du Wi-Fi 3.3 Etudes et préconisation des organismes officiels 4 Le principe de précaution 4.1 Le principe de précaution 4.2 Le principe de précaution ALARA 5 Application du principe de précaution dans la démarche de mise en œuvre des points d accès Wi-Fi du lycée 5.1 Normes de mise en place des points d accès Wi-Fi 5.2 Informations aux publics 5.3 Révision régulière du dispositif

2 Page 2 /16 1 OBJET DU DOCUMENT Avec le développement des usages en mobilité de l'informatique (micro-ordinateurs portables, smartphones,...) le lycée souhaiterai avoir une solution wifi au sein de ses bâtiments. Afin de procéder à ces installations dans le respect des dispositions réglementaires en vigueur et après avis du Conseil d Administration, un rapport relatif à la mise en œuvre de points d'accès WI-FI au sein du vous est soumis. Par ailleurs, les points d'accès Wi-Fi participent également à l amélioration du travail du service pédagogique (professeur et élève), notamment pour palier au manque de câblage, permettre une souplesse de mouvement et d avoir une nouvelle approche d apprentissage. Ce rapport présente la technologie WI-FI et la réglementation française. Un état des connaissances et avis officiels relatifs à l'exposition aux ondes Wi-Fi est ensuite réalisé. Enfin, des modalités de mise en œuvre des points d'accès Wi-Fi au sein du lycée sont proposées dans le respect du principe de précaution. Au regard des éléments présentés dans le rapport joint, l'avis du Conseil d Administration est sollicité sur les modalités de mise en œuvre suivantes : 1 Principe de précaution appliqué aux points d'accès Wi-Fi dans les bâtiments du Conseil régional a) Je n'expose pas si ça ne sert à rien Les bornes Wi-Fi sont placées, lorsque cela est réalisable, en hauteur et à distance des bureaux (principe d'éloignement). Les bornes WI-FI ne se substituent pas au câblage des bureaux (principe de réversibilité). b) Je construis une norme qui est une limitation La norme officielle est de 100 mw pour la bande de fréquence des 2.4 Ghz. La norme officielle est de 200 mw ou de 1W pour la bande de fréquence des 5 Ghz. c) J'ai une obligation de descendre aussi bas que possible. La norme appliquée par la Région, chaque fois que possible, est de 30% de la puissance autorisée et ne devra pas dépasser 50% de cette puissance.

3 Page 3 /16 2 Informations au publics Il est proposé de mettre en place une affichette de format A4 à proximité de l'emplacement du point d'accès Wi-Fi selon le modèle ci-après. Point d Accès Point d Accès Par ailleurs, une charte d utilisation du wifi sera publiée sur le site du lycée et il est proposé de publier le «Rapport relatif à la mise en œuvre de points d'accès Wi-Fi au sein des bâtiments du lycée» sur le site du lycée afin que tous publics intéressés puissent en prendre connaissance.

4 Page 4 /16 3 Révision régulière du dispositif L'application du principe de précaution suppose une révision régulière des dispositifs en fonction de l'acquisition de connaissances nouvelles, de façon à conserver en permanence la proportionnalité de la réponse. Une actualisation des connaissances techniques et réglementaires ainsi qu'un bilan des points d'accès Wi-Fi au sein des bâtiments du lycée seront présentés annuellement au Conseil d Administration. Rapport relatif à la mise en œuvre de points d'accès WI-FI au sein des bâtiments du lycée

5 Page 5 /16 2 LE WI-FI EN 3 POINTS 2.1 PRESENTATION Le Wi-Fi permet de relier des ordinateurs portables, des assistants personnels ou même des périphériques (imprimantes, appareils photos numériques, Smartphones,...) avec une liaison haut débit sur un rayon de plusieurs dizaines de mètres en intérieur (entre 20 et 50 mètres). Cette technologie peut aussi s'utiliser en extérieur où la portée peut atteindre plusieurs centaines de mètres. Pour permettre la connexion, la borne Wi-Fi ainsi que le terminal sont tous deux équipés d'un système radio émetteur/récepteur de radiofréquences. Le Wi-Fi peut fonctionner sur deux bandes de fréquences : la bande des 2.4 GHz, la plus utilisée en France, et celle des 5 GHz.

6 Page 6 / LA REGLEMENTATION FRANÇAISE La loi impose deux types de limites de natures différentes aux puissances d'émission des systèmes Wi-Fi : a) Des limites fixées afin d'éviter les brouillages entre les systèmes utilisant des bandes de fréquences proches de celles du Wi-Fi. Elles imposent que la puissance d'émission des systèmes Wi-Fi ne doit pas excéder : mw dans la bande des 2,4 GHz - 1 W dans celle des 5 GHz (Décision de la commission européenne du 11/7/2005) L'ARCEP - Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes - qui est l'organisme français chargé de réguler le secteur des télécommunications est responsable du contrôle du respect de ces limites. ( b) Une limite d'exposition des personnes aux radiofréquences fixée de façon à protéger contre les effets scientifiquement établis des radiofréquences sur la santé. La limite pour le champ électrique dans les bandes de fréquences des systèmes Wi-Fi est de 61V/m*. Les études menées jusqu'à aujourd'hui n'ont pas permis d'identifier d'impact des radiofréquences sur la santé en deçà de cette limite ¹(Décret du JO de mai 2002 pris en application du 12 de l'article L.32 du code des postes et télécommunications et relatif aux valeurs limites d'exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques) 2.3 REGLE D INSTALLATION L'installation d'une antenne Wi-Fi à des fins privées n a pas de déclaration préalable du fait de la faible puissance d'émission.

7 Page 7 / EXPOSITION AUX ONDES WI-FI 3.1 CE QUI FAIT DEBAT Au-delà des téléphones portables et des antennes relais qui leur permettent de fonctionner. Un nombre croissant d'objets de notre quotidien émettent des ondes électriques et/ou électromagnétiques : le transistor FM, les plaques de cuisson à induction, le four à micro-ondes. Les ampoules à basse tension. Les écrans de télévision et d'ordinateur, la «box» Internet Wi-Fi... Or, des interrogations se développent quant à l'impact des radiofréquences sur la santé de l'homme. Des débats scientifiques se sont multipliés autour du téléphone mobile, et se sont-maintenant étendu à l'ensemble des technologies radio reposant sur les microondes, notamment les technologies GSM, WiMax, UMTS (la "3G"), HSDPA (Ia "3G+"), WiMax, LTE (la 4G), DECT, Bluetooth ou le Wi-Fi.

8 Page 8 / LE CAS PARTICULIER DU WI-FI a) Une puissance d'émission plus faible En comparaison avec certains appareils utilisant la même technologie, le Wi-Fi a une puissance d'émission plus faible (cf. tableau ci-dessous). Relais de télévision Emetteur de radio FM Satellite Four à micro-ondes Emetteur WiMAX Relais de téléphone portable GSM Récepteur WiMAX Téléphone portable GSM Appareil Wi-Fi 1000 Watts 1000 Watts 1000 Watts 1000 Watts 200 à 1000 Watts 100 Watts 20 Watts 2 Watts de 0,1 Watt à 1 Watt selon la norme utilisée b) Une diminution plus rapide du champ électromagnétique avec la distance Dans le domaine des mesures relatives au Wi-Fi, il faut noter tout d'abord que le champ électromagnétique décroît très rapidement avec la distance et qu'au-delà de quelques mètres, il devient négligeable (inférieur à 0,1 V/m). A une distance de 20 cm, le niveau maximal d'une borne Wi-Fi atteint 6V/m, soit moins de 10% de la valeur limite recommandée (61 V/m) pour l'homme. Ci-dessous un tableau illustrant, pour différents appareils, ce rapport émission / distance.

9 Page 9 /16 Radio FM Téléphone mobile Téléviseur Lampe à basse consommation Plaques de cuisson à induction Ordinateur (devant l'écran) Four à micro-ondes Borne Wi-Fi (réglée à 100 mw) 180 V/m à 30 cm 100 V/m à 1 cm 60 V/m à 30 cm 17,5 V/m à 30 cm 6 V/m à 40 cm 4 V/m à 50 cm 3 V/m à 40 cm 0,3 V/m à 40 cm Source : ARC Ensuite, pour caractériser l'exposition des personnes aux champs électromagnétiques radiofréquences, l'absorption d'énergie électromagnétique, qui peut se traduire par une élévation de température des tissus, est l'indicateur retenu. A partir de 0,1 MHz, il est caractérisé par le débit d'absorption spécifique (DAS), qui s'exprime en W/kg. Dans le cas du Wi-Fi, le DAS est rapidement atténué par la distance ainsi que le montre le tableau suivant : Point d'accès Wi-Fi source ANFR 2,45 GHz 5,2 GHz Antenne plafond 0,06 0,83 Antenne murale 0,41 0,9 Antenne cierge 0,08 0,3 Exemples de valeurs de DAS (en W/kg) d émetteurs Wi-Fi (Kühn, 2006), (Supélec Wi-Fi, 2006) ANFR) Ces éléments d'atténuation incitent à placer les bornes Wi-Fi à des distances adaptées en les situant, par exemple, au plafond.

10 Page 10 /16 c) Une puissance moyenne réellement émise correspondant à 50% de la puissance maximale autorisée Si la puissance maximale autorisée d'un émetteur Wi-Fi est de 100 mw, la puissance moyenne réellement émise par l'émetteur Wi Fi (point d'accès ou ordinateur) est beaucoup plus faible et varie en fonction du type d'échange, de la taille des données à transmettre, du débit et du nombre d'utilisateurs simultanés. En réalité, compte tenu de l'architecture du protocole, et notamment des temps réservés à l'écoute des dispositifs connectés, la puissance moyenne maximale émise par un émetteur Wi-Fi ne peut dépasser la moitié de la puissance maximale autorisée, soit 50 mw. Les données sont transmises sous forme de paquets de signaux radiofréquences séparés par des temps d'attente ou de réponse du point d'accès ou de l'ordinateur. 3.3 ETUDES ET PRECONISATIONS DES ORGANISMES OFFICIELS Plusieurs organismes ont réalisé des études au sujet de l'effet de l'exposition aux ondes Wi-Fi sur la santé dont aucune n'a pu mettre en évidence des impacts avérés sur la santé dans le cadre d'une utilisation normale. Parmi ces organismes, on peut citer : L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : Voici un extrait de ces conclusions :"Compte tenu des très faibles niveaux d'exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n'existe aucun élément scientifique probant confirmant d'éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé"² La Fondation Santé et Radiofréquences a organisé une rencontre scientifique en octobre 2007 pour faire le point sur l'état des connaissances concernant l'effet des radiofréquences sur la santé, notamment pour le Wi-Fi. Voici un extrait des conclusions concernant le Wi-Fi: "Les études menées jusqu'à aujourd'hui n'ont permis d'identifier aucun impact des radiofréquences sur la santé en deçà (des limites de puissance légales]".pour ceux que le Wi-Fi inquiéterait tout de même, il est précisé : "Pour minimiser l'exposition aux radiofréquences émise par ces systèmes, il suffit de les éloigner des lieux où une personne se tient pendant de longue période. Quelques dizaines de centimètres suffisent à diminuer nettement le niveau d'exposition."³

11 Page 11 /16 L'école Supélec a publié en décembre 2006 une étude sur les champs électromagnétiques produits par des équipements Wi Fi, en mesurant notamment l'effet cumulatif de nombreux équipements Wi-Fi situés à proximité les uns des autres : leur conclusion est que les limites légales sont très loin d'être atteintes, et que le Wi-Fi ne présente donc aucun danger, dans le cadre d'un usage normal. 4 L'Agence de protection de la santé au Royaume-Uni (HPA, Health Protection Agency) arrive également à la conclusion que le Wi-Fi est sans danger pour la santé. Le Dr Michael Clarka de I'HPA a même souligné qu'une personne assise à proximité d'un hot spot Wi-Fi pendant un an reçoit la même dose d'ondes qu'une personne qui utilise son téléphone portable pendant 20 minutes. 5 Le Biolnitiative Working Group, un groupe de chercheurs internationaux, a publié en août 2007 le "rapport Biolnitiative". En ce qui concerne le Wi-Fi, le rapport préconise un principe de précaution modéré, compte tenu de la très faible puissance d'émission de cette technologie : seul le déploiement d'antennes Wi-Fi dans les écoles avec de jeunes enfants est déconseillé. 6 Le gouvernement français a lancé, en 1999, un "Grenelle des ondes", une série de tables rondes destinées à répondre aux inquiétudes sur les dangers éventuels de la téléphonie mobile. Le rapport final a été publié le 25 mai Si ce rapport n'aborde que superficiellement les données sur le Wi-Fi, les préconisations en matière de sécurité au travail ont été analysées et sont reprises pour la mise en œuvre du Wi-Fi au sein des bâtiments du Conseil régional. Le 15 octobre 2009,. I'AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) a publié un rapport et un avis 8. L'Agence admet qu'au total, le niveau de preuve n'est pas suffisant pour retenir, en l'état, des effets dommageables pour la santé comme définitivement établis. Pour autant, elle recommande : o De développer la recherche, pour lever les incertitudes qui demeurent et se tenir aux aguets des signaux nouveaux qui émergeraient, o Réduire les expositions du public. L'AFSSET, rebaptisée ANSES, n'a pas publié de nouvel avis sur le Wi-Fi depuis cette date. Enfin, la Commission Européenne a répondu, en avril 2011, à une question parlementaire sur les risques sanitaires du Wi-Fi dans les termes suivants 9 :

12 Page 12 /16 «La Commission n'a pas connaissance d'études spécifiques concernant les effets potentiels à long terme des appareils Wi-Fi.» «La Commission demande régulièrement des examens scientifiques concernant la pertinence de ces limites d'exposition pour garantir un niveau élevé de protection de la population. Le dernier examen des limites en question a été effectué de manière indépendante par le Comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (CSRSEN). Le 19 janvier 2009, ce comité a adopté un avis concernant les effets des champs électromagnétiques sur la santé, avis qui ne présentait aucune preuve scientifique de risques pour la santé liés à l'exposition à des réseaux sans fil, nécessitant une modification des limites fixées dans la recommandation du Conseil. La Commission prévoit de demander au CSRSEN un nouveau rapport à la fin de 2011.»

13 Page 13 / LE PRINCIPE DE PRECAUTION Si aucune étude n'a pu mettre en évidence un niveau de preuve suffisant pour retenir des effets dommageables pour la santé comme définitivement établis, il semble néanmoins indispensable de maintenir un principe de précaution (conformément à l'avis de l'afsset en date du 15 octobre 2009). 4.1 LE PRINCIPE DE PRECAUTION Gérer les risques en situation d'incertitude : l'inscription du principe de précaution dans le préambule de la Constitution est venue consacrer l'évolution de l'usage des connaissances scientifiques par la société, mais aussi celle de la prise en charge de la sécurité sanitaire et environnementale et des conditions de l'acceptabilité sociale des risques. Faire application du principe de précaution consiste en un ensemble de dispositions cohérentes avec l'état des connaissances et des incertitudes. Cela suppose aussi une révision régulière des dispositifs publics en fonction de l'acquisition de connaissances nouvelles, de façon à conserver en permanence la proportionnalité de la réponse. 4.2 LE PRINCIPE DE PRECAUTION AVEC ALARA La méthode ALARA (As Low As Reasonably Achievable) est une démarche pouvant être appliquée aux rayonnements ionisants selon lequel l'exposition de l'homme et de l'environnement à ces rayonnements doit être aussi faible que raisonnablement possible, tout en tenant compte des facteurs économiques et sociaux. Le principe ALARA signifie «As Low As Reasonably Achivable» qui se traduit en français par «aussi basse que raisonnablement possible». ( ALARA, c'est en fait la conjonction de trois postulats : 1) je n'expose pas si ça ne sert à rien, 2) je construis une norme qui est une limitation, 3) j'ai une obligation de descendre aussi bas que possible.

14 Page 14 /16 5- APPLICATION DU PRINCIPE DE PRECAUTION DANS LES DEMARCHE DE MISE EN ŒUVRE DES POINTS D ACCES WIFI DU LYCEE 5.1 NORMES DE MISE EN PLACE DES POINTS D ACCES WI-FI L installation de nouveaux points d'accès WI-FI se fera dans le respect du principe ALARA. Ce principe sera également étendu aux installations déjà existantes. ALARA sera appliqué aux points d'accès Wi-Fi dans les bâtiments du lycée 1) Je n'expose pas si ça ne sert à rien Les bornes Wi-Fi sont placées, lorsque cela est réalisable, en hauteur et à distance des bureaux (principe d'éloignement). Les bornes Wi-Fi ne se substituent pas au câblage des bureaux (principe de réversibilité). 2) Je construis une norme qui est une limitation La norme officielle est de 100 mw pour la bande de fréquence des 2.4 Ghz. La norme officielle est de 200 mw ou de 1 W pour ta bande de fréquence des 5 Ghz. 3) J'ai une obligation de descendre aussi bas que possible La norme appliquée par le lycée, chaque fois que possible, est de 30% de la puissance autorisée et ne devra pas dépasser 50% de cette puissance.

15 Page 15 / INFORMATIONS AUX PUBLICS Il est proposé de mettre en place une affichette de format A4 à proximité de l'emplacement du point d'accès Wi-Fi selon le modèle ci-après. Point d Accès Par ailleurs, sur le site du lycée sera publiée une charte d utilisation il est proposé de publier le présent document, afin que tous publics intéressés puissent en prendre connaissance.

16 Page 16 / REVISION REGULIERE DU DISPOSITIF L'application du principe de précaution suppose une révision régulière des dispositifs en fonction de l'acquisition de connaissances nouvelles, de façon à conserver en permanence la proportionnalité de la réponse. Une actualisation des connaissances techniques et réglementaires ainsi qu'un bilan des points d'accès Wi-Fi au sein des bâtiments du lycée seront présentés annuellement au Conseil d Administration.

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Téléphones mobiles Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Utiliser un téléphone mobile est-il dangereux pour la santé? Avec plus de 66 millions d abonnements en France fin 2011,

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Du bon usage de la téléphonie mobile

Du bon usage de la téléphonie mobile Du bon usage de la téléphonie mobile Sommaire 1. Introduction 3 2. Le téléphone mobile a-t-il un impact sur la santé? 4 3. Antenne et terminaux : le Maroc veille à respecter les normes internationales

Plus en détail

Introduction. Réglementation applicable aux appareils de télécommunications sansfil. Appareils sans fil. Valeurs limites

Introduction. Réglementation applicable aux appareils de télécommunications sansfil. Appareils sans fil. Valeurs limites Appareils sans fil Réglementation applicable aux appareils de télécommunications sans-fil * Téléphones domestiques sans fil * Babyphones* Internet sans fil* Bluetooth * Comparaison des valeurs DAS Introduction

Plus en détail

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques

Fiche d utilisation des outils de détection des ondes électromagnétiques Notre corps est électrique et l exposition à certaines ondes électromagnétiques sur certaines fourchettes de fréquences nous pose problème. Les ondes concernées sont : Les basses fréquences autour de 50

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ &

TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ SÉCURITÉ & TÉLÉPHONES MOBILES SANTÉ & SÉCURITÉ TÉLÉPHONES MOBILES Avec plus de 48 millions d abonnés en France, le téléphone mobile fait partie de notre quotidien. Toutefois, certains d entre nous s inquiètent des

Plus en détail

D / Implantation d'un réseau WiFi :

D / Implantation d'un réseau WiFi : D / Implantation d'un réseau WiFi : Salle de réunion 10 m PA4 5 m Station fixe Bureau n 1 Bureau n 2 Portable Espace de travail Salle de repos 10 m 10 m Four à microonde Bureau n 5 Bureau n 4 Bureau n

Plus en détail

Ces recommandations (indiquées dans la colonne la plus à droite des tableaux ci-après) ne sont pas obligatoires pour utiliser ce produit Midmark

Ces recommandations (indiquées dans la colonne la plus à droite des tableaux ci-après) ne sont pas obligatoires pour utiliser ce produit Midmark Déclarations de conformité électromagnétique à la norme EN 60601-1-2 La conformité de ce produit Midmark avec les spécifications de la norme EN 60601-1-2 concernant la compatibilité électromagnétique (CEM)

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE DOSSIER D INFORMATION MAIRIE 1. Références du projet : Références Nom site : RENNES Code site : 35238_025_01 Adresse : 87 rue JEAN GUÉHENNO 35000 RENNES Etat : Création Coordonnées Lambert : X : 301840

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE DOSSIER D INFORMATION MAIRIE

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE DOSSIER D INFORMATION MAIRIE DOSSIER D INFORMATION MAIRIE 1. Références du projet : Références Nom site : RENNES Code site : 35238_026_01 Adresse : 14 place DES LICES 35000 RENNES Etat : Création Coordonnées Lambert : X : 300831 Y

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Référentiel sur l usage du Wi-Fi en établissement et école Radiofréquences et santé

Référentiel sur l usage du Wi-Fi en établissement et école Radiofréquences et santé Référentiel sur l usage du Wi-Fi en établissement et école Radiofréquences et santé Version 1.0 Mai 2015 Documents de référence Nom Version Date Commentaires Mise à jour de l expertise relative aux radiofréquences

Plus en détail

Le cellulaire et les ondes électromagnétiques éti Mai 2011 APDPIQ Acquisition et affaires municipales Gerard.belisle@videotron.ca Les ondes électromagnétiques But / Comment Notions de base Les différents

Plus en détail

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58 Mon mobile et ma santé Octobre 2011 58 Ministère chargé de la Santé, Ministère chargé de l Écologie, Ministère chargé de l Industrie «Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd hui que l

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE DOSSIER D INFORMATION MAIRIE 1. Références du projet : Code site / Nom site: Adresse du site 35238_032_02 / BASSE DIVISION LA BASSE DIVISION, 35000 RENNES Destination de la parcelle Habitation Bureau Autres

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Wifi public

DOSSIER DE PRESSE Wifi public DOSSIER DE PRESSE Wifi public Arras 2.0 poursuit sa modernisation: Arras, 1 ère ville du Pas-de-Calais à proposer le Wi-Fi public! SOMMAIRE UN ACCES INTERNET GRATUIT ET OUVERT A TOUS 4 L INSTALLATION DE

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE REFERENCES DU PROJET Nom site : Code site : Adresse : Etat : Coordonnées Lambert : MOE TOURS RIVOLI 37261_004_01 Impasse Rivoli 37000 TOURS Création X : 475723 Y : 2265118 Z : 49 m Graniou Val de Loire

Plus en détail

Etudes, Mesures et Certifications Energétiques

Etudes, Mesures et Certifications Energétiques Etudes, Mesures et Certifications Energétiques Professionels et particuliers w w w.time-aquitaine.c o m Les réglementations Notre société Limiter la consommation des bâtiments neufs et anciens est devenu

Plus en détail

Etude RFPro Exposition professionnelle

Etude RFPro Exposition professionnelle Société de médecine et santé au travail 20 mars 2009 Etude RFPro Exposition professionnelle A. Massardier-Pilonchéry, M. Hours T. Demallmann, C. Dousson, G. Lafon, M. Gillet, Jc.Gobet, E. Trescol UMRESTTE

Plus en détail

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire.

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. IMEP-LAHC Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. Anne Perrin Salon Microwave & RF- CNIT Paris la Défense Session 20 mars 2014 «Expositions

Plus en détail

Dossier de presse. Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013

Dossier de presse. Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013 Dossier de presse Mise à jour de l expertise «Radiofréquences et santé» Mardi 15 octobre 2013 Contact presse : Elena Séité 01 49 77 27 80 elena.seite@anses.fr www.anses.fr Sommaire Communiqué de presse...

Plus en détail

LIVRE BLANC WiFi PUBLIC

LIVRE BLANC WiFi PUBLIC LIVRE BLANC WiFi PUBLIC LE DU La réglementation du WiFi public Seriez-vous concerné sans le savoir? Mai 2008 LE WiFi PUBLIC EN FRANCE Depuis 2003, les hotspots WiFi permettant d accéder à Internet via

Plus en détail

Exposition des travailleurs aux champs EM. Microwave&RF 2014

Exposition des travailleurs aux champs EM. Microwave&RF 2014 Exposition des travailleurs aux champs EM Pratiques actuelles et perspectives de la directive 2013/35/UE chez TDF Microwave&RF 2014 Les activités du groupe TDF Radiodiffusion TV : TNT, TVHD, TV de rattrapage,

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX ANTENNES RELAIS

CHARTE RELATIVE AUX ANTENNES RELAIS DÉPARTEMENT DES CÔTES D'ARMOR COMMUNE DE LANNION CHARTE RELATIVE AUX ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE MOBILE prise entre la Ville de LANNION et la Société BOUYGUES TELECOM, la Société Française du Radiotéléphone

Plus en détail

L exposition du public aux ondes radioélectriques

L exposition du public aux ondes radioélectriques Agence Nationale des Fréquences L exposition du public aux ondes radioélectriques EMF Day Paris, le 19 décembre 2013 Bernard CELLI Directeur de la Stratégie bernard.celli@anfr.fr Sommaire Présentation

Plus en détail

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67)

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Novembre 2012 Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ISSN : 2258-3106 CONTENU DE L

Plus en détail

Analyse de situations standards et extrêmes

Analyse de situations standards et extrêmes c h a p i t r e 6 Analyse de situations standards et extrêmes Les situations standards ont été choisies parmi les sites dont la configuration ne crée pas en général d interrogations dans le public : les

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE DOSSIER D INFORMATION MAIRIE Références Nom site : Code site : Adresse : Etat : 1. Références du projet : 20_PRIMAUGUET_35700 35238_011_01 20, rue du Primauguet 35700 RENNES Création Coordonnées Lambert

Plus en détail

BevSTitelSeite PROTECTION DE LA POPULATION. Matériel radio. Installations radio OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION

BevSTitelSeite PROTECTION DE LA POPULATION. Matériel radio. Installations radio OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION BevSTitelSeite PROTECTION DE LA POPULATION Matériel radio Installations radio OFFICE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION DE LA POPULATION Février 2004 mise à jour -f mai 2005 1503-00-1-04-f Table des matières Installations

Plus en détail

1 / Comment ça marche

1 / Comment ça marche 1 / Comment ça marche? Les technologies évoluent en permanence et ouvrent la voie à de nouveaux usages de communication. En parallèle, les offres des opérateurs se diversifient. Je peux aujourd hui, à

Plus en détail

Protocole Mesure de l exposition professionnelle Aux champs électromagnétiques En conditions réelles de travail Etude Expo@Lyon

Protocole Mesure de l exposition professionnelle Aux champs électromagnétiques En conditions réelles de travail Etude Expo@Lyon Protocole Mesure de l exposition professionnelle Aux champs électromagnétiques En conditions réelles de travail Etude Expo@Lyon A. Massardier-Pilonchéry E. Nerriere UMRESTTE - Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

LE CENTRE DE BAYEUX SOUS LES ONDES

LE CENTRE DE BAYEUX SOUS LES ONDES 1 Avant propos : Il ne s agit pas pour ce petit mémoire de jouer au spécialiste des émissions radioélectriques de la téléphonie mobile. Je sais qu il y a un paradoxe entre la volonté de beaucoup «d avoir

Plus en détail

Big data et protection des données personnelles

Big data et protection des données personnelles Big data et protection des données personnelles Séminaire Aristote Ecole Polytechnique 15 octobre 2015 Sophie Nerbonne Directrice de la conformité à la CNIL La CNIL : autorité en charge de la protection

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du... 2009 Projet du 28.11.2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 1 sur la protection

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du 1 er juillet 2009 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 sur la protection contre le

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

Rapport sur les mesures d exposition aux champs électromagnétiques réalisées à la demande de la Ville de Massy. C. Way, Ville de Massy - Juillet 2012

Rapport sur les mesures d exposition aux champs électromagnétiques réalisées à la demande de la Ville de Massy. C. Way, Ville de Massy - Juillet 2012 Rapport sur les mesures d exposition aux champs électromagnétiques réalisées à la demande de la Ville de Massy C. Way, Ville de Massy - Juillet 2012 Rappel du contexte Plusieurs remontées des habitants

Plus en détail

Le WI-FI. Le Wi-Fi (Wireless Fidelity) est une certification décernée par la Wifi Alliance aux produits conformes aux standards 802.11 de l'ieee.

Le WI-FI. Le Wi-Fi (Wireless Fidelity) est une certification décernée par la Wifi Alliance aux produits conformes aux standards 802.11 de l'ieee. Le WI-FI Le Wi-Fi - 1 - Les normes Le Wi-Fi (Wireless Fidelity) est une certification décernée par la Wifi Alliance aux produits conformes aux standards 802.11 de l'ieee. La technologie Wi-Fi permet de

Plus en détail

Article 29 Groupe de protection des données

Article 29 Groupe de protection des données Article 29 Groupe de protection des données 10972/03/FR final WP 76 Avis 2/2003 concernant l'application des principes de protection des données aux annuaires «Whois» Adopté le 13 juin 2003 Le groupe de

Plus en détail

FORMATION SUR «LA PROTECTION DES

FORMATION SUR «LA PROTECTION DES FORMATION SUR «LA PROTECTION DES POPULATIONS CONTRE LES EFFETS DE RAYONNEMENTS NON IONISANTS» DU 05 AU 09 OCTOBRE 2015 TUNIS (TUNISIE) LA PROTECTION DES POPULATIONS CONTRE LES EFFETS DES RAYONNEMENTS NON

Plus en détail

3. Guide Technique Type de l «utilisateur»

3. Guide Technique Type de l «utilisateur» 3. Guide Technique Type de l «utilisateur» Sommaire 1. Préambule.......................... page 25 2. Champ d application................... page 25 3. Procédures de sécurité................. page 25 3.1

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

FR0003943. 2. IMPACT DOSIMETRIQUE DES TACHES DE CONTAMINATION 2.1. Introduction

FR0003943. 2. IMPACT DOSIMETRIQUE DES TACHES DE CONTAMINATION 2.1. Introduction EVALUATIONS DOSIMETRIQUES RELATIVES AUX CONTAMINATIONS DES TRANSPORTS DE COMBUSTIBLES IRRADIES. M. Juanola*, A. Despres*, B. Laurent** Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire. Département de Protection

Plus en détail

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES LES RÉSEAUX INFORMATIQUES Lorraine Le développement d Internet et de la messagerie électronique dans les entreprises a été, ces dernières années, le principal moteur de la mise en place de réseau informatique

Plus en détail

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Septembre 2012 Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Immeubles collectifs (gérance et copropriété) Depuis une ordonnance n 2011-504 du 9 mai 2011, l article L 241-9 du Code

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

Ondes & Santé. Le Débit d Absorption Spécifique (DAS)

Ondes & Santé. Le Débit d Absorption Spécifique (DAS) Ondes & Santé Le Débit d Absorption Spécifique (DAS) Sommaire Le DAS : Débit d Absorption Spécifique ou SAR : Specific Absorption Rate - Le contexte, la réglementation, les effets des ondes - La définition

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

LE CIRC CLASSE LES CHAMPS DE FREQUENCES ELECTROMAGNETIQUES COMME CARCINOGENES POSSIBLES CHEZ L HOMME

LE CIRC CLASSE LES CHAMPS DE FREQUENCES ELECTROMAGNETIQUES COMME CARCINOGENES POSSIBLES CHEZ L HOMME Traduction intégrale du communiqué de presse n 208 du 31 mai 2011 de l Organisation mondiale de la santé Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) IARC CLASSIFIES RADIOFREQUENCY ELECTROMAGNETIC

Plus en détail

Conditions particulières. de la. Société Electrique de la Vallée de Joux SA (ci-après SEVJ) relatives au raccordement en moyenne tension

Conditions particulières. de la. Société Electrique de la Vallée de Joux SA (ci-après SEVJ) relatives au raccordement en moyenne tension Conditions particulières de la Société Electrique de la Vallée de Joux SA (ci-après SEVJ) relatives au raccordement en moyenne tension L Orient, le 1 janvier 2009 Version 1.0 du 01.01.09 Société Electrique

Plus en détail

Direction Académique

Direction Académique Synthèse des travaux du groupe de réflexion sur le développement du numérique dans les écoles d Indre-et-Loire Direction Académique 27/11/2015 1/ 15 Préambule concernant les usages pédagogiques: Le principe

Plus en détail

EW3961 Adaptateur voiture universel 90 W pour Ordinateur portable

EW3961 Adaptateur voiture universel 90 W pour Ordinateur portable EW3961 Adaptateur voiture universel 90 W pour Ordinateur portable 2 FRANÇAIS EW3961 - Adaptateur voiture universel 90 W pour Ordinateur portable Table des matières 1.0 Introduction... 2 1.1 Contenu de

Plus en détail

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014 C O N A T E L Conseil National des Télécommunications 4, Ave Christophe, B.P. 2002, Port-au-Prince, HAITI Tel: 2227 5454 / Email: info@conatel.gouv.ht TRANSITION VERS LA TV NUMÉRIQUE EN HAITI PLANIFICATION

Plus en détail

D E C I D E. Article. Article. Article. équipements 03. Il est entendu. par : en espace libre.

D E C I D E. Article. Article. Article. équipements 03. Il est entendu. par : en espace libre. DECISION N 12 /PC/ARPT du 16 Avril 2012 FIXANT LES FRAIS D AGREMENT DES EQUIPEMENTS DE TELECOMMUNICATIONS Le Conseil de l'autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), Vu la loi

Plus en détail

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP) Mr Jacob Chabi ALOH ajacob@atrpt.bj SOMMAIRE I. ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE II. PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

François Gaudaire Métrologie et modélisation de l exposition aux radiofréquences 25/09/2012

François Gaudaire Métrologie et modélisation de l exposition aux radiofréquences 25/09/2012 1 2 Métrologie et modélisation de l exposition aux radiofréquences François Gaudaire 3 Pourquoi caractériser l exposition aux radiofréquences? Indispensable pour les études sur les effets biologiques des

Plus en détail

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL

RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL RISQUES LIES À L UTILISATION DES TELEPHONES PORTABLES AU TRAVAIL Hoareau David Salasca Aurélie Ternisien Loïc Responsables : M. BERNARD et M. ATHUYT UE5 2007 / 2008 Introduction Fin d année 2007 : 50%

Plus en détail

Rapport de mesure et simulation de champs n ISA/EMF/006 (draft) - 2007.01.11

Rapport de mesure et simulation de champs n ISA/EMF/006 (draft) - 2007.01.11 Parc scientifique Fleming Granbonpré 1 B 1348 Louvain-la-Neuve T +32 10 47 52 11 - F +32 10 47 52 67 tech@anpi.be - www.anpi.be Rapport de mesure et simulation de champs n ISA/EMF/006 (draft) - 2007.01.11

Plus en détail

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles 2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Witschi Electronic SA 08.05.2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Tous les appareils Witschi arborant le marquage CE satisfont

Plus en détail

3 Configuration manuelle du WLAN

3 Configuration manuelle du WLAN 3 Configuration manuelle du WLAN 3.1 Configuration manuelle du WLAN avec Windows XP Effectuez les étapes suivantes si vous souhaitez configurer la connexion sans fil sur votre Windows XP. Toutes les données

Plus en détail

Simple Utilisateur Mai 2008 Mai 2009 02

Simple Utilisateur Mai 2008 Mai 2009 02 Les réseaux sans fil (WiFi) Date de Date de Version Public Cible Publication Révision Simple Utilisateur Mai 2008 Mai 2009 02 Introduction Un réseau sans fil est un réseau dans lequel au moins deux terminaux

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Le Haut Débit parlons-en... Le haut-débit par le WiMax en Lot et Garonne en dix questions/réponses

Le Haut Débit parlons-en... Le haut-débit par le WiMax en Lot et Garonne en dix questions/réponses Le Haut Débit parlons-en... Le haut-débit par le WiMax en Lot et Garonne en dix questions/réponses Le WiMax en Lot et Garonne On estime aujourd hui que plus de 20% des lignes téléphoniques de Lot et Garonne

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-LYO-2014-058026 INSTITUT DE SOUDURE INDUSTRIE 13, rue du Vercors 69660 CORBAS Objet : Inspection de la radioprotection du

Plus en détail

PROJET N 1B : WPAN OU WLAN

PROJET N 1B : WPAN OU WLAN 1. PROJET TECHNOLOGIQUE 1.1 La démarche de projet Page:1/5 http://robert.cireddu.free.fr/sin PROJET N 1B : WPAN OU Objectifs du projet : Répondre au Cahier des Charges Réaliser et scénariser un document

Plus en détail

LES ANTENNES RELAIS :

LES ANTENNES RELAIS : Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 3 juin 2009 DOSSIER DE PRESSE LES ANTENNES RELAIS : LA STRATÉGIE DE CONCERTATION DE LA VILLE La révolution technologique

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE

DOSSIER D INFORMATION MAIRIE Références du projet : Nom site : MALADRIE_44120 Code site : 44215_004_02 Adresse : RUE DE LA MALADRIE, 44120 VERTOU Etat : Création Coordonnées Lambert : X : 0 309 991 Y : 2 249 865 Z : 25m MOE MALADRIE

Plus en détail

Modèle d évaluation du coût net de la mission d aménagement du territoire de la Poste

Modèle d évaluation du coût net de la mission d aménagement du territoire de la Poste Octobre 2013 Modèle d évaluation du coût net de la mission d aménagement du territoire de la Poste Synthèse de la consultation publique Menée du 17 juillet au 10 septembre 2013 ISSN : 2258-3106 Du 17 juillet

Plus en détail

MUNICIPALE CHARTE MOBILE DES ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE. Téléphonie Mobile : CHARTE - 1 -

MUNICIPALE CHARTE MOBILE DES ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE. Téléphonie Mobile : CHARTE - 1 - CHARTE MUNICIPALE DES ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE MOBILE Téléphonie Mobile : CHARTE - 1 - ENTRE LES SOUSSIGNÉS : La ville de Perpignan représentée par son Maire en exercice, dûment habilité par délibération

Plus en détail

Dossier d'information : modification d'une antenne dans votre commune

Dossier d'information : modification d'une antenne dans votre commune Dossier d'information : modification d'une antenne dans votre commune 1 le projet d'orange 2 les motivations du projet 3 les caractéristiques techniques 4 la future installation 5 les services apportés

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

IT ESSENTIALS - HARDWARE

IT ESSENTIALS - HARDWARE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION IT ESSENTIALS

Plus en détail

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier.

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS ÉLECTROTECHNIQUE LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS Electrotechnique Thème 8 : la gestion des coûts THEME 8 :

Plus en détail

Guide d utilisation rapide One Touch Y580

Guide d utilisation rapide One Touch Y580 Guide d utilisation rapide One Touch Y580 Précautions et consignes de sécurit curité... 2 1. Présentation sentation... 2 1.1 Contenu de l emballage... 3 1.2 Application... 3 1.3 Présentation de l appareil...

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles RESEAUX ET SERVICES TELECOM PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles PROGRAMME TOTAL : 279 h Sur 6 mois ½ environ En Alternance Présentiel,

Plus en détail

Mini Répéteur WIFI NOTICE D UTILISATION

Mini Répéteur WIFI NOTICE D UTILISATION Mini Répéteur WIFI NOTICE D UTILISATION Référence : ACCHRW150M 1 Ce produit est un répéteur de signal WIFI capable d'éclairer les zones mortes du réseau sans-fil. Compact, il s'alimente via la prise USB,

Plus en détail

Guide du Stage de technicien en entreprise Epreuve E6.2. Quelques règles pratiques :

Guide du Stage de technicien en entreprise Epreuve E6.2. Quelques règles pratiques : Guide du Stage de technicien en entreprise Epreuve E6.2 Quelques règles pratiques : Vous allez partir en stage de technicien pour 4 semaines en janvier lors de votre 2 nde année de STS ET. - vous et votre

Plus en détail

Contrôle d accès ACCESS-IT UNIT 4. Notice Technique

Contrôle d accès ACCESS-IT UNIT 4. Notice Technique Contrôle d accès CCESS-IT UNIT 4 Notice Technique Droits d auteur : Eden Innovations ucune partie de cette publication ne peut être reproduite, transmise, transcrite ni traduite sous une forme quelconque

Plus en détail

L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE AVEC ENREGISTREMENT

L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE AVEC ENREGISTREMENT POLITIQUE DE GESTION concernant L UTILISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE AVEC ENREGISTREMENT CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Conseils d établissement : entre le 2 février et le Adoptée le : 19 avril

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2013

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2013 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.12.2013 C(2013) 9098 final RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION du 17.12.2013 complétant la directive 2011/61/UE du Parlement européen et du Conseil en ce

Plus en détail

LE GUIDE DES ANTENNES RELAIS

LE GUIDE DES ANTENNES RELAIS LE GUIDE DES ANTENNES RELAIS LILLE MÉTROPOLE HABITAT ÉDITO La place des antennes-relais et leurs implantations font l objet, depuis le début des années 2000, de débats croissants au sein de la population

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION DU SITE

DOSSIER D INFORMATION DU SITE DOSSIER D INFORMATION DU SITE T57005 12 square DES CLOTEAUX 35200 RENNES Date de réalisation : 07.09.2015 1- Plan de situation de la zone 2- Fiche d identité du site 3- Motivations du projet 4- Fonctionnement

Plus en détail

Coffrets de communication LexCom Home

Coffrets de communication LexCom Home Coffrets de communication LexCom Home Guide de l'utilisateur mai 2012 Sommaire Introduction... 2 Quelle version de coffret est installé chez moi?... 3 Version grade 1 avec fond métallique... 4 Version

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA Détection et évaluation des codes P-CPICH pour la détermination du champ maximum émis par une station de base Node B dans

Plus en détail

Dématérialisation et protection des données

Dématérialisation et protection des données Colloque de l AJAR 4 décembre 2012 Dématérialisation et protection des données Philippe POIGET, Directeur des affaires juridiques, fiscales et de la concurrence Fédération Française des Sociétés d Assurances

Plus en détail

SYSTÈMES DXelectro LA PROTECTION EFFICACE POUR SUPPRIMER L IMPACT DES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES SUR NOS CADRES DE VIE ET DE TRAVAIL. INNOVATION DURALEX

SYSTÈMES DXelectro LA PROTECTION EFFICACE POUR SUPPRIMER L IMPACT DES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES SUR NOS CADRES DE VIE ET DE TRAVAIL. INNOVATION DURALEX SYSTÈMES DXelectro INNOVATION DURALEX DXelectro BF BASSES FRÉQUENCES DXelectro HF HYPERFRÉQUENCES LA PROTECTION EFFICACE POUR SUPPRIMER L IMPACT DES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES SUR NOS CADRES DE VIE ET DE

Plus en détail

Lisez attentivement ces instructions avant d utiliser l adaptateur et conservez-les.

Lisez attentivement ces instructions avant d utiliser l adaptateur et conservez-les. Vous venez d acquérir un produit de la marque Essentiel b et nous vous en remercions. Nous apportons un soin particulier au design, à l'ergonomie et à la simplicité d'usage de nos produits. Nous espérons

Plus en détail

Référentiel sur l usage du Wi-Fi en établissement et école Usages et cadre juridique

Référentiel sur l usage du Wi-Fi en établissement et école Usages et cadre juridique Référentiel sur l usage du Wi-Fi en établissement et école Usages et cadre juridique Version 1.0 Mai 2015 Documents de référence Nom Version Date Commentaires Circulaire N 2004-035 du 18 février 2004 -

Plus en détail