L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins"

Transcription

1 L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline

2 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte actuel 2. Objectifs projets d énergie 3. Méthodologie appliquée au CUSM 4. Le comité d énergie; sa fonction 5. Politique énergétique du CUSM 6. Bilan énergétique du CUSM 7. Mesures implantées 8. Visez Vert & LEED 9. Défis à venir? 10. Nos prochaines réalisations

3 1. CONTEXTE ACTUEL Préoccupation environnementale Changements climatiques Développement durable Accord de Kyoto «Développement durable et notre futur?»

4 Concentration de CO2 dans l atmosphère «D abord ne pas nuire» Sources: IPCC, 2005

5 2. Objectifs Projets d énergie Réduire les coûts reliés à la consommation d énergie. ET en parallèle: Améliorer le confort des usagers. Réduire la vétusté du parc d équipements des bâtiments. Augmenter la fiabilité de fonctionnement des équipements. Contribuer au développement durable et aux efforts de réduction des gaz à effet de serre.

6 3. Méthodologie appliquée au CUSM Mettre sur pied un comité d énergie permanent où siège nos gestionnaires et de façon ponctuelle, nos partenaires tel que Hydro- Québec, Gaz Métropolitain, Johnson Control & Ecosystem. Établir une politique énergétique. Établir la liste des mesures d efficacité énergétiques à adopter. Obtention de la certification Visez Vertet et VisezVert Vert plus. plus Certifier les projets de redéploiement conformément au programme LEED (Leadership in Energy & Environnemental Design) nouvelle construction. Relancer annuellement, la campagne de sensibilisation. Implanter et maintenir un système de gestion de base de données.

7 4. Le comité d énergie; sa fonction 1. Promouvoir et sensibiliser à l utilisation efficace et rationnelle de l énergie. 2. Établir les procédures. 3. Assurer les suivis de consommation par bâtiment (gaz, huile, électricité, vapeur, eau chaude). 4. S assurer d obtenir les subventions appropriées dans le cadre de projets de réaménagement. 5. Suivre les ajouts et retraits d équipements électromécaniques et/ou biomédicaux pour un bilan fiable. 6. Assurer le bilan énergétique des projets de rénovation avec l aide de nos partenaires (ESE & ingénieur conseil).

8 5. Politique énergétique du CUSM 1. Favoriser les économies d énergie dans la mise en œuvre de projets i. Effectuer des études énergétiques. ii. Gérer efficacement l énergie après livraison du projet. 2. Conformer le CUSM aux diverses exigences i. Surpasser les normes. ii. Satisfaire aux objectifs environnementaux du CUSM. 3. Valoriser l utilisation efficace et rationnelle de l énergie i. Sensibiliser les usagers. ii. Communiquer les résultats et suivre les progrès accomplis. («bench marking»)

9 6. Bilan énergétique du CUSM Le gouvernement du Québec demande aux établissements de Santé et des Service Sociaux de réduire leur consommation énergétique de 14 % d ici le 31 mars 2009, et ce par rapport à l année de référence , Le CUSM a déjà atteint cet objectif en réduisant sa consommation d énergie de 28 %. (Objectif = 41 %)

10 Réduction des coûts d'énergie 13,000,000 $ 12,500,000 $ 12,000,000 $ 11,500,000 $ 11,000,000 $ 10,500,000 $ ÉCONOMIE RÉELLE 10,000,000 $ 9,500,000 $ 9,000,000 $ 8,500,000 $ 8,000,000 $ C ons ommation «avec projets» C ons ommation «s ans projets» Tendance (C ons ommation «avec projets») Tendance (C ons ommation «s ans projets»)

11 Réduction cumulative d'émission de gaz à effet de serre (tonne de CO2) ,

12 7. Mesures implantées Installation de chaudières à haute performance. Installation de chaudières électrique pour les périodes hors-pointe. Conversion du chauffage à la vapeur vers le chauffage à l eau chaude. Installation d échangeur sur les sorties de gaz chauds. Récupération de la chaleur provenant des compresseurs d air médicaux. Installation de refroidisseurs de récupération à haute efficacité. Isolation thermique de la tuyauterie. Installation de variateurs de fréquence.

13 Projets d économies d énergie EN CHIFFRES : 2003 Début au HRV & HME 2005 Début au HNM & ITM 2007 Début au HGM 36% ou 33,000 tonnes de CO2 Réduction des GES (fin 2007) 23 million $ Projets réalisés 13 millions $ Projets à venir 36 millions $ Investissement total prévue 6 million $ Économie cumulative générée (fin 2007)

14 8. PROGRAMME VISEZ VERT Programme volontaire et autogéré, conçu par BOMA et supporté par l AGPI. Certifie les immeubles ayant mis en place des pratiques d excellence environnementale. Objectifs: Reconnaître les efforts investis par les gestionnaires d immeubles existants, dans la protection de l environnement. Encourager ceux qui mettent en œuvre les meilleures pratiques dans le secteur de la gestion immobilière et guider ceux qui sont disposés à prendre de tels engagements.

15 Les 10 critères de certification 1. Réduction de la consommation d énergie 2. Réduction de la consommation d eau potable 3. Gestion des déchets de construction 4. Recyclage 5. Gestion des produits dangereux 6. Utilisation de matériaux sains et recyclés 7. Gestion des substances appauvrissant la couche d ozone 8. Qualité de l air intérieur 9. Maintenance des systèmes CVAC 10. Programme de communication

16 8. Comparaison entre «Visez vert» & «Visez vert plus» Visez vert Reconnaître les efforts par l évaluation des plans d'actions et des & mesures mises en place. Encourager à prendre des engagements dans la mise en œuvre des meilleurs pratiques environnementale. Visez vert plus Reconnaître les efforts par l évaluation des réalisations concrètes d un immeuble en matière d environnement. Analyse approfondie de la gestion environnementale d'un immeuble: Évaluation basée sur les 10 critères de Visez vert + d'autres critères supplémentaires.

17 8. LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) Certification basée sur les objectifs suivants: Réduction des coûts d opération. Réduction de la production de déchets. Réduction la consommation d eau. Amélioration de l environnement (+sécuritaire & +sain) des occupants. Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Innovation dans le design. (surpasser les normes en vigueur) Système de notation basé sur l attribution de crédits: Certifié Argent Or Platine Complémentaire à Visez vert et similaire en plusieurs points au programme Visez vert +. Implantation plus dispendieuse que Visez vert + (20,000$ ou +)

18 Campus Glen : Économies de 3,672 millions de litres d eau domestique : réutilisation de l eau de ruissellement. 95% des déchets recyclés ou réutilisés: tonnes métriques Certification Visez Vert de BOMA: Hôpital général de Montréal mars Hôpital Royal Victoria mai Hôpital de Montréal pour enfants novembre À venir : Certification de l institut Thoracique de Montréal pour Certification «Visez vert plus» pour le HGM en Certification LEED Le CUSM vise la certification LEED «argent» pour ses futurs campus.

19 HÔPITAL GÉNÉRAL DE MONTRÉAL 1 er hôpital certifié «Visez Vert» au Canada pi² / m²

20 HÔPITAL ROYAL VICTORIA 1 er hôpital certifié «Visez Vert Plus» au Canada pi² / m²

21 HÔPITAL DE MONTRÉAL POUR ENFANTS 2 e hôpital certifié «Visez Vert Plus» au Canada pi² / m²

22 AUTRES SITES INSTITUT NEUROLOGIQUE pi² / m ² INSTITUT THORACIQUE pi² / m²

23 Collaboration des employés + Efforts d équipe = Résultats

24 9. DÉFIS À VENIR L écologie doit faire partie intégrante de l économie. En considérant le développement durable dans nos projets, ceci permet, dans la plupart des cas, de réduire les coûts de réalisation. 1. Réduction de la consommation d énergie: Équipement de CVAC non-performant Enveloppe(fenestration vétuste) 2. Réduction de la consommation d eau domestique: Gaspillage d eau ( refroidissement à l eau domestique) Surdimensionnement des équipements (pompes) 3. «Recommissioning» sur les systèmes de CVAC et sur les équipements d éclairage : Combat chaud-froid Intensité d éclairage trop élevé, fonctionnement 24h/24

25 10. NOS PROCHAINES RÉALISATIONS Projet de géothermie en évaluation pour le projet de redéploiement (Site Glen). Suivi de nos opérations vertes dans le système de GMAO SAM. Projet de partenariat avec la ville de MTL pour économie d eau potable au HRV. Évaluation d autres sources d économie. Revue de tous les systèmes de contrôle de bâtiment. Suivi et «monitoring» en continu de la consommation. Lancer notre campagne de sensibilisation et participer à DÉFI CLIMAT 2009.

Norme de gestion environnementale BOMA BESt

Norme de gestion environnementale BOMA BESt Norme de gestion environnementale BOMA BESt Steve Poulin, ing. président, comité environnement BOMA-Québec Directeur immobilier, Société immobilière du Québec BOMA L Association des propriétaires et administrateurs

Plus en détail

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal

Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Gestion intégrée de l énergie à la Ville de Montréal Patrice Leroux, ing. PA LEED, CEM Chef de section Énergie et Environnement Yannik Sauvé, MGP Conseiller planification énergie Julien Harvey-Vaillancourt,

Plus en détail

Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal

Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal Direction des immeubles Direction des stratégies et transactions immobilières Juin 2009 Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal Table des matières 1.0 Contexte et préambule...1

Plus en détail

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020

Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 Politique environnementale et de développement durable Plan d'actions environnementales 2015 2020 La direction de l Hôpital général juif (HGJ) s'engage { respecter ses engagements en matière d environnement,

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

La géothermie. Hôpital Rivière-des-Prairies. Colloque-exposition SAN-TECH 2008. Avril 2008 EN PARTENARIAT AVEC

La géothermie. Hôpital Rivière-des-Prairies. Colloque-exposition SAN-TECH 2008. Avril 2008 EN PARTENARIAT AVEC La géothermie Hôpital Rivière-des-Prairies Colloque-exposition SAN-TECH 2008 EN PARTENARIAT AVEC 1 Participants André Rochette Ecosystem Yvette Fortier HRDP Michel Lapointe HRDP 2 L Hôpital Rivière-des-

Plus en détail

Notre solution : Souplesse des systèmes

Notre solution : Souplesse des systèmes Projet d efficacité énergétique Notre solution : Souplesse des systèmes et équipements efficaces! par Daniel Bussière, ing. 1 Objectifs du projet Atteindre les objectifs de réduction fixés par le ministère

Plus en détail

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One (Prix Energia 2013) (Méritas Technologique ASHRAE 2015) ASHRAE Stan Katz, LEED PA Directeur Général - Énergie, Tuyauterie

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

La démarche d accompagnement de l AQME vous aide à allier vos projets en efficacité énergétique avec les aides financières disponibles sur le marché

La démarche d accompagnement de l AQME vous aide à allier vos projets en efficacité énergétique avec les aides financières disponibles sur le marché La démarche d accompagnement de l AQME vous aide à allier vos projets en efficacité énergétique avec les aides financières disponibles sur le marché Présenté par Éric Le Couédic, AQME Congrès AQME Chicoutimi

Plus en détail

Centre des opérations de transports collectifs certifié LEED argent de Saint John. Webinaire de la FCM 16 février 2012

Centre des opérations de transports collectifs certifié LEED argent de Saint John. Webinaire de la FCM 16 février 2012 Centre des opérations de transports collectifs certifié LEED argent de Saint John Webinaire de la FCM 16 février 2012 Table des matières Aperçu du projet et des objectifs Comment ce projet est-il devenu

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

PLANIFIER ET CHOISIR SA VISION STRATÉGIQUE Défis pour une meilleure gestion des services techniques du réseau de la santé du Québec

PLANIFIER ET CHOISIR SA VISION STRATÉGIQUE Défis pour une meilleure gestion des services techniques du réseau de la santé du Québec PLANIFIER ET CHOISIR SA VISION STRATÉGIQUE Défis pour une meilleure gestion des services techniques du réseau de la santé du Québec Yanaï Elbaz Directeur général associé, Redéploiement, planification et

Plus en détail

Vers une saine gestion de l eau potable AGPI 12 et 14 mars 2013

Vers une saine gestion de l eau potable AGPI 12 et 14 mars 2013 Vers une saine gestion de l eau potable AGPI 12 et 14 mars 2013 1 Contexte Gouvernement du Québec : Stratégie québécoise d économie d eau potable (2011) Objectif 1 : réduction de la consommation d eau

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL.

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Pierre Lefrancois, B.ing., consultant en gestion d énergie. Plan de la présentation La commission

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Rôle du réfrigérant et équipements de refroidissement dans les centres informatiques modernes

Rôle du réfrigérant et équipements de refroidissement dans les centres informatiques modernes 2 décembre 2014 Rôle du réfrigérant et équipements de refroidissement dans les centres informatiques modernes Par Kevin Mathieu, ing., PA LEED Directeur Associé Plan de la présentation Caractéristiques

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Solutions Industries. Un partenaire pour accroître votre performance industrielle. www.cofelyservices-gdfsuez.net

Solutions Industries. Un partenaire pour accroître votre performance industrielle. www.cofelyservices-gdfsuez.net Solutions Industries Un partenaire pour accroître votre performance industrielle www.cofelyservices-gdfsuez.net Répondre aux défis des marchés industriels La mondialisation, la volatilité des tarifs énergétiques,

Plus en détail

Une gouvernance écoresponsable De la théorie à l action concrète!

Une gouvernance écoresponsable De la théorie à l action concrète! Plènière - Résultats - Questionnaire des bonnes pratiques en DD Une gouvernance écoresponsable De la théorie à l action concrète! 1 er octobre 2013 1 Performance - Bonnes pratiques en développement durable

Plus en détail

CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME

CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 Mobilier TIME Énergie et atmosphère Crédit 1.1 : Optimiser la performance énergétique, Puissance lumineuse (3 points possibles) Les

Plus en détail

Les bâtiments neufs institutionnels : exemplarité recherchée! Colloque multi-énergies AGPI, 15 et 16 avril 2015

Les bâtiments neufs institutionnels : exemplarité recherchée! Colloque multi-énergies AGPI, 15 et 16 avril 2015 Les bâtiments neufs institutionnels : exemplarité recherchée! Colloque multi-énergies AGPI, 15 et 16 avril 2015 Sujets d échanges Introduction Bâtiments neufs Bâtiments existants Prochaines étapes 2 Pourquoi

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Projet d économies d énergie

Projet d économies d énergie Développement durable au Cegep de Sherbrooke Projet d économies d énergie Cordillère de Vilcabamba Pérou Projet d efficacité énergétique au Cegep Impacts économiques Impacts sociaux Impacts environnementaux

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Présenté par : Sonia Veilleux, Ambioner 28 avril 2014 Introduction Le principe de base dans la gestion des matières 1. Réduire 2. Réutiliser

Plus en détail

L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire

L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire L efficacité énergétique: Une démarche prioritaire Notre organisation (au 31 octobre 2012) 1 ère institution bancaire au Québec 19 920 employés 451 succursales au Canada 2,4 millions de clients particuliers

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

Dans le cadre de l Initiative des Innovateurs énergétiques et du programme Mesures volontaires et Registre du Défi-climat canadien (MVR inc.

Dans le cadre de l Initiative des Innovateurs énergétiques et du programme Mesures volontaires et Registre du Défi-climat canadien (MVR inc. &pjhs0dulh9lfwrulq 3/$1' $&7,21685/$ *(67,21'(/ e1(5*,( Dans le cadre de l Initiative des Innovateurs énergétiques et du programme Mesures volontaires et Registre du Défi-climat canadien (MVR inc.) 7DEOHGHVPDWLqUHV

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

L analyse Comparative dans les Municipalités avec

L analyse Comparative dans les Municipalités avec L analyse Comparative dans les Municipalités avec Rencontre municipale de l énergie, le 4 avril 2014 Présenté par Mareleine Nehme, agente principale Ressources naturelles Canada Objectifs de la présentation

Plus en détail

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion ÉTÉ 2011 VOLUME 26 NUMÉRO 2 Refroidisseurs et récupération d énergie : le projet du 1801 McGill Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion à la chaufferie de Technocell Installation d écrans

Plus en détail

Bilan énergétique 2008

Bilan énergétique 2008 Bilan énergétique 2008 Similaire pour 1996-2021 Chauffage tertiaire 4% Bilan de la consommation 2011 Chauffage de l'eau 6% Autres 5% Éclairage équipements 20% Industrie métaux 23% Industrie pâtes et papiers

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques

Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques Gatineau, le 8 août 2001 Monsieur Jean Pierre Lefebvre, ing. Ministère de l'environnement du Québec 675, boul. René Lévesque Est, 9 ième étage, boîte 30 Québec (Québec) G1R 5V7 Objet: Écogeste, Programme

Plus en détail

Construire ensemble un avenir durable

Construire ensemble un avenir durable Construire ensemble un avenir durable Qui sommes-nous Le Groupe Rockwool est le leader mondial des produits d isolation et de systèmes en laine de roche. Le groupe Rockwool emploie à l échelle mondiale

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Système de chauffage urbain géothermique La Boucle d Énergie Aujourd'hui et Demain

Système de chauffage urbain géothermique La Boucle d Énergie Aujourd'hui et Demain Système de chauffage urbain géothermique La Boucle d Énergie Aujourd'hui et Demain Michel Caron, ing. Université Bishop s John B. Samulack, Ameresco Xavier Marchand, ing. Ameresco 1 mars 2013 Ordre de

Plus en détail

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 )

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Centre multiloisirs Dow Centennial Centre (Alberta) CONSTRUCTION NEUVE Sommaire

Plus en détail

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada

Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Sélection des crédits de priorité régionale de LEED v4 Canada Que sont les crédits de priorité régionale? Les crédits de priorité régionale ont été mis en place dans les systèmes d évaluation LEED 2009

Plus en détail

DES INSTITUTIONS EFFICACES. Rendez-vous Hydro-Québec 2010 André-Benoit Allard, ing., directeur de projets, Ecosystem

DES INSTITUTIONS EFFICACES. Rendez-vous Hydro-Québec 2010 André-Benoit Allard, ing., directeur de projets, Ecosystem DES INSTITUTIONS EFFICACES Rendez-vous Hydro-Québec 2010 André-Benoit Allard, ing., directeur de projets, Ecosystem SOMMAIRE Vidéo sur le projet réalisé aux Muséums Nature de Montréal Survol des mesures

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

l évaluation de la consommation d énergie à l école

l évaluation de la consommation d énergie à l école l évaluation de la consommation comprendre la consommation d énergie de notre école Adapté de EcoSpark, Wattwize: Teacher Guide, document 1, accessible sous ecospark.ca. L évaluation de la consommation

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses Zeina Barghout Jean-François Novak Directrice Marketing Gérant d exploitation Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Franck ROTURIER Directeur de l Environnement, du Développement Durable et des Risques Majeurs de la Ville de Narbonne à Narbonne, vers

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Innovation, LEED, efficacité énergétique et BIM pour la construction @ l AMQ

Innovation, LEED, efficacité énergétique et BIM pour la construction @ l AMQ Innovation, LEED, efficacité énergétique et BIM pour la construction @ l AMQ Présenté par : Jean Rochette, ing. Directeur du projet Amphithéâtre multifonctionnel 6 mai 2015 Description du projet Superficie:

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rappel du contenu de l appel l à projets BFM, 3 octobre 2012 Carine LASBRUGNAS, Chargée de mission Conseil Régional du Limousin Contexte du bâtiment

Plus en détail

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES : impacts, adaptation, mitigation MODULE 4 Combien d énergie une maison doit-elle consommer? par Sebastian Weissenberger SOMMAIRE Introduction 1. Les normes dans le secteur

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

BULLETIN TOUJOURSVERT

BULLETIN TOUJOURSVERT NUMÉRO 2 MAI À AOÛT 2014 TOUJOURSVERT BULLETIN NOTRE ENGAGEMENT + VOTRE PARTICIPATION = TOUJOURSVERT La liste des engagements ToujoursVert de Bentall Kennedy comprend l efficacité énergétique, la réduction

Plus en détail

Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS

Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS Démarrer un projet d efficacité énergétique en toute simplicité PROJET EN COURS À LA COMMISSION SCOLAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS SUR 44 BÂTIMENTS Sommaire 1. Consulter l industrie pour évaluer le potentiel

Plus en détail

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques 870 Curé Boivin, Boisbriand (Québec) Canada, J7G 2A7 LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques Pour nouvelle construction et rénovation importante

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie Total Energie Gaz vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique Certificats d Economies d Energie l efficacite energetique : un enjeu economique et environnemental majeur Répartition de la

Plus en détail

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX Matériaux et ressources Crédit 2.1 : Gestion des déchets de construction, Détourner 50% des déchets des sites d enfouissement

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

Détails de notre performance environnementale

Détails de notre performance environnementale Détails de notre performance environnementale Émissions de gaz à effet de serre Émissions totales de gaz à effet de serre (en tonnes d équivalent CO) 03 03 0 00 009 008 Activités au Canada 07 69 7 73 9

Plus en détail

Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation

Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation Yvan Rheault, ing. Direction de l environnement et du développement durable Conférence Réseau action climat Canada, Montréal

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

Chaque geste compte. Il faut tout simplement poser le premier. 38 e session de perfectionnement Mise aux normes des équipements frigorifiques

Chaque geste compte. Il faut tout simplement poser le premier. 38 e session de perfectionnement Mise aux normes des équipements frigorifiques Chaque geste compte. Il faut tout simplement poser le premier. 38 e session de perfectionnement Mise aux normes des équipements frigorifiques La mise aux normes des équipements frigorifiques dans les arénas

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

promouvoir les PME - protéger le climat

promouvoir les PME - protéger le climat Protéger le climat. Soutenir les PME. Une histoire de succès jusqu'en 2020 promouvoir les PME - protéger le climat Aperçu Fondation Suisse pour le Climat Quelles sont les offres de soutien? Quelle est

Plus en détail

Innovation. La communauté solaire Drake Landing

Innovation. La communauté solaire Drake Landing www.dlsc.ca Innovation. La communauté solaire Drake Landing La communauté solaire Drake Landing (CSDL) est un quartier de 52 maisons, organisé selon un plan directeur, situé dans la ville d Okotoks, en

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville Charles Marceau Coordonnateur aux grands projets économiques Des écoquartiers,

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

La 1ère société de courtage en travaux éco-responsable, spécialisée dans l ÉCO-CONSTRUCTION et l ÉCO-RÉNOVATION

La 1ère société de courtage en travaux éco-responsable, spécialisée dans l ÉCO-CONSTRUCTION et l ÉCO-RÉNOVATION La 1ère société de courtage en travaux éco-responsable, spécialisée dans l ÉCO-CONSTRUCTION et l ÉCO-RÉNOVATION www.domibio.com Mail : contact@domibio.com Tél. : 0805 140 150 Appel gratuit depuis un poste

Plus en détail

LEED NC Nouvelles constructions LEED EB Bâtiments existants LEED CI Aménagements intérieurs des espaces commerciaux LEED CS

LEED NC Nouvelles constructions LEED EB Bâtiments existants LEED CI Aménagements intérieurs des espaces commerciaux LEED CS de United Chair Contributions pour LEED Les produits Groupe Lacasse contribuent à supporter les certifications LEED. Cette certification est accordée à des bâtiments qui respectent la philosophie du développement

Plus en détail

PROJET HÔTEL DE VILLE DE SAINTE SOPHIE

PROJET HÔTEL DE VILLE DE SAINTE SOPHIE FORUM PROGRAMME BÂTIMENTS 2012 LES INTERVENANTS Intervenant de marché : CIMA+ Responsable de projet : André Depelteau Client : Municipalité i litéde Sainte Sophie Sit S Nom du responsable : Yvon Brière,

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS)

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) MÉMOIRE présenté par L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) au Fonds pour le développement du sport et de l activité physique Education, Loisir et Sport

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

Question de mettre la balle au jeu

Question de mettre la balle au jeu 1 COMMENT FAIRE DES ACHATS VERTS SANS ÊTRE DANS LE ROUGE ET RIRE JAUNE JEAN LUSSIER, ing. Directeur des Services de l équipement Journée thématique AGPI - Achats Écoresponsables Question de mettre la balle

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Bilan des Energies et des Fluides 2011

Bilan des Energies et des Fluides 2011 Bilan des Energies et des Fluides 2011 Rapport de synthèse Unibat, Service des Bâtiments et Travaux Georges Berweiler, Efficience, Energie & Habitat Lausanne, le 2 juillet 2012 Introduction Dans le cadre

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

SOMMAIRE. Le supermarché de Scarborough émet environ 2 700 t éq. CO 2. CanmetÉNERGIE www.canmetenergie.rncan.gc.ca

SOMMAIRE. Le supermarché de Scarborough émet environ 2 700 t éq. CO 2. CanmetÉNERGIE www.canmetenergie.rncan.gc.ca SOMMAIRE Pendant plusieurs années, la société Loblaws Inc. a misé sur des technologies de réfrigération innovatrices. En s appuyant sur ses succès passés, la compagnie multinationale a ouvert en 2008,

Plus en détail