Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions"

Transcription

1 Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P)

2 Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site Vous pouvez obtenir de l information au sujet du Conseil du trésor et de son Secrétariat en vous adressant à la Direction des communications ou en consultant son site Web Direction des communications Secrétariat du Conseil du trésor 5 e étage, secteur , Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 5R8 Téléphone : Sans frais : Tous droits réservés pour tous les pays. Gouvernement du Québec 2014

3 TABLE DES MATIÈRES Question Question Critères pour déterminer la catégorie de bourse de mérite qui peut être attribuée à l artiste peintre Catégories de bourses avec description Question Question Question Réponses Réponse de la question Réponse de la question Réponse de la question Réponse de la question Réponse de la question

4 Ce type d examen contient différentes catégories de questions. Les questions que vous trouverez dans ce genre d examen sont illustrées à l aide des cinq exemples suivants. Il s agit de questions à choix multiple. Pour chaque question, vous devez choisir une réponse parmi celles qui vous sont proposées. Question 1 Le ministère pour lequel vous travaillez accorde une aide financière aux entreprises qui exploitent une activité touristique. Un règlement prévoit qu une aide financière peut être accordée pour l achat, l installation, la rénovation ou l amélioration de l ameublement, de l équipement, de la machinerie ou de l outillage destinés à un projet touristique, ou pour l acquisition de brevets, de concessions ou de franchises également liés à un projet touristique. Le ministère détermine les catégories de projets touristiques à l égard desquels l aide financière est accordée et détermine les critères qui doivent servir de guides à l évaluation de la pertinence d un projet touristique. Il doit approuver les demandes qui respectent les critères et déterminer le montant de l aide financière après s être assuré que les perspectives financières de l entreprise lui permettent de respecter ses engagements et que sa direction possède les compétences nécessaires à la réalisation de ses objectifs. Compte tenu de ces règles, lequel ou lesquels des énoncés suivants sont exacts? 1. Le ministère doit accorder une aide financière à une entreprise touristique qui peut respecter ses engagements financiers et qui possède les compétences nécessaires pour acquérir un brevet. 2. Une entreprise touristique, spécialisée dans les activités de plein air, peut obtenir de l aide financière du ministère afin d acheter des kayaks pour la prochaine saison estivale. a) 1 seulement b) 2 seulement c) 1 et 2 d) Aucune de ces réponses Réponse de la question 1 Question 2 Répondez à cette question en utilisant les renseignements présentés dans le texte et les tableaux qui suivent. Le ministère pour lequel vous travaillez accorde des bourses de mérite à des artistes peintres afin de souligner leur contribution à la culture québécoise. Les artistes peintres qui désirent profiter de ces bourses doivent présenter un dossier qui fait état de leurs réalisations au cours des dix dernières années. Les bourses sont offertes une fois par année et sont attribuées en fonction d un système de classification précis. La question 2 fournit des données relatives à certains artistes peintres qui ont fait une demande de bourse au cours de l année. Pour répondre à cette question, veuillez déterminer la catégorie de bourse de mérite qui s applique en utilisant le système de classification présenté dans les tableaux suivants. Page 4

5 Question 2 (suite) Critères pour déterminer la catégorie de bourse de mérite qui peut être attribuée à l artiste peintre Critère Nombre d années au cours desquelles la personne a travaillé en tant qu artiste peintre Nombre de fois où les tableaux de l artiste peintre ont été présentés à des expositions officielles tenues au Québec au cours des dix dernières années Nombre de fois où les tableaux de l artiste peintre ont été présentés à des expositions officielles tenues à l extérieur du Québec au cours des dix dernières années Valeur moyenne des tableaux vendus par l artiste peintre au cours des dix dernières années De 1 à 3 ans De 4 à 8 ans De 9 à 15 ans De 16 à 20 ans De 21 à 25 ans Plus de 25 ans Valeurs 0 point 1 point 2 points 3 points 4 points 5 points 2 points par exposition officielle tenue au Québec au cours des 10 dernières années (maximum de 20 points) 3 points par exposition officielle tenue à l extérieur du Québec au cours des 10 dernières années (maximum de 18 points) Moins de $ De $ à $ De $ à $ De $ à $ Plus de $ 1 point 2 points 3 points 4 points 5 points Catégories de bourses avec description Catégorie Bourse de catégorie 1 Bourse de catégorie 2 Bourse de catégorie 3 Description Peut recevoir une «bourse de catégorie 1» tout artiste peintre qui obtient 14 points ou plus pour le nombre de fois où ses tableaux ont été présentés à des expositions officielles tenues au Québec au cours des dix dernières années, 3 points ou plus pour la valeur moyenne des tableaux vendus au cours des dix dernières années et au moins 27 points pour l ensemble des quatre critères. Peut recevoir une «bourse de catégorie 2» tout artiste peintre qui ne répond pas aux critères d attribution de la bourse de catégorie 1, qui obtient au moins 12 points pour le nombre de fois où ses tableaux ont été présentés à des expositions officielles tenues à l extérieur du Québec au cours des dix dernières années, au moins 4 points pour le nombre total d années au cours desquelles il a travaillé en tant qu artiste peintre et au moins 23 points pour l ensemble des quatre critères. Peut recevoir une «bourse de catégorie 3» tout artiste peintre qui ne répond pas aux critères d attribution des bourses de catégories 1 ou 2, qui totalise 15 points ou plus pour le nombre de fois où ses tableaux ont été présentés à des expositions officielles tenues au Québec et à l extérieur du Québec au cours des dix dernières années, au moins 3 points pour la valeur moyenne des tableaux vendus au cours des dix dernières années et au moins 20 points pour l ensemble des quatre critères. Page 5

6 Question 2 (suite) Catégorie Bourse de catégorie 4 Aucune bourse Description Peut recevoir une «bourse de catégorie 4» tout artiste peintre qui ne répond pas aux critères d attribution des bourses de catégories 1, 2 ou 3, qui obtient au moins 3 points pour le nombre d années au cours desquelles il a travaillé en tant qu artiste peintre et au moins 18 points pour l ensemble des quatre critères. Ne peut recevoir de bourse de mérite, l artiste peintre qui ne répond pas aux critères d attribution des bourses de catégories 1, 2, 3 ou 4. Monique Réophasi a entrepris sa carrière artistique à l âge de 20 ans. Elle a consacré les dix premières années de sa vie artistique uniquement à la sculpture. Au cours de cette période, elle a eu l occasion de présenter ses œuvres dans huit expositions québécoises. En moyenne, ses sculptures se sont vendues dollars. Au cours des douze années suivantes, M me Réophasi s est tournée vers la photographie et a présenté ses œuvres dans cinq expositions officielles tenues à l extérieur du Québec. Au cours des dix dernières années, elle s est consacrée entièrement à la peinture, privilégiant un style impressionniste. Les tableaux qu elle a produits se sont vendus en moyenne dollars. Cependant, plusieurs critiques croient que la valeur de ces tableaux est avant tout attribuable à la réputation de l artiste et non à la qualité des œuvres. Selon eux, les mêmes tableaux pourraient difficilement être vendus plus de dollars s ils étaient peints par des artistes moins connus. Au cours des dix dernières années, seulement cinq expositions officielles ont été consacrées exclusivement à la peinture de M me Réophasi. Trois de ces expositions ont été tenues au Québec et deux en France. Notons toutefois que, durant cette même période, M me Réophasi a fait trois expositions officielles en Ontario où elle a présenté à la fois ses sculptures, ses photographies et ses tableaux. En fonction des renseignements précédents, quelle catégorie de bourse pourrait être accordée à cette artiste peintre? a) Bourse de catégorie 1 b) Bourse de catégorie 2 c) Bourse de catégorie 3 d) Bourse de catégorie 4 e) Aucune bourse ne peut lui être accordée Réponse de la question 2 Page 6

7 Question 3 Vous êtes chargé d acquérir des livres dont une partie du contenu doit être directement lié aux activités du ministère pour lequel vous travaillez. Vous faites l achat de quatre livres. Le premier livre comporte 500 pages dont la moitié sont directement liées aux activités du ministère. Le deuxième livre comporte 124 pages et le troisième 146. Dans chacun de ces deux cas, 75 % du contenu est directement lié aux activités du ministère. Le quatrième livre comporte pages dont 50 % sont liées aux activités du ministère. Parmi les formules suivantes, indiquez celle qu il faudra utiliser afin de déterminer le nombre total de pages, dans l ensemble des quatre livres, qui sont directement liées aux activités du ministère. a) [ ( ) x 0,5 ] + [ ( ) x 0,75 ] b) [ ( ) x 0,5 ] + [ ( ) x 0,75 ] c) ( ) x (0,5 + 0,75) d) [ ( ) x 0,5 ] + [ ( ) x 0,75 ] e) Aucune des réponses précédentes Réponse de la question 3 Question 4 Vous devez analyser les accidents de la route comportant des véhicules lourds afin de déterminer les éléments qui ont provoqué ces accidents. Pour ce faire, vous avez accès au système informatique qui répertorie l ensemble des accidents de la route. Parmi les séquences d actions proposées, choisissez celle qui présente l ordre le plus approprié pour effectuer cette tâche. 1. Déterminer les accidents de la route comportant des véhicules lourds. 2. Faire une synthèse des analyses effectuées. 3. Établir les causes les plus fréquentes des accidents comportant le type de véhicule lourd le plus souvent impliqué dans des accidents de la route. 4. Classer les accidents de la route en fonction du type de véhicule lourd impliqué. 5. Déterminer le type de véhicule lourd le plus souvent impliqué dans des accidents de la route. a) 1, 4, 5, 3, 2 b) 3, 1, 4, 5, 2 c) 5, 1, 4, 3, 2 d) 1, 5, 3, 4, 2 e) 1, 4, 3, 5, 2 Réponse de la question 4 Page 7

8 Question 5 Répondez à cette question en utilisant les renseignements présentés dans le texte qui suit. Le tourisme est une activité économique importante dans le monde. Les nouvelles orientations politiques de plusieurs pays industrialisés expriment de plus en plus la volonté de créer un tourisme durable et responsable qui a pour objet d offrir une gamme de produits et de services viables à long terme, tant du point de vue écologique qu économique. Le tourisme durable et responsable repose sur le respect et la préservation des ressources naturelles, culturelles et sociales de chaque région. Il contribue au développement économique et à l épanouissement des individus qui vivent, travaillent ou séjournent dans chacune de ces régions. Le tourisme durable et responsable est une nouvelle orientation qui a pour objectif de responsabiliser l ensemble des acteurs impliqués, soit les résidents, les commerçants et les touristes. Il s exerce dans le respect des rythmes, des us et coutumes et des valeurs de la population locale. Le tourisme rural est un bon exemple de cette nouvelle orientation. Ainsi, des familles sont accueillies à la ferme où elles séjournent à des prix modiques. Elles y trouvent des produits fermiers de qualité, la convivialité et un confort adapté aux conditions locales. De leur côté, les petits exploitants agricoles peuvent garder leurs terres grâce à l hébergement de ces familles et au complément d activités et de ressources ainsi généré. Quelle ou quelles conclusions, parmi les suivantes, pouvez-vous tirer à partir des renseignements présentés dans le texte? Prenez note que, si au moins deux conclusions sont vraies, vous devez indiquer le choix de réponse d). a) Le tourisme rural est une forme de tourisme durable et responsable. b) Le tourisme durable et responsable assure des séjours à des prix modiques aux touristes qui en bénéficient. c) Le tourisme rural s exerce dans le respect des valeurs de la population locale. d) Au moins deux des conclusions précédentes sont vraies. e) Aucune des conclusions précédentes n est vraie. Réponse de la question 5 Page 8

9 Réponses Réponse de la question 1 La réponse est b) car seul l énoncé 2 est vrai. Cette réponse est bonne car le règlement prévoit qu une aide financière peut être accordée pour l achat [ ] d équipement [ ] destiné à un projet touristique [ ]. Le choix de réponse A n est pas une bonne réponse, car rien dans l énoncé 1 ne nous permet de croire que l entreprise respecte l ensemble des critères déterminés par le ministère. Retour à la question 1 Réponse de la question 2 La réponse est c) : Nombre d années au cours desquelles la personne a travaillé en tant qu artiste peintre : 10 ans = 2 points. Nombre de fois où les tableaux de l artiste peintre ont été présentés à des expositions officielles tenues au Québec au cours des dix dernières années : 3 expositions x 2 points = 6 points. Nombre de fois où les tableaux de l artiste peintre ont été présentés à des expositions officielles tenues à l extérieur du Québec au cours des dix dernières années : 5 expositions x 3 points = 15 points. Valeur moyenne des tableaux vendus par l artiste peintre au cours des dix dernières années : $ = 3 points. Total : 26 points Retour à la question 2 Réponse de la question 3 La réponse est d). Pour résoudre ce problème, vous devez d abord calculer le nombre de pages de chaque livre et le multiplier par le pourcentage qui correspond au contenu lié aux activités du ministère. Dans deux cas, ce pourcentage est égal à 50 % (livres 1 et 4). On peut donc déterminer le nombre de pages pertinentes de ces livres en effectuant l opération suivante : [ ( ) x 0,5 ] De plus, le pourcentage des livres 2 et 3 est égal à 75 %. On peut donc déterminer le nombre de pages pertinentes de ces livres en effectuant l opération suivante : [ ( ) x 0,75 ] Afin d obtenir le nombre total de pages pertinentes dans les quatre livres, on additionne ces deux formules, soit : [ ( ) x 0,5 ] + [ ( ) x 0,75 ] Retour à la question 3 Page 9

10 Réponse de la question 4 La réponse est a). Pour effectuer cette tâche, on doit : 1. Déterminer les accidents de la route comportant des véhicules lourds. 4. Classer les accidents de la route en fonction du type de véhicule lourd impliqué. 5. Déterminer le type de véhicule lourd le plus souvent impliqué dans des accidents de la route. 3. Établir les causes les plus fréquentes des accidents comportant le type de véhicule lourd le plus souvent impliqué dans des accidents de la route. 2. Faire une synthèse des analyses effectuées. Retour à la question 4 Réponse de la question 5 La réponse est d) puisque les conclusions a) et c) sont vraies : A. Cette conclusion est vraie. Le texte mentionne que le tourisme durable et responsable est une nouvelle orientation [ ]. Il mentionne également que le tourisme rural est un bon exemple de cette nouvelle orientation. On peut donc conclure que le tourisme rural est une forme de tourisme durable et responsable. Cependant, la conclusion a) n est pas la bonne réponse à la question, car la conclusion c) est également vraie. Comme l indique la consigne, si au moins deux conclusions sont vraies, le choix de réponse d) doit être sélectionné. C. Cette conclusion est également vraie. Le texte mentionne d abord que le tourisme durable et responsable est une nouvelle orientation [ ]. Puis, il mentionne que le tourisme rural est un bon exemple de cette nouvelle orientation. Enfin, il mentionne que le tourisme durable et responsable [ ] s exerce dans le respect des rythmes, des us et coutumes et des valeurs de la population locale. On peut donc conclure que le tourisme rural respecte les valeurs de la population locale puisqu il constitue une forme de tourisme durable et responsable. Cependant, la conclusion c) n est pas non plus la bonne réponse à la question, compte tenu que la conclusion a) est également vraie. Comme l indique la consigne, si au moins deux conclusions sont vraies, le choix de réponse d) doit être sélectionné. Retour à la question 5 Page 10

11

Examen d analyse personnel technique (A N T) Exemples de questions

Examen d analyse personnel technique (A N T) Exemples de questions Examen d analyse personnel technique (A N T) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir de l information

Plus en détail

Examen d analyse à choix multiple (A N A T O - A N A I - A I N G) Exemples de questions

Examen d analyse à choix multiple (A N A T O - A N A I - A I N G) Exemples de questions Examen d analyse à choix multiple (A N A T O - A N A I - A I N G) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau (G C E B) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca.

Plus en détail

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions

Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Exemples de questions Examen d habileté à répondre aux demandes des citoyens (H R D C) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

ACQUISITIONS, GESTION DU MATÉRIEL ET BIENS IMMOBILIERS

ACQUISITIONS, GESTION DU MATÉRIEL ET BIENS IMMOBILIERS ACQUISITIONS, GESTION DU MATÉRIEL ET BIENS IMMOBILIERS spécialistes fonctionnels Parcours d apprentissage V2 i École de la fonction publique du Canada votre école ii SI VS ÊTES UN SPÉCIALISTE FONCTIONNEL

Plus en détail

CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs. Septembre 2014

CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs. Septembre 2014 CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs Septembre 2014 0 Les élèves du secondaire qui ont répondu aux exigences pour l obtention de crédits de

Plus en détail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Formulaire officiel Revenu Québec 1 de 10 Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Société admissible Ce formulaire s adresse à toute société qui a engagé des dépenses relatives à un stage de formation

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT. à des activités de formation

GUIDE DU PARTICIPANT. à des activités de formation GUIDE DU PARTICIPANT à des activités de formation Ce guide vise à informer les membres de l Ordre des règles entourant la participation à des activités de formation, aux fins de l obligation de formation

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N 6 Fonds d assurance pour l achèvement de la formation

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE

FORMULAIRE DE DEMANDE Programme de bourses d excellence et Programme d exemption des droits de scolarité supplémentaires pour les élèves internationaux en formation professionnelle - Programmes financés par le ministère de

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Ministère des Services sociaux et communautaires

Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services sociaux et communautaires FORMULAIRE DE DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS ENGAGÉS PAR LES BÉNÉFICIAIRES DE SUBVENTION pour le Programme de formation à la langue des signes québécoise

Plus en détail

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec

Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec Un aperçu de certains congés sociaux offerts aux salariés conventionnés du Québec par Patrick Bourassa * Ministère du Travail 4 avril 2006 * Patrick Bourassa était affecté, lors de la période de rédaction,

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

Programme de désignation des centres municipaux d information aux visiteurs 2013 pour

Programme de désignation des centres municipaux d information aux visiteurs 2013 pour Programme de désignation des centres municipaux d information aux visiteurs 2013 pour les fournisseurs de renseignements aux visiteurs du Nouveau-Brunswick? Table des matières Définitions. page 3 Introduction...

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

BULLETIN MARCHÉS FINANCIERS. Un aperçu des développements juridiques récents qui touchent les marchés financiers canadiens

BULLETIN MARCHÉS FINANCIERS. Un aperçu des développements juridiques récents qui touchent les marchés financiers canadiens AUTOMNE 2008 BULLETIN MARCHÉS FINANCIERS Un aperçu des développements juridiques récents qui touchent les marchés financiers canadiens LES FONDS COTÉS EN BOURSE EN BREF Un fonds coté en bourse (FCB) est

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE

FORMULAIRE DE DEMANDE Programme de bourses d excellence et Programme d exemption des droits de scolarité supplémentaires pour les élèves étrangers en formation professionnelle Programmes financés par le ministère de l'éducation,

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

1. À qui s adresse le commerce électronique

1. À qui s adresse le commerce électronique Procédure et modalités d utilisation du commerce électronique pour l approvisionnement en fournitures de bureau et en articles de papeterie avec le fournisseur Staples Avantage Canada Le Service des finances

Plus en détail

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Combien de cell-packs ai-je vendus au printemps dernier et quel a été mon prix moyen? À qui ai-je vendu des poinsettias roses et combien chacun de

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur.

Il se traduit par une déduction, dans le calcul du revenu imposable de l employé d un montant égal au «revenu admissible» versé par cet employeur. SPÉCIALISTE ÉTRANGER Dans le but de favoriser le recrutement de particuliers à l extérieur du Canada qui disposent d une expertise dans certains secteurs d activités spécialisées, la législation fiscale

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION ÉCHANGES CANADA

GUIDE D INFORMATION ÉCHANGES CANADA GUIDE D INFORMATION ÉCHANGES CANADA Les critères de participation et le financement accordé pour ce programme sont indiqués dans ce guide pour la session ou l année de mobilité visée, sous réserve de révision

Plus en détail

Déclaration concernant les opérations forestières

Déclaration concernant les opérations forestières Formulaire officiel Revenu Québec COZ-1179 (2014-06) Déclaration concernant les opérations forestières Avant de remplir cette déclaration, consultez la partie «Renseignements généraux». Type de déclaration

Plus en détail

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES PETITES ENTREPRISES Développement économique Yukon INVESTYUKON.COM Le Fonds pour le commerce et les entreprises du Yukon (FCE) a été créé par le ministère du Développement

Plus en détail

Lignes directrices de la déclaration des apports en espèces et en nature

Lignes directrices de la déclaration des apports en espèces et en nature Réseau International de Forêts Modèles Paysages Partenariats Durabilité Lignes directrices de la déclaration des apports en espèces et en nature www.rifm.net La Trousse d outils pour la création d une

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Mille et Une Question

Mille et Une Question Mille et Une Question Accès dans les écoles Etes-vous une école privée? Oui, sous contrat avec l état et le ministère de l Agriculture. Nous sommes une école professionnelle qui a été créée par l Institution

Plus en détail

Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes

Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 OBLIGATIONS D INSCRIPTION 3. Auditeur

Plus en détail

omprendre le Canada Études canadiennes

omprendre le Canada Études canadiennes omprendre le Canada Études canadiennes FORMULAIRE DE CANDIDATURE : Bourse de complément de spécialisation SECTION A: RENSEIGNEMENTS PERSONNELS 1. Nom : 2. Genre : F M NOM, Prénom (Titre) 3. Adresses :

Plus en détail

Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme

Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme Grille d auto-évaluation Cette grille d auto-évaluation a pour objectifs : d améliorer la prestation touristique des entreprises agrotouristiques;

Plus en détail

Examen d habileté à comprendre les lois et règlements. Exemples de questions

Examen d habileté à comprendre les lois et règlements. Exemples de questions Examen d habileté à comprendre les lois et règlements (C L R B) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES STATISTIQUES RAPPORT 2002-2003 Symboles et abréviations % : pourcentage $ : en milliers de dollars ou moins M $ : en

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E : N O M B R E & T Y P O L O G I E D E S L O G E M E N T S TYPOLOGIE & SURFACES La typologie

Plus en détail

Première partie. La définition des fonctions

Première partie. La définition des fonctions Première partie La définition des fonctions 4. La définition du périmètre des fonctions de la secrétaire médicale varie selon son statut, salarié ou agent de la fonction publique hospitalière, et, éventuellement,

Plus en détail

LES FRAIS FUNÉRAIRES AU QUÉBEC

LES FRAIS FUNÉRAIRES AU QUÉBEC LES FRAIS FUNÉRAIRES AU QUÉBEC Table des matières Introduction... 3 La formule coopérative.... 4 Une coopérative funéraire locale.... 7 Conclusion.... 8 Introduction Aujourd hui, j aborde avec vous un

Plus en détail

LA GARANTIE DES FONDS ASTRA

LA GARANTIE DES FONDS ASTRA LA GARANTIE DES FONDS ASTRA Pour les régimes individuels En vigueur à compter du 26 novembre 2012 TABLE DES MATIÈRES Résumé des options de garantie...2 Comment choisir une option de garantie?...2 Garantie

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

l assurance-vie temporaire de la London Life

l assurance-vie temporaire de la London Life Votre guide de l assurance-vie temporaire de la London Life U n e p r o t e c t i o n q u i é v o l u e à v o t r e r y t h m e Assurance-vie temporaire de la London Life L assurance-vie temporaire de

Plus en détail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail

Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Formulaire officiel Ministère du Revenu 1 de 6 Crédit d impôt pour stage en milieu de travail Ce formulaire s adresse à toute société qui a engagé des dépenses relatives à un stage de formation admissible

Plus en détail

Lignes directrices 2014

Lignes directrices 2014 Lignes directrices 2014 Rejoignez la communauté d entrepreneurs sur nos réseaux sociaux et recevez de l information, des idées d affaires et astuces pour gérer votre entreprise. www.ontario.ca/entreprisedete

Plus en détail

Présentation de la NOUVELLE calculatrice d assurance en ligne

Présentation de la NOUVELLE calculatrice d assurance en ligne Présentation de la NOUVELLE calculatrice d assurance en ligne Pour faciliter l accès à nos services bancaires! 0 CALCULATRICE D ASSURANCE Accéder à la Calculatrice d assurance À la page d accueil du Centre

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Voici le nouveau CENTRE AVANTAGES DES EMPLOYÉS

Voici le nouveau CENTRE AVANTAGES DES EMPLOYÉS Voici le nouveau CENTRE AVANTAGES DES EMPLOYÉS Le nouveau site Web de MMC vous permet d accéder facilement à des renseignements et à des outils qui vous aideront à gérer vos avantages sociaux. Visitez

Plus en détail

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College L occasion d innover Le Loyalist College, situé à Belleville, crée depuis 2006 des simulations pour l apprentissage en utilisant

Plus en détail

Lignes de crédit et prêts. Comment combler vos besoins

Lignes de crédit et prêts. Comment combler vos besoins Lignes de crédit et prêts Comment combler vos besoins Nous simplifions le financement Laissez-nous vous aider à trouver le meilleur moyen d obtenir ce que vous voulez Lorsque vous êtes décidé lorsque vous

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Agences de placement temporaire

Agences de placement temporaire Agences de placement temporaire Heures de travail et heures supplémentaires Remarque : Le présent document ne vous est fourni qu à titre indicatif. Il ne constitue pas un avis juridique. Pour obtenir des

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

DOCUMENT DE QUESTIONS ET RÉPONSES N O 1. Question 1 Pouvez-vous me dire s il y a un marché réservé aux Autochtones pour cette offre à commandes (OC)?

DOCUMENT DE QUESTIONS ET RÉPONSES N O 1. Question 1 Pouvez-vous me dire s il y a un marché réservé aux Autochtones pour cette offre à commandes (OC)? Ce document de questions et réponses a été publié le 9 septembre 2015. Question 1 Pouvez-vous me dire s il y a un marché réservé aux Autochtones pour cette offre à commandes (OC)? Réponse 1 Non, il n y

Plus en détail

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :..

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :.. ANNEXE 4 RAPPORT DÉTAILLÉ PRÉSENTÉ PAR L ÉTUDIANT À L ÉTABLISSEMENT 2009-2010 Stage en entreprise Erasmus Remarque à l attention de l étudiant : le présent rapport destiné à relater votre expérience fournira

Plus en détail

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH)

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Volet Soutien de l emploi du POSPH : Comment se préparer à travailler, trouver un emploi et Le volet Soutien de l emploi du POSPH peut vous

Plus en détail

D r Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004

D r Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004 Analyse Stratégie Ressources Capitalisation totale des mines d'argent Lettre n 3-20 12 Décembre 2004 Dr Thomas Chaize Site : Courriel & Mailing gratuit : http:///mailing%20list/mailinglistfr.htm L objectif

Plus en détail

Compte rendu de l audit de la clinique du Château

Compte rendu de l audit de la clinique du Château Compte rendu de l audit de la clinique du Château Audit réalisé le 12 juillet 2011 Dernier contrôle effectué sur place le 2 mars 2012 La clinique du Château répondant parfaitement à nos critères qualité,

Plus en détail

Annexe A MARCHE À SUIVRE POUR VÉRIFIER ET COMPLÉTER LA LISTE EXCEL ET LA SOUMETTRE AU MINISTÈRE

Annexe A MARCHE À SUIVRE POUR VÉRIFIER ET COMPLÉTER LA LISTE EXCEL ET LA SOUMETTRE AU MINISTÈRE Annexe A INTRODUCTION En vue de recueillir des renseignements sur tous vos terrains et édifices, nous avons commencé par extraire les renseignements, ci-joints, de la base de données du Système d inventaire

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE LOISIRS La commune de Thorigné-Fouillard souhaite apporter son soutien à la vie associative et offre aux associations des aides sous différentes formes

Plus en détail

Communiqué. Nouveau financement pour les artistes visant à préserver la culture et les moyens de subsistance

Communiqué. Nouveau financement pour les artistes visant à préserver la culture et les moyens de subsistance Communiqué Nouveau financement pour les artistes visant à préserver la culture et les moyens de subsistance IQALUIT, Nunavut (le 14 janvier 2009) Le ministre du Développement économique et des Transports,

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS Ministère de la Santé et des Soins de longue durée La présente feuille de renseignements fournit de l information de base aux fournisseurs de services de santé ainsi qu au grand

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein Bureau de la sécurité des transports du Canada Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein des institutions fédérales (2005-2006) Modèle pour la

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête sur les loyers commerciaux Division des prix à la production Guide de déclaration Le présent guide a été conçu pour vous aider à participer à l Enquête sur les loyers commerciaux. Si vous avez

Plus en détail

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES

AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES Emploi et Économie GUIDE D ACCÈS AU PROGRAMME DE CRÉDIT D IMPÔT POUR CAPITAL DE RISQUE DE PETITES ENTREPRISES établi conformément aux articles s. 11.13 à 11.17 de la Loi de l impôt sur le revenu (Manitoba)

Plus en détail

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique 45% des Canadiens sont d accord pour dire que les actions sérieuses en matière de changements

Plus en détail

713, chemin Montréal POLITIQUES ET PROCÉDURES Ottawa (Ontario) K1K 0T2 613-746-4621 No. FIN 005 JANVIER 1988 OCTOBRE 2012

713, chemin Montréal POLITIQUES ET PROCÉDURES Ottawa (Ontario) K1K 0T2 613-746-4621 No. FIN 005 JANVIER 1988 OCTOBRE 2012 TITRE : FRAIS DE DÉPLACEMENT / FORMATION / REPRÉSENTATION EN VIGUEUR LE : DERNIÈRE RÉVISION : JANVIER 1988 OCTOBRE 2012 CATÉGORIE : SOURCE : ADMINISTRATIF FINANCES SERVICE DES FINANCES AUTRES RÉFÉRENCES

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC au 31 mars 2011 Objet : 1. La Préface des normes comptables pour le

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant Niveau et discipline : troisième cycle du primaire en univers social. Intention éducative : orientation et entreprenariat : appropriation des stratégies

Plus en détail

La formation professionnelle au Québec :

La formation professionnelle au Québec : La formation professionnelle au Québec : S outiller pour réussir! 200 centres de formation professionnelle 21 170 programmes secteurs de formation La formation professionnelle du Québec La formation professionnelle

Plus en détail

La coordination des prestations

La coordination des prestations ASSURANCE COLLECTIVE La coordination des prestations Quand vous êtes couvert par plus d un régime d assurance Lorsque plusieurs membres d une même famille occupent un emploi ou poursuivent des études post

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Annexe technique à la Note économique sur les avantages d un marché du travail flexible Dans la Note économique

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Loi sur la santé publique en matière d alcool. Présenté par M. Alexandre Gauvreau Ministre de la Santé et des Services sociaux

Loi sur la santé publique en matière d alcool. Présenté par M. Alexandre Gauvreau Ministre de la Santé et des Services sociaux Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 65 e LÉGISLATURE Projet de loi n 2 Loi sur la santé publique en matière d alcool Présenté par M. Alexandre Gauvreau Ministre de la Santé et

Plus en détail

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX

Le Bureau du vérificateur général. Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Préparé pour : Le Bureau du vérificateur général Vérification interne des mécanismes de contrôle interne du système financier GX Le 18 novembre 2009 1 Introduction KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. a été chargée

Plus en détail

Fabien Pinckaers Geoff Gardiner. OpenERP. Tiny. Pour une. gestion d entreprise efficace et intégrée. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9

Fabien Pinckaers Geoff Gardiner. OpenERP. Tiny. Pour une. gestion d entreprise efficace et intégrée. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12261-9 Fabien Pinckaers Geoff Gardiner OpenERP Tiny Pour une gestion d entreprise efficace et intégrée, ISBN : 978-2-212-12261-9 Conclusion Parmi les géants comme SAP, Microsoft, et les petits éditeurs pullulant

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

sur votre crédit Tout connaître et les assurances

sur votre crédit Tout connaître et les assurances sur votre crédit Tout connaître et les assurances Introduction Le principe d équité en assurance de dommages veut que la prime reflète le risque à assurer. Un des critères utilisés par les assureurs de

Plus en détail

Volet 1 : La sous-traitance et les ressources informationnelles

Volet 1 : La sous-traitance et les ressources informationnelles Lévis, le 21 août 2015 Monsieur Julien Gaudreau Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec 5100, boulevard des Gradins Québec (Québec) G2N 1N4 Objet : Demande d accès à l information N/Réf

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail