LE FINANCEMENT DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE FINANCEMENT DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES"

Transcription

1 LE FINANCEMENT DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES Par Denys Légaré, directeur général Daniel Asselin, président Grand forum de la préven0on du suicide 14 octobre 2014

2 Plan de la présentation Les tendances en philanthropie au Québec en 2014, selon l étude Épisode/Léger présentée par la Banque Nationale - Sondage auprès des individus - Sondage auprès des PME et grandes entreprises - Sondage auprès des grands organismes de bienfaisance Le financement de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis - Situation avant , la planification stratégique - Situation depuis 2009

3 qui sommes-nous? Nos services Campagne pluriannuelle Campagne annuelle Recherche Positionnement et gestion d organisme Service de recrutement Sondage Étude sur les tendances en philanthropie

4 TENDANCES EN PHILANTHROPIE AU QUÉBEC EN 2014 Source : Étude Épisode/Léger sur les tendances en philanthropie au Québec en 2014

5 MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE Sondage auprès des individus Ques0onnaire en ligne du 1 er au 16 octobre Canadiens rejoints, dont Québécois Sondage auprès des PME et des grandes entreprises 201 dirigeants de PME québécoises rejoints par un ques0onnaire en ligne du 10 au 12 octobre responsables des dons de grandes entreprises installées au Québec rejoints par un ques0onnaire en ligne du 9 au 31 octobre 2013 Sondage auprès des grands organismes Ques0onnaire en ligne du 11 au 28 octobre dirigeants de grands organismes à but non lucra0f du Québec

6 SONDAGE AUPRÈS DES INDIVIDUS

7 LES Y: génération née entre 1981 et 1995 Québec 48% donnent Don moyen de 79 $ Contribuent à 2,3 organismes en moyenne Canada 59% donnent Don moyen de 169 $ Contribuent à 2,2 organismes en moyenne Caractéristiques générales : Participent à des activités à caractère défi Donnent de petits dons Sensibles aux organismes d aide internationale

8 LES X: génération née entre 1965 et 1980 Québec 61% donnent Don moyen de 190 $ Contribuent à 2,2 organismes en moyenne Canada 64% donnent Don moyen de 379 $ Contribuent à 2,7 organismes en moyenne Caractéristiques générales: Privilégient le secteur des sports et loisirs, en comparaison avec les autres générations Participent à des activité à caractère défi Génération qui donne le plus sous forme de biens Soutiennent le plus les organismes d aide locale

9 LES BABY-BOOMERS: génération née entre 1946 et 1964 Québec 67% donnent Don moyen de 299 $ Contribuent à 2,9 organismes en moyenne Canada 68% donnent Don moyen de 564 $ Contribuent à 3,7 organismes en moyenne Caractéristiques générales: Privilégient le secteur de la protection des animaux, en comparaison avec les autres générations Répondent bien à la sollicitation postale Soutiennent plus les organismes d aide locale et provinciale

10 LES MATURES: génération née avant 1946 Québec 74% donnent Don moyen de 405 $ Contribuent à 3,8 organismes en moyenne Canada 69% donnent Don moyen de 823 $ Contribuent à 5,1 organismes en moyenne Caractéristiques générales: Privilégient le secteur de la religion, en comparaison avec les autres générations Répondent très bien à la sollicitation postale Font le plus de bénévolat Soutiennent plus les organismes d aide locale et provinciale

11 Dons en 2013, prévision de dons pour 2014 et indice de générosité DONS TOTAUX MOYENS MOYENNES 2011 ET 2013

12 INTENTION DE DONNER EN 2014 (données en pourcentage)

13 INDICE DE GÉNÉROSITÉ PAR GÉNÉRATION AU QUÉBEC

14 INDICE DE GÉNÉROSITÉ POUR LE CANADA

15 FIDÉLITÉ AUX CAUSES SOUTENUES

16 PRÉFÉRENCES QUANT À LA PORTÉE GÉOGRAPHIQUE DES DONS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

17 AU QUÉBEC, PAR GÉNÉRATION Y Donnent le plus à l international X Donnent le plus localement Baby-boomers et matures Donnent aux causes locales et provinciales

18 LES TYPES DE SOUTIEN AUX ORGANISMES, AUTRES QUE MONÉTAIRE (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

19 AU QUÉBEC, PAR GÉNÉRATION Y Participent deux fois plus que la moyenne aux activités de type défi X Donnent le plus sous forme de biens Baby-boomers Peu nombreux à participer aux défis Cible importante car ils ont le souci de préserver leur santé Matures Font le plus de bénévolat

20 SECTEURS PRIVILÉGIÉS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

21 (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage) SECTEURS PRIVILÉGIÉS PAR GÉNÉRATION

22 MOYENS DE COMMUNICATION PRÉFÉRÉS DES DONATEURS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

23 AU QUÉBEC, PAR GÉNÉRATION Y Visitent les sites web des organismes soutenus Communiquent avec les organismes soutenus par les médias sociaux Baby-boomers La moitié lit l information reçue par la poste de la part des organismes soutenus Participent moins aux activités face à face X 1/3 lit l information reçue par la poste de la part des organismes soutenus Matures La majorité lit l information reçue par la poste de la part des organismes soutenus Visitent moins les sites web

24 FAÇONS LES PLUS POPULAIRES DE DONNER, PAR GÉNÉRATION (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

25 SOURCE DE MOTIVATION POUR UN DON DE PLUS DE 100 $ (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

26 AU QUÉBEC, PAR GÉNÉRATION Y Sont motivés par le projet à soutenir X et Baby-boomers Les motivations sont les mêmes que la moyenne: Le lien avec la cause ou l organisme Le projet à soutenir Matures Sont plus motivés que la moyenne à donner s ils ont un lien avec la cause ou l organisme Sont moins motivés que la moyenne par le projet à soutenir

27 POURCENTAGE DE QUÉBÉCOIS AYANT DONNÉ DANS LEUR MILIEU DE TRAVAIL

28 DONATION DANS LE MILIEU DE TRAVAIL La proportion des dons fait en milieu de travail des Québécois et des Canadiens du ROC est pratiquement identique. X La moitié donne en milieu de travail. C est la génération qui donne le plus de cette manière.

29 PROBABILITÉ D EFFECTUER UN DON PLANIFIÉ (données en pourcentage)

30 LES 10 ORGANISMES DU SECTEUR DE LA SANTÉ LES PLUS CRÉDIBLES AU QUÉBEC (trois mentions possibles) 1 Opéra0on Enfant Soleil 2 Société canadienne du cancer 3 Fonda0on Rêves d enfants 4 Leucan 5 Fonda0on des maladies du cœur et de l AVC du Québec 6 Fonda0on du cancer du sein du Québec 7 Fonda0on de l hôpital de votre territoire 8 Les Amputés de guerre 8 Fonda0on Centre de cancérologie Charles- Bruneau 9 Fonda0on québécoise du cancer 10 Société Alzheimer

31 LES 10 ORGANISMES DU SECTEUR DES SERVICES SOCIAUX ET COMMUNAUTAIRES LES PLUS CRÉDIBLES AU QUÉBEC (trois mentions possibles) 1 Croix- Rouge 2 Fonda0on Mira 3 Le Club des pe0ts déjeuners du Québec 4 Centraide 5 Fonda0on du Dr Julien 6 Jeunesse au Soleil 7 Tel- jeunes 8 Jeunesse, J écoute 8 Les Pe0ts Frères des Pauvres 10 Les Moissons 10 YMCA

32 LES 5 VEDETTES QUÉBÉCOISES QUI INCITENT LE PLUS À FAIRE UN DON (trois mentions possibles) 1 Céline Dion 2 Pierre Bruneau 2 Véronique Clou0er 3 Yvon Deschamps 4 Chantal Lacroix 4 Dominique Michel 5 Claude Legault

33 LES ENTREPRISES JUGÉES LES PLUS GÉNÉREUSES AU QUÉBEC (trois mentions possibles) 1 McDonald s 7 Power Corporation du Canada 2 Tim Hortons 8 Ameublements Tanguay 3 Desjardins 8 Remax 4 Jean Coutu 8 WalMart 5 Cirque du soleil 9 Hydro-Québec 5 Québecor 9 St-Hubert 6 Canadian Tire 10 Banque Nationale du Canada 7 Loto-Québec 10 Bell Canada

34 SONDAGE AUPRÈS DES PME

35 UN PETIT MOT SUR L ÉCHANTILLONNAGE 75 % des entreprises comptent moins de 10 employés Représentatif de la réalité québécoise 22 % œuvrent dans les services personnels et d affaires 16 % œuvrent dans le commerce de détail

36 DONS ET COMMANDITES EN 2013 Moyenne des dons : $ Moyenne des commandites : $ Moyenne des dons et commandites en biens et services : $

37 SONDAGE AUPRÈS DES GRANDES ENTREPRISES

38 DONS ET COMMANDITES EN 2013 Moyenne des dons : $ Moyenne des commandites : $ Moyenne des dons et commandites en biens et services : $

39 SECTEURS PRIVILÉGIÉS EN MATIÈRE DE DON (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

40 ACTIVITÉS-BÉNÉFICE LES PLUS EN DEMANDE AUPRÈS DES EMPLOYÉS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

41 IMPACTS DES ENQUÊTES SUR LA CORRUPTION PARTICIPATION DES GRANDES ENTREPRISES AUX ACTIVITÉS-BÉNÉFICE

42 PRINCIPAUX CRITÈRES DE DÉCISION JUSTIFIANT UN DON (excluant la cause, plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

43 PRINCIPALES ATTENTES PAR RAPPORT AUX FONDATIONS ET ORGANISMES SOUTENUS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

44 SONDAGE AUPRÈS DES GRANDS ORGANISMES DE BIENFAISANCE

45 Situation financière des OBNL en 2013 ÉVOLUTION DES REVENUS TOTAUX AU COURS DES DEUX DERNIÈRES ANNÉES

46 PRINCIPAL ENJEU SUR UN HORIZON DE TROIS ANS

47 ACTIVITÉS- BÉNÉFICE ORGANISÉES AU COURS DES DEUX DERNIÈRES ANNÉES (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

48 ACTIVITÉS-BÉNÉFICE LES PLUS RENTABLES AU COURS DES DEUX DERNIÈRES ANNÉES (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

49 IMPACT DES ENQUÊTES SUR LA CORRUPTION PARTICIPATION CORPORATIVE AUX ACTIVITÉS- BÉNÉFICE

50 PRÉSENCE D UN PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS NOMBRE DE DONS PLANIFIÉS ENCAISSÉS DEPUIS UN AN

51 AUGMENTATION DU NOMBRE DE DONS PLANIFIÉS ENCAISSÉS DEPUIS CINQ ANS AUGMENTATION DU NOMBRE DE PROMESSE DE DONS PLANIFIÉS AU COURS DES CINQ DERNIÈRES ANNÉES

52 MOYENS PRIVILÉGIÉS POUR COMMUNIQUER AVEC LES DONATEURS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

53 SOURCE DES DONS PROVENANT DES INDIVIDUS (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

54 STRATÉGIES VISANT À ASSURER UNE PRÉSENCE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX (plusieurs mentions possibles, données en pourcentage)

55 LE FINANCEMENT DE LA FONDATION HÔTEL- DIEU DE LÉVIS (FHDL)

56 La Fondation HDL, qui sommes-nous? Depuis 30 ans, la Fondation recueille et administre avec rigueur les dons de ceux qui désirent contribuer concrètement à la réalisation des objectifs de notre hôpital. La FHDL finance l achat d équipements, le développement d infrastructures et la recherche afin d améliorer les diagnostics, les traitements et les soins prodigués aux usagers de l Hôtel-Dieu de Lévis.

57 Avant 2009 Fondation fondée le 27 août 1980 Premier don en 82-83; un bilimètre pour la pouponnière de 2 500$ Fondation basée sur le financement par des activités Peu d historique en philanthropie

58 Avant 2009 Quelques campagnes ponctuelles Peu de donateurs dans la banque : <1500 Peu de médecins donateurs Peu de cadres donateurs Peu de membres du conseil d administration donateurs CA peu réseauté Peur de demander des dons Peur de charger des montants importants pour participer aux activités

59 Avant $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ Revenus annuels de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis de 2001 à $ 2001/ / / / / / / /2009

60 Avant $ $ $ $ $ $ $ $ $ Contributions annuelles à l'hôtel-dieu de Lévis de 2001 à $ 2001/ / / / / / / /2009

61 Avant ,00 $ Revenus annuels des activités-bénéfices de 2001 à ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ - $ 2001/ / / / / / / /2009 DÉGUSTATION ENCAN VÉLO

62 2009 : planification stratégique Les enjeux : Élargir la mission de la Fondation Accepter de financer les infrastructures Augmenter les revenus de la Fondation pour en augmenter l impact Améliorer la gestion et la gouvernance Moderniser l image de la Fondation Dynamiser les communications Campagne d acquisition de donateurs Télémarketing ou poste CILAC : Centre interdisciplinaire de lutte au cancer

63 2009 : planification stratégique Les enjeux : Élargir notre territoire d influence ( Bellechasse, Lotbinière et à l extérieur de la région) Mettre en place des campagnes annuelles et des cycles de sollicitation Site transactionnel Optimiser les revenus provenant des activités et éliminer les nonrentables. Favoriser les activités par des tiers Mettre en place un programme de commandite

64 2009 : planification stratégique Les enjeux: Développer une culture philanthropique Rendre compte Reconnaissance Infolettre

65 De 2009 à 2014 Changement de plus de 75% du CA Campagne importante de Télémarketing : $ nets et nouveaux donateurs Financement à 100% du CILAC (2,9M$) Création de campagne de fidélisation 2 fois/an Augmentation sensible de la participation interne Meilleure contribution à l interne

66 Revenus annuels de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis de 2000 à 2014 De 2009 à $ $ $ $ $ $ $ $ $ - $ $ $ $ $ $ $ $ Contributions annuelles à l'hôtel-dieu de Lévis de 2000 à $

67 De 2009 à $ $ $ $ $ $ $ $ Revenus annuels des activités-bénéfices de 2000 à 2014 * - $ 2007/ / / / / / / /2015 DÉGUSTATION ENCAN VÉLO * Les informations présentée sont à chaque deux ans

68 Aujourd hui Préparation d une campagne majeure de 38M$ sur 5 ans Le thème : le CRIC (Centre régional intégré en cancérologie) 9 projets dont le lien est le cancer Création du cabinet de campagne 3 co-présidents Campagne interne en cours médecins et cadres Plusieurs grands donateurs ont confirmé leur contribution

69 Aujourd hui Préparation d une campagne majeure de 38M$ sur 5 ans Lancement de la campagne en février 2015 Plus de 25M$ déjà confirmés Nous ne sommes pas seuls: CHU, Diocèse, IUCPQ, CHUM Université Laval, UQAR, CUSUM, Mcgill, etc.

70 Quelques éléments essentiels La valeur ajoutée de votre cause pour le donateur Dissocier la cause et le financement Créer des grappes naturelles Donateurs motivés Sollicitation Groupe de proximité OSEZ DEMANDER!

71 Merci!

72 Questions

Les dons d entreprise au Canada : Dernières statistiques, tendances et répercussions. Steven Ayer

Les dons d entreprise au Canada : Dernières statistiques, tendances et répercussions. Steven Ayer Les dons d entreprise au Canada : Dernières statistiques, tendances et répercussions Steven Ayer Les entreprises veulent satisfaire leurs intervenants Employés Cadres supérieurs Cadres intermédiaires Consommateurs

Plus en détail

LA RECHERCHE DE DONS - COMMENT CRÉER UN BASSIN DE DONATEURS. Par Daniel Asselin, président

LA RECHERCHE DE DONS - COMMENT CRÉER UN BASSIN DE DONATEURS. Par Daniel Asselin, président LA RECHERCHE DE DONS - COMMENT CRÉER UN BASSIN DE DONATEURS Par Daniel Asselin, président Montréal, le 27 avril 2012 PLAN DE LA PRÉSENTATION Épisode en bref Comment créer un bassin de donateurs : o La

Plus en détail

Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015

Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015 Cercle Finance du Québec Le 8 décembre 2015 Présentation Origine et mission L assurance, un puissant moteur économique pour la région Québec-Lévis La face cachée des membres de Puissance Onze PUISSANCEONZE.CA

Plus en détail

PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS. Août 2014

PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS. Août 2014 PROGRAMME DE DONS PLANIFIÉS Août 2014 Introduction La Fondation Sainte-Croix/Heriot Le CSSS Drummond Les retombées du partenariat entre la Fondation et le CSSS Drummond Plan de la présentation Programme

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Présentation Plan Marketing UDEM

Présentation Plan Marketing UDEM Association pour les enfants atteints de cancer Présentation Plan Marketing UDEM Janvier 2015 Lysanne Groulx Directrice communications et marketing Leucan - Plus de 35 ans d espoir Mission : Accroître

Plus en détail

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse

Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec. Rapport d analyse Pénétration du marché par les petites et moyennes entreprises du Québec Rapport d analyse Sommaire Aéro Montréal, forum de concertation stratégique de la grappe aérospatiale du Québec, a demandé à PwC

Plus en détail

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING

MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING CONFÉRENCE MAXIMISEZ VOS DOLLARS MARKETING MANUEL DU PARTICIPANT Conférencier : Ronald Martineau, Conseiller stratégique, TAO Design & Marketing Collège de l immobilier du Québec 600, chemin du Golf, Île

Plus en détail

DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif

DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif Pour diffusion immédiate DEUX ENTREPRENEURS LANCENT BÉNÉVOLES D AFFAIRES Objectif : mettre l expertise des gens d affaires au profit des organismes à but non lucratif Une impressionnante liste de partenaires

Plus en détail

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT

SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT SERVICES FINANCIERS SAVOIR BIEN GUIDER LE CLIENT DIDIER BERT COLLABORATION SPÉCIALE Tarik Haned est planificateur financier à la Caisse Desjardins des Versants du mont Royal, à Outremont. Il répond à nos

Plus en détail

POURSUIVRE SON DÉVELOPPEMENT PHILANTHROPIQUE EN TEMPS DE CRISE ÉCONOMIQUE

POURSUIVRE SON DÉVELOPPEMENT PHILANTHROPIQUE EN TEMPS DE CRISE ÉCONOMIQUE POURSUIVRE SON DÉVELOPPEMENT PHILANTHROPIQUE EN TEMPS DE CRISE ÉCONOMIQUE CULTURE-MONTRÉAL, LE 20 MARS 2009 PRÉSENTÉ PAR GIL DESAUTELS - VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL TOUR CIBC 1155, boul. René-Lévesque Ouest

Plus en détail

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ( ci-après, la Politique)

POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ( ci-après, la Politique) POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS ( ci-après, la Politique) CA 2014-10-21 point 1.11 1. Objectif 1.1 La Politique a pour objectif de préciser les principes qui guident La Fondation de l Université Laval

Plus en détail

Enquête de perceptions

Enquête de perceptions Enquête de perceptions sur les Québécois et le voyage de groupe par autocar Présenté lors du colloque d ARF Québec 2 Pourquoi une enquête de perceptions? Dernière étude sur le tourisme de groupe et le

Plus en détail

BAL MASQUÉ. Mercredi 5 novembre 2014

BAL MASQUÉ. Mercredi 5 novembre 2014 Le vous invite à l événement-bénéfice BAL MASQUÉ DU CONSERVATOIRE Mercredi 5 novembre 2014 Les présidents d honneur, madame Diane Déry et monsieur Jean Gagnon vous invitent à un cocktail dînatoire et à

Plus en détail

réseaux sociaux, une occasion de mobilisation citoyenne

réseaux sociaux, une occasion de mobilisation citoyenne Internet t et les réseaux sociaux, une occasion de mobilisation citoyenne JASP, MARS 2010 Introduction Situation de la Société canadienne du cancer (SCC) : diagnostic, objectifs et stratégies Explosion

Plus en détail

Liste des sections du Guide

Liste des sections du Guide Introduction Liste des sections du Guide Introduction Aspects éthiques et légaux Identification des cibles Formulation de la question d intérêt Recherche de littérature Évaluation de la documentation Évaluation

Plus en détail

Atelier A Enjeux et tendances en philanthropie - 5 novembre à 10 h 00. Caroline Bergeron, responsable de programmes à l Université de Montréal

Atelier A Enjeux et tendances en philanthropie - 5 novembre à 10 h 00. Caroline Bergeron, responsable de programmes à l Université de Montréal Biographies Atelier A Enjeux et tendances en philanthropie - 5 novembre à 10 h 00 Caroline Bergeron, responsable de programmes à l Université de Montréal Boursière McConnell en philanthropie en 1994, Rising

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

ÉVÈNEMENT-BÉNÉFICE. LE 13 MAI 2014 Cocktail à 18 h Souper à 19 h. Marché Bonsecours de Montréal

ÉVÈNEMENT-BÉNÉFICE. LE 13 MAI 2014 Cocktail à 18 h Souper à 19 h. Marché Bonsecours de Montréal Fondation Centre de santé et de services sociaux Jeanne-Mance ÉVÈNEMENT-BÉNÉFICE LE 13 MAI 2014 Cocktail à 18 h Souper à 19 h Marché Bonsecours de Montréal LE CSSS JEANNE-MANCE COPRÉSIDENTS D HONNEUR Madame

Plus en détail

Encourager tous les Canadiens à donner aux organismes de bienfaisance

Encourager tous les Canadiens à donner aux organismes de bienfaisance Encourager tous les Canadiens à donner aux organismes de bienfaisance Incitatifs fiscaux pour les dons de charité Présentation à l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Plus en détail

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8%

37.0% 35.0% 30.0% 12.0% 10.0% 10.0% 10.1% 4.0% 6.0% 6.8% Intentions de vote Le 21 mars 2011 Conservateurs 39, Libéraux 28 MÉTHODOLOGIE Dans le cadre d un sondage téléphonique par échantillons aléatoires réalisé du 12 mars au 15 mars, la firme Nanos Research

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement

Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement Politique de dons et de commandites aux organismes à but non lucratif (OBNL) lors de la tenue d évènement ADOPTÉE LE 7 AVRIL 2014 RÉSOLUTION NUMÉRO 2014 04 112 POLITIQUE DE DONS ET DE COMMANDITES AUX ORGANISMES

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

PRINCIPES DIRECTEURS et ORIENTATIONS

PRINCIPES DIRECTEURS et ORIENTATIONS 1 PRINCIPES DIRECTEURS et ORIENTATIONS Le comité de travail pour la fondation d un nouveau distributeur de films indépendants au Québec ET les membres fondateurs de ce même organisme, incorporé sous le

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Guide concernant les sympathisants. Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur

Guide concernant les sympathisants. Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur Guide concernant les sympathisants Hil el ipsa dolo cus aliassi modiatur Sympathisants introduction Le Parti libéral du Canada ouvre ses portes à tous les Canadiens qui désirent créer des liens et s engager

Plus en détail

Fédération Québécoise de d Athlétisme

Fédération Québécoise de d Athlétisme Fédération Québécoise de d Athlétisme COURIR, SAUTER, LANCER. C EST ÇA L ATHLÉTISME Présenté par: Mélanie Lacroix, M.S. 1 FORMATION PLACEMENTS-SPORTS Problématiques Fédérations sportives Historique du

Plus en détail

L espoir passe par la recherche

L espoir passe par la recherche Raphaëlle, 15 ans En rémission d une leucémie lymphoblastique aiguë L espoir passe par la recherche Un don planifié, pour encourager les enfants atteints de cancer à cultiver leur rêve de guérison! Mot

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Atelier sur les enjeux et défis des placements des Fondations Fondation du Grand Montréal (FGM)

Atelier sur les enjeux et défis des placements des Fondations Fondation du Grand Montréal (FGM) Atelier sur les enjeux et défis des placements des Fondations Fondation du Grand Montréal (FGM) 1 NORMAND GRÉGOIRE, PRÉSIDENT DU COMITÉ DE PLACEMENT ET MEMBRE DU CONSEIL DE LA FGM Plan 2 Mission de la

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

DONNER VIE À VOS PROJETS

DONNER VIE À VOS PROJETS POLITIQUE DONNER VIE À VOS PROJETS ÉNONCÉ D ENGAGEMENT Le programme de dons et commandites mis en place à la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal fait partie des moyens dont elle dispose pour maintenir

Plus en détail

Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux

Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux Forum 1 : Education non formelle et travail de jeunesse une vieille histoire, de nouveaux enjeux Journées d étude franco-allemandes «L éducation non formelle, un enjeu éducatif d actualité : chance ou

Plus en détail

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Code : 1517-04-13-01 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Date d approbation : 17 septembre 2013 Service dispensateur : Direction

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

20 14 RT RAPPO FINANCIER

20 14 RT RAPPO FINANCIER FINANCIER RAPPORT 20 14 UNE GENEROSITÉ SANS FAILLE DE NOS DONATEURS 2014 a marqué les dix ans du tout premier programme soutenu par les parrains français au Sénégal. Après ces 10 années passées aux côtés

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, CIRPÉE, CIRANO et Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux

Plus en détail

L Écho. Votre caisse: une nouvelle force financière!

L Écho. Votre caisse: une nouvelle force financière! L Écho de la rivière BULLETIN D INFORMATIONS VOLUME 1 NO 1 JUIN 2013 Votre caisse: une nouvelle force financière! En tant que membres propriétaires, vous participez démocratiquement aux orientations et

Plus en détail

Allocution de Gerry McCaughey, président et chef de la direction Assemblée générale annuelle de la Banque CIBC Montréal (Québec) Le 24 avril 2014

Allocution de Gerry McCaughey, président et chef de la direction Assemblée générale annuelle de la Banque CIBC Montréal (Québec) Le 24 avril 2014 Allocution de Gerry McCaughey, président et chef de la direction Assemblée générale annuelle de la Banque CIBC Montréal (Québec) Le 24 avril 2014 Bonjour Mesdames et Messieurs, Au nom des quelque 43 000

Plus en détail

Planification stratégique 2011-2013

Planification stratégique 2011-2013 Planification stratégique 2011-2013 Au terme du plan d action 2011-2013 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy se sera affirmé comme un leader indispensable et incontournable en immobilier communautaire

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC

CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC CHARGÉ(E) DE PROJETS D ÉDUCATION AU MOIS DU COMMERCE ÉQUITABLE DE QUÉBEC Mois du commerce équitable de Québec (MceQC) NAVTI Fondation Canad et L AMIE coordonnent la 12 e édition du Mois du commerce équitable

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille «Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille Un plan financier clair et simple est synonyme de tranquillité

Plus en détail

Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise. Plan stratégique ou plan d affaires?

Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise. Plan stratégique ou plan d affaires? Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise Plan stratégique ou plan d affaires? Un contexte MODERNISATION DE LA GESTION PUBLIQUE Allégement réglementaire Loi sur l administration

Plus en détail

Les besoins juridiques des TPE -PME parisiennes et leurs relations avec les avocats

Les besoins juridiques des TPE -PME parisiennes et leurs relations avec les avocats Les besoins juridiques des TPE -PME parisiennes et leurs relations avec les avocats Etude Ifop/Image & Stratégie réalisée pour l Ordre des avocats de Paris Contact Ifop : 01 72 34 94 64 François KRAUS

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018. Version finale

PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018. Version finale Version finale 6. PISTES D ACON À METTRE EN ŒUVRE POUR CHAQUE ORIENTAON STRATÉGIQUE (SUITE) PLAN D ACON TRIENNAL L ébauche de plan d action présentée aux pages suivantes expose, pour chacune des priorités

Plus en détail

Atelier Campagne Marketing social

Atelier Campagne Marketing social Atelier Campagne Marketing social Vous devez mettre sur pied, au cours de ce bref atelier, une campagne de marketing social. Vous devrez aussi justifier vos activités de communication. Le nom d une organisation

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Message de la présidente. États financiers

Message de la présidente. États financiers Message de la présidente États financiers L année 2014 a été bien remplie pour la Fondation Pierre-Marchand. Présidente depuis la création de la Fondation, en 2012, j ai assisté au début de cette nouvelle

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2015 Premier trimestre 2015 L Enquête sur le courtage détail en valeurs mobilières au Québec,

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information Bienvenue La Fondation de bienfaisance Placements Mackenzie (la Fondation) est un organisme sans but lucratif dirigé par les employés. Nous avons pour mission d investir dans des organismes et programmes

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

La fidélité est contraire à la nature humaine.

La fidélité est contraire à la nature humaine. La fidélité est contraire à la nature humaine. CHARLES FOURIER Philosophe et économiste français. POURQUOI FIDELISER? Un cas de force majeure 20% des investissements en fidélisation représentent 80% du

Plus en détail

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Mémoire présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Plus en détail

Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval

Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval Texte adopté par le Conseil d'administration à sa séance

Plus en détail

Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. Présenter comment l ACSM Filiale de Québec

Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. Présenter comment l ACSM Filiale de Québec ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE Q FILIALE DE QUÉBEC Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. INTRODUCTION Présenter comment l ACSM Filiale de Québec s inscrit

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

l évaluation participative

l évaluation participative l évaluation participative Mardi du RIOCM par le Centre de formation populaire Décembre 2008 Pourquoi ce thème Maîtriser la notion d évaluation Démystifier ce qu est l évaluation participative Discuter

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. par Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. par Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques par Gilles Bernier 1 Il me fait plaisir de confirmer que la Chaire en assurance L Industrielle-Alliance de l Université Laval a répondu favorablement à l invitation

Plus en détail

En 2014, Fondations philanthropiques Canada et Imagine Canada ont mené

En 2014, Fondations philanthropiques Canada et Imagine Canada ont mené Actif et dons des donatrices du Canada FAITS ET DONNÉES CLÉS En 2014, Fondations philanthropiques Canada et Imagine Canada ont mené la première étude jamais réalisée sur les 160 plus grandes donatrices

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Sondage des employés du CHUM : profil résidentiel et intentions futures

Sondage des employés du CHUM : profil résidentiel et intentions futures Sondage des employés du CHUM : profil résidentiel et intentions futures Sondage mené à l été 2011 en collaboration avec la Direction de l habitation de la Ville de Montréal et la Direction des ressources

Plus en détail

Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS)

Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS) La Mauricie en action! Ensemble contre la pauvreté! Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS) Date limite : dépôt des dossiers complets à la CRÉ 23 août 2013 25 octobre 2013

Plus en détail

NATHALIE ROBERGE, LL.B.

NATHALIE ROBERGE, LL.B. 121, BOUL. INDUSTRIEL, BUREAU 218, REPENTIGNY (QUÉBEC) J6A 7K4 BUREAU : 514 373-3168 CELLULAIRE : 514 949-3217 COURRIEL : NATHALIE@ROBERGECM.COM SITE INTERNET : WWW.ROBERGECM.COM NATHALIE ROBERGE, LL.B.

Plus en détail

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie!

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie! RE/NOMMÉS pour leurs performances, leur efficacité et leur implication, les courtiers RE/MAX se distinguent également par leur connaissance approfondie du marché, et le grand nombre d outils et de ressources

Plus en détail

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014

COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 COLLÈGE FRONTIÈRE : Plan stratégique 2011-2014 1 En tant que pionnier en matière d alphabétisation au Canada, nous rejoindrons plus d apprenants d ici 2014 en faisant preuve de leadership. Nous atteindrons

Plus en détail

L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte.

L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. DESJARDINS Catégorie Agricole L usage du masculin a uniquement pour but d alléger le texte. DATE LIMITE : 30 mars 2015 CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ Avoir son siège social au Québec ou en Ontario. Entreprise

Plus en détail

L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages

L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages L adaptation aux risques météorologiques et l assurance de dommages Pierre Babinsky Directeur des communications et des affaires publiques École d été de l UQÀM 2015 La réduction des impacts et la communication

Plus en détail

Concours en entrepreneuriat pour vous aider. Michel Grenier, MBA

Concours en entrepreneuriat pour vous aider. Michel Grenier, MBA Concours en entrepreneuriat pour vous aider Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Bourse Pierre Péladeau Concours Entrepreneurs en action! (CDEC Rosemont Petite Patrie) Bourse de la Fondation Montréal Inc.

Plus en détail

Financer la transmission de votre entreprise

Financer la transmission de votre entreprise Financer la transmission de votre entreprise Laurent Genest Directeur principal, Transfert d entreprises Banque Nationale Claude Lafond Directeur principal, Investissements Caisse de dépôt et placement

Plus en détail

Droits de scolarité : contexte et argumentaire

Droits de scolarité : contexte et argumentaire Droits de scolarité : contexte et argumentaire Plan de la présentation Contexte actuel Les prochaines hausses Argumentaire du gouvernement Contre-argumentaire Conclusion et discussion Contexte actuel Augmentation

Plus en détail

Notre mission. Un héritage à partager MD Québec regroupe plus de 155 organismes de bienfaisance.

Notre mission. Un héritage à partager MD Québec regroupe plus de 155 organismes de bienfaisance. PLAN D ACTION 2015 Notre mission Un héritage à partager MD Québec est le chapitre québécois du programme canadien Un héritage à partager MD. Mis sur pied par l Association canadienne des professionnels

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada Citoyenneté et Immigration Canada Élaboration de données stratégiques à l appui de la recherche sur les politiques Voie vers la prospérité Conférence du 16 novembre 2013 Recherche et évaluation, Citoyenneté

Plus en détail

une gouvernance repensée & favorable à l autodétermination Enjeu Le financement Les pistes de solutions

une gouvernance repensée & favorable à l autodétermination Enjeu Le financement Les pistes de solutions Le financement Les Premières Nations ne disposent pas de ressources financières autonomes qu elles pourraient utiliser selon leurs spécificités, leurs priorités et leurs besoins réels. Sources de financement

Plus en détail

Une longue tradition de rendement solide

Une longue tradition de rendement solide Une longue tradition de rendement solide La Financière Sun Life offre depuis longtemps de l assurance-vie avec participation. Nous avons su que ce produit était important pour les clients depuis le premier

Plus en détail