Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié"

Transcription

1 Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Accueillir un enfant allaité, c est possible

2 possible, pendant le temps de l accueil, par l intermédiaire des biberons Ce document a été élaboré par des professionnels départementaux de Il a un double objectif : permettre aux mères qui le désirent de poursuivre l allaitement après la reprise de l activité professionnelle, quel que soit le mode d accueil de leur enfant ; fournir aux professionnels des crèches et aux assistantes maternelles des normes, des recommandations et des procédures les tétées lors de la séparation et des retrouvailles, les biberons de lait maternel, À partir d échanges, d écoute, de collaboration avec les familles, les professionnels s adaptent et font preuve de créativité pour concilier le projet personnalisé et la vie collective ; ceci tout en respectant la place

3 1 Matériel Un tire-lait Deux biberons avec capuchons et obturateurs : un pour le recueil et un pour la conservation (cf. fiche 3 - Recueil du lait maternel) Des étiquettes Des récipients pour la congélation si besoin Un goupillon Du liquide vaisselle Choix du tire-lait - Le choix du modèle (manuel, électrique) prend en compte différents critères : la quantité de lait à recueillir, la fréquence et le nombre de recueils, le confort d utilisation, la facilité d emploi et d entretien, les caractéristiques de fonctionnement, la facilité de transport, etc. - Le coût d utilisation peut aussi intervenir dans le choix du modèle de tire-lait. À savoir : Les frais de location d un tire-lait peuvent être remboursés par l Assurance Maladie et la mutuelle, après prescription médicale.

4 2 Règles d hygiène Pour la maman Hygiène corporelle - Quotidiennement : douche et change des sous-vêtements. - Avant chaque recueil de lait : lavage soigneux des mains (savonnage avec savon liquide et essuyage avec un linge propre). Entretien du matériel Lors de la première utilisation - Laver à l eau chaude additionnée de liquide vaisselle le biberon et ses accessoires ainsi que le tire-lait. - Rincer abondamment. Laisser sécher sans essuyer. Après chaque utilisation - Vider rapidement le biberon et le rincer à l eau froide. - Plonger le biberon et ses accessoires (bague, tétine, capuchon, etc.), le tire-lait (téterelle, tuyau, etc.) dans de l eau chaude additionnée de liquide vaisselle. - Nettoyer le biberon et la tétine avec un goupillon. - Rincer le tout. Laisser sécher sans essuyer. L utilisation du lave-vaisselle (cycle à 65 C) peut compléter cet entretien mais il ne dispense pas d un lavage soigneux. Pour un enfant en bonne santé, il est inutile de stériliser le biberon et ses accessoires. Hygiène Pour les professionnels de la crèche - Tenue de travail à manches courtes, changée tous les jours. - Cheveux attachés. - Ongles courts et dépourvus de vernis. - Absence de montre et de bijoux aux mains et aux poignets. - Dans la biberonnerie, port de la sur-blouse, de la charlotte, des surchaussures ; et port du masque, si nécessaire. Entretien du matériel Après la prise du biberon : - Vider rapidement le biberon et le rincer à l eau froide. - Plonger le biberon et ses accessoires (bague, tétine, capuchon, etc.) dans de l eau chaude additionnée de liquide vaisselle. - Nettoyer le biberon et la tétine avec un goupillon. - Rincer le tout. Laisser sécher sans essuyer. À la fin de la journée, rendre le matériel aux parents. Si le professionnel est amené à transvaser le lait maternel du récipient de transport à un biberon fourni par la crèche, ce dernier sera stérilisé par une méthode à chaud, conformément à la réglementation en vigueur. Hygiène Pour l assistante maternelle - Cheveux attachés. - Plan de travail nettoyé. - Lavage des mains soigneux. Entretien du matériel Après la tétée : - Vider rapidement le biberon et le rincer à l eau froide. - Plonger le biberon et ses accessoires (bague, tétine, capuchon, etc.) dans de l eau chaude additionnée de liquide vaisselle. - Nettoyer le biberon et la tétine avec un goupillon. - Rincer le tout. Laisser sécher sans essuyer. À la fin de la journée, rendre le matériel aux parents. Pour un enfant en bonne santé, il est inutile de stériliser le biberon et ses accessoires.

5 3 Recueil du lait maternel Se laver soigneusement les mains (savonnage avec savon liquide et essuyage avec un linge propre ou un essuie-main jetable). S installer dans un endroit propre. Poser le biberon et le tire-lait sur un plan de travail bien nettoyé. Tirer le lait d un ou des deux seins. Le lait peut être conditionné par petites quantités pour éviter les pertes au moment de l utilisation : par 100 ml dans des petits biberons ou sous forme de glaçons (en cas de congélation). Le bac à glaçons est lavé soigneusement, passé à l eau bouillante, avant d y verser le lait recueilli. Les glaçons ainsi obtenus peuvent être démoulés dans une poche à congélation. Cette poche à congélation est remise dans une autre poche à congélation (doublée) pour préserver le lait maternel en cas de déchirure. Le choix du récipient doit permettre un stockage et une utilisation faciles et de moindre coût. L utilisation d un récipient en verre peut-être préférée à celle du plastique. Les composants de ce dernier ne présentent pas toutes les garanties de stabilité à la congélation et à la chaleur. Précaution : Remplir le récipient au ¾ maximum pour laisser l espace nécessaire au lait qui se dilate lors de la congélation. Astuce : Il est possible de réutiliser des petits pots pour enfant, en verre, ou des petites bouteilles de jus de fruits obturables. Ces récipients sont soigneusement nettoyés avant réutilisation. Ce recueil de lait peut se faire : - en même temps qu une tétée, sur l autre sein, - après la tétée, - en l absence du bébé, à la place des tétées. Pour constituer une réserve de lait permettant de nourrir votre bébé chez l assistant maternel ou à la crèche, vous pouvez : - tirer et congeler du lait avant votre reprise, (voir fiche 4 - Conservation du lait maternel), - tirer du lait dans la journée, sur votre lieu de travail, - tirer du lait les week-ends, etc. Ces différentes options peuvent être cumulées selon la quantité de lait nécessaire et l organisation de la maman.

6 4 Conservation du lait maternel Au réfrigérateur Si le volume souhaité de lait est recueilli en une seule fois, fermer le biberon avec le couvercle étanche. Si le volume souhaité de lait est recueilli en plusieurs fois, refroidir préalablement ce nouveau lait recueilli. Le verser dans un deuxième temps dans le biberon de conservation. Conserver ce biberon dans un réfrigérateur tant que le volume souhaité n est pas atteint. Attention : ne pas verser le lait tiède directement dans le lait précédemment recueilli et mis au réfrigérateur. Sur le biberon, noter la date et l heure du jour du premier recueil. Ajouter le nom et le prénom de l enfant si le lait doit être donné en dehors du domicile (chez l assistant maternel ou à la crèche). Un nouveau biberon est pris pour chaque nouvelle journée de recueil. Le lait est stocké dans la partie la plus froide du réfrigérateur (à 4 C). Attention : Le lait n est pas mis : - dans la porte du réfrigérateur, trop sujette à des changements de température à chaque ouverture, - dans le compartiment à glaçons où la température est inférieure à 4 C. Au congélateur Le lait peut être congelé dans : - des petits biberons, - un bac à glaçons (vérifier que la taille du glaçon est compatible avec le goulot du biberon), - des sachets à usage unique, - des petits récipients. Veiller à ne remplir le récipient qu au ¾, en prévision de l augmentation du volume provoquée par la congélation. Ne pas ajouter de lait fraîchement recueilli dans un récipient de lait congelé. Le lait décongelé peut être conservé 24h au réfrigérateur. Il ne doit pas être recongelé. Temps de conservation à température ambiante : 4 heures après le recueil, au réfrigérateur : 48 heures après le premier recueil, à une température de 4 C, au congélateur : 4 mois à moins 18 C Une fois ce temps limite de conservation atteint, tout lait non utilisé doit être jeté. Pour éviter de telles pertes : - veiller à utiliser toujours en priorité le lait le plus ancien en stock, - réchauffer de petites quantités. Astuce : le lait réchauffé, non consommé, peut être utilisé pour réaliser des entremets, selon l âge de l enfant.

7 5 Transport du lait maternel La chaîne du froid ne doit pas être rompue. Pour cela, le lait maternel préalablement réfrigéré ou congelé, est transporté dans un sac isotherme ou dans une glacière, tous deux équipés de packs de réfrigération. Attention : le transport n excédera pas une heure environ. Le lait est placé dans le réfrigérateur à 4 C, dès son arrivée. Réception sur le lieu d accueil À la réception du biberon de lait maternel, vérifier l étiquetage : nom, prénom de l enfant et date du recueil. Que le biberon soit frais ou congelé, il doit être mis au réfrigérateur dès réception. Dans le cadre du décret HACCP : un relevé biquotidien de la température du réfrigérateur de la biberonnerie est effectué. À cet effet, prévoir l affichage d un tableau de relevé des températures.

8 6 Réchauffage du lait maternel Toutes les manipulations du lait maternel se feront après un lavage soigneux des mains, sur un plan de travail nettoyé. Lait réfrigéré Sortir le biberon du réfrigérateur au moment de la tétée. Adapter la tétine. Ramener le lait maternel à température de consommation. La température minimum de 30 C permet l homogénéisation des matières grasses du lait. Faire tiédir le biberon au bain-marie (dans une casserole d eau chaude, sortie du feu) ou au chauffe-biberon. Attention : Ne pas utiliser le four à micro-ondes c risque élevé de brûlure, h altération des constituants du lait maternel (cellules vivantes). Lait congelé Le lait peut être laissé à décongeler au réfrigérateur. Prévoir environ 6 heures, en fonction du volume recueilli. Le lait ainsi décongelé doit être consommé dans les 24h. Après ce délai, il doit être jeté. Pour une décongélation rapide, le récipient peut être mis sous un robinet d eau froide, en ajoutant progressivement de l eau chaude ou en le mettant dans un bain-marie tiède ou encore dans un chauffe-biberon thermostat 1. Le lait maternel doit ensuite être consommé dans l heure qui suit.

9 7 Entretien du réfrigérateur Chez l assistante maternelle Le biberon est stocké dans un récipient hermétique évitant tout contact entre le lait maternel recueilli et le contenu du réfrigérateur. À la crèche Pour éviter tout risque de contamination du réfrigérateur de la biberonnerie, on peut : - stocker le récipient contenant le lait maternel dans une boîte hermétique évitant tout contact entre le lait maternel et le contenu du réfrigérateur, ou - décontaminer les parois extérieures du récipient à l aide d une lingette prévue à cet effet. Les règles en référence au décret HACCP sont appliquées pour l entretien du réfrigérateur (cf. «fiche technique de nettoyage et de désinfection des enceintes réfrigérées en biberonnerie»).

10 ENGAGEMENT MUTUEL POUR LA POURSUITE DE L ALLAITEMENT MATERNEL EN CRÈCHE Créteil, le Madame, Vous souhaitez poursuivre l allaitement de votre enfant à la crèche. Nous vous proposons de découvrir toutes les recommandations dans le fascicule Accueillir un enfant allaité, c est possible. Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. L équipe de la crèche, le Je soussignée, Madame souhaite que mon enfant continue à bénéficier de mon allaitement. Je soussignée, Madame, responsable de la crèche, propose de mettre en œuvre toutes les dispositions nécessaires pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant Signature de la maman : Signature de la responsable de la crèche

11 Selon l OMS (Organisation mondiale de la santé) : «Le lait maternel est l aliment idéal pour les nouveaux-nés et les nourrissons. En effet, il apporte tous les nutriments nécessaires à leur développement et contient des anticorps qui les protègent de maladies courantes». Selon l HAS (Haute autorité de santé) : «L allaitement maternel favorise la croissance physique et affective de l enfant, privilégie le lien mère-enfant, renforce l immunité de l enfant et réduit les coûts en lait artificiel et en soins [ ] L allaitement maternel peutêtre préservé dans la plupart des situations de séparation mère-enfant». Allaiter et travailler : c est un droit Les articles L à L du Code du travail prévoient de libérer une heure par jour pour permettre à une mère de tirer son lait ou d allaiter son bébé, jusqu à son premier anniversaire. Contacts utiles ASSOCIATIONS DE SOUTIEN À L ALLAITEMENT Conseil général du Val-de-Marne Pôle Enfance et Famille Direction de la Communication Une réalisation de Pellicam Productions - Impression Grenier - Crédit photos D.R. - Novembre 2012

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques

Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques Stocker votre lait Précautions quand vous tirez votre lait Lavez-vous les mains avant de tirer votre lait. Installez-vous au calme, confortablement,

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au biberon à la maison Ce document est publié par le Département Sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d origine alimentaire,

Plus en détail

Centre Hospitalier de Dinant

Centre Hospitalier de Dinant Centre Hospitalier de Dinant Quelques conseils pour vous aider à alimenter votre enfant au biberon. mars 2007 Lorsque pour une raison ou une autre, vous ne pouvez ou ne désirez pas allaiter votre bébé,

Plus en détail

comment préparer le biberon à la maison?

comment préparer le biberon à la maison? comment préparer le biberon à la maison? Chers parents Vous venez de quitter la maternité ou le service de néonatologie de l az groeninge avec votre bébé et vous vous demandez peut-être comment bien préparer

Plus en détail

Matériel nécessaire :

Matériel nécessaire : Allaitement maternel et prématurité: don, recueil, conservation et transport du lait maternel Date de la diffusion : mars 2013 Version : 1 Rédaction : Anne-Sophie Monnier Validation: groupe de travail

Plus en détail

Allaiter et travailler : Comment faire?

Allaiter et travailler : Comment faire? Allaiter et travailler : Comment faire? 2 Allaiter et travailler, ce n est pas si compliqué... On s organise! Sommaire : Comment composer les repas de mon enfant en mon absence?...p.4 Comment conserver

Plus en détail

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Cette brochure contient des informations visant à vous aider à réaliser des préparations à partir des préparations en poudre pour

Plus en détail

Allaitement maternel. et accueil des enfants en crèche. C est possible! Service Petite enfance. Livret de recommandations

Allaitement maternel. et accueil des enfants en crèche. C est possible! Service Petite enfance. Livret de recommandations Service Petite enfance Livret de recommandations Allaitement maternel et accueil des enfants en crèche (structures collective et familiale) C est possible! La fin du congé maternité signifie souvent la

Plus en détail

Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses

Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses juillet 2006 Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses Cas 1 Au domicile Thème 1 : Préparation du biberon L eau du robinet peut-elle être utilisée

Plus en détail

DELEGATION ENFANCE FAMILLE PARENTALITE. SERVICE DEPARTEMENTAL DE PROTECTION MATERNELLE et INFANTILE ALLAITER ET CONFIER SON ENFANT A UN TIERS

DELEGATION ENFANCE FAMILLE PARENTALITE. SERVICE DEPARTEMENTAL DE PROTECTION MATERNELLE et INFANTILE ALLAITER ET CONFIER SON ENFANT A UN TIERS DELEGATION ENFANCE FAMILLE PARENTALITE SERVICE DEPARTEMENTAL DE PROTECTION MATERNELLE et INFANTILE ALLAITER ET CONFIER SON ENFANT A UN TIERS 1 SOMMAIRE TITRES PAGES Poursuite de l allaitement des enfants

Plus en détail

Information destinée aux parents. Guide de préparation de biberons de lait en poudre

Information destinée aux parents. Guide de préparation de biberons de lait en poudre Information destinée aux parents Guide de préparation de biberons de lait en poudre Contenu du livret Sommaire 1. Méthodes de stérilisation et accessoires 4 2. Préparation d un biberon pour chaque repas

Plus en détail

Protocole des repas et goûters

Protocole des repas et goûters MICRO-CRECHE «Les Loupiots» Place des Boutiques - La Joue du Loup - 05250 LE DEVOLUY Tél : 04 92 58 95 10 Le 07 novembre 2009 Protocole des repas et goûters Le présent protocole a pour but de participer

Plus en détail

Guide de préparation de biberons de lait en poudre

Guide de préparation de biberons de lait en poudre Guide de préparation de biberons de lait en poudre Méthodes de stérilisation et accessoires La stérilisation à froid Quel objectif? Ce guide complète l information qui vous a été donnée par les infirmières

Plus en détail

3-5 7-10 11-13 14-17 19-20 21-23

3-5 7-10 11-13 14-17 19-20 21-23 1 3-5 6 7-10 11-13 14-17 18 19-20 21-23 24 2 Un collectif de crèches du Nord Vaucluse en partenariat avec le réseau Novanat travaille à faciliter la poursuite de l allaitement dans leurs structures avec

Plus en détail

Objectif. Techniques et méthodes

Objectif. Techniques et méthodes FFi icchhee Prraat tiqquuee Recommandations d''hygiène pour la préparation et la conservation des biberons (lait maternel et préparation lactée) Objectif L allaitement maternel constitue la référence pour

Plus en détail

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Plan INTRODUCTION BIBERONNERIE organisation architecturale Entretien

Plus en détail

Financé par : L allaitement dans la durée, à la reprise du travail

Financé par : L allaitement dans la durée, à la reprise du travail Financé par : L allaitement dans la durée, à la reprise du travail SOMMAIRE Page Vous allaitez et devez reprendre le travail...................... 4 Travail et allaitement.........................................

Plus en détail

A B C D E H I J K L M N. Le tire-lait BtoB de Difrax comprend les pièces suivantes : Félicitations pour l achat du tire-lait BtoB de Difrax!

A B C D E H I J K L M N. Le tire-lait BtoB de Difrax comprend les pièces suivantes : Félicitations pour l achat du tire-lait BtoB de Difrax! Le tire-lait BtoB de Difrax comprend les pièces suivantes : A B C D E G Pompe Coquille extérieure Coquille intérieure dans les trois tailles S, M et L Séparateur Tuyau à lait (tuyau long) Tuyau à air (tuyau

Plus en détail

1. Nettoyage. 1.1 Avant la première utilisation

1. Nettoyage. 1.1 Avant la première utilisation 1. Nettoyage 1.1 Avant la première utilisation Nettoyez et désinfectez les pièces ci-dessous avant d'utiliser votre tire-lait pour la première fois. Suivez les instructions de nettoyage et de désinfection

Plus en détail

CE 0459 - Directive 93/42/CEE

CE 0459 - Directive 93/42/CEE L ALLAITEMENT MATERNEL TIRE-LAIT ELECTRIQUES KITETT CE 0459 - Directive 93/42/CEE Modèles : KFISIO - KTBOX - KT - KBOX - KL ASSOCIES A LA TETERELLE KITETT SK2, SK2D ou SK6V LA DIFFUSION TECHNIQUE FRANCAISE

Plus en détail

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA Dominique Turck Clinique de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de Médecine, Lille CONTEXTE DE

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION DE LA BARATTE À BEURRE Référence BAR01

NOTICE D'UTILISATION DE LA BARATTE À BEURRE Référence BAR01 NOTICE D'UTILISATION DE LA BARATTE À BEURRE Référence BAR01 Merci de lire ce mode d'emploi avant toute utilisation afin d'obtenir un fonctionnement correct et en toute sécurité. NE PAS LAISSER UN ENFANT

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE DDPP85 La Roche sur Yon 1 La DDPP de la Vendée Direction Départementale de la Protection des Populations Regroupe les anciens services vétérinaires

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Allaiter votre bébé. U.S 96-U.S.16 Néonatologie

Allaiter votre bébé. U.S 96-U.S.16 Néonatologie U.S 96-U.S.16 Néonatologie Allaiter votre bébé. Votre enfant est hospitalisé dans notre unité pour quelques jours ou quelques semaines et vous souhaitez l allaiter ; nous ne pouvons que vous y encourager.

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE L établissement même s il fait appel à un prestataire extérieur engage sa responsabilité, il doit mettre en œuvre les repas dans des conditions d hygiène et

Plus en détail

Un guide pour nourrir son bébé avec une préparation commerciale pour nourrissons

Un guide pour nourrir son bébé avec une préparation commerciale pour nourrissons Un guide pour nourrir son bébé avec une préparation commerciale pour nourrissons Dans ce livret Page Nourrir son bébé avec une préparation commerciale pour nourrissons 1 Le choix de biberons 2 Choisir

Plus en détail

Allaiter et travailler? Oui, c est possible!!

Allaiter et travailler? Oui, c est possible!! Allaiter et travailler? Oui, c est possible!! Pour discuter, s informer, se rassurer 03.87.52.80.16 7 jours sur 7, de 8h à 22h www.allaitement-informations.org contact@allaitement-informations.org Contrairement

Plus en détail

Alimentation. Dès la naissance LE BIBERON DE LAIT LES PRÉPARATIONS DE LAIT INFANTILE. ONE.be

Alimentation. Dès la naissance LE BIBERON DE LAIT LES PRÉPARATIONS DE LAIT INFANTILE. ONE.be Alimentation LE BIBERON DE LAIT LES PRÉPARATIONS DE LAIT INFANTILE Dès la naissance ONE.be SOMMAIRE Comment choisir le lait pour votre bébé?... 3 Quels laits pour quel âge?... 3 Quel biberon et quelle

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT

MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN Lisez attentivement ce mode d'emploi avant d'utiliser l'appareil et conservez-le pour un usage ultérieur. POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT

Plus en détail

3.1 Avant la première utilisation et au moins une fois par jour

3.1 Avant la première utilisation et au moins une fois par jour 3. Nettoyage 3.1 Avant la première utilisation et au moins une fois par jour Nettoyez et désinfectez les pièces énumérées ci-dessous. Assurez-vous de nettoyer et de désinfecter ces pièces au moins une

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA VARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Vario.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

Hygiène et Sécurité INSTRUCTIONS IMPORTANTES

Hygiène et Sécurité INSTRUCTIONS IMPORTANTES Hygiène et Sécurité INSTRUCTIONS IMPORTANTES L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un allaitement exclusif jusqu à l âge de 6 mois. Nestlé soutient ces recommandations. CONSIGNES DE SÉCURITÉ

Plus en détail

Service Maternité Je rentre à la maison!

Service Maternité Je rentre à la maison! Service Maternité Je rentre à la maison! Nom du bébé : Prénom : Date de naissance : Poids de naissance : Date de sortie : Poids de sortie : 2 Votre prochain rendez-vous chez le pédiatre en polyclinique

Plus en détail

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE CHAPITRE 4 - PRATIQUES DE BASE ESPACE RÉSERVÉ AU L espace réservé au changement de couche comprend : Une table à langer dédiée au changement de couche. Les surfaces qui servent à d autres usages sont à

Plus en détail

Change d une couche lavable

Change d une couche lavable Change d une couche lavable (à destination des professionnelles de l EAJE) Organisation Attention, les couches lavables nécessitent des changes fréquents, ne pas dépasser 2 h : noter l'heure de change

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Livret Animalier 1 Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Réception du matériel sale : Cages : - vider et rincer les cages sales et les disposer dans la machine à laver - sortir les

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

GRANDS RASSEMBLEMENTS

GRANDS RASSEMBLEMENTS GRANDS RASSEMBLEMENTS SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS GUIDE A L USAGE DES MAIRES PREFECTURE DE L EURE Mission inter-services de sécurité sanitaire des aliments DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES VETERINAIRES

Plus en détail

ENTRETIEN ET PREPARATION DES BIBERONS EN SERVICE DE PEDIATRIE

ENTRETIEN ET PREPARATION DES BIBERONS EN SERVICE DE PEDIATRIE ENTRETIEN ET PREPARATION DES BIBERONS EN SERVICE DE PEDIATRIE 5.04 Objectif Donner aux enfants une alimentation de qualité c est-à-dire un contenu de qualité bactériologique satisfaisante dans un contenant

Plus en détail

CONCILIER ALLAITEMENT ET REPRISE DU TRAVAIL: C'EST POSSIBLE!

CONCILIER ALLAITEMENT ET REPRISE DU TRAVAIL: C'EST POSSIBLE! COFAM «Mémo : Concilier Travail et Allaitement d'un enfant en bonne santé» Maria Letizia Piantoni Synthèse du «Comparatif de brochures Allaitement à la reprise du travail» RECOMMANDATIONS UNICEF OMS Allaitement

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

Alimentation. Page 1

Alimentation. Page 1 Alimentation Page 1 L allaitement au sein Pourquoi choisir d allaiter votre bébé? Un nutriment essentiel. Dès les premières tétées, vous protégez votre enfant contre certaines infections en lui apportant

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

Etre suivie à la maison après la naissance de bébé

Etre suivie à la maison après la naissance de bébé Particuliers Partenaires vous accompagner Etre suivie à la maison après la naissance de bébé n Le service de retour à domicile www.msa.fr Dans quelques semaines, votre bébé va naître. Le service de retour

Plus en détail

Chauffe biberon express

Chauffe biberon express Notice d utilisation Notice d utilisation Instrucciones de uso Instruções de uso 700 217 Operating instructions Gebruiksaanwijzing Istruzioni per l uzo Gebrauchsanleitung 359 310 Chauffe biberon express

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

DÉGUSTEZ DE DÉLICIEUSES GLACES FAITES MAISON AVEC LE RÉFRIGÉRATEUR SORBETO DE BEKO

DÉGUSTEZ DE DÉLICIEUSES GLACES FAITES MAISON AVEC LE RÉFRIGÉRATEUR SORBETO DE BEKO DÉGUSTEZ DE DÉLICIEUSES GLACES FAITES MAISON AVEC LE RÉFRIGÉRATEUR SORBETO DE BEKO Préparez les ingrédients et Beko réalise votre glace maison. Rien de plus simple que de préparer des crèmes glacées et

Plus en détail

Fabriquer ses produits d entretien naturels. Simple, sain, économique respectueux de l environnement

Fabriquer ses produits d entretien naturels. Simple, sain, économique respectueux de l environnement Fabriquer ses produits d entretien naturels Simple, sain, économique respectueux de l environnement Fabriquer son produit multi-usages Savon de Marseille râpé Fabriquer son produit d entretien du bois

Plus en détail

2015-2016. Programmes des formations intra

2015-2016. Programmes des formations intra 2015-2016 1 Programmes des formations intra SECALI Hôtel d Entreprises 1 rue Ingénieur Jacques Frimot 29800 LANDERNEAU Tél : 02 98 30 35 07 Fax : 02 98 30 35 08 Courriel : sguillou@secali.com N déclaration

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire.

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Service Diététique Hôpital Saint Antoine 01.49.28.20.57 RECETTES ENRICHIES Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Des traitements répétés et un manque d appétit

Plus en détail

Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité

Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité Lampe Favorisez la lumière naturelle. Les couleurs claires reflètent mieux la lumière et vous aideront à en bénéficier.

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS 1. OBJECTIF Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des micro-organismes. 2. DOMAINE D APPLICATION L ensemble des professionnels de,

Plus en détail

Entretien des jouets et du matériel partagé

Entretien des jouets et du matériel partagé Association des hygiénistes de Picardie 9 ème Journée d automne Noyon - 19 Septembre 2013 Entretien des jouets et du matériel partagé Annie BRENET ARLIN Picardie CCLIN PN Généralités L hygiène est un ensemble

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

INDEX page : 1. INTRODUCTION / DOMAINE D UTILISATION ENVISAGEE...3 2. SOMMAIRE...3 3. INSTRUCTIONS DE SECURITE IMPORTANTES...4

INDEX page : 1. INTRODUCTION / DOMAINE D UTILISATION ENVISAGEE...3 2. SOMMAIRE...3 3. INSTRUCTIONS DE SECURITE IMPORTANTES...4 Mode d emploi BS-77 INDEX page : 1. INTRODUCTION / DOMAINE D UTILISATION ENVISAGEE...3 2. SOMMAIRE...3 3. INSTRUCTIONS DE SECURITE IMPORTANTES...4 4. UTILISER / PREPARATIONS...4 5. NETTOYER ET ENTRETIEN...5

Plus en détail

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages.

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages. Les principes : TRUCS ET ASTUCES A LA MAISON Réaliser des économies ce n est surtout pas se priver de confort. C est : De la sobriété : n utiliser que ce qui est utile. De l efficacité : utiliser des équipements

Plus en détail

Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES

Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES Précautions : Avant toutes utilisations des produits lisez les consignes de sécurité et munissez-vous de gants avant toutes manipulations.

Plus en détail

Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances

Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances CRCM NANTES pédiatrie Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances d après les recommandations du GRAM ( Groupe Aérosols et Mucoviscidose) et de l association

Plus en détail

Mod:THERMOS-A. Production code: THERMOS A

Mod:THERMOS-A. Production code: THERMOS A 08/2009 Mod:THERMOS-A Production code: THERMOS A 1. Table des matières 1. Table des matières 2 2. Général 3 3. Fonctions 4 4. Installation et démarrage 5 5. Rincer et remplir le système d eau 6 6. Infusion

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

JE CHOISIS. Récupérateur d eau

JE CHOISIS. Récupérateur d eau Récupérateur d eau Les récuperateurs d eau Doter votre jardin d un récupérateur d eau de pluie peut vous aider à faire des économies tout en contribuant au respect de l environnement. En effet, l eau de

Plus en détail

Hygiène en structure d accueil de la petite enfance

Hygiène en structure d accueil de la petite enfance Hygiène en structure d accueil de la petite enfance Qu est ce que l hygiène? L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections. Elle se base essentiellement sur trois actions : le

Plus en détail

GU 0963 V02 /8 Février 2015. GU 0963 v02

GU 0963 V02 /8 Février 2015. GU 0963 v02 GU 0963 V02 /8 Février 2015 GU 0963 v02 Le sein, la fabrication du lait Le sein est une glande dont la fonction principale repose essentiellement sur la production du lait. Le colostrum, premier lait peu

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

cuisine pâtisserie chocolat

cuisine pâtisserie chocolat L A T E L I E R E N I M A G E S Créer ses moules cuisine pâtisserie chocolat Marc-André Figueres & Jean-Pierre Delpech avec la collaboration de Catherine Talamoni Recettes de Régis Ferey et de Pascal Niau

Plus en détail

Sécurité et hygiène alimentaire. que devez-vous faire? 2006, JohnsonDiversey)

Sécurité et hygiène alimentaire. que devez-vous faire? 2006, JohnsonDiversey) Sécurité et hygiène alimentaire que devez-vous faire? 1st August 2006 Welcome to HotSpots (Copyright 2006, JohnsonDiversey) 1 Que devez-vous faire? Contrôler la réception des marchandises contrôler la

Plus en détail

POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ!

POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ! EMPLOI-QUÉBEC POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ! TROIS PRESTATIONS SPÉCIALES : Grossesse Allaitement Préparations lactées Ces prestations spéciales sont destinées aux personnes adm Bien s alimenter

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. destiné aux stagiaires. du multi-accueil «les Bitchoun»

LIVRET D ACCUEIL. destiné aux stagiaires. du multi-accueil «les Bitchoun» LIVRET D ACCUEIL destiné aux stagiaires du multi-accueil «les Bitchoun» Objectif du livret d accueil Le livret d accueil est un guide qui permet de définir le rôle du stagiaire accueilli. Il va lui permettre

Plus en détail

Notice d utilisation. Mini hachoir MH L1

Notice d utilisation. Mini hachoir MH L1 Notice d utilisation Mini hachoir MH L1 CONSIGNES DE SECURITE LISEZ ATTENTIVEMENT CES INSTRUCTIONS AVANT D UTILISER L APPAREIL ET CONSERVEZ-LES POUR POUVOIR VOUS Y REPORTER ULTERIEUREMENT. 1. Avant de

Plus en détail

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid voulant intégrer la vaccination Fièvre Jaune Présentation Dr N.TISSERAND Dr D.ARDILLON PLAN DE LA PRESENTATION Généralités sur

Plus en détail

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur.

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Référence : PT/HYG/007-A Page :Page 1 sur 7 Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Résumé des modifications

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

De la garde à l accueil...

De la garde à l accueil... De la garde à l accueil... Nous privilégions le terme d accueil à celui de garde qui correspond à l évolution de notre société et à la place faite à l enfant et à sa famille Choisir un mode d accueil pour

Plus en détail

PREMIERE UTILISATION NETTOYAGE ET ENTRETIEN DE L'APPAREIL

PREMIERE UTILISATION NETTOYAGE ET ENTRETIEN DE L'APPAREIL PREMIERE UTILISATION Branchez le four. Sur les modèles avec système de surveillance électronique, un signal sonore peut être émis, ce qui signifie que l'alarme de température a été activée : appuyez sur

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

www.chefmasterrobot.com

www.chefmasterrobot.com ROBOT DE CUISINE MULTIFONCTION Merci de lire attentivement cette notice avant d utiliser votre appareil. Nous vous prions de porter une attention particulière aux consignes de sécurité ci-dessous. 1. Précautions

Plus en détail

L hygiène alimentaire en EPHAD

L hygiène alimentaire en EPHAD L hygiène alimentaire en EPHAD Isabelle Parmentier 24 mai 2012 L hygiène alimentaire en EPHAD Isabelle Parmentier 24 mai 2012 Introduction (1/2) Le repas est un moment «fort»de la journée des personnes

Plus en détail

PETITE FONTAINE Un produit exclusif créé et fabriqué par Design & Realisation.

PETITE FONTAINE Un produit exclusif créé et fabriqué par Design & Realisation. 1 GUIDE D UTILISATION PETITE FONTAINE Un produit exclusif créé et fabriqué par Design & Realisation. Sommaire 1. INSPECTER LA FONTAINE...2 2. ASSEMBLER LA FONTAINE...3 3. DÉMARRER LA FONTAINE & FONDRE

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie?

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? L ELECTRICITE Le lave-linge Un lavage à 30 C consomme 3 fois moins d énergie qu un lavage à 90 C Les basses températures suffisent la plupart du

Plus en détail

Préparation lactée pour nourrissons

Préparation lactée pour nourrissons Préparation lactée pour nourrissons Comment choisir, apprêter et donner la préparation lactée Table des matières Alimentation au biberon - Techniques de base...1 Apprêtement et conservation de la préparation

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

REUNION ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS

REUNION ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS REUNION ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS Présentation du guide de bonnes pratiques d hygiène ( GBPH) de la restauration collective de plein air des accueils collectifs de mineurs. GBPH: Ce que c est? Un document

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION BOUILLOIRE ELECTRIQUE 1.2 LITRES REF XB6238H 230V~ 50Hz 1200W NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION GARANTIE 1 AN sur présentation du ticket

Plus en détail

Notice : CHAUFFAGE A GAZ PORTATIF

Notice : CHAUFFAGE A GAZ PORTATIF Notice : CHAUFFAGE A GAZ PORTATIF Pour une bonne utilisation en toute sécurité de ce chauffage et préserver sa durée de vie, veuillez lire attentivement les instructions d utilisation ci-après. UTILISATIONS

Plus en détail

Rencontre prénatale 4 Allaitement

Rencontre prénatale 4 Allaitement Rencontre prénatale 4 Allaitement. Plan de la rencontre Services, ressources et références Mythes et réalités: pourquoi allaiter? Les avantages de l allaitement Les préparations commerciales pour nourrissons

Plus en détail