Premières Assises nationales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Premières Assises nationales"

Transcription

1 Premières Assises atioales Culture et Régios javier 2012 Lyo, Hôtel de Régio ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 1

2 25/26 Javier 2012 Premières Assises atioales Culture et Régios «Le poète a toujours le derier mot.» ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 2 A Jea Vilar, De la Traditio théâtrale, Gallimard, 1955

3 A Éditorial comme l échelo pertiet au service d ue autre cofiguratio du paysage culturel et artistique fraçais. Quelles que soiet les évolutios de cette décetralisatio culturelle, il faudra passer par elles. C est l objet de ces Assises : mettre e valeur à partir des expérimetatios réussies sur de ombreux territoires, de ouvelles pistes susceptibles de modifier des approches coveues, de tracer des perspectives iédites. C est aussi u redez-vous souhaité qui devrait capitaliser le travail des commissios culturelles de l ARF qui, particulièremet depuis 2004, se sot réuies régulièremet, ot travaillé et ot eu de cesse d imposer l échelo régioal au sei des istaces parteariales. À l aube d ue ouvelle étape de la décetralisatio quelle qu e soit la cofiguratio cette réflexio collective qui embrasse l esemble du champ artistique et culturel à la fois bila et projectio apparaît plus qu utile, idispesable. vec u peu de malice, o pourrait dire qu e matière culturelle, les Régios sot, e quelque sorte, des itruses. À deux titres au mois. Derières arrivées das le cocert des puissaces publiques, rie e les oblige à se préoccuper de culture. Et pourtat, elles le fot dès l origie e tout cas, certaies d etre elles, alors même qu elles étaiet que des établissemets publics, et elles e cesserot de le faire. De quoi se mêletelles? Das u domaie traditioellemet jacobi, elles ot icotestablemet acquis ue véritable crédibilité, au poit d apparaître comme u parteaire icotourable. Commet cette positio itermédiaire, tellemet cotestée das u premier temps, a-t-elle pu apparaître comme totalemet pertiete? Qu est-ce que cette Régio, fiaceur mioritaire et cepedat essetiel? Sas compétece défiie (à ue exceptio près) et toutefois costammet sollicitée? Quels sot les traits commus, mais aussi les spécificités des politiques régioales e matière artistique et culturelle? Sur quels sujets ot-elles particulièremet marqué leurs efforts? Quels ouveaux horizos pourraiet-elles chercher à atteidre? Commet se situet-elles désormais das l architecture du parteariat public? Aujourd hui, au-delà de l apport fiacier près d u milliard d euros les aifeste pour les «produits» de haute Régios représetet plus qu elles-mêmes. * M écessité, E.Breleur, P.Chamoiseau, S.Domi, Das ce mouvemet de décetralisatio G.Delver, É.Glissat, G.Pigeard de Gurbert, qui semble irréversible, elles apparaisset O.Portecop, O.Pulvar, J.-C. William, U redez-vous de «haute écessité» comme le diraiet os amis d outre-mer.* ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 3

4 25/26 Javier 2012 Premières Assises atioales Culture et Régios mercredi 25 javier 14h00 Accueil 15h30 Ateliers thématiques 14h30 Paroles d ouverture europe et iteratioal Farida Boudaoud, vice-présidete déléguée à la Culture et à la Lutte cotre les discrimiatios de la Régio Rhôe-Alpes, Karie Gloaec Mauri, présidete de la commissio Culture de l ARF, vice-présidete de la Régio Cetre. 15h00 Itroductio et présetatio des jourées Alai Va Der Malière, acie directeur au miistère de la Culture et de la Commuicatio Jea-Pierre Saez, directeur de l Observatoire des politiques culturelles ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 4 Iterveats : Régio Lorraie / Karie Cathelai, chargée de missio sur les questios trasfrotalières, Relais Culture Europe / Pascal Bruet, directeur, Régio Rhôe-Alpes / Jea-Paul Agot, directeur de l espace Adré Malraux, scèe atioale de Chambéry et de la Savoie. Aimateur : Jacques Boiel, maître de coféreces e sociologie, Uiversité Lyo II. Rapporteur : Thomas Perri, politologue, Istitut uiversitari d estudis europeus de Barceloa PACTE-CNRS. C ommet la culture est-elle mobilisée das les relatios extérieures des Régios? Commet les Régios evisaget-elles leurs échages culturels iteratioaux? Das quelle mesure favoriset-elles la mobilité de leurs artistes à l iteratioal? Quelle place fot-elles à l accueil de spectacles et d artistes étragers? Quelles difficultés recotret-elles? Qu e est-il de la costructio d ue Europe culturelle des Régios? Commet les Régios utiliset-elles les programmes de l Uio européee pour leur développemet culturel? Commet s emparet-elles de la questio de la coopératio culturelle trasfrotalière? Que reteir de l actio culturelle des Eurorégios?

5 25/26 Javier 2012 Culture et Régios Premières Assises atioales Artistes et projets culturels de territoire Emploi, formatio et eseigemets Iterveats : Régio Haute-Normadie / Araud Coiget, chef du service Culture, Régio PACA /, Régio Guadeloupe / Nia Gelabale, directrice de la Culture et de la Formatio artistique. Aimateur : Jea-Pascal Quilès, directeur adjoit de l Observatoire des politiques culturelles. Rapporteure : Edia Soldo, maître de coféreces e Scieces de Gestio, Uiversité Aix-Marseille III. Q uelles sot aujourd hui les stratégies régioales de soutie à l emploi artistique et culturel, compte teu de so poids das les écoomies locales? De quelle maière sot-elles articulées avec les politiques de formatio? Commet s assurer de la pertiece de l offre et de l adéquatio aux besois des professioels? Commet predre e compte le reouvellemet des géératios et la précarisatio de l emploi? Quelles sot les formes de coordiatio à l œuvre avec les réseaux professioels? Quels schémas régioaux impulser aujourd hui e matière de formatio et d emploi culturels? Commet les Régios assumet-elles leurs resposabilités à l égard des cycles préprofessioels de musique, de dase et de théâtre? ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 5 Iterveats : Régio Cetre / Olivier Cayatte, directeur de la Culture, Régio Limousi / Stéphae Cambou, vice-présidet délégué à la Territorialité et au Lie social pour les associatios, la culture et le sport, Régio Basse-Normadie / Xavier Gozales, directeur de l usie Utopik, relais culturel régioal de Tessy-sur-Vire. Avec la cotributio de l Assemblée des Départemets de Frace. Aimateur : Jea-Claude Pompougac, cosultat, acie directeur régioal des affaires culturelles. Rapporteure : Marie-Christie Bordeaux, maître de coféreces e Scieces de l Iformatio et de la Commuicatio, Uiversité Greoble III. C ommet les Régios favoriset-elles la présece des artistes sur leur territoire? Quelles sot les politiques de soutie à la créatio et à la diffusio artistiques mises e œuvre? Selo quelles modalités sot-elles élaborées? À quels dispositifs d actio publique doet-elles lieu? Qu estce qu u projet culturel de territoire pour ue Régio? E quoi cette échelle territoriale se distigue-t-elle des autres iveaux d itervetio? Commet les Régios evisagetelles la dimesio culturelle de l améagemet du territoire? Quel rôle jouet-elles e matière de coordiatio iterrégioale? Quelles formes d actio collective observet-o? Commet les Régios preet-elles e compte les disparités de leur territoire? 19h30 Recotre avec Alai Rousset, présidet de l ARF et de la Régio Aquitaie, et Jea-Jack Queyrae, présidet de la Régio Rhôe-Alpes, au Docks 40 (40, quai Rambaud).

6 25/26 Javier 2012 Premières Assises atioales Culture et Régios jeudi 26 javier 9h00 Accueil 9h15 Ateliers thématiques Gouverace culturelle et trasversalité Iterveats : Régio Laguedoc-Roussillo / Fabrice Mauel, directeur de la Culture et du Patrimoie, Régio Nord-Pas-de-Calais / Michaël Moglia, coseiller régioal, présidet de la commissio Fiaces, membre de la commissio Culture, Régio Pays de la Loire / Nicolas Cardou, chef du service Développemet culturel. Avec la cotributio de l Assemblée des Commuautés de Frace. Aimateur : Guy Saez, directeur de recherche, PACTE-CNRS. Rapporteur : Vicet Guillo, politologue, PACTE-CNRS. Q uels sot les modes de gouverace culturelle des territoires régioaux? Commet les Régios orgaisetelles leur coopératio avec les autres collectivités publiques et les acteurs privés? Peut-o défiir ue spécificité de l échelo régioal e l absece de compétece géérale obligatoire? Quelles relatios les Régios etretieet-elles avec les itercommualités et les pays? Peuvet-elles jouer u rôle de chef de file das certais domaies d itervetio culturelle et artistique? Lesquels? Commet evisager les effets de la ouvelle réforme des collecti- ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 6 vités territoriales? Das ce cotexte, quel pourrait être le repositioemet de l État? U ouveau mouvemet de décetralisatio culturelle est-il souhaitable? La culture costitue-t-elle ue dimesio trasversale de l actio publique des Régios? Das quelle mesure est-elle prise e compte das d autres domaies d itervetio régioale? Ces dyamiques trasversales présetetelles u risque d istrumetalisatio des questios culturelles? Idustries culturelles et umériques Iterveats : Régio Aquitaie / Frédéric Vilcocq, coseiller Culture, Écoomie créative et TIC, chef de projet Pôle régioal culture et écoomie créative, cabiet du Présidet, Régio Auverge / Nicole Rouaire, vice-présidete déléguée à la Culture, au Patrimoie et au Développemet des usages umériques, Régio Rhôe-Alpes /Aaïs Chassé, chargée de missio Culture et Numérique, et Éric Pettroto, présidet de CD1D. Aimatrice : Isabelle Paillard, professeure e Scieces de la Commuicatio à l Uiversité Stedhal, directrice du Groupe de recherche sur les ejeux de la commuicatio (GRESEC). Rapporteure : Christie Liefooghe, maître de coféreces e Géographie écoomique et Améagemet, Uiversité de Lille I. C ommet les Régios s iscrivetelles das la ouvelle écoomie culturelle et créative? Commet preet-elles e compte les ouveaux

7 25/26 Javier 2012 Culture et Régios Premières Assises atioales défis de créatio, d éducatio et d iégalité d accès liés à l essor des cultures umériques? Le tourat cogitif du capitalisme costitue-t-il u ejeu importat pour le développemet régioal? Commet créer les coditios d ue recotre etre les arts, la sciece et les ouvelles techologies? Quelles sot les formes d orgaisatio spatiale des idustries culturelles? Les Régios peuvet-elles cotribuer à la structuratio de filières, de clusters et de regroupemets d acteurs das ce domaie? Patrimoies et société Iterveats : Régio Bretage / Jea-Michel Le Boulager, vice-présidet délégué à la Culture et aux Pratiques culturelles, Régio Champage-Ardee / Catherie Coutat, chargée de missio Patrimoie, Culture et Gastroomie, Régio Midi-Pyréées / Jocelye Sait-Avit, chef de service Développemet par le patrimoie. Aimateur : Abraham Begio, directeur gééral adjoit de la Régio Rhôe-Alpes. Rapporteur : Pierre-Atoie Ladel, maître de coféreces e Géographie et Améagemet, Uiversité de Greoble I. de costruire et de valoriser ue idetité régioale? Commet les Régios se sotelles emparées du trasfert de l ivetaire? Les services de l ivetaire ot-ils trouvé leur place das l admiistratio régioale? De quelle maière les ejeux de diversité liguistique et culturelle sot-ils traités à l échelle régioale? À quel projet de société cela revoie-t-il? 11h30 Restitutio des ateliers e séace pléière Aimatrice : Karie Gloaec-Mauri, présidete de la commissio Culture de l ARF, vice-présidete de la Régio Cetre. 13h00 Coclusio Mario Mazauric, directrice des éditios du Diable Vauvert, Pierre Sauvageot, compositeur et directeur du Cetre atioal de créatio à Marseille, Jea-Jack Queyrae, présidet de la Régio Rhôe-Alpes. À partir de 13h30 Recotres libres etre élus et professioels C ommet les Régios se saisisset-elles des questios patrimoiales? De quels patrimoies s agit-il? E quoi les approches des Régios diffèret-elles de celles des services de l État? À quels récits sur le territoire régioal fot-elles référece? Quelles sot les politiques meées e matière d etretie et de restauratio du patrimoie, de diffusio des patrimoies architectural et muséal? Témoiget-elles d ue voloté ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 7

8 Les Assises atioales «Culture et Régios» se tiedrot au siège de la Régio Rhôe-Alpes, à Cofluece Hôtel de la Régio Rhôe-Alpes 1, esplaade Fraçois-Mitterrad Lyo Tél. : Accès : Métro A Perrache, Tram T1, Bus age Cars du Rhôe Liges À pied, 12 m de la gare Perrache 1 : Parkig Gare SNCF Perrache 2 : Parkig Cours Charlemage 3 : Arrêt Motrochet 2 Hôtel de la Régio 3 Iscriptios : Reseigemets : ARF 282, boulevard Sait-Germai Paris Tél. : Fax : Javier Coceptio : Rampazzo & Associés - Impressio : Morault. Cours Charlem 282, boulevard Sait-Germai Paris Tél : 33(0) Fax : 33(0) ARF_PROG_ASSISES_LYON_V5.idd 8

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

de formation continue Diploma of Advanced Studies Communication digitale expertise web et réseaux sociaux

de formation continue Diploma of Advanced Studies Communication digitale expertise web et réseaux sociaux DAS Diplôme de formatio cotiue Diploma of Advaced Studies Commuicatio digitale expertise web et réseaux sociaux septembre à jui* * Iscriptio e cours d aée possible f o r m a t i o e c o u r s d e m p l

Plus en détail

assainissement DURABLE assainissement pour un pour un INSCRIPTION AVANT LE 17 OCTOBRE 2014 assainissele DURABLE d

assainissement DURABLE assainissement pour un pour un INSCRIPTION AVANT LE 17 OCTOBRE 2014 assainissele DURABLE d TÉS PE TIT ES CO LLE CT IVI met assaiissele DURAB d pour u 2 JOURS POUR EN DÉBATTRE L assaiissemet des petites collectivités est u ejeu pour la recoquête de la qualité des cours d eau. Sur le bassi Rhi-Meuse,

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale 1/6 Des uiversités et ue recherche plus fortes et plus attractives pour les étudiats et chercheurs étragers Attirer les compéteces et les talets étragers das os uiversités et os cetres de recherche costitue

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n e INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE e s p r e e t u e a u t r e t u d d i m s é V o s i o La puissace de l Uiversité, la force de 7 Grades Écoles. Uiversité origiale das le paysage de l'eseigemet

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

Santé au travail: quand le management n est pas le problème mais la solution? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Université de Nantes)

Santé au travail: quand le management n est pas le problème mais la solution? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Université de Nantes) Saté au travail: quad le maagemet est pas le problème mais la solutio? Mathieu Detchessahar (IEMN-IAE de l Uiversité de Nates) Les résultats du programme SORG ANR: Saté, Orgaisatio et Gestio des Ressources

Plus en détail

Penser pour agir, agir en pensant

Penser pour agir, agir en pensant Peser pour agir, agir e pesat Claisse & associés est u Cabiet d avocats dédié aux droits de l etreprise et des persoes publiques. SPECIALISATION Fort de sa vigtaie d avocats spécialisés, Claisse & associés

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES cahier 6 Les archives au Québec, des ressources documetaires à découvrir Pour tout reseigemet cocerat l'isq et les doées statistiques

Plus en détail

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificate of Advaced Studies Certificat de formatio cotiue Saté et diversités: compredre et pratiquer les approches trasculturelles octobre 2016 > jui 2017 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Jourée d étude Ue stratégie de groupe pour la chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire progresse das les hôpitaux publics (cf. os précédetes éditios). Elle est aussi très

Plus en détail

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

session S initier à la simulation avec patient simulé/standardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i sessio fo r m a t i o co t i u e u i ve r s i t a i re S iitier à la simulatio avec patiet simulé/stadardisé 14, 15 et 28 avril 2016 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Directio Dresse Elisabeth

Plus en détail

Deuxième partie: Les évolutions des dispositifs de recherche agricole

Deuxième partie: Les évolutions des dispositifs de recherche agricole Deuxième partie: Les évolutios des dispositifs de recherche agricole 2 frace ad the cgiar: parterig i agricultural research ad developmet 119 Itroductio La recherche agricole s isère das des systèmes de

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales DAS-qualite-sois16-17.qxp_Mise e page 1 01/02/2016 09:37 Page1 DAS Diplôme de formatio cotiue diploma of Advaced Studies Qualité et sécurité des sois: dimesios maagériales septembre 2016 > octobre 2017

Plus en détail

ACTUalités. Agenda 10/02 Paris Les infirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.anfh.fr

ACTUalités. Agenda 10/02 Paris Les infirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.anfh.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Das u service hospitalier de éoatalogie, au Vietam. Ageda 10/02 Paris Les ifirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.afh.fr 26-27/03 La Rochelle Le

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 Documet édité par l École atioale d admiistratio Directrice de la publicatio : Nathalie Loiseau Coordiatio : Service commuicatio

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques

Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation et ateliers pratiques F O R M AT I O N C O N T I N U E U N I V E R S I TA I R E Thérapies basées sur la metalisatio (TBM) Sessio d iitiatio et ateliers pratiques PARIS mercredi 11 > samedi 14 javier 2017 f o r m a t i o e c

Plus en détail

CAS. Médecine subaquatique et hyperbare. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. janvier décembre 2016 FACULTÉ DE MÉDECINE

CAS. Médecine subaquatique et hyperbare. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. janvier décembre 2016 FACULTÉ DE MÉDECINE CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Médecie subaquatique et hyperbare javier décembre 2016 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i FACULÉ DE MÉDECINE Comité directeur Directeur

Plus en détail

école d ingénieurs la physique au service des sciences et Technologies de l Information et de la Communication

école d ingénieurs la physique au service des sciences et Technologies de l Information et de la Communication école d igéieurs la physique au service des scieces et Techologies de l Iformatio et de la Commuicatio des cursus d igéieur e 3 as Votre ambitio est de répodre aux ouveaux défis des Techologies de l Iformatio

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE

LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE DIRECTION DE LA PAIX, DE LA DÉMOCRATIE ET DES DROITS DE L HOMME LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE Vigies, leviers, viviers de la démocratie Produit par la Directio de la paix de la démocratie

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail

AU cœur de l innovation

AU cœur de l innovation Vos bureaux AU cœur de l iovatio 91 ESSONNE 13 000 m 2 das la première techopole européee cosacrée à la Simulatio et au Calcul Haute Performace Ue grade souplesse d implatatio Immeuble de 13 000 m², le

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

trouve ton équilibre

trouve ton équilibre trouve to équilibre www.bee-secure.lu FR Trouver so équilibre Es-tu allé à u cocert ou à la piscie récemmet? A quad remote ta derière recotre avec des amis? Combie de temps passes-tu sur les réseaux sociaux?

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012-2014

Catalogue de Formation 2012-2014 Catalogue de Formatio 2012-2014 512, Coriche al Nahr B.P.: 16-5870 Beyrouth, Liba Tél: 01-425147/9. Fax: 01-426860 cotact@if.org.lb www.istitutdesfiaces.gov.lb Catalogue rédigé par l'équipe de l'istitut

Plus en détail

Réformes des Ratios Prudentiels 2010

Réformes des Ratios Prudentiels 2010 Coférece Auelle Réformes des Ratios Prudetiels 2010 CRD, Bâle II, IAS, provisioemet dyamique : avacées des travaux des régulateurs e matière de fods propres Le 26 mai 2010, Hôtel Regia, Paris Coférece

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition.

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition. Écoute Service Coseil Trasparece Qualité Accueil Mutualiste Accompagemet Cetre Cetre d optique et d auditio MGEN de MGEN de Paris Paris U cetre d optique ouvert à tous Au service de ses adhérets, le cetre

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

La disciplinarité : quadruple question constitutive des didactiques disciplinaires

La disciplinarité : quadruple question constitutive des didactiques disciplinaires La discipliarité : quadruple questio costitutive des didactiques discipliaires Berard Scheuwly Uiversität Gef Equipe de recherche pour l histoire des scieces de l éducatio Equipe de recherche e Histoire

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

La coopération Sud-Sud et tripartite dans l espace francophone

La coopération Sud-Sud et tripartite dans l espace francophone La coopératio Sud-Sud et tripartite das l espace fracophoe ÉTAT DES LIEUX Jui 2014 Cetre du Commerce Iteratioal Produit par la Directio de la Fracophoie écoomique Directeur : Étiee Aligué Spécialiste de

Plus en détail

3 e Document de suivi du Vade-mecum. relatif à l usage de la langue française dans les organisations internationales

3 e Document de suivi du Vade-mecum. relatif à l usage de la langue française dans les organisations internationales 3 e Documet de suivi du Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales Octobre 2012 Documet réalisé par l Observatoire de la lague fraçaise de la Directio de la lague

Plus en détail

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel Le Système d Iformatio Géographique uiversel Le Système d Iformatio Géographique uiversel d Esri est u système destié aux persoes qui veulet s appuyer sur ue iformatio géographique précise pour predre

Plus en détail

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT Créée e 1934, das le quartier de Sait-Gervais au cœur de la ville de Geève, la société

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES Accès à l emploi Pour les personnes en situation de handicap,

RESSOURCES HUMAINES Accès à l emploi Pour les personnes en situation de handicap, CONTACT : C.BONHOMME@FHF.FR AGENDA 14-15-16/10 Arcacho Maager sereiemet quad tout bouge www.directeurdessois-afds.com 15-17/10 Aix-e-Provece Saté coectée GRAPH Méditerraée www.le-graph.com 15-16-17/10

Plus en détail

Dix ans de création d entreprises bancarisées 2000-2009. L expérience d OSEO

Dix ans de création d entreprises bancarisées 2000-2009. L expérience d OSEO Dix as de créatio d etreprises bacarisées 2000-2009 L expériece d OSEO Éditorial Dix as de créatio d etreprises bacarisées 2000-2009 L expériece d OSEO Au cours de la derière déceie, u phéomèe de premier

Plus en détail

1800 collaborateurs. Le Groupe Sogetrel. 40 implantations. dans le déploiement de réseaux. Nos atouts différenciants

1800 collaborateurs. Le Groupe Sogetrel. 40 implantations. dans le déploiement de réseaux. Nos atouts différenciants Le Groupe Sogetrel Recou comme l u des leaders fraçais sur le marché des Télécoms, le Groupe SOGETREL est u itégrateur de réseaux et systèmes de commuicatio. Idépedat et structuré, il propose à ses cliets

Plus en détail

L'égalité des personnes handicapées : principes et concrétisation

L'égalité des personnes handicapées : principes et concrétisation JOURNÉE DE DROIT ADMINISTRATIF 2016 L'égalité des persoes hadicapées : pricipes et cocrétisatio mardi 2 février 2016 Salle R080 Ui Mail FACULTÉ DE DROIT Jourée de droit admiistratif 2016 Objectifs La Costitutio

Plus en détail

Collège Amiral Lejeune Amiens

Collège Amiral Lejeune Amiens Collège Amiral Lejeue Amies 1 «Tous citoye» au collège Amiral Lejeue Objectif à court terme : Former l esemble des collégies et des persoels du collège au PSC1 Projet pour 2012-2013: - Sessios APS pour

Plus en détail

DOSSIER : Les Conservatoires d espaces naturels acteurs de l économie sociale et solidaire 5 à 8

DOSSIER : Les Conservatoires d espaces naturels acteurs de l économie sociale et solidaire 5 à 8 E D I T O Phoalys S O M M A I R E Loi cadre biodiversité 2 Ue agece pour la biodiversité 2 Agrémet des Coservatoires : à mi-chemi 3 Fods de dotatio des Coservatoires 3 A l Ouest du ouveau! 3 Parteariat

Plus en détail

Bilan 2011. Renseignements. Créateurs, repreneurs, jeunes entreprises, Bilan2011_Mise en page 1 23/03/12 09:54 Page1.

Bilan 2011. Renseignements. Créateurs, repreneurs, jeunes entreprises, Bilan2011_Mise en page 1 23/03/12 09:54 Page1. Bila11_Mise e page 1 23/03/12 09:54 Page1 alisme o i s s Profe Créateurs, repreeurs, jeues etreprises, l Espace Etrepredre et so réseau de professioels se mobiliset pour la réussite de votre projet d etreprise.

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail

STATISTIQUES DE L ENVIRONNEMENT

STATISTIQUES DE L ENVIRONNEMENT UNITED NATIONS STATISTICS DIVISION COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE DE L AFRIQUE DE L OUEST STATISTIQUES DE L ENVIRONNEMENT L RENFORCER ET INSTITUTIONNALISER AU NIVEAU REGIONAL ET NATIONAL DES PAYS DE LA CEDEAO RAPPORT

Plus en détail

Invitation. The year in DIABETES. Jeudi, 11 décembre 2014 Centre Paul Klee, Berne 09h30 17h00

Invitation. The year in DIABETES. Jeudi, 11 décembre 2014 Centre Paul Klee, Berne 09h30 17h00 Ivitatio The year i DIABETES Jeudi, 11 décembre 2014 Cetre Paul Klee, Bere 09h30 17h00 SSED: 5.5 crédits MIG: 6 crédits formatio cotiue essetielle Orgaisatio FetEvet GmbH, Broschhofe ifo@fet-evet.ch Téléphoe

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8. La santé au Mali : Miser sur la participation locale

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8. La santé au Mali : Miser sur la participation locale Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8 La saté au Mali : Miser sur la participatio locale AIDE FOURNIE PAR LA BANQUE MONDIALE AU secteur de la saté du Mali a

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

Présentatio n. RATP Dev Présentation Université de Lausanne 2 juin 2016

Présentatio n. RATP Dev Présentation Université de Lausanne 2 juin 2016 Présetatio RATP Dev Présetatio Uiversité de Lausae 2 jui 2016 Filiale du Groupe RATP Etreprise privée déteue à 100 % par la RATP 5 e groupe de trasport public urbai au mode L opérateur de trasport de la

Plus en détail

Bienvenue! Conditions d acces

Bienvenue! Conditions d acces Coditios d acces Bieveue! Etudiats et persoels de l ub : vous êtes iscrits automatiquemet pour l aée uiversitaire e cours. Votre carte multiservices vous sert de carte de bibliothèque. Autres lecteurs

Plus en détail

Bien vieillir dans la société

Bien vieillir dans la société Bie vieillir das la société Boîte à idées Projets trasférables et adaptables Uio Natioale des Cetres Commuaux et Itercommuaux d Actio Sociale Avec le soutie de LE PROJET EXISTE Le projet EXISTE est u des

Plus en détail

www.salons-sante-autonomie.com

www.salons-sante-autonomie.com Redez-vous Salos de la saté et de l autoomie 2014 Iovatios et service public de saté Ue secode éditio placée sous le sige de l audace, de la créatio, de la découverte, de l ivetivité, e u mot : de l iovatio.

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies. F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

Certificate of Advanced Studies. F o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Iterprétatio javier 2016 > février 2017 F o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i Ce CAS s iscrit das le cadre d u programme complet. Après

Plus en détail

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011 Guide d utilisatio de la commade publique Pour ue politique d achat socialemet resposable /// 3 e éditio / 2011 Le clrq a pour missio de coforter et de démultiplier au iveau atioal la dyamique de citoyeeté

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

Plan de FORMATION

Plan de FORMATION Pla de FORMATION 2016-2017 SOMMAIRE Les formatios proposées La pédagogie : Réforme du collège : u temps de relecture, aalyse de os pratiques, mutualisatio Réforme du collège : Orietatio Évaluatio Accompagemet

Plus en détail

Article. «Circuits informatiques» Marie Leblanc et Danielle Dufresne. Continuité, n 133, 2012, p. 25-28.

Article. «Circuits informatiques» Marie Leblanc et Danielle Dufresne. Continuité, n 133, 2012, p. 25-28. Article «Circuits iformatiques» Marie Leblac et Daielle Dufrese Cotiuité, 133, 2012, p. 25-28. Pour citer cet article, utiliser l'iformatio suivate : http://id.erudit.org/iderudit/67054ac Note : les règles

Plus en détail

Recherche et innovation en France : les facteurs clefs de l'attractivité

Recherche et innovation en France : les facteurs clefs de l'attractivité 1/6 Recherche et iovatio e Frace : les facteurs clefs de l'attractivité La Frace se place aux tout premiers rags, e Europe et das le mode, e matière de recherche et d iovatio : > 2 ème rag europée, derrière

Plus en détail

La Participation accrue des Personnes Vivant avec le VIH (GIPA)

La Participation accrue des Personnes Vivant avec le VIH (GIPA) Soutiet l actio des commuautés das les pays e voie de développemet La Participatio accrue des Persoes Vivat avec le VIH (GIPA) itroductio 1 Les guides de boe pratique Ce guide fait partie d ue série de

Plus en détail

Catalogue Formations 2016

Catalogue Formations 2016 Catalogue Formatios 2016 3 ÉDITO Depuis plus de 20 as, Microsept commercialise ue offre complète e matière d aalyses, formatios et coseils, afi de garatir la qualité de vos produits das les domaies alimetaires,

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition Programme des Natios Uies pour le Développemet La gouverace décetralisée des ressources aturelles Deuxième Partie Expérieces et leços apprises Première éditio Préparé par le PNUD Cetre pour le Developpemet

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen Outils web Achats durables appliqués aux produits de saté du CHU de Roue Développeur d outils logiciels web iovats au service du Développemet Durable des etreprises 1 Actio réalisée auprès du CHU de Roue

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

PROGRAMME DE PARTENARIATS

PROGRAMME DE PARTENARIATS PROGRAMME DE PARTENARIATS MARS 2016 À FÉVRIER 2017 CREW M vous ivite à faire partie de ses commaditaires. Ce documet présete les différetes offres de parteariat et les avatages qui s y rattachet. Pour

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Les devoirs et les resposabilités d u coseil d admiistratio RÉALISATION École atioale d admiistratio publique Jea Asseli, professeur

Plus en détail

Accessibilité. des Établissements Recevant du Public. pour les personnes en situation de handicap

Accessibilité. des Établissements Recevant du Public. pour les personnes en situation de handicap Accessibilité des Établissemets Recevat du Public pour les persoes e situatio de hadicap Quels ejeux écoomiques pour l État et les collectivités territoriales? Sommaire Ivitatio Presse Commuiqué de presse

Plus en détail

La Médiathèque du Grand Troyes et son réseau

La Médiathèque du Grand Troyes et son réseau La Médiathèque du Grad Troyes et so réseau Ces médiathèques vous proposet ue carte d aboemet et u catalogue iformatique commus, vous offrat aisi l accès à plus de 700 000 documets. La Médiathèque du Grad

Plus en détail

Le titre du document

Le titre du document Départemet Villes, Echages, Territoires LTR 111, logistique de distributio Le titre du documet Présetatio du cours achats Alai ALLEAUME Iterveat expert achats, ALTARIS 10 mars 2015 1-1 - Présetatio de

Plus en détail

Simulation des Grandes Échelles du développement spatial d une couche de mélange plane 3D : comparaison avec des résultats expérimentaux détaillés.

Simulation des Grandes Échelles du développement spatial d une couche de mélange plane 3D : comparaison avec des résultats expérimentaux détaillés. Simulatio des Grades Échelles du déeloppemet spatial d ue couche de mélage plae 3D : comparaiso aec des résultats expérimetaux détaillés. C. Teaud S. Pelleri A. Dulieu (LIMSI - UPR CNRS 3251) L. Cordier

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail