CHEMINANT DANS LA SOLIDARITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHEMINANT DANS LA SOLIDARITÉ"

Transcription

1 BIENHEUREUSE ADELE DE BATZ - FONDATRICE DES FILLES DE MARIE IMMACULÉE (MARIANISTES) AVRIL 2018 SUR LES PAROLES D'ADÈLE Nº 3 Communauté de Saragosse Province d' Espagne Adèle femme solidaire des pauvres Le témoignage de la vie d'adèle nous réveille et nous incite à ouvrir notre cœur aux nécessités des autres, aux pauvres, pour accueillir et sortir à la rencontre des plus nécessiteux. Elle crée la " Petite Société" pour vivre de l'evangile. A celles qui font partie de ce projet, elle les invite à être missionnaires là où elles vivent: en famille, entre amies, à participer à la catéchèse, à répondre aux besoins des pauvres, à visiter les malades et les prisonniers Adèle ouvre une petite école au château. La préoccupation de l'éducation humaine et chrétienne de la jeunesse de la campagne l'enthousiasme. "Laissons-nous transformer par l'amour, nous serons alors capables de nous rendre faibles avec les faibles, et vulnérables avec les vulnérables" (364,8) PRESENCES France Espagne Italie USA Japon Togo Côte d'ivoire Corée ET NOUVEAUX CHEMINS EN SOLIDARITE Colombie Chili Equateur Brésil Argentine Inde Vietnam Malawi Nous nous souvenons de ce que nous disait le 32è Chapitre Général 2. SOLIDARITÉ <<Les consacrés et consacrées, reconnaissant le primat de l'être sur celui de l'avoir, le primat de l'éthique sur celui de l'économie, devront assumer, comme âme de cette action, une éthique de la solidarité, de l'échange...>> (CIVCSVA, A vin nouveau, outres neuves, nº 28) 2.1 Le Chapitre nous appelle à recourir à de nouveaux chemins de solidarité. Dieu, solidaire de l'humanité, nous donne en Jésus les sentiments et les attitudes avec lesquels nous devons marcher sur ces chemins. Notre vocation marianiste est une vocation de solidarité, comme Marie l'a vécue, Elle, qui a suivi son Fils, attentive aux besoins des autres (cf. Jn 2, 1-11). L'annonce de l'evangile nous a engagées à nous ouvrir à 16 pays. Adèle pourrait nous redire : Nous nous étendons bien loin, puissions-nous nous étendre loin en amour pour Dieu et courir à pas de géant dans la carrière de la perfection (Carta nº 88.9, juillet 1807). Elle qui était disposée à aller jusqu'au bout du monde pour sauver une seule âme, est un modèle qui peut nous inspirer aujourd'hui pour vivre la solidarité.

2 PAGE 2 La solidarité entre nous, à l'intérieur des communautés, des Unités, est ce qui nous permettra de continuer à l'avenir, fortifiant ainsi la Congrégation en son dynamisme missionnaire. (32 C.G. 2.3) 2.2 Notre vie religieuse est une réponse à l'appel à vivre l'evangile, à chercher toujours plus Jésus Christ qui se révèle à nous. Il est nécessaire de réaliser un travail intérieur, une conversion permanente pour sortir de nous-mêmes, pour accueillir la Parole et s'ouvrir au Seigneur et aux autres. Sans une relation profonde à Jésus Christ, sans un effort pour abandonner notre égoïsme, elle sera sans effets. La communauté est un support et une aide sur ce chemin. Marchons ensemble au service de la mission pour aider les autres à découvrir la perle précieuse du Règne de Dieu. 2.3 Depuis toujours nous vivons la solidarité au sein de la Congrégation ce n'est pas quelque chose de nouveau: nous partageons la formation en divers noviciats internationaux; les nouvelles fondations n'ont été possible que grâce à la collaboration d'unités différentes et cela continue aujourd'hui. La solidarité entre nous, à l'intérieur des communautés, des Unités, est ce qui nous permettra de continuer à l'avenir, fortifiant ainsi la Congrégation en son dynamisme missionnaire. 2.4 En Congrégation, deux aspects de la solidarité sont essentiels pour aller vers les plus pauvres et répondre aux nécessités de l'eglise et du monde : La dimension économique: Partageons nos biens de manière effective quand la collabration se fait chaque fois plus nécessaire pour disposer des fonds afin de répondre aux nécessités de chaque Unité, pour leur permettre de faire face à la mission spécialement dans les nouvelles fondations La dimension personnelle: soutenir la mission des communautés (comme c'est le cas à Agen), ou réaliser une expérience de formation internationale. Dans ce cas il est nécessaire que certaines sœurs puissent vivre un temps hors de leur Unité. (Pour cette dimension de solidarité nous vous invitons à lire jusqu'au nº 2.8) Les six clés du Pape François pour vivre la solidarité «Si chacun de nous accomplit une œuvre de miséricorde chaque jour, une révolution se produira dans le monde» dit un tweet du Pape François, invitant tous les chrétiens à cultiver une véritable culture de la rencontre, «où personne ne regarde l'autre avec indifférence, ni ne détourne son regard de celui qui souffre». 1. IDENTIFIER LE VISAGE DE LA PAUVRETE La pauvreté a le visage de femmes, d hommes et d enfants exploités pour de vils intérêts, piétinés par des logiques perverses du pouvoir et de l argent. Quelle liste impitoyable et jamais complète se trouve-t-on obligé d établir face à la pauvreté fruit de l injustice sociale, de la misère morale, de l avidité d une minorité et de l indifférence généralisée! Dieu a créé le ciel et la terre pour tous; Ce sont les hommes, malheureusement, qui ont créé des frontières, des murs et des clôtures trahissant le don originel destiné à l'humanité sans exclusive aucune. (Message du Pape François pour la 1 ère Journée Mondiale des Pauvres).

3 PAGE 3 SUR LES PAROLES D'ADÈLE Nº 3 2. AIMER SANS EXCUSES Face à cette situation, on ne peut demeurer inertes et encore moins résignés. Il faut répondre avec une nouvelle vision de la vie et de la société. «Mes petits enfants n'aimons pas en paroles et de langue, mais en acte et dans la vérité» (1 Jn 3,18). Ces paroles de l apôtre Jean expriment un impératif dont aucun chrétien ne peut faire abstraction. L amour n admet pas d alibi : celui qui entend aimer comme Jésus a aimé doit faire sien son exemple ; surtout quand on est appelé à aimer les pauvres. Si, par conséquent, nous voulons offrir une contribution efficace pour le changement de l histoire, en promouvant un vrai développement, il est nécessaire d écouter le cri des pauvres et de nous engager à les faire sortir de leur condition de marginalisation. 3. CREER UNE VERITABLE RENCONTRE Le grand défi de notre monde est la globalisation de la solidarité. Ne pensons pas aux pauvres uniquement comme destinataires d une bonne action de volontariat à faire une fois la semaine, ou encore moins de gestes improvisés de bonne volonté pour apaiser notre conscience. Ces expériences, même valables et utiles pour nous sensibiliser aux besoins de nombreux frères et aux injustices qui en sont souvent la cause, devraient introduire à une rencontre authentique avec les pauvres et donner lieu à un partage qui devient style de vie. Si réellement nous voulons rencontrer le Christ, il est nécessaire que nous touchions son corps dans le corps des pauvres couvert de plaies." 4. ROMPRE LE CERCLE DE SOLITUDE L'important n'est pas de regarder de loin, ou de les aider de loin, mais d'aller à leur rencontre. Voilà le chrétien, ce que nous enseigne Jésus. Aller à la rencontre des plus nécessiteux, comme Jésus qui allait toujours à la rencontre des gens. Nous sommes appelés, par conséquent, à tendre la main aux pauvres, à les rencontrer, à les regarder dans les yeux, à les embrasser, pour leur faire sentir la chaleur de l amour qui rompt le cercle de la solitude. 5. RECONNAITRE LA VALEUR DE LA PAUVRETE Leur main tendue vers nous est aussi une invitation à sortir de nos certitudes et de notre confort, et à reconnaître la valeur que constitue en soi la pauvreté. Avec leur confiance et leur disposition à se laisser aider, les pauvres nous montrent de manière simple, et joyeuse l'important : vivre de l'essentiel et s'abandonner à la Providence du Père. 6. AGRANDIR LE COEUR Que Jésus te trace le chemin pour te rencontrer avec quelqu'un dans la nécessité. Quand tu rencontres quelqu'un dans la nécessité, ton cœur commence à s'agrandir, à s'agrandir, à s'agrandir, parce que la rencontre multiplie la capacité de l'amour et agrandit le cœur. Le grand défi de notre monde est la globalisation de la solidarité (P. Francisco)

4 PAGE 4 Sur les paroles d'adèle Oui, à cet âge j'avais un grand zèle pour engager les jeunes personnes dans une petite société spirituelle C'est cette petite Société qui a été le berceau de l'institut. (Adèle de Batz) Ranimons de plus en plus notre ferveur puisque nous devons être de petits apôtres, mais, commençons par nous surtout: l'exemple est le meilleur prédicateur. Soyons toutes douces et charitables pour notre prochain. (172, 3) Je vous dirai aussi que nous avons les clases gratuites pour l'instruction des pauvres, des catéchismes pour les premières communions, Un atelier pour apprendre à coudre (334, 13) J'ai assisté hier à l'instruction des pauvres de la sœur saint Vincent, elle s'en acquitta fort bien. Je vous prie de faire tous les jeudis une prière pour cette intéressante œuvre Avez-vous eu des femmes à instruire? Il me tarde de voir l'œuvre commencée!. (405,3,5) Sœur saint Vincent a instruction 4 fois la semaine. Il y a beaucoup de femmes. Comment va la réunion de bienfaisance? (407. 4,6) Nous voulons faire de nos Congréganistes de petites missionnaires, si j'ose dire, qui répandent dans leur famille et dans la ville la semence que nous répandons dans leur cœur. Il y a plusieurs Congréganistes qui se partagent de bonnes œuvres: les unes dans leur campagne rassemblent les enfants pour les instruire; d'autres vont faire le catéchisme aux prisonniers, etc. (414, 11) J'apprends avec satisfaction, combien vos Congrégations vont bien. Je vous avoue que c'est mon œuvre de prédilection et que depuis l'âge de 16 ans, je m'y occupe (vous serez surprise que je vous dise depuis l'âge de 16 ans). Oui, à cet âge j'avais un grand zèle pour engager les jeunes personnes dans une peti- te société spirituelle. Comme j'habitais la campagne, c'était par correspondance que j'entretenais cette Société; j'écrivais à quelques unes qui étaient à trente lieues. C'est cette petite Société qui a été le berceau de l'institut puisque c'est dans son sein que se sont formés nos premiers sujets. (438,3) Lompian, lugar de reunión de la Pequeña Asociación Nous faisons aussi une œuvre chez nous : les retraites Nous recevons pour huit, quinze jours des personnes. Une religieuse est chargée de leur faire des méditations, des conférences, de leur donner des lectures selon le besoin de leur âme. Cela opère quelque bien. (438, 6) J'apprends toujours avec consolation votre aide à propager le culte de Marie et par là, à ouvrir une carrière de salut pour la jeunesse (460, 3) Aimons à répéter cette belle parole de Marie: "Je suis la servante du Seigneur!", mais pratiquons-la encore plus! Soyons vraiment des servantes, prêtes à accomplir toutes les volontés de notre adorable Maître. (714.4)

5 PAGE 5 SUR LES PAROLES D'ADÈLE Nº 3 La Parole de Dieu nous dit (Mt 25, 40) Le roi leur répondra: Ce que vous avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères c'est à Moi que vous l'avez fait. (Lc 10:29-37) Mais lui, voulant se justifier dit à Jésus: "Qui est mon prochain?" Jésus reprit : " Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, il tomba sur des bandits qui, l'ayant dépouillé et roué de coups, s'en allèrent, la laissant à moitié mort. Il se trouva qu'un prêtre descendait par ce chemin; il vit l'homme et passa à bonne distance. Un lévite de même arriva en ce lieu; il vit l'homme et passa à bonne distance. Mais un Samaritain qui était en voyage arriva près de l'homme: il le vit et fut prit de pitié. Il s'approcha, pansa ses plaies en y versant de l'huile et du vin, le chargea sur sa propre monture et le conduisit à une auberge et prit soin de lui. le lendemain tirant deux pièces d'argent il les donna à l'aubergiste et lui dit : " Prends soin de lui, et si tu dépenses quelque chose de plus, c'est moi qui te le rembourserai quand je repasserai.. Lequel des trois, à ton avis, s'est montré le prochain de l'homme tombé sur les bandits? (1 Jn 3,16-20; 4,19-21 ) C'est à ceci que désormais nous connaissons l'amour: Lui, Jésus, a donné sa vie pour nous; nous aussi nous devons donner notre vie pour nos frères. Si quelqu'un possède les biens de ce monde et voit son frère dans le besoin et qu'il se ferme à toute compassion, comment l'amour de Dieu demeurerait-il en lui? Mes petits enfants n'aimons pas en paroles et de langue, mais en actes et dans la vérité. A cela nous reconnaîtrons que nous sommes de la vérité et devant Lui nous apaiserons notre cœur, car, si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur et il discerne tout ( ) Nous nous aimons, parce que Lui, le premier nous a aimés. Si quelqu'un dit: 'J'aime Dieu' et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur. En effet celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, ne peut pas aimer Dieu qu'il ne voit pas. Et voici le commandement que nous tenons de Lui : celui qui aime Dieu, qu'il aime aussi son frère. En effet celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, ne peut pas aimer Dieu qu'il ne voit pas. (1 Jn 4,20)

6 PAGE 6 SUGGESTIONS POUR APPROFONDIR ET PRIER Personnellement: Lire les textes proposés en portant l'attention sur la dimension solidaire qu'ils reflètent Comment je vis la solidarité? Quelles sont les personnes nécessiteuses que je vois, accompagne, aide, avec lesquelles je partage? Est-ce que je collabore avec d'autres dans un groupe de solidarité? Suis-je compatissante aux personnes qui souffrent d'injustice sociale, de solitude, de dépression, de marginalisation, et d'autres maux? Adèle s'émouvait en voyant la réalité de la pauvreté que vivaient les personnes des alentours et elle cherchait une solution A quels gestes suis-je invitée aujourd'hui dans la réalité que je vis? Communautairement: Pour approfondir et partager, nous pouvons utiliser la méthode: voir, juger et agir. Proposer la lectio divina sur quelques textes bibliques Nous aider à regarder la réalité avec des yeux nouveaux selon la page 5 du 32è Chapitre Général. Oraison finale Heureux ceux qui suivent le Seigneur sur le chemin du bon Samaritain. Ceux qui osent marcher sur ses pas: dépasser les difficultés du chemin, vaincre les fatigues de la marche. Ceux qui marchent en traçant de nouvelles voies pour que d'autres suivent dans l'enthousiasme et continuent l'œuvre du Seigneur. Ceux qui, attentifs et actifs changent de chemin pour sortir à la rencontre du Seigneur vivant en celui qui souffre si présent en ces temps, si près pour certains, plus lointain pour d'autres. Heureux ceux qui donnent leur vie pour les autres Heureux TOUS ceux qui pensent d'abord en faveur du frère et qui rencontrent la joie, l'allégresse et donnent ainsi un sens à leur vie en travaillant pour les autres, pour le Règne et pour le Seigneur vivant au milieu de nous. Heureux TOUS ceux qui travaillent pour les pauvres, depuis les pauvres, unis aux pauvres, avec un cœur de pauvre. Contemplant quotidiennement notre sœur la "mort", précoce, injuste et douloureuse, sur les visages des enfants oubliés, sans soins de santé, ni éducation, ni jeux. Heureux ceux qui aiment le frère concret ceux qui n'aiment pas seulement en paroles mais ceux qui montrent leur amour vrai en œuvres de vie, d'accompagnement et d'engagement sincère. HEUREUX CEUX QUI VIVE LE PREMIER COMMANDEMENT DE L'AMOUR DE DIEU ET DU FRERE Commission de Béatification