Le Pack Domotique à Domicile

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Pack Domotique à Domicile"

Transcription

1 Le Pack Domotique à Domicile Généralisation et développement en Creuse DIRECTION PERSONNES EN PERTE D AUTONOMIE CELLULE DOMOTIQUE A DOMICILE Matinales du Smart Home IGNES 31 janvier 2013

2 Le Contexte LA CREUSE Département très rural Population dispersée, souvent isolée (22 hab/km²) Département le plus âgé de France : 30% de +60 ans, part des +75 ans deux fois supérieure au pourcentage national Population représentative de celle de la France de 2025 LA DOMOTIQUE Une possibilité de développement social Une réponse efficace à la perte d autonomie Une opportunité économique et technologique Une initiative : la Creuse est précurseur dans la définition d un programme global sur la domotique 2

3 Un projet inscrit dans une cohérence territoriale des acteurs en Creuse Une initiative de la Communauté de Communes Action 1 : Création d une licence professionnelle Domotique, première promotion en juin 2008 Action 5 : Mise en place une démarche collective pour structurer un réseau local d entreprises Animation du Réseau Action 4 : Déploiement des packs domotiques à l échelle du département à partir de 2010 Action 2 : Expérimentation de packs domotiques en établissement et à domicile ( ) de Guéret / St-Vaury relayée par le Conseil Général Action 3 : Ouverture d un centre de ressources à Guéret en 2010 (espace de formation, incubation, test, exposition de produits et services, ) 3

4 Les Enjeux (1/2) Favoriser le maintien à domicile des personnes en perte d autonomie (âgées ou handicapées) conformément aux souhaits qu elles expriment régulièrement Faire profiter la population creusoise du savoir faire technique et de l avancée technologique acquise par le Département à la faveur du PER «Domotique & Santé» Pépinière d entreprises Expérimentation de packs domotiques (foyers et établissements) Centre de Ressources Domotique Formation (Licence Professionnelle) Savoir faire régional (Société LEGRAND) Faire de notre caractéristique démographique un atout de développement économique 4

5 Les Enjeux (2/2) Développer la modernisation de l'aide à domicile conformément au plan adopté avec la CNSA et l Etat Intégrer les nouvelles technologies dans une approche globale d organisation comprenant un maillage territorial optimisé Tel que prévu par le Schéma Départemental en faveur des personnes en perte d autonomie Améliorer la coordination des professionnels intervenant à domicile et la qualité du travail réalisé via la télégestion Poursuivre et approfondir les expérimentations déjà engagées 5

6 Les Actions Définition d un «Pack Domotique de base» Délégation de Service Public Mise en place du service Formation des intervenants Évaluation de la démarche et évolution de l'offre 6

7 Définition d un «Pack Domotique de base» (1/2) Recensement préalable des besoins Autonomie, Confort, Sécurité Expérimentation in vivo Evaluée par le Pr. Vincent RIALLE Laboratoire IMAG/CNRS Grenoble Collaboration Cabinet Médialis Résultats Intérêt des équipements pour le maintien à domicile Preuve de la capacité d'acceptabilité et d'adaptation des personnes âgées Nécessité d'une prise en charge soignée (traitement des appels, accompagnement, formation) 7

8 Définition d un «Pack Domotique de base» (2/2) Téléassistance avancée Dispositif de téléassistance, privilégiant la convivialité et garantissant les relations sociales. Détection / alerte fuite de gaz et de fumée (avec électrovanne gaz) Capteur de température Automatisation de l éclairage Télégestion des aidants à domicile (projet en cours) Dispositif de sécurité essentiel. Dispositif permettant de détecter des situations anormales dans le logement : canicule, grand froid Dispositif de sécurité et de confort sur le trajet chambre-wc pour prévenir des chutes nocturnes souvent causes d hospitalisations. Dispositif permettant la coordination et le suivi des aidants à domicile. 8

9 Des modules d alerte communiquant avec l extérieur Détecteur de fumée Capteur de température Chemin Lumineux Transmetteur de Téléassistance Détecteur de chute (option) Détecteur de gaz 9

10 Prestataire Département DSP : un Montage Original (1/2) Information usagers/familles /aidants Recensement des foyers Diagnostic préalable Transmission du dossier au prestataire Fourniture des packs Installation (montage/démontage) dans les foyers Téléassistance Maintenance et supervision 10

11 DSP : un Montage Original (2/2) Le Conseil Général conserve le pilotage global L analyse des besoins L accueil et l étude des demandes La sensibilisation et la promotion du dispositif Le suivi et le contrôle des installations Le Conseil Général intervient à domicile : Pour évaluer la faisabilité de l installation du pack domotique Pour établir un diagnostic de prévention des risques Pour un contrôle des installations et enquêtes de satisfaction Par Délégation de Service Public, le prestataire : Réalise les installations et la maintenance des équipements Gère la plateforme de téléassistance et la coordination avec les secours L Assemblée Départementale du CG, lors de sa séance du 28 Juin 2010, a décidé d attribuer la DSP à SIRMAD Téléassistance (Fondation Caisses d Épargne pour la Solidarité) 11

12 Mise en place du Service De la téléalarme à la téléassistance De 1996 à Août 2010 : un dispositif de téléalarme départementale était proposé aux usagers : Centrale réponse basée chez les pompiers Appels de secours uniquement Au 1er Septembre 2010, le délégataire a procédé à la bascule du dispositif vers sa plateforme de téléassistance, prenant ainsi en charge les 1850 bénéficiaires DOMO CREUSE ASSISTANCE La Cellule Domotique à Domicile du Conseil Général (4 personnes) SIRMAD Téléassistance, 10 ans d expérience Téléassistance avancée avec appels de convivialité Implantation locale de la plateforme d'écoute (opérationnelle à Guéret) Recrutement local (6 postes aujourd hui, 8 à terme) Constitution d un groupement d artisans creusois répartis sur le territoire, porté par la CMA de la CREUSE, en charge de l installation et de la maintenance des équipements 12

13 L activité aujourd hui c est Environ 500 packs domotiques installés 2300 abonnées à la plateforme de téléassistance + de 100 alarmes traitées par jour 60 demandes d intervention des secours en moyenne par mois, dont 80% relèvent des pompiers 20 hospitalisations en moyenne par mois, soit environ 35% des demandes d intervention + de 100 prises de nouvelles par mois Environ 4000 appels de convivialité émis par an L anniversaire souhaité à chaque abonné 13

14 Formation des Intervenants Les différents publics : Les équipes du Conseil Général intervenant à domicile (l équipe domotique, les travailleurs médico-sociaux, les assistantes sociales, ) Les services d aide à domicile (7 associations sur le territoire) Les installateurs Les thèmes de formation : Fonctionnalités des composants du pack domotique Psychosociologie des personnes en perte d autonomie Installation et maintenance des équipements Prévention des risques de l habitat pour la santé des personnes Les partenaires de formation : DOMO23 : regroupe 3 organismes publics de formation (AFPA, GRETA, CFPPA), créé spécialement pour répondre aux besoins du projet. CNISAM : Centre National d'innovation Santé, Autonomie et Métiers Constructeurs des éléments du pack (LEGRAND & INTERVOX) ComCom GSV : Centre de Ressources Domotique 14

15 Évaluation de la démarche La Cellule Domotique à Domicile du Conseil Général réalise une enquête de satisfaction environ 1 an après l'installation des équipements Projet DOMOLIM : Evaluation de l impact médico-socio-économique de la téléassistance couplée à des dispositifs domotiques sur le maintien à domicile des personnes en perte d autonomie en Creuse (Investigateur : CHU de Limoges - Lancement prévu au 1er semestre 2013 pour 2 ans) Projet ICARE : Mise en place d un projet de pilote industriel pour évaluer à grande échelle les impacts médico-sociaux, économiques et organisationnels de solutions technologiques pour le maintien à domicile des personnes en perte d autonomie (Lancement en janvier 2013) Projet Investissement d Avenir Développement de l économie numérique Chef de file du projet : LEGRAND Consortium de partenaires expérimentés : LEGRAND, SIRMAD Téléassistance Fondation Caisses d Epargne pour la Solidarité, AP-HP, CHU de Limoges, Médialis, Intervox, Inovéo, Wisy, Orange, Autonom lab, CARSAT Centre-Ouest, Mutualité Française Limousin. Sur 4 départements : Corrèze, Creuse, Haute-Vienne et Loir-et-Cher 15 Démarche d évaluation sur 24 mois

16 Les chiffres à retenir Coût mensuel de l'abonnement : 38,27 Prises en charge dans le cadre des plans d'aide «Allocation Personnalisée d'autonomie» (APA) et «Prestation de Compensation du Handicap» (PCH) du Conseil Général. Réductions fiscales sur la prestation de téléassistance pour les bénéficiaires imposables. Exonération «Revenu Minimum Vieillesse». Autres prises en charge possibles (via la CARSAT, la MSA et l ONAC) et à l'étude. Objectifs 2000 packs «actifs» à l issue de la DSP Coût total du Projet 5,7 M dont 1,5 M financé par le CG23 (soit 26%) pour les 4 années 16

17 Les Financements EUROPE FEDER dans le cadre du Programme Opérationnel Objectif «Compétitivité Régionale et Emploi» : REGION LIMOUSIN Contrat de Projets Etat-Région Volet «Handicap et Dépendance» : ETAT Fond National d Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT) dans le cadre du Contrat de Re-dynamisation du Site de Défense de Guéret :

18 Merci de votre Attention CONTACT Christelle SARTIAUX Chef de projet «Domotique à Domicile» DIRECTION PERSONNES EN PERTE D AUTONOMIE CELLULE DOMOTIQUE A DOMICILE Matinales du Smart Home IGNES 31 janvier 2013

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA Vendredi 28 novembre 2014 2 DOSSIER DE PRESSE DOMOLIM SOMMAIRE Packs domotiques - Le service Domo Creuse Assistance - Mesurer

Plus en détail

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» :

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : 1 Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : Recherche et Développement dans le domaine de l utilisation des Nouvelles

Plus en détail

La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile

La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile Christelle ROULET Chargée de mission Conseil général Pôle PA-PH Évelyne SANCIER Directrice de SIRMAD téléassistance Définition

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

Une initiative du Conseil Général de Corrèze

Une initiative du Conseil Général de Corrèze Les tarifs et les aides Le Conseil Général de la Corrèze alloue des subventions pour financer en partie l installation des packs autonomie dans votre logement ou chez l un de vos proches. Choisissez la

Plus en détail

Au sommaire de votre CNISAM infos N 6. Domo Creuse Assistance :... 2

Au sommaire de votre CNISAM infos N 6. Domo Creuse Assistance :... 2 LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION Novembre 2011 SANTÉ AUTONOMIE ET MÉTIERS Au sommaire de votre CNISAM infos N 6 Domo Creuse Assistance :... 2 Des artisans au cœur d une plateforme de téléassistance

Plus en détail

Pôle Domotique et Santé de Guéret

Pôle Domotique et Santé de Guéret Pôle Domotique et Santé de Guéret Intervention du vendredi 13 novembre 2009 Bertrand Lapôtre Moliets et Maa Chef de projet Pôle Domotique et Santé de Guéret bertrand.lapotre@cc-gueret.fr Sommaire Généralités

Plus en détail

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les Carbet des aidants sur les Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées Dossier de presse Le réseau Gérontologie-Alzheimer organise, le 16 novembre 2013 à l Auditorium de la Mairie de Rémire-Montjoly,

Plus en détail

DOMOTIQUE, TÉLÉASSISTANCE, TÉLÉGESTION LE BIEN-ÊTRE DES PERSONNES ÂGÉES À DOMICILE PRIORITÉ POUR LE LOIR-ET-CHER

DOMOTIQUE, TÉLÉASSISTANCE, TÉLÉGESTION LE BIEN-ÊTRE DES PERSONNES ÂGÉES À DOMICILE PRIORITÉ POUR LE LOIR-ET-CHER DOMOTIQUE, TÉLÉASSISTANCE, TÉLÉGESTION LE BIEN-ÊTRE DES PERSONNES ÂGÉES À DOMICILE PRIORITÉ POUR LE LOIR-ET-CHER SOMMAIRE INTRODUCTION 1. LA MAISON BLEUE 41 2. DOM@DOM 41 3. TRANQUILLI DOM 4. ICARE 5.

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées. La prévention des risques au domicile des personnes âgées

Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées. La prévention des risques au domicile des personnes âgées Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées La prévention des risques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France 3 1.1 Les données chiffrées

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices»

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» Dr Christophe Boutineau Secrétaire Général AFRATA Président Filassistance Services (Groupe CNP Assurances / CDC) «Profession:

Plus en détail

La dépendance. 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900)

La dépendance. 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900) La dépendance 1 grande victoire 1 grand défi! (âge moyen : + de 80 ans aujourd hui, contre 47 ans en 1900) 2 DÉFINITION ENJEUX ET IMPACTS EVOLUTIONS POINT DE VUE POLITIQUE POURQUOI 1 ASSUREUR? LA SILVER

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Plan de la présentation Etat des lieux de la population bas-rhinoise et alsacienne des plus de 60 ans Les interventions du Conseil Général

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante L outil de repérage des risques L outil de repérage des risques d accidents domestiques au domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante en France

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX 15 Les solutions L un des enjeux majeurs du maintien à domicile est la garantie, pour la personne en situation de dépendance qui souhaite

Plus en détail

Expérimentation de domotique et téléassistance avancée chez des personnes âgées en perte d autonomie sur le département de la Corrèze.

Expérimentation de domotique et téléassistance avancée chez des personnes âgées en perte d autonomie sur le département de la Corrèze. Note de synthèse de l étude Expérimentation de domotique et téléassistance avancée chez des personnes âgées en perte d autonomie sur le département de la Corrèze «Projet Esoppe» (juin 2009 octobre 2010)

Plus en détail

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est DOSSIER DE PRESSE 1 Sommaire Contexte p 3 Préparer et verser les retraites p 4 Assurer et prévenir les risques professionnels p 5 Accompagner les assurés en difficulté p 6 Contacts p 7 2 Le contexte Le

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Présentation du PAP Plan d Actions Personnalisé pour les personnes âgées retraitées du régime

Plus en détail

LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE»

LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE» LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE» Réunion de cadrage DGSD 08 DECEMBRE 2015 CH. MULLER WWW.MOSELLE.FR SILVER ECONOMY : LES ENJEUX

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Création de centres d expertise nationaux

Création de centres d expertise nationaux Création de centres d expertise nationaux la CNSA soutien la création de centres d expertise nationaux associant dans un même projet chercheurs, entreprises et professionnels de la compensation du handicap

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Les capteurs communicants: Application à de nouveaux usages

Les capteurs communicants: Application à de nouveaux usages Les capteurs communicants: Application à de nouveaux usages Présentation de Unilys / CIL Informatique Une entreprise de 10 personnes Située à la Tour de l Europe à Mulhouse Editeur et intégrateur de logiciels

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

s s o n n e Té l é a s s i s t a n c e

s s o n n e Té l é a s s i s t a n c e s s o n n e Té l é a s s i s t a n c e Vivre à domicile en toute tranquillité avec Essonne Téléassistance Un dispositif du Conseil général de l'essonne LE CONSEIL GÉNÉRAL Essonne Téléassistance Partenaire

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Les dispositifs sociaux de prise en charge d aides

Les dispositifs sociaux de prise en charge d aides Les dispositifs sociaux de prise en charge d aides à domicile Octobre 2011 Nathalie RAYMOND Béatrice MICHEL Assistantes Sociales Dispositifs d aide d pour les personnes de moins de 60 ans Les aides ménagm

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Journées allocation de ressources 3 et 4 avril 2014 La CNSA, en bref Établissement public créé par la loi du 30 juin

Plus en détail

l action du Conseil général

l action du Conseil général Mettre en réseau Le schéma départemental d actions pour les personnes handicapées 6 grandes orientations : Favoriser un repérage et une prise en charge précoces et accompagner les familles Organiser le

Plus en détail

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr POUR PLUS D INFORMATIONS CONTACT Siège : ARS LR Parc Club du Millénaire 1025 rue Henri Becquerel 34067 MONTPELLIER CEDEX 2 Tel : 07 82 01 26 58 Courriel : coordination@pole-education-sante-lr.fr ACCUEIL

Plus en détail

DES AIDES ET DES DISPOSITIFS SOCIAUX INDISPENSABLES

DES AIDES ET DES DISPOSITIFS SOCIAUX INDISPENSABLES DES AIDES ET DES DISPOSITIFS SOCIAUX 1 INDISPENSABLES Jenny MASSON Assistante de Service Social Réseau RELIENCE TOULOUSE(31) 2 Présentation du travail de l assistante de service social au sein d un réseau

Plus en détail

Alice ROUYER REHAL, 10 juillet 2014. Alice ROUYER LISST Université Toulouse II Le Mirail/ Jean Jaurès

Alice ROUYER REHAL, 10 juillet 2014. Alice ROUYER LISST Université Toulouse II Le Mirail/ Jean Jaurès Alice ROUYER REHAL, 10 juillet 2014 L habitat intelligent : pourquoi? Quel contexte? Deux processus congruents : le vieillissement démographique la prolifération des dispositifs intelligents dans notre

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance

Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance Rabat, le 27 juin 2013 Le Programme de Dématérialisation de la Commande Publique gage de transparence et de bonne gouvernance M. Mohamed El Amine SEGHROUCHNI mohamed.seghrouchni@tgr.gov.ma Chef de la division

Plus en détail

L Enseigne CNP Services à la personne

L Enseigne CNP Services à la personne «Profession: Faciliteur de vie» Laboratoire Assurance Banque Offres de services à la personne Impact des services à la personne sur le marketing-mix mix L Enseigne CNP Services à la personne Christophe

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Santé, Autonomie et Métiers. d Innovation. Table ronde Marchés de l accessibilité et du maintien des personnes âgées au domicile.

Santé, Autonomie et Métiers. d Innovation. Table ronde Marchés de l accessibilité et du maintien des personnes âgées au domicile. CentreNational d Innovation Santé, Autonomie et Métiers Financé par : Table ronde Marchés de l accessibilité et du maintien des personnes âgées au domicile SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU CNISAM 2. CONTEXTE

Plus en détail

Toute personne quelle que soit sa situation d handicap, dispose sous certaines conditions d un panel d aides financières spécifiques afin d adapter son logement à ses besoins et ainsi de conserver une

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles Dossier de presse Lancement des schémas territoriaux des services aux familles 7 février 2014 Contact presse francois.coen@famille.gouv.fr 1. UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT Le gouvernement a annoncé en

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Les engagements de GDF SUEZ

Les engagements de GDF SUEZ Les engagements de GDF SUEZ dans la solidarité, et la lutte contre la précarité énergétique 1 Les principes de la politique solidarité de GDF SUEZ Ils sont inscrits dans la politique Développement Durable

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP . LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Les Services de l État : ARS* DDCSPP* DIRECCTE* Fonction publique Les collectivités

Plus en détail

Demandeur Subvention Conditions Montant Contact

Demandeur Subvention Conditions Montant Contact RECAPITULATIF DES SUBVENTIONS OU AIDES FINANCIERES ACCORDEES PAR LE CONSEIL GENERAL DE LA MOSELLE Etudiant Demandeur Subvention Conditions Montant Contact Jeune 18-25 ans Personne en situation de handicap

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Préconisations de l association ALERTES pour le G.T. «Nouvelles technologies «présentées par J. GIARD:

Préconisations de l association ALERTES pour le G.T. «Nouvelles technologies «présentées par J. GIARD: Préconisations de l association ALERTES pour le G.T. «Nouvelles technologies «présentées par J. GIARD: ALERTES Association Departementale Loi 1901 regroupe les différents acteurs intervenant en gérontologie

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Comment développer le volet numérique de l ITI?

Comment développer le volet numérique de l ITI? Comment développer le volet numérique de l ITI? Atelier de qualification, séance 3 19 mai 2015 à Lille. ITI / Dimension européenne du contrat de ville Programme matin 09h00 09h30 09h30 11h00 Café d accueil

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées

Accidents de la vie courante. Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Accidents de la vie courante Programme de mise en sécurité du domicile des personnes âgées Sommaire 1 Les accidents de la vie courante (AcVc) en France 3 1.1 Les données chiffrées 4 1.2 Les victimes des

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques 2015 1 Le Département de Loire-Atlantique > Repères 4 808 agents (1er janvier 2015) dont 4 322 agents sur poste

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs.

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. RECRUTEMENT Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. Nous sommes au service des clients et des candidats afin de mettre en adéquation les

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 1 ère initiative commune soutenue par. Dossier de presse Garde Itinérante MAD/ADAR Avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. 1 ère initiative commune soutenue par. Dossier de presse Garde Itinérante MAD/ADAR Avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Les deux plus importantes structures d'aide à domicile de la MEL s'associent pour que l'aide à Domicile ne devienne pas un luxe, en proposant le service de 1 ère initiative commune soutenue

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi Les obligations issues de la loi du 11 février 2005 L accessibilité L emploi La loi Handicap L obligation d accessibilité 2 Qui est concerné? 1 Européen sur 10 est en situation de Handicap 1 Européen sur

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile 1 LES CHAMPS D INTERVENTION DU PACT DE L YONNE L appui à la réhabilitation et à l adaptation du

Plus en détail

La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise

La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise La rationalisation Moderniser l organisation pour dynamiser l entreprise - la transformation en marche - 1 Les enjeux de la rationalisation Qu est ce que c est? Pour qui? Etymologie : du latin ratio, calcul,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Le numerique modernise la gestion des urgences? Vladimir Vilter ASIP Santé Déploiement SI SAMU 17 septembre 2015 de 14h30 à 15h15

Le numerique modernise la gestion des urgences? Vladimir Vilter ASIP Santé Déploiement SI SAMU 17 septembre 2015 de 14h30 à 15h15 Le numerique modernise la gestion des urgences? Vladimir Vilter ASIP Santé Déploiement SI SAMU 17 septembre 2015 de 14h30 à 15h15 PROGRAMME SI-SAMU : CONTEXTE Rapport Mardegan - 2008 Persistance de fragilités

Plus en détail

Direction des Risques Professionnels Département prévention Prévention de la désinsertion professionnelle 10 SEPTEMBRE 2013 -

Direction des Risques Professionnels Département prévention Prévention de la désinsertion professionnelle 10 SEPTEMBRE 2013 - CONSTAT pour 5% des salariés suivis par un médecin du travail se pose la question de l aptitude médicale au poste soit 700 000 personnes 150 000 avis d inaptitude sont émis chaque année contre 70 000 il

Plus en détail

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine Contrat Climat Energie Plateformes Locales et Opérations Collectives de Rénovation Energétique de l Habitat AMI «Rénover BBC» SRCAE Objectifs

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail