Vieillissement et mémoire spatiale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vieillissement et mémoire spatiale"

Transcription

1 Vieillissement et mémoire spatiale Problématique dans la conduite automobile Després Olivier & Dufour André Séminaire Deufrako Mercredi 3 mai 212 Séminaire Deufrako,

2 Plateforme Physiologie & Electrophysiologie Humaine Laboratoire d Imagerie & Neurosciences Cognitives LINC (UMR 7237 CNRS/UDS) Recherche Fondamentale : Attention Mémoire Perception Vieillissement Imagerie Cérébrale Recherche appliquée : Vigilance Interfaces Homme/Machine Orientation Spatiale Confort thermique Champ visuel André Dufour Prof. Neurosciences Séminaire Deufrako,

3 Partenaires RENAULT REGIENOV Recherche & Innovation Responsable du projet : Moessinger Michèle Centre de réadaptation de Mulhouse Responsable du projet : Bilz Laurence Séminaire Deufrako,

4 Seniors et conduite automobile Accidentologie spécifique aux séniors seuls à bord du véhicule alcoolémie normale erreurs de conduite involontaires peu de violations du code de la route lors de changements de direction lors de trajets diurnes hors du département de résidence taux d accident avec distance du trajet Difficultés d orientation spatiale liées au vieillissement : Impact sur la conduite? Séminaire Deufrako,

5 Mémoire spatiale et vieillissement modifications structurales cérébrales : Aires préfrontales (dès 3 ans) Hippocampe Mémoire spatiale : Encodage spatial des éléments EGOCENTRISME Constitution d une carte spatiale ALLOCENTRISME Utilisation de la carte spatiale Vieillissement non pathologique : Encodage spatial perturbé Génération de nouvelles cartes difficiles Utilisation préservée Séminaire Deufrako,

6 Déficit allocentrique lors du vieillissement Conduite automobile dans un environnement nouveau Sollicitation de la mémoire spatiale Or un encodage explicitepeut améliorer les performances de mémoire spatiale chez les patients MCI et Alzheimer (Plancher et al., 212) Et dans le vieillissement normal? Vieillissement Effort accru Durée accrue Perturbation Troubles attentionnels autres fonctions cognitives nécessaires à la conduite Risque accru d accident Séminaire Deufrako,

7 Protocole Principe: Mémorisation d un parcours en conduite automobile Comparaison entre conducteurs jeunes et séniors Effet d une consigne d encodage spatial explicite sur les performances mnésiques chez les séniors Séminaire Deufrako,

8 Protocole Tâche: AJeffectuer3foisunparcoursfléchédansla ville virtuelle: 1,5 km 22 rues 15 intersections Rappel du parcours en sens inverse: ÀJo ÀJ15 Séminaire Deufrako,

9 Participants 2 groupes de 3 sujets âgés de plus de 6 ans : 1 groupe avec consigne d encodage explicite des éléments de la ville 1 groupe sans consigne d encodage explicite 1 groupe contrôle de 3 sujets âgés entre 18 et 3 ans Efficience intellectuelle Langage Mémoire épisodique Protocole Examen médical Bilans Neuropsychologiques Fonctions exécutives Attention Capacités visuo-perceptives Modulo-test 12 sous-tests évaluant les fonctions cognitives adaptées à la pratique de la conduite automobile. Vienna test system (VTS) Séminaire Deufrako,

10 Groupe senior avec consigne Groupe senior sans consigne Âge Stroop (score T en pc) (5.77) (1.4) (.8) (5.21) Niveau d éducation 4.19 (.87) 4.11 (.99) Fluence verbale MMS Littérale (pc) (34.89) (1.4) (31.97) (.8) Matrice Catégorielle de Raven (pc) (pc) (24.76) (15.11) (31.86) (12.41) VOSP Rappel figure AMIPB Silhouettes Immédiat (pc) (brut) (3.85) (6.6) (2.64) (8.3) Décisions Différé (pc) d objet (brut) (42.43) (2.5) (46.32) (1.99) Reconnaissance Comptage de topo. points (pc) (brut) (.29) (14.48) (.39) (2.5) Reconnaissance Analyse de cubes visages (brut) (pc) (.49) (29.77) (.39) (25.91) Rappel Empans15 mots de Rey Immédiat endroit (brut) (pc) (26.76) (1.41) (2.45) (27.92) Différé envers (brut) (pc) (1.72) (31.52) (2.54) (29.89) Score Bref (brut) 17.5 (.67) (.89) Trail Making Test TMTA (temps/pc) (3.84) (21.44) TMTB (temps/pc) (32.76) (46.57) TMTB (erreurs/pc) 4.83 (17.17) (18.89)

11 Jeunes Résultats - rappel à J 8 parfait avec erreurs Echec 25% 52% 21% parfait indirect Echec 8 Seniors sans consigne explicite % 6% 4% Performances déficitaires Performances équivalentes parfait indirect Echec 8 Seniors avec consigne explicite % 59% 12% Séminaire Deufrako, parfait indirect Echec

12 Jeunes Résultats - rappel à J15 8 parfait % parfait 32% indirect 35% Echec Seniors sans consigne explicite avec erreurs Echec % 19% 71% Performances effondrées Performances maintenues parfait indirect Echec Seniors avec consigne explicite % 5% 22% Séminaire Deufrako, parfait indirect Echec

13 Nb de voies erronées * * J J Résultats paramètres de conduites Temps moyen (s) * * J J15 Conducteurs seniors sans consigne Conducteurs seniors avec consigne Conducteurs jeunes Nb appuis pédales (acc. + frein) * * J J Vitesse moyenne (km/h) * * J J15

14 Avec consigne explicite d encodage Résultats paramètres de conduites Conducteurs seniors Sans consigne explicite d encodage F15 H2 H1 F1 H2 H6 Séminaire Deufrako,

15 Résultats paramètres mnésiques Conducteurs seniors sans consigne Conducteurs seniors avec consigne Conducteurs jeunes Groupe : F [2;9] =17.9 ; p < Tracés du parcours plan schématisé Nombre d erreurs * * * * Session : F [1;9] =.26 ; p =.61 Interaction : F [2;9] =2.48 ; p = J J15 Séminaire Deufrako,

16 Résultats paramètres mnésiques Conducteurs seniors sans consigne Conducteurs seniors avec consigne Conducteurs jeunes 16 Tracés du parcours plan avec indices Nombre d erreurs Effet de l encodage des indices spatiaux? * * Groupe : F [2;87] =17.31 ; p <.1 Session : F [1;87] =1.32 ; p =.25 Interaction : F [2;87] =.79 ; p = J J15 Séminaire Deufrako,

17 Résultats paramètres mnésiques Conducteurs seniors sans consigne Conducteurs seniors avec consigne Conducteurs jeunes Groupe : F [2;9] =17.31 ; p <.1 Session : F [1;9] =1.32 ; p =.25 Interaction : F [2;9] =.79 ; p = Reconnaissances de repères spatiaux Pourcentage de reconnaissance Effet de l encodage des indices spatiaux? * * J J15 Séminaire Deufrako,

18 Conducteurs seniors sans consigne Conducteurs seniors avec consigne Conducteurs jeunes N4 : pas d effet sur la latence, mais sur l intensité Groupe : F [2;87] =3.5 ; p =.5 Sites : F [1;87] =5.22 ; p =.2 Interaction : F [2;87] =2.99 ; p =.5 Résultats paramètres mnésiques Reconnaissances de repères spatiaux Données en ERP Effet de l âge Pas d effet du type d encodage HD > HG -8-6 µv N4 P µv N4 P ms -4-2 ms Séminaire Deufrako,

19 Poursuite des travaux 1) Vieillissement et troubles de la mémoire spatiale Peut-on pallier les troubles de l encodage chez les séniors en indiquant une stratégie d encodage? 2) Solutions d évaluation des conducteurs seniors Profil neuropsychologique des conducteurs seniors? Implémentation de nouvelles épreuves cognitives à la batterie Modulo-test (Partenaire 2 CRM) 3) Optimisation des systèmes de navigation Étude d un système de navigation adapté à l usage des seniors : instructions auditives sollicitant l exploration spatiale allocentrique. (Partenaire 1 RENAULT REGIENOV) Séminaire Deufrako,

20 Merci pour votre attention! LINC (UMR 7237 CNRS/UDS) Plate-forme Physiologie et Electrophysiologie Cronenbourg Contacts : Dufour André : Després Olivier : Séminaire Deufrako,

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique

L aphasie progressive primaire. Évaluation neuropsychologique L aphasie progressive primaire Évaluation neuropsychologique S. Bioux, E. Bliaux, D. Pouliquen Service de neurologie CMRR / CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 DEFINITION «détérioration isolée et progressive

Plus en détail

Conduite automobile : aspects neuropsychologiques

Conduite automobile : aspects neuropsychologiques Journée d automne de la Société Gérontologique de Normandie 26 septembre 2013 - Cléon Conduite automobile : aspects neuropsychologiques Marie-Laure Bocca Maître de Conférences INSERM U1075 - Université

Plus en détail

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux.

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux. Pr Anne-Marie Ergis le vieillissement entraîne le déclin d un certain nombre de fonctions cognitives, comme la vitesse de traitement, les ressources attentionnelles, la mémoire de travail, la mémoire épisodique

Plus en détail

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

PRO. www.editions-creasoft.com www.scientificbraintrainingpro.fr. Programme de REéducation et de Stimulation COgnitives. Mémoire

PRO. www.editions-creasoft.com www.scientificbraintrainingpro.fr. Programme de REéducation et de Stimulation COgnitives. Mémoire PRESCO 40 Programme de REéducation et de Stimulation COgnitives Un programme issu de Scientific Brain Training PRO TM LANGAGE et VOCABULAIRE Langage et raisonnement Nouvelle Edition Augmentée 40 exercices

Plus en détail

Monsieur TC. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion du 19/11/2010. Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen

Monsieur TC. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion du 19/11/2010. Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen Monsieur TC Réunion du 19/11/2010 Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Consultation M0 Homme 71 ans, niveau D Retraité depuis 16 ans Venu

Plus en détail

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ!

LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LE BILAN DU JEUNE ENFANT RÉINVENTÉ! LA REVOLUTION Plus qu'une simple révision, la WPPSI -IV est une évolution majeure pour l'examen psychologique : l évaluation est à la fois plus écologique et rigoureuse

Plus en détail

ÉVALUATION DE L EFFICACITÉD UNE STIMULATION NEUROPSYCHOLOGIQUE SUR LES TROUBLES COGNITIFS LIÉS ÀLA CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN

ÉVALUATION DE L EFFICACITÉD UNE STIMULATION NEUROPSYCHOLOGIQUE SUR LES TROUBLES COGNITIFS LIÉS ÀLA CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN ÉVALUATION DE L EFFICACITÉD UNE STIMULATION NEUROPSYCHOLOGIQUE SUR LES TROUBLES COGNITIFS LIÉS ÀLA CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DANS LE CANCER DU SEIN ÉTUDE TONUS Laura Moisy Neuropsychologue Unité de Recherche

Plus en détail

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique

Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Evaluation des aptitudes à la conduite automobile de traumatisés crâniens : approche cognitive et neuropsychologique Prévost C., Milleville, I., Hoc, J-M., Charron, C., Mathé, J-F., & Pothier, J. Le 6

Plus en détail

L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge

L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge L aptitude à la conduite des seniors : l approche belge Thomas OTTE Institut Belge pour la Sécurité Routière Ergothérapeute, expert en aptitude à la conduite et en adaptation de véhicules 2 Le CARA et

Plus en détail

EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes.

EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes. EVALAD évaluation du langage écrit et des compétences transversales Adolescents de 1ère et de terminale ou Adultes. Catherine Pech-Georgel, Florence George évaluation du langage écrit et justification

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

Troubles Cognitifs et Démences : Dépistage et Evaluation

Troubles Cognitifs et Démences : Dépistage et Evaluation Séminaire de Capacité de GériatrieG Troubles Cognitifs et Démences : Dépistage et Evaluation Claire LEISSING-DESPREZ Psychologue-Neuropsychologue Centre Hospitalier Émile Roux Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

Centre d'études de physiologie appliquée CNRS - Strasbourg

Centre d'études de physiologie appliquée CNRS - Strasbourg Centre d'études de physiologie appliquée CNRS - Strasbourg CNRS/P.Disdier Directeur : Alain Muzet T 03 88 10 67 60 alain.muzet@c-strasbourg.fr Le Centre d études de physiologie appliquée (CEPA CNRS Strasbourg)

Plus en détail

Bilans neuropsychologiques Cas cliniques

Bilans neuropsychologiques Cas cliniques Bilans neuropsychologiques Cas cliniques Le 8 janvier 2009 Sophie Jacob, psychologue CMRR CHU de la Cavale Blanche Brest PLAN Le Bilan neuropsychologique Cas cliniques Le bilan neuropsychologique Quels

Plus en détail

Les cas problématiques de l évaluation de la capacité à conduire Christine Dupuis et Jamie Dow NMEDA Canada, Québec 16 septembre 2010 23 septembre 2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2010

Plus en détail

Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff

Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff Neuropsychologie du syndrome de Korsakoff David Lefebvre, psychologue au centre hospitalier du pays d Avesnes Formation encéphalopathie alcoolique, le 17/10/2013 Définition Il est décrit pour la première

Plus en détail

Pour une mobilité sure et durable des

Pour une mobilité sure et durable des Safe Move For older drivers Pour une mobilité sure et durable des conducteurs âgés Claude Marin-Lamellet IFSTTAR-TS2-LESCOT 2 Partenaires Projet miroir en Suède Financeurs 3 Personnes impliquées IFSTTAR

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

SYNDROME DE KORSAKOFF

SYNDROME DE KORSAKOFF SYNDROME DE KORSAKOFF Carol AUBIER-GIRARD REMERCIEMENTS A Helene BEAUNIEUX Anne Lise PITEL Francis Eustache Et toute l équipe de l unité de recherche U923 de Caen ETUDE DE CAS MR D Homme de 58 ans droitier

Plus en détail

Ce qu est la neuropsychologie

Ce qu est la neuropsychologie Neuropsychologie et troubles d apprentissage Francine Lussier Ph.D., neuropsychologue CÉNOP-FL et CRAN 858-6484 cenopfl@cenopfl.com Ce qu est la neuropsychologie La neuropsychologie est l étude de la relation

Plus en détail

Le WISC V pour les «nuls» Voyage au pays du temps figé

Le WISC V pour les «nuls» Voyage au pays du temps figé + Le WISC V pour les «nuls» Voyage au pays du temps figé + Le WISC V fixe 5 objectifs nouveaux : 2 1. Identifier les déficiences mentales et les caractériser 2. Identifier les déficits et les désordres

Plus en détail

Vieillissement et conduite automobile. Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux

Vieillissement et conduite automobile. Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux Vieillissement et conduite automobile Colette FABRIGOULE Directeur de recherche au CNRS USR CNRS 3413, Bordeaux L activité de conduite automobile implique: Des aspects sensoriels et perceptifs : Prise

Plus en détail

1. Qu est-ce que l UEROS?

1. Qu est-ce que l UEROS? Réorientation socioprofessionnelle après lésions cérébrales : Rôle du neuropsychologue en. 5, rue du Docteur Charcot 59000 Lille neuropsy@ueros.fr Laurence Danjou, neuropsychologue 1. Qu est-ce que l?

Plus en détail

I nstructions pour l administration et la cotation

I nstructions pour l administration et la cotation 1.5.2 M ontreal Cognitive Assessment (MoCA) I nstructions pour l administration et la cotation Le Montreal Cognitive Assessment (MoCA) a été conçu pour l évaluation des dysfonctions cognitives légères.

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT

DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT DEPISTAGE DES TROUBLES DU LANGAGE DE L'ENFANT L'ERTL4 Pégase 14 octobre 2014 Dr Capucine Wallois Dr Yan Zborowska Jeu de rôle Introduction A 4 ans, 1 enfant sur 6 présente un retard de langage Recommandations

Plus en détail

L autisme : reconnaissance des visages. Frederic MARIN Michael DASSA

L autisme : reconnaissance des visages. Frederic MARIN Michael DASSA L autisme : reconnaissance des visages Frederic MARIN Michael DASSA Introduction Le syndrome autistique est une pathologie neurodéveloppementale précoce qui affecte l enfant. Elle se définit par des troubles

Plus en détail

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Pour plus d informations 1. En théorie Plan 2. En pratique 3. Et l écologie dans tout

Plus en détail

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Encadrement : Catherine BERTHELON (directrice de recherche) Laboratoire Mécanismes D Accident,

Plus en détail

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité et conduite automobile Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité : Critères de Fried Perte de poids 5% par an Fatigue subjective

Plus en détail

Evaluation clinique des fonctions exécutives

Evaluation clinique des fonctions exécutives Evaluation clinique des fonctions exécutives SIMION Audrey Psychologue-Neuropsychologue, Service de Médecine Physique et de Réadaptation UEROS CHU Pellegrin Evaluation des fonctions exécutives Pas un score

Plus en détail

QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD

QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD QUELS OUTILS SONT UTILISES POUR LES ACTIVITES DE REHABILITATION EN ESAD UN TRAVAIL D ÉQUIPE 14.04.14 E. Orer, ergothérapeute M.Delhaye, ASG C.Germonprez, ASG M.Ladeiro, ASG POURQUOI CRÉER, ADAPTER OU PERSONNALISER

Plus en détail

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT

Score au MMSE et capacité à conduire UMF ST-HUBERT Score au MMSE et capacité à conduire SANDRA DEMERS, R1 UMF ST-HUBERT Quelques statistiques Accidents automobiles chez les 75 ans et plus: 9,7% des accidents avec décès au Québec 8% des accidents avec blessés

Plus en détail

Neuropsychologie de l attention

Neuropsychologie de l attention L attention: définitions Neuropsychologie de l attention Philippe Azouvi Service de MPR Hôpital Raymond Poincaré, Garches Université de Versailles Saint Quentin Et ER6, UPMC Définition difficile, phénomènes

Plus en détail

Analyse de l étude réalisée par Christopher Bowie Professeur et Chercheur à la Queens University

Analyse de l étude réalisée par Christopher Bowie Professeur et Chercheur à la Queens University Analyse de l étude réalisée par Christopher Bowie Professeur et Chercheur à la Queens University [Etude] «Amélioration des marqueurs neurophysiologiques et neuropsychologiques après un court entrainement

Plus en détail

LES TROUBLES NEUROVISUELS

LES TROUBLES NEUROVISUELS LES TROUBLES NEUROVISUELS CHEZ L ENFANT : CÉCITÉ CORTICALE ET DÉFICIENCE VISUELLE S A R A H G U I L L E M A I N P SYC H O L O G U E - N E U R O P SYC H O L O G U E Séjour d échanges Québec 30 octobre 2014

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Mathématiques 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques liés aux conditions météo (freinage,

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge»

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» PROGRAMME DE LA FORMATION : «Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» Vendredi matin : Rappels : sémiologie a)amputations du champ visuel

Plus en détail

JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES

JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES LES PLÉNIÈRES 2009 DU LCPC AUBERLET - ROSEY Page 1/17 Utilisation d un simulateur de conduite pour l étude de l impact d un aménagement routier sur la conduite : application aux hauts de côte ( INRETS-LCPC

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi ouvert: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi ouvert: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi ouvert: t Godshuis Tony De Mesel Sécurité et systèmes d aide à la conduite Senior editor technique automobile chez Fleet & Business et VAB Magazine Quels sont les systèmes

Plus en détail

La distance d arrêt.

La distance d arrêt. La distance d arrêt. Niveau Références B.O. Partie 3 ème C - De la gravitation à l énergie mécanique. C2 - Énergie cinétique et sécurité routière. Sous-partie Pourquoi la vitesse est-elle dangereuse? Pré

Plus en détail

PECPA-2r. MMSE-M (Folstein et coll., 1975; Geneau et Taillefer, 1996) TOTAL: Protocole d'examen cognitif de la personne âgée

PECPA-2r. MMSE-M (Folstein et coll., 1975; Geneau et Taillefer, 1996) TOTAL: Protocole d'examen cognitif de la personne âgée PECPA-2r Protocole d'examen cognitif de la personne âgée Daniel Geneau - Daniel Taillefer Établissement Examinateur Date de l'examen Âge Scolarité Identification du patient RÉSULTATS 1 Orientation temporelle

Plus en détail

Créer de la valeur avec l Open Data

Créer de la valeur avec l Open Data Créer de la valeur avec l Open Data Des enjeux économiques majeurs Entre 106 et 141 par personne et par an Entre 387 et 640 par personne et par an (~les intérêts de la dette en France) Leviers pour créer

Plus en détail

Nouveaux systèmes d information au service des usagers

Nouveaux systèmes d information au service des usagers Nouveaux systèmes d information au service des usagers Ergonomie des systèmes d information dans le transport routier Annie Pauzié INRETS/LESCOT pauzie@inrets.fr fr 2003, CNAM Les systèmes, les fonctions

Plus en détail

IMMED Monitoring vidéo porté

IMMED Monitoring vidéo porté IMMED Monitoring vidéo porté L indexation vidéo au service du soin des personnes Projet financé par PEPS S2TI CNRS et des bourses BQR de l Université Bordeaux 1 1 Contexte Maladies et dépendances liées

Plus en détail

Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT

Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT Impact des systèmes d information sur la conduite automobile Marie-Pierre BRUYAS INRETS LESCOT Attention et conduite automobile Conduire : une activité complexe Traiter un grand nombre d informations Sélectionner

Plus en détail

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1

Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 Martin Lavallière 1, 2, M. Tremblay 3, 4, M. Simoneau 1, and N.Teasdale 1 1 Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Qc, Canada. 2 Massachusetts Institute of Technology

Plus en détail

Suivi médico-physiologique et Football. Dr Franck Le Gall - CTNFS Clairefontaine La Pitié-Salpétrière 23 juin 2005

Suivi médico-physiologique et Football. Dr Franck Le Gall - CTNFS Clairefontaine La Pitié-Salpétrière 23 juin 2005 Suivi médico-physiologique et Football Dr Franck Le Gall - CTNFS Clairefontaine La Pitié-Salpétrière 23 juin 2005 Centre Technique National Ouverture en 1988 3 promotions de juniors initialement : INF

Plus en détail

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Zohra Mimouni, Collège Montmorency Laura King, Cégep André-Laurendeau Chantal Courtemanche, Collège Montmorency Troubles de lecture? Distinguer

Plus en détail

Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation

Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation Objectifs Présenter la notion de niveaux d abstraction séparés par des interfaces bien définies Description des avantages et

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

DEXTRE. Les Déficits EXécuTifs chez les personnes cérébrolésées : étude en simulation et en situation réelle de conduite

DEXTRE. Les Déficits EXécuTifs chez les personnes cérébrolésées : étude en simulation et en situation réelle de conduite Séminaire de valorisation GO 2 «Sécurité routière et santé» 29 avril 2010 - Paris DEXTRE Les Déficits EXécuTifs chez les personnes cérébrolésées : étude en simulation et en situation réelle de conduite

Plus en détail

CMémoire LA DEMARCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE. C. BAUDU Hôpital Pasteur Service de Psychiatrie Pavillon M1A

CMémoire LA DEMARCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE. C. BAUDU Hôpital Pasteur Service de Psychiatrie Pavillon M1A CMémoire LA DEMARCHE NEUROPSYCHOLOGIQUE C. BAUDU Hôpital Pasteur Service de Psychiatrie Pavillon M1A VIELLISSEMENT COGNITIF NORMAL Approche neuropsychologique globale: Ralentissement du traitement de l

Plus en détail

2 ÈME SÉMINAIRE INTERCANCÉROPÔLES INCA

2 ÈME SÉMINAIRE INTERCANCÉROPÔLES INCA 2 ÈME SÉMINAIRE INTERCANCÉROPÔLES INCA Isabelle Léger Psychologue Clinicienne spécialisée en neuropsychologie Lille 18 juin 2013 Constats sur la plainte cognitive des patients 2 Les études sur les Plaintes

Plus en détail

L innovation technologique dans la silver mobilité

L innovation technologique dans la silver mobilité Journée d Etude Innovation 2015 Cité des Sciences, Paris, 8 juin 2015 L innovation technologique dans la silver mobilité Fabienne PICARD Introduction La mobilité spatiale est une problématique fondamentale

Plus en détail

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes

Permis de conduire et maladie d Alzheimer. Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Permis de conduire et maladie d Alzheimer Denise STRUBEL Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Introduction Conduite automobile : Tâche complexe à forte exigence cognitive Liberté

Plus en détail

Les fonctions cognitives :. définition, évaluation.

Les fonctions cognitives :. définition, évaluation. Les fonctions cognitives :. définition, évaluation. Neuropsychologie de la personne âgée. 1 1) Avant-propos. 2) Les fonctions exécutives. 3) La mémoire. 4) Le langage. 5) Gnosies & praxies. 6) Efficience

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE DANS L EVALUATION DU TROUBLE DEFICITAIRE DE L ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITE (TDA/H)

BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE DANS L EVALUATION DU TROUBLE DEFICITAIRE DE L ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITE (TDA/H) 3 Square Stalingrad 13001 Marseille Siret : 53429751000016 BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE DANS L EVALUATION DU TROUBLE DEFICITAIRE DE L ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITE (TDA/H) Aline Miquée, Psychologue,

Plus en détail

La conduite automobile chez les sujets âgés

La conduite automobile chez les sujets âgés La conduite automobile chez les sujets âgés Des conducteurs de plus en plus âgés Le taux de motorisation des ménages augmente 30% en 1960 80% actuellement En 1960: 10% des conducteurs avaient plus de 60

Plus en détail

2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE

2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE 2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE Logo partenaire Télé-opération médicale Aïcha FONTE Polytech Orléans Télé-opération La Robotique à distance

Plus en détail

L ESAT l Orange Épicée

L ESAT l Orange Épicée L ESAT l Orange Épicée Goûtez la différence Séminaire CRFTC : «Travail et cérébrolésion» Le 15 novembre 2012 La mission L ESAT (Établissement et Service d Aide par le Travail) est une structure médicosociale

Plus en détail

PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée

PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée Séminaire de valorisation GO 2 «Sécurité routière» 22 mars 2010 - Paris PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée Coordinateur : Jean-Michel

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique de base

Le bilan neuropsychologique de base Le bilan neuropsychologique de base Par Marlène FOUCHEY le mardi, janvier 20 2009, 14:18 - Tests neuropsychologiques Liste des différents domaines cognitifs à évaluer lors d'un bilan neuropsychologique

Plus en détail

CESAB P320 2,0 tonnes

CESAB P320 2,0 tonnes CESAB P320 2,0 tonnes Transpalette électrique Taille compacte, performances élevées Maniabilité et productivité élevées. Le design compact et le châssis bas offrent une visibilité panoramique et une maniabilité

Plus en détail

Analyse d un système de freinage récupératif d un véhicule électrique

Analyse d un système de freinage récupératif d un véhicule électrique Analyse d un système de freinage récupératif d un véhicule électrique Par Mohamed Amine Bey, Gabriel Georges, Pascal Jacq, Doha Hadouni, Roxane Duroux, Erwan Scornet, Encadré par Alexis Simonnet 1 Compréhension

Plus en détail

Évaluation Neuropsychologique de la Maladie d Alzheimer

Évaluation Neuropsychologique de la Maladie d Alzheimer Évaluation Neuropsychologique de la Maladie d Alzheimer 9/01/07 Élodie Guichart-Gomez Centre de Neuropsychologie Hôpital de la Salpêtrière Les démences dégénératives Maladies neurologiques entraînant des

Plus en détail

ACTIVITE NEUROPSYCHOLOGIQUE. Service de Gérontologie Clinique & Consultation Mémoire du CMRR CHU ANGERS

ACTIVITE NEUROPSYCHOLOGIQUE. Service de Gérontologie Clinique & Consultation Mémoire du CMRR CHU ANGERS ACTIVITE NEUROPSYCHOLOGIQUE Service de Gérontologie Clinique & Consultation Mémoire du CMRR CHU ANGERS Définition La neuropsychologie se donne pour objet l'étude des perturbations cognitives, du comportement

Plus en détail

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle Valérie Hahn-Barma Psychologue-Neuropsychologue Définitions de l apraxie «perturbation située au niveau des

Plus en détail

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible L'usager au cœur des réseaux d'infrastructures durables & innovantes Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible Catherine Gabaude IFSTTAR Jean-Luc Vincent

Plus en détail

Sophia Antipolis France ; Canada. 1 Centre Mémoire de Ressources et de Recherche C.H.U. de Nice Université de Nice

Sophia Antipolis France ; Canada. 1 Centre Mémoire de Ressources et de Recherche C.H.U. de Nice Université de Nice Utilisation clinique de la Kaplan Baycrest Neurocognitive Assessment (KBNA) dans une population de sujets présentant une Maladie d Alzheimer V. Lafont 1, G. Proulx 2, L. Leach 2, C. Bertogliati 1, C. Ollivier

Plus en détail

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route»

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Partageons la route La route est un espace emprunté par différent type de véhicules, avec des besoins, des dimensions, des vitesses et

Plus en détail

Le réentrainement attentionnel

Le réentrainement attentionnel Le réentrainement attentionnel Une nouvelle méthode pour réduire les troubles émotionnels Alexandre Heeren a, b a Groupe de recherche en Psychopathologie et Neurosciences, Université catholique de Louvain

Plus en détail

Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! #RdvEco Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! 26 novembre 2015 SwissTech Convention Center #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE Levallois-Perret 12 janvier Prudence Curiosité Sensibilisation Innovation Neurosciences et pédagogie 5 grandes étapes qui nous concernent : RECONNAISSANCE

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Association Université Européenne Assomptionniste Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Jeudi 27 mars 2008 Gilles Rode Université de Lyon,

Plus en détail

CID102L8. Polysomnographe Ambulatoire

CID102L8. Polysomnographe Ambulatoire CID102L8 Polysomnographe Ambulatoire CIDELEC - 20 rue des Métiers - 49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE - France Tel +33 (0) 2 41 66 20 88 - Fax +33 (0) 2 41 79 07 76 - Email : service.commercial@cidelec.net

Plus en détail

Psychologie du vieillissement cognitif

Psychologie du vieillissement cognitif Psychologie du vieillissement cognitif Licence II psychologie UPMF Julien OCHS Cours 6 Julien.ochs@upmf-grenoble.fr Erratum : Gène sur chr 21 code pour le précurseur de la prot beta amyloïde (APP : amyloid

Plus en détail

Module 2. Méthode et communication de vente. Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral. Modules 1 à 8

Module 2. Méthode et communication de vente. Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral. Modules 1 à 8 Module 2 Méthode et communication de vente UPSA/AGVS - LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7803.F / 11/2005 Conseiller(ère) de vente automobile avec brevet fédéral Modules 1 à 8 Module 2 Méthode et communication

Plus en détail

La Gestion Technique et Energétique du Bâtiment :

La Gestion Technique et Energétique du Bâtiment : Performance Energétique La Gestion Technique et Energétique du Bâtiment : Des résultats prouvés d aujourd hui, aux résultats attendus de demain! GTEB : Des résultats prouvés Elle permet d agir sur l Efficacité

Plus en détail

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - Cummings et Benson (1992) définissent la démence comme un déficit cognitif acquis et

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - Cummings et Benson (1992) définissent la démence comme un déficit cognitif acquis et 1 NEUROPSYCHOLOGIE DES DEMENCES Cummings et Benson (1992) définissent la démence comme un déficit cognitif acquis et persistant touchant au moins trois sphères cognitives parmi les suivantes : le langage,

Plus en détail

Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM

Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM Prévenir les risques liés à l'utilisation des Véhicules Utilitaires Légers. Les aides financières de la CRAM Patrick RIPPLINGER - Contrôleur de Sécurité Rappel Statistiques Toutes Activités (2009) Au travail

Plus en détail

2. Stimulations sensorielles

2. Stimulations sensorielles 2. Stimulations sensorielles 2.1. Introduction Position spatiale et orientation «Route» map «Survey» map Trajet défini Exécution motrice 2.1. Introduction Mémoire spatio-temporelle du trajet Position spatiale

Plus en détail

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant

Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Alerte à la fatigue, à la somnolence et à l endormissement au volant Fatigué? Pourquoi se préoccuper de la fatigue au volant? Tous les usagers de la route 6 % d entre eux se sont déjà endormis au volant.

Plus en détail

Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique

Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique Évaluation sur simulateur de conduite des personnes cérébrolésées : une pratique clinique Dr Denis Boiteux ; Yves Prudent ; Guillaume Lefèbvre ; Florence Duprey - Hôpital La Musse La tâche de conduite

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

Les seniors et la route

Les seniors et la route Les seniors et la route La mobilité est le gage de la qualité de vie et de la préservation du lien social. Il est capital de s interroger sur ses capacités, de prévenir les difficultés et de savoir remettre

Plus en détail

Devenir des extrêmes prématurés : à la norme : quelles réalit chiffres?

Devenir des extrêmes prématurés : à la norme : quelles réalit chiffres? Devenir des extrêmes prématurés : les écarts à la norme : quelles réalit alités humaines derrière re les chiffres? Véronique ZUPAN SIMUNEK Réanimation néonatale, Clamart et réseau ASNR Paris 20 mars 2009

Plus en détail

Préparation Mentale appliquée à la performance sportive

Préparation Mentale appliquée à la performance sportive Préparation Mentale appliquée à la performance sportive Lamugnière Julien 38 avenue du Limousin 63100 Clermont-Ferrand 06-59-79-14-67 http://mentalup.free.fr La Préparation Mentale «Faire ce que l on sait

Plus en détail

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LA DISTRIBUTION

Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LA DISTRIBUTION Réalisez votre Document unique tout simplement EXEMPLES ILLUSTRÉS DE RISQUES PROFESSIONNELS DANS LA DISTRIBUTION Où peut-on se procurer le formulaire à remplir? Il n existe pas de formulaire standard à

Plus en détail

MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES

MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES Journée «Voies réservées aux TC et au covoiturage» Jeudi 9 avril 2015 au CEREMA Centre-Est Etienne Hans

Plus en détail

CEN STIMULATION COGNITIVE. Réunion IFRATH

CEN STIMULATION COGNITIVE. Réunion IFRATH CEN STIMULATION COGNITIVE Réunion IFRATH Membres fondateurs 2 Paris-Descartes : Anne-Sophie Rigaud Hôpital Broca: Marie Laure Seux Université Bretagne: Dominique Duhaut, Brigitte Le Pévedic Gérontopôle

Plus en détail

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours - Vous êtes consultant, chef de projets, acteur clé au sein de votre entreprise et vous intervenez en phase de déploiement ou de paramétrage d un logiciel Sage, Optez pour les formations «Produits» : Nous

Plus en détail

L ingénierie de l innovation au service de la micro hydraulique : La démarche Gewise

L ingénierie de l innovation au service de la micro hydraulique : La démarche Gewise L ingénierie de l innovation au service de la micro hydraulique : La démarche Gewise Edwin Marcellin-Gros Colloque des Vingt-cinquièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier La place de l'énergie hydraulique

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail