C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières"

Transcription

1 Impact 31 rue de Roubaix BP Tourcoing Cedex Dossier n /07/2011 WORMHOUT - GROUPE SCOLAIRE ROGER SALEN GRO C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 09 Electricité Courant Fort et Faible Adresse Chantier : Rue de Rubrouck et Rue de Ledringhem WORMHOUT - Edition du : 15 juillet 2011-

2 Table des Matières 09 Electricité Courant Fort et Faible Page 7 COURANT FORT Page 7 1 GÉNÉRALITÉS Page Objet de la consultation Page Description du projet Page Consistance des travaux Page Relation de l'entrepreneur avec ERDF Page Normes et réglementations Page Etude et execution des travaux Page Pièces à fournir Page Réception des installations Page Garantie de l'entreprise Page Contrôle technique Page Démarches administratives Page Qualification du personnel Page Connaissance du dossier Page Nettoyage Page Matériel Page 10 2 DESCRIPTION DES TRAVAUX Page Limites de prestations Page Lot traitement de l'air Page Autres lots bâtiments Page Installation de chantier et travaux préparatoires Page Sécurité et protection Page 10 3 DÉPOSE DES EXISTANTS Page Dépose des existants Page Neutralisation et dépose des installations Page Phasage Page Chauffage électrique Page Téléphonie - Internet Page 11 4 TRAVAUX NEUFS Page Origines de l'installation et tarification Page Généralités Page Protections pouvoir de coupure Page Disjoncteur de branchement Page Liaisons basse tension Page Télérelevage Page Distribution basse tension Page Tableau Général Basse Tension Page Comptage énergétique Page Tableaux divisionnaires Page Comptage énergétique Page Coffret de coupure d'urgence Page Généralités Page Définition des équipements Page Coffret général Page Général Ventilation Page Coffret de coupures de sécurité Page Caractéristiques de fonctionnement Page Biorupteur (Option) Page Supports Page Généralités Page Chemin de câbles Page Goulottes de distribution Page Conduits fourreaux Page Cheminement de sécurité Page Dispositions particulières Page Canalisations Page Canalisations principales Page 16 Affaire : Page N 2/44

3 4.6.2 Canalisations secondaires Page Alimentation en énergie Page Circuit de Terre Page Parafoudre Page Généralités Page Caractéristiques Page Protection type 1 et 2 Page Protection de type 2 Page Protection de type 3 Page Boites de dérivation et de tirage Page Alimentation diverses spécifiques Page Alimentation Eclairages extérieurs Page Alimentation des groupes VMC Page Alimentation pour l'autocom et l'onduleur Page Alimentation cumulus en sanitaires Page Alimentation chaudière Page Gestion technique de bâtiment Page Panneaux solaires thermiques Page Alarme incendie Page Interphonie Page Baie de brassage Page Ecran motorisé Page Projecteur Page Surpresseur eaux pluviales Page Porte de recoupement ventouse Page Prises de courant Page Prises de courant encastrée Page Prises de courant saillante Page Prise de courant étanche Page Prise de courant 20 A Page Prise de courant à usage informatique Page Eclairage de sécurité Page Blocs de sécurité non permanents Page Répartition des blocs Page Télécommande Page Câblage Page Commande d'éclairage Page Eclairage d'ambiance Page Généralités Page Niveau d'éclairement Page Appareillage Page Interrupteur Simple allumage Page Interrupteur Gradable Page Interrupteur Va et Vient Page Bouton poussoir avec télérupteur intégré Page Détecteur de présence Page Luminaires Page Type 1 : Intégré faux-plafond 4 x 18 W Page Type 2 : Suspendu ou encastré 2 x 35 W ou 2 x 49 W Page Type 3 : suspendu 1 x 35 W Page Type 4 : industriel 1 x 58 W, 2 x 58 W, 2x 36 W Page Type 5 : Hublot 1 x 26 W Page Type 6 : Veilleuse LED Page Type 7 : Hublot Downlight Etap Page Type 8 : Applique Lavabo 1 x 11W Page Eclairage extérieur Page Hublot extérieur 1 x 18 W Page Projecteur extérieur 1 x 250 W Page 25 5 TRAVAUX NEUF - PHOTOVOLTAÏQUE (OPTION) Page Limite de prestation Page Prescriptions particulières Page Spécifications générales Page 26 Affaire : Page N 3/44

4 5.4 Plans des installations Page Documents à remettre Page Contrôle, essais, réception et mise en service Page Garanties Page Prescriptions réglementaires Page Percement et rebouchage Page Repérage et affichage Page Démarche et rapport avec l'administration Page Relations de l'entrepreneur avec ERDF Page Description des ouvrages Page Membrane photovoltaïque et supports Page Installation Page Boites de raccordement Page Boites de connexion / isolation Page Onduleurs Page Système de comptage Page Sécurité incendie Page Démarches administratives Page 30 COURAT FAIBLE Page 30 6 GÉNÉRALITÉS Page 30 7 PRESTATION Page Alarme incendie Page Généralités Page Règlements, normes, agréments, qualifications, assurances Page Matériel Page Alarme technique Page Poste à contrôler Page Tableau d'alarme Page Essais et contrôle de l'installation Page Documents à fournir Page Assistance technique du constructeur Page Horloge et sonneries Interclasses Page Généralités Page Equipements Page Canalisations Page Essais - Mise en service Page Alarme anti-intrusion Page Objet de l'installation Page Prestations Page Alarmes intrusion filaire NFA 2P Page Report d'alarmes Page Infrastructure VDI Page Généralités Page Normes et réglements Page Canalisations intérieures Page Chemin de câbles Page Equipements Page Répartiteur Page Baies de brassage Page Panneau de brassage Page Cordons de brassage Page Distribution capillaire Page Prises terminales Page Mise à la terre Page Condition de pose des câbles Page Repérage de l'installation Page Recette technique Page Essais, mise en service et fromation Page Garanties Page Ressources téléphoniques Page Généralités Page Accès Page 40 Affaire : Page N 4/44

5 Câblage Page Postes téléphoniques Page Interphonie Page Généralités Page Matériels Page Canalisations Page Centrale d'acquisition de mesure Page 41 ESSAIS - CONTRÔLE - RÉCEPTION - GARANTIE Page 41 8 ESSAIS - CONTRÔLE - RÉCEPTION - GARANTIE Page Spécifications générales Page Contrôle - Essais Page Spécifications particulières - réception Page Garanties Page Garanties de fourniture Page Garanties décennales Page Période de garantie Page Documents Page Consuel Page Réception Page 43 Affaire : Page N 5/44

6 Affaire : Page N 6/44

7 09 Electricité Courant Fort et Faible COURANT FORT 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Objet de la consultation Le présent CCTP a pour objet de définir les travaux et fournitures nécessaires aux installations électriques, courants forts et faibles, dans le cadre du réaménagement et de la création du groupe scolaire Salengro à Wormhout, situé route de Rubrouck. Les ouvrages du présent CCTP seront exécutés selon les règles de l'art et les normes en vigueur, ainsi que tous les règlements relatifs à la sécurité du personnel et de l'hygiène connus à la date de remise des propositions. Les appareils et matériaux devront être de la meilleure qualité, répondant exactement aux conditions nécessaires à la bonne exécution des travaux. Ce matériel devra être conforme aux dernières prescriptions des "Documents Techniques Unifiés" (DTU). Tout appareil ou tout travail présentant des défectuosités sera refusé par le Maître d'oeuvre et toutes les conséquences de ce refus seront à la charge de l'entreprise titulaire du présent lot. L'entreprise attributaire du présent lot doit la totalité des fournitures et travaux nécessaires à la finition complète de l'installation et à sa bonne marche selon les résultats demandés. 1.2 Description du projet Après travaux, le groupe scolaire sera composé de : - un pôle «maternelles» de 3 classes, une salle d activités, une salle de repos, une bibliothèque et des locaux sanitaires - un pôle «primaires» de 6 classes, une salle informatique, une salle d arts plastiques, deux ateliers, une bibliothèque et des locaux sanitaires - un pôle «enseignants» regroupant un bureau de direction, une salle de réunion, un local de reprographie, un local archives, une infirmerie et des sanitaires - un pôle «périscolaires» composé d une salle périscolaire maternelle, d une salle périscolaire primaire et de locaux sanitaires - une salle d évolution - des locaux connexes aux zones scolaires et communs : halls, circulations, locaux techniques, local entretien, local déchets, chaufferie, Le classement du bâtiment est un ERP de 5ème catégorie Les structures porteuses des locaux existants de l école maternelle sont constituées de : - maçonnerie de briques porteuse de 22 et 34 cm d épaisseur - planchers de type dallage sur terre-plein en rez-de-chaussée - charpente bois, structure poutre en I bois, chevrons et litage bois, couverture en fibre ciment Les structures porteuses des locaux existants de l école primaire sont constituées de : - panneaux béton préfabriqués - dallage sur terre-plein en rez-de-chaussée, plancher bas et haut du R+1 en caissons béton préfabriqués - ossature poteau-poutre en béton armé Les structures porteuses des locaux en extension sont constituées de : - parois extérieures en ossature bois avec finition intérieure par plaque de gypse-cellulose et parement extérieur en bardage bois - couverture en membrane d étanchéité, isolant et panneau bois support posés sur solivages - plancher type dallage sur terre-plein ou radier béton avec bêches périphériques 1.3 Consistance des travaux Les travaux du présent lot comprennent : - La neutralisation et la dépose des installations existantes - Création des alimentations à partir de l alimentation existante, - Création des liaisons équipotentielles, - Création des réseaux de distribution d électricité, Affaire : Page N 7/44

8 - Fourniture, pose et raccordement du tableau de distribution, - Fourniture et pose de radiateurs électriques en fonction du phasage de travaux - Maintien durant la phase travaux des besoins électriques, téléphoniques et multimédia de l'école restant occupée - Installation des parafoudres en armoires électriques - Fourniture et pose des prises, interrupteurs et appareils d éclairage, - Contrôle et mise en service de l ensemble des installations, - Réception de l installation par un organisme agréé, - Création d une alarme de type 4, - Réalisation du câblage de l installation anti-intrusion, - Etude d exécution et établissement des schémas et dossier de recollement. 1.4 Relation de l'entrepreneur avec ERDF L'entrepreneur se mettra en rapport avec les services intéressés de l'edf pour en obtenir tous renseignements utiles pour l'exécution de ses travaux, il se soumettra à toutes les vérifications et visites des agents de ces services, fournira tous documents et pièces justificatives. En particulier, l'entrepreneur devra : - Obtenir de l'erdf tous les accords nécessaires tant pour les canalisations collectives que pour les installations intérieures, - établir les demandes d'alimentation des bâtiments en courant électrique, - prendre à sa charge les frais nécessaires à l obtention de ces accords (consuel). 1.5 Normes et réglementations Les travaux seront exécutés conformément aux règles de l art, recommandations, normes, décrets et arrêtés en vigueur le jour de la soumission, à savoir : Les travaux seront réalisés en conformité avec les règles de l'art et les normes françaises en vigueur le jour de la remise de l offre et en particulier : - La norme C Décret de 14 Novembre 1988 relatif à la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en oeuvre des courants électriques et ses additifs, - la norme C : Protection contre les risques d'incendie et de panique dans les ERP, - la norme C concernant la protection contre les risques d incendie et de panique dans les ERP, et son additif, - l arrêté du 25 juin 1980 modifié concernant la sécurité dans les Établissements recevant du public, en particulier dans les Établissements des types L, N, R, - l arrêté du 12 décembre 1984 modifié, relatif aux salles d audition, de conférences, du type L, - l arrêté du 4 juin 1982 modifié, relatif aux Établissements d enseignement, du type R, - la norme C : Guide pratique concernant le choix des matériels électriques en fonction des influences externes, - la norme C : Installations électriques à basse tension. Guide pratique. Méthode simplifiée pour la détermination des sections de conducteurs et choix des dispositifs de protection, - la norme C : Guide pratique. Détermination des sections de conducteurs et choix des dispositifs de protection, - la norme C : Guide pratique. Section des conducteurs de protection, des conducteurs de terre et des conducteurs de liaison équipotentielle, - la norme C : Guide pratique. Méthodes pour la détermination des caractéristiques des canalisations préfabriquées et le choix des dispositifs de protection, - la norme C : Relative au passage des canalisations dan les espaces creux des parois des édifices, - la norme C : Installations électriques à basse tension. Guide pratique, installation des systèmes d'alarme, sécurité électrique, - la norme C : Installations électriques à basse tension. Guide pratique : sectionnement, commande, coupure, - la norme NF C concernant l'exécution et l'entretien des installations électriques basse tension, y compris additif et ses guides pratiques, - la norme UTE C concernant les surtensions d origine atmosphérique, - les normes Européennes EN sur la compatibilité électromagnétique, - les règles de l'art de la profession, - les règlements locaux du distributeur d énergie, - les documents techniques unifiés (DTU), - les recommandations de l Association Française de l Eclairage, - les réglementations et directives relatives à la sécurité, - ainsi que l ensemble de la réglementation en vigueur, - les prescriptions du présent Cahier des Clauses Techniques. 1.6 Etude et execution des travaux Etude d exécution. Affaire : Page N 8/44

9 L entrepreneur retenu pour l exécution des travaux du présent descriptif soumettra pour l approbation à l auteur de projet et au Maître d ouvrage les plans d exécution, les calculs de l installation et tous les éléments techniques nécessaires à l étude d exécution. Ces documents devront être remis suffisamment tôt, afin de laisser un délai de vérification de 2 semaines avant d entamer les travaux. Exécution des travaux. L entrepreneur devra commencer les travaux d installation dès qu il aura reçu l ordre écrit et les poursuivre sans interruption jusqu à leur achèvement. Il devra se plier aux exigences du chantier. A ce sujet, il suivra à la lettre les instructions qui lui seront ordonnées par le Maître d Oeuvre. En cours d exécution des travaux, l entrepreneur ne pourra apporter aucune modification à son projet sans y être autorisé par écrit. En revanche, il devra faire tout ce qui lui sera demandé par le Maître d ouvrage et l auteur de projet en ce qui concerne les emplacements d appareils. 1.7 Pièces à fournir L'entreprise remettra à l auteur de projet : avant tout commencement des travaux : - les notes de calculs, - les plans de cheminements des canalisations, - les plans détaillés des installations, - les caractéristiques des matériels, avant la réception des travaux : - les documents des ouvrages exécutés reprenant les documents précités mis à jour, - le dossier des interventions ultérieures, 1.8 Réception des installations Une période d'une semaine (incorporée au planning contractuel d'avancement des travaux) sera prévue aux fins de parfaire les installations et d effectuer les réglages, les tests, et essais avant réception. Bien entendu l'entreprise prévoit dans son prix les frais correspondants à cette phase de travaux. 1.9 Garantie de l'entreprise L'Entrepreneur sera tenu d'entretenir son installation en bon état de fonctionnement pendant la période comprise entre l'achèvement des travaux et la fin du délai de garantie contractuelle (ce dernier délai est de un an à compter de la date d effet de la réception des travaux). Pendant ce délai, il devra réparer à ses frais (pièces, main-d oeuvre, déplacement) toutes anomalies, notamment par vice de construction ou de montage, défaut de matière, usure anormale ; sauf dans le cas d'utilisation inadaptée ou de détérioration par acte de vandalisme. S'il survient pendant cette période, une avarie dont la réparation incombe à l'entrepreneur, un Procès-Verbal circonstancié sera dressé et sera notifié. S'il négligeait de faire la réparation dans le délai fixé par le Maître d'oeuvre, l'avarie serait réparée d'office à ses frais. Ce délai sera prolongé d une durée d un an pour les organes réparés ou pour ceux qui en dépendent Contrôle technique Lors de la vérification à la fin des travaux, l entrepreneur d électricité devra assister l organisme de contrôle pendant toute la durée des vérifications et remédier immédiatement aux anomalies détectées. Dès qu il aura obtenu les certificats de conformité, l entrepreneur procédera à la mise sous tension de ses installations. La réception des installations ne pourra intervenir qu au reçu des certificats de conformité, et après mise en service, essais et réglages des installations Démarches administratives L entreprise titulaire du lot devra assurer à sa charge toutes les démarches nécessaires, pour obtenir en temps utile le certificat de conformité, ainsi que toutes autres autorisations Qualification du personnel L'entreprise effectueant les travaux devra attester de la qualification QualiPV Connaissance du dossier Le soumissionnaire pourra disposer de tous les compléments de renseignement qui lui sont nécessaires pour remettre une offre valable, auprès de : Affaire : Page N 9/44

10 Impact Manuel Falempin, Chef d Agence Tél : Tél : impact-qe.com Il pourra également se procurer les plans architecte auprès de : Pierre Coppe Architecte sarl Tél : Fax : Nettoyage 'entrepreneur surveillera et assurera lui-même, avec le plus grand soin, ses nettoyages, dont il aura l'entière responsabilité et ce, pendant toute la durée du chantier. Avant les essais préalables à la réception et avant réception, tous les ouvrages seront soigneusement nettoyés Matériel Indépendamment des normes françaises auxquelles doivent obéir les différents matériels proposés, l entreprise proposera un matériel : - Obéissant aux performances décrites dans les chapitres du présent document, - robuste, - d un entretien aisé, - comportant des organes dont la fabrication doit être maintenue dans le temps pour réapprovisionnement éventuel, - aux normes NF. Tout le matériel utilisé sera neuf et de première qualité, il portera la Marque NF - UTE, chaque fois que la réglementation en prévoir l'attribution. Dans le cas ou la marque de qualité n'existe pas, il pourra être exigé un Procès-Verbal de conformité et d'essais, ainsi que des références. Avant tout approvisionnement, l'entrepreneur sera tenu de présenter des échantillons aux concepteurs et de recueillir leur accord écrit, sur les matériaux présentés. Aux cas où il envisagerait d'utiliser des matériels et matériaux équivalents, il sera tenu de présenter les échantillons à l'agrément du Maître d'oeuvre, à qui il appartiendra de juger de la similitude quant à la performance du matériel. En cas de refus d'un échantillon, l'entrepreneur ne pourra pas présenter de réclamation. 2 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2.1 Limites de prestations Lot traitement de l'air Le présent lot a en charge l amenée des câbles d alimentation suivants : Chaufferie Extraction mécanique Production eau chaude sanitaire 400 V tri + N 25 A 380 V tri + N 25 A (double flux) attentes 220 V mono 16 A 220 V mono 16 A Le présent lot a en charge la mise à la terre des installations Autres lots bâtiments Création des réservations demandées en temps utile. Fourniture et câblage des mâts et bornes d éclairage extérieur. 2.2 Installation de chantier et travaux préparatoires Dito CCTP Général 2.3 Sécurité et protection CF CCTP général 3 DÉPOSE DES EXISTANTS Affaire : Page N 10/44

11 3.1 Dépose des existants Neutralisation et dépose des installations Neutralisation et dépose des équipements électriques existants. Cette dépose à effectuer soigneusement devra permettre de récupérer les équipements existants pour un réemploi éventuel. L entreprise s attachera à expliciter dans sa réponse la méthodologie qu elle envisage pour effectuer ces travaux de dépose, la gestion des déchets générés et les modalités d évacuation de ces derniers. La récupération des locaux concerne les appareils d éclairage ainsi que les tableaux et armoires, les autres appareils et équipements seront déposés. Localisation : Tous locaux école maternelle et primaire 3.2 Phasage Voir plan de phasage Maîtrise d œuvre Le présent lot devra l alimentation provisoire, et en fonction du phasage : - De la base vie compagnons - Des sanitaires bungalow mis à disposition pour le personnel et les enfants du groupe scolaire - Des salles de classes bungalow mis à disposition pendant les travaux Chauffage électrique L'entreprise devra la mise en place de radiateurs électriques dans l'école utilisée durant les travaux. En prévision, il s'agira de mettre en place 20 radiateurs d'une puissance de 2500 W environ afin de palier au manque de chauffage durant la période des travaux. L'entreprise devra donc les prestations suivantes : - Vérification préalable de puissance disponible pour alimenter ces radiateurs - Mise en place de TD spécifiques pour l'alimentation des radiateurs depuis de TGBT (ces TD pourront être les TD définitifs) - Alimentation courant fort des radiateurs - Fourniture et pose des radiateurs - Dépose propre et soignée en fin de chantier pour récupération par le maître d'ouvrage (y compris câblage) Localisation : Phasage travaux suivant plan maître d'oeuvre - PHASE Téléphonie - Internet L'entreprise devra le maintien dans l'école utilisée en phase 1 la mise à disposition : - une ligne téléphonique existante, à dévoyer dans le bureau de la directrice - une ligne internet, à dévoyer dans le bureau de la directrice et dans la salle informatique 4 TRAVAUX NEUFS 4.1 Origines de l'installation et tarification Généralités L'alimentation électrique des équipements sera issue du branchement EDF existant avec application du tarif jaune. Régime de neutre TT. Le départ se fera depuis TGBT dans le local prévu à cet effet Protections pouvoir de coupure Chaque circuit doit être protégé contre : - Les surcharges, - les courts-circuits, - les contacts indirects. Toutes les protections seront omnipolaires, chaque conducteur actif étant protégé en fonction de sa section. L appareil choisi pour la protection doit obligatoirement disposer d un pouvoir de coupure supérieur ou égal au courant de court-circuit pouvant survenir à son lieu d installation. Affaire : Page N 11/44

12 4.1.3 Disjoncteur de branchement Mise en œuvre au TGBT d un disjoncteur général différentiel de type NS 160 équipé d un déclencheur, d un bloc vigi, d une bobine de déclenchement à émission de courant et de contacts auxiliaires SD + OF. Inclus tous les accessoires de raccordement. Mise en place dans la gaine TGBT dans le poste de contrôleur, raccordée sur le répartiteur général, pour le télérelevage Liaisons basse tension Les liaisons entre les bornes de l'interrupteur et le disjoncteur seront réalisées en câbles unipolaires U 1000 AR 2V, posés sur CDC de sections (à préciser par calcul). Tous les accessoires de raccordements sont à la charge du présent lot. Les chemins de câbles ainsi que les mises à la terre sont à la charge du présent lot Télérelevage Le télérelevage sera assuré par une ligne téléphonique issue du répartiteur du bâtiment et aboutissant sur un conjoncteur placé au droit du panneau de comptage. 4.2 Distribution basse tension Tableau Général Basse Tension Le TGBT comprendra : - une porte, un voyant présence tension, - le disjoncteur de branchement à commande extérieure équipée d une bobine MX, associée à la coupure d'urgence, - les disjoncteurs différentiels protégeant les départs des équipements équipements CVC onduleur, équipements force et éclairage. - les disjoncteurs différentiels protégeant les départs sécurité : centrale incendie alarme autocom - les disjoncteurs différentiels protégeant les départs forces, - le bloc de télécommande de l éclairage de sécurité et sa protection, - les disjoncteurs de protection des circuits terminaux, les reports de commandes, minuteries, télérupteurs et contacteurs si nécessaires, - les borniers de départs, - les tresses de terre des châssis et des portes. Les protections générales et terminales doivent desservir les équipements électriques selon la conception suivante pour chaque tableau divisionnaire, qui comportera au minimum : - 2 disjoncteurs différentiels lumière locaux publics (30 ma), - 1 disjoncteur différentiel prises locaux publics (30 ma), - 1 disjoncteur différentiel lumière locaux privés (30 ma), - 1 disjoncteur différentiel prises locaux privés (30 ma), - 1 disjoncteur différentiel pour les prises de 3 postes de travail [(prises détrompées) (30 ma)], - les disjoncteurs différentiels pour la petite force (300 ma), - les disjoncteurs divisionnaires pour les points lumineux (1,3 kva et 13 luminaires au maximum), - les disjoncteurs divisionnaires pour 8 prises 2P + T 10/16 A de service autre que info au maximum, - 1 disjoncteur différentiel par prise d intensité supérieure à 16A, - 1 disjoncteur différentiel par alimentation spécifique, - 1 disjoncteur différentiel pour les prises de 3 postes de travail (prises détrompées ) : 30 ma, - les disjoncteurs équipés de courbe D pour les récepteurs à fort courant d appel. Localisation : Local TGBT 4.3 Comptage énergétique Un comptage énergétique spécifique à chaque poste devra être installé dans le local dédié, ou sur la tableau électrique associé, à savoir : - Comptage d'énergie électrique en local chaufferie - Comptage d'énergie électrique en local ventilation Affaire : Page N 12/44

13 - Comptage d'énergie électrique pour l'éclairage extérieur Tableaux divisionnaires Chaque armoire électrique sera située dans un local technique spécifique ou en gaine technique et devra respecter l'indice de protection minimal requis pour ce local ou gaine. Les armoires électriques seront constituées de cellules modulaires avec rails symétriques, préfabriqués en usine du type MERLIN GERIN PRISMA P ou G, ou équivalent. Chaque tableau sera suffisamment dimensionné pour permettre d'adapter des équipements ultérieurs. La disposition des appareils reflétera l'image du schéma, avec séparation nette de chaque zone. Un emplacement disponible permettant une extension de 30 % du matériel (avec un minimum de 2 rangées d'équipements pour le TGBT et 12 modules de 17,5 mm pour les TD) sera prévu en réserve. Chaque appareil sera repéré par une étiquette en dilophane blanche gravée noire, collée sur les plastrons permettant l'identification en clair du circuit protégé ou commandé. Les pénétrations des câbles dans les armoires seront protégées des risques d usures sur les bavures. L'arrivée pourra se faire directement sur l'appareil de coupure générale, mais les départs seront toujours issus d'un bornier pour les sections inférieures à 25 mm?. Il sera fait uniquement usage de disjoncteurs, les coupe-circuits étant à proscrire. Les tableaux pourront être mis hors tension par l'intermédiaire d'un organe de coupure générale. Leur construction sera métallique en tôle 15/10ème, revêtue d'une peinture cuite au four. Tout l'appareillage de distribution (disjoncteurs) sera de marque MERLIN GERIN ou équivalent. Les commandes des appareils seront accessibles directement à travers les plastrons. Un châssis intérieur supportera l'ensemble des matériaux et canalisations nécessaires à la réalisation du schéma, soit : - Le câblage puissance réalisé au moyen de barres cuivre, repérées aux couleurs conventionnelles, - le câblage (inférieur ou égal à 25 mm?) sera réalisé en fils H07VK, disposé sous goulotte plastique et aboutissant à un bornier de raccordement disposé en partie supérieure ou inférieure de chaque caisson. Chaque fil sera repéré à ses deux extrémités par un repère en PVC. Pour les sections plus importantes, il sera fait usage de barres cuivre souples isolées, - les appareils de protection contrôle, commande et signalisation nécessaires. Tous les appareils de coupure et de protection auront un pouvoir de coupure adéquat. La sélectivité verticale et horizontale sera assurée sur tous les départs. Tous les conducteurs de protection seront raccordés individuellement sur une barrette cuivre. Au dos de chaque ouvrant d'armoire se trouvera le schéma unifilaire à jour avec un synoptique de l'installation électrique du bâtiment concerné, plans des borniers, et carnet de câbles, le tout sur pochette à plan type MERLIN GERIN Localisation : Suivant plan électricité Comptage énergétique Fourniture et pose d'un dispositif de comptage énergétique par tableau divisionnaire. Ce dispositif doit différentier le comptage de l'électricité des différents systèmes tels que : - L'éclairage - Les ballons électriques de production d'eau chaude - Les extracteurs de VMC - Les équipements annexes, tels que l'ascenseur Coffret de coupure d'urgence Généralités Il sera prévu des coffrets d'arrêt d'urgence agissant sur les diverses installations électriques de l'établissement. Les dispositifs conformément à l'article EL11 du règlement de sécurité dans les ERP seront inaccessibles au public et faciles à atteindre par les services de secours. L'arrêt d'urgence général électrique ne coupera en aucun cas les installations de sécurité Définition des équipements Il sera prévu des coffrets d'arrêt d'urgence agissant sur les diverses installations électriques de l'établissement. Les dispositifs conformément à l'article EL11 du règlement de sécurité dans les ERP seront inaccessibles au public et faciles à atteindre par les services de secours. L'arrêt d'urgence général électrique ne coupera en aucun cas les installations de sécurité. Affaire : Page N 13/44

14 Coffret général Agissant sur l interrupteur général en armoire TGBT. Constitution : Coffret "coup de poing", polycarbonate, couleur rouge, équipé d'une porte vitrée sur charnière avec serrure à clé, 2 voyants (vert et rouge) à led longue durée (230 V ; 12 ma) Indice de protection : IP 44 Résistance aux chocs : IK 07 Isolation : Classe II Repérage : Par étiquette dilophane autocollante, fond blanc, gravure rouge "Arrêt d'urgence général installations électriques" Type : Encastré Marque : LEGRAND ou équivalent technique Localisation : Local TGBT Général Ventilation Agissant simultanément sur tous les organes de commande de la ventilation : - des groupes de ventilation. - des groupes d extraction des salles spécifiques. Constitution : Coffret "coup de poing", polycarbonate, couleur rouge, équipé d'une porte vitrée sur charnière avec serrure à clé, 2 voyants (vert et rouge) à led longue durée (230 V ; 12 ma) Indice de protection : IP 44 Résistance aux chocs : IK 07 Isolation : Classe II Repérage : Par étiquette dilophane autocollante, fond blanc, gravure rouge "Arrêt d'urgence général Ventilation" Type : Encastré Marque : LEGRAND ou équivalent technique Localisation : Local Ventilation, sanitaires Coffret de coupures de sécurité des locaux suivants : - coupure chaufferie - coupure locaux spécifiques Constitution : Coffret "coupure", polycarbonate, couleur rouge, avec porte et verre dormant en face avant, équipé d'un disjoncteur tétrapolaire 20 A 400 V, d'un disjoncteur bipolaire 10 A, 230 V et de 2 voyants "présence tension" 230 V Indice de protection : IP 55 Résistance aux chocs : IK 07 Isolation : Classe II Repérage : Par étiquette dilophane rivetée, fond blanc, gravure rouge "coupure de sécurité Chaufferie" ou "coupure de sécurité Ventilation" Type : Saillie Marque : LEGRAND ou équivalent technique Localisation : Chaufferie Caractéristiques de fonctionnement Les arrêts d'urgence seront du type à accrochage à clé et fonctionneront en émission de tension, Ils seront équipés d une signalisation de l état de l organe concerné par voyant rouge et vert pour les arrêts d'urgence suivants : - Arrêt d'urgence général installations électriques - Arrêt d'urgence général ventilation - Arrêt d'urgence général Force cuisine (GC 4) Les voyants sur les boîtiers de coupure d'organe seront utilisés comme suit : - rouge pour visualiser que le dispositif de coupure est fermé (installation sous tension) - vert pour visualiser que le dispositif de coupure est ouvert Les câbles de liaison pour ces différents arrêts seront du type C2, U1000 R2V 4.4 Biorupteur (Option) Fourniture et pose de biorupteur type Biorupteur 2 - Legrand ou équivalent Affaire : Page N 14/44

15 * Enclenchement : K ohms - Maintien : Watts (+ - 9 ma) * Courant Nominal : 20 ampères. - Courant de pointe 40 A * Temps de réponse : 30 m secondes * Consommation en veille : 0,2 W * Consommation en travail : 1,7 W * Encombrement : 2,5 mod. - Clipsable sur rail DIN * Tension de veille : 4VDC * Appareil répondant aux normes CE * Tension : 220 V - réseau 3X 220 V ou réseau 3X Neutre Localisation : Dortoir 4.5 Supports Généralités Les supports de câbles mis en place par le titulaire de présent lot devront assurer le cheminement des canalisations principales et secondaires issues du TGBT, des armoires divisionnaires et des tableaux spécialisés, ainsi que les canalisations courants faibles et VDI issues des centrales d'alarmes, répartiteurs, sous répartiteurs Chemin de câbles Le titulaire de présent lot doit tous les chemins de câble nécessaires à l'installation électrique courants forts, faibles et VDI. Ceux-ci seront prévus dans toutes les circulations, en distribution verticale dans les colonnes montantes, sur chaque parcours des circuits principaux ainsi que pour le câblage secondaire de plus de 4 câbles. Ces chemins de câbles seront réalisés en tôles perforées, de même que tous les accessoires. Ceux-ci seront installés par le titulaire du présent lot, tant pour les éléments suspendus que pour la pose en applique. Tous les changements de direction seront réalisés par des éléments préfabriqués en usine (coude / Té / Croix, etc ) Les éléments droits seront obligatoirement à bords soyés. En cas de découpe ou d'interruption les bords seront protégés par des embouts PVC prévus à cet effet par le fabricant. Les écartements entre les supports devront être tels que la rigidité avec le poids maximum pouvant être mise en place à terme, ne soit jamais mise en cause. Les chemins de câbles, posés verticalement seront munis d'un couvercle de protection dans tous les endroits exposés. Tous les chemins de câbles courants forts seront obligatoirement reliés à la terre et comporteront un conducteur de mise à la terre sur toute leur longueur (cuivre nu 29 mm?) fixé sur l'aile du chemin de câbles par des attaches métalliques tous les 0,40 m minimum. Tous les chemins de câbles courants faibles seront reliés à la terre par maillage (liaison au cuivre nu courants forts tous les 10m au plus et à chaque changement de direction), et au moyen d'un câble d'accompagnement en cuivre nu de section au moins égale à 10 mm?. Cette installation aura pour origine la barrette de distribution des terres situées au TGBT. Les courants forts et faibles seront distincts. Leur séparation sera au minimum de 30 cm et les croisements se feront à 90. Dans tous les cas, la mise en oeuvre devra être particulièrement soignée. Le Maître d'oeuvre se réserve le droit de refuser les ouvrages instables, insuffisants ou estimés de "malfaçon". Les travaux de réfection étant, naturellement, à la charge du présent lot. Le dimensionnement des chemins de câbles courants forts et faibles sera prévu en fonction des câbles qui devront être soigneusement peignés et posés en 3 couches maximum. Il sera toujours possible d'ajouter 30% de câbles Goulottes de distribution Elles assurent la continuité des chemins de câbles jusqu'aux équipements des postes de travail. Elles seront posées sur les murs de préférence et devront éviter de se trouver sur les cloisons qui peuvent être déplacées. Les contraintes de réserves de place seront les mêmes que pour les chemins de câbles. Les goulottes seront installées en plinthe ou en allège (hauteur 0,90 m sous appuis) suivant destination du local. Les goulottes installées sur les murs de façade seront posées avant les cloisons de séparation. Elles seront de dimensions : 150 x 54, avec séparation courants forts / informatique téléphone (3 compartiments). L entreprise disposera les supports d'appareillages pour Module 45 / PC / Prise RJ 45 / et tous accessoires. Les conduits seront fixés aux murs par vis et chevilles tous les 0,50 m (collage et cloutages interdits). L entreprise disposera des descentes verticales entre chemins de câbles et goulottes réalisées par des conduits analogues. Affaire : Page N 15/44

16 4.5.4 Conduits fourreaux Les canalisations dans les parties encastrées seront passées sous fourreaux normalisés ICT /ICD équipés de tire-fils (fourreaux aiguillés). Dans les locaux techniques, les canalisations seront soit encastrées, soit passées sous tubes MRB. Dans le cas de canalisations encastrées, les conduits seront soigneusement bouchonnés à leurs extrémités pour empêcher toute infiltration d'eau tant que la mise hors du bâtiment ne sera pas étanche. En conséquence, la filerie ne sera posée dans ces conduits qu'après l'étanchéité du bâtiment. D une manière générale, les cheminements apparents sont à proscrire Cheminement de sécurité Les canalisations ne chemineront pas dans les locaux à risque particuliers. Les canalisations réalisées en câbles CR1 chemineront sur des supports spécifiques, réalisés en matériau M Dispositions particulières Dans les locaux équipés de goulottes ou plinthes, la distribution et l'appareillage sera incorporé à celles-ci. Dans les autres cas, les appareillages seront encastrés dans les doublages ou dans la maçonnerie. Dans ce cas, la distribution se fera par fourreaux aiguillés encastrés dans la maçonnerie ; l entreprise disposera aussi les fourreaux nécessaires aux cheminements VDI pour tous les postes de travail (PAG / PAT / PAI) ainsi que les fourreaux nécessaires à l'alimentation des matériels courants faibles. 4.6 Canalisations Canalisations principales Les canalisations principales seront réalisées en câbles U 1000 R2 ou U 1000 AR2V ou en CR1 posés sur les supports décrits Canalisations secondaires Les canalisations secondaires éclairage issues du TGBT et des armoires divisionnaires seront réalisées en câble de la série U 1000 R2V ou en fils HO7 VU posés sur les supports prévus. Toutes les connections seront réalisées dans des boîtes de dérivations posées sur les ailes des chemins de câbles. 4.7 Alimentation en énergie Les circuits d'alimentation de l'ensemble des appareils d'éclairage et prises de courant seront réalisés conformément aux normes en vigueur. Les circuits d'éclairage seront réalisés en monophasé 230 Volts (phase + neutre + terre). Tous les appareils d'éclairage et prises de courant seront mis à la terre, sauf classe II. L'équilibrage des phases sera réalisé conformément aux normes et règlement en vigueur. Les locaux recevant plus de 50 personnes seront alimentés par deux circuits distincts protégés par : - 2 dispositifs différentiels, - 2 protections divisionnaires. 4.8 Circuit de Terre L'Entreprise titulaire du présent lot réalisera un réseau de terre général comprenant la mise en place d un piquet de terre normalisé et barrette de mesures normalisée Cette barrette sera de : Marque / type : LEGRAND / ou équivalent L'installateur est tenu de la faire vérifier par un organisme reconnu qui transmettra, en fin de chantier, un certificat de la valeur de terre. Le réseau de terre, à l'intérieur des bâtiments, sera issu d'une barrette de distribution commune placée sous le TGBT. Ce collecteur sera raccordé à la barrette de terre par l'intermédiaire d'un conducteur vert-jaune de 35 mm?. La terre sera distribuée par des réseaux distincts : - terre des masses, - terres câblage téléphone et informatique, - terre alarme intrusion, - terre courant fort informatique. Seront à raccorder à la terre des masses : Affaire : Page N 16/44

17 Les liaisons équipotentielles principales, à savoir : - Les masses métalliques de la construction, - les huisseries métalliques, - les armatures métalliques de faux-plafond, - les canalisations d eau, de chauffage et gaines de ventilation, le réseau de terre courant fort, à savoir : - Les carcasses métalliques de tous les organes électriques, - les chemins de câbles métalliques, - les bornes de terre des autres corps d état, - les armoires et coffrets électriques, y compris les faces avant formant portes, - les broches de terre de toutes les prises de courant à usage normal. Seront à raccorder à la terre commune câblage courants faibles : Les répartiteurs téléphoniques, informatiques et le câblage courants faibles. Tous les chemins de câbles courants forts comporteront un conducteur de mise à la terre sur toute leur longueur (cuivre nu de 30 mm? minimum). Ce conducteur sera fixé sur l aile du chemin de câbles par des attaches (type RAYMOND ou équivalent) tous les 0,40 m au maximum. Les chemins de câbles courants faibles seront raccordés au cuivre nu par «maillage» tous les 10 m au plus et à chaque changement de direction, au moyen d un câble d accompagnement en cuivre nu de section au moins égale à 10 mm? et ayant pour origine la barrette de distribution des terres du TGBT. 4.9 Parafoudre Généralités Il sera prévu l'installation de parafoudre basse tension au niveau du TGBT et de chaque armoire divisionnaire selon le principe de la mise en cascade. Leur mise en oeuvre sera conforme au guide UTE C Quelques règles de câblage élémentaires minimales d'installation seront à respecter impérativement, à savoir : - les parafoudres seront toujours installés au plus près du dispositif de coupure général et en aval de celui-ci, en dérivation directe. - les liaisons seront toujours les plus courtes possibles, et ne devront pas excéder 0.50 m dans la mesure du possible. - les conducteurs de terre des parafoudres auront une section de 25 mm2 minimum et seront réalisés en câble isolé vert/jaune souple, en type 1 et 16 mm2 minimum en câble isolé vert/jaune souple en type 2. - chaque parafoudre sera associé à un système de déconnexion par disjoncteur de calibre adapté. - les liaisons de terre des parafoudres seront les plus directes et rectilignes possible, et ne comporteront aucun coude ou contre coude à Caractéristiques Protection type 1 et 2 NF EN Implantation : La protection type 1 et 2 est dédiée à la protection contre les effets directs de la foudre. Ces effets résultent du foudroiement direct des structures (paratonnerres, pylônes, auvents, bâtiments ou candélabres). Le dimensionnement des protections est défini à partir des paramètres de la foudre suivant la CEI et NFC édition 12/2002. La définition et l implantation des protections seront réalisées suivant la CEI Le niveau de protection Up sera inférieur à 2.5 kv ou 1.5 kv, selon la tension assignée de tenue aux chocs (tableau 44B, NFC chap.443.3) ou CEI664.1 Suivant la NFC de Décembre 2002, les parafoudres sont obligatoires en présence d un paratonnerre. Tableau général Basse tension La protection Type 1 sera raccordée au niveau du jeu de barres principal du TGBT, conformément à la NFC et du guide UTE C La protection sera débrochable afin de faciliter les opérations de maintenance. Une signalisation par voyant mécanique indiquera le défaut. Il sera prévu un dispositif contre les courants de défaut et les surintensités par disjoncteur adapté suivant recommandations constructeur. Le dispositif de protection doit permettre une bonne tenue aux chocs de foudre, ainsi qu une résistance aux courants de court-circuit adaptée et de garantir la protection contre les contacts indirects en cas de destruction du parafoudre. Raccordement et schéma de protection : Le mode de protection dépend du schéma de raccordement à la terre (Régime de neutre). La protection de tête d installation sera réalisée uniquement en mode commun : Caractéristiques des protections : Affaire : Page N 17/44

18 Niveau de protection : Up = 1.5 kv Montage : Rail DIN ou OMEGA Configuration : Modulaire monobloc Boîtier isolant : PBT Tension assignée Uc : 350 V AC Pouvoir de décharge : 25 ka en onde 10/350ms Pouvoir de décharge cumulé : 100 ka en onde 10/350ms Charge : 12.5 As Pouvoir de décharge nominal : 25 ka en onde 8/20ms Niveau de protection Up : 1.5 kv Extinction du court circuit Lcc : 3 KAeff Plage de température : -40 C à +80 C Section raccordable : 35 mm2 souple Type : FLASH TRAB Compact en Triphasé+N FLT CP 3S Marque : PHOENIX CONTACT ou équivalent technique. Localisation : TGBT Protection de type 2 Implantation : La protection type 2, est dédiée à la protection contre les effets indirects de la foudre et a pour but de limiter la tension résiduelle de la protection primaire. Si la distance entre la protection type 2 et l équipement à protéger est supérieur à 30 mètres, la protection type 2 sera alors installée juste en amont de l équipement sensible. La définition, le choix et l implantation des protections seront réalisés suivant le guide UTE C Le niveau de protection sera inférieur à 1.5 kv (tenue aux chocs réduite) pour les matériels connectés à une installation fixe et dont la tenue aux chocs ne dépasse pas 1.5 kv suivant NFC Suivant NFC , obligatoire si alimentation aérienne et implantation dans une zone kéraunique > 25 (Zone AQ2). Tableaux divisionnaires : La protection Type 2 sera raccordée en aval du disjoncteur principal du tableau divisionnaire, et conformément à la NFC et du guide UTE C La protection sera débrochable afin de faciliter les opérations de maintenance. Une signalisation par voyant mécanique indiquera le défaut. Il sera prévu un dispositif de protection contre les courants de défaut et les surintensités (par disjoncteur) adapté suivant recommandations constructeur. Le dispositif de protection doit permettre une bonne tenue aux chocs de foudre, ainsi qu une résistance aux courants de court-circuit adaptée et de garantir la protection contre les contacts indirects après destruction du parafoudre. Raccordement et schéma de protection type Normal : Le mode de protection dépend du schéma de raccordement à la terre (Régime de neutre). La protection divisionnaire sera réalisée en mode commun en schéma IT et TN-C et en mode commun et différentiel en schéma TT et TN-S. Caractéristiques des protections de type Normal : Niveau de protection : Up = 1.5 kv Up = 1.4 kv (mode différentiel) Embase avec report de fin de vie Fiche avec témoin de fin de vie Montage : Rail DIN ou OMEGA Configuration : Modulaire débrochable (Fiche + embase) Signalisation défaut : Par voyant mécanique Télésignalisation : Par contact sec inverseur 250 VAC/125 VDC Boîtier isolant : BBT Tension assignée Uc : 350 V AC Pouvoir de décharge : 20 ka nominal en onde 8/20ms (x20 chocs) Pouvoir de décharge : 40 ka maximum en onde 8/20ms (x 1 choc) Courant de fuite vers PE : < 0.3 ma Niveau de protection Up : 1.5 kv Niveau de protection Up mode diff : 1.4 kv Section raccordable : 16 mm2 souple maxi Plage de température : -40 C à +80 C Type : VALVETRAB Compact en triphasé + N VAL CP 3S Marque : PHOENIX CONTACT ou équivalent technique. Localisation : Tableaux divisionnaires Protection de type 3 La protection Type 3 est dédiée à la protection des équipements très sensibles ou d une importance stratégique notoire. Cette dernière est destinée à répondre aux effets induits par la foudre. L entreprise du présent lot aura à sa charge ce type de protection concernant les équipements suivants : Affaire : Page N 18/44

19 - centrale intrusion - centrale alarme incendie Raccordement : La protection Type 3 sera raccordée en série directement en amont de l équipement très sensible, elle se présentera sous forme de prise 2 P+T, 16A à encastrer. La mise en oeuvre doit être réalisée conformément au guide UTE C Caractéristiques des protections : Niveau de protection Up : 1.1 kv / 1.5 kv Nombre de fils protégés : Ph + N Montage : à encastrer ou à enficher Configuration : Prise murale / gigogne 2 P+T / rail DIN Tension assignée : 250 VAC Courant max de décharge Imax : 5 / 5 / 10 ka max onde 8/20ms Courant nominal de décharge In : 1.5 / 1.5 / 3 ka nominal onde 8/20ms Niveau de protection Up sym/asym : 1.1 kv / 1.5 kv Section raccordable : 2.5 mm2 souple maxi Sécurité enfant : oui Type : En monophasé type MNT -1 B/F ; BT SKT 230/A ; PT 2-PE/S 230 AC 8T Marque : PHOENIX CONTACT ou équivalent technique. Localisation : Equipements éléctroniques sensibles 4.10 Boites de dérivation et de tirage Il ne sera fait usage de boîtes de dérivation qu en cas de stricte nécessité. Elles seront clairement repérées et facilement accessibles Alimentation diverses spécifiques Il s agit des alimentations des équipements directement branchés sur l installation électrique. Chaufferie 400 V tri + N 16 A Extraction mécanique 1 attente 400 V tri + N 16 A attentes 230 V mono 16 A Production eau chaude sanitaire 230 V mono 16 A Groupe hydrophore 400 V tri + N 16 A Eclairage extérieur 400 V tri + N 25 A Ascenceur 400 V tri + N - 25 A Baie de brassage 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques Alimentation Eclairages extérieurs * Fourniture et pose des câbles d'alimentation des éclairages extérieurs. * Passage des câbles sur chemins de câble ou gaines. 230 V mono 16 A Alimentation des groupes VMC * Fourniture et pose des câbles d'alimentation des groupes VMC. Section suivant les besoins du chauffagiste. * Passage des câbles sur chemins de câble ou gaines. 1 attente 400 V tri + N 16 A pour la centrale double flux attentes 230 V mono 16 A pour les extracteurs simple flux A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques. Local ventilation et sanitaire Alimentation pour l'autocom et l'onduleur A définir Alimentation cumulus en sanitaires Fourniture et pose des câbles d'alimentation des cumulus. Passage des câbles sur chemins de câble ou gaines. Affaire : Page N 19/44

20 Production eau chaude sanitaire 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques. Selon plans Alimentation chaudière IChaudière bois : * Fourniture et pose des câbles d'alimentation de la chaudière. * Alimentations par câbles U 1000 R2V issue du TGBT. Arrivée des câbles sur interrupteurs de proximité étanches fournis et posés. * Passage des câbles sur chemins de câble ou gaines. * Alimentation 400 VCA (3L/N/PE) A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques. Chaufferie Gestion technique de bâtiment * Fourniture et pose des câbles d'alimentation de la GTB * Passage des câbles sur chemins de câble ou gaines. 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques Panneaux solaires thermiques Sans objet A charge du Lot 5 Le présent lot prévoira uniquement les alimentations nécessaires au bon fonctionnement de l installation. Alimentations armoire régulation par câble U 1000 R2V issues du TGBT. 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques. Sanitaire école maternelle Alarme incendie Incendie / technique / intrusion / autocom Alimentations par câbles U R2V 3G2,5 issues du TGBT. 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques Interphonie Interphone Alimentations par câbles U R2V 3G2,5 issues du TGBT. 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques Baie de brassage Alimentations par câbles U R2V 3G2,5 issues du TGBT. 230 V mono 16 A A chaque attente correspond un circuit spécifique avec protection dans les tableaux électriques Ecran motorisé Alimentation par câble U 1000 R2V 3G 2,5 depuis TD. Câble lové en attente. Affaire : Page N 20/44

Nom Société 678-1002 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays. LOT 09 Electricité Courant Fort et Faible

Nom Société 678-1002 WORMHOUT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays. LOT 09 Electricité Courant Fort et Faible Nom Société 678-1002 Adresse 1 WORMHOT - Groupe Scolaire Roger Salengro Adresse 2 Code Postal - Ville Pays Code Désignation nité Quantité P.. P.T. CORANT FORT 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Objet de la consultation

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 4 Électricité Maître d'ouvrage Mairie

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

RACCORDEMENT PROVISOIRE. guide technique des raccordements provisoires

RACCORDEMENT PROVISOIRE. guide technique des raccordements provisoires DOCUMENTATION TECHNIQUE DE RÉFÉRENCE (DTR) d ESR RACCORDEMENT PROVISOIRE guide technique des raccordements provisoires Résumé Ce document est associé à la «Procédure de traitement des demandes de raccordement

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1 INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Une installation électrique est constituée par l ensemble des circuits qui sont associés en vue de l utilisation de l énergie électrique. L installation électrique d

Plus en détail

REHABILITATION ET RESTRUCTURATION D'UNE MAIRIE ANNEXE AUTERIVE (31) PHASE PRO

REHABILITATION ET RESTRUCTURATION D'UNE MAIRIE ANNEXE AUTERIVE (31) PHASE PRO 1 RACCORDEMENT AU RESEAU EDF Coffret de branchement saillie au réseau Edf Tarif Jaune avec équipement complet Ens 1 Interrupteur sectionneur à coupure visible U 1 Disjoncteur de branchement 4x60/90A réglable

Plus en détail

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T.

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T. 1 DEPOSE Neutralisation et dépose de l'installation électrique existante Ens 1 1-TOTAL DEPOSE H.T. 2 INSTALLATION DE CHANTIER mise en place d'un branchement provisoire 400V 3P+N+T nécessaire pour l'ensemble

Plus en détail

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON MAITRE D'OUVRAGE SMINA 135 avenue Pierre SEMARD 84000 AVIGNON Lot n 14 ELECTRICITE DPGF MAITRE D'OEUVRE : Monsieur J. F. QUELDERIE 5 rue Nicolas Lescuyer 84000

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

Lot N 9 Electricité, courant fort et courant faible.

Lot N 9 Electricité, courant fort et courant faible. Lot N 9 Electricité, courant fort et courant faible. Documents de références. 1 Normes et règlements. Les travaux et ouvrages seront conformes à la réglementation en vigueur, aux prescriptions des Normes

Plus en détail

Lot n 03 - ELECTRICITE

Lot n 03 - ELECTRICITE Ville de SAINT-AUNES RENOVATION DU MAZET FOBIS RUE LOUIS TRIBLE Dossier de Consultation des Entreprises CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Avril 2014 Lot n 03 - ELECTRICITE MAITRE DʼOUVRAGE MAITRE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 3 : ELECTRICITE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 3 : ELECTRICITE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 3 : ELECTRICITE

Plus en détail

1 COURANTS FORTS 1.1 INSTALLATION DE CHANTIER TOTAL INSTALLATION DE CHANTIER 1.2 ORIGINE DES INSTALLATIONS

1 COURANTS FORTS 1.1 INSTALLATION DE CHANTIER TOTAL INSTALLATION DE CHANTIER 1.2 ORIGINE DES INSTALLATIONS Folio n : 1 1 COURANTS FORTS 1.1 INSTALLATION DE CHANTIER Coffret d'étage et cablage depuis armoire de chantier Ens 2,00 Dépose de l'installation en fin de chantier Ens Ligne téléphonique Ens Vérification

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions

Eclairage public maintenance et normalisations. Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1 AFE Eclairage public maintenance et normalisations Norme d installation électrique d éclairage public NF C 17-200 Points de vue et évolutions 1. Liste des normes et des guides EP La norme NF C 17-200

Plus en détail

Annexe : CAHIER DES CHARGES

Annexe : CAHIER DES CHARGES Annexe : CAHIER DES CHARGES 1. Groupe Electrogène 1.1. Objet Le présent descriptif a pour objet de définir les travaux à réaliser en matière de remplacement du groupe électrogène existant avec pour but

Plus en détail

Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65)

Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65) Atelier Etudes Charpentes 5, rue Marcel LAMARQUE 65600 SEMEAC Tél. : 05.62.37.19.13 Fax : 05.62.53.16.81 e.mail : aecexpertises65@aol.com Couverture de la halle à VIC EN BIGORRE (65) C.C.T.P. LOT 04 :

Plus en détail

Le circuit de communication du branchement

Le circuit de communication du branchement Le circuit de communication du branchement ÉLECTRICITÉ RÉSEAU DISTRIBUTION FRANCE FFIE SERCE FEDELEC UNA3E-CAPEB FNCCR CONSUEL Juillet 2011 - n 16 Ce document définit les conditions de réalisation du téléreport

Plus en détail

LOT N 03 ELECTRICITE

LOT N 03 ELECTRICITE CCTP Electricité 1 LOT N 03 ELECTRICITE 1. ELECTRICITE... 2 1.1.1. GENERALITES...2 1.1.2. REGLEMENTATION...2 1.1.3. CARACTERE INDICATIF DU DOSSIER DE CONSULTATION...2 1.1.4. MISSION DE L'ENTREPRISE...3

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Lot n 10 ELECTRICITE DPGF. EXTENSION du F.A.M. de CREHANGE. Cours du 19 Novembre 57690 CREHANGE. GROUPE SOS SOLIDARITE 102C, Rue Amelot 75011 PARIS

Lot n 10 ELECTRICITE DPGF. EXTENSION du F.A.M. de CREHANGE. Cours du 19 Novembre 57690 CREHANGE. GROUPE SOS SOLIDARITE 102C, Rue Amelot 75011 PARIS EXTENSION du F.A.M. de CREHANGE Cours du 19 Novembre 57690 CREHANGE ASSISTANT A MAITRE D'OUVRAGE : ALTERNA 102C, Rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01.58.30.55.57 Mél : ac.du-mesnil@alterna-immo.fr BE STRUCTURE

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements

GUIDE TECHNIQUE. Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements GUIDE TECHNIQUE Guide descriptif du matériel pour la mise en place des raccordements Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique GUIDE DESCRIPTIF DU MATERIEL POUR LA MISE EN PLACE DES RACCORDEMENTS

Plus en détail

au réseau public de Distribution ÉLECTRICITÉ I GAZ NATUREL I TV PAR CÂBLE I INTERNET I TÉLÉPHONIE L énergie est notre avenir, économisons-la!

au réseau public de Distribution ÉLECTRICITÉ I GAZ NATUREL I TV PAR CÂBLE I INTERNET I TÉLÉPHONIE L énergie est notre avenir, économisons-la! ÉLECTRICITÉ I GAZ NATUREL I TV PAR CÂBLE I INTERNET I TÉLÉPHONIE au réseau public de Distribution Vialis Réseaux de Distribution Accueil Technique du Distributeur 10 rue des Bonnes Gens - CS 70187-68004

Plus en détail

Guide pratique pour un raccordement électrique collectif neuf

Guide pratique pour un raccordement électrique collectif neuf Rédigé par : MD/JB Guide pratique pour un raccordement électrique collectif neuf Liste de diffusion : Nom Organisme - Equipe Action Maîtres d ouvrages (MOA) Pour application Versions : Nom Version Date

Plus en détail

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage Le R.G.I.E. et les circuits d éclairage L éclairage de votre logement est le premier élément de votre installation électrique n Les circuits Un circuit d éclairage est câblé en fils de 1,5 mm 2 et protégé

Plus en détail

L installation électrique

L installation électrique L installation électrique comme un pro! Thierry GALLAUZIAUX & David FEDULLO Troisième édition 2009 55 87,5 120 150 165 1 2 Sommaire Révisez vos connaissances Guide UTE C 90-483 Câblage résidentiel des

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement.

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. 1.1. Vérifications à effectuer avant toute mise en service La mise en service est une opération obligatoire imposée

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN . Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN Lot 05 Electricité VMC Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Agence de Blois (Siège social) Agence de Romorantin

Plus en détail

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 10 - Electricité CFO & Cfa EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 10 - Electricité CFO & Cfa EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007 EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION Allée de la Boétie 33400 TALENCE LOT : BUREAU D'ETUDES DOSSIER N PHASE DATE : 06-17 AVRIL 2007 A.P.D. Lot n 10 - Electricité CFO

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Kit photovoltaïque intégré

Kit photovoltaïque intégré Kit photovoltaïque intégré pour maison individuelle 1 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU KIT 3kWc SILIKEN :... 3 2. MONTAGE ELECTRIQUE :... 4 2.1. Câblage du kit de production d énergie photovoltaïque :... 4 A.

Plus en détail

Commune de SAINT-SULPICE sur LEZE - Département de la Haute Garonne Extension et Aménagement de la médiathèque Création d un parvis

Commune de SAINT-SULPICE sur LEZE - Département de la Haute Garonne Extension et Aménagement de la médiathèque Création d un parvis LOT 06 ELECTRICITE 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 05 ELECTRICITE pour l aménagement et l extension avec création

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS SITE IFSI (objet du

Plus en détail

A FAIRELEC. Z I Rue Saint Exupéry 64230 LESCAR Tél : 0559066504 - Fax : 0559068533 - email : contact@a-fairelec.fr 64000 PAU

A FAIRELEC. Z I Rue Saint Exupéry 64230 LESCAR Tél : 0559066504 - Fax : 0559068533 - email : contact@a-fairelec.fr 64000 PAU A FAIRELEC Z I Rue Saint Exupéry 64230 LESCAR Tél : 0559066504 - Fax : 0559068533 - email : contact@a-fairelec.fr D E V I S LESCAR, le 23/10/15 Référence : 00001664 Interlocuteur : RESTAURANT L'ALGUAZIL

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE COLMAR. COLMARIENNE DES EAUX 18, Rue Edouard Bénès - 68027 COLMAR Cedex

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE COLMAR. COLMARIENNE DES EAUX 18, Rue Edouard Bénès - 68027 COLMAR Cedex DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE COLMAR COLMARIENNE DES EAUX 18, Rue Edouard Bénès - 68027 COLMAR Cedex CCTP Renouvellement de l armoire électrique de la station de relevage Belfort

Plus en détail

Chapitre C Raccordement au réseau de distribution publique BT

Chapitre C Raccordement au réseau de distribution publique BT Chapitre C Raccordement au réseau de 1 2 3 4 5 Sommaire Introduction 1.1 Le branchement selon la norme NF C 14-100 et les C2 matériels selon des spécifications techniques 1.2 Les différentes tensions C2

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS LOT N 11 ELECTRICITE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS LOT N 11 ELECTRICITE BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

3.4 Armoire TGBT Armoire TGBT Pose et raccordements Câblage ( fourreaux, fileries et accessoires ) total 3.4 :

3.4 Armoire TGBT Armoire TGBT Pose et raccordements Câblage ( fourreaux, fileries et accessoires ) total 3.4 : 3.1 Installation de chantier Mise à disposition de l'installation de chantier Frais d'hygiène et de sécurité total 3.1 : 3.2 Circuit de terre Câblette de cuivre nu 29mm² Barrette de coupure basse Liaisons

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de Hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine

Plus en détail

A Généralités. Courant continu. Courant alternatif. Courant alternatif monophasé 1. Courant alternatif triphasé 3. B Appareillages électriques

A Généralités. Courant continu. Courant alternatif. Courant alternatif monophasé 1. Courant alternatif triphasé 3. B Appareillages électriques A Généralités Courant continu Courant alternatif Courant alternatif monophasé 1 Courant alternatif triphasé 3 B Appareillages électriques Représentation générale d'un tableau, d'un coffret de répartition

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES MARNE LA VALLEE MARS 2011 DCE LOT 01 - CHAUFFAGE - VENTILATION

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES MARNE LA VALLEE MARS 2011 DCE LOT 01 - CHAUFFAGE - VENTILATION ECOLE NATIONALE SPERIERE D ARCHITECTRE DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES MARNE LA VALLEE AMENAGEMENT D NE SALLE DES CONSEILS ET DES ENSEIGNANTS ET DE BREAX DE LA RECHERCHE MARS 2011 DCE LOT 01 - CHAFFAGE

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

Pavillon Uranus 1. Réalisation des circuits d'éclairage de la chambre 1 et de l'escalier et du circuit du chauffe-eau CAHIER DES CHARGES

Pavillon Uranus 1. Réalisation des circuits d'éclairage de la chambre 1 et de l'escalier et du circuit du chauffe-eau CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES T.P. habitat n 1 p1/9 Mr CLYAN vous confie une partie de la réalisation de l installation électrique de sa maison. Lot «chambre 1, escaliers,» Pose, montage et raccordements dans les

Plus en détail

Electricité Eclairage VMC

Electricité Eclairage VMC EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 8 Electricité Eclairage VMC JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 05 - ELECTRICITE VMC CHAUFFAGE CLIMATISATION SECURITE INCENDIE. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 05 - ELECTRICITE VMC CHAUFFAGE CLIMATISATION SECURITE INCENDIE. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 05 - ELECTRICITE VMC CHAUFFAGE CLIMATISATION SECURITE INCENDIE

Plus en détail

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo.

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo. Notice descriptive CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO 1 Généralités: L objet, situé au 5, rue d Arlon à Ecoparc Windhof, est composé de quatre lots commerciaux nommés A,B,C et D d environ 600 m² chacun.

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A

Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Type 1 conventionnelle SSI de catégorie A Détection automatique et mise en oeuvre simplifiée Les + produits De 2 à 16 boucles de détection Avec CMSI intégré ou externe Jusqu à 10 tableaux répétiteurs Borniers

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

Aménagement de bureaux 14 Bd Pasteur 51600 AY. N de dossier : 2013-07-A-06-LB 1/10. Prix unitaire H.T. Repère CCTP. Prix total H.T 1 CLAUSES GENERALES

Aménagement de bureaux 14 Bd Pasteur 51600 AY. N de dossier : 2013-07-A-06-LB 1/10. Prix unitaire H.T. Repère CCTP. Prix total H.T 1 CLAUSES GENERALES nités Quantités total 1 CLASES GENERALES 1.11.1 Démarches administratives et diverses suivant 1.11.2 Bureau de contrôle/attestation Consuel 1.12 Dossier d'éxécution suivant 1.14 Essais-autocontrôles-reception

Plus en détail

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE

S3.2 PROTECTION ELECTRIQUE RNCAP13S32PROTECTIONELECPRO S32 LA PROTECTION ELECTRIQUE LA PROTECTION EN INSTALLATION DOMESTIQUE 1.1)Observation d une installation électrique domestique 1.2)Protection générale d une installation électrique

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS GROUPEMENT GESTION DES RISQUES SERVICE PREVISION PREVISION TECHNIQUE RELATIVE AUX AVIS TECHNIQUES SUR LES PROJETS

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES OPERATION MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS CONSTRUCTION D'UNE MAISON D'HABITATION Voie Communale n 03 Dite de Cabarrou 65200 GERDE Maître d'ouvrage : MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS 68 Route de Toulouse

Plus en détail

Bloc différentiel adaptable DX 3 TG Auto 40/63A (2P & 4P)

Bloc différentiel adaptable DX 3 TG Auto 40/63A (2P & 4P) 8705 LIMOGES Cedex Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 Bloc différentiel adaptable DX 3 Référence(s) : 10 07 07,, 08 08,, 19 19,, 20 20,, 0, 505 05,, 506 5 06, 517 17,, 518 5 SOMMAIRE

Plus en détail

Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva

Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva Page 1 / 18 Sommaire 1. Normes 2. Politique et règles techniques 2.1. Branchement monophasé ou triphasé 2.2. Accessibilité relève

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 07 Electricité, VMC, Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Boîtiers de candélabre, d illuminations et de façade

Boîtiers de candélabre, d illuminations et de façade Boîtiers de candélabre, d illuminations et de façade Sécurité Produits réalisés en matière synthétique. Norme > CEI 61439 > Répond aux recommandations de la norme NF C 17-200 édition 2007 60 Largeur de

Plus en détail

DESIGNATION D UN CONTRACTANT GENERAL POUR LA RENOVATION DE L ECOLE PRIMAIRE JOLIOT CURIE DE FAMARS

DESIGNATION D UN CONTRACTANT GENERAL POUR LA RENOVATION DE L ECOLE PRIMAIRE JOLIOT CURIE DE FAMARS DESIGNATION D N CONTRACTANT GENERAL POR LA RENOVATION DE L ECOLE PRIMAIRE JOLIOT CRIE DE FAMARS Décomposition du prix global et forfaitaire Désignation Quantité Travaux de rénovation Prix nitaire Montants

Plus en détail

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages :

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : _addendum_elec_015.indd 1 18/1/015 14:47 Hager L ETEL et la GTL Création de l ETEL (espace technique électrique du logement) La GTL (gaine technique

Plus en détail

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015 MAÎTRE D OUVRAGE : MAIRIE DU MONÊTIER LES BAINS PLACE NOVALESE - 05 220 LE MONETIER LES BAINS Téléphone : 04 92 24 40 04 - Télécopie : 04 92 24 52 18 monetier@monetier.com APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

LE DOSSIER DE L INSTALLATION ELECTRIQUE

LE DOSSIER DE L INSTALLATION ELECTRIQUE LE DOSSIER DE L INSTALLATION ELECTRIQUE (Voir article 270-271-272-275) Un dossier est l'ensemble des documents se rapportant à une même installation. Le dossier doit être établi en double exemplaire au

Plus en détail

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges COURANTS FORTS Mesure terre principale ( indiquer valeur) Contrôle des laisons équipotentielles et continuité de terre Contôles ou mesure isolement (indiquer la valeur) Mesure tension arrivée EDF Mesure

Plus en détail

87045 LIMOGES Cedex 1/5 /21 1. UTILISATION, DESCRIPTION 2. CONFORMITE 3. COTES D ENCOMBREMENT. Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88

87045 LIMOGES Cedex 1/5 /21 1. UTILISATION, DESCRIPTION 2. CONFORMITE 3. COTES D ENCOMBREMENT. Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 Prêts à poser photovoltaïques pour une chaine Référence(s) : 4 140 02/05/20 /21 SOMMAIRE PAGES 4 140 02 4 140 05 4 140 21 1. Utilisation,

Plus en détail

4 Installation des parafoudres

4 Installation des parafoudres 4 nstallation des parafoudres 4.1 Raccordement Les connexions aux récepteurs d'un parafoudre doivent être les plus courtes possibles afin de réduire la valeur du niveau de protection en tension (Up installé)

Plus en détail

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE 6.1 GENERALITES ELECTRICTE SECURITE 6.1.1 NORMES ET REGLEMENTS L'ensemble des installations sera réalisé conformément aux normes, règles et décrets actuellement en vigueur 6.1.2 OUVRAGES PREVUS Le présent

Plus en détail

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Partie 1: LES NIVEAU D'HABILITATION Objectif : Nommer les limites d'habilitations Enoncé : Face au différentes interventions, manœuvres et travau, cocher la colonne qui correspond au niveau d'habilitation

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif

Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif Guide pratique du Branchement Basse Tension collectif Branchement collectif Page 1 / 10 Sommaire 1- Normes...3 2- Politiques et règles techniques...3 2.1 Branchement aérien ou souterrain...3 2.2 Branchement

Plus en détail

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.5.2 Dossier d'exécution + PAC 1.5.3 DOE 1.6.3 Essais & vérifications PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 Incidences

Plus en détail

1 ère S.E.N. : AVM TRAVAIL A FAIRE

1 ère S.E.N. : AVM TRAVAIL A FAIRE type de la séance : T.D. série : alimentation en énergie électrique 1 ère S.E.N. : AVM L installation électrique Date : Durée : 0 h 55 Objectif : ce travail doit vous permettre de mettre en œuvre, partiellement,

Plus en détail

VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF

VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF LOT N 1 ELECTRICITE Service Technique. Mairie de CLOUANGE. M.COSTALONGA

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

E. 2. Guide technique

E. 2. Guide technique E. 2 Guide technique Guide technique La norme NF C 15-100 Page E. 4 Régimes de neutre Page E. 8 Tarification EDF Page E. 11 Filiation Page E. 12 Degrés de protection Page E. 13 Détermination des courants

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Salle De Projection. Cinématographique. Cahier des charges

Salle De Projection. Cinématographique. Cahier des charges Salle De Projection Cinématographique Cahier des charges 93D 83 G 83 G 73 G 73D 73 93D Salle de projection cinématographique Présentation L'installation représente la réhabilitation d'une salle de spectacle

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Réaménagement des Unités D et E Crèche «les Marmousets» 38 ECHIROLLES -Lot 9 Electricité Courants Faibles- DCE Avril 2007 SOMMAIRE

Réaménagement des Unités D et E Crèche «les Marmousets» 38 ECHIROLLES -Lot 9 Electricité Courants Faibles- DCE Avril 2007 SOMMAIRE SOMMAIRE 0. GENERALITES... 1 0.1 Objet Présentation générale...1 0.2 Conditions générales de réalisation...1 0.3 Prestations incluses...1 0.4 Documents de référence...2 0.5 Obligations diverses...3 0.6

Plus en détail

TRABTECH Power & Signal Quality

TRABTECH Power & Signal Quality Guide d installation TRABTECH Power & Signal Quality Choix et mise en œuvre Parafoudres Basse Tension Nouvelle Gamme 2015 Certifiée conforme EN61643-11 1 Sommaire Parafoudres Type 1, Type 2 et Type 3 Généralité

Plus en détail

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Gamme SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Signalisation & alarmes GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux SIGNALISATION & ALARMES Dotées du marquage CE Dispositif Médical, Dotées

Plus en détail