2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne"

Transcription

1 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne

2 Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique, allergie alimentaire, choc anaphylactique (certaines allergies associées aux IgE ne sont pas plus fréquentes chez l atopique: allergie aux hyménoptères) Sensibilisation: aptitude à produire des IgE lors de l exposition à des quantités suffisantes d allergènes sans retentissement clinique (20% population sensibilisée aux acariens) Allergie: expression clinique d une sensibilisation (= terrain atopique + IgEs + histoire clinique) 1er symptômes au niveau de l organe de pénétration de l antigène

3 Facteurs de risque d asthme (développement et expression) (1) Facteurs liés au patient : Génétique Gènes prédisposant à l atopie Gènes prédisposant à l hyperréactivité bronchique Obésité Sexe Facteurs liés à l environnement : Allergènes domestiques : acariens, animaux à fourrure, allergènes de cafard, moisissures Allergènes extérieurs: pollens, moisissures Allergènes d origine professionnelle Tabagisme (actif / passif) Pollution Alimentation (1) GINA 2006 NIH/NHBLI. Global INitiative for Asthma updated 2006 from NHBLI/WO World Report Global Strategy for asthma management and prevention. Issued Nov 2006.

4 2 affections respiratoires L asthme allergique La rhinite allergique 8/10 asthmatiques ont une rhinite associée la rechercher Rhinite allergique 1/3 asthme dans les 10 ans prise en charge appropriée

5 Rôle de l allergie dans l expression clinique de l asthme (1) La sensibilisation et l exposition aux allergènes augmentent le risque de survenue des symptômes d asthme Tout asthmatique doit être interrogé sur son environnement domestique, extérieur et professionnel Il est recommandé de rechercher un lien entre une exposition à un allergène et la survenue de symptômes (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

6 Allergènes en cause = Pneumallergènes Essentiellement les acariens domestiques (D.pter et D.far) Blattes Pollens et moisissures: rhinite / asthme saisonniers Animaux: chat, chien, cheval, animaux de laboratoires Latex

7 Allergènes alimentaires : = Trophallergènes Rarement impliqués dans l asthme Asthme associé aux troubles digestifs, laryngés ou à la rhinite lors des manifestations cliniques de l allergie alimentaire

8 Allergies croisées Classiques, taxonomiquement faciles à comprendre : - pollens pollens, acariens acariens - animaux : espèces et inter-espèces Moins instinctives: - pollens aliments - latex - Aliments - Ficus benjamina - acariens escargots crevettes ( ~10-15% des sensibilisés aux acariens le sont aux escargots) notion de familles d allergènes

9 Identification de l allergène Interrogatoire Tests cutanés (Tests de provocation nasale et/ou bronchique) Biologie

10 Ainsi (1) Rhinite L existence d une rhinite rendant plus difficile le contrôle de la maladie, sa recherche doit être systématique, ainsi que son traitement si le diagnostic est posé Le recherche d une rhinite se fait par l interrogatoire et l examen clinique Il est recommandé de ne pas pratiquer d imagerie des sinus (radio ou TDM) en première intention (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

11 Place de l enquête allergologique avant 3 ans (1) Recommandée en cas de symptômes respiratoires : persistants et/ou récidivants et/ou sévères et/ou nécessitant un traitement continu et/ou associés à des symptômes extra-respiratoires compatibles avec une origine allergique Allergènes à tester : pneumallergènes domestiques (acariens, chien, chat, pollens de graminées) certains trophallergènes (lait de vache, oeuf, arachide, soja, morue, noisette) autres allergènes en fonction du contexte Une positivité des tests cutanés à cet âge révèle le plus souvent un facteur de risque de persistance des symptômes respiratoires plutôt qu une allergie vraie. Elle nécessite donc rarement des évictions alimentaires mais entraîne une nécessité de suivi respiratoire et allergologique (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

12 Place de l enquête allergologique après 3 ans (1) Recommandée pour tout asthmatique (grade A) Allergènes testés (extraits commerciaux standardisés): Les pneumallergènes domestiques (acariens, chat, chien) Les pollens d arbres (bouleau, cyprès selon les régions), de graminées (dactyle, phéole), d herbacées (ambroise, armoise, plantin) Les moisissures les plus fréquentes (Aspergillus, Alternaria, Cladosporium) Autres allergènes en fonction du contexte (blatte, latex ) (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

13 Les étapes du diagnostic allergologique Interrogatoire + histoire clinique Positif Tests cutanés Impraticables ou discordance clinique Sensibilisation confirmée Positif IgE spécifiques Positif Impraticables ou discordance clinique Test de provocation spécifique

14 Quand et comment faire une enquête allergologique? Prick-tests recommandés en 1ère intention Un témoin (-) (diluant des allergènes testés [dermographisme]) et un témoin (+) (phosphate de codéine [peau non répondante aux stimulants habituels du mastocyte]) Lecture 10 à 15 min: érythème, papule oedémateuse et prurit) papule 3mm / témoin (-) ou > 50% témoin (+) est considérée comme positive

15 Place des prick-tests dans le bilan (1) Antihistaminiques H1 à interrompre 3 à 5 jours avant les tests Pas de corticothérapie locale sur la zone de tests (délai d une semaine) Tests cutanés à répéter : En cas de persistance de l asthme au cours de l enfance En cas d évolution clinique défavorable Un test cutané (+) à un allergène exprime une sensibilisation à cet allergène dont le rôle dans les symptômes doit être confronté aux données de l interrogatoire et de la clinique Il ne faut pas répéter les prick-tests dans l évaluation de l efficacité d une immunothérapie spécifique (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

16 Tests Mulitallergéniques TMA : principes Dosage des IgE spécifiques contre plusieurs allergènes fixés sur le même support : (Phadiatop, Alatop, Stallerscreen ou entièrement automatisés, Cap Phadiatop TM, Alatop TM) Tests dits de dépistage Réponse globale, qualitative: positive/négative Pas d identification de l allergène responsable

17 TMA : intérêts Spécificité et sensibilité des TMA comprises entre 75 et 90% (> dosage des IgE totales) valeur prédictive négative élevée (mais dépend de leur composition) TMA : demandés par le médecin non-allergologue pour confirmer une présomption d allergie. Ne remplacent pas les tests cutanés

18 Tests unitaires vis à vis d allergènes multiples séparés au sein d un même support = Tests monospécifiques ou multiallergéniques à réponse spécifique MAST-CLA 36 allergènes différents fixés sur des fils de cellulose MATRIX 14 pneumallergènes fixés sur disque de cellulose Résultats semi-quantitatifs d interprétation parfois délicate (IgE totales élevées faux +) Concordance avec les tests cutanés variable suspiçion d allergie alimentaire (enfant) - Tests cutanés plus sensibles

19 Place des examens biologiques sériques (1) IgE totales sériques: - la plupart des IgE sont fixées à la surface des récepteurs à haute affinité - la concentration des IgE n est pas corrélée à l importance de l atopie - absence de valeur seuil (100 ku/l?) - n est recommandée que lorsqu une aspergillose bronchopulmonaire allergique est suspectée ou avant un traitement par anti-ige IgE spécifiques: - «non» en pratique courante et jamais en 1 ère intention - en cas de discordance entre les manifestations cliniques et les résultats des Prick-tests ou quand les Prick-tests ne peuvent être réalisés ou interprétés - (intérêt pour le suivi du traitement de l ABPA) Eosinophiles sériques: - l éosinophilie sérique est observée dans les asthmes allergiques et non allergiques - elle est fonction de la sévérité de l asthme non traité - elle ne représente pas un facteur discriminant d allergie (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

20 Ainsi (1) Un test multiallergénique est recommandé si la réalisation de prick-test est impossible en 1 ère intention. Le dosage des IgE sériques totales est recommandé : Avant la mise en place d un traitement par anti-ige En cas de suspicion d une aspergillose bronchopulmonaire allergique Le dosage des IgE spécifiques à un pneumallergène est recommandé : En cas de discordance entre les manifestations cliniques et les résultats des prick-tests Lorsque les prick-tests ne peuvent être réalisés ou interprétés (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

21 Recommandations (1) Immunothérapie spécifique (ITS) Il n est pas recommandé de pratiquer une ITS avec plus de deux allergènes appartenant à des familles différentes Les allergènes pour lesquels l ITS est recommandée sont : les acariens, les pollens de graminées, de bouleau et d ambroisie L ITS est proposée aux patients asthmatiques ayant une fonction ventilatoire proche de la normale (VEMS > 70 % de la théorique). Anti-IgE Le traitement par anti-ige est réservé à l asthmatique allergique persistant sévère mal contrôlé, en plus du traitement conventionnel optimal Eviction allergénique «recommandée» (1) SPLF. Conférence d experts SPLF 2007: Asthme et allergie. 2007

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 L asthme en 2008 Les faits importants Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 Gérard Peiffer Pneumologue-Allergologue CHR Metz Epidémiologie de l asthme en France

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

2 - Place des EFR, du bilan allergologique et de la kinésithérapie respiratoire chez l adulte

2 - Place des EFR, du bilan allergologique et de la kinésithérapie respiratoire chez l adulte 2 - Place des EFR, du bilan allergologique et de la kinésithérapie respiratoire chez l adulte EFR indispensables pour Mesures, quantification de l obstruction bronchique Viser la normalisation de la fonction

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman que Sofiane fait de L asthme et qu un TRT par CSI est

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

Diagnostic précoce de l allergie

Diagnostic précoce de l allergie Diagnostic précoce de l allergie F. Rancé, allergologie-pneumologie, hôpital des Enfants, Toulouse La prévalence des maladies allergiques chez l enfant (dermatite atopique, asthme, rhinite et conjonctivite

Plus en détail

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo A. LES ALLERGIES 26 /03/09 Dr Porri Pneumo I. Définitions II. Physiopathologie A. La phase de sensibilisation B. La phase d allergie III. Pneumoallergènes A. Les acariens B. Les phanères d animaux C. Les

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

A LA PÊCHE AUX POLLENS

A LA PÊCHE AUX POLLENS CAS CLINIQUE A LA PÊCHE AUX POLLENS Commencer Réalisé par le Dr Fontaine Allergologue, Praticien attaché au CHU de Reims SITUATION Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Recommandations de la SPLF sur Asthme et Allergie

Recommandations de la SPLF sur Asthme et Allergie Recommandations Recommandations de la SPLF sur Asthme et Allergie Conférence d experts Texte court Comité d organisation : P r Jacques Ameille : pneumologue, médecin du travail, Garches, France P r Alain

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

ALLERGIE RESPIRATOIRE

ALLERGIE RESPIRATOIRE ALLERGIE RESPIRATOIRE Catherine NEUKIRCH Service de Pneumologie et Allergologie INSERM U700 Hôpital Bichat, Université Paris 7 Enquête allergologique chez l asthmatique : oui! Cause allergique retrouvée

Plus en détail

Conférence d experts SPLF 2007 Asthme et Allergie

Conférence d experts SPLF 2007 Asthme et Allergie Conférence d experts SPLF 2007 Asthme et Allergie Introduction pour le texte court de la conférence d experts de la Société de pneumologie de langue française sur asthme et allergie Le plan Asthme publié

Plus en détail

8.4 Rhinite allergique

8.4 Rhinite allergique 8.4 Rhinite allergique Références bibliographiques : -La rhinite non allergique à éosinophiles ou NARES. Aspects cliniques et immunohistologiques. Revue française d'allergologie et d'immunologie clinique

Plus en détail

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu - Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie H Dhivert Donnadieu Philippe 55 ans, habite à Amiens Antc: symptômes polliniques

Plus en détail

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens

Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens Premiers tests cutanés: Charles Blackley -------------- Rhinite allergique Asthme induits par une exposition aux pollens 1820-1900 Ancestors of Allergy. Compte pollinique Se teste lui-même 1865 Tests cutanés

Plus en détail

Y a-t-il des allergènes asthmogènes?

Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Michel MIGUERES Pneumologue et allergologue, Clinique de l Union, Toulouse Les symptômes des allergies respiratoires rhinite, conjonctivite, asthme ne s observent pas

Plus en détail

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007

Sylvain Dubucquoi : Biologie de l allergie, CERM 2007 : Biologie de l allergie, CERM 2007 Allergie : Le poids des chiffres! Exploration des hypersensibilités à IgE 4% de la population générale ~ 10% des enfants de moins de 2 ans (USA) Les manifestations s'aggravent!

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL INSTITUT SCIENTIFIQUE DE SANTE PUBLIQUE QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007 L'avis du clinicien : place de la biologie dans la prise en charge de l'allergie de l'enfant Dr Caroline THUMERELLE Unité de Pneumologie-Allergologie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille ALLERGIE SENSIBILISATION

Plus en détail

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires.

Allergies respiratoires et environnement extérieur 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. 1 français sur 4 souffre d allergies respiratoires. Un document réalisé par le Comité Français d'observation des Allergies. Introduction Définition de l allergie L allergie correspond à une réponse anormale

Plus en détail

ATELIER. Explorations allergologiques dans l asthme. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT

ATELIER. Explorations allergologiques dans l asthme. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT ATELIER Explorations allergologiques dans l asthme Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT Allergies respiratoires Rhinite et asthme : allergie immédiate IgE Phase de sensibilisation

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF Allergie ENQUETE 2013/1 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte Réalisé par: - Anca M Chiriac - Farah Hannachi - Pascal DEMOLY Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve -

Plus en détail

Une allergie typique?

Une allergie typique? CAS CLINIQUE Une allergie typique? Commencer Réalisé par le Pr Demoly Coordinateur du Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier Bastien, 15 ans Tous les ans

Plus en détail

Allergie. Les outils du diagnostic. Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014

Allergie. Les outils du diagnostic. Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014 Allergie Les outils du diagnostic Dr. Sacré J-P CHR Citadelle 04/2014 Plan Physiopathologie Outils : Anamnèse Prick test IgE tot. et spécif. Patch test Intradermoréaction Épreuve de provocation 4 situations

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

ALLERGIES: explorations biologiques en médecine générale

ALLERGIES: explorations biologiques en médecine générale ALLERGIES: explorations biologiques en médecine générale AMMPPU Metz 8 juin 2010 Dr Christophe HANSS Allergologue 17, rue Haute-Seille 57000 METZ Praticien Attaché au CHU de Nancy 1 DEFINITIONS ALLERGIE

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*)

ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) ITEM 115 : ALLERGIES RESPIRATOIRES CHEZ L ENFANT (et de l adulte*) Objectifs Pédagogiques : - Reconnaître une allergie respiratoire chez l enfant - Connaître les principes généraux du traitement d une

Plus en détail

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD r Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD 27/11/2007 EPP - Service de médecine statutaire r Hevea Brasiliensis (Asie

Plus en détail

EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ALLERGIES RESPIRATOIRES : ACTUALITES 2015

EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ALLERGIES RESPIRATOIRES : ACTUALITES 2015 EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément provisoire DPC ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY Siège social : 1 rue Jean Moulin

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS B. BAKONDE*, K. TCHANGAI-WALLA***, A.K. TATAGAN, O. TIDJANI****, K. KESSIE*, K. ASSIMADI** RESUME Afin

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

Prévenir... l allergie

Prévenir... l allergie Prévenir... l allergie 26 Serions nous tous des allergiques? NON Les maladies allergiques sont des manifestations anormales de notre corps qui réagit de manière excessive, contre des substances dénommées

Plus en détail

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Phénotypage de l asthme : En pratique Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Asthme du nourrisson Enfant d âge préscolaire < 3 ans Diagnostic d asthme la première année de vie : épisodes itératifs de

Plus en détail

Etude d un cas d allergie au plasma. Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace

Etude d un cas d allergie au plasma. Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace Etude d un cas d allergie au plasma Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace Congrès SFVTT Nantes 2012 1 Anamnèse Patiente présentant un syndrome hémolytique et urémique suite à un déficit

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mai 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** * 1. Les tests d allergie chez l enfant 2. Test de Provocation Alimentaire chez l enfant: cas particulier de l allergie

Plus en détail

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Généralités Introduction: Réactions croisées entre allergènes: 1970 1980. Grand nombre

Plus en détail

Atopie Allergie (type I) Enfant

Atopie Allergie (type I) Enfant Atopie Allergie (type I) Enfant Distinguer Atopie (qui correspond à un état) Développement d une réponse immunitaire inflammatoire de type Th2 plutôt que Th1 Production «anormale» d IgE ( de ce à quoi

Plus en détail

Les Allergies. Dossier réalisé avec la collaboration du conseil scientifique de la Société Francaise d'allergologie

Les Allergies. Dossier réalisé avec la collaboration du conseil scientifique de la Société Francaise d'allergologie Les Allergies Les allergies sont connues de longue date : Hippocrate et Lucrèce en ont déjà donné des descriptions dans l Antiquité. A la Renaissance, on attribue le rhume des foins (rhinoconjonctivite

Plus en détail

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte

Dossier progressif. Unité d enseignement 11. 354 Détresse respiratoire aiguë de l'adulte Dossier progressif Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 10 Unité d enseignement 11 Item Inflammation - Immunopathologie 182. Hypersensibilités et allergies chez l'enfant et l'adulte 184. Hypersensibilités

Plus en détail

Actualités dans l exploration allergologique d un asthmatique. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT

Actualités dans l exploration allergologique d un asthmatique. Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT Actualités dans l exploration allergologique d un asthmatique Catherine Neukirch Service de Pneumologie A HOPITAL BICHAT Conférence Expert SPLF 2007 Asthme et Allergie Tillie-Leblond, Godard. Rev Mal Respir

Plus en détail

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay Unité de pneumologie, d allergologie d et de pathologie respiratoire de l environnementl Pôle de Pathologie thoracique Hôpitaux universitaires

Plus en détail

SYNTHÈSE. Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques

SYNTHÈSE. Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques SYNTHÈSE Indications du dosage des IgE spécifiques dans le diagnostic et le suivi des maladies allergiques INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières années.

Plus en détail

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient).

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient). Lexique ALLERGÈNE : Protéine qui provoque la formation d IGE en quantité élevée chez les patients atopiques déclenchant ensuite une réaction allergique. On distingue les allergènes alimentaires ou trophallergènes

Plus en détail

PRE TEST X X X X X X X X X X X

PRE TEST X X X X X X X X X X X PRE TEST La allergies alimentaires sont plus fréquentes chez l adulte Les maladies allergiques ont doublé en 15 ans Un taux d IgE totales élevé est en faveur de l atopie Le Phadiatop est un test de dépistage

Plus en détail

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie La désensibilisation Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Désensibilisation I. Mécanismes II. Indications, modes d administration III. Contre-indications, précautions d emploi IV. Effets indésirables V.

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

Allergies alimentaires de l enfant

Allergies alimentaires de l enfant Allergies alimentaires de l enfant N. Faure FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Définitions Réaction adverse aux protéines alimentaires (animales ou végétales) par un mécanisme immunoallergique

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS

EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

Dr Narathib NAY, FMC de l AMC du 25 Mars 2010. Rhinite Chronique

Dr Narathib NAY, FMC de l AMC du 25 Mars 2010. Rhinite Chronique Dr Narathib NAY, FMC de l AMC du 25 Mars 2010 avec le laboratoire ZAMBON Rhinite Chronique 0 RHINITES CHRONIQUES Affections fréquentes et souvent considérées à tort comme banales, les rhinites peuvent

Plus en détail

Rhinite allergique professionnelle

Rhinite allergique professionnelle Rhinite allergique professionnelle Définitions Rhinite provoquée par des allergènes présents sur le lieu de travail Maladie inflammatoire de la muqueuse nasale, médiée par des IgE et induite par des agents

Plus en détail

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 Je m informe Comprendre l allergie Il y a de plus en plus d allergiques VRAI : L OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l allergie au 4ème rang des affections

Plus en détail

Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant

Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mars 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** Traitement de l infertilité et risque d asthme chez l enfant C est le sujet d une importante étude britannique

Plus en détail

**. Laboratoire d Immunologie CHR Rangueil 31403 Toulouse ***. Service de Pneumologie et Allergologie - CHR Rangueil - 31403 Toulouse

**. Laboratoire d Immunologie CHR Rangueil 31403 Toulouse ***. Service de Pneumologie et Allergologie - CHR Rangueil - 31403 Toulouse 1 MODULE 8 : IMMUNOPATHOLOGIE. REACTION INFLAMMATOIRE 113. Allergies et hypersensibilités chez l enfant et chez l adulte : aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement 115. Allergies

Plus en détail

Prévalence de l'asthme

Prévalence de l'asthme Dr Olivier Carré EPU B Séance du 17 Mars 2010 L'asthme = enjeu majeur de santé publique. C est une maladie fréquente. Prévalence 5,8 %, soit 7 % < 30 ans. 5 % de 30 à 69 ans 6,3 % >70 ans Nord > Sud et

Plus en détail

Prise en charge au long cours de l asthme

Prise en charge au long cours de l asthme Prise en charge au long cours de l asthme Conférence de consensus sur la prise en charge des crises d asthme aigües graves 2002 Guide affection de longue durée asthme (HAS Octobre 2006) Le consensus OMS

Plus en détail

Allergie à la moisissure Alternaria. Formation continue allergologie - Asthme S.Maître, IAL, 08.10.2015

Allergie à la moisissure Alternaria. Formation continue allergologie - Asthme S.Maître, IAL, 08.10.2015 Allergie à la moisissure Alternaria Formation continue allergologie - Asthme S.Maître, IAL, 08.10.2015 Monsieur D.B., été 2015 26 ans, portugais, CH depuis 3ans DA puis dès âge de 3 ans RC et asthme perannuels

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant.

L allergie alimentaire chez l enfant. L allergie alimentaire chez l enfant. 17 avril 2014 Dr E.Gueulette Clinique et Maternité Ste-Elisabeth Namur CHU Mont-Godinne-Dinant L allergie alimentaire (AA) chez l enfant 1- La Prévalence. 2- Les Facteurs

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Les rendez vous de l allergologie Moléculaire Les rendez vous de l allergologie Moléculaire L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Dr H. Masson Juin 2014 Allergène purifié Extrait allergénique

Plus en détail

Allergie alimentaire. Chapitre 10

Allergie alimentaire. Chapitre 10 229 Chapitre 10 Allergie alimentaire Dr. Michèle RAFFARD Allergologue Centre Médical de l Institut Pasteur, 75 rue de l Eglise 75015, Paris mraffard@free.fr Dr. Martine VIGAN Praticien Hospitalier Unité

Plus en détail

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

Asthme professionnel à la crevette

Asthme professionnel à la crevette Asthme professionnel à la crevette D. Pinot 1, M.H. Bados 2, S. Delattre 3, M.P Lehucher-Michel 2 1 Service de pneumologie, Hopital Ste Marguerite Marseille 2 Consultation de Pathologie Professionnelle

Plus en détail

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr Jacques de BLIC (Hôpital Necker-Enfants Malades) MAJ : 19/06/2006

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr Jacques de BLIC (Hôpital Necker-Enfants Malades) MAJ : 19/06/2006 Objectifs : Allergies respiratoires chez l enfant [et chez l adulte : non traité] Item 115 1. Diagnostiquer une allergie respiratoire chez l enfant. 2. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail

Cas cliniques à la lumière d ISAC

Cas cliniques à la lumière d ISAC Cas cliniques à la lumière d ISAC CARINE METZ-FAVRE SERVICE DE PNEUMOLOGIE CHRU STRASBOURG SERVICE DE PÉDIATRIE CHR HAGUENAU ISAC un outils diagnostique L intérêt du raisonnement allergologique à l échelle

Plus en détail

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique Les allergies croisées Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF L allergie croisée est une réaction à une substance donnée alors que le sujet est sensibilisé à une autre substance

Plus en détail

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale L.MALOT Diagnostic : allergènes recombinants Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale DIAGNOSTIC Camille 10 ans Cs pour une rhinite perannuelle Interro : éternuements

Plus en détail

10- Démarche diagnostique. Asthme de l adulte

10- Démarche diagnostique. Asthme de l adulte 10- Démarche diagnostique Asthme de l adulte Asthma Diagnosis History and patterns of symptoms Measurements of lung function - Spirometry - Peak expiratory flow - VEMS/CV < 70% - VEMS > 12% ou > 200ml

Plus en détail

IgE. IgE totales. infections virales : mononucléose infectieuse, cytomégalovirus

IgE. IgE totales. infections virales : mononucléose infectieuse, cytomégalovirus IgE La présence d anticorps ayant une activité homocytotrope et apparaissant dans les pathologies allergiques fut démontrée par le test de transfert sérique de Prausnitz et Kustner en 1921, bien avant

Plus en détail

Hypersensibilité à IgE. Multi-disciplinarité

Hypersensibilité à IgE. Multi-disciplinarité Hypersensibilité à IgE Multi-disciplinarité ORL Anesthésiste Pneumologue Médecin généraliste Dermatologue Allergologue Pédiatre Ophtalmologue Et le biologiste? Le poids des chiffres! 4% de la population

Plus en détail

Environnement ----> Sensibilisation ------> maladie atopique Allergénique + Terrain atopique

Environnement ----> Sensibilisation ------> maladie atopique Allergénique + Terrain atopique Peut-on prévenir Peut-on améliorer une DA avec un régime d'éviction alimentaire ou un changement de lait? Dr G.Schoder - déc 2007 Conférence de consensus Prise en charge de la dermatite atopique de l enfant

Plus en détail

Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire.

Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire. ALLERGOLOGIE PRATIQUE: Prick-tests et patch-tests en allergie alimentaire. Emmanuelle Schneider (pneumo-allergologue), Carine Nootens (dermato-allergologue), Françoise Genard (ORL). Résumé Ce texte est

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015

Item 184 Asthme Collège des Enseignants de Pneumologie 2015 Item 184 Asthme Figure 1 : Physiopathologie de l asthme Figure 2 : Courbe debit-volume typique de TVO significativement réversible. Après broncho-dilatateurs (BD), le VEMS gagne 500 ml soit 14%. Tableau

Plus en détail

Allergies respiratoires chez l enfant et chez l adulte (115) Docteur Gilles DEVOUASSOUX Janvier 2003

Allergies respiratoires chez l enfant et chez l adulte (115) Docteur Gilles DEVOUASSOUX Janvier 2003 Allergies respiratoires chez l enfant et chez l adulte (115) Docteur Gilles DEVOUASSOUX Janvier 2003 Pré-Requis : Physiologie et principes séméiologiques respiratoires. Mécanismes de l inflammation des

Plus en détail

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Olivier Clément (Paris), Pascale Dewachter (Paris), Anika Fichelle (Paris), Jean-Yves Gauvrit (Rennes), Didier

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

L allergie alimentaire chez le petit enfant

L allergie alimentaire chez le petit enfant Expression généraliste_ Soirée du 18 / 01 / 2005. Page 1 sur 6 L allergie alimentaire chez le petit enfant Quelques rappels de définition : A. Les effets néfaste ou adverses des aliments se répartissent

Plus en détail

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny EA 3999 : Maladies allergiques:diagnostic et thérapeutique. Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie. Nancy Le malade atopique Notre

Plus en détail

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES L ALLERGIE QU'EST CE QUE C'EST? DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière

Plus en détail