- Atelier de simulation de la mise en marché collective -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Atelier de simulation de la mise en marché collective -"

Transcription

1 - Atelier de simulation de la mise en LE TABLEAU DE BORD [30 min] Instructions 1) Le tableau ici-bas comptabilisera pendant la simulation la progression de votre équipe sur les points suivants: - $$ (FCFA): Il s'agit de l'argent que possède l'union. Évidemment, le but de l'activité est de faire fructifier les avoirs de l'union que vous représenter. - Unité de temps: Au cours de la simulation, certaine étapes vous coûteront du temps alors que d'autres vous en ferons gagner.inscrivez dans le tableau les unités de temps (en semaine) gagnées ou perdues. - Point sociaux: Il s'agit d'une représentation numérique du degré de confiance et d'engagement des membres envers leur union. Toutes les unions débutent avec un pointage de 0. Noter les points gagnés ou perdus. - Finalement, il est important de noter dans la section commentaire les évévénements qui surviennet à chaque étapeet qui ont une influene sur le succès ou non de vos activiés de MMC. 2) Un calendrier vous est aussi fourni pour noter la progression dans le temps de l'activité. Assurez-vous d'être prêt à collecter les céréales à temps!! La simulation débute à la semaine 18, soit début-mai. 3) Demandez à recevoir votre profil d'union. Vous pourrez ensuite inscrire les FCFA et points sociaux dont vous disposez initialement. Étape $$ (FCFA) Nbr de semaines No. de la semaine Points sociaux Commentaires Inital

2

3 CALENDRIER DES SEMAINES DE LA SONAGESS - Simulation de la mise en Semaine 1 [Janvier] Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 Semaine 5 [Février] Semaine 6 Semaine 7 Semaine 8 Semaine 9 [Mars) Semaine 10 Semaine 11 Semaine 12 Semaine 13 [Avril] Semaine 14 Semaine 15 Semaine 16 Semaine 17 Semaine 18 [Mai] Semaine 19 Semaine 20 Semaine 21 Semaine 22 [Juin] Semaine 23 Semaine 24 Semaine 25 Semaine 26 [Juillet] Semaine 27 Semaine 28 Semaine 29 Semaine 30 Semaine 31 [Août] Semaine 32 Semaine 33 Semaine 34 Semaine 35 [Septembre] Semaine 36 Semaine 37 Semaine 38 Semaine 39 Semaine 40 [Octobre] Semaine 41 Semaine 42 Semaine 43 Semaine 44 [Novembre] Semaine 45 Semaine 46 Semaine 47 Semaine 48 [Décembre] Semaine 49 Semaine 50 Semaine 51 Semaine 52 ISF-CANADA

4 PROFIL DE L'UNION PROVINCIAL -Simulation de la mise en marché collective- Localisation de l union provinciale: Fadamana Points sociaux initial: 0 Nombre de producteurs membres: 3000 Capital initial: FCFA Nombre d unions départementales membres: 3 Portrait général de l union La Coopérative Agricole du Fadamana (CAF) se situe dans la région du Sud, une zone excédentaire. La CAF opère dans les filières niébé, sorgho et oignon. La coopérative est née il y a deux ans à partir d une restructuration de l UPPA qui l a précédé. La coopérative s est bâtie avec une forte vision économique dans toutes ses activités, et un objectif d autonomie financière. La transition d union à coopérative a aussi été marquée par l élimination des groupements dû à leur manque de dynamisme. L adhésion des membres se fait maintenant de façon individuelle auprès de chacune des coopératives communales qui constituent la CAF. La CAF a un leadership fort, mais est encore jeune et a des ressources limitées. En général, les différentes coopératives communales ont fait confiance à la CAF jusqu'à maintenant. Années d expérience en vente groupée L union fait de la vente groupée depuis quelques années. Équipement Motivation du bureau exécutif Location d'un magasin à FCFA/mois pour la période de commercialisation (octobre à janvier). Elle doit aussi louer tamis (5000 FCFA/mois) et bascule ( FCFA/mois). Elle a acheté une machine à coudre qu'elle amortit sur 3 ans ( FCFA/an). Les membres du bureau sont très motivés, particulièrement le Président qui est très présent dans la vie de la coopérative. La motivation des bureaux exécutifs au niveau des coopératives communales est variable, avec des coopératives très dynamiques et d autres qui le sont moins.

5 PROFIL DE L'UNION PROVINCIAL -Simulation de la mise en marché collective- Localisation de l union provinciale: Sabuy Points sociaux initial: 0 Nombre de producteurs membres: 5500 Capital initial: FCFA Nombre d unions départementales membres: 3 Portrait général de l union Années d expérience en vente groupée Équipement Motivation du bureau exécutif L UPPA de Sabuy est une des unions les plus importantes dans le pays. Elle se situe dans une zone à équilibre précaire de production agricole. Malheureusement, elle est très peu organisée principalement à cause des nombreuses activités extérieures des membres du bureau exécutif qui sont très impliqués au niveau politique dans la région. Elle entretien une bonne relation avec la plupart de ses unions départementales, mais fait parfois des choix douteux qui peuvent être difficilement justifiés par les parties impliqués. En général, les différentes unions départementales font confiance à l union de Sabuy. L union fait de la vente groupée depuis six années. Location d'un magasin à FCFA/mois pour la période de commercialisation (octobre à janvier). Elle doit aussi louer tamis (5000 FCFA/mois) et bascule ( FCFA/mois). Elle a acheté une machine à coudre qu'elle amortit sur 3 ans ( FCFA/an). Les animateurs sont sans doute les personnes les plus motivés au bureau. Leurs activités sont cependant très limitées comme ils reçoivent rarement un salaire. Un des animateurs est particulièrement motivé et il gère les activités de commercialisation. Malheureusement, ses capacités en gestion sont limitées par un manque de formation. Le S.G. est un homme droit et la principale source d énergie dans le bureau exécutif. Historiquement, un membre de l'uppa a détourné des sommes destinés à servir les producteurs. L'UPPA s'investit donc dans les dernières années à rebâtir la confiance avec les unions départementales qui se sont senties trahies.

6 PROFIL DE L'UNION PROVINCIAL -Simulation de la mise en marché collective- Localisation de l union provinciale: Zinia Points sociaux initial: 0 Nombre de producteurs membres: 8500 Capital initial: FCFA Nombre d unions départementales membres: 3 Portrait général de l union Années d expérience en vente groupée Équipement Motivation du bureau exécutif L UPPA-Zinia est un regroupement laïc, apolitique et non régionaliste mis en place par les organisations de producteurs agricoles en Elle est membre de la Fédération nationale. Depuis sa création elle fait de l accompagnement des producteurs agricoles et de la promotion de l environnement, ses priorités. Elle entretien souvent de difficiles relations avec la plupart de ses unions départementales, (problèmes de communication et de gestion des déficits) mais en général les unions départementales font confiance à l UPPA. L'UPPA-Zinia est situé dans un zone déficitaire. L union fait de la vente groupée depuis six années. Location d'un magasin à FCFA/mois pour la période de commercialisation (octobre à janvier). Elle doit aussi louer tamis (5000 FCFA/mois) et bascule ( FCFA/mois). Elle a acheté une machine à coudre qu'elle amortit sur 3 ans ( FCFA/an). Fort de ses huit milles membres, l UGPCER-N pourrait se hisser à la hauteur des organisations les plus influentes et visibles si l engouement et la motivation des acteurs(bureau exécutif) prévalaient pleinement. Malheureusement, il y a faiblesse du sentiment d appartenance des membres qui se traduit par: absence de cotisations des membres, le devoir de sacrifice (transport pour assister aux réunions), l engagement et le don total de soi dans les activités, la défense des intérêts de l Union, la fierté d appartenir à un groupe etc. Cela s explique par l incapacité de l'union d'obtenir des marges de profit conséquentes retirées dans la mise en marché collective.

7 - Atelier de simulation de la mise en CHRONOLOGIE DE LA MISE EN MARCHÉ COLLECTIVE [30 min] DURÉE: Cette étape vous a coûté 4 semaines en temps. Nous sommes maintenant à la semaine 22, soit début juin Instructions 1) En groupe, discuter de la chronologie des grandes étapes de la Mise en marché collective au sein de votre organisation. Par exemple, une des étapes est incontestablement la collecte des céréales, mais quelles étapes viennent avant et après? Votre objetif est de dresser une liste des principales étapes. [10 min] 2) Une fois que la liste des principales étapes a été créée, demandez à l'animateur de vous donner les cartes des étapes tel que défines pour la simulation. En groupe, discuter des différences entre votre liste et celle qui vous a été fournie. [10 min] 3) Il est temps maintenant de placer en ordre les différentes étapes qui vous ont été distribuées. Cela définiera la suite des événements pour votre équipe. [10 min] 4) Une fois que toutes les étapes auront été placées, vous pouvez demander au facilitateur les documents correspondant à la première de vos étapes. Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5 Étape 6 Étape 7 Étape 8

8 Carte Chronologie Estimation des capacités Négociation et signature du contrat avec le PAM Planification Budgétisation Les capacités de production au niveau des unions départementales sont estimées selon différentes méthodes (piochées au hasard) Réponse à l'appel d'offre Signature du contrat selon les termes de l'entente Les activités à mener par l union provinciale et les outils à utiliser au cours des activités de MMC sont définis L union provinciale fait son propre budget en vue de la mise en œuvre de la MMC. Négociation du crédit Communication et sensibilisation Collecte Bilan fin de campagne L union provinciale doit négocier son crédit en fonction son historique de crédit (piocher au hasard). Les équipes doivent concevoir un plan de communication avec les membres de la base L union provinciale effectue la collecte selon le scénario pioché par l équipe L union provinciale doit faire le bilan de la campagne et le présenté au reste du groupe ISF-CANADA

9 - Atelier de simulation de la mise en ESTIMATION DES CAPACITÉS DE PRODUCTION [30min] NOTE: Si vous avez déjà fait votre budget ou signé le contrat avec le PAM, vous pouvez corriger les volumes dans les documents suite à cette estimation des capacités. Il vous en coûtera 2 semaines de temps pour chaque document que vous désirez modifier. Il est cependant trop tard pour changer le montant de votre demande de crédit. DURÉE: Selon la méthode d'estimation sélectionnée. Instructions 1) En groupe, discutez de la façon utilisée au sein de votre organisation pour faire l'estimation des capacités à moindre coût. Quels sont les avantages et inconvénients de cette méthode. [10 min] 2) Dans un premier temps, remplissez le forrmulaire pour la méhode d'estimation des capacité. Une fois complété, remettez-le à l'animateur qui vous remettra la carte qui correspondera à la méthode d'estimation choisie par votre union. [10 min] Éta 3) L'animateur pourra ensuite vous donner la carte des conséquences découlant de la méthode que vous avez pigée. Cette estimation vous coûte le nombre de semaines et les FCFA indiqués sur la carte de conséquence. [5 min] 4) Demandez à l'animateur de vous donner la carte des capacités estimées pour la simulation. [5 min] Carte d'estimation des capacité Carte des conséquences Carte des capacité estimées par votre union

10 Grille d'évaluation pour la sélection de la méthode Aspect monétaire et budgétaire 1) Considérant les ressources monétaires disponibles, vous pensez investir pour l'estimation des capacités auprès de vos membres: Indiquer votre choix par un "X" à FCFA FCFA à FCFA FCFA à FCFA à FCFA Moins de FCFA Aspect temps et gestion des opérations 2) Considérant les étapes à venir et le requis pour les compléter, vous êtes prêts à investir pour l'estimation des capacités: Indiquer votre choix par un "X" 9 à 12 semaines 6 à 8 semaines 3 à 5 semaines Moins de 3 semaines Aspect ressources humaines 3) Selon vous, quels sont les gens qui connaissent le mieux le potentiel de production de l'union et devraient donc être obligatoirement impliqués dans l'estimation des capacités de production. Indiquer vos TROIS choix par un "X" Important: Maximum de 3 choix Président de l'uppa Secrétaire général de l'uppa Employé de l'ong partenaire Animateurs Responsable de la commercialisation de l'uppa Présidents de l'udpa Producteurs membres Responsables de la commercialisation de l'udpa Technicien de la fédération ISF-CANADA

11 ORGANIGRAMME POUR LE CHOIX DES MÉTHODES D'ESTIMATION Aspect monétaire Aspect temps Aspect ressources humaines De à plus de FCFA 6 à 12 semaines Choix inclus: -Producteurs -ET au moins un des acteurs des UDPA MÉTHODE A 3 à 5 semaines Choix inclus: -Animateurs ou au moins deux des acteurs des MÉTHODE C De à Moins de 3 semaines Choix n'inclus pas les acteurs nécessaire pour méthode A ou C MÉTHODE B Moins de FCFA MÉTHODE B MÉTHODE B ISF-CANADA

12 CARTE ESTIMATION DES CAPACITÉS MÉTHODE A Recensement des capacités des producteurs par les comités de commercialisation des UDPA et signatures d engagement. MÉTHODE B Le président provincial prend une décision exécutive quant aux capacités des groupements sans aucune consultation MÉTHODE C Le président consulte les animateurs et/ou quelques représentants des UDPA et prennent une décision ensemble sur le volume total de céréale qui peut être commersialisées. MÉTHODE A Les producteurs se sentent concernés, cependant cette méthode exige temps et argent. Conséquences: a) $$: FCFA b) 6 semaines d) 40 points sociaux MÉTHODE B Cette méthode expéditive nécessite peu de moyens, cependant elles comportent des impacts négatifs à divers niveau. Conséquences: a) $$: 0 FCFA b) 1 semaine d) 0 point social MÉTHODE C Cette méthode permet un mobilisation des ressources internes de l'union, mais négligent les représentant départementaux. Conséquences: a) $$: FCFA b) 4 semaines d) 20 points sociaux MÉTHODE A - Union Fadamana- Les producteurs se sentent concernés, cependant cette méthode exige temps et argent. Capacités estimées: 1) 580 tonnes de sorgho MÉTHODE B -Union Fadamana- Cette méthode expéditive nécessite peu de moyens, cependant elle néglige d'engager la base dans le processus. Capacités estimées: 1) 700 tonnes de sorgho MÉTHODE C -Union Fadamana- Cette méthode néglige d'engager la base dans le processus. Capacités estimées: 1) 640 tonnes de sorgho ISF-CANADA

13 MÉTHODE A - Union Sabuy- Les producteurs se sentent concernés, cependant cette méthode exige temps et argent. Capacités estimées: 1) 480 tonnes de sorgho MÉTHODE B -Union Sabuy- Cette méthode expéditive nécessite peu de moyens, cependant elles comportent des impacts négatifs à divers niveau. Capacités estimées: 1) 570 tonnes de sorgho MÉTHODE C -Union Sabuy- Cette méthode néglige d'engager la base dans le processus. Capacités estimées: 1) 520 tonnes de sorgho MÉTHODE A - Union Zinia- Les producteurs se sentent concernés, cependant cette méthode exige temps et argent. Capacités estimées: 1) 390 tonnes de sorgho MÉTHODE B -Union Zinia- Cette méthode expéditive nécessite peu de moyens, cependant elles comportent des impacts négatifs à divers niveau. Capacités estimées: 1) 470 tonnes de sorgho MÉTHODE C -Union Zinia- Cette méthode néglige d'engager la base dans le processus. Capacités estimées: 1) 430 tonnes de sorgho ISF-CANADA

14 - Atelier de simulation de la mise en NÉGOCIATION CONTRAT [30min] DURÉE: Cette étape vous coûte 2 semaines en temps. Instructions 1) Le PAM a publié un appel d'offre pour son approvisionnement en sorgho blanc. Lisez le document intitulé "Appel d'offre" qui résume les critères concernant cet appel d'offre. 2) Si vous avez fait l'évaluation de vos capacités, inscrivez le volumes estimés ici: Sorgho: kg CONTRAT D ACHAT A TERME N BFA10AL50 3) Si vous acceptez l'offre du PAM tel qu'elle apparaît dans l'appel d'offre, vous pouvez passer au point 4. Dans le cas contraire, vous devez communiquer avec le PAM (facilitateur) pour négocier. Vous pouvez ensuite passer au point 4. 4) Remplissez et signez le document intitulé "CONTRAT D ACHAT A TERME N BFA10AL50". Conservez dans vos dossiers les documents "Annexe 1" et "Annexe 2".

15 - Atelier de simulation de la mise en PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET OUTILS [30 min] Durée: Cette activité vous coûte 4 semaines et FCFA, mais il s'agit d'un très bon investissement! Instructions 1) En groupe, discutez des activités à planifier à l'avance pour assurer le succès des activités de la MMC dans votre organisation (par exemple, il faudra certainement faire des arrangements pour l'entreposage des céréales). Il ne faut rien oublier puisque cela pourrait avoir des répercussions plus tard dans la simulaiton. [15 min] 2) Notez les activités à planifier dans le cadre des activités de MMC et les outils qui pourront être utilisés au cours de ces activités. [15 min] CANEVAS DE BUDGE TABLEAU 1: PLANIFICATION DES ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES À LA MMC Étape Éléments de planification BUDGÉTISATION DEMANDE DE CRÉDIT COLLECTE, CONDITIONNEMENT ET VENTE BILAN FIN DE CAMPAGNE (BFC) 3) Noter maintenant la liste de formulaire et de canevas qui devront être conçus et utilisés pendant les étapes de la MMC [15 min]. TABLEAU 2: LISTE DES FORMULAIRE OU DES CANEVAS À PRÉVOIR BUDGÉTISATON COLLECTE BUDGÉTISATION [30min]

16 Carte de planification Félicitation! Vous avez fait des arrangements pour le transport, levannage, le calibrage des sacs et le stockage. (Vous avec gagnez 1 semaine à l'étape de la collecte) Félicitation! Vous avez planifier de faire un contrôle de qualité des céréales avant le début de la collecte. Cette carte vous permet de réduire les pertes au moment du conditionnement des céréales à 5%. Carte bugétisation Canevas de budget (Vous pourrez utiliser cette carte à l'étape de la budgétisation) Bordereaux de livraison ou de collecte (Vous pourrez utilser cette carte à l'étape de la collecte) Liste des membres (Vous pourrez utilser cette carte à l'étape de la collecte) ISF-CANADA

17 - Atelier de simulation de la mise en BUDGÉTISATION [30min] NOTE: Si vous n'avez pas fait l'estimation des capacités, demandez la carte correspondant à l'estimation basée sur une décision exécutive du président et inscrivez les voumes ici-haut. DURÉE: Cette étape vous coûte 4 semaines. Si vous avez le billet pour l'outil de budgétisation, vous pouvez maintenant utiliser ce billet pour avoir directement accès au canevas de budgétisation. Si vous n'avez pas le billet pour l'outil de budgétisation, alors vous perdez 1 semaine de temps pour la conception de cet outil. Instructions 1) Si vous avez fait l'évaluation de vos capacités, inscrivez les volumes estimés ici: Sorgho: kg 2) En groupe, discuter comment la budgétisation des activités de commercialisation est réalisée dans votre organisation. Quels ont été les enjeux et les défis rencontrés. Notez ces points ici-bas. [10 min] 3) Demandez à piocher le scénario de collecte. Cette carte vous aidera au montage du budget puisqu'elle définit les coûts en tranport. 4) Vous pouvez maintenant remplir le canevas de budget qui vous sera donné par le facilitateur. Points soulevés dans les discussions

18 - Atelier de simulation de la mise en CANEVAS DE BUDGET COMMUNICATION E No Rubrique Unité Quantité Coût unitaire (FCFA) Coût total CHARGES 1 Achat de sacs à double fond sac - Fournit par PAM - 2 Achat de rallonge Forfait Achat bâche noire m Location bâche bleu mois Location de magasin mois Location de bascule mois Location de tamis mois Achat de fil à coudre rouleau Frais d'électricité mois Frais de téléphone Forfait Amortissement machine à coudre annuité Frais de montage de dossier de crédit Forfait Sous total des charges fixes 14 Main d'œuvre tamisage des céréales tonne Main d'oeuvre vannage des céréales tonne Transport des céréales tonne 17 Chargement des sacs (100 kg) sacs 150 Sous totaldes charges variables 18 Achat des céréales au producteurs tonne 19 Vente céréales au PAM tonne Sous total des charges pour achat des céréales Total des charges anticipés REVENUS Total revenus Profit (revenus - charges) Commentaire

19 - Atelier de simulation de la mise en DEMANDE DE CRÉDIT [40 min] NOTE: Si vous n'avez pas fait votre budget, vous devez demander à l'animateur de retourner à l'étape de la budgétisation. Il vous en coûte 3 semaines. Si vous avez votre budget, vous pouvez passer au point 1. DURÉE: Selon vos négociation. Instructions 1) En groupe, discuter des méthodes utilisées pour faire la demande de crédit. Quels ont été les principaux enjeux auxquels vous avez été confrontés? Quels ont été les impacts sur les activités de MMC? Quelles auraient été les meilleures façon de faire pour minimiser ces impacts? [10 min] 2) Une fois la discussion terminé, demandez à l'animateur pour piocher une carte qui relatera l'historique financier de votre organisation. En groupe, discuter des répercussions de cet historique sur votre potentiel accès au crédit. [10 min] 3) Avec votre budget en main, présentez vous au banquier (animateur) pour négocier votre crédit. Il vous en coûte 1 semaine pour approcher une des trois institutions bancaires (Banque ABC, COBEC ou IFB) [20 min] 4) Une fois votre crédit négocié et votre attestation de demande obtenu, procédez à la prochaine étape. Important: vous n'avez toujours pas votre argent à cette étape. Le certificat de crédit vous sera remis en temps voulu. Carte d'historique financier Attestation de demande de crédit Attestation de dépôt bancaire

20 Carte profil bancaire PROFIL A Vous n avez aucune expérience avec les caisses populaires et la Banque ABC. Vous avez travaillé une fois avec l'ifb mais vous avez eu de la difficulté à rembourser en temps donc la relation est difficile. PROFIL B Vous avez une bonne relation avec la Banque ABC avec qui vous avez obtenu du crédit depuis deux ans. PROFIL C Par le passé, avec les COBEC et l'ifb, la situation s est terminée en catastrophe, car vous n'avez pas rembourser à temps Attestation de demande de crédit Vous avez obtenu votre attestation de demande de crédit pour le montant de FCFA. L'argent devrait être disponible dans semaines. Attestation de demande de crédit Vous avez obtenu votre attestation de demande de crédit pour le montant de FCFA. L'argent devrait être disponible dans semaines. Attestation de demande de crédit Vous avez obtenu votre attestation de demande de crédit pour le montant de FCFA. L'argent devrait être disponible dans semaines. Attestation de dépôt bancaire Vous avec réclamez vos sommes dues qui ont été directement déposé dans votre compte bancaire. Attestation de dépôt bancaire Vous avec réclamez vos sommes dues qui ont été directement déposé dans votre compte bancaire. Attestation de dépôt bancaire Vous avec réclamez vos sommes dues qui ont été directement déposé dans votre compte bancaire.. ISF-CANADA

21 FICHE DU PROFIL A POUR L'ANIMATEUR Note: Pour entamer les discussion avec une banque, il en coûte 1 semaine. Nbr de semaines Nbr possibilités % prob total La COBEC sont totalement fermées à l'idée de vous accorder le prêt % % % % % 1 semaine PROFIL A 1 semaine 1 semaine La Banque ABC est prête à vous financer les sommes à un taux d'intérêt de 14%). Vous devez cependant lui donner un capital de garanti de FCFA. (Coût: 4 semaines) Vous obtenez l'attestation. (Coût: 2 semaines) Les montants sont livrés 2 semaines plus tard. (Coût: 2 semaines) Les garantis offertes par l'op ne semblent pas satisfaiantes et l'ifb refuse le prêt. Vous avez perdu 1 semaine. Retournez à l'étape précédente. L'IFB refuse à prime abords sur la base du dernier prêt et vous demande de nouvelles garanties. Discutez des garantis que vous pourriez offrir. (Coût: 4 semaine) Les garantis offertes par l'op semblent satisfaiantes et l'ifb vous donne l'attestation de votre demande (12% intérêt). (Coût: 2 semaines) Les montants sont livrés 2 semaines plus tard. (Coût: 2 semaines) ISF-CANADA

22 FICHE DU PROFIL B POUR L'ANIMATEUR Nbr de semaines Nbr possibilités Note: Pour entamer les discussion avec une banque, il en coûte 1 semaine % % % % % La COBEC serait prêts à travailler avec vous puisque vous avez un bon historique. Le taux d'intérêt offert est de 14% (Coût: 4 semaines) Vous obtenez l'attestation. (Coût: 2 semaines) Les montants sont livrés 2 semaines plus tard % prob total 1 semaine PROFIL B 1 semaine La Banque ABC est prête à continuer avec vous sur la base de votre bonne relation. Elle vous offre les montant demandés à un taux d'intérêt de 12%. (Coût: 4 semaine) Vous obtenez l'attestation. (Coût: 1 semaine) Les montants seront livrés 2 semaines plus tard. (Coût: 2 semaines) 1 semaine L'IFB serait prête à travailler avec vous puisque vous avez un bon historique. Le taux d'intérêt offert est de 10%. (Coût: 4 semaines) Vous obtenez l'attestation. (Coût: 2 semaine) Les montants sont livrés 2 semaines plus tard. (Coût: 2 semaines) ISF-CANADA

23 FICHE DU PROFIL C POUR L'ANIMATEUR Note: Pour entamer les discussion avec une banque, il en coûte 1 semaine. La COBEC sont totalement fermées à l'idée de vous accorder le prêt. Nbr de semaines Nbr possibilités % prob total 6 1 5% % % % % 1 semaine PROFIL C 1 semaine 1 semaine La Banque ABC est très froide à vous financer les sommes. Le taux qu'elle vous propose est très élevé à 18%. Vous devez aussi lui donner un capital de garanti de FCFA. (Coût: 4 semaines) Vous obtenez l'attestation. (Coût: 2 semaines) Les montants sont livrés 4 semaines plus tard. (Coût: 4 semaines) L'IFB est complètement fermée à travailler avec vous. ISF-CANADA

24 - Atelier de simulation de la mise en COMMUNICATION ET SENSIBILISATION [30 min] DURÉE et COÛT: 4 semaines et FCFA, sauf si votre estimation des capacités comportait une visite de la base des membres, le coût et la durée seront alors de 2 semaines et FCFA. Instructions 1) Dans un premier temps, discutez en groupe sur les méthodes utilisées pour faire la communication entre le bureau exécutif et la base des membres. Qu'est-ce qui pourrait être améliorer? Qu'est-ce qui fonctionne bien? Pourquoi la communication et la sensibilisation sont-elles cruciales au processus de MMC? [10 min] 2) Vous devez maintenant concevoir un plan de communication avec la base de vos membres dans le cadre de la MMC. Dresser une liste des points à aborder et des processus qui seront employés pour effectuer cette tâche. [15 min] 3) Vous disposez maintenant de 5 min pour présenter votre plan de communication de manière officielle au facilitateur. Points de communications (Vous pouvez uiliser le verso ou une autre feuille en cas de besoin.) COLLECTE, CONDITIONNEMENT, STOCKAGE et VENTE DES CÉRÉALES [40 min]

25 Grille d'évaluation des ateliers de communication et sensibilisation Points sociaux Élément (si élément inclut dans le plan de communication) Résultats Spéculation à commercialiser 4 Quantité 4 Dates de livraison 4 Retour sur l estimation des capacités et validation (écart selon tableau indicateur estimation des capacités) 4 Lieu de livraison 3 Normes de qualité 3 Logistique du transport 3 Prix minimum garanti 3 Logistique de la collecte (planification des activités) 3 Poids des sacs 1 Type et terme du contrat 1 Clauses de non-respect (conséquences) 1 Signature d'engagement avec les membres 1 Logistique d entreposage 1 Responsabilisation des membres (formation d un comité de commercialisation) Énergie et originalité dans la présentation comme lors de l atelier 1 1 Total: ISF-CANADA

26 - Atelier de simulation de la mise en COLLECTE, CONDITIONNEMENT, STOCKAGE et VENTE DES CÉRÉALES [40 min] NOTES: i) Si vous n'avez pas obtenu l'argent de votre institution financière, il faut demander les document de l'étape de demande de crédit. Vous perdez 2 semaines et reviendrez à l'étape de collecte par la suite. -ii) Si vous avez fait la demande de crédit à l'étape précédente, il faut attendre que l'argent soit disponible. Il faut donc ajouter le nombre de semaines à votre calendrier (voir avec le facilitateur). iii) Si vous avez obtenu l'argent de votre institution financière, vous pouvez entamer les activités de collecte: passez au point 2. DURÉE: L'organisation de la collecte coûte 4 semaines. Cependant, vous pouvez dévoiler les cartes qui vous ont été remises aux étape précédentes. Compilez les gains de temps et soustrayez les aux 4 semaines nécessaires à l'organisation de la collecte. Instructions [collecte et conditionnement] 1) En groupe, discutez de la façon que la collecte des céréales est effectuée dans votre organisaiton. Quelles sont les difficultés rencontrées? Comment les avez-vous surmontées? [10 min] 2) Demandez à obtenir les outils que vous avez mentionnés à l'étape de la planification. Si manquants, d'autres outils vous serons remis pour compléter la liste, cependant vous remarquez que ces outils ont été moins bien conçus puisque faits à la dernière minute. 3) Vous pouvez maintenant débuter la collecte. Pour ce faire, remplissez d'abord l'annexe A"Calcul des volumes collectés auprès des producteurs et des volumes restants après condtionnement". Ce tableau vous permet d'évaluer votre performance à collecter les volumes requis de céréales auprès des producteurs membres. Si votre scénario de collecte vous l'indiquait et si vous avez des volumes manquants, vous devez maintenant remplir l'annexe B "Calcul des volumes achetés aux commerçants et des coûts résultants". 4) Une fois les annexes nécessaires complétés, passez à la page suivante.

27 SCENARIO CONSÉQUENCES G1 : Le président contact directement quelques groupements amis. Il n organise Impacts économiques : pas au préalable des échanges ni avec le comité de commercialisation 1) Coût de transport: 0 FCFA/sac de 100 kg provinciale ni aux comités départementaux de collecte. Il collecte les sacs des 2) Si vous devez acheter au commerçant pour obtenir les volumes requis. Ces groupements contactés et estime combien de sacs manquent. Puis il contacte sacs seront achetés à un prix 15% supérieur au prix du marché de la semaine de des commerçants de la zone pour collecter le restant (si nécessaire). Les livraison au PAM. (Voir l'annexe B - Calcul des volumes achetés aux groupements et les commerçants livrent directement les sacs au magasin commerçants et des coûts résultants (si applicable, voir carte du scénario de provincial. collecte) Le paiement aux producteurs est prévu après versement du montant d achat par le PAM. SCENARIO G2 : Les producteurs livrent les céréales aux comités départementaux. L'union provinciale assure ensuite le transport jusqu'au point de collecte du PAM, c'està-dire au magasin provincial. Si nécessaire, les volumes manquants pour atteindre les exigences du contrat seront achetés aux commerçants de la zone. Impact social : Perte de confiance. Point sociaux = -20. Autre impacts: 1) Si vous devez achetez des céréales au commerçant: Un représentant du PAM vous surprend alors que les commerçants livrent les céréales au magasin provincial. Vous êtes avisés que vous ne pourrez pas participer au programme du PAM l'année prochaine. CONSÉQUENCES Impact économique : 1) Les coûts de transport sont de 600 FCFA/sac de 100 kg. 2) Si vous devez acheter au commerçant pour obtenir les volumes requis. Ces sacs seront achetés à un prix 15% supérieur au prix du marché de la semaine de livraison au PAM. (Voir l'annexe B - Calcul des volumes achetés aux commerçants et des coûts résultants (si applicable, voir carte du scénario de collecte) Le producteur reçoit son argent suite au paiement par le PAM, soit 30 jours suivants la collecte par le PAM. Impact social : Augmentation du niveau de confiance. Points sociaux augmente de 20. Autre impacts: 1) Si vous devez achetez des céréales au commerçant: Un représentant du PAM vous surprend alors que les commerçants livrent les céréales au magasin provincial. Vous êtes avisés que vous ne pourrez pas participer au programme du PAM l'année prochaine. SCENARIO CONSÉQUENCES G3 : Les producteurs livrent les céréales aux comités départementaux. L'union Impact économique : 1) Les coûts de transport sont de 600 FCFA/sac de 100 kg. provinciale assure ensuite le transport jusqu'au point de collecte du PAM, c'està-dire au magasin provincial. Impact social : Le paiement anticipé et l'offre de transport fait augmenter la confiance des producteurs. Points sociaux augmente de 40. Les producteurs reçoivent des acomptes de 70% du montant minimum garanti par le PAM lors de la livraison de leur céréales. Le reste du paiement sera effectué une fois que le PAM aura payé l'union provinciale. ISF-CANADA

DEVOIR GESTION FINANCIERE Durée : 4 heures

DEVOIR GESTION FINANCIERE Durée : 4 heures DEVOIR GESTION FINANCIERE Durée : 4 heures Matériel autorisé : Calculatrice de poche à fonctionnement autonome et sans imprimante Le sujet se présente sous la forme de DEUX dossiers indépendants. PREMIER

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

Fiscalité agricole. Informations de base utiles pour les petites entreprises agricoles. Véronique Bouchard, Ferme aux petits oignons

Fiscalité agricole. Informations de base utiles pour les petites entreprises agricoles. Véronique Bouchard, Ferme aux petits oignons Fiscalité agricole Informations de base utiles pour les petites entreprises agricoles Véronique Bouchard, Ferme aux petits oignons Plan de présentation Tenue de livre/comptabilité/gestion/fiscalité Formes

Plus en détail

Devoir a la Maison n 7

Devoir a la Maison n 7 Nom :.....Prénom : LFKL 1ere L Note :.. / 20 Appréciation : Signature d'un parent : Temps de préparation 3 10 mai 2006 semaines Code des couleurs de font : Devoir a la Maison n 7 En noir : questions En

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

Règles du jeu officielles du Monopoly

Règles du jeu officielles du Monopoly Règles du jeu officielles du Monopoly Garanties presque sans erreurs BUT DU JEU : Etre le dernier joueur à rester en jeu, c'est-à-dire le dernier joueur n'ayant pas fait faillite. PREPARATION 1. Prenez

Plus en détail

L utilité des Banques Céréalières

L utilité des Banques Céréalières L utilité des Banques Céréalières Au Sahel Octobre 2011 2 Les Banques Céréalières Suite à la sécheresse et la grande crise de 1973, les BC se sont développées dans les pays du Sahel. Au Burkina, en 2002

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU COURS Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel Partie

Plus en détail

Guide de rédaction du plan d affaires

Guide de rédaction du plan d affaires Guide de rédaction du plan d affaires Raison sociale ou nom du projet En date du mois année Raison sociale de l entreprise ou nom du projet page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DU PROJET... 2 1.1

Plus en détail

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur à un mineur. Le rapport

Plus en détail

Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles

Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles en vigueur depuis le 1 er janvier 2007 Mars 2008 1 Plan du document Qu est-ce que le Programme de crédit de taxes foncières agricoles?

Plus en détail

RAPPORT D'ÉVALUATION E.U.R.L BATI-MAISON. E.U.R.L BATI-MAISON Année 2013 Pose de revêtements de sols ANNÉE 2013

RAPPORT D'ÉVALUATION E.U.R.L BATI-MAISON. E.U.R.L BATI-MAISON Année 2013 Pose de revêtements de sols ANNÉE 2013 RAPPORT D'ÉVALUATION ANNÉE 2013 E.U.R.L BATI-MAISON BLERIOT Louis 56, Boulevard Marcel Paul BP 14658 44100 NANTES Tél : 02 40 78 98 56 Fax : 02 40 78 98 80 E-mail : Cabinet Expert Atlantique 1 rue de l'océan

Plus en détail

MONOPOLY Règles de Tournoi:

MONOPOLY Règles de Tournoi: MONOPOLY Règles de Tournoi: OBJECTIF L'objectif du jeu est de devenir le joueur le plus riche en achetant, en louant et en vendant des propriétés. Essayez d acheter toutes les propriétés appartenant à

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R Programme Projet Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat - Coopération Transfrontalière Italie- "Valorisation Energétique des Résidus V.E.De.R PS2.3/02" Composante.2 Communication et Diffusion

Plus en détail

I. EVALUATION DE LA PRODUCTION DES UNITES DE STOCKAGE

I. EVALUATION DE LA PRODUCTION DES UNITES DE STOCKAGE Département des Etudes Economiques et de la Monnaie Direction de la Recherche et de la Statistique S i d l S i i OBSERVATIONS SUR LES RECOMMANDATIONS DU GROUPE D'EXPERTS DES COMPTES NATIONAUX (GECN) DANS

Plus en détail

FÉDÉRATION DES CAISSES POPULAIRES HAÏTIENNES LE LEVIER. États financiers le 30 septembre 2009

FÉDÉRATION DES CAISSES POPULAIRES HAÏTIENNES LE LEVIER. États financiers le 30 septembre 2009 LE LEVIER États financiers le 30 septembre Table des matières Rapport des vérificateurs 2 Bilan 3 Résultats 4 État de la répartition 5 Flux de trésorerie 6 Notes aux états financiers 7 Frais d'exploitation

Plus en détail

Les contrats institutionnels d achat de produits vivriers en Afrique de l Ouest : des enjeux forts pour les organisations de producteurs

Les contrats institutionnels d achat de produits vivriers en Afrique de l Ouest : des enjeux forts pour les organisations de producteurs 22 novembre 2011 Les contrats institutionnels d achat de produits vivriers en Afrique de l Ouest : des enjeux forts pour les organisations de producteurs La diversification et la consolidation des débouchés

Plus en détail

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur ou de

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES

GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES LE 1ER MARS 2015 GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINVIAL GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES Guide des ÉCOLES DU CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL pour assurer la

Plus en détail

Manager d unité SESSION de décembre 2015

Manager d unité SESSION de décembre 2015 Manager d unité SESSION de décembre 2015 1 - Objectifs : Responsable des performances de l'unité qui lui est confiée, le Manager d unité décline la stratégie de l'entreprise pour définir ses propres orientations.

Plus en détail

Connaître les règles

Connaître les règles Connaître les règles Confusion quant aux règles régissant le compte d épargne libre d impôt Rapport spécial de l ombudsman, juin 2011 J. Paul Dubé, Ombudsman des contribuables Bureau de l ombudsman des

Plus en détail

Gestion de projet - calculs des coûts

Gestion de projet - calculs des coûts Gestion de projet - calculs des coûts GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table des

Plus en détail

LEADERSHIP ET ENTREPRENEURIAT LEADERSHIP CYCLE DE GESTION DOCUMENT 1 POLYVALENTE JEAN-DOLBEAU

LEADERSHIP ET ENTREPRENEURIAT LEADERSHIP CYCLE DE GESTION DOCUMENT 1 POLYVALENTE JEAN-DOLBEAU LEADERSHIP ET ENTREPRENEURIAT LEADERSHIP CYCLE DE GESTION DOCUMENT 1 POLYVALENTE JEAN-DOLBEAU LE CYCLE DE GESTION Dresser la liste de tâches à effectuer Étape 1 : la planification Étape 2 : la présentation

Plus en détail

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia Achat de marchandises ou de stock Montant payé pour l achat de matières premières, de produits semi-finis et de produits finis en vue de les vendre ultérieurement. Achats Prix versé à des fournisseurs

Plus en détail

Fiche 1 Le résumé du projet

Fiche 1 Le résumé du projet Fiche 1 Le résumé du projet Le résumé présente les grandes lignes du plan en un seul coup d oeil. Aussi, il doit être concis et s énoncer dans peu de pages. Deux pages c est bien, mais une page, c est

Plus en détail

Mahfoudhi Ghassen INTRODUCTION. L activité d une entreprise de travaux publics génère naturellement des dépenses et des recettes financières.

Mahfoudhi Ghassen INTRODUCTION. L activité d une entreprise de travaux publics génère naturellement des dépenses et des recettes financières. INTRODUCTION L activité d une entreprise de travaux publics génère naturellement des dépenses et des recettes financières. Les recettes sont constituées par la rémunération des prestations réalisées, de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur (RPA)

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»), doit conclure des contrats d'approvisionnement

Plus en détail

CHAPITRE 5 Le passif

CHAPITRE 5 Le passif CHAPITRE 5 Le passif Problème 5.1 L existence et l estimation des éléments de passif a) Oui. La partie des articles que la boutique s est engagée à acheter crée un passif au 25 novembre 20X6, puisque ces

Plus en détail

Ce que disent les Instructions officielles.

Ce que disent les Instructions officielles. Ce que disent les Instructions officielles. Extraits du programme de 3 e de technologie Dans la logique de la technologie, les différentes activités sont mises en relation avec les réalités industrielles

Plus en détail

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT CHAPITRE 05 : LES OPERATIONS D ACHATS ET DE VENTES I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT A. Définition La facture est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

1 ) Prévision de la production : le programme de production..

1 ) Prévision de la production : le programme de production.. R Cordier LE BUDGET DE PRODUCTION Le budget de production est la représentation finale et chiffrée de l'activité productive annuelle. Il est la résultante des décisions prises au niveau du budget des ventes

Plus en détail

ACHAT D UN VEHICULE ELECTRIQUE

ACHAT D UN VEHICULE ELECTRIQUE MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (Article 42 du code des marchés publics) COMMUNE DE CAZERES SUR GARONNE Objet de l'appel d'offres: PROGRAMME COMMUNAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité

Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité Leçon n 8 : méthodologie de mise en œuvre de la comptabilité par activité 1 PLAN DE LA LEÇON : 1.La comptabilité par activité : méthodologie de mise en œuvre... 2 1.Le recensement et la définition des

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 03 RESSOURCES FINANCIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 03 RESSOURCES FINANCIÈRES 03 RESSOURCES FINANCIÈRES 03 - RESSOURCES FINANCIÈRES / FINANCEMENT 03.01 Règles budgétaires et calcul des subventions de fonctionnement Documents relatifs au calcul des subventions de fonctionnement

Plus en détail

CONVENTION PRÉVOYANCE

CONVENTION PRÉVOYANCE CENTRE DE GESTION DE LA VIENNE «PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DU PERSONNEL TERRITORIAL» CONVENTION PRÉVOYANCE Dossier de consultation pour une convention de participation Le présent dossier comporte

Plus en détail

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire?

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire? Cas NACRAY S.A. La société anonyme NACRAY a été créée, il y a plus de vingt ans, par un entrepreneur qui venait de déposer un brevet pour un nouveau type de mobilier de rangement, destiné aussi bien aux

Plus en détail

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra

Les outils de planification d achat. Préparé par : Othman karra Les outils de planification d achat Préparé par : Othman karra plan INTRODUCTION I. Rôle des stocks dans la fonction achat 1. définition des stocks 2. avantages et inconvénients des stocks 3. types de

Plus en détail

Le traitement fiscal des fonds communs de placement pour les particuliers

Le traitement fiscal des fonds communs de placement pour les particuliers C Le traitement fiscal des fonds communs de placement pour les particuliers e feuillet de renseignement porte sur le traitement fiscal des revenus reçus de fonds communs de placement canadiens. Il explique

Plus en détail

40 minutes. Attente Vie active Participer à une variété d activités physiques dans le but d être une personne active tout au long de sa vie.

40 minutes. Attente Vie active Participer à une variété d activités physiques dans le but d être une personne active tout au long de sa vie. Vite à la banque! Niveau 4 Dans la présente leçon, les élèves participeront à une activité physique visant à simuler le concept d épargner de l argent en le déposant à la banque. Ce jeu vise également

Plus en détail

PRINCIPE DU JEU... MATÉRIEL... MISE EN PLACE...

PRINCIPE DU JEU... MATÉRIEL... MISE EN PLACE... ......Reinhard Staupe......... Edel, Stein und Reich Sur les bourses aux pierres précieuses du monde entier, trouvez les plus belles pierres et prenez vos rivaux de vitesse en devinant leur jeu. PRINCIPE

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

LES MUTUELLES DE SANTE DISTRICT SANITAIRE DE GAKOMA. Le 15/5/2003.

LES MUTUELLES DE SANTE DISTRICT SANITAIRE DE GAKOMA. Le 15/5/2003. 0 LES MUTUELLES DE SANTE DU DISTRICT SANITAIRE DE GAKOMA. Le 15/5/2003. 1 PRESENTATION DU DOCUMENT SUR LES MUTUELLES DE SANTE I. Introduction II. Historique des mutuelles III. Paramètres fondamentaux 1.

Plus en détail

IDENTIFICATION. Téléphone (jour) Téléphone (soirée) Téléphone (cellulaire) Téléc. Adresse électronique

IDENTIFICATION. Téléphone (jour) Téléphone (soirée) Téléphone (cellulaire) Téléc. Adresse électronique Rapport financier électoral de la personne candidate P 04 903 (Loi sur le financement de l'activité politique, L.N.B. 1978, ch. P9.3, art. 81) (20140620) IDENTIFICATION Pour la période électorale du au

Plus en détail

MODÈLE GUIDE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DU PERSONNEL INTRODUCTION LES OBJECTIFS DU GUIDE D ÉVALUATION DE RENDEMENT BUT

MODÈLE GUIDE D APPRÉCIATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DU PERSONNEL INTRODUCTION LES OBJECTIFS DU GUIDE D ÉVALUATION DE RENDEMENT BUT INTRODUCTION En matière de gestion des ressources humaines, il ne suffit pas à une municipalité de bien choisir et de bien former son personnel, il faut qu'elle puisse périodiquement en contrôler l'évolution,

Plus en détail

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent QUESTION Guide pratique : Les coûts d emprunt Commanditaire fondateur ABC Alpha pour la vie Canada Guide pratique Question : Les coûts d emprunt Faire l épicerie coûte de l argent. Les vêtements coûtent

Plus en détail

VÉRIFICATION II CTB-21510

VÉRIFICATION II CTB-21510 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2004 Le 19 décembre 2003 VÉRIFICATION II CTB-21510 PROFESSEURE : Lise Gervais 4244, Pavillon Palasis-Prince Téléphone : 656-3046 lise.gervais@fsa.ulaval.ca

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

La carte MasterCard prépayée RIA n'est pas une carte de crédit. Il s'agit d'une valeur

La carte MasterCard prépayée RIA n'est pas une carte de crédit. Il s'agit d'une valeur 1. FAQ - général: 1.1 Qu est-ce que la carte MasterCard prépayée RIA? La carte MasterCard prépayée RIA n'est pas une carte de crédit. Il s'agit d'une valeur déterminée prépayée et rechargeable. Une fois

Plus en détail

LE MARCHÉ AU CADRAN DU PORC PROPOSE UNE COUVERTURE DE MARGE AUX ÉLEVEURS PAR LA VENTE À LIVRAISON DIFFÉRÉE

LE MARCHÉ AU CADRAN DU PORC PROPOSE UNE COUVERTURE DE MARGE AUX ÉLEVEURS PAR LA VENTE À LIVRAISON DIFFÉRÉE 5 LE MARCHÉ AU CADRAN DU PORC PROPOSE UNE COUVERTURE DE MARGE AUX ÉLEVEURS PAR LA VENTE À LIVRAISON DIFFÉRÉE QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONJONCTURE ESTIMATION DES PRIX MOYENS PAYÉS AUX ÉLEVEURS 2010 / 2011 Ce

Plus en détail

La gestion de la force de vente. Étape 3

La gestion de la force de vente. Étape 3 La gestion de la force de vente Étape 3 Outils de gestion Garder l oeil sur les ventes; séances quotidiennes de sensibilisation aux progrès Politiques pour appuyer les ventes; éviter certains systèmes

Plus en détail

Alexandre Tellier Expert-Comptable 35, Allée Vivaldi 75012 Paris 01 40 26 35 75. alexandre.tellier@a-t-consulting.com

Alexandre Tellier Expert-Comptable 35, Allée Vivaldi 75012 Paris 01 40 26 35 75. alexandre.tellier@a-t-consulting.com L évaluation Alexandre Tellier Expert-Comptable 35, Allée Vivaldi 75012 Paris 01 40 26 35 75 alexandre.tellier@a-t-consulting.com L'évaluation Alexandre Tellier 1 L évaluation La démarche globale de reprise

Plus en détail

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01)

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Projet de consultation supervisé en organisation Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Session été 2011 Pour toute information, n'hésitez pas à contacter Élaine Lamontagne, coordonnatrice

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES FONDS DANS LES UNITÉS ADMINISTRATIVES DE LA CSRS

PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES FONDS DANS LES UNITÉS ADMINISTRATIVES DE LA CSRS Service des ressources financières et du transport scolaire 1.1.1 SRFTS PR 4 2010 PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES FONDS DANS LES UNITÉS ADMINISTRATIVES DE LA CSRS OBJECTIF : Fournir aux écoles et aux

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION D UN BÂTIMENT PRÉFABRIQUÉ ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE ET INSTALLATION ET TRAVAUX CONNEXES POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY DOCUMENT D APPEL D OFFRES NO : SP-14-144 CHAPITRE E CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES FOURNITURE

Plus en détail

Financement Ijarah Muntahia Bittamleek (Location-Achat)

Financement Ijarah Muntahia Bittamleek (Location-Achat) Financement Ijarah Muntahia Bittamleek (Location-Achat) Introduction Ce document décrit les règles et procédures à suivre pour la gestion des demandes (des clients de la banque) de financement en contrat

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

Campagne internationale Action Climat. États financiers. au 31 décembre 2011

Campagne internationale Action Climat. États financiers. au 31 décembre 2011 États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Résultats et actifs nets 4 Flux de trésorerie 5 Bilan 6 Notes complémentaires 7-11 Renseignements supplémentaires 12 Rapport de l'auditeur

Plus en détail

La Bourse Régionale des produits de base. Document didactique de formation destiné aux acheteurs

La Bourse Régionale des produits de base. Document didactique de formation destiné aux acheteurs La Bourse Régionale des produits de base Document didactique de formation destiné aux acheteurs 11 1 Sommaire 1- Introduction générale...3 1- Les entrepôts de la bourse...5 2- Le certificat d'entrepôt...5

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Quebec Provincial Association of Teachers l Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Renseignements généraux

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS «5000$ POUR L ACHAT DE VOTRE PROCHAIN VÉHICULE D OCCASION»

RÈGLEMENT DU CONCOURS «5000$ POUR L ACHAT DE VOTRE PROCHAIN VÉHICULE D OCCASION» RÈGLEMENT DU CONCOURS «5000$ POUR L ACHAT DE VOTRE PROCHAIN VÉHICULE D OCCASION» 1. Le concours «5000$ pour l achat de votre prochain véhicule d occasion» est tenu conjointement par Productions RPM inc.

Plus en détail

Directives pour la présentation des budgets et décomptes financiers

Directives pour la présentation des budgets et décomptes financiers Directives pour la présentation des budgets et décomptes financiers Afin de remplir les obligations découlant de l attribution de contributions par les différents partenaires financiers institutionnels

Plus en détail

EXIGENCES DE VÉRIFICATION DE MUSIQUE ET FILM MANITOBA

EXIGENCES DE VÉRIFICATION DE MUSIQUE ET FILM MANITOBA EXIGENCES DE VÉRIFICATION DE MUSIQUE ET FILM MANITOBA INTRODUCTION Les présentes exigences de vérification s appliquent à tous les programmes de financement pour la production de MUSIQUE ET FILM MANITOBA.

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6

Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 ADMINISTRATION Approuvées et en vigueur le 14 septembre 1998 Révisées le 29 septembre 2012 Prochaine révision en 2014-2015 Page 1 de 6 1. PRÉAMBULE Les membres du personnel autorisés peuvent effectuer

Plus en détail

Mode d emploi du tableur >> ARC1

Mode d emploi du tableur >> ARC1 >> Analyse de la Rentabilité du Compostage Mode d emploi du tableur >> ARC1 Le tableur >>ARC1 se décompose en 11 feuillets : Feuillet 1 : Description des activités Feuillet 2 : Description des équipements

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Note Technique sur les Banques de Céréales

Note Technique sur les Banques de Céréales SECRETARIAT EXECUTIF DU CILSS PROGRAMME REGIONAL D APPUI SECURITE ALIMENTAIRE - LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION - POPULATION ET DEVELOPPEMENT Fonds Italie-CILSS Lutte contre la Désertification pour la

Plus en détail

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le franchisage et la Banque Scotia Consciente de l importante contribution des entreprises franchisées à la vie économique, la Banque Scotia a élaboré

Plus en détail

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Warrantage Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Plan Définition Etapes clés du Warrantage & approvisionnement en intrants Résultats et Avantages 12 Règles d or Limites Perspectives

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET

GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET PROGRAMME DE BOURSES POUR DE COURTS SÉJOURS À l EXTÉRIEUR DU QUÉBEC À L INTENTION DES ÉLÈVES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE POUR LE DÉPÔT D UN PROJET Programme financé par le ministère de l Éducation,

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement 1. Les besoins de financement 2. Le cycle d'exploitation II Les moyens de financement A. Le financement des investissements A1. Les capitaux

Plus en détail

Détails pour la clôture

Détails pour la clôture Détails pour la clôture 31.12.20 Société Adresse Téléfon Fax E-Mail Inventaire au Lieu / Date Les données suivantes correspondent avec les pièces jusificatives et correspondent à la vérité. Signature 1.

Plus en détail

4 ème mise à jour du plan comptable des OPCVM

4 ème mise à jour du plan comptable des OPCVM CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 98-07 DU 23 JUIN 1998 4 ème mise à jour du plan comptable des OPCVM Le Conseil National de la Comptabilité, réuni en Assemblée Plénière le 23 juin 1998, a adopté

Plus en détail

Choix d une spécialité Rôle de chacun Réseau de concepts des tâches à effectuer

Choix d une spécialité Rôle de chacun Réseau de concepts des tâches à effectuer Nom : Groupe : Période En classe Travail à la maison Présentation du projet 1 Choix d une spécialité Rôle de chacun Réseau de concepts des tâches à effectuer Le restaurant 2 Localisation Caractéristiques

Plus en détail

La Bourse Régionale des produits de base. Document didactique de formation destiné aux vendeurs/dépositaires

La Bourse Régionale des produits de base. Document didactique de formation destiné aux vendeurs/dépositaires La Bourse Régionale des produits de base Document didactique de formation destiné aux vendeurs/dépositaires 11 1 Sommaire Introduction générale...3 1- Choix de l'entrepôt...5 2- Dépôt de la marchandise...5

Plus en détail

Principes et Techniques Comptables 1 er degré

Principes et Techniques Comptables 1 er degré Principes et Techniques Comptables 1 er degré Thème 1601... 4 Séquence thématique 1...4 Séquence thématique 1 > Exercice 1... 4 Séquence thématique 1 > Exercice 1 > Consigne 1... 4 Séquence thématique

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte.

Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte. Afrique Verte Niger BP: 11751 Niamey Niger Tél. : (227) 72 22 93 Fax : (227) 75 54 60 E-mail : avniger@intnet.ne http ://www.afriqueverte.org Les Sahéliens peuvent nourrir le Sahel MANUEL D INFORMATION

Plus en détail

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II Unité E : Services bancaires personnels Demi-cours II MATHÉMATIQUES DU CONSOMMATEUR, 10 e ANNÉE Programme d études (2007) DEMI-COURS II Unité E : Services bancaires personnels Durée : 7 heures Résultat

Plus en détail

VAN I : La Valeur Temporelle de l Argent

VAN I : La Valeur Temporelle de l Argent VAN I : La Valeur Temporelle de l Argent Ce module introduit le concept de la valeur temporelle de l'argent, les taux d'intérêt, les taux d'actualisation, la valeur future d'un investissement, la valeur

Plus en détail

Version 1.00 adoptée par l'assemblée Générale du 21 janvier 2006

Version 1.00 adoptée par l'assemblée Générale du 21 janvier 2006 RÈGLEMENT RÈGLEMENT FINANCIER FINANCIER Version 1.00 adoptée par l'assemblée Générale du 21 janvier 2006 Article 1er- Objet 1.1 Le Règlement Financier est l'outil d'aide à la gestion comptable et financière

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Crédit d'impôt à l'investissement (particuliers)

Crédit d'impôt à l'investissement (particuliers) Crédit d'impôt à l'investissement (particuliers) Renseignements généraux Utilisez ce formulaire si : vous avez gagné un crédit d'impôt à l'investissement (CII) pendant l'année d'imposition en cours; vous

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

FEDERATION DES PROFESSIONNELS AGRICOLES DU BURKINA (FEPA/B)

FEDERATION DES PROFESSIONNELS AGRICOLES DU BURKINA (FEPA/B) FEDERATION DES PROFESSIONNELS AGRICOLES DU BURKINA (FEPA/B) 0 BP 94 Ouagadougou 0 Tél. : 50 33 38 75 Fax : 50 33 38 77 E-mail : cnpab@zcp.bf GUIDE D ANIMATION CEF POUR LA PREVISION DES CULTURES D HIVERNAGE

Plus en détail

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie Le budget de trésorerie Dans la première section, nous verrons les principes généraux de construction d'un budget de trésorerie. Dans la deuxième, nous appliquerons ces principes à un cas particulier et

Plus en détail

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Allocution de Marion G. Wrobel Directeur, Évolution des marchés et de la réglementation Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS Le concours GAGNEZ VOTRE ACHAT MC est organisé par Formation de vendeurs professionnels ainsi que les concessionnaires automobiles, véhicule d'occasion, motos, véhicules tout terrain,

Plus en détail

> Pourquoi s assurer?

> Pourquoi s assurer? E 145 Centre de documentation et d information de l assurance Mai 2009 L assurance des pertes d exploitation Si la plupart des entreprises assurent leurs biens, encore trop peu d entre elles pensent à

Plus en détail