DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE ET DU PLAN D ACTIONS DU PAYS ROUSSILLONNAIS. Positionnement et priorités de marché Juillet 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE ET DU PLAN D ACTIONS DU PAYS ROUSSILLONNAIS. Positionnement et priorités de marché Juillet 2014"

Transcription

1 DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE ET DU PLAN D ACTIONS DU PAYS ROUSSILLONNAIS Positionnement et priorités de marché Juillet 2014

2 I. Préambule

3 Déroulé de la mission Positionnement Choix et hiérarchie clientèles Formalisation graphique Plan d actions Comité technique Terrain Attentes acteurs Analyse outils Positionnement Comité de pilotage CLT Atelier de travail Enquête acteurs Perspectives Cibles Objectifs marketing Focus Group Comité de pilotage Atelier travail Traduction Entretiens techniques Réunion technique Comité de pilotage CLT Programmation Chiffrage opérationnel

4 Pourquoi une stratégie de promotion? Les territoires qui affichent un positionnement disposent : D une promotion plus attractive D une posture plus lisible D une envie de «pousser la porte» de leur territoire D une crédibilité plus forte auprès des clientèles et des professionnels D une dynamique Définir une stratégie c est aussi : Assurer l efficience des moyens et ne pas «saupoudrer» Faire des choix au regard des moyens humains disponibles Faire des choix en fonction des marges de manœuvre effectives Etablir des priorités d actions

5 La promotion : un des champs de l intervention de l OT Développement Promotion Suivi Animation Organisation

6 Objectifs du comité de pilotage Présenter les grandes hypothèses de travail marketing Présenter et débattre du positionnement proposé Présenter, choisir et nuancer un scénario d intervention

7 I. Les hypothèses de travail 1 L offre touristique 2 L image véhiculée, voulue, perçue 3 Les clientèles 4 Les attentes des acteurs 5 Les autres territoires

8 Forces et faiblesses de l offre du territoire Typologie de l offre d activité Typologie des offres recensées dans le guide touristique % des offres présentes correspondent à des activités de loisirs de pleinenature Seulement 10 % des offres présentées valorisent l histoire et le patrimoine culturel 42 % des offres présentes sur le guide d accueil correspondent à des animations ou évènements (Rendez-vous de l Office de Tourisme) La régularité, les horaires et l envergure de ces animations n en fait pas des produits toujours accessibles aux clientèles touristiques.

9 Forces et faiblesses de l offre du territoire Fréquentation et caractéristiques de l offre Aucun site répertorié parmi les 70 sites culturels les plus visités en Isère Des fréquentations qui restent confidentielles si on enlève la clientèle des scolaires Plusieurs sites fonctionnent très bien mais captent avant tout une clientèle de proximité sur du loisirs (Aqualône, Base de Condrieu, Ile de la Platière) Aucun site ouvert en continu à l année à l exception des sites naturels (Ile de la Platière, Jardin du Bois Marquis) et de la Poterie des Chals De nombreux sites à gestion associative et dont la mise en tourisme est complexe (horaires, «recrutement» de bénévoles.)

10 Forces et faiblesses de l offre du territoire Analyse du catalogue de produits 72 % du catalogue relève d une offre simple Seulement 15 % du catalogue relève d une offre touristique calibrée (c.à.d. d un produit) Un registre de «l expérience» faiblement appréhendé Une offre importante mais pas ou peu de produits

11 Forces et faiblesses de l offre du territoire Qu en retenir? Concernant la clientèle touristique, pas de «locomotive» vecteur d une image forte sur le grand public en dehors des grandes itinérances. Concernant la clientèle locale et de proximité, plusieurs vecteurs forts existent (base de loisirs de Condrieu, Ile de la Platière, Jardin du Bois Marquis ) Une problématique de catalogue de produits avec une offre qui s adresse plus facilement aux clientèles de proximité

12 I. Les hypothèses de travail 1 L offre touristique 2 L image véhiculée, voulue, perçue 3 Les clientèles 4 Les attentes des acteurs 5 Les autres territoires

13 Image véhiculée vs vécue, image voulue vs perçue Image véhiculée (éditions et support Pays Roussillonnais) On parle de : o Patrimoine (églises, châteaux) o Artisanat (poterie, mosaïques) o Vergers o Activités sportives de pleine nature (randonnée, cyclotourisme ) o Espaces naturels (réserves, jardins) On met en avant : o Le Château de Roussillon o La Poterie des Chals o Les fruits On évoque le Rhône, mais il n y a peu d image, de visuels du fleuve

14 Image véhiculée vs vécue, image voulue vs perçue Image véhiculée (éditions et support Pays Roussillonnais) Premières représentations visuelles du territoire Vergers Poterie Soleil Peu d images du Rhône, peu de représentations claires, voire absence Un imaginaire véhiculé incomplet par rapport à la réalité de l expérience vécue : on parle de poterie, de mosaïque, de nature, d artisanat, de producteurs de fruits.. On pense campagne et petits villages.. Une incohérence d ambiance entre l imaginaire et l expérience vécue

15 Image véhiculée vs vécue, image voulue vs perçue Image vécue (expérience de visite en Pays Roussillonnais) Des «incontournables» qui posent question Une faible mise en tourisme 2 visites par semaine en saison Un accueil touristique délicat car le site est la mairie Une promesse «château» qui peut décevoir au regard de l imaginaire lié 1939 visiteurs pour 2013

16 Image véhiculée vs vécue, image voulue vs perçue Image voulue (extrait enquête en ligne et atelier de travail) Avec quoi rime le tourisme dans le Pays Roussillonnais? 6% 6% 4% 1% 7% 4% 19% 22% 29% Après un travail de création de couples avec les mots-clés retenus, les participants résument l image du territoire par : «Patrimoines et Campagne» ATELIER 68 réponses 16

17 Image voulue et image perçue Méthode : 20 entretiens qualitatifs réalisés à la base de Condrieu et à Green7 le 9 mai 2014 Image perçue par les clientèles Site/activité Château de la renaissance de Roussillon Ne connaît pas En a entendu parler 85% 15% A déjà fréquenté Poterie des Chals 95 % 5% Villa Lucinius (mosaïque) 95% 5% Château d Anjou 100 % Jardin du Bois Marquis 90% 5% 5% Ile de la Platière 95% 5% Viarhôna 60% 40% Base de loisirs de Condrieu 100% Espace Eaux Vives Rhône, Nature, Industrie, Vignes, Côteaux Une perception patrimoniale faible Une image qui raccroche les territoires voisins Viarhôna Roussillon Roussillonnais Pays Roussillonnais Château d Anjou Prieuré de Serrabone (66) Condrieu : base nautique et port Plages du Languedoc Roussillon Roussillon (Lubéron) «Pays Roussillonnais» sur les forums On parle du Pays Roussillonnais quand on parle de la Viarhôna «Pays Roussillonnais» sur ADT et CRT Référencement via la Viarhôna et les sites majeurs (Base de loisirs, Ile de la Platière) 17

18 Image véhiculée vs vécue, image voulue vs perçue Qu en retenir? Une communication qui peu parfois être contre-productive entre l imaginaire et l expérience de visite Un enjeu fort de rassembler autour d éléments d images valorisant toutes les facettes du territoire tout en restant crédible aux yeux des clientèles.

