MONOGRAPHIE DES ENTREPRISES FINANCEES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MONOGRAPHIE DES ENTREPRISES FINANCEES"

Transcription

1 24/10/ HAUTS- DE-SEINE INITIATIVE MONOGRAPHIE DES ENTREPRISES FINANCEES PAR HAUTS-DE-SEINE INITIATIVE A TRAVERS Période Aurore CASSIN

2 Méthode Cette étude a pour objectif de dresser un panorama de l évolution de l activité des Hauts de Seine Initiative de , avec une analyse toute particulière faite sur les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA ainsi que les entreprises de services*. Méthode : Consacrée aux entreprises créées et pour lesquelles HDSI a décaissé un prêt d honneur. Basée sur les données entières soit 1228 créateurs financés par HDSI. Portant sur la période du : 15 janvier 1999 au 31 décembre 2012 Les créateurs d entreprises sont classés par l année du comité d engagement et par délégation avec réattribution sur la délégation Ouest. Les prêts d honneur en cours de Sud 92 Initiative ont été ajoutés à la base de données d HDSI suite à la fusion au 01 janvier Les entreprises implantées à Levallois Perret ont été rattachées à la délégation Nord. La cessation d activité englobe les cessations d activité et les liquidations judiciaires. Les statistiques présentées dans ce document sont issues de la base de données HDSI. Ces chiffres sont susceptibles d être corrigés 1

3 Table des matières Méthode... 1 I. Pérennité II. Evolution de la population... 4 III. Evolution du genre... 6 IV. Répartition géographique des bénéficiaires du RMI/RSA financés par HDSI... 7 V. Niveau d études des créateurs... 8 VI. Nombre de créateurs par années et organismes d accompagnement VII. L expérience de l activité des créateurs VIII. Expérience et pérennité IX. Répartition par activité X. Les formes juridiques des entreprises

4 I. Pérennité. Dans cette partie est analysée la pérennité des entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/ RSA ainsi que des entreprises de services par rapport à la pérennité de l ensemble des entreprises créées par HDSI depuis Nous pouvons observer de ces trois graphiques, que le taux de survie à 1 an des entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA, comme celui des entreprises de services est supérieur au taux de survie global des entreprises financées par HDSI. Cependant, ce taux diminue dès la deuxième année. Avec 84% pour les bénéficiaires du RMI/RSA et 87% pour les entreprises de services, contre 90.29% pour la totalité des entreprises financées. Les taux à 3, 4 et 5 ans, continuent à baisser pour les bénéficiaires du RMI/RSA, alors qu il augmente et dépasse le taux global pour les entreprises de services. 3

5 II. Evolution de la population. Il s agit ici de comparer les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA, de même que les d entreprises créées dans le domaine des services, avec la totalité des créateurs financés par HDSI sur la période donnée. 4

6 1. Les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA 161 bénéficiaires du RMI/RSA ont été financés par HDSI sur la période soit 13,11%. En moyenne, 13 entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA sont financées par HDSI chaque année. Le nombre de créateurs bénéficiaires du RSA a augmenté de 2003 à Depuis 2007, on peut voir ce nombre diminuer et rependre un niveau stable les années suivantes. 2. Les entreprises de services* 74 entreprises de services ont été financées par HDSI de 1999 à En moyenne 5 entreprises de services sont financées chaque année par HDSI. Les années 2003 et 2009 voient leur nombre d entreprises de services financées atteindre un maximum de 11. Le nombre d entreprises financées par années est assez disparate. * Cette étude est réalisée sur un échantillon de 74 entreprises de services ayant pour code NAF 7022Z, 7021Z et 6202A, qui correspondent aux activités suivantes : Conseil pour les affaires et autres conseils de gestions Conseil en relations publiques et communication Conseil en systèmes et logiciels informatiques 5

7 III. Evolution du genre Regardons à présent, le rapport Homme/Femme des créateurs financés par HDSI. 1. Les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA. Les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA le sont en grande majorité par des hommes avec un taux de 69% supérieur au taux global de 7%. 2. Les entreprises de service*. Le rapport hommes/femmes pour les entreprises de services est le même que le rapport global avec 38% de femmes et 62% d hommes. 6

8 IV. Répartition géographique des bénéficiaires du RMI/RSA financés par HDSI Villes Nombre de créateurs bénéficiaires du rsa/rmi Pourcentage CLICHY 19 11,80% COURBEVOIE 11 6,83% BOULOGNE BILLANCOURT 10 6,21% ANTONY 10 6,21% COLOMBES 10 6,21% PUTEAUX 8 4,97% LEVALLOIS PERRET 8 4,97% GENNEVILLIERS 7 4,35% NANTERRE 7 4,35% CLAMART 6 3,73% FONTENAY AUX ROSES 6 3,73% BAGNEUX 5 3,11% ASNIERES SUR SEINE 5 3,11% ISSY LES MOULINEAUX 5 3,11% CHATENAY MALABRY 5 3,11% SURESNES 5 3,11% VANVES 5 3,11% MEUDON 4 2,48% SAINT CLOUD 4 2,48% MALAKOFF 3 1,86% VILLENEUVE LA GARENNE 3 1,86% MONTROUGE 3 1,86% RUEIL MALMAISON 2 1,24% VILLE D AVRAY 2 1,24% SEVRES 2 1,24% BOIS COLOMBES 2 1,24% GARCHES 1 0,62% LA GARENNE COLOMBES 1 0,62% NEUILLY SUR SEINE 1 0,62% SCEAUX 1 0,62% % 7

9 V. Niveau d étude des créateurs La question ici est de savoir si les créateurs bénéficiaires du RMI/RSA ont un niveau d étude équivalent de celui de la population globale financée par HDSI. La même question se pose pour les entreprises de services. 8

10 Les entreprises financées par HDSI sont créées majoritairement par des personnes ayant suivi un cursus d enseignement supérieur. (Supérieur au bac : 53,95%) 1. Les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA Par ailleurs, les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA le sont à 24% par des titulaires du BEPC, d un Cap ou du BEP cette proportion est plus importante qu au niveau global. (21%) Il est important de noter également qu avec un taux de 30%, (supérieur au taux global) les bénéficiaires du RMI/RSA ont un fait des études relativement longues. 2. Les entreprises de services* Pour ce qui est des entreprises de services, la grande majorité des créateurs ont fait 3 à 4 ans d études après leur baccalauréat (55%). Seulement 12% d entre eux sont titulaires du BEPC, d un CAP ou du BEP. 9

11 VI. Nombre de créateurs par années et organismes d accompagnement Quelles sont les organismes d accompagnement les plus sollicités par les créateurs? 10

12 11

13 12

14 En termes d accompagnement, BGP, la CCI et PBC restent les interlocuteurs privilégiés au niveau global et dans le temps. Pour ce qui est des entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA, leur accompagnement est effectué principalement par la Boutique de Gestion. Enfin pour les entreprises de services les créateurs font appel à la BGP et à la CCI. VII. L expérience de l activité des créateurs Les créateurs d entreprises financés par HDSI ont -ils déjà de l expérience dans le domaine dans lequel il souhaite créer? De manière globale, la majorité des créateurs d entreprises financées par HDSI, n ont pas d expérience dans le domaine dans lequel ils créent. Cependant, cette tendance s inverse lorsqu il s agit d entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA (54%) ou de créateurs d entreprises de services (59%). 13

15 VIII. Expérience et pérennité L expérience est-elle synonyme de pérennité? 14

16 De manière globale, l expérience du créateur ne garantit pas la pérennité de son entreprise. Au contraire, les créateurs non expérimentés ont une meilleure pérennité. 27% des bénéficiaires du RMI/RSA expérimentés ont une entreprise pérenne à 5 ans contre 30% pour les bénéficiaires du RMI/RSA non expérimentés. L expérience du créateur est importante mais nous pouvons voir que ce n est pas un critère déterminant dans la pérennité des entreprises dont le créateur est bénéficiaire du RMI/RSA. Bien que le nombre de bénéficiaires du RMI/RSA expérimentés financés soit plus important, la courbe des créateurs expérimentés et non expérimentés s entrecroisent. Les cessations ont été plus importantes pour les créateurs expérimentés bénéficiaires du RMI/RSA que pour les créateurs inexpérimentés. Il en est de même pour les services, les créateurs non expérimentés ont une pérennité supérieure à ceux qui ont de l expérience. 15

17 IX. Répartition par activité Quel est le secteur d activité le plus représenté parmi les entreprises financées par HDSI sur la période? Globalement une grande partie des entreprises financées par HDSI sont des entreprises qui délivrent des services. Arrivent ensuite les commerces et enfin les entreprises artisanales. Les bénéficiaires du RMI/RSA financés par HDSI sont 50% à créer une entreprise de service. 16

18 X. Les formes juridiques des entreprises La question ici est de savoir quelles sont les formes juridiques privilégiées par les créateurs d entreprises financées par HDSI. 17

19 18

20 19

21 Sur la période , la forme juridique à laquelle les créateurs ont le plus recours est la SARL avec une augmentation nette à partir de 2006 qui s achève par un pic en Cette hausse brutale peut être expliquée par la loi n du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises. Cette loi a laissé entrevoir un avenir prometteur pour une SARL qui a été ravalée et dont l attractivité a été renforcée. La nouvelle SARL peut depuis lors être la niche des petites structures. Concrètement cette loi a modifié les règles de constitution et de fonctionnement de la SARL en visant plus particulièrement celles relatives au quorum et de la majorité dans les AGE. Les entreprises créées par des bénéficiaires du RMI/RSA sont plus souvent des Entreprises individuelles mais aussi de plus en plus des Sociétés à Responsabilité Limitée. Pour le cas des entreprises de services, la SARL arrive en tête juste devant l EURL. 20

Evolution du parc de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine 2002-2012

Evolution du parc de logements sociaux dans les Hauts-de-Seine 2002-2012 Evolution du parc de sociaux dans les Hauts-de-Seine 2002-2012 Pôle Aménagement du Territoire Direction de l Habitat 1. Les communes «SRU» ont opéré un rattrapage accéléré 2. Les communes ayant un taux

Plus en détail

A.D.A.V.I.P- 92 ANNUAIRE DES PERMANENCES SUR LES HAUTS DE SEINE

A.D.A.V.I.P- 92 ANNUAIRE DES PERMANENCES SUR LES HAUTS DE SEINE A.D.A.V.I.P- 92 ANNUAIRE DES PERMANENCES SUR LES HAUTS DE SEINE 2012 ADAVIP-92 Siège: 57, rue Ernest RENAN 92000 - NANTERRE : 01.47.21.66.66 / FAX : 01.41.37.06.33 Mail :adavip92@free.fr Site Internet

Plus en détail

Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine

Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine 13 juillet 2010 Communiqué de presse LES DÉPENSES DE TRANSPORTS DE SANTÉ FLAMBENT DANS LE 92! Une étude de la caisse d Assurance Maladie des Hauts-de-Seine Dans les Hauts-de-Seine, les dépenses de remboursement

Plus en détail

FORMATIONS OFFERTES AUX ELEVES DE TROISIEME DANS LA VOIE PROFESSIONNELLE AU SEIN DES EPLE ANNEE 2014-2015. Classement par bassin et par diplôme

FORMATIONS OFFERTES AUX ELEVES DE TROISIEME DANS LA VOIE PROFESSIONNELLE AU SEIN DES EPLE ANNEE 2014-2015. Classement par bassin et par diplôme FORMATIONS OFFERTES AUX ELEVES DE TROISIEME DANS LA VOIE PROFESSIONNELLE AU SEIN DES EPLE ANNEE 2014-2015 Classement par bassin et par diplôme HAUTS-DE-SEINE Pour les baccalauréats professionnels en 3

Plus en détail

Politiques d éducation et de jeunesse: Quel accompagnement de la caf des Hauts de Seine?

Politiques d éducation et de jeunesse: Quel accompagnement de la caf des Hauts de Seine? Politiques d éducation et de jeunesse: Quel accompagnement de la caf des Hauts de Seine? Rencontre du réseau des élus en charge de l éducation - AMF 30 janvier 2015 Sommaire - Vos interlocuteurs à la caf

Plus en détail

PETIT-DEJEUNER PRESSE

PETIT-DEJEUNER PRESSE PETIT-DEJEUNER PRESSE 20 MARS 2012 PRÉFET DES HAUTS-DE-SEINE SOMMAIRE I Les élections - chiffres clés - organisation de l élection présidentielle - organisation des élections législatives - carte des circonscriptions

Plus en détail

Paris gagne à nouveau des

Paris gagne à nouveau des ATELIER PARISIEN D URBANISME 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Paris gagne à nouveau des Pierre-Émile Bidoux (Insee Ile-de-France), Émilie Moreau

Plus en détail

ANNEXE 3 AU RAPPORT ELEMENTS DE CONJONCTURE DU MARCHE IMMOBILIER DES HAUTS-DE-SEINE

ANNEXE 3 AU RAPPORT ELEMENTS DE CONJONCTURE DU MARCHE IMMOBILIER DES HAUTS-DE-SEINE ANNEXE 3 AU RAPPORT ELEMENTS DE CONJONCTURE DU MARCHE IMMOBILIER DES HAUTS-DE-SEINE 1. Statut d occupation Dans les Hauts-de-Seine, le parc de résidences principales se caractérise par une part de locataires

Plus en détail

Liste des auto-écoles agréées permis à un euro par jour dans le département des Hauts-de-Seine (92)

Liste des auto-écoles agréées permis à un euro par jour dans le département des Hauts-de-Seine (92) Liste des auto-écoles agréées permis à un euro par jour dans le département des Hauts-de-Seine (92) A ANTONY Prélude Auto-Moto 200 rue Adolphe Pajeaud 92160 Antony 01 55 59 80 90 Antony Objectif -Moto

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES Régime d ouverture au public des services de la DDFIP 92 N Spécial 12 mars 2015 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT BELP N Spécial 21 juin 2017 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial DRE.BELP du

Plus en détail

CDEN DU 16 FEVRIER 2012 ETAT DES DECISIONS DE MESURES DE CARTE SCOLAIRE POUR L ANNEE SCOLAIRE 2012 / 2013

CDEN DU 16 FEVRIER 2012 ETAT DES DECISIONS DE MESURES DE CARTE SCOLAIRE POUR L ANNEE SCOLAIRE 2012 / 2013 Nanterre, le 16 février 2012 le directeur académique des services de l éducation nationale, directeur des services départementaux de l éducation nationale des Hauts de Seine CDEN DU 16 FEVRIER 2012 ETAT

Plus en détail

RAPPORT N CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES PÔLE SOLIDARITES. Direction : Insertion et Développement Social

RAPPORT N CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES PÔLE SOLIDARITES. Direction : Insertion et Développement Social RAPPORT N 09.161 CP MISE EN ŒUVRE DE LA MESURE D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL PERSONNALISE (MASP) INSTAUREE PAR LA LOI 2007-308 DU 5 MARS 2007 PORTANT REFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS DIRECTION

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS AGENCE REGIONALE DE SANTE N spécial 25 Janvier 2011 PREFECTURE DES HAUTS DE SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SOMMAIRE N Spécial ARS

Plus en détail

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Répertoire méthodique de la sous-série 4 E Tables et registres d'état civil 1792-1932 Nanterre, 2012 1 AVERTISSEMENT AFIN DE PRESERVER LA COLLECTION ORIGINALE

Plus en détail

Annuaire. des sections d inspection du travail. de l unité départementale des Hauts de Seine

Annuaire. des sections d inspection du travail. de l unité départementale des Hauts de Seine Annuaire sections d inspection du travail de l unité départementale Hauts de Seine Regroupées au sein d unités de contrôle (UC), les sections d inspection du travail correspondent à un territoire géographique

Plus en détail

ANNONCE TRANSMISE AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE - PROCÉDURE ADAPTÉE DATE D'ÉMISSION : 06/07/2013-07:53

ANNONCE TRANSMISE AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE - PROCÉDURE ADAPTÉE DATE D'ÉMISSION : 06/07/2013-07:53 ANNONCE TRANSMISE AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE - PROCÉDURE ADAPTÉE DATE D'ÉMISSION : 06/07/2013-07:53 CONTENU DE VOTRE AVIS NB : cet aperçu ne reflète que votre saisie. Les organes de publication

Plus en détail

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département des Hauts-de-Seine

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département des Hauts-de-Seine Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise (nacre) Direccte Ile-de-France Direction Régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts Diagnostic départemental : Création d entreprises,

Plus en détail

APPLICATION DE LA TAXE D AMENAGEMENT SUR LES HAUTS-DE-SEINE

APPLICATION DE LA TAXE D AMENAGEMENT SUR LES HAUTS-DE-SEINE Délégation AORIF des Hauts-de-Seine Logement Français 51, rue Louis Blanc 92917 Paris-la-Défense cedex Matthieu VENDOMELE, chargé de mission départemental Tél. : 01 46 91 26 51 Fax : 01 46 91 26 41 Mail

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE L ASSEMBLEE GENERALE DE L UDCCAS 92 ISSY LES MOULINEAUX, LE JEUDI 6 MAI 2004, SALLE MULTIMEDIA

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE L ASSEMBLEE GENERALE DE L UDCCAS 92 ISSY LES MOULINEAUX, LE JEUDI 6 MAI 2004, SALLE MULTIMEDIA COMPTE RENDU DE LA REUNION DE L ASSEMBLEE GENERALE DE L UDCCAS 92 ISSY LES MOULINEAUX, LE JEUDI 6 MAI 2004, SALLE MULTIMEDIA Etaient présents : Monsieur Marie-Auguste GOUZEL, Président de l UDCCAS des

Plus en détail

Restitution des résultats de l étude diagnostic sur les déchets organiques

Restitution des résultats de l étude diagnostic sur les déchets organiques Restitution des résultats de l étude diagnostic sur les déchets organiques Sommaire Quelques définitions La démarche du SYCTOM les objectifs Le contenu de l étude Bilan sur la cible déchets des ménages

Plus en détail

L établissement de la Direction générale de l armement de Bagneux : un impact limité sur l emploi dans les Hauts-de-Seine comme à Paris

L établissement de la Direction générale de l armement de Bagneux : un impact limité sur l emploi dans les Hauts-de-Seine comme à Paris ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 354 - Avril 2011 Emploi L établissement de la Direction générale de l armement de Bagneux : un impact limité sur l emploi dans les Hauts-de-Seine comme à Paris Au 1

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

NOTRE RÉSEAU SE COMPOSE DONC DE 35 STRUCTURES.

NOTRE RÉSEAU SE COMPOSE DONC DE 35 STRUCTURES. www.acepprif.org ANTENNE ACEPPRIF 92 Cécile Schneider Coordinatrice de l Antenne Acepprif 92 E.mail : cecile.schneider@acepprif.org Tel. : 01 40 09 50 14 (Lundi et Mardi) Paris, le 30/06/2008 Etaient présents

Plus en détail

CHARTE COMMUNE DES ANTENNES RELAIS DE TELEPHONIE MOBILE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE PREAMBULE

CHARTE COMMUNE DES ANTENNES RELAIS DE TELEPHONIE MOBILE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE PREAMBULE CHARTE COMMUNE DES ANTENNES RELAIS DE TELEPHONIE MOBILE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE PREAMBULE Les progrès des technologies de télécommunication ont permis un développement considérable de la téléphonie

Plus en détail

Présentation des données chiffrées Caf des Hauts-de-Seine

Présentation des données chiffrées Caf des Hauts-de-Seine Présentation des données chiffrées Caf des Hauts-de-Seine Observatoire du handicap - le 17 novembre 2015 Les enfants bénéficiaires de l Aeeh 3 976 enfants âgés de moins de 20 ans sont bénéficiaires de

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DE L ADMINISTRATION LOCALE Election des représentants des EPCI et des communes des Hauts-de-Seine à la conférence territoriale d action

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT N Spécial Habilitations Funéraires 2014 1 er mars 2014 1 LISTE DES OPERATEURS FUNERAIRES HABILITES DANS LE DEPARTEMENT

Plus en détail

LA REFORME DE LA GEOGRAPHIE PRIORITAIRE DANS LE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE

LA REFORME DE LA GEOGRAPHIE PRIORITAIRE DANS LE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE DOSSIER DE PRESSE LA REFORME DE LA GEOGRAPHIE PRIORITAIRE DANS LE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE MERCREDI 18 JUIN 2014 SOMMAIRE Communiqué de presse Bilan de la politique de la ville sur le département

Plus en détail

LA PROMENADE DES VALLONS DE LA BIÈVRE. www.promenades92.fr. La Promenade des vallons de la Bièvre est une propriété du Département des Hauts-de-Seine

LA PROMENADE DES VALLONS DE LA BIÈVRE. www.promenades92.fr. La Promenade des vallons de la Bièvre est une propriété du Département des Hauts-de-Seine LA PROMENADE DES VALLONS DE LA BIÈVRE Promenades www.promenades92.fr La Promenade des vallons de la Bièvre est une propriété du Département des Hauts-de-Seine Véritable ruban de verdure en milieu urbain,

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2012 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT Présent dans les secteurs de l Alimentation, du Bâtiment,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PREPARATION DE RENTREE SCOLAIRE 2009 DANS LES ÉCOLES

COMMUNIQUÉ PREPARATION DE RENTREE SCOLAIRE 2009 DANS LES ÉCOLES Nanterre, le 17 mars 2009 L inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l Éducation nationale des Hauts-de-Seine COMMUNIQUÉ PREPARATION DE RENTREE SCOLAIRE 2009 DANS LES ÉCOLES Une

Plus en détail

Compte- Rendu de la réunion des Maires Adjoints des Hauts de Seine en charge des Affaires Scolaires du 25 Mars 2010 à Clamart. Restauration Scolaire

Compte- Rendu de la réunion des Maires Adjoints des Hauts de Seine en charge des Affaires Scolaires du 25 Mars 2010 à Clamart. Restauration Scolaire Compte- Rendu de la réunion des Maires Adjoints des Hauts de Seine en charge des Affaires Scolaires du 25 Mars 2010 à Clamart Restauration Scolaire 330 millions de repas sont servis par an et un élève

Plus en détail

à Parcours des bacheliers professionnels

à Parcours des bacheliers professionnels #32 #21 observatoire régional Synthèse régionale février avril 2013 2012 à Parcours des bacheliers professionnels Néo-bacheliers professionnels aquitains 2006 entrés d l enseignement supérieur en 2006-2007

Plus en détail

Les enjeux communs SYELOM - SYCTOM

Les enjeux communs SYELOM - SYCTOM Les enjeux communs SYELOM - SYCTOM 1 Le SYELOM 92 en concertation avec le SITOM 93 et le SYCTOM a été amené à revoir ses statuts : - pour répondre aux nouvelles exigences législatives régissant les adhésions

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Population active, emploi, chômage. Les ressources humaines d une capitale économique

Population active, emploi, chômage. Les ressources humaines d une capitale économique Population active, emploi, chômage Les ressources humaines d une capitale économique NOVEMBRE 2013 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : Sandra Roger Sous la direction de :

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Depuis 2006, les CCI de Rhône-Alpes, en partenariat avec l ADEME et le Conseil Régional, s attachent à promouvoir la maîtrise

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Catégorie ERP Nom du demandeur Code postal Ville Nombre Type d'établissement

Catégorie ERP Nom du demandeur Code postal Ville Nombre Type d'établissement Demande de prorogation du délai de dépôt d'un Ad'AP Ville de Meudon 92190 MEUDON Patrimoine 71 ERP + 28 IOP Favorable 7 mois Ville de Châtillon 92320 CHÂTILLON Patrimoine 56 Favorable 36 mois Ville de

Plus en détail

RAPPORTN COMMISSION: COHESIONSOCIALE,SOLIDARITÉET HANDICAP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES. Direction : Autonomie

RAPPORTN COMMISSION: COHESIONSOCIALE,SOLIDARITÉET HANDICAP DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES. Direction : Autonomie RAPPORTN 13.215 CONVENTIONSRELATIVESA LA PARTICIPATION FINANCIEREDU DEPARTEMENTDESHAUTS-DE-SEINEAUX COÛTSD'ABONNEMENTDE LA TELEALARME AU TITREDE L'ANNEE2013 COMMISSION: COHESIONSOCIALE,SOLIDARITÉET HANDICAP

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2013 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT 1 000 entreprises artisanales supplémentaires dans les Hauts-de-Seine!

Plus en détail

Parc et promenade Jacques-Baumel

Parc et promenade Jacques-Baumel Parc et promenade Jacques-Baumel Suresnes, Rueil-Malmaison, Nanterre Le parc Jacques-Baumel est une propriété du Conseil général des Hauts-de-Seine Histoire Entre histoire et nature Sur le site historique

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE dans les HAUTS de SEINE. Joseph LEGENDRE, Secrétaire Général

L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE dans les HAUTS de SEINE. Joseph LEGENDRE, Secrétaire Général L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE dans les HAUTS de SEINE Joseph LEGENDRE, Secrétaire Général I) Quels Financements /Quelles Dépenses pour les écoles privées sous contrat d ASSOCIATION? II) L Enseignement privé

Plus en détail

Analyse des bénéficiaires et employeurs des contrats en cours fin décembre 2006 en Lorraine

Analyse des bénéficiaires et employeurs des contrats en cours fin décembre 2006 en Lorraine Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle de Lorraine DRTEFP Contrat d Accompagnement dans l Emploi (CAE) Contrat Initiative Emploi (CIE) Contrat d Avenir (CAV) Analyse

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Magali Beffy, Delphine Perelmuter* Pour l année scolaire 2007-2008, les

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Agrément pour toute prestation sociale légale, réglementaire et conventionnelle. Agrément Aide médicale de l'état (AME) Public spécifique

Agrément pour toute prestation sociale légale, réglementaire et conventionnelle. Agrément Aide médicale de l'état (AME) Public spécifique Liste des organismes domiciliataires 92 (source : Préfecture 92 - Direction Régionale et Interdépartementale de l Hébergement et du Logement Schéma départemental de la domiciliation des personnes sans

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010 LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE Situation 2010 Etablissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés 1 Mars 2011 1 Uniquement les établissements relevant du Centre de Formalités de la Chambre

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

Tableau 3 Evolution de l effectif des éducateurs selon le milieu et le type d enseignement

Tableau 3 Evolution de l effectif des éducateurs selon le milieu et le type d enseignement Entre 2000 et : Diminution de l effectif global des éducateurs de 12,3% ; Diminution de l effectif des éducateurs dans le préscolaire traditionnel parallèlement à l augmentation de celui du préscolaire

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Les pratiques en amateur

Les pratiques en amateur Direction générale de la création artistique Les pratiques en amateur Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique - Année 2008» Laurent Babé REPERES

Plus en détail

Les déplacements domicile-travail dans les Hauts-de-Seine

Les déplacements domicile-travail dans les Hauts-de-Seine Les déplacements domicile-travail dans les Hauts-de-Seine Le recensement de 2006 apporte un nouvel éclairage sur les déplacements domicile travail dans les Hauts-de-Seine. Trois actifs sur quatre résidant

Plus en détail

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit Top 10 des fonctionnalités sur une page produit une étude Sur un site e-commerce, c est notamment sur une fiche produit que se décide l acte d achat. Cette page importante va souvent permettre de convertir

Plus en détail

CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ. Taxis parisiens : tarifs, réglementation et droits des usagers. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité

CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ. Taxis parisiens : tarifs, réglementation et droits des usagers. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ Taxis parisiens : tarifs, réglementation et droits des usagers RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Tout taxi parisien doit comporter plusieurs équipements 1 3 1 2

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Venir au siège DomusVi à Suresnes

Venir au siège DomusVi à Suresnes PLans de localisation 1/ Quartier 2/ Paris 3/ Île-de-France 160 360 144 MONT VALÉRIEN D3 RUE DU CALVAIRE RUE WORTH LONGCHAMP T 2 D985 Dir. Rueil RUE DES MOULINEAUX BD HENRI SELLIER RUE DE SÈVRES HÔPITAL

Plus en détail

1er Prix de la TPE en Arc de Seine

1er Prix de la TPE en Arc de Seine du 22/10/2009 au 22/11/2009 1er Prix de la TPE en Arc de Seine Catégorie : CREATION Dossier à retourner avant le 22/11/2009 à Arc de Seine Entreprises contact@arcdeseine-entreprises.com - 0826 02 09 51

Plus en détail

L indispensable petit plus www.hauts-de-seine.net. HDS.plus. Hauts-de-seine. les chiffres clés

L indispensable petit plus www.hauts-de-seine.net. HDS.plus. Hauts-de-seine. les chiffres clés L indispensable petit plus www.hauts-de-seine.net HDS.plus Hauts-de-Seine Hauts-de-seine les chiffres clés Supplément de HDS.mag janvier-février 2013 4 5 6 7 8 9 10 3 11 2 1 Numéro de pages Sommaire 12

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

CONCILIATEURS DES HAUTS DE SEINE AU 02 MARS 2017

CONCILIATEURS DES HAUTS DE SEINE AU 02 MARS 2017 DEPT COMMUNES TI NOM PRENOM LIEU DE PERMANENCE CHATENAY- MALABRY CONCILIATEURS DES HAUTS DE SEINE AU 02 MARS 2017 TI Antony BOUCAUT Véronique Maison de justice et du droit : 1 rue Francis Pressencé - 290

Plus en détail

Données complémentaires

Données complémentaires Moyennes des principaux indicateurs caractérisant les types de territoires de vie Indicateurs Part de la population ayant accès à une bibliothèque à moins de 1 m (en %) Taux d'équipements culture loisirs

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

Documents à fournir pour une première demande de titre de séjour :

Documents à fournir pour une première demande de titre de séjour : Demande de titre de séjour Pour un séjour supérieur à trois mois, tous les chercheurs étrangers doivent demander un titre de séjour, sauf les ressortissants des 15 anciens de l Union Européenne, ceux des

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

Le Projet Initiative-Jeune

Le Projet Initiative-Jeune Dtefp Réunion Indicateurs & analyses Avril 2010 N 001 Publication de la Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de La Réunion Le Projet Initiative-Jeune Aide à la création

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

ContactS SLV CMCAS des Hauts-de-Seine

ContactS SLV CMCAS des Hauts-de-Seine ContactS SLV CMCAS des Hauts-de-Seine VILLENEUVE LA GARENNE Slv 1 Villeneuve La Garenne GENNEVILLIERS Slv 2 Timbaud Slv 3 Delage Slv 6 Louvresses BOIS COLOMBES Slv 28 Bois Colombes COLOMBES Slv 26 Valmy

Plus en détail

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1 FORM@DOSSIER L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis Form@dossier mars 2015 1 SOMMAIRE Enquête IPA 2014... 3 Contexte :... 3 Résultats de l enquête... 3 Situation des alternants

Plus en détail

LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014

LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014 LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DU COMMERCE DE DETAIL DE L HABILLEMENT ET ARTICLES TEXTILES EN 2014 Vous pouvez prendre connaissance du rapport de branche dans son intégralité sur le site internet de la FNH

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail