Pathologie de l appareil génital féminin. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pathologie de l appareil génital féminin. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)"

Transcription

1 Pathologie de l appareil génital féminin Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

2 Anatomie Voies génitales: Vagin Col, et corps utérin Cavite utérine, Endométre Trompe, Pavillon Ovaire

3 Infections Courantes sans complication: Voies génitales basses Candida, Trichomonas ->, Gardnerella, Herpes. Causes d infertilité: Atteinte des voies basses et hautes Gonorrhée, Chlamydia Avortement: Mycoplasma Carcinome: HPV Infection suppurée: Salpingite +/- ovarite (pyosalpinx)

4 Vulve Kyste de la glande de Bartholin Infection, oblitération du canal excréteur Pathologie épithéliale non tumorale Leucoplasies Plaques blanchâtres : Biopsie Bénignes> Inflammatoires >précancéreuses >malignes Lichen scléro-atrophique -> Leucokératose: hyperplasie épidermoïde ->

5 Vulve Lichen sclero-atrophique Aspect parcheminé de la muqueuse vulvaire avec atrophie labiale

6 Vulve: Tumeurs Bénignes Hidradénome papillifère Condylome acuminé: MST (HPV) Lésions papillomateuses verruqueuses Acanthose, Hyperkératose, Koïlocytose Lésions néoplasiques précancéreuses et carcinomes Rares, 85% Ca épidermoïde VIN (Vulvar Intraepith. Neoplasia) HPV haut risque (16, 18) Ca in situ (Bowen) Ca Epidermoïde

7 Vulve: Tumeurs VIN (Vulvar Intraepithelial Neoplasia) HPV haut risque (16, 18) -> Carcinome in situ (Bowen) Carcinome Epidermoïde Kératinisant ou faiblement différencié Risque métastique selon taille, invasion et emboles lymphatiques < 2 cm : 70% survie à 5 ans > 2 cm et N+ : 10% à 5 ans

8 Vulve : Tumeurs Maladie de Paget extra-mammaire Rare Lésion rouge, prurigineuse Cellules glandulaires malignes, isolées intra-épidermiques Mélanome malin

9 Vagin Pathologies rares Adénocarcinome à cellules claires φ jeune, Mère Diethylstilbestrol Rhabdomyosarcome embryonnaire Enfant < 5 ans Botryoïde

10 Col utérin Schéma du développement de la zone de transformation du col

11 Col utérin Aspects colposcopiques: Période de reproduction Post-ménopausique

12 Col utérin Inflammations aigues et chroniques Muqueuse malpighienne mature: glycogène > Multiplication bactérienne > - ph > métaplasie > cervicite chronique Atteinte spécifique: ex. Herpès Cervicite folliculaire: chlamydia

13 Col utérin Polype endocervical Relativement fréquent Fibro-glandulaire Benin Néoplasies intra-épithéliales et invasives Il y a 60 ans Ca du col + meurtrier Actuellement: 8 ème derrière Poumon, Sein, Colon, Pancréas, Ovaire, Lymphome ^ lésions précancéreuses # dépistage Pathogénie Précocité des premiers rapports Multiplicité des partenaires et vagabondage sexuel ψ > MST HPV haut risque (16, 18, 31, 33) > Ca col HPV bas risque (6, 11, 42, 44) > Condylome

14 Col utérin: Pathogénie des néoplasies, hypothèses

15 Col utérin Néoplasie intra-épithéliale (CIN) Koïlocytose # effet cytopathique viral, bas risque Lésions précancéreuses > dysplasie > Ca In Situ (CIS) CIN I # dysplasie légère CIN III # CIS

16 Col utérin Dépistage : Frottis cervical, aspects cytologiques des cellules exfoliées: A) Normal B) CIN I, Koïlocytose C) CIN II D) CIN III

17 Col utérin CIN: Techniques de mise en évidence HPV, Immunohistochimie

18 Col utérin Carcinome épidermoïde (95%) CIN III 30 ans > Ca ans Morphologie Végétant + fréquent, ulcérant ou infiltrant Extension par contigüité Extension ganglionnaire locale et à distance Stades CIS > Ca invasion minime > Ca micro-invasif <5mm Inv. Frottis Colposcopie Biopsie Traitement Conisation Hystérectomie - Radiothérapie

19 Corps utérin et endomètre Modifications endométriales lors du cycle menstruel

20 Corps utérin et endomètre Modifications endométriales lors du cycle menstruel Metropathies dysfonctionnelles Hémorragies anormales ~ causes selon l âge Cycle anovulatoire: souvent de cause inconnue, fréquent en périménopause Phase lutéale inadéquate Complications de la grossesse Lésions tumorales Atrophie

21 Corps utérin et endomètre Inflammation Rare, Chronique Rétention placentaire, DIU, TB Adénomyose Epaississement Inclusions stroma +/- glandes

22 Corps utérin et endomètre Endométriose Hypothèses Tissu endométrial en dehors de l utérus: Ovaires, ligament, cloison recto-vaginale, péritoine pelvien. Hormonosensible

23 Corps utérin et endomètre Endométriose Morphologie Teinte # modifications cycliques et hémorragies Nodules bleuâtres Kyste chocolat Glandes, Stroma, Pigment ferrique

24 Corps utérin et endomètre Polypes endométriaux Masse sessile ou pédiculée Fonctionnel ou non, kystique Hyperplasie endométriale Cause d hémorrhagie Reflet de la stimulation ostrogénique Hyperplasie de bas grade simple ou complexe > 5% Ca Hyperplasie de haut grade (atypique) > 25% Ca

25 Corps utérin et endomètre Carcinome endométrial φ ans, Obèse diabétique, HTA, Infertilité Adénoca endométrioïde 85% Ma : Végétant localisé, ou Diffus Mi : Tubes (bien différencié), Solide (peu différencié) Tumeur mixte mullerienne Carcinosarcome Rare

26 Tumeurs du myomètre Léiomyome -> Fréquent Ma: Masse ferme, blanchâtre, fasciculée Mi: Cellules musculaires lisses Mitoses rares Léiomyosarcome -> Rare Ma: Hémorragie, nécrose Mi: Atypies, mitoses Tumeurs du stroma endométrial.

Module M1.2. Pathologie gynécologique

Module M1.2. Pathologie gynécologique Module M1.2 Pathologie gynécologique Introduction - Vue d ensemble Dr Maryse Fiche Institut Universitaire de Pathologie Lausanne Les objectifs d apprentissage traités dans les cours de gynécopathologie

Plus en détail

HPV Human Papilloma Virus

HPV Human Papilloma Virus QuickTime et un décompresseur GIF sont requis pour visualiser cette image. PATHOLOGIE GYNECOLOGIQUE HPV INDUITE J.L.LEROY Hôpital Jeanne de Flandre CHRU LILLE XI Journée e Régionale R de pathologie infectieuse

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

Lésions séreuses de l ovaire M A S T E R C L A S S 25 F O R P A T H M F D E H O U, G J A C O M E N 2 1 0 3 2 0 1 3

Lésions séreuses de l ovaire M A S T E R C L A S S 25 F O R P A T H M F D E H O U, G J A C O M E N 2 1 0 3 2 0 1 3 Lésions séreuses de l ovaire M A S T E R C L A S S 25 F O R P A T H M F D E H O U, G J A C O M E N 2 1 0 3 2 0 1 3 Classification OMS des tumeurs ovariennes Tumeurs épithéliales (90%) Tumeurs séreuses

Plus en détail

FROTTIS CERVICO-UTERIN EN MILIEU LIQUIDE : QUELS AVANTAGES PRATIQUES POUR LE PRATICIEN?

FROTTIS CERVICO-UTERIN EN MILIEU LIQUIDE : QUELS AVANTAGES PRATIQUES POUR LE PRATICIEN? FROTTIS CERVICO-UTERIN EN MILIEU LIQUIDE : QUELS AVANTAGES PRATIQUES POUR LE PRATICIEN? M. Courtade-Saïdi, L. Collin, J. Aziza UF d Histologie-Cytologie - Service d Anatomie Pathologique et Histologie-Cytologie

Plus en détail

Lésions glandulaires du col utérin. Francine Walker Service d Anatomie Pathologique Hôpital Bichat Claude Bernard

Lésions glandulaires du col utérin. Francine Walker Service d Anatomie Pathologique Hôpital Bichat Claude Bernard Lésions glandulaires du col utérin Francine Walker Service d Anatomie Pathologique Hôpital Bichat Claude Bernard Données épidémiologiques Le cancer invasif du col est le 2ème cancer féminin à l'échelle

Plus en détail

Item 295 (ex item 145) Tumeurs de la cavité buccale, nasosinusiennes. voies aérodigestives supérieures

Item 295 (ex item 145) Tumeurs de la cavité buccale, nasosinusiennes. voies aérodigestives supérieures Item 295 (ex item 145) Tumeurs de la cavité buccale, nasosinusiennes et du cavum, et des voies aérodigestives supérieures Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Types

Plus en détail

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER

CHAPITRES DU COURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER CHAPITRES DU COURS GENERALITES SUR LES TUMEURS LE TISSU CANCEREUX ET CELLULES CANCEREUSES HISTOIRE NATURELLE ET BASES MOLECULAIRES DU CANCER MOYENS DE DIAGNOSTIC ANATOMOPATHOLOGIQUE DU CANCER 1 OBJECTIFS

Plus en détail

Papillomavirus Humains HPV

Papillomavirus Humains HPV U.F.R Médecine L3 Année 2014 / 2015 U.E. Agents Infectieux Papillomavirus Humains HPV Pr. Astrid Vabret Laboratoire de Virologie, CHU Caen EA4655 U2RM Université Basse-Normandie Centre National de référence

Plus en détail

TUMEURS DU BAS APPAREIL URINAIRE

TUMEURS DU BAS APPAREIL URINAIRE 1 Plan de cours I - TUMEURS PRIMITIVES DE LA VESSIE c1 - Tumeurs papillaires non infiltrantes c2 - Tumeurs papillaires infiltrantes c3 - Carcinome in-situ en muqueuse plane D - Pronostic : II - TUMEURS

Plus en détail

Classification histologique- voies de cancérogénèse. Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris

Classification histologique- voies de cancérogénèse. Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Classification histologique- voies de cancérogénèse Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Cancers de l endomètre Epidémiologie Cancer gynécologique le plus

Plus en détail

Cours n 11 Rôle du Pathologiste : cancer du col de l utérus et de l endomètre

Cours n 11 Rôle du Pathologiste : cancer du col de l utérus et de l endomètre UE 7 Gynéco-endocrinologie Dr Jean-Philippe Broulant Le 26/10/2012, de 8h30 à 10h30 Ronéotypeuse : Élise Casassus Ronéolecteur : Adrien Gillibert Cours n 11 Rôle du Pathologiste : cancer du col de l utérus

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Cancer de la vulve Epidémiologie et Lésions précancéreuses

Cancer de la vulve Epidémiologie et Lésions précancéreuses Cancer de la vulve Epidémiologie et Lésions précancéreuses Pr Jean François MEYE Faculté de Médecine de Libreville SCIENTIA ET MEDICINA UNIVERSUM SUNT Libreville: 26-29 Septembre 2012 Cancer de la vulve

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE?

L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE? Actualités sur les explorations diagnostiques de l utérus Hôpital André Mignot, 5 mars 2009 L HYSTEROSCOPIE DIAGNOSTIQUE EST-ELLE INCONTOURNABLE? Arnaud LE TOHIC Praticien Hospitalier Service de Gynécologie

Plus en détail

Proctologie en anatomie pathologique

Proctologie en anatomie pathologique Proctologie en anatomie pathologique «Petite chirurgie proctologique» Biopsies (pathologie tumorale essentiellement) Peu de pièces opératoires carcinologiques pathologies et terminologies particulières

Plus en détail

Tuméfactions vulvo-vaginales bénignes de l enfant

Tuméfactions vulvo-vaginales bénignes de l enfant Tuméfactions vulvo-vaginales bénignes de l enfant 2014 Pr Merrot Remerciements au Pr Dodat pour son iconographie Du séminaire du collège hospitalo-universitaire d orange 2005 étiologies variées examen

Plus en détail

Les lésions bénignes du col utérin Professeur Pierre BERNARD Décembre 2002

Les lésions bénignes du col utérin Professeur Pierre BERNARD Décembre 2002 Les lésions bénignes du col utérin Professeur Pierre BERNARD Décembre 2002 Pré-Requis : Anatomie et histologie du col utérin Les infections génitales L ectropion du col utérin Résumé : Il s agit d une

Plus en détail

Classification des cancers de l endomètre

Classification des cancers de l endomètre Classification des cancers de l endomètre RÉSUMÉ : Il existe de nombreux types et sous-types anatomopathologiques des cancers de l endomètre, avec des caractéristiques propres en termes d aspects microscopiques,

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

Formes histologiques des cancers du sein

Formes histologiques des cancers du sein Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes

Plus en détail

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»?

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? I Jammet (1), E Decroisette (1), M Pouquet (1), Y Aubard (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1) Limoges France, (2) Montpellier

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY. Proctologie en images

Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY. Proctologie en images Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY Proctologie en images Agnès Senéjoux (Paris) Alain Claudy (Lyon) 17 et 18 mars 2007 FMC HGE Lyon FMC HGE Lyon 17 et 18 Mars 2007 FMC HGE Lyon 17 et 18 Mars 2007 «Anal intraepithelial

Plus en détail

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi I) Pathologie non tumorale anale 1) Les Hémorroïdes :Hémorroïde externe 2)Fissure anale 3) Abcès anal 4) Fistule anale 5) Sinus ou kyste pilonidal LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi Hémorroïde

Plus en détail

Tumeurs du col utérin

Tumeurs du col utérin Tumeurs du col utérin Objectifs Connaitre les principaux types histologiques des tumeurs et les principales lésions tissulaires précancéreuses. Connaitre la place et l'apport de l'anatomie pathologique

Plus en détail

Guide de prise en charge obste triquegyne cologie et colposcopie

Guide de prise en charge obste triquegyne cologie et colposcopie Guide de prise en charge obste triquegyne cologie et colposcopie Mise à jour : juin 2014 Centrale de rendez-vous - CSSS de Gatineau Hôpital de Gatineau 909, boulevard La Vérendrye Gatineau (Québec) J8P

Plus en détail

Histoire naturelle des cancers de l ovaire

Histoire naturelle des cancers de l ovaire Histoire naturelle des cancers de l ovaire A Rafii E Mery Journée Régionale de Cancérologie Gynécologique et Sénologique 08/06/07 Tissu normal Prédisposition génétique Facteurs environnementaux PREVENTION

Plus en détail

LES TUMEURS DU COL DE L UTERUS

LES TUMEURS DU COL DE L UTERUS MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE 3 FACULTE DE MEDECINE Département de Médecine LABORATOIRE D ANATOMIE ET DE CYTOLOGIE PATHOLOGIQUE CHU Dr BENBADIS ANATOMIE

Plus en détail

LES IMAGES PATHOLOGIQUES en HYSTEROSCOPIE

LES IMAGES PATHOLOGIQUES en HYSTEROSCOPIE LES IMAGES PATHOLOGIQUES en HYSTEROSCOPIE 9ème congrès national de la Société Algérienne d'etude et de Recherche sur la Ménopause & 4ème congrès de la FAFEM - 7 et 8 mai 2011 -Alger -Algérie KHODJA.R DAMENE.A

Plus en détail

ZONE de TRANSFORMATION ATYPIQUE. de GRADE I CORRELATIONS CYTO-HISTOLOGIQUES

ZONE de TRANSFORMATION ATYPIQUE. de GRADE I CORRELATIONS CYTO-HISTOLOGIQUES ZONE de TRANSFORMATION ATYPIQUE de GRADE I CORRELATIONS CYTO-HISTOLOGIQUES TRANSFORMATION NORMALE Jonction épithélium malpighien - épithélium cylindrique EPITHELIUM MALPIGHIEN EXOCERVICAL cellules superficielles

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Traitement chirurgical des cancers de l endomètre, du col et de l ovaire Cancer de l endomètre Emile Daraï Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Tenon, CancerEst, Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Sémiologie en imagerie

Sémiologie en imagerie Sémiologie en imagerie gynécologique et obstétricale Pr Alain Le Blanche Université de Picardie Jules Verne le_blanche.alain@chu-amiens.fr 03 22 66 84 07 Amphithéâtres Sylvius_Riolan lundi 28 septembre

Plus en détail

LES URGENCES GYNÉCOLOGIQUES : DU SYMPTÔME AU DIAGNOSTIC. Dr. Ch. GERARD Service de Gynécologie

LES URGENCES GYNÉCOLOGIQUES : DU SYMPTÔME AU DIAGNOSTIC. Dr. Ch. GERARD Service de Gynécologie LES URGENCES GYNÉCOLOGIQUES : DU SYMPTÔME AU DIAGNOSTIC Dr. Ch. GERARD Service de Gynécologie C.H.U. Brugmann - 2014 INTRODUCTION Leucorrhées Hémorragies Algies pelviennes PID Agression sexuelle: nécessite

Plus en détail

Histologie du col normal et des néoplasies intraépithéliales

Histologie du col normal et des néoplasies intraépithéliales Histologie du col normal et des néoplasies intraépithéliales Francine Walker et Annie Cortez Hôpital Bichat-Claude Bernard et Hôpital Tenon Services d anatomie pathologique Données épidémiologiques Le

Plus en détail

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne Généralités Imagerie du cancer de DES de gynécologie 09 février 2007 Edouard Poncelet, Pr D Vinatier Service d Imagerie médicale, JDF Service de Chirurgie gynécologique, JDF 3 cancer chez la femme (sein,

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Pathologies vulvaires. Dermatoses à localisation vulvaire. Lichénification. Lichénification. Lichen scléreux vulvaire. Lichen scléreux vulvaire (LSV)

Pathologies vulvaires. Dermatoses à localisation vulvaire. Lichénification. Lichénification. Lichen scléreux vulvaire. Lichen scléreux vulvaire (LSV) Pathologies vulvaires Dr F Caquant Dermatoses à localisation vulvaire Lichénification Lichénification Hyperplasie épithéliale bénigne Aspect quadrillé pachydermique Grisâtre ou rosé Ttt = Dermocorticoïdes

Plus en détail

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008

Le rôle du pathologiste en cancérologie. PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Le rôle du pathologiste en cancérologie PCEM2 Faculté Denis Diderot année 2007-2008 Qu est ce que la Pathologie? patients tissus cellules diagnostic formation recherche Un bon diagnostic permet : d expliquer

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

Rappel épidémiologique. Approche d une patiente avec plainte vulvo-vaginale. Questions clés:

Rappel épidémiologique. Approche d une patiente avec plainte vulvo-vaginale. Questions clés: Approche d une patiente avec plainte vulvo-vaginale Kramer Marie-Claire et Delessert Katalin médecine communautaire Vlastos Anne-Thérèse et Beier Barbara gynécologie et obstétrique Rappel épidémiologique

Plus en détail

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi I)Pathologie non tumorale anale 1) Les Hémorroïdes :Hémorroïde externe Hémorroïde interne 2)Fissure anale 3) Abcès anal 4) Fistule anale 5) Sinus ou kyste

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Cancer de l endomètre Objectifs : Diagnostiquer une tumeur du corps utérin. Expliquer les bases des classifications qui ont une incidence pronostique. Argumenter l attitude thérapeutique. Planifier le

Plus en détail

La nouvelle terminologie de Bethesda 2001

La nouvelle terminologie de Bethesda 2001 La nouvelle terminologie de Bethesda 2001 Laurent ZERAT «La classification de Papanicolaou est universellement abandonnée car obsolète. Le système de Bethesda doit être utilisé pour formuler les résultats

Plus en détail

Infections à Papillomavirus

Infections à Papillomavirus CBP Infections à Papillomavirus 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières Objectifs

Plus en détail

COURS N 3: Anatomo-pathologie de l'œsophage et de l'estomac.

COURS N 3: Anatomo-pathologie de l'œsophage et de l'estomac. Appareil digestif 26/09/2012 Mme Lavergne-Slove Ronéotypeuse: Laura Bernard Ronéolectrice: Ariane Blanco COURS N 3: Anatomo-pathologie de l'œsophage et de l'estomac. Généralités II. L'œsophage 1) Caractéristiques

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7. Biopathologie Tissulaire 2015

ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7. Biopathologie Tissulaire 2015 ENSEIGNEMENT DIRIGE N 7 Biopathologie Tissulaire 2015 Cas clinique n 1 Femme, 53 ans, consulte pour une hémoptysie survenue à 3 reprises Une radio du poumon révèle une lésion de 4,5 cm du lobe inférieur

Plus en détail

I. Obstétrique et Gynécologie. Sommaire 01 I 02 I 03 I 04 I 05 I

I. Obstétrique et Gynécologie. Sommaire 01 I 02 I 03 I 04 I 05 I I. Obstétrique et Gynécologie Sommaire 1 I 2 I 3 I 4 I 5 I 6 I 7 I 8 I 9 I 1 I 11 I 12 I Dépistage au cours de la grossesse... 1 grossesse... 1 grossesse extra-utérine... 1 Possibilité de grossesse non-viable...

Plus en détail

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François paciencia-m@chu-caen.fr Cas clinique 1 : Col utérin, de la cytologie à la pièce opératoire Une femme de 28 ans consulte son

Plus en détail

CARCINOME BASO CELLULAIRE

CARCINOME BASO CELLULAIRE CARCINOMES CARCINOME BASO CELLULAIRE Développé au dépend des kératinocytes En France :70 cas/100 000 hab/an.facteur causal= exposition solaire+++, 85% surviennent sur des zones photoexposées Ne métastase

Plus en détail

A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE

A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE INTRODUCTION : Devant une masse pelvienne, il faut tenter de préciser : La localisation

Plus en détail

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Poumon Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le poumon normal Lobes droits (3) et gauches (2) Bronches souches, divisions Bronchioles, alvéoles

Plus en détail

Thyroide? Nodule?? Cancer???

Thyroide? Nodule?? Cancer??? Thyroide? Nodule?? Cancer??? Plan 1. Anatomie 2. Histologie 3. Cancer 4. Echographie Données de tt CR TIRADS ANATOMIE HISTOLOGIE 2 types d hormones: - H. thyroidiennes: T3 et T4: métabolisme énergétique,

Plus en détail

Dysplasies et Cancer du col de l Utérus. Dépistage et Traitement

Dysplasies et Cancer du col de l Utérus. Dépistage et Traitement Dysplasies et Cancer du col de l Utérus Dépistage et Traitement JNI 2007 Professeur Patrice Mathevet Cancer du col utérin en France : en 2000 Incidence : 3 387 cas par an (7 ème position) Mortalité : 1

Plus en détail

LE TEST DE PAP. Pour comprendre vos résultats

LE TEST DE PAP. Pour comprendre vos résultats LE TEST DE PAP Pour comprendre vos résultats Le Programme manitobain de dépistage du cancer du col utérin dépend de Santé Manitoba et est géré par Action Cancer Manitoba Qu est-ce qu un test de Pap? Il

Plus en détail

Index. B Bethesda, 85 terminologie, 218 bistouri froid, 271 Bowen, maladie de, 4, 406 Buschke-Löwenstein, tumeurs de, 4

Index. B Bethesda, 85 terminologie, 218 bistouri froid, 271 Bowen, maladie de, 4, 406 Buschke-Löwenstein, tumeurs de, 4 Index A acceptabilité du vaccin, 482 ADC, 224 acidophilie, 336 adénocarcinome, 83, 84, 105, 371 à déviation minime, 83 in situ, 105, 352, 372 infiltrant, 105 micro-invasif, 84 ADN, 5 AGC (atypical glandular

Plus en détail

Tumeurs du col utérin, tumeurs du corps utérin (147) L. Boubli, B. Blanc, C. Taranger-Charpin Octobre 2005

Tumeurs du col utérin, tumeurs du corps utérin (147) L. Boubli, B. Blanc, C. Taranger-Charpin Octobre 2005 Tumeurs du col utérin, tumeurs du corps utérin (147) L. Boubli, B. Blanc, C. Taranger-Charpin Octobre 2005 1. Tumeurs du col utérin 1.1. Cancer du col utérin Données épidémiologiques : Le cancer du col

Plus en détail

9/ Tumeurs gynécologiques

9/ Tumeurs gynécologiques SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux I. Cancer de l'endomètre 9/ Tumeurs gynécologiques Endomètre: muqueuse qui tapisse la cavité utérine Epidémiologie Femmes ménopausées dans 80% des cas Pic de prévalence

Plus en détail

Anatomie pathologique

Anatomie pathologique Anatomie pathologique Types d Epithélium Types de Cancer Glandulaire Adénocarcinome Rectum Cloacogénique ou Ep. non kératinisant Transitionnel Malpighien non kératinisé Anus Malpighien kératinisé Marge

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail

Cancérogénèse ovarienne physiopathologie et réflexions. Dr Hadabi K A 13 ème congrès national de la SAERM 22-23 Mai 2015 Palais de la culture

Cancérogénèse ovarienne physiopathologie et réflexions. Dr Hadabi K A 13 ème congrès national de la SAERM 22-23 Mai 2015 Palais de la culture Cancérogénèse ovarienne physiopathologie et réflexions Dr Hadabi K A 13 ème congrès national de la SAERM 22-23 Mai 2015 Palais de la culture Introduction Cancer épithélial de l ovaire: le plus grave des

Plus en détail

Les cancers de l endomètre (147a) Professeur Pierre BERNARD Décembre 2002 (Mise à jour avril 2005)

Les cancers de l endomètre (147a) Professeur Pierre BERNARD Décembre 2002 (Mise à jour avril 2005) Les cancers de l endomètre (147a) Professeur Pierre BERNARD Décembre 2002 (Mise à jour avril 2005) Résumé : Les cancers de l endomètre sont des adénocarcinomes qui se développent le plus souvent après

Plus en détail

Le plus souvent, il est révélé à un stade précoce, par la survenue de métrorragie, expliquant la

Le plus souvent, il est révélé à un stade précoce, par la survenue de métrorragie, expliquant la Cancer de l endomètre et du col utérin - Dr Catherine GENESTIE I) Cancer de l endomètre : Le cancer de l endomètre est le cancer gynécologique le plus fréquent et la septième cause de mortalité par cancer

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Prédispositions génétiques aux cancers

Prédispositions génétiques aux cancers CANCERS SEIN / OVAIRES tumorales du au moins 3 cas de cancer du sein chez des apparentés au 1 er ou 2 nd degré quel que soit l'âge 2 cas de cancer du sein dont 1 bilatéral au 1 er ou 2 nd degré quel que

Plus en détail

Infection par le HPV, papillomavirus

Infection par le HPV, papillomavirus Page 1 sur 6 Infection par le HPV, papillomavirus humain Les différents stades de l'infection par HPV jusqu'au développement de lésions malignes. Les sérotypes HPV, oncogènes, retrouvés dans quasiment

Plus en détail

E.P.U. 95 Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY

E.P.U. 95 Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY E.P.U. 95 Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY PREVENTION ET PRISE EN CHARGE DU CANCER DU COL DE L UTERUS Dr Jean

Plus en détail

Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale

Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale Pr Raffaèle FAUVET Service de Gynécologie Obstétrique CHU CAEN Cancer de l endomètre - Cancer gynécologique le plus fréquent (13,6/100.000 femmes) - 3 ème

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY Les grands syndromes Endoscopie trachéo-bronchique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY 1 Endoscopie souple avec pince et brosse (fibroscopie) 2 Endoscopie Arbre bronchique normal Bifurcation trachéobronchique

Plus en détail

Les cancers de l endomètre

Les cancers de l endomètre Chapitre 2 Les cancers de l endomètre Généralités Prise en charge Il convient d évaluer les facteurs de comorbidité et l espérance de vie. La stratégie thérapeutique repose principalement sur l opérabilité

Plus en détail

TUMEURS DE L ESTOMAC

TUMEURS DE L ESTOMAC -1/8- Lundi 02/04/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset TUMEURS DE L ESTOMAC I/ INTRODUCTION : Le cancer de l estomac est le 4 cancer en fréquence derrière le

Plus en détail

CANCERS DU COL DE L UTÉRUS

CANCERS DU COL DE L UTÉRUS CANCERS DU COL DE L UTÉRUS CLINIQUE 1. QUELQUES DEFINITIONS 1.1 Lésions précancéreuses ou «dysplasies» 1.2 Cancers invasifs 2. EPIDEMIOLOGIE 2.1 Prévalence 2.2 Facteurs de risque 3. RAPPEL ANATOMIQUE Il

Plus en détail

La dysplasie cervicale

La dysplasie cervicale La dysplasie cervicale Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez consulter

Plus en détail

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 20 septembre 2012 2009 : TEP-TDM à temps

Plus en détail

Actinomycose, ALO? DIU et actinomycète. La patiente. Le frottis

Actinomycose, ALO? DIU et actinomycète. La patiente. Le frottis DIU et actinomycète Teddy LINET - Charlotte VINSON Journée Marseillaise de la Reproduction 8 juin 2016 Actinomycose, ALO? Et la dysplasie aussi :) La patiente Le frottis Renseignements : DIU. Frottis cervico-utérin

Plus en détail

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R

Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R Vers des nouvelles classifications des cancers bronchiques? A M I E N S, L E 1 6 J U I N 2 0 1 0 E. M E Y E R I Classification histologique 1 ère classification OMS en 1967 (Kreyberg), révisée en 1981

Plus en détail

.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203 .(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3 .( @.*" '!%2"+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!

.( /.*!0) %1 2+ %#(3004) 05' 203 .(.*0+ ) '!2+ %#(30+ 0!%) 4!%2) 3 .( @.* '!%2+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2+ 16 3047! !"#! $ %#&' (!"#$!% & % ' (!%' ) )''! *)+* *! %#"+, ' ( ', -) " *.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203.(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3.( -.* %)!(2"+ %#(30! &' 4!!%.+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!%(%' 0.(89.*

Plus en détail

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL Pr A GAINANT (octobre 2003) I -RAPPEL ANATOMIQUE DU CANAL ANAL II - FISSURE DE L'ANUS C'est une ulcération anale. A - Etiopathogénie

Plus en détail

Autres tumeurs de la paroi digestive. Polype fibroïde inflammatoire Leiomyome Leiomyosarcome Schwannome Tumeur maligne des gaines nerveuses

Autres tumeurs de la paroi digestive. Polype fibroïde inflammatoire Leiomyome Leiomyosarcome Schwannome Tumeur maligne des gaines nerveuses Autres tumeurs de la paroi digestive Polype fibroïde inflammatoire Leiomyome Leiomyosarcome Schwannome Tumeur maligne des gaines nerveuses Leiomyome du tube digestif Beaucoup plus rare que les GIST Localisations

Plus en détail

Module M1.2 Dysplasies et cancers du col utérin, du vagin et de la vulve. Dr C. Achtari. Dr M. Fiche Institut Universitaire de Pathologie

Module M1.2 Dysplasies et cancers du col utérin, du vagin et de la vulve. Dr C. Achtari. Dr M. Fiche Institut Universitaire de Pathologie Module M1.2 Dysplasies et cancers du col utérin, du vagin et de la vulve Dr C. Achtari Département de Gynécologie Obstétrique Dr M. Fiche Institut Universitaire de Pathologie Objectifs d apprentissage

Plus en détail

LES LESIONS VULVO-VAGINALES:ASPECTS EN

LES LESIONS VULVO-VAGINALES:ASPECTS EN LES LESIONS VULVO-VAGINALES:ASPECTS EN IMAGERIE AVEC CORRELATION ANATOMO-CLINIQUE J-P Akakpo, B Lauratet,, Y Badachi, C Genestie, F Capron, J-P Lefranc, Ph Grenier Hôpital Pitié-Salpêtri Salpêtrière re

Plus en détail

A.R. 11.2.2013 M.B. 14.2.2013 En vigueur 14.2.2013

A.R. 11.2.2013 M.B. 14.2.2013 En vigueur 14.2.2013 A.R. 11.2.2013 M.B. 14.2.2013 En vigueur 14.2.2013 Modifier Insérer Enlever Article 14g - GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE g) les prestations relevant de la spécialité en gynécologie-obstétrique (DG) : 432773 432784

Plus en détail

Papillomavirus. Virus. Données cliniques et épidémiologiques

Papillomavirus. Virus. Données cliniques et épidémiologiques Papillomavirus Les infections par les papillomavirus humains (HPV) sont parmi les plus fréquentes des infections sexuellement transmises (IST). Elles sont souvent inapparentes et transitoires. Les génotypes

Plus en détail

M. Flori Collège Lyonnais des Généralistes Enseignants Novembre 2012

M. Flori Collège Lyonnais des Généralistes Enseignants Novembre 2012 M. Flori Collège Lyonnais des Généralistes Enseignants Novembre 2012 Diminution de l incidence du cancer du col 2810 nouveaux cas invasifs estimés en 2011, 12 ème rang des cancers incidents féminins. 1000

Plus en détail

Les cancers de l utérus

Les cancers de l utérus A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

PREVENTION du CANCER du COL de l UTERUSl

PREVENTION du CANCER du COL de l UTERUSl PREVENTION du CANCER du COL de l UTERUSl CANCER DU COL 500 000 cas/an = 274 000 décès Afrique du Sud et de l Est Caraïbes Amérique Centrale 60 000 cas/an en Europe 3387 cas/an en France (2000), 1004 décès

Plus en détail

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Tumeur du Sein Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Cas Clinique En Juillet 2006, Patiente de 34 ans, mariée, mère d un enfant de 5 ans, se plaint depuis

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines relevant de la pathologie externe : g) les prestations

Plus en détail

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES Lésions non tumorales de la vessie Lésions inflammatoires Cystites infectieuses/non infectieuses/traitement Anomalies épithéliales

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

PAPILLOMAVIRUS - HPV. et Cancer ORL. JC Nicolas Université Pierre et Marie Curie

PAPILLOMAVIRUS - HPV. et Cancer ORL. JC Nicolas Université Pierre et Marie Curie PAPILLOMAVIRUS - HPV et Cancer ORL JC Nicolas Université Pierre et Marie Curie PAPILLOMAVIRUS DNA en minichromosome Virus nus, résistants Cancérigènes chez l animal Et, pour certains génotypes chez l homme

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales

Les tumeurs épithéliales VINSONNEAU Laura DUTERTRE Florence 25/02/11, anapath, N. Rioux-Leclerc I. Introduction Les tumeurs épithéliales A. Epithéliums Les tumeurs épithéliales malignes : carcinome sont les tumeurs les plus fréquentes

Plus en détail