19 I. Les hypothèses de travail 1 L offre touristique 2 L image véhiculée, voulue, perçue 3 Les clientèles 4 Les attentes des acteurs 5 Les autres territoires

20 Clientèles, fréquentation et marges de manœuvre La clientèle ETAPE - Portrait Pourquoi sont-ils chez vous? Position centrale liée à l A7 Existence de haltes (sortie autoroute, aire campingcar, halte/port fluvial) Hasard du fait d un mix entre votre localisation, l heure, la fatigue liée au trajet Habitude et fidélité : rituel lors d un voyage annuel vers le Sud Les critères de réussite 1. Qualité de l infrastructure d accueil 2. Se sentir en sécurité (parking, éclairage ) 3. Accueil multilingue 4. Animation nocturne (arrivée après 17h) 5. Eviter des «ruptures de charge» avec une organisation bien rodée (horaire, information ) 6. Qualité de l information sur place après 17h 7. Qualité accueil D où viennent-ils? Etranger France Proximité Habitant Avec qui viennent-ils et dans quel cadre? Couple Famille Solo Groupe Scolaire Tribus Autocariste / CE Croisiéristes Ass. / Gp thématique

21 Clientèles, fréquentation et marges de manœuvre La clientèle en AFFAIRE - Portrait Pourquoi sont-ils chez vous? Position géographique centrale liée à l A7 Leurs clients sont situés sur votre territoire Hasard du fait d un mix entre votre localisation, l heure, la fatigue liée au trajet La position dans la vallée de la Chimie Habitude et fidélité : adresses déjà testées Les critères de réussite 1. Axes de communication 2. Facilité d organisation (1 seul interlocuteur ) 3. Equipements et services adaptés (wifi.) 4. Animation nocturne (arrivée après 17h) 5. Signalétique sur place 6. Equipement d accueil (salle réunion ) D où viennent-ils? Etranger France Proximité Habitant Avec qui viennent-ils et dans quel cadre? Couple Famille Solo Groupe Scolaire Tribus Autocariste / CE Croisiéristes Gp thématique

22 Clientèles, fréquentation et marges de manœuvre La clientèle en COURT SEJOUR (1 à 3 nuits motif de découverte) Pourquoi sont-ils chez vous? Qualité des axes de communication (limite psychologique de 3h de route) Situation centrale en Vallée du Rhône Catalogue de produits à 1h (Lyon, Condrieu, Facteur cheval, activités sportives ) Hébergement Habitude et fidélité : adresses déjà testées Les critères de réussite 1. Correspondance de l imaginaire 2. Qualité de l offre d hébergement 3. E-reputation de l offre d hébergement (booking ) 4. Approche commerciale 5. Bouche à oreilles positif / qualité accueil 6. Catalogue de choses «à voir», «à visiter», «à pratiquer» D où viennent-ils? Etranger France Proximité Habitant Avec qui viennent-ils et dans quel cadre? Couple Famille Solo Groupe Scolaire Tribu Autocariste / CE Croisiéristes Gp thématique

23 Clientèles, fréquentation et marges de manœuvre La clientèle en SEJOUR (plus de 4 nuits) Pourquoi sont-ils chez vous? Situation centrale pour découvrir la Vallée du Rhône Parents et amis présents L offre d hébergement adapté Habitude et fidélité : adresses déjà testées Se reposer D où viennent-ils? Etranger France Proximité Habitant Les critères de réussite 1. Qualité de l offre d hébergement 2. Référencement de l offre 3. E-reputation de l offre d hébergement (booking ) 4. Bouche à oreilles positif / qualité accueil 5. Qualité des animations et services sur place Avec qui viennent-ils et dans quel cadre? Couple Famille Solo Groupe Scolaire Tribu Autocariste / CE Croisiéristes Gp thématique

24 Clientèles, fréquentation et marges de manœuvre La clientèle LOISIR - Portrait Pourquoi sont-ils chez vous? Ils habitent chez vous ou à proximité Qualité des équipements de loisirs Habitude et fidélité : adresses déjà testées Les critères de réussite 1. Information 2. Relation et fidélisation 3. Approche commerciale 4. Bouche à oreilles positif / qualité accueil 5. Politique de produits et de prix D où viennent-ils? Etranger France Proximité Habitant Avec qui viennent-ils et dans quel cadre? Couple Famille Solo Groupe Scolaire Tribu Autocariste / CE Croisiéristes Gp thématique

25 Clientèles, fréquentation et marges de manœuvre Qu en retenir? SEGMENT Marge de manœuvre de la CCPR sur les critères de réussite Taille de marché* Perspective d évolution ETAPE +/ visites AFFAIRE nuitées COURT- SEJOUR +/ nuitées SEJOUR +/ nuitées LOISIR visites * Voir hypothèses et calculs en annexe

26 I. Les hypothèses de travail 1 L offre touristique 2 L image véhiculée, voulue, perçue 3 Les clientèles 4 Les attentes des acteurs locaux 5 Les autres territoires

27 Attentes des acteurs locaux Qu en retenir? Un enjeu de rassembler autour d outils concrets Une attente de clarification et de cadre stratégique claire et assumée de la part de la CCPR Un enjeu fort de faire travailler ensemble les acteurs notamment au regard de la démarche produits Un enjeu fort d accompagnement et de suivi sur ce thème

28 ATELIER Attentes des acteurs locaux Quelle maîtrise avez-vous de ces actions?

29 I. Les hypothèses de travail 1 L offre touristique 2 L image véhiculée, voulue, perçue 3 Les clientèles 4 Les attentes des acteurs locaux 5 Les autres territoires

30 Les autres territoires Qu en retenir? Une difficulté de «tenir» un positionnement et de le décliner dans le temps et dans les différents supports Une accroche géographique plutôt tournée vers le «Sud», la Provence, la Drôme et l Ardèche que vers le Rhône Des positionnements sur des «valeurs» ou une expérience qui sont compliqués ensuite à traduire de façon concrète et qui restent peu différenciateur Un positionnement à adapter aux marchés

31 II. Les hypothèses stratégiques 1 Le positionnement 2 La stratégie de marché

32 II. Les hypothèses stratégiques 1 Le positionnement 2 La stratégie de marché

33 Pourquoi choisir un positionnement 1. Si le Pays Roussillonnais ne choisit pas de positionnement, le public s en chargera. le Pays subira l image donnée spontanément 2. Le positionnement permet de travailler à la cohérence des actions de promotion (produits, prix, distribution, communication) 3. Le positionnement est une contrainte car il oblige à ne pas s éparpiller et à rester cohérent mais ce n est pas un renoncement aux autres qualités ou caractéristiques de l offre. Ces dernières viennent en appui!

34 Vers la définition d un positionnement Il faut s assurer que le positionnement retenu Répond aux attentes des touristes Correspond aux atouts de votre produit Est différent de ce que propose d autres territoires Ne sera ni trop large pour conjuguer une promesse claire et lisible Ne sera ni trop étroit car il pointe les objectifs de développement marketing pour le futur

35 Les socles du positionnement Vos éléments identitaires RHÔNE VIN AUTOROUTE A7 CHIMIE NUCLEAIRE POTERIE RURALITE VIARHÔNA FRUIT GALLO- ROMAIN URBANITE CONFLUENCE

36 Les socles du positionnement Personnalité et Valeurs: OUVERTURE ECHANGE ACCESSIBILITE CURIOSITE SECRET DISCRETION BRUT DISSONNANCE DOUBLE-NATURE VRAI SIMPLICITE AUTHENTICITE VOLONTARISME OPTIMISME IDEALISME

37 ATELIER Les socles du positionnement Une offre riche et variée mais aucun «must» touristique Grand Public qu on ne trouverait pas sur d autres territoires Des «incontournables» mis en avant à relativiser (Château ) au regard de l expérience associée Des éléments d attractivité sur l itinérance mais partagés avec d autres territoires Qu est ce qu on trouve dans le Pays Roussillonnais qu on ne trouve pas ailleurs? Le climat La centrale nucléaire La diversité paysagère Qu est-ce qui fait venir pour a minima 1 nuitée? La base de Condrieu Le GR 65 L accessibilité La Viarhôna Le Rhône (plaisance) Qu est-ce qui fait venir à la journée? La base de Condrieu La poterie des Chals L île de la Platière La Viarhôna Le château de Roussillon Les sentiers de randonnées La proximité de sites

38 Les socles du positionnement Un contraste entre l expérience vécue, l image perçue par les clientèles et l image véhiculée et voulue par les socioprofessionnels : «Patrimoines et Campagne» ATELIER Au vue de ses caractéristiques, le territoire s inscrit en cohérence avec l imaginaire lié à la Vallée du Rhône (Lyon-Orange) Autoroute A7 et nationale 7 Activité hydro-électrique et nucléaire Vignoble Production Fruitière Patrimoine Gallo-romain Rhône Climat Artisanat d art Mixité : rural/urbain

39 Les socles du positionnement 4 facteurs de différenciation Maturité de la chaîne d accueil et de services pas encore au niveau Crédible sur une cible bien définie Facilité Produit POSITIONNEMENT Volet «à voir» Volet «site incontournable» => Peu crédible / non différenciant Expérience Très répandue aujourd hui mais souvent vague, subjective et difficile à tenir sur le long terme => Complexité => Approche réduite mais crédible et pragmatique Clientèle Combiner plusieurs facteurs Elargir l échelle de réflexion

40 Le positionnement Synthèse du positionnement proposé Vous n êtes pas une mosaïque Mais plutôt un concentré En elle-même, l offre du territoire n est pas différenciante (pas de «must», faible notoriété ) Par contre, elle rassemble tous les éléments qui composent la «Vallée du Rhône» dans l imaginaire collectif CONCENTRE DE VALLEE DU RHÔNE

41 Le positionnement Synthèse du positionnement proposé Votre promesse Sur un même territoire, une possibilité de réaliser toutes les activités thématiques qui fondent l imaginaire de la Vallée du Rhône Sur une seule journée, une possibilité de découvrir «l esprit» de «la vallée du Rhône» A partir d un lieu unique de séjour, possibilité de graviter sur tous les incontournables de la Vallée du Rhône (Lyon, Vienne, Montélimar )

42 Le positionnement Ce rattachement à la Vallée du Rhône est un enjeu fort : Simplicité : un imaginaire déjà évocateur, une géographie qui clarifie la situation de Roussillon Attractivité : une renommée nationale et internationale Crédibilité : une expérience cohérente avec l imaginaire lié Différent : peu de territoires revendiquent «Vallée du Rhône» en tant que positionnement (beaucoup de Provence, de Luberon dans le Sud et beaucoup de Drôme, d Ardèche plus au Nord) Profitable : une image positive qui pourra fédérer les socioprofessionnels. Un positionnement qui permet de rattacher facilement les autres territoires à l assortiment d offres Pérenne : un positionnement à affiner au regard des priorités de marché mais qui est ni trop large, ni trop étroit

43 Le positionnement Synthèse du positionnement Attention, selon les priorités de marché ce positionnement doit être affiné et qualifié au regard de la promesse clientèle Exemple SURPRENANTE VALLEE DU RHÔNE (clientèle à la journée ou court-séjour) MON CONCENTRE DE VALLEE DU RHÔNE MA VALLEE DU RHONE (clientèle locale réf Parc du Pilat) CONCENTRE DE VALLEE DU RHÔNE (Base arrière séjour «Vallée du Rhône» ou Groupe)

44 Le positionnement Synthèse du positionnement Un rattachement géographique clarifié CONCENTRE DE VALLEE DU RHONE Roussillonnais Condrieu Sud de Lyon Condensed Rhône Valley mais à approfondir selon les priorités de marché définies Ne plus parler «d Isère en Vallée du Rhône»!

45 Le positionnement Quelle crédibilité? Eléments «Vallée du Rhône» Bugey Pays Viennois Drôme des collines Rhône Crusol Tourisme Eyrieux Rhône Véore A7 N7 X x x x Hydro-électricité et nucléaire x Vignoble +/- x X Fruit Gallo-romain x Rhône -Viarhôna x x x X x Climat x x X x Artisanat d art x X x Affichage Non Non Non +/- Non

46 II. Les hypothèses stratégiques 1 Le positionnement 2 La stratégie de marché

47 Le choix d un scénario Une précaution Retenir un scénario n est pas exclusif Il donne de la cohérence à l ensemble des actions qui sont menées, et donne une «couleur» aux interventions de Pays Roussillonnais Tourisme Néanmoins il permet de donner des priorités Chaque action et chaque outil devront être interprété pour être mise en cohérence avec l ambition et le scénario.

48 Le choix d un scénario Une précaution La réflexion à partir de scénarios est volontairement «caricaturale» Le scénario est un outil de réflexion et de débat qui permet de fixer les curseurs sur ce que l on souhaite in fine Ce travail cherche à valider : ce que l on ne souhaite surtout pas et jusqu où est-on prêt à aller dans le scénario le plus acceptable

49 Les scénarios possibles d intervention 3 stratégies différenciées peuvent être développées autour du positionnement identifié Loisir Un territoire de loisirs Groupe Une destination groupe Courtséjour Un pied-à-terre

50 Les scénarios possibles d intervention 3 stratégies différenciées peuvent être développées autour du positionnement identifié Loisir La définition des scénarii Ces scénarios vont se baser sur 3 marchés différents Groupe Ils jouent sur : L importance respective des marchés Les outils d intervention L organisation du travail Courtséjour Ils sont tous cohérents avec le positionnement proposé mais supposeront des adaptations sémantiques et graphiques

51 1 er scénario

52 Scénario 1 Un espace de loisirs Poids de chaque composante Principes de travail Loisir Groupe 1. On travaille sur des produits à la journée 2. On se concentre les outils de promotion sur la clientèle locale constituée des résidents et des habitants à +/- 1h 1 er scénario 3. On informe et on facilite l accès à l offre existante Courtséjour Ambition Ambition locale Politique de loisirs de la CCPR

53 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Habitant Groupe (hors marché local) Court -séjour Marchés travaillés 1. La majorité du travail se concentre sur la clientèle de proximité (tous segments) 2. Pays Roussillonnais Tourisme déploie peu de moyens sur les outils de promotion à destination des groupes extérieurs au marché de proximité (animation simple de la base produit existante) 3. Par compte, Pays Roussillonnais Tourisme travaille à la qualification des outils à disposition des hébergeurs pour capitaliser sur la venue de ces clientèles une fois sur place Pays Roussillonnais n intervient pas en dehors du territoire de la CCPR!

54 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Les outils de la promotion - communication Outils Mix Markg Organisation Objectifs Principe de travail Connivence Décalé BtoC CtoC Faire savoir Faire aimer

55 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Le loisir avant le tourisme Une concentration moins forte sur les éditions papier, une stratégie plus crossmédia L évènementiel

56 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Posture éditoriale revisitée Le CtoC, la connivence, le bon plan, le témoignage

57 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Les exigences en termes de Mix-Marketing Outils Mix Markg Organisation Objectifs Produit Prix Distribution Principe de travail : Passer d une offre à un catalogue de produits Se concentrer sur quelques produits Faire des produits segmentés (famille, patrimoine, épicuriens ) Valoriser l évènementiel Principe de travail : Créer une relation avec vos clients Politique de fidélisation Réactivité sur la politique de prix Principe de travail : Prendre la main Aller plus loin en termes de commercialisation Se concentrer sur le numérique

58 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Les effets en termes d organisation Echelle de travail : Le territoire de la CCPR avec possibilité de partenariats de travail avec les autres territoires sur des actions précises (évènement, thématique viti-vinicole ) Intervention de Pays Roussillonnais tourisme: Information / Communication Production / conception produits Qualification de l offre de loisirs Exigences de travail Evènementiel (lien culture) Changer sa culture de travail Critères de réussite : Réactivité Relation client Décalé Maîtriser les nouvelles technologies Créer et animer un fichier client / une communauté Ce dont il faut être conscient : Une stratégie des loisirs et du tourisme

59 Scénario 1 Un espace de loisirs Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Quantitatif Augmenter la fréquentation des habitants des activités et structures de loisirs Augmenter le taux de retour des habitants Un modèle économique qui s appuie sur x x Qualitatif : Valorisation de l image du territoire (qualité de vie, politique de la ville) Améliorer la notoriété et le bouche à oreille sur le territoire et e-reputation

60 2ème scénario

61 Scénario 2 Une destination groupe Poids de chaque composante Principes de travail Loisir Groupe 2. On se concentre sur la clientèle des groupes régionaux (Rhône- Alpes et régions limitrophes) Courtséjour 1. On se structure et on s organise pour commercialiser auprès des groupes 1 er scénario 3. On développe la fonction commerciale Ambition Ambition régionale Politique réceptive

62 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Habitant Groupe (hors marché local) Court -séjour Marchés travaillés 1. La majorité du travail se concentre sur la clientèle groupe en dehors du marché de proximité 2. Pays Roussillonnais Tourisme établit une politique d accueil et d information a minima sur le volet des clientèles individuelles 3. Par compte, Pays Roussillonnais Tourisme travaille à la qualification des outils à disposition des hébergeurs pour capitaliser sur la venue de ces clientèles une fois sur place Pays Roussillonnais peut intervenir avec d autres partenaires commerciaux (OT Vienne ou PNR Pilat)

63 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Les outils de la promotion - communication Outils Mix Markg Organisation Objectifs Principe de travail Personnalisation BtoB Vendre Vendre Vendre Vendre Faire savoir Négocier

64 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs

65 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs

66 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Les exigences en termes de Mix-Marketing Outils Mix Markg Organisation Objectifs Produit Prix Distribution Principe de travail : Créer des formules et des packages Catalogue de produits thématiques S assurer de la qualité de la chaîne de services et d acteurs Principe de travail : Négocier Faire du «commercial» Politique de fidélisation Réactivité sur la politique de prix Sur-mesure Principe de travail : Séduire les prescripteurs Travailler avec les récepteurs du territoire Animer un réseau de prescripteurs Démarcher les opérateurs

67 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Les effets en termes d organisation Echelle de travail : Le territoire de la CCPR avec possibilité de partenariats de travail avec les autres territoires sur des actions précises (évènement, thématique viti-vinicole ) Intervention de Pays Roussillonnais tourisme: Commercialisation Production / conception produits Chaîne de services Exigences de travail Critères de réussite : Réactivité Sur-mesure Qualité / Prix Une concurrence importante avec une nécessité de ne pas faire dans l amateurisme Ce dont il faut être conscient : Une stratégie difficile à conduire car elle intervient dans un contexte concurrentiel fort (Vienne, Lyon ). Une stratégie qui aura besoin de temps pour structurer le discours, les offres et outils

68 Scénario 2 Une destination groupe Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Quantitatif Augmenter la fréquentation des sites de visite du territoire Améliorer le taux de remplissage des sites et structures sur les ailes de saisons Un modèle économique qui s appuie sur x x Qualitatif : Favoriser la mutualisation et le travail collectif des acteurs Améliorer la notoriété et le bouche à oreille sur le territoire

69 3ème scénario

70 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Poids de chaque composante Principes de travail Loisir Groupe 1. On s appuie sur la position géographique du territoire et son positionnement pour générer plus de courts séjours 2. On structure les outils de promotion sur ce marché 1 er scénario 3. Les autres marchés sont traités mais avec moins d insistance Court-séjour Ambition Vallée du Rhône Vienne Lyon - Valence

71 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Habitant Groupe (hors marché local) Court -séjour Marchés travaillés 1. La majorité des outils de promotion se concentre sur le développement des courts séjours 2. Pays Roussillonnais Tourisme établit une politique d information et d éditions a minima sur le volet individuel et groupe 3. Le Pays Roussillonnais Tourisme travaille sur le marché groupe avec d autres partenaires

72 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Les outils de la promotion - communication Principe de travail Référencement Référencement Référencement Création de séjours Package Coffret Atypique Connivence Promouvoir l expérience «Vallée du Rhône», pas le territoire en lui-même

73 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs

74 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Marchés Les exigences en termes de Mix-Marketing Outils Mix Markg Organisation Objectifs Produit Prix Distribution Principe de travail : Jouer sur l exceptionnel Proposer des thématiques qui sortent du quotidien Organiser le lien entre hébergement et activité Personnaliser les produits Principe de travail : Faire du prix une variable de fréquentation Réactivité sur la politique de prix Partenariat de travail très fin avec les hébergeurs Principe de travail : S inscrire dans des réseaux commerciaux Travailler avec les récepteurs du territoire Animer un réseau de prescripteurs Démarcher les opérateurs

75 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Les effets en termes d organisation Echelle de travail : Une expérience qui dépasse le territoire et s inscrit dans la Vallée du Rhône en général (WE Vallée du Rhône) Intervention de Pays Roussillonnais tourisme: Commercialisation Production / conception produits Critères de réussite : Qualité de l accueil et de l organisation Le sur-mesure L exceptionnel (bulle spatio-temporelle) Exigences de travail Référencement Ce dont il faut être conscient : Une stratégie difficile à tenir, si elle ne s accompagne pas d un schéma de développement de l hébergement cohérent

76 Scénario 3 Un «pied-à-terre» Marchés Outils Mix Markg Organisation Objectifs Quantitatif Augmenter les nuitées Améliorer le taux d occupation en ailes de saison Un modèle économique qui s appuie sur x x Qualitatif : Favoriser la mutualisation et le travail collectif des acteurs S incrire dans une destination plus large «Vallée du Rhône»

77 Echange autour des scénarios Loisir Groupe Courtséjour Pour tous ces scénarios, une intervention nécessaire sur la communication interne à destination des élus et des socioprofessionnels

78 Marie-Luce GEORGET TRACES TPi MERCI DE VOTRE ATTENTION

79 ANNEXES

80 Taille de marché - hypothèses SEGMENT Taille de marché Calcul et hypothèses ETAPE AFFAIRE COURT- SEJOUR SEJOUR LOISIR visites nuitées nuitées nuitées visites passages/véhicules/jour sur l A7 et la N7 Hyp de captation entre 0.8% et 0.5% soit autour de 650 à 400 véhicules/jour avec en moyenne +/ visiteurs/an (1 nuitée ou excursion journée) Source Isère Tourisme : total nuitées hôtelière Pays Viennois et Roussillonnais = Part de la clientèle «affaire» 58% Hypothèse «large» répartition des nuitées équivalente entre Vienne et roussillonnais Soit nuitées/ an auxquelles s ajoutent d autres hébergements Source Isère Tourisme (SDT été 2012) et Pays Roussillonnais Tourisme Tx de courts séjours : 66% Total nuitées CCPR : à nuitées Soit +/ nuitées / an Source Isère Tourisme (SDT été 2012) et Pays Roussillonnais Tourisme Tx de courts séjours : 34% Total nuitées CCPR : à nuitées Soit +/ nuitées / an Hypothèse habitants +/ habitants de proximité (hypothèse basse) Hypothèse tx de retour de 3 fois sur une année Soit hypothèse de +/ visites / an

81 Les autres territoires Les «bons élèves» Extraits de brochures

82 Les autres territoires Les «bons élèves» Extraits de brochures

83 Les autres territoires Les «volontaires» Extraits de brochures

84 Les autres territoires Les «volontaires» Extraits de brochures

85 Les autres territoires Les «volontaires» Extraits de brochures

Stratégie de promotion et de communication touristique

Stratégie de promotion et de communication touristique Stratégie de promotion et de communication touristique Présentation Une stratégie de promotion : pourquoi? La démarche de travail L ambition touristique de la CCPR Les implications Concrètement : quels

Plus en détail

DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE. Séance de travail sur la posture graphique Réunion 17 novembre 2014

DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE. Séance de travail sur la posture graphique Réunion 17 novembre 2014 DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE Séance de travail sur la posture graphique Réunion 17 novembre 2014 Déroulé de la mission Positionnement Choix et hiérarchie clientèles Formalisation

Plus en détail

Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes

Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Annexe 1 2 Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Renforcer la dynamique partenariale et opérationnelle engagée autour de la stratégie touristique 2013-2015 Qu il s agisse de la promotion, de

Plus en détail

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo Schéma Local de Développement touristique de Un SLDT, c est quoi? Document cadre dont l objectif est de formaliser des orientations stratégiques et de mettre en œuvre un programme d actions. Concrètement,

Plus en détail

pour conforter la fréquentation de ces deux saisons?

pour conforter la fréquentation de ces deux saisons? Alpes du Sud, quelles synergies pour les clientèles été et hiver? Domaine Domaine de Charance de Charance Gap Gap 28 avril (05) 2010 Pascal Ferrero Enov Research Comment capitaliser sur les clientèles

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Schéma de Développement Touristique Durable Actualisation 2012-2014. Faire de la Nièvre la Bourgogne du Bien-Etre

Schéma de Développement Touristique Durable Actualisation 2012-2014. Faire de la Nièvre la Bourgogne du Bien-Etre Schéma de Développement Touristique Durable Actualisation 2012-2014 Faire de la Nièvre la Bourgogne du Bien-Etre 35 actions au service de l économie et du développement durable de la Nièvre validées par

Plus en détail

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro)

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Rennes, le 26 février 2009 Plan de l atelier Stratégie marketing du CRT Objectif du projet Présentation des différentes

Plus en détail

Plan de Communication

Plan de Communication Plan de Communication SOMMAIRE 1 Diagnostic 2 Enjeux 3 Objectifs 4 Répartition des missions 5 Ciblage 6 Messages 7 Actions 2 ENJEUX F externes F externes Une attente des adhérents et partenaires de : s

Plus en détail

Stratégie touristique et organisation de la promotion en Drôme des. Synthèse 5 septembre 2011

Stratégie touristique et organisation de la promotion en Drôme des. Synthèse 5 septembre 2011 Stratégie touristique et organisation de la promotion en Drôme des Collines Synthèse 5 septembre 2011 1 Synthèse et enjeux tourisme Un territoire qui propose, dans un espace réduit et avec une facilité

Plus en détail

Club Nature et Découverte

Club Nature et Découverte Club Nature et Découverte Club Nature et Découverte C ATOUT FRANCE Née de la fusion de l ex GIE Maison de la France et de l ex GIP ODIT France, l agence de développement touristique ATOUT FRANCE est l'opérateur

Plus en détail

Atelier Groupe. Rennes, le 2 novembre 2009. Atelier Groupe. 02/11/2009, Rennes

Atelier Groupe. Rennes, le 2 novembre 2009. Atelier Groupe. 02/11/2009, Rennes Rennes, le 2 novembre 2009 Objectifs : Renforcer la notoriété de la Bretagne auprès des prescripteurs groupes en présentant une image dynamique, moderne et des infrastructures de qualité. Etablir et affiner

Plus en détail

Création du Conseil supérieur de l œnotourisme

Création du Conseil supérieur de l œnotourisme Création du Conseil supérieur de l œnotourisme de la réflexion à la distinction de l offre œnotourisme La France est le premier producteur de vins au monde et la première destination touristique mondiale.

Plus en détail

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme Réunion des Présidents d Offices de Tourisme Bourges - Lundi 4 juillet 2011 Nouveaux critères de classement I - Introduction - modalités d application Extrait du Flash Infotourisme N 53-28 juin 2011 FNOTSI

Plus en détail

Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015

Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015 Février 2015 Compte rendu de la commission Tourisme Culture du 23 février 2015 Etaient présents : voir feuille de présence Monsieur Oustry démarre la réunion et introduit l ordre du jour : - validation

Plus en détail

BLEZAT CONSULTING. Fiches actions

BLEZAT CONSULTING. Fiches actions BLEZAT CONSULTING Mission d étude et d assistance relative à la définition de la politique touristique sur le de la Communauté de communes du Pays Roussillonnais Fiches actions Février 2010 SARL au capital

Plus en détail

Qui êtes-vous? Votre structure?

Qui êtes-vous? Votre structure? Interview réalisée par Ludovic Dublanchet le 3 mai 2011 pour la journée MOPA Les Rencontres du etourisme dans les Landes - Spécial Elus - qui se sont tenues le 10 mai 2011 à Marquèze. Contenu et présentations

Plus en détail

AU PROGRAMME. Zoom sur la clientèle groupes

AU PROGRAMME. Zoom sur la clientèle groupes AU PROGRAMME Zoom sur la clientèle groupes CONFÉRENCE /DÉBAT Partie 1 : Quelques données chiffrées Partie 2 : Analyse du marché des groupes marché en mutation Partie 3 : Progresser en commercialisation

Plus en détail

Etude image / notoriété / marques 2009 Eléments symbolisant Provence-Alpes-Côte d Azur

Etude image / notoriété / marques 2009 Eléments symbolisant Provence-Alpes-Côte d Azur Etude image / notoriété / marques 2009 Eléments symbolisant Provence-Alpes-Côte d Azur Rappel 83% 27% 72% 54% 53% 49% 72% 45% 26% 43% 15% 34% 57% 31% 53% 71% 31% 41% 29% 3% 2 l oenotourisme en PACA un

Plus en détail

RENCONTRES PARTENAIRES ORIENTATIONS 2016

RENCONTRES PARTENAIRES ORIENTATIONS 2016 RENCONTRES PARTENAIRES ORIENTATIONS 2016 ORDRE DU JOUR - ETUDE ATTRACTIVITE (point d étape) - DONNEES DE CADRAGE - STRATEGIE & DECLINAISONS OPERATIONNELLES - PROPOSITIONS DE PARTENARIAT o www.voyages.sncf.com

Plus en détail

BILAN DU SALON DU RANDONNEUR

BILAN DU SALON DU RANDONNEUR BILAN DU SALON DU RANDONNEUR 22, 23 et 24 mars 2013, Lyon EN RÉSUMÉ - Bon salon : nombreux contacts intéressés - Bon partenariat avec le CRDTA et les territoires partenaires du 03 : SMAT Montagne Bourbonnaise,

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES

PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES PRESENTATION DU LABEL FAMILLE PLUS AUX PRESTATAIRES D ACTIVITES Présentation du label Le marché des familles comprend 8 000 000 de familles françaises auxquelles s ajouteraient 20 000 000 de familles étrangères

Plus en détail

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Ce document de travail rassemble quelques chiffres-clés et éléments de cadrage pour les participants aux

Plus en détail

Les clientèles touristiques des Alpes de Haute-Provence

Les clientèles touristiques des Alpes de Haute-Provence Les clientèles touristiques des Alpes de Haute-Provence Printemps 2010 Printemps 2011 Digne-les-Bains, le 21 mars 2012 Une démarche partenariale Partenaires financiers Comité de pilotage 2 Une démarche

Plus en détail

DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE. Plan d actions Réunion 27 novembre 2014

DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE. Plan d actions Réunion 27 novembre 2014 DEFINITION DE LA STRATEGIE DE PROMOTION TOURISTIQUE Plan d actions Réunion 27 novembre 2014 Déroulé de la mission Positionnement Choix et hiérarchie clientèles Formalisation graphique Formalisation opérationnelle

Plus en détail

BILAN 2014 Financement du poste d animationcoordination

BILAN 2014 Financement du poste d animationcoordination Association pour la mise en marché d une nouvelle destination touristique BILAN 2014 Financement du poste d animationcoordination du réseau des offices de tourisme Ardèche Plein Cœur Réseau des Offices

Plus en détail

RESULTATS France Etude sur la clientèle des sites oenotouristiques

RESULTATS France Etude sur la clientèle des sites oenotouristiques RESULTATS France Etude sur la clientèle des sites oenotouristiques CHAMPS DE L ETUDE 8 régions partenaires de la démarche : Aquitaine Alsace Bourgogne Champagne Ardennes Languedoc Roussillon PACA Rhône

Plus en détail

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains

Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains Présentation CRT PACA Golf de Digne les bains 1 Réalisation d une étude de positionnement marketing en 2010 5 enjeux pour une destination touristique «Pays Dignois» Un enjeu de positionnement touristique

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème :

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème : LES ATELIERS DU TOURISME DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 avril 2012, l ATRIA, Belfort Atelier 4 La communication et la commercialisation du territoire Animateur : Emilie LUA MaHoC Rapporteur : xxx Thème de

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ANIMATION ET GESTION TOURISTIQUES LOCALES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ANIMATION ET GESTION TOURISTIQUES LOCALES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ANIMATION ET GESTION TOURISTIQUES LOCALES SESSION 2011 CORRIGÉ ÉPREUVE E5 ÉTUDE D OPÉRATIONS TOURISTIQUES Durée : 5 heures coefficient : 3 Le corrigé comporte 9 pages, numérotées

Plus en détail

Campagne Web Marketing 2015

Campagne Web Marketing 2015 France Wallonie Suisse Romande Dossier technique Eléments techniques Direction du Marketing et de la Communication Dossier suivi par : David Queffelec - dqueffelec@herault-tourisme.com - 04 67 67 71 24

Plus en détail

JEUDI 2 DECEMBRE 2010

JEUDI 2 DECEMBRE 2010 JEUDI 2 DECEMBRE 2010 PALAIS DES CONGRES DE BEAUNE Présentation de l étude Tourisme et vin INTRODUCTION L image de la Bourgogne Introduction Une image confortée par d autres sources: Britanniques Belges

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing

MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing MiniKonf 2007 Marketing: Passer d un produit technologique à un produit marketing Stéphanie MICHEL AMATO Consultante AJEM Consultants Avec le témoignage de François CHALUMEAU Directeur GlobaWare International

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE ETAPE 2.3 : PLAN D ACTIONS ET PLANNING Novembre 2014 Jean-Philippe

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE Synthèse de l enquête de fréquentation touristique estivale 2014 Estimation de la fréquentation touristique d agrément et des retombées économiques

Plus en détail

Simon BOURCIER. BOURCIER Simon. Les attentes des touristes français. Motivations & Affinités

Simon BOURCIER. BOURCIER Simon. Les attentes des touristes français. Motivations & Affinités Motivations & Affinités Les attentes des touristes français Simon BOURCIER BOURCIER Simon Méthodologie Les Français en vacances : quels séjours? Quels souvenirs? La Bretagne : perceptions et attractivité

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Etude sur les clientèles touristiques 2014 en région Centre-Val de Loire. Réunion du 16 juin 2015 à Tours

Etude sur les clientèles touristiques 2014 en région Centre-Val de Loire. Réunion du 16 juin 2015 à Tours Etude sur les clientèles touristiques 2014 en région Centre- Réunion du 16 juin 2015 à Tours Etude sur les clientèles touristiques 2014 Réalisée d avril à novembre 2014 Financement et suivi technique par

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité

Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité Promouvoir sur le web la destination Maroc à travers la valorisation de l artisanat t de qualité Apporter aux acteurs locaux du tourisme (hôtels, agences de voyage, loueurs de voiture, artisans,...) des

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Chefs d L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Programme Ambition Développement, développé par les BGE des Pays de la Loire Envie de développer votre? BGE, spécialiste de la création & développement

Plus en détail

tous sur le web c est parti! Journée des acteurs Chartrousins 12 novembre 2015

tous sur le web c est parti! Journée des acteurs Chartrousins 12 novembre 2015 tous sur le web c est parti! Journée des acteurs Chartrousins 12 novembre 2015 Chantal CARLIOZ Présidente D Isère Tourisme «Le tourisme est l une des composantes essentielles de l activité du département

Plus en détail

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION - Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAUTAIRE «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» 26 juin 2014 1 - Est Cantal - OTI «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» - Importance de l AXE 75 - Des

Plus en détail

Résultats de l enquête client 2010-2011. Hôtellerie

Résultats de l enquête client 2010-2011. Hôtellerie Résultats de l enquête client 2010-2011 Hôtellerie Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction Les

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse p.3. Contexte. La marque touristique. Contacts. Annexe p.13. p.4-5. p.6. p.12

Sommaire. Communiqué de presse p.3. Contexte. La marque touristique. Contacts. Annexe p.13. p.4-5. p.6. p.12 Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse p.3 Contexte p.4-5 La marque touristique p.6 Contacts p.12 Annexe p.13 Communiqué de Presse À l occasion du lancement d une nouvelle marque touristique Le

Plus en détail

ÈME RENCONTRE. Hébergements touristiques meublés et chambres d hôtes Hôtel-restaurant l Albatros, Morlaix le 3 décembre 2014

ÈME RENCONTRE. Hébergements touristiques meublés et chambres d hôtes Hôtel-restaurant l Albatros, Morlaix le 3 décembre 2014 3 ÈME RENCONTRE Hébergements touristiques meublés et chambres d hôtes Hôtel-restaurant l Albatros, Morlaix le 3 décembre 2014 ORDRE DU JOUR! Accueil à parti de 9h 30! Mot d accueil de Mme Agnès le Brun,

Plus en détail

Plan Stratégique 2015-2019

Plan Stratégique 2015-2019 Plan Stratégique 2015-2019 En 2015, le Schéma local de développement touristique évolue en Plan stratégique touristique pour la période 2015-2017. Ce document vient répondre aux enjeux de la Marque Qualité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Six vidéos promotionnelles pour le Beaujolais. Projection officielle. Le jeudi 4 décembre à 18h30

DOSSIER DE PRESSE. Six vidéos promotionnelles pour le Beaujolais. Projection officielle. Le jeudi 4 décembre à 18h30 DOSSIER DE PRESSE Six vidéos promotionnelles pour le Beaujolais Projection officielle Le jeudi 4 décembre à 18h30 Cinéma «Les 400 coups» à Villefranche-sur-Saône novembre 2014 Contact presse Destination

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2013-2015 «PAYS DE BERGERAC VIGNOBLE ET BASTIDES»

PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2013-2015 «PAYS DE BERGERAC VIGNOBLE ET BASTIDES» PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2013-2015 «PAYS DE BERGERAC VIGNOBLE ET BASTIDES» 1) Présentation de la structuration touristique du Pays de Bergerac Le Pays de Bergerac repose sur 3 entités

Plus en détail

Contrat de destination Bourgogne

Contrat de destination Bourgogne Bourgogne Tourisme 5, avenue Garibaldi - BP 20623 - F-21006 Dijon cedex Tél : + 33(0)3 80 280 280 - Fax : + 33 (0)3 80 280 300 www.bourgogne-tourisme.com Contrat de destination Bourgogne Le 15 octobre

Plus en détail

CREATION D UNE NOUVELLE OFFRE TOURISTIQUE & OENOTOURISTIQUE POUR LA COMMUNE DE GRUISSAN ET SON ITINERAIRE MER & TERRE ODYSSEA

CREATION D UNE NOUVELLE OFFRE TOURISTIQUE & OENOTOURISTIQUE POUR LA COMMUNE DE GRUISSAN ET SON ITINERAIRE MER & TERRE ODYSSEA CREATION D UNE NOUVELLE OFFRE TOURISTIQUE & OENOTOURISTIQUE POUR LA COMMUNE DE GRUISSAN ET SON ITINERAIRE MER & TERRE ODYSSEA Vins & Patrimoines qui parlent «Sud de France en Pays Cathare» Première rencontre

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

La clientèle œnotouristique Analyse des résultats du vignoble de Champagne comparée aux vignobles Aquitains, Alsaciens et Bourguignons.

La clientèle œnotouristique Analyse des résultats du vignoble de Champagne comparée aux vignobles Aquitains, Alsaciens et Bourguignons. La clientèle œnotouristique Analyse des résultats du vignoble de Champagne comparée aux vignobles Aquitains, Alsaciens et Bourguignons 29 Avril 2011 *source : enquête auprès des clientèles de l offre œnotouristique

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE

LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE LE TOURISME N A PAS DE FRONTIERE Samedi 30 mai 2015 Photo : Jaymantir UNE DESTINATION, C EST QUOI? Juin 2015 Brigitte Bloch Le touriste, un oiseau migrateur Le touriste n a pas de frontière. Sa vision

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES DES ACTIONS MENEES Bilan 2013

FICHES TECHNIQUES DES ACTIONS MENEES Bilan 2013 Schéma Départemental de Développement du Tourisme des Ardennes 2012--2015 FICHES TECHNIQUES DES ACTIONS MENEES Bilan 2013 Note de synthèse Bilan 2013 des actions du SDDT 2012-2015 Fiches actions Axe 1

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle Restitution Publique Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle 1 Présentation du projet Contexte Projet du Domaine d Approfondissement de l Ecole d Ingénieurs de Purpan, Toulouse (21 étudiants) Territoire du

Plus en détail

ONLYLYON Destination d Excellence. Faire de l excellence de l accueil à Lyon, un objectif pour tous!

ONLYLYON Destination d Excellence. Faire de l excellence de l accueil à Lyon, un objectif pour tous! ONLYLYON Destination d Excellence Faire de l excellence de l accueil à Lyon, un objectif pour tous! ONLYLYON Destination d Excellence Faire de l excellence de l accueil à Lyon, un objectif pour tous! Pourquoi

Plus en détail

Charleroi, le 13 octobre 2010. Schéma directeur de développement stratégique du Pays de Charleroi et de la Ville de Charleroi

Charleroi, le 13 octobre 2010. Schéma directeur de développement stratégique du Pays de Charleroi et de la Ville de Charleroi Charleroi, le 13 octobre 2010 Schéma directeur de développement stratégique du Pays de Charleroi et de la Ville de Charleroi LES AXES Phase 1 Evaluation de la situation existante Diagnostic Phase 2 de

Plus en détail

Rapport d activité 2014. Office de Tourisme de Forges-les-Eaux

Rapport d activité 2014. Office de Tourisme de Forges-les-Eaux Rapport d activité 2014 Office de Tourisme de Forges-les-Eaux Sommaire - Accueil - Activités commerciales - Communication - Animations - Stratégie 2015-2017 - Projets 2015 Combien de personnes sont venues

Plus en détail

La segmentation : «On ne peut pas plaire à tout le monde et à sa mère» «Qui trop embrasse mal étreint» Dictons populaires

La segmentation : «On ne peut pas plaire à tout le monde et à sa mère» «Qui trop embrasse mal étreint» Dictons populaires Cours Marketing «Segmentation» - Annelaure Cotte-Bouteillat 1/5 La segmentation : «On ne peut pas plaire à tout le monde et à sa mère» «Qui trop embrasse mal étreint» Dictons populaires Définition de la

Plus en détail

Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque

Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque 1 Objectifs Objectifs Evaluer la perception de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque et ses points

Plus en détail

fréquentation des sites Move Your Alps

fréquentation des sites Move Your Alps fréquentation des sites Move Your Alps Une hausse globale de 30 % et un été exceptionnel! Statistiques globales Du 1 er Janvier au 31 Août 2014 # Sessions 367 660 # Pages vues 1 497 020 # Utilisateurs

Plus en détail

Des questions en live? @gregguzzo

Des questions en live? @gregguzzo Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience client? Des questions en live? @gregguzzo 1 _ CRM, késako? Construire avec ses clients

Plus en détail

Les clientèles touristiques de la Camargue

Les clientèles touristiques de la Camargue Les clientèles touristiques de la Camargue (Arles, Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Port-Saint-Louis-du-Rhône) 1 Les clientèles touristiques de la Camargue (Arles, Les Saintes Maries de la Mer, Port Saint

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

SCHEMA LOCAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU PAYS DE MIREPOIX. Phase 3 : le plan d action

SCHEMA LOCAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU PAYS DE MIREPOIX. Phase 3 : le plan d action SCHEMA LOCAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU PAYS DE MIREPOIX Phase 3 : le plan d action Juillet 2010 Agence de Développement Touristique d Ariège Pyrénées Route de Ganac BP 30143 090004 Foix cedex Tel:

Plus en détail

FENETRE SUR L INTERNATIONAL

FENETRE SUR L INTERNATIONAL FENETRE SUR L INTERNATIONAL Introduction & Stratégie d Isère Tourisme 27 mars 2014 FENETRE SUR L INTERNATIONAL 1 Introduction Points de repère 27 mars 2014 LA CLIENTÈLE ÉTRANGÈRE EN ISÈRE 2013 1,8 MILLION

Plus en détail

Cahier des charges Produits touristiques Berry Province

Cahier des charges Produits touristiques Berry Province Cahier des charges Produits touristiques Berry Province 1 - www.berryprovince.com AVANT-PROPOS Depuis plus de quinze ans, les Agences de Développement Touristique du Cher et de l Indre œuvrent conjointement

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte Rentabilité économique Améliorer le résultat d exploitation Vous avez besoin de prendre du recul pour choisir les bons leviers d amélioration de votre rentabilité? Dans cette réflexion complexe, FTC vous

Plus en détail

Le tourisme en. 2008-2013 Une économie, une ambition, un avenir.

Le tourisme en. 2008-2013 Une économie, une ambition, un avenir. Le tourisme en e im it r a M e in e S plan DÉPARTEMENTAL QUE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTI 2008-2013 Une économie, une ambition, un avenir. Edito Un nouveau projet touristique pour la Seine-Maritime Depuis

Plus en détail

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE Orientation 1 : Positionner la Gironde sur le marché du tourisme par la promotion et la commercialisation Axe 1.1 : La création d une destination

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural C.R.I.T.E.R. Languedoc-Roussillon (Siège social) Parc d Activités Le Millénaire Bruyère 2000 - Bat 1-650, rue Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Plus en détail

Réalisation d'une étude identitaire et d'une plateforme de marque de la région Bretagne. Présentation de la méthodologie

Réalisation d'une étude identitaire et d'une plateforme de marque de la région Bretagne. Présentation de la méthodologie Réalisation d'une étude identitaire et d'une plateforme de marque de la région Bretagne Présentation de la méthodologie Le prestataire retenu Le Cabinet CoManaging, créé par Joël Gayet, est spécialisé

Plus en détail

Les actions du CRT pour la marque Val de Loire

Les actions du CRT pour la marque Val de Loire Les actions du CRT pour la marque Val de Loire 1 Les actions déjà menées 2 Reportage photographique Cliquez pour modifier le style du titre Eté/Automne 2013 Photographe : Franck Charel Nombre: 1800 photos

Plus en détail

Résultats de l enquête client 2010-2011. Golfe de Saint-Tropez

Résultats de l enquête client 2010-2011. Golfe de Saint-Tropez Résultats de l enquête client 2010-2011 Golfe de Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction Les réponses

Plus en détail

BDRHConseils - Formation conseiller en séjour niveau 4 1

BDRHConseils - Formation conseiller en séjour niveau 4 1 BDRHConseils - Formation conseiller en séjour niveau 4 1 «Conseiller en séjour Expert» niveau 4 BDRHConseils - Formation conseiller en séjour niveau 4 2 Présentation Tour de table suite au module 3 : Vos

Plus en détail

Le tourisme vitivinicole (oenotourisme) : le regard du marketing

Le tourisme vitivinicole (oenotourisme) : le regard du marketing Le tourisme vitivinicole (ou œnotourisme) : Le regard du marketing Jean-Jacques Cariou, professeur au lycée d hôtellerie et de Tourisme de Bordeaux-Talence (Lycée de Gascogne), est membre de la «Communauté

Plus en détail

3. Développement du Pôle touristique Fluvial sur le Canal des Houillères

3. Développement du Pôle touristique Fluvial sur le Canal des Houillères OPERATION N 3 3. Développement du Pôle touristique Fluvial sur le Canal des Houillères SOMMAIRE 3.1 Le Canal : un vecteur touristique en expansion. 3.2 Le port et la halte fluviale de Harskirchen-Bissert

Plus en détail

24 Juin 2014. Office de Tourisme Médoc Océan

24 Juin 2014. Office de Tourisme Médoc Océan 24 Juin 2014 Office de Tourisme Médoc Océan MEDOC OCEAN Les communes Lacanau, Carcans-Maubuisson et Hourtin Population 9000 habitants Une structure intercommunale La Communauté de Communes des Lacs Médocains

Plus en détail

Contrat de Destination «Voyage dans les Alpes» Volet 4 : observation, Intelligence économique et territoriale

Contrat de Destination «Voyage dans les Alpes» Volet 4 : observation, Intelligence économique et territoriale Contrat de Destination «Voyage dans les Alpes» Volet 4 : observation, Intelligence économique et territoriale Pilotage : Atout France Délégation Montagne 1 ère réunion de réflexion du comité technique

Plus en détail

Rencontre annuelle marketing Partenaires Angers Loire Tourisme 31/01/2013

Rencontre annuelle marketing Partenaires Angers Loire Tourisme 31/01/2013 Rencontre annuelle marketing Partenaires Angers Loire Tourisme 31/01/2013 PROGRAMME DE LA RENCONTRE Présentation du nouveau site www.angersloiretourisme.com Plan d'actions marketing 2013 Visite guidée

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Moselle Tourisme Plan de promotion 2015

Moselle Tourisme Plan de promotion 2015 Moselle Tourisme Plan de promotion 2015 Moselle Tourisme Agence de Développement et de Réservation Touristiques du Conseil Général de la Moselle Promouvoir et commercialiser l offre touristique de la Moselle

Plus en détail