TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations... 3 II. La notion de contrat... 5 A. Le contrat, la convention et l acte juridique... 5 B. La typologie des contrats... 5 III. L esprit contemporain du droit des contrats SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La formation du contrat I. Les conditions de formation du contrat A. Le consentement B. La capacité C. L objet D. La cause II. Les sanctions des conditions de formation du contrat A. La nullité B. Les autres sanctions SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les effets du contrat entre les parties I. L interprétation du contrat A. L interprétation des contrats ambigus B. Le forçage du contrat II. La force obligatoire du contrat A. La signification de la force obligatoire du contrat B. La portée de la force obligatoire du contrat III. Les sanctions de l inexécution du contrat A. Les sanctions communes à tous les contrats B. Les sanctions propres aux contrats synallagmatiques SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les effets du contrat à l égard des tiers I. L effet relatif du contrat A. La signification de l effet relatif du contrat B. Les exceptions à l effet relatif du contrat II. L opposabilité du contrat A. L opposabilité du contrat par les parties III

2 B. L opposabilité du contrat par les tiers SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les contrats passés par l entreprise dans le cadre de son activité I. Le contrat de vente A. La définition de la vente B. La formation de la vente C. Les effets de la vente II. Le contrat d entreprise A. La définition du contrat d entreprise B. La formation du contrat d entreprise C. Les effets du contrat d entreprise D. La sous-traitance III. Les contrats de distribution A. Le droit des contrats de distribution B. La typologie des contrats de distribution IV. Les contrats de consommation A. Les règles propres aux contrats de consommation B. Le crédit à la consommation SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les contrats d assurance de l entreprise I. Les principes fondamentaux du droit du contrat d assurance A. Introduction générale B. Les règles fondamentales du droit du contrat d assurance II. Les principales garanties souscrites par les entreprises A. Les assurances des biens des entreprises B. Les assurances de responsabilité des entreprises C. Les assurances de personnes souscrites par l entreprise SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les contrats d assurance-vie et la gestion du patrimoine de l entrepreneur I. La formation du contrat d assurance-vie A. L obligation d information précontractuelle de l assureur B. La faculté de renonciation du souscripteur C. La sanction des déclarations irrégulières II. L exécution du contrat d assurance-vie A. La prime B. Les droits du souscripteur IV

3 III. Le bénéfice du contrat d assurance-vie A. Le droit du bénéficiaire du contrat d assurance B. Les droits concurrents SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le droit pénal général I. Les éléments constitutifs de l infraction A. L élément légal B. L élément matériel C. L élément moral II. La classification des infractions A. La classification principale B. Les classifications secondaires III. L identification de la personne responsable A. La personne physique B. La personne morale IV. La peine A. La notion de peine B. L évaluation de la peine C. L application de la peine SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La procédure pénale I. Les actions A. L action publique B. L action civile II. Les enquêtes A. Le cadre de l enquête B. Les moyens de l enquête III. L instruction préparatoire A. L instruction menée par le juge d instruction B. La chambre de l instruction IV. Le jugement et les voies de recours A. Les juridictions de jugement B. Les voies de recours SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le droit pénal spécial des affaires et des sociétés 217 I. Les infractions de droit commun applicables à la vie des affaires A. Le vol et les infractions voisines V

4 B. L escroquerie et l infraction voisine C. L abus de confiance et les infractions voisines D. Le faux et l usage de faux E. Les infractions de conséquences II. Les infractions spécifiques à la vie des affaires A. Les infractions du droit pénal du commerce B. Les infractions du droit pénal des sociétés C. Les infractions du droit pénal des entreprises en difficultés D. Les infractions du droit pénal boursier SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le droit de la concurrence I. Les fondements complexes du droit de la concurrence A. Les sources du droit de la concurrence B. La nature juridique du droit de la concurrence II. Les principes et les règles en droit de la concurrence A. Le grand droit de la concurrence B. Le petit droit de la concurrence C. Un régime autonome d incrimination D. L application des règles SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS L entreprise et l administration fiscale I. Les garanties de l entreprise A. Les garanties préalables au contrôle B. Les garanties en cours de contrôle externe II. Le droit de contrôle de l administration A. Les modalités du droit de contrôle B. La vérification de comptabilité (art. L 13 du Livre des procédures fiscales) C. Les contrôles spécifiques D. Les procédures de contrôle III. Le recours contentieux A. La réclamation préalable (art. L 190 du Livre des procédures fiscales) 276 B. Les voies de recours devant les tribunaux C. Les voies de recours fondées sur le droit communautaire (art. L 190 al 3 à 5 du Livre des procédures fiscales) SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS L entreprise et la dimension environnementale I. Vers une prise de conscience de la dimension environnementale VI

5 A. Une prise de conscience mondiale B. Le cadre communautaire C. L environnement sur le plan national II. La dimension environnementale dans l entreprise A. La responsabilité environnementale B. L approche système : le SME et les normes C. L approche produit : les labels et l écoconception III. L information environnementale A. La publication des informations environnementales B. La réglementation européenne REACH C. Les directives Seveso D. Le dispositif juridique français en matière de reporting social et environnemental obligatoire E. Les informations en matière de traitement et de recyclage des déchets 302 F. Le système d échange de quotas d émission de gaz à effet de serre SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le droit et la fiscalité de la constitution et de la transformation des sociétés I. Les règles de constitution A. L approche juridique B. Les formalités de constitution C. Les spécificités propres aux sociétés les plus courantes : SARL, SA et SAS, SNC D. La fiscalité liée à la constitution II. La transformation A. Généralités B. La transformation de la SARL C. La transformation de la SA D. La transformation de la SNC E. La fiscalité de la transformation SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les modes de direction et les dispositifs permettant d améliorer la transparence du fonctionnement des sociétés I. Les organes de direction et les dispositifs permettant d améliorer la transparence du fonctionnement des SNC, SARL et SAS A. L organisation des organes de direction B. Les dispositifs permettant d améliorer la transparence et le fonctionnement des SNC, SARL et SAS II. La direction et le contrôle de la société anonyme VII

6 A. Le rôle et les attributions des organes de direction B. Les dispositifs permettant d améliorer la transparence et le fonctionnement de la SA SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le droit de l informatique I. Le régime juridique de l activité informatique A. Vers un droit de la responsabilité en matière informatique B. Vers un régime juridique spécifique du droit Internet II. Le droit du commerce électronique A. Les caractéristiques B. Le caractère international du commerce électronique SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les règles d impositions des affaires internationales I. La territorialité des impôts directs A. La territorialité de l impôt sur le revenu B. La territorialité de l impôt sur les sociétés C. Le traitement des cas de double imposition II. La territorialité en matière de TVA A. La définition du territoire national B. Les opérations portant sur des biens C. Les opérations portant sur des prestations de services D. Les régimes spéciaux SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le financement de l entreprise I. Les marchés de capitaux A. Les titres de dette B. Les titres de capital ou actions C. Les produits dérivés II. Le financement direct A. Le financement direct par fonds propres B. Le financement direct par endettement C. Le financement direct hybride III. Le financement indirect A. Les contrats de financement B. Les formes de financement indirect C. Les garanties du crédit SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS VIII

7 19 Les groupes de sociétés I. Définitions et caractéristiques A. La notion de groupe de sociétés B. L absence de personnalité juridique du groupe de sociétés C. Définitions II. La typologie et la classification des groupes de sociétés A. La société mère du groupe B. La typologie des groupes de sociétés C. La classification des groupes de sociétés III. La constitution du groupe de sociétés A. Les modalités de constitution B. La réglementation des prises de participation IV. Le fonctionnement du groupe de sociétés A. Les relations infragroupes B. La comptabilité et la fiscalité du groupe de sociétés V. Les acteurs du groupe de sociétés A. Les salariés du groupe B. Les associés et actionnaires minoritaires du groupe VI. Le règlement du passif des sociétés du groupe A. La situation des créanciers B. La procédure collective SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les autres modes de coopération interentreprises I. La société européenne (SE) A. La constitution de la SE B. Le fonctionnement de la SE C. La comptabilité et la fiscalité D. L implication des travailleurs E. La dissolution de la SE II. Le groupement d intérêt économique (GIE) A. La constitution du GIE B. Le fonctionnement du GIE C. La transformation, la dissolution et la liquidation du GIE D. Les conséquences fiscales et sociales de la création d un GIE III. Le groupement européen d intérêt économique (GEIE) A. La constitution du GEIE B. Le fonctionnement du GEIE C. La transformation et la dissolution du GEIE D. Les conséquences fiscales et sociales de la création d un GEIE IV. La location-gérance du fonds de commerce A. Les conditions relatives aux contractants B. Le contrat de location-gérance IX

8 C. Les effets du contrat de location-gérance D. Les conséquences du contrat de location-gérance V. Les contrats d intérêt commun A. Les contrats de sous-traitance B. Les contrats de coopération SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le régime juridique, comptable, fiscal et social des fusions et opérations assimilées I. Définitions A. La fusion B. La scission C. La fusion-scission D. L apport partiel d actif II. Les fusions et scissions A. Le déroulement des opérations de fusion ou de scission B. Les conséquences des opérations de fusion III. L apport partiel d actif A. Les modalités de l apport partiel d actif B. Les effets de l apport partiel d actif IV. Le régime comptable des fusions et opérations voisines A. La situation de contrôle au moment de l opération B. La détermination du sens des opérations et de la valeur des apports 504 V. Le régime fiscal des fusions et opérations voisines A. Le régime fiscal de droit commun B. Le régime fiscal de faveur en cas de fusion ou de scission C. Le régime fiscal de faveur en cas d apport partiel d actif D. Les fusions et opérations voisines au regard des droits d enregistrement E. Les fusion et opérations voisines et la TVA VI. Le régime social des fusions et opérations voisines A. Les conséquences pour les salariés B. Les conséquences pour les institutions représentatives du personnel 511 SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS X 22 La prévention des entreprises en difficulté I. Les alarmes II. Les procédures gracieuses de traitement des difficultés d entreprises A. Le mandat ad hoc B. La conciliation SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS

9 23 Les conditions d ouverture des procédures collectives I. Les conditions d ouverture de la sauvegarde, du redressement et de la liquidation A. La première condition d ouverture : la qualité du débiteur B. La deuxième condition d ouverture : la cessation des paiements «avérée» ou «prévisible» II. L extension de la procédure collective A. Les conditions de l extension B. Les effets de l extension SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Le jugement d ouverture de la procédure de sauvegarde et du redressement I. La saisine du tribunal A. La procédure de sauvegarde B. Les procédures de redressement et de liquidation judiciaires II. La compétence du tribunal A. La compétence d attribution B. La compétence territoriale interne C. La compétence territoriale internationale du juge français III. Le régime du jugement d ouverture A. Le contenu du jugement d ouverture B. La publicité du jugement d ouverture C. L exécution provisoire du jugement d ouverture D. Les voies de recours contre le jugement d ouverture IV. L organisation de la procédure collective A. Le rôle du tribunal B. Le juge-commissaire C. Le ministère public D. Les mandataires judiciaires E. Les «auxiliaires» de la procédure collective SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les effets de la période d observation sur les intervenants à la procédure I. L entreprise pendant la période d observation A. Présentation préliminaire de la période d observation B. La répartition des pouvoirs de gestion entre l administrateur judiciaire et le débiteur C. Le contrôle judiciaire de certains actes du débiteur II. Les droits des créanciers A. La vérification des créances antérieures XI

10 B. La paralysie des droits des créanciers III. La remise en cause du patrimoine du débiteur A. Les nullités de la période suspecte (art. L à L ) B. Les revendications (art. L à L ) IV. Le financement de la période suspecte A. Les contrats en cours (art. L ) B. Le privilège des créances postérieures SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La solution de la procédure de sauvegarde et de redressement : le plan de continuation de l activité I. La première phase : le bilan économique et social II. La deuxième phase : le projet de plan de sauvegarde ou de redressement A. L élaboration du plan par l administrateur et/ou le débiteur B. L élaboration du projet de plan et l intervention des créanciers III. La troisième phase : le jugement arrêtant le plan IV. Les modifications du plan SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La liquidation judiciaire I. Les conditions d ouverture de la liquidation judiciaire A. Les conditions d ouverture générales de la liquidation judiciaire B. L ouverture d une procédure de liquidation judiciaire simplifiée II. Les effets du jugement d ouverture de la liquidation A. Les organes de la procédure B. Le sort du débiteur III. Le déroulement de la procédure de liquidation judiciaire. 597 A. Le terme de l activité B. La cession de l activité IV. L apurement du passif V. La clôture de la procédure de liquidation judiciaire SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La mutabilité de la procédure I. Les conversions de procédure A. La détérioration de la situation de l entreprise B. L amélioration de la situation de l entreprise II. Les sanctions à l égard des dirigeants A. Les sanctions patrimoniales XII

11 B. La faillite personnelle C. Les sanctions pénales SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La transmission d entreprise à titre onéreux I. La cession de l entreprise individuelle A. Les conditions de fond B. Les conditions de forme C. Les formalités D. Le prix du fonds de commerce E. Le sort de certains contrats F. Le recours à la location-gérance G. Le recours au crédit-bail H. Les conséquences fiscales II. La cession de droits sociaux A. La nature de la cession B. Négociations et avant-contrats C. La conclusion de la cession : les conditions de formes D. La recherche du contrôle de la société E. La situation des actionnaires minoritaires F. Le prix de cession G. Les conditions suspensives et résolutoires H. Les garanties légales et conventionnelles I. Les conséquences fiscales SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La transmission d entreprise à titre gratuit I. Les conséquences du décès du chef d entreprise A. Les conséquences du défaut de préparation de la transmission B. Le legs d entreprise C. Les conséquences fiscales de la succession II. La donation de l entreprise ou des droits sociaux A. Le formalisme de la donation B. Les droits du donateur C. Le droit des héritiers D. Les conséquences fiscales SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La disparition de l entreprise I. La cessation de l entreprise individuelle A. Les motifs B. Les formalités XIII

12 C. Les sanctions du non-respect de déclaration de cessation d activité D. La fiscalité de la cessation de l entreprise individuelle II. La dissolution de la société A. Les causes communes à l ensemble des sociétés B. Les causes spécifiques à la SNC, la SARL, la SAS ou la SA C. Les effets de la dissolution D. La procédure de dissolution E. La fiscalité de la dissolution SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS Les associations I. Définition et caractéristiques A. Définition de l association B. La diversité associative II. Le régime juridique des associations A. Les conditions de validité B. Le fonctionnement de l association SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS La fiscalité des associations I. Les critères d appréciation de la non lucrativité A. Le caractère désintéressé de la gestion de l organisme B. L organisme concurrence une entreprise C. L organisme entretient des relations privilégiées avec d autres entreprises II. Les mesures d exonérations A. Les mesures d exonérations propres à chaque impôt ou taxes B. La franchise des impôts commerciaux III. L exercice d activités lucratives et non lucratives A. Les principes B. La sectorisation C. La filialisation D. L imposition des revenus patrimoniaux SYNTHÈSE APPLICATIONS & CORRIGÉS ANNEXES Index XIV

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG.

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures - 20 ECTS 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Éléments généraux

Plus en détail

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE

UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures 20 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Eléments généraux sur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

La prévention des difficultés des entreprises

La prévention des difficultés des entreprises La prévention des difficultés des entreprises Le Tribunal de Commerce et la prévention judiciaire : - Convocation par le TC - Le Mandat Ad Hoc - La conciliation Anciens Juges du TC, Experts- Comptables,

Plus en détail

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents

Plus en détail

Les garanties et leur sort dans les procédures collectives : cas de synthèse

Les garanties et leur sort dans les procédures collectives : cas de synthèse Les garanties et leur sort dans les procédures collectives : cas de synthèse I - La SAS PLASTICAUTO est une PME dont l activité industrielle se situe dans le secteur économique de la construction automobile.

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

Procédures collectives

Procédures collectives Procédures collectives Les «sauvegardes» et les comités de créanciers ; Le sort des opérations locatives mobilières et immobilières; Rétablissement professionnel : quels impacts sur vos contrats? 1 1.

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr Date 2009 FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTE? LA PRIME La procédure de sauvegarde est une procédure

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise www.intencity.fr 1 Statuts : quels éléments de réflexion En sachant que : pour orienter son choix? -Votre projet va évoluer,

Plus en détail

Procédures collectives : comment protéger ses informations?

Procédures collectives : comment protéger ses informations? Procédures collectives : comment protéger ses informations? Pascal VINCENT, Président, M2GS SAS Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 1 Sommaire Partie I: procédure de sauvegarde et continuité

Plus en détail

Entreprises en difficultés

Entreprises en difficultés Entreprises en difficultés PROCEDURES COLLECTIVES Lois : Loi du 1 er mars 1984 Loi du 25 janvier 1985 Loi du 10 juin 1994 Les instruments de détection : - Le droit d alerte du commissaire aux comptes dans

Plus en détail

Sommaire. Partie préliminaire. La connaissance du droit des sociétés

Sommaire. Partie préliminaire. La connaissance du droit des sociétés Sommaire Liste des principales abréviations 11 Introduction 15 Partie préliminaire La connaissance du droit des sociétés La raison d être des sociétés 19 Les avantages juridiques 19 I Les avantages économiques

Plus en détail

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable Préambule 1. Présentation du dispositif EIRL Caractéristiques juridiques, fiscales et sociales Modalités de constitution,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS DES REVUES CITÉES... 3 INTRODUCTION... 5 PARTIE I LA CONSTITUTION DE L EIRL

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS DES REVUES CITÉES... 3 INTRODUCTION... 5 PARTIE I LA CONSTITUTION DE L EIRL TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS DES REVUES CITÉES... 3 INTRODUCTION... 5 PARTIE I LA CONSTITUTION DE L EIRL TITRE I : L EIRL À PATRIMOINE AFFECTÉ UNIQUE LA CONSTITUTION DU PATRIMOINE AFFECTÉ

Plus en détail

Formation Chef comptable spécialiste PAIE

Formation Chef comptable spécialiste PAIE Formation Chef comptable spécialiste PAIE Comptabilité générale - 100h Mise à niveau / FACULTATIF Les principes fondamentaux de la comptabilité générale Objectif de la comptabilité et exercice de la profession

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 PREMIÈRES VUES... 13 I. Mécanisme... 15 II. Rôle... 18 III. Évolution... 20 PREMIÈRE PARTIE SÛRETÉS PERSONNELLES

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

Table des matières. Sommaire... 2

Table des matières. Sommaire... 2 Table des matières Sommaire... 2 Introduction... 4 1. L évolution historique... 4 a) Une origine ancienne... 4 b) L avènement du financement bancaire... 5 c) La perspective d une recrudescence... 5 2.

Plus en détail

La procédure de sauvegarde

La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde est une procédure préventive, dont l objet principal est la prévention et l anticipation de la cessation des paiements d une entreprise. Elle est ouverte

Plus en détail

1 L entreprise individuelle traditionnelle

1 L entreprise individuelle traditionnelle 1 L entreprise individuelle traditionnelle Introduction L entreprise individuelle est la forme juridique à la fois la plus répandue en France et la plus fragile. Elle connaît un franc succès depuis la

Plus en détail

DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES. 1. Fonctions des procédures collectives :

DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES. 1. Fonctions des procédures collectives : DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES 1. Fonctions des procédures collectives : 1) Quelles étaient les finalités traditionnelles des procédures collectives? En droit civil, lors de procédures collectives

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La profession comptable... 1 I. Les différents statuts de la profession comptable... 1 A. La profession comptable libérale... 1 B. La profession comptable salariée... 7 II.

Plus en détail

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives L.G.DJ TRAITÉ DE DROIT COMMERCIAL G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain Philippe Delebecque Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) Michel Germain Professeur à l'université

Plus en détail

Osez l accompagnement des entreprises en difficulté. Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014

Osez l accompagnement des entreprises en difficulté. Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014 Osez l accompagnement des entreprises en difficulté Assemblée Générale de Rouen-Normandie 7 novembre 2014 Intervenants Eric JUSTAL, Président de la Commission du Tableau, devoirs et intérêts professionnels

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée 1 2 DEFINITION DE L EIRL DEFINITION Le statut «d entrepreneur individuel à responsabilité limitée» (E.I.R.L.), créé par la loi n 2010-658 du 15 juin 2010,

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

DISSOLUTIONS DE SOCIETES

DISSOLUTIONS DE SOCIETES DISSOLUTIONS DE SOCIETES Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de dissolution des sociétés. Pré requis : o Connaissances en

Plus en détail

Année : 4a. Jérôme LASSERRE-CAPDEVILLE j.lasserrecapdev@unistra.fr Professeur. Droit des Entreprises DROIT DES SOCIETES.

Année : 4a. Jérôme LASSERRE-CAPDEVILLE j.lasserrecapdev@unistra.fr Professeur. Droit des Entreprises DROIT DES SOCIETES. Année : 4a Jérôme LASSERRE-CAPDEVILLE j.lasserrecapdev@unistra.fr Professeur Droit des Entreprises DROIT DES SOCIETES Introduction TITRE I. LES REGLES COMMUNES AUX DIFFERENTES SOCIETES Chapitre 1 : Définition

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Table des matières. Les actes de la vie courante dans une optique de planification successorale 7

Table des matières. Les actes de la vie courante dans une optique de planification successorale 7 Table des matières Titre I. Les actes de la vie courante dans une optique de planification successorale 7 André Culot Introduction 9 Chapitre I. La nouvelle loi sur l abus fiscal 10 Section 1. Généralités

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaire

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 ACTUALISÉE : FICHE TECHNIQUE PROCÉDURE DE SAUVEGARDE

LA PRIME. Date FICHE N 10 ACTUALISÉE : FICHE TECHNIQUE PROCÉDURE DE SAUVEGARDE Date 2009 FICHE N 10 ACTUALISÉE : FICHE TECHNIQUE PROCÉDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ? LA PRIME La procédure de sauvegarde

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45 3 SOMMAIRE Introduction : Des origines de la comptabilité...17 Partie I les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale...

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale... Table des matières Avant-propos... 5 Objectifs... 7 Plan d ensemble... 9 PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise CHAPITRE 1 Gestion commerciale... 13 1. Les pratiques du marché... 14 1.1 Introduction...

Plus en détail

Droit Commercial. Droit Commercial. Les sociétés commerciales. Les sociétés commerciales. Entreprises individuelles. Les Sociétés Commerciales

Droit Commercial. Droit Commercial. Les sociétés commerciales. Les sociétés commerciales. Entreprises individuelles. Les Sociétés Commerciales Droit Commercial Entreprises individuelles Sociétés de capitaux Autres sociétés L entreprise en difficulté Entreprises individuelles 1. Définition 2. Formalités de création 3. Particularités Entreprises

Plus en détail

sa/ii 1 TABLE DES MATIÈRES DEUXIÈME PARTIE OPÉRATIONS SUR LE CAPITAL ÉMISSIONS PUBLIQUES TRANSFORMATION FUSION SCISSION TITRE PREMIER

sa/ii 1 TABLE DES MATIÈRES DEUXIÈME PARTIE OPÉRATIONS SUR LE CAPITAL ÉMISSIONS PUBLIQUES TRANSFORMATION FUSION SCISSION TITRE PREMIER sa/ii 1 TABLE DES MATIÈRES DEUXIÈME PARTIE OPÉRATIONS SUR LE CAPITAL ÉMISSIONS PUBLIQUES TRANSFORMATION FUSION SCISSION Inhoud.............................................................. 15 Table alphabétique....................................................

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité...

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité... 3 SOMMAIRE Introduction: Des origines de la comptabilité...17 Partie I Les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques?

Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? Partie 1 - La gestion des risques : identifier, prévenir, éviter, réduire, transférer les risques? 1. L identification des risques... 3 1.1. Risques globaux encourus par toute entreprise... 3 1.2. Risques

Plus en détail

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA RESPONSABILITE FINANCIERE SOMMAIRE Propos introductifs ------------------------------------------------page

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en banques et finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU et de l EARL Compléments

Plus en détail

Le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire Le redressement judiciaire Aux termes de l article 631-1 du Code de Commerce, «Il est institué une procédure de redressement judiciaire ouverte à tout débiteur mentionné aux articles L. 631-2 ou L. 631-3

Plus en détail

Droit des affaires et droit commercial

Droit des affaires et droit commercial DOMAINES D INTERVENTION Droit des affaires et droit commercial Droit bancaire et financier Droit immobilier et process industriel Recouvrement, sûreté et voies d exécution Droit du travail Droit des procédures

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7 Table des matières 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation...... 7 Michèle GRÉGOIRE doyenne de la Faculté de droit de l U.L.B., avocate Vanessa DE FRANCQUEN collaboratrice scientifique

Plus en détail

Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension.

Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension. Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension. Bourse de Casablanca Sommaire CHAPITRE PREMIER- DISPOSITIONS GENERALES...3 CHAPITRE II - DES MODALITES DE CONCLUSION DES OPERATIONS DE PENSION...3 CHAPITRE

Plus en détail

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012

RC DES DIRIGEANTS 1 Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 RC DES DIRIGEANTS Gilles GASTON Pôle Assistance Technique et Prévention. Septembre 2012 1 REMARQUES 1) On parle de RC Dirigeants (Définition plus large) et non plus de RC Mandataires Sociaux. 2) Un seul

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789).

Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés. Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). INTRODUCTION : 1 Rappel historique : publiques. Arrivée tardive de la loi 1901 dans histoire des libertés Méfiance à l égard des corps intermédiaires (y compris pendant la révolution de 1789). Libre formation

Plus en détail

Les sociétés commerciales *

Les sociétés commerciales * Les sociétés commerciales * Chapitre 1 AVERTISSEMENT La loi relative à la simplification du droit et à l allègement des démarches administratives du 22 mars 2012 est intitulée loi Warsmann. Les numéros

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial privé que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial global que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Chapitre I - Les différents types de société

Chapitre I - Les différents types de société Table des matières Avant-propos... 1 Préambule... 3 Chapitre I - Les différents types de société 1. Société avec ou sans personnalité juridique.... 7 1.1. La personnalité juridique.... 7 1.2. La société

Plus en détail

Quel statut pour mon entreprise?

Quel statut pour mon entreprise? Agence Pour la Création d Entreprises Quel statut pour mon entreprise? Sixième édition Éditions APCE, 2001, 2002, 2004, 2006, 2008, 2012, 2001, 2002, 2004, 2006, 2008, 2012 ISBN : 978-2-212-55225-6 1 QUELLE

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

DCG 10. Comptabilité approfondie. LMD Expertise comptable. 4 e édition. Application & cas corrigés. Sup FOUCHER

DCG 10. Comptabilité approfondie. LMD Expertise comptable. 4 e édition. Application & cas corrigés. Sup FOUCHER LMD Expertise comptable COLLECTION DCG 10 Comptabilité approfondie Application & cas corrigés 4 e édition Sous la direction d Alain Burlaud Micheline Friédérich Sup FOUCHER DANGER LE PHOTOCOPILLAGE TUE

Plus en détail

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 -

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Introduction I. Les interlocuteurs en cas de difficulté II. Les solutions traditionnelles hors tribunal III. Les solutions confidentielles sous l égide du tribunal IV.

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION FAS IMESG

PROGRAMME DE FORMATION FAS IMESG PROGRAMME DE FORMATION FAS IMESG Sous Label Assurance Qualité Formation aux Normes ISO 9000 et AFNOR IMESG 28 rue du Plateau 75019 Paris Tél. : 01 44 84 01 26 Fax : 01 44 84 02 95 E-mail : imesg@esg.fr

Plus en détail

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES...

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES... DBL6018.book Page 265 Lundi, 3. avril 2006 11:06 11 Table des matières PRÉFACE... 5 SOMMAIRE... 7 GÉNÉRALITÉS... 9 INTRODUCTION... 11 TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES

Plus en détail

3. Durée du mandat 22 Quelle est la durée du mandat du gérant? 22

3. Durée du mandat 22 Quelle est la durée du mandat du gérant? 22 5 Table des matières Introduction 15 Abréviations utilisées 16 1. Les positions respectives du gérant et de l assemblée générale dans la SPRL 17 1. Rôle du gérant Pourquoi faut-il un gérant? 17 2. Quel

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE JURIDIQUE

Formation Repreneurs MODULE JURIDIQUE Formation Repreneurs MODULE JURIDIQUE I. Les différentes formes juridiques Présentation des différentes formes juridiques : 1. L Entreprise Individuelle (EI) 2. L Entreprise Individuelle à Responsabilité

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 QU EST-CE QUE LA COMPTABILITÉ?... 2 Les grandes fonctions de la comptabilité... 2 La distinction

Plus en détail

ORDONNE : Article 1 er. Les livres 6 et 8 du code de commerce sont modifiés conformément aux articles 2 à 74 et 76 à 89.

ORDONNE : Article 1 er. Les livres 6 et 8 du code de commerce sont modifiés conformément aux articles 2 à 74 et 76 à 89. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de [ ] NOR : [ ] PROJET D ORDONNANCE n portant réforme de la prévention des difficultés des entreprises et des procédures collectives du LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SUR

Plus en détail

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou de LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénomée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être déposé

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 La holding belge, utilisation par les résidents et les non-résidents 15 Jacques Malherbe et Daphné de Laveleye

Plus en détail

I LES CLAUSES D ACHAT-VENTE D ACTIONS

I LES CLAUSES D ACHAT-VENTE D ACTIONS 24246.W&L.book Page IX Thursday, August 11, 2011 2:24 PM IX TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... TABLE DES ABRÉVIATIONS... TABLE DES FORMULES... V VII XIX REMARQUES GÉNÉRALES Utilité de la convention...

Plus en détail

Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Avenue Louise 240 B-1050 Brussels Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2 600 52 01 Avenue Louise 290 B-1050 Brussels Tel. +32 2 629 81 20 Fax. +32 2 629 81 38 Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris

Plus en détail

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES

EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES EPREUVES ET PROGRAMMES DES CONCOURS COMPLEMENTAIRES LES EPREUVES Ces concours comprennent des épreuves d admissibilité et d admission. Chacune des épreuves est notée de 0 à 20. Nature de l épreuve Admissibilité

Plus en détail

La faillite et décharge de caution

La faillite et décharge de caution La faillite et décharge de caution 025 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics FICHE 19 L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics 1. Qu est ce qu une entreprise en difficulté financière? 1.1. L entreprise en procédure de sauvegarde Les articles L. 620-1 et suivants

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

SUPÉRIEUR - MODIFICATION

SUPÉRIEUR - MODIFICATION BREVET DE TECHNICIEN Le B.O. 1 8 0 9 1 - Le cadre de la vie juridique 1.1 Notion de droit et divisions du droit Distinguer le droit objectif des droits subjectifs. 1.2 Les sources du droit objectif Caractériser

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) avertissement... liste des Abréviations... dédicace... remerciements... préface... VII IX XI XIII XV partie I RÉDUIRE LES DROITS DE MUTATION

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29

A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29 ENQUÊTE PRÉALABLE A L ÉLABORATION DU CATALOGUE RÉGIONAL DE FORMATION CERECAMP 2009 2010 A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29 Nom, Prénom

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail