ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances"

Transcription

1 ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

2 Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise III. Les informations entrantes IV. Les opérations actuelles de marketing direct V. Les évolutions du marketing direct ballester~consulting Page 2

3 I. METHODOLOGIE STRUCTURE DE L ÉCHANTILLON 1. Méthodologie 2. Structure de l échantillon Fonctions 3. Structure de l échantillon Secteurs 4. Existence d un département dédié au marketing direct 5. Taille du département intégré ballester~consulting Page 3

4 1. Méthodologie Type d enquête : interviews on line Date : / Nombre de répondants : 454 répondants issus d un fichier d utilisateurs du marketing direct ballester~consulting Page 4

5 2. Structure de l échantillon Fonction de la personne interrogée 70% Responsable marketing communication - DG Autres 30% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 5

6 2. Structure de l échantillon Secteur d activité de la personne interrogée 79% Distribution/ Services Industrie Consommation 14% 7% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 6

7 3. Existence d un département dédié au marketing direct Pour conduire ses actions de marketing direct, votre entreprise dispose-t-elle d'un département dédié (ou d'équipes dédiées)? 33% OUI NON 67% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 7

8 4. Taille du département intégré Combien de personnes travaillent dans le département (ou la structure) de marketing direct au sein de votre entreprise? Inférieur à 5 personnes Supérieur à 10 personnes 57% De 5 à 10 personnes 28% 14% Nombre de répondants : 304 ballester~consulting Page 8

9 CONCLUSION PARTIE I L échantillon est composé aux 2/3 d individus occupant des fonctions au niveau hiérarchique élevé dans l entreprise (responsables marketing - communication ou DG) et évoluant dans le secteur des services/distribution. Les 2/3 des personnes interrogées travaillent dans une entreprise doté d un département dédié (ou d équipes dédiées). Plus de la moitié des départements marketing de ces entreprises sont constitués de moins de 5 personnes. ballester~consulting Page 9

10 II. LA PLACE DU MARKETING DIRECT DANS L ENTREPRISE 1. Fréquence d utilisation du marketing direct 2. Aspect stratégique des actions de marketing direct 3. Importance stratégique à venir du marketing direct 4. Les outils de mesure de l efficacité utilisés en marketing direct ballester~consulting Page 10

11 1. Fréquence d utilisation du marketing direct L entreprise pour laquelle vous travaillez a-t-elle recours au marketing direct? 79% Oui régulièrement Oui occasionnellement 21% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 11

12 2. Aspect stratégique des actions de marketing direct Par rapport au mix-marketing général de votre entreprise, diriez-vous que ses actions de marketing direct sont 82% 87% % 13% Sous total Stratégiques Sous total Pas ou peu stratégiques Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 12

13 3. Importance stratégique à venir du marketing direct Selon vous, quelle sera, dans les deux ans à venir, l'importance stratégique du marketing direct par rapport au mix-marketing dans votre entreprise? % 41% 3% Augmentera Restera stable Diminuera % 33% 2% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 13

14 4. Les outils de mesure de l efficacité En interne, parmi les indicateurs vous permettant d'évaluer et de comparer l'efficacité de vos campagnes de marketing direct, au(x)quel(s) avez-vous recours? Le taux de retour 79% Le taux de transformation 75% Le retour sur investissement (R.O.I) 64% L'évaluation du coût contact utile 52% L'analyse des bases de données CRM 38% Les bilans de campagne Les sondages et statistiques 28% 26% Autres 4% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 14

15 CONCLUSION PARTIE II Près de 80% des répondants ont régulièrement recours au marketing direct. Ces actions de marketing direct sont jugées stratégiques par 87% des répondants. Et, cette dimension stratégique se renforce par rapport à 2006 (80%). Ce rôle stratégique augmentera dans les deux ans à venir pour 64% des répondants, chiffre en augmentation par rapport à 2006 (56%). ballester~consulting Page 15

16 III. LES INFORMATIONS ENTRANTES 1. Outils proposés pour entrer en contact avec l entreprise 2. Gestion des informations entrantes ballester~consulting Page 16

17 1. Outils proposés pour entrer en contact avec l entreprise Quels outils proposez-vous à vos clients et/ou prospects pour entrer en contact avec votre entreprise? Plusieurs réponses possibles Téléphone Site web Courrier postal Fax Blog SMS et MMS 0% 9% 6% 6% 51% 51% 44% ballester~consulting Page 17 71% 85% 92% 85% 90% 79% 82% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Nombre de répondants : 454

18 2. Gestion des informations entrantes Pensez-vous que votre entreprise arrive à intégrer de façon satisfaisante l'ensemble des informations entrantes (provenant de vos clients et/ou prospects)? 17% ST Oui 69% 52% 2% 29% Oui tout à fait Oui plutôt Non plutôt pas Non pas du tout ST Non 31% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 18

19 2. Gestion des informations entrantes Si oui, ces informations sont-elles? Non pas du tout Non plutôt pas Oui plutôt Oui tout à fait Régulièrement actualisées 1% 18% 22% 59% ST Oui : 81% ST Non : 19% Mutualisées (mises en commun par les services) 4% 18% 29% 49% ST Oui : 67% ST Non : 33% Nombre de répondants : 313 Exploitées de manière efficace 0% 10% 20% 70% ST Oui : 90% ST Non : 10% ballester~consulting Page 19

20 CONCLUSION PARTIE III Confirmant la tendance de 2006, le téléphone, l et le site web sont en 2007 les principaux outils proposés aux clients et/ou prospects pour entrer en contact avec l entreprise. La gestion des informations entrantes est globalement satisfaisante (69% des répondants). Ces informations sont très largement exploitées de manière efficace (90% des répondants). Mais l unanimité se fait moins aisément sur leur mutualisation et leur actualisation régulière. ballester~consulting Page 20

21 IV. LES OPÉRATIONS ACTUELLES DE MARKETING DIRECT 1. Cibles des opérations de marketing direct 2. Nature des opérations de marketing direct 3. Les outils de marketing direct utilisés en BtoC 4. Les outils de marketing direct utilisés en BtoB 5. Freins à l utilisation des outils électroniques ballester~consulting Page 21

22 1. Cibles des opérations de marketing direct A qui sont destinées vos opérations de marketing direct? Grand public (BtoC) 26% 30% Public de professionnels (BtoB) 42% 48% Grand public & Public de professionnels (BtoC et BtoB) 28% 26% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 22

23 2. Nature des opérations de marketing direct Quelle est la nature des opérations de marketing direct que réalise votre entreprise? 100% 80% 60% 74% Fidélisation et prospection Prospection Fidélisation 67% 40% 20% 15% 24% 10% 9% 0% BtoC Nombre de répondants : 235 BtoB Nombre de répondants : 337 ballester~consulting Page 23

24 3. Les outils de marketing direct utilisés en BtoC (clients et prospects) Quels sont les outils de communication utilisés par votre entreprise pour entrer en contact avec Courrier postal adressé Site Web Téléphone e-newsletter Catalogue Couponing SMS et MMS ISA Newsletter papier Blogs Fax 10% 17% 9% 16% 11% 15% 5% 7% 23% 25% ballester~consulting Page 24 21% 28% 27% 37% 37% 36% 50% 56% 54% 56% 64% 70% 70% 76% Prospects Clients Nombre de répondants : 237

25 4. Les outils de marketing direct utilisés en BtoB (clients et prospects) Quels sont les outils de communication utilisés par votre entreprise pour entrer en contact avec Téléphone Courrier postal adressé Site Web e-newsletter Catalogue Newsletter papier Fax Couponing SMS et MMS Blogs ISA 18% 25% 10% 20% 15% 18% 15% 13% 6% 7% 6% 6% 5% 4% 38% 49% 71% 62% 69% 64% 65% 59% 60% 80% Prospects Clients Nombre de répondants : 337 ballester~consulting Page 25

26 4. Récapitulatif de l utilisation des principaux outils de marketing direct : Ranking Top 5 des outils Téléphone Courrier postal adressé Site web e-newsletter Clients BtoC Prospects Clients BtoB Prospects ballester~consulting Page 26

27 5. Freins à l utilisation des outils électroniques Diriez-vous qu il existe, au sein de votre entreprise, des freins à l utilisation des outils électroniques et interactifs? 5% ST Oui 24% 19% % 46% Oui tout à fait Oui plutôt Non plutôt pas Non pas du tout ST Non 76% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 27

28 5. Freins à l utilisation des outils électroniques Ces freins sont-ils liés à un manque de maîtrise interne 61% liés au fonctionnement interne 53% D'ordre financier 30% suscités par un manque d'information quant à l'efficacité de ces outils 29% expliquées par le fait que ces outils ne conviennent pas à ma cible 20% Autres 8% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Nombre de répondants : 105 ballester~consulting Page 28

29 CONCLUSION PARTIE IV Les opérations de marketing direct sont majoritairement des actions de fidélisation et de prospection, quelle que soit la cible (BtoC ou BtoB). En BtoC, les annonceurs interrogés privilégient le courrier postal adressé, l et le site web pour entrer en contact avec leurs clients et leurs prospects. En BtoB, les répondants préfèreront utiliser l , le téléphone et le courrier postal adressé. Pour les ¾ des répondants, il n existe pas de freins à l utilisation des outils électroniques. Lorsqu il en existe, ils sont principalement liés à des raisons internes à l entreprise. ballester~consulting Page 29

30 V. LES ÉVOLUTIONS DU MARKETING DIRECT 1. L impact de l éco-contribution 2. L évolution de la nature des opérations de marketing direct 3. L évolution des budgets de marketing direct 4. L évolution des outils de marketing direct en direction des clients / prospects 5. L image des outils du marketing direct 6. La substitution des outils électroniques aux outils traditionnels ballester~consulting Page 30

31 1. L impact de l éco-contribution Est-ce que l éco-contribution va, selon vous, faire évoluer la politique de marketing direct de votre entreprise? 17% 35% Oui Non Ne sait pas 48% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 31

32 1. L impact de l éco-contribution Pensez-vous que votre entreprise va évoluer vers Des actions plus ciblées 77% Un transfert vers l'utilisation renforcée des médias électroniques ( s, e-newsletter) 59% Un ralentissement de la fréquence de distribution d'imprimés non-adressés 21% Un transfert du non adressé vers le courrier postal adressé 17% Une pagination moins importante des documents non adressés 15% Un transfert de budget vers des actions médias (publicité) 13% Autres 4% Nombre de répondants : 75 ballester~consulting Page 32

33 2. L évolution de la nature des opérations de marketing direct Selon vous, quelle sera, dans les deux ans à venir, la nature des opérations de marketing direct que votre entreprise privilégiera? Prospection et fidélisation Fidélisation Prospection 78% 11% 11% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 33

34 3. L évolution des budgets de marketing direct Selon vous, quelle sera au sein de votre entreprise, dans les deux ans à venir, l évolution des budgets alloués au marketing direct? Pour ses opérations de prospection 59% 38% 3% Augmentera Restera stable Diminuera Pour ses opérations de fidélisation 58% 40% 2% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 34

35 4. L évolution des outils de marketing direct en direction des clients Selon vous, quelles seront, dans les deux ans à venir, les évolutions de chacun des outils, lorsque votre entreprise s adressera principalement à ses clients? Téléphone 22% 59% 19% 84% 15% 1% Couponing 19% 48% 33% Site Web 80% 20% 0% Courrier postal adressé 9% 40% 51% e-newsletter 80% 19% 1% Catalogue 11% 50% 39% SMS et MMS 84% 14% 2% Newsletter papier 12% 22% 66% ISA 7% 40% 53% Blog 89% 8% 3% Fax 4% 18% 78% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Augmentera Restera stable Diminuera 0% 20% 40% 60% 80% 100% Base répondants : concernés par l outil ballester~consulting Page 35

36 4. L évolution des outils de marketing direct en direction des prospects Selon vous, quelles seront, dans les deux ans àvenir, les évolutions de chacun des outils, lorsque votre entreprise s adressera principalement à ses prospects? 89% 10% 1% Couponing 35% 37% 28% Téléphone 37% 48% 15% Site Web 82% 18% 0% Courrier postal adressé 22% 39% 39% SMS et MMS 85% 11% 4% Catalogue 20% 43% 37% e-newsletter 81% 16% 3% Newsletter papier 15% 25% 60% Blog 90% 10% 0% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Augmentera Restera stable Diminuera ISA 16% 37% 47% Fax 5% 21% 74% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Base répondants : concernés par l outil ballester~consulting Page 36

37 5. L image des outils du marketing direct Quelle est l image des outils du marketing direct? En % EFFICACE PRATIQUE INNOVANT ECONOMIQUE Site web Blog SMS/MMS e-newsletter Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 37

38 5. L image des outils du marketing direct Quelle est l image des outils? En % EFFICACE PRATIQUE INNOVANT ECONOMIQUE Téléphone Courrier postal adressé Fax Newsletter papier Catalogue Couponing ISA Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 38

39 6. La substitution des outils électroniques aux outils traditionnels Dans les deux ans à venir, parmi ces outils «classiques» du marketing direct, lesquels sont susceptibles de voir leur utilisation réduite par votre entreprise au profit des outils électroniques et interactifs (site web, s, blog, SMS/MMS, e-newsletter)? Remplacé au profit de Téléphone Courrier postal adressé Fax Newsletter papier Catalogue Couponing ISA e-newsletter Site web Blog SMS/MMS Nombre de répondants : 454 ballester~consulting Page 39

40 CONCLUSION PARTIE V Pour près de la moitié des répondants, l éco-contribution n aura pas d impact sur la politique de marketing direct de leur entreprise, mais retenons aussi que plus d un tiers ne semble pas, à ce jour, avoir été sensibilisé à cette problématique. En toute logique, les conséquences majeures de l éco-contribution : - Des actions plus ciblées (pour plus des 3/4 des répondants) - Une utilisation renforcée des médias électroniques (pour 59% des répondants). ballester~consulting Page 40

41 CONCLUSION PARTIE V Les annonceurs maintiennent le niveau d optimisme observé en 2006 : pour plus de la moitié d entre eux, le budget alloué au marketing direct dans les deux ans à venir augmentera. Globalement, les outils de marketing direct dont l utilisation augmentera dans les deux ans à venir correspondent à l ensemble des outils électroniques. Par opposition, les outils traditionnels verront leur utilisation se stabiliser voire décroître pour les plus menacés. Le téléphone conserve toutefois une certaine attractivité car toujours considéré comme efficace et pratique. Ainsi on notera l engouement pour l , le site web et l enewsletter ainsi qu une certaine réserve quant à la praticité et l efficacité des outils tels que les blogs ou les SMS-MMS. ballester~consulting Page 41

42 EN CONCLUSION Le marketing direct restera pour les années à venir un media stratégique à la fois pour fidéliser et conquérir de nouveaux clients. Ce media se modernise au travers de l utilisation des nouveaux outils électroniques. Des outils électroniques qui permettront de renforcer rapidité et personnalisation envers les clients, de diminuer l écocontribution en interne et de contribuer progressivement à une meilleure gestion intégrée des données. ballester~consulting Page 42

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Baromètre ANAé de la communication événementielle OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Le baromètre a été réalisé en utilisant la méthodologie suivante

Plus en détail

Agences de voyages & sites e-commerce : Comment conjuguer le marketing client multicanal?

Agences de voyages & sites e-commerce : Comment conjuguer le marketing client multicanal? Agences de voyages & sites e-commerce : Comment conjuguer le marketing client multicanal? Plateforme de gestion de campagnes marketing multicanal en mode SaaS DATES CLES Mars 2009 Janvier 2010 Selectour

Plus en détail

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises

Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises Présentation de l'étude Azetone - Harris Interactive 26 septembre 2014 Agenda Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises les priorités & répartitions

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU MARKETING CLIENT 2 ème édition

OBSERVATOIRE DU MARKETING CLIENT 2 ème édition OBSERVATOIRE DU MARKETING CLIENT 2 ème édition GINGER, institut d études marketing et de sondages d opinion Tél. : 01 78 42 99 42 www.ginger-conseil.fr 1 Introduction Objectifs de l Observatoire du marketing

Plus en détail

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique

Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Enquête 2013-2014 sur les ressources numériques en bibliothèque publique Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale des médias et des industries culturelles Service du livre et de

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises. Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014

Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises. Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014 Les grands enjeux du marketing mobile pour les entreprises Etude Azetone et Harris Interactive Juin 2014 1. Objectifs et dispositif 2. Principaux enseignements 2013 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Plus en détail

Baromètre des usages numériques professionnels

Baromètre des usages numériques professionnels Baromètre des usages numériques professionnels 3 ème édition Septembre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. & Charline Launay, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel.

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. 20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. OPTIMISATION DES PERFORMANCES VAD STRATEGIE ET PLANS D ACTION POSITIONNEMENT MARKETING ELABORATION DES PLANS DE CAMPAGNE VAD EXPERTISE

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

Les défis de la Gestion de la Relation Client

Les défis de la Gestion de la Relation Client Les défis de la Gestion de la Relation Client 1 1. Le client au cœur de votre stratégie 2 1.1 Définition La Gestion Relation Client est un système qui doit vous permettre : De mieux comprendre vos clients

Plus en détail

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement.

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement. Les entreprises sont conscientes de l intérêt du canal web pour leurs campagnes marketing. Elles l utilisent pour différents types d opérations et prévoient de poursuivre leurs investissements sur le marketing

Plus en détail

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises Le Baromètre e-commerce des petites entreprises 4 ème vague Mai 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Thomas Stokic, Emmanuel Kahn Introduction 1005 Entreprises moins d e 50 sal Représentativité

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali Dubosson Torbay Nicolas Wydler

Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali Dubosson Torbay Nicolas Wydler Symposium HEG-Genève - 18 novembre 2010 - Web et réseaux sociaux pour valoriser entreprises et services Synthèse des résultats de l enquête menée auprès des entreprises de l arc lémanique Sabine Emad Magali

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

LE MARKETING DIRECT SRC1 2012

LE MARKETING DIRECT SRC1 2012 LE MARKETING DIRECT SRC1 2012 Une définition Le marketing direct est Une démarche marketing consistant à gérer de manière plus ou moins interactive une offre personnalisée faite directement à un client

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Notre planète mobile : Canada

Notre planète mobile : Canada Notre planète mobile : Canada Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2012 1 LES TÉLÉPHONES INTELLIGENTS ONT TRANSFORMÉ LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS 2 Le téléphone intelligent représente

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Les questions incontournables pour. bien prospecter et bien communiquer LE GUIDE DE LA PROSPECTION

Les questions incontournables pour. bien prospecter et bien communiquer LE GUIDE DE LA PROSPECTION Les questions incontournables pour bien prospecter et bien communiquer LE GUIDE DE LA PROSPECTION avril 2014 les questions incontournables pour bien prospecter et bien communiquer Ce guide a été élaboré

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

L Usine Digitale / GT Nexus & Cap Gemini juin 2015 ETUDE : LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES

L Usine Digitale / GT Nexus & Cap Gemini juin 2015 ETUDE : LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES L Usine Digitale / GT Nexus & Cap Gemini juin 2015 ETUDE : LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES L ENQUÊTE Méthodologie Etude quantitative en ligne Cible Secteurs Industrie, Services aux entreprises,

Plus en détail

Email Mobile & marketing. conquête

Email Mobile & marketing. conquête Email Mobile & marketing conquête BtoC - BtoB - Lead de Réseaux Sociaux géoemail marketing Ciblez géographiquement tous vos futurs clients! Analyses des retours géomail marketing Le principe A travers

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION

AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Benoît Tremblay Conseiller en gestion Collaborateurs : MM. Paul Bleau,

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 7

Baromètre de la Confiance - Vague 7 Rapport de résultats 1 er octobre 2014 1 Présentation de l étude Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1020 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011 Les internautes et le e-commerce aujourd hui Mars 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population des internautes français

Plus en détail

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 / 06 16 97 06 01 frederic.micheau@ifop.com

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE NATIONALE COMMERCIAUX ET OUTILS CRM Apports des outils CRM pour les commerciaux et enjeux de déploiement

SYNTHESE ETUDE NATIONALE COMMERCIAUX ET OUTILS CRM Apports des outils CRM pour les commerciaux et enjeux de déploiement TRANSPARENCE RESULTAT CHANGEMENT CONVIVIALITE SYNTHESE ETUDE NATIONALE COMMERCIAUX ET OUTILS CRM Apports des outils CRM pour les commerciaux et enjeux de déploiement Etude réalisée par KESTIO en novembre

Plus en détail

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013 I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet Conférence Réussir ses campagnes E-Mailing Présenté par Christine QUINT Digiting WSI Le 13 septembre 2013 Christine QUINT 1 WSI estle leader mondialdu conseilen

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Ça bouge dans les TPE!

Ça bouge dans les TPE! Ça bouge dans les TPE! Baromètre des usages numériques professionnels 2 ème édition 25 septembre 2012 Emmanuel Kahn, Etienne Astruc Sommaire Méthodologie Résultats 1. Les TPE continuent de s équiper 2.

Plus en détail

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L usage des newsletters dans les entreprises BtoB Introduction : Notre étude : Le terme «Newsletter» s est banalisé. Beaucoup d entreprises

Plus en détail

18 mars 2011 Nobody s Unpredictable

18 mars 2011 Nobody s Unpredictable Notoriété et usage du Livre Numérique 18 mars 2011 Nobody s Unpredictable Objectifs Mesurer la notoriété du Livre Numérique au sein de la population française Mesurer sa lecture, décrire le profil des

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015 Le marketing suisse à l'heure du Big Data 19 Février 2015 AGENDA 1.Eco système : Gamned! / 1.618 2.Etude «Big Data et Marketing en Suisse romande» 3. Data Digital 4.La connexion des mondes : CRM + digital

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME. Présentation

La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME. Présentation La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME Présentation Pourquoi appyourself? La consommation des contenus numériques ne se fait plus uniquement via un site web mais aussi via un mobile,

Plus en détail

Mail & Com est une équipe jeune, réactive et dynamique, à votre écoute tout au long de vos projets.

Mail & Com est une équipe jeune, réactive et dynamique, à votre écoute tout au long de vos projets. À PROPOS Mail & Com est une équipe jeune, réactive et dynamique, à votre écoute tout au long de vos projets. Mail & Com intervient dans tous les domaines d activité, en tenant compte de votre budget et

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les relations avec les publics Ce FAQ a été réalisé à la suite de rencontres entre des professionnels

Plus en détail

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

E-mail marketing, scoring comportemental & analyse prédictive

E-mail marketing, scoring comportemental & analyse prédictive E-mail marketing, scoring comportemental & analyse prédictive Formation Dolist - Score MD Les 25 & 26 juin 2013 Dolist.net - Tous droits réservés 26/04/2013 Formation E-mail Marketing, scoring & analyse

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD CHIFFRES CLÉS D3C AQUITAINE NORD NOTRE MARCHE NOS CHIFFRES CLES: CA : 65 M avec 1300 clients Effectifs : 14 commerciaux et 5 experts marchés Logistique & International

Plus en détail

Business Plan. Belfort 21 décembre 2012. Frédéric de Thezy / Laetitia B.

Business Plan. Belfort 21 décembre 2012. Frédéric de Thezy / Laetitia B. Business Plan Belfort 21 décembre 2012 Frédéric de Thezy / Laetitia B. 0 Sommaire Résumé... 2 Portrait de l entreprise... 3 Les prestations... 4 SWOT... 5 Le marché... 6 Les acteurs... 9 Business modèle...

Plus en détail

Fête des voisins et vos voisins de bureau?

Fête des voisins et vos voisins de bureau? Fête des voisins et vos voisins de bureau? Les résultats de l étude Contact : Laurent Bernelas Mai 2014 OpinionWay 15, place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 89 87 Note méthodologique ü ü

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS MEDIAS Mme. Zineb El Hammoumi Communication hors médias Marketing direct Définition Objectifs Moyens Outils SOMMAIRE PLV (Publicité sur lieu de Vente) Définition

Plus en détail

Au service de l expérience client

Au service de l expérience client Institutionnel France Au service de l expérience client ASTERION, spécialiste européen de la gestion unifiée de documents asterion-int.com OPTIMISER VOTRE RELATION CLIENT PAR UNE MEILLEURE MAÎTRISE DES

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Le mobile au service du couponing et de la fidélisation client

Le mobile au service du couponing et de la fidélisation client CONFÉRENCE MPV 2012 Mercredi 28 mars 2012, 16h00 16h45 Le mobile au service du couponing et de la fidélisation client Présentée par : M. Mathieu Pérennou, Société : smsmode.com 27, 28 et 29 mars 2012 Porte

Plus en détail

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Carif Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Présentation de l'organisme 1. Nom de l'organisme 7. Ville La réponse est obligatoire. 2. Raison sociale (si différente du nom de

Plus en détail

Diagnostic CRM en 2 parties. Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins?

Diagnostic CRM en 2 parties. Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins? Diagnostic CRM en 2 parties Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins? Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Perspective courte durée. L important c est la vente L approche

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE

PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE PARTENARIAT DE L OBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUE Gouvernance du Système d Information Comment bien démarrer? Page 1 Soirée «Gouverner son informatique et sa sécurité : le défi des entreprises» CLUSIS / ISACA

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011

Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011 Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011 Le dossier pour l épreuve d ACRC comporte en première partie une présentation de l entreprise sur 3 pages et une description de son SIC sur deux pages. Vous disposerez

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

La gestion opérationnelle de l information commerciale

La gestion opérationnelle de l information commerciale La gestion opérationnelle de l information commerciale La maîtrise du Process Commercial Du ciblage à la commande avec les solutions PREMIDATA PREMIUM 23 avenue de Genève 74 000 ANNECY Tél : 04.50.46.54.56

Plus en détail

Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014. Paris, mercredi 25 juin 2014

Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014. Paris, mercredi 25 juin 2014 Menaces informatiques et Pratiques de sécurité en France Édition 2014 Paris, mercredi Enquête 2014 Les Entreprises M. Lionel MOURER Administrateur Président Mme Annie BUTEL Responsable Continuité d'activité

Plus en détail

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude Observatoire de la SwissLife Banque Privée Rapport d étude Le 27 mars 2014 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay imprime sur papier recyclé Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise

Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise # Webmarketing Le mercredi 16 avril 2014 Intégrer le webmarketing à sa stratégie d entreprise # E-marketing # Marketing 2.0 # Net Marketing # Marketing digital # Cyber Marketing Marketing : «Ensemble des

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Conseil et formation en Marketing Web /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Catalogue de

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

" Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication... " Intervenants. Mercredi 16 juin 2010

 Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication...  Intervenants. Mercredi 16 juin 2010 Mercredi 16 juin 2010 " Internet : Comment communiquer? Intervenants Visibilité, Promotion, Communication... " Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION CIG Service Prestataire COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION Enquête effectuée du 1 er janvier au 31 août 2013 Madame Bara Responsable du Service Prestataire Janvier 2014 Version du 05/03/2014

Plus en détail

Rapport Lille. Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises

Rapport Lille. Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises Rapport Sommaire Présentation de l'étude Satisfaction globale La réalisation des DADS salaires Les contacts avec la CARSAT, CGSS ou CNAV

Plus en détail

Formation Communiquer et être vu sur Internet - Webcomm

Formation Communiquer et être vu sur Internet - Webcomm Formation Communiquer et être vu sur Internet - Webcomm 2 jours Présentation de la formation «Communiquer et être vu sur Internet - Webcomm» Objectif : Cette formation a pour but de connaître les différents

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

SONDAGE EXCLUSIF Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale

SONDAGE EXCLUSIF Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale SONDAGE EXCLUSIF Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale COMMUNIQUE Deux ans et demi après son élection, les Français sont-ils convaincus par les actions du Président Hollande? Quelles sont les

Plus en détail

Maîtrise e-marketing- UV34

Maîtrise e-marketing- UV34 L E-MAIL MARKETING SOMMAIRE I/ Etat des lieux II/Quels sont les enjeux pour l entreprise? III/ Cas d entreprise Constantin Magali Labarthe Eve Gellé Fabien IV/ Faire ou faire faire sa campagne? Maîtrise

Plus en détail