COMPOSANT JOOMA_TIPI Une extension Joomla pour le paiement en ligne des factures de services publics locaux. Page n 1/24

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPOSANT JOOMA_TIPI Une extension Joomla pour le paiement en ligne des factures de services publics locaux. Page n 1/24"

Transcription

1 COMPOSANT JOOMA_TIPI Une extension Joom factures de services publics locaux à Joom_Tipi Page n 1/24 30/03/2010 Page n 1/7

2 A PROPOS DE TIPI Qu'est-ce-que TIPI? TIPI est un service proposé par DGFIP (Direction Généra Finances Publiques) aux colctivités françaises afin de faciliter factures services publics locaux mis à disposition usagers. Quels services sont concernés par TIPI? TIPI permet de régr toutes s factures habituelment payabs en mairie. Ces services varient d'une commune à l'autre, mais ils concernent générament s factures d'eau, cantine, garderie, accès à piscine ou à bibliothèque... Mais ils peuvent être adaptés à tous s types d'encaissements gérés par comptab public. Quels sont s avantages de TIPI? Ils sont très nombreux : que ce soit en termes de qualité de service s usagers, de facilité de mise en œuvre et d'utilisation s colctivités, tout monde y gagne! Découvrez en détail tous s avantages de TIPI au cours diapositives suivantes. à Joom_Tipi Page n 2/24 30/03/2010 Page n 2/7

3 TIPI POUR LES USAGERS Quels sont s avantages de TIPI s usagers? TIPI offre possibilité de régr ses factures depuis n'importe où, à n'importe quel moment, sans se dépcer TIPI permet de régr tous s services publics locaux dont règment est perçu par comptab public TIPI propose un mode de règment simp, rapide et Aucune formalité n'est nécessaire, régz vos factures 24h/24 7j/7, en seument deux minutes et recevez votre reçu par Plus de chèque, plus de paperasse, plus besoin de se dépcer en mairie pendant s heures de bureau... Les usagers contribuent ainsi à l'optimisation politique d'e-administration et à limiter l'impact sur l'environnement en réduisant consommation de papier. à Joom_Tipi Page n 3/24 30/03/2010 Page n 3/7

4 TIPI POUR LES COLLECTIVITES Quels sont s avantages de TIPI s colctivités? TIPI permet d'optimisation stratégie «e-administration» colctivité TIPI permet aussi d'optimiser traitement procédures, de diminuer volume de dossiers papier, et de gagner du temps sur traitement et l encaissement chèques TIPI optimise taux de recouvrement «amiab» créances grâce à mise en pce d'une démarche de règment spontanée TIPI est intégré directement à HELIOS qui équipe comptabilité plupart colctivités Chaque colctivité peut choisir s formuires de qu'el veut mettre en œuvre, et donc s services publics qu'el veut rendre disponib en télé- Le coût de mise en œuvre est très bas grâce au composant Joom_TIPI : à partir de 300,00 HT! à Joom_Tipi Page n 4/24 30/03/2010 Page n 4/7

5 PREREQUIS Quels sont s prérequis utiliser composant Joom_Tipi? La colctivité doit être équipée d'un site Joom 2.5 ou 3.X Le comptab public colctivité doit être équipé du logiciel Hélios (c'est cas 9 fois sur 10) La colctivité doit utiliser nomencture du secteur public local (hors m21 et m31) La colctivité doit pouvoir émettre flux au format rolmre, indigo ou pes v2 recette Un formuire d adhésion devra être rempli par colctivité qui devra égament signer une convention avec Direction généra finances publiques (DGFiP). Concrètement, 8 à 9 communes sur 10 équipées d'un site Joom rentrent dans ce cas de figure. L'Agence Digita ra vous conseilr dans procédure de mise en œuvre de TIPI. à Joom_Tipi Page n 5/24 30/03/2010 Page n 5/7

6 TARIFS Conditions commercias Joom_Tipi n'est pas disponib en l'état, il devra être installé et configuré par nos soins sur serveur d'hébergement du client. Le client, en retion avec comptab public local, devra fournir toutes s informations nécessaires à mise en œuvre de TIPI et formuires de télé-. L'Agence Digita n'est pas responsab retion avec trésorerie du client. Tarifs communiqués à titre indicatif dans cadre de l'offre ncement et vabs jusqu'au 30/06/2015. à Joom_Tipi Page n 6/24 30/03/2010 Page n 6/7

7 A PROPOS DE L'AGENCE DIGITALE L'Agence Digita est fondée en janvier 2006 et fait d'emblée choix solutions libres. El se tourne rapidement vers Joom! qu'el retient tout d'abord comme CMS de prédiction puis en tant que cadre de développement à part entière. Malgré sa petite tail et son histoire retivement récente, mais forte de projets d'envergure et de développements ambitieux, l'agence est aujourd'hui reconnue au niveau national son expertise dans domaine du développement Joom!. Dès sa création, el décide d'orienter plus spécifiquement ses développements s colctivités locas et territorias, et dispose aujourd'hui d'une très bonne renommée sur ce secteur, avec de fortes perspectives d'évolution sur grâce aux nouveaux produits qu'el commercialise en exclusivité, notamment ses extensions, temptes et packages Joom à tination colctivités territorias. à Joom_Tipi Page n 7/24 30/03/2010 Page n 7/7

La dématérialisation des échanges et des moyens de paiement

La dématérialisation des échanges et des moyens de paiement La dématérialisation des échanges et des moyens de paiement Réunions Inter-cantonales en partenariat avec l AMF, Association des Maires de France. DDFiP du Cantal Mars 2012 1 1- La dématérialisation 2

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI TITRE. entre

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI TITRE. entre CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI TITRE entre LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE L AVANCE et la DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES

Plus en détail

La Modernisation et la sécurisation des Des Moyens de Paiement. Réunion d information. Epinal, le 14/10/2014

La Modernisation et la sécurisation des Des Moyens de Paiement. Réunion d information. Epinal, le 14/10/2014 La Modernisation et la sécurisation des Des Moyens de Paiement Réunion d information Epinal, le 14/10/2014 Éléments de contexte : le cadre réglementaire r national Le décret d n n 2012-1786 1786 du 7 novembre

Plus en détail

La DGFiP Un partenaire pour vous accompagner au quotidien dans la gestion de votre collectivité

La DGFiP Un partenaire pour vous accompagner au quotidien dans la gestion de votre collectivité La DGFiP Un partenaire pour vous accompagner au quotidien dans la gestion de votre collectivité 1) La DDFIP et son réseau au service des collectivités locales Le comptable, interlocuteur privilégié des

Plus en détail

Dématérialisation PES V2

Dématérialisation PES V2 Dématérialisation PES V2 D E R N I È R E N O U V E L L E Bonjour, A compter du 01/01/2015, seul le protocole d échange PES V2 sera supporté par les trésoreries. Il remplacera les protocoles d échanges

Plus en détail

Section Gestion comptable publique n 14-0010

Section Gestion comptable publique n 14-0010 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Section Gestion comptable publique n 14-0010 NOR : FCPE1414565J Instruction du 17 juin 2014 DIFFUSION DE L'INSTRUCTION DGFIP DGOS DU 05 JUIN 2014 Bureau CL-1C

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI REGIE. entre

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI REGIE. entre CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI REGIE entre la Régie «boucle locale Réseau Image» de la Technopole du Futuroscope du Département de la Vienne et

Plus en détail

Journées des maires de la Mayenne 15 février 2013. Préfecture de la Mayenne

Journées des maires de la Mayenne 15 février 2013. Préfecture de la Mayenne Journées des maires de la Mayenne 15 février 2013 Préfecture de la Mayenne La dématérialisation pour faciliter les échanges comptables entre les collectivités locales et la DGFiP 1 Préambule: un cadre

Plus en détail

Le PESv2 doit remplacer à horizon 2015 les protocoles tels qu Indigo utilisé aujourd hui par les collectivités

Le PESv2 doit remplacer à horizon 2015 les protocoles tels qu Indigo utilisé aujourd hui par les collectivités Qu est ce que la dématérialisation de la chaîne financière et comptable? La génération de flux comptables : La génération des éléments nécessaires au Trésorier ( bordereau + mandats/titres + pièces justificatives)

Plus en détail

Le Protocole d Echange Standard e.magnus Gestion financière 2009

Le Protocole d Echange Standard e.magnus Gestion financière 2009 Le Protocole d Echange Standard e.magnus Gestion financière 2009 La saisie des tiers Données et Maintenance bloc Tiers option Saisie Le bouton Archiver permet l archivage des tiers inutilisés depuis 3,4,5

Plus en détail

Recette Présentation du processus standard de la recette

Recette Présentation du processus standard de la recette Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Recette Présentation du processus standard de la recette Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble

Plus en détail

LA REMISE DE JUSTIFICATIFS DE PAIEMENT AU DEBITEUR III-6

LA REMISE DE JUSTIFICATIFS DE PAIEMENT AU DEBITEUR III-6 BASE REGLEMENTAIRE - Articles 25 et 6 du décret n 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique, relatifs à l'encaisse des comptables publics, des régisseurs et des

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT LOT N 1

ACTE D ENGAGEMENT LOT N 1 PREFET DU TERRITOIRE DE BELFORT CTE D ENGGEMENT LOT N 1 Il est passé un marché Référence de consultation : Site Internet des Services de l'etat dans Territoire de Belfort Entre la Préfecture du Territoire

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Paiement en ligne des frais hospitaliers TIPI régies hospitalières

Paiement en ligne des frais hospitaliers TIPI régies hospitalières en ligne des frais s TIPI régies hospitalières 1. Guide d aide à la décision à destination des directions d établissements de santé publics La démarche proposée dans le présent document est pilotée au

Plus en détail

LA CHARTE NATIONALE DES BONNES PRATIQUES DE GESTION DES RECETTES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE LEURS ETABLISSEMENTS PUBLICS

LA CHARTE NATIONALE DES BONNES PRATIQUES DE GESTION DES RECETTES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE LEURS ETABLISSEMENTS PUBLICS LA CHARTE NATIONALE DES BONNES PRATIQUES DE GESTION DES RECETTES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE LEURS ETABLISSEMENTS PUBLICS Mars 2011 4048362954d6d3396a4ab7 SOMMAIRE PRÉAMBULE... 3 1) LE RAPPEL

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 31 MARS 2008 DELIBERATION N CR-08/18.069 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Personnels décentralisés Services Techniques Portuaires - Fonds de concours relatifs au transfert des indemnités de

Plus en détail

Choisissez la filière de l expertise comptable

Choisissez la filière de l expertise comptable Conception : www.imedia-conseil.fr Juin 2009 Conseil Supérieur l Ordre s Experts-Comptabs 9 rue Cognacq-Jay 7534 Paris Cex 07 Tél. 0 44 5 60 00 Fax 0 44 5 90 05 www.experts-s.fr csoec@cs.experts-s.org

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES

ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Objectif(s) : ENREGISTREMENT COMPTABLE DES FLUX ECONOMIQUES Connaître les conventions et principes comptables. Modalité(s) : Comptes, Bilans, Activité, Trésorerie. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. INTRODUCTION....

Plus en détail

ARRÊTÉ N 97420150609640. Le (la) président(e) du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale,

ARRÊTÉ N 97420150609640. Le (la) président(e) du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale, ARRÊTÉ N 97420150609640 Le (la) président(e) du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoria, Vu la loi du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Logiciel libre, Collectivités locales et Services publics Nécessité d'un nouveau modèle économique

Logiciel libre, Collectivités locales et Services publics Nécessité d'un nouveau modèle économique Logiciel libre, Collectivités locales et Services publics Nécessité d'un nouveau modèle économique 007 Présentation de l'adullact Structure associative (loi 1901) crée en 2002 Une équipe permanente de

Plus en détail

Du budget à la comptabilité

Du budget à la comptabilité Du budget à la comptabilité 1 Plan de la présentation I-L élaboration du budget II-L exécution du budget III-La reddition des comptes 2 LE BUDGET -I- L ELABORATION DU BUDGET 3 QU EST-CE QUE LE BUDGET?

Plus en détail

L innovation et la performance au service de la facturation et de l encaissement

L innovation et la performance au service de la facturation et de l encaissement L innovation et la performance au service de la facturation et de l encaissement 1 Vos impayés augmentent? Vos délais de facturation et d encaissement sont trop longs? Vous souhaitez améliorer votre trésorerie?

Plus en détail

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE

L État et la TVA SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE L État et la TVA 25 C H A P I T R E8 SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE La TVA représente plus de 40 % des recettes de l État. Son importance justifie l étude de son fonctionnement pour lequel les entreprises jouent

Plus en détail

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ;

- Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne ; CHEQUES EMPLOI SERVICE UNIVERSELS (CESU) en tant que moyen de règlement de certains services offerts par les collectivités TEXTES DE REFERENCE - Article 1 de la loi n 2005-841 du 26 juillet 2005 relative

Plus en détail

REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SOLOGNE DES ETANGS

REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SOLOGNE DES ETANGS REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA 1 Modalités pratiques de la mise en place de la taxe de séjour sur le territoire de la communauté de communes de la Sologne des Etangs ( Délibération

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

Paiement en ligne des frais hospitaliers TIPI régies hospitalières. 2. Guide d aide à la mise en œuvre à destination des chefs de projet

Paiement en ligne des frais hospitaliers TIPI régies hospitalières. 2. Guide d aide à la mise en œuvre à destination des chefs de projet Paiement en ligne des frais hospitaliers TIPI régies hospitalières 2. Guide d aide à la mise en œuvre à destination des chefs de projet La démarche proposée dans le présent guide est pilotée au niveau

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique Collectivités Finances Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

QUELLES DÉPENSES PEUT-ON FAIRE AVEC

QUELLES DÉPENSES PEUT-ON FAIRE AVEC , 18 boulevard Carnot 45150 JARGEAU Tel : 02 38 86 05 71 - Fax : 02 38 86 05 71 - Courriel : ad45@occe.coop Site Internet : http://www.occe.coop/ad45 QUELLES DÉPENSES PEUT-ON FAIRE AVEC L ARGENT DE LA

Plus en détail

CAUTIONNEMENT ET ASSURANCE LA RESPONSABILITÉ PERSONNELLE & PÉCUNIAIREP DES AGENTS COMPTABLES

CAUTIONNEMENT ET ASSURANCE LA RESPONSABILITÉ PERSONNELLE & PÉCUNIAIREP DES AGENTS COMPTABLES CAUTIONNEMENT ET ASSURANCE LA RESPONSABILITÉ PERSONNELLE & PÉCUNIAIREP DES AGENTS COMPTABLES DE L ÉDUCATION L NATIONALE LE CAUTIONNEMENT LE CAUTIONNEMENT DES AGENTS DES COMPTABLES AGENTS COMPTABLES DES

Plus en détail

Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2

Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2 Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2 SÉMINAIRE DE FORMATION SUR LA COMPTABILITÉ AUXILIAIRE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX, DES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, DES ADMINISTRATIONS

Plus en détail

CGB_ENTREPRISES_2006.qxd 21/07/06 16:54 Page 1 ENTREPRISES

CGB_ENTREPRISES_2006.qxd 21/07/06 16:54 Page 1 ENTREPRISES ENTREPRISES Entreprises Sommaire Sommaire Services au quotidien page 4 Tenue de compte Cartes Autres services Dates de valeurs Fonctionnement de compte page 6 Opérations au crédit du compte Opérations

Plus en détail

Paiement factures internet >interfacé avec Fushia >permet de régler les factures par Carte bancaire

Paiement factures internet >interfacé avec Fushia >permet de régler les factures par Carte bancaire Paiement factures internet >interfacé avec Fushia >permet de régler les factures par Carte bancaire Sommaire Tableaux récapitulatif Systempay et Tipi page 2 Systempay page 6 Tipi/ Tipi Régie page 16 MEZCALITO,

Plus en détail

Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l AP-HP. Intervention du 10 sept. 2013 de M. Christian THALAMY, Directeur

Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l AP-HP. Intervention du 10 sept. 2013 de M. Christian THALAMY, Directeur Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l AP-HP Intervention du 10 sept. 2013 de M. Christian THALAMY, Directeur DIRECTION SPECIALISEE DES FINANCES PUBLIQUES POUR L AP-HP Elle fait partie du

Plus en détail

Demande de paiement par prélèvement automatique des services à l enfance

Demande de paiement par prélèvement automatique des services à l enfance Numéro National Emetteur : 506 314 Régie des Services à l Enfance de la Ville de Châtelaillon-Plage Demande de paiement par prélèvement automatique des services à l enfance 1- Objet du contrat : (exemplaire

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

Projet ROC Réunion de lancement des groupes de travail Présentation du projet aux établissements de santé

Projet ROC Réunion de lancement des groupes de travail Présentation du projet aux établissements de santé Programme SIMPHONIE Projet ROC Réunion de lancement des groupes de travail Présentation du projet aux établissements de santé Lundi 2 Février 2015 Version 0 Sommaire A. Contexte, objectif, enjeux B. Déclinaison

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable

MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable MASTERPME Stratégies de Croissance Rentable Le Financement Court Terme pour PME Instrument Stratégique de La Croissance des PME MasterPme Edition PME Comment Financer le Court Terme? Cette Solution permet

Plus en détail

Programme CREATION SITE INTERNET (CMS Wordpress)

Programme CREATION SITE INTERNET (CMS Wordpress) Programme CREATION SITE INTERNET (CMS Wordpress) Objectifs de la formation Apprendre à créer son site internet. Cette formation vous permettra de gérer et d'optimiser le contenu d'un blog professionnel

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO

LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO LES RELATIONS ENTRE LE TRESOR PUBLIC ET LA BCEAO La BCEAO dispose dans chaque Etat membre de l UEMOA, d une agence nationale et des agences auxiliaires. L agence nationale du Niger comprend trois représentations

Plus en détail

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques L arrêté du 24 décembre 2012, publié au JORF n 0301 du 27 décembre 2012 texte 13, portant application

Plus en détail

Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin. Août 2013

Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin. Août 2013 1 Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Août 2013 Sommaire Contexte... 2 Les équipements TIC des mairies... 3 Les compétences présentes en mairie... 4 Les usages TIC des mairies... 5 La communication

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Payer sans chéquier : c est possible!

Payer sans chéquier : c est possible! Payer sans chéquier : c est possible! C NUM é. 5.03. p e e a e e, a Wa e au Payer sans chéquier : c est possible! Suite à un rejet de chèque sans provision ou parce que votre compte bancaire est à découvert,

Plus en détail

COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES

COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES 1 1 UN ENVIRONNEMENT EN MUTATION 2 Un environnement en mouvement La pression

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

Principales conditions tarifaires

Principales conditions tarifaires PROFESSIONNELS Principales conditions tarifaires Applicables au 1 er mai 2015 www.bnpparibas.net/entrepros BNP Paribas vous informe des principales évolutions tarifaires des produits et services pour l

Plus en détail

DossiergdegPrésentation

DossiergdegPrésentation DossiergdegPrésentation 2014 Nb adhérent SDITEC 2014 Le SDITEC É tablissement public (syndicat mixte ouvert e tendu), Dirige par un Conseil Syndical de 20 e lus, 14 ans d expe rience, 1 Inge nieur, 8 Techniciens,

Plus en détail

ASPECTS GENERAUX de la DEMATERIALISATION

ASPECTS GENERAUX de la DEMATERIALISATION 1 ASPECTS GENERAUX de la DEMATERIALISATION La dématérialisation du relevé des opérations d achats publics effectués par carte complète, accélère et sécurise la régularisation de l avance faite aux fournisseurs

Plus en détail

PROGRAMMES FORMATIONS INTERNET

PROGRAMMES FORMATIONS INTERNET PROGRAMMES FORMATIONS INTERNET (AE) FABRICE DUCARME - WP FORMATION.COM Centre de formation internet enregistré en Préfecture du Languedoc sous le numéro 91 30 03314 30. Retrouvez-nous sur http://wpformation.com

Plus en détail

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects :

La dématérialisation des procédures concerne plusieurs documents et plusieurs aspects : DEMATERIALISER LES PROCEDURES COMPTABLES ET FINANCIERES La dématérialisation des procédures comptables et financières s inscrit dans l évolution actuelle des collectivités locales car elle permet de gagner

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction

Chapitre 1 Introduction Les éléments à télécharger sont disponibles à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr Saisissez la référence ENI de l'ouvrage SOBI10SHA dans la zone de recherche et validez. Cliquez sur le titre

Plus en détail

Toute ma déchetterie en ligne!

Toute ma déchetterie en ligne! NOUVEAU Toute ma déchetterie en ligne! La Direction ENVINET lance une nouvelle interface personnalisée pour la gestion des apports en déchetterie pour les usagers et prépaiement pour les professionnels

Plus en détail

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES Introduction Qu est ce qu une Commission Interbancaire de Paiement (CIP)? Lorsqu une transaction est réglée par carte bancaire de paiement, la banque du consommateur

Plus en détail

Paiement par prélèvement automatique des services à l enfance

Paiement par prélèvement automatique des services à l enfance Numéro National Emetteur : 506 314 Régie des Services à l Enfance de la Ville de Châtelaillon-Plage 1- Objet du contrat : Paiement par prélèvement automatique des services à l enfance (exemplaire à conserver

Plus en détail

Election du secrétaire de séance. Lecture des comptes- rendus précédents.

Election du secrétaire de séance. Lecture des comptes- rendus précédents. DEPARTEMENT du LOT Mairie de LANZAC Compte-rendu de réunion du 11/07 /2013 Date de convocation : 05/07/2013 Présents : Mmes FRAYSSE, MASSAUD, GUITOU Mrs DOUMERC, GARRIGOU, BERNARD, FOUCHE, MARIAGE, IZARD,

Plus en détail

DAVTIA REFERENCEMENT

DAVTIA REFERENCEMENT http://www.davtia-referencement.com DAVTIA REFERENCEMENT Service professionnel de référencement de sites web Présentation de l'offre de référencement : «Puissance» http://www.davtia-referencement.com Davtia

Plus en détail

Gestion comptable et financière

Gestion comptable et financière 4 5 Gestion comptable et financière Gérez efficacement votre activité comptable et financière Solution modulaire, vous propose une gestion de la comptabilité, des moyens de paiement, de la trésorerie,

Plus en détail

Website-CMS / Enterprise-CMS Module de traduction

Website-CMS / Enterprise-CMS Module de traduction 1 (Multi-Langues) Le descriptif ci-après montre comment utiliser le Module Multi-Langues pour la traduction de la navigation, du contenu des pages et des blocs, des formulaires, des éléments Flash, des

Plus en détail

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet

Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet Atelier n 5 : Les Échanges de Données Informatiques, une réelle opportunité pour le cabinet 1 EDI : c est quoi? L EDI s inscrit dans un contexte de dématérialisation des échanges entre la banque et ses

Plus en détail

Comptes de particuliers

Comptes de particuliers Tarification 07.01.2015 Comptes de particuliers Tarification 07.01.2015 Caixa Geral de Depósitos met à votre disposition une nouvelle génération de plaquettes tarifaires, qui intègre notamment l extrait

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES REVENUS SPÉCIFIQUES ONGLET 33. Résolution Adoptée 6 mai 2008 CC-3712-08

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES REVENUS SPÉCIFIQUES ONGLET 33. Résolution Adoptée 6 mai 2008 CC-3712-08 POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES REVENUS SPÉCIFIQUES ONGLET 33 Date Résolution Adoptée 6 mai 2008 CC-3712-08 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 OBJETS DE LA POLITIQUE... 3 CHAPITRE 2 ASSISES LÉGALES

Plus en détail

10èmes Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. NANTES, Le 7 Juillet 2009

10èmes Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. NANTES, Le 7 Juillet 2009 10èmes Rencontres Mondiales du Logiciel Libre NANTES, Le 7 Juillet 2009 Les principes généraux : enjeux, approche partenariale... 2 Des enjeux financiers et qualitatifs les coûts de papier, d édition et

Plus en détail

COMMUNE DE STE FLAIVE DES LOUPS

COMMUNE DE STE FLAIVE DES LOUPS COMMUNE DE STE FLAIVE DES LOUPS MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICES EN ASSURANCE PROCEDURE ADAPTEE ( selon article 28 du Code des Marchés Publics) ACTE D ENGAGEMENT LOT N 1 DOMMAGES AUX BIENS ET RISQUES

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE - meilleures pratiques

DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE - meilleures pratiques livre blanc DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE MEILLEURES PRATIQUES ET APPLICATIONS DE SOUTIEN DÉVELOPPEMENT INFONUAGIQUE - MEILLEURES PRATIQUES 1 Les solutions infonuagiques sont de plus en plus présentes sur

Plus en détail

SERVICE INFORMATIQUE MUTUALISÉ COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DES ACHARDS

SERVICE INFORMATIQUE MUTUALISÉ COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DES ACHARDS SERVICE INFORMATIQUE MUTUALISÉ COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DES ACHARDS HISTORIQUE 2008 : Sécurité informatique (antivirus et sauvegarde) 2009 : Définition d un projet informatique intercommunal (AMO

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION EN QUESTION. Avril 2014

LA DEMATERIALISATION EN QUESTION. Avril 2014 LA DEMATERIALISATION EN QUESTION Avril 2014 1 Profil des répondants : Ce questionnaire qui comportait 64 questions a été envoyé aux services financiers et informatiques de membres de l'acuf et de l'amgvf.

Plus en détail

PGI EBP Openline 2.0 2010

PGI EBP Openline 2.0 2010 PGI EBP Openline 2.0 2010 ❶Présentation et Fonctionnement du Progiciel(Monosposte et Réseau) ❷Le PGI au quotidien : des avantages indéniables ❸Le travail collaboratif ❹Implantation dans une salle de cours

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

Les bases de la comptabilité (2)

Les bases de la comptabilité (2) 28 octobre 2009 Les bases de la comptabilité (2) Notions de débit et de crédit Les écritures comptables sont passées selon le système dit "en partie double". Dans ce système, tout mouvement ou variation

Plus en détail

Introduction à la finance d'entreprise. Université Paris XIII

Introduction à la finance d'entreprise. Université Paris XIII Introduction à la finance d'entreprise Université Paris XIII GENILUM BE éclairage et conception lumière Nicolas Mangin @: nmangin@genilum.fr Tel: 06 63 39 18 40 Pourquoi tenir une comptabilité Une obligation

Plus en détail

www.iwbank.fr Tél. : 00800.99.11.8888

www.iwbank.fr Tél. : 00800.99.11.8888 COPIE POUR LA BANQUE p. 1/3 Je demande/nous demandons par la présente l'ouverture d'un -titres avec adjonction d'un courant. J'établis/nous établissons de ce fait une relation commercia avec IW Bank S.p.A.,

Plus en détail

6. La fiscalité locale indirecte

6. La fiscalité locale indirecte 6. La fiscalité locale indirecte Généralités Les collectivités locales perçoivent des produits fiscaux de deux natures : directs et indirects. La fiscalité directe se compose, pour sa majeure partie, des

Plus en détail

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier

DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif. Dossier 1 - Diagnostic financier DCG session 2010 UE4 Finance d entreprise Corrigé indicatif Dossier 1 - Diagnostic financier 1. Intérêt des tableaux de flux de trésorerie - Analyse de l évolution de la trésorerie Les tableaux de flux

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE MEMPHRÉMAGOG

BIBLIOTHÈQUE MEMPHRÉMAGOG BIBLIOTHÈQUE MEMPHRÉMAGOG SESSION 4 11 MARS AU 7 MAI 2015 Différents ateliers informatiques sont offerts par les Amis de la Bibliothèque Memphrémagog. Durée : 3 heures Coût : 20 $ / atelier (payable lors

Plus en détail

La dématérialisation dans le secteur public local.

La dématérialisation dans le secteur public local. La dématérialisation dans le secteur public local. Réunion d information Epinal, le 14/10/2014 Ordre du Jour La modernisation et la simplification des procédures: L accélération du déploiement d de la

Plus en détail

Ouverture de la journée des éditeurs de logiciels comptable et financier pour les organismes publics locaux. Vendredi 17 janvier 2014 (9h30-10h00)

Ouverture de la journée des éditeurs de logiciels comptable et financier pour les organismes publics locaux. Vendredi 17 janvier 2014 (9h30-10h00) Ouverture de la journée des éditeurs de logiciels comptable et financier pour les organismes publics locaux Vendredi 17 janvier 2014 (9h30-10h00) Centre de conférences Pierre MENDES-FRANCE Eléments pour

Plus en détail

Anticiper et prévenir :

Anticiper et prévenir : Anticiper et prévenir : pour maîtriser les risques! 28 mars 2014 Animé par Alain ROUSSELET - RSI CENTRE Eric MICHAU - GAN Prévoyance Christian PANIEL - EXCOM Entreprises REUNION D INFORMATION ARTISANS

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS

LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS Fiche technique 5 LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS Références : Articles L. 6133-1 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-1 et suivants du CSP. La détermination des

Plus en détail

ANNEXE TECHNIQUE À LA NOTE DESTINÉE AUX EDITEURS

ANNEXE TECHNIQUE À LA NOTE DESTINÉE AUX EDITEURS ANNEXE TECHNIQUE À LA NOTE DESTINÉE AUX EDITEURS Projet / Application Maîtrise d Ouvrage Maîtrise d œuvre Rédaction Plan Annuel Activités SI Nom (nom application) Type de demande (Nouveau projet ou Maintenance)

Plus en détail

Les nouvelles voies des systèmes d'informations publics «Le Cloud Gouvernemental est du domaine régalien de l'etat»

Les nouvelles voies des systèmes d'informations publics «Le Cloud Gouvernemental est du domaine régalien de l'etat» Les nouvelles voies des systèmes d'informations publics «Le Cloud Gouvernemental est du domaine régalien de l'etat» Conférence du 5 juillet 2011 Alexandre ZAPOLSKY Président Directeur Général azapolsky@linagora.com

Plus en détail

TARIFS 2010 en toute transparence

TARIFS 2010 en toute transparence ENTREPRISES & INTERNATIONAL TARIFS 2010 en toute transparence ENTREPRISES EXTRAIT DES CONDITIONS GÉNÉRALES DE BANQUE Applicables aux entreprises à partir du 1 er janvier 2010 Prix HT ou nets de TVA VOTRE

Plus en détail

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs D exia CLF Banque Conditions et Tarifs Mise à jour au 1 er octobre 2010 Sommaire Le compte bancaire... p. 3 Les règlements et encaissements... p. 3 Les opérations sur effets de commerce et Loi Dailly...

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

StartNet. Client-Serveur

StartNet. Client-Serveur Prélèvements Gestion des effets Gestion des chèques Gestion de trésorerie Virements étrangers Saisie des flux pour les LCR Rapprochement comptable Gestion des relevés de comptes Prélèvements Gestion des

Plus en détail

INSTRUCTION. N 12-015-M14 du 29 juin 2012 NOR : BUD Z 12 00034 J INTERCOMMUNALITÉ ANALYSE

INSTRUCTION. N 12-015-M14 du 29 juin 2012 NOR : BUD Z 12 00034 J INTERCOMMUNALITÉ ANALYSE INSTRUCTION N 12-015-M14 du 29 juin 2012 NOR : BUD Z 12 00034 J INTERCOMMUNALITÉ ANALYSE Transition administrative et comptable en cas de fusion d'epci ou de syndicats mixtes Date d application : 01/01/2012

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

ACTES, PASSAGE AU PROTOCOLE PESV2, DEMATERIALISATION, SIGNATURE ELECTRONIQUE UTILISATION DE CERTIFICATS ET ARCHIVAGE ELECTRONIQUE

ACTES, PASSAGE AU PROTOCOLE PESV2, DEMATERIALISATION, SIGNATURE ELECTRONIQUE UTILISATION DE CERTIFICATS ET ARCHIVAGE ELECTRONIQUE ACTES, PASSAGE AU PROTOCOLE PESV2, DEMATERIALISATION, SIGNATURE ELECTRONIQUE UTILISATION DE CERTIFICATS ET ARCHIVAGE ELECTRONIQUE Les élus du Centre de Gestion souhaitent proposer aux collectivités un

Plus en détail

Technologies de l information et de communication dans l Administration des Douanes et Impôts Indirects

Technologies de l information et de communication dans l Administration des Douanes et Impôts Indirects Séminaire sur la réforme des politiques fiscales axées sur l innovation et la modernisation des institutions en charge de la collecte et la gestion des finances publiques Technologies de l information

Plus en détail

Amélioration des échanges ordonnateur/comptable dans le cadre d Hélios Gestion financière

Amélioration des échanges ordonnateur/comptable dans le cadre d Hélios Gestion financière ELM n 3387 Amélioration des échanges ordonnateur/comptable dans le cadre d Hélios Gestion financière Recueil d informations pratiques sur les écritures les procédures de génération des flux les dernières

Plus en détail