Conduites Professionnelles VIGILANCE et ADDICTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conduites Professionnelles VIGILANCE et ADDICTION"

Transcription

1 Conduites Professionnelles VIGILANCE et ADDICTION Les Entreprises et Artisans partenaires de la Sécurité Routière.

2

3

4 Conduite professionnelle et conduite addictive (1/3) La conduite professionnelle pourrait se définir comme un poste de travail comportant pour tout ou partie du temps de travail une activité de conduite dont l exercice se situe pour l essentiel à l extérieur de l entreprise. Prévention cadre entreprise Prévention cadre Public Conduite addictive Conduite sous l influence ou l emprise de substance à effet sur le SNC. Simple médicament surdosé Usage du Médicament détourné de son but thérapeutique Drogues Trois classes - Les sédatifs - Les stimulants - Les hallucinogènes

5 Etudes Conduite professionnelle et conduite addictive (2/3) - Etude de 1992 sur 2938 sujets hospitalisés après AVP. - 6,6% de cannabis - Etude de Marquet et Kerguelert - Etude 1999 sur 164 cas AVP graves Drogues et Alcool.

6 Conduite professionnelle et conduite addictive (3/3) Position du Médecin de Santé au Travail Teneur en THC ne cessant de croître dans les produits Risque de décompensation Psychotique Risque de perte de Vigilance brutale. Grande prudence face aux risques potentiels induits par les comportements de nature addictive en cas de conduite VL ou P.L. 3 vecteurs principaux à l origine des troubles de la vigilance La fatigue Les médicaments et drogues Les comportements psychopathologiques

7

8 VOLUME HYDRIQUE D UN CORPS Dépend du poids de corps (compte tenu de l importance de la masse graisseuse) Dépend du sexe. o POIDS DE CORPS X 0,7 0,6 0,5 0,6 0,5 0,4

9 CALCUL DE L ALCOOLEMIE Nombre de verres x 10 g VOLUME HYDRIQUE = ALCOOLEMIE (en grammes d alcool / litre de sang)

10 EXEMPLES DE CALCUL Un homme de 75 kg consomme 5 apéritifs à jeun. 5 x = = 1,1g d alcool / l.de sang 75 x 0,6 45 Une femme de 60 kg consomme 3 apéritifs à jeun. 3 x = = 1g d alcool / l.de sang 60 x 0,5 30

11 PERTURBATIONS DES FONCTIONS VISUELLES Champ visuel rétréci: Les objets qui se trouvent sur le côté sont mal perçus. La vision stéréoscopique modifiée:perception erronée des vitesses et des distances. Temps de réaction visuel allongé:1,5 sec au lieu de 1 sec. La vigilance et la résistance à la fatigue diminuent. La coordination des mouvements est perturbée.

12 REGLEMENTATION P A Y S EUROPEENE T A U X D A L C O O L E M I E M A X I M U M A U T O R I S E F R A N C E 0,5 g /l A L L E M A G N E 0,5 g /l A U T R I C H E 0,5 g /l 0,1 g /l p o u r : n v ic e s ( m o in s d e 2 a n s d e p e r m is ) m o t o s L e s c o n d u c t e u r s d e b u s e t d e p o id s lo u r d s B E L G I Q U E 0,5 g /l D A N E M A R K 0,5 g /l E S P A G N E 0,5 g /l 0,3 g /l p o u r : L e s n o v ic e s ( m o in s d e 2 a n s d e p e r m is ) L e s c o n d u c t e u r s d e p o id s lo u r d s d e p lu s d e 3,5 t L e s c o n d u c t e u r s d a u to c a r s d e p lu s d e 9 p la c e s L e s c o n d u c t e u r s d e t r a n s p o r t d e m a t iè r e s d a n g e r e u s e s L e s c o n d u c t e u r s d e t r a n s p o r t s c o la ir e s e t m in e u r s L e s c o n d u c t e u r s d a m b u la n c e s e t d e t a x is F I N L A N D E 0,5 g /l I R L A N D E 0,8 g /l I T A L I E 0,5 g /l L U X E M B O U R G 0,8 g /l P A Y S B A S 0,5 g /l P O R T U G A L 0,5 g /l R O Y A U M E U N I 0,8 g /l S U E D E 0,2 g /l

13

14

15 CIRCONSTANCES DES ACCIDENTS AVEC ALCOOL En 2001:72% des accidents mortels avec alcool ont eu lieu la nuit et 63,5% le week-end. Les accidents avec alcool se produisent plutôt en rase campagne. Le plus souvent ils n impliquent qu un seul véhicule, sans piéton.

16 DISTANCE D ARRET et ALCOOLEMIE ALCOOLEMIE DISTANCE D ARRET A 100 km/h 0,00 g 100 m 0,50 g 105 m 0,80 g 116 m

17

18 POURCENTAGE DE CONDUCTEURS ALCOOLISES DANS LES ACCIDENTS CORPORELS ET MORTELS (2002) ,2 18,4 16, ,5 10,1 12, ,1 1 6,3 6,7 4, ,6 0 Age et + Ensemble indéterminé

19 PLACE DE L ALCOOL DANS ACCIDENTS MORTELS EN FONCTION DE LA PERIODE JOUR NUIT ENSEMBLE 55,9 44,9 47,6 35,1 31,2 12,7 20,4 24,6 16,2 SE M AI NE WE E K E ND E NSE M BLE

20 ALCOOL et CIRCULATION ROUTIERE EN FRANCE 31.1 % 2% En circulation 5 à 6% Dans les infractions ~ 10% 10% DANS LES ACCIDENTS Matériels Corporels Mortels

21 DISTANCE D ARRET et ALCOOLEMIE ALCOOLEMIE DISTANCE D ARRET A 100 km/h 0,00 g 100 m 0,50 g 105 m 0,80 g 116 m

22 Etude de PHILIP sur circuit concernant les SAS = Apnée du Sommeil A 40 KM HEURE Mur d Eau de survenue Aléatoire Temps d arrêt..dépassement de 9 mètres! de l Obstacle par rapport à des conducteurs Sains.

23 Loi Dell Agnola du Loi Gayssot du Effective depuis le dépistage systématique de stupéfiants si accident mortel. Etude épidémiologique pour asseoir les futures textes. Loi du Autorisation dépistages stupéfiants lors d un accident Corporels. Institution un délit spécifique de conduite et extension des circonstances de dépistage. Refus =délit. Accompagnateurs soumis aux tests

24 Étude SAM (Stupéfiants et Accidents Mortels) LOI GAYSSAUD concernant conducteurs Impliqués dans 7458 accidents mortels Prévalence du Cannabis parmi l ensemble des conducteurs Circulants : 2,9% Prévalence de l Alcool parmi l ensemble des conducteurs Circulants: 2,7%

25 Sur les conducteurs 853 (7,9%) positifs aux STUPEFIANTS. DONT 751 (7,0%) au CANNABIS 301(2,80%) au CANNABIS et ALCOOL 0,5G/l.

26 Sur risque d être responsable d un accident mortel! Toutes concentrations THC sanguins confondues et autres cofacteurs (âge,sexe,heure de l accident,médicaments..) Sur risque par rapport à un conducteur négatif 1,8 EFFET-DOSE <1ng/ml sur-risque =1,6 >5ng/ml sur-risque =2,1

27 SUR-RISQUE CANNABIS ALCOOL Sur- risque Cannabis =1,8 Sur-risque Alcool = 8,5 LE PRODUIT DES DEUX =15,30 Résultat de l Étude SUR-RISQUE= 14,0

28 Décès imputable au Cannabis! /AN. Fraction d accidents mortels dus à une conduite Cannabis positive = 2,5% Nombre de tués conducteurs cannabis positifs à l origine de l accident: Pour 6000 accidents mortels /an =180 tués 5000 on peut s attendre à.150 tués Nombre de tués cannabis positifs non à l origine de l accident : 50 tués ratio pour tués Population touchée Surtout les ans

29 Alcool,Cannabis et Age (% de jeunes) 25ans Plus de la moitié des Conducteurs positifs Au THC ou THC+Alcool <25 ans d âge. <25ans

30 Moment de l accident durant la semaine. Près da la moitié des accidents mortels en journées de la semaine Attention il n y a pas que le Samedi soir

31 Mois de l accident pour les Conducteurs Positifs Excès au cours de la période pré-estivale Augmentation des pratiques festives avec les beaux jours.

32 EFFETS SUR LA CONDUITE DE L ALCOOL ET DU CANNABIS. ALCOOL +CANNABIS Perte de contrôle Dégradation des capacités de conduite Mauvaise prise décision, actions inadaptée traitements à opérer défaillants CANNABIS--- > Idem pour les intoxication élevée --- > Pour les intoxications moins élevées Mécanisme est celui d une plus grande vulnérabilité des conducteurs face à un événement inattendu.

33 Décès imputable à l alcool.!!! 1820/An Rappel :Prévalence Population au Volant =2,7% Sur les dans un crash,2251 alcoolémie positive en infraction. =20,9% Rappel:Sous alcool de 0,1g/l à >ou= 2g/l Sur-risque allant 1,01à 39,6 Moyenne 8,5 fois plus de risques d être responsables d un Accident! Effet-dose massif en matière d alcool

34 Décès imputable à l alcool.!!! 1820/An Fraction d accidents mortels attribuables à l alcool = 28,6% Fraction d accidents mortels aux alcoolémie 0,5 g/l. =25,2% Nombre de tués Alcool positifs à l origine de l accident sur un ratio de tués ratio de tués Nombre de tués Alcool positifs non à l origine de l accident sur un ratio de tués ratio de tués

35 La conduite sous Cannabis augmente Le risque d accident grave La conduite sous Cannabis et Alcool et peut être sous d autres mélanges Alcool Médicaments ect.. Multiplie les sur-risques des deux produits. L alcool au volant est la 1ére cause de mortalité en ce qui concerne les substances psycho actives Le Cannabis touche préférentiellement les jeunes de 18 à 24 ans. Quid de l avenir de la pérennisation de ces ces habitudes de consommation de Cannabis et ou d Alcool Et autres psychotropes..

36 Ce qui disent les textes : DOSSIER : ALCOOL

37 Ivresse aigue sur les lieux de travail : aide pour la conduite a tenir État ébrieux, haleine évocatrice, troubles moteurs et de l élocution voir troubles de la conscience.

38 Les références :

39 Les rôles de chacun : - L entourage professionnel :

40 - Le médecin du travail :

41 - Le Chef d établissement :

42 L E SA T M assure la surveillance médicale de salariés des secteurs industriel hospitalier intérimaire artisanat commerce agroalimentaire tertiaire

Stupéfiants, alcool et accidents de la route :

Stupéfiants, alcool et accidents de la route : Stupéfiants, alcool et accidents de la route : Étude cas témoin en population Blandine Gadegbeku, Jean-Louis Martin, Emmanuelle Amoros, Bernard Laumon et le groupe SAM FRANCE ADELF 2012 - Bruxelles - 13

Plus en détail

Cannabis: Cannabis indica

Cannabis: Cannabis indica Cannabis: Cannabis indica Classification CERTIFIED Risque Risque élevé = Risque moyen = Risque faible = Produits Alcool, Benzodiazépines; Cannabis + Alcool Cocaïne; Cannabis, Amphétamines; Opiacés, Méthadone,

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

DROGUES ET LOI. Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE

DROGUES ET LOI. Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE DROGUES ET LOI Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE contexte Drogue licite (tabac, alcool, jeu, internet, ) Organisation, ou prise en compte des effets Drogue illicite (héroïne, cannabis, cocaine,.) Production,

Plus en détail

USAGE DE PRODUITS STUPEFIANTS - DES DEPISTAGES PLUS PERFORMANTS ET RAPIDES

USAGE DE PRODUITS STUPEFIANTS - DES DEPISTAGES PLUS PERFORMANTS ET RAPIDES Les conditions de dépistage de l alcoolémie par les différents corps de contrôle sont connues de tous. Rapides et sans équivoque, les dépistages permettent de constater rapidement si un conducteur est

Plus en détail

La perte de vigilance ou l'attention perturbée

La perte de vigilance ou l'attention perturbée ANNEXE F La perte de vigilance ou l'attention perturbée I Perte de vigilance II Attention perturbée ou «distraction» DGO / étude des accidents corporels 2007-2011 1 DGO / étude des accidents corporels

Plus en détail

Les défaillances du conducteur:

Les défaillances du conducteur: Les défaillances du conducteur: L accident est dû non pas à la fatalité mais dans 90 % des cas au conducteur luimême. Conduire demande une attention particulière afin de réagir efficacement. Cette attention

Plus en détail

Les dangers de l alcool et la conduite

Les dangers de l alcool et la conduite Les dangers de l alcool et la conduite Sciences de la vie et de la Terre 4e - 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques.

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous les résultats des réponses qui nous paraissent les plus intéressantes : Pour quelles raisons consommez-vous du cannabis?

Vous trouverez ci-dessous les résultats des réponses qui nous paraissent les plus intéressantes : Pour quelles raisons consommez-vous du cannabis? Nous sommes quatre élèves de Terminale STT en option Administration. Nous avons choisi comme projet pour notre baccalauréat de réaliser une réunion d information sur le cannabis. Pour cela, une classe

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 -

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - DOSSIER DE PRESSE Les actions de la Nouvelle-Calédonie pour lutter contre l insécurité routière La lutte contre

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

Les produits psychoactifs. Prev. Prévention des. 2 r Risques Routiers. Modèle déposé Prev2r Copyrigth 2014 - reproduction interdite

Les produits psychoactifs. Prev. Prévention des. 2 r Risques Routiers. Modèle déposé Prev2r Copyrigth 2014 - reproduction interdite Les produits psychoactifs Prev Prévention des 2 r Risques Routiers Les produits psychoactifs L alcool Les contrôles préventifs, Les contrôles lors des accidents corporels, Les contrôles lors des accidents

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

IMPREGNATION CANNABIQUE:

IMPREGNATION CANNABIQUE: IMPREGNATION CANNABIQUE: Outils analytiques et aide à l interprétation biologique Dr Damien RICHARD, drichard@chu-clermontferrand.fr Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie CHU, Gabriel Montpied,

Plus en détail

13. Drogues et conduite automobile

13. Drogues et conduite automobile 13. Drogues et conduite automobile Hélène Martineau OFDT Politique. Le cannabis : un nouveau dispositif légal La politique de la France en matière de lutte contre les stupéfiants au volant a été marquée

Plus en détail

Dossier de Presse MISE EN PLACE D UN DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES STUPÉFIANTS POUR LES CONDUCTEURS IMPLIQUÉS DANS UN ACCIDENT MORTEL

Dossier de Presse MISE EN PLACE D UN DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES STUPÉFIANTS POUR LES CONDUCTEURS IMPLIQUÉS DANS UN ACCIDENT MORTEL Dossier de Presse MISE EN PLACE D UN DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES STUPÉFIANTS POUR LES CONDUCTEURS IMPLIQUÉS DANS UN ACCIDENT MORTEL Paris, le 28 août 2001 Quel est le contexte? - La France a enregistré

Plus en détail

Boire ou conduire. Organisation de la séquence. Déroulement de l activité. Mathématiques

Boire ou conduire. Organisation de la séquence. Déroulement de l activité. Mathématiques Boire ou conduire Mieux mesurer les risques de la conduite avec alcool en sachant calculer un taux d alcoolémie et en connaissant son évolution. - Durée : 2 séances (4 activités) Mathématiques Organisation

Plus en détail

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant

Brochure cannabis 21/02/05 4:17 PM Page 1 cannabis au volant cannabis au volant Réalisation Association des intervenants en toxicomanie du Québec inc. www.aitq.com Cannabis au volant cool ou risqué? Cette brochure a pour but de t informer de l impact du cannabis

Plus en détail

L ALCOOL. Connaître les effets de l alcool et ses conséquences sur la conduite et connaître des solutions pour éviter les risques.

L ALCOOL. Connaître les effets de l alcool et ses conséquences sur la conduite et connaître des solutions pour éviter les risques. Fiche 13 L ALCOOL Evaluation specifique Questions Connaissez-vous des effets de l alcool sur le conducteur? Quelles peuvent être les conséquences? Dans quel cas? Quelles solutions connaissez vous pour

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Alcool, stupéfiants et sécurité routière

Alcool, stupéfiants et sécurité routière L organisation de manifestations sur le territoire de la commune Vinça 13 décembre 2012 Alcool, stupéfiants et sécurité routière Didier DELAITRE Médecin enquêteur - BEA et Colonel Bruno MERCIER Médecin

Plus en détail

Dispositif relatif à la consommation d alcool et à l usage de stupéfiants sur le lieu de travail

Dispositif relatif à la consommation d alcool et à l usage de stupéfiants sur le lieu de travail Dispositif relatif à la consommation d alcool et à l usage de stupéfiants sur le lieu de travail Le présent document a pour objet de rappeler les dispositions du Code du Travail relatives à l usage de

Plus en détail

Typologie des conduites addictives Principes de traitement

Typologie des conduites addictives Principes de traitement Typologie des conduites addictives Principes de traitement Jean-Dominique Favre Hôpital d instruction des armées Percy, Clamart 13 es Journées des Gens de mer, Paris, 14 mars 2008 Les éléments communs

Plus en détail

Les jeunes conducteurs en Europe

Les jeunes conducteurs en Europe Les jeunes conducteurs en Europe Association Prévention Routière Fédération française des sociétés d assurances - FFSA - - Introduction MÉTHODOLOGIE 2 Étude «Les jeunes conducteurs européens» Méthodologie

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

SENSIBILISATION ALCOOL

SENSIBILISATION ALCOOL SENSIBILISATION ALCOOL PLACE DE L ALCOOL DANS L HISTOIRE DANS LA RELIGION DANS LA GASTRONOMIE DANS LA CULTURE DANS L ECONOMIE LA CONSOMMATION D ALCOOL DES FRANCAIS 14 % des Français sont des consommateurs

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

Action de l'alcool sur la commande des mouvements

Action de l'alcool sur la commande des mouvements Action de l'alcool sur la commande des mouvements Ce que l élève doit retenir Le temps de réaction d une personne correspond au temps nécessaire aux messages nerveux pour parcourir la chaîne d éléments

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité Routière

Sensibilisation à la Sécurité Routière 2 Sensibilisation à la Sécurité Routière 3 Historique Historique 1960-1972 : phase de détérioration (17.000 tués en 1972) 1979-1989 : phase de stabilisation (11.000 tués en 1989) 1989-2004 : de nombreuses

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 ans" Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu jeunes de moins de 25 ans Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 " Période d'étude : 2009-2013 Direction Départementale

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes.

Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes. Drogues et loi Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes. Loi du 31 décembre 1970 Interdit et pénalise l usage de toute

Plus en détail

Les accidents corporels impliquant des jeunes conducteurs de voiture. Casteels Yvan Responsable de l Observatoire de la Sécurité routière

Les accidents corporels impliquant des jeunes conducteurs de voiture. Casteels Yvan Responsable de l Observatoire de la Sécurité routière Les accidents corporels impliquant des jeunes conducteurs de voiture Casteels Yvan Responsable de l Observatoire de la Sécurité routière Plan 1.Ampleur du problème 1.Nature du problème 2.1.Pourquoi les

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Incapacité de conduire et sanctions

Incapacité de conduire et sanctions Incapacité de conduire et sanctions Nouvelles réglementations légales au 1er janvier 2005 Conférence de presse du 23 novembre 2004 «0,5 pour mille dès 05» M. Rudolf Dieterle, Directeur Office fédéral des

Plus en détail

Le risque routier. 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne

Le risque routier. 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne Le risque routier 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne Sécurité routière : les jeunes et les femmes? Pierre GUENEBAUT 1 Et pour le travail?

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2014

Insécurité routière et délinquance routière en 2014 Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP Insécurité routière et délinquance routière en 2014 Observatoire national interministériel de la sécurité routière La criminalité en

Plus en détail

Séminaire «alcohol interlock» Mardi, le 19 mai 2015

Séminaire «alcohol interlock» Mardi, le 19 mai 2015 Séminaire «alcohol interlock» Mardi, le 19 mai 2015 9h45 10h00 Les «alcohol interlocks» dans le contexte de la lutte contre l insécurité routière au Luxembourg François BAUSCH Ministre du Développement

Plus en détail

SEMAINES PREVENTI ANTE ECURITE

SEMAINES PREVENTI ANTE ECURITE SEMAINES PREVENTI N ANTE ECURITE Du 3 au 23 décembre 2012 2 Semaines Prévention Santé & Sécurité 2012 TABLEAU DES INTERVENTIONS SUR LES SEMAINES A 6 / B 6 / C 4 Du 03 au 23 décembre 2012 DISPOSITIF INTITULE

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Guide. d ivresse. de gestion de la crise. en entreprise

Guide. d ivresse. de gestion de la crise. en entreprise Guide de gestion de la crise d ivresse en entreprise L IVRESSE SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Ce guide pratique se veut un outil répondant aux besoins exprimés par les entreprises. Il répond uniquement à la

Plus en détail

Dossier de presse Sécurité routière Vendredi 13 novembre 2015

Dossier de presse Sécurité routière Vendredi 13 novembre 2015 Dossier de presse Sécurité routière Vendredi 13 novembre 2015 Contact presse Préfecture de l Isère - Service communication 04 76 60 48 05 communication@isere.pref.gouv.fr @Préfet38 L accidentologie en

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

Alcool au volant. Pour rouler sereinement vers votre avenir. bpa Bureau de prévention des accidents

Alcool au volant. Pour rouler sereinement vers votre avenir. bpa Bureau de prévention des accidents Alcool au volant Pour rouler sereinement vers votre avenir bpa Bureau de prévention des accidents A votre santé! Dans la circulation routière, de nombreux accidents sont causés par des conducteurs alcoolisés.

Plus en détail

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention conduites addictives Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre santé Tabac, alcool, drogues La dernière décennie a marqué une

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Alcool au volant. Responsable sur les routes. bpa Bureau de prévention des accidents

Alcool au volant. Responsable sur les routes. bpa Bureau de prévention des accidents Alcool au volant Responsable sur les routes bpa Bureau de prévention des accidents Conduire requiert de bonnes facultés de concentration et de réaction. Il suffit de peu d alcool pour entraver ces facultés.

Plus en détail

Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient!

Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient! 29/08/2014 Dossier de presse Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient! En cette fin de période estivale, le préfet souhaite que tous les acteurs restent pleinement mobilisés

Plus en détail

JEUNES ADULTES 18 24 ans

JEUNES ADULTES 18 24 ans L'ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE DU GERS DE 7 À JEUNES ADULTES 8 ans Chiffres-clés : Les 8 ans représentent dans le Gers : % de la population du département 8,8 % des tués et 8, % des blessés sur la route Les

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Accidents et mortalité:

Accidents et mortalité: Vous trouverez divers questionnaires pour tester vos connaissances en matière de sécurité routière. En dessous de chaque questionnaire, un lien vous dirigera vers les réponses. Accidents et mortalité:

Plus en détail

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 DOSSIER DE PRESSE Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 Dossier de presse ordre public et sécurité routière Page 1 de 14 Bilan Sécurité routière 2014 Le bilan de l année 2014 est encourageant

Plus en détail

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route»

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Partageons la route La route est un espace emprunté par différent type de véhicules, avec des besoins, des dimensions, des vitesses et

Plus en détail

Traitements de substitution aux opiacés et travail. Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93

Traitements de substitution aux opiacés et travail. Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93 Traitements de substitution aux opiacés et travail Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93 Le contexte «politique» Politique de réduction des risques infectieux

Plus en détail

Numéro du rôle : 4140. Arrêt n 133/2007 du 24 octobre 2007 A R R E T

Numéro du rôle : 4140. Arrêt n 133/2007 du 24 octobre 2007 A R R E T Numéro du rôle : 4140 Arrêt n 133/2007 du 24 octobre 2007 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 36 des lois relatives à la police de la circulation routière, coordonnées par

Plus en détail

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments FACULTÉS AFFAIBLIES Alcool Drogues Médicaments NE CONDUISEZ PAS! L alcool, les drogues et certains médicaments affectent votre capacité de conduire. Si vous conduisez avec les facultés affaiblies, vous

Plus en détail

CANNABIS ET SECURITE ROUTIERE

CANNABIS ET SECURITE ROUTIERE CANNABIS ET SECURITE ROUTIERE Professeur Paul LAFARGUE. Président (H) de la Commission des substances vénéneuses et des dopants de l Académie nationale de pharmacie. Ancien Expert national drogue, Chargé

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES Votre syndrome d'apnée du sommeil peut provoquer une somnolence et une baisse de votre vigilance dans la journée. Sans une prise en charge

Plus en détail

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013 Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 213 www.haute-savoie.gouv.fr Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Bilan

Plus en détail

Connaissances à retenir

Connaissances à retenir Connaissances à retenir Le cyclomoteur et sa réglementation : Le cyclomoteur est un véhicule à deux roues équipé d'un moteur ne dépassant pas cm3. La vitesse maximale autorisée est 45 Km/h. Les cyclomoteurs

Plus en détail

Quelques éléments pour réviser l ASSR

Quelques éléments pour réviser l ASSR Quelques éléments pour réviser l ASSR En 2007, en moyenne, chaque jour en France, plus de 13 personnes sont décédées des suites d un accident de la route. Si l on prend uniquement en considération le nombre

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

Dr E. Rebeschini, Médecin du Travail Service de Santé au Travail du Bâtiment et des Travaux Publics des Bouches du Rhône

Dr E. Rebeschini, Médecin du Travail Service de Santé au Travail du Bâtiment et des Travaux Publics des Bouches du Rhône Le positionnement de l AST BTP13 sur la thématique «Drogues au Travail» Société de Médecine du travail 25 septembre 2012, Médecin du Travail Service de Santé au Travail du Bâtiment et des Travaux Publics

Plus en détail

Prévention et lutte contre les addictions : La FNTV communique, informe, sensibilise, mobilise pour plus et mieux de sécurité dans les autocars.

Prévention et lutte contre les addictions : La FNTV communique, informe, sensibilise, mobilise pour plus et mieux de sécurité dans les autocars. Prévention et lutte contre les addictions : La FNTV communique, informe, sensibilise, mobilise pour plus et mieux de sécurité dans les autocars. ADDICTIONS = DEPENDANCE = DANGER : Nos entreprises assurent

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/2/Rev.1 20 avril 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

ET SI NOUS EN PARLIONS...

ET SI NOUS EN PARLIONS... ET SI NOUS EN PARLIONS... Santé, je me protège! Édito Dans le cadre de notre politique d entreprise, nous nous sommes engagés à prévenir les risques sur la santé et la sécurité au travail de l ensemble

Plus en détail

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Fatigué? Pourquoi se préoccuper de la fatigue au volant? Tous les usagers de la route 6 % d entre eux se sont déjà endormis au volant.

Plus en détail

Alcool et drogues dans le trafic routier conséquences et risques www.fachstelle-asn.ch

Alcool et drogues dans le trafic routier conséquences et risques www.fachstelle-asn.ch boire ou conduire Alcool et drogues dans le trafic routier conséquences et risques www.fachstelle-asn.ch Que se passe-t-il quand on boit de l alcool? Que se passe-t-il dans le corps? Un petit pourcentage

Plus en détail

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A

FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 :

Plus en détail

Jeunes au volant. les principaux facteurs de risques

Jeunes au volant. les principaux facteurs de risques Livret d information Jeunes au volant les principaux facteurs de risques Jeunes au volant les principaux facteurs de risques «Sur la route, chaque prise de liberté avec la règle, chaque comportement à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART 10 Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? R Comment restituer votre capital de points? R Février 01 BIZART Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? Le permis à points

Plus en détail

Accidentalité provisoire Année 2012

Accidentalité provisoire Année 2012 Accidentalité provisoire Année 01 I ANALYSE GLOBALE Accidents Tués Blessés hospitalisés Blessés non hospitalisés Total blessés 01 11 18 54 18 011 18 18 89 Évolution 4 4 55 5 90 Évolution en %,4 % + 18,

Plus en détail

Les cotes de conduite

Les cotes de conduite Les cotes de conduite Les cotes de conduite : Plus avantageuses pour les conducteurs prudents Notre mission à la Société d assurance publique du Manitoba est de réduire les risques routiers. Une des façons

Plus en détail

PERCEPTION DES DOMMAGES DE L ALCOOL EN POPULATION GÉNÉRALE. Philippe Batel MD, PhD

PERCEPTION DES DOMMAGES DE L ALCOOL EN POPULATION GÉNÉRALE. Philippe Batel MD, PhD PERCEPTION DES DOMMAGES DE L ALCOOL EN POPULATION GÉNÉRALE Philippe Batel MD, PhD Les enjeux Evaluer l écart des connaissances Comprendre les résistances à la connaissance Analyser la variation des représentations

Plus en détail

Et si on en parlait...

Et si on en parlait... plaq alcool 220312:Mise en page 1 30/03/2012 14:55 Page 1 Alcool Et si on en parlait... Ce document vise à informer les usagers des risques qui sont associés à la consommation d alcool plaq alcool 220312:Mise

Plus en détail

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel FEVRIER 211 7/3/11 Données de l'observatoire départemental 211 21 Variation 21/211 Aisne National 23 3-7 -23,3% +1,6% Tués 3 4-1 -25,% +7,5% Blessés

Plus en détail

ASSR MATHEMATIQUES 3EME

ASSR MATHEMATIQUES 3EME Réussir l attestation de sécurité routière (ASSR) Les cyclomoteurs Exercices Enchaînement d opérations 1. Bruno consent à acheter un scooter à sa fille Éva, si cela ne lui revient pas à plus de 100 par

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

TEST DE L'HALEINE - ANALYSE DE L'HALEINE

TEST DE L'HALEINE - ANALYSE DE L'HALEINE 28. - ALCOOL ET DROGUES TEST DE L'HALEINE - ANALYSE DE L'HALEINE L'ALCOOL Pourquoi l alcool et la conduite d un véhicule sont incompatibles? L alcool et la conduite d un véhicule ne font pas bon ménage.

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

1. Sensibilisation et engagement de l autorité territoriale. Celui-ci doit être convaincu et porteur de ce projet.

1. Sensibilisation et engagement de l autorité territoriale. Celui-ci doit être convaincu et porteur de ce projet. Hygiène, Sécurité au Travail et Prévention L Alcool sur le lieu de travail Références Le code du Travail (Articles R4228-20, R4228-21, R3231-16 et R4225-4) et le code des débits de boissons (Articles L.13

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest!

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! Communiqué de presse Juin 2009 Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! AlcooTel, le test d alcoolémie pour mobile le plus performant du marché, simple ergonomique et gratuit est désormais

Plus en détail

JOURNAL 2 SEANCE DU MERCREDI 12 janvier 2011

JOURNAL 2 SEANCE DU MERCREDI 12 janvier 2011 JOURNAL 2 SEANCE DU MERCREDI 12 janvier 2011 Pour cette matinée, nous débutons avec la distribution d un document sur le système de santé français, sur les actions du Conseil Général en faveur de la santé.

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail